Vous êtes sur la page 1sur 6

CHAPITRE 3 : LE MARKETING ELECTRONIQUE

1. NOTIONS DE E-MARKETING

Aux débuts d’internet, il n’existait pas encore de moteurs de recherche ou annuaires, il était alors très
difficile de faire connaître son site internet ou trouver ce qu’on cherchait.
En 1998, Google et MSN voient le jour et prennent beaucoup de parts de marché aux deux premiers
moteurs de recherche élaborés. Dès cette époque, Google traite déjà plus de 10.000 recherches
quotidiennes ce qui était énorme à l’époque et devient la référence dans la majorité des Pays développés
(plus de 90% de parts de marché en France).

Cette période est un véritable tournant dans la manière de concevoir les sites internet ainsi que leur
optimisation pour plus de visibilité.
Les moteurs de recherche ont alors des algorithmes relativement simples, basés sur une description du
site, quelques mots clés, l’analyse des liens entrants et sortants.
1.1. Son apparition
La définitive apparition du e-marketing peut être corrélée avec l’apparition du Search Engine
Marketing, discipline très évoluée remplaçant désormais totalement le simple référencement de base.
Le service Adwords de Google peut également être considéré comme à la base du e-marketing ayant
beaucoup contribué à l’aboutissement du Search Engine Optimization et au développement du Search
Engine Advertising.

Le SEM (figure 1) est actuellement composé de :


✓ L’ancien SEO qui était lui-même l’évolution du référencement.
✓ Le SEA qui consiste en l’analyse de volumes de recherches, mots clés, achats d’espaces publicitaires
et expressions de recherche sur les moteurs de recherche (Google Adwords).
✓ Le SMO (Social Media Optimization) qui consiste à faire connaître une entreprise, promouvoir
certains produits, opérations marketing via les réseaux sociaux.

Il n’existe aucune date de création de la discipline de e-marketing qui s’est faite progressivement,
chacun ayant son estimation selon des paramètres qui lui sont propres.
Le e-marketing est réellement né aux débuts 2001 après la naissance de Google Adwords (23 Octobre
2000), l’apparition du terme SEM et la prise de conscience générale dans le petit monde des
référenceurs du fait qu’ils devaient très vite être plus rigoureux pour continuer à référencer des sites
internet de manière qualitative.

1
Figure 1: Les composants du SEM

1.2. Son évolution


L’évolution du e-marketing est en grande partie due, à la transition du référencement en Search Engine
Marketing.
Au tout début, le référencement dépendait quasiment du nombre de links, les méta tags ont évolué, et les critères
de classement des moteurs de recherche sont devenus bien plus nombreux.

Concernant le Search Engine Advertising, les régies publicitaires sont passées d’achats de bannières
classiques à des systèmes très élaborés. C’est Google Adwords qui a permis de faire évoluer rapidement
l’affichage publicitaire sur internet.
On peut désormais choisir de toucher des internautes selon les mots clés qu’ils ont tapé dans le moteur
de recherche, une expression exacte, une localité précise, sur ordinateur, Smartphone, tablette, annoncer
sur des sites selon leur thématique. Le ciblage des personnes soumises à ces publicités est plus précis
que jamais.

En plus de cette influence sur le classement du moteur de recherche, de fortes interactions sur réseaux
sociaux induisent un plus fort trafic sur le site. De même, ces interactions sont complémentaires et
permettent de mettre en avant des services, produits, arguments d’image d’entreprise. On voit même
apparaître des boutiques intégrées aux réseaux sociaux comme boosket1. Ces boutiques de nouvelle
génération auront un fort impact sur l’avenir du e-commerce.

1
Boosket : est une plateforme de social shopping qui permet aux marques de promouvoir et de recommander leurs
produits.
2
2. PORTEE DE E-MARKETING

La portée du e-marketing est à la fois très vaste et influente sur une société en général, pas seulement
sa partie commerce en ligne.
2.1. Boutique en ligne
La boutique en ligne est le principal outil du e-marketing. Peu coûteuse, facile à développer et gérer,
elle permet de bénéficier d’une visibilité accrue ainsi que de générer des ventes à plus fort taux de
marge. La distribution est aisée par sa propre boutique en ligne, il n’y a plus d’intermédiaires, les frais
sont fortement réduits. Cette boutique en ligne peut également servir de vitrine pour certaines
informations à propos de l’entreprise comme son histoire, sa politique salariale, sa recherche de
partenaires, offres d’emplois ou stages…
Il existe différents moyens de réaliser sa boutique en ligne. Les grosses sociétés opteront pour une
équipe e-marketing avec un designer, un ou plusieurs programmateurs html/css, un intégrateur de code,
une équipe de référenceurs …

Ces solutions clé en main proposent plusieurs pack plus ou moins élaborés et onéreux. La version
standard coûte environ 30€ par mois hébergement compris. Ce très faible coût a démocratisé l’accès à la
création de boutique en ligne pour de nombreuses TPE et PME ainsi que pour les auto entrepreneurs.

Voici 2 exemples de boutique en ligne, l’une créée par une équipe e-marketing, l’autre créée par une
solution clé en main.

Figure 2: Exemple d’une boutique en ligne créée par un pôle e-marketing

3
Figure 3: Exemple de boutiques en ligne créée via www.oxatis.com
2.2. Catalogue en ligne
L’utilisation de catalogues en ligne s’est démocratisée grâce à l’évolution des fonctionnalités de ces
derniers.
Il est à présent possible de rechercher un produit avec une barre de recherche classique, cliquer sur une
image et ouvrir la page produit de la boutique en ligne, envoyer le catalogue en ligne par mail à un ami,
faire une liste de course, interagir sur un produit via les réseaux sociaux en 1 clique, participer à un jeu
concours directement sur la catalogue en ligne…

Figure 4: Illustration d’un des catalogues en ligne de Leclerc

4
2.3. Images et vidéos
Les supports visuels, fixes ou animés, en plus d’être facilement diffusables permettent de mettre en
avant un produit, une information…
Il est démontré que la base visuelle d’une boutique en ligne, c’est à dire le design du site et des photos
produits de qualité, sous différents angles, avec zoom … est indispensable afin de ne pas dissuader les
internautes susceptibles d’effectuer des achats.
Les vidéos ont souvent pour objectif de mettre en avant un produit, de par sa qualité, sa simplicité
d’utilisation… ou bien de faire le Buzz. Faire le Buzz c’est créer une vidéo ayant pour but de faire
réagir les internautes qui la relayent et la diffusent allègrement.
2.4. Application à but commercial
Les applications ou logiciels, souvent destinés aux Smartphone, représentent un marché important.
Cela a donné la naissance à de nombreuses petites sociétés de développement d’applications.
Il y a 3 principales façons de générer des bénéfices avec ces applications :
-Monétiser une application payante
-Mettre à la disposition de tous une application gratuite avec contenu additionnel payant, concerne
souvent des jeux vidéo
-Offrir une application gratuite ayant un intérêt pour l’utilisateur, rémunératrice pour l’entreprise la
diffusant que ce soit en termes d’annonces de publicité, informations consommateurs …

Les applications pour Smartphones permettent aux entreprises d’être connectées à leurs clients. Ces
derniers ont toujours sur eux une application qu’ils peuvent utiliser, application qui peut avoir d’autres
intérêts pour une entreprise que ceux auxquels on peut penser comme :
-La récolte d’informations précises (déplacements des utilisateurs, fréquence d’utilisation,
préférences…)
-Alerte de promotions, concours … par notifications push
-Un outil publicitaire qui peut vite s’avérer très rentable si l’application connaît le succès et est partagée
par les utilisateurs.

3. METHODES ANALYTIQUES REVOLUTIONNAIRES

Les méthodes d’analyse de trafic de site internet sont apparues de manière gratuite et performante
depuis l’année 2000. On pouvait alors connaître la provenance des internautes ayant visité son site
internet, le navigateur internet utilisé par les visiteurs, de quel site ils viennent (moteur de recherche,
publicité sous forme de bannière …). Ces méthodes ont très vite évolué grâce à la démocratisation du e-
commerce et la nécessité
d’analyses plus abouties en découlant.
C’est encore une fois Google qui a fortement contribué à l’avancée de ces méthodes analytiques via
notamment Analytics qui est une plateforme gratuite, complète, évolutive et liée à d’autres plateformes
de Google complémentaires.

5
Figure 5: Exemple d’illustration de données récoltées vie Google Analytics

4. AVANTAGES ET INCONVENIENTS

Les avantages :

✓ Stratégie Marketing de faible cout et de longue durée.


✓ La pénétration du marché.
✓ Coût faible, communication instantanée.
✓ Le contenu est intemporel.
✓ Gain de temps.

Les inconvénients :

✓ Difficulté à attirer le prospect.


✓ Le vendeur et l’acheteur sont isolés.
✓ Difficulté dans l’évaluation de la légitimé de la transaction.