Vous êtes sur la page 1sur 59

LES ÉQUIPEMENTS

LES MOTEURS THERMIQUES

SUPPORT DE FORMATION
Cours EXP-PR-EQ060
Révision 0.1
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

LES ÉQUIPEMENTS
LES MOTEURS THERMIQUES

SOMMAIRE

1. OBJECTIFS .....................................................................................................................4
2. LES FONCTIONS DES MOTEURS THERMIQUES ........................................................5
3. LES DIFFÉRENTS TYPES DE MOTEURS .....................................................................6
3.1. LES MOTEURS A COMBUSTION EXTERNE ..........................................................6
3.2. LES MOTEURS À COMBUSTION INTERNE ...........................................................8
3.2.1. Le moteur essence ............................................................................................8
3.2.2. Le moteur diesel................................................................................................8
3.3. LES APPLICATIONS DES MOTEURS THERMIQUES ............................................9
3.3.1. Les moteurs à combustion externe ...................................................................9
3.3.2. Moteur à combustion interne .............................................................................9
4. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT .............................................................................10
4.1. RAPPELS DE THÉORIE.........................................................................................10
4.1.1. Terminologie....................................................................................................10
4.1.2. Formules .........................................................................................................10
4.1.3. Définitions........................................................................................................12
4.2. MOTEUR ESSENCE 2 TEMPS ..............................................................................13
4.3. MOTEUR ESSENCE 4 TEMPS .............................................................................14
4.4. MOTEUR DIESEL ...................................................................................................15
4.5. CONSTITUTION D’UN MOTEUR THERMIQUE A COMBUSTION INTERNE........17
4.5.1. Les organes fixes ............................................................................................19
4.5.2. Les organes mobiles .......................................................................................20
4.5.3. Position des pistons ........................................................................................24
4.6. EXERCICES ...........................................................................................................25
5. AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DES DIFFÉRENTS TYPES ................................28
5.1. MOTEUR À COMBUSTION EXTERNE ..................................................................28
5.2. MOTEUR À COMBUSTION INTERNE ...................................................................29
5.3. COMPARATIF D’UN MOTEUR ESSENCE ET DIESEL .........................................30
6. LES AUXILIAIRES .........................................................................................................31
6.1. ALIMENTATION CARBURANT...............................................................................31
6.1.1. Essence...........................................................................................................31
6.1.2. Diesel ..............................................................................................................32
6.1.3. Fonctionnement du circuit gasoil ....................................................................33
6.1.4. Filtration du circuit gasoil .................................................................................34
6.1.5. Le réamorçage du circuit gasoil.......................................................................34
6.2. GRAISSAGE ET LUBRIFICATION .........................................................................35
6.2.1. Filtrations du circuit d’huile ..............................................................................36
6.3. LE REFROIDISSEMENT ........................................................................................38
6.3.1. Refroidissement à air.......................................................................................38
6.3.2. Refroidissement avec du liquide......................................................................39
6.3.3. Avantages du refroidissement .........................................................................40

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 2 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6.3.4. Avantages des températures élevées .............................................................40


6.4. LA DISTRIBUTION..................................................................................................41
6.5. TURBO COMPRESSEUR.......................................................................................43
6.6. EXERCICES ...........................................................................................................46
7. CONDUITE DES MOTEURS.........................................................................................48
7.1. DÉMARRAGE D’UN MOTEUR ...............................................................................48
7.1.1. Generalites ......................................................................................................48
7.1.2. Cas particulier .................................................................................................48
7.1.2.1. Le préchauffage .........................................................................................48
7.1.2.2. Le prégraissage .........................................................................................49
7.1.3. Les différents types de démarreur...................................................................49
7.1.3.1. Démarreur électrique. ................................................................................49
7.1.3.2. Démarreur pneumatique. ...........................................................................49
7.1.3.3. Démarreur hydraulique ..............................................................................50
7.1.4. Autres contrôles ..............................................................................................50
7.2. LES SÉCURITÉS ....................................................................................................51
7.2.1. Groupe électrogène.........................................................................................51
7.2.2. Moto pompe incendie ......................................................................................52
7.3. EXERCICES ...........................................................................................................53
8. TROUBLESHOOTING...................................................................................................54
8.1. MAUVAIS FONCTIONNEMENT .............................................................................54
8.2. ENTRETIEN ............................................................................................................54
9. GLOSSAIRE ..................................................................................................................56
10. SOMMAIRE DES FIGURES ........................................................................................57
11. CORRIGÉ DES EXERCICES ......................................................................................59

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 3 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

1. OBJECTIFS
Le but de ce cours est de permettre une meilleure compréhension des MOTEURS
THERMIQUES.

Il permet aux stagiaires d'acquérir la connaissance théorique sur la technologie de


construction et le fonctionnement des moteurs à combustion.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 4 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

2. LES FONCTIONS DES MOTEURS THERMIQUES


Les moteurs servent à produire de la puissance sur un arbre ,utilisée pour entrainer un
véhicule ,un générateur électrique ,ou une machine tournante.

Exemples :

Un moteur de voiture sert à mettre en mouvement les roues de la voiture

Un moteur de pompe sert à mettre en mouvement la pompe

Un moteur de groupe électrogène sert à mettre en mouvement un alternateur

Figure 1: Moteur de groupe électrogène Figure 2: Moteur de pompe

Figure 3: Moteur de camion

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 5 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

3. LES DIFFÉRENTS TYPES DE MOTEURS

3.1. LES MOTEURS A COMBUSTION EXTERNE

Les moteurs à combustion externe sont des moteurs où le système (air) est recyclé, sans
renouvellement, ce qui nécessite alors 2 sources de chaleur :

Source chaude (chaudiére)

Source froide (atmosphère ambiante, eau)

La turbine à vapeur et la turbine à gaz sont des machines à combustion externe.

Machine à vapeur

La chaleur est produite dans une chambre


de combustion (chaudière) séparée de la
chambre de détente. Cette chaleur est
utilisée pour vaporiser de l’eau.

Figure 4: Principe de fonctionnement de la


machine à vapeur

La vapeur d’eau obtenue par cette


vaporisation est alors envoyée dans la
chambre de détente (cylindre) où elle
actionne un piston. Un système bielle
manivelle permet alors de récupérer l’énergie
mécanique ainsi produite en l’adaptant aux
besoins.

Figure 5: Exemple de machine à vapeur


Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR
Dernière Révision: 11/04/2007 Page 6 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Moteur Stirling

Le moteur Stirling, appelé parfois moteur à combustion externe ou moteur à air chaud est
inventé en 1816 dont on reparle de plus en plus aujourd’hui.

Le moteur comprend deux pistons A et B et un régénérateur qui absorbe et restitue de la


chaleur au cours du cycle. Il existe plusieurs types de moteur Stirling.

Figure 6: Principe de fonctionnement du moteur Stirling

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 7 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

3.2. LES MOTEURS À COMBUSTION INTERNE

La chaleur est produite par une combustion dans une chambre à volume variable et elle
est utilisée pour augmenter la pression au sein d’un qui remplit cette chambre. Cette
augmentation de pression se traduit par une force exercée sur un piston force qui
transforme le mouvement de translation du piston en mouvement de rotation du
vilebrequin.

3.2.1. Le moteur essence

Le principe du moteur à explosion 4 temps


ou 2 temps est relativement simple : le
mélange air-essence est comprimé par le
piston. Une étincelle fournie par une bougie
permet de faire bruler le gaz qui repousse le
piston. On appelle cela un moteur à allumage
commandé.

Figure 7: Exemple de moteur à essence

3.2.2. Le moteur diesel

Un moteur Diesel est un moteur à explosion dont l'allumage n'est pas commandé, mais
spontané, par phénomène d'autoallumage et n'a donc pas besoin de bougies d'allumage.

Cela est possible grâce à l'utilisation d'un très fort rapport volumétrique de compression
d'environ 16 à 18, permettant d'obtenir une température de 800 ˚C. Des bougies de
préchauffage sont souvent utilisées pour augmenter la température de la chambre de
combustion, mais leur présence n'est pas
systématique.

Les moteurs Diesel fonctionnent,


habituellement, au gazole, au fuel lourd ou aux
huiles végétales. Ils peuvent aussi bien être à
deux temps qu'à quatre temps. Ce type de
moteur au taux de compression élevé a connu
une expansion rapide en automobile à partir de
1990.

Figure 8: Exemple de moteur diesel

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 8 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

3.3. LES APPLICATIONS DES MOTEURS THERMIQUES

3.3.1. Les moteurs à combustion externe

La machine à vapeur

Les applications des machines à vapeur ont été reconnues dans le secteur
ferroviaire ou dans quelques industrie il y plusieurs années .Celles-ci permettaient
la mise en œuvre de machine outils par l’intermédiaire de courroies. On utilise
aujourd’hui le principe de la machine à vapeur pour la production d’électricité
dans les centrales thermiques.

Les turbines à vapeur ou à gaz

Les turbines sont utilisées sur les sites pétroliers soit offshore, soit onshore.

Le moteur Stirling

Très méconnu on trouve quelques applications dans le domaine maritime, car


certains sous marin Suédois sont équipés de ce type de propulsion.

D’autres applications sont utilisées dans le domaine spatial pour certains satellites
car les différences de températures sont importantes.

3.3.2. Moteur à combustion interne

Moteur à essence 2 et 4 temps

Principalement utilisé dans l’automobile et la motoculture pour les tondeuses à


gazon par exemple, les moteurs essence sont très peu utilisés dans le secteur
pétrolier pour leur dangerosité d’explosion.

Moteur Diesel 2 et 4 temps

On utilise le moteur Diesel lorsque l'on a un besoin d'un couple important ou d'un
bon rendement. En revanche, il est rarement utilisé sur les motos et les avions,
notamment pour une question de poids embarqué. Il est très souvent utilisé dans
le secteur pétrolier pour entraîner des alternateurs ou des pompes incendie
notamment.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 9 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

4. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
Nous aborderons dans ce cours uniquement les principes de fonctionnement des
moteurs à combustion interne.

4.1. RAPPELS DE THÉORIE

4.1.1. Terminologie

Alésage : Diamètre intérieur du cylindre en mm.

Course : Distance comprise entre le PMH et le PMB en mm.

Points Morts : Position extrême du piston en haut ou en bas, pour un moteur vertical

Point mort haut (PMH) : Position de monté maximum du piston.

Point mort bas (PMB) : Position de descente maximum du piton.

Chambre de combustion : Espace compris au dessus du piston entre le PMH et la


culasse en CC.

Volume mort : C’est le volume de la chambre de combustion quand le piston est au PMH

Cylindrée unitaire : Volume compris entre le PMH et le PMB en CC.

Rapport volumétrique : Rapport entre le volume total (V) et le volume de la chambre de


Vu + v
combustion (v) :
v

Moteur super carré : Moteur où l'alésage est supérieur à la course.

Moteur carré : Moteur où l'alésage est égal à la course.

Moteur longue course : Moteur où l'alésage est inférieur à la course

4.1.2. Formules

La cylindrée unitaire : ((pie x alésage ²) / 4) x la course

La cylindrée total : cylindrée unitaire x le nombre de cylindre

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 10 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

La course : (cylindrée unitaire x 4) / (pie x l'alésage ²)

L'alésage : racine carré de (cylindrée unitaire x 4) / (pie x la course)

Le rapport volumétrique : (grand volume + petit volume) / petit volume

Le grand volume : chambre de combustion x (rapport volumétrique - 1)

La puissance maximale (en watt) : couple (N.m) x((2x pie x régime moteur (tour minute))
/ 60)

La puissance spécifique (chevaux par litre) : puissance maximum en chevaux /


cylindrée total en litre

Plage d'utilisation : régime de puissance maxi - régime de couple maxi

Figure 9: Quelques notions des moteurs

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 11 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

4.1.3. Définitions

Puissance

C’est le travail fourni par une machine divisé par le temps mis pour le réaliser :

P= W / T

Pour un moteur on calcul la puissance développé en tour par minute. L’unité de


puissance est le WATT ou le KILOWATT.

La puissance peut s’exprimer en CHEVAUX (ch)

1 ch = 736 watts

Couple

Par définition
le couple est un ensemble de deux forces nommé F elles peuvent être parallélle ou
opposées de même intensité. Le couple d’un moteur est le travail fourni par la
combustion qui applique une pression P sur la surface du piston S

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 12 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

4.2. MOTEUR ESSENCE 2 TEMPS

La source d'énergie est identique, mais le fonctionnement diffère, le moteur 2 temps n'a
pas de soupapes, il n'a pas non plus de carter d'huile, le graissage se fait par adjonction
d'huile spéciale moteur 2T à l'essence. Exemple les moteur 2 temps des deux roues

La grande majorité des moteurs actuels fonctionnent sur une base de 3% voir
moins, certains moteurs anciens sont réglés pour du 4 à 5%.

Nous avons toujours un temps compression explosion, mais les gaz sont éjectés à la
descente du piston par la lumière d'échappement et le mélange air, essence, huile, est
poussé vers le haut du piston par la lumière de transfert.

Le piston en remontant crée une dépression dans le carter, qui permet d'aspirer le
mélange, air, essence, huile, et ainsi de lubrifier les pièces du moteur, le cycle,
compression, explosion, recommence. On constate que à chaque position haute du piston
correspond une explosion, source d'énergie.

Figure 10: Principe de fonctionnement moteur essence 2 temps

Les moteurs "deux temps" utilisent les deux côtés du piston : la partie supérieure pour les
phases de compression et de combustion et la partie inférieure pour assurer le transfert
des gaz d'admission (et par voie de conséquence, d'échappement). Ils épargnent ainsi les
mouvements (donc latences, frottements, etc.) de deux cycles non producteurs d'énergie
et produisent davantage de couple et de puissance.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 13 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Il existe quelques exceptions sur des moteurs dits « cathédrales » munis de soupapes et
de lumière

Essence avec ou sans plomb: actuellement ces moteurs tournent au sans plomb, pour
les modèles anciens, mais cela ne pose pas de problème si vous faites un mélange
correct.

Un mélange trop riche pourcentage d'huile supérieur aux indications) aura pour effet
d'entraîner l'encrassement du moteur et de la bougie, mais aussi de diminuer le
rendement du moteur, qui ne pourra alors donner toute sa puissance.

Un mélange trop pauvre (pourcentage d'huile inférieure aux indications) aura pour
effet un mauvais graissage des pièces en mouvement et pourra entraîner le blocage du
moteur.

Utilisation : Vélomoteur, moto, tondeuse à gazon, matériel de motoculture

4.3. MOTEUR ESSENCE 4 TEMPS

Contrairement au gasoil, l'essence est un carburant qui s'enflamme au contact d'une


étincelle. La difficulté dans un moteur est de synchroniser correctement l'étincelle. L'ordre
d'allumage le plus répandu dans un moteur essence est 1-3-4-2.

Figure 11: Principe de fonctionnement moteur essence 4 temps

ADMISSION : comme sur le moteur diesel, la phase d'admission permet à l'air d'entrer,
toutefois, l'essence est injectée en même temps. Le cylindre se remplit du mélange.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 14 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

COMPRESSION : le piston remonte et comprime l'air car les deux soupapes sont
fermées. La compression n'est pas trop forte car sinon le mélange pourrait exploser avant,
ce qui pourrait abîmer le moteur. En fait, l'essence contient un produit retardant le point
d'ignition.

COMBUSTION DETENTE : les soupapes sont fermées. Une étincelle est alors produite,
le mélange brule créant une surpression qui pousse le piston vers le bas (et fait tourner le
vilebrequin). La température instantanée des gaz peut atteindre 2000 à 3000°C.

ECHAPPEMENT : le piston remonte et la soupape d'échappement s'ouvre (enfoncée par


la came correspondante). L'air brûlé précédemment est éjecté vers le pot d'échappement

4.4. MOTEUR DIESEL

Le diesel (ou gasoil) est un carburant particulier : il ne s'enflamme pas à l'aide d'une
étincelle mais mélangé à l'air, sous haute pression (et une température minimum). Ici
dessous exemple d’un moteur 4 temps.

Il faut donc 4 ensembles (piston cylindre) pour permettre au moteur de tourner rond. Ces
ensembles sont décalés de 180° (2x360° divisé par 4). Ci-dessous, les 4 étapes
effectuées par un seul ensemble. Grâce au décalage, chaque piston fournit un effort lors
de la combustion d'un demi-tour, ce qui entraîne le vilebrequin.

Il faut deux tours à un ensemble pour que le vilebrequin fasse un tour.

Figure 12: Principe de fonctionnement moteur diesel

ADMISSION : Le piston descend et la soupape d'admission s'ouvre. L'air frais s'engouffre


dans le cylindre. Pour le moment il n'y a pas de carburant. Le vilebrequin fait un demi-tour.
Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR
Dernière Révision: 11/04/2007 Page 15 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

COMPRESSION : La soupape d'admission se ferme et le piston remonte. L'air est


comprimé et s'échauffe fortement. Lorsque le piston atteint la 9/10ème de sa course
environ, on injecte sous pression une quantité définie de carburant.

COMBUSTION DETENTE : Les soupapes sont fermées. L'air et le carburant contenus


dans le cylindre sont sous pression. La température (400 à 600°C) est suffisamment
élevée pour que ce mélange s’enflamme créant une surpression qui pousse le piston vers
le bas (et fait tourner le vilebrequin d'un demi-tour).

ECHAPPEMENT : Enfin, la soupape d'échappement s'ouvre et le piston remonte chassant


l'air brûlé qui est éjecté vers le pot d'échappement.

On distingue 3 classes de moteur diesel

Les moteurs lents moins de 200 tr/mm

Les moteurs semi rapide entre 400 et 1000 tr/mm

Les moteurs rapides plus de 1000 tr/mm

Figure 13: Exemple de moteur diesel

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 16 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

4.5. CONSTITUTION D’UN MOTEUR THERMIQUE A COMBUSTION


INTERNE

(Ce moteur est un ancien type à carburation, plus utilisé de nos jours)

Figure 14: Constitution moteur thermique à combustion interne

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 17 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Constitution d’un moteur diesel

Figure 15: Coupe transversale d'un moteur diesel avec injection directe

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 18 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

4.5.1. Les organes fixes

Caches culbuteurs

C’est un simple capot recouvrant les culbuteurs permettent d’une part d’évité au graissage
de se vaporiser sur le moteurs et risquer un incendie et d’autres part de protéger les
culbuteurs.

Culasse

Assure l'étanchéité des chambres de combustion (gaz)

Assure l'étanchéité du circuit de


refroidissement (liquide de
refroidissement)

Assure l'étanchéité de la circulation de


l'huile alimentant la distribution,
culbuteurs, arbre à cames, etc.

Permet la fixation de l’ensemble de la


culbuterie

Figure 16: La culasse et les soupapes

Le joint de culasse

Il réalise l’étanchéité entre la culasse et le bloc


moteur

Figure 17: Joint de culasse

Le bloc moteur

Il reçoit l’ensemble des pièces en mouvement et


assure le refroidissement et le graissage de
l’ensemble des pièces.

Figure 18: Bloc moteur

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 19 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Le carter d’huile

Il reçoit la quantité
d’huile nécessaire à la
lubrification,la pompe à
huile aspire dans le
carter et mes sous
pression le circuit
d’huile ,pour entre
autres lubrifier les
partie mécaniques
(voir chapitre
lubrification)

Figure 19: Carter d'huile

Bougie

Elle fait jaillir une étincelle qui met le feu au mélange


air/essence, créant une explosion.

Figure 20: Bougie

4.5.2. Les organes mobiles

Arbre a came

Monté sur un arbre, cette pièce non circulaire sert à transformer un mouvement rotatif en
mouvement de poussée. C’est elle qui permet l’ouverture des soupapes d’admission et
d’échappement. L’arbre à came tourne à ½ fois la vitesse du vilbrequin

Figure 21: Arbre à came

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 20 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Soupape

Obstruateur mobile maintenu en position


fermée par un ressort.

Elle s'ouvre momentanément sous la


pression de la came.

Figure 22: Soupapes

Piston

Pièce cylindrique mobile, qui sert à


comprimer les gaz en vue d'une explosion, et
qui après l'explosion transforme une énergie
thermique en énergie mécanique

Figure 23: Piston

Bielle

Tige rigide, articulée à ses deux extrémités.


Elle transforme un mouvement linéaire en
mouvement rotatif.

Elle relie le piston au vilebrequin

Figure 24: Bielles

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 21 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Vilebrequin

Arbre articulé en plusieurs paliers excentrés. Transmet indirectement l'énergie mécanique


à la boîte.

Il tourne dans le bloc moteur par les tourillons et reçoit les têtes de bielles fixées sur les
manetons

Figure 25: Vilebrequin

Distribution

Mécanisme de régulation
d’entrer et de sortie des gaz
à travers la chambre de
combustion. Créant une
parfaite coordination entre
les arbres à came et le
vilebrequin.

La distribution est réalisée


soit par chaîne, par courroie,
ou par pignons.

Figure 26: La distribution

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 22 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

La distribution à beaucoup évolué ,les arbres à cames se trouvent maintenant en tête de


culasse ,ce qui a eu pour avantage de supprimer les tiges de culbuteurs et d’avoir
directement l’ouverture des soupapes par les cames avec simplement des poussoirs
d’appuis .

Figure 27: Arbre à cames en tête de culasse

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 23 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

4.5.3. Position des pistons

En ligne

Deux,Trois, quatre, cinq ou six cylindres peuvent être


disposés en ligne

Figure 28: Pistons en ligne

En V

La disposition en V peut être adoptée pour des


moteurs à quatre, six, huit ou douze cylindres

Figure 29: Pistons en V

A plat ou Boxer

La disposition à plat, ou Boxer, convient pour des


moteurs à deux, quatre, six, huit ou douze cylindres

Figure 30: Pistons à plat

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 24 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

4.6. EXERCICES

1. La machine à vapeur fait-elle partie des ?

‰ Moteur à combustion externe ?

‰ Moteur à combustion interne ?

2. Citez un avantage des moteurs à combustion externe ?

3. Citez un inconvénient des moteurs à combustion externe ?

4. Dans un moteur à combustion externe combien de sources de chaleur sont


nécessaire ?

‰1

‰2

‰3

5. Donnez les 3 phases du cycle d’un moteur à combustion interne 2 temps

6. Le graissage d’un moteur 2 temps se fait avec un carter d’huile ou avec un mélange
d’huile dans l’essence ?

‰ Carter d’huile

‰ Mélange huile essence

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 25 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

7. Citez les 4 phases d’un moteur 4 temps

8. Expliquez la phase de compression

9. Les 4 phases d’un moteur essence et d’un moteur diesel sont-elles identiques

‰ Oui

‰ Non

10. Citez les 5 éléments constituant les parties fixe d’un moteur

11. L’ensemble piston –bielle fait –il partie des organes fixes ou mobile

‰ Fixe

‰ Mobile

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 26 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

12. Citez l’ensemble des organes mobiles

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 27 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

5. AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DES DIFFÉRENTS TYPES

5.1. MOTEUR À COMBUSTION EXTERNE

Avantages :

Le silence de fonctionnement : il n’y a pas de détente à l’atmosphère comme


dans le cas d’un moteur à combustion interne, la combustion est continue à
l’extérieur du ou des cylindres. De plus, sa conception est telle que le moteur est
facile à l’équilibrer et engendre peu de vibrations.

Le rendement élevé : fonction, il est vrai, des températures des sources chaudes
et froides. Comme il est possible de le faire fonctionner en cogénération
(puissance mécanique et calorique), le rendement global peut être très élevé.

La multitude de « sources chaudes » possibles : combustible des gaz divers, de


bois, sciure, déchets, énergie solaire ou géothermique....

L’aptitude écologique à répondre le mieux possible aux exigences


environnementales en matière de pollution atmosphérique. Il est plus facile de
réaliser dans ce type de moteur une combustion complète des carburants.

La fiabilité et la maintenance aisée la relative simplicité technologique permet


d’avoir des moteurs d’une très grande fiabilité et nécessitant peu de maintenance.
La durée de vie importante du fait de sa « rusticité ». Les utilisations très diverses
du fait de son autonomie et son adaptabilité au besoin et à la nature de la source
chaude (du mW au MW).

Inconvénients :

Le prix : le frein à son développement est aujourd’hui probablement son coût, non
encore compétitif par rapport aux autres moyens bien implantés. Une
généralisation de son emploi devrait pallier ce problème inhérent à toute
nouveauté.

La méconnaissance de ce type de moteur par le grand public. Seuls quelques


passionnés en connaissent l’existence.

La variété des modèles empêche une standardisation et par conséquent une


baisse de prix.

Les problèmes technologiques à résoudre : les problèmes d’étanchéité sont


difficiles à résoudre dès qu’on souhaite avoir des pressions de fonctionnement
élevées. Le choix du gaz ‘ idéal’, à savoir l’hydrogène pour sa légèreté et sa
capacité à absorber les calories, se heurte à sa faculté de diffuser au travers des
Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR
Dernière Révision: 11/04/2007 Page 28 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

matériaux. Les échanges de chaleur avec un gaz sont délicats et nécessitent


souvent des appareils volumineux.

5.2. MOTEUR À COMBUSTION INTERNE

Avantages :

Meilleur rendement : grâce à l'augmentation du rapport volumétrique la


combustion est plus complète et la consommation spécifique est réduite (en
moyenne de 200 g/kW/h pour les moteurs diesels contre 330 g/kW/h pour le
moteur à essence).

Le couple moteur est plus important et il reste sensiblement constant pour les
faibles vitesses.

Les risques d'incendie sont moindres car le point d'inflammation du gazole est
plus élevé que celui de l'essence.

Inconvénients :

Les organes mécaniques doivent être surdimensionnés.

Le bruit de fonctionnement est élevé· La température dans les chambres de


combustion est élevée ce qui implique un refroidissement plus efficace.

L'aptitude au démarrage à froid est moins bonne qu'un moteur à allumage


commandé.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 29 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

5.3. COMPARATIF D’UN MOTEUR ESSENCE ET DIESEL

CYCLE DIESEL ESSENCE

ADMISSION
Air seul Mélange air +essence
Temps 1

Taux de compression 30 à 40. Taux de compression 10à12


COMPRESSION
Temps 2
Température 500 à 600 °C Température 320 à 380 °C

Combustion détente injection Explosion commandée par une


gazoil pulvérisé étincelle électrique (bougie)
TEMPS MOTEUR
Auto inflammation des gaz Explosion détente des gaz
Temps 3
Température des gaz 1800 à Température des gaz 2000 à
2000 °C 2200°C

ECHAPPEMENT
Gaz peu toxique Gaz plus toxique
Temps 4

CONSOMMATION 180 à 250 gr/KW /heure 280 à 350 gr/ KW/ heure

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 30 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6. LES AUXILIAIRES

6.1. ALIMENTATION CARBURANT

6.1.1. Essence

Dans un moteur à combustion interne, le système d'alimentation en carburant est


constitué d'un réservoir, d'une pompe et d'un appareil à vaporiser ou à atomiser le
carburant liquide.

Dans les moteurs à allumage commandé, cet appareil est un carburateur. (Plus employé
actuellement)

Dans la plupart des moteurs multicylindres, le carburant vaporisé est amené jusqu'aux
cylindres par un tuyau ramifié, le conduit d'admission. Dans de nombreux moteurs, un
tuyau similaire évacue les gaz produits par la combustion, vers l'extérieur. Le carburant est
admis dans chaque cylindre et les gaz d'échappement sont évacués par des soupapes à
clapet ou des lumières actionnées mécaniquement.

Les soupapes sont maintenues fermées par des ressorts. Elles sont ouvertes au moment
approprié du cycle moteur par les cames d'un arbre entraîné en rotation par le vilebrequin.

À partir des années 1980,


des systèmes à injection
plus perfectionnés,
également utilisés dans
les moteurs Diesel, ont
largement supplanté les
dispositifs traditionnels
d'alimentation en mélange
d'air et de carburant ; ces
systèmes contrôlés
électroniquement
réduisent la
consommation en
carburant et la pollution

Figure 31: Alimentation


carburant moteur à
essence

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 31 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Nous ne développerons pas plus le moteur essence celui-ci étant très peu utilisé
dans le secteur pétrolier

6.1.2. Diesel

Le système d'injection de carburant est un composant vital du moteur diesel. Il met le


carburant sous pression et l'injecte. Le carburant est ainsi éjecté à l'air qui a été comprimé
à forte pression dans la chambre de combustion.

Le système d'injection de diesel


comprend une pompe d'injection
de carburant, un injecteur, une
pompe d'alimentation, un filtre à
carburant et une pompe à haute
pression.

Figure 32: Alimentation


carburant diesel (1)

La pompe d'injection de
carburant pressurise le carburant
à haute pression puis le refoule
dans la pompe à haute pression vers l'injecteur qui injecte le carburant dans le cylindre. La
pompe d'alimentation aspire le carburant du réservoir tandis que le filtre filtre le carburant.

Certains réservoirs de
carburant sont équipés
d'un sédimenteur au fond
du filtre pour séparer l'eau
du carburant.

Figure 33: Alimentation


carburant diesel (2)

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 32 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6.1.3. Fonctionnement du circuit gasoil

CIRCUIT BASSE PRESSION

Le combustible contenu dans le réservoir est


aspiré par la pompe d’alimentation,passe dans le
préfiltre avant d’y arriver et est ensuite refoulé
vers le filtre principal avant d’arriver dans la
pompe d’injection.

CIRCUIT HAUTE PRESSION

La montée en pression et le débit de gasoil à


l’intérieure de la pompe est obtenu par un
mouvement alternatif d’un petit piston entraîné
par une came. Celle-ci étant reliée à la distribution
du moteur.

INJECTEUR

L’injecteur qui reçoit le gasoil de la pompe est taré


pour libérer le combustible à une pression définie
(180 à 240 bars).

Figure 34: Injection de gasoil

Il injecte le combustible :

soit directement dans le cylindre : INJECTION


DIRECTE,

soit dans une chambre de précombustion :


INJECTION INDIRECTE

Figure 35: Injecteur

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 33 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6.1.4. Filtration du circuit gasoil

La filtration du circuit gasoil est très importante, c’est pour cette raison que l’on a des préfiltres et des filtres
principaux

Elle évite l’encrassement des pistons


et cylindres de la pompe d’injection
qui sont ajustés au microns. Le
remplacement des préfiltres et filtres
doit être réalisé de manière
préventive selon les règles du
constructeur.

Figure 36: Filtre à gasoil

6.1.5. Le réamorçage du circuit gasoil

Il est impossible de démarrer un moteur diesel si il reste de l’air dans le circuit combustible, le réamorçage
du circuit est alors nécessaire. Il faut purgé l’ensemble du circuit en commençant au niveau de la pompe
d’alimentation et ouvrir les purgeurs prévus à chaque étapes après les filtres principaux, après la pompe
d’injection, et avant les injecteurs.

Figure 37: Réamorçage circuit gasoil

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 34 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6.2. GRAISSAGE ET LUBRIFICATION

Le système de lubrification a plusieurs rôles ( les analyses d’huile seront développé dans
le cours sur les huiles )

Diminuer les frottements sur les pièces en mouvement;

Dissiper une partie de la chaleur de combustion;

Assurer l'étanchéité des cylindres;

Évacuer, lors des vidanges, les particules dues à l'usure et aux résidus de
combustion.

Figure 38: Lubrification moteur

Les principales parties du moteur lubrifiées sont :

Les paliers de vilebrequin

Les coussinets de bielle

Les cylindres, pistons et segments

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 35 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Les paliers d'arbre à cames

Les cames et les poussoirs

Les engrenages de distribution

La culbuterie et les soupapes

Autres points selon le type de moteurs :

Turbo-soufflante

Roulements

Amortisseurs de pulsations

Compresseur d’air

Poids lourds

Pour plus d’information voir le cours sur les lubrifiants

6.2.1. Filtrations du circuit d’huile

La filtration de l'huile est un moyen de protection du moteur

Elle sert à éliminer de l'huile :

les particules de carbone, résidus de la combustion,

les poussières, sables et autres qui ont été amenés par l'air comburant,

les particules métalliques provenant de l'usure des pièces en mouvement.

On distingue :

les filtres en série ou "full flow" dans lesquels passe la totalité de l'huile en
circulation,

les filtres en dérivation dans lesquels passe seulement une partie de l'huile en
circulation,

les filtres magnétiques qui arrêteront les particules d'acier ou de fer,

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 36 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

les filtres auto-nettoyant ou "autoclean" qui peuvent se nettoyer en marche

Les centrifugeuses pour les grandes capacité d’huile.

Figure 39: Lubrification moteur

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 37 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6.3. LE REFROIDISSEMENT

Il a pour rôle d’éliminer le trop de calories emmagasiner par les frottements des pièces
mécaniques. Il permet aussi de répartir l’ensemble de la chaleur sur tous les organes du
moteur.

Le refroidissement régule la température d’huile afin de garder ses propriétés et permettre


un bon graissage.

Les différents types de refroidissement sont :

Refroidissement à l’air

Refroidissement avec du liquide

6.3.1. Refroidissement à air

L’air passe de force sur le cylindre et autour du moteur qui est muni d’ailettes de
refroidissement. On utilise se type de refroidissement sur des moteurs dont la puissance
est inférieure à 400 CV.

C’est généralement le cas des moteurs de vélomoteur, de tondeuse, d’avions ou de


locomotives.

Figure 40: Refroidissement à air

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 38 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6.3.2. Refroidissement avec du liquide

L'eau est le liquide utilisé pour assurer


l’évacuation des calories dégagées par la
combustion vers les culasses et les
cylindres.

Figure 41: Refroidissement avec du


liquide

Le circuit de réfrigération doit donc


permettre, non seulement d'évacuer les calories excédentaires, mais également permettre
une température constante du moteur, pour optimiser le rendement et éviter les
contraintes thermiques.

La circulation est assurée par des pompes centrifuges avec un réservoir placé en charge
(c'est-à-dire en hauteur),afin d'assurer le parfait remplissage du circuit tout en permettant
au fluide réfrigérant d'augmenter de volume sous l'effet de l'élévation de température, On
appel cela le VASE D’EXPANSION.

Sur les petites unités, c'est la boîte à eau supérieure du radiateur qui sert de vase
d'expansion.

La valeur moyenne des températures est environ de 65° C pour l'entrée et de 85° C pour
la sortie.

Figure 42: Circuit de refroidissement avec du liquide


Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR
Dernière Révision: 11/04/2007 Page 39 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6.3.3. Avantages du refroidissement

Maintien de la température des éléments de la chambre de combustion en dessous de


certaines limites pour assurer leur résistance mécanique.

Diminution de la température de l'huile afin d'assurer une bonne lubrification du contact


segment/cylindre et aussi de diminuer les risques de grippage des pistons ou de
gommage des segments.

Maintien d'un taux de remplissage correct (échauffement des gaz frais plus réduit).

6.3.4. Avantages des températures élevées

Obtention de rendements plus élevés (diminution des pertes aux parois).

Amélioration de la préparation du mélange air/carburant.

Limitation de la production d'hydrocarbures imbrûlés et d'acides sulfureux au contact des


parois.

En conclusion, il est donc rationnel de refroidir les parois du moteur à la condition de ne


pas le faire trop énergiquement.

L'expérience montre qu'il est intéressant de maintenir la température des parois :

autour de 120 ºC pour les chemises.

autour de 180 à 240 ºC pour la culasse.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 40 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6.4. LA DISTRIBUTION

On appelle "distribution" l'ensemble des


organes qui réalisent l'ouverture et la
fermeture des conduits d'admission et
d'échappement, et des éléments qui
effectuent leur commande.

Le rôle de la distribution est de commander


l'ouverture et la fermeture des soupapes,
imposer leur instant de l'ouverture,
l'amplitude et la durée du mouvement.

Figure 43: La distribution

Figure 44: Distribution avec arbre à


cames en tête

Le principe de fonctionnement de la
distribution est suivant :

L'ouverture et la fermeture
des cylindres sont
réalisées par les soupapes.

L'ouverture est possible


grâce à des cames, la
fermeture est assurée par
des ressorts.

La transmission du mouvement de l'arbre à cames aux soupapes est assurée par


des poussoirs. Elle peut comprendre également des tiges de culbuteurs et des
culbuteurs.

La synchronisation avec le vilebrequin est réalisée par des pignons reliés entre
eux par un système indéréglable (ex. chaîne, courroie...).

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 41 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Figure 45: Distribution avec arbre à cames latéral

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 42 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6.5. TURBO COMPRESSEUR

Son rôle

Augmenter le rendement du moteur par une meilleure


admission d’air dans les cylindres et permettre une
combustion plus importante de carburant.

Principe de fonctionnement

Quand le moteur fonctionne il émet une certaine quantité de


gaz sous pression (gaz d’échappement).La pression de ces
gaz varie en fonction du nombre de tours minute du moteur.

Figure 46: Turbocompresseur

On utilise ces gaz pour faire tourner une première roue ou turbine qui entraîne par
l’intermédiaire d’un arbre une autre roue ou turbine qui comprimera de l’air frais dans les
cylindres. Il y aura donc un meilleur remplissage d’air dans chaque cylindre.

Figure 47: Principe du turbocompresseur

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 43 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Constitution d'un turbocompresseur :

une turbine est actionnée par les gaz d'échappement.

un compresseur qui aspire et comprime l'air d'admission grâce à sa vitesse de


rotation de 100 000 tours/minute.(selon le diamétres de la roue)

Figure 48: Le turbocompresseur

En plus d'être moins polluant, le turbocompresseur permet de gagner jusqu'à 80 % de


puissance.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 44 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Figure 49: Turbocompresseur sur moteur diesel avec suralimentation à pression constante

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 45 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

6.6. EXERCICES

13. Citez les principaux organes du système d’injection d’un moteur diesel

14. Qu’est-ce qu’une injection direct ?

15. Expliquez ce que veut dire « SAE » pour une huile SAE 15 W 40 ?

16. Expliquez ce que veut dire « 15 » pour une huile SAE 15 W 40 ?

17. Expliquez ce que veut dire « W » pour une huile SAE 15 W 40 ?

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 46 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

18. Expliquez ce que veut dire « 40 » pour une huile SAE 15 W 40 ?

19. Hors mis la lubrification, à quoi sert l’huile dans un moteur ?

20. Citez les deux principes de refroidissement ?

21. Quels sont les avantages de garder des températures relativement élevées dans un
moteur

22. Quel est le rôle d’un turbo compresseur

23. A quoi servent les gaz d’échappement dans un turbo compresseur

24. Donnez la vitesse approximative d’un turbo

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 47 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

7. CONDUITE DES MOTEURS

7.1. DÉMARRAGE D’UN MOTEUR

7.1.1. Generalites

Avant le lancement d'un moteur, certaines opérations élémentaires doivent être


effectuées.

Ces opérations doivent permettre une mise en route correcte d'un groupe moteur, dans les
conditions maximum de sécurité pour le personnel et le matériel.

Lire attentivement les notices de mise en fonction des appareils fournis par le constructeur
des machines.

Lire attentivement les procédures établies par l’équipe maintenance et reporter


immédiatement si quelques choses de vous parait pas normale.

Contrôle général :

Vérifier les niveaux (huile, eau, combustible, turbos).

Vérifier la disposition des circuits.

Vérifier la pression air de lancement (bouteilles).

Vérifier le fonctionnement des voyants d'alarme (si possible test).

Vérifier que les abords du moteur soient dégagés et que rien ne pourra gêner la
rotation des arbres de liaison.

7.1.2. Cas particulier

Certains moteurs sont équipés de système de préchauffage et de prégraissage

7.1.2.1. Le préchauffage

Il permet à l’ensemble du moteur d’être déjà en température moyenne (55 à 60 degré) et


d’avoir un démarrage rapide sans risque d’endommager des parties mécaniques et de
donner le maximum de puissance en un minimum de temps.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 48 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Ce sont des moteurs principalement dédiés à la sécurité (groupe électrogène, motopompe


incendie)

On trouve aussi se type d’installation dans des pays ou la température est basse.

7.1.2.2. Le prégraissage

C’est un système qui permet de lubrifier l’ensemble du moteur avec en parallèle une
pompe auxiliaire connecté aux circuit de lubrification de moteur

De même que le préchauffage, cela est indispensable pour des moteurs dédiés à la
sécurité.

Dans ce type d’installation, les contrôles de température d’eau et la pression d’huile


doivent être vérifié régulièrement

7.1.3. Les différents types de démarreur

Sur les sites pétrolier ou plus généralement sur les installations industrielles, les moteurs
sont équipés d’aux moins deux types de démarreur

7.1.3.1. Démarreur électrique.

Il est alimenté par des batteries, qui doivent être capable d’assurer plusieurs essais de
démarrage en cas de problème

7.1.3.2. Démarreur pneumatique.

Utilisé soit en secours du démarreur électrique, soit


en démarreur principal, il sont alimentés par une
capacité d’air sous pression généralement 200
bars détendue à 7 bars au démarreur.

Figure 50: Exemple de démarreur pneumatique

De même que les démarreurs électriques, ils doivent être capable d’assurer plusieurs
essais de démarrage.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 49 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

7.1.3.3. Démarreur hydraulique

Ils sont aussi utilisés en démarreur principal ou en démarreur de secours, selon les
installations.

Un circuit spécifique est prévu avec

Bâche hydraulique

Filtres

Pompe

A chaque système il est impératif de contrôler avant les démarrages ou pendant les
rondes de surveillance, les pressions et températures de ces auxiliaires

7.1.4. Autres contrôles

Ventilateur :

Contrôle de tension des courroies

Vérification si le radiateur et le ventilateur sont libres sans aucuns débris ou autre


pièce pouvant être aspiré

Après le démarrage

Il est indispensable d’effectuer une ronde, afin de vérifier toute fuite éventuelle
gasoil, huile, eau,

Vérifier si bruit suspecte

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 50 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

7.2. LES SÉCURITÉS

Les différents circuits (huile, eau, carburant, réfrigérant) d’un moteur sont soumis à des
pressions et températures qui doivent être contrôlées pendant son fonctionnement.

Deux catégories de sécurités sont utilisées :

Les alarmes moteurs : Elles permettent d’informer le personnels qu’un problème


se pose sur la machine (Température eau de réfrigération trop élevé)

Les arrêts moteurs : Elles arrêtent le moteur car il y a risque de destruction de la


machine (Baisse de pression d’huile u température eau 2ème seuil)

Il est important de connaître la différence de ces sécurités.

Dans le secteurs pétrolier les moteurs diesel sont employés soit pour entraîner un
alternateur se sont alors des groupes électrogènes, soit pour entraîner des pompes
généralement incendie,se sont des moto pompes

Dans les deux cas le fonctionnement des sécurités est différent.

7.2.1. Groupe électrogène

Il est soit de secours ,soit en station d’énergie dans les deux cas les sécurités protèges le
moteurs et l’alternateurs en cas de problèmes techniques (fuites d’huile, montée en
température, ou autre), les sécurités d’arrêt moteurs sont prévues pour stopper la machine
avant détérioration de celle-ci .

Il existe un mode de fonctionnement pour les essais hebdomadaire, qui shunte une partie
des procédures de mise en
route automatique.
Uniquement pendant les
essais.

IL EST IMPÉRATIF DE
REMETTRE LE
SÉLECTEUR EN MODE
AUTOMATIQUE APRÈS
LES ESSAIS

Figure 51: Groupe


électrogène

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 51 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

7.2.2. Moto pompe incendie

Le fonctionnement des sécurités est un peu différent car se sont des équipements de
sécurités qui ne peuvent s’arrêter lorsqu’ils sont en marche, même si un problème
technique apparaît.

Se sont des équipement dit "marche ou crève". Ils devront continuer à tourner même si un
gros problème technique survient.

Comme pour les groupes


électrogènes, il existe un mode
essai, qui permet de faire les
essais hebdomadaires pendant ces
essais les sécurités sont actionnés
et le moteur peut être arrêté par
l’une d’elles.

IL EST IMPÉRATIF DE
REMETTRE LE SÉLECTEUR EN
MODE AUTOMATIQUE APRÈS
LES ESSAIS

Figure 52: Motopompe incendie

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 52 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

7.3. EXERCICES

25. Donnez les 5 éléments à vérifier avant le démarrage d’un moteur

26. Quels sont les 2 types de sécurités que l’on rencontre sur les moteurs.

27. Si la couleur de l’échappement est noire, quel est le premier diagnostique.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 53 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

8. TROUBLESHOOTING

8.1. MAUVAIS FONCTIONNEMENT

(Après mise en température de fonctionnement)

Le moteur fume noir (Problème de gasoil)

Problème injection de gasoil

Mauvaise arrivée d’air frais (filtres colmaté)

Soupapes déréglées : vérifier le calage.

Le moteur fume bleu (problème d’huile ou de gasoil mal brûlé)

Mauvaise combustion

Colmatage des segments (moteur à l’arrêt depuis plusieurs mois )

Mauvais calage de la pompe d’injection

Le moteur fume blanc (Problème de vaporisation d’eau)

Cela peut être normal due à la condensation dans les échappements

Si le fumé est dense cela peut provenir d’un problème de joint de culasse.

8.2. ENTRETIEN

L’entretien est à réaliser par du personnel technique et connaissant le manuel de


maintenance du moteur.

Il est de plusieurs niveaux :

L’entretien préventif comprenant :

Le remplacement des filtres (gasoil, air, huile) à des périodes bien déterminées
par le constructeur.

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 54 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Le remplacement de huile (vidange à réaliser après un certain nombres d’heure


de marche ou bien une fois par an si le moteur ne tourne pas régulièrement,
l’huile de remplacement doit correspondre aux spécificités du constructeur).

Le nettoyage du moteur et de son environnement, afin de détecter à la première


inspection visuelle une fuite éventuelle.

Pour les moteur ayant plusieurs centaines d’heures, un certains nombre de


contrôles ou de remplacements de pièces mécaniques doivent être prévues (Voir
le manuel constructeur).

L’entretien curatif

Il dépend de l’état du moteur après une panne, le dépannage doit être réalisé par le
service maintenance, ou bien par le constructeur.

L’entretien prédictif

C’est un entretien qui ne tient pas compte du nombre d’heures de marche du moteur, mais
des relevés réalisés.

Cela permet de constater la déviation des paramètres, telle que :

Montée régulière en température à la sortie des réfrigérants

Accroissement de la ∆P des filtres

Baisse régulière de la pression d'huile

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 55 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

9. GLOSSAIRE

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 56 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

10. SOMMAIRE DES FIGURES


Figure 1: Moteur de groupe électrogène..............................................................................5
Figure 2: Moteur de pompe..................................................................................................5
Figure 3: Moteur de camion .................................................................................................5
Figure 4: Principe de fonctionnement de la machine à vapeur ............................................6
Figure 5: Exemple de machine à vapeur .............................................................................6
Figure 6: Principe de fonctionnement du moteur Stirling .....................................................7
Figure 7: Exemple de moteur à essence .............................................................................8
Figure 8: Exemple de moteur diesel ....................................................................................8
Figure 9: Quelques notions des moteurs ...........................................................................11
Figure 10: Principe de fonctionnement moteur essence 2 temps ......................................13
Figure 11: Principe de fonctionnement moteur essence 4 temps ......................................14
Figure 12: Principe de fonctionnement moteur diesel........................................................15
Figure 13: Exemple de moteur diesel ................................................................................16
Figure 14: Constitution moteur thermique à combustion interne........................................17
Figure 15: Coupe transversale d'un moteur diesel avec injection directe ..........................18
Figure 16: La culasse et les soupapes ..............................................................................19
Figure 17: Joint de culasse ................................................................................................19
Figure 18: Bloc moteur.......................................................................................................19
Figure 19: Carter d'huile ....................................................................................................20
Figure 20: Bougie ..............................................................................................................20
Figure 21: Arbre à came ....................................................................................................20
Figure 22: Soupapes .........................................................................................................21
Figure 23: Piston................................................................................................................21
Figure 24: Bielles ...............................................................................................................21
Figure 25: Vilebrequin........................................................................................................22
Figure 26: La distribution ...................................................................................................22
Figure 27: Arbre à cames en tête de culasse ....................................................................23
Figure 28: Pistons en ligne ................................................................................................24
Figure 29: Pistons en V......................................................................................................24
Figure 30: Pistons à plat ....................................................................................................24
Figure 31: Alimentation carburant moteur à essence ........................................................31
Figure 32: Alimentation carburant diesel (1) ......................................................................32
Figure 33: Alimentation carburant diesel (2) ......................................................................32
Figure 34: Injection de gasoil .............................................................................................33
Figure 35: Injecteur............................................................................................................33
Figure 36: Filtre à gasoil ....................................................................................................34
Figure 37: Réamorçage circuit gasoil ................................................................................34
Figure 38: Lubrification moteur ..........................................................................................35
Figure 39: Lubrification moteur ..........................................................................................37
Figure 40: Refroidissement à air........................................................................................38
Figure 41: Refroidissement avec du liquide .......................................................................39
Figure 42: Circuit de refroidissement avec du liquide ........................................................39
Figure 43: La distribution ...................................................................................................41
Figure 44: Distribution avec arbre à cames en tête ...........................................................41
Figure 45: Distribution avec arbre à cames latéral.............................................................42
Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR
Dernière Révision: 11/04/2007 Page 57 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

Figure 46: Turbocompresseur............................................................................................43


Figure 47: Principe du turbocompresseur ..........................................................................43
Figure 48: Le turbocompresseur........................................................................................44
Figure 49: Turbocompresseur sur moteur diesel avec suralimentation à pression constante
...................................................................................................................................45
Figure 50: Exemple de démarreur pneumatique................................................................49
Figure 51: Groupe électrogène ..........................................................................................51
Figure 52: Motopompe incendie ........................................................................................52

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 58 de 59
Exploration & Production
Les Équipements
Les Moteurs Thermiques

11. CORRIGÉ DES EXERCICES

Support de Formation EXP-PR-EQ060-FR


Dernière Révision: 11/04/2007 Page 59 de 59