Vous êtes sur la page 1sur 2

Fiche de synthèse : L’ÉNONCIATION

L’énonciation est l’action d’émettre un énoncé.

La situation d’énonciation est la situation au cours de laquelle est produit


un énoncé.

L’énoncé est le texte oral ou écrit produit au cours d’une situation


d’énonciation. On produit un énoncé à chaque fois que l’on s’adresse à
quelqu'un.

Restituer un énoncé c’est retrouver la situation d’énonciation dans laquelle


il a eu lieu.
Pour restituer un énoncé, il faut se demander :
- qui parle, c'est-à-dire qui produit l’énoncé. On parle de l’énonciateur.
- À qui l’énonciateur parle, c'est-à-dire à qui s’adresse l’énonciateur. On
parle du récepteur.
- À quel moment a lieu l’énonciation.
- Dans quel lieu prend place l’énoncé.

On trouve deux types d’énoncé.


On dit qu’un énoncé est ancré dans la situation lorsqu’on connaît la
situation d’énonciation. On est en mesure de déterminer l’énonciateur, le
récepteur, le moment et le lieu grâce à la présence d’indices.
On trouve des indices concernant la personne qui émet et reçoit l’énoncé. Les
pronoms utilisés (je, tu, nous, vous, …) permettent de les repérer.
On trouve également des indices de lieu et de temps qui vont permettre
d’ancrer l’énoncé dans une situation particulière. Des indices tels que « ici »,
« maintenant », « aujourd’hui », …
Enfin, un énoncé ancré dans une situation nécessite l’utilisation de temps
particuliers tels que le passé, le présent ou encore le futur.
Par exemple, dans la phrase « demain nous travaillerons ici pour réviser et
nous réussirons », on trouve des indices de l’énonciateur et du récepteur dans
le pronom « nous ». Deux personnes sont concernées par l’énoncé. De même
on trouve des indices de temps qui ancrent l’énoncé dans le moment présent
et futur avec « demain » ainsi que des indices de lieu avec le mot « ici ».

On trouve également des énoncés qui ne sont pas ancrés dans la


situation. Cela signifie qu’ils ne dépendent pas d’une situation d’énonciation
particulière. On n’a pas besoin de la situation pour comprendre l’énoncé.
Il n’y a pas de présence d’énonciateur ou de récepteur.
Ce genre d’énoncé se présente le plus souvent sous la forme de récit à la 3ème
personne.
Par exemple, dans la phrase « dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, les alliés ont
débarqué en Normandie. », on n’a pas d’indice de l’énonciateur ou de
l’émetteur. Le message ne s’adresse pas à quelqu'un en particulier. De même,
les indices de temps n’ancrent pas l’énoncé dans un moment particulier. Ils
situent le moment dans l’histoire, d’une façon générale.
L’énonciation
La situation d’énonciation
=> Situation dans laquelle est produit un énoncé

L’énoncé
=> Texte oral ou écrit produit au cours d’une situation d’énonciation
=> Production d’un énoncé à chaque fois que l’on s’adresse à quelqu’un

=> Restituer un énoncé :


c’est retrouver sa situation d’énonciation

=> On se demande :
- Qui parle : l’énonciateur
- À qui il parle : le récepteur
- À quel moment ?
- Dans quel lieu ?

Énoncé ancré dans la situation Énoncé non-ancré dans la situation

=> Il est ancré lorsqu’on connaît la situation => Ne dépend pas d’une situation d’énonciation
d’énonciation => Pas de présence d’un énonciateur ou d’un
=> Présence d’indices : récepteur
-Les indices de personnes (je, tu, votre,…) => Récit à la 3ème personne
-Les indices de lieu et de temps (ici, maintenant,…)
-Emploi du futur, du présent, du passé

« Demain, nous travaillerons ici pour « Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, les
réviser et nous réussirons. » alliés ont débarqué en Normandie. »
=> Indices d’énonciation : personne => Pas d’indice, d’émetteur ou de
(nous), temps (demain), lieu (ici), … récepteur