Vous êtes sur la page 1sur 36

Structure En Mur

Voile
M.RACHEDI A.BELARBI
Définition
Les voiles ou murs de contreventement peuvent
être généralement définis comme des éléments
verticaux à deux dimensions dont la raideurs
hors plan est négligeable. Dans leurs plan, ils
présentent généralement une grande résistance et
une grande rigidité vis-à-vis des forces
horizontales. Par contre, dans la direction
perpendiculaire à leur plan, ils offrent très peu de
résistance vis-à-vis des forces horizontales
M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE
Rôle

 Reprendre les charges Verticale (Charges

Permanente s et d’exploitation)

 Participer au contreventement des structures

 Assurer une isolation thermique et phonique

 Assurer une protection contre incendie

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Emploi

 Structures mixtes avec des murs porteurs associés à


des portiques,

 Structures à noyau central,

 Structures uniquement à murs porteurs

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Emploi

 Structures mixtes avec des murs porteurs associés à


des portiques,

Le rôle porteur vis-à-vis des charges


verticale est assuré par les poteaux et les
poutres, tandis que les voiles assurent la
résistance aux forces horizentales

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Emploi

 Structures à noyau central,

Un noyau central formé de


deux murs couplé à chaque
étages par des poutres
assure majoritairement la
résistance aux forces
horizontales. Une certaine
résistance supplémentaire
peut être apportée par les
portique exterieurs

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Emploi

 Structures uniquement à murs porteurs,

Les voiles assurent en même temps le


rôle porteur vis-à-vis des charges
verticales et le rôle de résistance aux
force horizontales.

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Modélisation

Le modèle le plus
simple d’un voile est
celui d’une console
parfaitement encastrée à
sa base.

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Modélisation
On peut considérer que
les principaux paramètres
ayant une influence
prépondérante sur le
comportement d’un voile
sont les suivants:

 L’élancement,
 La disposition et
pourcentage des
armatures,
 L’intensité de l’effort
normal

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Mode de Rupture

VOILE ÉLANCÉS

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Mode de Rupture

Mode f1 : rupture par plastification des


armatures verticales tendues et écrasement du
béton comprimé.

VOILE ÉLANCÉS

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Mode de Rupture

Mode f2 : rupture par écrasement du


béton. Ce mode de ruine se rencontre
pour les voiles assez fortement armés
soumis à un effort normal important

VOILES ÉLANCÉS

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Mode de Rupture

Mode f3 : rupture fragile par ruptures des


armatures verticales tendues. C’est un
mode de rupture qui se rencontre dans les
voiles faiblement armés

VOILES ÉLANCÉS

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Mode de Rupture

Mode f/t : rupture par plastifications des


armatures verticales de flexion et des
armatures transversales.

VOILES ÉLANCÉS

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Mode de Rupture

Mode t: rupture des bielles de


compression développées dans l’âme du
voile. On l’observe dans les voiles munis
de raidisseurs, fortement armés
longitudinalement et transversalement et
soumis à des cisaillement élevés.

VOILES ÉLANCÉS

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Mode de Rupture

Mode g : rupture par glissement au niveau


des reprises de bétonnage.

VOILES ÉLANCÉS

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Mode de Rupture

Mode T1 : rupture par glissement à


l’encastrement.

VOILE COURT

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Mode de Rupture

Mode T2 : rupture diagonale avec


plastification ou rupture des armatures
le long des fissures diagonales. Ce
mode est rencontré dans les voiles
moyennement armés sollicités par un
faible effort normal.

VOILE COURT

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Mode de Rupture

Mode T3 : rupture par écrasement du


béton de l’âme, à la base des bielles
transmettant les efforts de
compression. C’est un mode de ruine
caractéristiques des voiles fortement
armés.

VOILE COURT

M.RACHEDI,A.BELARBI,N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Prédimensionnement

M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Prédimensionnement

ℎ𝑒
𝑒≥
25

ℎ𝑒
𝑒≥
22
ℎ𝑒
𝑒≥
20

M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Transmission de charges Horizontales

M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Notion de Moment d’Inertie

Centre de Rigidité

Centre de Masse

M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE
Quelque Recommandations

 Respecter la symétrie,
 Rapprocher le centre de torsion de la résultante due au vent ou au
séisme
 Privilégier les tubes fermer (Cage d’escalier ou d’ascenseur avec
des linteaux de bonne hauteur au droit des ouvertures) ou utiliser
un contreventement en façade
 Augmenter les rigidités des voiles (T [ ] ….)
 Eviter les voiles concourants
 Utiliser une poutre raidisseuse, de préférence au sommet du
bâtiment)

M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


Type Forme Déconseillée Forme Conseillée

Long

En L

En Tube

M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE


M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE
M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE
M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE
M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE
M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE
M.RACHEDI, A.BELARBI, N.OUISSI LES STRUCTURES EN MUR VOILE