Vous êtes sur la page 1sur 5

Mémento pour la mise en oeuvre sur ouvrages d'art – MEMOAR – Collection de fiches techniques

Fiche n° VI-1 "La préfabrication en usine"

1. Objet de la présente fiche

Cette fiche concerne le contrôle de la réalisation d’éléments ou parties d’ouvrages, préfabriqués en usine tels que :

• éléments non porteurs en BA : corniches, parements préfabriqués…

• éléments porteurs en BA : poutres, dalles, cadres, voûtes, éléments de murs, prédalles…

• éléments porteurs en BP : poutres, pièces de pont….

2. Rappels

Le préfabricant est en général un fournisseur ou un sous-traitant de l’entreprise générale qui réalise les travaux.

Des dispositions particulières par rapport au suivi de chantier sont à prendre en raison :

• de l’éloignement du site ;

• de l’aspect industriel de la fabrication (production en série) ;

• d’exigences en terme de performances et d’assurance qualité plus fortes pour le contexte OA que celles existant habituellement pour le bâtiment et les VRD ;

• de la concomitance de diverses techniques nécessitant un personnel qualifié (ferraillage, précontrainte, bétonnage, et éventuellement étuvage) ;

• du risque d’insuffisance d’implication de l’entreprise générale, sur la qualité des éléments préfabriqués sur le site de production.

des éléments préfabriqués sur le site de production. Poutres préfabriquées (Photo G. Forquet – Sétra)

Poutres préfabriquées (Photo G. Forquet – Sétra)

Poutres préfabriquées (Photo G. Forquet – Sétra) Éléments de corniche préfabriqués (photo Sétra/CTOA)

Éléments de corniche préfabriqués (photo Sétra/CTOA)

Éléments de corniche préfabriqués (photo Sétra/CTOA) Transport d'éléments préfabriqués par voie ferrée

Transport d'éléments préfabriqués par voie ferrée (photo Sétra/CTOA)

Mémento pour la mise en oeuvre sur ouvrages d'art – MEMOAR – Collection de fiches techniques

3.

Points importants à examiner

3.1.- Avant le démarrage des travaux

Avertissement : Le présent paragraphe concerne des opérations à réaliser en amont de la phase travaux proprement dite et donc du cadre "MEMOAR". Cependant, il a été jugé utile de rappeler les étapes essentielles relevant du maître d'œuvre sachant que le contrôleur en phase travaux n'a, en principe, qu'à se préoccuper du contrôle de l'existence des référentiels qualité afin de s'y référer, si besoin est, lors des opérations décrites au § 3.2 et 3.3 de la présente fiche.

Nature de l’intervention Moyens PA PC Observations • Vérifier l'adéquation des installations et du PAQ
Nature de l’intervention
Moyens
PA
PC
Observations
Vérifier l'adéquation des installations et du
PAQ de l'usine aux exigences du PAQ de
l'ouvrage
Visite du site
de
préfabrication
de type Audit
X
Consulter un spécialiste du réseau
des LPC
Lors de la visite du site, il conviendra de porter une
attention particulière sur :
– les études de formulation des bétons proposés et
les convenances ;
X
Performances des formules de
béton
– les matériaux entrant dans la fabrication des
bétons ;
Bons de
X
livraison
– le matériel de fabrication et de mise en œuvre ;
X
armatures (façonnage)
coffrages (état des moules)
matériel de dosage des constituants
Certificats
d'étalonnage
vérins de mise en tension et manomètres
Certificats
d'étalonnage
moyens de vibration interne et externe
cycle de fabrication (étuvage)
– les conditions de manutention et de stockage des
produits finis ;
– l’organisation du contrôle intérieur ;
X
Qui fait quoi ?
Qui renseigne les fiches de suivi ?
Ces dernières doivent comporter
les éléments suivants :
– conformité des armatures
(géométrie, position, respect
des épaisseurs d’enrobage,
dispositif de calage) ;
– résistance des bétons au jeune
âge ;
– contrôle des éléments après
décoffrage (défauts des
parements) ;
– définition des modalités de pré-
réception des éléments en
usine.
– les modalités de traitement des non-conformités.
X
Interdiction d’intervenir sur des
défauts sans accord préalable
(procédure de réparation visée)

Mémento pour la mise en oeuvre sur ouvrages d'art – MEMOAR – Collection de fiches techniques

Nature de l’intervention

Moyens

PA

PC

Observations

Faire viser le PAQ, par le maître d'œuvre ou le viser si on a délégation de signature

 

X

   
 

Définir le contrôle extérieur (consulter un spécialiste du réseau des LPC) Le contrôle est à adapter en fonction des références de l’usine de préfabrication, des particularités techniques de l’ouvrage, du cycle de préfabrication et du nombre de pièces à préfabriquer. Le contrôle est généralement assuré par le LRPC territorialement compétent.

     

Fréquence et type d’intervention (Par défaut, mais selon l’importance du chantier, 1 intervention de contrôle extérieur par semaine de fabrication est souhaitable). Il comprend :

     
 

– vérification du contrôle intérieur ;

       

– action de contrôle (domaine, béton, aciers, précontrainte, étuvage) ;

       
       

– vérification des éléments finis ;

– traitement des non- conformités.

Vérifier la disponibilité à l’usine des plans d’exécution visés

 

X

 

3.2.- Pendant la fabrication

Il convient ici de s'assurer que les dispositions préétablies et décrites dans le PAQ sont effectivement appliquées, et de nature à assurer la qualité requise.

Pour les contrôles courants sur béton et acier, se référer aux fiches correspondantes.

Nature de l’intervention

Moyens

PA

PC

Observations

Avant bétonnage

       

– état des coffrages ;

X

Aspect, étanchéité, rigidité…

– façonnage et mise en œuvre des armatures ;

X

Respect du plan de ferraillage :

diamètre, recouvrement, calage, aciers en attente, inserts, dispositifs de levage et de manutention

– mise en tension des armatures de précontrainte.

Vérins

X

Mesures d'allongements et des efforts de précontrainte

Manomètres

Pendant le bétonnage : suivi spécifique de la fabrication du béton et du cycle d’étuvage

 

– vérifier la conformité de la formule saisie dans l’automate ;

X

Respect de la formule nominale

Mémento pour la mise en oeuvre sur ouvrages d'art – MEMOAR – Collection de fiches techniques

 

Nature de l’intervention

Moyens

PA

PC

Observations

 
 

– contrôler les paramètres et la traçabilité de fabrication (enregistrement du poids des constituants) et les caractéristiques du béton frais ;

Enregistrement

 

X

-

Respect des dosages des

des dosages,

constituants (ciment, granulats,

wattmètre

adjuvants, additions

)

et du

enregistreur,

rapport E efficace/Ciment ;

 

cône d'Abrams

- Respect du temps de malaxage ;

- Respect de la consistance ;

- Respect de la teneur en air.

 

– vérifier les moyens de vibration (interne ou externe) ;

X

Nombre et position des vibreurs

– vérification du cycle d’étuvage ;

X

Examen des courbes de température : vitesse de montée en température, température maximale et durée du palier (influence sur les résistances mécaniques des bétons et sur la durabilité des éléments avec risque d’attaque sulfatique) (voir un spécialiste du réseau des LPC)

– contrôle de conformité sur la résistance du béton.

Éprouvettes de contrôle sur béton étuvé et béton non étuvé

X

Après bétonnage : suivi de la précontrainte par pré-tension

– contrôle de la résistance du béton avant relâchement des armatures ;

Éprouvettes

X

d’information

 

ou

maturométrie

 

– vérification des efforts de précontrainte.

Manomètre

X

Mesures d’allongements et de rentrées de fils

 

Pesons

éventuels

 

3.3.- Après la fabrication

Il convient ici de s'assurer que les dispositions préétablies et décrites dans le PAQ pour la réception des éléments sont effectivement appliquées.

 

Nature de l’intervention

Moyens

PA

PC

Observations

Pré-réception des éléments sur aire de stockage

 

X

   

– vérifier les conditions de stockage ;

X

Calage

– vérification du marquage des éléments ;

Visuel

Comportant notamment la date de fabrication

Mémento pour la mise en oeuvre sur ouvrages d'art – MEMOAR – Collection de fiches techniques

 

Nature de l’intervention

Moyens

PA

PC

Observations

 

– contrôles dimensionnels et d'aspect ;

   

X

Déformations, fissures

– mesure des contre-flèches ;

X

Pour les poutres

– vérification de l’intégrité des éléments avant transport ;

X

Pas de réparation avant accord préalable (ragréage ou réparation plus importante)

– validation du dossier du contrôle intérieur et prise en compte des épreuves de contrôle extérieur.

X

Remise des fiches de suivi de fabrication et de réception des éléments finis

Réception définitive des éléments sur chantier

– vérifier les conditions de stockage ;

X

- Calage et contreventement ;

 

- Nombre d’éléments empilés ;

- Protection des parements.

 

– vérification de l’intégrité des éléments après transport.

X

Pas de réparation avant accord préalable (ragréage ou réparation plus importante)

4. Documents à fournir au maître d’œuvre

• Plan d'Assurance Qualité "Préfabrication en usine" et dossier de contrôle intérieur ;

• Bons de fabrication des bétons ;

• Fiche de suivi de fabrication ;

• FNC éventuellement avec traitement (actions correctives) ;

• Fiches de suivi des éléments finis.

5. Pour en savoir plus, consulter :

• Fascicule 65 A 1 du CCTG (chapitre 8) et son additif (chapitres 3, 4, 5 et 6) ;

• Norme NF EN 13369 (P19-800) : Règles communes pour les produits préfabriqués en béton ;

• Norme XP P18-305 (remplacée en avril 2004 par la NF EN 206-1 : Béton – Spécification, performances, production et conformité) ;

• Liste des centrales admises à la marque NF - BPE (téléchargeable sur site http://www.marque-nf.com) ;

• Liste des adjuvants pour bétons admis à la marque NF - Adjuvants pour bétons, mortiers et coulis ;

• Liste des liants hydrauliques admis à la marque NF - Liants hydrauliques (téléchargeable sur site http://www.marque-nf.com) ;

• Fiches techniques de CIMBETON (site http://www.infociments.fr/).

1 Version d'août 2000