Vous êtes sur la page 1sur 13

17/11/2016

LES SYSTEMES
D’INFORMATION

ISGP 2015 M. SOUALAH


rabah_soualah@hotmail.com

Chapitre 7 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Introduction
- Qu’est ce que la technologie de l’information et de la communication
(TIC)?
 Utilisation des moyens de télécommunication pour la gestion de
l’information
 L’informatique mobile (Réseaux WIFI, Internet,…)
 L’organisation virtuelle (L’entreprise virtuelle, le e-learning, le e-commerce,
le e-administration,…)
- Concepts introduit par les TIC
 L’accès des entreprises aux nouvelles technologies, à Internet en particulier,
tend à modifier la communication entre les différents acteurs du monde des
affaires.
B2C : Business to customers (Entreprise-Clients)
B2E : Business to Employers (Fonctionnement interne de l’entreprise)
B2B : Business to Business (Entreprise avec ses divers partenaires et
fournisseurs)

1
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Introduction
- Remarque
1. On appelle « e-Business » l’intégration au sein de l’entreprise d’outils
basés sur les technologies de l’information et la communication, en
l’occurrence les Progiciels de Gestion Intégré (PGI) ou Enterprise
Ressource Planning (ERP).
2. L’ERP permet une gestion homogène et cohérente du système
d’information (SI) de l’entreprise, en particulier pour la gestion
commerciale de la chaine de production à la vente d’un produit.
3. CRM ou en français GRC (Gestion de la Relation Client) : Applications
qui regroupent toutes les fonctions permettant d'intégrer les clients dans
le système d'information de l'entreprise.
4. SCM ou en français GCL (Gestion de la Chaîne Logistique) :
Applications qui regroupent toutes les fonctions permettant d'intégrer
les fournisseurs et la logistique au système d'information de l'entreprise.

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

I – Le SI et entreprise numérique
On distingue traditionnellement quatre niveaux dans un système
d’information d’une entreprise :
 Le système d’information stratégique (Executive Information System);
 Le système d’information décisionnel (Decision Support System);
 Le système de gestion de la connaissance (Knowledge Management
System);
 Le système d’information transactionnel (Transactionnal Processing
System).
Entreprise numérique :
Les innovations technologiques, qu’elles soient liées à Internet ou non,
contribuent à construire un système d’information global qui permet de
parler d’entreprise numérique dans la mesure où l’essentiel des processus
de management repose sur des outils électroniques.

2
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

II – Caractéristiques du SI de l’entreprise numérique


L’impact de des technologies de l’information et de la communication sur
l’entreprise se situe à trois niveaux :
 Niveau stratégique
 Niveau transactionnel
 Niveau poste de travail
1. Emergence du bureau virtuel
 Modification du rapport du salarié avec le poste de travail : Introduction
des TIC (Messagerie électronique, groupware, agenda partagé,…etc.)
 Modification du rapport du salarié avec le temps : Introduction de
technologies asynchrones (téléphonie, ordinateur portable, accessibilité
à l’information par réseau,…etc.)
 Bureau virtuel : Intranet, travail collaboratif à distance, numérisation du
processus de management.

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

II – Caractéristiques du SI de l’entreprise numérique


2. Numérisation du processus opérationnel
 Qu’est ce que c’est ? Exécution d’un processus par un outil
électronique, et l’interconnexion des processus grâce aux outils
électroniques.
 Numérisation des processus (ERP : élément central)
 numérisation des processus internes et des processus d’interactions
(clients, partenaires).
3. Numérisation du pilotage de l’entreprise
 de plus en plus d’applications transactionnelles du système d’information
de l’entreprise consolident automatiquement des données facilitant
l’analyse et la prise de décision,
 les processus de décision sont également l’objet d’une numérisation
croissante.

3
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

III – L’ERP principes et fonctionnement


 L’acronyme ERP signifie « Enterprise Ressource Planning » traduit en
français par Progiciel de Gestion Intégré ou PGI.
 ERP est le terme le plus couramment utilisé.
 ERP est un progiciel qui permet de gérer l’ensemble des processus
d’une entreprise intégrant l’ensemble de ses fonctions comme :
 La gestion des ressources humaines,
 La gestion financière et comptable,
 L’aide a la décision,
 La vente,
 La distribution,
 L’approvisionnement,
 La production
 Ou encore du commerce électronique.

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

III – L’ERP principes et fonctionnement


Définition formelle :
L'ERP est un Système d’information composé de plusieurs applications
partageant une même base de données, par le biais d'un système automatisé
prédéfini, éventuellement paramétrable (un moteur de workflow)

4
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

III – L’ERP principes et fonctionnement


1. Principe de l’ERP
 Le principe fondateur d'un ERP est de construire des applications
informatiques (paie, comptabilité, gestion de stocks…) de manière
modulaire (modules indépendants entre eux) tout en partageant une base de
données unique et commune.
 La mise en place d’un ERP crée une différence importante avec la situation
préexistante : Les applications sur mesure existant avant les ERP, appelées
encore applications spécifiques ou travail à façon, car les données sont
désormais supposées standardisées et partagées.
 La technologie ERP élimine les saisies multiples et évite (en théorie)
l'ambiguïté des données multiples de même nature.

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

III – L’ERP principes et fonctionnement


1. Principe de l’ERP
Usage du WorkFlow
 L'autre principe qui caractérise un ERP est l'usage systématique de ce qu'on
appelle un moteur de workflow (qui n'est pas toujours visible de l'utilisateur)
 Le WorkFlow permet, lorsqu'une donnée est entrée dans le système
d'information, de la propager dans tous les modules du système qui en ont
besoin, selon une programmation prédéfinie.
 on peut parler d'ERP lorsqu'on est en présence d'un système d’information
composé de plusieurs applications partageant une seule et même base de
données, par le biais d'un système automatisé prédéfini éventuellement
paramétrable (un moteur de workflow).

5
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

2. Architecture d’un ERP


 Un ERP est structuré d’une manière modulaire : Il est possible d’avoir
une ou un sous ensemble des modules de l’ERP.
 L’architecture modulaire intègre plusieurs modules retouchant aux
grandes fonctions d’une entreprise : Finance, logistique, e-commerce.

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

III – L’ERP principes et fonctionnement


3. Avantages des ERP
 Intégrité et l’unicité du SI : Un ERP permet une logique et une
ergonomie unique à travers sa base de données, elle aussi unique au
sens « logique » (Il peut y exister plusieurs BDD mais elles respectent
la même structure logique).
 un ERP permet d’éviter la redondance d’information entre différents
SI de l’entreprise.
 L’utilisateur a la possibilité de récupérer des données de manière
immédiate.
 les mises à jour dans la base de données sont effectuées en temps réel et
propagées au modules concernés.
 Pas d’interface entre les modules, il y a synchronisation des traitements
et optimisation des processus de gestion.

6
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

III – L’ERP principes et fonctionnement


Remarques :
 L’ERP n’est pas une solution clé-en-main : Une étape de paramétrage
en vue d’adaptation au spécifications de gestion de l’entreprise reste à
prévoir.
 L’acquisition d’un ERP ne signifie pas l’achat de toute le solution,
l’aspect modulaire de l’ERP permet à son acquéreur de choisir les
fonctions les plus importantes de son système de gestion.
 Exemple d’ERP :
 SAP (leader mondial)
 Oracle/Peoplesoft
 SAGE ADONIX
 Microsoft
 SSA Global
 GEAC

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

IV– Les logiciels spécifiques


 Logiciels développés spécifiquement par une entreprise pour ses besoins.
 Chaque logiciel couvre tout ou partie des besoins d’un système de gestion.
Les limites des logiciels spécifiques
 Les premières applications informatiques (logiciels spécifiques ou progiciels)
ont permis d’automatiser des fonctions spécifiques de l’entreprise :
• Gestion comptable, gestion commerciale, gestion financière, ressources humaines, …

 La deuxième étape pour construire une informatique d’entreprise ou maintenant


un Système d’Information :
• Faire communiquer ces applications informatiques (ou progiciel) entre elles

 Ce besoin d’échange entre les applications informatiques a été résolu dans un


premier temps par la construction d’interfaces
• mais le nombre de combinaisons possibles a complexifié et rigidifié le SI (cf le syndrome
du plat de spaghetti)

7
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Les limites des logiciels spécifiques


Face à cette difficulté, 2 démarches se sont imposées :
1. L’urbanisation du SI : normaliser les interfaces d’échanges entre les
applications informatiques
L’urbanisation du SI : Une solution adoptée par les grandes entreprises du
secteur Banque Assurance et les administrations
2. Construire un SI unique et intégré couvrant tous les besoins de l’entreprise :
le Progiciel gestion Intégré (PGI)
Une solution plutôt adoptée par les entreprises industrielles et les PME

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Solution non urbanisée

8
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Solution urbanisée

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Solution ERP (PGI)

9
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Les caractéristiques principales d’un ERP


 Il est issu d’un concepteur unique (éditeur)
 Il garantit l’unicité des informations grâce à la centralisation des données dans
une base unique, accessible à tous les modules applicatifs
 Une mise à jour en temps réel des informations dans un module provoque une
mise à jour en temps réel des autres modules liés
 Il facilite l’audit en cas de dysfonctionnement, permettant d’identifier
facilement le ou les modules concernés
 il est facile de retrouver et d’analyser l’origine de chaque information
 il garantit la traçabilité d’une opération

 Il peut suffire à couvrir la totalité des besoins de l’entreprise en termes de


système d’information
 la nature modulaire de l’ERP permet également de l’implémenter
progressivement, module par module, selon les besoins

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Les caractéristiques principales d’un ERP


 Il est paramétrable :
 Il peut être adapté aux besoins spécifiques d’une entreprise

 Il est modulaire
 Il est constitué d’un ensemble de modules correspondant chacun à un
processus de gestion
 L’installation de chaque module peut être réalisée de façon indépendante
 Il est basé sur un référentiel (ou base de données) unique
 généralement un SGBDR (système de gestion de bases de données
relationnel)
 garantit l’unicité de l’information pour chaque module

10
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Architecture ERP
 Approche classique :

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Architecture ERP
 L’approche best-of-breed :

11
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Architecture ERP
 L’approche best-of-breed :

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Architecture ERP
 L’approche hybride:

12
17/11/2016

Chapitre 8 – Les SI, les technologies de l’InfoCom et les ERP

Avantages des ERP/PGI


 Intégration des processus de gestion
 Largement exploitée par les entreprises pour optimiser le suivi financier et le
contrôle de gestion
 Cohérence et homogénéité des informations
 Un seul fichier Produits , un seul fichier Clients, etc.
 Intégrité et unicité du Système d'information
 Partage du même système d’information facilitant la communication interne
et externe
 Fiabilité et Évolutivité
 Outil éprouvé par de nombreuses entreprises de son secteur d'activité et en
fiabilisation continue au titre de la maintenance éditeur.
 Garantie par la cohérence du modèle de données qui constitue le socle de tous les
processus / fonctionnalités SI couverts par l’ERP.
 Implémentation adaptée et progressive de ces processus / fonctionnalités.

13