Vous êtes sur la page 1sur 10

15/11/2016

LES SYSTEMES
D’INFORMATION

M. SOUALAH
rabah_soualah@hotmail.com

Les Systèmes d’information

Plan
• Chapitre 1 : Panorama donnée, information et connaissance
• Chapitre 2 : Apport de l’information au sein de l’entreprise
• Chapitre 3 : Systèmes et approche systémique
• Chapitre 4 :Les Systèmes d’Information: Concepts et Définitions
• Chapitre 5 : Automatisation des système d’information.
• Chapitre 6 : Modélisation des systèmes d’information.
• Chapitre 7 : Introduction aux Bases de données
• Chapitre 8 : Les SI et les technologies de l’Information et de
Communication : SCM, CRM et ERP

1
15/11/2016

Panorama donnée, information et connaissance

I – Des données aux informations


 Confusion permanente entre les concepts : donnée, information, connaissance
et compétence.
 Qu’est ce qu’une donnée ?
 Un élément de base d’information symbolique :
 Une donnée se stocke dans une base de données.
 Une donnée n’a pas de sens en soi.
 Exemple : Champ de BDD « Chiffre d’affaires » dont la valeur est de 500 000,00 DA , il s’agit d’une
donnée.
 Qu’est ce qu’une information ?
 Dés qu’on aborde l’aspect contextuel d’une donnée, on parle alors d’information.
 Exemple : Chiffre d’affaires est formé de 25% du produit P1 et 75% du produit P2.
 Une information est la signification que l’on donne à une donnée.
 Problèmes majeures des entreprises :
 Bien présenter les données.
 Renseigner les données convenablement.

Sens
Donnée Information

Panorama donnée, information et connaissance

I – Des données aux informations


Donnée vs Information
Signification de « 11-10-2011 »
- Anglo-saxon : 10 novembre 2011
- Francophone : 11 octobre 2011
 Information = Donnée + Modèle d’interprétation
 Une même donnée peut avoir plusieurs sens selon le modèle d’interprétation
qui lui est associé.
 Les informations sont des données traitées ou transformées

Donnée Traitement Information

2
15/11/2016

Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


 Les connaissances sont construites par l’individu dans son univers mental.
 Les connaissances ne sont pas des réalités de l’extérieur de l’individu.
 Selon Harris (*) : La connaissance résulte du travail de transformation que
l’individu exerce sur l’information reçue.
 La connaissance est privée, alors que l’information est publique.
 L’information peut être partagée.
 A chaque tentative de partage de connaissance, cela se traduit en information.
Remarque : D’après cette définition, il serait difficile de gérer ou de capitaliser la
connaissance.
 Idée : Pouvoir communiquer la connaissance
 L’information est le support de la connaissance.
(*) Judi Harris « Educational telecomputing Projects: Informations collections ». The computing teacher,vol. 22 N°7 - 1995

communication
Connaissance Information

Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


Qualité du système de communication de connaissance :
Un bon système de diffusion et de partage des connaissance devrait :
 Assurer une bonne diffusion et une qualité des supports de modélisation.
 Assurer une présentation de l’information.
 Assurer une bonne interaction entre le couple travail et l’apprentissage
La gestion des connaissance (KM: Knowledge Management) se situe à l’interface entre
l’information et les connaissances.
"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information."
(Albert Einstein)

Information Knowledge Connaissance


Management

3
15/11/2016

Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


Gestion des connaissances :
La gestion des connaissances (en anglais Knowledge Management) est l'ensemble des
initiatives, des méthodes et des techniques permettant de percevoir, d'identifier,
d'analyser, d’organiser, de mémoriser, et de partager des connaissances entre les
membres des organisations, en particulier les savoirs créés par l’entreprise elle-même (ex :
Marketing, Recherche et Développement) ou acquis de l'extérieur (ex : Intelligence
économique) en vue d'atteindre l'objectif fixé.
Les acteurs d'une organisation ne doivent pas se limiter à la consommation
d’informations brutes. Après avoir vérifié les informations (sources, origines), ils doivent
veiller aux usages :
 Interprétation
 Structuration,
 Capitalisation
 Partage des connaissances.

Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


 La gestion des connaissances consiste à favoriser les processus de création, et de stockage
de la connaissance.
 Introduction de l’outil informatique : Traitement des données. Création de connaissances
explicites à partir de connaissances tacites !
 Objectif : Création de la connaissance en incluant les connaissances tacites et implicites.
 La création de connaissance est un processus de conversion de savoir.

Modèle de Nonaka et Takeuchi


Le modèle considère que la conversion de la connaissance se fait d’une manière spirale en
passant par les états suivants :
 Socialisation
 Externalisation
 Combinaison
 Internalisation

4
15/11/2016

Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


Modèle de Nonaka et Takeuchi

 La socialisation est le
processus qui permet de
créer une connaissance
tacite grâce au partage
d’expériences d’individus.
L’apprentissage est une
forme de socialisation

 L’externalisation est le processus qui permet de transformer une connaissance tacite en


connaissance explicite sous forme de concepts, diagrammes, …etc.
 La combinaison : Assemblage de connaissance tacite – Rédaction de Procédure.
 Internalisation : Processus d’appropriation de savoir explicite qui devient tacite.

Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


Modèle de Nonaka et Takeuchi

5
15/11/2016

Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


Définitions :
 La connaissance est la capacité à traiter une information pour la transformer en action.
 Action = Résolution de problème.
 Exemple : Règle pour résoudre un problème de mathématiques.
 Information : Règle
 Action : Résoudre le problème de mathématiques.
 Connaissance : Processus mental permettant d’utiliser la règle pour résoudre le
problème de mathématiques.

Les différents types de connaissance


La typologie de la connaissance se fait selon deux aspects :
 Degré d’explicitation : Possibilité de formalisation et de modélisation.
 Nature collective de la connaissance.

Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


a. Typologie par degré d’explicitation
On distingue les connaissances explicites, les connaissances tacites et les connaissances
implicites.
Les connaissances explicites :
 La connaissance explicite est la connaissance formalisée, elle se trouve exprimée sous
forme de règles, de procédures, de notices,…etc.
 La connaissance explicite est la connaissance la plus accessible des connaissances.
Les Connaissances tacites :
 La connaissance tacite est le plus souvent acquise par l’expérience et dans le temps.
 La connaissance tacite est contenue dans la tête de l’expert et est très difficile à
formaliser.
 Le plus souvent, on n’a pas conscience de posséder les connaissances tacites.
Remarque : Dans le domaine de gestion, on parle souvent de savoir-faire pour faire
référence aux connaissances liées à l’expérience.

6
15/11/2016

Chapitre 1: Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


a. Typologie par degré d’explicitation
Les connaissances implicites:

 La connaissance implicite est souvent confondue avec la connaissance tacite. C’est la


connaissance qu’en général, on ne veut pas formaliser.
 La connaissance implicite présente le caractère de difficulté et de lenteur dans sa
formalisation , i.e. il serait trop long et laborieux de réexpliquer : L’interlocuteur
considère qu’on sait de quoi on parle.
 Exemple : Le mot « outil » dans la bouche d’un informaticien, d’un pédagogue ou d’un
ouvrier en BTP revêt évidemment de sens différents. Mais, l’interlocuteur ne se donne
pas la peine de réexpliquer à chaque fois le sens du mot.

Chapitre 1: Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


b. Typologie par nature collective et individuelle
En considérant la connaissance sous l’angle de son possesseur, on distingue trois types de
connaissance :
Connaissance individuelle,
Connaissance collective : Elle appartient aux membres d’un groupe de travail, d’une
équipe.
Connaissance organisationnelle : Elle appartient à l’entreprise.
Selon leur nature tacite, explicite ou implicite et leur caractère individuel ou collectif, nous
pouvons faire figurer différents types de connaissances (cf. tableau 1).

7
15/11/2016

Chapitre 1: Panorama donnée, information et connaissance

II – Des informations aux connaissances


b. Typologie par nature collective et individuelle

Explicite Tacite Implicite


Individuelle Productions écrites d’un Savoir-faire, compétence, Valeurs
individu. Savoir reconnu expertise non formalisés. personnelles,
(Diplômes, spécialité,…) croyances, idéologie.
Collective Production écrite du Savoirs de référence Règles implicites,
collectif, exemple: manuel déclinés à travers « savoir vivre » du
projet, règles de échanges oraux, informels, collectif, valeurs de
fonctionnement. spontané ou processus l’équipe, du collectif.
collaboratif.
organisationnelle Charte, règlement, « know how » de Valeurs de
Procédures. l’entreprise, cœur de l’entreprise,
métier, domaine comportements
d’excellence. acceptables ou
encouragés.

Chapitre 1: Panorama donnée, information et connaissance

III – Des connaissances aux compétences


 Le concept de compétence implique la notion d’action.
 La compétence est la capacité de mobiliser efficacement des
connaissances dans un contexte donné afin de produire de l’action
réussie.

Zarifian (*) définit la compétence comme :


Une prise d’initiative et de responsabilité d’un individu sur des
situations professionnelles auxquelles il est confronté.

Remarque : La connaissance est décontextualisée, la compétence ne peut


être abordée que dans un contexte donné.

(*) Philippe Zarifian, le modèle de la compétence, Editions liaisons, Paris 2001

8
15/11/2016

Chapitre 1: Panorama donnée, information et connaissance

III – Des connaissances aux compétences


Exemple :
Un salarié compétent est celui qui, ayant traité l’information sur un client,
sera capable de proposer une solution par rapport au problème posé par le
client et de mettre en œuvre efficacement cette solution.
Actions induises par le salarié :
 Si le salarié est le responsable commercial, il s’agira pour lui
d’envisager en vers le client une action.
 Si le salarié est le responsable de l’entreprise, il s’agira pour lui de
déterminer une stratégie pour éviter ce type de problème.
Conclusion :
 Le niveau de l’action est fonction du rôle, de la place et du métier de
l’acteur.
 La même information concerne des personnes ayant des connaissances
différentes, les mettant en œuvre à travers des compétences distinctes.

Chapitre 1: Panorama donnée, information et connaissance

III – Des connaissances aux compétences


La compétence s’intéresse au « faire » et non à « l’être » : Il ne s’agit pas de
décrire des caractéristiques internes des individus, mais la mise en action
réussie d’un ensemble de ressources.

La gestion des connaissances induit la préoccupation de ses aspects :


- Quelle connaissance diffuser ?
- A quel acteurs (en fonction de son rôle dans l’organisation) la diffuser ?
- La gestion de la connaissance doit être abordée sous l’angle des
relations entre individus et leur activité.
- La compétence comme élément de performance :
 L’organisation s’intéresse à la performance.
 La compétence n’est qu’un élément de la performance : nécessité de tenir compte
de la motivation et de l’environnement.

9
15/11/2016

Chapitre 1: Panorama donnée, information et connaissance

III – Des connaissances aux compétences


 La compétence comme élément de la performance
 Confusion entre les notions de compétence et de performance.
 On dit qu’une personne est compétente, car elle est performante : elle a réussit à
atteindre un objectif.
 En général les entretiens annuels sont orienté sur la performance et non pas sur la
compétence.
 La compétence n’est qu’un aspect de la performance : on peut être
compétent, puis soudain non performant.
Compétence

Performance

Motivation Environnement de travail

Chapitre 1: Panorama donnée, information et connaissance


Récapitulatif
Caractère multiforme de la connaissance :
 Le caractère individuel et collectif de la connaissance implique plusieurs niveaux de
gestion
 Les différents types de connaissance (tacite/explicit) indiquent plusieurs processus de
gestion :
 Repérer : identifier les connaissances et compétences
 Stocker : Capitaliser les connaissances.
 Formaliser : enrichir les connaissances.
 Transférer, diffuser.

Compétences
Mise en œuvre
Connaissances
Approbation
Informations
Sens
Données

10