Vous êtes sur la page 1sur 17

Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers

Casablanca

Compte rendu du TP2 : Etude de


flambement et fléchissement d’une
poutre
Rédigé par :

ZOUITA Yousra ZOUHRI Wahb SOUABI Sonia

SAMI Nassima SANAJI Hind TIJAHI Sabrina

TAMOUDI Hicham

encadré : - M.KISSI

Année universitaire : 2014/2015


Introduction :
L’étude de la résistance des matériaux requiert une connaissance des effets des forces de
compression sur les poutres en compression . Sur ce les ingénieurs notamment les ingénieurs arts et
métiers sont amenés à utiliser ces informations pour décider du bon choix de matériau , de son
épaisseur et de la forme de la poutre .

Sur ce nous avons effectués un TP dans le cadre du module Mécanique des structures durant
lequel nous avons manipulé le banc TecQuipment SM1005 ainsi nous avons touché de près
comment des poutres de différentes tailles , matériaux et sections se déforment et flambent sous
charge.

Objectifs :
Connaitre les principaux paramètres qui influencent directement le flambement des poutres , tels
que :

1- Les conditions aux limites ( types de liaisons aux extrémités)


2- L’excentricité du chargement
3- Le matériau et les dimensions de la poutre

Description du matériel :

L’appareil SM1005 est composé de :

1- Un châssis qui possède des rainures permettant la mise en place du système de


chargement et du système de mesure du chargement .
2- Un système de chargement composé d’un volant qui entraine une vis sans fin afin
d’exercer une compression sur une des extrémités de la poutre.
3- Le capteur de charge relié à un boitier séparé qui permet l’affichage de la force axiale
appliquée sur l’éprouvette .
4- Boitier de mesure de la charge.
Partie théorique :

Force latérale – Force axiale et charge


F(N)= la charge x g

Avec la charge en KG et g=9.81 m/s

Module de Young

Moment d’inertie
I= b*d^3/12

Rigidité de flexion
Y= FL^3/48*E*I

Charge axiale de flambement


P(cr)= π.^2*E*I/(K*L)^2

Etude expérimentale
Expérience 1 : Fléchi ss ement d’une poutre sur a ppui s s i mpl es :

La flexion est la déformation d'un objet qui se traduit par une courbure. Dans le cas d'une poutre, elle tend à
rapprocher les deux extrémités de la poutre. Dans le cas d'une plaque, elle tend à rapprocher deux points
diamétralement opposés sous l'action.

L'essai de flexion d'une poutre est un essai mécanique utilisé pour tester la résistance en flexion.
 Objectif du TP :

L’objectif de cette manipulation est de vérifier l’équation de fléchissement d’une poutre, vue en
cours, pour le cas d’une colonne sur deux appuis.

 Manipulation :

On place la poutre entre les deux supports à couteaux, on place le comparateur numérique sur son
support tout en veillant à ne pas dépasser 10 mm de fléchissement de la poutre, ensuite on modifie
la position du comparateur et on note à chaque fois la valeur de la flèche
expérimentale.

1- Poutre en Acier :
Figure 3 : Courbe représentative de la Force en fonction de la flèche (acier)

Figure 4 : comparaison entre la flèche expérimentale et celle théorique

2-Poutre en Laiton :
Figure 5 : Courbe représentative de la Force en fonction de la flèche (Laiton)
Figure 6 : comparaison entre la flèche expérimentale et celle théorique

Commentaire
Nous remarquons , que la flèche expérimentale a la même allure que la flèche théorique ,
avec une certaine marge d’erreur , qui est minimale pour la poutre en Acier , et plus
importante pour le cas des poutres en Laiton , ceci est due notamment aux incertitudes de
mesure du matériel , des conditions de manipulation , surtout que les poutres ont subi plusieurs
essais de flexion , ce qui a engendré une petite déformation au niveau de ces dernières .

2-Poutre en Aluminium :
Tableau de résultats pour la poutre 2 expérience 2
Charge Force Mesure du fléchissement mesure du fléchissement FL³ Fléchissement
(mm) (m) théorique
0 0 0 0 0 0
100 0,981 0,34 3,4x10-⁴ 0,21189 4,35x10-⁴
200 1,96 0,75 7,3x10-⁴ 0,42336 7,3x10-⁴
300 2,943 1,05 1,05x10-³ 0,6356 3,65x10-⁴
400 3,924 1,46 1,46x10-³ 0,8475 1,46x10-³
500 4,905 1,78 1,78x10-³ 1,05948 1,827x10-³
Matériau de la Aluminium Distance entre les appuis 600 mm Largeur 19 mm
poutre
Moment I=1,75x Module de Young E=69 Gpa Epaisseur 4,8 mm
d'inertie 10-¹⁰m
Courbe représentative de la
force en fonction de la flèche
(alluminium)
6
la force (N)

0
0 0.00034 0.00073 0.00105 0.00146 0.00178
La flèche (m)

comparaison entre la flèche


théorique et celle expérimentalle
6

4
la force (N)

3
Yexp

2 Yth

0
0 0.0005 0.001 0.0015 0.002
Axis Title

Et on sait que E(Aluminium)=69GPa.


Expérience 2 : Rigidité (module de Young ) du matériau de la poutre :
Objectif :
1-Déterminer la rigidité réelle

2-Déterminer le Module de Young pour les trois poutre d’acier, aluminium et laiton .

Analyse des résultats :


1-conversion de la charge en force :

Pour cela on utilise la loi de Newton :

La force (N)=la charge (Kg) x g(9.81 m/s^2)

F=ma

Pour la charge 100g =0.1Kg => F=0.1x9.81 =0.981 N

On procède de la même façon et on obtient les résultats suivants :

Charge (g) Force (N)


0 0
100 0.981
200 1.962
300 2.943
400 3.924
500 4.905

2- Conversion de la flèche en (m) : ( 1mm=0.001 m)

les résultats de la flèche en mètre sont donnés dans le tableau suivant :

Charge (g) Flèche (x 10−3 m)


Acier Aluminium Laiton
0 0 0 0
100 -6.3 -7.27 -17.75
200 -6.02 -6.91 -17.36
300 -5.73 -6.56 -16.93
400 -5.45 -6.2 -16.49
500 -5.16 -5.84 -15.66

3-Graphique représentatifs de la force en fonction de 48yI /𝐿3

Avec

y : la flèche en (m)

L : Longueur totale de la poutre en (m)


𝑏𝑑 3
I : le moment d’inertie :I= = 8*10^-8
12

Données Acier Aluminium Laiton


L 0.750 0.750 0.750
B 0.02 0.019 0.019
D 0.003 0.0048 0.0048
I 4.5x10−11 1.75104 x10−10 1.75104 x10−10

On calcule la quantité 48yI /𝐿3 𝑝𝑜𝑢𝑟 chaque matériau :

Charge (g) Flèche (x 10−3 m) 48yI /𝐿3


Acier Aluminium Laiton Acier Aluminium Laiton
x10−11 x10−10 x10−10
0 0 0 0 0 0 0
100 -6.3 -7.27 -17.75 -3.2256 -1.448398 -3.536322
200 -6.02 -6.91 -17.36 -3.08224 -1.376675 -3.458623
300 -5.73 -6.56 -16.93 -2.93376 -1.306945 -3.372954
400 -5.45 -6.2 -16.49 -2.7904 -1.235222 -3.285293
500 -5.16 -5.84 -15.66 -2.64192 -1.163499 -3.119933

Graphique représentatifs de la force en fonction de 48yI /𝐿3

Force (Acier)
6

3
Force
2

0
0 -3.2256 -3.08224 -2.93376 -2.7904 -2.64192
Force (Aluminium)
6

2 Force
1

Force (laiton)
6

2 Force
1

La pente d’un segment ou d'une droite correspond à la valeur de son inclinaison par rapport à l'axe des
abscisses.

Les graphes sont en forme de droite , La pente d'une droite correspond au rapport de la différence des
ordonnées et de la différence des abscisses entre deux points de cette droite.

Lorsqu'on connaît deux points A(x1,y1) et B(x2,y2), il est possible de calculer la pente à l'aide de la formule
suivante:

Pente=Δy/Δx=y2−y1/x2−x1

La droite Acier Aluminium Laiton


La pente 148 67 102

4- Comparaisons des valeurs expérimentales avec les nominales :


 Dans cette expérience, la littérature nous apprennent que les valeurs nominales des aciers,
Aluminium et laiton sont respectivement 207 GPa ,69 GPa , 105 GPa , alors que les valeur
expérimentales sont 145 GPa ,67 GPa ,102 GPa.
 Pour le laiton l’erreur est 3GPa soit une erreur relative de 2% , de même pour le l’aluminium .
Alors pour ces deux expériences les résultats expérimentaux coïncident avec les valeurs théoriques,
ce qui nous conduit donc à affirmer que l’expérience est un succès.
 On remarque que pour l’acier la valeur de l’erreur absolue est de 62 GPa ,soit une erreur relative de
29% ,cette erreur est tellement grande .
 La présence de cette erreur signifie que le résultat de notre expérience ne coïncide pas avec la
réalité. En d’autres mots l’expérience a alors échoué. On n a pas réussi à démontrer ou à obtenir la
valeur attendue.

Expérience 3 : Fléchi ss ement d’une poutre sur a ppui s s i mpl es :


Experience 3 : Acier : bi-encastré

Fléche en fonction de la longueur

25 -5,93
50 -5,66
75 -5,08
100 -4,76
125 -4,21
150 -3,87
175 -3,1
200 -2,4
225 -1,66
250 -1,18
275 -0,69
-25 -5,76
-50 -5,81
-75 -5,13
-100 -4,8
-125 -4,35
-150 -3,83
-175 -3,32
-200 -2,48
-225 -0,67
-250 -0,3
-275 -0,5

Barre bi-encastrée
0
-400 -200 0 200 400
longueur (mm)
-1

-2

-3
Fléche en fonction de la
-4 longueur

-5
la flèche (mm)

-6

-7

Experience 3 : Acier : bi-articulé

Fléche en fonction de
la longueur
25 11 ,84
50 9,48
75 9,41
100 9,08
125 8,91
150 8,72
175 8,58
200 8,29
225 8,14
250 7,74
275 8,39
-25 0,22
-50 0,05
-75 11,97
-100 11,76
-125 11,49
-150 11,09
-175 10,82
-200 10,51
-225 9,85
-250 9,36
-275 8,35

Barre bi-articulée
14
la flèche (mm)

12

10

6 Fléche en fonction de
la longueur
4

0
-400 -200 0 200 400
-2
longueur (mm)

Experience 3 :laiton : bi-encastré

longueur theor experim


25 583 590
50 563 560
75 511 520
100 472 488
125 424 434
150 347 356
175 299 308
200 241 234
225 166 156
250 116 105
275 58 47
-25 570 579
-50 560 560
-75 524 520
-100 487 477
-125 427 420
-150 364 348
-175 298 287
-200 249 219

-225 170 155


-250 119 87
-275 97 52

700

600

500

400 laiton bi encastrée


(théorique)
300 laiton bi encastrée
(experim)
200

100

0
-400 -200 0 200 400

Experience 3 : Acier : bi-encastré

longeur théoriques experimentales


25 611 595
50 574 569
75 562 550
100 559 540
125 530 504
150 498 464
175 469 415
200 404 344
225 354 284
250 315 213
275 157 142
-25 578 569
-50 572 556
-75 551 541
-100 522 492
-125 511 471
-150 472 412
-175 429 365
-200 401 313
-225 560 260
-250 309 195
-275 257 142

700

600

500

400 Laiton bi articulé


(théorique)
300
laiton bi articulé
200 (experim)

100

0
-400 -200 0 200 400

Remarques
On remarque que les valeurs théoriques sont très proches des valeurs expérimentales
CONCLUSION

Grâce à ces séries d’expériences , qu’on a eu l’occasion de


manipuler, dans le cadre des travaux pratiques de
mécanique des structures , on a pu projeter
expérimentalement toutes nos connaissances théoriques
acquises tout au long du cours à savoir calcul du module de
Young , force de flambement … Ces manipulations nous ont
aussi permis de toucher de près et de se familiariser avec les
différents outils et appareils disponibles pour concrétiser les
divers principes théoriques de la mécanique des structures ,
et cela à travers L’appareil d’Etude du flambement de
poutres .

Ce TP nous a permis essentiellement d’appliquer nos acquis


théoriques afin de vérifier la validité de certaines relations en
mécanique des structures ainsi que de se familiariser avec
l’usage du dispositif utilisé durant de ce TP .