Vous êtes sur la page 1sur 53

Le Pont

Ouvrages de
soutènement
Jérôme Saliba
Frédéric Rocher-Lacoste (Cerema)

Service d’études sur les transports, les routes et leurs aménagements

www.setra.developpement-durable.gouv.fr
Sommaire

Typologie
Fonctionnement
Pathologie

2
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 22
Typologie

3
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 33
Typologie

PRINCIPALES FAMILLES D’OUVRAGES

  Les murs poids

  Les murs en béton armé

  Les rideaux et parois

  Les massifs en remblai renforcé

  Les massifs cloués

  Les voiles et poutres ancrés


4
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 44
Typologie

5
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 55
Murs poids

  La stabilité de l’ouvrage est assurée par son poids

  La portance du sol peut conditionner


la rigidité de l’ouvrage

  largeur de fondation > hauteur soutenue / 3

  ouvrages fréquemment en déblai

  ouvrages plus ou moins « perméables »


(gabions -> béton non armé)

6
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 66
Murs poids
: pierres sèches ou jointoyées

7
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 77
murs en béton
non armé…

8
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 88
gabions…

… empilements d’éléments
préfabriqués en b.a., murs
caissons…

9
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 99
Murs béton armé

  la stabilité de l’ouvrage est assurée par

la largeur de fondation

  largeur de fondation 0,3 à 0,6 H

  ouvrages préfabriqués ou construits en place

  drainage quasi obligatoire

10
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 10
10
Murs béton armé

murs en Té
renversé

11
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 11
11
Sols renforcés

  remblais renforcés ≠ massifs de sols cloués (sol naturel)

  comportement de fondation de type mur poids

  stabilité assurée par renforcements (stabilité mixte)

  L # 0,6 à 0,8xH (remblais renforcés)

  L # 0,5 à 1,0xH (massif de sol cloué)

  Drainage

12
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 12
12
Remblais renforcés

Terre armée
13
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 13
13
Remblais renforcés

Terre armée

14
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 14
14
Remblais renforcés

Renforcement par
armatures
géosynthétiques

15
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 15
15
Remblais renforcés

Renforcement par
nappes
géosynthétiques

16
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 16
16
Massifs en sol cloué

Sol en place renforcé par clouage

17
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 17
17
Écrans

  Rideaux de palplanches métalliques

  Parois moulées ou préfabriquées

  Parois composites (berlinoises …)

  Stabilité assurée par butée (fiche)

  Ecran autostable : fiche # hauteur libre (sans eau)

  Ouvrages « imperméables »
(hypothèse dimensionnement)

18
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 18
18
Écrans : rideaux de palplanches

19
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 19
19
Écrans :
parois moulées

20
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 20
20
Écrans : parois composites

21
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 21
21
Voiles / poutres ancrés

  Pas de fiche ni semelle de fondation

  Stabilité assurée par ancrage

  Ouvrages « imperméables »
(hypothèse dimensionnement)

  ≠ Voiles par passe

22
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 22
22
Voiles ancrés

23
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 23
23
Fonctionnement

24
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 24
24
Fonctionnement
MODES DE RUPTURE

Ruptures géotechniques
stabilité générale ; stabilité externe (poinçonnement,
renversement, glissement) ; défaut de butée ;
arrachement ancrage ou renforcements

Ruptures structurelles
béton armé - acier ; ancrage ; renforcements ;
stabilité externe des éléments empilés ; parement

25
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 25
25
Stabilité générale
Évaluation de la zone d’influence
géotechnique (ZIG)

26
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 26
26
Stabilité des murs de soutènement

27
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 27
27
Stabilité des ouvrages en
sol renforcé
  Stabilité mixte

  Insuffisance résistance
d’interraction sol/renforcement

  Résistance parement ou éléments de liaison

28
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 28
28
Stabilité des écrans
Défaut de butée

Écran ancré
( buton ou tirant)
Écran autostable

Rupture d’un appui

29
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 29
29
Résistance structurelle

⇒ béton armé / acier (murs, écrans)

⇒ ancrages (butons, tirants, clous)

⇒ stabilité externe des élements empilés


(poinçonnement, glissement, renversement)

30
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 30
30
Pathologies

31
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 31
31
Pathologies

PRINCIPALES MANIFESTATIONS

  mouvements d’ensemble consécutifs à


un défaut de stabilité générale ou mixte
  déplacements, tassements et déformations
de tout ou partie de l’ouvrage
  dégradation du sol d’appui de l’ouvrage
par affouillement ou érosion
  dégradation et altération des matériaux constitutifs

32
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 32
32
Pathologies
DIFFERENTES TECHNIQUES

  Murs BA, murs poids, contreforts


  Terrassement : remblai, auto compactant, remblai léger
  Drainage : drains subhorizontaux, tranchées drainantes…
  Renforcement de sols : injections, jet grouting, inclusions
  Renforcement fondations : semelles, pieux, micropieux
  Tirants d’ancrage
  Clouage
  Rideaux
  Maçonnerie neuve et régénération
33
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 33
33
Pathologies
PRINCIPES

1.  Amélioration de la stabilité générale

2.  Résolution des problèmes liés à l’eau

3.  Diminution des actions de poussée

4.  Renforcement du sol de fondation

5.  Reconstitution de la structure

6.  Réalisation d’une nouvelle structure

34
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 34
34
Pathologies

1.  Amélioration de la stabilité générale

⇒ terrassement
⇒ drainage
⇒ tirants (# passifs)
⇒ clouage

35
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 35
35
Pathologies
PRINCIPES

2. Gestion des eaux

⇒ drainage
⇒ barbacanes
⇒ assainissement plate-forme

36
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 36
36
Pathologies
PRINCIPES

3. Diminution de la poussée

⇒ remblai allégé
⇒ drainage
⇒ remblai renforcé
⇒ injection sol soutenu

37
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 37
37
Pathologies
PRINCIPES

4. Renforcement sol support

⇒ micropieux, pieux
⇒ traitement de sol (inclusions rigides, injection, jet)

38
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 38
38
Pathologies
PRINCIPES

5. Reconstruction de la structure

⇒ injection de régénération
⇒ rejointoiement
⇒ remplacement tirants passifs

39
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 39
39
Pathologies
PRINCIPES

6. Construction nouvelles structures

⇒ remblai
⇒ mur en béton armé, gabions
⇒ contreforts (contre-mur)
⇒ tirants/clous et structure de répartition (longrine, voile BA)

40
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 40
40
Pathologies : exemples

41
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 41
41
Pathologies : exemples

42
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 42
42
Pathologie : exemple stabilité d’ensemble

rupture d’un tirant précontraint consécutive à une surtension due aux


mouvements d’un versant instable

43
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 43
43
Pathologie : exemple mur T.A.

Contexte :
Effondrement mur T.A à l’entrée de la ville (voie
« structurante »)
=> urgence (étude et CCTP < 15j)

44
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 44
44
Pathologie : exemple mur T.A.

Diagnostic :
Ø armatures de 3mm en acier galvanisé doux
Ø corrosion des armatures au contact des écailles

Projet
Ø  confortement des écailles existantes par clouage
Ø  confortement de l’arrachement par béton projeté
puis clouage
Ø  mise en œuvre plaques spécifiques

45
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 45
45
Pathologie : exemple mur T.A.

46
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 46
46
Pathologie : difficulté du diagnostic

Contexte :
Ø déformations sur chaussée ; fissuration ouverte de
qq cm avec décalage vertical.

47
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 47
47
Pathologie : difficulté du diagnostic

=>Projet de confortement
massif (contreforts) et bien
exécuté

Après réparation, réapparition de


fissures sur chaussée.
=> Instrumentation qui confirme
une légère évolution des fissures

Pluie cévenole :
précipitations 364mm en 13h =
facteur déclenchant la ruine du
mur réparé

48
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 48
48
Pathologie : difficulté du diagnostic

49
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 49
49
Pathologie : difficulté du diagnostic
Mauvais diagnostic, défaut de prise en compte de la
ZIG du mur inférieur

Les flaches sur chaussée liées à la zone d’influence


géotechnique du mur inférieur

Le projet de réparation initial : contrefort de 50


centimètres d’épaisseur moyenne.

Ce projet s’est soldé par un chargement du mur


inférieur de l’ordre de 4 à 5 tonnes par mètre linéaire

Le projet de réparation a précipité la ruine du mur


inférieur

50
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 50
50
Pathologie : difficulté du diagnostic

petit projet ≠ étude légère

51
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 51
51
Conclusion
Les ouvrages de soutènement sont
des « objets » éminemment géotechniques.

⇒  Ne pas se lancer dans un diagnostic


de soutènement sans être accompagné
d’une analyse géotechnique

52
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 52
52
Pour Mémoire
Document de référence :

Les ouvrages de soutènements –


Guide de conception générale -
Sétra (1998)

Normes de justification :
NF P 94-281 : Murs de soutènement (2014)
NF P 94-282 : Écrans (2009)
NF P 94-270 : Sols renforcés (2009)

53
MERCI DE VOTRE ATTENTION
Colloque Le Pont
Toulouse le 9 octobre 2013 www.setra.developpement-durable.gouv.fr 53
53

Vous aimerez peut-être aussi