Vous êtes sur la page 1sur 77

Golder Associés Ltée

9200, boul. de l’Acadie, bureau 10


Montréal, QC, Canada H4N 2T2
Téléphone: (514) 383-0990
Télécopieur: (514) 383-5332

PROJET D’AGRANDISSEMENT DU LET


DE SAINTE-SOPHIE

ÉTUDES GÉOPHYSIQUE
ET GÉOTECHNIQUE

Rapport présenté à:

Waste Management
2535, 1ière Rue
Sainte-Sophie, Québec
J5J 2R7

DISTRIBUTION:

30 exemplaires: Ministère du Développement durable, de l’Environnement


et des Parcs du Québec
3 exemplaires: Waste Management, Sainte-Sophie, Québec
2 exemplaires: Tecsult Inc., Montréal, Québec
2 exemplaires: Golder Associés Ltée, Montréal, Québec

Juin 2007 06-1223-023-1000

Certifié ISO 9001:2000


BUREAUX EN AMÉRIQUE DU NORD, AMÉRIQUE DU SUD, EUROPE, AFRIQUE, ASIE, AUSTRALIE
Juin 2007 -i- 06-1223-023-1000

SOMMAIRE EXÉCUTIF

Waste Management (WM) a mandaté Golder Associés Ltée (Golder) pour réaliser une
étude géophysique par imagerie de résistivité électrique (IRE) ainsi que des travaux
complémentaires géotechnique dans le cadre du projet d’agrandissement du lieu
d’enfouissement technique (LET) de Sainte-Sophie. Ces travaux sont complémentaires à
ceux effectués en 2001-2002 au cours d’une investigation géotechnique qui avait couvert
un secteur de 130 hectares. Depuis, environ 30 (Zone 4) des 130 hectares investigués à
l’époque ont reçu les autorisations gouvernementales nécessaires à l’exploitation d’un
LET. Les travaux complémentaires d’investigations géophysique et géotechnique
effectués en 2006 ont donc couvert le secteur d’agrandissement projeté sur les
100 hectares restant de la propriété de WM. Ils ont principalement consisté en un relevé
géophysique par IRE suivi d’un programme de forages de validation ainsi que de
2 forages stratigraphiques avec profils scissométriques dans les argiles en place et essais
de caractérisation géotechnique en laboratoire sur les échantillons d’argile récupérés.

L’objectif des levés par IRE visait principalement à caractériser les continuités verticale
et horizontale de l’horizon d’argile présent sur le secteur d’agrandissement du LET, et à
identifier les zones présentant des épaisseurs d’argile de moins de 3 m. L’interprétation
des levés par IRE a été complémentée avec les résultats des forages de validation,
lesquels ont été superposés sur les sections verticales des levés par IRE pour fins de
comparaison et ajustement ultérieur de l’interprétation des épaisseurs d’argiles, des
élévations de la base de l’horizon d’argile et des élévations minimales estimées des fonds
d’excavation des futures cellules d’enfouissement.

Les résultats des investigations se résument comme suit au niveau des horizons
stratigraphiques rencontrés à partir de la surface:

♦ Un mince couvert végétal est présent en surface avec une épaisseur de 0,1 à
0,3 m;

♦ Un dépôt sablonneux est présent sur l’ensemble du secteur d’agrandissement


avec une épaisseur variant de 2,1 à 4,7 m. Ce dépôt s’identifie comme étant
un sable fin uniforme brun à gris avec des traces de silt à silteux. Une nappe
d’eau à surface libre est présente dans ce dépôt de sable dont la conductivité

Golder Associés
Juin 2007 - ii - 06-1223-023-1000

SOMMAIRE EXÉCUTIF

hydraulique varie de 1,5 x 10-3 à 7,1 x 10-3 cm/s avec une moyenne
géométrique de 3,1 x 10-3 cm/s;

♦ Les épaisseurs d’argile silteuse sont généralement plus faibles du côté nord-
ouest avec des épaisseurs variant entre 0 et 3 m, alors qu’elles sont les plus
élevées du côté sud-est avec une épaisseur maximale observée à 13,6 m. Une
épaisseur d’argile d’au moins 3 m se présente sur environ 88 % de la
superficie de l’agrandissement projeté. Trois secteurs n’ayant pas une
épaisseur minimale de 3 m d’argile silteuse ont été identifiés, soit un secteur
principal au nord-ouest de la propriété faisant environ 11 hectares, un
deuxième secteur faisant environ 0,8 hectares au sud et un troisième secteur
faisant environ 700 m2 au sud de l’aire d’exploitation actuelle (Zone 4). Le
secteur de 11 hectares comprend également une zone d’environ 2,7 hectares à
la limite nord-ouest où la couche d’argile est absente. La conductivité
hydraulique in situ de l’argile sous le secteur d’agrandissement varie de
1,4 x 10-7 à 3,4 x 10-5 cm/s avec une moyenne géométrique 1,2 x 10-6 cm/s ;

♦ Une formation de till glaciaire gris foncé est présente sous la formation
argileuse. Cette dernière est d’épaisseur variant entre 0,0 m et 7,7 m et de
composition très variable allant d’un gravier sablonneux à une argile avec un
peu de silt et de gravier. La conductivité hydraulique de cette unité
hydrostratigraphique est également très variable avec des valeurs estimées
variant de 2,5 x 10-2 cm/s à 8,3 x 10-6 cm/s ; et

♦ Dans le secteur ouest, le socle rocheux est moins profond (S-28R, 3,8 m,
él. 70,8 m), alors que la profondeur maximale est atteinte à la partie est (S-7R,
17,5 m, 56,3 m) du secteur d’agrandissement. Le socle rocheux est identifié à
une dolomie. Des essais de perméabilité effectués dans les puits
d’observation S-21R, S-22R, S-24R et S-28R indiquent des valeurs de
conductivité hydraulique variant de 7,8 x 10-3 cm/s à 3,7 x 10-2 cm/s avec une
moyenne géométrique de 1,8 x 10-2 cm/s. Cette unité hydrostratigraphique
présente une nappe aquifère semi-captive confinée par le dépôt d’argile
silteuse. Des pressions hydrostatiques positives sont également générées au
sein de cet aquifère, et ce, principalement dans les deux tiers de la partie nord-
ouest du secteur d’agrandissement du LET.

Golder Associés
Juin 2007 - iii - 06-1223-023-1000

SOMMAIRE EXÉCUTIF

Les recommandations se rapportant au concept d’aménagement de l’agrandissement


projeté du LET concernent principalement la conductivité hydraulique et l’épaisseur de la
couche d’argile silteuse, le potentiel de soulèvement des fonds d’excavation des cellules
d’enfouissement et le drainage nécessaire lors des travaux d’excavation :

♦ La couche argileuse présente sous le secteur d’agrandissement ne possède pas en


permanence, tel que stipulé à l’article 20 du REIMR, une conductivité hydraulique
égale ou inférieure à 1 x 10-6 cm/s sur une épaisseur minimale de 6 m. Toutefois,
celle-ci possède une valeur de conductivité hydraulique égale ou inférieure à
5 x 10-5 cm/s sur une épaisseur minimale d’au moins 3 m selon les secteurs
permettant ainsi, tel que stipulé aux articles 22 et 23 du REIMR, l’installation du
niveau inférieur d’un système d’imperméabilisation à double niveau de protection
tout en utilisant un écran périphérique d’étanchéité afin de limiter les effets sur les
niveaux des eaux souterraines de la nappe libre sur les terrains adjacents. Dans les
secteurs où l’épaisseur d’argile est inférieure à 3 m, le niveau inférieur d’un
système d’imperméabilisation à double niveau de protection devra se situé au-
dessus du niveau des eaux souterraines de la nappe libre.

♦ Le concepteur devra se référer au plan des élévations minimales estimées des fonds
d’excavation afin d’établir les plans de fonds des cellules d’enfouissement
puisqu’ils ont été estimés en fonction des épaisseurs disponibles d’argile silteuse et
des pressions hydrostatiques générées sous la base de la couche argileuse. Aux
endroits pour lesquels la couche d’argile ne rencontre pas l’épaisseur minimum
requise de 3 m, les élévations minimales estimées des fonds d’excavation ont été
supposées égales aux élévations des niveaux d’eau de la nappe libre de surface
mesurés en mai 2006.

♦ Au cours des travaux de construction, la mise en place d’un écran périphérique


d’étanchéité de type sol-bentonite évitera tout travail important de pompage ou
drainage d’excavation au cours de la construction des assises des cellules
d’enfouissement. Dès que l’écran périphérique d’étanchéité fermera le périmètre
d’exploitation de l’agrandissement du LET, les venues d’eau souterraine provenant
de la nappe libre de surface seront négligeables en comparaison de l’évacuation des
eaux de précipitations et de ruissellement.

Golder Associés
Juin 2007 - iv - 06-1223-023-1000

SOMMAIRE EXÉCUTIF

Les analyses de stabilité des pentes d’excavation et des remblais de matières résiduelles
ainsi que des tassements engendrés par les surcharges imposées par les
remblais sont présentées dans un rapport distinct. Ce même rapport présente
également le concept d’aménagement retenu pour l’agrandissement du LET.

Golder Associés
Juin 2007 -v- 06-1223-023-1000

TABLE DES MATIÈRES


SECTION PAGE

1.0 INTRODUCTION............................................................................................1
1.1 Objectifs ....................................................................................................... 1
1.2 Localisation et description de la zone d’étude ............................................. 2
2.0 REVUE DES RAPPORTS ANTÉRIEURS .......................................................4
2.1 Investigations géotechniques de la zone d’opération Aire 1 – Partie 2
du site d’enfouissement de Sainte-Sophie (Golder, Juillet 2000) ................ 4
2.2 Projet de développement du bioréacteur - Centre de valorisation
environne-mentale des résidus (CVER) de Sainte-Sophie - Étude
géotechnique (Golder, Décembre 2002)...................................................... 5
2.3 Démantèlement des puits d’observation S-8T, S-8R, S-9A, S-9R, S-9
et S-13S (ECZ-2) (Golder, novembre 2004) ............................................... 7
2.4 Démantèlement des puits d’observation S-2 (PO-00-1), S-5 (PO-00-
5), S-18R et S-6S (Golder, 2004) ............................................................... 7
2.5 Relevé géophysique par imagerie de résistivité électrique - Phases 2
et 3 du secteur d’agrandissement du LET de Sainte-Sophie (Golder,
juillet 2005)................................................................................................... 8
2.6 Étude géotechnique – Construction et instrumentation d’une berme
d’essai au LES de Sainte-Sophie (Golder, février 2006) ............................. 9
2.7 Démantèlement des puits d’observation AS-9,S-4(AS-10), S-10S
(ECZ-1), S-29S et S-11R (2006)................................................................ 9
2.8 Autres données (1997 à 2006) .................................................................. 10
3.0 DESCRIPTION DES TRAVAUX RÉALISÉS .................................................11
3.1 Sommaire des travaux réalisés sur le secteur de l’agrandissement du
LET et à sa périphérie................................................................................ 11
3.2 Relevé géophysique par IRE 2006 ............................................................ 13
3.2.1 Méthodologie des levés géophysiques par IRE........................... 13
3.2.2 Travaux de terrain........................................................................ 16
3.3 Forages de validation 2006........................................................................ 18
3.4 Forages stratigraphiques dans les dépôts argileux en 2006 ..................... 19
3.5 Méthodologie des travaux réalisés en 2001-2002 ..................................... 20
3.5.1 Réalisation des forages et échantillonnage des sols ................... 21
3.5.2 Travaux de laboratoire................................................................. 22

Golder Associés
Juin 2007 - vi - 06-1223-023-1000

TABLE DES MATIÈRES


SECTION PAGE

3.5.3 Travaux d’arpentage.................................................................... 22


3.6 Relevé piézométrique ................................................................................ 23
4.0 CONDITIONS DE TERRAIN..........................................................................24
4.1 Physiographie et géologie régionales ........................................................ 24
4.2 Résultats et interprétation des relevés géophysiques par IRE .................. 25
4.3 Unités stratigraphiques .............................................................................. 27
4.3.1 Couvert végétal............................................................................ 28
4.3.2 Dépôt sablonneux........................................................................ 28
4.3.3 Formation argileuse ..................................................................... 29
4.3.4 Till glaciaire.................................................................................. 30
4.3.5 Socle rocheux .............................................................................. 31
4.3.6 Niveaux des eaux souterraines ................................................... 32
5.0 ANALYSES TECHNIQUES............................................................................34
5.1 Conductivités hydrauliques et épaisseurs de la couche d’argile
silteuse....................................................................................................... 34
5.2 Élévations minimales estimées des fonds d’excavation ............................ 35
5.3 Drainage lors des travaux d’excavation ..................................................... 36
6.0 CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS ................................................37
7.0 CONDITIONS GÉNÉRALES ET LIMITATIONS ............................................41
RÉFÉRENCES........................................................................................................42

Golder Associés
Juin 2007 - vii - 06-1223-023-1000

TABLE DES MATIÈRES

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 Sommaire des essais de laboratoire


Tableau 2 Caractéristiques des puits d’observation installés dans le secteur
d’agrandissement du LET
Tableau 3 Sommaire de la stratigraphie
Tableau 4A Résultats des essais géotechniques réalisés sur le sable au laboratoire
Tableau 4B Résultats des essais géotechniques réalisés sur l’argile au laboratoire
Tableau 4C Résultats des essais géotechniques réalisés sur le till au laboratoire
Tableau 5 Élévations du niveau d’eau dans la nappe libre de surface, semi-captive du
roc et dans les horizons d’argile et de till

LISTE DES FIGURES

Figure 1 Plan de localisation


Figure 2 Photographie aérienne mai 2006
Figure 3 Localisation des travaux d’investigation géophysique par IRE et forages
Figure 4A Coupes géologiques A-A’ et B-B’
Figure 4B Coupes géologiques C-C’ et D-D’
Figure 4C Coupes géologiques E-E’ et F-F’
Figure 5A Carte piézométrique de la nappe aquifère du sable fin – Mai 2006
Figure 5B Carte piézométrique de la nappe semi-captive du roc – Mai 2006
Figure 5C Carte piézométrique anticipée de la nappe semi-captive du roc en conditions
de crues printanières
Figure 6 Isocontours des épaisseurs de sable
Figure 7 Isocontours de l’élévation du sommet de l’argile
Figure 8 Isocontours de l’élévation de la base de l’argile
Figure 9 Isocontours des épaisseurs de l’argile
Figure 10 Isocontours de l’élévation du roc
Figure 11 Élévations minimales estimées des fonds d’excavation en conditions
statiques anticipées de crues printanières

Golder Associés
Juin 2007 - viii - 06-1223-023-1000

TABLE DES MATIÈRES

LISTE DES ANNEXES

Annexe A Plans, journaux de sondage et essais in situ et en laboratoire


des études antérieures
Annexe B Relevé d’arpentage des lignes IRE
Annexe C Profils interprétés des lignes IRE
Annexe D Rapports de forage du secteur de l’agrandissement du LET
Annexe E Résultats des essais de laboratoire
Annexe F Résultats des essais de perméabilité
Annexe G Documents photographiques de terrain
Annexe H Conditions générales et limitations

Golder Associés
Juin 2007 -1- 06-1223-023-1000

1.0 INTRODUCTION

Waste Management (WM) a mandaté Golder Associés Ltée (Golder) pour réaliser une
étude géophysique par imagerie de résistivité électrique (IRE) ainsi que des travaux
complémentaires géotechniques dans le cadre du projet d’agrandissement du lieu
d’enfouissement technique (LET) de Sainte-Sophie. Ces travaux sont complémentaires à
ceux ayant été effectués en 2001-2002 au cours d’une investigation géotechnique qui
avait couvert un secteur de 130 hectares. Depuis, environ 30 (Zone 4) des 130 hectares
investigués à l’époque ont reçu les autorisations gouvernementales nécessaires à
l’exploitation d’un LET (figure 1). Les travaux complémentaires d’investigations
géophysique et géotechnique effectués en 2006 ont donc couvert le secteur
d’agrandissement projeté sur les 100 hectares restant de la propriété de WM.

1.1 Objectifs

Les études géophysique et géotechnique ont pour objectifs de décrire la géologie et la


stratigraphie du site et de produire des recommandations pertinentes à la conception de
l’agrandissement du LET. L’étude comprend les points suivants:

1. La description de la nature des matériaux rencontrés sur le site de l’agrandissement


du LET par :

• la réalisation d’un relevé géophysique par IRE afin d’obtenir une couverture
représentative de la stratigraphie et d’estimer les épaisseurs de dépôts
argileux;

• la réalisation d’un nombre représentatif de sondages stratigraphiques et de


forages de validation, entre autres, aux endroits de faibles épaisseurs de dépôts
argileux identifiés par IRE;

• des analyses in situ et en laboratoire sur un nombre représentatif


d’échantillons pour caractériser les propriétés des zones stratigraphiques
rencontrées en chantier; et

• la réalisation de coupes géologiques.

Golder Associés
Juin 2007 -2- 06-1223-023-1000

2. Une discussion sur les contraintes géotechniques pouvant s’imposer lors de la


conception et la construction comprenant:

• l’épaisseur et les caractéristiques géotechniques des dépôts argileux en place;

• les pressions hydrostatiques et le potentiel de soulèvement des fonds


d’excavation des cellules d’enfouissement; et

• la profondeur du socle rocheux.

Après une description du site à l’étude, ce rapport présente d’abord une revue des études
antérieures effectuées sur le secteur du projet d’agrandissement et à sa périphérie depuis
l’année 2000, suivie d’une description des travaux réalisés en 2006 dans le cadre des
études géophysique et géotechnique. Par la suite, les conditions de terrain sont
présentées. Finalement, une conclusion résume l’essentiel des résultats et des
recommandations sont émises en regard du projet d’agrandissement du LET et des
spécifications techniques édictées dans le Règlement sur l’enfouissement et l’incinération
de matières résiduelles (REIMR, janvier 2006).

1.2 Localisation et description de la zone d’étude

La zone d’étude est située dans la municipalité de Sainte-Sophie, soit à 5 km au sud-ouest


de l’agglomération principale (figure 1). Le projet d’agrandissement du LET est, par
ailleurs, situé dans le secteur sud et ouest de l’actuelle aire d’exploitation (Zone 4), soit
du côté sud-est de la 1ère Rue (entre la Montée Lafrance et l’actuelle aire d’exploitation)
sur le lot 10-41 (anciennes parties 10-11 et 10-34) du cadastre officiel de Mirabel.
L’ensemble des terrains ciblés pour l’agrandissement du LET présente une superficie
totale d’environ 100 ha, dont environ 85 ha seront aménagés en aire d’enfouissement. La
zone d’agrandissement est en forme de « L » dont la hauteur (axe nord-ouest sud-est)
varie de environ 1230 m à 530 m et la largeur (axe nord-est sud-ouest) de environ 1200 m
à 730 m. La topographie du site est généralement plane ayant des élévations géodésiques
comprises entre 73 et 75 m.

Un cours d’eau (ruisseau aux Castors) est situé à environ 700 m au nord de la zone
d’agrandissement du LET, alors que l’on retrouve une carrière en exploitation à environ
200 m à l'ouest. Environ 30 % de la superficie de la zone est constitué de terrains en
friche, et ce, principalement dans les parties nord et est du secteur d’agrandissement du

Golder Associés
Juin 2007 -3- 06-1223-023-1000

LET. Les secteurs sud et ouest sont, quant à eux, plus densément boisés avec la présence
d’arbres matures. Des fossés de drainage sillonnent le secteur d’agrandissement et une
accumulation d’eau est généralement visible au fond des fossés. On remarque la
présence d’un petit étang d’irrigation, autrefois propriété privée, maintenant détenue
par WM.

Golder Associés
Juin 2007 -4- 06-1223-023-1000

2.0 REVUE DES RAPPORTS ANTÉRIEURS

Les travaux antérieurs effectués depuis l’année 2000 sur l’aire fermée du bioréacteur
(Zone 1), l’aire actuellement exploitée (Zone 4) et le secteur d’agrandissement du LET
sont présentés par ordre chronologique et cités en références à la fin de ce rapport.

Il est à noter que les plans de localisation des sondages, les journaux de sondages et les
essais in situ et en laboratoire effectués au cours de ces études antérieures sont présentés
à l’annexe A.

2.1 Investigations géotechniques de la zone d’opération Aire 1 – Partie 2 du


site d’enfouissement de Sainte-Sophie (Golder, Juillet 2000)

Travaux réalisés:

• Réalisation de 15 forages, dont 4 forages stratigraphiques (S-00-1 à S-00-4) et


11 forages stratigraphiques aménagés en puits d’observation (PO-00-1 à
PO-00-11);

• Réalisation de 4 profils scissométriques;

• Réalisation d’un programme complet d’essais en laboratoire (analyses


granulométriques par tamisage et sédimentométrie, déterminations de la
teneur en eau, déterminations des limites d’Atterberg, déterminations du poids
spécifique, essais de consolidation oedométrique); et

• Réalisation de 5 essais de perméabilité à niveau ascendant.

Conclusions pertinentes:

• Stratigraphie composée successivement d’un sable / argile ferme et très


sensible / till glaciaire / socle rocheux (dolomie);

• Environ 70 % de la superficie de la future zone d’opération ne présente pas


une épaisseur d’au moins 6 m (épaisseur disponible d’argile varie entre 0,6 et
8,4 m);

• Profondeur du roc entre 3 et 12,5 m de la surface;

Golder Associés
Juin 2007 -5- 06-1223-023-1000

• Quatre unités hydrostratigraphiques sont présentes sur le site soit les unités de
sable fin, d’argile silteuse, de till et de roc;

• Conditions de pression hydrostatique positive dans certains secteurs du roc;

• Conductivités hydrauliques de l’ordre de 7 x 10-3 cm/s dans le sable,


8,3 x 10-6 cm/s dans le till et variant de 1,4 x 10-4 à 1,8 x 10-3 cm/s dans le roc;

• Tassements différentiels maximaux anticipés de l’ordre de 1 m; et

• Aucun problème de stabilité de pente d’excavation anticipé pour les sections


vérifiées en autant que les conditions de l’étude sont respectées (épaisseur de
matières résiduelles de 17 m, fond argileux à l’élévation 70 m, pente
maximale de 1V:3H dans les matières résiduelles).

2.2 Projet de développement du bioréacteur - Centre de valorisation environne-


mentale des résidus (CVER) de Sainte-Sophie - Étude géotechnique
(Golder, Décembre 2002)

Travaux réalisés:

• Réalisation de 43 sondages dont 36 forages aménagés en puits d’observation,


2 forages stratigraphiques et 5 essais de pénétration dynamique au cône;

• Réalisation de 10 profils scissométriques;

• Réalisation, sur un nombre représentatif d’échantillons de sol, d’essais et


d’analyses géotechniques: granulométrie, sédimentométrie, teneur en eau,
densité relative, limites d’Atterberg, essais de consolidation oedométriques et
essais de cisaillement; et

• Réalisation de 14 essais de conductivité hydraulique in situ à raison de


4 essais dans l’unité de sable superficiel, 4 essais dans l’unité d’argile, 1 essai
dans l’unité de till et 5 essais dans le roc.

Golder Associés
Juin 2007 -6- 06-1223-023-1000

Conclusions pertinentes:

• Stratigraphie composée successivement d’un sable fin / argile ferme et très


sensible / till glaciaire parfois remanié / socle rocheux (dolomie);

• Sable fin de surface avec une épaisseur minimale d’environ 2,5 m du côté
nord-ouest à une épaisseur maximale de 4,5 m dans le secteur central. Une
nappe aquifère à surface libre est présente dans ce dépôt de sable dont la
conductivité hydraulique mesurée in situ est de l’ordre de 3,1 x 10-3 cm/s;

• Dépôt argileux de consistance ferme et légèrement surconsolidé avec des


épaisseurs très variables. De façon générale, les épaisseurs d’argile silteuse
sont plus faibles du côté nord-ouest (2,3 à 3,4 m) et central est (2,7 m), alors
qu’elles sont les plus élevées du côté sud-est (13,6 m). Une épaisseur d’argile
d’au moins 3 m se présente sur environ 90 % du site. Les limites de liquidité
obtenues (variant de 33 % à 76 %) indiquent que les caractéristiques de
l’argile silteuse sont, elles aussi, variables sur le site. La conductivité
hydraulique mesurée in situ de l’argile sous la zone d'implantation du LET est
de l’ordre de 2,3 x 10-5 cm/s;

• Till glaciaire de composition variable allant d’un gravier sablonneux à une


argile avec un peu de silt et de gravier est d’épaisseur variant de 0,0 à 7,7 m.
La conductivité hydraulique de cette unité hydrostratigraphique fut estimée à
2,5 x 10-2 cm/s au site de forage S-12;

• Socle rocheux identifié à une dolomie intercepté à des profondeurs de 7,6 m


dans le secteur nord-ouest de la zone d'implantation du futur bioréacteur et de
17,5 m dans le secteur sud-est. Cette unité hydrostratigraphique présente une
nappe aquifère semi-captive confinée par le dépôt d’argile silteuse. Des
pressions hydrostatiques positives sont également générées au sein de cet
aquifère, et ce, principalement dans la partie nord-ouest de la zone
d'implantation du LET ;

• En fonction des conditions du site, des pentes d’excavation de 3H:1V dans le


sable de surface et dans l’argile sont recommandées;

Golder Associés
Juin 2007 -7- 06-1223-023-1000

• Les élévations des fonds d’excavation sont contrôlées par les pressions
hydrostatiques; celles-ci devant être validées après la période de crue
printanière de 2003; et

• L’épaisseur des remblais de matières résiduelles peut atteindre 22 à 29 m


(élévations variant de 89,7 m à 98,8 m) sur l’ensemble du site, en fonction du
plan d’aménagement. La configuration finale retenue présentera des pentes
maximales de 3H:1V avec des paliers de 4 m de large à chaque 10 m de
hauteur maximum aux extrémités nord-ouest et sud-est ainsi qu'une berme
périphérique de 4 m de haut. Une telle configuration permettra des remblais
stables et produira des tassements totaux maximum de l’ordre de 1,0 m.

2.3 Démantèlement des puits d’observation S-8T, S-8R, S-9A, S-9R, S-9 et
S-13S (ECZ-2) (Golder, novembre 2004)

Travaux réalisés:

• Démantèlement en juin 2004 des puits S-8T (till), S-8R (roc), S-9A (argile),
S-9R (roc), S-9 (roc) par forage en tarière évidée et injection de coulis de
bentonite de la base du puits jusqu’en surface, conduisant à l’enlèvement
complet des matériaux du puits incluant le tubage et la crépine de CPV ; et

• Démantèlement en juin 2004 par excavation (entrepreneur en excavation de


Waste Management) du puits S-13S présent dans la formation de sable en
surface.
2.4 Démantèlement des puits d’observation S-2 (PO-00-1), S-5 (PO-00-5),
S-18R et S-6S (Golder, 2004)

Travaux réalisés:

• Démantèlement en juin 2004 du puits S-2 (PO-00-1) et en octobre 2004 des


puits S-5 (PO-00-5) et S-18R par forage à tarière évidée et injection de coulis
de bentonite de la base du puits jusqu’en surface, conduisant à l’enlèvement
complet des matériaux du puits incluant le tubage et la crépine de CPV ; et

Golder Associés
Juin 2007 -8- 06-1223-023-1000

• Démantèlement en juin 2004 par excavation (entrepreneur en excavation de


Waste Management) du puits S-6S présent dans la formation de sable en
surface.

2.5 Relevé géophysique par imagerie de résistivité électrique - Phases 2 et 3


du secteur d’agrandissement du LET de Sainte-Sophie (Golder, juillet 2005)

Travaux réalisés:

• Validation de la technique de relevé par imagerie de résistivité électrique


(IRE) par la réalisation de 2 lignes d’essai totalisant 255 m de relevé à l’été
2004;

• Réalisation des relevés par IRE en 2 phases successives à l’été et à l’automne


2004 respectivement sur les phases 2 et 3 de l’agrandissement du LET;

• Réalisation de près de 5 000 m de relevé en 10 lignes espacées de 50 m sur


l’ensemble des phases 2 et 3; et

• Réalisation de 29 forages de validation et 7 analyses granulométriques.

Conclusions pertinentes:

• Les relevés ont identifié 4 zones ayant moins de 3 m d’épaisseur d’argile.


Deux de ces zones sont présentes dans le secteur est de la phase 2 et 2 autres
zones sont présentes dans le secteur central de la phase 3 ; et

• Les élévations minimales estimées des fonds d’excavation des phases 2 et 3


ont été calculées à partir des données des relevés par IRE, des forages de
validation, ainsi que des niveaux piézométriques de l’aquifère du roc en
période de crues printanières, afin de respecter une épaisseur minimale de 3 m
d’argile sous les fonds des cellules d’enfouissement et un facteur de sécurité
d’au moins 1,0 contre le soulèvement de fond.

Golder Associés
Juin 2007 -9- 06-1223-023-1000

2.6 Étude géotechnique – Construction et instrumentation d’une berme d’essai


au LES de Sainte-Sophie (Golder, février 2006)

Travaux réalisés:

• Réalisation d’une étude géotechnique en juin 2004 à l’endroit d’une berme


d’essai du côté nord-ouest de la Zone 1 comprenant 2 forages géotechniques
avec installation de piézomètres électriques à double niveaux et profils
scissométriques en continu, ainsi que des essais de consolidation; et

• Construction et instrumentation de la berme d’essai avec 2 plaques de


tassement afin de suivre l’évolution des résistances en cisaillement des argiles
en fonction de l’accroissement des tassements.

Conclusions pertinentes:

• Dans le cas où d’autres bermes de stabilisation seraient envisagées autour du


LET de Sainte-Sophie, il sera possible d’estimer la hausse de la résistance en
cisaillement non drainée de l’argile en se servant de la relation entre cette
dernière et la contrainte effective verticale.

2.7 Démantèlement des puits d’observation AS-9,S-4(AS-10), S-10S (ECZ-1),


S-29S et S-11R (2006)

Travaux réalisés:

• Démantèlement en 2006 par excavation (entrepreneur en excavation de Waste


Management) des puits AS-9, S-4 (AS-10), S-10S (ECZ-1) et S-29S présents
dans la formation de sable en surface.

• Démantèlement en août 2006 par excavation (entrepreneur en excavation de


Waste Management) jusqu’au contact avec l’argile et retrait du tubage en
acier de 100 mm de diamètre incluant l’assemblage du puits S-11R (tubage et
crépine en CPV), suivi par le remblaiement du bas vers le haut de la cavité par
de la bentonite granulaire (entrepreneur en forage sous supervision de

Golder Associés
Juin 2007 - 10 - 06-1223-023-1000

Golder). Le tubage d’acier avait été perdu en cours de forage lors de


l’installation du puits en 2001.

2.8 Autres données (1997 à 2006)

Des données ont été incorporées à la présente étude qui touchent spécifiquement le
secteur de l’agrandissement du LET, sans qu’il n’y ait eu nécessairement de rapports
émis ou encore de rapports disponibles. Ces documents sont listés comme suit:

• Deux rapports de forage pour les puits AS-7 et AS-9 (André Simard et
Associés, 1997).

• Trois rapports de forage pour les puits S-33R, S-33T et S-34R (Golder, 2003).

• Un rapport de forage pour le puits de captage de biogaz au roc CB-1 (Golder,


2004)

• Neuf rapports de forage pour les puits S-30S, S-31S, S-32S, SB-9 à SB-13 et
S-35R (Golder, 2004).

• Un rapport de forage pour le puits S-33S (Golder, 2006).

Golder Associés
Juin 2007 - 11 - 06-1223-023-1000

3.0 DESCRIPTION DES TRAVAUX RÉALISÉS

La présente section décrit les travaux réalisés sur la propriété couvrant les 100 hectares de
l’agrandissement projeté du LET de Sainte-Sophie. Des travaux réalisés en 2001-2002
avaient porté sur un terrain d’une superficie totale de 130 hectares dont font partie les
100 hectares du présent projet d’agrandissement. Depuis ces travaux, les travaux
d’investigation complémentaire, effectués en 2006, ont principalement consisté en un
relevé géophysique par IRE suivi d’un programme de forages de validation ainsi que
2 forages stratigraphiques avec profils scissométriques dans les argiles en place et essais
de caractérisation géotechnique en laboratoire sur les échantillons d’argile récupérés.

3.1 Sommaire des travaux réalisés sur le secteur de l’agrandissement du LET


et à sa périphérie

En vertu de la Directive pour la réalisation d’une étude d’impact sur l’environnement


d’un projet de lieu d’enfouissement sanitaire (mise à jour 2005) de la Direction des
évaluations environnementales du ministère du Développement durable, de
1
l’Environnement et des Parcs du Québec (MDDEP) , une superficie de terrain à
développer de 100 hectares requiert au minimum 23 sites de sondages.

1
MDDEP : ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec. Aussi
anciennement connu sous l’appellation du ministère de l’Environnement du Québec (MENV) ou du
ministère de l’Environnement et de la Faune du Québec (MEF).

Golder Associés
Juin 2007 - 12 - 06-1223-023-1000

La répartition des sites et des types de sondages effectués lors des travaux de 2001-2002,
ainsi que lors de la période de 2003 à 2006, dans le secteur de l’agrandissement de
100 hectares et à sa périphérie, est la suivante:

Description Travaux en Travaux en Total


2001-2002 2003-2006
Superficie (ha) 100
Sites de sondages 19 86 105
Relevé géophysique par 20 20
IRE (km linéaire de levé)
Puits d’observation 11 5 16
aménagé dans sable fin de
surface (S)
Puits d’observation 3 0 3
aménagé dans l’argile
silteuse (A)
Puits d’observation 1 1 2
aménagé dans le till (T)
Puits d’observation 9 4 13
aménagé dans le roc (R)
Forages stratigraphiques 2 2 4
Forages de validation avec 5 75 80
essais de pénétration
dynamique au cône
Nombre total de sondages 31 87 118

La localisation des travaux de relevé géophysique par IRE et de chacun des forages de
validation, forages stratigraphiques et puits d’observation est présentée à la figure 3.
L’annexe B présente les relevés d’arpentage des lignes IRE, alors que l’annexe C
présente les profils interprétés des lignes IRE. Les rapports de forage pour les sondages
présents sur le secteur d’agrandissement du LET et sa périphérie sont consignés par types
de sondage (forages de validation, forages stratigraphiques et puits d’observation) à
l’annexe D.

Golder Associés
Juin 2007 - 13 - 06-1223-023-1000

3.2 Relevé géophysique par IRE 2006

Le relevé géophysique visait à caractériser par imagerie de résistivité électrique (IRE) les
continuités verticale et horizontale de l’horizon d’argile présent sur le secteur
d’agrandissement du LET et à identifier les zones présentant des épaisseurs d’argile de
moins de 3 m. Une épaisseur minimale de 3 m d’argile est, en effet, requise au fond des
futures cellules d’enfouissement, afin de satisfaire aux exigences techniques du REIMR.
De plus, une épaisseur minimale d’argile est également requise afin de contrer le
soulèvement potentiel du fond des excavations. Cet effet de soulèvement potentiel,
particulier au site, est causé par les pressions hydrostatiques associées aux conditions
hydrogéologiques prévalant dans l’aquifère du roc sous-jacent au dépôt argileux.

La technique de relevé géophysique par IRE a été choisie sur la base de son efficacité à
caractériser la stratigraphie générale du site, et notamment, la couche d’argile s’y
trouvant. Cette efficacité a été démontrée lors de l’investigation par IRE réalisée en 2004
dans le cadre du développement du secteur d’agrandissement des phases 2 et 3 du LET de
Ste-Sophie (Golder, juillet 2005).

Les travaux ont compris la réalisation des activités suivantes: l’implantation de la maille
des levés, la campagne de levés par IRE; et la localisation et le nivellement des lignes de
levé par IRE. L’interprétation des levés est discutée à la section 4.2 du rapport.

3.2.1 Méthodologie des levés géophysiques par IRE

La technique d’imagerie de résistivité électrique (IRE) mesure la résistivité électrique


(inverse de la conductivité) se rapportant au type de sol ou de roc, à la stratigraphie et aux
conditions du sol. Dans la technique de l’IRE, un courant est injecté dans le sol par le
biais de 2 électrodes et la différence de potentiel (voltage) entre ces électrodes est
mesurée. La résistivité apparente du sous-sol est calculée à partir du ratio du voltage
mesuré et du courant injecté, multiplié par une constante laquelle est fonction de la
géométrie et de l’espacement des électrodes. La profondeur d’investigation est fonction
de la distance séparant les électrodes. Une plus grande largeur entre les électrodes
procure de l’information à de plus grandes profondeurs mais diminue la résolution.

Golder Associés
Juin 2007 - 14 - 06-1223-023-1000

La photographie ci-dessous illustre la disposition de l’équipement d’IRE tel qu’il est


typiquement utilisé sur le terrain:

Disposition typique de l’équipement IRE

Le schéma suivant montre la configuration des électrodes ainsi que les lignes de courants
et de potentiels pour une configuration de type Wenner, telle qu’utilisée au cours des
présents travaux. En configuration Wenner, les électrodes sont colinéaires avec les
électrodes de potentiel (M et N) situés entre les électrodes de courant (A et B) et une
séparation constante entre les électrodes.

Source de puissance

(batterie) Module de
Résistivimètre
contrôle Électrodes

M N B
Surface A
Lignes de champs

potentiels

Lignes de courant

Golder Associés
Juin 2007 - 15 - 06-1223-023-1000

Au cours du levé, une pseudo-section est générée, laquelle illustre les variations de
résistivité apparente en fonction de la profondeur. La pseudo-section est obtenue en
prenant des mesures à intervalles croissant entre les électrodes et en les déplaçant le long
de la ligne à investiguer.

Plusieurs types de configuration d’électrodes (Schlumberger, dipôle-dipôle, pôle-dipôle,


etc.) peuvent être utilisés. Les principaux facteurs influençant le choix de la
configuration sont les conditions de terrains (e.g. topographie accidentée ou plane), la
profondeur d’investigation désirée et la résolution (horizontale et/ou verticale) souhaitée.

Dans le cadre de la présente étude, et sur la base des résultats de l’investigation conduite
en 2004, la configuration de Wenner a été retenue compte tenu de la présence des
variations essentiellement verticales de la stratigraphie et du fait que la configuration de
Wenner permet d’accroître la profondeur d’investigation dans des environnements de
faible résistivité (sols argileux). Pour la configuration Wenner, la résistivité apparente
(ρa) des dépôts meubles situés sous la surface est calculée comme suit:

ρa = 2πaΔV/I

Avec :

a = séparation entre les électrodes (distance entre les électrodes AM, MN et NB);

ΔV = variation des valeurs de potentiel (MN) produite suite à l’application d’un


courant;

I = le courant appliqué (AB).

La méthode par IRE diffère légèrement des techniques de résistivité traditionnelles par le
fait qu’un important alignement d’électrodes (72 dans le cas du présent levé) est installé
le long d’une ligne de levé et branché à un appareil de mesure (résistivimètre) à l’aide
d’un câble multiconnections (« multi-core cable »). Le résistivimètre est un appareil de
mesure automatisé avec une source de courant et un voltmètre à impédance élevé.
L’appareil est muni d’un logiciel d’acquisition de données permettant d’ouvrir ou de
fermer successivement chaque dipôle de mesure selon une routine préétablie.

Golder Associés
Juin 2007 - 16 - 06-1223-023-1000

L’équipement ainsi que la procédure utilisée permettent de prendre une grande quantité
de données sur toute la ligne de levé. Lorsque le dispositif d’électrode s’avère plus petit
que la ligne de levé, un second alignement d’électrodes est installé à la fin du premier
alignement. En juxtaposant les alignements effectués sur une même ligne de levé, une
pseudo-section continue des valeurs de résistivité apparente est générée le long de la
ligne investiguée. Ces données servent ensuite à calculer un modèle de résistivité en 2D
montrant un profil réel des variations de résistivité en profondeurs. Le logiciel
RES2DINV développé par la firme GEOTOMO a été utilisé pour le traitement des
données et la génération des sections de résistivité en 2D des dépôts meubles.

3.2.2 Travaux de terrain

Le relevé géophysique par IRE, incluant les travaux d’implantation de la maille et de


nivellement a été réalisé au cours de la période du 25 mai au 25 juillet 2006 sur le site du
projet d’agrandissement du LET.

La maille des levés géophysiques a été établie par Golder en consultation avec WM. La
maille consistait en une série de trente (30) lignes d’orientation nord-est sud-ouest
(identifiées IRE-13 à IRE-42) de longueur variant entre 540 m et 700 m, espacées
nominalement d’un intervalle de 50 m (figure 3).

Préalablement aux travaux de levés par IRE, les points de début et de fin des lignes de
levés ont été localisés par le personnel technique de Golder à l’aide d’un GPS portable.
Ce même personnel procéda ensuite à l’implantation des lignes de la maille à l’aide de
boussoles et de rubans marqueurs, en préparation pour leur défrichement et leur
dégagement. Le dégagement des lignes de levé a été réalisé par un sous-traitant de WM
(Excavations Paquette) à l’aide de bouteur de type D8.

Le dégagement des lignes de levé a consisté à débroussailler et à couper les arbres dans
leurs extensions nord-est sud-ouest. Une partie des arbres plus matures de la zone sud-
ouest (secteur des lignes IRE-25 à IRE-36) a été récoltée et commercialisée. Tel que
requise par WM, une zone d’une dizaine de mètres a été préservée au niveau de
l’extrémité est des lignes IRE-34 à IRE-40, en bordure du chemin équestre longeant le
site.

Golder Associés
Juin 2007 - 17 - 06-1223-023-1000

Les travaux d’acquisition de données ont été réalisés par 2 équipes de terrain composées
chacune de 3 professionnels du bureau de Golder à Montréal. Messieurs Philippe Martin
et Frédérick Savoie, géophysiciens, étaient en charge de la supervision des équipes sur le
terrain et du contrôle in situ de la qualité des données. Monsieur Mark Monier-Williams,
géophysicien senior du bureau de Mississauga en Ontario était responsable du traitement
et de l’interprétation des données au fur et à mesure de leur acquisition.

Deux systèmes de marque Syscal R1+ Switch 72 (numéros de série 272 et 340) fabriqués
par la firme IRIS ont été employés simultanément lors du levé. Afin d’éviter toute
interférence potentielle pouvant résulter de l’utilisation des 2 systèmes, une distance
minimale de 500 mètres était constamment maintenue entre les lignes investiguées
concurremment.

Le courant de l’émetteur sur chacun des 2 systèmes a été ajusté de façon à générer une
différence de potentiel d’approximativement 300 mV (lorsque possible) entre les
électrodes M et N. Ceci résulta en l’injection de courants généralement de l’ordre de 50 à
400 mA selon la valeur de la résistance au contact électrode-sol (de l’ordre de 10 à
10 000 ohms). Selon les endroits, en raison de la résistance élevée des dépôts meubles de
surface, les électrodes ont été mouillées avec de l’eau salée avant leur utilisation afin de
réduire la résistance du contact avec le sol à des niveaux acceptables.

Le levé a été conduit sur 7 lignes (IRE-13 à IRE-19) d’une longueur de 590 m chacune
dans le secteur au sud-est de l’aire d’exploitation actuelle (Zone 4) et sur 23 lignes
(IRE-20 à IRE-42) d’une longueur variant entre 538 m et 698 m dans le secteur à l’ouest
pour un total de près de 20 kilomètres linéaires de levés. Un intervalle de base de 3 m
entre les électrodes a été utilisé et incrémenté successivement du niveau n=1 au
niveau n=18 de manière à permettre une profondeur d’investigation de l’ordre de
30 mètres sous la surface.

En fin de campagne de levé, une ligne additionnelle (IRE-43) d’orientation nord-sud


d’une longueur de 213 m a également été effectuée et avait pour but de vérifier la
similarité des mesures obtenues par les 2 différents systèmes employés au cours du levé.

Au cours des travaux d’acquisition, les lignes de levé ont systématiquement été marquées
à intervalles de 9 m à l’aide de balises, pour fins d’arpentage subséquent. Toutes les

Golder Associés
Juin 2007 - 18 - 06-1223-023-1000

lignes ont été nivelées à intervalles de 9 m ainsi qu’à tous les changements de pente du
terrain. Les travaux d’arpentage ont été réalisés par la firme spécialisée LaserTech au
moyen d’un système en station totale, permettant une précision de positionnement de
l’ordre du millimètre. Les coordonnées des points et les mesures d’élévation ont été
reliées au réseau géodésique à partir de points d’élévation connus.

Les données d’arpentage des lignes de levé sont présentées à l’annexe B, alors que les
profils interprétés des lignes de levé par IRE sont présentés à l’annexe C.

3.3 Forages de validation 2006

Les travaux de forage de validation ont été réalisés du 25 juillet au 8 août 2006.
L’emplacement des forages de validation a été déterminé suite à l’analyse préliminaire
des données de IRE. Les emplacements ont été sélectionnés prioritairement aux endroits
où l’épaisseur interprétée de l’argile était de l’ordre de 2 à 4 m. Certains emplacements
de forage ont également été déterminés à des endroits où les épaisseurs d’argile variaient
de 4 à 9 m d’épaisseur, et ce, afin d’établir un facteur de correction entre l’épaisseur
d’argile interprétée par IRE et l’épaisseur réelle d’argile en fonction des résultats de
forages de validation.

Le programme de forages de validation a comporté la réalisation de 75 forages identifiés


GP-19A à GP-19D, GP-24A à GP-24H, GP-28 à GP-75, GP-47A à GP-47E, GP-53A,
GP-53B, GP-62A, GP-62B, GP-69A, GP-70A, GP-72A et GP-72B dans les dépôts
meubles à des profondeurs variant entre environ 3 et 15 m (figure 3).

Le programme de forages de validation a été réalisé par Succession de forage George


Downing à l’aide d’une foreuse de type « Géoprobe », ainsi que d’une foreuse
conventionnelle CME-55, toutes 2 montées sur chenillards.

Les 2 foreuses ont également utilisés la même méthode de forage, soit celle de la tarière
évidée jusqu’à l’atteinte du contact géologique du sable avec l’argile. Dans ces forages,
l’échantillonnage des sols fut réalisé en continu, et ce, après environ 2 m de forage dans
l’unité de sable de surface. L’échantillonnage des sols dans les forages a été effectué au
moyen d’une cuillère fendue standard normalisée de 60 cm de longueur et de 51 mm de
diamètre. Pour tous les échantillons prélevés avec la cuillère fendue, l’indice de

Golder Associés
Juin 2007 - 19 - 06-1223-023-1000

pénétration standard (indice N) a été mesuré. Cet indice est défini comme étant le
nombre de coups nécessaires pour enfoncer une cuillère fendue standard de 300 mm et il
permet une estimation de la densité relative des sols granulaires. Après l’identification
du contact géologique du sable avec l’argile, les forages de validation ont été poursuivis
en réalisant un essai de pénétration dynamique au cône, et ce, afin d’identifier le contact
géologique de l’argile avec le till sous-jacent. L’essai de pénétration dynamique au cône
est un essai en continu au cours duquel un marteau de 63,5 kg avec une hauteur de chute
de 760 mm bat un train de tige dans le sol. Au cours de l’essai, le nombre de coups pour
une pénétration du train de tige de 300 mm est noté. Un train de tige de calibre AW muni
d’une pointe conique d’un diamètre de 51 mm fut utilisé en cours d’essai. Au début des
travaux, un essai de calibration fut effectué à côté du forage S-12R. À la fin de chacun
des essais, les tarières ont été avancées sur une longueur d’au moins 3 m dans l’argile, et
ce, afin de sceller les trous d’essais et de forages à l’aide de coulis de bentonite et de
bentonite granulaire.

Les rapports de forages de validation sont présentés à l’annexe D.

3.4 Forages stratigraphiques dans les dépôts argileux en 2006

Deux forages stratigraphiques, identifiés S-36 et S-37A, ont été réalisés en complément
d’information sur les caractéristiques géotechniques des dépôts argileux du secteur de
l’agrandissement du LET. Ces travaux ont également comporté la réalisation de profils
scissométriques dans les argiles en place et un programme d’essais en laboratoire sur des
échantillons intacts d’argile récupérés en cours de forage. Ces forages ont été réalisés
concurremment au programme de forage de validation avec la foreuse conventionnelle
CME-55 montée sur chenillard.

La méthode de forage fut celle à la tarière évidée. L’échantillonnage des sols dans les
forages a été effectué au moyen d’une cuillère fendue standard normalisée de 60 cm de
longueur et de 51 mm de diamètre et à l’aide de tubes Shelby de 60 cm de longueur et de
76 mm de diamètre pour des échantillons intacts argileux. Les échantillons de sols ont
été prélevés en continu à intervalles de 0,6 m. Pour tous les échantillons prélevés avec la
cuillère fendue, l’indice de pénétration standard (indice N) a été mesuré. Les forages ont
été avancés jusqu’à l’horizon de till. Les trous de forage ont par la suite été scellés à
l’aide de coulis de bentonite et de bentonite granulaire. Par la suite, à une distance

Golder Associés
Juin 2007 - 20 - 06-1223-023-1000

adjacente de 1 à 2 m, un trou de forage fut avancé jusqu’au contact avec l’argile, afin de
procéder à la réalisation d’un profil scissométrique à l’aide de l’appareil de mesure
Nilcon. Des mesures in situ de résistance en cisaillement non drainée ont été effectuées à
tous les 0,5 m, et ce, sur toute l’épaisseur du dépôt argileux observée au droit des forages.

Le programme d’essai en laboratoire a comporté la réalisation de 6 teneurs en eau


naturelle, 6 limites de consistance, 6 essais de cisaillement au cône Suédois et 2 essais de
consolidation. Les essais ont été réalisés au laboratoire géotechnique de Golder à
Ottawa. Le tableau 1 résume le programme d’essais réalisés en laboratoire, et ce, pour
chaque unité géologique rencontrée. Les résultats des essais de laboratoire sont présentés
à l’annexe E.

3.5 Méthodologie des travaux réalisés en 2001-2002

Les travaux réalisés en 2001-2002, sur le secteur de l’agrandissement du LET de


100 hectares et à sa périphérie, ont compris les tâches suivantes:

• l'échantillonnage des sols à la cuillère fendue et au tube à paroi mince (tube Shelby)
en cours de forage et détermination de l’indice de pénétration standard (N);
• la réalisation de profils scissométriques dans 10 forages et de profils de pénétration
dynamique dans 5 forages;
• la réalisation, sur un nombre représentatif d’échantillons de sol, d’essais et d’analyses
géotechniques: granulométrie, sédimentométrie, teneur en eau, densité relative,
limites de consistances, essais de consolidation oedométriques et essais de
cisaillement en laboratoire;
• l'installation de 24 puits d’observation, dont 11 puits dans l’unité de sable superficiel,
3 puits dans l’argile, 1 puits dans le till et 9 puits d’observation au niveau de
l’aquifère du roc;

• la réalisation de 12 essais de conductivité hydraulique in situ à raison de 3 essais dans


l’unité de sable superficiel, 3 essais dans l’unité d’argile, 1 essai dans l’unité de till et
5 essais dans le roc;

• l'arpentage de tous les puits installés sur la base du système géodésique de


coordonnées utilisé pour l’exploitation du LET actuel (MTM – NAD 83); et
• le relevé piézométrique des 24 puits.

Golder Associés
Juin 2007 - 21 - 06-1223-023-1000

3.5.1 Réalisation des forages et échantillonnage des sols

Les travaux se sont déroulés du 30 octobre au 12 décembre 2001. Les travaux de forage
ont été réalisés sur le terrain à l’aide de foreuses sur chenilles de type CME-55 et
Canterra CT-150. L’identification des sites de sondages est marquée par un « S » suivi
d’un numéro séquentiel. La lettre (S, A, T ou R) suivant le numéro séquentiel désigne,
quant à elle, la géologie au sein de laquelle le puits fut installé, soit dans l’unité de sable
superficiel (S), dans la couche argileuse (A), dans le till (T) ou dans le roc (R). Il est à
noter qu’un site de sondage peut comporter des installations à différentes profondeurs à
un même endroit où plusieurs forages ont été réalisés, car un seul puits d’observation fut
installé par forage.

La méthode de forage utilisée fut la tarière évidée dans le cas des sondages effectués dans
le sable et l’argile, alors que la méthode conventionnelle au tubage de calibre HQ et
lavage à l’eau fut utilisée pour l’avancement des forages dans le till et le roc. Le roc a été
carotté à l’aide d’un tube carottier de calibre HQ dont le diamètre extérieur est de 96 mm.
L’eau utilisée en forage provenait du puits de pompage P-5 localisé en amont hydraulique
de la Zone 1. Des volumes d’eau au moins équivalents à ceux injectés furent retirés
suivant l’installation des puits d’observation.

Il est à noter qu’en cours de forage au site S-14R, au moment du retrait du tubage de
l’horizon de till, des venues de gaz ont été observées. Celles-ci ont cessé lors de
l’installation du puits d’observation au niveau du roc, soit après l’obturation de l’horizon
de till par la bentonite et le coulis ciment-bentonite.

L’échantillonnage des sols dans les forages a été effectué au moyen d’une cuillère fendue
standard normalisée de 60 cm de longueur et de 51 mm de diamètre ou encore à l’aide de
tubes Shelby de 60 cm de longueur et de 76 mm de diamètre pour des échantillons intacts
argileux. Les échantillons de sols ont été prélevés en continu dans 5 forages profonds, et
à intervalles de 0,6 m dans les autres. Aux sites où il était prévu d’installer un nid de
puits (puits distancés de 2 à 3 m), le forage le plus profond était d’abord réalisé et
échantillonné alors que les autres forages réalisés pour l’installation de puits à différents
niveaux au même site ne faisaient pas l’objet d’échantillonnage.

Golder Associés
Juin 2007 - 22 - 06-1223-023-1000

Pour tous les échantillons prélevés avec la cuillère fendue, l’indice de pénétration
standard (indice N) a été mesuré Cet indice est défini comme étant le nombre de coups
nécessaires pour enfoncer une cuillère fendue standard de 300 mm et il permet une
estimation de la densité relative des sols granulaires.

D’autre part, un profil scissométrique a été réalisé dans 10 forages au moment de leur
réalisation, et ce, à l’aide d’un scissomètre à palette adaptable aux tiges de forage de
calibre AX. Un soin particulier a été pris afin de varier les élévations des essais de façon
à obtenir une couverture verticale étendue.

Enfin, 5 forages ont fait l’objet de la réalisation d’un profil de pénétration dynamique.
L’interprétation des résultats de cet essai, corrélée avec les données recueillies des
forages échantillonnés avoisinants, a permis une évaluation de la profondeur du contact
entre les couches de sol.

Les échantillons prélevés ont été décrits visuellement. La description de la stratigraphie,


les résultats des essais scissométriques ainsi que les résultats des essais de pénétration
standard (indice N) apparaissent dans les journaux de sondage à l’annexe D.

3.5.2 Travaux de laboratoire

Les échantillons récupérés ont été acheminés au bureau de Golder où ils ont fait l’objet
d’une description visuelle de la part d’un géotechnicien. Par la suite, un programme
d’essais a été établi et les échantillons devant subir des essais ont été acheminés à notre
laboratoire de Mississauga. Le but de ce programme était d’obtenir des valeurs des
caractéristiques physiques et mécaniques des unités géologiques présentes sur le site. Le
tableau 1 résume le programme d’essais réalisés en laboratoire, et ce, pour chaque unité
géologique rencontrée. Les résultats des essais de laboratoire sont présentés à
l’annexe E.

3.5.3 Travaux d’arpentage

Tous les nouveaux puits et sondages, ainsi que quelques-uns des puits existants, ont été
localisés et raccordés au système de repère géodésique Mercator Transverse Modifié
(MTM) NAD83, utilisé pour l’exploitation du LET actuel. Les relevés d’arpentage et de

Golder Associés
Juin 2007 - 23 - 06-1223-023-1000

nivellement ont été effectués du 10 au 14 décembre 2001 et du 8 au 11 janvier 2002 à


l’aide d’une station totale et d’un niveau standard opérés par le personnel de Golder. Les
élévations du terrain naturel et de la margelle des puits (au CPV de 50 mm) ont été
déterminées à chaque emplacement.

Les coordonnées géodésiques des sondages (forages stratigraphiques et essais de


pénétration dynamique au cône) et des puits d’observation sont présentées à l’annexe B.

3.6 Relevé piézométrique

Les caractéristiques des puits d’observation ayant fait l’objet de relevés piézométriques
sont présentées aux tableaux 2A et 2B. Le tableau 2A présente les caractéristiques des
puits installés à la périphérie de l’aire actuelle d’exploitation (Zone 4) et sur
l’agrandissement projeté du LET, alors que le tableau 2B présente les caractéristiques des
puits installés au niveau du LES (Zones 1, 2A, 3A et ancien LES) ainsi qu’à sa périphérie
éloignée.

Une compilation des relevés piézométriques effectués depuis 2001 par WM via son
consultant Dessau-Soprin est présentée respectivement pour les secteurs du LET et son
agrandissement projeté, ainsi que pour le LES aux tableaux 3A et 3B. La compilation
des relevés piézométriques présente également les niveaux d’eau observés dans la couche
d’argile et de till.

Une carte piézométrique du relevé, en date de mai 2006, est présentée pour la nappe libre
de surface à la figure 5A et pour l’aquifère semi-confiné du roc à la figure 5B.

Golder Associés
Juin 2007 - 24 - 06-1223-023-1000

4.0 CONDITIONS DE TERRAIN

Cette section présente la physiographie et la géologie régionales, les résultats et


l’interprétation des relevés géophysiques par IRE, ainsi qu’une synthèse des
caractéristiques de chacune des unités stratigraphiques et des conditions
hydrogéologiques rencontrées sur le secteur de l’agrandissement projeté du LET.

4.1 Physiographie et géologie régionales

Située dans les Basses Terres du St-Laurent, dans une région qui fut envahie par la mer
Champlain, la zone d’étude présente un relief plat à ondulé. La géologie régionale est
caractérisée par une couverture de sédiments marins et continentaux d’âge quaternaire,
recouvrant en discordance le socle rocheux. Le secteur de l’agrandissement projeté du
LET est localisé sur les sables fins de hautes terrasses sous lesquelles sont présentes les
argiles de la mer de Champlain (Maranda, 1977 - carte 1973). La limite nord-ouest de
l’agrandissement projeté du LET est bordée par une bande de dépôts de surface (sable,
alluvions ou argile) sous laquelle le socle rocheux peut se retrouver à moins de 6 m, et
même jusqu’à moins de 3 m à l'extrême nord-ouest de ce secteur.

Le socle rocheux est constitué de roches sédimentaires (grès, dolomie, calcaire et argilite)
du paléozoique de la province géologique des Basses-Terres du St-Laurent, reposant en
discordance sur les roches ignées et métamorphiques d’âge précambrien de la province
géologique de Grenville. Sous le secteur de l’agrandissement projeté du LET, le socle
rocheux s’identifie à des dolomie et grès de la formation Thérèsa du Groupe de
Beekmantown d’âge ordovicien inférieur (Globensky, 1987).

L’élévation de la surface de secteur de l’agrandissement projeté du LET varie entre


73 m et 75 m. Les fossés de drainage des terres boisées et agricoles traversant le secteur
se drainent vers le fossé principal longeant la 1ière rue pour ensuite se déverser dans le
ruisseau aux Castors. Ce ruisseau est un affluent de la rivière Jourdain, qui est elle-même
un affluent de la rivière l’Achigan, puis de la rivière l’Assomption qui se déverse dans le
fleuve St-Laurent.

Golder Associés
Juin 2007 - 25 - 06-1223-023-1000

4.2 Résultats et interprétation des relevés géophysiques par IRE

Les résultats des levés par IRE sont présentés sur des vues en sections verticales
(Annexe C) où les isocontours de résistivité apparente sont tracés en fonction de la
distance horizontale le long de la section et en fonction de la profondeur, jusqu’à
concurrence d’une profondeur de 30 mètres correspondant à la profondeur d’investigation
maximale du levé.

Les résultats obtenus sont consistants avec les réponses en résistivité escomptés de la
stratigraphie du site, ainsi qu’avec les résultats de l’étude antérieure (Golder, 2005). Une
vue en section de la stratigraphie typique rencontrée sur le site est présentée ci-dessous.
Les dépôts meubles sus-jacents à la roche mère consistent successivement, à partir de la
surface, en un horizon de sable fin, un horizon d’argile silteuse et un horizon de till. La
roche mère est composée de dolomie de la formation du Beekmantown d’âge Ordovicien.
Cette dolomie est fracturée en surface et devient plus compétente en profondeur. La
résistivité électrique apparente anticipée de la section géologique était la suivante :

Sable fin de surface (sec et saturé): résistivité


relativement élevée (>500 ohm-mètre pour le sable
sec et >200 ohm-mètre pour le sable saturé);

Argile silteuse (<150 ohm-mètre);

Till (>200 ohm-mètre); et

Socle rocheux (fracturée > 300 ohm-mètre;


compétente > 500 ohm-mètre).

Golder Associés
Juin 2007 - 26 - 06-1223-023-1000

L’objectif des levés par IRE visait principalement à caractériser les continuités verticale
et horizontale de l’horizon d’argile présent sur le secteur d’agrandissement du LET, et à
identifier les zones présentant des épaisseurs d’argile de moins de 3 m. Une valeur limite
de 150 ohms-mètres a été établie afin de délimiter l’étendue verticale de l’horizon
d’argile, l’argile présentant typiquement des valeurs de résistivité apparentes inférieures à
150 ohm-mètre. Sur ces mêmes vues en section, des lignes contours (rouges) ont été
tracées en fonction des valeurs de 150 ohm-mètre afin de délimiter le sommet et la base
de l’horizon d’argile. Ces lignes ont ensuite été digitalisées, converties en coordonnées
géodésiques et mises en plan sous la forme d’isocontours tel que présenté aux figures 7, 8
et 9 qui permettent de visualiser respectivement la topographie du sommet et de la base
de l’horizon d’argile, ainsi que la distribution spatiale de son épaisseur. L’interprétation
des levés par IRE a été complémentée avec les résultats des forages de validation,
lesquels ont été superposés sur les sections verticales des levés par IRE pour fins de
comparaison et ajustement ultérieur de l’interprétation visant à établir les cartes
isocontours des épaisseurs d’argiles, des élévations de la base de l’horizon d’argile et des
élévations minimales estimées des fonds d’excavation des futures cellules
d’enfouissement.

L’interprétation des sections verticales (figures C-1 à C-15, annexe C) indique des
épaisseurs interprétées maximales d’argile de 10 à 12 m dans le secteur est sud-est au
niveau des lignes de levés IRE-16 à 19. Des épaisseurs d’argile de moins de 3 m ont, par
ailleurs, été identifiées au niveau des lignes de levés IRE-20 à 22 et IRE-37 à 42
localisées respectivement dans les parties sud et nord-ouest du secteur de
l’agrandissement projeté du LET. Dans ces mêmes secteurs, des épaisseurs de moins de
1 m ont, entre autres, été identifiées au niveau des lignes de levés IRE-38, 41 et 42; la
moitié ouest de la ligne IRE-42 indiquant même une absence présumée d’argile. La
figure 9 montre une vue en plan des épaisseurs interprétées d’argile et indique à la fois
des secteurs ayant montré des épaisseurs de moins de 3 m interprétées et validées par
forage, dont les 2 parties présentes au sud et au nord-ouest du secteur de l’agrandissement
du LET, et également une partie identifiée lors des travaux de levés par IRE effectués en
2004 au sud-est de l’aire d’exploitation actuelle (Zone 4).

Les levés géophysiques par IRE ont permis de déterminer la distribution des résistivités
apparentes dans les dépôts meubles, jusqu’à 30 m de profondeur sous la surface et de
générer des vues en plan de la topographie du sommet et de la base de l’horizon d’argile

Golder Associés
Juin 2007 - 27 - 06-1223-023-1000

ainsi que de l’épaisseur de cet horizon. L’interprétation des données IRE présentée dans
ce rapport ne peut toutefois être considérée comme une représentation exacte des
caractéristiques géométriques de l’horizon d’argile. Bien que l’investigation géophysique
ait été menée en utilisant une technologie spécifique (IRE) permettant de déterminer la
distribution des résistivités apparentes dans le sol et que l’interprétation des données IRE
ait été complémentée avec les résultats des forage de validation, il n’est pas possible de
conclure que les profondeurs interprétées du sommet et de la base de l’horizon d’argile
ainsi que les épaisseurs de cet horizon soient exactes en tout point.

L’interprétation des données IRE a permis d’identifier des secteurs de l’agrandissement


où l’épaisseur de l’horizon d’argile était potentiellement inférieure à 3 m. Des
comparaisons entre les épaisseurs d’argile silteuse observées dans les forages de
validation à l’endroit des lignes de levé IRE ont toutefois démontré que la technique de
levé par IRE a tendance à surestimer les épaisseurs réelles. Les effets de cette tendance
ont, jusqu’à un certain degré, été compensés en ajoutant aux données interprétées des
élévations de la base de la couche d’argile une valeur de 1,59 m correspondant à la
moyenne des écarts entre les valeurs d’élévation observées en forage et les valeurs
interprétées de l’IRE. Il est également à noter que l’extrapolation des données IRE entre
les lignes de levés géophysiques telle que présentée aux figures 7, 8 et 9 est le résultat
d’une interprétation. Il est à noter que les travaux de relevé géophysique par IRE sont
également assujettis aux limites et aux conditions générales présentées à l’annexe H.

4.3 Unités stratigraphiques

Les données de forages considérées pour le secteur de l’agrandissement du LET et à sa


périphérie sont présentées au tableau 3. Chacun des forages considérés est également
localisé sur la figure 3. Cette même figure localise 6 coupes géologiques montrant les
profils stratigraphiques rencontrés sous le secteur de l’agrandissement du LET
(figures 4A, 4B et 4C). Les sections qui suivent décrivent les unités stratigraphiques
rencontrées depuis la surface, soit : le couvert végétal, le sable, l’argile silteuse, le till et
le roc.

Golder Associés
Juin 2007 - 28 - 06-1223-023-1000

4.3.1 Couvert végétal

Un mince couvert végétal d’une épaisseur de 0,1 à 0,3 m a été rencontré en surface.

Il est à noter que dans la plupart des forages il est fréquent d’observer en surface l’unité
de sable fin, ce qui ne doit pas être interprété comme un endroit où il y a absence de
couvert végétal. Pour la plupart des cas, le couvert végétal a soit été excavé pour une
utilisation future du sable sous-jacent, ou encore pour permettre l’accès aux équipes
chargées des travaux géophysiques ou de forage.

4.3.2 Dépôt sablonneux

Sous le couvert végétal, un dépôt sablonneux a été intercepté dans l’ensemble des forages
sur une épaisseur d’environ 2,1 à 4,7 m. La figure 6 présente les courbes d’isocontours
des épaisseurs de sable sur l’ensemble du site, telles qu’interprétées à partir des
observations de forages.

Cette couche est décrite comme étant un sable fin uniforme brun à gris avec des traces de
silt à silteux (pourcentage passant le tamis 80 μm variant de 7 à 22 %). La présence
d’oxydation a parfois été notée en surface dans cette couche.

Les mesures d’indice de pénétration standard effectuées dans cet horizon permettent de
qualifier la densité relative du sable comme étant généralement compacte (indice “N”
moyen de 17).

En laboratoire, 6 évaluations du poids spécifique (Gs) et 5 analyses granulométriques ont


été réalisées sur des échantillons représentatifs. Les résultats de poids spécifique varient
de 2,69 à 2,75, avec une moyenne de 2,73, tandis que les analyses granulométriques
permettent de classifier le sable “SP” à “ SM” selon le système de classification unifiée
des sols, soit un sable uniforme contenant des traces à un peu de silt non plastique. Selon
la littérature consultée, ce type de matériau est peu susceptible au gel. D’autre part, les
essais de perméabilité effectués dans les puits d’observation S-6S, S-22S, S-23S et S-29S
(Golder, 2002b) indiquent que le dépôt sablonneux possède une conductivité hydraulique
qui varie de 1,5 x 10-3 à 7,1 x 10-3 cm/s avec une moyenne géométrique de
3,1 x 10-3 cm/s. De telles valeurs de conductivité hydraulique témoignent d’un sol à bon

Golder Associés
Juin 2007 - 29 - 06-1223-023-1000

drainage, soit un sol perméable. Le tableau 3A regroupe les résultats des essais de
laboratoire réalisés sur le sable.

4.3.3 Formation argileuse

Sous le dépôt sablonneux, tous les forages réalisés ont intercepté une formation argileuse.
Cette dernière est généralement décrite comme une argile grise avec un peu de silt à
silteuse ou silt argileux. La formation argileuse est rencontrée à une élévation moyenne
approximative de 71 m (entre 69,25 m et 72,04 m, selon les résultats des forages et
relevés géodésiques) et, sur une épaisseur très variable soit de inexistante côté nord-ouest
à 13,6 m dans le coin est de l’agrandissement projeté du LET. La surface de la formation
argileuse baisse en élévation vers l’est, et il en est de même pour sa base (figures 7 et 8).
En ce qui concerne les épaisseurs d’argile (figure 9), l’interprétation des données
obtenues par l’ensemble des travaux géophysiques et de forages de validation indiquent
que la couche argileuse est d’au moins 3 m d’épaisseur sur environ 88 % de la superficie
du secteur considéré pour l’agrandissement du LET. Trois secteurs où le dépôt argileux
possède une épaisseur de moins de 3 m ont été identifiés, soit un secteur principal au
nord-ouest de la propriété faisant environ 11 hectares, un deuxième secteur faisant
environ 0,8 hectares au sud, alors qu’un troisième secteur faisant environ 700 m2 est
présent au sud de l’aire d’exploitation actuelle (Zone 4). Le secteur de 11 hectares
comprend également une zone d’environ 2,7 hectares à la limite nord-ouest où la couche
d’argile est absente (de GP-41 jusqu’à la fin de la ligne IRE-42).

En laboratoire et in situ au moment de la réalisation des forages, plusieurs essais ont été
réalisés afin de définir les propriétés géotechniques et mécaniques de l’argile. Des essais
de détermination de la résistance au cisaillement non drainé ont été réalisés in situ
(87 essais) et en laboratoire (17 essais). Les résultats des essais in situ ont été corrigés en
fonction du niveau de plasticité de l’argile selon les relations publiées par Bjerrum
(1972). Les résultats indiquent que l’argile est généralement de consistance ferme
(Cu varie de 26 à 81 kPa in situ et de 19 à 110 kPa en laboratoire) et de sensibilité faible à
moyenne (St varie de 0,3 à 10 in situ et de 2 à 34 en laboratoire). D’autre part,
les 18 déterminations des limites de consistance ou d’Atterberg indiquent que 2 types
d’argile sont présents sur le site, soit une argile de faible plasticité, CL (wL varie de 33 à
43 %) et une argile de plasticité élevée, CH (wL varie de 50 à 82 %). Les résultats
obtenus ne permettent pas d’observer une répartition distincte des 2 types d’argile sur le

Golder Associés
Juin 2007 - 30 - 06-1223-023-1000

site. Les teneurs en eau s’échelonnent de 29 à 82 % et les poids spécifiques varient de


2,67 à 2,79. Les valeurs les plus faibles de teneur en eau sont généralement observées sur
l’argile de faible plasticité et inversement.

Quatre essais de consolidation oedométrique ont été réalisés. Ces derniers indiquent que
l’argile sur le site se trouve dans un état légèrement surconsolidé avec une pression de
préconsolidation (σ’p) variant entre 120 et 170 kPa et une contrainte effective verticale in
situ (σ’vo) variant entre 50 et 137 kPa, pour des ratios de surconsolidation (σ’p / σ’vo)
variant entre 1,1 et 2,8. Les essais de consolidation oedométrique ont également permis
d’effectuer une évaluation de la conductivité hydraulique (k) de l’argile. Cette dernière
fut estimée à une valeur de l’ordre de 1 x 10-7 cm/sec. Le tableau 4B présente les
résultats des essais de laboratoire réalisés sur des échantillons représentatifs de la
formation argileuse.

Des essais de perméabilité in situ ont aussi été effectués dans les puits d’observation
S-12A, S-23A et S-25A (Golder, 2002b). La conductivité hydraulique in situ de l’argile
sous le secteur d’agrandissement varie de 1,4 x 10-7 à 3,4 x 10-5 cm/s avec une moyenne
géométrique 1,2 x 10-6 cm/s.

4.3.4 Till glaciaire

Sous-jacents à la formation argileuse, la plupart des forages réalisés interceptent une


formation de till glaciaire gris foncé. Cette dernière est de composition très variable,
allant d’un gravier sablonneux à une argile avec un peu de silt et de gravier. Sa densité
relative est également variable (consistance raide dans les zones à prédominance
argileuse et compacte à très dense dans les zones plus granulaires). Dans le secteur au
sud de l’aire d’exploitation actuelle (Zone 4), le till glaciaire est rencontré entre les
élévations 68,5 et 59,0 m sur des épaisseurs très variables, soit entre 0,0 m et 7,7 m. Les
épaisseurs les plus importantes de till sont rencontrées au sud de l’aire d’exploitation
actuelle, alors que celles-ci diminuent vers le sud-est jusqu’à être inexistantes au forage
S-7R. Dans les parties sud et ouest du secteur de l’agrandissement, les épaisseurs de till
sont moindres et varient entre 0,0 et 2,0 m, alors qu’il est plus fréquent d’observer des
endroits où le till est absent (S-20R, S-21R et S-28R).

Golder Associés
Juin 2007 - 31 - 06-1223-023-1000

Les essais effectués en laboratoire ont comporté la réalisation de 3 déterminations de la


teneur en eau, 3 poids spécifiques et 5 analyses granulométriques par tamisage et
sédimentométrie. Les résultats de teneurs en eau varient de 8 à 10 % et le poids
spécifique est d’environ 2,75. Les résultats individuels de ces essais sont présentés au
tableau 3C.

Tout comme l’est sa composition granulométrique, la conductivité hydraulique de cette


unité hydrostratigraphique est également très variable avec des valeurs estimées variant
de 2,5 x 10-2 cm/s au puits S-12T à 8,3 x 10-6 cm/s au puits PO-2 dans le secteur de la
zone 1 (Golder, 2000).

4.3.5 Socle rocheux

Le socle rocheux a été intercepté entre 7,6 et 17,5 m de la surface du terrain,


correspondant aux élévations géodésiques de 66,3 à 56,3 m. Une dépression locale est
observée dans la partie nord (forage S-19) du secteur de l’agrandissement du LET. Dans
le secteur ouest, le socle rocheux est moins profond, et ce dernier fut rencontré à des
profondeurs variant entre 3,8 et 13,4 m, soit entre les élévations géodésiques 70,8 et
61,6 m. La figure 10 présente les courbes d’isocontours de l’élévation du toit du socle
rocheux.

La surface du socle rocheux présente une pente générale descendante d’environ 1 % de


l’ouest vers l’est (près de 15 m de dénivellation dans l’axe ouest-est entre S-28R et
S-7R).

Le socle rocheux est constitué de roches dolomitiques ordoviciennes du Beekmantown


(MRN, 1978). Les carottes de roc prélevées ont été décrites comme étant une dolomie
grise non altérée. Des zones de fracturation ont été notées, comme en témoignent les
mesures de l’indice de qualité du roc (RQD) qui se situent généralement entre 30 et 75 %
pour les 2 premiers mètres échantillonnés, soit une roche de qualité médiocre à moyenne.

Des essais de perméabilité effectués dans les puits d’observation S-21R, S-22R, S-24R et
S-28R indiquent des valeurs de conductivité hydraulique variant de 7,8 x 10-3 cm/s à
3,7 x 10-2 cm/s avec une moyenne géométrique de 1,8 x 10-2 cm/s.

Golder Associés
Juin 2007 - 32 - 06-1223-023-1000

4.3.6 Niveaux des eaux souterraines

Les conditions hydrogéologiques sont décrites en détail dans le rapport d’étude


hydrogéologique couvrant le même secteur d’agrandissement (Golder, 2007). Une
synthèse des caractéristiques des puits d’observation installés sur le secteur de
l’agrandissement ainsi que sur le LES adjacent est présentée dans les tableaux 5A et 5B.
Une synthèse des niveaux d’eau relevés depuis 2002 sur l’ensemble de la propriété de
WM est présentée aux tableaux 6A et 6B.

Sous le secteur de l’agrandissement projeté du LET, une nappe libre de surface est
présente dans le dépôt sablonneux et son niveau se situe entre les élévations 72,7 m et
74,5 m, soit environ 0,2 à 1,2 m sous la surface du terrain naturel. L’écoulement de cette
nappe aquifère s’effectue vers le nord et le nord-ouest, soit vers le fossé principal de la
1ière Rue et le ruisseau aux Castors. Le réseau de fossés de drainage agricole contrôle en
partie l’écoulement souterrain puisqu’il intercepte en plusieurs endroits la nappe aquifère
du sable fin. Les gradients d’écoulement horizontaux sont très faibles, soit inférieurs à
0,1 % (figure 5A).

Les niveaux d’eau relevés historiquement à l’endroit de l’aire d’exploitation actuelle


(Zone 4) indiquent que ce secteur est soumis à des gradients verticaux ascendants générés
par des pressions hydrostatiques au niveau de l’horizon de till et de l’aquifère semi-captif
du roc. Des gradients verticaux descendants sont, par ailleurs, observés dans le secteur
sud-est.

Selon le relevé piézométrique effectué en mai 2006, la nappe aquifère semi-captive du


roc possède un sens d’écoulement général en direction sud-est, soit en concordance avec
l’écoulement régional horizontal qui s’effectue en direction sud-est (figure 5B) vers la
rivière des Mille-Îles. Pour cette période du relevé, les niveaux d’eau obtenus des puits
aménagés au niveau du socle rocheux varient entre l’élévation 73,3 m dans la partie ouest
de l’agrandissement projeté et l’élévation 57,4 m sous la partie sud-est. Les gradients
d’écoulement horizontaux sont de l’ordre de 1 %.

Une carte piézométrique anticipée de la nappe semi-captive du roc en périodes de crues


printanières fut tracée à partir des données historiques disponibles de niveaux d’eau
obtenus dans le secteur de l’agrandissement projeté (figure 5C). Les valeurs indiquées

Golder Associés
Juin 2007 - 33 - 06-1223-023-1000

sur cette carte piézométrique ont servi de critères à l’élaboration de la carte des élévations
minimales estimées des fonds d’excavation des cellules d’enfouissement contre les effets
de soulèvement (section 5.0 et figure 11).

Golder Associés
Juin 2007 - 34 - 06-1223-023-1000

5.0 ANALYSES TECHNIQUES

Cette section présente les résultats des analyses géotechniques effectuées pour appuyer le
concept d’aménagement du projet d’agrandissement du LET de Sainte-Sophie. Ces
analyses ont été entreprises en tenant compte des spécifications techniques du REIMR.
Les analyses techniques comprennent une évaluation de la conductivité hydraulique et de
l’épaisseur de la couche d’argile silteuse, du potentiel de soulèvement des fonds lors des
travaux d’excavation, de la stabilité des pentes d’excavation et des remblais de matières
résiduelles, ainsi que des tassements engendrés par les surcharges imposées par les
remblais. Les sections qui suivent présenteront les résultats de l’évaluation de la
conductivité hydraulique et de l’épaisseur de la couche d’argile silteuse, du potentiel de
soulèvement des fonds et du drainage nécessaire lors des travaux d’excavation. Les
analyses de stabilité de pentes d’excavation et des remblais de matières résiduelles, ainsi
que des tassements engendrés par les surcharges imposées par les remblais sont présentés
dans un rapport distinct. Ce même rapport présente également le concept
d’aménagement retenu pour l’agrandissement du LET.

5.1 Conductivités hydrauliques et épaisseurs de la couche d’argile silteuse

Les essais de perméabilité in situ effectués dans les puits d’observation


S-12A, S-23A et S-25A (Golder, 2002b) ont indiqué des conductivités hydrauliques
interprétées à des valeurs respectives de 3,4 x 10-5 cm/s, 3,6 x 10-7 cm/s à 1,4 x 10-7 cm/s.
Ces résultats indiquent, entre autres, pour la valeur de 3,4 x 10-5 cm/s au puits S-12A, que
la couche argileuse ne possède pas en permanence, tel que stipulé à l’article 20 du
REIMR, une conductivité hydraulique égale ou inférieure à 1 x 10-6 cm/s sur une
épaisseur minimale de 6 m. Toutefois, la couche argileuse possède une valeur de
conductivité hydraulique égale ou inférieure à 5 x 10-5 cm/s sur une épaisseur minimale
d’au moins 3 m selon les secteurs (environ 88 % de la superficie de l’agrandissement du
LET), permettant ainsi, tel que stipulé aux articles 22 et 23 du REIMR, l’installation du
niveau inférieur d’un système d’imperméabilisation à double niveau de protection tout en
utilisant un écran périphérique d’étanchéité afin de limiter les effets sur les niveaux des
eaux souterraines de la nappe libre sur les terrains adjacents.

Dans les secteurs où l’épaisseur d’argile est inférieure à 3 m, le niveau inférieur de


protection d’un système d’imperméabilisation à double niveau de protection devra se

Golder Associés
Juin 2007 - 35 - 06-1223-023-1000

situé au-dessus du niveau des eaux souterraines de la nappe libre. Ce sera notamment le
cas dans les 3 secteurs identifiés au cours des travaux d’investigation par IRE et forages
de validation soit un secteur principal au nord-ouest de la propriété faisant environ
11 hectares, un deuxième secteur faisant environ 0,8 hectares au sud et un troisième
secteur faisant environ 700 m2 au sud de l’aire d’exploitation actuelle (Zone 4).

5.2 Élévations minimales estimées des fonds d’excavation

Lors des travaux d’excavation, les niveaux piézométriques de l’aquifère du roc induiront,
par endroits, des pressions hydrostatiques sous les fonds d’excavation. Les élévations
minimales des fonds d’excavation des cellules projetées ont été évaluées à partir
d’analyses de soulèvement de fond et de boulance selon les conditions piézométriques
anticipées de la nappe semi-captive du roc en période de crues printanières (figure 5C).

Les analyses ont été exécutées selon les méthodes prescrites par Cedergren (1989) en
considérant un poids volumique de l’argile à 16 kN/m3 et en calculant le facteur de
sécurité contre le soulèvement en effectuant le rapport de la contrainte totale calculée à la
base de la couche d’argile, selon le fond d’excavation considéré, sur la valeur de la
pression hydrostatique générée à ce même point. La pression hydrostatique calculée en
un point a tenu compte d’une hausse supplémentaire d’au moins 30 cm du niveau d’eau
par rapport au niveau piézométrique historique le plus élevé observé en périodes de crues
printanières en avril 2003. La carte piézométrique générée et présentée à la figure 5C
tient compte des hauts niveaux d’eaux historiques et de la marge sécuritaire de 30 cm sur
les élévations piézométriques estimées au niveau de l’aquifère du roc. Un facteur de
sécurité minimal de 1,1 a été considéré dans le calcul des élévations minimales estimées
des fonds d’excavation du projet d’agrandissement du LET.

Les élévations minimales des fonds d’excavation ont été à priori estimées à partir de
l’élévation du sommet de la couche l’argile et l’épaisseur d’argile interprétée par les levés
géophysiques par IRE et les résultats des forages de validation, tout en maintenant une
épaisseur minimale de 3 m d’argile sous les élévations des fonds projetés des cellules
d’enfouissement. Aux endroits pour lesquels la couche d’argile ne rencontre pas
l’épaisseur minimale requise de 3 m, les élévations minimales estimées des fonds
d’excavation ont été supposées égales aux élévations des niveaux d’eau de la nappe libre
de surface mesurés en mai 2006.

Golder Associés
Juin 2007 - 36 - 06-1223-023-1000

Les élévations minimales estimées des fonds d’excavation sont présentées à la figure 11.
Cette carte servira de base au développement du concept d’aménagement de
l’agrandissement du LET.

5.3 Drainage lors des travaux d’excavation

Au cours des travaux de construction, la mise en place d’un écran périphérique


d’étanchéité de type sol-bentonite évitera tout travail important de pompage ou drainage
d’excavation au cours de la construction des assises des cellules d’enfouissement. Dès
que l’écran périphérique d’étanchéité fermera le périmètre d’exploitation de
l’agrandissement du LET, les venues d’eau souterraine provenant de la nappe libre de
surface seront négligeables en comparaison de l’évacuation des eaux de précipitations et
de ruissellement. En ce qui concerne les venues d’eau souterraine qui proviendront des
suintements de l’assise argileuse, environ 16 à moins de 1 L/j/m2 de surface devront être
évacuées, et ce, en assumant une conductivité hydraulique variant de
3,4 x 10-5 cm/s à 1,4 x 10-7 cm/s et un gradient maximal en période de crues de 0,6. Il est
à noter qu’en période d’étiage, les venues d’eau souterraine seront moindres soit de
l’ordre de 50 % inférieures à celles prévues en période de crues, et ce, sans compter les
pertes par évaporation durant cette même période d’étiage.

L’évacuation de ces venues d’eau souterraines n’aura aucune influence sur les niveaux de
la nappe libre de surface car celle-ci sera isolée par un mur étanche de sol-bentonite.
L’influence sur les niveaux d’eau de la nappe aquifère du roc sera négligeable et même
inexistante, compte tenu que la nappe aquifère est confinée et que des pressions
hydrostatiques sont générées sous la couche argileuse, et ce, au niveau des deux tiers de
la partie nord-ouest du secteur d’agrandissement du LET. Les venues d’eau souterraine
provenant des suintements de l’assise argileuse seront sans cesse décroissantes, et même
pratiquement nulles, à mesure que le développement des cellules s’effectuera vers le sud-
est et le sud-ouest.

Dans le cadre d’un concept d’aménagement qui comprendra l’installation d’un système
d’imperméabilisation à double niveau de protection sur l’assise argileuse, il sera
préférable de profiter des conditions d’étiage lors de la mise en place des géomembranes.

Golder Associés
Juin 2007 - 37 - 06-1223-023-1000

6.0 CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS

Ce rapport a présenté les résultats des travaux de relevé géophysique par IRE et de
forages de validation effectués en 2006, de même que les travaux antérieurs effectués au
cours de la période de 2001 à 2005 sur le secteur projeté pour l’agrandissement du LET.

Les caractéristiques du dépôt argileux et les pressions hydrostatiques positives générées


au niveau du socle rocheux sous la couche argileuse sont les 2 plus importantes
contraintes géotechniques qui seront imposées au concept d’aménagement de
l’agrandissement projeté du LET de Sainte-Sophie.

Les résultats des investigations se résument comme suit au niveau des horizons
stratigraphiques rencontrés à partir de la surface:

♦ Un mince couvert végétal est présent en surface avec une épaisseur de 0,1 à
0,3 m;

♦ dépôt sablonneux est présent sur l’ensemble du secteur d’agrandissement


avec une épaisseur variant de 2,1 à 4,7 m. Ce dépôt s’identifie comme étant
un sable fin uniforme brun à gris avec des traces de silt à silteux. Une nappe
d’eau à surface libre est présente dans ce dépôt de sable dont la conductivité
hydraulique varie de 1,5 x 10-3 à 7,1 x 10-3 cm/s avec une moyenne
géométrique de 3,1 x 10-3 cm/s;

♦ Une argile silteuse de consistance ferme et légèrement surconsolidée est


présente avec des épaisseurs variables. Les épaisseurs d’argile silteuse sont
généralement plus faibles du côté nord-ouest avec des épaisseurs variant entre
0 et 3 m, alors qu’elles sont les plus élevées du côté sud-est avec une épaisseur
maximale observée à 13,6 m. Une épaisseur d’argile d’au moins 3 m se
présente sur environ 88 % de la superficie de l’agrandissement projeté. Trois
secteurs n’ayant pas une épaisseur minimale de 3 m d’argile silteuse ont été
identifiés; soit un secteur principal au nord-ouest de la propriété faisant
environ 11 hectares, un deuxième secteur faisant environ 0,8 hectares au sud
et un troisième secteur faisant environ 700 m2 au sud de l’aire d’exploitation
actuelle (Zone 4). Le secteur de 11 hectares comprend également une zone

Golder Associés
Juin 2007 - 38 - 06-1223-023-1000

d’environ 2,7 hectares à la limite nord-ouest où la couche d’argile est absente.


La conductivité hydraulique in situ de l’argile sous le secteur
-7 -5
d’agrandissement varie de 1,4 x 10 à 3,4 x 10 cm/s avec une moyenne
géométrique 1,2 x 10-6 cm/s;

♦ Une formation de till glaciaire gris foncé est présente sous la formation
argileuse. Cette dernière est d’épaisseur et de composition très variables,
allant d’un gravier sablonneux à une argile avec un peu de silt et de gravier.
Dans le secteur au sud de l’aire d’exploitation actuelle (Zone 4), le till
glaciaire présente des épaisseurs entre 0,0 m et 7,7 m. Les épaisseurs les plus
importantes de till sont rencontrées au sud de l’aire d’exploitation actuelle,
alors que celles-ci diminuent vers le sud-est, jusqu’à être inexistantes au
forage S-7R. Dans les parties sud et ouest du secteur de l’agrandissement, les
épaisseurs de till sont moindres et varient entre 0,0 et 2,0 m, alors qu’il est
plus fréquent d’observer des endroits où le till est absent (S-20R, S-21R et S-
28R). La conductivité hydraulique de cette unité hydrostratigraphique est
également très variable avec des valeurs estimées variant de 2,5 x 10-2 cm/s à
8,3 x 10-6 cm/s; et

♦ Dans le secteur ouest, le socle rocheux est moins profond (S-28R, 3,8 m,
él. 70,8 m), alors que la profondeur maximale est atteinte à la partie est (S-7R,
17,5 m, 56,3 m) du secteur d’agrandissement. Le socle rocheux est identifié à
une dolomie. Des essais de perméabilité effectués dans les puits
d’observation S-21R, S-22R, S-24R et S-28R indiquent des valeurs de
conductivité hydraulique variant de 7,8 x 10-3 cm/s à 3,7 x 10-2 cm/s avec une
moyenne géométrique de 1,8 x 10-2 cm/s. Cette unité hydrostratigraphique
présente une nappe aquifère semi-captive confinée par le dépôt d’argile
silteuse. Des pressions hydrostatiques positives sont également générées au
sein de cet aquifère, et ce, principalement dans les deux tiers de la partie nord-
ouest du secteur d’agrandissement du LET.

Golder Associés
Juin 2007 - 39 - 06-1223-023-1000

Les recommandations se rapportant au concept d’aménagement de l’agrandissement


projeté du LET concernent principalement la conductivité hydraulique et l’épaisseur de la
couche d’argile silteuse, le potentiel de soulèvement des fonds d’excavation des cellules
d’enfouissement et le drainage nécessaire lors des travaux d’excavation :

♦ La couche argileuse présente sous le secteur d’agrandissement ne possède pas en


permanence, tel que stipulé à l’article 20 du REIMR, une conductivité hydraulique
égale ou inférieure à 1 x 10-6 cm/s sur une épaisseur minimale de 6 m. Toutefois,
celle-ci possède une valeur de conductivité hydraulique égale ou inférieure à
5 x 10-5 cm/s sur une épaisseur minimale d’au moins 3 m selon les secteurs
permettant ainsi, tel que stipulé aux articles 22 et 23 du REIMR, l’installation du
niveau inférieur de protection d’un système d’imperméabilisation à double niveau
de protection tout en utilisant un écran périphérique d’étanchéité afin de limiter les
effets sur les niveaux des eaux souterraines de la nappe libre sur les terrains
adjacents. Dans les secteurs, où l’épaisseur d’argile est inférieure à 3 m, le niveau
inférieur de protection d’un système d’imperméabilisation à double niveau de
protection devra se situé au-dessus du niveau des eaux souterraines de la nappe
libre.

♦ Le concepteur devra se référer au plan des élévations minimales estimées des fonds
d’excavation (figure 11) afin d’établir les plans de fonds des cellules
d’enfouissement puisqu’ils ont été estimés en fonction des épaisseurs disponibles
d’argile silteuse et des pressions hydrostatiques générées sous la base de la couche
argileuse. Aux endroits pour lesquels la couche d’argile ne rencontre pas l’épaisseur
minimum requise de 3 m, les élévations minimales estimées des fonds d’excavation
ont été supposées égales aux élévations des niveaux d’eau de la nappe libre de
surface mesurés en mai 2006.

♦ Au cours des travaux de construction, la mise en place d’un écran périphérique


d’étanchéité de type sol-bentonite évitera tout travail important de pompage ou
drainage d’excavation au cours de la construction des assises des cellules
d’enfouissement. Dès que l’écran périphérique d’étanchéité fermera le périmètre
d’exploitation de l’agrandissement du LET, les venues d’eau souterraine provenant
de la nappe libre de surface seront négligeables en comparaison de l’évacuation des
eaux de précipitations et de ruissellement.

Golder Associés
Juin 2007 - 40 - 06-1223-023-1000

Les analyses de stabilité de pentes d’excavation et des remblais de matières résiduelles,


ainsi que des tassements engendrés par les surcharges imposées par les remblais sont
présentés dans un rapport distinct. Ce même rapport présente également le concept
d’aménagement retenu pour l’agrandissement du LET.

Golder Associés
Juin 2007 - 41 - 06-1223-023-1000

7.0 CONDITIONS GÉNÉRALES ET LIMITATIONS

Les conditions générales et les limitations de la présente étude sont présentées à


l'annexe H du présent document.

GOLDER ASSOCIÉS LTÉE

Philippe Martin, ing.


Géophysicien

Michael Snow, ing., M.Sc.A Jimmy Côté ing, M.Sc.


Géotechnicien senior Hydrogéologue senior
Associé principal Associé

BL/PM/MS/JC/tca
n:\actif\2006\1223\06-1223-023 wm - agrandissement let ste-sophie\1000- ire geotechnique\rapport\secrétariat\final\rff-061223023-1000-ire-geot.doc

Golder Associés
Juin 2007 - 42 - 06-1223-023-1000

RÉFÉRENCES

BIOTHERMICA, 2000. Extrait de rapport. Rapports de forages.

BJERRUM, L. (1972). Embankments on soft ground process, Specialty Conference on


Earth and Earth Supported Structures, ASCE, Purdue University, vol. 2, pp. 1-54.

CEDERGREN, H.R., 1989. Seepage, Drainage, and Flow Nets, Third Edition, John Wiley
& Sons, 465p.

ÉNERGIE, MINES ET RESSOURCES Canada, 1989. Cartes topographiques


31 H12 (1988) et 31 H 13 (1989). Échelle 1 : 50 000.

ENVIROTECHEAU, 1995. Extrait de rapport. Rapports de forages.

GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 2006. Règlement sur l’enfouissement et


l’incinération des matières résiduelles. Février 2006, c. Q-2, r.6.02.

GLOBENSKY, Y., 1987. Géologie des Basses-Terres du Saint-Laurent. Ministère de


l'Énergie et des Ressources, Québec; MM 85-02

GOLDER ASSOCIÉS LTÉE, 2000. Résultats préliminaires – Investigations


géotechniques – Zone d’opération Aire 1 Partie 2 – Site d’enfouissement de
Ste-Sophie. Rapport no 001-7077. Juillet 2000.

GOLDER ASSOCIÉS LTÉE, 2002a. Projet de développement du bioréacteur - Centre


de valorisation environnementale des résidus (CVER) de Sainte-Sophie – Étude
géotechnique. Rapport référence 011-7112-5100. Décembre 2002.

GOLDER ASSOCIÉS LTÉE, 2002b. Projet de développement du bioréacteur - Centre


de valorisation environnementale des résidus (CVER) de Sainte-Sophie - Étude
hydrogéologique. Rapport référence 011-7112-5200. Décembre 2002.

GOLDER ASSOCIÉS LTÉE, 2005. Relevé géophysique par imagerie de résistivité


électrique – Phases 2 et 3 du secteur d’agrandissement du lieu d’enfouissement
technique de Sainte-Sophie. Rapport référence 011-7112-5151. Juillet 2005.

Golder Associés
Juin 2007 - 43 - 06-1223-023-1000

GOLDER ASSOCIÉS LTÉE, 2006. Étude géotechnique – Construction et


instrumentation d’une berme d’essai au lieu d’enfouissement sanitaire de Sainte-
Sophie. Rapport référence 011-7112-5140. Février 2006.

GOLDER ASSOCIÉS LTÉE, 2007. Étude hydrogéologique et qualité des eaux – Projet
d’agrandissement du LET de Sainte-Sophie. Rapport référence
06-1223-023-3000. Mai 2007.

HYDROGÉO CANADA INC., 1981a. Étude hydrogéologique, enfouissement sanitaire


Sainte-Sophie (présenté à Les Services Sanitaires Robert Richer Ltée). Juin 1981.

HYDROGÉO CANADA INC., 1981b. Poursuite de l’étude hydrogéologique du site


d’enfouissement sanitaire de Sainte-Sophie (présenté à Les Services Sanitaires
Robert Richer Ltée). 13 octobre 1981.

HYDROGÉO CANADA INC., 1982. Annexe I au rapport d’octobre 1981 (présenté à


Les Services Sanitaires Robert Richer Ltée).

LEROUX, LEROUX, NANTEL, PAPIN & ASSOCIÉS, 1975. Étude hydrogéologique,


site de disposition Sainte-Sophie, Comté de Prévost, P.Q., Propriété de A. Richer.
Réf. dossier no. 2830 (présentée à Les Services Sanitaires Robert Richer Ltée).
Décembre 1975.

MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT DU QUÉBEC, (1998, mise à jour 2000).


Directive pour la réalisation d’une étude d’impact sur l’environnement d’un projet
de lieu d’enfouissement sanitaire. Direction des évaluations environnementales.
Version février 1998 (mise à jour de août 2005).

MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, 1977. Levé géotechnique de la région


de Lachute-Terrebonne. Rapport d’étude et carte d’aptitude (1973). Direction
générale des Mines. Rapport DPV537 de R. Maranda.

MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, 1978. Hydrogéologie de la région de


Mirabel. Services des eaux souterraines. Rapport H.-G.-11 par Georges Simard.

Golder Associés
Juin 2007 - 44 - 06-1223-023-1000

MINISTÈRE DES RESSOUCES NATURELLES DU QUÉBEC. Extraits des cartes


topographiques numériques 31H09-200-0201 et 31H13-200-0101 de la banque de
données topographiques du Québec (BDTQ).

UNIVERSITÉ LAVAL, 1986. Étude de contamination par le lixiviat faite aux lieux
d’enfouissement sanitaire de Laterrière et de Sainte-Sophie. Université Laval,
département de géologie, faculté des sciences et de génie. Cité universitaire.
Québec. Mai 1986.

Golder Associés
Juin 2007 06-1223-023-1000

TABLEAU 1

SOMMAIRE DES ESSAIS DE LABORATOIRE

Type de sol et essais réalisés Paramètre Nombre d'essais


Sable
Analyse granulométrique AG 5
Densité relative Gs 6
Argile
Teneur en eau Wn 27
Densité relative (poids unitaire) Gs 15
Limites de consistance Wl, Wp, Ip 18
Résistance au cisaillement Cu, Cur 17
Analyse à l'hydromètre H 5
Essai de consolidation σp', Cc, Cr 4
Till
Teneur en eau Wn 3
Densité relative Gs 4
Analyse à l'hydromètre H 5

N:\Actif\2006\1223\06-1223-023 WM - Agrandissement LET Ste-Sophie\1000- IRE Geotechnique\Rapport\Secrétariat\Final\


Tableau 1_SommaireEssaisGéot_déc2006.xls Golder Associés
Juin 2007 06-1223-023-1000

TABLEAU 2

CARACTÉRISTIQUES DES PUITS D'OBSERVATION INSTALLÉS DANS LE SECTEUR D'AGRANDISSEMENT DU LET

Élévation (m) Géologie


(1)
Profondeur Surface Tubage Zone de captage du puits Zone crépinée de la zone Conductivité
Identification du CPV De À Longueur De À Longueur de captage hydraulique
puits Élévation Élévation Prof. Élév. Prof. Élév. Prof. Élév. Prof. Élév.
(m) (m) (m) (m) (m) (m) (m) (m) (m) (m) (m) (m) (m) cm/s.
Puits aménagés dans la nappe libre de surface (sable)
AS-7 4.18 74.04 74.73 0.30 73.74 5.18 68.86 4.88 2.68 71.36 4.18 69.86 1.50 sable --
AS-8 2.44 74.06 75.00 0.30 73.76 3.65 70.41 3.35 0.94 73.12 2.44 71.62 1.50 sable --
AS-9* 3.33 74.75 75.37 0.30 74.45 3.66 71.09 3.36 1.83 72.92 3.33 71.42 1.50 sable/argile --
AS-10 (S-4)* 3.35 73.76 74.11 1.25 72.51 4.23 69.53 2.98 1.20 72.56 3.35 70.41 2.15 sable/argile --
S-6S* 2.98 74.05 74.92 0.60 73.45 3.30 70.75 2.70 0.85 73.20 2.98 71.07 2.13 sable 4,9 x 10 -3
S-7S 3.00 73.79 74.66 0.40 73.39 3.00 70.79 2.60 0.56 73.23 3.00 70.79 2.44 sable --
S-10S (ECZ-1)* 4.28 74.34 75.17 0.90 73.44 5.13 69.21 4.23 1.18 73.16 4.28 70.06 3.10 sable --
S-12S 3.16 73.72 74.34 0.90 72.82 3.16 70.56 2.26 1.03 72.69 3.16 70.56 2.13 sable --
S-13S (ECZ-2)* 3.22 74.49 75.44 1.22 73.27 5.18 69.31 3.96 1.64 72.85 3.22 71.27 1.58 sable --
S-15 (SB-3) 7.93 73.72 74.34 0.92 72.80 7.93 65.79 7.01 1.83 71.89 7.93 65.79 6.10 sable --
S-20S 2.81 74.76 75.45 0.50 74.26 3.00 71.76 2.50 0.68 74.08 2.81 71.95 2.13 sable --
S-17 (SB-4) 7.32 73.58 74.31 0.92 72.66 7.32 66.26 6.40 1.83 71.75 7.32 66.26 5.49 sable --
S-22S 3.06 74.44 74.94 0.70 73.74 3.06 71.38 2.36 0.93 73.51 3.06 71.38 2.13 sable 1,5 x 10 -3
S-23S 3.80 75.10 76.08 0.70 74.40 3.80 71.30 3.10 0.80 74.30 3.80 71.30 3.00 sable 7,1 x 10 -3
S-25S 2.96 74.23 74.61 0.60 73.63 3.00 71.23 2.40 0.83 73.40 2.96 71.27 2.13 sable --
S-27S 2.63 74.78 75.78 0.60 74.18 2.63 72.15 2.03 0.83 73.95 2.63 72.15 1.80 sable --
S-29S* 2.80 73.97 74.82 1.00 72.97 3.00 70.97 2.00 1.30 72.67 2.80 71.17 1.50 sable 1,7 x 10 -3
S-30S 4.57 75.24 76.38 1.00 74.24 4.57 70.67 3.57 1.46 73.78 4.51 70.73 3.05 sable --
S-31S 3.66 73.29 74.37 0.30 72.99 3.66 69.63 3.36 0.61 72.68 3.66 69.63 3.05 sable --
S-32S 4.49 73.67 75.05 0.86 72.81 4.49 69.18 3.63 1.44 72.23 4.49 69.18 3.05 sable --
S-33S 4.27 74.23 75.38 0.90 73.33 4.27 69.96 3.37 1.22 73.01 4.27 69.96 3.05 sable --
Puits aménagés dans l'horizon d'argile
S-9A* 4.69 73.90 74.76 3.10 70.80 4.80 69.10 1.70 3.49 70.41 4.69 69.21 1.20 argile 1,5 x 10 -5
S-12A 6.15 73.72 74.25 5.00 68.72 6.15 67.57 1.15 5.35 68.37 6.15 67.57 0.80 argile 3,4 x 10 -5
S-23A 10.86 74.97 75.73 5.79 69.18 10.95 64.02 5.16 9.36 65.61 10.86 64.11 1.50 argile 3,6 x 10 -7
S-25A 6.10 74.23 74.90 4.40 69.83 6.20 68.03 1.80 4.57 69.66 6.10 68.13 1.53 argile 1,4 x 10 -7
Puits aménagés dans l'horizon de till
S-8T* 9.01 74.51 75.41 5.70 68.81 9.09 65.42 3.39 8.25 66.26 9.01 65.50 0.76 till --
S-12T 12.89 73.72 74.57 10.30 63.42 11.89 61.83 1.59 11.07 62.65 11.89 61.83 0.82 till 2,5 x 10 -1
S-33T 15.98 74.56 75.67 12.35 62.21 15.98 58.58 3.63 12.83 61.73 15.88 58.68 3.05 argile/till --
Puits aménagés dans la nappe aquifère semi-captive du roc
S-7R 18.60 73.79 74.67 17.70 56.09 19.20 54.59 1.50 17.84 55.95 18.60 55.19 0.76 roc --
S-8R* 14.90 74.51 74.90 10.43 64.08 14.90 59.61 4.47 13.90 60.61 14.90 59.61 1.00 roc --
S-9R* 9.05 73.90 74.46 7.00 66.90 9.05 64.85 2.05 7.25 66.65 9.05 64.85 1.80 roc --
S-11R* 14.93 74.23 74.92 11.20 63.03 14.93 59.30 3.73 13.93 60.30 14.93 59.30 1.00 roc --
S-12R 17.20 73.72 74.73 15.85 57.87 17.20 56.52 1.35 16.30 57.42 17.20 56.52 0.90 roc --
S-14R 16.46 73.27 74.03 15.10 58.17 16.46 56.81 1.36 15.70 57.57 16.46 56.81 0.76 roc --
S-18R* 12.01 73.77 74.51 10.67 63.10 12.01 61.76 1.34 11.01 62.76 12.01 61.76 1.00 roc --
S-20R 8.86 74.76 75.50 6.60 68.16 9.14 65.62 2.54 8.10 66.66 8.86 65.90 0.76 roc --
S-21R 11.63 74.20 74.81 10.20 64.00 11.81 62.39 1.61 10.87 63.33 11.63 62.57 0.76 roc 1,6 x 10 -2
S-22R 12.37 74.44 75.18 10.80 63.64 12.37 62.07 1.57 11.61 62.83 12.37 62.07 0.76 roc 2,4 x 10 -2
S-24R 13.18 74.94 75.85 12.19 62.75 13.18 61.76 0.99 12.42 62.52 13.18 61.76 0.76 roc 3,7 x 10 -2
S-28R 5.20 74.65 75.39 4.10 70.55 5.43 69.22 1.33 4.44 70.21 5.20 69.45 0.76 roc 7,8 x 10 -3
S-33R 21.16 74.54 75.24 17.51 57.03 21.16 53.38 3.65 17.81 56.73 20.86 53.68 3.05 roc --
S-34R 25.45 73.97 74.75 21.65 52.32 25.45 48.52 3.80 22.10 51.87 25.15 48.82 3.05 roc --
S-35R 19.99 75.28 76.23 16.57 58.71 19.99 55.29 3.42 16.94 58.34 19.99 55.29 3.05 roc --
(S-2) PO-00-1* 17.37 73.88 74.83 12.80 61.08 17.37 56.51 4.57 14.37 59.51 17.37 56.51 3.00 roc --
(S-3) P-6 30.00 73.63 74.23 15.86 57.77 30.00 43.63 14.14 -- -- -- -- -- roc --
(S-5) PO-00-5* 15.70 73.64 74.33 14.80 58.84 18.84 54.80 4.04 15.00 58.64 15.70 57.94 0.70 roc --
PE-1 17.50 73.83 74.77 11.30 62.53 17.80 56.03 6.50 11.30 62.53 17.50 56.33 6.20 roc --
PZ-1 40.50 74.84 74.34 17.98 56.36 40.50 33.84 22.52 22.52 -- -- -- -- roc --
PZ-2 28.33 73.93 74.23 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- roc --
PZ-10 13.57 75.56 76.21 10.22 65.34 13.57 61.99 3.35 10.57 64.99 13.57 61.99 3.00 roc --
CB-1 21.53 73.88 74.68 19.10 54.78 21.53 52.35 2.43 -- -- -- -- -- roc --

Note: --: Information on disponible


* : Puits démantelé

N:\Actif\2006\1223\06-1223-023 WM - Agrandissement LET Ste-Sophie\1000- IRE Geotechnique\Rapport\Secrétariat\Final\


Tableau 2 caract des puits.xls Golder Associés
Juin 2007 06-1223-023-1000
TABLEAU 3

SOMMAIRE DE LA STRATIGRAPHIE
( page 1 de 3)

Forage Élévation Élév. Sommet Épaisseur Élév. Sommet Épaisseur Élév. Sommet Épaisseur Élév. Sommet
sol (m) sable (m) sable (m) argile (m) argile (m) till (m) till (m) roc (m)

SECTEUR SITUÉ AU SUD-EST DE LA ZONE 4


GP-19A* 74.03 74.03 2.80 71.23 6.52 64.71 -- --

GP-19B* 73.95 73.95 2.44 71.51 7.57 63.94 -- --

GP-19C* 73.38 73.38 3.20 70.18 5.64 64.54 -- --

GP-19D* 74.45 74.30 3.65 70.65 4.58 66.07 -- --

GP-20A 74.07 74.07 2.94 71.13 6.91 64.22 -- --

GP-22 74.76 74.76 4.00 70.76 6.12 64.64 -- --

GP-23 73.58 73.58 3.50 70.08 5.40 64.68 -- --

GP-24 73.40 73.40 2.30 71.10 2.30 68.80 -- --

GP-24A* 73.99 73.99 3.05 70.94 5.48 65.46 -- --

GP-24B* 73.72 73.72 2.78 70.94 3.01 67.93 -- --

GP-24C* 73.77 73.77 3.35 70.42 5.49 64.93 -- --

GP-24D* 73.73 73.73 3.34 70.39 2.35 68.04 -- --

GP-24E* 73.60 73.60 2.29 71.31 2.38 68.93 -- --

GP-24F* 73.92 73.92 2.50 71.42 6.49 64.93 -- --

GP-24G* 73.66 73.66 2.30 71.36 5.47 65.89 -- --

GP-24H* 73.49 73.49 2.00 71.49 4.00 67.49 -- --

GP-26 73.76 73.76 2.75 71.01 4.57 66.44 -- --

GP-27 72.57 72.57 2.13 70.44 4.58 65.86 -- --

GP-28* 73.83 73.83 2.78 71.05 5.75 65.30 -- --

GP-29* 74.25 74.25 3.41 70.84 6.34 64.50 -- --

GP-30* 73.52 73.52 2.50 71.02 5.42 65.60 -- --

GP-31* 73.52 73.52 2.44 71.08 6.96 64.12 -- --

GP-32* 73.72 73.72 2.60 71.12 5.33 65.79 -- --

GP-33* 73.79 73.79 2.26 71.53 5.32 66.21 -- --

GP-36* 73.90 73.90 2.44 71.46 6.70 64.76 -- --

GP-38* 73.79 73.79 3.70 70.09 10.32 59.77 -- --

GP-39* 73.90 73.90 3.18 70.72 6.88 63.84 -- --

GP-40* 73.84 73.84 3.20 70.64 8.69 61.95 -- --

S-6S 74.05 74.05 3.35 70.70 6.41 -- -- --

S-7R 73.79 73.69 3.71 69.98 13.64 NP 0.00 56.34

S-12R 73.72 73.72 2.75 70.97 7.31 63.66 5.35 58.31

S-14R 73.27 73.07 3.15 69.92 9.46 60.46 2.12 58.34

S-15* 73.72 73.72 2.90 70.82 6.71 64.11 -- --

S-16 74.08 74.08 3.05 71.03 6.10 64.93 1.98 62.95

S-17S 73.58 73.58 4.58 69.00 -- -- -- --

S-18R 73.77 73.77 2.75 71.02 6.44 64.58 1.22 63.36

N:\Actif\2006\1223\06-1223-023 WM - Agrandissement LET Ste-Sophie\1000- IRE Geotechnique\Rapport\Secrétariat\Final\


Tableau3_SommaireStrati_déc2006.xls Golder Associés
Juin 2007 06-1223-023-1000
TABLEAU 3

SOMMAIRE DE LA STRATIGRAPHIE
( page 2 de 3)

Forage Élévation Élév. Sommet Épaisseur Élév. Sommet Épaisseur Élév. Sommet Épaisseur Élév. Sommet
sol (m) sable (m) sable (m) argile (m) argile (m) till (m) till (m) roc (m)

S-19 74.24 74.24 2.60 71.64 3.40 68.24 7.71 60.53

S-29S 73.97 73.97 2.74 71.23 3.66 67.57 0.61 --

S-31S 73.54 73.54 2.44 71.10 -- -- -- --

S-33S 74.23 74.23 3.56 70.67 -- -- -- --

S-33R 74.54 73.54 3.11 70.43 10.88 59.55 1.24 58.31

S-34R 73.97 73.97 4.72 69.25 13.47 55.78 3.15 52.63

S-35R 75.28 73.76 3.97 69.79 6.09 63.70 4.29 59.41

S-36 73.14 73.14 2.39 70.75 10.41 60.34 -- --

GP-34* 74.36 74.36 3.05 71.31 2.74 68.57 -- --

GP-35* 74.59 74.59 3.05 71.54 1.45 70.09 -- --

GP-37* 74.54 74.54 2.63 71.91 0.62 71.29 -- --

GP-41* 74.85 74.85 2.73 -- -- 72.12 -- --

GP-42* 74.34 74.34 2.74 71.60 0.61 70.99 -- --

GP-43* 74.45 74.45 2.77 71.68 1.19 70.49 -- --

GP-44* 74.22 74.22 3.50 70.72 1.07 69.65 -- --

GP-45* 74.79 74.79 3.05 71.74 0.95 70.79 -- --

GP-46* 74.20 74.20 2.44 71.76 2.13 69.63 -- --

GP-47* 74.49 74.49 3.05 71.44 2.67 68.77 -- --

GP-47A* 74.38 74.38 2.74 71.64 2.29 69.35 -- --

GP-47B* 74.38 74.38 2.90 71.48 2.46 69.02 -- --

GP-47C* 74.52 74.52 2.90 71.62 2.48 69.14 -- --

GP-47D* 74.39 74.39 3.20 71.19 3.96 67.23 -- --

GP-47E* 74.28 74.28 2.90 71.38 3.04 68.34 -- --

GP-48* 74.47 74.47 3.00 71.47 1.57 69.90 -- --

GP-49* 74.68 74.68 3.20 71.48 4.04 67.44 -- --

GP-50* 74.86 74.86 3.35 71.51 3.25 68.26 -- --

GP-51* 74.53 74.53 3.50 71.03 3.05 67.98 -- --

GP-52* 74.60 74.60 3.35 71.25 4.22 67.03 -- --

GP-53* 74.25 74.25 2.90 71.35 2.89 68.46 -- --

GP-53A* 74.57 74.57 3.10 71.47 4.52 66.95 -- --

GP-53B* 74.57 74.57 3.30 71.27 2.80 68.47 -- --

GP-54* 74.15 74.15 2.75 71.40 3.96 67.44 -- --

GP-55* 73.80 73.80 2.50 71.30 5.12 66.18 -- --

GP-56* 74.82 74.32 2.80 71.52 2.95 68.57 -- --

GP-57* 74.75 74.25 2.85 71.40 3.15 68.25 -- --

GP-58* 75.01 74.51 3.20 71.31 4.45 66.86 -- --

GP-59* 74.93 74.43 3.40 71.03 4.91 66.12 -- --

GP-60* 74.95 74.45 3.70 70.75 4.16 66.59 -- --

GP-61* 74.36 73.86 2.25 71.61 4.95 66.66 -- --

N:\Actif\2006\1223\06-1223-023 WM - Agrandissement LET Ste-Sophie\1000- IRE Geotechnique\Rapport\Secrétariat\Final\


Tableau3_SommaireStrati_déc2006.xls Golder Associés
Juin 2007 06-1223-023-1000
TABLEAU 3

SOMMAIRE DE LA STRATIGRAPHIE
( page 3 de 3)

Forage Élévation Élév. Sommet Épaisseur Élév. Sommet Épaisseur Élév. Sommet Épaisseur Élév. Sommet
sol (m) sable (m) sable (m) argile (m) argile (m) till (m) till (m) roc (m)

GP-62* 74.67 74.17 2.50 71.67 2.90 68.77 -- --

GP-62A* 74.96 74.96 3.20 71.76 3.30 68.46 -- --

GP-62B* 74.59 74.09 2.60 71.49 2.89 68.60 -- --

GP-63* 74.60 74.10 3.00 71.10 4.40 66.70 -- --

GP-64* 74.53 74.03 3.05 70.98 5.65 65.33 -- --

GP-65* 74.73 74.23 2.20 72.03 1.90 70.13 -- --

GP-66* 74.84 74.32 3.03 71.29 5.09 66.20 -- --

GP-67* 74.26 74.26 2.63 71.63 4.69 66.94 -- --

GP-68* 74.17 74.17 2.13 72.04 5.19 66.85 -- --

GP-69* 74.58 74.58 3.45 71.13 6.00 65.13 -- --

GP-69A* 74.51 74.51 2.95 71.56 2.25 69.31 -- --

GP-70* 74.67 74.67 3.24 71.43 0.12 71.31 -- --

GP-70A* 74.69 74.69 3.36 71.33 2.74 68.59 -- --

GP-71* 74.52 74.52 2.90 71.62 3.20 68.42 -- --

GP-72* 74.55 74.55 3.15 71.40 3.10 68.30 -- --

GP-72A* 74.80 74.80 3.30 71.50 2.95 68.55 -- --

GP-72B* 74.60 74.60 2.90 71.70 1.98 69.72 -- --

GP-73* 74.66 74.66 2.80 71.86 6.90 64.96 -- --

GP-74* 74.22 74.22 2.95 71.27 5.64 65.63 -- --

GP-75* 74.36 74.36 2.90 71.46 2.91 68.55 -- --

S-20R 74.76 74.76 3.20 71.56 3.20 NP 0.00 68.36

S-21R 74.20 74.00 3.76 70.24 6.05 NP 0.00 64.19

S-22R 74.44 74.14 2.90 71.24 7.32 63.92 0.15 63.77

S-23A 74.97 74.77 4.53 70.24 6.85 63.39 1.78 61.61

S-24R 74.94 74.84 3.86 70.98 7.78 65.19 1.99 63.20

S-25A 74.23 74.08 2.75 71.33 5.33 66.00 0.61 --

S-26* 74.13 74.13 2.74 71.39 5.18 66.21 1.15 65.06

S-27S* 74.78 74.78 4.11 70.67 4.58 66.09 0.23 65.86

S-28R 74.65 74.55 2.64 71.91 1.09 NP 0.00 70.82

S-31S 73.29 73.29 2.29 71.00 -- -- -- --

S-37A 74.21 74.21 2.40 71.81 8.27 63.54 -- --

Notes:
* : Valeurs obtenues à l'aide d'essais de pénétration dynamique au cône in situ.
-- : Information non disponible.
NP : Non présent.

N:\Actif\2006\1223\06-1223-023 WM - Agrandissement LET Ste-Sophie\1000- IRE Geotechnique\Rapport\Secrétariat\Final\


Tableau3_SommaireStrati_déc2006.xls Golder Associés
Juin 2007 06-1223-023-1000

TABLEAU 4A

RÉSULTATS DES ESSAIS GÉOTECHNIQUES RÉALISÉS SUR LE SABLE AU LABORATOIRE

Analyse granulométrique
Densité
Profondeur Coefficient Coefficient de
Échantillon relative Pourcentage Pourcentage Pourcentage
(m) d'uniformité courbure
(Gs) de gravier de sable de silt et argile (Cu) (Cc)
S-7 CF-1 3,05 - 3,66 2.73 -- -- -- -- --
S-11 CF-4 1,83 - 2,44 -- 0 78 22 1.43 0.91
S-12 CF-1 0,61 - 1,22 2.75 0 89 11 2.13 0.83
S-14 CF-2 1,83 - 2,44 -- 0 93 7 2.25 0.84
S-19 CF-2 0,61 - 1,22 2.75 0 81 19 1.43 0.91
S-21 CF-1 0,61 - 1,22 2.74 0 92 8 2.15 0.90
S-24 CF-2 1,83 - 2,44 2.69 -- -- -- -- --
S-28 CF-2 1,83 - 2,44 2.74 -- -- -- -- --

Notes:
-- : Non mesuré.
Cu = D60/D10
Cc = ( D30)2/D10D60

N:\Actif\2006\1223\06-1223-023 WM - Agrandissement LET Ste-Sophie\1000- IRE Geotechnique\Rapport\Secrétariat\Final\


Tableaux 4_RésultatsEssaisGéot_déc2006.xls Golder Associés
Juin 2007 06-1223-023-1000

TABLEAU 4B

RÉSULTATS DES ESSAIS GÉOTECHNIQUES RÉALISÉS SUR L'ARGILE AU LABORATOIRE

Profondeur Teneur en eau Densité relative Limites de consistance Résistance au cisaillement Analyse à l'hydromètre
Échantillon
(m) Wn (%) (Gs) Wl (%) Wp (%) Ip Il Cu (kPa) St % sable % silt % argile σp' (kPa) σvo' (kPa) Cr Cc
S-6 TS-1 6,10 - 6,71 48 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --
S-7 TS-1 6,71 - 7,32 51 2.79 42 18 24 1.38 -- -- -- -- -- -- -- -- --
S-8 CF-9 4,88 - 5,49 67 2.67 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --
S-9 CF-7 3,66 - 4,27 60 2.71 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --
S-12 TS-1 5,49 - 6,10 39 2.74 33 12 21 1.28 21 10 -- -- -- 140 50 0.069 0.66
S-12 TS-2 9,14 - 9,75 61 -- 76 24 52 0.71 110 12 -- -- -- -- -- -- --
S-14 CF-4 3,66 - 4,27 -- 2.74 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --
S-16 TS-1 5,49 - 6,10 41 2.75 72 24 47 0.34 22 22 2 20 78 -- -- -- --
S-16 TS-2 7,32 - 7,92 74 -- 71 23 48 1.06 24 6 -- -- -- -- -- -- --
S-18 TS-1 4,88 - 5,49 66 -- 70 26 44 0.91 19 6 -- -- -- -- -- -- --
S-18 TS-2 7,32 - 7,92 56 2.74 43 22 21 1.62 24 10 2 36 62 -- -- -- --
S-19 CF-7 3,66 - 4,27 82 2.72 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --
S-20 CF-4 4,27 - 4,88 80 2.76 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --
S-21 CF-4 4,27 - 4,88 66 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --
S-21 TS-1 7,92 - 8,53 53 2.74 64 22 42 0.74 61 3 2 35 63 -- -- -- --
S-22 TS-2 6,71 - 7,32 80 -- 74 24 50 1.12 33 8 -- -- -- -- -- -- --
S-22 TS-3 9,75 - 10,36 72 2.77 75 24 51 0.94 25 8 -- -- -- 170 75 0.129 0.86
S-23 TS-1 7,62 - 8,23 70 2.74 72 24 47 0.96 -- -- -- -- -- -- -- -- --
S-24 TS-1 6,10 - 6,71 38 2.75 50 20 30 0.60 30 2 3 26 71 -- -- -- --
S-24 TS-2 8,53 - 9,14 38 -- -- -- -- -- 65 5 -- -- -- -- -- -- --
S-28 CF-3 3,05 - 3,66 76 2.75 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --
S-29 TS-1 6,10 - 6,40 29 2.71 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --
GP-24 CF-4A 4,27-4,60 -- -- -- -- -- -- -- -- 2 40 58 -- -- -- --
S-36 ST-2 3,05 - 3,66 49 -- 42 18 23 1.3 23 9 -- -- -- 120 62 0.04 0.75
S-36 TS-4 4,57 - 5,18 36 -- 43 13 30 0.8 53 34 -- -- -- -- -- -- --
S-36 TS-8 7,62 - 8,13 58 -- 66 25 41 0.8 45 23 -- -- -- 150 137 0.07 1.02
S-37 TS-3 3,66 - 4,27 77 -- 82 25 57 0.9 25 16 -- -- -- -- -- -- --
S-37 TS-5 6,10 - 6,71 77 -- 79 25 54 1 31 16 -- -- -- -- -- -- --
S-37 TS-6 7,62 - 8,23 64 -- 65 26 39 1 33 13 -- -- -- -- -- -- --

Notes:
-- : Non mesuré.

N:\Actif\2006\1223\06-1223-023 WM - Agrandissement LET Ste-Sophie\1000- IRE Geotechnique\Rapport\Secrétariat\Final\


Tableaux 4_RésultatsEssaisGéot_déc2006.xls Golder Associés
Juin 2007 06-1223-023-1000

TABLEAU 4C

RÉSULTATS DES ESSAIS GÉOTECHNIQUES RÉALISÉS SUR LE TILL AU LABORATOIRE

Profondeur Teneur en eau Densité relative Analyse à l'hydromètre


Échantillon
(m) Wn (%) (Gs) % gravier % sable % silt % argile
S-8 CF-10 5,49 - 6,10 8 2.76 -- -- -- --
S-12 CF-7 10,36 - 10,97 -- -- 0 18 74 8
S-14 CF-6 14,02 - 14,63 -- 2.75 15 1 16 68
S-19 CF-12 6,71 - 7,32 10 -- 43 31 21 5
S-29 CF-2 6,40 - 7,01 9 2.76 11 26 51 12
GP-24 CF-4B+5 4,60-5,49 -- -- 35 25 34 6

Notes:
-- : Non mesuré.

N:\Actif\2006\1223\06-1223-023 WM - Agrandissement LET Ste-Sophie\1000- IRE Geotechnique\Rapport\Secrétariat\Final\


Tableaux 4_RésultatsEssaisGéot_déc2006.xls Golder Associés
Juin 2007 06-1223-023-1000
TABLEAU 5
ÉLÉVATIONS DU NIVEAU D'EAU DANS LA NAPPE LIBRE DE SURFACE, SEMI-CAPTIVE DU ROC ET DANS LES HORIZONS D'ARGILE ET DE TILL
- NOVEMBRE 2002 À AOÛT 2006 -

Date / Niveau d'eau (m)


Puits d'observation
nov-02 avr-03 juil-03 nov-03 juin-04 août-04 oct-04 juil-05 sept-05 nov-05 mai-06 août-06

Puits aménagés dans la nappe libre de surface (sable)


AS-7 72.99 - 72.65 73.66 72.59 72.64 72.63 72.93 72.90 72.55 72.72 72.77
AS-8 73.61 - 72.66 73.55 72.91 - - - 73.49 73.49 73.06 73.09
AS-9 72.56 - 72.61 - - 73.14 - 73.56 73.17 - 74.11 Détruit
AS-10 71.93 - 71.91 72.12 72.04 73.11 73.24 73.17 72.20 72.20 72.87 Détruit
S-2 (PO-00-1) - - 71.01 - - - - - - - - -
S-5 (PO-00-5) - - 70.89 - - - - - - - - -
S-6S1 73.54 - 72.54 - - - - - - - - -
S-7S 72.99 - 72.53 - - 72.60 - 72.96 72.81 - 72.61 72.69
1
S-10S (ECZ-1) 73.05 - 73.17 - - 70.97 - - - - - -
S-12S 73.10 - 72.62 - - 72.82 - 72.98 72.69 - 73.09 73.38
S-15S 72.43 - 72.36 - - 72.49 - - 72.55 - 73.01 72.68
S-20S 73.62 - 73.43 - 73.72 73.67 73.79 73.92 73.40 - 73.99 73.82
S-22S 73.52 - 73.05 - 73.05 73.29 73.32 73.68 73.22 - 73.42 73.34
S-23S 73.85 - 73.68 - 74.19 73.94 74.05 74.23 73.74 - 74.24 74.25
S-25S 73.84 - 73.74 - 73.67 73.74 73.86 73.90 73.53 73.91 73.75 73.69
S-27S 73.61 - 73.69 - 74.14 73.73 73.84 74.34 73.65 - 74.55 74.15
S-29S 73.36 - 72.62 - - 73.40 - 72.73 72.89 - 72.95 Détruit
S-30S - - - - - - - 72.42 72.26 72.52 72.73 -
S-31S - - - - - - - 72.53 72.68 72.61 72.38 72.46
S-32S - - - - - - - 73.21 73.45 73.76 74.17 74.12
Puits aménagés dans l'horizon d'argile
S-9A 73.13 - 72.74 - - - - - - - - -
S-12A 73.12 - 72.62 - - 72.85 - - - - 73.00 73.38
S-23A 69.22 - 69.50 - - 69.31 - - - - 69.62 69.47
S-25A 72.43 - 72.60 - - 72.32 - - - - 72.34 71.99
Puits aménagés dans l'horizon de till
S-8T 70.71 - 71.01 - 71.39 - - - - - - -
S-12T 65.87 - 65.00 - 65.13 65.40 65.13 - - - 64.83 64.65
S-33T - - - - - - - - - - - -
Puits aménagés dans la nappe semi-captive du roc
CB-1 - - 58.02 - 57.53 57.77 57.84 57.58 57.20 57.49 - -
S-7R 57.87 58.08 - - 57.70 - 57.41 57.06 - 57.36 57.14
S-8R 70.85 73.06 71.01 - 71.39 - - - - - - -
S-9R 70.78 72.89 71.01 - 71.74 - - - - - - -
S-11R 69.47 70.68 69.88 70.36 70.18 69.76 - - - - - -
S-12R 64.44 64.83 63.67 62.84 63.84 64.13 63.80 63.62 63.18 63.51 63.65 63.37
S-14R 58.98 59.40 58.73 58.42 58.70 58.32 58.29 58.30 57.76 - 58.26 57.88
S-18R 70.55 72.21 70.75 71.52 71.10 70.85 - - - - - -
S-20R 71.50 73.16 71.92 - 72.24 67.23 67.27 72.36 71.56 - 72.76 72.29
S-21R 67.57 67.93 67.43 67.47 67.35 71.97 72.05 67.28 66.70 - 67.13 66.78
S-22R 69.32 70.43 69.75 70.49 70.05 69.90 69.86 70.13 69.24 - 70.50 69.82
S-24R 62.68 62.88 62.48 - 62.43 62.16 62.31 62.30 sec - 62.11 61.79
S-28R 72.09 - 72.44 73.12 72.82 72.37 72.48 72.94 72.13 - 73.28 72.68
S-33R - - 58.97 58.65 59.01 58.58 58.60 58.48 58.01 - 58.54 58.16
S-34R - - 58.48 58.23 58.42 58.02 57.97 57.69 57.20 - 57.81 57.32
S-35R - - - - - - - 64.98 64.57 64.78 64.69 64.55
S-3 (P-6) 71.04 71.04 - - - - - - - - - -
PE-1 - - - - - - - - 70.85 - 72.48 71.76
PZ-1 - 59.33 58.47 58.34 58.18 58.01 57.53 57.41 55.84 57.38 57.66 57.11
PZ-2 - 61.90 - - - - - - - - - -
PZ-10 - - 71.08 71.89 71.38 71.32 71.37 71.63 70.93 72.03 72.48 71.77

N:\Actif\2006\1223\06-1223-023 WM - Agrandissement LET Ste-Sophie\1000- IRE Geotechnique\Rapport\Secrétariat\Final\


Tableau 5 piézométrie.xls Golder Associés
±

80
80 76 70
110

70
90
0

70
80
12

90

80
90

70
80
80

70
120

70
80 70 69
10
0 92 80
Lafontaine 80 74

90
5074000

5074000
0
83

11

90

70
114

70
90
E 70
RU
90

90
71

80
4E

90

M
100 92 82

O
100

80

NT
70
100
80

80

ÉE
119

80
90 81 81

M
80

O
10
100

0
100 11

10

70

RE
0
0
76
109 Ri 90

L
vi 70
è 100
81
eS Sainte-Sophie

80
r
100

90
ain

100
10
109 0 t-A 76

E
100

n 90
toi

RU
86
n

90
0 80
11

80
2E
90

e
90

rs
100
80
80

to
0
10

as
74
Saint-Jérôme 80
76

80
90 xC

80
0
au
90
10
100

au
se
90
5072000

5072000
100

80
81

is
77

Ru
100

8
15
76
80

IE
92 PH 80
84 80
80
O
81
-S
90

90
TE

lt
90

au
IN

80 79
90

SA

ign A
96
D

B
uV
90
AR

80
84
EV

ea

100 90 77 77
D 70

80
90
UL

70
iss

116 110 80
BO

E
Ru

Saint-Antoine RU
ud 90
80
ea u C E
80

i ss or 1R
Ru do 90 77
n
90

82
Sa R 78 É
in u M R
t-A 78iss 79
AR

70
O
80

NT 62
79
nt 78 ea C -C
5070000

5070000
E o u ÉE IT
U 79 in L Sainte-Anne-des-Plaines A
R e ép VA
E TR
80

2 i n LO
DU
80 2 e
79 I 80
ine S 70
nt o 79 NG
80

80
Rivièr e Saint- A 76 RA
80

80 78
TE
RI
80

UE

77
80

70
AR

81
M

M
-
TE

O
80

78 63

NT
IN
SA

É
oy

E
75 67
NG

BA
70
uR

76
80

RR
RA

76 71
ea

E TT
72
s

E
uis

NU
63
80

77

E
75
VE
R

EA
71

70
1R
71
5068000

5068000
Desc
69
71 Mirabel 70
70
70 70
70

ente
70 60
70 60
70
Ru LÉGENDE:
67 73
iss 64 Carb 62 70 61 60 60
70

ona
70

60

des
ea 67 60
Propriété Waste Management
Gnei tite
u
Co 59

Dix
rb
70 ei
64
ss 62 60
A - Zone 1 (bioréacteur)
Ru
l
70

60

60
iss B - Ancien LES

60
70 60
ea
70

60
62 64
70
R oy 60 u H
og
58
60

u issea u R 64 ue- 59 C - Zone d'agrandissement du LET


The
70

68 59 R iviè 60 r rie n
63 60 re D - Zone 4 (aire d'exploitation actuelle)
Sa 60 59
60
60

int
- 50
Limite de municipalités
60

57
Pi

60
0 500 1,000 65
re
e
60

Limite de la zone d'étude d'impact


r

50
5066000

5066000
62 50 57
64 60
63
Mètres 50 50 Secteurs boisés

268000 270000 272000 274000 276000 278000


Date : 2007-06-08 Échelle: 1:50,000 PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE SAINTE-SOPHIE
Dessiné par: S. Varenne Projeté par: J. Coté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
150
750 150 Meters
Vérifié par: J. Coté Approuvé par: J. Coté
Plan de localisation Figure : 1
No. de dessin: Figure-01.mxd No. de projet: 06-1223-023
±
5072000

5072000
Sainte-Sophie

A
B

Mirabel C
5070000

5070000
Sainte-Anne-des-Plaines

LÉGENDE:
A - Zone 1 (bioréacteur)
B - Ancien LES
C - Zone d'agrandissement du LET
0 250 500 D - Zone 4 (aire d'exploitation actuelle)
Étang d'épuration
Mètres
Limite de municipalités

272000 274000
PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE SAINTE-SOPHIE
N:\Admin\S IG\TEMPLATES

Date : 2007-06-08 Échelle: 1:20,000


Dessiné par: S. Varenne Projeté par: J. Coté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
70350 70 Meters
Vérifié par: J. Coté Approuvé par: J. Coté Photographie aérienne Figure : 2
No. de dessin: Figure-02.mxd No. de projet: 06-1223-023 Mai 2006
>

>
>
>

>

>
>
>

>

>
ZONE 2A
>

ZONE 1
>

>

>
>
>

>
PE-1
>

PZ-1

E`

F`
>
S-1 (PZ-10) P-2 S-3 (P-6) SB-12
> > > > > > > > > > > > > PZ-2
> >

AS-7
>

S-2 (PO-00-1) S-32S S-4 (AS-10) AS-9 SB-11 AS-8


S-5 (PO-00-5)
>
>

IRE-15
GP-20A

>
>
>
>

SB-13 >

>

IRE-13
>

S-29S

>

>
GP-27
>

S-6S
S-7SR

IRE-14
>
>

>

>
>

>
S-35R
>
>

S-34R

>
>
>

PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3


>
>

>
>
>
>
>

>
>

IRE-17

IRE-19
IRE-18
CB-1

IRE-16
>

>
ZONE 4
>

GP-26 GP-33
>

>
S-30S
> >

GP-24C SB-10
1ère RUE

GP-24H
>

>
S-8TR S-11R GP-24E GP-32
>

GP-24
>

S-9AR S-12SATR S-14R

>
GP-24F A`
A
>

S-12
>

> > GP-24B > > > > > > > > > > > > > > > >

>
>

S-13S (ECZ-2) GP-19D GP-24G GP-28


>

GP-24A GP-30

>
GP-23
GP-38
>

>
GP-19C GP-29
>
>

GP-36

>
>

GP-40
>

>
>

>
GP-39
>

S-10S (ECZ-1) S-36


>

>
>

>

D`
C`
>

>
>

>
>

>
S-19 S-31S
>

>

SB-9 S-33S
S-18R S-17S (SB-4)
>
>

>
> > > > >
> > > S-16 S-33TR

>
> > S-15S (SB-3)
>
>

> > > > > > > > >


GP-73 > > S-15
>

>

>

>
>

>
>

> > > > > > > > > > GP-47E
>

>
GP-74
>

GP-53A
>

>
>>

>

>
>
>

> > GP-53


> > > > >
>

GP-47D > > > > > >


> >

IRE-22
>
> > > >
GP-68
> > GP-55

>
GP-52
>

GP-54
>

GP-75 GP-53B
GP-47C >
>
>>

IRE-20
GP-34 GP-46
>
>

GP-47B
>>

> > > GP-47A


> > >
GP-42
> > > > GP-69 >
>
>

> >
>

S-20SR GP-69A GP-64


>

GP-47 S-23SA
S-21R GP-61 B`
>
>
>

B >
IRE-35
>

IRE-23
GP-35 GP-43 GP-71 S-22SR
IRE-31
>

IRE-30

>
>

GP-67
IRE-24
GP-37 >
>

> > > >


IRE-34

GP-41

IRE-21
>
>
IRE-40

GP-48
>>

IRE-28

IRE-27
IRE-29

GP-62A
>

IRE-39
>

>
IRE-42

IRE-36

GP-60
>
IRE-37

IRE-25
>

>
IRE-33

GP-62 GP-65
>

IRE-32
>

GP-44 GP-56
>
>

IRE-26

GP-72
IRE-41

GP-57
>

GP-70 GP-62B
>>

IRE-38

>
>

GP-58
>

>

GP-45 GP-63
>>

> > >


>

> > > > GP-49


>>

GP-72A
>
>
>

>

S-26 GP-59 S-24R


>

S-28R S-27 S-25SA


>

GP-66
>

S-27S
> S-37A
>

538 541
>

GP-70A
>

GP-72B GP-50
>

>

GP-51
>

>
>

>
>

>

> > > > > >


672
>

681 681
>

682 684 681 680 687


690 696 688 695 695 679 691 689 696 694 696
694 698
>

> > > >


> > > > >
>
E

> > > >


F
>
D

>
C

LÉGENDE:
Forage de validation 2006 SATR
Nid de puits Coupe géologique
Forage de validation 2004

Forage de validation 2001 Puits d'observation Ligne de levé par IRE


S aménagé dans l'aquifère de
Puits d'observation aménagé sable fin
dans l'aquifère semi-captif Mur de sol-bentonite du LES
du roc
Puits d'observation
A aménagé dans l'horizon
Puits d'observation aménagé Mur de sol-bentonite de la zone 4
dans l'aquifère de sable fin d'argile silteuse

Forage stratigraphique Puits d'observation Propriété Waste management


T aménagé dans l'horizon de
Puits de surveillance des biogaz till Fossé de drainage
Puits de captage des biogaz Puits d'observation
R Clé d'argile du LET-ZONE 1
aménagé dans l'aquifère
Puits démantelé semi-captif du roc 0 50 100 150 200 250 m

Date: 2007-06-08 Échelle: 1 : 5 000


Dessiné par: R. Gravel Projeté par: P. Martin PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
SAINTE-SOPHIE
Verifié par: B. Lefrançois Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin: 061223023-03 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE

LOCALISATION DES TRAVAUX D'INVESTIGATION


9200, boul. de l'Acadie, bureau 10
Montréal (Québec) H4N 2T2 DE GÉOPHYSIQUE PAR IRE ET FORAGES
3
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332
A 20 17 15 A'
GP-19B GP-24G S-12T S-12R S-14R
S-12A
S-12S
75 75

73,09 1
70 73,00 70

Élévation (m)

Élévation (m)
2
65 65
64,83 63,65
3
60 60

4 58,26
Exagération verticale: 10x
55 55
0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500 550
Distance (m)

23 16 14 40 7
19 16
S-20R S-22R S-23A
GP-35 S-20S GP-69A GP-47 GP-69 S-22S S-21R GP-61 S-23S
B B'
75 75
73,99 73,42 74,24
1
72,76
70 70,50 70
Élévation (m)

Élévation (m)
3 69,62
3
2
67,13
65 65
3

60 60
4
Exagération verticale: 10x
55 55
0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500 550 600 650 700 750 800 850 900 950 1000 1050 1100 1150 1200 1250
Distance (m)

LÉGENDE: STRATIGRAPHIE:

S-11R GP-47 1 Sable fin


Puits d'o bservation Élévation du niveau d'eau (m)
73,42 Élévation du niveau d'eau (m) 69,62 en date de mai 2006 (argile) Contact géologique
en date de mai 2006 interprété 2 Argile silteuse
(nappe de surface dans le sable)
Section crépinée Forage de
Élévation du niveau d'eau (m) 3 Till
Bentonite validation Puits ou forage situé à 17 m
70,50 Élévation du niveau d'eau (m) 64,83 en date de mai 2006 17
au sud-ouest de l'axe de la
en date de mai 2006 (till) 4 Roc
Essai de pénétration (nappe semi-captive du roc) coupe

Date: 2006-06-08 Échelle: H 1:6 000 V 1:600


PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
Dessiné par: R. Gravel Projeté par: B. Lefrançois
SAINTE-SOPHIE
Vérifié par: B. Lefrançois Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin 061223023-04 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE

9200, boul. de l'Acadie, bureau 10


Montréal (Québec) H4N 2T2
COUPES GÉOLOGIQUES A-A' ET B-B' 4A
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332
25 11 16 12 18 6
S-20R S-19
C GP-72B S-28R GP-45 GP-44 S-20S C'
75 75
1 73,99
73,28 72,76
70 2 70
Élévation (m)

Élévation (m)
3
65 4 65

60 60
4

Exagération verticale: 10x


55 55
0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500 550 600 650 700 750
Distance (m)

21 34
S-22R
D S-26 S-22S GP-68 S-16 D'
75 75
1 73,42
70 70,50 70
Élévation (m)

Élévation (m)
2
65 3 65

60 60
4

55 55
Exagération verticale: 10x
0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500 550 600 650
Distance (m)
LÉGENDE: STRATIGRAPHIE:
S-28R GP-68 Élévation du niveau d'eau (m) Contact géologique
Puits d'o bservation
73,42 en date de mai 2006 interprété 1 Sable fin
(nappe de surface dans le sable)
Section crépinée Forage de Puits ou forage situé à 14 m 2 Argile silteuse
Élévation du niveau d'eau (m) 14
Bentonite validation au nord-est de l'axe de la
70,50 en date de mai 2006 coupe
3 Till
Essai de pénétration dynamique (nappe semi-captive du roc)
4 Roc
Forage stratigraphique
Date: 2007-06-08 Échelle: H 1:6 000 V 1:600
PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
Dessiné par: R. Gravel Projeté par: B. Lefrançois
SAINTE-SOPHIE
Vérifié par: B. Lefrançois Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin 061223023-04 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE

9200, boul. de l'Acadie, bureau 10


Montréal (Québec) H4N 2T2
COUPES GÉOLOGIQUES C-C' ET D-D' 4B
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332
30 S-12R 8
E 37 20 12 20
S-12T 8 E'
S-25A S-12A
S-25S S-21R S-15 GP-29 S-6S
S-12S
75 75
73,75 1 73,09 1
70 72,35 70
73,00
Élévation (m)

Élévation (m)
2
67,13
65 65
64,83
3 63,65
60 60
4

55 55
0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500 550 600 650 700 750 800 850 900 950 1000 1050 1100
Distance (m) Exagération verticale: 10x

36 13 7 14
S-24R GP-56 S-23A S-33T S-33R S-14R S-7R
F S-23S S-7S F'
75 75
74,24
1
72,61
70 70
Élévation (m)

Élévation (m)
69,62

65 2 65

62,11
60 3 60
58,54 58,26
4 57,39
55 55
Exagération verticale: 10x
0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500 550 600 650 700 750 800 850 900 950 1000 1050
Distance (m)
L É G E NDE: S T R A T I G R APHIE:
S-24R GP-56
Puits d'o bservation Élévation du niveau d'eau (m) 1 Sable fin
72,24 Élévation du niveau d'eau (m)
en date de mai 2006
69,62 en date de mai 2006 (argile) Contact géologique
interprété
(nappe de surface dans le sable) 2 Argile silteuse
Section crépinée Forage de
Élévation du niveau d'eau (m) Puits ou forage situé à 17 m
Bentonite validation 58,54 Élévation du niveau d'eau (m) 64,83 en date de mai 2006 7 3 Till
en date de mai 2006 au sud-ouest de l'axe de la
Essai de pénétration (till) coupe
(nappe semi-captive du roc) 4 Roc
dynamique

Date: 2007-06-08 Échelle: H 1:6 000 V 1:600


PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
Dessiné par: R. Gravel Projeté par: B. Lefrançois
SAINTE-SOPHIE
Vérifié par: B. Lefrançois Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin 061223023-04 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE

9200, boul. de l'Acadie, bureau 10


Montréal (Québec) H4N 2T2
COUPES GÉOLOGIQUES E-E' ET F-F' 4C
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332
LÉGENDE:

Ru i
AS-22

s se
Puits de surface résidentiel
73,26

au a
1ère RUE
> > > > > > > > > > > > > > > > > > > > GP002 Puits de surface résidentiel démantelé
> > > > > >>

ux
> > > Castors
Puits d'observation aménagé

>
7 4,0 S-30S > ,0 AS-23 AT017 AT018
dans la nappe libre de surface
73
>

>
> 72,73 AS-11 72,21

>
> Puits d'observation démantelé

>
S-20S > RBS
R-1

>
73,87

>
Puits d'observation aménagé

>
73,99 AS-2

>
PHASE 1 dans le LES

>
AS-3

>
>
Puits de captage de biogaz
>

PB-3

>
74,03

>
S-13S (ECZ-2)

>
> Bureau Forage
AS-1

>
> 73,>0 >
> administratif
S-27S S-32S

>
73,41

> >

>

> >
74,17

,5
S-31S
>
PB-2 Puits démantelé
72,38

73
74,55

>
>
S-17S (SB-4) S-4 (AS-10) 73,29
PB-1 Regard
ZONE 4 72,87
S-22S 73,92

>
> PHASE 2 ZONE 1

>
>

>
Fossé de drainage
73,42 >

>
AS-16 Drain souterrain

>
S-29S LES
>

Fossé de drainage des

73
>
74,11 73,76 eaux de précipitation

>
S-33S

,5
AS-9 R-2
>

PHASE 3
> > 73,03 S-10S (ECZ-1) Mur de sol-bentonite du LES
> AS-14
>

AS-12 Mur de sol-bentonite de

>
> > > ZONE 3A la zone 4
> PB-5
>

> > > PB-4 Clé d'argile du LET (Zone 1)


>

>
> > > 73,70
> S-12S R-3

>
>

S-6S
> > S-25S AS-17 Propriété Waste Management

>
73,75 S-15S (SB-3) ZONE 2A 73,78
> > 73,09 AS-8

>
73,01 73,06 AS-4
73,99 Limite du secteur d'agrandissement

>
projeté du LET
>

>
>

> > R-4


>

73,0 Courbe isopièze (m)

>
PB-7
74,26
73,0
>

>
S-23S
Élévation du niveau

>>
S-7S 73,56 PB-6
73,93 d'eau souterraine (m)
74,24 72,61 AS-6 74,58 AS-5
> > > > > > >> >> >> > >

>
AS-7 73,32 R-6 AS-13 >
R-5 74,24 Direction d'écoulement de
> 72,72 > > > >
l'eau souterraine

> >
AS-20
>

AS-19 AS-18
72,57 72,91 Zone de faible gradient

0
72,99

7 4,
,0
AS-21
,5

>
72,64
73

73
PB-10A
72,22 PB-8
74,65

Drain Ouest-SViau
PB-11
PB-9

74,33

PB-12
SOURCES:
Plan de base de André Simard & Ass.
Reçu en février 2006
Fichier: 1936B01.dwg
0 100 200 300 400 500 m
Carte # 31H13-200-0101 du
Ministère des Ressources naturelles
Date: Échelle:
2007-06-08 1 : 10 000 PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE SAINTE-SOPHIE
Dessiné par:
R. Gravel
Projeté par:
J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
9200, boul. de l'Acadie, bureau 10
Montréal (Québec) H4N 2T2
Vérifié par:
J. Côté Approuvé par:
J. Côté CARTE PIÉZOMÉTRIQUE DE LA NAPPE FIGURE

Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332 No. de dessin:


061223023-05A
No. de projet:
06-1223-0023
AQUIFÈRE DE SABLE FIN 5A
MAI 2006
Montée Barrette

P3/90

PZ-17

52,69

CB-6
PZ-18
PZ-7
PZ-8

>
63,71
>
t ors

53,58
> > >
>
PZ-7B > 56,01

70
> > >> >
Ca s

PZ-15
LES CB-5
PZ-20
55,20 55,57
u aux

71,66 PZ-9 CB-7


54

54
CB-8
uis s ea

SAINTE- 51,41
SOPHIE

>
PZ-14 SAINTE-ANNE-DES-PLAINES W2
CB-4
R

>
PZ-6 54,00 W1
PZ-19 ZONE 3A PZ-12A PZ-21
56 57
>

72,46

>
> > > > PZ-13 PUITS-1 (AT032)
>

LAT-1 53,70
58 9

PZ-16
>

54,41 PUITS-2 (AT087)


60
61

CB-3
5
62

53,93
>
LAT-2
PZ-11 P-5
63
66

64

53,76
>

72,42 ZONE 2A
>
>

ZONE 1
PE-1
65

S-3 (P-6) CB-2


>

S-1 (PZ-10)
> PZ-2 56,42 55
69

72,48 72,48
P-2 71,29 PZ-1
68
67

57,66
>

72

S-7R
70
71

S-35R > 57,36


PHASE 1 S-34R 57,81
>

64,69
PHASE 3
> >

PHASE 2
> 73

CB-1
>

S-12R S-14R
>

ZONE 4 > > >

>
58,26
63,65 >
>
>

LÉGENDE:

70
>
1ère RUE
>

> >
>
>

> > S-33R Puits municipal


> > 58,54 Puits privé avec tubage au roc
Propriété d'Intersan
>

>
>

> >
>
Puits d'observation aménagé Fossé de drainage
>

> > > dans l'aquifère semi-captif


>

S-20R Drain souterrain


>

S-21R du roc
72,76 S-22R
>

>
70,50 67,13 Puits de surveillance ou de Fossé de drainage des
captage de biogaz eaux de précipitation
>

>

Puits de pompage pour la


80

>

Mur de sol-bentonite du LES


> barrière hydraulique
>

S-28R
>

S-24R Mur de sol-bentonite de la zone 4


73,28 53 Courbe isopièze (m)
62,11
>

Clé d'argile du LET (Zone 1)


>

Élévation du niveau d'eau


> 53,70 souterraine (m) en date du
>

24 au 30 mai 2006
>
MIRABEL Direction d'écoulement de
SOURCES:
> l'eau souterraine
Plan de base de André Simard & Ass.
Reçu en février 2006
Fichier: 1936B01.dwg
0 100 200 300 400 500 600 m
> Carte # 31H13-200-0101 du
> Ministère des Ressources naturelles
Date: Échelle:
2007-06-08 1 : 15 000 PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE SAINTE-SOPHIE
Dessiné par:
R. Gravel
Projeté par:
J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
9200, boul. de l'Acadie, bureau 10 Vérifié par: Approuvé par: FIGURE
Montréal (Québec) H4N 2T2 J. Côté J. Côté CARTE PIÉZOMÉTRIQUE DE LA NAPPE
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332 No. de dessin:
061223023-05B
No. de projet:
06-1223-023
SEMI-CAPTIVE DU ROC
MAI 2006
5B
>

>
>
>

>

>
>
>

> ZONE 2A

>
>

ZONE 1
>

>

>
>
>

>
PE-1
PZ-1
>

S-1 (PZ-10)

>
P-2 > > S-3 (P-6) PZ-2
> > > > > > > > > > > AS-7
> >

>

S-2 (PO-00-1) S-32S S-4 (AS-10) AS-9 AS-8


S-5 (PO-00-5)
>
>

GP-20A

>
>
>

>
>

>
>

S-29S GP-27

>

>
>

S-6S
60,00 S-7SR
>
>

>

>
>

>
S-35R
>
>

S-34R

>
>
>

60,00
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 66,00
>
>

>
>
>
>
>

>

>
>

ZONE 4

>

60,5

60,0
GP-26 66,70
>

GP-33
>

S-30S

>
>

6 1,0
>

GP-24C SB-10 66,90


1ère RUE

GP-24H
>

>
S-8TR S-11R GP-24E GP-32
>

S-9AR GP-24 S-14R


>

GP-24F S-12SATR

>
S-12
>

> GP-24B 66,00 > >


60,00
>

> > > > > > > > > > > > > > >

>
GP-24G
>

S-13S (ECZ-2) GP-19D GP-28


70,00 GP-30 66,30
>

GP-23 GP-24A

>
67,70 67,10 GP-38
>

>
GP-19C GP-29 63,20
66,30
69,50
>
>

GP-36

>
>

GP-40
65,40
>

>

61,50

6 5,0
>

GP-39

>
S-36
>

68,0
S-10S (ECZ-1)
>

62,50

>
>

63,48

69,0
,5
>
>

72

>
>

>

61,5
>

S-19

>
S-31S
>

S-33S
>

73,50
>72,70S-18R S-17S (SB-4)
>
>

> >
S-16
> > >
S-33TR
> >
S-15S (SB-3)
>

>
> >
>
>

> > > > > > >


GP-73
> >
74,00
> > S-15
>

66,00 61,00
>

>

>
>

6 7,0
>
>

> > > > > > > > > > GP-47E
>

62,0
>
GP-74

6 3,0
68,5
72,0

73,00 GP-53A
71,0
>

6 4,0
72,70

6 6,5
>

74,00

>
>

6 7,5
>

6 6,0

6 5,0
>

62,5
>

>
GP-53
>

> > >

6 3,5
> > > > > > >
>

GP-47D > > > >


> > > >
GP-55
> >
GP-68
> >
GP-52 72,60 72,60
>
>

GP-54

6 4,5
72,90 72,30
>

74,00 73,70

6 5,5
71,20 68,40
71,5

GP-75 GP-47C GP-53B 69,00 >


>
>

72,90
>

GP-34
70,5

GP-46 GP-47B
>
>
>

74,00
>

>GP-47A > >


GP-69
> >
GP-42
>
69,5

> > > > >


>
>

> >
>

S-20SR GP-69A GP-64


73,70 73,50 S-23SA
>

73,20 GP-47 71,70 S-21R


72,80 GP-61
>
>

63,70
>

GP-35
> 62,50
>

GP-43 GP-71 S-22SR 68,00 64,60


74,00 73,70
70,0
>

>
>

GP-37 > GP-67


>

> >
73,40 71,00
> >
GP-41 69,40
>
>

74,00 GP-48
>>

72,60 GP-62A
7 3,0
>

64,70
>

>
7 3,5

GP-60
7 4,0

>
>

65,40
>

GP-62 GP-65
>

GP-44 63,30
>

64,60 GP-56
>
>

63,90
GP-72
73,60
GP-5763,30
>

73,20 GP-70 GP-62B


>>

64,50
72,90
>

GP-58
>>

GP-45
>

GP-63 63,30
>>

73,50
> > > > > GP-49 64,50
>

> >
>

GP-72A
>

72,25
>

73,20
>>

GP-59
>

S-28R S-27 S-26 S-24R


>

S-25SA GP-66
>

71,00 67,25 66,00


>

S-27S 63,00
> 73,50 72,00 64,10
S-37A
>

69,75
>

GP-70A
>

GP-72B GP-50
>

73,00
72,40
>

73,40
GP-51
>

>

72,40
>

>
>

>

> > > > > >


>

> >

> > > >


> > > > >
> > > > >
>
>

LÉGENDE:
SATR
Forage de validation 2006 Nid de puits Élévation du niveau d'eau anticipé en 69,5 Courbe isopièze de la nappe semi-captive
72,40
période de crues dans l'aquifère du roc en condition de crues printanières (m)
Forage de validation 2004
Puits d'observation semi-captif du roc (m)
S aménagé dans l'aquifère de
Forage de validation 2001 Direction d'écoulement de
sable fin Mur de sol-bentonite du LES
l'eau souterraine
Puits d'observation aménagé
dans l'aquifère semi-captif Puits d'observation Mur de sol-bentonite de la zone 4
A aménagé dans l'horizon
du roc
d'argile silteuse
Puits d'observation aménagé Propriété Waste management
dans l'aquifère de sable fin Puits d'observation
T aménagé dans l'horizon de Fossé de drainage
Forage stratigraphique till
Puits de surveillance des biogaz Clé d'argile du LET-ZONE 1
Puits d'observation SOURCES:
R aménagé dans l'aquifère 0 50 100 150 200 250 m
Plan de base de André Simard & Ass.
semi-captif du roc Dossier 02-983-5 date: avril 2003
Fichier: 983F01.dwg

Date: 2007-06-08 Échelle: 1 : 5 000


Dessiné par: R. Gravel Projeté par: J. Côté PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
SAINTE-SOPHIE
Verifié par: J. Côté Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin: 061223023-03 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE
CARTE PIÉZOMÉTRIQUE ANTICIPÉE DE LA NAPPE
9200, boul. de l'Acadie, bureau 10
Montréal (Québec) H4N 2T2
SEMI-CAPTIVE ÉDU ROC EN CONDITION 5C
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332 DE CRUES PRINTANIÈRES
ZONE 2A
ZONE 1

PE-1
PZ-1
S-1 (PZ-10) P-2 S-3 (P-6) PZ-2
AS-7
S-2 (PO-00-1) S-32S S-4 (AS-10) AS-9 AS-8
S-5 (PO-00-5)
2,94
GP-20A

50
3,25

3,
S-29S GP-27
2,13 S-6S
S-7SR
3,35 3,81

3,75
S-35R

0
2,75
S-34R

4,0
4,72
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 3,97

3 ,5
ZONE 4 GP-26

3,
GP-33

2,

0
2,75

00
S-30S 2,26

75

3,25
GP-24C SB-10
1ère RUE

GP-24H 3,35
S-8TR S-11R 2,00 GP-24E GP-32
S-9AR GP-24 2,60 S-12SATR S-14R
GP-24F 2,29 2,30
2,50 S-12 3,35
GP-24B 2,75
GP-19D GP-24G 2,44
S-13S (ECZ-2) 2,30 GP-28
3,65 GP-24A GP-30 2,78
GP-23 3,05 2,50
3,50 GP-38

GP-19C GP-29 3,70


3,20 3,41
GP-36
2,44 GP-40
2 ,7
5 3,20
GP-39
S-10S (ECZ-1) S-36
4,47 2,88

50
2,39

2,
S-19 S-31S
2,60 S-33S
S-18R S-17S (SB-4)
2,75 S-16
3,05
S-15S (SB-3) 2,75 S-33TR
GP-73 S-15
2,80 2,90 4,11

GP-74
GP-47E 2 ,75
2,90 GP-53A
2,95
3 ,0

3,10 2 ,50
0

5
GP-53

3 ,2
GP-47D GP-55
2,90 GP-52 GP-68

3,7 ,50
GP-54
3,20 3,35 2,13
GP-53B 2,50

3
GP-75 GP-47C 2,75
3 ,2

3,30

5
3,
2,90 2,90 0
4 ,0

00
GP-34
5

2,
GP-46 GP-47B
3,05 2,44

75
2,90 GP-47A
5
GP-42
S-20SR
2,74 GP-69
4 ,2

3,
2,74 GP-69A GP-64 S-23SA

25
2,95 3,05 GP-47 3,45 S-21R GP-61 4,73
3,20 3,05
GP-35 GP-43 GP-71 S-22SR 3,96 2,25
3,05
3,
GP-37 2,63 2,77 GP-67
50
GP-41 2,90 3,20
GP-48 2,63

3,00 GP-62A
2 ,75

GP-60 2,70
3,
50
3 ,00

3,70
GP-62 GP-65
3,2

GP-44 2,50 2,20 GP-56


5

GP-72 2,80
3,50
GP-70 GP-57
3,15 GP-62B
3,24 2,85
2,60
GP-58
GP-45 GP-63 3,20
3,05
GP-49 3,00
GP-72A
3,30 3,20
3,0
0
3 ,25

S-26 GP-59 S-24R


50

S-28R S-27 S-25SA GP-66


2,74
2,
3,

3,40 3,96
50

S-27S
2,74 3,03
4,11 S-37A
2,90
2,40
GP-70A GP-50
GP-72B
3,36
2,90 3,35
GP-51
3,50

LÉGENDE:
SATR Isocontour des
Forage de validation 2006 Nid de puits 2,50
épaisseurs de sable (m)
Forage de validation 2004 Puits d'observation Épaisseur de sable (m)
S 3,50
aménagé dans l'aquifère de
Forage de validation 2001
sable fin
Puits d'observation aménagé Mur de sol-bentonite du LES
dans l'aquifère semi-captif Puits d'observation
A aménagé dans l'horizon
du roc Mur de sol-bentonite de la zone 4
d'argile silteuse
Puits d'observation aménagé
dans l'aquifère de sable fin Puits d'observation
T aménagé dans l'horizon de Propriété Waste management
Forage stratigraphique till
Puits de surveillance des biogaz Clé d'argile du LET-ZONE 1
Puits d'observation
R aménagé dans l'aquifère 0 50 100 150 200 250 m
Puits démantelé semi-captif du roc

Date: 2007-06-08 Échelle: 1 : 5 000


Dessiné par: R. Gravel Projeté par: P. Martin PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
SAINTE-SOPHIE
Verifié par: J. Côté Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin: 061223023-03 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE

ISOCONTOURS DES
9200, boul. de l'Acadie, bureau 10
Montréal (Québec) H4N 2T2 ÉPAISSEURS DE SABLE
6
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332
ZONE 2A
ZONE 1

PE-1
PZ-1
S-1 (PZ-10) P-2 S-3 (P-6) PZ-2
AS-7
S-32S AS-8
71,13
GP-20A
72

GP-27
70,44 71 S-7SR
69,98
S-35R S-34R
69,25

71
PHASE 3 69,79
PHASE 1 PHASE 2

70

70
ZONE 4

70
GP-26 GP-33
S-30S 71,01 71,53
GP-24C SB-10
1ère RUE

GP-24H 70,42
71,49 GP-24E GP-32
GP-24 71,12 S-12SATR S-14R
GP-24F 71,31 71,10
71,42 S-12
GP-24B 70,97 69,92
GP-19D GP-24G 70,94
71,36 GP-28
70,65 GP-24A GP-30 71,05
GP-23 71,02 70
70,08 70,94 GP-38

GP-19C GP-29 70,09


70,18 70,84
GP-36
GP-40

71
71,46

70
70,64
GP-39
S-36
70,72
70,75

70
S-19 S-31S
71,64 S-33S
S-17S (SB-4) S-16 S-33TR
71,02 S-15S (SB-3)
GP-73 71,03 S-15
71,86 70,82 70,43

GP-47E
GP-74
71,38 GP-53A 70
71,27
71,47
72
72

GP-53
GP-47D
71,35 GP-52 GP-68 71 GP-55
GP-54
71,19 71,27 71,25 72,04
GP-75 GP-47C GP-53B 71,40 71,30
71,46
GP-34 71 71,62
GP-46 GP-47B
71

70
71,31 71,76 71,48 GP-47A
GP-42 GP-69
70

71,60
S-20SR GP-69A 71,64 GP-64 S-23SA
71,56 71,44 GP-47 71,13 S-21R GP-61
71,56 70,98 70,24
GP-35
70

GP-43 GP-71
71

S-22SR 70,24 71,61


71,54 71,68 GP-67
GP-37 71,91 71,62
GP-41 71,24
GP-48 71,63

71,47 GP-62A
GP-60 71,76
70,75 GP-62 GP-65
GP-44 GP-56
71,67 72,03
GP-72 71,52
70,72
GP-70 GP-57
71,40 GP-62B
71,40
71,43 71,49 GP-58
71,31
GP-45
70

GP-63
70

71,74 GP-49 72 71,10


GP-72A 70
71,48
71,50 71 71
S-26 GP-59 S-24R
S-28R S-27 S-25SA GP-66
71,33 71,03 70,98
S-27S 71,39 71,29
71,91 70,67 S-37A 70
71,81
GP-70A GP-50
GP-72B
71,33 71 69
71,70 71,51
GP-51
70
72
71,03

73

LÉGENDE:

SATR Isocontour interprété du


Forage de validation 2006 Nid de puits 72
sommet de l'argile (m)
Forage de validation 2004 Puits d'observation Élévation du sommet de
S 71,23
aménagé dans l'aquifère de l'argile (m)
Forage de validation 2001
sable fin
Puits d'observation aménagé Mur de sol-bentonite du LES
dans l'aquifère semi-captif Puits d'observation
A aménagé dans l'horizon Mur de sol-bentonite de la zone 4
du roc
d'argile silteuse
Puits d'observation aménagé
dans l'aquifère de sable fin Puits d'observation Propriété Waste management
T aménagé dans l'horizon de
Forage stratigraphique till
Clé d'argile du LET-ZONE 1
Puits de surveillance des biogaz
Puits d'observation
R aménagé dans l'aquifère 0 50 100 150 200 250 m
Puits démantelé semi-captif du roc

Date: 2007-06-08 Échelle: 1 : 5 000


Dessiné par: R. Gravel Projeté par: P. Martin PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
SAINTE-SOPHIE
Verifié par: J. Côté Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin: 061223023-03 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE

ISOCONTOURS DE L'ÉLÉVATION
9200, boul. de l'Acadie, bureau 10
Montréal (Québec) H4N 2T2 DU SOMMET DE L'ARGILE
7
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332
ZONE 2A
ZONE 1

PE-1
PZ-1
S-1 (PZ-10) P-2 S-3 (P-6) SB-12
PZ-2
AS-7
S-32S SB-11 AS-8
64,22
GP-20A

SB-13 63
GP-27 62
S-7SR
65,86
61 56,34
S-35R S-34R
55,78
63,70
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3

65
59 CB-1

S-30S ZONE 4 GP-26


66,44
GP-33
66,21
GP-24C SB-10
1ère RUE

GP-24H 64,93
67,49 GP-24E GP-32
GP-24 65,79 S-12SATR S-14R

63
GP-24F 68,93 68,80
63,94 S-12
GP-24B 63,66 60,46
GP-19D GP-24G 67,93 62
65,89 GP-28
66,07 GP-24A GP-30 65,30
GP-23 65,46 65,60
64,68 GP-38

GP-19C GP-29 59,77


64,54 64,50
GP-36
64,76 GP-40

63
62 61,95
GP-39
S-36
60,34
60,34

S-19 S-31S
SB-9 68,24 S-33S
S-17S (SB-4) S-16 S-33TR
64,58 S-15S (SB-3)
GP-73 64,93 S-15
64,96 64,11 59,55

GP-47E

64
GP-74
68,34 GP-53A
65,63 66
66,95

60
66

62
62 62
GP-53
GP-47D GP-55
GP-68

61
68,46 GP-52 GP-54
67,23 68,47 67,03 66,85
GP-53B 66,18
GP-75 GP-47C 67,44
68,55 69,14

64
67

GP-34 GP-46 GP-47B 64


67

68,57 69,63 69,02


GP-42 69,35 GP-47A GP-69

62
S-20SR GP-69A GP-64
70,99 S-23SA
68,77 GP-47
66

69,31 65,13 S-21R GP-61


68,36 65,33 63,39
64,19
65

GP-35 GP-43 GP-71 S-22SR 66,66


70,09 70,49 GP-67
GP-37 71,29
GP-41 68,42 63,92
GP-48 66,94
0,00
66

69,90 GP-62A
GP-60 68,46
71

66,59
64 GP-62 GP-65
66

GP-44 GP-56
68,77 70,13 68,57
GP-72
69,65
67

GP-70 GP-57
68,30 GP-62B
68,25
71,31
70

68,60 GP-58
67
69

GP-45 GP-63 66,86


64

70,79 GP-49 66,70 66


GP-72A
67,44
68,55
S-26 GP-59 S-24R
63
64

S-28R S-27 S-25SA


64

66,21 GP-66
65

S-27S 66,00 66,12


70,82 65,19
66,20
62

66,09 S-37A
64

63,54
GP-70A GP-50
GP-72B
68,59
68,26
64

69,72
63
64

GP-51
65
65

62

67,98

LÉGENDE:

SATR Isocontour interprété de


Forage de validation 2006 Nid de puits 65
la base de l'argile (m)
Forage de validation 2004
Puits d'observation Élévation de la base de
Forage de validation 2001 S aménagé dans l'aquifère de 67,98
l'argile (m)
sable fin
Puits d'observation aménagé
dans l'aquifère semi-captif Puits d'observation Mur de sol-bentonite du LES
du roc A aménagé dans l'horizon
d'argile silteuse
Puits d'observation aménagé Mur de sol-bentonite de la zone 4
dans l'aquifère de sable fin Puits d'observation
T aménagé dans l'horizon de
Forage stratigraphique Propriété Waste management
till
Puits de surveillance des biogaz
Puits d'observation Clé d'argile du LET-ZONE 1
R aménagé dans l'aquifère
Puits de captage des biogaz 0 50 100 150 200 250 m
semi-captif du roc

Date: 2007-06-08 Échelle: 1 : 5 000


Dessiné par: M. Binette Projeté par: B. Lefrançois PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
SAINTE-SOPHIE
Verifié par: J. Côté Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin: 061223023-03 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE

ISOCONTOURS DE L'ÉLÉVATION
9200, boul. de l'Acadie, bureau 10
Montréal (Québec) H4N 2T2 DE LA BASE DE L'ARGILE
8
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332
ZONE 2A
ZONE 1

PE-1
PZ-1
S-1 (PZ-10) P-2 S-3 (P-6) SB-12
PZ-2
AS-7
S-32S SB-11 AS-8

6,91
GP-20A

SB-13
GP-27

10 11
S-7SR
4,58
13,64
6 S-35R S-34R
13,47
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 6,09

10
6 6

S-30S ZONE 4 GP-26


4,57
GP-33
5,32
9
GP-24C SB-10
1ère RUE

GP-24H
5 5,49 8
4,00 GP-24E GP-32
GP-24 5,33 S-12SATR 7 S-14R
GP-24F 2,38
S-12
GP-24B 7,31 9,46
GP-19D GP-24G GP-28
6,52 GP-24A GP-30 5,75 7
4,58 GP-23
5,4 5,48 5,42 6 GP-38

GP-19C GP-29 10,32


6,34
5,64 GP-36
6,70 GP-40
9 8
8,69
GP-39
S-36
6,88
10,41

S-19 S-31S
SB-9 3,40 S-33S
S-17S (SB-4) S-16 S-33TR
6,44 S-15S (SB-3)
GP-73 9 S-15
6,10 6,71 10,88
6,90
GP-47E
GP-74
3,04 GP-53A
5,64
4,52
7

9
6

GP-53 9
GP-47D

8
2,89 GP-52 GP-68 8 GP-55
GP-54
3,96 2,8 4,22 5,19 5,12
GP-75 GP-47C GP-53B 3,96
2,91 2,48
5

GP-34 GP-46 GP-47B


2,74
5

2,13 2,46
GP-47A
GP-42 2,29 GP-69
0,61 S-20SR GP-69A GP-64 S-23SA
2,25 GP-47 6,00 S-21R
3,20 2,67 GP-61 6,85
4 6,05 5,65
GP-35 GP-43 GP-71
1,45 S-22SR 4,95
GP-37 0,62 1,19 GP-67
GP-41 3,20 7,32
GP-48 4,69
0,00
1,57 GP-62A
GP-60 3,3
6

4,16 GP-62 GP-65


GP-44 GP-56
2,90 1,90
7

GP-72 2,95
1,07
3,1 GP-70 GP-57
GP-62B 3
3,15
4

0,12
6

2,89 GP-58
5

GP-45 GP-63 4,45


0,95 7
GP-49 4,40
6

GP-72A
4,04
2,95
5

6
4

S-26 8 GP-59 S-24R


S-28R S-27 S-25SA GP-66 5,79
1,09 S-27S 5,18 5,33 4,91
4,58 S-37A 5,09

8,27
GP-70A GP-50
GP-72B
7
6

2,74
1,98 3,25
GP-51
8

3,05
7
6

LÉGENDE:
SATR Isocontour interprété de
Forage de validation 2006 Nid de puits 5
l'épaisseur de l'argile (m)
Forage de validation 2004
Puits d'observation
S 2.74 Épaisseur de l'argile (m)
Forage de validation 2001 aménagé dans l'aquifère de
sable fin
Puits d'observation aménagé Secteur de moins de 3m
dans l'aquifère semi-captif Puits d'observation d'épaisseur d'argile
du roc A aménagé dans l'horizon
d'argile silteuse Mur de sol-bentonite du LES
Puits d'observation aménagé
dans l'aquifère de sable fin Puits d'observation
T Mur de sol-bentonite de la zone 4
aménagé dans l'horizon de
Forage stratigraphique
till
Puits de surveillance des biogaz Propriété Waste management
Puits d'observation
R aménagé dans l'aquifère
Clé d'argile du LET-ZONE 1 0 50 100 150 200 250 m
semi-captif du roc

Date: 2007-06-08 Échelle: 1 : 5 000


Dessiné par: R. Gravel Projeté par: P. Martin PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
SAINTE-SOPHIE
Verifié par: J. Côté Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin: 061223023-03 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE

ISOCONTOURS DES ÉPAISSEURS


9200, boul. de l'Acadie, bureau 10
Montréal (Québec) H4N 2T2 DE L'ARGILE
9
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332
ZONE 2A
ZONE 1

PE-1
PZ-1
S-1 (PZ-10) P-2 S-3 (P-6) SB-12
PZ-2
AS-7
61,43 S-32S 59,33 AS-8
S-2 (PO-00-1) S-4 (AS-10) AS-9 SB-11
S-5 (PO-00-5)
59,01
GP-20A

SB-13
S-29S GP-27
S-6S
S-7SR
56,34
S-35R S-34R
52,63
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 59,41

56
CB-1

S-30S ZONE 4 GP-26 GP-33 54,66

GP-24C SB-10
1ère RUE

GP-24H

58
S-8TR S-11R GP-24E GP-32

64
GP-24

62
S-9AR GP-24F S-12SATR S-14R
64,45 66,28 63,56 S-12
GP-24B 58,31 58,34
S-13S (ECZ-2) GP-19D GP-24G GP-28
GP-24A GP-30
GP-23
GP-38

GP-19C GP-29
GP-36
GP-40

60
GP-39
S-10S (ECZ-1) S-36
62

S-19 S-31S
SB-9 60,53 S-18R S-17S (SB-4) S-33S
S-16 S-15S (SB-3) S-33TR
63,36
GP-73 S-15
62,95
58,31

GP-47E
GP-74
GP-53A

GP-53
GP-47D GP-55
GP-52 GP-68
GP-54
GP-75 GP-47C GP-53B

GP-34 GP-46 GP-47B


64

GP-47A GP-69
GP-42 S-20SR GP-69A GP-64
GP-47 S-23SA
S-21R GP-61
68,36
GP-35 GP-43 GP-71 61,61
S-22SR 64,19
GP-37 GP-67
GP-41 63,77
66

GP-48
GP-62A
68

GP-60

GP-62 GP-65
GP-44 GP-56
GP-72
GP-70 GP-57
GP-62B

GP-58
GP-45 GP-63
GP-49
GP-72A
70

S-26 GP-59 S-24R


S-28R S-27 S-25SA GP-66
S-27S 65,39
65,06 63,20
70,82 65,86 S-37A

GP-70A GP-50
GP-72B

GP-51

LÉGENDE:
SATR
Forage de validation 2006 Nid de puits Isocontour des élévations
66
du roc (m)
Forage de validation 2004 Puits d'observation
S aménagé dans l'aquifère de 65,05 Élévation du roc (m)
Forage de validation 2001 sable fin
Puits d'observation aménagé Mur de sol-bentonite du LES
Puits d'observation
dans l'aquifère semi-captif A aménagé dans l'horizon
du roc
d'argile silteuse Mur de sol-bentonite de la zone 4
Puits d'observation aménagé
dans l'aquifère de sable fin Puits d'observation
T aménagé dans l'horizon de Propriété Waste management
Forage stratigraphique till

Puits de surveillance des biogaz Clé d'argile du LET-ZONE 1


Puits d'observation 0 50 100 150 200 250 m
R aménagé dans l'aquifère
Puits démantelé semi-captif du roc

Date: 2007-06-08 Échelle: 1 : 5 000


Dessiné par: R. Gravel Projeté par: J. Côté PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
SAINTE-SOPHIE
Verifié par: M. Snow Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin: 061223023-03 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE

9200, boul. de l'Acadie, bureau 10


Montréal (Québec) H4N 2T2
ISOCONTOURS DE L'ÉLÉVATION DU ROC 10
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332
ZONE 2A
ZONE 1

PE-1
PZ-1
S-1 (PZ-10) P-2 S-3 (P-6) SB-12
PZ-2
AS-7
S-2 (PO-00-1) S-32S S-4 (AS-10) AS-9 SB-11 AS-8
S-5 (PO-00-5)
GP-20A
66,4
SB-13
S-29S GP-27
S-6S
59,34 S-7SR
3,00
60,00
S-35R S-34R
58,78
PHASE 3 66,70 3,00
PHASE 1 PHASE 2 3,00 60,00
66,00

CB-1

ZONE 4 GP-26 69,21


GP-333,00
64,0

65
S-30S

,2
GP-24C SB-10 68,79
1ère RUE

GP-24H 73,10
S-8TR S-11R 68, GP-24E GP-32 3,00
0 66,90
S-9AR GP-24 S-12SATR S-14R
GP-24F 73,10 67,12
67,40 S-12
GP-24B 3,00 63,46
GP-19D GP-24G 73,10 3,00
S-13S (ECZ-2) GP-28
69,07 GP-24A GP-30 68,30 60,00
3,00 GP-23 68,46 68,60 3,00 GP-38
67,71 3,00 66,30
70,00 3,00
GP-19C 67,70 67,10 GP-29 62,77
67,65 67,50 3,00
3,00 GP-36 63,20
3,11 66,30 GP-40
69,60 67,76
3,00 6 6
,8 64,95

,2
65,40 GP-39 3,00

65
S-10S (ECZ-1) S-36 61,50
66,84
63,34 3,00
66 , 8 3,00 62,50
63,48
S-19 S-31S
SB-9 72,99 S-33S
S-18R S-17S (SB-4)
3,40 S-16

66 , 0
72,43 S-15S (SB-3) S-33TR
GP-73 73,50 6,44 S-15
73,27 72,70 68,80 62,55

,0
6,90 3,87 67,11

65,6
3,00 3,00

64
74,00 71,20

,2
GP-47E 66,50 61,00

63
GP-74
GP-53A
66
72,93
72,97
, 4
73,42 73 3,04
, 2 73,00 4,52
5,64 72,70
74,00 GP-53
73,25 GP-47D 73,07
2,89 GP-68 GP-55
3,96 GP-52 GP-54
72,90 72,60 73,05
73,77 73,83 69,85 69,18
GP-75 2,91 2,13 73 73,42 GP-47C GP-53B 4,22 3,00 70,44 3,00
74,00 73,70 ,6 2,48 73,19 72,30 3,00
2,08 71,20 68,40
68

GP-34 GP-46 72,90 GP-47B 69,00

65 , 2 5, 6
73,77 72,60
,8

,4
2,74 73,75 GP-47A

66

6
74,00 GP-42 73,75 GP-69
S-20SR GP-69A GP-64
73,91 73,97 S-23SA
GP-47
0,61 3,20 73,77 73,62
69,20 S-21R GP-61
GP-35 73,70 73,50 2,25 2,67
4,07 68,33
3,00 66,39
GP-43 GP-7173,20 71,70 S-22SR 69,66
74,04 74,04 72,80 67,19 63,70 3,00
GP-37 1,45 1,19 GP-67 3,00 3,00 62,50
GP-41 74,00 73,70 74,03 68,30 68,00 64,60
74,00 3,08 GP-48 4,38 69,94
0,00 73,40 71,00 3,00
73,88 69,40 GP-62A
74,25 74, 2
74,00
1,57
72,60 GP-60 3,00 5
64,70
67 69,59 GP-62 GP-65
,4 ,2 3,00
68
,4

GP-44 74,25
68 , 8

65,40 74,25 GP-56 2,95


70

74,25
GP-72 2,90 1,90 63,30
74,50
1,07 6 7, 6 64,60 63,90 GP-5774,25
67

74,50 GP-70 GP-62B


73,60 3,10 3,00
,

74,25
2

73,20 74,28 2,89 63,30


0,12 64,50 GP-58
72,90 ,2
GP-45
67 GP-63 69,86
3,00
74,50 GP-49 69,70 63,30
0,95 GP-72A 3,00
73,50 74,38 64,50
4,04
67,4

74,50
2,95 72,20
73,20 S-26 GP-59 S-24R
S-28R S-27 S-25SA GP-66
,2

S-27S 69,20 69,00 69,12


68,19
67

74,50 69,90 2,99 3,00 3,00 69,20


1,09 S-37A 66,00 3,00
3,81 71,00 67,50 3,00 63,00
73,50 72,25 64,10
67,40
,2

GP-70A 3,86
67

GP-72B 74,50 GP-50 69,75


74,50 3,35
72,40
66 , 0

74,50 2,74
67 , 6

1,98 73,00 GP-51


73,40 8
74,50 64, 4
3,00 64 ,
72,40

LÉGENDE: NOTE:
Les élévations minimales estimées des fonds
Forage de validation 2006 SATR Élévation minimale estimée du
70,98 d'excavation ont été calculées à partir de
Nid de puits fond d'excavation (m) l'élévation du toit de l'argile et l'épaisseur
Forage de validation 2004
Épaisseur d'argile estimée sous d'argile interprétée par les levés
Puits d'observation 2,00
Puits d'observation aménagé S le fond d'excavation (m) géophysiques d'imagerie par résistivité
aménagé dans l'aquifère de électrique (IRE) et des forages de validation.
dans l'aquifère semi-captif Élévation du niveau d'eau anticipé
sable fin Compte tenu de la surévaluation des
du roc 72.40 en période de crues dans l'aquifère
épaisseurs d'argile estimées par les levés de
Puits d'observation semi-captif du roc (m)
Puits d'observation aménagé A IRE, celles-ci ont été corrigées à partir des
aménagé dans l'horizon Secteur à développer
dans l'aquifère de sable fin résultats des forages de validation. Les
d'argile silteuse au-dessus de la nappe libre élévations minimales estimées des fonds
Forage stratigraphique de surface d'excavation ont également été calculées à
Puits d'observation
T Mur de sol-bentonite du LES partir des niveaux d'eau anticipés en période
Puits de surveillance des biogaz aménagé dans l'horizon de
de crues printanières dans l'aquifère du roc et
till
Mur de sol-bentonite de la zone 4 d'un facteur de sécurité d'au moins 1,1 contre
Isocontour des élévations le soulèvement de fond. Pour les secteurs de
68,4 minimales estimées des fonds Puits d'observation
R moins de 3 m d'argile, les élévations
d'excavation (m) aménagé dans l'aquifère Propriété Waste management minimales estimées de fond ont été
semi-captif du roc
déterminées en fonction du niveau d'eau de
Clé d'argile du LET-ZONE 1 la nappe libre de surface de mai 2006.
0 50 100 150 200 250 m Date: 2007-06-08 Échelle: 1 : 5 000
M. Binette PROJET D'AGRANDISSEMENT DU LET DE
Dessiné par: Projeté par: J. Côté
SAINTE-SOPHIE
Verifié par: M. Snow Approuvé par: J. Côté ÉTUDES GÉOPHYSIQUE ET GÉOTECHNIQUE
No. de dessin: 061223023-03 No. de projet: 06-1223-023

FIGURE
ÉLÉVATIONS MINIMALES ESTIMÉES DES FONDS
9200, boul. de l'Acadie, bureau 10
D'EXCAVATION EN CONDITIONS STATIQUES 11
Montréal (Québec) H4N 2T2
Tél.: (514) 383-0990 Fax: (514) 383-5332
ANTICIPÉES DE CRUES PRINTANIÈRES

Vous aimerez peut-être aussi