Vous êtes sur la page 1sur 35

Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.

2013

Sécurité incendie des bâtiments indutriels


Annexe 6 des Normes de Base
par Jean-Philippe Vériter
Head Coordinator Fire Safety, SECO

Lavaux-Saint-Anne
24.05.2013

Annexe 6 des Normes de Base: bâtiments industriels

DOMAINE D’APPLICATION

1
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

L’annexe 6 : c’est quoi?


Moniteur belge 15/7/2009

D’application depuis le 15/8/2009 !


(1 mois après sa publication)

Arrêté royal du
1/3/2009

Annexe 6 des ‘Normes de Base’


≠ norme (NBN, EN, …)
= arrêté royal  prescription réglementaire

L’annexe 6 : c’est quoi?


• Jusqu’au 15 juillet 2009:
1
• Les annexes 1 à 5 ne concernaient que
les nouveaux bâtiments non industriels

• Le 15 juillet 2009: publication de l’AR du 6


1er mars 2009, qui comprend 2 parties:
• ‘Rapport au Roi’ (20 pages) =
1
document d’introduction explicatif
• Arrêté royal (10 pages ) = exigences

Modifie et complète l’annexe 1


(terminologie)
Ajoute une nouvelle annexe 6

2
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Annexe 6: Domaine d’application


Bâtiments industriels nouveaux
 Extensions de bâtiments industriels existants

Pas d’application dans les cas suivants:


(cfr ‘Rapport au Roi’ et Annexe 6, 1.2)
X Bâtiments industriels < 100 m² et sur 1 seul niveau;
X Installations industrielles (= installations chimiques, parc de citernes);
X Activités industrielles extérieures;
X Bâtiments où ont lieu des activités commerciales

Annexe 6: Domaine d’application


Bâtiment
(Annexe 1, 1.12)
« Toute construction qui constitue un espace couvert
accessible aux personnes, entouré totalement ou
partiellement de parois »

(Rapport au Roi)
La présente annexe n’est donc pas d’application (…) pour les
constructions couvertes et à l’air libre - par exemple celles
où la moitié de la superficie de la façade est ouverte et dont
la distance maximale entre chaque point et la façade
ouverte ne mesure que 30 m. (…)

3
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Bâtiment industriel
(Annexe 1, 1.14) « Bâtiment ou une partie de bâtiment qui, en raison de
sa construction ou de son aménagement sert à des fins de … »

Stockage industriel Transformation

Elevage
Culture industriel
d’animaux
Matériaux Matériaux &
Plantations
& biens biens

STOCKAGE / ENTREPÔT PRODUCTION


Note: Cette distinction est importante car elle modifie les surfaces maximales
autorisées pour les compartiments de classe C (voir plus loin)
7

Annexe 6 d’application? Non, car pas considéré comme un bâtiment


( C’est le Service d’Incendie qui fixe les exigences)
Critères: Façade ouverte  50% et aucun point à plus de 30 m d’une façade ouverte

4
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Annexe 6 d’application? Oui =bâtiment industriel de culture


(pas d’activité commerciale)

Annexe 6 d’application? Non, car installation chimique / parc de citernes


(C’est le Service d’Incendie qui fixe les exigences)

10

5
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Annexe 6 d’application?
Oui = bâtiment industriel de production
11

Annexe 6 d’application?
Oui = bâtiment industriel de stockage
12

6
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Annexe 6 d’application? Oui = bâtiment d’élevage industriel

13

Annexe 6 des Normes de Base: bâtiments industriels

CLASSE DES BÂTIMENTS INDUSTRIELS


(A, B OU C)

7
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Classe des bâtiments industriels


Principes généraux
 La classe est déterminée par compartiment
 La classe est fonction de la quantité de charge au feu par
m² (= densité de charge calorifique)
• Charge calorifique permanente = bâtiment
• Charge calorifique variable = activité industrielle

15

Quelles sont les conséquences


de la classe d’un compartiment?
La classe d’un compartiment
a un impact sur: 2
1. La surface maximale autorisée
par compartiment
2. Les exigences en matière de
stabilité au feu des éléments
structurels
3. Les exigences relatives aux 4
parois de compartiment
4. La nécessité de prévoir une
installation de désenfumage

16

8
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Comment détermine-t-on la classe?


«Vervaardiging van auto’s »

Type van de Productie Opslag

 Soit sur base de bezetting


qfi,d [MJ/m²] Klasse qfi,d [MJ/m²/m]

valeurs Fietsen 300 A 600

Tractoren 500 B 300

forfaitaires Autobanden 1100 C 2900

… … … …

 Soit au moyen
d’un calcul

17

Densité de charge calorifique [MJ/m²]


 Mars 2011: publication d’une brochure par le
SPF Intérieur

= qf,cl … « CL » : Classement
18

9
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Tableaux du SPF Intérieur


 Signification des valeurs reprises dans ces tableaux :
• 1° Il s’agit de la densité de charge calorifique déterminante
(qf,cl)

• 2° La charge au feu provenant du bâtiment n’est pas prise


en compte dans ces tableaux  A RAJOUTER

19

Détermination de la densité de charge calorifique


par valeurs forfaitaires
Le SPF Intérieur a publié des tableaux reprenant les
valeurs forfaitaires des densités de charge
calorifique qui seront fonction:
 du type d’activité (production / stockage)
 de la hauteur de stockage

20

10
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Détermination de la densité de charge calorifique


par calcul
Quantité de
Coefficient < 1 matériaux
STEP 1
combustibles

Ce calcul nécessite de connaître


1° La quantité de matériaux
combustibles Surface de
2° Leurs caractéristiques en cas référence
de combustion

21

Densité de charge calorifique: synthèse

VALEUR CARACTERISTIQUE

qf,cl = VALEUR DETERMINANTE  CLASSEMENT

VALEUR DE CALCUL  TEMPS EQUIVALENT

22

11
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Annexe 6 des Normes de Base: bâtiments industriels

ÉLÉMENTS STRUCTURELS (TYPE I ET II):


DÉFINITIONS

Effondrement progressif
Définition
Un effondrement progressif se produit lorsque l'affaissement
d’un élément de construction entraîne l'affaissement
d’éléments du bâtiment qui ne se trouvent pas à proximité
immédiate (…) et lorsque la résistance du reste de la
construction est insuffisante pour supporter la charge
produite.

24

12
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Effondrement progressif ?

NON PROGRESSIVE COLLAPSE  ≠ élément structurel

PROGRESSIVE COLLAPSE   élément structurel

25

Eléments structurels? Eléments


non structurels
Eléments
structurels

26

13
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Elément structurel: Type I ou type II ?

COMPART. 1 COMPART. 2

EFFECT IN COMPART. 2 ? NO  = Type II

COMPART. 1 COMPART. 2

EFFECT IN COMPART. 2 ? YES  = Type I

COMPART. 1 COMPART. 2

EFFECT IN COMPART. 2 ? YES  = Type I

27

Eléments structurels : synthèse


Eléments porteurs

1. Effondrement
progressif? OUI NON

Elément structurel Elément non structurel

2. Impact au-delà
des limites du OUI NON
compartiment?

Type I Type II

28

14
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Annexe 6 des Normes de Base: bâtiments indsustriels

EXIGENCES DE STABILITÉ AU FEU

Notions R, E et I
Fonction  R « Resistance » = capacité portante (en cas
d’incendie) des éléments porteurs
portante
 E «Etanchéité» (au feu) : pas d’ouverture
dans la paroi de compartimentage (test =
Fonction morceau de coton)
séparative  I « Insulation » : isolation (thermique) =
(limitation de l’augmentation de la
température dans le compartiment voisin)

Exemples: R30, E60, EI120, …

30

15
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Pas de R déterminé, R30, R60, R120 & R te,d

« R » = stabilité au feu d’une structure exposée à


la courbe ISO 834

 « Pas de R déterminé » = pas d’obligation de vérifier la


stabilité au feu
 R30, R60, R120 = exigence de stabilité au feu pendant
30, 60 ou 120 min
 R te,d = exigence de stabilité au feu pendant te,d minutes
 Note: La valeur te,d [min] est déterminée par la
méthode du temps équivalent (cfr. annexe F de la EN
1991-1-2)

31

Type I et Type II : exigences


 Eléments structurels de type I:
(même niveau d’exigence que pour les parois de compartiment)
• Compartiments de classe A: R60
• Compartiments de classe B ou C: R120

 Eléments structurels de type II:


(niveau d’exigence inférieur aux éléments de type I, fonction
notamment de la taille du compartiment)
• Soit déterminé sur base de solutions type: Tableau 2
• Pas de R déterminé
• R30
• Suit par calcul : Méthode du ‘Temps équivalent’
• R te,d

32

16
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Planchers intermédiaires: R30


Critères (annexe 1, 1.9.1 & 1.9.2)
Fermé (ouvertures pas uniformes ou < 25 %)
et
Pas exclusivement réservé à la circulation
(présence de biens ou de machines).

33

Nombre de planchers intermédiaires


(Annexe 1, 1.9.1)
Le nombre de planchers intermédiaires d’un compartiment est
le nombre maximal de planchers intermédiaires, traversés par
une ligne verticale quelconque.

34

17
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Stabilité au feu: synthèse des exigences


Eléments porteurs

Eléments
Eléments structurels Eléments structurels Planchers + sa structure
non
de type I de type II portante
structurels

Circulation:
Classe A: Solutions–type:
Pas de R déterminé Pas de R déterminé
R60 Pas de R déterminé
ou
Uniformément ouvert
R30 > 25%:
Classe B et C: Pas de R déterminé
R120

Par calcul:
R te,d Autres:
R30

35

Annexe 6 des Normes de Base: bâtiments industriels

EXIGENCES DE STABILITÉ AU FEU (TYPE II)


& TAILLE DES COMPARTIMENTS

18
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Eléments structurels
de type II

Solutions–type: Par calcul:


Pas de R R te,d
déterminé
ou
R30

APPROCHE 1: SOLUTIONS - TYPE

UNIQUEMENT VALABLE POUR LES


COMPARTIMENTS D’UN SEUL NIVEAU !!!
(EXCEPTIONS: VOIR SLIDE SUIVANT)

Solutions-type = Tableau 2
Quand ne peut-on pas l’utiliser?
 Légende du tableau dans l’annexe 6

 Commentaire dans la brochure SPF Intérieur

38

19
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

SOLUTIONS – TYPE
Pour la classe C:
Distinction entre = « Tableau 2 »
Production et Stockage /
entrepôt Exigence de stabilité au feu
pour les éléments structurels de type II

Surfaces maximales par compartiment [m²]


(*) +60% si ‘accessibilité améliorée’
39

Accessibilité améliorée : 2 conditions


 Minimum 50 % des
parois du
compartiment sont OK
accessibles aux service
d’incendie (< 40m d’un
chemin d’accès NOK
pompier)
 2 entrées
indépendantes reliées
entre elles sur la To check
parcelle
40m
Parois ‘accessible’ > 40m

40

20
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Eléments structurels
de type II

Solutions–type: Par calcul:


Pas de R R te,d
déterminé
ou
R30

APPROCHE 2: 2 CALCULS
Surface max. Exigence de
par compartiment stabilité au feu:
[m²] R ???

Surface max. par compartiment


= limitée par la charge au feu maximale autorisée [GJ]

Nombre de planchers intermédiaires 0 1 2 3 >3


1,00 0,75 0,50 0,25 0,20
Compartiment Plusieurs
5 700 4 275 2 850 1425 1 140
hors sol compartiment NON 1,00
34 200 25 650 17 100 8 550 6 840
superposés ?
Bâtiment
1 425 1 068 712 356 285
bas ou 0,25
8 550 6 412 4 272 2 137 1 710
moyens
OUI
Bâtiment
élevés 570 427 285 142 114
0,10
3 420 2 565 1 710 855 684
Compartiment sous-sol

Charge au feu max. [GJ]


Facteurs de réduction Sans sprinkler
(pour la charge au feu autorisée) Avec sprinkler 42

21
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Exigences de stabilité
Commentau feu (Type II)
Méthode du temps équivalent
Principe:
La stabilité au feu des éléments structurels de type II
doit être assurée pendant un temps [min]calculé
suivant l’annexe F de l’EN 1991-1-2

Annexe 6 qfi,k
m qfi,d
q1 . q2 . n Temps
Équivalent
•Propriétés thermiques des [min]
Eurocode 1
parois
•Ouvertures vers l’extérieur
•Type matériau de structure

43

Annexe 6 des Normes de Base: bâtiments industriels

COMPARTIMENTAGE

22
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Compartiment
(Annexe 1, 1.6)
Compartiment = Partie d'un bâtiment éventuellement
divisée en locaux et délimitée par des parois dont la
fonction est d'empêcher, pendant une durée déterminée, la
propagation d'un incendie au(x)compartiment(s) contigu(s).

Le compartimentage peut se faire:


 Soit en construisant des parois de compartimentage (compartiments
mitoyens)
 Soit en plaçant les compartiment dans des bâtiments distincts et
distants

45

Compartiments mitoyens
Paroi mitoyenne EI60 (classe A) / EI120 (classe B & C)
+
Soit partie de la toiture E60 / E120 et matériaux A1

Soit dépassant en toiture / façade

0,5m

46

23
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Parois de compartiments:
comment ?
1. Murs auto-portant

2. Dédoublement de la structure
portante ( +fusibles thermiques)

3. Eléments structurels intégrés et


protégés

47

Compartiments dans bâtiments distants


1ère solution : 1 façade EI60 sur (100-x) %

Tableau 4
Distance = fonction de la façade avec la résistance la plus élevée (= % non EI le plus faible)

48

24
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Compartiments dans bâtiments distants


Cas particuliers
 On divise les distances du « tableau 4 » par 2:
• Lorsque les 2 bâtiments distants sont sprinklés.
• Pour définir la distance jusqu’à un mitoyen
Nouveau bâtiment Bâtiment existant sur autre parcelle

D/2

49

Compartiments dans bâtiments distants


2ème solution : les 2 façades 100% E60
 Uniquement valable pour 2 bâtiments situés sur une
même parcelle (= même propriétaire)
D ≥ max (h1, h2)

h1 h2

50

25
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Annexe 6 des Normes de Base: bâtiments industriels

EVACUATION &
MOYENS DE PROTECTION ACTIVE

Evacuation: lieu sûr =


(directement vers l’extérieur, via autre compartiment ou couloir EI)

Compartiment 2

Compartiment 1

52

26
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Distances maximales à parcourir


jusqu’à un ‘lieu sûr’ 2°
Distance maximale à parcourir
(Distance à vol d’oiseau)
Sans Avec
Trajet sprinkler sprinkler
1→2 30 m 45 m
(20 m) (30m)
1→3 60 m 90 m
(40m) (60m)

Distances équivalentes

Zones opposées ?
1° en cas de montée ou de descente:
= Dpente * 2,5 pour les escaliers
3 & 5 = sorties dans des zones opposées. = Dpente * 5 pour les échelles
4 & 5 ≠ sorties dans des zones opposées

53

Obligations en matière de protection active


Classe A Classe B Classe C
Boutons-poussoir annonce / Toujours
alerte
Détection incendie A partir de Toujours
2 000 m²
Alarme (sirènes) A partir de 500 m²
Installation EFC A partir de A partir de Toujours (*)
(désenfumage) 10 000 m² (*) 500 m² (*)
Extinction automatique Jamais (**)

(*) Sauf si présence d’une installation d’extinction (automatique) au


brouillard d’eau ou au gaz ou d’une installation de sprinklers ESFR.
(**) Sauf si cette installation est prise en considération dans le calcul de
la surface maximale du compartiment ou du niveau d’exigence de
stabilité au feu des éléments structurels de type II.

54

27
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Annexe 6 des Normes de Base: bâtiments industriels

RÔLES, RESPONSABILITÉS ET
PROCÉDURES

Annexe 6: une nouvelle approche


pour les bâtiments industriels?
Avant le 15/08/2009 Annexe 6
Exigences fixées … Par le Service d’Incendie Par les Normes de Base
Exigences très variables Même exigences pour tous les
bâtiments industriels
Exigences connues … Après l’introduction du Dès l’avant-projet
permis d’urbanisme
Exigences exprimées … De manière prescriptive De manière performantielle
 « solutions équivalentes »
Stabilité au feu Niveau d’exigence “fixe” Niveau d’exigence = fonction de:
- La charge au feu
- La taille du compartiment
- La présence de sprinklers
- …

56

28
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Qui a la responsabilité de déterminer


la classe d’un compartiment?
 Au moment de l’introduction du PU
(Annexe 6, 2) « Le maître d’ouvrage mentionne la classe du bâtiment
industriel. A défaut de cette mention, le bâtiment est considéré ne pas être
destiné uniquement à l’entreposage et la classe C lui est attribuée. »

En cas de changement d’affectation


(Annexe 6, 2) « Un bâtiment industriel construit en fonction d’une classe
déterminée, ne peut être utilisé(s) que pour les activités qui conduisent à une
classe inférieure ou égale. » Flexibilité?

Que se passe-t-il si le bâtiment est loué / vendu?


Les limitations relatives à la charge au feu autorisée devraient être
mentionnées dans les documents contractuels.

57

Que faire si un bâtiment industriel n’est


pas conforme à l’ Annexe 6?
 Soit mettre le bâtiment en conformité
 Soit introduire une dérogation au SPF Intérieur:
1. Préciser les exigences qui ne sont pas respectées;
2. Proposer des mesures de sécurité alternative (principe
de l’analyse de risque)
 Procédure (AR 18/9/2009) et formulaire:
http://www.ibz.be/code/fr/loc/secuprev.shtml

58

29
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Annexe 6 des Normes de Base: bâtiments industriels

CONCEPTION D’UN BÂTIMENT INDUSTRIEL:


STRATÉGIES À SUIVRE

Stratégie possibles …
Eléments porteurs

Eléments Eléments Eléments Planchers + sa


structurels de structurels de non structure
type I type II structurels portante

Classe A: Solutions– Pas de R Circulation:


R60 type: déterminé Pas de R
Pas de R déterminé
déterminé
Classe B et C:
ou Uniformément
R120
R30 ouvert > 25%:
Pas de R
déterminé
1 Par calcul:
Pas d’éléments R te,d
Autres:
structurels de type I R30

60

30
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Stratégie 1:
Eviter les éléments structurels de type I
Si 1 seul compartiment:
Tous les éléments structurel
sont de type II

Type I
Type II

61

Stratégie 1:
Eviter les éléments structurels de type I
Si plusieurs compartiments: Type I
La ruine de la structure d’un Type II
compartiment ne peut entraîner:
• Ni la ruine de la paroi de
compartimentage
• Ni la ruine de la structure
du compartiment voisin

Exemple: dédoubler les contreventements

62

31
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Stratégie possibles …
Eléments porteurs

Eléments Eléments Eléments Planchers + sa


structurels de structurels de non structure
type I type II structurels portante

Classe A: Solutions– Pas de R Circulation:


R60 type: déterminé Pas de R
Pas de R déterminé
déterminé
Classe B et C:
ou Uniformément
R120
R30 ouvert > 25%:
Pas de R
Par calcul: 2 déterminé

R te,d Compartiments
sans plancher Autres:
intermédiaire R30

63

Stratégie 2:
Compartiments sans plancher intermédiaire
 Planchers uniquement destinés à la circulation
  plancher intermédiaire
 Planchers servant également au stockage de biens ou de
machines: prévoir des ouvertures (>25%) uniform. réparties
  plancher intermédiaire

Quels avantages?
1) Pas d’exigence de stabilité au feu pour ces planchers
2) Absence de planchers intermédiaire = compartiment d’un
seul niveau 
• Pas de réduction de la charge au feu autorisée par
compartiment (cfr slide 42)
• Permet d’utiliser le “tableau 2” (solutions-type)

64

32
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Stratégie possibles …

Eléments porteurs

Eléments Eléments Eléments Planchers + sa


structurels de structurels de non structure
type I type II structurels portante

Classe A: Solutions– Pas de R Circulation:


R60 type: déterminé Pas de R
Pas de R déterminé
déterminé
Classe B et C:
ou
3 Uniformément
R120 Se limiter aux
R30 ouvert > 25%:
surfaces “Pas de Pas de R
R déterminé” déterminé
Par calcul: du Tableau 2
R te,d
Autres:
R30
65

Stratégie 3:
Se limiter à la catégorie « Pas de R déterminé »

66

33
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

67

Stratégies 1 + 2 + 3
Eléments porteurs

Eléments Eléments Eléments Planchers + sa


structurels de structurels de non structure
type I type II structurels portante

Classe A: Solutions– Pas de R Circulation:


R60 type: déterminé Pas de R
Pas de R déterminé
déterminé
Classe B et C:
ou Uniformément
R120
R30 ouvert > 25%:
Pas de R
déterminé
Par calcul:
R te,d
Autres:
R30

68

34
Lavaux-Saint-Anne, le 24.05.2013

Stratégie 4 (pour le stockage):


Prendre la classe C comme hypothèse
Avantages:
1. La détermination de
la classe (par calcul)
devient inutile
2. Le compartiment /
bâtiment est 100 %
polyvalent
• Flexibilité pour
l’exploiant
• Pas de contrainte en
cas de mise en
location ou de vente

69

Stratégie 4 (pour le stockage):


Prendre la classe C comme hypothèse
Stabilité au feu des éléments Pas de R déterminé
structurels de type II
Classe Activité Sans sprinklers Avec
sprinklers
Production 3 200 m² 11 200 m²
(2 000 m²) (7 000 m²)
C Stockage 8 000 m² 20 000 m²

(5 000 m²) (12 500 m²)

•La surface maximale autorisée par compartiment augmente:


• En cas d’accessibilité améliorée (service d’incendie)
• En présence de sprinklers

70

35

Centres d'intérêt liés