Vous êtes sur la page 1sur 82

Roger VICENTINI

LES RISQUES PROFESSIONNELS

Tout savoir pour mettre à jour


le document unique

• Risques matériels
• Accidents du travail
• Maladies professionnelles

 Éditions d’Organisation, 2004


ISBN : 2-7081-2982-1

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

1. Le risque
et les principales causes de dommages

1.1 Qu'est-ce que le risque ?

Le risque résulte de

L’existence
d’un phénomène dangereux
En présence de l’homme
(caractérisé par un mode
et une cause de défaillance)

Qui crée
une situation dangereuse

Qui provoque l’événement


dont l’estimation relève

De la fréquence De l’importance du danger


d’exposition lors de l’exposition
au phénomène dangereux au phénomène dangereux

Et conduit au dommage

1.2 Quelles sont les principales causes du dommage ?


• Le comportement de l'homme.
• Une défaillance ou une déviation affectant les procédures de tra-
vail.
• Les interférences avec des personnes autres que celles qui
s'exposent au phénomène dangereux.

© Éditions d’Organisation 9

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

• La défaillance de la machine ou de ses composants et notam-


ment des dispositifs conditionnant la sécurité.

2. L’analyse des risques,


une obligation pour l’entreprise

2.1 Une obligation régie par le code du travail

C’est le code du travail qui définit l’obligation de l’analyse des risques.

Art. L.230-2 du code du travail :


Le chef d'établissement prend les mesures nécessaires pour assurer la
sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs de
l'établissement, y compris les travailleurs temporaires. Ces mesures
comprennent des actions de prévention des risques professionnels,
d'information, de formation ainsi que la mise en place d'une organi-
sation et de moyens adaptés. Il veille à l'adaptation de ces mesures
pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amé-
lioration des situations existantes.

Art. R.230-1 du code du travail :


L'employeur transcrit et met à jour dans un document unique les
résultats de l'évaluation des risques pour la sécurité et la santé des
travailleurs à laquelle il doit procéder en application du paragraphe III
(a) de l'art. L.230-2.

« Sans préjudice des autres dispositions du présent code, le chef


d'établissement doit, compte tenu de la nature des activités de
l'établissement : a) Évaluer les risques pour la sécurité et la santé des
travailleurs, y compris dans le choix des procédés de fabrication, des
équipements de travail, des substances ou préparations chimiques,
dans l'aménagement ou le réaménagement des lieux de travail ou des
installations et dans la définition des postes de travail ; à la suite de
cette évaluation et en tant que de besoin, les actions de prévention
ainsi que les méthodes de travail et de production mises en œuvre par
l'employeur doivent garantir un meilleur niveau de protection de la

10 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

sécurité et de la santé des travailleurs et être intégrées dans l'ensem-


ble des activités de l'établissement et à tous les niveaux de
l'encadrement. »

Cette évaluation comporte un inventaire des risques identifiés dans


chaque unité de travail de l'entreprise ou de l'établissement.

La mise à jour est effectuée au moins chaque année ainsi que lors de
toute décision d'aménagement important modifiant les conditions
d'hygiène et de sécurité ou les conditions de travail, au sens du
septième alinéa de l'art. L.236-2 ou lorsqu'une information supplé-
mentaire concernant l'évaluation d'un risque dans une unité de travail
est recueillie.

« Le CHSCT est consulté avant toute décision d'aménagement impor-


tant modifiant les conditions d'hygiène et de sécurité ou les condi-
tions de travail et, notamment, avant toute transformation importante
des postes de travail découlant de la modification de l'outillage, d'un
changement de produit ou de l'organisation du travail, avant toute
modification des cadences et des normes de productivité liées ou non
à la rémunération du travail. » Dans les établissements visés au pre-
mier alinéa de l'art. L.236-1, cette transcription des résultats de l'éva-
luation des risques est utilisée pour l'établissement des documents
mentionnés au premier alinéa de l'art. L.236-4.

« Au moins une fois par an, le chef d'établissement présente au


CHSCT :
• Un rapport écrit faisant le bilan de la situation générale de
l'hygiène et de la sécurité et des conditions de travail dans son éta-
blissement et concernant les actions qui ont été menées au cours
de l'année écoulée.
• Un programme annuel de prévention des risques professionnels et
d'amélioration des conditions de travail, ce programme est établi
à partir des analyses des risques professionnels… »

Le document mentionné au premier alinéa du présent article est tenu à


la disposition des membres du CHSCT ou des instances qui en tiennent
lieu, des délégués du personnel ou à défaut, des personnes soumises à
un risque pour leur sécurité ou leur santé, ainsi que du médecin du
travail.

© Éditions d’Organisation 11

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

Il est également tenu, sur leur demande, à la disposition de l'inspec-


teur ou du contrôleur du travail ou des agents des services de préven-
tion des organismes de Sécurité sociale et des organismes mentionnés
au 4° de l'art. L.231-2.
« Les organismes professionnels d'hygiène et de sécurité et des condi-
tions de travail constitués dans les branches d'activité à haut risque –
Les représentants des organisations professionnelles d'employeurs et
de salariés les plus représentatives et dont l'activité est coordonnée
par l'Agence pour l'Amélioration des Conditions de Travail. »

2.2 Les sanctions prévues en cas de non application


Le fait de ne pas transcrire ou de ne pas mettre à jour les résultats de
l'évaluation des risques dans les conditions prévues par la réglemen-
tation entraîne, à compter du 7 novembre 2002, une sanction pénale
pour l'employeur. Il est ainsi passible de la peine d'amende prévue
pour les contraventions de cinquième classe, à savoir 1 500 €
(10 000 F) et en cas de récidive 3 000 € (20 000 F).

5 principes fondamentaux pour l’analyse des risques

Le chef d’entreprise affiche sa volonté vis-à-


vis des salariés de réaliser une étude des ris-
Principe d’engagement
ques professionnels, fondement de sa politi-
que de Santé et Sécurité au travail.

Le chef d’entreprise réalise une étude des ris-


Principe d’adaptabilité ques professionnels en utilisant des outils
adaptés à sa situation.

12 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

Le chef d’entreprise s’organise pour être auto-


Principe d’autonomie nome dans la réalisation de l’étude des ris-
ques professionnels

Le chef d’entreprise construit l’étude des ris-


ques avec la participation des salariés de
Principe de participation
l’entreprise et de leurs représentants (CHSCT,
DP…)

Le chef d’entreprise décide des actions de


Principe de finalité prévention à mettre en place, en fonction des
résultats de l’étude des risques professionnels.

3. La politique d’analyse et de prévention


des risques, un engagement de tous
Le document unique d’analyse et de prévention des risques traduit
l’engagement de la direction de l’établissement à travers la charte de
sécurité.

3.1 La charte de sécurité


pour l’ensemble du personnel de l’entreprise
Elle définit la politique, les objectifs et les engagements de la direction
de l'entreprise en matière de sécurité et de conditions de travail.
Elle doit amener une évolution positive des résultats en matière d'acci-
dents du travail, de maladies professionnelles et de préservation de
l'outil de travail contre les risques d'incendies qui, en corollaire,
s'accompagnera d'une amélioration de la qualité de la vie au travail.

© Éditions d’Organisation 13

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

Les principes d'organisation sur lesquels la direction fonde la politique


sécurité de l'entreprise privilégient la prise en compte de l'analyse des
risques, de la formation du personnel, de la communication et de la
relation humaine pour :
• Établir un bon climat relationnel
• Éviter les risques
• Évaluer ceux qui ne peuvent être évités
• Adapter le travail à l'homme en tenant compte de l'évolution de
la technique
• Remplacer ce qui est dangereux par le moins dangereux
• Planifier la prévention
• Assurer la formation à la sécurité et donner les instructions
appropriées pour l'exécution du travail
• Prendre les mesures de protection collective prioritairement sur
les mesures de protection individuelle
Toutes ces dispositions qui contribuent à l'amélioration de la sécurité
et des conditions de travail, à la formation de l'homme et à la valorisa-
tion des compétences professionnelles s'intègrent normalement dans
les objectifs d'une entreprise performante.
La direction s'engage dans ce projet sécurité. En particulier, elle veille
à mettre à disposition les moyens nécessaires et donne mission à
l'encadrement et au « chargé de sécurité » de créer et de faire évoluer
le système sécurité suivant les principes retenus.
La direction s'attache personnellement à faire connaître et faire appli-
quer toutes les dispositions du projet sécurité de l'entreprise.
Dans le cadre de la démarche « assurance, sécurité » la direction
s’engage à mesurer, de manière périodique, les résultats obtenus.

3.2 Sensibiliser, former et faire participer


Il faut sensibiliser, former et faire participer au mieux tous les mem-
bres du personnel à :

14 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

• L'analyse des risques et la recherche des moyens de prévention


susceptibles de les supprimer ou de les réduire au maximum
possible qui doit concerner toute l’entreprise.

• La rédaction du document unique d'analyse des risques et sa


mise à jour systématique, en fonction de l'évolution des situa-
tions.

3.3 Susciter esprit d’observation et réflexe d’intervention


face aux situations dangereuses

L’intégration par chacun de la réflexion sécurité dans la préparation et


l’exécution du travail amène qualité et performance économique pour
l'entreprise.

3.4 Considérer les hommes


pour développer leur sentiment de responsabilité
• L’information et la formation à la sécurité spontanées ou faisant
l’objet d’une obligation légale démontrent le souci de
l’employeur d’assurer l’intégrité physique de son personnel.

• La participation du plus grand nombre aux groupes de travail,


qui implique le personnel à tous niveaux hiérarchiques, est un
gage de prise en considération par l’employeur et développe
l’esprit d’appartenance à l’entreprise.

• L’étude et la rédaction des procédures, modes opératoires et con-


signes diverses par ceux qui auront à les appliquer en facilite la
compréhension et la mise en œuvre et concourent à accroître la
sensibilisation à la qualité/sécurité/productivité.

• La recherche du risque résiduel le plus faible dans les opérations


de fabrication et de maintenance oblige à une analyse fonction-
nelle qui contribue, par la même occasion, à un recyclage utile
des intervenants participant à l’étude, et débouche presque sys-
tématiquement sur une amélioration sensible des résultats pour
l'entreprise.

© Éditions d’Organisation 15

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

• Quand l’homme est entendu et a conscience de participer au


développement de l’entreprise il donne le meilleur de lui-même
dans le cadre des responsabilités qui lui sont propres, en fonc-
tion de ses compétences.

• La loi du 31 décembre 1991 introduit la notion de responsabilité


individuelle du salarié dans le cadre de la prévention du risque.

• Qualité et sécurité sont l’affaire de chacun et c’est ainsi qu’elles


doivent être prises en compte, par une responsabilisation indivi-
duelle à tous niveaux hiérarchiques, qui se retrouve alors dans
tous les domaines des interventions, pour le grand bien de
l’entreprise.

3.5 Impacter toute l’entreprise

Les actions dans le domaine de la prévention des risques techniques,


de la sécurité et de l’assurance qualité ont un impact positif sur toute
l’entreprise.

Prévention des risques techniques

• L’intégration de la sécurité au niveau de la conception des


bâtiments, machines et installations, conformément aux disposi-
tions du code du travail apporte un plus pour l’efficacité des opé-
rations de fabrication et de maintenance en permettant un travail
dans des conditions favorables à la tranquillité d’esprit et à la
moindre fatigue.

• Les dispositions prises pour l’amélioration des conditions de tra-


vail contribuent presque systématiquement à l’amélioration de la
qualité et de la productivité (aménagement ergonomique du
poste – facteurs d’ambiance).

• L’analyse fonctionnelle obligatoirement associée à l’analyse des


risques imposée par la réglementation en matière de sécurité
peut permettre la découverte et la suppression d’anomalies tech-
niques susceptibles de réduire les performances des machines,
équipements ou installations.

16 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

• Enfin la mise en conformité des machines existantes prescrites


par les décrets 93.40 et 93.41 codifiés du 11/1/93 et les vérifica-
tions périodiques obligatoires pour certains matériels sont autant
d’éléments jouant à la fois en faveur de la sécurité de la qualité
et de la rentabilité du travail.

Assurance qualité
L’évolution du marché au cours de ces dernières années a centré l’inté-
rêt sur l’assurance qualité en tant que concept d’actions permettant
d’accroître la productivité, la flexibilité et la force d’innovation d’une
entreprise.
• L'hygiène et la sécurité du travail sont parties intégrantes du sys-
tème d’Assurance Qualité de l’entreprise.
• L'hygiène et la sécurité du travail nécessitent de définir des
objectifs clairs, de mettre au point des méthodes appropriées de
veiller à la compétence des intervenants par une information,
une formation et un perfectionnement permanent.
• L'implication du personnel pour :
– l'analyse des risques et la recherche des moyens de préven-
tion correspondants ;
– la mise au point de toutes nouvelles procédures ;
– la conception et la réalisation des installations nouvelles ;
– l’étude des modes opératoires ;
– le suivi de la formation en fonction de l'évolution des procé-
dures, de la technique, de la réglementation et des connais-
sances en matière de risques ;
sont autant de facteurs qui jouent en faveur du renforcement de
l’image de marque et de la compétitivité de l’entreprise.

L'assurance sécurité et son impact sur l’entreprise


Elle se concrétise par :
• Une modification profonde des mentalités en matière de prise en
compte de la prévention du risque.
• Un engagement de plus en plus efficace de l'encadrement dans
l'action menée.

© Éditions d’Organisation 17

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

• La mise en œuvre de procédures nouvelles, qui, malgré une pre-


mière tendance au rejet souvent observée pour un certain nom-
bre d'entre elles (difficultés liées à une modification profonde
des habitudes prises) finissent toujours par être admises, voire
même souhaitées.
• L'analyse méthodique des risques et la recherche de solutions de
prévention en groupe de travail dit E.R.A.C.T.S. (études et
recherches pour l'amélioration des conditions de travail et de
sécurité), favorisant le développement de la concertation, de la
participation et de la créativité.
• La préparation du travail et des modes opératoires correspon-
dants.
• Une politique d'étude systématique de tous les accidents, avec
l'organisation, pour ceux dont les circonstances le justifient,
d'une reconstitution sur le terrain.
• Une incidence profonde sur les comportements relatifs à la qua-
lité et la protection de l'environnement, favorable à l'image de
marque auprès de la clientèle et d'un intérêt économique incon-
testable pour l'entreprise.
• L'utilisation d'outils nouveaux :
– Arbre des causes ;
– Arbre des défaillances ;
– Analyse des modes de défaillance, de leurs effets, de leurs cri-
ticités, appliquée aux risques pouvant apparaître à l'interface
homme/machine (AMDEC) ;
– Analyse fonctionnelle ;
– Diagnostic primaire de situation, diagramme de Pareto, etc.
• La rédaction des consignes générales ou particulières de sécurité
en application des prescriptions réglementaires ou par souci du
simple bon sens. Ces consignes qui s’intègrent aux modes opéra-
toires permettent d'obtenir le réflexe « sécurité – amélioration
des conditions de travail » dans l'exécution normale de la tâche.
• Les visites de conformité des installations et audits périodiques.
Assurées par le personnel des secteurs concernés, elles présen-
tent l'avantage de prendre en considération les observations
tirées de l'expérience et des difficultés rencontrées par ceux qui
utilisent les machines ou installations auditées.

18 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

4. La politique de sécurité,
une responsabilité partagée

4.1 Des objectifs collectifs


Le développement de l'entreprise doit se réaliser dans les meilleures
conditions de sécurité et la prévention des risques doit être la plus effi-
cace possible pour limiter le nombre d'accidents ou de maladies pro-
fessionnelles et préserver l'outil de travail contre l'incendie
Chacun doit être conscient des risques qui peuvent exister au niveau
de son activité. Il en résulte que la sécurité n'est pas une charge sup-
plémentaire extérieure à chaque fonction, mais qu'elle fait partie inté-
grante de chacun des emplois de l'entreprise.
La politique de sécurité d'une entreprise s'exprime par les principes
fondamentaux suivants :
1. Un niveau élevé d'hygiène et de sécurité doit être atteint et main-
tenu pour le personnel et les tiers qui interviennent dans l'entre-
prise.
La prévention du risque d'incendie doit être développée.
Les risques inhérents à la nature des différentes activités doivent
être étudiés par analyse méthodique des interventions de fabrica-
tion et de maintenance permettant de les détecter et de définir
les éléments de prévention susceptibles de les supprimer ou de
les réduire à leur niveau le plus faible.
2. Le niveau sera non seulement conforme aux exigences de la
réglementation mais sera progressivement adapté en fonction
des progrès techniques afin de l'améliorer dans le cadre des
contraintes opérationnelles et économiques d'une industrie
moderne.
3. On doit veiller à ce que les règlements et consignes d'hygiène et
de sécurité soient connus et strictement respectés par tous les
membres du personnel qui doivent être informés, à leur niveau,
des problèmes de sécurité et de médecine du travail, être ins-
truits par les divers moyens de formation utiles et encouragés à
participer personnellement à la prévention des accidents.

© Éditions d’Organisation 19

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

4. Chaque membre de l'encadrement doit être informé de ses res-


ponsabilités en matière de sécurité et apprécié en fonction du
soin avec lequel il s'en est acquitté.

4.2 Une mise en œuvre à tous les niveaux de l’entreprise

La politique de sécurité s'appuie sur le développement de la préven-


tion, sur le rôle déterminant de l'encadrement et sur la prise en compte
des responsabilités individuelles à chaque niveau de la filière hiérar-
chique.

4.2.1 Développer un « esprit sécurité »

La sécurité c'est avant tout la protection de l'homme dont la vie, la


santé, les facultés physiques et psychiques doivent être sauvegardées.
Chacun doit y penser pour soi-même et pour les autres.

La sécurité c'est aussi la protection de l'outil de travail et la mise en


œuvre de procédures et de modes opératoires bien définis après ana-
lyse des risques.

La prise de conscience du travail en sécurité doit être effective dès


l'embauche et se développer progressivement, en profondeur, jusqu'à
ce que le comportement « sécurité » devienne un réflexe.

Dès lors, le respect des consignes et procédures n'est plus une


contrainte et les protections imposées sont acceptées voire recherchées
par le personnel.

Le développement de « l'esprit sécurité » passe par une connaissance


plus approfondie des modes opératoires intégrant étroitement la pré-
vention des incidents, accidents et incendies.

La formation professionnelle sous tous ses aspects doit également être


utilisée pour la prise de conscience des risques et la définition des
mesures de prévention susceptibles de les éliminer ou de les réduire.

20 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

4.2.2 Un management responsable


La prise de conscience et le développement de « l'esprit sécurité » ne
peuvent être réalisés qu'avec l'adhésion pleine et totale et la participa-
tion active de tous les niveaux de l'encadrement.

L'encadrement doit avoir pour mission d'étudier et de réduire au mini-


mum les risques pour diminuer le nombre des accidents.

Pour cela il se fixera des objectifs qu'il s'efforcera d'atteindre et veillera


à ce que le personnel dont il est responsable soit bien informé des ris-
ques que peuvent comporter les différentes phases de son travail et des
mesures de prévention correspondantes.

Il se tiendra informé des difficultés rencontrées en se mettant à


« l'écoute de ses collaborateurs » et apportera systématiquement une
réponse aux questions posées ou aux observations faites.

Il recherchera en concertation avec les intéressés les solutions pour


surmonter les difficultés signalées, et les appliquera dans les meilleurs
délais.

Il aura à leur montrer les risques potentiels présentés par leurs actions
et leurs manœuvres et à leur expliquer le pourquoi des dispositions de
prévention à respecter.

Cette action favorisera un climat de confiance et de compréhension


réciproque, propice à l'amélioration des relations humaines et au déve-
loppement de la participation individuelle.

Le management attachera de l'importance à tous les incidents et acci-


dents qui pourront lui faire découvrir des situations potentielles de ris-
ques, de façon à les réduire dans les plus brefs délais.

Il devra être exigeant sur les mesures préventives qui devront être
appliquées avec toute la rigueur indispensable et réagir rapidement et
avec vigueur, devant les imprudences caractérisées.

Il s'assurera que les équipiers de seconde intervention sous ses ordres


participent régulièrement aux exercices d'incendie ou d'évacuation et
que l'ensemble de son personnel connaît bien le maniement des
extincteurs portatifs et mobiles.

© Éditions d’Organisation 21

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

Chaque manager a dans sa fonction des responsabilités de sécurité qui


ne peuvent être, en aucun cas, atténuées par les excuses qu'il se don-
nerait pour s'écarter des règles de prévention légales ou découlant du
simple bon sens qu'il doit faire appliquer.

4.2.3 Définir les objectifs et donner les moyens d’action au


chargé de sécurité
Prévenir les risques d’accidents, de maladies professionnelles et
d’incendies c’est :
• Rechercher un niveau élevé d'hygiène et de sécurité adapté à
l'évolution technique ;
• Appliquer de manière réfléchie des procédures, modes opératoi-
res et consignes ;
• Approfondir les connaissances nécessaires au développement de
la Prévention ;
• S’impliquer personnellement…
afin de faire évoluer positivement la situation en la matière.

Ces actions sont menées en concertation avec le chargé de sécurité de


l'entreprise qui établira par ailleurs annuellement le bilan des réa-
lisations et fait appliquer le plan annuel d'actions imposé par la
réglementation.

Le chargé de sécurité intervient en tant que :

• Conseiller auprès de la direction de l'entreprise ;


• Conseiller auprès de l'ensemble du management ;
• Participant à l'analyse des risques et à l'élaboration des program-
mes de formation ;
• Participant à l'élaboration, à la mise en place et au contrôle de
l'application des procédures, modes opératoires et consignes ;
• Formateur des équipiers de seconde intervention incendie ;
• Formateur du personnel dans son ensemble à l'utilisation des
moyens de premiers secours contre le feu ;
• Organisateur des exercices d'évacuation.

22 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

Ses tâches s’exercent au travers :


• Du suivi et des études des incidents, accidents, et incendies en
liaison avec le management responsable et recherche des mesu-
res de prévention à appliquer ;
• Des propositions de toutes les actions utiles pour créer et déve-
lopper « l'esprit sécurité » ;
• De sa collaboration avec les membres désignés du CHSCT et de
sa participation aux réunions et visites périodiques légales ;
• De sa participation aux « audits » de sécurité ;
• De l’organisation de la traçabilité des résultats (statistiques).

4.2.4 La responsabilité de sécurité des services


• Chaque service devra établir (après analyse des risques) des
modes opératoires intégrant les mesures de prévention, simples,
clairs et facilement compréhensibles par le personnel qui aura à
les mettre en œuvre.
• Les consignes de sécurité générales émanant de la direction ou
particulières, rédigées par les services, seront diffusées et com-
mentées dans le moindre détail au personnel, par sa hiérarchie.
Un exemplaire sera transmis au chargé de sécurité et au CHSCT
pour observations éventuelles.
• Chaque service recensera périodiquement les risques d'accidents
et d'incendies pouvant être rencontrés et les mesures prises ou
proposées pour les supprimer.
• Les services devront s'organiser afin de permettre la formation
du personnel à la lutte contre les sinistres et aux exercices d'éva-
cuation. Ils préciseront, dans le cadre de l'organigramme de
sécurité la responsabilité de chacun, afin que tous puissent réa-
gir avec le maximum de rapidité et d'efficacité.
• Les opérations d'entretien et les travaux neufs réalisés aussi bien
par l'entreprise que par des entreprises extérieures devront nor-
malement intégrer la prévention des accidents et des incendies.
• Un exemplaire du plan de prévention prescrit par la réglementa-
tion sera transmis au chargé de sécurité pour information. Il
pourra être consulté par le CHSCT.

© Éditions d’Organisation 23

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

4.3 La démarche assurance sécurité, vision synoptique


MOT-CLÉ DÉMARCHE
• Définir et consigner par écrit la charte de sécurité, les objectifs à atteindre et
l'engagement de la direction.
Responsabilité • La politique doit être pertinente par rapport à l'organisation générale de
de la direction l'entreprise. Elle doit tenir compte des obligations légales et définir les gran-
des lignes des actions à mettre en œuvre pour améliorer le niveau de la sécu-
rité et des conditions de travail.

• Rappeler par écrit le rôle fondamental et la responsabilité de l'encadrement


pour l'animation de la prévention du risque et le respect des procédures,
modes opératoires et consignes de sécurité. Ce rappel doit s'intégrer dans la
définition de fonction en précisant les missions correspondantes et en parti-
culier l'obligation :
- d'observer et de procéder à l'analyse du poste de travail, pour rechercher la suppres-
sion des risques ou leur réduction au niveau résiduel le plus faible et obtenir les con-
ditions ergonomiques les meilleures pour l'exécution de la tâche.
Responsabilité - de proposer des solutions en concertation avec le personnel concerné.
et autorité - de créer et développer l'esprit sécurité par l'exemple, l'incitation au travail de groupe
permettant l'implication active du plus grand nombre et l'exigence de la rigueur
indispensable dans l'application des procédures, modes opératoires et consignes de
sécurité.
- de veiller au respect de la réglementation propre à l'entreprise (règlement intérieur –
Consignes) et des prescriptions légales.
- d'étudier tous les accidents du travail quelle que soit leur gravité et de proposer des
mesures de prévention en fonction des enseignements tirés de l'étude.
- d'agir autant que possible en amont par analyse des « Presque accidents » (incident
qui aurait pu être à l'origine d'un accident corporel à défaut du facteur chance).

Identifier les exigences relatives aux besoins et fournir les moyens adéquats, y
Mise à disposition compris la désignation de personnes formées pour le management, l'exécution
des moyens et la vérification de la bonne application des règles, ainsi que pour la
réalisation des audits internes de sécurité.

• Désigner un représentant de la direction ayant une autorité définie pour :


- Veiller à l'application de la politique de sécurité et assurer le suivi des résultats obte-
nus.
Représentant
- Rendre compte de la mise en œuvre des actions prévues par la politique de sécurité
de la direction
et de l'évolution de la situation accidents/incendies, avec diagnostic permettant de
déterminer les orientations prioritaires à donner à la prévention du risque.
- Assurer la relation avec les correspondants extérieurs.

• La direction doit s'assurer d'une évolution positive de la situation accidents/


incendies, qui est le reflet de l'efficacité du dispositif de sécurité mis en
Pouvoir
œuvre.
de direction
• Les statistiques trimestrielles sont des éléments de suivi des mesures enga-
gées.

24 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

MOT-CLÉ DÉMARCHE

• Établissement et consignation par écrit du système de sécurité.


• Établissement d'un document définissant la politique de sécurité et intégrant
les responsabilités et procédures correspondantes :
- Sensibilisation à la prévention du risque.
Procédures - Formation à la sécurité au poste de travail.
- Concertation et participation du plus grand nombre.
- Observation du poste de travail et analyse du risque.
- Procédures, modes opératoires et consignes de sécurité dans le cadre organisation-
nel.
- Contrôle d'application des prescriptions réglementaires.

• Établissement du plan d'actions sécurité.


• Vérification et maintien de la conformité des équipements de travail et ins-
tallations aux prescriptions du code du travail, aux recommandations des
normes et/ ou de la CNAM.
• Identification et acquisition de tous moyens de maîtrise des activités, proces-
sus, équipements, dispositifs, ensemble des moyens et compétences qui
peuvent être nécessaires pour obtenir la sécurité requise.
Planification • Mise à jour des techniques de maîtrise de la prévention du risque en fonc-
tion de l'évolution des connaissances, des possibilités techniques, de la cul-
ture d'entreprise et de la réglementation.
• Suivi permanent des exigences en matière de sécurité.
• Les moyens d'atteindre un objectif de sécurité, acceptables à un moment
correspondant à un certain état de la technique, cessent de l'être lorsqu'un
nouvel état permet de rendre plus sûre la génération suivante de l'installa-
tion ou de la machine.

Revue de contrat • Bilan des résultats, tenue à jour des statistiques et tableaux de diagnostic pri-
(objectifs maire afin de vérifier la situation par rapport aux objectifs fixés.
de la politique
de sécurité)

• Intégration de la prévention du risque au niveau de la conception des pro-


Maîtrise duits.
de la conception • Prise en compte de l'évolution de la technique et des réglementations pour
la mise à jour des standards et cahiers des charges notamment.
• Utilisation de toutes les sources d'informations
(analyse des risques, procédures, modes opératoires, consignes, résultats
Actions
d'audits, observations du personnel et du CHSCT, réglementation, recom-
préventives
mandations de la CNAM et des normes) pour éliminer les causes d'insécu-
rité.

© Éditions d’Organisation 25

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

MOT-CLÉ DÉMARCHE

• Études de tous les accidents quelle que soit leur gravité, des « presque
accidents », des audits, observations faites sur le terrain et études de poste.
• Analyse des risques du poste de travail.
Actions • Analyse des causes des accidents et presque accidents.
correctives • Traitement des causes d'accidents.
• Détermination des actions correctives nécessaires pour supprimer ou réduire
les risques constatés.
• Contrôle de la mise en œuvre de l'action corrective et de son efficacité.

• Réaliser des audits de sécurité internes conduits par un représentant de la


direction (chargé de sécurité par exemple) en présence de personnes indé-
pendantes de celles qui ont la responsabilité directe du secteur audité.
• Suivre les actions correctives en fonction du planning arrêté.
• Assurer la formation à la sécurité au poste de travail de l'ensemble du per-
sonnel.
• Dispenser une formation renforcée au personnel sous contrat à durée déter-
Autres actions
minée conformément à la réglementation.
• Procéder aux formations spécifiques pour l'habilitation aux tâches présen-
tant des risques particuliers et en application de la réglementation (caristes
par ex.).
• Veiller à l'information ou la formation continue de tout le personnel notam-
ment en ce qui concerne le secourisme, la lutte contre le feu, l'évolution des
techniques et de la réglementation.

4.4 Les procédures, documents officiels


Une procédure est un document officiel ayant fait l'objet d'une appro-
bation de la direction et des services concernés. Il est généralement
écrit mais peut être informatisé. Il spécifie la manière d'accomplir une
activité en définissant :
– Ce qui doit être fait
– Quand ?
– Où ?
– Par qui ?
– Comment ou selon quelle règle ?
– Avec quels matériels, documents, équipements ?
– Comment l'action doit être maîtrisée
– Comment l'action doit être enregistrée et suivie
• Elle doit être transmissible pour que les personnes concernées
puissent l'appliquer.

26 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

• Elle doit être actualisable ou modifiable en fonction de l'expé-


rience acquise lors de son utilisation.

Inventaire des procédures


• Analyse du risque. Rédaction du document unique.
• Suivi administratif de l'accident du travail et de la maladie profes-
sionnelle.
• Étude de l'accident du travail.
• Reconstitution de l'accident du travail.
• Réunions d'accidentés.
• Groupes de travail ERACTS.
• Analyse d'une situation.
• Visite de secteur (audit de sécurité).
• Formation à la sécurité.
• Achat, stockage, utilisation et élimination des déchets des produits
dangereux.
• Ordre, propreté, rangement (OPR).
• Permis de feu.
• Évacuation du personnel en cas d'incendie.
• Vérifications périodiques des équipements de protection indivi-
duelle (EPI).
• Prévention incendie.
• Visite de conformité des installations, machines et équipements.
• Visite de réception sécurité d'un poste de travail.
• Suivi du matériel de levage.
• La préparation du travail (étude et rédaction du mode opératoire).
• Surveillance de travaux dangereux à la flamme.
• Mise en sécurité d'une installation – consignation.
• Travaux sur toitures.
• Intervention en espace confiné.
• Choix des équipements de protection individuelle.
• Limite de la sous-traitance au regard du droit du travail.
• Travaux à risque d'incendie exécutés par une entreprise extérieure.
• Délivrance d'un titre d'habilitation.

© Éditions d’Organisation 27

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

• Prêt de matériel.
• Injection accidentelle de liquide sous pression.
• Fiche de constatation d'infraction aux procédures, modes opératoi-
res et consignes de sécurité.
• Exploitation des consignes de sécurité.
• Transport dans l'enceinte de l'entreprise de produits chimiques
divers, liquides inflammables, gaz combustibles ou comburants.
• Organisation des secours contre l'incendie.
• Utilisation des soufflettes manuelles.
• Stabilité des rayonnages de stockage.
• Stockage de produits dangereux.
• Utilisation et entretien des circuits hydrauliques sous pression.
• Sécurité soudage électrique à l'arc.
• Entrepôts, magasins et parcs de stockage – organisation et exploita-
tion.
• Mouvement d'une machine mobile électrique.
• Utilisation de solvants et dégraissants inflammables.
• Protection contre les risques du plomb.
• Étude du poste « travaux sur écran ».
• Utilisation des appareils mettant en œuvre des jets liquides sous
pression.
• Intervention sur installations électriques.
• Travaux sur ascenseurs, monte-charge et escaliers mécaniques.
• Utilisation des huiles de coupe entières.
• Contrôle des interdits pour la conduite des chariots automoteurs à
conducteur porté et vérifications à la prise de poste.
• Travaux électriques sous tension.
• Prévention du bruit.
• Utilisation d'engins de terrassement, de transport, de levage ou de
manutention en présence d'un risque électrique.
• Recyclage des conducteurs de chariots automoteurs à conducteur
porté.
• Conformité et utilisation des machines portatives tenues ou guidées
à la main.

28 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

4.5 Les modes opératoires, documents écrits

Un mode opératoire est un document écrit (encore appelé gamme opé-


ratoire) mis en forme, en groupe de travail rassemblant les personnes
et services concernés par l'intervention étudiée.

Il décrit les différentes phases de l'intervention, les moyens nécessaires


en personnel et en matériel pour son exécution, les risques qu'elle
entraîne et les mesures de prévention correspondantes pour les élimi-
ner ou les réduire à leur niveau le plus faible.

Les modes opératoires doivent obligatoirement être rédigés pour tous


les travaux programmés.

Il est important que le personnel opérationnel, qui « touche les problè-


mes du doigt » et rencontre les difficultés d'exécution de la tâche,
prenne part à l'étude et à la mise en forme du document.

Quand il s'agit d'interventions non programmées (dépannages, répara-


tions après casse) le mode opératoire peut être réalisé sur le terrain,
juste avant le début des travaux, avec la participation de tous ceux qui
auront à intervenir.

Un mode opératoire, même succinct, (quand il s'agit en particulier


d'opérations à risque faible et de courte durée), doit obligatoirement
exister pour l'exécution de tous types de travaux

Un travail bien préparé est à moitié terminé et sera exécuté dans les
meilleures conditions de sécurité et de moindre fatigue

4.6 Les consignes de sécurité


• Elles peuvent être imposées par la législation professionnelle ou
estimées nécessaires en tant qu'instructions de sécurité données
par l'employeur dans le cadre de ses responsabilités concernant
la préservation de la santé et de l'intégrité physique du personnel
sous ses ordres.

© Éditions d’Organisation 29

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

• Elles sont annexées au règlement intérieur de l'entreprise et por-


tées à la connaissance de l'inspecteur du travail, après avis du
CHSCT et du comité d’entreprise.
• Elles constituent la loi interne de l'entreprise et l'employeur (ou
ses délégués de pouvoirs) doit (ou doivent) veiller à les faire res-
pecter.
• Le non-respect d'une consigne de sécurité est une faute grave qui
peut conduire au licenciement de celui ou de celle qui l'a com-
mise.
■ Les consignes générales :
• Elles ont une portée générale dans l'entreprise. Elles sont
rédigées par le chargé de sécurité pour la direction d'entreprise et
diffusées après approbation des services concernés, avis du
CHSCT et du CE.
■ Les consignes particulières :
• Spécifiques à un secteur de travail, à une activité ou à un travail
particulier, elles sont rédigées par la hiérarchie responsable du
secteur de travail ou du travail particulier et diffusées après
approbation du chargé de sécurité pour la direction d'entreprise,
avis du CHSCT et du CE.

Les consignes générales et particulières donnent les grandes lignes des


règles de prévention du risque et doivent être complétées par des pro-
cédures et modes opératoires

■ Le recueil des consignes de sécurité : (annexé au manuel sécurité)


1. Sécurité des travaux
– Travaux à l'intérieur des accumulateurs de matières.
– Travaux en espaces confinés.
– Manutention des charges avec déplacements.
– Utilisation des échelles mobiles.
– Intervention sur les installations de stockage et d'utilisation
des produits caustiques ou corrosifs.
– Travaux en cabine de peinture.

30 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

– Soudage à l'arc.
– Manutention à la grue dans les halls d'usine.
– L'analyse de la tâche.
– L'analyse des risques.
– Appareils de scellement à charge propulsive et tir indirect
classe A.
– Intervention à l'intérieur des postes d'oxygène liquide et oxy-
ducs.
– Soudage et oxycoupage : les sources de gaz.
– Soudage et oxycoupage : les appareils de détente.
– Soudage et oxycoupage : les canalisations fixes et tuyauteries
caoutchouc.
– Soudage et oxycoupage : les appareils d'utilisation.
– Soudage et oxycoupage : les lieux de travail et travaux.
– Les interventions des entreprises extérieures.
2. Sécurité des appareils de levage et de manutention
– Les appareils de levage – pont roulant à cabine.
– Pont roulant à commande au sol.
– Utilisation des élingues et chaînes.
– Les chariots automoteurs à conducteur porté.
– Utilisation des palans électriques.
– Vérifications journalières des ascenseurs et monte-charge.
– Les transporteurs à bandes.
– Les transpalettes électriques.
– Les plans inclinés.
3. Sécurité électrique
– La prévention des accidents d'origine électrique.
– Interventions et travaux sur installations électriques.
4. Sécurité machines
– Utilisation des meules et machines à meuler.
– Utilisation des meuleuses à main.
– Utilisation de la ponceuse à main.
– Utilisation des machines-outils pour le travail du bois et des
matières similaires.
– Utilisation des fraiseuses.
– Utilisation des perceuses fixes.

© Éditions d’Organisation 31

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

– Utilisation de la scie à ruban pour métal.


– Instructions générales pour les opérateurs sur cisailles.
– Mise et maintien en sécurité, consignation des machines,
appareils et installations.
– Procédure d'intervention pour réparation ou entretien des
machines, appareils ou installations.
5. Sécurité protection individuelle
– Les vêtements de travail.
– La protection contre le bruit.
– La protection des mains contre les coupures.
– Protection des yeux contre les projections.
– Protection des voies respiratoires.
– Dispositions légales relatives au port des protections indivi-
duelles.
– Protection contre les pneumoconioses.
6. Sécurité risques spéciaux
– Circulation et travaux dans la zone des voies ferrées.
– Réglage des chaudières et générateurs de chauffage.
7. Sécurité produits
– Approvisionnement, stockage, utilisation et élimination des
déchets des produits dangereux.
– Les réseaux et installations de gaz combustibles et combu-
rants, de fluides sous pression, de produits corrosifs et causti-
ques.
– L'utilisation des flexibles et des brûleurs sur réseaux de gaz
combustibles ou comburants.
– Les interventions sur installations à présence possible de pro-
duits dangereux.
– Le transport de l'anhydride arsénieux.
– L'acide sulfurique.
– L'acide fluorhydrique.
– Stockage et utilisation des solvants et dégraissants.
8. Accident. suivi administratif
– Secours accident, incendie : le premier témoin, l'ensemble du
personnel.
– L'évacuation en cas d'incendie.

32 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

9. Sécurité incendie
– Les extincteurs (utilisation, vérification, maintien en bon état
permanent).
– Les travaux à points chauds, « le permis de feu ».
– Les travaux à la flamme au voisinage des batteries d'accumu-
lateur.
– L'interdiction de fumer, d'utiliser toute flamme nue ou de pro-
céder à des travaux à points chauds sans « permis de feu ».

5. La mise en œuvre d’une évaluation


des risques professionnels,
un enjeu multiple

5.1 Un contexte réglementaire


La loi n° 91.1414 du 31 décembre 1991 fait obligation au chef d’éta-
blissement de prendre les mesures nécessaires pour assurer et protéger
la santé des travailleurs sur la base des principes généraux de préven-
tion (art. L.230-2).
Le décret 2001.1016 du 05 novembre 2001 rend obligatoire pour
l’employeur la tenue et la mise à jour, dans un document unique, des
résultats de l’évaluation des risques (art. R.230-1).
La mise à jour est effectuée au moins chaque année ainsi que lors de
toute décision d’aménagement important modifiant les conditions
d’hygiène et de santé ou les conditions de travail.
Ce document doit être tenu à la disposition des représentants des sala-
riés (CHSCT, DP…) et des organismes institutionnels de prévention
(Inspection du travail, CRAM, médecine du travail, OPPBTP…).

© Éditions d’Organisation 33

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

5.2 Un enjeu socio-économique

Au-delà des conséquences humaines pour la victime et son entourage,


l’accident du travail ou la maladie professionnelle représentent un
coût économique important à la charge des entreprises (directement
ou de manière forfaitaire)

Exemples de taux de cotisation AT/MP en % de la masse salariale

« Entreprise générale du bâtiment » ................................ 8,8 %

« Transport routier de marchandises interurbains » ......... 5,4 %

« Réparation de véhicules automobiles » ......................... 3,2 %

« Commerce de détail de viande » .................................. 3,1 %

Ces accidents du travail ou maladies professionnelles peuvent éga-


lement générer des arrêts de plus ou moins longue durée ou définitifs
qui perturbent de façon notable l’organisation du travail lorsqu’ils
touchent un personnel dont l’absence est préjudiciable à la bonne mar-
che de l’entreprise.

Les coûts indirects correspondants sont évalués à 2 voire 3 fois le


coût direct.

5.3 Un enjeu en responsabilité civile et pénale

Sur le plan civil : En cas d’accident du travail ou de maladie profes-


sionnelle d’une gravité exceptionnelle, qui sont « la conséquence
directe d’un acte ou d’une omission volontaire avec conscience du
danger », les victimes engagent de plus en plus fréquemment une pro-
cédure pour « faute inexcusable de l’employeur ».

Les conséquences pour la victime sont la majoration de sa rente et la


possibilité de réparation de l’ensemble des préjudices (physique,
moral, esthétique…). Le taux de cotisation de l‘entreprise pour les ris-
ques professionnels est alors majoré.

34 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

Sur le plan pénal : Au-delà des sanctions prévues par le décret du 05


novembre 2001 pour le non-respect des obligations d’évaluation des
risques, la responsabilité de toutes les personnes (employeur, encadre-
ment, salariés…) intervenant de près ou de loin dans l’environnement
d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle peut être
recherchée.
En cas de responsabilité avérée, des peines d’amende et de prison
peuvent être prononcées.

5.4 Un impact positif pour l’entreprise


L’étude des risques professionnels s’inscrit dans une démarche géné-
rale « d’amélioration continue ».
Elle reprend des principes connus mis en œuvre dans le management
des entreprises (évaluation des risques financiers par exemple…).
Elle est totalement en cohérence avec les démarches initiées par les
entreprises dans le cadre des systèmes de management de la qualité.
Elle permet d’anticiper les risques au lieu de les subir. Elle est indis-
pensable pour la recherche des mesures de prévention qui permettront
de les supprimer ou de les réduire au niveau résiduel le plus faible.

© Éditions d’Organisation 35

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

5.5 Le logigramme de l’analyse du risque

Étape n° 1
Identification des dangers

Information sur le système

Son rôle Son environnement

Analyse fonctionnelle
ou description de l'activité

Étape n° 2
L'analyse des modes et causes de défaillance

Analyse qualitative Analyse quantitative


des modes et causes des modes et causes
de défaillance de défaillance

Étape n° 3
L'analyse des conséquences

Analyse probabiliste Analyse probabiliste Analyse déterministe


qualitative quantitative

Étape n° 4

Calcul des risques Évaluation des risques

Conclusions Critères d'acceptabilité

Recommandations Décisions
des mesures de prévention

36 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

6. L’évaluation des risques,


une mise en œuvre en quatre phases

6.1 La préparation
• Définir la méthodologie qui sera employée (qui ? comment ? pla-
nification…).
• Découper l’entreprise en secteurs de travail (poste de travail,
situation de travail…)
• Rechercher les informations relatives aux risques professionnels
(fréquence, gravité, causalité des accidents et maladies profes-
sionnelles ; risques connus de l’entreprise, risques spécifiques de
l’activité).
• Pour cette recherche il peut être utile de procéder à un
découpage tenant compte : de l’individu (comportement) de la
tâche effectuée (mode opératoire), du matériel (outils ou machi-
nes) et du milieu (environnement du poste).

6.2 L’évaluation des risques par secteur de travail


• Décrire l’activité ou procéder à l’analyse fonctionnelle de la
machine ou de l’installation et les conditions d’exposition des
opérateurs (succession des opérations, fréquence et durée
d’exposition, paramètres principaux caractérisant les risques…).
• Repérer les phénomènes dangereux relatifs aux différentes pha-
ses de travail par étude des procédures et modes opératoires et
en fonction de l’expérience des opérateurs.
• Repérer les situations dangereuses (existence d’un phénomène
dangereux en présence de l’homme).
• Pour chaque situation dangereuse identifier les lésions pouvant
être provoquées (dommage éventuel).
• Évaluer la gravité des dommages selon des niveaux d’indices
préalablement définis par le groupe pluridisciplinaire réalisant
l’étude.
• Décrire les mesures de prévention existantes.

© Éditions d’Organisation 37

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

• Évaluer la probabilité de survenance de l’accident ou de la mala-


die professionnelle selon les niveaux d’indices retenus. Elle
dépend :
– du niveau d’exposition (fréquence, durée,…) et des condi-
tions d’exposition des opérateurs ;
– de la présence ou de l’absence de mesures de prévention ;
– de la probabilité de survenance de dysfonctionnements,
d’ordre technique ou humain, pouvant engendrer le dommage
(fiabilité du matériel, non-utilisation d’une protection, gestes
non programmés…) ;
– de moyens permettant d’éviter ou de limiter les conséquences
du dommage (dispositifs techniques, formation, information,
expérience des opérateurs…).
• Évaluer le niveau du risque en effectuant le produit des 3 indices
(fréquence x gravité x prévention existante = indice prioritaire
du risque IPR).
• Hiérarchiser les risques en fonction de l’indice prioritaire du ris-
que afin de déterminer l’ordre des actions à engager.

6.3 La réduction des risques


Pour chaque secteur ou poste de travail, en fonction des priorités
fixées :
• Indiquer les mesures de prévention permettant de supprimer ou
de limiter le risque. Les actions de prévention doivent s’inspirer
des principes généraux de prévention.
• Désigner les personnes chargées de la réalisation et du suivi de
ces mesures de prévention.
• Définir un délai de réalisation.

6.4 Le suivi du plan d’actions – Réévaluation –


Mise à jour du document unique
• Vérifier la mise en œuvre des mesures de prévention et de leur
efficacité en terme de réduction du risque.
• S’assurer de la stabilité dans le temps des mesures de préven-
tion.

38 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

• Renouveler la démarche lors de tout aménagement important


modifiant les conditions d’hygiène, de sécurité et de santé ou les
conditions de travail.
• Réviser le document unique au moins une fois l’an.

COMMENT DÉTECTER UN RISQUE ?


Il peut être permanent ou résulter d’un dysfonctionnement subit.
Attention de ne pas tomber dans le piège de l’habitude qui fait accepter toute
situation comme normale, même si elle est à l’origine d’incidents fréquents.
Devant un risque on ne réagit pas toujours comme il faudrait.
« C’est dangereux mais j’ai l’habitude et je sais comment me protéger »
On a parfois tendance à considérer qu’il fait partie des inconvénients normaux et
acceptables de notre activité.
En conséquence on ne prend pas le temps d’analyser le problème ni d’observer
quelles en sont les raisons.
Dans certains cas on recherche des solutions personnelles, qui peuvent être ingé-
nieuses mais pas toujours adaptées pour une sécurisation efficace.
On croit résoudre le problème tout seul mais on ne mesure pas l’efficacité de la
« parade » que l’on a imaginée.
C’est une approche à courte vue qui n’empêche pas le risque de subsister ou qui
en le supprimant pourra en créer un autre non moins important.
« Mais alors comment faire ? »
La méthode d’analyse proposée s’appuie sur un travail de groupe, faisant appel
notamment au vécu par ceux qui interviennent sur l’équipement ou dans le poste
de travail analysé et en connaissent également les nuisances éventuelles de l’envi-
ronnement.
Ce groupe de travail, appliquant la règle du « brainstorming ou remue méninges »
suit une démarche d’analyse et de réflexion fondée sur un plan logique de progres-
sion.
L’enchaînement des différentes étapes de l’analyse permet d’ éviter la proposition
de solutions fondées sur le seul empirisme des opérationnels, d’évaluer l’impor-
tance du risque, de proposer des solutions efficaces et leurs délais d’application en
fonction du classement d’urgence établi.

© Éditions d’Organisation 39

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

LA DÉMARCHE D'INSPECTION ET D'ANALYSE DES RISQUES

Le groupe de travail pour l'analyse du risque :


Présidé par le chef d'entreprise ou d'établissement ou leur représentant
ou le président du CHSCT, le groupe sera composé de la manière
suivante :
• Le chef de la sécurité (ou l'ingénieur de sécurité).
• Les chargés des maintenances mécanique et électrique.
• Les donneurs d'ordre dans le cas de risques étudiés lors d'interven-
tions d'entreprises extérieures.
• Le responsable du secteur analysé (chargé du processus, chef d'ate-
lier, etc.).
• Le médecin du travail
• Un ou plusieurs membres du CHSCT ou délégué du personnel.
• L'opérateur du poste concerné.
• Si nécessaire un ou plusieurs consultants extérieurs.
Sélection de la méthode d'analyse du risque :
Il y a lieu de sélectionner et de décrire une ou plusieurs méthodes
d'analyse du risque qui seront utilisées dans l'entreprise ou dans l'éta-
blissement.
La procédure retenue aura pour objet de découvrir les risques poten-
tiels, de les classer selon l'importance des mesures prioritaires à mettre
en œuvre afin d'améliorer les conditions de sécurité, de santé et de tra-
vail du personnel.
Toutes les observations devront être consignées par écrit et classées par
fiches de secteurs ou de risques spécifiques.

40 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

7. La démarche de prévention,
recommandations de la circulaire
du 18 avril 2002
Cette démarche peut être décomposée en cinq phases :

7.1 La préparation

L'employeur doit prendre connaissance des principes généraux de pré-


vention et définir les objectifs, la méthode, le rôle des différents acteurs
internes et externes à l'entreprise et les moyens mis en œuvre.

Pour cela, il importe d'adopter une démarche pluridisciplinaire inté-


grant des connaissances d'ordre médical, technique et organisation-
nelle tant pour l'évaluation des risques que pour la stratégie d'action
qui en découlera.

En ce qui concerne le rôle des acteurs internes à l'entreprise il faut


entendre le CHSCT, les délégués du personnel, le médecin du travail, et
l'ensemble des travailleurs (y compris les travailleurs temporaires et
les salariés d'entreprises extérieures intervenantes) pour assurer la
qualité de la démarche de prévention.

7.2 L'évaluation du risque

Elle doit s'entendre de manière globale et exhaustive selon les termes


de la circulaire.

Elle doit être réalisée lors du choix des procédés de fabrication, des
équipements de travail, des substances chimiques et lors de l'aména-
gement des lieux de travail et de la définition des postes de travail.

Elle doit également être effectuée lors de toute transformation impor-


tante de postes de travail découlant de la modification de l'outillage,
d'un changement de produit ou de l’organisation du travail et de toute
modification des cadences et des normes de productivité.

© Éditions d’Organisation 41

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

Pour certaines activités (manutentions de charges) ou certains risques


notamment physiques, chimiques et biologiques, l'évaluation doit se
faire selon des conditions spécifiques qui conduisent à la réalisation de
diagnostics fondés sur le respect d'indicateurs permettant d'estimer les
conditions d'exposition des travailleurs.
Le document unique doit non seulement contenir les résultats de l'éva-
luation, mais aussi une indication des méthodes utilisées pour y parve-
nir.

7.3 Le programme d'action


Il est nécessaire d'élaborer un programme d'action qui consiste à
rechercher des solutions et à effectuer des choix conformément aux
principes de prévention énumérés par l'art. L.230-2 du code du travail.

7.4 La mise en œuvre des actions


Les actions de prévention peuvent consister aussi bien dans des mesu-
res de formation que dans l'élaboration de procédures, modes opéra-
toires ou consignes de travail ou encore dans la réalisation de travaux
liés aux équipements de travail ou à l'aménagement des locaux.

7.5 La réévaluation des risques


Elle devra être effectuée lorsque des changements techniques et orga-
nisationnels seront susceptibles de générer de nouveaux risques.

8. Le rôle de la hiérarchie
pour l'analyse du risque
Le rôle de la hiérarchie, par délégation du pouvoir de l'employeur, est
des plus importants.
En raison :
• De ses responsabilités en matière de sécurité et de santé de ses
collaborateurs et dans le cadre de l'organisation du travail ;

42 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

• De sa connaissance du travail réalisé et des contraintes corres-


pondantes.
Parce que :
• Elle constitue l'interface entre le bureau d'études, la mainte-
nance ou la fabrication ;
• Elle doit être l'initiatrice du changement.
En conséquence :
• Elle participe à l'évaluation des risques et au suivi de la réalisa-
tion des mesures de prévention arrêtées ;
• Elle facilite les échanges d'information entre les divers partici-
pants à l'analyse ;
• Elle veille à la mise en application des dispositions prévues ;
• Elle déclenche toute nouvelle analyse en cas de modifications
importantes des procédures, modes opératoires et/ ou conditions
de travail.

9. Le développement
de la procédure d’analyse
9.1 L'étude préliminaire d'évaluation du risque
• L’analyse fonctionnelle de la machine ou de l’installation
• La connaissance du processus
• L'analyse du mode opératoire
• L'inventaire des produits et matériels
• La connaissance de l'opération
• Les facteurs d'ambiance et les conditions de travail
■ Le processus de fabrication :
• Le déroulement théorique du processus de fabrication
• L'analyse des étapes intermédiaires
• La connaissance de la finalité de l'opération

© Éditions d’Organisation 43

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

■ Les différentes étapes :


1. La phase d'achat de matières, produits et matériels
– Les critères de sélection
– Les modes de livraison
– Les conditions de stockage
– La répartition et les transferts dans l'entreprise
2. La phase de fabrication
– L'outillage utilisé
– Les produits intermédiaires
■ La finalité de l'opération :
• Le conditionnement, le stockage et l'expédition
• Le stockage et le traitement des déchets

9.2 L' analyse du mode opératoire


• L'observation du réel
• Le vécu par l'opérateur au travail et notamment les déviations
résultant de ses initiatives personnelles.
• L'observation des différentes phases du travail, des moyens
humain et matériel, du comportement de l'opérateur et des pro-
blèmes liés à son environnement
• L'observation de l'environnement du poste de travail (postes voi-
sins, bruit, polluants, etc.)
• La vérification de la connaissance du processus des produits et
matériels par l'opérateur

9.3 L'inventaire des produits et matériels


• Les produits et matériels entrant directement dans le processus
de fabrication

• Les produits pour l'entretien et la maintenance

• Les produits de confort des différents services

• Les produits abandonnés ou oubliés par les entreprises


extérieures

44 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

9.4 Le classement des produits


1. Légaux dont on connaît :
– La quantité stockée
– Les fiches de données de sécurité
– La formation des opérateurs
2. Non recensés dans l’entreprise pour lesquels il y a lieu d'évaluer
les quantités et de rechercher les fiches de données de sécurité
3. Les produits non étiquetés
– Reconditionnés
– Générés par l'usine ou par le processus.

10. Trois méthodes d’analyse proposées


Un choix est possible entre différentes méthodes.
L’employeur doit retenir celle qui lui paraît la mieux adaptée à la cul-
ture et aux problèmes spécifiques de l’entreprise, sachant qu’elle doit
de toute façon respecter le schéma général d’étude recommandée par
la circulaire du 18 avril 2002.
Nous développons dans ce qui suit les méthodes :
• AF.O.C.E.P. (Analyse Fonctionnelle/Observations/Composantes
du risque Evaluation/Prévention).
• La méthode proposée par les directives départementales et
régionales du travail, de l’emploi et de la formation profession-
nelle.
• AMDEC (Analyse des Modes de Défaillance et de leur Criticité).

© Éditions d’Organisation 45

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

10.1 La méthode AF.O.C.E.P.

10.1.1 Le document unique

Renseignements généraux pour la constitution du document unique

Établissement concerné ....................................................................................

Atelier .............................................................................................................

Équipement ou poste de travail .........................................................................

Environnement ................................................................................................

Animateur du groupe d’analyse et d’évaluation .................................................

Membre(s) du CHSCT participant à l’étude .......................................................

Représentant(s) du service sécurité ...................................................................

Représentant(s) du service de santé au travail ...................................................

Représentant(s) du personnel opérationnel


au poste de travail ou de l’opérateur
sur l’équipement analysé...................................................................................

Autres personnes compétentes (B.E. – maintenance, etc.) ...................................

Représentant de la CRAM (éventuellement) .......................................................

Représentant de l’inspection du travail (éventuellement) ....................................

DATE DE LA PREMIÈRE ÉTUDE : .....................................................................

DATES DES MISES À JOUR : .............................................................................


........................................................................................................................
........................................................................................................................
........................................................................................................................
........................................................................................................................

SERVICES CONCERNÉS PAR LA DIFFUSION DU DOCUMENT : ..........................


........................................................................................................................
........................................................................................................................
........................................................................................................................

Ce document unique est mis en forme selon les dispositions de l’article R.230-1 du
code du travail (décret n° 2001-1016 du 5 novembre 2001 pris en application de
l’article L.230-2 du code du travail (loi du 31 décembre 1991)

46 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

10.1.2 La fiche récapitulative


Rappel de l’activité de l’entreprise :

Rappel du(des) risque(s) liés au métier de l’entreprise :

Moyens généraux pris pour limiter le risque :

Mesure mise en Suivi des délais


Date de Risque dominant
Lieu de travail place –Délais de réalisation
l’évaluation (matériel, milieu..)
de réalisation par

MODÈLE DE FICHE PAR LIEU DE TRAVAIL

Il convient de spécifier pour chaque secteur, lieu ou poste de travail les


fiches spécifiques qui conviennent (ex. : manutentions – électricité –
etc.).

L’évaluation des risques se fait d’après une analyse minutieuse en pro-


cédant à l’étude fonctionnelle du système ou de la machine, en obser-
vant les modes opératoires des différentes phases de l’activité et en
utilisant une méthodologie rationnelle d’approche (observer, compren-
dre, écouter, se préoccuper de l’environnement, etc.).

Elle doit permettre de recenser les phénomènes dangereux susceptibles


de créer des situations dangereuses en présence de l’homme et
d’entraîner des dommages corporels.

Elle doit aboutir à une quantification des risques en fonction de leur


fréquence, de leur gravité possible et des moyens de prévention exis-
tants pour déterminer un classement par priorité d’action à engager
pour les réduire ou les supprimer.

© Éditions d’Organisation 47

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

Elle doit enfin fixer les délais de réalisation des mesures de prévention
prévues, désigner les responsables chargés du suivi des travaux et fixer
les dates de révision annuelle du document unique.

Analyse Détection
Nature Dommage Mesures
fonctionnelle du phénomène F G PE IPR
du danger prévisible de prévention
Opérations dangereux

Points observés

10.1.3 Vision synoptique de la méthodologie AF.O.C.E.P.

Analyse fonctionnelle du système ou de la machine


et/ou étude et observation du(des) mode(s) opératoire(s)

Recherche des composantes du risque par l’observation, l’écoute, l’interrogation


en travail de groupe pluridisciplinaire intégrant obligatoirement
les opérateurs du poste de travail étudié.
(phénomènes dangereux – situations dangereuses – dommages possibles)

Évaluation du risque

Fréquence Gravité Prévention existante


F G PE

Indice prioritaire du risque (I.P.R.) = F x G x P E

Classement des actions de prévention à réaliser en fonction de l’I.P.R.


Délai de réalisation et responsables du suivi

Niveaux de cotations pour l’évaluation du risque

Fréquence d’exposition Gravité du dommage Efficacité de la prévention


au risque (F) prévisible (G) existante (P E)

Occasionnelle =1 Accident sans arrêt =1 Très efficace =1

Intermittente =2 Sans hospitalisation =2 Efficace =2

Fréquente =3 Avec hospitalisation =3 Peu efficace =3

Permanente =4 Atteinte à la vie =4 Inefficace =4

Indice I.P.R. = F x G x P E

Mesures de prévention retenues – délais de réalisation – suivi des travaux

48 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

10.1.4 La progression de l’analyse AF.O.C.E.P


1. L’analyse fonctionnelle du système et/ou l’observation du poste
et l’étude du mode opératoire (AF.O).
La connaissance la plus précise possible des différentes phases
de la tâche ou du cycle de la machine est un préalable indispen-
sable pour l’étude qui suit.
2. L’observation de l’exécution de la tâche, du poste de travail et de
son environnement pour le recensement des phénomènes dange-
reux, des situations dangereuses et du dommage corporel pré-
visible (C).
La phase d’observation est très importante et doit être effectuée
par le groupe pluridisciplinaire intégrant obligatoirement les opé-
rationnels habituellement occupés au poste de travail, qui pour-
ront faire connaître les difficultés qu’ils rencontrent dans
l’exécution de leur tâche et éventuellement les situations de ris-
ques auxquelles ils estiment avoir été ou être exposés.
Le recensement des situations de risque connues ou imaginées
pourra faire l’objet d’un brainstorming où l’expérience des opé-
rateurs sera des plus importantes.
Il s’agira d’identifier les phénomènes dangereux ou dangers, les
situations dangereuses lors de la présence de l’homme et les évé-
nements dangereux ou dommages possibles.
3. L’évaluation du risque (E)
Les risques recensés sont d’importance variable et ne peuvent
généralement pas être tous traités immédiatement. En consé-
quence, il y a lieu de définir des priorités d’actions.
Dans cet esprit, un classement des risques doit être établi. Il tient
compte de la fréquence de l’exposition (F), de la gravité prévisi-
ble du dommage (G) du niveau de la prévention existante (PE).
Un barème de cotation est arrêté par consensus du groupe des
participants à l’analyse, en fonction de l’organisation du travail
dans l’entreprise et de l’expérience acquise.
L’indice prioritaire du risque est obtenu en effectuant le produit
des 3 critères d’évaluation retenus :
Indice prioritaire du risque (I.P.R.)= F x G x P E

© Éditions d’Organisation 49

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

Les risques recensés seront classés du plus important au moins


important en partant de l’I.P.R. le plus élevé vers le moins élevé.
Dans tous les cas les risques susceptibles d’avoir des conséquen-
ces corporelles nécessitant l’hospitalisation ou de porter atteinte
à la vie sont traités en priorité quel que soit le niveau d’indice
prioritaire résultant de l’analyse.
4. La prévention du risque (P)
Un état des mesures de prévention retenues sera établi et déter-
minera les délais de réalisation et les responsables de leur suivi.
Les procédures, modes opératoires et consignes de sécurité
correspondants seront diffusés et commentés au personnel
concerné.

Le suivi des mesures de prévention après analyse des risques

Poste de travail analysé Mesures de prévention Délais de réalisation Responsables


Date proposées prévus chargés du suivi

10.2 L'analyse du risque selon méthode proposée par les


directions départementales et régionales du travail,
de l’emploi et de la formation professionnelle de
l’Aquitaine, de Midi-Pyrénées, du Nord-Pas-de-Calais
et de Provence Côte-d’Azur

Préambule
■ Pourquoi évaluer

• Dans tout lieu de travail, l’employeur a l’obligation générale


d’assurer la sécurité et de protéger la santé des travailleurs dans
tous les aspects liés au travail.
• L’obligation d’évaluation des risques et de programmation des
actions de prévention a vu sa nécessité renforcée par certaines
évolutions :

50 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

– L’apparition des risques nouveaux (troubles musculo-squelet-


tiques…) ou de nouvelles organisations du travail ou des
entreprises ( flux tendu…).
– L’augmentation de la gravité des accidents du travail et du
nombre des maladies professionnelles.
– Le développement de l’accidentabilité liée au statut (CDD,
intérim…), à l’expérience, à la qualification…
– L’augmentation des rythmes de travail, de la pression psycho-
logique, du stress, du travail sous contrainte de temps…
Ces changements doivent amener les entreprises à combiner une logi-
que de sécurité fondée sur le respect des prescriptions techniques avec
une logique de prévention respectant les obligations de résultat.
Cela passe obligatoirement par une évaluation des risques permet-
tant la définition et la mise en œuvre d’un programme d’actions de
prévention. Ce programme doit prendre en compte les aspects orga-
nisationnels, techniques et humains de l’entreprise.
■ La méthode
• L’évaluation des risques nécessite une volonté du chef d’entre-
prise et la mise en place d’un groupe de travail qui associera
sous la responsabilité du chef d’entreprise :
– Les personnes-ressources (animateur de sécurité…).
– Les représentant des salariés.
– Les salariés dont l’expérience sera jugée utile.
– Le médecin du travail.
– Les experts ou autres intervenants extérieurs.
• Les délégués du personnel et, lorsqu’ils existent, les membres du
CHSCT, sont obligatoirement associés à l’évaluation, consultés
sur les priorités d’actions à entreprendre et informés des résul-
tats.
• La méthode proposée comporte 5 étapes pour lesquelles une for-
mation préalable des acteurs est nécessaire, à savoir ;
– La réunion des acteurs avec définition des objectifs, de la
méthode et des moyens.
– L’évaluation des risques.
– La définition du programme d’actions.
– La mise en œuvre du programme d’actions.

© Éditions d’Organisation 51

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

– L’évaluation, la correction et l’évolution du programme


d’actions.

■ La démarche

Évaluer Pour prévenir

Identifier analyser supprimer maîtriser isoler

Les dangers Les modalités Les dangers Les risques par des Les salariés
d’exposition des mesures de protection par des protections
salariés au danger collectives individuelles
• Techniques
• Organisationnelles
• Personnelle

• L’évaluation des risques se fera par poste ou par activité de tra-


vail. Elle se combinera à une observation des situations concrè-
tes de travail.
• Ainsi réalisée, l’évaluation des risques permettra à l’entreprise
d’élaborer son programme d’actions de prévention qui
comportera :
– Par poste ou activité de travail :
- la liste des risques évalués ;
- les actions de prévention retenues dont les composantes
techniques, organisationnelles et personnelles seront
détaillées ;
- le coût de chaque action ainsi que sa date d’exécution et les
personnes qui en sont chargées.
– Pour l’entreprise :
- la définition de la politique générale de prévention assurant
la cohérence de l’ensemble des actions ;
- les moyens de sa mise en œuvre.

■ Rédiger et formaliser

Le chef d’entreprise doit formaliser par écrit l’évaluation des risques et


la mettre à jour périodiquement. Pour cela, la meilleure méthode pour
l’entreprise est celle qu’elle aura adaptée à ses spécificités.

52 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

L’évaluation des risques en entreprise


et la programmation des actions de prévention

Nom : .................................................................................................................................

Raison sociale : ...................................................................................................................

Adresse : .............................................................................................................................
............................................................................................................................................

Activité de l’entreprise : ......................................................................................................

Effectif total : ................ dont CDI : ................ Intérimaires : ..............................................


.................................... CDD : ...................... Salariés d’entreprises extérieures : ..............

Existence d’un Comité d’Hygiène, de Sécurité


et des Conditions de Travail :  Oui  Non  Sans objet

Existence de délégués du personnel :  Oui  Non

Le CHSCT (ou les délégués du personnel)


a-t-il été consulté ?  Oui  Non

Nom du chef de projet : ......................................................................................................

Description succincte de la démarche mise en œuvre par l’entreprise (participants au


groupe de travail, nombre de réunions, moyens alloués…)
............................................................................................................................................
............................................................................................................................................
............................................................................................................................................
............................................................................................................................................
............................................................................................................................................
............................................................................................................................................
............................................................................................................................................
............................................................................................................................................

Listes des documents à tenir à disposition de l’inspection du travail :


• Compte-rendu de l’évaluation des risques
• Programme des actions de prévention
• Avis du CHSCT ou des délégués du personnel
• Avis du médecin du travail
• Autres documents utiles

© Éditions d’Organisation 53

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

Le compte-rendu d’évaluation des risques (partie 1)


(remplir une fiche par poste de travail ou d’activité)

Désignation du poste ou de l’activité Rédacteur

Atelier ou service :

Dangers Description des risques


Description
ou facteurs de risques et modalité d’exposition
des phases de travail
identifiés au danger

Décrire les phases de travail L’identification des dangers La description détaillée des
consiste à énumérer l’ensem- ou facteurs de risques peut modalités d’exposition aux
ble des activités du salarié se baser, pour chacune des dangers est nécessaire pour
sans omettre les activités phases de travail, sur la liste déterminer les actions de
occasionnelles, exceptionnel- indicative jointe. prévention adaptées qui
les… Les dangers une fois identifiés figureront dans le plan
pourront être caractérisés d’actions
ou mesurés

Liste indicative des dangers ou des facteurs de risques : éclairage, bruit, ambiance thermi-
que, agents biologiques, risques chimiques, écrans de visualisation, risque incendie-explo-
sion, coactivité avec entreprises extérieures, ergonomie du poste de travail, équipements de
travail, aération, ventilation, électricité, manutention manuelle, organisation du travail, cir-
culation, rayonnements ionisants, opérations de maintenance, charges mentales…

54 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

Le compte-rendu d’évaluation des risques (partie 2)

Personnes associées à l’évaluation des risques :

Dates de l’évaluation des risques :

Moyens de prévention existants

Description Satisfaisant À améliorer À redéfinir

La description des moyens de préven-


tion existants a pour finalité : de les lis-
ter et de vérifier leur pertinence. Même
quand ils sont jugés satisfaisant, il est
utile de les noter pour pouvoir suivre
leur évolution dans le temps.

© Éditions d’Organisation 55

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

Le programme des actions de prévention


(remplir une fiche par poste de travail ou d’activité)

Désignation du poste ou de l’activité : Rédacteur :

Atelier ou service :

Personnes associées : Date :

Mesures Personne chargée


Risques identifiés Délai d’exécution
de prévention de l’action

Techniques

Organisationnelles

Personnel

Techniques

Organisationnelles

Personnel

Techniques

Organisationnelles

Personnel

56 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

10.3 Procédure d’analyse des risques


selon la méthode AMDEC
(recommandée pour l’analyse des risques Machines)

10.3.1 Définition du cadre et des limites de l'analyse


Afin de ne pas se disperser, il convient de définir de la manière la plus
précise le cadre et les limites que l'on se fixe pour l'analyse.
• L'état de la machine, de l'équipement ou de l'installation au
moment de l'intervention analysée (en fonctionnement, à l'arrêt,
en marche dégradée, etc.).
• La nature de l'intervention (maintenance, fabrication, dépan-
nage, etc.).
• Les objectifs de la démarche (détection des défaillances, proposi-
tions d'actions correctives pour réduire ou supprimer les consé-
quences corporelles).
• Le planning de l'étude (cadence, durée et nombre de réunions).

10.3.2 L'évaluation des défaillances possibles


lors de l'intervention analysée
10.3.2.1 Déterminer le mode, la cause et l’effet de la défaillance
• Le mode de défaillance : manière par laquelle le risque pouvant
conduire à l'accident peut apparaître à l'interface homme/
machine.
Il peut être d'origines techniques (mécaniques, électriques, chi-
miques, etc.) ou humaines (incompétence de l'opérateur, défaut
de mode opératoire, etc.).
• La cause de la défaillance : anomalie initiale pouvant conduire à
la défaillance par l'intermédiaire du mode de défaillance ou de la
dérive.
Il peut s'agir d'un point rentrant, d'un cisaillement, d'un écrase-
ment, d'un choc, d'une perforation, d'un contact direct ou indi-
rect avec un élément sous tension électrique, d'une projection de
produit chimique, etc.

© Éditions d’Organisation 57

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

• L'effet de la défaillance : c'est la conséquence de cette défail-


lance pour l'homme.

Les principaux modes de défaillances possibles


• Mécaniques – électriques
• Chimiques
• Thermiques
• Physiques
• Nucléaires
• Manutentions manuelles et mécaniques (chargement et déchargement
de matières)
• Accès pour réglage et mise au point
• Accès pour maintenance
• Etc.
Les défaillances mécaniques
Écrasement
Cisaillement
Sectionnement
Happement – Enroulement
Choc
Perforation
Abrasion
Éjection de fluide sous pression
Éjection d'autres produits
Etc.

58 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

Les défaillances électriques


Contact avec :
• Parties actives normalement sous tension (contact direct)
• Parties devenues actives accidentellement à cause d’un défaut d’isole-
ment (contact indirect)
Approche au voisinage de parties actives en particulier en haute tension
Défaut d'isolation
Phénomènes électrostatiques
Rayonnements thermiques (projection de particules en fusion, courts-cir-
cuits)
Les autres défaillances
Thermique : brûlures par contact ou par flamme
Sonore : exposition à des niveaux > 85/90 dB
Vibrations
Rayonnements divers : infrarouges, ultraviolets, laser
Produits : contacts avec fluides, gaz, fumées, poussières ayant un effet
nocif, corrosif, et /ou irritant
Incendie et explosion
Non-respect des principes ergonomiques : efforts excessifs, répétitifs
Erreur humaine : défaut de formation, non-respect des modes opératoires
et /ou consigne

10.3.2.2 Quantifier le risque


Mettre en évidence l'importance de chaque cause de défaillance en
fonction de :
• La fréquence d'apparition.
• La gravité.
• La détectabilité (probabilité que la cause de défaillance apparue
atteigne l'opérateur).

© Éditions d’Organisation 59

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

10.3.2.3 Mener l’analyse grâce à des indices


L'indice de fréquence (F) caractérise la probabilité d'occurrence de la
cause de défaillance.
L'indice de gravité (G) caractérise l'effet de la défaillance.
L'indice de non-détection (D) caractérise la probabilité que la cause
de défaillance supposée apparue atteigne l'opérateur.

Exemple de cotation des indices AMDEC


Fréquence (F) :
1 – F < une fois par semaine
2 – Une fois par semaine < F < une fois par jour
3 – Une fois par jour < F > une fois par poste
4 – F > une fois par poste
Gravité (G) :
1 – Négligeable
2 – Légère lésion
3 – Lésion grave
4 – Mort possible
Probabilité de non-détection (D) :
1 – Inexistante (cartérisation totale)
2 – Faible (barrière de sécurité, barrage immatériel, barre sensible)
3 – Moyenne (arrêt de sécurité à action manuelle)
4 – Totale (détection inexistante, aucun dispositif de sécurité)

L'indice prioritaire du risque (IPR) est obtenu en faisant le produit


des trois indices : F x G x D et détermine l'ordre des priorités pour la
prévention des différents risques mis en évidence.

60 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

Les indices prioritaires du risque (IPR)


• Tous les risques pouvant entraîner la mort ou un accident grave avec incapa-
cité permanente partielle prévisible sont à traiter en priorité quelle que soit (F)
et chaque fois que (D) est supérieur à 2.
• Les risques sont classés en fonction de leur indice prioritaire en partant du
nombre le plus élevé vers le nombre le plus petit.
• Les actions correctives seront engagées par ordre en tenant compte du classe-
ment.
• Le classement par ordre prioritaire ne doit pas occulter les risques à incidence
corporelle limitée à la lésion légère.
Exemple de calcul des indices prioritaires des risques
SI G = 4 : F D I.P.R.
4 x 4 x 4 = 64
4 x 4 x 3 = 48
4 x 3 x 4 = 48
4 x 3 x 3 = 36
SI G = 3 :
3 x 4 x 4 = 48
3 x 4 x 3 = 36
3 x 3 x 4 = 36
3 x 3 x 3 = 27
Indices prioritaires du risque
1 : Tout risque d'accident mortel ou avec I.P.P.
2 : Tout risque d'indice supérieur à 27 en partant de l'indice le plus élevé.

10.3.2.4 Réunir les conditions d'efficacité de l'analyse


• La constitution d'un groupe d'étude pluridisciplinaire.
• La motivation des participants.
• La compétence et la responsabilisation des participants.
• Un travail de groupe bien formalisé et efficace :
– Réunions planifiées et préparées sérieusement
– Conduite de réunion maîtrisée
– Pas d'absence de la part des participants
– Respect impératif de la procédure d'analyse sans brûler
d'étape sous prétexte d'une bonne connaissance du problème
notamment.

© Éditions d’Organisation 61

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Analyse des risques et démarches de prévention

10.3.3 Exemple d'AMDEC sur machine de verrerie


Installation concernée : Presse de verrerie État de la machine
Organe : Cage de pressage
En fonctionnement manuel :
En fonctionnement auto : Marche lente
Marche rapide
Période de mise au point
Période de réglage
Changement d'outil
En phase de réglage
En phase de maintenance

Classement de la criticité déterminant la priorité d'action


1. Tout risque d'accident mortel
2. Tout risque d'accident susceptible de provoquer une incapacité permanente partielle
3. Tout risque d'indice prioritaire > 27 en partant de l'indice le plus élevé.
Intervention

Défaillances Délais
Mesures
(Machine en fonctionnement normal) de réalisation
F G D IPR de prévention
et
proposées
Modes Causes Effets responsable(s)

Sur M. Je Fais
noyau
Défaillance Technique

Mécanique Point rentrant Cisaillement 4 3 2 24 Fil rouge et outil 3 mois


spécial

Mouvements Écrasement 4 3 4 48 Immédiate


alternatifs du noyau

Électrique Organe Électrocution 4 4 1 16 Vérification Immédiate


sous tension de l'écoulement des
non protégé charges

Incendie Déréglage du Brûlure 4 3 4 48 Double 3 mois


pistolet à pétrole électrovanne

Thermique Machine Brûlure 4 2 4 32 E.P.I. adapté Immédiate


à + de 100° C

Défaillance humaine

Erreur Absence de gamme Effets cumulés 4 4 4 64 Mise en forme 1 mois


de procédure opératoire d'une gamme
opératoire

Compétence Formation Effets cumulés 4 4 4 64 Formation en vue 1 mois


inexistante de l’habilitation
ou insuffisante

62 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


L’analyse et la prévention du risque : enjeux et méthodes

NB : En ce qui concerne la détection des risques « points rentrants » et


« contacts électriques » la machine est équipée de barrières de sécurité
mécaniques provoquant son arrêt dans un délai permettant d'éviter le
cisaillement (D = 2) et d'un disjoncteur différentiel pour la protection
électrique (D = 1).

Étude des défaillances techniques

(dysfonctionnements éventuels de la machine)

Cette étude est réalisée de préférence par le bureau d'études techni-


ques et intègre les défaillances possibles de la machine lors de l'inter-
vention en cours.

Installation concernée : Presse de verrerie Etat de la machine :

Organe : Cage de pressage En fonctionnement auto marche rapide

Période de réglage

Défaillances techniques Probabilités Risques consécutifs Améliorations techniques


au cours de l'intervention 1 2 3 4 à la défaillance ou modes opératoires

Cotation de la probabilité de défaillance : 1 5 ans


2 1 an
3 1 mois
4 1 semaine

© Éditions d’Organisation 63

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Roger VICENTINI

LES RISQUES PROFESSIONNELS

Tout savoir pour mettre à jour


le document unique

• Risques matériels
• Accidents du travail
• Maladies professionnelles

 Éditions d’Organisation, 2004


ISBN : 2-7081-2982-1

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

Première partie
Analyse des risques
et démarches de prévention

Chapitre 1
L’analyse et la prévention du risque :
enjeux et méthodes ..................................................................................................................... 5
1. Le risque et les principales causes de dommages .................................................................. 9
1.1 Qu'est-ce que le risque ? ............................................................................................................... 9
1.2 Quelles sont les principales causes du dommage ? ............................................................... 9
2. L’analyse des risques, une obligation pour l’entreprise .................................................. 10
2.1 Une obligation régie par le code du travail ............................................................................ 10
2.2 Les sanctions prévues en cas de non application ................................................................ 12
3. La politique d’analyse et de prévention des risques, un engagement de tous ...... 13
3.1 La charte de sécurité pour l’ensemble du personnel de l’entreprise .............................. 13
3.2 Sensibiliser, former et faire participer ..................................................................................... 14
3.3 Susciter esprit d’observation et réflexe d’intervention face aux situations
dangereuses .................................................................................................................................... 15
3.4 Considérer les hommes pour développer leur sentiment de responsabilité ................. 15
3.5 Impacter toute l’entreprise ......................................................................................................... 16
4. La politique de sécurité, une responsabilité partagée ....................................................... 19
4.1 Des objectifs collectifs .................................................................................................................. 19
4.2 Une mise en œuvre à tous les niveaux de l’entreprise ....................................................... 20
4.2.1 Développer un « esprit sécurité » ................................................................................... 20
4.2.2 Un management responsable .......................................................................................... 21
4.2.3 Définir les objectifs et donner les moyens d’action au chargé de sécurité ............ 22
4.2.4 La responsabilité de sécurité des services .................................................................... 23
4.3 La démarche assurance sécurité, vision synoptique ........................................................... 24
4.4 Les procédures, documents officiels ........................................................................................ 26
4.5 Les modes opératoires, documents écrits .............................................................................. 29
4.6 Les consignes de sécurité ............................................................................................................ 29
5. La mise en œuvre d’une évaluation des risques professionnels,
un enjeu multiple ............................................................................................................................... 33
5.1 Un contexte réglementaire .......................................................................................................... 33
5.2 Un enjeu socio-économique ....................................................................................................... 34

© Éditions d’Organisation 789

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

5.3 Un enjeu en responsabilité civile et pénale ........................................................................... 34


5.4 Un impact positif pour l’entreprise .......................................................................................... 35
5.5 Le logigramme de l’analyse du risque .................................................................................... 36
6. L’évaluation des risques, une mise en œuvre en quatre phases .................................. 37
6.1 La préparation ................................................................................................................................ 37
6.2 L’évaluation des risques par secteur de travail .................................................................... 37
6.3 La réduction des risques ............................................................................................................. 38
6.4 Le suivi du plan d’actions – Réévaluation – Mise à jour du document unique .......... 38
7. La démarche de prévention, recommandations de la circulaire du 18 avril 2002 41
7.1 La préparation ................................................................................................................................ 41
7.2 L'évaluation du risque ................................................................................................................. 41
7.3 Le programme d'action ............................................................................................................... 42
7.4 La mise en œuvre des actions ................................................................................................... 42
7.5 La réévaluation des risques ........................................................................................................ 42
8. Le rôle de la hiérarchie pour l'analyse du risque ................................................................ 42
9. Le développement de la procédure d’analyse ........................................................................ 43
9.1 L'étude préliminaire d'évaluation du risque ......................................................................... 43
9.2 L' analyse du mode opératoire .................................................................................................. 44
9.3 L'inventaire des produits et matériels ..................................................................................... 44
9.4 Le classement des produits ........................................................................................................ 45
10. Trois méthodes d’analyse proposées .......................................................................................... 45
10.1 La méthode AF.O.C.E.P. 46
.............................................................................................................

10.1.1 Le document unique 46


.........................................................................................................

10.1.2 La fiche récapitulative ...................................................................................................... 47


10.1.3 Vision synoptique de la méthodologie AF.O.C.E.P. ................................................... 48
10.1.4 La progression de l’analyse AF.O.C.E.P ....................................................................... 49
10.2 L'analyse du risque selon méthode proposée par les directions départementales
et régionales du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle
de l’Aquitaine, de Midi-Pyrénées, du Nord-Pas-de-Calais et de Provence
Côte-d’Azur ..................................................................................................................................... 50
10.3 Procédure d’analyse des risques selon la méthode AMDEC
(recommandée pour l’analyse des risques Machines) ........................................... 57
10.3.1 Définition du cadre et des limites de l'analyse ............................................................ 57
10.3.2 L'évaluation des défaillances possibles lors de l'intervention analysée ................. 57
10.3.3 Exemple d'AMDEC sur machine de verrerie ............................................................... 62

790 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

Chapitre 2
L’analyse des risques des équipements de travail ........................................ 65
1. La loi du 31-12-1991 relative à la sécurité des équipements de travail .................... 67
1.1 Les matériels visés : (D. n° 92 765 – art. R.233-83 du code du travail) ....................... 67
1.2 Les matériels exclus : (D. n° 92 765 – art. R.233-83-1 du code du travail) ................. 68
2. La sécurité des équipements de travail neufs ....................................................................... 68
2.1 L'intégration de la sécurité à la conception ........................................................................... 68
2.2 L'analyse des risques ................................................................................................................... 69
2.3 Les règles techniques de conception et de réalisation ........................................................ 70
2.4 La notice d'instruction ................................................................................................................. 70
3. Les procédures de certification applicables aux machines neuves visées
au n° 1 de l'art. R. 233-83 du code du travail (D. n° 92 766) ....................................... 71
3.1 L'auto-certification CE (art. R. 233-53 du code du travail) ............................................... 71
3.2 L'examen CE de type (art. R. 233-54 du code du travail) ................................................. 71
4. La sécurité des équipements de travail existants : les règles techniques ................ 73
5. Mesures d'organisation de la sécurité et conditions de mise en œuvre
des équipements de travail ............................................................................................................ 79
6. Comment assurer la sécurité lors des interventions sur machine :
extrait de la recommandation C.T.N. n° R. 355. ................................................................. 81
7. Les procédures recommandées pour l’achat ou la vente de matériel neuf
ou d’occasion ........................................................................................................................................ 84
7.1 Procédure recommandée pour achat d'une machine neuve ............................................ 86
7.2 Procédure recommandée pour la vente ou la cession au titre de matériel
d'occasion ........................................................................................................................................ 87
8. Fiches spécifiques de la méthode AF.O.C.E.P. ...................................................................... 89
8.1 Analyse des risques et mesures de prévention pour les équipements de travail,
machines ou installations en service ....................................................................................... 89
8.2 Analyse des risques et mesures de prévention pour les équipements de travail
neufs .................................................................................................................................................. 94

Chapitre 3
Les risques des manutentions manuelles .............................................................. 97
1. Le décret 92-958 du 3 septembre 1992 relatif aux manutentions
manuelles et mécaniques ............................................................................................................... 99
2. L’analyse et la limitation du risque ......................................................................................... 100
2.1 Les éléments constitutifs du risque ....................................................................................... 100
2.2 Les risques encourus (Arrêté du 15 juin 1993) ................................................................. 101

© Éditions d’Organisation 791

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

2.3 Le rôle du médecin du travail ................................................................................................ 102


2.4 Critères d'évaluation des risques ........................................................................................... 102
2.5 Quelques moyens de limiter les risques .............................................................................. 103
2.6 Les recommandations de la norme NF X 35-109 .............................................................. 106
3. L’utilisation des engins et appareils manuels de manutention .................................. 109
3.1 Chariots et containeurs à roulettes ....................................................................................... 109
3.2 Les transpalettes ......................................................................................................................... 110
3.2.1 Le transpalette manuel .................................................................................................. 111
3.2.2 Le transpalette autotracté ............................................................................................. 113
3.3 Chariot de manutention automoteur à conducteur porté ou accompagnant ............ 115
3.3.1 L’autorisation de conduite ............................................................................................ 115
3.3.2 L’arrêté du 2-12-98 ......................................................................................................... 116
3.3.3 La conduite hors et dans l’entreprise ......................................................................... 120
3.3.4 Prescriptions techniques réglementaires du code du travail ................................. 121
3.3.5 La recommandation R 389 adoptée par le CTN des industries du transport
et de la manutention le 19 juin 2001 .......................................................................... 125
4. Analyse des risques et moyens de prévention selon l’INRS ........................................ 135
5. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. .............................................................................. 140
5.1 Analyse des risques et mesures de prévention pour la manutention manuelle ...... 140
5.2 Analyse des risques et mesures de prévention concernant les manutentions
avec les engins de levage ......................................................................................................... 142

Chapitre 4
Le risque électrique ................................................................................................................ 147
1. L’analyse du risque électrique ................................................................................................... 149
1.1 Les principales causes et fréquences des accidents électriques ................................... 149
1.2 Les facteurs de gravité du courant électrique .................................................................... 150
1.3 La loi d'Ohm appliquée au corps humain ........................................................................... 151
1.3.1 Résistance du corps ....................................................................................................... 151
1.3.2 Les seuils de sensibilité et les effets correspondants du courant électrique ....... 152
1.4 Les contacts électriques ............................................................................................................ 153
1.4.1 Les contacts directs ........................................................................................................ 153
1.4.2 Les contacts indirects .................................................................................................... 153
1.5 Le disjoncteur différentiel ........................................................................................................ 155
1.6 Les principaux effets du courant électrique sur l’organisme ......................................... 157

792 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

2. La prévention du risque électrique .......................................................................................... 159


2.1 La protection contre les contacts directs et indirects ............................................ 159
2.1.1 La protection contre les contacts directs ................................................................... 159
2.1.2 La protection contre les contacts indirects ................................................................ 159
2.2 La protection contre les lignes aériennes ............................................................................ 160
2.3 La protection lors des travaux ................................................................................................ 160
2.4 La réglementation : le décret du 14 novembre 1988 ........................................................ 161
2.5 Le titre d’habilitation ................................................................................................................. 162
3. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse du risque
dû à la présence de courant électrique .................................................................................. 164

Chapitre 5
Le risque robotique ................................................................................................................ 167
1. L’analyse du risque robotique .................................................................................................... 169
1.1 Typologie des différents risques ............................................................................................ 169
1.1.1 Le risque mécanique ...................................................................................................... 169
1.1.2 Le risque physique ......................................................................................................... 169
1.1.3 Le risque chimique ......................................................................................................... 169
1.1.4 Le risque physiologique ................................................................................................ 170
1.1.5 Le risque lié à la charge mentale ................................................................................. 170
1.1.6 Le risque lié à l’explosion ou à l’inflammation ........................................................ 170
1.2 Les risques liés au dysfonctionnement du système de commande ............................. 170
2. La prévention du risque de dysfonctionnement du système de commande ......... 171
2.1 Les composants ........................................................................................................................... 171
2.2 Le logiciel ...................................................................................................................................... 171
2.3 Les perturbations énergétiques .............................................................................................. 172
2.4 Les modes de marche ................................................................................................................ 173
2.5 Le clavier portatif ....................................................................................................................... 173
2.6 L'accès à la zone dangereuse .................................................................................................. 174
2.7 L'intervention en zone dangereuse ....................................................................................... 174
3. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse du risque
lors des interventions sur installations « robotisées » .................................................... 176

Chapitre 6
Le risque des presses ........................................................................................................... 181
1. L’analyse du risque des presses ................................................................................................ 183
1.1 Les protecteurs fixes .................................................................................................................. 183

© Éditions d’Organisation 793

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

1.2 Les protecteurs mobiles ............................................................................................................ 183


1.3 Les barrages immatériels ......................................................................................................... 184
1.4 Les commandes bi-manuelles ................................................................................................. 184
1.5 Les outils noyés .......................................................................................................................... 185
1.6 Le cas particulier des presses à embrayage rigide, dites presses à clavettes ............ 186
2. La prévention du risque des presses ....................................................................................... 186
3. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse du risque des presses ........... 190

Chapitre 7
Le risque radioactif ................................................................................................................. 191
1. L’analyse du risque radioactif .................................................................................................... 193
1.1 Qu’est-ce que la radioactivité ? .............................................................................................. 193
1.2 La radioactivité et ses modes d'action ................................................................................. 195
1.3 La radioactivité, grandeurs et unités usuelles .................................................................... 195
1.4 L’action biologique des rayonnements ................................................................................ 198
1.5 Les effets somatiques consécutifs à une irradiation ......................................................... 198
2. La prévention du risque radioactif ........................................................................................... 199
2.1 La protection contre l’irradiation ........................................................................................... 199
2.2 La protection contre la contamination ................................................................................. 199
2.2.1 Les mesures préventives ............................................................................................... 199
2.2.2 Que faire en cas de contamination ? .......................................................................... 200
2.2.3 Que faire pour décontaminer ? .................................................................................... 200
2.2.4 Les mesures de sécurité collectives ............................................................................ 201
2.2.5 Que dit la réglementation ? .......................................................................................... 201
2.3 L’information du personnel .................................................................................................... 207
2.3.1 La notice d’information ................................................................................................. 207
2.3.2 L’information lors des situations particulières ......................................................... 207
2.4 La formation du personnel ...................................................................................................... 208
2.4.1 La formation des travailleurs exposés ........................................................................ 208
2.4.2 La formation CAMARI ................................................................................................... 209
2.5 La déclaration à l’administration ........................................................................................... 210
2.6 Le respect de la protection générale des personnes contre les dangers
des rayonnements ionisants (Extrait du décret n° 2002-460 du 4 avril 2002) ......... 211
2.7 L’établissement d’un règlement intérieur ........................................................................... 213
2.8 Les caractéristiques d’atténuation pour quelques matières pouvant servir d’écran 213
2.9 La fiche individuelle de protection ........................................................................................ 215
3. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse du risque radioactif .............. 216

794 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

Chapitre 8
Le risque biologique .............................................................................................................. 219
1. L’analyse du risque biologique .................................................................................................. 221
1.1 Qu’appelle-t-on risque biologique ? ...................................................................................... 221
1.2 La nature des agents biologiques .......................................................................................... 221
1.3 Le classement des agents biologiques .................................................................................. 222
1.4 Les éléments de l’évaluation du risque ................................................................................ 222
1.5 La réglementation ...................................................................................................................... 223
1.5.1 La déclaration de risque ................................................................................................ 223
1.5.2 Les limites de l'exposition des personnes ................................................................. 223
2. La prévention du risque biologique ......................................................................................... 223
2.1 Le confinement ........................................................................................................................... 224
2.2 La limitation de l’exposition des personnes ....................................................................... 224
2.3 La protection individuelle (E.P.I.) ......................................................................................... 225
2.4 La détection des anomalies et les mesures d’urgence ..................................................... 225
2.5 L'information et la formation du personnel ....................................................................... 226
2.6 Les consignes et instructions .................................................................................................. 226
2.7 Les informations collectives et consultations ..................................................................... 226
3. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse du risque biologique ............ 227

Chapitre 9
Les travaux en espace confiné ..................................................................................... 231
1. L’analyse des risques lors de travaux en espace confiné .............................................. 233
1.1 Qu’est-ce qu’un espace confiné ? .......................................................................................... 233
1.2 Liste des risques possibles lors d’interventions en espace confiné ............................. 233
1.2.1 Risques spécifiques ........................................................................................................ 234
1.2.2 Risques généraux ........................................................................................................... 234
1.2.3 Risques préexistants, inhérents à l’installation ........................................................ 235
1.2.4 Risques apparaissant au cours du travail .................................................................. 236
2. La procédure générale d'intervention en espace confiné .............................................. 236
2.1 Consignes générales de sécurité ............................................................................................. 239
2.1.1 Avant l’intervention ....................................................................................................... 239
2.1.2 Pendant l’intervention ................................................................................................... 240
2.2 Les intervenants dans la préparation et l’exécution des travaux en espace
confiné ........................................................................................................................................... 240
2.3 Les équipes d’intervenants spécialisés ................................................................................. 242
2.3.1 La formation théorique du personnel des équipes d'intervenants spécialisés ... 242
2.3.2 La formation pratique du personnel des équipes d'intervenants spécialisés ..... 242

© Éditions d’Organisation 795

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

2.3.3 Le contrôle des connaissances ..................................................................................... 243


2.3.4 La procédure d’habilitation du personnel des équipes spécialisées ..................... 243
2.3.5 La formation du surveillant de sécurité ..................................................................... 243
2.3.6 La formation des responsables des travaux .............................................................. 244
2.4 La préparation du travail en espace confiné ...................................................................... 244
2.5 Le permis de pénétrer ............................................................................................................... 245
2.6 L’autorisation de travail ........................................................................................................... 247
2.7 La visite des lieux avant travaux ........................................................................................... 247
2.8 Les contrôles avant et pendant l’intervention ................................................................... 248
3. Assainir l’espace confiné .............................................................................................................. 252
3.1 Une obligation législative ......................................................................................................... 252
3.2 Les objectifs à atteindre ............................................................................................................ 253
3.3 Une technique : la ventilation locale .................................................................................... 253
4. Les moyens de protection respiratoire pour intervention en espace confiné ...... 259
4.1 Les deux types d’appareils ...................................................................................................... 259
4.2 Les appareils isolants ................................................................................................................ 260
5. La consignation des installations avant pénétration en espace confiné
et la déconsignation après intervention ................................................................................ 262
6. Les prescriptions réglementaires auxquelles peuvent être assujettis
les travaux en espace confiné .................................................................................................... 264
7. Exemple de fiche d’analyse AF.O.C.E.P. des risques lors des interventions
en espaces confinés ......................................................................................................................... 271

Chapitre 10
Le risque chimique .................................................................................................................. 275
1. Les produits, produits dangereux ............................................................................................. 279
1.1 Une utilisation à risques pour tous ....................................................................................... 279
1.2 Le classement des substances et préparations dangereuses .......................................... 279
1.3 Une réglementation complexe et évolutive ........................................................................ 282
1.3.1 L’étiquetage des produits dangereux imposé par la législation ............................ 282
1.3.2 En pratique, à quoi sert l’étiquette ? .......................................................................... 283
1.3.3 Les phrases de risques et les conseils de prudence portés sur l’étiquette .......... 285
1.4 Assurer la sécurité de stockage, d'emploi et de rejet des résidus des produits
dangereux ..................................................................................................................................... 289
1.4.1 La fiche des données de sécurité ................................................................................ 289
1.4.2 La gamme opératoire produit, un exemple ............................................................... 292
1.4.3 Exemple de consignes générales de sécurité d’approvisionnement,
de stockage, d’utilisation et d’élimination des déchets de produits dangereux . 293

796 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

2. Les risques spécifiques des produits dangereux ................................................................ 296


2.1 La classification du risque d’incendie en fonction du point d’éclair du produit ..... 296
2.2 Les phrases de risques et conseils de prudence selon la nature et les effets
des produits dangereux ............................................................................................................ 297
2.2.1 Les produits inflammables ........................................................................................... 297
2.2.2 Les produits qui favorisent l’inflammation des matières combustibles
(comburants) ................................................................................................................... 297
2.2.3 Les produits explosifs .................................................................................................... 298
2.2.4 Les produits réactifs incompatibles avec l’air, l’eau ou d’autres produits .......... 298
2.2.5 Les produits nocifs et toxiques
La pénétration par voie respiratoire ........................................................................... 299
2.2.6 Les produits nocifs et toxiques
La pénétration cutanée .................................................................................................. 300
2.2.7 Les produits nocifs et toxiques
La pénétration digestive ................................................................................................ 300
2.2.8 Les risques particuliers des produits nocifs et toxiques ......................................... 301
2.2.9 Les produits acides et basiques, leurs effets locaux sur l’organisme ................... 302
2.2.10 Les produits acides, brûlures et irritations ................................................................ 302
2.2.11 Les produits dangereux pour l’environnement ........................................................ 303
3. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse du risque chimique ............... 304
4. Les risques des principaux produits chimiques ................................................................ 307
4.1 Les acides ..................................................................................................................................... 307
4.1.1 Propriétés ......................................................................................................................... 307
4.1.2 Les règles de sécurité pour le stockage ...................................................................... 308
4.1.3 Les règles de sécurité pour le transport ..................................................................... 308
4.1.4 Les règles de sécurité pour la manipulation ............................................................. 308
4.2 Les produits caustiques basiques (lessives de soude caustique) ................................. 311
4.2.1 Propriétés ......................................................................................................................... 311
4.2.2 Les règles de sécurité pour l’aménagement .............................................................. 311
4.2.3 Les règles de sécurité pour le transvasement ........................................................... 312
4.3 Les hydrocarbures ...................................................................................................................... 313
4.3.1 Propriétés ......................................................................................................................... 313
4.3.2 Dangers des hydrocarbures liquides ........................................................................... 314
4.3.3 Conduite à tenir en cas d’incident sur installation d’hydrocarbure liquide ....... 315
4.4 Les solvants .................................................................................................................................. 317
4.4.1 Propriétés ......................................................................................................................... 317
4.4.2 Les différentes opérations de nettoyage ..................................................................... 317
4.4.3 Les règles de sécurité pour l’installation et l’utilisation des machines
de dégraissage ................................................................................................................. 319
4.4.4 Les techniques de nettoyage sur le tas au pinceau ou par pulvérisation ............ 320
4.4.5 La vitesse d’évaporation ............................................................................................... 321
4.4.6 La toxicité ........................................................................................................................ 321

© Éditions d’Organisation 797

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

4.4.7 Prévention des incendies et des intoxications dans l’utilisation des solvants ... 322
4.4.8 Les solvants dérivés du pétrole ................................................................................... 323
4.4.9 Les hydrocarbures aromatiques, benzène, solvants, naphta ................................. 325
4.4.10 Les dérivés chlorés des hydrocarbures ...................................................................... 326
4.5 Les lubrifiants .............................................................................................................................. 330
4.5.1 Propriétés ...................................................................................................... 330
4.5.2 La sécurité d’utilisation ................................................................................................. 330
4.5.3 Les différentes protections ........................................................................................... 332
4.5.4 Conduite à tenir lors des travaux ................................................................................ 333
4.6 Les polychlorobiphényles (interdit de les acquérir et de les utiliser
depuis le décret du 02-02-1987) ............................................................................................. 334
4.6.1 Propriétés ......................................................................................................................... 334
4.6.2 Prévention des accidents .............................................................................................. 335
4.7 Les métaux alcalins et alcalino-terreux ............................................................................... 337
4.7.1 Propriétés ......................................................................................................................... 337
4.7.2 Prévention ....................................................................................................................... 337
4.7.3 Conduite à tenir en cas d’incendie ............................................................................. 338

Chapitre 11
Les risques liés à l'aménagement du poste de travail .............................. 339
1. Les documents d’observation du poste de travail ou d’activité ................................. 341
1.1 La gamme opératoire ................................................................................................................ 341
1.2 Les déplacements ....................................................................................................................... 341
1.3 Les ports de charges ................................................................................................................. 341
1.4 Les risques spécifiques ............................................................................................................. 342
1.5 Les abords et voisinage du poste de travail ....................................................................... 342
1.6 Les machines, installations, équipements et composants ........................................... 343
1.7 Les outils ....................................................................................................................................... 344
1.8 Les engins de manutention et de levage ............................................................................. 344
1.9 Les matières et les produits ..................................................................................................... 344
1.10 L’ambiance et les nuisances ................................................................................................... 344
1.11 Les organes de sécurité, commande, signalisation .......................................................... 345
1.12 Observations relatives au personnel ..................................................................................... 346
1.13 Protection individuelle .............................................................................................................. 346
1.14 La fiche de poste ........................................................................................................................ 347
2. Le bruit .................................................................................................................................................. 347
2.1 Les facteurs de risque ............................................................................................................... 347
2.1.1 Le niveau sonore ............................................................................................................ 347
2.1.2 La durée d’exposition au bruit ................................................................................... 348

798 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

2.2 Règle d'atténuation du bruit ................................................................................................... 348


3. Les déplacements .............................................................................................................................. 350
3.1 Les facteur de risques ............................................................................................................... 350
3.1.1 L’organisation du travail ............................................................................................... 350
3.1.2 Les aménagements techniques .................................................................................... 351
3.1.3 Les facteurs humains ..................................................................................................... 351
3.2 La méthode des 5 S .................................................................................................................... 352
3.2.1 Objectif ............................................................................................................................. 352
3.2.2 Définition ......................................................................................................................... 352
3.2.3 Les cinq étapes ................................................................................................................ 353
3.2.4 Liste non exhaustive des vérifications entrant dans le cadre d’un suivi
ordre-propreté ................................................................................................................. 354
3.3 Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse des risques
lors des déplacements ............................................................................................................... 355
4. Les vibrations ..................................................................................................................................... 357
4.1 Définition ...................................................................................................................................... 357
4.2 Effets des vibrations .................................................................................................................. 358
4.3 La directive 2002/44/CE du parlement européen et du conseil du 25-06-2002 ....... 358
4.4 Les affections provoquées par les vibrations ..................................................................... 366
5. La température .................................................................................................................................. 368
5.1 Propriétés de l’ambiance thermique ..................................................................................... 368
5.2 L’aération des locaux ................................................................................................................ 368
5.2.1 Par ventilation naturelle ................................................................................................ 368
5.2.2 Par ventilation mécanique ............................................................................................ 369
6. Les espaces .......................................................................................................................................... 370
7. Les couleurs ........................................................................................................................................ 370
8. L'éclairage des locaux de travail ............................................................................................... 371
9. La fatigue intellectuelle ................................................................................................................. 371
10. L'accès aux machines et aux postes de travail ................................................................... 372
11. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse des risques
liés à l’aménagement des locaux et postes de travail ...................................................... 373

Chapitre 12
Les installations frigorifiques .......................................................................................... 381
1. L’analyse des risques des fluides frigorigènes des installations frigorifiques ..... 383
1.1 Le gaz ammoniac ....................................................................................................................... 383
1.1.1 Propriétés ......................................................................................................................... 383
1.1.2 Les risques ....................................................................................................................... 383

© Éditions d’Organisation 799

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

1.2 Le chlorodifluorométhane (F22- FC22- R22) CHClF2 ...................................................... 384


1.1.1 Propriétés ......................................................................................................................... 384
1.1.2 Les risques ....................................................................................................................... 384
2. La prévention des risques des fluides frigorigènes des installations
frigorifiques ........................................................................................................................................ 385
2.1 Prévention technique ................................................................................................................ 385
2.1.1 Équipement de l’installation ........................................................................................ 385
2.1.2 Cas particulier d’installations utilisant de l'ammoniac ........................................... 386
2.1.3 Équipement de la salle des machines ........................................................................ 386
2.1.4 Cas particulier d’équipements utilisant de l'ammoniac ......................................... 386
2.1.5 Équipement des chambres froides .............................................................................. 387
2.1.6 Équipement de protection et de secours .................................................................... 387
2.1.7 Cas particulier de l’équipement de protection et de secours des personnes
travaillant à une installation de réfrigération à l'ammoniac .................................. 388
2.2 Prévention humaine .................................................................................................................. 388
2.2.1 L'information et la formation du personnel .............................................................. 388
2.2.2 Le contrôle de sécurité .................................................................................................. 389
3. La conduite à tenir sur sites utilisant de l’ammoniac
et du chlorodifluorométhane ...................................................................................................... 390
3.1 Les installations utilisant de l’ammoniac ............................................................................ 390
3.1.1 Le stockage ...................................................................................................................... 390
3.2 Les installations utilisant du chlorodifluorométhane ...................................................... 391
3.2.1 Le stockage ...................................................................................................................... 391
3.2.2 Les manipulations .......................................................................................................... 391
4. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. de situations de risques
en chambre frigorifique ................................................................................................................ 392

Chapitre 13
Les entrepôts, magasins et parcs de stockage,
la sécurité d'organisation et d'exploitation ....................................................... 397
1. L’implantation et l’agencement ................................................................................................. 399
2. Le stockage .......................................................................................................................................... 401
2.1 Le stockage manuel ................................................................................................................... 401
2.1.1 Poste de travail ou module de stockage .................................................................... 401
2.1.2 Échelles ............................................................................................................................ 401
2.1.3 Escabeaux roulants aménagés ..................................................................................... 401
2.2 Stockage par unité de charge .................................................................................................. 402
2.2.1 Le stockage par gerbage de palettes et stockage en rayonnages .......................... 402
2.2.2 Les engins de manutention .......................................................................................... 402

800 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

3. Le cas particulier des parcs à fer .............................................................................................. 403


3.1 L’implantation et l’aménagement .......................................................................................... 403
3.2 L’exploitation ............................................................................................................................... 403
4. La qualification et l’équipement du personnel d'exploitation .................................... 404
5. L’équipement individuel du personnel d’exploitation .................................................... 404
6. Le respect des consignes de sécurité ....................................................................................... 404
7. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. des risques des entrepôts
et magasins de stockage ................................................................................................................ 405

Chapitre 14
Les installations de stockage en rayonnages métalliques
(Recommandations de l’INRS) ....................................................................................... 409
1. L’analyse des risques des installations de stockage en rayonnages métalliques 411
1.1 La conception et la construction des installations ............................................................ 411
1.2 L’exploitation des installations ............................................................................................... 411
1.2.1 Une mauvaise appréciation des facteurs techniques et humains ......................... 411
1.2.2 Le risque majeur : la chute des charges .................................................................... 412
1.2.3 D’autres mauvaises conditions d’exploitation .......................................................... 413
2. Les mesures de prévention .......................................................................................................... 413
2.1 La conception et l’aménagement des installations ........................................................... 413
2.1.1 Le cahier des charges .................................................................................................... 413
2.1.2 La stabilité de l'installation .......................................................................................... 414
2.1.3 Les allées de circulation et de service ........................................................................ 414
2.1.4 L'aménagement des alvéoles ....................................................................................... 414
2.1.5 Le montage de l'installation ......................................................................................... 415
2.1.6 L'éclairage ........................................................................................................................ 416
2.2 La sécurité d’exploitation ......................................................................................................... 416
2.2.1 Les facteurs humains ..................................................................................................... 416
2.2.2 La constitution et la disposition des charges ............................................................ 417
2.2.3 Les opérations de stockage et déstockage ................................................................. 417
2.2.4 Les facteurs techniques ................................................................................................. 418
2.2.5 La maintenance des installations ................................................................................ 418
3. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse des risques
liés aux rayonnages métalliques de stockage ..................................................................... 421

© Éditions d’Organisation 801

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

Chapitre 15
La restauration collective
Les risques et conditions d'hygiène
Mesures de prévention (Recommandations de l’INRS) ........................... 425
1. L'hygiène au travail ........................................................................................................................ 427
1.1 Le lavage des mains .................................................................................................................. 427
1.2 La tenue de travail ..................................................................................................................... 427
1.2.1 Les gants .......................................................................................................................... 427
1.2.2 La tenue vestimentaire .................................................................................................. 428
1.2.3 Les chaussures ................................................................................................................ 428
1.2.4 Tableau récapitulatif de l’hygiène corporelle au travail ......................................... 429
1.3 La surveillance médicale du personnel ................................................................................ 430
2. La transmission possible des maladies au consommateur et leurs modes
de prévention ..................................................................................................................................... 431
2.1 Les maladies liées aux aliments de base et leurs modes de prévention .................... 431
2.2 Les maladies liées à la préparation des denrées par le personnel
et leurs modes de prévention ................................................................................................. 436
2.2.1 Les toxi-infections alimentaires ................................................................................... 436
2.2.2 Les maladies dont le personnel est porteur .............................................................. 439
3. La contamination possible du personnel sous forme d’affections
et d’inflammations non transmissibles au consommateur ........................................... 440
3.1 Les maladies liées à la nature des aliments et leurs modes de prévention ............... 440
3.2 Les maladies liées à l'environnement physique et aux conditions de travail .......... 442
3.3 Les maladies liées aux produits de nettoyage, d'entretien et de désinfection .......... 443
4. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse des risques
de la restauration ............................................................................................................................. 445

Chapitre 16
Les travaux par entreprises extérieures
Les intérimaires
Analyse des risques et moyens de prévention ............................................. 447
1. Les obligations respectives de l’entreprise utilisatrice et de l’entreprise
extérieure ............................................................................................................................................. 449
1.1 Les obligations de l'entreprise utilisatrice ........................................................................... 449
1.2 Les obligations de l'entreprise extérieure ........................................................................... 449
1.3 Un engagement réciproque ..................................................................................................... 450

802 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

2. Les mesures préalables à l’exécution d’une opération ................................................... 451


2.1 Inspection commune des lieux de travail ............................................................................ 451
2.2 Analyse des risques et rédaction du plan de prévention ................................................ 451
2.2.1 Le contenu du plan de prévention .............................................................................. 451
2.2.2 Un exemple de plan de prévention ............................................................................. 452
2.2.3 Liste des travaux dangereux soumis à la rédaction d’un plan de prévention .... 452
2.3 Information des salariés de l’entreprise extérieure .......................................................... 454
3. Les mesures de prévention pendant l'exécution des travaux ..................................... 455
4. La surveillance médicale .............................................................................................................. 456
4.1 La surveillance médicale des salariés ................................................................................... 456
4.2 Liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale des salariés ........ 457
5. Les responsabilités des entreprises utilisatrices (E.U.) et des entreprises
de travail temporaire (E.T.T.) .................................................................................................... 459
6. L’accueil des entreprises de transport .................................................................................... 461
6.1 La rédaction du protocole de sécurité .................................................................................. 461
6.2 L’arrêté du 26 avril 1996 (JO du 8 mai 1996) .................................................................... 461
7. Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. des risques lors des interventions
d’entreprises extérieures .............................................................................................................. 466

Chapitre 17
Le risque d'incendie
La prévention du risque d'incendie dans l'entreprise ............................. 473
1. Le phénomène de la combustion .............................................................................................. 475
1.1 Définition ...................................................................................................................................... 475
1.2 Typologie ...................................................................................................................................... 475
1.3 Propriétés ...................................................................................................................................... 475
1.4 Conditions .................................................................................................................................... 476
1.4.1 Selon la nature du combustible ................................................................................... 476
1.4.2 La combustion spontanée ............................................................................................. 476
1.5 Petit lexique de la combustion ............................................................................................... 477
2. Les causes principales des incendies et de leur propagation, les remèdes ........... 478
2.1 La construction ........................................................................................................................... 478
2.2 L’ambiance ................................................................................................................................... 479
2.3 L'éclairage .................................................................................................................................... 480
2.4 Le chauffage ................................................................................................................................. 481
2.5 Les installations électriques .................................................................................................... 481
2.6 Les liquides inflammables ....................................................................................................... 484

© Éditions d’Organisation 803

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

2.7 Les accidents mécaniques ....................................................................................................... 484


2.8 Les gaz inflammables ................................................................................................................ 484
2.9 Les échauffements spontanés de matière ............................................................................ 484
2.10 Les imprudences ......................................................................................................................... 485
2.11 La malveillance ........................................................................................................................... 485
3. Prévenir le risque incendie ......................................................................................................... 485
3.1 Le but de la prévention ............................................................................................................ 485
3.2 Les priorités ................................................................................................................................. 486
4. La sécurité incendie, la priorité absolue du chef d’entreprise .................................... 487
4.1 Une priorité… pas toujours prioritaire ! .............................................................................. 487
4.2 Mesurer toutes les conséquences de l’incendie pour l’entreprise ................................ 487
4.3 Pourquoi des coûts incendie en constante hausse ? ........................................................ 488
5. Anticiper pour mieux prévenir .................................................................................................. 489
5.1 Recenser tous les besoins en matière de sécurité incendie ............................................ 489
5.2 Organiser la protection incendie ............................................................................................ 490
6. La prévention du risque incendie, une réglementation codifiée ............................... 490
6.1 La réglementation des équipements ..................................................................................... 490
6.2 La réglementation concernant l’acheminement, le stockage et l’utilisation
de matières inflammables ........................................................................................................ 492
6.3 La réglementation des moyens de prévention et de lutte contre le feu ...................... 493
7. Prévenir le feu en zones dites « rouges » .............................................................................. 499
7.1 L’établissement du « Permis de feu » ................................................................................... 499
7.2 Les précautions spéciales à prendre ..................................................................................... 501
8. Le risque incendie en terme d’assurance ............................................................................. 501
9. Éteindre l’incendie ........................................................................................................................... 503
9.1 Les extincteurs ............................................................................................................................ 503
9.1.1 Règles générales d’utilisation ....................................................................................... 503
9.1.2 Les opérations de vérification des extincteurs ......................................................... 504
9.1.3 Caractéristiques principales des différents appareils .............................................. 504
9.2 Les RIA .......................................................................................................................................... 507
9.3 Conduite à tenir pour une adéquation type de feu-matériel utilisé ............................. 508
9.4 Exemple de fiche spécifique AF.O.C.E.P. d’analyse du risque incendie .................... 509

Chapitre 18
Les risques des chantiers du bâtiment et des travaux publics ........ 517
1. La prévention des risques des travaux en hauteur .......................................................... 519
2. L’organisation de la sécurité sur le chantier, la charte de sécurité .......................... 520

804 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

3. Exemple d’analyse partielle des risques selon méthode AF.O.C.E.P.


lors de la réalisation d’un voile banché ................................................................................. 523

Chapitre 19
Les risques des travaux de peinture ou de vernissage
par pulvérisation ........................................................................................................................ 525
1. Les prescriptions réglementaires (décret n° 47-1019 du 23 août 1947) ................. 527
2. La prévention des risques pour travaux de peinture par pulvérisation ................. 528
3. Exemple de fiche spécifique d’analyse des risques lors des travaux
de peinture par pulvérisation selon la méthode AF.O.C.E.P. ...................................... 530

Chapitre 20
Les risques des services administratifs (bureaux) ........................................ 533
1. L’analyse des risques ...................................................................................................................... 535
2. Fiche spécifique d’analyse des risques « bureaux » selon la méthode
AF.O.C.E.P. .......................................................................................................................................... 536

Chapitre 21
Les risques de la circulation routière
Les accidents de trajets et de missions ................................................................ 541
1. L’analyse des risques ...................................................................................................................... 543
1.1 Les faits ......................................................................................................................................... 543
1.2 Mesurer les conséquences des accidents pour l’entreprise ............................................ 543
1.3 Responsabilité pénale en cas d’accident de la route ........................................................ 544
2. La prévention du risque routier ................................................................................................ 544
2.1 Maîtriser le risque ...................................................................................................................... 545
2.1.1 Le comportement humain ............................................................................................ 545
2.1.2 La vérification des aptitudes du conducteur en toutes situations ........................ 546
2.1.3 L’organisation du déplacement ................................................................................... 548
2.2 Engager une politique active de sécurité routière au sein de l’entreprise ................. 550
2.2.1 Propositions d’actions ................................................................................................... 550
2.2.2 Propositions de thèmes à développer ......................................................................... 551
3. Fiche spécifique d’analyse du risque circulation routière selon méthode
AF.O.C.E.P. .......................................................................................................................................... 553

© Éditions d’Organisation 805

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

Deuxième partie
Accidents du travail
Maladies professionnelles
Prévention et suivi administratif

Chapitre 22
Les enjeux de la sécurité du travail ........................................................................... 557
1. Qu'appelle-t-on sécurité ? ............................................................................................................. 559
2. L’assurance sécurité, un concept d’actions qui participent à la compétitivité
de l’entreprise .................................................................................................................................... 559
2.1 Établir ou rétablir certaines vérités ....................................................................................... 559
2.2 L’amélioration de la qualité de vie au travail .................................................................... 560
2.2.1 La prise en considération de « l’homme » au travail ............................................... 560
2.2.2 La mise en valeur de la responsabilité individuelle ................................................ 560
2.3 L’amélioration du climat social .............................................................................................. 561
2.3.1 Les enjeux d’un climat social porteur ........................................................................ 561
2.3.2 Les actions participatives du climat social ................................................................ 561
3. La sécurité, une obligation légale ............................................................................................. 563
3.1 La sécurité, le respect des prescriptions réglementaires ................................................. 563
3.2 La sécurité et la responsabilité pénale ................................................................................. 563

Chapitre 23
Le suivi de l’accident du travail, de l’accident de trajet
et de la maladie professionnelle ................................................................................. 565
1. Prévention et suivi administratif .............................................................................................. 569
1.1 La nécessaire bonne gestion des dossiers accidents du travail et maladies
professionnelles .......................................................................................................................... 569
1.2 Un quadruple enjeu ................................................................................................................... 570
1.3 Accident du travail et maladie professionnelle, conséquences pour l'homme ........ 571
2. L'accident du travail ....................................................................................................................... 571
2.1 Une définition codifiée .............................................................................................................. 571
2.1.1 Présence d'une présomption d'imputabilité ............................................................. 572
2.1.2 Absence d'une présomption d'imputabilité .............................................................. 572

806 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

2.2 Synoptique de l'accident du travail ...................................................................................... 573


2.2.1 Une lésion corporelle soudaine… ............................................................................... 574
2.2.2 … Par le fait et à l’occasion du travail ....................................................................... 575
2.2.3 Survenue au temps et au lieu de travail .................................................................... 578
2.3 Les preuves à apporter ou non ............................................................................................... 579
2.3.1 La preuve du temps et lieu de travail ......................................................................... 579
2.3.2 La preuve de l’événement soudain ............................................................................. 579
2.3.3 La preuve de la matérialité ........................................................................................... 580
2.3.4 Comment faire tomber la présomption d'origine professionnelle ? ...................... 580
2.4 Le cas du suicide ........................................................................................................................ 581
2.4.1 Suicide aux temps et lieu de travail, sans accident du travail au précédent ...... 582
2.4.2 Situations où l’acte suicidaire peut faire l’objet d’un refus de prise en charge . 582
2.4.3 L’importance de l'enquête pour la recherche des causes réelles du suicide ...... 583
2.5 Le cas du malaise, suivi ou non de décès, survenu aux temps et lieu de travail .... 584
2.6 L’infection par le VIH ................................................................................................................ 586
2.7 Les victimes d'attentats ............................................................................................................ 586
2.8 Les victimes de stress post-traumatique .............................................................................. 587
2.9 Les victimes de traumatismes psychologiques à la suite d'agressivité
ou d'incivilités répétées ............................................................................................................ 587
3. Le cas particulier de l'accident de trajet ............................................................................... 588
3.1 Synoptique de l’accident de trajet ......................................................................................... 588
3.2 Les preuves à produire pour une prise en charge ............................................................ 589
4. Les procédures des déclarations de l’accident du travail .............................................. 590
4.1 Synoptique ................................................................................................................................... 590
4.2 La déclaration de l’accident à l’employeur ......................................................................... 591
4.2.1 Une déclaration codifiée ............................................................................................... 591
4.2.2 Une déclaration immédiate ........................................................................................... 591
4.3 La rédaction de l’imprimé de déclaration de l’accident à l’employeur ....................... 592
4.3.1 L’accidenté rédige et signe la déclaration .................................................................. 592
4.3.2 L’imprimé de la déclaration ......................................................................................... 593
4.4 Le recueil des témoignages ...................................................................................................... 594
4.4.1 Le témoignage comme preuve ..................................................................................... 594
4.4.2 L’imprimé de recueil des témoignages ....................................................................... 595
4.5 La déclaration de l'accident du travail par l’employeur à la CPAM ............................ 596
4.5.1 La rédaction de l'imprimé de déclaration de l'accident du travail à la CPAM ... 597
4.5.2 La déclaration assortie d’une lettre de réserve ......................................................... 599
4.6 La déclaration de l’accident et les situations particulières ............................................. 600
4.7 L'aspect médical de l’accident du travail ............................................................................ 602
5. L’analyse de l’accident du travail ............................................................................................. 606
5.1 Synoptique ................................................................................................................................... 606

© Éditions d’Organisation 807

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

5.2 L'analyse des circonstances .................................................................................................... 607


5.2.1 Recherche immédiate des faits précis sans interprétation ..................................... 607
5.2.2 Rédaction du compte rendu ......................................................................................... 608
5.3 L’analyse des causes ................................................................................................................. 609
5.3.1 Recherche des causes .................................................................................................... 609
5.3.2 L'étude des causes par l’arbre des causes ................................................................. 609
5.3.3 Exemple d'analyse des causes ..................................................................................... 611
6. Conduite à tenir par le chef direct de la victime en cas d’accident du travail .... 613
6.1 Procéder au recueil des faits et réceptionner la déclaration à l'employeur ............... 613
6.2 Faire l'étude de l'accident ........................................................................................................ 614
7. Le choix des mesures de prévention comme exploitation des résultats ................ 615
7.1 Les participants du groupe d’étude ....................................................................................... 615
7.2 La méthode d'analyse ............................................................................................................... 615
7.3 Le choix des options .................................................................................................................. 616
7.4 Tableau récapitulatif ................................................................................................................. 616
8. La maladie professionnelle .......................................................................................................... 617
8.1. Les règles légales de reconnaissance .................................................................................... 617
8.2 Le système complémentaire .................................................................................................... 617
8.3 La notion d'exposition au risque ........................................................................................... 620
8.3.1 Le mode habituel de reconnaissance de la maladie professionnelle
(art. L. 461-1, 2e alinéa du code SS) ........................................................................... 620
8.3.2 Les modes complémentaires de reconnaissance ...................................................... 621
8.3.3 Principes de reconnaissance ........................................................................................ 622
8.3.4 Formalités administratives de reconnaissance de la maladie professionnelle
dans les cas du mode complémentaire ...................................................................... 623
8.4 Le rôle des différents intervenants ........................................................................................ 623
8.4.1 Le médecin traitant ........................................................................................................ 625
8.4.2 La CPAM .......................................................................................................................... 625
8.4.3 Le médecin conseil ........................................................................................................ 625
8.5 La réparation ............................................................................................................................... 626
8.5.1 Principes généraux ......................................................................................................... 626
8.5.2 Les conditions requises pour la réparation de la maladie professionnelle ......... 626
8.6 La reprise d’activité ................................................................................................................... 627
8.7 L’incapacité permanente partielle ......................................................................................... 628
8.8 Accident du travail – maladie professionnelle, la procédure d'instruction
du dossier par la CPAM ............................................................................................................ 628
8.9 La protection de l'emploi en cas d’accident du travail et de maladie
professionnelle ............................................................................................................................ 629

808 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

Chapitre 24
Le coût des accidents du travail et des maladies
professionnelles ........................................................................................................................ 633
1. Le coût total de l’accident du travail et de la maladie professionnelle ................... 635
1.1 Le coût direct de l’accident du travail et de la maladie professionnelle
(cotisations à la SS) ................................................................................................................... 635
1.2 Le coût moyen de l'accident du travail et de la maladie professionnelle .................. 636
1.3 Le coût indirect des accidents du travail ............................................................................. 636
1.4 Le coût de l'accident des travailleurs temporaires
(article L. 241-5-1 du code SS, loi du 12.0 7.90 modifiée) ............................................. 638
1.5 Les indemnités en capital et rentes pour IPP portées au compte de l'employeur ... 639
1.5.1 Les incapacités permanentes, partielles, rentes et indemnités en capital ........... 639
1.5.2 La couverture de la victime .......................................................................................... 643
1.5.3 La rente des ayants-droit en cas de décès de la victime ......................................... 644
1.6 Les éléments du compte employeur ..................................................................................... 645
1.6.1 Les éléments inclus dans la valeur du risque ........................................................... 645
1.6.2 Les éléments exclus de la valeur du risque ............................................................... 646
1.6.3 Vérifications du compte employeur ............................................................................ 647
1.6.4 La contestation des informations portées au compte employeur ......................... 650

Chapitre 25
La tarification des accidents du travail et des maladies
professionnelles ........................................................................................................................ 653
1 La tarification ..................................................................................................................................... 655
1.1 Une cotisation AT/MP entièrement à la charge de l’employeur .................................. 655
1.2 La notion d'établissement ........................................................................................................ 657
1.3 Application des différents taux de cotisation ..................................................................... 658
1.3.1 Les taux collectifs de cotisation ................................................................................... 658
1.3.2 La classification des risques pour la détermination des taux collectifs
de cotisation .................................................................................................................... 659
1.3.3 Les taux nets de cotisation dits « taux réels » ........................................................... 660
1.3.4 Les taux mixtes de cotisation ....................................................................................... 660
1.4 La contestation du taux de cotisation de l'employeur à la Sécurité sociale
pour accidents du travail et maladies professionnelles ................................................... 661
1.5 Exemple de calcul de tarification réelle ............................................................................... 662
1.5.1 Le taux brut de cotisation ............................................................................................. 662
1.5.2 Le taux net de cotisation ............................................................................................... 662
1.6 Les variations des taux de cotisation .................................................................................... 663
1.7 Informations principales à retenir pour le suivi du taux de cotisation ....................... 664

© Éditions d’Organisation 809

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

1.8 Cas de notifications par la CRAM .......................................................................................... 664


2. Les ristournes ou majorations .................................................................................................... 665
2.1 La ristourne sur la majoration forfaitaire accidents de trajet
(arrêté du 16-9-77 modifié) ..................................................................................................... 665
2.1.1 La procédure d’attribution de la ristourne ................................................................ 665
2.1.2 Éléments à prendre en considération pour l'établissement du dossier
(liste non exhaustive) .................................................................................................... 666
2.1.3 La portée de la ristourne accident de trajet .............................................................. 666
2.2 Les ristournes prévention accidents sur cotisations (arrêté du 16.9.77 modifié) .... 667
2.2.1 La procédure d’attribution de la ristourne ................................................................ 667
2.2.2 Montant de la réduction et date de prise d'effet ...................................................... 667
2.3 Les cotisations supplémentaires – Majorations (arrêté du 16.9.77 modifié) ............ 668

Chapitre 26
Les fautes inexcusables de l’employeur ou du salarié
et leur incidence pécuniaire ........................................................................................... 671
1. La faute inexcusable de l'employeur
(art. L. 453- 1/2/3/4 du code de la Sécurité sociale) ....................................................... 673
1.1 La procédure amiable ............................................................................................................... 674
1.2 Exemples de fautes inexcusables de l'employeur ............................................................. 675
2. La faute inexcusable de la victime ........................................................................................... 676
2.1 La conséquence, une diminution de la réparation ........................................................... 676
2.2 La reconnaissance de la faute inexcusable ......................................................................... 676

Chapitre 27
Les procédures contentieuses pour contestation
des décisions prises par les CRAM et la CPAM ............................................... 677
1. L'employeur et la contestation de l'accident du travail et de ses séquelles ......... 679
1.1 Pourquoi contester ? .................................................................................................................. 679
1.2 Quand contester ? ...................................................................................................................... 680
1.3 Comment contester ? ................................................................................................................. 680
2. La commission de recours amiable et les juridictions compétentes à recevoir
et traiter la contestation ................................................................................................................ 681
2.1 La commission de recours amiable (n’est pas une juridiction) .................................... 681
2.2 Le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale ...................................................................... 682
2.3 La Cour d'appel .......................................................................................................................... 683

810 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

2.4 Le tribunal du contentieux de l'incapacité permanente .................................................. 683


2.4.1 Les compétences des juridictions du contentieux technique ................................. 683
2.4.2 La procédure ................................................................................................................... 684
2.5 La Cour Nationale de l'Incapacité et de la Tarification de l'Assurance
des accidents du travail ............................................................................................................ 686
2.5.1 Compétence de la Cour Nationale de l’Incapacité et de la Tarification
de l'Assurance des accidents du travail ..................................................................... 687
3. Synoptiques des différents recours possibles de l'employeur ..................................... 690

Chapitre 28
Les responsabilités civiles et pénales en matière d’accident
du travail et maladie professionnelle ...................................................................... 695
1. La responsabilité civile de l’employeur ................................................................................. 697
2. La responsabilité pénale dans l'entreprise ........................................................................... 697
2.1 La surveillance des mesures de sécurité applicables ....................................................... 697
2.2 La délégation de pouvoir ......................................................................................................... 699
2.3 Les conditions de validité de la délégation de pouvoir ................................................... 700
3. La mise en œuvre de la responsabilité pénale .................................................................... 701
3.1 Que faire en cas d'accident du travail ? ............................................................................... 701
3.2 La procédure d'instruction ...................................................................................................... 702
3.3 De la constatation de l’infraction à la condamnation ...................................................... 704
4. Sanctions pénales en cas d’accident du travail .................................................................. 705
5. Responsabilité pénale de la personne morale ..................................................................... 706
5.1 Peines encourues en cas d’atteinte à l’intégrité physique de la personne ................. 706
6. Liste non exhaustive des infractions pouvant être relevées
en matière d’hygiène et sécurité du travail ......................................................................... 707

Chapitre 29
La sous-traitance au regard du droit du travail .............................................. 717
1. Les limites de la sous-traitance au regard du droit du travail .................................... 719
2. Vraie ou fausse sous-traitance, les critères .......................................................................... 719
2.1 L’arrêt de la Chambre criminelle du 21/01/86 .................................................................. 720
2.2 Le cas particulier de l'appel à un artisan ou travailleur indépendant ........................ 722
2.3 Sanctions de la fausse sous-traitance ................................................................................... 722
3. La sous-traitance, une relation responsable à trois .......................................................... 724

© Éditions d’Organisation 811

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Les risques professionnels

Annexes

Annexe 1
Exemples de lettres d’injonction de la CRAM à l’entreprise
et de recours en contentieux de la Sécurité sociale ................................ 729
1. Lettres d’injonction de la CRAM ............................................................................................... 731
1.1 Lettre d'injonction à l'employeur .......................................................................................... 731
1.2 Document relatif à l'injonction soumis à décision de la CPP
en cas de non-réalisation des mesures prescrites ............................................................. 732
1.3 Rappel à l'employeur en cas de non-réalisation des mesures prescrites
par l'injonction ........................................................................................................................... 733
1.4 Avis de réalisation ..................................................................................................................... 736
2. Lettres de recours en contentieux de la Sécurité sociale ............................................... 737
2.1 Exemple de lettre de réserve à la CPAM ............................................................................. 737
2.2 Lettre de réserve jointe à la déclaration d'accident du travail adressée à la CPAM 738
2.3 Exemple de lettre de saisine de la Commission de Recours Amiable de la CPAM . 739
2.4 Exemple de lettre de saisine du Tribunal des Affaires de Sécurité sociale ................ 741
2.5 Lettre de demande de renvoi pour communication tardive de la partie adverse .... 742
2.6 Lettre de saisine du Tribunal du Contentieux de l'Incapacité ...................................... 743
2.7 Lettre de saisine de la Cour Nationale de l'Incapacité et de la Tarification
de l'assurance des accidents du travail ............................................................................... 744
2.8 Lettre de saisine de la Cour Nationale de l'Incapacité et de la Tarification
de l'assurance des accidents du travail
Demande de sursis à statuer ................................................................................................... 745
2.9 Pouvoir donné par le représentant légal ............................................................................. 746

Annexe 2
Informations particulières utiles en cas de recours
en contentieux accident du travail et maladie professionnelle ...... 747
1. Le recours en droit commun dans le cas de l’accident lors d’un déplacement
avec un véhicule de l’entreprise sur la voie publique .................................................... 749
2. La couverture par assurance de la faute inexcusable de l’employeur .................... 754
3. La valeur de l’attestation écrite du témoin d’un accident ............................................. 754
4. Les procédures d'instruction préalable de reconnaissance de l’accident
du travail, de la maladie professionnelle et de la rechute ............................................ 755

812 © Éditions d’Organisation

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org


Table des matières générale

Annexe 3
Exemples de jurisprudences pouvant étayer un dossier
de recours en contentieux accident du travail,
maladie professionnelle ...................................................................................................... 757
1. Concernant la preuve de la matérialité de l’accident ...................................................... 759
1.1 Absence de témoin, preuve non rapportée ......................................................................... 759
1.2 Présomption d’origine professionnelle d’un accident quand le salarié
est soumis à l’autorité et au contrôle de l’employeur ..................................................... 760
1.3 La preuve de la matérialité de l’accident à la charge de la victime ............................. 761
1.4 Le pouvoir souverain du juge du fond pour apprécier si l’accidenté
a fait la preuve de la matérialité de son accident ............................................................. 764
2. Inopposabilité à l’employeur en cas d’enquête légale non contradictoire ............ 765
3. Pas de remise en cause pour l’employeur d’une décision attributive de rente
par les effets d’un recours formé par le salarié dans lequel l’employeur
n’a pas été ni partie, ni représenté – inopposabilité ........................................................ 766
4. La mort subite sur les lieux du travail ................................................................................... 767
5. Quelques jurisprudences relatives à la preuve contraire en cas de malaise
ou decès sur les lieux du travail ............................................................................................... 775
6. Accident survenu sur un terre-plein à usage professionnel
= accident du travail ..................................................................................................................... 776
7. Prise en charge de l’accident de trajet ................................................................................... 777
8. Prise en charge du suicide ........................................................................................................... 778
9. Recours en droit commun du conjoint survivant en cas d’accident du travail .. 779

Index ............................................................................................................................................................... 781

Utilisation du CD-Rom ....................................................................................................................... 815

© Éditions d’Organisation 813

Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org