Vous êtes sur la page 1sur 28

15/11/2016

Chapitre 5 LesLesLesLes SystèmesSystèmesSystèmesSystèmes
Chapitre 5
LesLesLesLes SystèmesSystèmesSystèmesSystèmes d'Informationsd'Informationsd'Informationsd'Informations
MéthodesMéthodesMéthodesMéthodes d’analysed’analysed’analysed’analyse etetetet dededede conceptionconceptionconceptionconception
M. SOUALAH
rabah_soualah@hotmail.com
ISGP. 2016
SI – Méthode d’analyse et de conception Un processus définit QUI fait QUOI, QUAND, COMMENT
SI – Méthode d’analyse et de conception
Un processus définit QUI fait QUOI, QUAND, COMMENT et OÙ pour
atteindre un certain objectif.
Activité de développement
Planification (Etude de faisabilité).
Spécification des besoins.
Analyse (spécification formelle).
Conception (spécification technique).
Implémentation (codage).
Tests unitaires.
Tests d’intégration
Livraison.
Maintenance.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception Un processus de développement Le processus de développement
SI – Méthode d’analyse et de conception
Un processus de développement
Le processus de développement varie d’une méthode à autre, quoi que la finalité soit la
même.
Le processus de développement est basé sur un critère temporel : Constitué de phases.
la méthode SDMS
(System Design
Method) : Méthode
américaine axée
sur la description
minutieuse du
découpage en
étapes et phases
SI – Méthode d’analyse et de conception Exemple : Description des phases de la méthode
SI – Méthode d’analyse et de conception
Exemple : Description des phases de la méthode MERISE
a - Le schéma directeur
Procédure d’élaboration :
Découpage de l’organisation en domaine et définition des liens entre eux.
Planification de l’information des domaines
Définition des priorités entre les domaines
Evaluation des moyens en personnel
Définition des cadres budgétaires
Choix stratégiques : Définition du scénario d’évolution du patrimoine
informatique (Méthodes, normes, outils).
Le champs d’un schéma directeur est l’entreprise entière, à défaut il faut
considérer un grand secteur de l’entreprise.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception Exemple : Description des phases de la méthode
SI – Méthode d’analyse et de conception
Exemple : Description des phases de la méthode MERISE
b - Etude préalable
Objectifs : L’étude préalable se donne pour objectif de :
Evaluer l’adéquation de la solution aux objectifs fixés au préalable,
Choisir une solution parmi un scénario de plusieurs solutions,
Evaluer l’investissement en temps et en budget,
Ajuster la solution au budget si cela est nécessaire.
Fournir une base de référence pour la suite du projet. En quelque sorte l’étude
préalable servira de cahier de charges pour l’étude détaillée.
Résultats :
Une synthèse avec les grandes options retenues et les estimations.
Une description de la solution sur un sous ensemble représentatif.
SI – Méthode d’analyse et de conception Exemple : Description des phases de la méthode
SI – Méthode d’analyse et de conception
Exemple : Description des phases de la méthode MERISE
b - Etude préalable
Différentes étapes de l’étude préalable :
Observation,
Conception-organisation
Appréciation.
Observation :
Elle permet de porter une première représentation du domaine. Ainsi, un premier
diagnostic sera porté et les besoins déterminés. Le résultat de l’observation
comprend :
Détermination des différents processus du domaine, ce qui peut engendrer un
découpage structurel afin d’élaborer un WBS.
Le choix d’un sous-ensemble représentatif (cas où le domaine est important).
Une description du fonctionnement du sous-ensemble représentatif.
Une description modélisée des données.
Un diagnostic.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception Exemple : Description des phases de la méthode
SI – Méthode d’analyse et de conception
Exemple : Description des phases de la méthode MERISE
b - Etude préalable
Conception-Organisation :
L’objectif est de proposer une ou plusieurs solutions conceptuelles et
organisationnelles. Elle aura pour résultat de définir :
Un modèle de données consolidé
Une description d’au moins une variante de chaque processus avec les
traitements et les règles de gestion.
Appréciation :
Cette phase se donne pour objectif de :
Déterminer les avantages attendus et les coûts prévisibles (Etude de rentabilité)
Etablir un plan pour la suite du projet (Identification des sous-projets et leur
ordonnancement : découpage structurel).
SI – Méthode d’analyse et de conception Exemple : Description des phases de la méthode
SI – Méthode d’analyse et de conception
Exemple : Description des phases de la méthode MERISE
c - Etude détaillée
Objectif : Concevoir et décrire de façon exhaustive le fonctionnement du futur système
sur tout le champ d’étude.
Résultat :
Description complète des données.
Description complète des traitements
Interface Homme/Machine.
Organisation à mettre en place.
Elaboration du planning détaillé.
Les spécification obtenues doivent faire l’objet d’un consensus entre futurs utilisateurs
et informaticiens.
Cette étape aboutit à la définition du cahier de charges réservé à l’étude
technique.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception Exemple : Description des phases de la méthode
SI – Méthode d’analyse et de conception
Exemple : Description des phases de la méthode MERISE
d - Etude technique
Objectif : Optimiser les structures physiques de données et construire les
traitements (Dossier programmes).
Résultats :
Structure physique des données
Dossier programmes
Définition des outils de réalisation
Normes techniques, règles de programmation et de documentation.
Définition des jeux de test.
Planification de la réalisation.
Organisation des équipes et la répartition des tâches.
Cette étape complète le cahier de charge de réalisation.
SI – Méthode d’analyse et de conception Exemple : Description des phases de la méthode
SI – Méthode d’analyse et de conception
Exemple : Description des phases de la méthode MERISE
e – Réalisation
Objectif : Produire des logiciels testés
Programmation
Elaboration de jeu d’essai
Tests unitaires
Tests d’intégration
f – Mise en œuvre
Objectif : Installer les logiciels développés ou un progiciel acquis
Préparation de l’environnement
Achat et installation du matériel
Formation du personnel utilisateur

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception Exemple : Description des phases de la méthode
SI – Méthode d’analyse et de conception
Exemple : Description des phases de la méthode MERISE
f – Mise en œuvre
Production des manuels d’utilisation.
Mise en exploitation du nouveau système :
Installation des programmes, paramétrage.
Reprise ou alimentation des données.
Test.
g – Qualification
Objectif :
Réaliser les tests dans l’environnement opérationnel.
Tirer un bilan du système d’information installé selon différents critères qualité.
SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Pourquoi
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Pourquoi une méthode d’analyse ?
Formaliser une réflexion.
Discuter avec les décideurs avec des descriptions compréhensibles par le
technique et le non-technique.
Garder une trace compréhensible de la réflexion. Produire des documents
exploitables et synthétiques (plan du projet).
Tendre vers une réalisation adaptée aux besoins.
Fournir des programmes structurés et donc maintenables.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Les
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Les différentes méthodes
Très vieille : AXIAL
Vieille : MERISE
Généralisée :UML/OMT
…autres…
Chaque méthode produit ses formalismes (langages) et ses
notations (symboles, diagrammes)
SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Une
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Une méthodologie française (Aix en Provence)
Une démarche complète de développement d’un Système d’Information (SI)
Une approche bipolaire :
données
traitements
Des modèles
outils de représentation du système existant
outils de représentation du système futur
Trois niveaux d’abstraction
conceptuel : l’information vue de l’utilisateur
organisationnel : l’organisation logique des données
physique : l’organisation du stockage

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Le niveau conceptuel
On regarde le problème du point de vue de l’utilisateur
Quoi faire ?
Avec quelles informations
On trouve les règles de gestion
Les modèles sont
Modèle conceptuel des données
Modèle conceptuel des traitements
SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Les
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Les règles de gestion
Les règles de gestion sont des phrases (simples, en général, 1 verbe) écrites en
« français ».
Les règles de gestion décrivent les « actions » qui sont à modéliser dans le système.
Les règles de gestion décrivent un « processus » utilisé par l’entreprise.
Associées au niveau conceptuel, elles répondent à la question « QUOI ? ».
Exemple de règles de gestion
« Un inventaire des stocks doit être dressé chaque mois ».
« Une commande non livrable sera mise en attente ».
« Les responsables de secteur peuvent changer »

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Le niveau organisationnel
Une fois qu’on est d’accord sur ce qui constitue l’activité de l’entreprise :
Il s’agit de répondre aux questions : Qui? Où? Quand?
On tient compte et/ou on propose des choix d’organisation de travail
On trouve les règles d’organisation
Le modèle est :
Modèle Organisationnel des Traitements
Les règles d’organisation
Elles sont associées au niveau organisationnel et définissent le
quaternion (qui, quelle action, quoi et quand).
Elles traduisent l’organisation mise en place au sein de l’entreprise afin
d’atteindre les objectifs.
SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Le niveau physique
Il s’agit de répondre à la question « comment réaliser » ?
Les modèles étudiés sont :
le modèle logique des données
le modèle physique des données

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Le Modèle Conceptuel des Données (MCD)
Peu de concepts de base :
Entités
Attributs (propriétés)
Relations
Cardinalités
Identifiants (clefs)
SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE MCD
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
MCD : Les entités
Définition
Une entité représente un « objet identifiable et nommable » du problème.
Une entité existe « en propre » (contrairement à un qualificatif qui n’existe
que par rapport à ce qu’il qualifie)
Elles peuvent être :
Un acteur : client, fournisseur
Un « objet » : produit, document, message
Un flux : livraison, commande, transport

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE MCD
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
MCD : Les attributs
Définition
Un attribut désigne une valeur qui « qualifie » l’entité à laquelle il se rapporte.
« Ce qui qualifie, c’est ce qui permet de discriminer entre les différents exemplaires de
l’entité »
Caractéristiques
Un nom qui désigne la propriété.
Une occurrence est une valeur particulière de cette propriété
Le domaine de définition est l’ensemble des valeurs possibles que
peut prendre la propriété.
SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE MCD
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
MCD : Les associations
Définition
Lien « sémantique » reliant des entités et présentant un intérêt pour l’entreprise.
Association porteuse
Association qui porte des propriétés.
Dimension d’une association
Association réflexive : lien de l’entité sur elle-même
Association binaire : lien entre deux entités
Association ternaire : lien entre trois entités
Association n-aire : lien entre n entités

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE MCD
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
MCD : Les cardinalités
Définition
Elles quantifient le nombre d’occurrences d’une entité qui participent à une
association.
Cardinalités limites
Combien d’occurrence au minimum? Typique : 0 ou 1.
Combien d’occurrence au maximum ? Typique : 1 ou n.
SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE MCD
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
MCD : Les identifiants
Définition
Propriété (ou ensemble de propriétés) particulière qui permet
d’identifier de façon unique une occurrence de l’entité.
Identifiant d’une association
Concaténation des identifiants des entités participant à l’association.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Etude
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Etude de Cas n° 1 : La leçon de conduite à l’auto-école
Un élève peut conduire plusieurs véhicules d’un même modèle et il est pris en charge par un seul
moniteur.
Un véhicule nouveau dans l’auto-école peut n’avoir jamais été utilisé.
1. Nom de l’élève
2. Nom du moniteur
3. Numéro d’immatriculation du véhicule
4. Modèle de véhicule
Ce modèle doit permettre d’établir :
La liste des élèves d’un moniteur.
Les élèves par modèle de voiture.
Les voitures de l’auto-école avec leur modèle et les élèves.
Les moniteur par modèle (les moniteurs ont la possibilité de se spécialiser sur 1 à 4 modèles).
Travail à Faire :
1. Etablir le dictionnaire de données.
2. Établir le MCD correspondant.
3. Déduite le MLD.
SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE 1
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
1 – Le dictionnaire de données

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE 2
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
2 – Le Modèle conceptuel de données (MCD)
SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE 3
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
3 – Le Modèle logique de données (MLD)

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Etude
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Etude de Cas : Inscription Universitaire
A la réception du dossier rempli, un agent du
département administratif effectue un premier contrôle
visuel de présence des pièces demandées.
Le dossier est repris par un autre agent expérimenté qui
étudie son contenu dans le délai : contrôles sur l’état
civil du candidat (limite d’âge), sa scolarité (niveau de
scolarité) . puis un cadre supérieur du département
étudie la « lettre de motivation » rédigée par l’étudiant,
et
faisant partie des éléments à fournir dans le dossier,
si
le bilan de tous ces contrôles est favorable, une
secrétaire saisit sur un terminal du mini-ordinateur de
l’université les informations importantes de l’étudiant,
qui sont stockées sur une base de données des
candidats l’ordinateur édite une convocation à
l’étudiant, précisant date, heure et lieu des épreuves de
sélection.
Travail à faire :
Critiquer le modèle conceptuel des traitements
proposé ci-contre.
SI – Méthode d’analyse et de conception II – Rappel : La méthode MERISE Critique
SI – Méthode d’analyse et de conception
II – Rappel : La méthode MERISE
Critique du modèle conceptuel des traitements :
√ Sans que l’on puisse affirmer catégoriquement que ce modèle conceptuel des
traitements est « faux », il est possible de formuler les critiques suivantes :
√ aucun évènement externe après l’arrivée du dossier rempli, ne justifie de
découper les traitements d’une manière aussi fine
√ le concepteur a procédé ici par confusion avec le modèle organisationnel des
traitements, détaillant une opération par poste de travail, donc assimilant une
opération à une procédure fonctionnelle (concept propre au modèle
organisationnel des traitements) en particulier l’avant-dernière opération de ce
modèle conceptuel des traitements (saisie dossier) n’a pas d’intérêt au niveau
conceptuel : à ce stade on ne s’intéresse pas aux changements de support des
événements
√ d’une façon générale, lorsqu’une série d’opérations s’enchaîne sans événement ni
synchronisation, il importe de se poser des questions sur des regroupements
d’opérations.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT Pas de
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
Pas de démarche unique dans la mise en œuvre de projet de système
d’informations.
Les méthodes sont adaptatives en fonction du type du projet et de la dimension
de l’entreprise.
Les différentes démarches s’appuient sur le principe du découpage temporel.
Les principaux modèles de développement :
Le modèle du code-and-fix.
Le modèle de la transformation automatique.
Le modèle de la cascade.
Le modèle en V.
Le modèle en W.
Le modèle de développement évolutif.
Le modèle de la spirale.
SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 1 –
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
1 – Le modèle du code-and-fix
Principe : Il repose sur le principe de la facilité de détermination des besoins des
utilisateurs.
Analyse et compréhension de l’objectif.
Développement de l’application. Elle est suivit de plusieurs cycles de mise au point
dont la possibilité de l’intervention de l’utilisateur.
Compréhension du problème
Programmation
Mise au point
Si non satisfait

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 2 –
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
2 – Le modèle de la transformation automatique
Principe : Transformation des spécifications en programme d’une manière
automatique.
Décrire d’une manière rigoureuse les spécifications.
Effectuer de multiples cycles de description et de validation des spécifications
Génération du code
Spécifications
Validation
Transformation
SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 3 –
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
3 – Le modèle de la Cascade
Principe : Le processus de développement est vu d’une manière linéaire. Le modèle
est centré sur l’activité avec un ordonnancement prédéfini.
Chaque étape est jalonnée, ainsi un livrable devrait être produit.
Définition précise du rôle de tous les acteurs du projet.
L’acceptation du livrable est soumis au respect des spécifications du cahier de
charges.
Le fournisseur n’est soumis qu’au respect des spécifications du cahier de
charges.
Aucun retour n’est accepté : Le modèle est très rigoureux.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 3 –
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
3 – Le modèle de la Cascade
Etude de faisabilité
Validation
Définition des besoins
Validation
Conception générale
Vérification
Conception détaillée
Vérification
Codage
Tests unitaires
Intégration
Tests d'intégration
Implémentation
Recette
SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 3.1 Démarche
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
3.1 Démarche proposée du modèle en cascade
a- Initialisation : Etude de la faisabilité
Analyser le problème.
Définir les objectifs.
Définir les frontières du système.
Identifier les contraintes imposées (Politique, matériel, temps, )
Evaluer la faisabilité.
Technique.
Economique.
Opérationnelle.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 3.1 Démarche
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
3.1 Démarche proposée du modèle en cascade
b- Définition des besoins
Comprendre comment le système actuel fonctionne.
Analyser le domaine d’application
Identifier les besoins (fonctionnels et non fonctionnels).
Conceptualiser les besoins (cas d’utilisation, diagramme de transition, )
Déterminer la priorité des besoins.
Valider les besoins avec les utilisateurs
Elaborer un glossaire des termes.
SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 3.1 Démarche
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
3.1 Démarche proposée du modèle en cascade
c - Analyse
Analyser les besoins.
Proposer une solution conceptuelle.
Vue structurelle du système (modèle objet).
Vue dynamique du système (cycle de vie des objets, modèle événementiel
global, diagrammes d’activité, etc.)
Proposer une architecture d’implémentation.
Valider toutes les propositions avec les utilisateurs.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 3.1 Démarche
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
3.1 Démarche proposée du modèle en cascade
d
– Conception
Définir le modèle physique de la base de données.
Définir les contraintes d’intégrité.
Choisir le SGBD.
Modéliser les interfaces utilisateur.
Définir les standards de sécurité du système.
Définir l’architecture du système.
e
- Construction
Créer les programmes.
Créer et remplir les bases de données.
Intégrer les sous-systèmes.
Ecrire la documentation.
SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 3.1 Démarche
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
3.1 Démarche proposée du modèle en cascade
f – Tests
Tester les programmes.
Tester le programme global.
g
– Mise en place
S’assurer que tout le matériel et les réseaux nécessaires pour le nouveau système
d’information sont mis en place.
Installer le système.
Former l’utilisateur.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 4 –
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
4
– Modèle en V
Problème du modèle en cascade : Effet tunnel ⇒ Perte de maitrise du projet (Non
reconnaissance du livrable).
Le modèle en V est une réponse au modèle en cascade.
Faire attacher à chacune des étapes de la première branche du V des critères
d'appréciation et d'acceptation du système aux étapes correspondantes de la
deuxième branche du V.
Il est fortement recommandé de décomposer le système en sous-ensemble.
SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 4 –
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
4 – Modèle en V
Analyse des besoins
Test d'acceptation
Conception du système
Test du système
Conception du composant i
Test du composant i
Développement du composant i

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 5 –
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
5 – Modèle en W
Le modèle en W enrichit le modèle en V. La première partie du W vise à dégager
avec le client des orientations ou explorer les possibilités d'une nouvelle technique.
Le modèle en W est une extension du modèle en V, il est constitué d'une étape
supplémentaire qui est l'élaboration de maquettes permettant de valider la
conception.
Définition des
Spécifications
Test
besoins
d'acceptation
Conception du
Test du
système
système
Conception de
Maquettes
haut niveau
Conception du
Test du
composant i
composant i
Vérification des
Codage du
flux logiques
composant i
SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 6 –
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
6 – Modèle de développement évolutif
L'objectif du modèle est de construire progressivement le système d'une manière
participative.
Le principe de base du système repose sur le fait que les besoins réels ne
peuvent s'exprimer qu'après une expérimentation.
Chaque cycle du modèle aboutit à une nouvelle version du système : On s'arrête
lorsque le client juge le système satisfaisant.
Détermination des besoins
Programmation
Expérimentation
Version n

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT 7 –
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
7 – Le modèle de la spirale
Le modèle de la spirale repose sur le même principe que le modèle évolutif.
Une relation contractuelle est définie entre le client et le fournisseur.
Chaque cycle est soumit à une validation.
Un cycle du modèle est considéré comme une étape, qui à son tour est formée de
six phases énumérées comme suit :
1. Analyse du risque,
2. Développement d'un prototype,
3. Simulation et essais du prototype,
4. Détermination des besoins à partir des résultats des essais,
5. Validation des besoins par un comité de pilotage,
6. Planification du cycle suivant.
SI – Méthode d’analyse et de conception III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT Modèle en
SI – Méthode d’analyse et de conception
III - LES MODELES DE DEVELOPPEMENT
Modèle en spirale :
• Le développement reprend les
différentes étapes du cycle en V.
• Implémentation de versions
successives.
• Le cycle recommence en proposant
un produit de plus en plus complet.
• Le cycle en spirale met plus l'accent
sur la gestion des risques que le cycle
en V. En effet, le début de chaque
itération comprend une phase
d'analyse des risques.
Remarque :
L'idée est de livrer au plus tôt quelque chose
qui puisse être testé par le client : De la
même manière, si un document n'est qu'un
artéfact parmi d'autres, il ne faut pas obtenir
un document complet. On préfèrera utiliser la
loi de Pareto: ne pas passer 80% de l'effort
sur les 20% restant.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception IV - LES MODELES SPECIFIQUES Il existe des
SI – Méthode d’analyse et de conception
IV - LES MODELES SPECIFIQUES
Il existe des types de projets particuliers, qui nécessitent par exemple de combiner
une ou plusieurs méthodes.
1 – Le cycle RAD : Rapid Application Development
Objectif : Obtenir une application de qualité dans un laps de temps très réduit.
Nécessité de mise en contribution des utilisateurs.
Chaque étape est composée d’une ou plusieurs phases
Chaque phase comporte :
Des travaux préparatoires.
Session participative entre le groupe de travail et les utilisateurs.
Travaux de conclusion.
SI – Méthode d’analyse et de conception IV - LES MODELES SPECIFIQUES 1 – Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
IV - LES MODELES SPECIFIQUES
1 – Le cycle RAD : Rapid Application Development
La méthode RAD est décrite par le schéma suivant :
Initialisation
Expression des besoins
Conception
n fois sous
timebox
Construction
Mise en œuvre

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception IV - LES MODELES SPECIFIQUES 1 – Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
IV - LES MODELES SPECIFIQUES
1 – Le cycle RAD : Rapid Application Development
L'étape de construction se compose d'un nombre variable de cycles de
prototypage
Elle est strictement contenue dans une enveloppe temps (timebox)
Le timebox d’une étape ne doit jamais être dépassé, ce qui limite le nombre de
cycles.
CaractéristiquesCaractéristiquesCaractéristiquesCaractéristiques dededede lalalala méthodeméthodeméthodeméthode RADRADRADRAD
La méthode RAD interdit strictement le glissement dans les délais.
Le temps de développement est scrupuleusement respecté.
Si le produit n’est pas entièrement fini, on tolère le glissement dans la réalisation.
Autrement dit, on accepte la réduction des fonctionnalités du produit, mais on ne
tolère pas le non respect du temps.
Remarque : Les experts ont remarqué que dans la plupart des projets, il existe toujours
un glissement dans les délais. On sait en particulier, que 80% des
fonctionnalités sont réalisées en 20% du temps, et que 80% du temps restant
sont pris par la réalisation des 20% des fonctionnalités à réaliser.
SI – Méthode d’analyse et de conception IV - LES MODELES SPECIFIQUES 1 – Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
IV - LES MODELES SPECIFIQUES
1 – Le cycle RAD
1.1– Initialisation
L'étape d'initialisation prend 6% du temps global du projet.
Elle consiste à préparer et à organiser le projet.
Elle s'articule autour des points suivants :
Répertorier l'ensemble des intervenants,
Définir les objectifs stratégiques du projet,
Evaluer la faisabilité du projet,
Evaluer les moyens nécessaires,
Etablir un accord entre le client et le fournisseur,
Lancement du projet.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception IV - LES MODELES SPECIFIQUES 1 – Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
IV - LES MODELES SPECIFIQUES
1 – Le cycle RAD
1.2 – Expression des besoins
Cette étape dure 9% de la durée globale du projet.
Elle se donne pour objectif d'analyser et de spécifier les exigences du client.
Elle est décrite par les phases suivantes :
Définir la hiérarchie des objectifs,
Définir la hiérarchie des fonctions,
Planifier les changements de processus "métier",
Définir les ressources nécessaires et le cycle de développement,
Valider les objectifs et les contraintes.
SI – Méthode d’analyse et de conception IV - LES MODELES SPECIFIQUES 1 – Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
IV - LES MODELES SPECIFIQUES
1 – Le cycle RAD
1.3 – La conception
La phase de conception se réserve 23% du temps global du projet.
Elle consiste à mettre en place la conception de la solution globale du projet.
Elle est décrite par les phases suivantes :
Modélisation :
Etablissement de la liste détaillée des fonctionnalités,
Création de modèle de données exhaustif.
Préparation de la documentation technique.
Validation de la conception d'ensemble.
Choix de technologies et leur validation.
Validation des modèles et des prototypes.
Validation des charges et du planning.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception IV - LES MODELES SPECIFIQUES 1 – Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
IV - LES MODELES SPECIFIQUES
1 – Le cycle RAD
1.4 – La construction
C'est l'étape la plus longue du projet, elle dure 50% du temps global du projet.
La construction se donne pour objectif de réaliser un développement collaboratif
et incrémental.
Ce dernier est réalisé suivant les phases suivantes :
Détailler chaque module,
Réaliser les modules,
Intégrer les modules,
Tester les modules,
Tester l'intégration,
Documenter.
Par ailleurs, divers modules peuvent être développés parallèlement.
SI – Méthode d’analyse et de conception IV - LES MODELES SPECIFIQUES 1 – Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
IV - LES MODELES SPECIFIQUES
1 – Le cycle RAD
1.5 – La mise en œuvre
La mise œuvre dure 12% du projet.
Elle se donne pour objectif de préparer l'installation et de démarrer le système.
Elle est décrite par les phases suivantes :
Préparer la mise en œuvre :
Préparer le système à l'installation,
Rédiger les manuels d'utilisateurs,
Rédiger le manuel d'exploitation,
Préparer la formation,
Etablir le plan de formation,
Etablir le plan de démarrage.

15/11/2016

SI – Méthode d’analyse et de conception IV - LES MODELES SPECIFIQUES 1 – Le
SI – Méthode d’analyse et de conception
IV - LES MODELES SPECIFIQUES
1 – Le cycle RAD
1.5 – La mise en œuvre
Tester le système.
Démarrer le système :
Etablir l'environnement d'exploitation (l'infrastructure du support d'exploitation).
Mettre en œuvre le plan de démarrage.
Audit du fonctionnement et évaluation des écarts.
Améliorer et optimiser le système.
Former les utilisateurs.
SI – Méthode d’analyse et de conception IV - LES MODELES SPECIFIQUES Conclusion Le choix
SI – Méthode d’analyse et de conception
IV - LES MODELES SPECIFIQUES
Conclusion
Le choix du modèle de découpage d'un projet donné s'appuie sur
l'étude des caractéristiques du projet.
Le choix du modèle doit être adapté au projet.
Il s'agit de mettre en place un plan de développement.