Vous êtes sur la page 1sur 1

Corrigé du TD N°02  Le montage suiveur répercute, en sortie, la même tension qu'en entrée tout en ne

prélevant pas de courant en entrée (adaptation d'impédance).


LES CAPTEURS (2)
3- Etude du montage soustracteur
PRINCIPE D'UNE BALANCE
+ R2
 On a directement v = v1 (relation du pont diviseur).
R1 + R 2
1- ÉTUDE DU CONDITIONNEUR
− R2 R1
 On a aussi v = v 2 + vS (pont diviseur avec 2 tensions en entrée).
1- Etude du pont de jauge R1 + R 2 R1 + R 2
R0 R0
On est en présence de deux ponts diviseurs alimentés R2 R2 R1
par la même source de tension E = 15V.  On est en régime linéaire donc v+ = v- ⇒ v1 = v2 + vS
E=15V A B R1 + R 2 R1 + R 2 R1 + R 2
R0 vA vB
 Pont diviseur de "droite" : v B = E R2
R0 + R0 R R0 ⇒ v1 .R 2 = v 2 .R 2 + vS .R 1 ⇒ vS = ( v1 − v 2 ) .
R1
E
⇒ vB = . R2 R R E.K 1 E.K
2 M  On a vS = ( v1 − v 2 ) = 2 .v ⇒ vS = 2 m ⇒ R1 = R2 m
Capteur (jauge) R1 R1 R1 4 vS 4
R
 Pont diviseur de "gauche" : v A = E . 1 15 × 4.10−3
R0 + R ⇒ R1 = ×10.103 × × 10 soit R1 = 150Ω .
10 4
 R 1  2R R0 + R  R − R0
 v = v A − vB = E  −  = E − =E
 R0 + R 2  2R 0 + 2R 2R 0 + 2R  2R 0 + 2R 2- MISE AU POINT DE L'ENSEMBLE
R 0 + ∆R − R 0 ∆R E
mais on a R = R0 + ∆R ⇒ v = E ⇒ v=E .  Au repos, le courant qui traverse la résistance R0 vaut : I0 = et la puissance
2R 0 + 2R 0 + 2∆R 4R 0 + 2∆R R0 + R0
E K.m E2 E 2 152
 Il suffit de diviser numérateur et dénominateur par R0 : v = . dissipée par le pont est P0 = 4R 0 I02 = 4R 0 = = soit P0 = 0, 625W .
4 1 + K.m 2
4R 0 R 0 360
2 On peut remarquer que l'ensemble du pont au repos est équivalent à la résistance R0 et
∆R ∆R E2
R0 E R0 E K.m ∆R donc la puissance dissipée s'exprime directement : P0 = .
⇒ v=E = ⇒ v= car = K.m . R0
∆R 4 ∆R 4 1 + K.m R0 Vs (V)
4+2 1+  Caractéristique vS = f (m) 20
R0 2R 0 2
15 4.10−3 × 10  Pour augmenter la sensibilité de la 15
 Pour m = 10kg on a v = soit v ≈ 0,147V . balance on peut rajouter une autre jauge
4 4.10−3 ×10
1+
10
comme indiqué ci-dessous :
2
5
K.m K.m E K.m E.K 1° jauge : R0 + ∆R
 Si K.m << 1 alors ≪ 1 ⇒ 1+ ≈1 ⇒ v = ⇒ v= m. (étirement)
2 2 4 1 4 0 m (kg)
0 5 10 15 20
Pour m < 10kg on peut donc considérer que v est proportionnel à m.
2° jauge : R0 - ∆R
(compression)
2- Etude des montages suiveurs
 Le montage "suiveur 1" donne v1 = vA et le montage "suiveur 2" donne v2 = vB Dans le pont, la deuxième jauge sera connectée à la place de la résistance R0 située entre les
⇒ v1 − v 2 = v A − v B = v . points B et M.

TS IRIS ( Physique Appliquée ) Christian BISSIERES http://cbissprof.free.fr Page 1 sur 1 Corrigé du TD 02 "Capteurs (2)"