Vous êtes sur la page 1sur 43

Chapitre 3

Redresseurs

Redresseurs

La fonction redressement consiste à transformer une tension alternative (monophasée ou triphasée) en tension continue.

Redressement simple alternance - Charge résistive

tension continue. Redressement simple alternance - Charge résistive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 2
tension continue. Redressement simple alternance - Charge résistive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 2

Redresseurs

Courant redressé:

Le courant redressé i R passe périodiquement par la valeur maximale. Pour que la diode ne soit pas détérioré, il faut que I Rm soit inférieure au courant direct de pointe max I , (I max Rm > I Rm ).

max I , ( I m a x R m > I R m ). la

la valeur efficace de l’intensité de ce courant

Y. SAYOUTI

Electronique de puissance LST GEII
Electronique de puissance LST GEII

3

Redresseurs

Facteur de forme. Il caractérise la tension redressée. Plus cette valeur est proche de l'unité, plus la tension obtenue est voisine d'une grandeur continue. Le facteur de forme est par définition le quotient de la valeur moyenne et de la valeur efficace.

le quotient de la valeur moyenne et de la valeur efficace. On cherche à avoir un

On cherche à avoir un F f =1 d’où le redresseur est mauvais,

Valeur moyenne de la tension redressée:

1

1

/

sin

1

cos

Redresseurs

Redressement simple alternance - Charge inductive

Redresseurs Redressement simple alternance - Charge inductive Electronique de puissance LST GEII Y. SAYOUTI 5

Electronique de puissance LST GEII

Y. SAYOUTI

5

Redresseurs

$ ! " #$ + & sin

Avec:

' =

(

) ,

+
+
$ ! " #$ + & sin Avec: ' = ( ) , + $ =

$ = 28 9:/< + sin − /

+
+
= ( ) , + $ = 28 9 : / < + sin − /

=

= ( ) , + $ = 28 9 : / < + sin − /

#² + (& )², tan / =

(0

1

Or 2 = 3 sin /

, avec 3 = 4 5

6
6
tan / = (0 1 Or 2 = 3 sin / , avec 3 = 4

Pour déterminer t 3 on a donc: sin 7 − /

= − sin / ∙ 8 9: ; /<

t 3 >> à T/2 et proche de T que L/R est grand

La valeur moyenne de la tension est:

=

A

= 2> ?= 2> ∙ sin ? ?

B

1

1

@

1

=

C

D − EF G H I

D − EF G H I

La valeur moyenne dépend de la charge !!

Redresseurs

Le cas limite serait atteint pour une charge avec une inductance & → ∞. Le courant tend alors vers $M (N ) = O 5 (1 + MPQ

6

courant tend alors vers $M (N ) = O 5 ( 1 + MPQ 6 La

La tension R est alors toujours égale à !Q et sa valeur moyenne UM 0

Il convient donc de chercher une solution technique permettant de réduire l’ondulation du courant (voire de l’améliorer) sans incidence sur les valeurs moyennes de la tension et du courant.

Redresseurs

La tension redressée étant en partie négative, sa valeur moyenne est médiocre par rapport à une charge résistive. Pour éviter cet inconvénient on place une diode de roue libre (DRL) en parallèle avec la charge inductive.

une diode de roue libre (DRL) en parallèle avec la charge inductive. Y. SAYOUTI Electronique de

Redresseurs

(

Si

suffisamment importante, le courant

$ R ( ) = $ )( ( ) peut ne pas être nul au moment du réamorçage de la diode principale

D.

jamais

Le courant

interrompu dans la charge,

' = ) est

la

constante

de

temps

$ R ( ) n’est

alors

) est la constante de temps $ R ( ) n’est alors R ( ) ne

R ( ) ne présente plus de valeurs instantanées négatives, la valeur de Ucmoy est majorée par rapport au filtrage inductif seul. Elle est indépendante de la qualité du filtrage et retrouve la valeur qu’elle avait dans le cas de la charge purement résistive :

R UPV = W X

>

Redresseurs

Redressement monophasé double alternance- Charge résistive

Redressement monophasé double alternance- Charge résistive 3 [ \ 3 2 Y Z = W [
3 [ \ 3 2
3 [ \ 3
2

Y Z = W [ \

W

= 1,11

résistive 3 [ \ 3 2 Y Z = W [ \ W = 1,11 Pour

Pour une charge résistive:

W
W

[ \ W 2

W [ \ W = 1,11 Pour une charge résistive: W [ \ W 2 Y.

Redresseurs

Redressement monophasé double alternance- Charge à courant contant

Redressement monophasé double alternance- Charge à courant contant Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 11
Redressement monophasé double alternance- Charge à courant contant Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 11
Redressement monophasé double alternance- Charge à courant contant Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 11
Redressement monophasé double alternance- Charge à courant contant Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 11

Redresseurs

Redresseur P3

Seule la diode dont l'anode est au plus haut potentiel peut conduire.
Seule la diode dont l'anode est au plus
haut potentiel peut conduire.

Redresseurs

Valeur moyenne:

Redresseurs Valeur moyenne: Valeur efficace: Facteur de forme: Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 13

Valeur efficace:

Redresseurs Valeur moyenne: Valeur efficace: Facteur de forme: Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 13

Facteur de forme:

Redresseurs Valeur moyenne: Valeur efficace: Facteur de forme: Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 13

Redresseurs

Courant dans une diode. Le courant dans les diodes est égal à Id lorsque la
Courant dans une diode.
Le courant dans les diodes est égal à Id
lorsque la diode considérée est
passante.
Il est égal à 0 si la diode est bloquée.
Chaque diode est donc parcourue par
un courant d'intensité Id pendant une
fraction 1/3 de la
période T des tensions d'alimentation.
Les valeurs moyenne et efficace du courant

Redresseurs

Redresseur PD3

Redresseurs Redresseur PD3 - lorsque V1> V3> V 2, D1 et D 2 conduisent : U

- lorsque V1> V3> V 2, D1 et D 2 conduisent : U d = -V1 -V2 ;

- lorsque V1> V2> V 3, D1 et D 3 conduisent : U d = -V1 -V3 ;

- lorsque V2> V1> V 3, D2 et D 3 conduisent : U d = -V2 –V3 ;

- etc

Chaque diode conduit ainsi pendant un tiers de période (on dira que l'indice de commutation de ce montage est q = 3)

Redresseurs

Redresseurs Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 16

Redresseurs

Valeur moyenne.

Redresseurs Valeur moyenne. Valeur efficace. Facteur de forme Ce résultat montre clairement que la forme de

Valeur efficace.

Redresseurs Valeur moyenne. Valeur efficace. Facteur de forme Ce résultat montre clairement que la forme de

Facteur de forme

Redresseurs Valeur moyenne. Valeur efficace. Facteur de forme Ce résultat montre clairement que la forme de

Ce résultat montre clairement que la forme de la tension redressée est plus proche du continu que pour le montage P3 (Ff = 1,02)

Redresseurs

Courant dans une diode. Chaque diode conduit pendant T/3.

Courant dans une diode. Chaque diode conduit pendant T/3 . Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST

Redresseurs

Associations de redresseurs

Les groupements de redresseurs en série ou en parallèle permettent d’améliorer les performances et notamment de diminuer les harmoniques produites au primaire du transformateur d’alimentation.

harmoniques produites au primaire du transformateur d’alimentation. Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 19
harmoniques produites au primaire du transformateur d’alimentation. Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 19
harmoniques produites au primaire du transformateur d’alimentation. Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 19

Redresseurs

Le courant absorbé par le primaire est a une allure plus « sinusoïdale » compte de sa faible teneur en harmoniques. Avantage précieux qui rend son usage très fréquent.

harmoniques. Avantage précieux qui rend son usage très fréquent. Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII

Redresseurs

Redressement monophasé commandé- Charge résistive

Redresseurs Redressement monophasé commandé- Charge résistive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 21
Redresseurs Redressement monophasé commandé- Charge résistive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 21

Y. SAYOUTI

Electronique de puissance LST GEII

21

Redresseurs

Redressement monophasé commandé- Charge inductive

Redresseurs Redressement monophasé commandé- Charge inductive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 22
Redresseurs Redressement monophasé commandé- Charge inductive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 22
Redresseurs Redressement monophasé commandé- Charge inductive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 22

Redresseurs

Redressement monophasé commandé- Charge RLE

Condition d’amrçage:

Ψ ≤ α ≤ π-Ψ et E< V max

Avec: sin Ψ = E/V max

≤ π-Ψ et E< V m a x Avec: sin Ψ = E/V m a x

$

W =

et E< V m a x Avec: sin Ψ = E/V m a x $ W

W

2> MPQ] MPQ^ + 2π α 2> ^

_

W 2 > MPQ] MPQ^ + 2 π α 2> ^ _ W + b² sin

W + b² sin / sin ] / 8 9

)
)

0( 0:9c

sin / sin ] / 8 9 #² ) 0 ( 0:9c ∙ _ # )

_

#

) 0( 0:9c 1 8 9
)
0( 0:9c
1 8 9

Redresseurs

Redressement monophasé double alternance contrôlé - Charge résistive

monophasé double alternance contrôlé - Charge résistive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 24
monophasé double alternance contrôlé - Charge résistive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 24
monophasé double alternance contrôlé - Charge résistive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 24
monophasé double alternance contrôlé - Charge résistive Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 24

Redresseurs

Redressement monophasé double alternance contrôlé - Charge RL

Régime discontinu

cos ] cos ^ >
cos ] cos ^
>

dR = W

- Charge RL Régime discontinu cos ] cos ^ > dR = W Y. SAYOUTI Electronique

Redresseurs

Redressement monophasé double alternance contrôlé - Charge RL Régime continu

double alternance contrôlé - Charge RL Régime continu W = 2 W > cos ] W

W = 2W > cos ]

W [ \ W 2 Z W [ \ Y W
W
[ \ W
2
Z W [ \
Y
W

= 2 W > cos ] W [ \ W 2 Z W [ \ Y
> 2 2 cos ]
>
2
2 cos ]

Redresseurs

Redressement monophasé double alternance contrôlé - fonctionnement en onduleur non autonome

contrôlé - fonctionnement en onduleur non autonome Comme la tension moyenne W = O 5 @

Comme la tension moyenne W = O 5

@

cos ]

elle pouvait devenir négative.

Mode redresseur : l’énergie transite de la source AC vers la source DC Mode onduleur : l’énergie transite de la source DC vers la source AC

Redresseurs

Redresseurs Mode redresseur Mode onduleur Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 28

Mode redresseur

Redresseurs Mode redresseur Mode onduleur Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 28

Mode onduleur

Redresseurs

La condition primordiale pour que le fonctionnement en onduleur soit possible est que le dipôle placé entre les bornes de sortie puisse se comporter comme un générateur avec le sens du courant imposé par les thyristors. Ce dipôle doit donc être actif ( un débit sur un simple circuit RL ne pourrait pas donner lieu au fonctionnement en onduleur ). Dans la pratique, il comporte une f.é.m. branchée où L matérialise l'inductance du circuit de charge ( ou l'inductance de lissage additionnelle ).

de charge ( ou l'inductance de lissage additionnelle ). Le courant strictement constant n'est pas indispensable,

Le courant strictement constant n'est pas indispensable, il n'est même pas

obligatoire que ce courant soit ininterrompu ( c'est, cependant, en général le cas

lors du fonctionnement en onduleur ).

Y. SAYOUTI

Electronique de puissance LST GEII

29

Redresseurs

Redressement monophasé double alternance contrôlé pont mixte

monophasé double alternance contrôlé pont mixte W = W 1 + cos ] > ] W
W = W 1 + cos ] >
W = W 1 + cos ]
>
]
]

W [ \ W 2 1 > + sin 2] /2>

\ W 2 1 > + sin 2] /2> 3 [ \ W [ \ #

3 [ \ W [ \

#

Redresseurs

Redressement monophasé double alternance contrôlé pont mixte è- charge fortement inductive

contrôlé pont mixte è- charge fortement inductive W = W 1 + cos ] > 3
W = W 1 + cos ] > 3 W #
W = W 1
+ cos ]
>
3 W
#
fortement inductive W = W 1 + cos ] > 3 W # 3 [ \

3 [ \ 3 > ] />

Redresseurs

Redressement monophasé double alternance contrôlé pont mixte è- charge fortement inductive

En point de vue fonctionnement les deux montages fournissent les mêmes grandeurs de sortie, La commutation ne se fait pas entre composants mais se fait entre couples (T1, D2), (T2, D1) et la diode de roue libre,

W = W 1 + cos ]

>

(T2, D1) et la diode de roue libre, W = W 1 + cos ] >
(T2, D1) et la diode de roue libre, W = W 1 + cos ] >

Redresseurs

f@ hi 3 g W = 2> W sin @ hi g 3 > W
f@
hi
3
g
W = 2>
W sin
@
hi
g
3
> W sin > 3 cos ]

3 5jk 3 R

3

3 l5m 3 R

3
3

Redresseurs

Redresseurs Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 34
Redresseurs Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 34

Redresseurs

Redresseurs La fréquence de l’ondulation de la tension de sortie est six fois la fréquence d’entrée,

La fréquence de l’ondulation de la tension de sortie est six fois la fréquence d’entrée, et chaque thyristor conduit pour 2π/3

d’entrée, et chaque thyristor conduit pour 2π/3 ih @ 3 W = > ih @ g
ih @ 3 W = > ih @ g 3 3
ih @
3
W = >
ih @
g
3
3

3W sin + > 6

@ 3 W = > ih @ g 3 3 3W sin + > 6 >
@ 3 W = > ih @ g 3 3 3W sin + > 6 >

> V p cos ]

Avec

0q ] q 2π/3

Redresseurs

Redresseurs 3 5jk = 3 R 3 3 l5m = 3 R 3 Y. SAYOUTI Electronique
3 5jk = 3 R 3 3 l5m = 3 R 3
3 5jk = 3 R
3
3 l5m = 3 R
3

Redresseurs

Redresseurs Y. SAYOUTI Electronique de puissance LST GEII 37

Redresseurs

Redresseur triphasé avec diode de roue libre

Redresseurs Redresseur triphasé avec diode de roue libre 3 6 = > V p ( 1
Redresseurs Redresseur triphasé avec diode de roue libre 3 6 = > V p ( 1
Redresseurs Redresseur triphasé avec diode de roue libre 3 6 = > V p ( 1

3 6

= > V p (1 + cos ]

W

Redresseurs

Groupement des redresseurs commandés

Comme pour les montages à diodes, on peut envisager le groupement en série ou en parallèle. Les montages pouvant, de plus, être, soit tout thyristors, soit mixtes, ceci conduit à un grand nombre de réalisations possibles. Dans tous les cas, le but recherché est, principalement, d'améliorer le comportement du dispositif vis à vis du réseau et, accessoirement, d'agir sur la période et l'amplitude de l'ondulation de la tension de sortie.

Redresseurs

Groupement série

Comme il y a deux ponts en série, on a

Groupement série Comme il y a deux ponts en série, on a r = 2 ⋅
Groupement série Comme il y a deux ponts en série, on a r = 2 ⋅

r = 2 ⋅ 2 2 _/> 4 2_/> La stratégie de commande utilisée consiste à prendre comme référence la valeur moyenne de la tension de sortie et de mettre en œuvre deux modes de fonctionnement différents suivant que U'C est inférieur ou supérieur à r /2.

suivant que U'C est inférieur ou supérieur à r /2 . Y. SAYOUTI Electronique de puissance

Redresseurs

0

Les thyristors v 8 v sont bloqués en permanence ( le pont correspondant ne s'oppose cependant pas au passage du courant, car IC peut se refermer à travers w 8 w , qui font office de diodes de roue libre ). Le réglage de la tension moyenne se fait en agissant sur l'angle de retard à l'amorçage, noté ] v , des thyristors vv 8 vv . Les grandeurs 8 $ \ étant nulles, tout se passe comme si on avait un seul pont mixte, ce qui, compte tenu de la définition de UC, donne en particulier,

u

q r q r /2

u

u

u

de UC, donne en particulier, u q r q r /2 u u u Y. SAYOUTI

Redresseurs

r /2 q r q r Les thyristors vv 8 v sont commandés en permanence à pleine ouverture ( α1 = 0 ). Le réglage de la tension moyenne se fait en agissant sur l'angle correspondant α2 pour les thyristors v 8 v . Tout se passant maintenant comme si on avait un pont à diodes en série avec un pont mixte, on déduit de

u

u

u

r vr + r

u

u

u

u

, avec vr

déduit de u u u r vr + r u u u u , avec v

2 2 _/>, que

de u u u r vr + r u u u u , avec v r

Redresseurs

Groupement Anti-parallèle

Redresseurs Groupement Anti-parallèle Cette association, destinée à créer un système totalement réversible. Ceci

Cette association, destinée à créer un système totalement réversible. Ceci permet le fonctionnement dans les quatre quadrants, qui met en évidence le redresseur échangeant de la puissance avec la charge et son rôle en fonction du signe des valeurs moyennes 3 r 8$8 r 8 . Pour transférer de la puissance du réseau 1 au réseau 2, P1 fonctionne en redresseur et P2 en onduleur. Réciproquement, P1 fonctionne en onduleur et P2 en redresseur pour le transfert inverse.

u

Electronique de puissance LST GEII

43

Y. SAYOUTI