Vous êtes sur la page 1sur 25

Comptabilité Approfondie

Etudes de cas : Immobilisations


corporelles
PLAN
Etude de cas 0 : Rappel

I. Evaluation à l'entrée de l'entreprise

a) La valeur d'entrée des biens acquis


b) Comptabilisation
c) Acquisition d’une immobilisation par crédit
d) Acquisition d’une immobilisation bénéficiant d’une subvention
d’investissement

II. Evaluation postérieure à la date d’entrée: Les amortissements

III. Sortie des immobilisations corporelles

Etude de cas 1 : Acquisition par subventions d’investissement

Etude de cas 2 : Amortissement : Approche par composants

Etude de cas 3 : Acquisition financée par un emprunt bancaire

Etude de cas 4 : Immobilisations acquises en devises

Etude de cas 5 : Traitement des amortissements


Etude cas : 0
Rappel sur Les immobilisations
corporelles
I. Généralités:

Les immobilisations corporelles, par opposition aux éléments incorporels, représentent l'ensemble
des biens qui ont une consistance physique, et sur lesquels s'exerce un droit de propriété propre et
absolu.
A la différence de la position exprimée par l'IASC dans sa norme n° 7, cette définition exclut les biens
utilisés en location que cet institut inclut, sous certaines conditions, parmi les immobilisations.
Et pour une définition plus large, on peut qu’ « Une immobilisation corporelle est un actif physique
détenu, soit pour être utilisé dans la production ou la fourniture de biens ou de services, soit pour
être loué à des tiers, soit à des fins de gestion interne et dont l’entité attend qu’il soit utilisé au-delà
de l’exercice en cours. Elle peut être évaluée au coût d’acquisition ou au coût de production ».
Ainsi, la classification des immobilisations selon le PCM :
231. Terrains
232. Constructions
233. Installations techniques, matériel et outillage
234. Matériel de transport
235. Mobilier matériel de bureau et aménagements divers
238. Autres immobilisations corporelles
239. Immobilisations corporelles en cours.

II. Evaluation à l'entrée de l'entreprise

A leur date d'entrée dans le patrimoine de l'entreprise, les biens acquis à titre onéreux sont
enregistrés à leur coût d'acquisition, les biens acquis à titre gratuit à leur valeur vénale et les biens
produits à leur coût de production.
a)La valeur d'entrée des biens acquis

Coût d’acquisition = prix d’achat + frais accessoires

 Prix d’achat: il s’agit du prix d’achat net de toute réduction de caractère commercial
diminué de la TVA récupérable
 Frais accessoires à inclure obligatoirement dans le coût d’acquisition:
* Les droits de douane pour les biens importés;
* La TVA et les taxes non récupérées par l’entreprise;
* Les frais de transport, d’installation et de montage nécessaires à la mise en service du
bien.
 Frais accessoires non compris dans le coût d’acquisition:
* Droit de mutation,
* Honoraires ou commissions,
* Frais d’actes
La comptabilisation:


23xx compte d’immobilisation concerné X
51xx/xxxx Compte de trésorerie ou de dettes X

b)La valeur d'entrée des biens produits par l'entreprise


Le coût de production englobe:
- Le coût des matières consommées ;
- Les charges directes de production: en particulier la main d’œuvre et charges sociales, ainsi
que les charges opérationnelles ou de structure directement liées à la réalisation du bien
(amortissement du matériel utilisé par exemple);
- Les charges indirectes de production.
En sont exclus, en principe:
- Les charges financières.
- Les frais de recherche et de développement.
- Les charges d’administration générale.
- La quote-part des charges correspondant à la sous activité.

Comptabilisation:
* à la date d’achèvement, en cours de l’exercice, de l’immobilisation produite par l’entreprise
pour elle-même, on passe l’écriture suivante:

23xx Compte d’immobilisation concerné X
Immo. Prod. Par l'Entr. pour elle-
714x même X

• Si à la clôture de l’exercice l’immobilisation n’est pas terminée:



239x Immobilisations corporelles en cours X
Immo. Prod. Par l'Entr. pour elle-
714x même X

c) Évaluation des immobilisations corporelles reçues à titre gratuit.


L'évaluation se fait à la valeur vénale, autrement dit au prix présumé qu'accepterait d'en donner un
acquéreur éventuel.

d) Acquisition d’une immobilisation par crédit –bail:


Le contrat de crédit –bail constitue une opération de location assortie d’une promesse de vente du
bien au locataire à l’expiration de la période de location. Le traitement comptable pour les
immobilisations obtenues par crédit-bail, est le suivant:
 D’abord, ces immobilisations ne sont pas enregistrées dans l’actif du bilan;
 Seulement les montants des redevances (loyers périodiques) payées qui sont
comptabilisés.
À l’issue de la période de location:
 Si le locataire ne lève pas l’option d’achat, aucune opération n’est à enregistrer en
dehors du remboursement de l’éventuel dépôt de garantie;
 Si l’option est levée, c’est une acquisition d’immobilisation pour l’entreprise; la valeur
d’entrée de l’immobilisation est égale au montant versé à la société de crédit-bail.
 L’amortissement à pratiquer par la suite sera linéaire (matériel d’occasion)
e) Acquisition d’une immobilisation bénéficiant d’une subvention d’investissement:
 Ces Immobilisations sont à enregistrer à leur coût d'acquisition (ou à leur coût de production)
 Sans déductions de la subvention (portée au passif du bilan dans la rubrique " capitaux propres
assimilés ").

Comptabilisation:
Des écritures comptables sont générées suite aux actions suivantes:
 A la date de notification de la subvention

34511 Subventions d’investissement à recevoir X


1311 Subventions d’investissement reçues X

 A la réception du montant de la subvention (déblocage des fonds)

5141 Banque X
Subventions d’investissement à
34511 recevoir X

 A la reprise de la subvention: à l’inventaire

1319 Subventions d’investissements au CPC (montant d’amt)


Reprise sur subvention
7577 d’investissement (montant d’amt)

III- Evaluation postérieure à la date d’entrée: Les amortissements

L'amortissement est la constatation comptable de l'amoindrissement de valeur continu et irréversible


du potentiel des immobilisations corporelles qui se déprécient avec le temps. Cet amoindrissement
peut avoir toutes sortes de causes, y compris l'usure physique, le changement technologique, la
politique suivie de renouvellement systématique après un certain temps ou après une certaine
capacité d'utilisation, etc....
Le CGNC a ainsi prévu, pour les entreprises, trois méthodes différentes d'amortissement :
- linéaire,
- dégressive,
- ou (exceptionnellement) progressive: utilisée lorsque la valeur actuelle de l'immobilisation
(valeur du marché) est manifestement plus faible et si la dépréciation est définitive.

IV- Sortie des immobilisations corporelles

Titre 3 du CGNC :
« Les immobilisations sorties de l'actif, soit par cession soit par disparition ou destruction, cessent de
figurer aux comptes d'immobilisations. Les comptes d'amortissements et de provisions de toutes
natures correspondant à ces immobilisations sont simultanément retirés de leurs comptes
respectifs ».

Comptabilisation:
Pour la comptabilisation de la cession, elle suit les étapes suivantes:
1. Constatation de l'amortissement sur la fraction du temps couru depuis la dernière
clôture jusqu'à la date de la sortie.
2. Détermination de la valeur nette d'amortissement de l'élément sorti.
3. Constatation de la sortie de l'élément.
4. Enregistrement de la valeur de cession

Etude de cas n°1 :


Acquisition par subventions d’investissement :

Enoncé :
La société anonyme de décolletage (SAD), dont l’exercice comptable coïncide avec l’année civile, a
perçu deux subventions du ministère de l’industrie en vue de financer partiellement un projet
d’investissement :
- une subvention de 500 000 Dh destinée à financer l’achat d’un matériel industriel d’une
valeur hors taxes de 1 000 000 Dh, amorti en mode dégressif sur 5 ans (taux : 40%) date
d’achat du matériel : 1er juillet N, TVA au taux normal
- une subvention de 100 000 Dh afin de financer l’acquisition d’un terrain à bâtir d’une valeur
de 400 000 Dh, date d’achat : 1er août N (absence de cause d’inaliénabilité, pas
d’assujettissement à la TVA).
La décision d’octroi de la subvention a été annoncée à l’entreprise par courrier en date du 5 mai N, les
subventions ont été perçues par virement bancaire le 10 octobre N.

Travail à faire :
1. présenter le tableau d’amortissement du matériel industriel
2. présenter les modalités applicables en matière de rapport comptable au résultat de ces
subventions
3. les dirigeants de la SAD retenant les modalités entraînant le minimum de distorsions entre
comptabilité et fiscalité, présenter l’ensemble des écritures à enregistrer en N et en N+4
Solution
1. Tableau d’amortissement du matériel industriel
Mode dégressif – Taux 40 %

Valeur résiduelle à Valeur résiduelle à la


Exercices Annuité d’amortissement
l’ouverture clôture
N 1 000 000 200 000 800 000
N+1 800 000 320 000 480 000
N+2 480 000 192 000 288 000
N+3 288 000 144 000 144 000
N+4 144 000 144 000 0
2. Modalités de l’échelonnement comptable des subventions

Matériel industriel
Modalité n°1 : rapport au résultat au même rythme que l’amortissement pratiqué (à retenir).
Modalité n°2 : rapport au résultat à concurrence des amortissements pratiqués.

Exercices Modalité n° 1 Modalité n° 2


N 100 000 200 000
N+1 160 000 300 000
N+2 96 000
N+3 72 000
N+4 72 000

500 000 500 000

Terrain à bâtir
Rapport au résultat, chaque année, d’une somme de 100 000 Dh / 10 = 10 000 Dh de l’exercice N
à l’exercice N+9 inclus.

3. Enregistrements comptables

Année N
5 mai N

34511 Subventions d'investissement à recevoir 600 000


1311 Subventions d'invest.reçues 600 000

réception de la décision d'octroi

1 juillet N

2332 Matériel et outillage 1 000 000


34551 Etat-TVA récupérable sur immobilisations 200 000
5141 Banques 1 200 000

acquisition du matériel

1 août N
231 Terrains 400 000
5141 Banques 400 000

acquisition du terrain

10 octobre N
5141 Banques 600 000
34511 Subventions d'invest. à recevoir 600 000

perception des subventions

31 décembre N

61933 DEA des installations tech, matériel et outillage 200 000


28332 Amort. du matériel et outillage 200 000

1000 000 Dh * 40% * 6/12


31 décembre N

1319 Subventions d'investissement inscrites au CPC 100 000


7577 Reprises sur sub d'invest de l'exercice 100 000

rapport au résultat de la subvention sur le matériel industriel

31 décembre N

1319 Subventions d'investissement inscrites au CPC 10 000


7577 Reprises sur sub d'invest de l'exercice 10 000

rapport au résultat de la subvention sur le terrain

Année N+4
31 décembre N+4

1319 Subventions d'investissement inscrites au CPC 72 000


7577 Reprises sur sub d'invest de l'exercice 72 000

rapport de la subvention sur le matériel

31 décembre N+4

1311 Subentions d'investissement reçues 500 000


1319 Subventions d'invest inscrites au CPC 500 000

pour solde
31 décembre N+4

1319 Subventions d'investissement inscrites au CPC 10 000


7577 Reprises sur sub d'invest de l'exercice 10 000

rapport de la subvention sur le terrain

31 décembre N+4

61933 DEA des installations tech, matériel et outillage 144 000


28332 Amort du matériel et outillage 144 000

tableau d'amortissement

Etude de cas n°2 :


Amortissement : Approche par composants :
- Qu’est ce qu’on entend par l’amortissement des composants ?
C’est le fait de procéder à l’amortissement des éléments destinés à être remplacés (composants).
Sont considérés comme des composants les éléments principaux d’une immobilisation corporelle qui
satisfont cumulativement aux deux conditions suivantes :
- Ils doivent avoir une durée réelle d’utilisation différente de celle de l’immobilisation à
laquelle ils se rattachent ;
- Ils doivent faire l’objet de remplacement au cours de la durée réelle d’utilisation de
l’immobilisation corporelle à laquelle ils se rattachent.

Par exemple : Un avion de ligne prévu pour durer 25 ans mais dont les moteurs et les sièges ne
durent que 5 ans.
La partie non décomposée de l’immobilisation est appelée structure.
Par exemple : Le moteur d’une machine, la chaufferie d’un bâtiment, etc.
Dans de tels cas, le coût d’entrée de l’ensemble est ventilé, dès l’origine et lors des remplacements,
entre les différents éléments. Un plan d’amortissement propre à chacun de ces éléments est établi.
La comptabilisation des composants s’effectue au sein du coût initial. La décomposition d’une
immobilisation en composants distincts ne change pas le coût global de l’immobilisation.

Enoncé :
L’entreprise SODATA achète un matériel le 01/01/N qui a un coût global de 200 000 DH (facture n°
114).
La durée de vie normale de cette immobilisation est de 10 ans avec un renouvellement de son
moteur au bout de 5 ans.
Le coût d’entrée du moteur est estimé à 50 000 DH. Cinq ans plus tard, un nouveau moteur est
remplacé pour le prix de 60 000 DH et sa durée d’utilisation sera également de 5 ans.

Travail à faire :
1. Construire le plan d’amortissement linéaire (avant les nouveaux règlements de la Comité de
la Réglementation de la Comptabilité).
2. Passer les écritures nécessaires.
3. Refaire le cas en retenant l’approche/ventilation par composants.

N.B. : * La TVA n’est pas tenue en compte.


* Le matériel ne sera plus utilisé à la fin des 10 ans. Il sera mis au rebut
*Abstraction de la valeur résiduelle.

Solution :
1.
01/01/N
2332 Matériel et outillage 200 000

1486 Fournisseurs d'immobilisations 200 000

Facture n° 114 (acquisition


d'immobilisation)

Plan d’amortissement linéaire :


Années Base amortissable Dotation d’amortissement
Année N 200 000 20 000
Année N+1 200 000 20 000
Année N+2 200 000 20 000
…. … …
Année N+9 200 000 20 000

2. Ecritures annuelles de dotation aux amortissements du matériel :


31/12/N

Dotations d’exploitation des


6193 immobilisations corporelles 20 000

Amort. des installations


2833 techniques, matériel et outillage 20 000

Annuité d’amortissement de l’année N

Au bout de 5 ans (année N+4), le moteur sera remplacé et considéré comme étant une charge :

31/12/N+4

6133 Entretien et réparations 60 000

4111 Fournisseurs 60 000

Facture n° 356 (remplacement du moteur)

Etalement des charges sur la période de 10 ans :

Années Amortissement Remplacement du Total


moteur
N 20 000 - 20 000
N+1 20 000 - 20 000
N+2 20 000 - 20 000
N+3 20 000 - 20 000
N+4 20 000 60 000 80 000
N+5 20 000 - 20 000
N+6 20 000 - 20 000
N+7 20 000 - 20 000
N+8 20 000 - 20 000
N+9 20 000 - 20 000

* Le matériel sera mis au rebut à la fin de l’année N+9. Ainsi, l’entreprise ne procèdera pas au
remplacement du moteur à la fin de la dixième année.

3. Application de l’approche par composants :

Le coût global de l’immobilisation comprend (à l’entrée):


 Le matériel (la structure proprement dite) dont le coût est égal à 150 000 DH ;
 Le moteur destiné à être remplacé et dont le coût est égal à 50 000 DH.
01/01/N

Matériel et outillage (structure :


2332 150 000 ; moteur : 50 000) 200 000

1486 Fournisseurs d'immobilisations 200 000

Facture n° 114 (acquisition


d'immobilisation)

Amortissement du matériel (structure) :

31/12/N

Dotations d’exploitation des


6193 immobilisations corporelles 15 000*

Amort. des installations


techniques, matériel et outillage
2833 (structure) 15 000

Annuité d’amortissement de l’année N

* 150 000 / 10 = 15 000 DH

Chaque année, une annuité d’amortissement de 15 000 DH est constatée de la fin de l’année N à la
fin de l’année N+9.
Amortissement du moteur :
31/12/N

Dotations d’exploitation des


6193 immobilisations corporelles 10 000*

Amort. des installations


techniques, matériel et outillage
2833 (moteur) 10 000

Annuité d’amortissement de l’année N


* 50 000 / 5 = 10 000 DH.

L’annuité d’amortissement du moteur est constatée à la fin de chaque année de la fin de N à la fin de
N+4 à une valeur de 10 000 DH.

A la fin de N+4, le moteur est remplacé par un autre (sortie de l’immobilisation complètement
amortie et remplacement) :
31/12/N+4

Dotations d’exploitation des


6193 immobilisations corporelles 10 000

Amort. des installations


techniques, matériel et outillage
2833 (moteur) 10 000

Annuité d’amortissement de l’année N+4

Amort. des installations


techniques, matériel et
2833 outillage (moteur) 50 000

2332 Matériel et outillage (moteur) 50 000

Sortie de l’immobilisation

2833 Matériel et outillage (moteur) 60 000

1486 Fournisseurs d’immobilisations 60 000

Facture n° 356 (Remplacement du moteur)


Puis on constate l’amortissement du moteur remplacé, annuellement, depuis la fin de l’année N+5 à
la fin de l’année N+9, soit une annuité de : 60 000 / 5 = 12 000 DH.

Années Amortissement Amortissement Total


(structure) (moteur)
N 15 000 10 000 25 000
N+1 15 000 10 000 25 000
N+2 15 000 10 000 25 000
N+3 15 000 10 000 25 000
N+4 15 000 10 000 25 000
N+5 15 000 12 000 27 000
N+6 15 000 12 000 27 000
N+7 15 000 12 000 27 000
N+8 15 000 12 000 27 000
N+9 15 000 12 000 27 000

Finalement, on remarque qu’en appliquant l’approche des composants et en considérant la moteur à


remplacer comme étant un élément d’immobilisation, les charges connaissent une évolution plus ou
moins régulière. Par contre, en considérant le moteur à remplacer comme étant une charge, on
remarque une certaine irrégularité au niveau des charges. Cela peut engendrer des conséquences
néfastes pour l’entreprise, les actionnaires, etc. Ainsi, l’approche par composants permet d’assurer
une certaine régularité des résultats d’où la possibilité de diminution du risque.

Etude de cas n°3 :


Acquisition financée par un emprunt bancaire :
Enoncé :
L’entreprise "LAFARGE" a commandé le 15/02/2004 la fabrication d'une machine
industrielle ayant pour une valeur de 10.000.000 MAD, la livraison devra s'effectuer le 1/02/2006.
En vue de financer le premier acompte pour cette acquisition, l'entreprise contracte le même
jour un emprunt de 4.000.000 MAD à amortir sur 5 ans avec un taux d'intérêt fixe de 10%. Il a été
convenu que l'entreprise versera par la suite au fournisseur d'immobilisation une avance de 1.400.000
MAD (HT) tous les 30/06, le reliquat devant être réglé à la livraison.
Par ailleurs, des travaux évalués à un coût total de 50.000 MAD ont été effectués par le
personnel pour permettre l'installation de cette machine, et des honoraires ont été réglés à un
ingénieur-conseil au titre de cette opération pour 80.000 MAD (HT).

L’entreprise a décidé que la machine sera céder dès que elle termine sa période
d’amortissement pour une valeur vénal de : 1.000.000 MAD.

Travail à faire :
1. Etablissement de la facture lors de la réception de l’immobilisation
2. Détermination de la valeur d’entré de l’immobilisation
3. Etablissement du tableau d’amortissement de l’emprunt et l’immobilisation.
4. Passation des écritures comptables nécessaires

Solution :

 Le 1/02/2007, l'entreprise reçoit la facture suivante :


 Matériel ………………………………………………………………… 10.000.000
 Acompte reçu ………………………………………………………….. 4.000.000
 Avances reçues (700.000 x 3) …………………………………………. 4.200.000
 Net à payer HT ………………………………………………………… 1.800.000
 TVA 20% ………………………………………………………………. 360.000
 Total à payer ……………………………………………………… 2.160.000

 Valeur d’entrée de l’immobilisation :


HT TVA TTC
* Valeur 10.000.000 2.000.000 12.000.000
* Charge d’installations 50.000 NEANT NEANT
TOTAL 10.050.000 2.000.000 12.000.000

 Tableau d’amortissement de l’immobilisation :


Cumul Valeur nette
Valeur d'origine Amortissement
Date Amortissement comptable

2007 10 050 000,00 MAD 1 842 500,00 MAD 1 842 500,00 MAD 8 207 500,00 MAD
2008 10 050 000,00 MAD 2 010 000,00 MAD 3 852 500,00 MAD 6 197 500,00 MAD

2009 10 050 000,00 MAD 2 010 000,00 MAD 5 862 500,00 MAD 4 187 500,00 MAD

2010 10 050 000,00 MAD 2 010 000,00 MAD 7 872 500,00 MAD 2 177 500,00 MAD

2011 10 050 000,00 MAD 2 010 000,00 MAD 9 882 500,00 MAD 167 500,00 MAD

2012 10 050 000,00 MAD 167 500,00 MAD 10 050 000,00 MAD 0,00 MAD

 Tableau d’amortissement de l’emprunt :


Capital Amortissement Intérêt Annuité Capital Restant dû
Date
15/02/2005 4 000 000 MAD 800 000 MAD 400 000 MAD 1 200 000 MAD 3 200 000 MAD

15/02/2006 3 200 000 MAD 800 000 MAD 320 000 MAD 1 120 000 MAD 2 400 000 MAD

15/02/2007 2 400 000 MAD 800 000 MAD 240 000 MAD 1 040 000 MAD 1 600 000 MAD

15/02/2008 1 600 000 MAD 800 000 MAD 160 000 MAD 960 000 MAD 800 000 MAD

15/02/2009 800 000 MAD 800 000 MAD 80 000 MAD 880 000 MAD 0,00 MAD

Réception de l’emprunt et paiement de l’acompte :

5141 Banque 4.000.000


1481 Emprunts auprès des établissements 4.000.000
de crédits

2397 Avances et acomptes versés sur commandes 4.000.000


d'immobilisations corporelles
34551 Etat – TVA récupérables sur immobilisations 800.000
5141 Banque 4.800.000

Paiement de la première avance au fournisseur :

2397 Avances et acomptes versés sur commandes 1.400.000


d'immobilisations corporelles
34551 Etat – TVA récupérables sur immobilisations 280.000
5141 Banque 1.680.000

Première annuité le 15/2/2005 :

1481 Emprunts auprès des établissements de 800.000


crédit
6311 Intérêts des emprunts et dettes 400.000
34552 Etat – TVA récupérable sur les charges 80.000
5141 Banque 1.280.000

Deuxième avance le 30/6/2005 :

2397 Avances et acomptes versés sur commandes 1.400.000


d'immobilisations corporelles
34551 Etat – TVA récupérable sur immobilisations 280.000
5141 Banque 1.680.000

Deuxième annuité le 15/2/2006 :

1481 Emprunts auprès des établissements de 800.000


crédit
6311 Intérêts des emprunts et dettes 400.000
34552 Etat – TVA récupérable sur les charges 80.000
5141 Banque 1.280.000

Troisième avance le 30/6/2005 :

2397 Avances et acomptes versés sur commandes 1.400.000


d'immobilisations corporelles
34551 Etat – TVA récupérable sur immobilisations 280.000
5141 Banque 1.680.000

Troisième annuité le 15/2/2007 :

1481 Emprunts auprès des établissements de 800.000


crédit
6311 Intérêts des emprunts et dettes 400.000
34552 Etat – TVA récupérable sur les charges 80.000
5141 Banque 1.280.000

Livraison et installation le 15/2/2007 :

2393 Immobilisation corporelles en cours des 8.200.000


installations, matériel et outillage
2397 Avances et acomptes versés sur 8.200.000
commandes d'immobilisations
corporelles

2393 Immobilisation corporelles en cours des 1.800.000


installations, matériel et outillage
34551 Etat – TVA récupérable sur les 360.000
immobilisations
1486 Fournisseurs d'immobilisations 2.160.000

61331 Entretien et Réparation des biens 50.000


immobiliers
5141 Banque 50.000

2393 Immobilisations corporelles en cours des 50.000


installations, matériel et outillage
7197 Transferts de charges d'exploitation 50.000

61365 Honoraires 80.000


34552 Etat – TVA récupérable sur les charges 16.000
5141 Banque 96.000

23321 Matériel 10.050.000


2393 Immobilisations corporelles en cours 10.050.000
des installations, matériel et outillage

Travaux d’inventaire au 31/12/2007 :

61933 D.E.A des installations techniques, matériels 1.842.500


et outillage
28332 Amortissements du matériel et outillage 1.842.500

Quatrième annuité le 15/2/2008 :

1481 Emprunts auprès des établissements de 800.000


crédit
6311 Intérêts des emprunts et dettes 400.000
34552 Etat – TVA récupérable sur les charges 80.000
5141 Banque 1.280.000

Travaux d’inventaire au 31/12/2008 :


61933 D.E.A des installations techniques, matériels 2.010.000
et outillage
28332 Amortissements du matériel et outillage 2.010.000

Cinquième annuité le 15/2/2009 :

1481 Emprunts auprès des établissements de 800.000


crédit
6311 Intérêts des emprunts et dettes 400.000
34552 Etat – TVA récupérable sur les charges 80.000
5141 Banque 1.280.000

Travaux d’inventaire au 31/12/2009 :

61933 D.E.A des installations techniques, matériels 2.010.000


et outillage
28332 Amortissements du matériel et outillage 2.010.000

Travaux d’inventaire au 31/12/2010 :

61933 D.E.A des installations techniques, matériels 2.010.000


et outillage
28332 Amortissements du matériel et outillage 2.010.000

Travaux d’inventaire au 31/12/2011 :

61933 D.E.A des installations techniques, matériels 2.010.000


et outillage
28332 Amortissements du matériel et outillage 2.010.000

Travaux d’inventaire au 31/12/2012 :

61933 D.E.A des installations techniques, matériels 167.500


et outillage
28332 Amortissements du matériel et outillage 167.500

A la date de cession du matériel :


5141 Banque 1.000.000

7512 P.C. des immobilisations corporelles 1.000.000

Travaux d’inventaire de l’année de cession :

28332 Amortissements du matériel et outillage 10.050.000

23321 Matériel 10.050.000

Etude de cas n°4 :


Immobilisations acquises en devises
Le coût de l’immobilisation est converti en monnaie nationale au cours du jour de l’opération.
Si la cours varie entre la date de l’opération et la date du paiement, la différence est constatée en pertes
ou en gains de change (comptes « 633 » ou « 733 »).
C’est lors de la sortie du bien de l’actif que l’on constatera la perte ou le bénéfice résultant
d’une variation du cours de la monnaie étrangère.

Enoncé :
L’entreprise GAMA S.A. a acheté un matériel informatique. Ce matériel est acquis en
Allemagne le 01/07/08 pour 60 000 € (cours : 11,04 DH).
Le règlement est effectué le 01/10/08 (cours : 11,12DH).
Le matériel est amorti en linéaire sur 5 ans.
Il est revendu au Maroc le 01/11/09 pour 50 000 DH (cours de € : 11,52 DH).

Travail à faire :
 Passer les écritures d’acquisition, d’amortissement et de
régularisation de la cession du matériel.

Solution :
01/07/08 :
Matériel et outillage : 60 000 x 11,04 = 662 400 DH
Dettes sur acquisition des immobilisations : 662 400 (1 + 20%) = 794 880 DH

01/10/08 :
Banque : 60 000 x 11,12 + 132 480 = 799 680 DH
Perte de change : 799 680 – 794 880 = 4 800 DH

01/11/09 :
VNA en € : 60 000 – (60 000x20%x 17/12) = 43 000 €
VNA au cours du jour de cession : 43 000 x 11,52 = 495 360 DH
VNA au cours du jour d’acquisition : 43 000 x 11,04 = 474 720 DH
Gain de change : 495 360 – 474 720 = 20640
01/07/2008
2332 Matériel et outillage 662 400
34551 Etat-TVA récupérable sur immob. 132 480
4481 Dettes sur acquisition d'immobilisation 794 880

(enregistrement au cours du jour: 60 000 x 11,04)


01/10/2008
Dettes sur acquisition
4481 d'immobilisations 794 880
6331 Perte de change 4 800
5141 Banque 799 680

(Paiement 60 000 x 11,12)


31/12/2008
61933 D.E.A des inst. tech. mat. et outillage 66 240
28332 Amortissement du materiel et outillage 66 240
(Dotation annuelle)
01/11/2009
61933 D.E.A des inst. tech. mat. et outillage 121 440
28332 Amortissement du matériel et outillage 121 440
(Dotation sur 11 mois)

28332 Amortissement du matériel et outillage 187 680
6513 V.N.A des immo. corp. cédées 495 360
(calculée au cours du jour de cession)
2332 Matériel et outillage 662 400
7331 Gains de change 20 640
(Le calcule de la VNA au cours du 11,52)

3481 Créances sur cessions d'immobilisations 50 000
PC des immobilisations
7513 corporelles 50 000

Etude de cas n°5 :


Traitement des amortissements

Enoncé :
On vous fournit l’extrait de balance (avant inventaire) au 31/12/2003 de l’entreprise
« SOCOCHA.S ».
Élément Soldes
Débiteur Créditeur
232 constitutions 770.000 ,00
233 Installation technique, 180.000,00
matériel et outillages
235 Mobilier, matériel de 24.000,00
bureau et aménagement divers
28832 Amortissement des 121.125,00
constructions
2833 Amortissement du 62.437,50
mobilier, matériels de bureau et
outillages.
2835 Amortissement du 7.682,50
mobilier, matériels de bureau et
aménagement divers

Vous disposez, en plus des informations suivantes :


Les constructions sont amorties sur 20ans selon le système linéaire, et elles sont acquises à la
date de création de l’entreprise.
Les installations techniques, matériels et outillages comprennent :
 une machine M1 acquise à la création au prix 93.600,00(TTC), amortie sur 8ans selon le système
linéaire.
 une machine M2 acquise au prix 42.000,00 (HT), amortie sur 5ans selon le système linéaire
également.
 une machine M3 acquise le 10/04/2008 au prix 56.000,00 (HT) avec des frais d’installation à
4.800,00 (TTC), amortie en dégressif sur 5ans.
 le mobilier, matériel de bureau et aménagement divers comprend les éléments suivants :
 une machine à écrire acquise le 05/10/2003 au prix de 14.280,00 (TTC).
 un mobilier de bureau acquise le 15/07/2006 au prix de 17.500,00(HT).
 un micro ordinateur acquis le 01/04/2008 au prix de 12.600,00 (HT).
Le mobilier, matériels de bureau et matériels informatiques amortis selon le procédé
amortissement linéaire.
Travail à faire :
1. déterminer la date de la création de l’entreprise.
2. rechercher la date d’acquisition de la machine M2.
3. calculer le taux d’amortissement du mobilier, matériels de bureau et aménagements
divers.
4. calculer et enregistrer les dotations de l’exercice 2008 pour l’ensemble des
immobilisations.
5. dresser le tableau d’amortissement de la machine M3.
6. présenter l’extrait de la balance (après inventaire) de ses immobilisations au
31/12/2008 ;
NB : Taux de TVA 20%.

Solution :
1. Date de création de l’entreprise :
On va utiliser les constructions, car elles sont acquises à la date de création : VO= 570.000 ;
 D’amortissement de la date de création au 31/12/2007est : 121.125,00.
Soit « d » la période allant de la date de création au 31/12/2002.
n=20ans Tx=100/20=5%.
Donc :  Amortissement= VO* t * d
121.121,00= 570.000,00 *5%* d
121.121,00=28.500,00* d
121.121,00/28.500,00= 4,25ans soit 4ans et 3mois.
Donc la date de création de l’entreprise est le 01/10/2003.

2. Date d’acquisition de la machine M2 :


les trois machines font partie des installations techniques, matériels et outillages dont :
la valeur d’origine (HT) =180.000,00
180.000,00 = V.O1(M1)(HT) + VO2(M2)+ VO(M 3)(HT)
=93.600,00/1,2 + 42.000,00+(56.000,00 + 4.800,00/1,2(a))
=78.000,00+42.000,00+ (56.000,00+4.800,00/1,2(a))
=180.000,00
NB(a): les frais d’installation (HT) doivent être ajoutés au prix d’achat de la machine M3.
la somme des amortissements au 31/12/2002 (31/12/2003 avant inventaire) est 62.437,50 :
Amort de M1 au 31/12/2007.
V.O = 93.600,00/1,2 = 78.000,00
n=8ans  taux= 100/8= 12,5%
Période d’amortissement : 01/10/200331/12/2006 c'est-à-dire 4ans et 3mois, soit 4,25ans.
Amort M1 = 78.000,00*12,5% *4,25 = 41.437,50.
 Amort M2 au 31/12/2007
V.O(HT) =42.000,00 : n=5ans  taux=100/5= 20%
Période d’amortissement doit « d » est :
Amort = 42.000,00 *20%*d
Amort M3 : M3 n’est pas concernée car elle vient d’être acquise en 2003, donc son 1ér
amortissement (globale) = Amort M1=  Amort M2
62.437,50 = 41.437,50 +(42.000,00 *20% *d)
21.000,00 (a)= 42.000,00*20% *d
21.000,00 /8.400 = 2,5 ans soit 2ans et 6mois.
Date d’acquisition est 31/06/2000 ou le 01/07/2000.
NB : Cette valeur à la somme des amortissements de M2.
3. le taux d’amortissement du mobilier, matériels de bureau et aménagement divers.
- le mobilier, matériels de bureau et aménagement divers présente une valeur d’origine global de
42.000,00 (HT) :
Mobilier à écrire = 11.900,00 (HT) (14.280,00/1,2)
Mobilier de bureau = 17.500,00(HT)
Micro ordinateur = 12.600,00 (HT)
Total =42.000,00

La somme des amortissements du mobilier, matériel de bureau et aménagement divers est 7.682,50
dont :
 Amort de la machine à écrire :
V.O (HT) = 11.900,00
Tx = ?
d1= 05/10/2003 31/12/2007 c'est-à-dire 4ans et 3mois soit 4,25ans.
 Amort= 11.900,00 *t*4,25
 Amort du mobilier de bureau V.O =17.500,00

Tx= ?
d2= 15/07/2001  31/12/2002 c'est-à-dire 1ans et 6mois soit 1,5ans.
 Amort 17.500,00
 Amort du micro ordinateur :
Néant (Acquise en 2003)
Donc :  Amort global =  Amort (Machine à écrire) +  Amort (Mob de bureau)
7.682,50 = (11.900,00 * 4,25*t) + (17.500,00 *t*1,5)
= 50.575,00 *t + 26.250,00*t
= t (50.575,00 + 26.250,00)
= t*76.825,00  taux= 7.682,50/76.825,00 = 0 ,1 soit 10%.
Donc une durée de vie 100/10=10ans.
4. Calcul des dotations (Dotation complète).
Dotation 2003= 570.000,00*5%= 28.500,00.
31/12/2008
61932 DEA des constructions 28.500,00
2832 Amort des constructions 28.500,00
Suivant inventaire
2003

Installation techniques, matériels et outillages :


M1 Dotation complète : V.O = 78.000,00 Tx = 100/8 = 12,5%
Dotation 2008 = 78.000,00 * 12,5% = 9.750,00 ;
M2 Dotation complète : V.O= 42.000,00 tx=100/5=20%.
M3 Amortissement dégressif ; date d’acquisition le 10/04/2003.
Donc on va calculer la 1ér dotation du 01/04/2008. (Soit 9mois).
V.O = 60.000,00 (HT) ; tx dégressif = 100/5*2= 40%.
Dotation 2008 = 60.000,00* 40%*9/12 =18.000,00.
 dotation = 36.150,00.
31/12/2008
DEA des installations
61933 tech, mat et out 36.150,00
Amort des inst tech, mat et
2833 out 36.150,00
Suivant inventaire
2003

Mobilier, matériel de bureau et aménagement divers :


Machine à écrire : Dotation complète
V.O(HT)= 11.900,00 ; t=100/10= 10%.
Dotation 2003 = 11.900,00*10% =1.190,00
Matériel de bureau : (dotation complète)
V.O (HT) = 17.500,00 ; t=10%
Dotation 2003= 17.500,00 * 10% =1.750,00
Micro ordinateur : 1ér dotation en 2003 ou 01/04/2008 31/12/2008 soit 9mois.
V.O (HT)= 12.600,00 ; t =10%
Dotation 2003 =12.600,00 *10% 9/12 = 945,00
 Amort ( Mob, mat de bureau et Amnég divers) = 1.190,00 + 1.750,00 + 945,00
=3.885,00
31/12/2008
DEA des mob, mat de bur,
61935 et AD 3.885,00
Amort des mob, mat de bur,
2835 et AD 3.885,00
Suivant inventaire 2003

5. Tableau d’amortissement dégressif de M3 :


V.O= 60.000,00 ; Tx Dég= (100/5)*2 = 40%

Année Base Tx Tx linéaire Dotation  Amortis VNA


d’amort dég V.O - A

2008(9mois) 60.000,00 40% 100/5=20% 60.000,00*40%*9/12 18.000,00 42.000,00


=18.000,00
2009 42.000,00 40% 100/4=25% 42.000,00*40%= 34.000,00 25.200,00
16.800,00
2010 25.200,00 40% 100/3=33% 25.200,00*40%= 44.000,00 15.120,00
10.800,00
2011 15.120,00 40% 100/2=50% 15.120,00*50%= 52.440 7.560,00
7.560,00
2012 7.560,00 40% 100/2=50% 7.560,00*100%= 60.000 00,00
7.560,00
6. L’extrait du bilan au 31/12/2008 (après inventaire) :
Aux éléments de la balance avant inventaire (voire énoncé), on doit ajouter les dotations 2008, aux
amortissements déjà enregistrés et on doit faire figurer les dotations de 2003 parmi les charges de
balance :
la balance sera donc :
Amortissement des installations des constructions = 121.12,00 + 28.500,00 =149.625,00
Amortissement des installations techniques, matériels et outillages = 62.437,50+ 36.150,00
= 98.587,50
Amortissement de mobiliers, matériels de bureau et aménagement divers= 7.682,50+ 3.888,00
= 11.567,50
Pour le poste 619 dotation d’exploitation =28.500, 00 + 36.885,00=68.535,00 ;
Balance après inventaire (31/12/2008)

Soldes
N° de compte Comptes
Débiteur créditeur
232 Constructions 570.000,00
Installations techniques,
233 180.000,00
matériels et outillages
Mobiliers, matériels de bureau et
235 42.000,00
aménagement divers
2832
Amortissement des constructions 149.625,00
2833
Amort des Inst tech, mat et out 98.587,50
2835
Amort du Mob, mat et bur et AD 11.567,50

619 Dotation d’exploitation 68.535,00


Bibliographie

D.C.G. Unité 10 Entraînement à l’épreuve 2009

Comptabilité Générale Approfondie, A. Henriet

Comptabilité Générale Approfondie, Maeso Robert

DECF Epreuve N°6 ; Comptabilité approfondies et révision comptable de Jean-Luc Seigeart