Vous êtes sur la page 1sur 30

Densité spectrale de puissance de codes de ligne

NRZ polaire (+V, -V) : non-retour à zéro (non return to zero)


1 0 1 1 0 0 0 1 1 0 1
1

0.5

0
NRZ-L -0.5

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

0.5

0
NRZ-M -0.5

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

0.5

NRZ-S 0

-0.5

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance de codes de ligne

RZ: retour à zéro (return to zero)


1 0 1 1 0 0 0 1 1 0 1
1

0.5

RZ unipolaire 0

-0.5
(+V, 0) -1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

0.5

RZ bipolaire 0

-0.5
(+V, 0, -V) -1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

0.5
RZ-AMI 0

(+V, 0, -V) -0.5

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance de codes de ligne

Bi-φ: code bi-phase ou code de Manchester (+V, -V)


1 0 1 1 0 0 0 1 1 0 1
1

0.5
Bi-φ-L 0

-0.5

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

0.5
Bi-φ-M 0

-0.5

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

0.5
Bi-φ-S 0

-0.5

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance de codes de ligne

On peut représenter un signal (code de ligne) par:



s (t ) = ∑ a f ( t − nT )
n=−∞
n s avec:

an : données aléatoires
f ( t ) : forme de l'impulsion de durée finie (pulse) du code de ligne
Ts = lTb : durée d'un symbole (l: nombre de bits)

Par exemple, pour le code de ligne NRZ:


⎛t ⎞ ⎧+A [volts], pour un 0 logique et
f (t ) = ∏⎜ ⎟, an = ⎨
⎝ Tb ⎠ ⎩ 0 [volt], pour un 1 logique

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance de codes de ligne

Fonction d'autocorrélation du code de ligne:


I
R ( k ) = ∑( anan+k )i Pi avec:
i =1

Pi : probabilité du produit de symboles ( anan+k )i


Densité spectrale de puissance du code de ligne:

F [ f (t )]
2

Ps ( f ) =
Ts
∑ R (
k =−∞
k ) e j 2π kfTs

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance de codes de ligne

Code de ligne NRZ-unipolaire (i.e. + A, 0 volts) :


2
⎛ 1⎞ ⎛ 1⎞
RNRZ-unipolaire ( 0) = ∑( anan+k )i Pi = ⎜ A2 ⋅ ⎟ + ⎜ 0 ⋅ ⎟
i =1 ⎝ 2⎠ ⎝ 2⎠
avec les produits ( A× A et 0 × 0)
A2
RNRZ-unipolaire ( 0) =
2
4
RNRZ-unipolaire ( k ) = ∑( anan+k )i Pi avec les produits ( A× A, A× 0,0 × A et 0 × 0)
i =1

Pi : probabilité du produit de symboles ( anan+k )i


⎛ 1⎞ ⎛ 1⎞ ⎛ 1⎞ ⎛ 1⎞
RNRZ-unipolaire ( k ) = ⎜ A2 ⋅ ⎟ + ⎜ 0 ⋅ ⎟ + ⎜ 0 ⋅ ⎟ + ⎜ 0 ⋅ ⎟
⎝ 4⎠ ⎝ 4⎠ ⎝ 4⎠ ⎝ 4⎠
A2
RNRZ-unipolaire ( k ) =
4

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance de codes de ligne

Densité spectrale de puissance du code de ligne NRZ unipolaire:


F [ f (t )]
2

PNRZ-unipolaire ( f ) =
Ts
∑ NRZ-unipolaire ( )
R
k =−∞
k e j 2π kfTs

A Tb ⎡ sin (π fTb ) ⎤
2
2
⎡ 1 ⎤
PNRZ-unipolaire ( f ) = ⎢ ⎥ ⎢1+ δ ( f ) ⎥
4 ⎣ π fTb ⎦ ⎣ Tb ⎦

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance de codes de ligne

A Tb ⎡ sin (π fTb ) ⎤
2
2
⎡ 1 ⎤
PNRZ-unipolaire ( f ) = ⎢ ⎥ ⎢1 + δ ( f ) ⎥
4 ⎣ π fTb ⎦ ⎣ Tb ⎦

PNRZ-unipolaire ( f )
0.8

0.6

0.4

0.2

0
-4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4
f
−4 R −3R −2 R −R 0 R 2R 3R 4R

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance de codes de ligne

Code de ligne NRZ-polaire (i.e. + A, - A volts) :


2
⎛ 1⎞ ⎛ 2 1⎞
RNRZ-polaire ( 0) = ∑( anan+k )i Pi = ⎜ A2 ⋅ ⎟ + ⎜ ( − A) ⋅ ⎟
i =1 ⎝ 2⎠ ⎝ 2⎠
avec les produits ( A× A et ( − A) × ( − A) )

RNRZ-polaire ( 0) = A2
4
RNRZ-polaire ( k ) = ∑( anan+k )i Pi avec les produits ( A× A, A× ( − A) , ( − A) × A et ( − A) × ( − A) )
i =1

Pi : probabilité du produit de symboles ( anan+k )i


⎛ 1⎞ ⎛ 1⎞ ⎛ 1⎞ ⎛ 1⎞
RNRZ-polaire ( k ) = ⎜ A2 ⋅ ⎟ + ⎜ − A2 ⋅ ⎟ + ⎜ − A2 ⋅ ⎟ + ⎜ A2 ⋅ ⎟
⎝ 4⎠ ⎝ 4⎠ ⎝ 4⎠ ⎝ 4⎠
RNRZ-polaire ( k ) = 0

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance de codes de ligne

Densité spectrale de puissance du code de ligne NRZ polaire:


F [ f (t )]
2

PNRZ-polaire ( f ) =
Ts
∑ NRZ-polaire ( )
R
k =−∞
k e j 2π kfTs

⎡ sin (π fTb ) ⎤
2

PNRZ-polaire ( f ) = A Tb ⎢
2

⎣ π fTb ⎦

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance de codes de ligne

⎡ sin (π fTb ) ⎤
2

PNRZ-polaire ( f ) = A T ⎢
2

⎣ π fTb ⎦
c b

PNRZ-polaire ( f )
0.8

0.6

0.4

0.2

0
-4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4
f
−4 R −3R −2 R −R 0 R 2R 3R 4R

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Démodulation et détection en bande passante

•• Modulation
Modulation numériques
numériques binaires:
binaires:
–– Modulation
Modulationd’amplitude
d’amplitudediscrète
discrèteASK
ASK(OOK)
(OOK)
–– Modulation
Modulationpar
pardéplacement
déplacementde
dephase
phaseBPSK
BPSK
–– Modulation
Modulationpar
pardéplacement
déplacementde
defréquence
fréquenceFSK
FSK
•• Modulation
Modulation numériques
numériques multiniveaux:
multiniveaux:
–– Modulation
Modulationd’amplitude
d’amplitudeM-aire
M-aireM-QAM
M-QAM
–– Modulation
Modulationde
dephase
phaseM-aire
M-aireMPSK
MPSK
–– Modulation
Modulationde
defréquence
fréquenceM-aire
M-aireM-FSK
M-FSK

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Modulation d’amplitude discrète ASK (OOK)

ASK: modulation d’amplitude discrète (Amplitude Shift Keying)


OOK: modulation “tout ou rien” (On-Off Keying)

Signal ASK modulé:

sASK ( t ) = Ac m ( t ) cos ( 2π f c t )
m ( t ) : données (format unipolaire)

Spectre de puissance (en bande de base):

A ⎡ 2
⎛ sin ( π fT ) ⎞
2

PASK ( f ) = ⎢δ ( f ) + Tb ⎜
c b
⎟ ⎥
2 ⎢
⎣ ⎝ π fTb ⎠ ⎥⎦

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Modulation d’amplitude discrète ASK (OOK)

porteuse 0

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

0 1 1 0 1 0 0 1 1 0
1

m (t ) 0

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

sASK ( t )
1

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance: modulation ASK

⎡ ( ⎤
b)
2
A 2
⎛ sin π fT ⎞
PASK ( f ) = ⎢δ ( f ) + Tb ⎜
c
⎟ ⎥
2 ⎢
⎣ ⎝ π fTb ⎠ ⎥⎦

0.8

PASK ( f )
0.6

0.4

0.2

0
-4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4
f
−4 R −3R −2 R −R 0 R 2R 3R 4R

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Modulation par déplacement de phase BPSK

BPSK: Modulation par déplacement de phase binaire


(Binary Phase Shift Keying)

Signal BPSK modulé:

sBPSK ( t ) = Ac cos ⎡⎣ 2π f c t + D p m ( t ) ⎤⎦

m ( t ) : données (format bipolaire)


Spectre de puissance (en bande de base):

⎛ sin (π fTb ) ⎞
2

PBPSK ( f ) = Ac Tb ⎜
 2

⎝ π fTb ⎠

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Modulation par déplacement de phase BPSK

0
porteuse
-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

0 1 1 0 1 0 0 1 1 0
-1 +1 +1 -1 +1 -1 -1 +1 +1 -1
1

m (t ) 0

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1

sBPSK ( t ) 0

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance: modulation BPSK

⎡ sin (π fTb ) ⎤
2

PBPSK ( f ) = Ac2Tb ⎢ ⎥
⎣ π fTb ⎦

0.8

PBPSK ( f )
0.6

0.4

0.2

0
-4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4
f
−4 R −3R −2 R −R 0 R 2R 3R 4R

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Modulation par déplacement de fréquence FSK

FSK: Modulation par déplacement de fréquence


(Frequency Shift Keying)

Signal FSK modulé:

sFSK ( t ) = Ac cos ⎡⎣ 2π ( f c + m ( t ) ∆f ) t ⎤⎦

m ( t ) : données (format bipolaire)

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Modulation par déplacement de fréquence FSK

0
porteuse
-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

0 1 1 0 1 0 0 1 1 0
-1 +1 +1 -1 +1 -1 -1 +1 +1 -1
1

m (t ) 0

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1

sFSK ( t ) 0

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance: modulation FSK

PFSK ( f ) =
Ac2Tb 2
2
{ }
A1 ( f ) ⎡⎣1 + B11 ( f ) ⎤⎦ + A22 ( f ) ⎡⎣1 + B22 ( f ) ⎤⎦ + 2 B12 ( f ) A1 ( f ) A2 ( f )

cos ⎡⎣ 2π fTb − 2π∆FTb ( n + m − 3) ⎤⎦ − cos ( 2π∆FTb ) ⎡⎣ 2π∆FTb ( n + m − 3) ⎤⎦


avec Bnm ( f ) =
1 + cos 2 ( 2π∆FTb ) − 2 cos ( 2π∆FTb ) cos ( 2π fTb )

et An ( f ) =
{
sin π Tb ⎡⎣ f − ∆F ( 2n − 3) ⎤⎦ } 3.5

π Tb ⎡⎣ f − ∆F ( 2n − 3) ⎤⎦
3

2.5

PFSK ( f ) 2
P(f)

Largeur de bande de transmission 1.5

BT = 2 ( ∆F + R )
1
Si on utilise un filtre de
prémodulation à cosinus surélevé: 0.5

BT = 2∆F + (1 + α ) R
α : facteur d'adoucissement 0
0 0.5 1 1.5 2 2.5

0 0.5 R R 1.5 R 2R f

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Densité spectrale de puissance: modulation FSK

3.5

PFSK ( f )
3

2.5

1.5

0.5

-0.5
-2.5 -2 -1.5 -1 -0.5 0 0.5 1 1.5 2 2.5 f
−2 R −R 0 R 2R

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Modulation numérique multiniveau
•• Modulation
Modulationmultiniveau:
multiniveau:information
informationnumérique
numériquecodée
codée
sur
suravec
avecdes
dessymboles
symbolesM-aires
M-aires
•• En l
Engénéral,
général,MM==22loù oùllest
estlelenombre
nombrede debits
bits
•• Durée
Duréedes
dessymboles M-aires:TTss==llTTbb
symbolesM-aires:
•• Débit
Débitdes
dessymboles
symbolesM-aires:
M-aires:RRss==RRbb/l/l
•• Largeur
Largeurde
debande
banderéduite
réduite
•• Régions
Régionsdededécision
décisionplus
pluspetites
petites
•• Modulations
ModulationsM-aires
M-airescourantes:
courantes:
–– Modulation
Modulationd’amplitude
d’amplitudeM-aire
M-aireM-ASK
M-ASK
–– Modulation
Modulationd’amplitude
d’amplitudeM-aire
M-aireM-QAM
M-QAM
–– Modulation
Modulationde
dephase
phaseM-aire
M-aireMPSK
MPSK(e.g.
(e.g.QPSK)
QPSK)
–– Modulation
Modulationde
defréquence
fréquenceM-aire
M-aireM-FSK
M-FSK

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Exemple: modulation d’amplitude 4-ASK

s4-QAM ( t ) = Ac m ( t ) cos ( 2π f c t ) m ( t ) : données quaternaires

porteuse 0

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

0 1 3 2 0 3 0 1 3 2
3

m (t ) 2
1
0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

sM-ASK ( t )
1

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Modulation d’amplitude M-aire M-QAM

sM-QAM ( t ) = Ac m ( t ) cos ( 2π f c t ) m ( t ) : données M-aires

4-QAM 16-QAM 64-QAM

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Modulation de phase M-aire MPSK

sMPSK ( t ) = Ac cos ⎡⎣ 2π f c t + D p m ( t ) ⎤⎦ m ( t ) : données M-aires

QPSK π QPSK 8-PSK 16-PSK


4

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Exemple: modulation de phase QPSK

sQPSK ( t ) = Ac cos ⎡⎣ 2π f c t + D p m ( t ) ⎤⎦

m ( t ) : données quaternaires
1

porteuse 0

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

0 1 3 2 0 3 0 1 3 2
3

m (t ) 2
1
0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1

sMPSK ( t ) 0

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Modulation de fréquence M-aire M-FSK

sM-FSK ( t ) = Ac cos ⎡⎣ 2π ( f c + m ( t ) ∆f ) t ⎤⎦ m ( t ) : données M-aires


1

porteuse 0

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

0 1 3 2 0 3 0 1 3 2
3

m (t ) 2
1
0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

sM-FSK ( t )
1

-1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Largeur de bande et efficacité spectrale

Largeur de bande d'un signal M -aire (MPSK ou QAM) :


Rb
B = Rs = [ bits/s]
l
Largeur de bande de transmission :
⎛2⎞
BT = ⎜ ⎟ Rb [ Hz ]
⎝l⎠
Efficacité spectrale :
Rb log 2 M l ⎡ bits/s ⎤
η= = = ⎢⎣ Hz ⎥⎦
BT 2 2

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005


Largeur de bande et efficacité spectrale

Largeur de bande d'un signal M -aire (filtre à cosinus surélevé) :


1 1 Rb
B = (1 + α ) Rs = (1 + α ) [ bits/s]
2 2 l
Largeur de bande de transmission :
⎛ 1+ α ⎞
BT = ⎜ ⎟ Rb [ Hz ]
⎝ l ⎠
Efficacité spectrale :
Rb log 2 M l ⎡ bits/s ⎤
η= = = ⎢⎣ Hz ⎥⎦
BT (1 + α ) (1 + α )

GEL-10280/GEL-64486 Communications numériques Jean-Yves Chouinard, hiver 2005