Vous êtes sur la page 1sur 2

10

interview
mercredi 27 décembre 2017

■ Propos recueillis: Michel JOURDAN

« La croissance a cessé
d’exister avec la crise de 2008 »
L’anthropologue et essayiste belge Paul Jorion, plus connu pour avoir prédit la
crise des subprimes en 2007, a depuis un moment déjà fait son deuil de notre vi-
sion capitaliste du monde, qui fait nous précipiter aujourd’hui droit dans le mur.
Dans cet entretien accordé au Mauricien, il rappelle aussi l’urgence de nous
« tourner massivement vers les énergies renouvelables », quand bien même
l’issue du réchauffement climatique serait inéluctable. Alors, éternel pessi-
miste, Paul Jorion ? Non, juste un libre penseur n’ayant à cœur que de prévenir
l’humanité des désastres à venir.
De l’anthropologie, dont vous sais partie) savaient eux fort bien lier. Qu’est-ce que le capital ? C’est
avez un doctorat, vous vous ce qu’il en était. S’ils n’en parlaient une somme d’argent qui, manquant
êtes rapidement dirigé vers pas, c’était essentiellement pour à l’endroit où elle est nécessaire
le secteur financier. Com- des raisons de logique commerciale pour permettre la production de
ment expliquer cette transi- – le genre de considérations qui ne marchandises ou l’offre de services,
tion, pas forcément inscrite m’a jamais personnellement retenu ou permettre la distribution des
dans les « gènes » de l’anthro- de parler. Alan Greenspan, qui était produits, ou la consommation des
pologue standard ? alors à la tête de la Federal Reserve, ménages, a dû être déplacée et se
La transition de l’anthropologie à la banque centrale américaine, niait voit rémunérée en termes précisé-
la finance n’aura pas été si rapide la venue de la crise à venir (dont lui ment de versements d’intérêts et de
pour moi : il y aura eu six années parlaient cependant ses proches, en dividendes. Le capitalisme n’existe
au cours desquelles j’ai d’abord été particulier Edward Gramlich l’un donc, il faut le souligner, que parce
expert des pêches en Afrique occi- des gouverneurs de la Fed) pour des que la propriété privée fait en sorte
dentale dans le cadre de la FAO, raisons purement idéologiques : en que, chez nous, les ressources en ar-
l’organisation des Nations Unies raison de son engagement ultra- gent manquent le plus souvent là
pour l’alimentation et l’agriculture, libéral libertarien qui prônait le où elles sont nécessaires pour faire
et ensuite, cher- laisser-faire fonctionner la machine économique
cheur en intel-
ligence artifi-
▪ « Nous avons, dans absolu, sous
prétexte de
– et les choses vont de ce point de
vue chaque jour en s’aggravant.
cielle (IA) pour
British Telecom.
notre innocence, protéger les ci-
toyens contre
Le libéralisme, lui, est une doc-
trine admirable qui vise à détermi-
C’est alors que
je travaillais
fait dépendre de l’emprise de
l’État, mais
ner où doivent s’arrêter les pouvoirs
de l’État pour assurer le bonheur
dans le secteur
la croissance le en réalité des citoyens. On appelle aujourd’hui

« Le soleil,
de l’IA que la pour empê- malheureusement « libéralisme » – net Summit », voyez-vous
proposition m’a
été faite d’être
fonctionnement de cher l’État de
refréner les
il faudrait dire plutôt « ultralibéra-
lisme » – un dévoiement de ce libé-
une réelle volonté politique
afin de renverser la vapeur ?
de la première
l’état de bien-être, qui appétits sans ralisme d’autrefois qui décrète que En matière de lutte contre le ré- dont vous
génération de bornes des l’État ne devrait plus se consacrer chauffement planétaire, la volonté
concepteurs de
nous tient tous tant à milieux d’af- qu’à une seule tâche : la défense de politique commence à se dessiner. ne manquez
systèmes de tra- faires. la propriété privée pour ceux qui en Mais il ne suffit pas de vouloir ren-
ding automatisé
cœur » bénéficient pleinement. verser la vapeur, les problèmes de-
vant nous sont peut-être d’ores et
pas, nous
sur les marchés Croissance,
à terme, ce qui
deviendrait le “high frequency tra- libéralisme…
capitalisme,
Ces mots
Depuis quelques années
maintenant, on note, à travers
déjà insolubles. Si nous arrêtions
tout du jour au lendemain, nous
dispense tous
ding” : les opérations boursières à
haute fréquence.
vous évoquent quoi dans la
conjoncture ?
vos ouvrages, un pessimisme
grandissant quant à la survie
cesserions en effet de produire
les aérosols qui nous protègent
les jours bien
Vous vous êtes principale-
La croissance a cessé d’exister
avec la crise de 2008. Depuis cette
de l’espèce humaine. Quels
sont les principaux dangers,
quelque peu du réchauffement, et
nous accélérerions encore celui-ci.
plus d’énergie
ment fait connaître pour
avoir prédit la crise des sub-
époque, on se réjouit à grands cris
quand, dans de simples vibrations
selon vous ?
Le réchauffement climatique va
Prendre les mesures nécessaires
dans ce domaine réclame rien que nous n’en
primes. Comment en étiez-
vous alors arrivé à cette dé-
autour de 0 %, elle atteint pénible-
ment 1 %. Ces gains sont dilapidés
désertifier de vastes zones dont les
populations partiront en errance ;
moins qu’un authentique gouver-
nement mondial. Mais dans la zi- aurons jamais
duction alors que personne
alors ne l’avait vu venir ?
en intérêts versés à des prêteurs
ou des dividendes versés à des ac-
les eaux vont monter, faisant dis-
paraître certaines îles et submer-
zanie qui règne actuellement entre
les nations, nous en sommes hélas besoin, mais
il faut encore
Ce sont les économistes univer- tionnaires. La chose est d’autant geront des zones côtières hyperpeu- très loin.
sitaires qui n’avaient rien vu venir, plus déplorable que nous avons, plées, voire des pays entiers comme
leur « science » s’étant petit à petit dans notre innocence, fait dépendre le Bangladesh ou les Pays-Bas ; la À Maurice, nous dépendons
déconnectée de la réalité dont ils de la croissance le fonctionnement fonte du permafrost des steppes va encore très largement des la dompter
prétendaient parler. Plus les éco- de l’état de bien-être (que ses ad- dégager des quantités colossales énergies fossiles. Combien
nomistes affirmaient, à partir du versaires qualifient avec moquerie du gaz à effet de serre qu’est le mé- de temps pensez-vous cela de manière
« tournant marginaliste » des an- d’État providence) qui nous tient thane. encore tenable pour une pe-
nées 1870, que leur domaine était tous tant à cœur. tite économie insulaire et
que préconisez-vous ?
efficace »
une science, plus leur discipline de- Qu’est-ce que le capitalisme ? À vous lire, on se rend compte
venait en réalité dogmatique et se C’est le système qui, dans nos so- en effet que la question du ré- Le pic pétrolier a été dépassé :
désintéressait toujours davantage ciétés, donne un avantage poli- chauffement planétaire vous nos ressources en pétrole sont dé-
de ce que les données pouvaient tique aux détenteurs de capitaux interpelle au plus haut point. sormais déclinantes. Il faut en di-
faire apparaître. Les praticiens de par rapport aux autres acteurs de Malgré la COP21 et ses suites, minuer la consommation le plus
la finance sur le terrain (dont je fai- l’économie, les salariés en particu- à l’instar du récent « One Pla- possible et le plus rapidement pos-
actualité | générale mercredi 27 décembre 2017 11
Paul Jorion LOGISTIQUE | Solutions connectées
Anthropologue, financier et économiste
sible et nous tourner massivement Une course est engagée entre
Island Communications : continuer
vers les énergies renouvelables.
Le soleil, dont vous ne manquez
pas, nous dispense tous les jours
bien plus d’énergie que nous n’en
la destruction que nous opérons
de notre environnement en tant
qu’il nous permet de continuer
de vivre à la surface de notre
à proposer des services innovants
aurons jamais besoin, mais il faut planète, et notre capacité à co- Cette filiale de RHT Holding Ltd fête ses vingt années d’existence
encore la dompter de manière ef- loniser d’autres mondes. Dans
ficace. le meilleur des cas, nous par-
viendrons à maintenir les condi-
Depuis quelques années, on tions de notre survie à la surface
assiste à un nouvel engoue- de la Terre et nous explorerons
ment pour un retour aux d’autres étoiles, autour des-
sources en communion avec quelles nous pourrons peut-être
la nature. Que pensez-vous nous établir. Dans le pire des
de ceux cherchant à se dé- cas, nous échouerons dans les
solidariser du système pour deux tâches. Mais il existe aussi
vivre en totale autonomie ? deux scénarios possibles de se-
Cela sert-il réellement à mi-échec/semi-réussite : nous co-
quelque chose ? loniserons les étoiles mais nous
Je ne suis pas sûr que la com- aurons rendu la Terre inhabi-
munion avec la nature et les table, ou nous aurons créé les
tentatives de vivre en totale au- robots qui nous survivront dans
tonomie soient liées dans tous un univers dont nous aurons
les cas. Deux types de compor- disparu du fait de notre ineptie Les dirigeants d’Island Communications Ltd ont célébré les 20 années d’existence
tements peuvent apparaître en quand il s’agissait de gérer notre de la compagnie avec leurs partenaires et les membres du personnel
surface comme identiques ou
tout au moins apparentés alors
planète avec sagesse.
Island Communications Ltd, filiale de Rose-Hill Transport à obtenir la certification ISO 9001 :
2015 pour la fiabilité de ses services.
qu’ils sont en réalité distincts : le C’est un peu ce que vous Holding Ltd et leader du marché local en matière de solutions Pour rester à la pointe de l’inno-
véritable retour à la nature dans
la tradition de Henry David Tho-
expliquez dans votre ou-
vrage « Le dernier qui s’en
GPS et de télémétrie, célèbre cette année ses vingt années vation, ICL a diversifié ses activités,
lançant le service iCare. Il s’agit de
reau, quand il écrivit Walden ou va éteint la lumière », où d’existence. Réunissant ses partenaires et membres du per- rapprocher, au moyen de la techno-
La vie dans les bois (1854), et le
survivalisme fondé sur l’hypo-
vous dites qu’il est temps
de faire « notre deuil de
sonnel lors d’une réception offerte au Domaine de Wolmar, logie, les patients de leurs médecins.
« L’objectif est de proposer une large
thèse d’un effondrement socié- l’humanité ». N’y a-t-il vrai- la direction de la société a réitéré son engagement à offrir des gamme de produits et de services
tal qui ferait que seuls quelques
petits groupes survivraient. Je
ment aucune raison d’espé-
rer ?
services de qualité et fiables et que le déploiement de solu- avant-gardistes et technologiques
liés à la santé et au bien-être en vue
crois que certains « amoureux de tions connectées innovantes dans les domaines de la logis- d’apporter la sécurité et le confort aux
la nature » déclarés sont en réali-
té des survivalistes cachant leur
Je décèle dans l’absence de
réaction appropriée et propor-
tique, du réseautage et de la gestion de flotte se poursuivra. utilisateurs », fait-on ressortir. Par
ailleurs, Ajmal Abdool a fait état
jeu. Cela apparaît clairement tionnée à l’extinction qui nous Fondée en 1997 à l’initiative de merciaux. d’autres initiatives. « We shall also
dans les conversations que l’on menace, quelque chose de plus Sidharth Sharma, l’actuel CEO du « ICL a bâti son image de marque be taking our customer experience to
peut avoir avec eux : quand on positif peut-être que la simple bê- groupe RHT suivant les conseils de grâce à son expertise technique appro- the next level with the introduction of
leur souligne que leur comporte- tise de la politique de l’autruche : son prédécesseur, feu Sanjeev Go- fondie et la qualité de ses services et an online system where customers can
ment n’est pas une réconci- directly log their requests and view
généralisable ▪ « En matière liation avec
burdhun, Island Communications
Ltd (ICL) s’est démarquée dès le dé-
solutions. Pour se démarquer de la
concurrence, ICL est en mesure de the works order in near real time »,
au sens où il le fait que a-t-il indiqué.
faudrait des de lutte contre le notre espèce
part en proposant des solutions ba-
sées sur le GPS (Global Positioning
fournir des solutions techniquement
complexes avec des intégrations sur ICL ne se limite pas au marché
centaines d’an- aura fait son local. L’entreprise a exporté son sa-
nées pour qu’il réchauffement temps dans
System) permettant aux entreprises
de mieux contrôler les opérations de
plusieurs types de capteurs pour sur-
veiller le carburant, la température, le voir-faire vers la Zambie et envisage
fasse une diffé- un monde d’étendre ses services à au moins un
rence significa- planétaire, la volonté très géné-
leur flotte. Innodis, important opé-
rateur dans le secteur de l’agro-in-
poids, l’ouverture et la fermeture des
portes », souligne la direction dans pays africain chaque année. Ajmal
tive à l’échelle reux envers Abdool a également annoncé que
planétaire s’il politique commence à elle mais où
dustrie, a été la première entreprise
partenaire d’Island Communications
un communiqué de presse. La socié-
té, ajoute-t-on, accorde la plus grande pour l’industrie de la logistique, la
était adopté notre nature plateforme de gestion de la flotte de
par tous ou se dessiner. Mais il ne profonde
Ltd. Celle-ci peut aujourd’hui s’enor-
gueillir de pouvoir compter quelque
importance à la qualité des services
et prestations offerts à sa clientèle. véhicules deviendra plus intelligente,
qu’il paraît faisait que un nouveau module permettant aux
quasi impos- suffit pas de vouloir certains des
320 entreprises dans son registre de
partenaires contrôlant plus de 3 000
ICL, rappelle son directeur général,
Ajmal Abdool, a été l’une des dix responsables de la logistique d’opti-
sible dans tel obstacles qui miser l’utilisation des véhicules.
ou tel domaine, renverser la vapeur, se dressaient
véhicules, commerciaux et non com- premières compagnies mauriciennes
comme les devant nous
jardins pota- les problèmes devant étaient en OMNICANE|Campagne sucrière 2017
gers urbains, réalité insur-
nous sont peut-
d’atteindre la
masse critique
nécessaire être d’ores et déjà
montables
et que l’atti-
tude la plus
Jacques d’Unienville : « Une récolte
pour
transition
s’opère,
qu’une

leur
insolubles »
raisonnable
aujourd’hui
consiste à en-
moyenne et de nouveaux défis »
Pour le CEO d’Omnicane, Jacques d’Unienville, la mondial. Auparavant on était protégé des fluctuations
réponse, ou absence de réponse, tamer sans tarder le deuil de notre campagne sucrière d’Omnicane a été moyenne car car nous avions des marchés protégés en Europe et on
montre clairement qu’ils n’igno- propre espèce. Si la technologie l’extraction n’a pas été très bonne. « Il y a eu beau- vendait notre sucre un an en avance. Aujourd’hui, les
rent pas cette objection possible que nous avons su créer constitue coup de pluies pendant l’hiver. Ensuite, nous consta- prix fluctuent. »
mais qu’ils n’en ont cure en réa- un miracle au sein de l’univers, il tons qu’il y a quand même un abandon des champs de Dans une telle conjoncture, ajoute Jacques d’Unien-
lité : ce qu’ils recherchent, c’est nous faut envisager qu’elle seule, cannes. Nous n’en avons donc pas eu la quantité qu’on ville, il convient de revoir sa stratégie de vente. « Il
une solution pour leur famille, peut-être, soit encore à même de attendait à l’usine. Mais nous allons prendre des me- faudra commencer à travailler d’une nouvelle manière,
pas pour le genre humain. nous sauver. Mais il faudra alors sures pour pallier cette situation. » en utilisant également les instruments financiers, et il
que nous fassions confiance à l’in- De même, avec la fin du quota sucrier en Europe, faudra prévendre une partie des récoltes. Il faut savoir
Vous pourriez visiblement telligence supérieure à la nôtre Jacques d’Unienville estime qu’il faudra être « plus saisir les opportunités quand le marché est en hausse
rejoindre le club des col- dont nous sommes en train d’équi- réactif » en 2018 et explorer de nouveaux marchés, no- et, en même temps, se protéger contre la baisse. C’est
lapsologues… Quelles solu- per nos robots, pour qu’ils nous ti- tamment au niveau régional. « Pour la première fois, une nouvelle façon de travailler et nous devons ap-
tions nous reste-t-il alors ? rent d’affaire in extremis. notre marché sucrier est directement lié au marché prendre à le faire graduellement. »

Vous aimerez peut-être aussi