Vous êtes sur la page 1sur 10

COCHEZ LA OU LES BONNES RÉPONSES

1) parmi les propositions suivantes, cochez les bonnes:

A.les dimensions accompagnent le concept du marketing, il existe essentiellement


la dimension de l’analyse et la dimension d’action
B.Les quatre P ou le marketing mix sont inclus dans la phase des moyens de conquête du
marché
C.La dimension de l’analyse c’est l’étape du marketing opérationnel
D.La dimension d’action c’est l’étape du marketing opérationnel

2) Le marché de l’État est:

A.Se compose de tous les organismes publics, nationaux, régionaux ou locaux qui achètent
ou louent des biens et services
B.Généralement les marchés publics
C.Se compose de tous les individus et ménages qui achètent des biens et services en vue
de leurs usages habituelles
D.aucun de ces réponses

3) Le marketing industriel est :

A.Aussi Appelé marketing business to business (B to B)


B.Le marketing qui s’adresse au grand public
C.le marketing spécifique pratiqué par des entreprises en direction des professionnels
ou des organisations
D.le marketing la plus complexe car les clients ciblés sont moins nombreux
E.ça marche dans le cadre du marché industriel à l’objet de transformer ou de produire
des bines et services

4) le marché de la distribution :
A.C’est le lieu dont lequel les individus ou les organisations achètent des biens
dans le but de les revendre ou de les louer afin de réaliser des profits
B.Se concrétise par l’achat et la revente en vue de réaliser des bénéfices
C.Aussi Appelé marché business to consumer
D.aucun de ces réponses

5) La démarche suivie par le marketing stratégique sont respectivement :

A . La détermination du marché puisque l’analyse de la demande ainsi la segmentation,


le ciblage et le positionnement
B . L’analyse de la demande puisque La détermination du marché ainsi la segmentation,
le ciblage et le positionnement
C . La détermination du marché puisque l’analyse de la demande ainsi le positionnement,
le ciblage et la segmentation
D . aucun de ces réponses

6) Le marketing stratégique consiste à :

A . Réaliser une analyse des opportunités et des menaces qui caractérisent le marché
B . Définir les axes stratégiques qui sera mises en œuvres sur le marché
C . A-B
D . aucun de ces réponses

7) Selon l’analyse économique de la demande, la courbe de la demande


présente généralement une inclinaison négative car :

A . Plus le prix d’une marchandise est bas, plus la quantité demandée est élevée
B . Plus le prix marchandise est en hausse, plus la quantité demandée est élevée
C . La demande est une fonction décroissante du prix
D . aucun de ces réponses
8) La demande potentielle d’un bien ou d’un service :

A . C’est l’ensemble des consommateurs de ces biens ou services


B . C’est l’ensemble des quantités achetées par les clients des entreprises
C . Nombre d’acheteurs × Quantité moyenne achetée par l’acheteur
D . aucun de ces réponses

9) l’analyse économique de la demande permet :

A . De déterminer le marché de l’entreprise


B . De connaitre les besoins des consommateurs
C . De connaitre les concurrents
D . De segmenter le marché
E . D’estimer le marché potentiel

10) dans le cadre de l’analyse économique de la demande, l’élasticité prix de la demande permet :

A . De déterminer le genre de la demande ce soit inélastique, élastique ou unitaire


B . De déterminer le genre de bien ce soit luxe, ordinaire ou inférieur
C . De déterminer la demande d’un bien x par rapport un bien y
D . aucun de ces réponses

11) sur un marché la limite vers laquelle la demande globale tend, lorsque
la pression marketing s’accroit à l’infini est définie comme étant :

A . La réceptivité globale de la demande


B . Le marché actuel de l’entreprise
C . Le marché potentiel
D . La demande de l’entreprise
E . Les non consommateurs absolus

12) La réceptivité globale de la demande :

A . C’est le marché potentiel de l’entreprise


B . Représente l’influence de l’effort marketing de l’entreprise sur la concurrence
C . C’est la limite vers laquelle la demande globale tend, lorsque la pression marketing
s’accroit à l’infini
D . C’est le seuil maximal de la demande
E . Représente l’influence de l’effort marketing de l’entreprise sur la demande

13) Le marché potentiel est:

A . Le niveau maximum que pourraient atteindre les Ventes du produit


B . Le Volume des ventes effectifs du produit et de l’ensemble des produits qui lui
substituables
C . Formé du marché actuel de l’entreprise, du marché des entreprises concurrentes et des non
consommateurs relatifs
D . aucun de ces réponses

14) les non consommateurs relatifs :

A . Sont les personnes qui ne peuvent pas consommes le produit Pour des raisons
physiques, morales ou religieuses
B . Sont les personnes qui n’utilisent pas le produit actuellement mais qui peuvent
l’utiliser ultérieurement
C . Sont les personnes qui ne peuvent consommer certains produits pour des raisons
de pouvoirs d’achat insuffisant, ou de manque d’information mais qui peuvent l’acquérir
grâce à une action marketing
D . aucun de ces propositions
15) le taux de pénétration permet :

A . De savoir si il existe encours un potentiel de vente supplémentaire auprès de nouveaux


consommateurs
B . De déterminer si le marché de l’entreprise est saturé ou porteur
C . De déterminer le rapport entre le marché actuel et le marché potentiel
D . De calculer le rapport de la demande actuelle du produit ou de la marque et sa demande
potentielle

16) Si le taux de pénétration est faible cela signifie que:

A . Le marché est porteur


B . Le marché est saturé
C . Il existe des opportunités d’absorber des nouveaux consommateurs grâce à un effort
marketing
D . La demande est atteint le seuil maximal

17) la segmentation :

A . Permet de découper le marché en segments homogènes


B . Permet de découvrir plusieurs opportunités d’investissement
C . Se faite en fonction de critères bien déterminés
D . peut être efficace lorsque il mesurable, vaste et rentable

18) le triangle d’or du positionnement se compose:

A . Du marché, du produit et de la concurrence


B . Du produit, des services après et la serviabilité du personnel
C . Du marché, des clients et des fournisseurs
D . aucun de ces réponses

19) Grâce à une étude faite sur la performance d’un produit de l’entreprise X,
il a été conclu que le produit est atteint le seuil maximal des ventes
ce qui oblige l’entreprise X d’intervenir en vue :

A . De baisser le prix pour gagnera les parts du marché


B . D’aligner le prix sur la concurrence
C . De réduire la communication
D . D’axé sur l’innovation d’exploitation et d’exploration

20) "J’ai trouvé ma solution pro tout en un !" solutions entreprises


forfait mobile + forfait internet + Smartphone à 0 Dh à partir de 180 Dhs TTC/mois
a partir de l'annonce textuelle au-dessus comment l’entreprise méditel différencier
une offre de la concurrence ?

A . L’entreprise méditel peut agir sur le positionnement par la différenciation


B . L’entreprise méditel peut agir sur le positionnement par les attributs
C . L’entreprise méditel peut utiliser le positionnement sur l’imaginaire
D . L’entreprise méditel peut utiliser le positionnement sur une situation de consommation

21) les non consommateurs absolus d’un produit font partie :

A . Du marché potentiel de l’entreprise


B . De la population totale
C . Des non consommateurs relatifs
D . Du marché actuel de l’entreprise

22) pendant la phase de maturité d’un produit, les ventes ne progressent plus car :

A . Le marché de l’entreprise est saturé


B . La concurrence est exacerbée
C . La rentabilité est positive
D . La pression de la concurrence devient forte

23) font partie de « e-marketing » :

A . Le fax mailing
B . Le télémarketing
C . Le courriel
D . Le webinaire

24) Pendant la phase de lancement d’un produit :


A . Le nombre de clients augmente et les capacités de production se développent
B . Le marché potentiel est saturé, et la pression de la concurrence est forte
C . Les ventes s’élèvent et la rentabilité est positive
D . Les ventes sont faibles et la rentabilité est généralement négative

25) pendant la phase du lancement d’un produit, si l’entreprise veut


gagner des parts de marché élèves, elle devrait appliquer la stratégie :

A . De Prix moyen
B . De luxe
C . D’écrémage
D . De Prix cible
E . De Prix bas

26) pendant la phase de croissance d’un produit, la politique de communication est :

A . Informative
B . Intensive
C . Opérationnelle
D . Massive

27) pendant la phase de maturité d’un produit, l’objectif de la distribution est :

A . Contrôler la distribution
B . La rentabilisation du produit
C . L’augmentation des parts de marché
D . La réduction des couts de la distribution

28) Auprès d’une agence de train on collecté les informations concernant


le prix des billets.
Le taux de variation de la demande des billets = -0,277 = -27,7%
Le taux de variation du prix =0,305 = 30,5%
Élasticité-prix= -0,91
Les billets de train ont une élasticité de -0,91 cela signifie que:
A . Quand le prix augmente de 1% la demande de billets diminue de 0,91%
B . Quand la demande augmente de 1% le prix de billets augmente de 30,5%
C . Quand le prix diminue de 1% la demande de billets diminue de 0,91%
D . Quand la demande diminue de 1% le prix de billets augmente de 30,5%

29) soit le taux de variation de la demande de pommes de terre = 0.038 =3,8%


Et l’élasticité-revenu = 0.32 donc :

A . Les pommes de terre c’est un bien normal


B . Les pommes de terre c’est un bien inférieur
C . Les pommes de terre sont des biens peu élastiques
D . Les pommes de terre sont des biens peu inélastiques

30) …………..permet de suivre l’évolution du marché de l’entreprise, le comportement des clients,


l’évolution de leurs besoins, et les conséquences de ses compagnes de communication.

A . La veille marketing
B . La veille concurrentielle
C . La veille commerciale
D . La veille technologique

31) Une entreprise qui n’est pas Leader de son marché et qui cherche
à accroitre sa part est appelée :

A . Le partenaire
B . Le suiveur
C . Le spécialiste
D . Le challenger

32) Renforcer la position de l’entreprise à l’étranger, et se diversifier


dans des domaines non tenu par le Leader.

A . C’est une stratégie offensive plus précisément l’offensive frontale


B . C’est une stratégie défensive plus précisément la défense de position
C . C’est une stratégie offensive plus précisément l’attaque de l’écart
D . C’est une stratégie défensive plus précisément la défense d’avant poste
33) la valeur du capital client est définie en termes :

A . du nombre des clients actuels de l'entreprise


B . de la rentabilité de l'entreprise
C . des non consommateurs relatifs de l'entreprise
D . de la rentabilité actuelle et potentielle de l'entreprise

34) dans la GRC on parle du capital client car :

A . le client est un capital


B . on a une relation direct avec le client
C . on communique direct avec le client
D . le but étant de fidéliser le client

35) Étant leader sur le marché international de la plasturgie, une entreprise a fait l'extension de sa
production vers le bas de la gamme,
c'est une stratégie :

A . de l’offensive frontale
B . de concentration
C . de la contre offensive
D . de la défense d'avant poste

36) le pouvoir de négociation des clients est :

A . l'influence des clients sur un marché en fonction de leur capacité à négocier les prix et
leurs attentes
B . une force impacte directement la rentabilité du marché
C . plus forte quand existe des produits de substitution facilement disponible
D . élevé quand les clients achètent en gros volumes

37) le marketing relationnel à le but d’accroître la personnalisation de la relation pour :

A . vendre ce que l’on sait produire


B . produire ce que l’on peut vendre
C . le passage du marketing transactionnel au marketing relationnel
D . aucun de ces réponses

38) Le marketing social :

A . permet de promouvoir l’adoption d’un comportement qui améliorera


la santé ou le bien-être du public cible ou de la société en général
B . consiste en l'application de technologies de marketing commercial
C . L’objectif du marketing social c’est l’action
D . aucun de ces réponses

39) la différence entre le marketing social et celui commercial réside dans :

A . le public cible
B . l'objet du marketing
C . les stratégies utilisées
D . l'innovation

40) en matière de santé publique et de comportements alimentaires, le marketing social :

A . a pour objectif de vendre des produits alimentaires


B . a pour objectif de vendre des produits médicaux
C . propose de changer la société
D . propose de promouvoir des comportements favorables à la santé
E . a pour objectif de changer les comportements de consommation de façon générale