Vous êtes sur la page 1sur 4

Université Hassiba-Benbouali

Faculté de Génie Civil et d’Architecture


Département de Génie Civil

Correction de l’Examen de Métrologie (L2)


(Année universitaire 2014/2015)

Chargée du module : Mme Boutaraa

I) Questions de cours: (8 pts)


a)- Quel est le nombre des grandeurs fondamentales du système international d’unité « SI » ?
Réponse : Le nombre des grandeurs fondamentales du système international d’unité
« SI » est égal à sept (07). (0,5 pt)
b)- Citez trois grandeurs fondamentales et donnez leurs symboles d’unité.
Réponse : On peut choisir trois grandeurs et leurs symboles d’unité parmi les sept du
tableau ci-dessous. (0,5 pt)

c)- Pourquoi les erreurs s’introduisent-elles dans le processus de mesure ?


Réponse : Les erreurs s’introduisent dans le processus de mesure pour les raisons
suivantes : (1,5 pts)
- Limite de précision de l’appareil de mesure,
- La façon dont les mesures sont effectuées,
- L’instabilité de l’objet mesuré.
d)- Quelles sont les différentes sources des erreurs systématiques ?
Réponse : Les différentes sources des erreurs systématiques sont : (1,5 pts)
- Appareil de mesure (appareil mal étalonné par exemple),
- Mode d’utilisation de l’appareil,
- Présence d’un facteur non prévu.
e)- Comment peut-on minimiser les erreurs du processus de mesurage ?
Réponse : On peut minimiser les erreurs du processus de mesurage en appliquant les
deux lois fondamentales de la métrologie :
- Diminuer les erreurs aléatoires en répétant les mesures, (1 pt)
- Diminuer les erreurs systématiques en appliquant des corrections. (1 pt)
f)- Que signifie : « justesse de la mesure » et « fidélité de la mesure » ?
Réponse :
-La justesse d’une mesure est sa capacité de se rapprocher de la valeur « vraie » à
mesurer. (1 pt)
-La fidélité d’une mesure est sa capacité à donner les résultats les plus proches possibles
lors de mesures répétées d’un même échantillon et sous les mêmes conditions. (1 pt)

II) Exercices : (12 pts)


Exercice 1 : (3 pts)
a)- Démontrez que l’équation aux dimensions de la force est :
F = M L T-2. Donnez l’unité « SI » de F.
Réponse : F=m.a = Kg. m/s2 = M.L/T2 = M.L.T-2 (1 pt)
L’unité de F dans le système « SI » est le newton N. (0,5 pt)

b)- Partant de l’équation de l’énergie, démontrez que : E = M L2 T-2


Réponse :
E = ½ (m.v2) = ½ (Kg. m/s2) = M.L/T2 = M.L.T-2 (1,5 pts)

Exercice 2 : (3 pts)
La mesure d’une feuille donne les résultats suivants :
Largeur = 207 ± 3 mm, Longueur = 294± 3mm
a)- Quelle est la valeur de l’incertitude absolue de cette mesure ?
Réponse :
L’incertitude absolue de cette mesure est 3 mm pour les deux mesures. (0,5 pt)

b)- Ecrivez l’expression de la valeur exacte des deux résultats ?


Réponse : la valeur exacte des deux résultats est : X – dx < Valeur mesurée < X + dx
- 204 < Largeur < 210 (0,5 pt)
- 291 < Longueur< 297 (0,5 pt)

c)- Calculez l’incertitude relative pour les deux mesures ? Que constatez-vous concernant
la qualité de précision de ces deux mesures : (précision normale, peu précise, très précise)?
Réponse : L’incertitude relative est le rapport entre l’incertitude absolue et la valeur de la
mesure.
IR = I A/ X : Largeur : IR = 3/207 = 1,44% (0,5 pt) ,
Longueur : IR = 3/294 = 1,02% (0,5 pt)
En raison des grandeurs mesurées, la qualité de ces deux mesures est normale. (0,5 pt)
Exercice 3 : (3 pts)
Les quatre figures ci-dessous donnent une représentation mathématique des différents types de
répartition des résultats d’une mesure.
a)- Donnez pour chaque figure les caractéristiques de justesse et de fidélité du capteur utilisé ?
Réponse : Les caractéristiques de justesse et de fidélité du capteur utilisé pour chaque figure
sont :
- Figure 1 : Juste et non fidèle, (0,5 pt)
- Figure 2 : Fidèle et non juste, (0,5 pt)
- Figure 3 : Juste et fidèle, (0,5 pt)
- Figure 4 : Ni juste ni fidèle. (0,5 pt)
b)- Quelle est à votre avis, parmi les quatre figures, celle qui représente une mesure précise ?
Dites pourquoi ?
Réponse : La figure 3 est celle qui représente une mesure précise car, elle est juste et fidèle en
même temps. (1 pt)

Figure1 : Représentations mathématiques des différents types de répartition des résultats


d’une mesure
Exercice 4 : (3pts)
a)- Lors d’une opération de pesage d’un échantillon, un même opérateur effectue dans un même
laboratoire, une série de mesures espacées dans le temps en appliquant le même mode opératoire et
en utilisant les mêmes équipements. A la fin de l’opération, il obtient des résultats proches.
- Peut-on dire que cette opération de mesure vérifie les conditions de répétabilité ?
Pourquoi ?
Réponse : Non, on ne peut pas dire que cette opération de mesure satisfait aux conditions de
répétabilité, car les mesures sont espacées dans le temps. (1 pt)
- Que faut-il assurer dans ce processus de mesure pour vérifier sa répétabilité ?
Réponse : Afin de vérifier la répétabilité de ce processus de mesure il faut effectuer une série
de mesures proches dans le temps (non espacées). (1 pt)

b)- On se propose maintenant de vérifier la reproductibilité de cette mesure. Quelles sont les
conditions qu’il faut assurer pour satisfaire ce critère ?
Réponse : Les conditions qu’il faut assurer pour que le processus de mesurage puisse vérifier
la reproductibilité sont les suivantes : (1 pt)

- Mesures espacées dans le temps,


- Même méthode de mesure,
- Différents laboratoires,
- Différents opérateurs,
- Différents équipements.