Vous êtes sur la page 1sur 13

Réalisé par :

Encadré par

Sommaire
1
I. Introduction :

II. Travail bibliographique :

1. Définition
2. Appareillage

III. Mode opératoire :

1. Mesure de la masse volumique apparente du grave


2. La densité apparente d’une fine
3. Les masses volumiques réelles et absolues
a) Masses volumiques réelle et absolue d’un grave
b) La mesure de la densité réelle de sable

IV. Conclusion :

I. Introduction :

2
Le granulat est un fragment de roche, d'une taille inférieure
à 125 mm, destiné à entrer dans la composition des matériaux pour
la fabrication d'ouvrages de travaux publics, de génie civil et de
bâtiment.

En vue d’obtenir les résistances souhaitées Le domaine


génie civil impose alors une étude sur les différents types des
granulats (grave, sable et fine).

Généralement la formulation des bétons et mortier estimé en feuille


de calcul pour obtenir la dose de granulats est en masse or dans le
terrain c’est le calcule en volume qui prime.

C’est dans cette perspective que s’insère notre travail qui consiste à
trouver le pont qui relie masse et volume .On distingue alors
différentes masses volumiques : apparentes, réelles et absolues.

Le but donc de ce TP est de savoir les différentes méthodes de


mesure de ces dernières.

II. Travail bibliographique :

Définitions :

3
La masse volumique C’est la masse par unité de
apparente volume du matériau pris en
tas, comprenant à la fois des
vides perméables et
imperméables de la particule
ainsi que les vides entre
particules.
La masse volumique absolue C’est la masse par unité de
volume de la matière qui
constitue le granulat, sans
tenir compte des vides
pouvant exister dans ou
entre des grains.
La masse volumique réelle C’est la masse par unité de
volume du matériau
(granulat– sable) sans tenir
compte des vides présent
dans ou entre les grains.

Ci-dessous un schéma des différents volumes qu’on peut rencontrer dans un gravier
(granulats ou sables) :

4
III. Appareillage :

Récipient normalisé.
Une balance de précision relative 0,1%.
une règle métallique.
Un comparateur.
Sable – gravier.
Eau, règle, récipient cylindrique, Etuve, spatule,
tamis.
Une éprouvette graduée pour ajouter l’eau
L’ensemble mobile (cylindre + piston).
Pycnomètre

5
1. Mesure de la masse volumique apparente du grave

a. Protocole expérimental :

Pour la mesure de densité apparente d’un grave, on verse le gravier (G1 ou G2) dans le
récipient normalisé. A l’aide d’une règle on arase la surface .Ensuite on pèse le contenu.

Pour s’approcher au maximum du résultat de la masse volumique apparente on répète cette


opération 3 fois, pour enfin prendre la moyenne des grandeurs obtenues.

b. Résultats :

Ci-dessous les résultats obtenues pour les granulats G1 et les granulats G2

type de Masse 1 (kg) Masse 2(kg) Masse 3 (kg) moyennes des ϱ apparente
Granulats masses (kg) (kg/m3)

G1 7.418 7.069 7.244 7.24 1448.73

G2 7.307 7.157 7.223 7.229 1445.8

2. La densité apparente d’une fine (Ciment) :

a. Protocole expérimental :

6
On prend 3 échantillons de ciment de masse égale 10g.Après avoir préparé l’ensemble
(cylindre + piston) sur une surface plane et s’être assuré que le comparateur est à zéro ,on
introduit le ciment dans le cylindre, ensuite on amène le piston au contact des fines, puis
on remonte l’ensemble mobile à une hauteur h = 10cm et on le laisse tomber sur sa base ,
après avoir fait remonter et retomber le mobile 100 fois on lit sur le comparateur la
hauteur h des fines compactées à 0,1 MM.
Enfin on extrait le ciment et on pèse la masse M des fines compactées contenues dans le
cylindre.

b. Résultats :
Ci-dessous le tableau récapitulatif de tous les résultats

Echantillons hauteur h1(mm) hateur h1 hauteur H2 m1(g) m2 Masse ϱ(apparentes)kg/m3


moyenne h2(mm) moy (g) moyennes
H1 (mm) (g)

1.00 10.00 10.33 7.00 7.67 10.00 9.99 10.00 1971.467892


2.00 10.00 8.00 10.00 10.00
3.00 11.00 8.00 10.00 10.00

Avec :

h1 hauteur avant compactage


h2 hauteur après compactage
7
m1 masse de la prise
m2 masse après compactage
et V= π r²*hmoy

3. Les masses volumiques réelles et absolues :

1. Masses volumiques réelle et absolue d’un grave :

a. Protocole expérimental :

Choix et pesé de granulats


G1 et G2

Placer la prise d’essai dans le


panier en treillis

Secouer le panier contenant


les granulats et le peser
dans l’eau

Sortir le panier et sécher les


granulats manuellement par

8
chiffon sec

Sécher les granulats à l’aide


de l’étuve

b. Résultats :

Ci-dessous le tableau récapitulatif pour la mesure des masses réelles et absolues de G1 :

Granulats G1 ESSAI 1 ESSAI2 ESSAI3 Moyenne des grandeurs


mesurées
M1(kg) 7.50 7.15 7.32 7.32
M2(kg) 5.28 5.26 5.26 5.27
M3(kg) 0.78 0.78 0.78 0.78
M4(kg) 7.42 7.07 7.24 7.24
ϱ réelles(kg/m3) 2551.78
ϱ absolus(kg/m3) 2625.47

Volume du récipient =5l

Ci-dessous le tableau récapitulatif pour la mesure des masses réelles et absolues de G1 :

G2 ESSAI 1 ESSAI 2 ESSAI 3 Moyenne des grandeurs


mesurées
M1(kg) 7.38 7.24 7.31 7.31
M2(kg) 5.11 5.26 5.22 5.20
M3(kg) 0.78 0.78 0.78 0.78
M4(kg) 7.31 7.16 7.22 7.23
ϱ réelles(kg/m3) 2495.63
ϱ absolus(kg/m3) 2568.64

Avec :

𝑀1 : Masse des granulats dont l’aspect humide

9
𝑀2 : Masse de l’échantillon immergé dans l’eau

𝑀3: Masse du panier immergé dans l’eau

𝑀4: Masse du granulat après séchage

V Volume du récipient =5l

2. La mesure de la densité réelle de sable :

Pour la mesure de densités réelle et absolue d’un sable on suit la méthode au pycnomètre
suivante :

Tout d’abord on pèse le pycnomètre plein d’eau ce qui donne la Masse M1:

 On lave une prise d’essai de sable de masse 100 g qu’ on immerge


dans le pycnomètre rempli d’eau à (22 ± 3) °C. ;pour éliminer l'air occlus ,on oscille
le pycnomètre en ajustant le niveau d’eau au repère gravé et on pèse le tout ce qui
donne
M2

10
 On retire la prise d’essai et on l’etale au fond du plateau pour obtenir une couche régulière
puis on l’expose à un faible courant d'air chaud jusqu'à ce qu'on ne puisse plus voir de trace
d'humidité en surface et que les grains n'adhèrent plus les uns aux autres. Ainsi, on pèse la
prise d’essai séchée en surface .
On obtient donc M3

 On sèche la prise d’essai dans une étuve ventilée à une température de (110 ± 5) °C jusqu'à
masse constante.
La mesure de masse du sable donne M4 :

Ci-dessous le récapitulatif des résultats :

Masse M1 Masse M2 Masse M3 Masse M4


1.14 1.517 0.869 0.981

Grace aux formules suivantes :

11
Masse volumique absolue ρa = ρw x M4 / [M4 – (M2 – M1)]

Masse volumique réelle ρr = ρw x M4 / [M3 – (M2 – M1)]

Avec :ρw masse volumique de l’eau.

On obtient finalement :

ϱ absolue ϱ réelle
(kg/m3) (kg/m3)

2945.95 1993.90

IV. Conclusion :

En somme, la taille de granulat nous exige un protocole bien

déterminé pour atteindre sa masse volumique que ce soit réelle, absolue ou

juste apparente. Durant ce TP les masses volumiques réelles et absolues sont

obtenues pour le gravier G1 et G2 par pesée hydrostatique quant au sable

c’est grâce au pycnomètre et enfin par la méthode de Rigden pour le ciment.

L’obtention de ces résultats est d’une utilité notable dans le domaine

de génie civil dans le BTP (pour formuler le béton) comme dans les travaux

publics concernant le terrassement et le transport de matériau de construction.

12
13