Vous êtes sur la page 1sur 8

N° 6 MARS 2017

Fatigue : la première
question à vous poser
Quand le remède
est aussi le poison Et les 6 étapes pour retrouver l’énergie disparue
La nature a deux visages :
elle est celle qui soigne Des troubles parfois très graves peuvent se cacher
et celle qui meurtrit. Mais sous une fatigue qui persiste. Voici comment
il arrive que les deux
personnalités se côtoient, déterminer sa cause réelle, les solutions vraiment
se rapprochent et s’unissent au efficaces, et surtout la première question que vous
point de rendre la démarcation devez vous poser…
incertaine. Ainsi, dans la nature,
Un Français sur deux se plaint d’être fatigué. Et c’est sans compter tous ceux qui,
on trouve parfois le remède
juste à côté du mal : près de dans notre société où l’apparence d’être toujours au « top » est devenue la règle, la
l’ortie pousse le plantain qui dissimulent par crainte d’être mis sur la touche.
apaise la brûlure causée par sa Autour de nous, tout nous pousse à nous sentir fatigué : rythmes effrénés, stress,
voisine ; et c’est au milieu de sommeil insuffisant, alimentation déséquilibrée, sédentarité ou au contraire excès
centaines de dards de sport intensif, pollution…
agressifs qu’on récolte le miel Mais vouloir agir directement sur cette fatigue peut s’avérer bien inutile, voire risqué.
et ses douceurs. D’autres fois, Car parfois, l’origine du mal est ailleurs et la fatigue n’en est que le symptôme, le lanceur
le mal et le remède proviennent d’alerte bienveillant qui nous prévient du danger. Ce dossier vous permettra de cibler pré-
de la même source, et tout n’est cisément les causes de votre fatigue et de choisir la solution adaptée à votre problème.
plus que question de mesure.
« C’est la dose qui fait le 1. Prendre conscience des vrais risques
poison », disait l’illustre La fatigue – les scientifiques l’appellent « asthénie » – est définie comme une « dé-
médecin Paracelse au XVIe pression de l’état général entraînant à sa suite des insuffisances fonctionnelles multi-
siècle. La belladone, par
ples1 ». En clair, elle provoque un affaiblissement physique et psychique qui retentit
exemple, est un poison mortel
qui, bien dosé, est utilisé à la longue sur le bon fonctionnement des organes.
en médecine comme calmant La fatigue ne doit donc pas être prise à la légère. Je ne m’attarde pas sur les consé-
et antidouleur. Les symptômes quences évidentes sur le plan professionnel, personnel (irritabilité, susceptibilité),
provoqués par l’ingestion de ni les risques dans la vie quotidienne (inattention, somnolence au volant etc.).
quinquina, petit arbre Ce qui est moins connu, c’est que la fatigue est associée à de graves problèmes de
équatorien, se soignent par santé. Chez les personnes âgées par exemple, elle augmente le risque de chutes et de
quelques gouttes de teinture fractures, notamment du col du fémur.
de ce même quinquina – cette Si elle devient chronique, elle peut même avoir des effets particulièrement pé-
découverte fut d’ailleurs à nibles : douleurs musculaires et articulaires, troubles cognitifs, tachycardie, maux
l’origine de l’homéopathie. Mais de tête, nausées, états grippaux, affaiblissement de l’immunité etc2.
cet étonnant paradoxe existe
aussi à l’intérieur de notre corps, Plusieurs études ont établi que la fatigue augmentait le risque de dépression et de
où demeure notamment une maladie d’Alzheimer. Par ailleurs, des chercheurs de l’American Physiological Society
petite protéine, une héroïne se sont aperçus qu’une restriction récurrente du sommeil pourrait provoquer, chez
protectrice capable de se de jeunes adultes en bonne santé, une diminution de la tolérance au glucose et de la
transformer soudain en tueuse sensibilité à l’insuline, deux problèmes qui peuvent conduire au diabète de type 23.
impitoyable… Dans le Journal of the American College of Cardiology, d’autres scientifiques ont
Santé ! également pointé les risques de la fatigue pour la santé de nos artères grâce à deux
Gabriel Combris expériences. Dans la première, 10 volontaires ont accepté de rester éveillés durant
et son équipe 1. Dictionnaire des termes médicaux – Garnier Delamare – éditions Maloine. / 2. CFS/ME A Primer for Clinical Practitioners, IACFS/ME, 2014.
3. Spiegel K, Knutson K, Leproult R, Tasali E, Van Cauter E. Sleep loss: a novel risk factor for insulin resistance and Type 2 diabetes. Journal of
Applied Physiology. 2005;99:2008–2019.
2 À LA UNE « Celui qui est le maître de lui-même est plus grand

88 heures de suite. Dans la seconde, les participants n’ont sauces, charcuteries…), ce qui allègera les digestions et ap-
eu droit qu’à 4,2 heures de sommeil pendant 10 jours (8,2 portera un sommeil plus récupérateur.
heures pour le groupe témoin). Les deux expériences ont Boire beaucoup d’eau (sauf les personnes ayant tendance
causé chez les sujets une augmentation du taux de protéines à retenir l’eau) est indispensable, la déshydratation étant
C-réactive, un marqueur de l’inflammation pouvant, entre une des premières causes de fatigue (lire encadré). Il faut
autres, indiquer un risque cardiovasculaire4 (lire l’article en donc boire souvent, par petites quantités, entre les repas, et
page 6 pour en savoir plus). de préférence des eaux de source.
La détente est également essentielle. Il est bien de
2. Adopter un nouveau rythme de vie prendre du temps pour réaliser ses loisirs préférés, sortir, se
La plupart du temps, la fatigue provient d’un surmenage distraire, voir ses amis… mais aussi pour faire des séances
physique, intellectuel et/ou professionnel… d’un manque de relaxation, de sophrologie, de taï chi… sans oublier le
de sommeil, d’un travail de nuit, ou encore d’une période rire et la sexualité, qui sont autant d’éléments fondamentaux
de convalescence (après une infection ou une intervention pour harmoniser ses énergies.
chirurgicale par exemple). Et pour finir, n’oublions pas les bienfaits régénérateurs
Sans point d’appel particulier, aucun bilan n’est donc né- du contact avec la nature : les arbres, les plantes, les ruis-
cessaire dans un premier temps. L’accent sera d’abord mis seaux, les bords de mer… apportent toujours un équilibre
sur le traitement et surtout sur le rythme de vie. Ce n’est que bienfaisant.
plus tard, en cas de persistance de l’asthénie, de son aggra-
vation ou de l’apparition d’autres symptômes, qu’un bilan
devra être réalisé. Être « fiu » : une maladie polynésienne
Je le dis même si cela semble évident, mais la première « Je ne viendrai pas au travail aujourd’hui parce que je suis
chose à faire est d’avoir un temps de sommeil suffisant. fiu » explique une employée à son patron… En d’autres
Pour récupérer, une moyenne de 8 heures par nuit est un termes, elle n’a pas envie de travailler ce jour-là, alors elle
ne vient pas au bureau. En Polynésie, tout le monde res-
minimum. Il est aussi préférable de se coucher à heure fixe,
pecte ce principe qui peut porter à sourire dans d’autres
et plutôt de bonne heure, car le sommeil avant minuit est circonstances.
davantage récupérateur que celui d’après minuit. De plus, Cependant, bien que l’absence d’un employé puisse – bien
avant de se coucher, il vaut mieux éviter les excitants, le ta- sûr – porter préjudice au bon fonctionnement d’une entre-
bac, l’alcool et les films violents. Il est aussi indispensable prise, l’idée de ne pas venir travailler lorsque l’on n’en a pas
de s’octroyer des temps de repos, voire de petites siestes au envie est assez intéressante.
cours de la journée. Car si une personne vient malgré tout, elle ne sera pas ef-
ficace dans son travail, ce qui portera aussi préjudice à la
L’activité physique dans la journée assure une nuit de société. Par contre, l’expérience a montré que ceux qui ne
sommeil approfondi. Une étude a montré qu’une activité viennent pas travailler les jours « fiu » sont beaucoup plus
physique régulière réduisait la fatigue et augmentait le ni- efficaces les autres jours, rattrapant ainsi une partie du tra-
veau d’énergie. En effet, le sport déclenche dans nos cellules vail en retard.
une augmentation du nombre des mitochondries, les orga- Être « fiu » est donc une manière de respecter ses rythmes
nites qui fabriquent l’ATP5, principale source d’énergie de et ses entrains… qui mérite d’être prise au sérieux.
notre corps. Cependant, un juste milieu s’impose : un excès
de sport intensif épuise les réserves de l’organisme.
L’alimentation doit être légère, variée, riche en crudités, 3. Remèdes naturels contre la fatigue
en fruits et en légumes. Un peu de légumineuses (lentilles, De nombreuses solutions naturelles ont démontré leur effi-
petits pois, haricots blancs…) et de viande blanche ou de cacité. Elles permettent non seulement d’accélérer la récupéra-
poisson sont conseillés pour fournir des protéines, sources tion, mais aussi de combler d’éventuelles carences.
d’énergie. À l’inverse, il est important de limiter les sucre- Le magnésium est un minéral essentiel à la fabrication
ries, les laitages (de vache) et les graisses cuites (fritures, de l’énergie dans l’organisme. Au début des années 1990, des
scientifiques anglais ont cherché à vérifier le lien entre ce mi-
néral et la fatigue : ils ont enrôlé 32 participants souffrant de
Une tempête dans un verre d’eau fatigue chronique. La moitié recevait du magnésium et l’autre
un placebo. Par rapport aux seconds, les premiers ont fait
Un patient m’a raconté qu’il avait souvent des coups de preuve d’un meilleur niveau d’énergie et leur état émotionnel
pompe au cours de la matinée ou de l’après-midi. Il s’est
s’est amélioré6. On le recommande sous forme de glycérophos-
dit que cela venait sans doute d’un manque de repos, aussi
s’est-il autorisé à faire de courtes siestes de 10 à 15 minutes… phate de magnésium (bien toléré par l’intestin), associé à de la
sans résultat. Il a alors soupçonné un manque de sucre vitamine B6 et de la taurine (le D-Stress® par exemple, vendu
(crise d’hypoglycémie) et décida de manger quelques petits en pharmacie, à raison de 2 comprimés 2 à 3 fois par jour).
gâteaux… en vain. Enfin, il se mit à boire un ou deux grands Plutôt que d’empiler des nutriments unitaires comme la
verres d’eau de source dès qu’un coup de pompe surve- vitamine C (acérola 500 mg : 2 à 4 comprimés à croquer par
nait. Il s’aperçut que celui-ci disparaissait très rapidement. jour), les vitamines B (levure de bière), la vitamine D3, le
Les coups de fatigue peuvent ainsi provenir de petites dés-
hydratations qu’il convient de reconnaître et de traiter sans
sélénium, le zinc ou autres… toujours pertinents en cas de
tarder. fatigue, il me semble préférable de se tourner vers des recons-
tituants naturels comme la gelée royale (1 dosette par jour),
4. Meier-Ewert HK, Ridker PM, Rifai N, Regan MM, Price NJ, Dinges DF, Mullington JM. Effect of sleep loss on C-reactive protein, an inflammatory marker of cardiovascular risk. Journal of the American College of
Cardiology. 2004;43:678–683. / 5. Adénosyl triphosphate / 5. Adénosyl triphosphate / 6. Cox IM, Campbell MJ, Dowson D. Red blood cell magnesium and chronic fatigue syndrome, Lancet. 1991;337(8744):757–760.
que celui qui est le maître du monde. » Bouddha À LA UNE 3

Déterminer la cause de la fatigue


La première question à vous poser si vous Les causes de la fatigue persistante sont nombreuses.
êtes fatigué Voici les plus fréquentes :
Si la fatigue survient subitement dans votre quotidien, vous • Un problème hormonal, souvent une baisse du fonction-
devriez en premier lieu vous poser cette question : « Est- nement de la thyroïde, de la surrénale, ou un dérèglement
ce que j’ai commencé à prendre des médicaments durant les hormonal ovarien (syndrome prémenstruel, préméno-
mois qui ont précédé l’apparition de la fatigue ? » En effet, pause ou insuffisance antéhypophysaire chez le sujet âgé).
des médicaments sont connus pour la provoquer chez cer-
taines personnes, comme : • Les infections chroniques, qui sont parfois silencieuses :
• Certains anxiolytiques, qui diminuent l’activité cérébrale. il existe de nombreux virus et microbes pouvant être
• Les antidépresseurs, qui peuvent gêner le bon fonction- responsables d’une fatigue persistante. Les plus clas-
nement de la sérotonine et de la noradrénaline. siques sont les virus des hépatites B et C, de la mononu-
• Les antibiotiques, les neuroleptiques, les anticonvul- cléose infectieuse, du sida, l’Epstein Barr Virus (EBV), le
sivants, les antitussifs, les myorelaxants et certains Cytomégalovirus (CMV), la tuberculose, la borrelia de la
antihistaminiques. maladie de Lyme, les mycoses et les parasitoses.
Si vous suspectez un médicament, le plus simple est d’arrêter
momentanément le traitement – avec l’accord de votre mé- • Une anémie : elle sera repérée sur une simple prise de
decin, bien entendu – afin d’identifier l’origine de votre fatigue. sang. Un essoufflement peut en être un signe évocateur.
Cette situation est classique chez les femmes dont les
l’éleuthérocoque bio 400 mg (2 comprimés matin et midi), règles sont fréquentes et/ou abondantes. Mais il peut
ou encore panax ginseng, maca, propolis, miel, sérum de s’agir d’autres causes comme les saignements d’un polype
Quinton, jus d’orge verte, ginseng, maïtaké, shiitaké, spiruline, intestinal, ou des pertes sanguines urinaires…
noni, lapacho, aloès… voire tout simplement des jus de fruits • Les maladies cardiovasculaires : insuffisance cardiaque,
frais consommés aussitôt pressés qui stimuleront l’organisme. embolie pulmonaire, problèmes de tension artérielle (en
À tout cela, ajoutons encore la coenzyme Q10, un an- plus ou en moins), endocardite…
tioxydant particulièrement intéressant en cas de fatigue car • Les problèmes respiratoires, l’asthme, les bronchopneu-
il stimule la fabrication d’énergie (ATP) par les cellules (100 mopathies chroniques obstructives (BPCO)…
mg/j). En 2008, une étude japonaise en double-aveugle a
montré que, comparée à un placebo, la coenzyme Q10 amé- • Les cancers : un amaigrissement inexpliqué peut l’ac-
liorait notamment la sensation de fatigue durant l’exercice compagner. Cela peut aussi être une leucémie chronique,
physique7. Plus récemment, une publication parue dans la un myélome, un lymphome…
revue BioFactors suggère même qu’une supplémentation • Un trouble du sommeil : difficultés d’endormissement,
quotidienne de cette substance sur 12 semaines diminuait réveils nocturnes, levers précoces… qui peuvent mas-
les symptômes de la fatigue chronique8 ! quer un burnout, un surmenage, de l’anxiété ou une
En cas de sommeil non récupérateur (réveils fatigués), la dépression. Dans ce cas-là, la fatigue est davantage psy-
teinture-mère de romarin Rosmarinus officinalis (50 à 80 chique que physique.
gouttes au coucher) est aussi très efficace car elle soutient les
glandes surrénales, garantes d’une bonne énergie. En étu-
diant les effets de la plante (sous forme d’infusion) sur 66 em-
Encore de nombreux troubles à surveiller
ployés victimes de burnout, une équipe iranienne a d’ailleurs
démontré sa capacité à réduire les signes de fatigue9. Elle peut
en cas de fatigue :
être associée à des plantes sédatives comme la valériane, le • Le diabète : on le diagnostique sur une simple prise de
mélilot, la passiflore… sang. Il peut être évoqué en cas de soif intense et d’envies
Par ailleurs, il est souvent souhaitable d’effectuer un fréquentes d’uriner.
nettoyage de l’organisme afin de relancer ses mécanismes • Un trouble de la calcémie (taux de calcium)
• Une hémochromatose (excès de fer dans le sang)
d’autoréparation. Les plantes comme l’aloe vera, le jus de
• Des rhumatismes
bouleau, le desmodium, le chardon-marie conviennent
• Une maladie auto-immune : maladie de Horton, polyar-
parfaitement à cet usage. Il faudra aussi veiller à conserver thrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, lupus éry-
un bon transit intestinal. thémateux disséminé, syndrome de Gougerot-Sjögren…
• Une allergie
4. Si la fatigue persiste malgré tout
• Une insuffisance rénale évoluée
De nombreuses maladies peuvent se cacher derrière
• Une atteinte musculaire (myasthénie, myosite), diagnosti-
une fatigue persistante. Lorsque la fatigue est accompa- quée par la présence d’anticorps antisynthétases dans le
gnée d’autres symptômes comme un amaigrissement inex- sang.
plicable, un essoufflement, des douleurs, une fièvre, une • Le tabagisme ou l’usage de marijuana : ils induisent une
toux… ou alors, si la fatigue demeure pendant plusieurs mauvaise oxygénation du sang qui peut causer la fatigue.
semaines sans raison apparente, c’est alors le moment de ré- • Une intoxication par une drogue, l’alcool, un polluant…
aliser une enquête approfondie afin d’en établir l’origine et • Plus rarement : une ménopause ou une grossesse
de mettre en place un traitement adapté.

7. K Mizuno, M Tanaka, S Nozaki, H Nizuna, S Ataka, T Tahara, T Sugino, T Shirai, Y Kajimoto, H Kuratsune, O Kajimoto, Y Watanabe, Antifatigue effects of coenzyme Q10 during physical fatigue, Nutrition. 2008 Apr;24(4):293-9. /
8. S Fukuda, J Nojima, O Kajimoto, K Yamaguti, Y Nakatomi, H Kuratsune, Y Watanabe, Ubiquinol-10 supplementation improves autonomic nervous function and cognitive function in chronic fatigue syndrome, iofactors. 2016 Apr
29. / 9. T Mehrabi, S Gorji, B Zolfaghari, R Razmjoo, The effect of Rosmarinus herbal tea on occupational burnout in Iran Chemical Industry Investment company employees, Iran J Nurs Midwifery Res. 2015 Jul-Aug;20(4):460-4.
4 À LA UNE

Des causes trop souvent négligées 5. Le syndrome de fatigue chronique


D’autres causes de fatigue, rarement envisagées par les Il arrive que malgré la légion de tests effectués, aucune
spécialistes, sont pourtant fréquentes et méritent une atten- cause ne soit identifiée. Les examens complémentaires sont
tion toute particulière. normaux mais la lassitude demeure.
• Une carence en nutriments (principalement en vita- Alors, après avoir éliminé tous les autres diagnostics pos-
mine D, magnésium, acides gras oméga-3, zinc, antioxy- sibles, les médecins commencent à évoquer le syndrome
dants…) peut perturber, ralentir ou même arrêter les ré- de fatigue chronique. Selon les sources, celui-ci toucherait
actions et le métabolisme de l’organisme. Elle peut venir entre 0,5 et 3 % de la population en France.
d’une mauvaise alimentation ou d’une malabsorption Plusieurs origines ont été évoquées pour expliquer cette
intestinale. mystérieuse maladie : nerveuse, infectieuse, génétique, au-
• Des troubles digestifs, principalement ceux consécutifs to-immune, psychologique… Les recherches sont toujours
à une destruction de la flore intestinale, une irritation de en cours, mais la thèse infectieuse semble la mieux étayée.
la muqueuse et/ou une intolérance alimentaire (laitages, Le syndrome de fatigue chronique s’accompagne d’un
gluten ou autres). Ils induisent alors une hyperperméabi- cortège de symptômes, souvent mal étiquetés et toujours
lité intestinale qui perturbe l’absorption des nutriments et invalidants : troubles de la mémoire et de la concentration,
laisse entrer dans l’organisme les polluants et les germes irritations de la gorge, douleurs musculaires et articulaires,
présents dans l’alimentation. Ces derniers sont notamment présence de ganglions douloureux au niveau du cou ou des
responsables d’un encrassement général, de maladies au- aisselles, maux de tête, sommeil non réparateur, mauvaise
to-immunes, d’allergies et de réactivations infectieuses. récupération aux efforts…
L’épuisement est aggravé par la moindre activité phy-
• Le syndrome d’apnée du sommeil : il se manifeste par de sique, même modérée. L’évolution est longue. Elle s’étend
brefs arrêts de la respiration, souvent associés à des mi- sur des mois, voire des années avec quelquefois des rémis-
cro-réveils qui empêchent la bonne récupération durant sions spontanées.
le sommeil, souvent sans même qu’on s’en rende compte.
Une bonne hygiène de vie suffit parfois à obtenir de bons Traiter la fatigue chronique
résultats : perte de poids, arrêt du tabac, suppression de Les traitements conventionnels se composent principa-
l’alcool ou de certains médicaments (lire encadré). Il peut lement de médicaments antidouleur (antalgiques, anti-in-
aussi s’agir d’une inflammation chronique du nez, auquel flammatoires, cortisone, antidépresseurs…), ainsi que de
cas il convient de s’adresser à un ORL. Des appareils per- médicaments plus spécifiques comme les antagonistes de
mettent également d’éviter ce trouble durant la nuit. la sérotonine (prégabaline, tropisétron), les agonistes dopa-
minergiques (pramipexole, ropinirole), l’exercice physique
• La fibromyalgie : c’est une maladie encore bien mysté- et les thérapies cognitives et comportementales. La limite
rieuse qui doit être suspectée si la fatigue s’accompagne de ces traitements est qu’ils ne servent souvent qu’à soulager
de douleurs spécifiques, mais aussi de troubles digestifs les symptômes sans résoudre le problème.
ou de maladies auto-immunes. Consultez alors en pre- Voilà pourquoi je vous recommande de vous tourner vers
mier lieu un rhumatologue ou un neurologue. des solutions complémentaires et novatrices, qui s’intéressent :
L’heure du bilan • Au facteur déclenchant de la maladie : choc émotion-
Vu le grand nombre de causes possibles, mettre en évi- nel, vaccin, intervention chirurgicale, infection, accident,
dence l’origine d’une fatigue persistante n’est pas toujours traitement… qu’il conviendra de traiter en premier lieu.
aisé. Commencez par orienter vos recherches en fonction L’homéopathie est souvent indiquée dans ces situations.
des symptômes présentés. Si ceux-ci sont absents, il vous Guérir le facteur déclenchant peut quelquefois suffire à
faudra alors effectuer un examen complet suivi d’un bilan guérir une fatigue chronique.
approfondi : prise de sang, radiographie, électrocardio- • Aux troubles intestinaux souvent associés, qu’on traitera
gramme, etc. Tout doit être entrepris pour déterminer la par un régime d’exclusion des laitages et du gluten, la prise
cause, car c’est d’elle que dépendra en premier lieu votre de probiotiques (1 sachet le matin) et de substances régéné-
traitement.

Le bilan d’une fatigue persistante comporte au minimum :


• Un bilan sanguin : numération formule sanguine (NFS) • Des sérologies : test HIV, hépatite B et C, etc.
• Un bilan inflammatoire : VS, CPR, Fibrine • Des marqueurs tumoraux : ACE, CA19-9, CA15-3, CA125, PSA.
• Un bilan diabétique : glycémie, hémoglobine glyquée • Un test au synacthène si doute sur la surrénale
• Un bilan rénal : urée, créatinine, clairance • Les autres examens consisteront en une radiographie pul-
• Un bilan du fer : ferritine monaire, un électrocardiogramme, une intra-dermo à la
• Un bilan thyroïdien : TSH et T4 tuberculine (recherche de tuberculose), un examen des
• Un bilan hépatique : TGO et TGP urines (ECBU, protéinurie), un enregistrement polysomno-
graphique (recherche d’apnée du sommeil), etc.
• Un bilan musculaire : CPK et LDH
• Une électrophorèse des protides
À LA UNE 5

rant la muqueuse intestinale : argile verte (1 verre d’eau ar- Tout d’abord, les champs électromagnétiques artificiels
gileuse le soir au coucher), glutamine, chlorophylle, zinc… (téléphone portable, électricité, antenne relais, lit électrique,
• Aux intoxications aux métaux lourds (mercure, nickel, télévision…) peuvent induire des perturbations sournoises de
argent), pesticides et autres polluants. Si l’intoxication est la circulation énergétique du corps mais également provoquer
avérée, il est possible de détoxifier avec de la vitamine C, du des fuites d’énergie entraînant des baisses énergétiques. Les dan-
sélénium, du glutathion, de la spiruline, de la coriandre… gers de ces ondes ne sont d’ailleurs plus seulement décriés par
mais aussi de l’Humifulvate, du DMPS, du DMSA… les thérapeutes énergétiques, puisqu’en 2011 le Conseil de l’Eu-
rope mettait en garde contre les risques pour l’être humain de ces
• Aux apports en magnésium, coenzyme Q10, antioxy- ondes, même à des niveaux inférieurs aux seuils officiels. Leur
dants, fer, zinc, vitamines D et B, iode… orientés selon éloignement est donc indispensable, surtout la nuit.
les analyses sanguines. La géobiologie, discipline qui traite des influences de l’en-
• À la recherche de réactivations infectieuses : le candi- vironnement sur les êtres vivants, estime qu’il existe dans
da albicans est souvent présent, ainsi que la borrelia, les le sol des points de croisements énergétiques, comme des
mycoplasmes, le staphylocoque doré, les virus EBV ou failles géologiques ou des cheminées telluriques (un sys-
CMV… Une fois mis en évidence par les analyses de sang, tème d’échange d’énergie entre la terre et le ciel) capables de
ils doivent être systématiquement traités. Les traitements causer des nuisances chez l’homme. Ainsi, ces points pour-
conventionnels (antimycotiques, antibiotiques, antivi- raient perturber le sommeil et pomper l’énergie d’une per-
raux…) sont indiqués, mais les remèdes naturels (huiles sonne qui reste longtemps au-dessus (lit, canapé, bureau…).
essentielles, argent colloïdal, extraits de pépins de pample- Finalement, les désordres dans la circulation énergétique
mousse, micro-immunothérapie…) sont aussi efficaces. peuvent aussi être responsables de fatigue, comme les fuites et
les pompages énergétiques, les déplacements des corps subtils,
l’accumulation d’énergies usagées, le mauvais fonctionnement
La symbolique de la fatigue de chakras, la présence d’entités négatives, voire des malversa-
Une fatigue persistante impose un arrêt plus ou moins im- tions, des incorporations ou des sorts. Une consultation chez
portant de ses activités chez des personnes qui en font sou- un thérapeute énergéticien peut alors se révéler utile.
vent trop. Elle peut aussi vous indiquer que vous ne suivez Pour faire face à ces perturbations de l’équilibre énergé-
pas votre route, que vous avez pris un mauvais chemin. C’est
tique, je vous propose trois solutions originales dont il est
alors le moment de réfléchir à vos véritables motivations
pour prendre une nouvelle direction plus en adéquation avec
peu probable que votre médecin vous parle.
votre être profond. L’EFT (emotional freedom techniques) est une pratique psy-
Le sens de sa vie est un élément moteur dans nos activités. chocorporelle qui consiste à stimuler certains points d’acupu-
Il nous donne l’énergie pour affronter les périodes d’abatte- ncture en les tapotant du doigt ou de la main dans le but, entre
ment ou d’incertitude. En période de fatigue, il est donc néces- autres, de rétablir l’équilibre du système énergétique. Dans le
saire de redéfinir ses buts afin de redonner de l’élan à sa vie. cas de l’asthénie, il faut effectuer ces tapotements tout en se
concentrant sur son état de fatigue. Je les ai testés plusieurs fois
En deuxième intention, il faudra également penser à re- sur moi-même lorsque je me sentais fatigué, avant la réalisa-
chercher : tion d’une conférence par exemple. Cela m’a toujours permis
de retrouver ma concentration et la vitalité nécessaire.
• Un problème dentaire ou de l’articulé temporo-maxil- La méditation (pleine conscience, yoga…) ou la prière,
laire (articulation de la mâchoire). si vous êtes croyant, permet de prendre de la distance sur
• Un problème ostéopathique la fatigue. Elle fait ressortir les éléments essentiels de sa vie,
• Un état psychique particulier principalement les aspirations, les espoirs, les élans non sa-
tisfaits… Comme disait Albert Einstein « un problème doit
• Un manque d’oxygène chronique toujours être résolu sur un plan plus élevé que celui qui l’a
• Une acidose généré ».
• Une maladie auto-immune Alors l’épisode de fatigue prend un sens nouveau en nous
imposant un changement de mode de vie qui cadre mieux
C’est ainsi qu’à la difficulté de poser le diagnostic de « avec nos aspirations profondes.
syndrome de fatigue chronique » s’ajoute celle de son trai- Dr Luc Bodin
tement. Aussi faut-il toujours s’armer de patience, autant
pour le patient que pour le médecin. Le Dr Luc Bodin est spécialisé en cancérologie clinique
et pratique également l’acupuncture, l’homéopathie, la
6. Les solutions que votre médecin ne phytothérapie, l’ostéopathie, et possède aussi des com-
pétences en communication PNL, décodage biologique
vous donnera (sans doute) pas des maladies, etc. Il est l’auteur de nombreux livres,
Manuel de soins énergétiques, Les Trois secrets de l’Uni-
Pour celles et ceux qui ont l’esprit ouvert et qui ne veulent vers, Cancer les chemins de guérison, etc.
pas se contenter des solutions médicales conventionnelles,
il existe une autre approche : celle des soins énergétiques. La
fatigue est vue comme une perturbation de l’équilibre éner- Ces prochains mois, le Dr Luc Bodin organise des stages
gétique de l’organisme qu’il s’agit de rétablir. De ce point de soins énergétiques à Paris, Nantes, Orléans, Nancy,
Grenoble, Narbonne, Québec et Tahiti. Renseignements
de vue, on peut dégager trois causes de fatigue directement sur : www.luc-bodin.com
liées à un problème de type énergétique.
6 ACTU

Risque cardiaque : la protéine


à surveiller comme le lait sur le feu
Les Troyens se moquèrent de Cassandre lorsqu’elle voulut détruire avec une
hache le cheval que les Grecs leur avaient offert. Résultat : la chute de Troie.
Eh bien, savez-vous qu’il y a dans notre corps une Cassandre que nous serions
bien inspirés d’écouter ? La protéine C-réactive (CRP) !
Cette petite particule en plus important de maladies cardiovasculaires. Une étude
forme de pentagone a non seu- portant sur 10 276 personnes a conclu que des taux élevés
lement le don de nous prévenir de CRP pouvaient augmenter la probabilité d’avoir une
de potentielles inflammations, maladie coronarienne de 32 %, et un accident vasculaire
mais elle est surtout connue cérébral (AVC) de 25 %1!
pour provoquer plusieurs Des chercheurs pensent avoir trouvé comment la CRP
maladies cardiovasculaires affecte notre système sanguin. En examinant in vitro la
graves. Une grande quantité réaction de l’endothélium (la paroi interne des vaisseaux
de CRP dans le sang signifie sanguins) aux CRP, une équipe de l’hôpital St Michael de
qu’une catastrophe est peut-être sur le point d’arriver… Toronto, au Canada, a trouvé que de fortes concentra-
Elle est synthétisée par le foie et le tissu adipeux lorsque tions de protéines C-réactives diminuaient la production
nous souffrons d’une inflammation. En cas d’infection par de monoxyde d’azote, un vasodilatateur responsable du
exemple, la CRP soutient la défense de l’organisme en se maintien du tonus vasculaire. Or, on sait que la dimi-
fixant sur les anticorps pour déclencher certains méca- nution de ce gaz joue un rôle central dans l’accélération
nismes de notre immunité. Elle est donc présente dans le de l’athérosclérose, principale cause de problèmes car-
sang lors de chacune de nos réactions immunitaires, fai- diovasculaires graves tels que l’infarctus du myocarde, la
sant d’elle un excellent marqueur de l’inflammation. En thrombose, l’embolie, l’anévrisme3… C’est ainsi qu’en cas
d’autres termes, un taux élevé de CRP dans le sang indique d’inflammation chronique, par exemple, la protectrice
qu’une inflammation est en cours quelque part dans votre peut se métamorphoser en tueuse.
corps.
Une gardienne à surveiller
La protéine aux deux visages Le contrôle du taux de CRP devrait donc figurer dans
Mais cette protéine sentinelle, toujours en première le haut de la liste des petits gestes qui peuvent nous sauver
ligne lorsqu’il s’agit de lutter contre une invasion virale, a la vie. En effet, une simple prise de sang suffit à vérifier
aussi un deuxième visage, plus sombre : quand le bon Dr notre concentration de CRP dans le sang et à déterminer
Jekyll s’applique à combattre nos infections, le cruel Mr si notre situation est alarmante.
Hyde s’attaque à notre cœur. En fait, comme souvent, tout Selon une publication parue dans The New England
est question de mesure : bénéfique quand elle est produite Journal of Medicine, la quantité de protéines C-réactives
ponctuellement pour faire face à un agresseur, la CRP dans le sang devrait, en temps normal, être inférieure à
peut avoir des effets désastreux si ses taux restent élevés 1 mg/l. Le risque de maladie cardiovasculaire est consi-
durablement. déré comme moyen lorsqu’il est situé entre 1 et 3 mg/l,
De nombreux essais cliniques ont montré qu’une
concentration élevée de cette protéine était liée à un risque
Des tests toujours plus précis
La CRP Ultrasensible, ou hs-CRP, vient d’être validée par
Prudence avec les neuroleptiques ! les cardiologues. Il s’agit d’un marqueur additionnel qui
En 2015, une équipe allemande a mesuré les effets sur la CRP s'utilise pour la détection d'individus ayant un risque éle-
de trois neuroleptiques, des médicaments utilisés contre cer- vé de maladies cardiovasculaires. Sa valeur permet de
tains troubles psychiatriques : la clozapine, la quétiapine et la pronostiquer les syndromes coronaires aigus. Elle permet
rispéridone. En analysant le taux de cette protéine chez plus donc de mieux orienter la thérapie lors de prévention pri-
d’une centaine de patients traités aux neuroleptiques, ils ont maire. Chez les patients avec une maladie coronaire stable
constaté une élévation moyenne de la concentration de 48 ou des syndromes coronaires aigus, la hs-CRP peut être
% pour la clozapine, de 24,2 % pour le rispéridone et de 11,9 utile pour estimer le risque d'incidents récurrents (infarctus
% pour la quétiapine. Une surveillance de la CRP est donc du myocarde, resténose après la pose de stent, ou même
recommandée si vous suivez l’un de ces traitements2. la mort).

1. J K Pai., T Pischon, J Ma, J E Manson, S E Hankinson, K Joshipura, G C Curhan, N Rifai, C C Cannuscio, M J Stampfer, and E B Rimm, Inflammatory Markers and the Risk of Coronary Heart Disease in Men and
Women, N Engl J Med 2004; 351:2599-2610, December 16, 2004. / 2. Gudrun Hefner, Mohamed E E Shams, Stefan Unterecker, Tanja Falter, Christoph Hiemke, Inflammation and psychotropic drugs: the relationship
between C-reactive protein and antipsychotic drug levels, Psychopharmacology (Berl). 2015 Jun 3. / 3. S Verma, C-H Wang, S-H Li, A S Dumont, P W M Fedak, M V Badiwala, B Dhillon, R D Weisel, R-K Li, D A G
Mickle and D J Stewart, A Self-Fulfilling Prophecy. C-Reactive Protein Attenuates Nitric Oxide Production and Inhibits Angiogenesis, CirculationAugust 20, 2002, Volume 106, Issue 8.
ACTU 7

et comme élevé au delà de 3 mg/l. Les experts conseillent Plus généralement, tout ce qui favorise l’inflamma-
cependant d’effectuer 2 tests à 2 semaines d’intervalle, tion est susceptible d’augmenter les concentrations et
car le taux de CRP dans le sang est très variable. À noter donc les risques de maladies cardiovasculaires : stress,
encore qu’une concentration supérieure à 10 mg/l est le tabac, viande, friture, sucreries, graisses saturées…
signe d’une sérieuse infection, traumatisme ou maladie À l’inverse, une diète privilégiant les produits anti-in-
chronique requérant des examens supplémentaires4. flammatoires (fruits, légumes, oméga-3…), une pra-
tique régulière de sport et un sommeil suffisant rédui-
Empêcher les CRP de proliférer : ront ces risques.
2 aliments incontournables
La bonne nouvelle, c’est que votre taux de CRP peut
être régulé par le biais de votre alimentation et de votre 3 compléments alimentaires en cas
mode de vie. Deux aliments se sont d’ailleurs particu- d’excès de CRP
lièrement distingués auprès de la communauté scienti-
La vitamine D : Prendre de la vitamine D permet de di-
fique : le miel et l’ail.
minuer le taux de CRP dans le sang, comme l’ont attesté
Plusieurs essais cliniques ont démontré que le miel de nombreuses études8-9-10. Il est conseillé de consommer
pouvait être un précieux allié pour les personnes dont 800 UI/jour.
la production de protéines C-réactives était excessive5-6. La vitamine C : plusieurs publications mettent également
Publiée dans The Scientific World Journal, une étude en avant les bienfaits de la vitamine C chez les personnes
portant sur 55 patients a montré que la consommation obèses ou diabétiques pour réduire des niveaux souvent
quotidienne de 70 g de miel pendant 30 jours diminuait trop élevés de CRP et d’autres marqueurs inflamma-
toires11-12. Il est recommandé de prendre 250 mg/jour, ré-
la CRP de 3,3 % ainsi que d’autres facteurs de risques de
partis sur l’ensemble journée.
maladies cardiovasculaires. Le magnésium : une méta-analyse menée par trois
En 2012, d’autres recherches ont montré qu’un extrait chercheurs, incluant les données de 32 918 personnes,
d’ail couplé à de la coenzyme Q10 diminuait également a conclu qu’un régime riche en magnésium était associé
le taux de CRP dans le sang7. 24 participants recevaient à une concentration plus basse de CRP13. Il vaut mieux
un mélange d’ail et de coenzyme Q10 tous les jours du- commencer par 1 sachet de 300 mg/3 fois par jour durant
rant 1 an tandis que 26 autres suivaient un traitement 3 mois, puis diminuer progressivement la dose.
placebo. Les résultats montrent que le premier groupe
avait un niveau de CRP significativement plus bas que
le groupe témoin. L'équipe Combris

News Calcium : ne commettez pas cette erreur !


Vous savez qu’une consommation de végétaux riches en révélé que dans le premier groupe, le calcium s'accumu-
calcium (épinards, brocolis, haricots verts, chou vert…) per- lait dans les reins et accélérait la formation des calculs. Il
met de diminuer le risque de calculs rénaux, et vous êtes est probable que, contrairement aux légumes, les com-
tentés de prendre une supplémentation en calcium, dans pléments alimentaires apportent des quantités excessives
l’espoir de réduire encore davantage les risques. Grave de calcium. Pour ne pas risquer d’aggraver l’état des reins,
erreur ! Des spécialistes en néphrologie du Clinic Lerner les pilules de calcium devraient donc être réservées aux
College of Medicine de Cleveland ont voulu tester les effets personnes souffrant d’une déficience reconnue, le métal se
d’une telle supplémentation et leurs conclusions invitent à trouvant déjà en suffisance dans les légumes verts. Bonne
la prudence. Pour cela, ils ont réparti 2061 patients en trois nouvelle, l’étude a aussi montré que la vitamine D diminuait
groupes. Le premier recevait une supplémentation en cal- le dépôt tout en améliorant la fixation du calcium alimen-
cium, le second une supplémentation en vitamine D, et le taire dans l'organisme. Elle semble donc être une bonne
dernier un placebo. Contre toute attente, les analyses ont solution pour choyer ses reins sans danger (800 UI par jour)*.

*Calcium Supplements May Increase the Risk of Kidney Stone Recurrence. American Society of Nephrology, Kidney Week 2015 November.

4. J K Pai., T Pischon, J Ma, J E Manson, S E Hankinson, K Joshipura, G C Curhan, N Rifai, C C Cannuscio, M J Stampfer, and E B Rimm, Inflammatory Markers and the Risk of Coronary Heart Disease in Men and
Women, N Engl J Med 2004; 351:2599-2610, December 16, 2004. / 5. Al-Waili NS, Natural honey lowers plasma glucose, C-reactive protein, homocysteine, and blood lipids in healthy, diabetic, and hyperlipidemic subjects:
comparison with dextrose and sucrose, J Med Food. 2004 Spring;7(1):100-7. / 6. Yaghoobi N, Al-Waili N, Ghayour-Mobarhan M, Parizadeh SM, Abasalti Z, Yaghoobi Z, Yaghoobi F, Esmaeili H, Kazemi-Bajestani SM,
Aghasizadeh R, Saloom KY, Ferns GA, Natural honey and cardiovascular risk factors; effects on blood glucose, cholesterol, triacylglycerole, CRP, and body weight compared with sucrose, ScientificWorldJournal. 2008
Apr 20;8:463-9. / 7. I Zeb, N Ahmadi, K Nasir, J Kadakia, V N Larijani, F Flores, D Li and M J Budoff, Aged garlic extract and coenzyme Q10 have favorable effect on inflammatory markers and coronary atherosclerosis
progression: A randomized clinical trial, J Cardiovasc Dis Res. 2012 Jul-Sep; 3(3): 185–190. / 8. W-L Jiang, H-B Gu, Y-F Zhang, Q-Q Xia, J Qi, J-C Chen, Vitamin D Supplementation in the Treatment of Chronic Heart
Failure: A Meta-analysis of Randomized Controlled Trials, Clin Cardiol. 2015 Sep 28. Epub 2015 Sep 28. /9. R Razzaghi, H Pourbagheri, M Momen-Heravi, F Bahmani, J Shadi, Z Soleimani, Z Asemi, The effects of vitamin
D supplementation on wound healing and metabolic status in patients with diabetic foot ulcer: A randomized, double-blind, placebo-controlled trial, J Diabetes Complications. 2016 Jun 23. / 10. A Kruit, Pi Zanen, The
association between vitamin D and C-reactive protein levels in patients with inflammatory and non-inflammatory diseases, Clin Biochem. 2016 Jan 8. / 11. M S Ellulu, A Rahmat, I Patimah, H Khaza'ai, Y Abed, Effect of
vitamin C on inflammation and metabolic markers in hypertensive and/or diabetic obese adults: a randomized controlled trial, Drug Des Devel Ther. 2015 ;9:3405-12. / 12. D Pancorbo, C Vazquez, M A Fletcher, Vitamin
C-lipid metabolites: uptake and retention and effect on plasma C-reactive protein and oxidized LDL levels in healthy volunteers, Med Sci Monit. 2008 Nov;14(11):CR547-51. /13. D T Dibaba, P Xun, K He, Dietary
magnesium intake is inversely associated with serum C-reactive protein levels: meta-analysis and systematic review, Eur J Clin Nutr. 2014 Apr ;68(4):510-6.
8 EN BREF

News La canneberge, gardienne de votre vessie


Des chercheurs ont découvert une solution efficace et patientes. Celles-ci ont reçu soit un placebo, soit 2
naturelle pour éviter aux porteuses de sonde vésicale capsules de canneberge 2 fois par jour pendant les
d’attraper des infections urinaires. Car la sonde n’a 6 semaines après l’intervention. Les résultats, parus
pas que des avantages : parfois indispensable pour dans American Journal of Obstetrics & Gynecology,
évacuer les urines, ce fin tuyau est aussi utilisé par
montrent que le traitement à base de canneberge
les bactéries comme une échelle pour escaladwer
réduit de moitié le risque de développer une infection
l’urètre et le contaminer. On estime qu’entre 10 et 64
urinaire après une opération gynécologique bénigne
% des femmes auraient contracté une infection des
nécessitant un sondage vésical. Il semblerait que
voies urinaires suite à la pose d’une sonde vésicale.
Mais les scientifiques ont trouvé en la canneberge le jus de canneberge contienne une substance, la
un précieux défenseur qui repousse cette invasion proanthocyanide, qui empêche les bactéries de
bactérienne. Pour évaluer l’efficacité de ce fruit, ils s’agripper aux parois de l’urètre, stoppant ainsi leur
ont réalisé une étude en double-aveugle sur 160 ascension et leur propagation dans le canal1.

1. Foxman B, Cronenwett AE, Spino C, Berger MB, Morgan DM. Cranberry juice capsules and urinary tract infection after surgery: results of a randomized trial. Am J Obstet Gynecol.
2015 Apr 13.

La tisane du renouveau printanier

Pas facile de recharger ses batteries après un hiver froid et éprouvant ; les maladies hivernales ont
parfois eu raison de notre bonne volonté. Mais cette tisane redonnera du tonus à vos glandes sur-
rénales et vous apportera toute l’énergie nécessaire pour réussir votre entrée dans le printemps.

Le romarin (Rosmarinus officinalis), en plus de ses vertus pour la


• Mélangez 30 g de chacune de ces
digestion, réveille et stimule le foie. Il tonifie également le cœur et
plantes : romarin (sommité fleurie),
la mémoire tout en procurant un effet antiseptique, notamment sur
lapacho (écorce), rhodiole (racine)
et sarriette (sommité fleurie). l’appareil respiratoire.
Le lapacho (Tabebuia impetiginosa) fortifie le système immunitaire,
• Dans un bol d’eau froide, déposez
en particulier en cas d’infections virales, bactériennes ou fongiques.
une cuillerée à soupe du mélange.
Il régule aussi la flore intestinale grâce à ses nombreux antioxydants.

Crédits photos : © Phil McDonald / molekuul_be / Shutterstock.com


• Faites chauffer doucement la prépa-
La rhodiole* (Rhodiola rosea) permet d’équilibrer le système
ration jusqu’au frémissement.
nerveux, de renforcer l’immunité et de soutenir l’activité des glandes
• Coupez le feu, puis couvrez pen- surrénales.
dant 6 à 8 minutes.
La sarriette (Satureja montana) est une plante stimulante, tonique
• Filtrez, puis buvez une première et un excellent anti-infectieux. Elle participe notamment au bon
tasse avant le petit-déjeuner et fonctionnement glandes surrénales.
une deuxième avant le déjeuner.
Continuez cette cure quotidienne
durant un mois ou jusqu’à l’équinoxe
de printemps.
Les ingrédients en détail *La rhodiole est contre-indiquée si vous souffrez de troubles bipolaires ou suivez un traitement antidépresseur.

Révélations Santé & Bien-être n° 6 - Mars 2017 Mise en garde : Les conseils et informations donnés ici par les auteurs ne remplacent
Directeur de la publication : Gabriel Combris pas une consultation chez un médecin ou autre praticien de santé. En cas d'élément
Adresse : SNI Éditions - Am Bach 3, 6072 Sachseln – Suisse manquant (problème de santé, grossesse, etc) ils peuvent ne plus être valables.

Si vous souhaitez réagir à un article ou à sujet traité dans ce numéro, n’hésitez pas à nous contacter :
http://contact.pure-sante.info/contactez-nous/reactionsujet