Vous êtes sur la page 1sur 82

1

1. Lancer Microsoft Excel : ............................................................................................................. 5

2. Les menus et le dessus ............................................................................................................... 5

2.1. Le bouton Fichier ..................................................................................................................................................


2.2. La barre d’accès rapide.........................................................................................................................................
2.3. Le menu principal, ses titres et ses rubans ..........................................................................................................
2.4. et le reste..............................................................................................................................................................
2.5. Le menu contextuel ..............................................................................................................................................
3. Adapter Excel à son utilisation ................................................................................................. 12

3.1. Paramétrer les options de travail .........................................................................................................................


3.2. Personnaliser le ruban..........................................................................................................................................
3.3. Formats personnalisés..........................................................................................................................................
3.4. Définir des formats conditionnels ........................................................................................................................
4. Formater une ou plusieurs cellules ? ....................................................................................... 18

4.1. Deux accès ............................................................................................................................................................


4.2. « Format de cellule » ............................................................................................................................................
4.3. Les styles de cellules.............................................................................................................................................
5. Définir la zone d’impression ..................................................................................................... 20

6. Accéder à l’aperçu avant impression ....................................................................................... 20

6.1. Echelle ..................................................................................................................................................................


7. Sauts de page ........................................................................................................................... 21

8. Pour diviser l’écran en deux ..................................................................................................... 21

9. Liaison de cellules dans le même fichier .................................................................................. 22

10. Liaison de cellules avec 2 fichiers différents ............................................................................ 23

11. La base ...................................................................................................................................... 25

11.1. Générer une série .................................................................................................................................................


11.2. Utilisation du bouton de sommation ...................................................................................................................
11.3. Calcul et références de cellule .............................................................................................................................
11.4. Utilisation des noms de plage ..............................................................................................................................
11.5. Calculer des pourcentages des ratios...................................................................................................................

2
12. Les fonctions............................................................................................................................. 30

12.1. Manipuler du texte ...............................................................................................................................................


12.2. Utilisation des fonctions SI ...................................................................................................................................
12.3. Utilisation des fonctions de recherche.................................................................................................................
12.4. Utilisation des tables de données ........................................................................................................................
12.5. Pour enregistrer des macros simples ...................................................................................................................
13. Atelier 0 :Notions de base ....................................................................................................... 43

14. Les formulaires sous Excel ........................................................................................................ 44

14.1. La mise en forme automatique ............................................................................................................................


14.2. La mise en forme conditionnelle ..........................................................................................................................
15. Les MACROS simples ................................................................................................................ 49

16. TABLEAUX CROISÉS DYNAMIQUES ........................................................................................... 50

17. REMPLACEMENTS, TRIS, FILTRES ............................................................................................. 54

18. FONCTIONS BASES DE DONNEES.............................................................................................. 58

19. Fonction 3D .............................................................................................................................. 60

19.1. Réalisation d’une formule 3D ...............................................................................................................................


20. Le mode Plan ............................................................................................................................ 62

21. Protéger les éléments d’une feuille de calcul .......................................................................... 63

22. Sécuriser les documents........................................................................................................... 64

23. Créer et utiliser un modèle....................................................................................................... 66

23.1. Créer un modèle : .................................................................................................................................................


23.2. Utiliser un modèle : ..............................................................................................................................................
24. Illustration Graphique .............................................................................................................. 70

25. Appliquer un sous-total ............................................................................................................ 72

25.1. visualiser des sous-totaux ....................................................................................................................................


26. Impression : répétition des titres ............................................................................................. 74

27. Consolidation............................................................................................................................ 75

28. Modifier les feuilles simultanément......................................................................................... 77

29. Solveur ...................................................................................................................................... 78

3
4
Introduction à Excel 2010

1. Lancer Microsoft Excel :

Avec la souris :

>Bouton démarrer
>Tous les programmes
>Microsoft Office
>Microsoft Excel 2010

Excel ouvre alors un document, appelé « Classeur1.xls ». Ce document est constitué par défaut
de trois feuilles appelées Feuil1, Feuil2 et Feuil3. Elles sont accessibles par les 3 onglets au bas
de la page.

Chaque feuille est un tableau constitué de lignes, numérotées de 1 à 65000, et de colonnes,


« numérotées » de A à ZZ. Chaque croisement de ligne et de colonne défini une cellule. La
première du tableau, dans le coin supérieur gauche, est appelée A1 car elle se trouve dans la
colonne A et la ligne 1.

2. Les menus et le dessus

2.2
2.1 2.3

2.1. Le bouton Fichier


Il est séparé en deux parties :
A gauche : >Nouveau : crée un nouveau document/Classeur Excel
>Ouvrir : ouvre document Excel existant
>Enregistrer : enregistre le document sous son nom, son emplacement et
son format actuel

5
>Enregistrer sous : enregistre le document sous un nouveau nom, un autre
emplacement ou un autre format.
>Imprimer :donne accès à l’aperçu avant impression et à l’impression du
document
>Préparer, >Envoyer, >Publier, >Fermer : D’autres outils disponibles
A droite : La liste des derniers documents ouverts

2.2. La barre d’accès rapide


Elle reprend les fonctions les plus courantes : enregistrer, annuler la dernière opération, revenir à
l‟opération suivante et aperçu avant impression. La petite flèche à sa droite permet de
sélectionner les opérations affichées (elles apparaissent cochées). Cette barre d‟accès rapide est
donc personnalisable et on ne peut se priver de la personnaliser.

La barre d’accès rapide est personnalisable. En cliquant sur la petite flèche à sa droite ,
vous pouvez choisir ce que vous voulez voir apparaître. Pour notre cours, sélectionnez en tout
cas l’aperçu avant impression.

2.3. Le menu principal, ses titres et ses rubans


Chaque titre de ce menu principal (Accueil, Insertion, Mise en page, Formules, Données…)
donne accès à un ruban différent. Chaque ruban est lui-même subdivisé en groupes d‟outils. Ils
sont brièvement expliqués si dessous de gauche à droite et de haut en bas.

2.3.1 Accueil
Le ruban Accueil présente un grand nombre d’outils de base Excel, essentiellement liés à la
mise en forme. Certains se retrouvent néanmoins plus détaillés sous d’autres titres (ex Trier et
filtrer>Données) ou dans les menus contextuels (ex Police> Menu contextuel cellule)

6
Presse Papier : Coller (Ctrl+V), couper (Ctrl+X), copier (Ctrl+C), copier le format (reproduire la
mise en forme).
Police : Choisir la typographie, la taille du caractère, l‟agrandir ou le rapetir, le mettre en gras
(Ctrl+G), en italique (Ctrl+I) ou le souligner (Ctrl+U), dessiner des bordures, colorer des
cellules ou des polices.
Alignement : Aligner le contenu des cellules en haut, au centre ou en bas, l‟incliner. L‟aligner à
gauche, au centre ou droite… définir un retrait vers la droite ou la gauche et fusionner plusieurs
cellules ensemble.
Nombre : Définir le format des nombres (standard, nombre, monétaire, date…), définir la devise,
présenter en %, séparer les milliers (1000 devient 1 000), retirer ou ajouter des décimales.
Style : Changer le style d‟une cellule selon son contenu. Attribuer un style prédéfini à ton
tableau ou à une cellule.
Cellules : Insérer des lignes, des colonnes ou des cellules (selon ta sélection). Supprimer des
lignes, des colonnes ou des cellules.
Edition : Calculer une somme, une moyenne… ou n‟importe quelle fonction utilisée souvent.
Remplir une série de cellules comme la (ou les) cellule(s) sélectionnée(s). Effacer le contenu
d‟une ou plusieurs cellules. Trier (par ordre croissant ou décroissant) et filtrer les données
(permet de sélectionner plus rapidement). Rechercher un contenu (Ctrl+F) ou remplacer un
contenu par un autre (Ctrl+H)

2.3.2 Insertion
Le ruban Insertion présente un grand nombre d’outils de base Excel, tous liés à l’insertion
d’objets dans ou, plus souvent, au-dessus du tableau.

Tableaux : Le tableau croisé dynamique est basé sur un tableau ou une base de données… mais
il fait partie des outils avancés d‟Excel et sera vu plus tard.
Illustrations : Pour insérer une image/photo, une image clipart (bibliothèque Microsoft), des
formes (rectangle, cercle, flèche…), un Smartart (un schéma prédéfini). Toutes ses illustrations
sont insérées par-dessus le tableau et non dans une cellule.
Graphiques : Pour insérer un graphique. Basé sur un tableau, il permet de visualiser une
tendance ou des proportions. Plusieurs formes de graphiques sont possibles.

7
Liens : Ajouter lien hypertexte sur une cellule permet un accès direct à un site Internet ou à un
autre document.
Texte : Insérer une zone de texte permet d‟ajouter une explication ou une remarque sur un
tableau (ou au travers d‟un tableau) sans en gêner les calculs. Les en-têtes et pieds de page sont
visibles dans l‟aperçu avant impression en haut et en bas de page. Le WordArt est un texte dans
un format particulier ajouté par-dessus le tableau. Symbole regroupe des signes qui ne sont pas
disponibles sur le clavier (™, β,…)

2.3.3 Mise en page


Le ruban Mise en page concerne avant tout l’impression des documents… Les outils sont aussi
accessibles au travers de l’aperçu avant impression et beaucoup plus simples d’emploi.

Thèmes : Regroupe des styles pré formatés…


Mise en page : Marges reprend l‟encadrement du tableau (zone d‟impression) lors de
l‟impression (Elles resteront blanches/vides). Orientation propose d‟orienter la page imprimée
en portrait (A4 vertical, comme ici) ou en paysage (A4 horizontal). Taille permet de choisir la
taille d‟impression, le plus souvent en A4 (Rem : A3=2*A4 ; A4=2*A5…). La zone
d‟impression permet de définir ce que l‟on veut imprimer de notre tableau de 65000 lignes et
XX colonnes. Les sauts de pages montrent où le tableau sera couper pour être imprimé sur
plusieurs pages….
Mise à l‟échelle :
Options de la feuille de calcul : Permet d‟afficher et imprimer le quadrillage bleu clair dessiné
par défaut dans tous les tableaux Excel…
Organiser : Permet d‟organiser les éléments insérés (images, graphique…)

2.3.4 Formules

8
Bibliothèque de fonctions : Donne différents accès aux fonctions les plus courantes. Insérer une
fonction ouvre le menu principal (également accessible en cliquant sur fx à gauche de la barre
de formule. Somme automatique donne un accès aux fonctions les plus fréquentes (Somme,
Moyenne, Maximum, Minimum…). Utilisées récemment donne un accès aux dernières
fonctions utilisées… les autres boutons donnent accès à certaines catégories de fonctions.
Noms définis : permet de transformer la référence d‟une cellule en un nom plus compréhensible
(A1 devient « titre »).
Audit de formules : permet de tracer les cellules et arguments dont dépend une fonction
(antécédents), ou celles et ceux qui dépendent de la fonction (dépendants)… Pour revenir à la
normale, il suffit de supprimer les flèches…
Calcul : Par défaut Excel calcul automatiquement le résultat d‟une formule. vous pouvez aussi
lui demander de ne recalculer qu‟à ta demande.

2.3.5 Données

Données externes :
Connexions:
Trier et filtrer : permet de tracer les cellules et arguments dont dépend une fonction
(antécédents), ou celles et ceux qui dépendent de la fonction (dépendants)… Pour revenir à la
normale, il suffit de supprimer les flèches…
Outils de données : Par défaut Excel calcul automatiquement le résultat d‟une formule. vous
pouvez aussi lui demander de ne recalculer qu‟à ta demande.

2.3.6 Révision

9
2.3.7 Affichage

Le ruban Affichage donne accès aux outils liés à l’affichage du document ou à ses feuilles.

2.4. et le reste

2.4.1 La barre « nom »


Te donne la référence de la cellule sélectionnée. Si vous as renommez une cellule ou un
groupe de cellules, c‟est le nom que lui/leur a donné qui apparaît.
2.4.2 La barre « formules »
Elle présente le contenu de la cellule sélectionnée. Celui-ci peut être différent de ce qui
est affiché dans la cellule : Si un calcul a été entré, le résultat sera présenté dans la
cellule, le calcul lui-même dans la barre de formule.
2.4.3 Les boutons de droite
Deux ensembles de 3 boutons sont visibles en haut à droite de la feuille. Ceux du dessus
agissent sur tous les documents/classeurs ouverts dans Excel. Ceux du dessous sur le
classeur actif (celui sur lequel vous travaillez)
Le tiret permet de réduire le classeur actif ou Excel, laissant apparaître les autres
programmes (ou classeurs) ouverts.
Le carré permet de restaurer un Excel ou classeur. vous pouvez alors redéfinir la taille
de la fenêtre et organiser ton écran pour travailler en même temps dans plusieurs
programmes ou sur plusieurs classeurs dans Excel.
La croix permet de fermer Excel ou le classeur actif

10
2.5. Le menu contextuel

Vous pouvez également appeler les outils les plus fréquemment utilisés à partir du bouton droit
de ta souris. Un menu s‟ouvre alors, on le dit « contextuel » car son contenu dépend du contexte,
de l‟endroit où vous avez cliqué.

Si vous cliquez droit sur une ou plusieurs cellules :


< Vous pouvez couper, copier… insérer, supprimer…
filtrer, trier ou accéder au menu complet des outils
de formatage de cellule (en cliquant sur « Format
de cellule »). Le second menu présenté ici en dessous
ne donne par contre accès qu‟aux outils de formatage
de base.

Si vous cliquez droit dans une cellule :


< le menu est différent et plus court car il ne donne accès qu‟aux
outils utiles pour modifier le contenu de la cellule.

Si vous cliquez droit sur un des outils des trois menus expliqués au point 2.

11
< Vous pouvez l‟ajouter l‟outil à la barre d‟accès
rapide
Personnaliser cette barre, l‟afficher sous le ruban
ou réduire le ruban…

Si vous cliquez droit sur un des onglets « Feuil »


vous pouvez insérer une nouvelle feuille, supprimer celle sur laquelle vous as cliquez,
la renommer (également en double-cliquant), la déplacer ou la copier dans ce document,
dans un autre document ouvert ou dans un nouveau document la protéger, ou colorer
l‟onglet (pour le reconnaitre plus facilement)…

3. Adapter Excel à son utilisation

Ce module va vous aider à personnaliser de façon permanente et en une seule fois votre manière
d‟utiliser Excel et vous faire gagner du temps plus tard.

3.1. Paramétrer les options de travail


La personnalisation d‟Excel 2010 concerne essentiellement le Ruban abordé dans le module
1 : Tableau de bord Excel. Il est toujours possible d‟intervenir sur la plupart des autres
options mais en suivant un chemin différent : Fichier > Options :

Polices
Entre les versions 2003 et 2010, Microsoft a décidé qu‟Arial taille 10 devait être remplacé
par Calibri taille 11. Si vous n‟aimez pas cette option, vous pouvez modifier le type et la
taille de la police de cette façon :
Bouton Office > Options Excel > Standard > Utiliser cette police

12
et
Bouton Office > Options Excel > Standard > Taille de police respectivement.

Affichage par défaut


Vous pouvez remplacer l‟affichage par défaut d‟Excel par le mode Mise en page ou
Aperçu des sauts de page (voir module 9 : Affichage). Si pour vous l‟apparence de votre
feuille à l‟impression est importante, voire primordiale, il peut être utile de modifier ce
paramètre par défaut :
Bouton Office > Options Excel > Standard > Affichage par défaut des nouvelles feuilles >
Aperçu des sauts de page

Nombre de feuilles
Le nouvel Excel contient par défaut trois feuilles de calcul. Pour modifier ce paramètre :
Bouton Office > Options Excel > Standard > Inclure ces feuilles

Formules
Excel vous permet de mettre en évidence les erreurs éventuelles dans vos feuilles. Bien que
cette fonctionnalité ne vous rende pas infaillible, c‟est une aide précieuse pour éviter
certaines erreurs courantes. L‟ensemble complet des options est accessible depuis :
Bouton Office > Options Excel > Formules > Règles de vérification des erreurs

3.2. Personnaliser le ruban

Utilisez des personnalisations pour personnaliser le ruban selon vos besoins. Par exemple, vous
pouvez créer des onglets et des groupes personnalisés regroupant les commandes que vous
utilisez fréquemment.

Pour ajouter des commandes à un groupe, vous devez ajouter un groupe personnalisé à un
onglet par défaut ou à un nouvel onglet personnalisé. Pour vous aider à identifier un onglet ou
un groupe personnalisé et pour les différencier d‟un onglet ou groupe par défaut, les onglets et
groupes personnalisés dans la liste Personnaliser le ruban comportent le mot (Personnalisé) à
la suite de leur nom, mais le mot (Personnalisé) n‟apparaît pas dans le ruban.

13
1. Onglet et groupe par défaut dont les commandes ne peuvent pas être modifiés
2. Groupe personnalisé dans un onglet par défaut avec de nouvelles commandes
ajoutées. Ces nouvelles commandes peuvent être modifiées.

 Accéder à la fenêtre Personnaliser le ruban


1. Cliquez sur l‟onglet Fichier.
2. Sous Aide, cliquez sur Options.
3. Cliquez sur Personnaliser le ruban.

 Masquer un onglet par défaut ou personnalisé


 Vous pouvez masquer les onglets personnalisés et par défaut, mais ne pouvez supprimer
que les onglets personnalisés.

1. Dans la fenêtre Personnaliser le ruban sous la liste Personnaliser le ruban, désactivez la case
à cocher en regard de l‟onglet par défaut ou de l‟onglet personnalisé à masquer.
2. Pour visualiser et enregistrer vos personnalisations, cliquez sur OK.

14
3.3. Formats personnalisés
Les formats de nombre personnalisé permettent de répondre à une question du type : "Comment
faire pour appliquer sur une colonne le format « x jour(s) » ?

Pour ce faire :

 Sélectionnez votre colonne

 Faites un clic droit de la souris et


sélectionnez Format de cellule

Activez l‟onglet Nombre

 Sélectionnez la catégorie Personnalisée

 Dans la zone Type, tapez 0" jour(s)’’

Bien sûr, rien ne vous empêche de placer du texte avant le 0. Ainsi, vous pouvez créer un
format "Solde "0 ou "Balance : "0 ou tout autre format du même type !

15
Vous pouvez même créer un format spécifique pour les nombres positifs et un autre pour les
nombres négatifs : il suffit de les séparer par un ;

Par exemple, pour appliquer le format Solde créditeur ou solde débiteur en fonction du résultat de
votre colonne, il suffit de saisir "Solde créditeur "# ##0,00 €;"Solde débiteur "# ##0,00 € !

Dans cette syntaxe, le 0 représente la forme minimale qui sera appliqué à notre cellule, c'est-à-dire
1 chiffre et deux nombres après la virgule.

Le # est utilisé pour déterminer la présentation des milliers, en particulier au niveau du séparateur.
Ici ce dernier est représenté par un espace mais nous aurions pu préférer mettre un . (#.##0,00).

• Les textes sont toujours saisis entre guillemets.


• Accolez le guillemet au chiffre 0
 Pensez à ajouter l‟espace dans le texte

3.4. Définir des formats conditionnels

Les formats conditionnels ont été très sensiblement modifiés dans le passage d‟Excel 2003
à 2007. Lors du passage de 2007 à 2010, il n‟y a eu que des modifications marginales.
La première révolution par rapport à la version Excel 2003 est que le nombre des formats
conditionnels n‟est plus limité à trois conditions.
La seconde révolution est l‟apparition des jeux d‟icônes qui permettent d‟ajouter une icône
à la valeur contenue dans une cellule.
Passez par la commande « Gérer les règles » !
Quand on active la commande « Format conditionnel », on est confronté à plus de
cinquante options en deux menus déroulants. Il est formellement déconseillé d‟utiliser ces
commandes car leur inconvénient majeur est que, quand on passe par elles, on définit un
format conditionnel sans savoir quels sont les autres formats conditionnels auxquels la
cellule est déjà soumise. Ce qui est inefficace, et même dangereux !

16
Il est donc toujours conseillé d‟utiliser la seule commande « Gérer les règles », tout en bas
de la liste des options du menu déroulant. C‟est la seule façon de voir quels sont les autres
formats conditionnels actifs. Vous pouvez alors cliquer sur le bouton « Nouvelle règle »
pour afficher l‟écran ci-dessus.

17
Chapitre I : Formater une ou plusieurs cellules

4. Formater une ou plusieurs cellules ?

Pour gagner du temps, il est possible d‟appliquer un même format à plusieurs cellules [1].
Bien entendu ta sélection dépendra de l‟outil à appliquer et vice versa. Par exemple, vous appliquerez
un format d‟un nombre à plusieurs cellules d‟une colonne, alors que vous dessinerez des bordures sur
l‟ensemble de votre tableau.

4.1. Deux accès

Nous l’avons vu lors de l’introduction, la plupart des outils de formatage d’une ou plusieurs
cellules (dessiner des bordures, changer la forme et la taille des caractères, l‟alignement, ajouter des
décimales…) sont toujours accessibles par deux voies: (1) le Menu Accueil et son ruban et (2) le
menu contextuel de la cellule (ou du groupe de cellules).

Comme le menu contextuel s’avère plus complet, c’est lui que nous détaillerons ici…

4.2. « Format de cellule »


Comme indiqué dans l’introduction, au point 3.1, ouvrez le menu contextuel des cellules que vous
voulez formater. Cliquez ensuite sur format de cellule.

Dans la fenêtre, 6 onglets donnent accès


à 6 menus :

>Nombre : pour formater les nombres


>Alignement : pour aligner le contenu
des cellules
>Police : pour formater les caractères
>Bordure : pour dessiner des bordures
de différents styles, épaisseurs,
couleurs…
>Remplissage : pour appliquer une
couleur aux cellules
>Protection : pour rendre des cellules

18
non modifiables

4.3. Les styles de cellules

Depuis la version 2007, les styles de cellule on fait leurs apparitions dans Excel. Il est donc possible
d‟utiliser un style prédefini, de le modifier ou de créer un nouveau style.

19
Chapitre II : Imprimer une feuille

Comme indiqué dans l‟introduction, les outils d‟impression sont eux-aussi accessibles de différentes
manières mais c‟est au travers de l‟aperçu avant impression que nous te conseillons de passer.

5. Définir la zone d’impression

La zone d’impression correspond à la partie de la feuille que vous allez imprimer.

>Sélectionner la partie de la feuille que vous voulez imprimer à l‟aide de votre souris.
>Cliquer sur « Mise en page »,
>Cliquer sur « Zone d‟impression »,
>Cliquer sur « définir »

6. Accéder à l’aperçu avant impression

Cliquer sur la petite flèche à droite de la barre d‟accès rapide et sélectionner l‟aperçu avant impression
pour l‟ajouter.
En cliquant sur aperçu avant impression, vous voyez vos tableaux tels qu‟ils sortiront de l‟imprimante.

Zoome

Revoit la mise en page

Lance l’impression

Indique le nombre de page à


l’écran par rapport au
nombre de pages total

20
Dans cet exemple, la zone d‟impression a été correctement définie mais le document (une facture) va
s‟imprimer sur 2 pages. Pour résoudre ce problème vous devez passer par la mise en page.

6.1. Echelle
>Cliquez sur Mise en page et le menu suivant

>Cliquer sur Ajuster et


>définis Ajuster : 1 page(s) en largeur sur 1 en hauteur pour que la facture apparaisse sur une et une
seule page. >Clique sur OK

7. Sauts de page
Si une partie utile de ton tableau n‟est toujours pas prise pour l‟impression, ou
si une partie inutile est-elle reprise,
Vous pouvez ajouter la première ou enlever la seconde en déplaçant les sauts de page :
>Cliquer sur fermer l‟aperçu avant impression >Cliquer ensuite sur le titre Affichage
>Cliquer sur Aperçu les sauts de pages

Les sauts de page apparaissent alors en bleu et vous pouvez les déplacer à l‟aide de la souris…

8. Pour diviser l’écran en deux

Il est parfois utile d‟avoir à séparer son écran en deux, pour pouvoir profiter de plus d‟informations.
Pour ce faire, il vous suffit de cliquer sur l‟un des deux curseurs de séparation et tout en ayant le
« click » gauche appuyé, il ne vous reste plus qu‟à déplacer le trait de séparation où vous le voulez.

21
Cliquez sur un curseur et maintenez le doigt sur le « click » gauche.

9. Liaison de cellules dans le même fichier

Partons d‟un exemple simple, les ventes par vendeur par produit:

Vous voulez un résumé des ventes par vendeur pour tous les produits dans la feuille Ventes
par vendeur.

1re méthode

 Cliquez sur la feuille Ventes par Vendeur

 Dans A3 tapez le signe =

 Cliquez dans la feuille Ventes par produit et cliquez sur la cellule A3

 Appuyez sur Entrée

 Excel vous ramène sur votre feuille Ventes par Vendeur et le nom de Paul s‟inscrit
automatiquement.

 Ensuite, cliquez dans B3

 Tapez le signe =

 Cliquez dans la feuille Ventes par produit

 Cliquez sur F3

 Appuyez sur Entrée

22
 Maintenant, vous avez Paul en A3 et 512251 en B3

 Sélectionnez ces deux cellules (feuille ventes par vendeur) et copiez-les pour avoir les
autres données.

2e méthode : Copier/collage spécial/liaison

 Sélectionnez les cellules A3 à A7 de la feuille Ventes par produit,

 Cliquez à droite sur votre souris et choisissez Copier (ou CTRL+C)

 Allez dans la cellule A3 dans la feuille Ventes par vendeur

 Cliquez à droite sur la souris /collage spécial/ coller avec liaison


ou cliquez dans le bas l‟icône Coller/ coller avec Liaison.

 Voir les images ci-jointes

10.Liaison de cellules avec 2 fichiers différents

Utilisez une de ces deux méthodes pour lier une cellule dans un autre fichier. Les méthodes
sont les mêmes; il faut juste que vos deux fichiers soient ouverts pour faire la liaison.

Une fois la liaison établie, vous n‟avez plus besoin d‟ouvrir les 2 fichiers. Chaque fois que
vous ouvrirez le fichier lié, Excel vous demandera si vous voulez mettre le fichier à jour.
Répondez oui. Si vous avez fait des corrections dans le fichier original, toutes les données se
mettront à jour.

Selon le degré de sécurité de votre ordinateur, vous pourriez avoir un message comme celui-ci:

23
Cliquez sur options pour activer la mise à jour. Excel vous protège des virus, mais comme
c‟est vous qui avez créé le document, vous ne risquez pas grand-chose! Sinon, soyez prudent!

Envoyer une partie de rapport

Si vous ne devez faire circuler qu‟une partie d‟un rapport : par exemple, vous devez envoyer
par courriel le total des ventes par vendeur aux vendeurs, mais pas les ventes par produit.

 Copiez la feuille Ventes par vendeurs


(truc pour sélectionner toutes les données CTRL+A; et pour copier, CTRL+C)

 Ouvrez un autre fichier, placez-vous dans la cellule A1 et utilisez une des 2 méthodes
pour coller avec liaison. (voir l‟image ci-haut).

 Ensuite, copiez le format de la page originale et collez-le avec le collage spécial


/format.

 Dans l‟onglet Données/Modifier les liens d’accès

Comment enlever les liens entre les fichiers.

Dans l’onglet Données, dans le groupe Connexions, cliquez sur Modifier les liens d’accès.

Dans la liste Source, cliquez sur la liaison que vous voulez rompre. Et ensuite, Cliquez sur Rompre

la liaison.

24
Chapitre III : Calculer

11. La base

Pour calculer, clique sur la cellule dans laquelle vous voulez voir apparaître le résultat du
calcul. Tape ensuite = et la suite de ton calcul…
Avec le signe * , vous multipliez les valeurs
Avec le signe / , vous divisez une valeur par une autre
Avec le signe + , vous additionnez les valeurs
Avec le signe - , pour soustraire les valeurs.
… une fois la formule confirmée (Enter), vous voyez apparaître le résultat dans la cellule et la
formule dans la barre de formule (2.4.2).

11.1. Générer une série


Il existe une méthode très simple pour remplir la colonne A, commençant par la cellule A2,
avec les valeurs 1, 2 jusqu‟à 1000 (1 dans la cellule A2, 2 dans la cellule A3, et ainsi de suite).

Pour remplir une colonne avec une série :

Entrez la première valeur dans la première case (1 dans la cellule A2). Dans cette case, allez
avec le curseur dans le menu « Edition/Recopier/Série » pour obtenir la boite de dialogue « Série de
données ». Changez la sélection de la ligne pour celle de la colonne, assurez-vous que le type est
linéaire, et que 1 est dans la Valeur de pas. Entrez la valeur finale dans Dernière valeur, et cliquez
sur OK.

Comme vous pouvez le deviner avec la boîte de dialogue, beaucoup d‟autres options sont
possibles. N‟ayez pas peur de toutes les expérimenter.

Exercice :Les séries de jours dans la colonne A devraient aller de 1 à 25,


et dans la colonne B de 26 à 50.

25
Jour Ventes Jour Ventes
1 227 167
157 107
143 255
129 113
102 186
116 124
269 271
111 288
210 273

11.2. Utilisation du bouton de sommation


La fonction somme est si utile pour sommer toute une ligne ou toute une colonne qu‟un bouton
lui est dédié (bouton ), automatisant la procédure. Donnons un exemple de son utilité : supposons
que vous ayez un tableau de nombres dans la plage B3 : E7. Vous voulez que la somme des lignes
apparaisse dans la plage F3 : F7, et que la somme des colonnes apparaissent dans la plage B8 : E8.
Cela est très simple.

Pour effectuer des sommes de lignes ou de colonnes avec le bouton de sommation :

Sélectionnez le ou les plages sur lesquelles vous voulez avoir les sommes (F3 : F7 et B8 : E8,
souvenez-vous comment sélectionner des plages multiples), et cliquez sur le bouton de sommation.

Exercice :
Utilisez le bouton de sommation pour effectuer des sommes de lignes et de colonnes

51 94 15 7
37 6 2 41
13 83 29 88
73 64 46 32
38 11 3 80

11.3. Calcul et références de cellule


Utilisation des références absolues et relatives

26
Comme vous le savez probablement, les références absolues sont indiquées dans les
formules par le signe dollar « $ », et elles déterminent la façon dont une formule est
copiée ou déplacée. Ainsi, dans la formule « =B4*$A$1 » de la cellule B5, le signe
dollar indique que lorsque vous copiez cette formule vers une autre cellule, par exemple
C5, seul le premier terme varie, c‟est à dire que la formule dans C5 est « =C4*$A$1 ».
Généralement, vous voulez, lorsque vous copiez ou déplacez une formule, que certaines
parties de la formule restent fixes (références absolues), et que d‟autres changent
(références relatives) selon la position de la cellule de destination. C‟est un concept
primordial quant à l‟efficacité des opérations et il est important que vous preniez le
temps de le comprendre.
Voici deux points importants :
(1) Les signes $ sont pertinents seulement pour les opérations de copie et de déplacement ; ils
n‟ont pas d‟effet inhérent sur la formule. Par exemple, les formules « =5*B3 » et
« =5*$B$3 » dans la cellule C3 donnent exactement le même résultat. La différence
apparaît seulement dans le cas où la cellule C3 serait copiée ou déplacée à un autre endroit.
(2) Il n‟est pas nécessaire de taper le signe $, cela peut être fait avec la touche F4,
comme cela est vu ci-dessous.

Pour mettre dans une cellule une formule en référence absolue ou en référence absolue
et relative, en utilisant la touche F4 :

11.4. Utilisation des noms de plage


Les noms de plage sont très utiles pour rendre des formules plus compréhensibles. Ainsi,
quelle est la formule la plus claire : « =B20-B21 » ou « = Revenu – Coût » ?
L‟usage efficace des noms de plage requiert un peu d‟expérience, mais voici ci-après quelques
conseils utiles :

Pour définir un nom de plage :

Sélectionnez une plage que vous voulez nommer. Puis tapez le nom désiré dans la case en haut
à gauche sur l‟écran. (Cette case est juste au-dessus de la tête de la colonne A, elle affiche
généralement l‟adresse de la case où le curseur se trouve.)

Vous pourriez également passer par « Insertion / Nom / Définir », mais taper directement dans
la « boîte de nom » est plus rapide et intuitif. Par ce chemin, les noms des plages ne dépendent pas

27
de la « casse », c'est-à-dire qu‟en particulier un mot est le même qu‟il soit écrit en minuscules ou en
majuscules.
Par exemple, « Revenu », « revenu » et « REVENU » sont interchangeables.

11.5. Calculer des pourcentages des ratios


Les formats de nombre personnalisé permettent de répondre à une question du type : "Comment
faire pour appliquer sur une colonne le format « x jour(s) » ?

Pour ce faire :

 Sélectionnez votre colonne

 Faites un clic droit de la souris et


sélectionnez Format de cellule

Activez l‟onglet Nombre

 Sélectionnez la catégorie Personnalisée

 Dans la zone Type, tapez 0" jour(s)’’

Bien sûr, rien ne vous empêche de placer du texte avant le 0. Ainsi, vous pouvez créer un
format "Solde "0 ou "Balance : "0 ou tout autre format du même type !

Vous pouvez même créer un format spécifique pour les nombres positifs et un autre pour les
nombres négatifs : il suffit de les séparer par un ;

Par exemple, pour appliquer le format Solde créditeur ou solde débiteur en fonction du résultat de
votre colonne, il suffit de saisir "Solde créditeur "# ##0,00 €;"Solde débiteur "# ##0,00 € !

Dans cette syntaxe, le 0 représente la forme minimale qui sera appliqué à notre cellule, c'est-à-dire
1 chiffre et deux nombres après la virgule.

Le # est utilisé pour déterminer la présentation des milliers, en particulier au niveau du séparateur.
Ici ce dernier est représenté par un espace mais nous aurions pu préférer mettre un . (#.##0,00).

• Les textes sont toujours saisis entre guillemets.

28
• Accolez le guillemet au chiffre 0
 Pensez à ajouter l‟espace dans le texte

29
12.Les fonctions

Elles sont nombreuses et très différentes. Elles partagent néanmoins (au moins) 7 points
communs :
1. Elles peuvent être rentrées à l‟aide du clavier alphanumérique ou sélectionnées à partir
du bouton fx situé à gauche de la barre de formule.
2. Elles commencent toujours par =
3. Elles sont toujours suivies de ()
4. Les arguments (valeurs, références, textes…) sont présentés à l‟intérieur des
parenthèses (). Ils sont séparés par des ;
(Remarque : des références de cellules séparées par un « : » indiquent un champ de
cellules, c-à-d, toutes les cellules entre la première et la deuxième référence)
5. Les arguments du types « référence de cellule » peuvent être rentrés à partir du clavier
alphanumérique ou en sélectionnant la cellule avec la souris (attention : il faut
alors « confirmer » l‟argument précédent avec un ; )
6. Comme les calculs, leur résultat est présenté dans le tableau et leur formule est
présentée dans la barre de formule
7. Une aide est accessible au moment où vous les rédigez en cliquant sur le bouton fx à
gauche de la barre de formule.

30
Fonctions Utilité Arguments
=SOMME() Additionne des valeurs Ils peuvent être des valeurs ou des
références à des cellules dont le contenu
est une valeur.
Calculer sur critère SOMME.SI Exemple : SOMME.SI ( MontantVente ;
va dégager de la colonne des ">=10000" )
montants individuels de
chaque vente, le CA global
des « grosses »
ventes (>10 000F)… Syntaxe : NB.SI ( zone à tester et
dénombrer ; test )
La fonction NB.SI est Exemples : =NB.SI ( notes ; ">=10"
également ) compte les bonnes notes de la dernière
souvent très utile ! Elle interrogation écrite…
permet de dénombrer les
cellules d’une colonne qui
répondent à une condition
= MOYENNE() Ceci effectue la moyenne des Ils peuvent être des valeurs ou des
valeurs contenues dans les références à des cellules dont le contenu
cases. est une valeur.
=RECHERCHEV() Cherche quelque chose Au nombre de 3 (ou 4) :
(valeur ou texte) dans un  le 1er correspond à la valeur
tableau pour renvoyer autre recherchée ;
chose (valeur ou texte) présent  le 2nd au tableau dans lequel
dans une colonne donnée cherché (la valeur recherchée doit
toujours se trouver dans la 1ère
colonne de ce tableau);
 le 3e au numéro de la colonne dans
laquelle excel va trouver la valeur à
renvoyer
=CONCATENER() Regroupe plusieurs arguments Ils peuvent être du texte ou des références
pour former un texte de cellules. Exemple : =B3&" "&A3

= RANG() Pour classer vos données, en Syntaxe : RANG ( Cellule ; plage )


plus de la commande Données
Trier qui agit ponctuellement,
sur demande, on peut
déterminer le rang d‟une
cellule dans une plage de

31
cellules avec la
fonction RANG.
On calculera le rang de la
première cellule, puis on
recopiera cette formule pour
calculer le rang des autres.
Mais il faudra faire
attention à figer la
plage de référenc

MIN, MAX, NB, Dans le même ordre d‟idées Syntaxe : MIN ( plage )
NBVAL, (classement), on évoquera des MAX ( plage )
MOYENNE fonctions simples qui MOYENNE ( plage )
permettent, à partir d‟une NB ( plage )
plage de cellules, d‟extraire la NBVAL ( plage )
plus grande, la plus petite, le
nombre de valeurs, la
moyenne…
fonctions date Excel utilise UJOURDHUI ( ) rend
un calendrier où chaque jour la date sytème (pas l’heure), donc un
est un rangpar rapport au nombre entier.
er
1 janvier 1900. =MAINTENANT ( ) rend la date et
C‟est ainsi que le 9 juillet l’heure système, donc un
2001 est le chiffre 37 081 mis nombre décimal.
au format j mmmm aaaa… =DATE ( année ; mois ; jour ) rend le
nombre correspondant à la date
décrite. Par exemple,DATE(01;07;09)
rend 37 081.
Si Pour prévoir une formule SI (condition ; expression )
conditionnelle, il faut utiliser exemple : =SI ( B23 < 0 ;
la fonction SI… "Attention !" )

32
Certains calculs ARRONDI ( xemples
génèrent expression ; nbdécimales ) ARRONDI(2,15; 1) égale 2,2
ARRONDI(2,149; 1) égale 2,1

Exemples : ENT(8,9) égale 8


ENT ( expression ) Arrondit
ENT(-8,9) égale –9
un nombre
à l'entier immédiatement
inférieur.
Exemple : MOD(3 ; 2) égale 1

MOD ( expression ; diviseur


)
Renvoie le reste de la
division de
l'argument expression par
l'argument diviseur.

calculs financiers. Toutes les situations Combien faut-il prévoir de temps pour
d‟emprunt rembourser ?
se définissent avec 5 NPM ( taux ; vpm ; va ; vc ; type )
variables :
Exemple : la formule suivante renvoie le
nombre de mensualités pour
VA = valeur actuelle
le remboursement mensuel d'un emprunt
Ce que représente aujourd‟hui
de 10 000 F au taux annuel de 12 % à
l‟ensemble des
raison de 1000 F par mois :
remboursements futurs.
=NPM(12%/12; -1000; 10000; 0;
Par exemple, le montant de
1) égale 11
l‟emprunt pour le prêteur.
(11 mensualités)
VC = valeur future Valeur
capitalisée, avec les intérêts La formule suivante donne le taux
VPM = montant des d'intérêt d'un emprunt de 80 000 F sur 4
remboursements ans (48 = 4 x 12 mois) avec des
Valeur des montants remboursements mensuels de 2 000 F :
périodiques (par an, par
mois…) =TAUX ( 48 ; -2000 ; 80000

NPM = nombre des ) égale 0,77 %

remboursements Nombre des


périodes pour des
remboursements constants, à

33
un taux d‟intérêt constant.
Si on rembourse tous les mois
un emprunt sur 4 ans, NPM =
48 (4 ans x 12 mois par an).

ESTVIDE ESTVIDE La valeur peut =ESTTEXTE (A1)


ESTVIDE être une cellule vide, une
erreur, une expression Vérifie si la Région1 est définie comme
logique, un texte, un nombre, du texte (VRAI)
une valeur de référence ou un
nom faisant référence à l'un de
= ESTVIDE (A1)
ces éléments.
ESTVIDE Vérifie si la Région1 est vide

Exercice :
Utilisez la fonction MOYENNE en case B10 pour calculer la moyenne des coûts

pour une utilisation un autre mois (en colonne)

févr mars avr mai


janv 5 000 F 5 500 F 4 400 F 3 900 F
févr 6 100 F 5 400 F 4 700 F
mars 4 300 F 6 900 F
avr 4 900 F

coût moyen

34
12.1. Manipuler du texte
La fonction STXT()
La fonction STXT() permet d'extraire une chaîne de caractères d'une longueur donnée, à
partir d'une position donnée.
Syntaxe:
STXT(texte; numéro de départ; nombre de caractères)
 texte représente le texte ou la référence à une cellule contenant le texte à extraire,
 numéro de départ est la position dans le texte du premier caractère à extraire,
 nombre de caractères indique le nombre de caractères à extraire.

La fonction GAUCHE()
Cette fonction permet de faire apparaître dans une autre cellule un ou plusieurs caractères
d'un texte en commençant depuis la gauche. Par exemple pour faire apparaître dans une
cellule les initiales d'une personne dont le nom et prénom figurent dans deux cellules
différentes.
La syntaxe de la fonction Gauche:
=GAUCHE(Texte;no_car)
Texte = le texte ou la référence du texte
no_car = le nombre de caractères à faire apparaître depuis la gauche

La fonction DROITE()

Cette fonction permet de faire apparaître dans une autre cellule un ou plusieurs caractères
d'un texte en commençant depuis la droite. Par exemple pour faire apparaître dans une
cellule le Nom d'une personne dont le nom et prénom figurent dans une seule cellule. La
syntaxe de la fonction Droite:

=DROITE(Texte;no_car)

bullet Texte = le texte ou la référence du texte$


bullet no_car= le nombre de caractères à faire apparaître depuis la droite

La fonction CHERCHE()
Cette fonction permet de trouver la position de départ d'un texte dans un autre texte. Par
exemple le point de départ du nom Dupont dans le texte Jean Dupont et 6, c.à d. en

35
comptant les caractères dès le début de la phrase le mot Dupont commence à la position du
6ème caractère.

12.2. Utilisation des fonctions SI


Ces fonctions sont très utiles, elles peuvent être très simples comme très compliquées. Nous
allons donner quelques exemples.

Pour entrer une fonction SI simple :

Entrez la formule =SI(condition; expression1; expression2), où condition est n‟importe


quelle condition qui est ou vraie ou fausse, expression1 est la valeur de la formule si la
condition est vraie, et expression2 est la valeur de la formule si la condition est fausse.
Un exemple simple est =SI(A1<5; 10; "NA"). Notez que si au moins une des deux
expressions n'est pas une valeur numérique, elle doit être entre guillemets comme dans
l‟exemple.

Les conditions possibles sont

Supérieur >

Supérieur ou égal >=

Inférieur <

Inférieur ou égale <=

Égal =

Différent <>

Les opérantes peuvent être de tous types. Voici quelques exemples: a1<>A2 ; A12>=20 ; G15
<= 0 mais peuvent également être de type

36
A2<>"": le contenu de A2 différent de rien. Attention, si le chiffre 0 est contenu dans cette
cellule, le résultat est vrai. Nous allons utiliser cette possibilité dans notre facture dans quelques
secondes.

Exercice : Entrez les fonctions SI appropriées dans les colonnes C et D.

Pour chaque produit, si le stock est inférieur ou égal à 50 unités,


on commande un nombre suffisant d'unités afin de ramener le stock à 200
sinon on ne fait rien.

Produit Stock commande (oui ou non)? # d'unités commandées


1 100
2 40
3 20
4 70

12.3. Utilisation des fonctions de recherche


Les tableaux de recherche sont utiles quand vous voulez comparer une valeur
particulière à un ensemble de valeurs, et, en fonction de cette valeur, retourner un "résultat"
donné. Il existe deux versions des tableaux de recherche : verticaux (RECHERCHEV) et
horizontaux (RECHERCHEH). Le principe étant rigoureusement le même, nous étudierons
uniquement la fonction RECHERCHEV.
La fonction RECHERCHEV prend en compte trois arguments :
(1) la valeur particulière à comparer,
(2) le tableau de recherche, contenant les différentes valeurs auxquelles il faut
comparer la valeur particulière (cet ensemble de valeurs doit se trouver dans
la colonne la plus à gauche du tableau de recherche) ainsi que les résultats
correspondant à chacune de ces valeurs (dans les autres colonnes du tableau
de recherche),
(3) le numéro de la colonne du tableau de recherche où se trouve le résultat
à donner.
La fonction RECHERCHEV est souvent copiée vers le bas dans une colonne, il est donc
généralement nécessaire que le second argument de la fonction soit une référence absolue ; il
suffit pour cela d'attribuer un nom à la plage des cellules correspondant au tableau de recherche
(Voir le paragraphe « utilisation des noms de plage »).

37
Exercice :
Entrez un tableau de recherche dans les colonnes O et P,
et des fonctions RECHERCHEV dans la colonne C.
On suppose que :
pour les commandes inférieures à 300 unités, le prix unitaire est de 3 F
pour des commandes entre 300 et 400 unités, le prix unitaire est de 2.50 F
pour des commandes de plus de 400 unités, le prix unitaire est de 2 F

(Faites défiler l'écran vers la droite pour voir la bonne réponse.)

Commande Qté achetée Coût total


1 373
2 475
3 459
4 441
5 238
6 349
7 344
8 203

12.4. Utilisation des tables de données


Les tables de données permettent de voir comment changent un ou plusieurs résultats
lorsqu'on fait varier une ou deux entrées. Il existe deux types de tables de données : celles à une
entrée (avec un ou plusieurs résultats) et celles à deux entrées (avec un seul résultat).
Pour illustrer ce chapitre, nous utiliserons l'exemple suivant : M. Dupond achète une
nouvelle voiture pour un montant de 120 000 F ; il verse un acompte de 30 000 F et paiera le
reste à crédit, sur les 36 prochains mois au taux annuel de 8,5%. Nous pouvons nous intéresser
à au moins deux résultats : le montant mensuel des remboursements et le total des intérêts
versés.

38
 Pour commencer, utilisons une table à une entrée, pour voir comment varie un seul
résultat, ici le montant mensuel des remboursements, quand on fait varier le taux d'intérêt
annuel :

Prix de la voiture 120 000 F Table de données


Acompte 30 000 F Taux d'intérêt Paiement mensuel
Montant financé 90 000 F 2 841 F
Taux d'intérêt annuel 8,50% 8,00% 2 820 F
Nombre de mensualités 36 8,25% 2 831 F
8,50% 2 841 F
Paiement mensuel 2 841 F 8,75% 2 852 F
Montant des intérêts 12 279 F 9,00% 2 862 F

Pour créer la table ci-dessus :

Tout d'abord, entrez la formule du résultat dans la cellule E3 ( le paiement mensuel étant
déjà calculé par la fonction PMT dans la cellule B7, il suffit d'entrer la formule =B7 dans la
cellule E3). Entrez une suite de taux d'intérêt dans la colonne D en démarrant à la cellule D4.
Ensuite, sélectionnez la table entière, c'est-à-dire la plage D3:E8 et utilisez le menu
Données/Table en mettant B4 pour la « cellule d'entrée en colonne » (il n'y a pas de cellule
d'entrée en ligne, donc laissez l'espace correspondant vide).
( Formules : en B3 : = B1-B2 en B7 : = VPM(B4/12 ; B5 ; -B3) en B8 : = B7*B5-B3 )

Que se passe-t-il quand vous faites ça ? Excel prend chaque taux d'intérêt de la colonne D,
le substitue dans la cellule d'entrée en colonne que vous avez désignée (ici la cellule B4),
recalcule la formule de la cellule E3 (cellule grisée) avec ce nouveau taux d'intérêt, et enregistre
le résultat dans la table de données.

Remarque : nous utilisons ici une « cellule d'entrée en colonne » car les différentes entrées
possibles (taux d'intérêt) sont listées en colonne.

 Il est également possible d'enregistrer plusieurs résultats dans les tables à une entrée.

Regardons l'exemple ci-dessous, dans lequel l'entrée est toujours le taux d'intérêt, mais cette
fois nous considérons deux résultats : le paiement mensuel et le total d'intérêts payés. Cette
table est construite exactement de la même façon que la précédente, mais maintenant la plage
est D3:F8.

39
Prix de la voiture 120 000 F Table de données
Acompte 30 000 F Taux d'intérêt Paiement mensuel Montant intérêts
Montant financé 90 000 F 2 841 F 12 279 F
Taux d'intérêt annuel 8,50% 8,00% 2 820 F 11 530 F
Nombre de mensualités 36 8,25% 2 831 F 11 904 F
8,50% 2 841 F 12 279 F
Paiement mensuel 2 841 F 8,75% 2 852 F 12 655 F
Montant des intérêts 12 279 F 9,00% 2 862 F 13 031 F

Exercice :
Créez une table à une entrée qui montre l'évolution du montant des mensualités
et du montant des intérêts lorsqu'on fait varier le nombre de mensualités
(cellule B5) de 12 à 48 (en augmentant de 12 à chaque fois)
(Faites défiler l'écran vers la droite pour voir la réponse correcte)

Prix de la voiture 20 000 F


Acompte 5 000 F
Montant financé 15 000 F
Taux d'intérêt annuel 8,50%
Nombre de mensualités 36

Paiement mensuel 474 F


Montant des intérêts 2 046 F

 Les tables à deux entrées vous permettent de faire varier deux paramètres, une en ligne
et l'autre en colonne, et d'enregistrer un résultat unique dans la table.

Pour illustrer ce cas, la feuille qui suit vous montre comment évolue le montant des
mensualités lorsqu'on fait varier le taux d'intérêt annuel et le montant de l'acompte.

Prix de la voiture 120 000 F Table des paiements mensuels


Acompte 30 000 F 2 841 F 20 000 F 30 000 F 40 000 F
Montant financé 90 000 F 8,00% 3 134 F 2 820 F 2 507 F
Taux d'intérêt annuel 8,50% 8,25% 3 145 F 2 831 F 2 516 F
Nombre de mensualités 36 8,50% 3 157 F 2 841 F 2 525 F
8,75% 3 168 F 2 852 F 2 535 F
Paiement mensuel 2 841 F 9,00% 3 180 F 2 862 F 2 544 F
Montant des intérêts 12 279 F

40
12.5. Pour enregistrer des macros simples
Une macro est une suite d'instructions (programme) qui permet d'automatiser différentes tâches sur
Excel. Microsoft a développé un langage de programmation, le VBA (Visual Basic for Applications)
pouvant servir à développer des macros sur Excel et d'autres applications de Microsoft Office.
L'apprentissage de ce langage nécessite beaucoup d'heures de travail, mais il n'est pas nécessaire pour
enregistrer des macros simples. Les macros sont pratiques pour automatiser des tâches que vous
effectuez souvent. En effet, une fois enregistrée, la macro peut être associée à un bouton que vous
pouvez placer dans la barre d'outils. Ainsi, à chaque fois que vous aurez besoin d'effectuer une tâche, il
suffira de cliquer sur le bouton correspondant.

1. Allez sur l‟enregistreur de macros (avec le menu Outils/Macro/Nouvelle macro).

2. Donnez un nom approprié à la macro dans l'espace réservé.

3. Sous le menu « Enregistrer la macro dans », cliquez sur « Classeur de macros


personnelles » puis sur « OK ». Ceci enregistre votre macro dans un fichier appelé
« Perso.xls ».

4. Attention ! A partir de cet instant, toute action effectuée sera enregistrée.

5. Une fois la suite d'actions terminée, cliquez sur le carré « stop » bleu (ou avec le menu
Outils/Macro/Arrêter l'enregistrement). Cela met fin à l‟enregistrement de la macro.

6. Pour vérifier si la macro fonctionne correctement, sélectionnez une ou plusieurs case(s) et


faites tourner la macro. Pour cela, utilisez le menu Outils/Macro/Macros, cliquez sur le nom
de la macro enregistrée à l‟instant, et cliquez sur le bouton Exécuter.

Exercice :
Enregistrez une macro qui encadre en bleu la ou les cellules sélectionnées et testez la.

( Pour cela, utilisez le menu Format/Cellule)

41
42
13.Atelier 0 :Notions de base

Exercice 1 : Calcul du TVA en utilisant les références absolues

Exercice 2 : Calcul des notes en utilisant les Références mixtes

La cellule E2 (figure3) contient la formule =


Exercice 3 :
Calculer le bénéfice mensuel pour chaque ville sachant toutes les villes reçoit les mêmes
Qte

prix de vente 25 31 29

Qte
Prix achat Marrakech Casa Rabat
=$C4*(D$1-
Janvier 23 256 $B4)
Fev 20 2635
Mars 19 656
Avril 21 256
Mai 18 656
Juin 19 23

43
Exercice 4 : Les frais perçus sur votre carte de crédit dépendent de vos achats faits tout au long
de l'année avec votre carte. Si vos dépenses sont inférieures ou égales à 1'000 DH, la banque
vous facture 50DH.- par année. Sinon c'est gratuit !

Calculer pour chaque année si la taxe est perçue par la banque ou non.

Année Dépenses A payer

2000 650.00

2001 850.00
2002 740.00
2003 1,100.00
2004 1,550.00
2005 1,420.00
2006 840.00
2007 1,200.00
2008 1,350.00

Refaire l‟exercice avec les règles qui suivent :

La banque vous facture 50DH.- si vos dépenses sont inférieures à 1000DH

La banque vous facture 25DH.- si vos dépenses sont entre 1000 et 2000

Si vos dépenses sont >2000 c'est gratuit !

14.Les formulaires sous Excel

Soit la liste des salaires

DATE SALAIRE
NO AVS NOM ENTREE BRUT
100 DRAK 23 janv. 83 10,000
110 LEDEB-HOCHET 12 févr. 97 8,000
120 HAULIT 25 août 91 8,000

44
130 DE PAUL 15 nov. 93 9,000
140 HIBULAIRE 16 mars 98 10,000
150 FERNAL 23 janv. 73 25,000
160 TRANSEN 12 févr. 87 15,000
170 LESBAINS 25 août 91 6,000
180 PASBON 15 nov. 87 8,000
190 HACHOU 16 mars 00 7,000
200 MAGNE 14 mai 01 15,000

En utilisent la fonction recherche V créer un formulaire qui permet d‟afficher les données du numéro
saisie.

Num

NO M DATE

SALAIRE

45
Chapitre IV : Mise en page

14.1. La mise en forme automatique

Lorsque vous définissez les options sous l‟onglet Mise en forme automatique au cours de la
frappe, Excel peut mettre en forme du texte automatiquement en même temps que vous le
tapez dans votre feuille de calcul.

1. Cliquez sur l‟onglet Fichier.


2. Sous Aide, cliquez sur Options.
3. Cliquez sur Vérification.
4. Sous Options de correction automatique, cliquez sur Options de correction
automatique.
5. Cliquez sur l‟onglet Mise en forme automatique au cours de la frappe.
6. Sélectionnez ou désélectionnez les cases à cocher des options que vous souhaitez
activer ou désactiver. Pour plus d‟informations sur les options, voir la section ci-
dessous.

46
14.2. La mise en forme conditionnelle
La mise en forme conditionnelle met rapidement en surbrillance les informations importantes dans une
feuille de calcul. Mais, parfois, les règles de mise en forme prédéfinies ne vont pas suffisamment loin.
L‟ajout de votre propre formule à une règle de mise en forme conditionnelle optimise votre productivité
en vous permettant d‟accomplir des choses non permises par les règles prédéfinies.

Supposons par exemple que vous effectuiez le suivi des anniversaires de vos patients en
dentisterie pour déterminer quels sont les anniversaires à venir, puis pour indiquer les patients
ayant reçu une carte d‟anniversaire de votre part.

Dans cette feuille de calcul, nous voyons les informations voulues en utilisant la mise en forme
conditionnelle, reposant sur deux règles contenant chacune une formule. La première règle,
dans la colonne A, met en forme les anniversaires à venir, et la règle dans la colonne C met en
forme les cellules dès que « O » est entré pour indiquer que la carte d‟anniversaire a été
envoyée.

Pour créer la première règle :

1. Sélectionnez les cellules A2 à A7. Pour cela, faites glisser le pointeur de A2 vers A7.
2. Ensuite, cliquez sur Accueil > Mise en forme conditionnelle > Nouvelle règle.
3. Dans la boîte de dialogue Nouvelle règle de mise en forme, cliquez sur Utiliser une
formule pour déterminer pour quelles cellules le format sera appliqué.
4. Sous Appliquer une mise en forme aux valeurs pour lesquelles cette formule est
vraie, tapez la formule : =A2>AUJOURDHUI()

La formule utilise la fonction AUJOURDHUI pour déterminer si les dates dans la colonne A
sont postérieures à aujourd‟hui (dans le futur). Si c‟est le cas, les cellules sont mises en forme.

47
1. Cliquez sur Format.
2. Dans la zone Couleur, sélectionnez Rouge. Dans la zone Style, sélectionnez Gras.
3. Cliquez sur OK à plusieurs reprises pour fermer toutes les boîtes de dialogue.

La mise en forme est appliquée à la colonne A.

Pour créer la deuxième règle :

1. Sélectionnez les cellules C2 à C7.


2. Répétez les étapes 2 à 4 ci-dessus et entrez la formule suivante : =C2="Y"

La formule effectue un test pour déterminer si les cellules dans la colonne C contiennent « O »
(les guillemets entourant le « O » indiquent à Excel qu‟il s‟agit de texte). Si c‟est le cas, les
cellules sont mises en forme.

1. Dans la zone Couleur, sélectionnez Blanc. Dans la zone Style, sélectionnez Gras.
2. Cliquez sur l‟onglet Remplissage et sélectionnez Vert.

La mise en forme est appliquée à la colonne C.

48
Chapitre IV : Fonctionnalités avancées de Ms Excel

15.Les MACROS simples

Les MACROS sont des programmes écrits en Visual Basic, qui servent à automatiser des
tâches. Nous allons écrire 2 macros :

TRIsexe qui trie la liste des enfants selon le sexe

TRIage qui trie la liste des enfants par âge décroissant

Méthode :

La feuille ExoMacros contient les données relatives aux enfants. Ce sont ces données que l‟on
va trier par macros.

Enregistrement de la macro
 Utiliser le menu Outils  Enregistrer une macro ; la nommer TRIsexe
Attention : éviter toute erreur car toute action est maintenant enregistrée.

 Sélectionner une cellule de la liste à trier (par exemple C10)


 Utiliser le menu Données  Trier
 Indiquer le critère de tri
 Arrêter l‟enregistrement (petit rectangle noir ou menu Outils)

Création d’un bouton appelant la macro


 Afficher la barre d‟outils Dialogue (utiliser le menu Afficher)
 Faire le choix “ bouton ” et positionner le bouton en début de feuille (cliquer, glisser, lâcher)
 associer le bouton à la macro précédente

49
16. TABLEAUX CROISÉS DYNAMIQUES

Introduction
Les tableaux croisés dynamiques sont des outils d'analyse de données.

A partir d'une liste, vous pouvez, par l'intermédiaire de l'assistant tableau croisé dynamique,
effectuer des statistiques par catégories. Les tableaux croisés dynamiques sont
automatiquement mis à jour lorsque la liste dont ils dépendent est modifiée.
Un tableau croisé dynamique ne modifie pas votre liste mais utilise ses éléments pour
construire une nouvelle feuille.

Ils permettent d‟exploiter, de réorganiser et de synthétiser une liste de données.

Ouvrir la base : suivi_commercial. qui se trouve dans le dossier \mes sources de données

NOM REGION DATE ENTREE NIVEAU ETUDES C.A.


BERETTA POITOU 1991 BAC+2 0
BERTRAND POITOU 1989 BAC 124000
DUPOND AQUITAINE 1991 LICENCE 213000
DUTOUR PICARDIE 1991 LICENCE 12000
LAFLEUR RHONE-ALPES 1989 BAC 145000
LAMBERT PICARDIE 1987 BAC 86000
LEVY RHONE-ALPES 1990 DESS 192500
LORIENT PICARDIE 1990 BAC 276000
MOSER RHONE-ALPES 1991 BAC+2 77000
PHILIBERT PROVENCE 1989 BAC 44000
RIVOIRE AQUITAINE 1989 LICENCE 144000
ROBERT LIMOUSIN 1990 BAC+2 101000
STORM RHONE-ALPES 1991 BAC+2 212000
DUPOND PICARDIE 1990 BAC 98000
DURAND RHONE-ALPES 1991 BAC+2 0
MALAVOIE PROVENCE 1989 BAC 124000
MARTIN PROVENCE 1987 DESS 100500

50
DUVAL AQUITAINE 1989 BAC+2 189000

Pour analyser l'activité commerciale des Régions, on désire réaliser un tableau mentionnant la
somme du Chiffre d'Affaires par Région et par Niveau d'études.
C‟est à dire un tableau croisé s‟approchant du tableau suivant :

Somme C.A. NIVEAU


ETUDES

REGION BAC BAC+2 DESS LICENCE Total

AQUITAINE 189000 357000 546000

LIMOUSIN 101000 101000

PICARDIE 460000 12000 472000

POITOU 124000 0 124000

PROVENCE 168000 100500 268500

RHONE-ALPES 145000 289000 192500 626500

Total 897000 579000 293000 369000 2138000

Méthode.
Pour cela, activez la première cellule de la liste.

51
Dans l‟onglet Insertion du groupe Tableau, Cliquez sur le bouton Tableau croisé
dynamique

Il apparaît la boite de dialogue :

Créer un tableau croisé dynamique

Excel détecte automatiquement votre liste et


affiche les références.

Cliquez sur OK.

Note : On peut modifier cette zone en cliquant sur la feuille de calcul et en sélectionnant la zone concernée.
Il apparaît une nouvelle fenêtre, dans une nouvelle feuille.

Choisir les champs à choisir pour le


rapport.

Chacun des champs de votre liste


apparaît sous la forme d‟une case à

52
cocher. Vous devez cocher les champs que vous vous faire apparaître dans le tableau croisé
dynamique à gauche.

Pour définir les étiquettes de lignes, cliquez sur la case du champ concerné.
Faites-le glisser vers la zone ETIQUETTES DE LIGNE.
Pour définir les étiquettes de colonnes, cliquez sur la case du champ concerné et faites-le
glisser vers la zone ETIQUETTES DE COLONNE.
Pour définir le champ valeur, cliquez sur la case du champ concerné et faites le glisser vers la
Zone VALEURS. Ici on glisse donc C.A. vers VALEURS.
Note : Si vous souhaitez que soit utilisée une autre fonctions (Moyenne, Maximum, etc.),
Double-cliquez sur le champ "VALEURS". Une nouvelle boîte de dialogue apparaît. Dans
Paramètres des champs de valeurs, choisir dans la liste synthèse par fonction souhaitée. Etc.
Validez par OK.
Excel crée et affiche votre tableau.

53
17. REMPLACEMENTS, TRIS, FILTRES

Vous ayez une base de données importante à gérer.


Il s‟agit de personnes qui sont à la retraite, qui pratique (ou non) une activité sportive, qui voyage (ou
non) et à qui vous avez soumis un questionnaire.

Récupérer la base : suivi_commercial.xls elle se trouve être dans le Test Excel01.

Exercice 01 (Rechercher /Remplacer)

On veut corriger l‟orthographe du mot « TUT » en « DUT »

1. Utiliser l‟outil recherche / Remplacer pour réaliser cette opération.


2. Combien de replacements ont été effectuées ?

Exercice 02 (Tris & Sous-totaux)


1. Faire une copie de la base dans une nouvelle
feuille :
Pour cela Sélectionner Tout (Ctrl + A).
Puis Copier (Ctrl + C). Activer la feuille suivante
par Clic Gauche sur Feuille 1
(S‟il le faut créer une nouvelle feuille
avec le bouton : créer une nouvelle feuille).
Coller la base dans cette feuille (Ctrl + V)

54
2. Trier la base suivant trois critères successifs : par Activité sportive, puis dans une même activité
par le nom, puis avec le même nom par le prénom.

3. Sur la cette base triée, faire des Sous-Totaux faisant apparaître le nombre de participants par
activités et les cotisations récoltées par activités.

Exercice 03 (Tris & Sous-totaux)

On va faire apparaître s‟il y a des mois plus privilégiés que d‟autres pour les
vacances.
1. Faire une copie de la base dans une nouvelle feuille.
2. Trier la base suivant le critère « mois préféré »
3. Sur la cette base triée, faire des Sous-Totaux faisant apparaître le
nombre de fois qu‟un mois a été choisi.
4. Conclure

Exercice 04 (Filtrage automatique)

1. Faire une copie de la base dans une nouvelle feuille.


2. Faire apparaître par un filtrage automatique les personnes entre 60
(inclus) et 70 ans (inclus) qui ne pratiquent aucune activité.
Pour cela on active le filtrage automatique. Puis utilise les boutons en forme de triangle situés à
droite de chaque rubrique.

55
3. Désactiver le filtre (par un Clic gauche sur Filtrer dans Trier et Filtrer de l‟onglet Accueil.
Exercice 05 (Filtrage automatique)

1. Faire apparaître par un filtrage automatique uniquement les personnes pratiquant le yoga et le
taiji.
2. Faire d‟autres filtrages à votre convenance.

3. Désactiver le filtrage automatique (par un Clic gauche sur


Filtrer dans Trier et Filtrer de l‟onglet Accueil . Le mot
Filter ne doit plus être en orangé et les indicateurs de filtrage
doivent disparaître)

Exercice 06 (Filtrage avancé)

1. Faire une copie de la base d‟origine dans une nouvelle feuille.

2. Faire apparaître par un filtrage avancé (en faisant apparaître une zone de critères) les personnes
de 70 ans et plus, qui pratiquent le yoga et qui partent en voyage.

3. Pour cela :
Définir en I1:K2 la zone de critère suivante :
Les intitulés en I1, J1 & K1 (Tranche d‟âge,
Activité, Récente)) devront être obtenus par un
Copier/Coller des cellules C1 & D1 & F1 pour qu‟il
n‟y est pas d‟erreur.
Utiliser le filtrage avancé avec le bouton Avancé du
groupe Trier et Filtrer de l‟onglet Données.

56
Attention : on a coché Copier vers un autre emplacement et il a été indiqué la première
cellule (I7) de l‟emplacement vers lequel la copie sera faite.

Le filtrage doit apparaître à côté de la base (celle-ci doit rester visible, Cf. illustration en
dessous).

57
18.FONCTIONS BASES DE DONNEES

L'analyse rapide des données à l'aide d'un tableau croisé dynamique est pratique mais, parfois,
ne peut satisfaire tous les besoins que ce soit en termes de mise en page des tableaux ou de
complexité de certaines synthèses de données. Les tableurs OpenOffice Calc et Microsotf
Excel contiennent des fonctions d'analyse des données très utiles pour créer des tableaux de
synthèse personnalisés offrant en outre des possibilités de mise en forme plus souple que les
tableaux croisés dynamiques.

Création de notre première formule

Placez vous sur la feuille Analyse, sélectionnez la cellule B3 et activez l'assistant fonctions :

Comme nous voulons calculer la somme des ventes nous allons utiliser la
fonction BDSOMME. Sélectionnez celle-ci et cliquez sur suivant. Placez le curseur dans le
champ Base de données ou cliquez sur le bouton Réduire à droite de ce champ:

58
o Cliquez sur l'onglet de la feuille Base et sélectionnez toute la base de données.
o Indiqué l‟indice du champ concerné
o Finalement les critères

Un exemple simple

On souhaite avoir la somme par/jours

Jours Montant
lundi 50
jours
Jeudi 10
lundi 90
lundi 30
mardi 29
mercredi 20
mercredi 20
Jeudi 15
jeudi 25
mardi 11
vendredi 99
vendredi 99
samedi 27
mardi 18
lundi 10
samedi 12
samedi 15
On utilisant BDSOMME avec =BDSOMME(_BD,2,A1:A2)

59
19.Fonction 3D

Excel réalise des calculs dans une feuille de calculs mais il est également possible de lui demander
de réaliser des calculs au travers de plusieurs feuilles de calculs ; c‟est ce qui s‟appelle des
fonctions à 3 dimensions ou fonction 3D.

Imaginons que vous ayez un classeur qui contient une feuille par mois et une autre qui va faire la
synthèse de l‟année. Dans la feuille Année, vous voulez calculer en B3 la somme du chiffre
d‟affaires annuel.

L‟erreur commise dans un tel cas de figure est de sélectionner chacune des feuilles, une par une et
d‟additionner la cellule pour avoir au final une formule qui ressemble a ceci :

=Janvier!B3+Février!B3+Mars!B3+ …

Même si le calcul sera au final juste, sa mise en place est d‟une lourdeur absolue et peu de
personnes s‟aventureront à refaire cette formule plusieurs fois.

19.1. Réalisation d’une formule 3D


Une analyse rapide de la formule précédente nous permet de constater que nous additionnons
systématiquement la cellule B3 de chaque feuille.

60
Donc, nous allons créer une formule qui va additionner toutes les cellules B3 entre les feuilles
Janvier jusqu‟à Décembre, un peu comme si vous aviez la possibilité de lire au travers des feuilles.

Pour réaliser ce calcul facilement, vous allez écrire dans la cellule B3 de la feuille Résultat Annuel
le début de la fonction SOMME et en sélectionnant la cellule B3 dans la feuille Janvier. Votre
formule commence donc de la façon suivante :

=SOMME(Janvier!B3

C’est maintenant que tout se joue. Vous allez appuyer sur la touche Shift et sélectionner la feuille
Décembre.
Cette manipulation a pour résultat de transformer la formule comme suit

=SOMME(„Janvier:Décembre‟!B3

Le symbole : entre les Janvier et Décembre signifie que vous sélectionnez toutes les feuilles de
votre classeur entre Janvier et Décembre.

Terminez votre formule en fermant la parenthèse et en appuyant sur entrée.

=SOMME(„Janvier:Décembre‟!B3)

61
20. Le mode Plan

Lorsqu‟une feuille de calcul contient des données similaires, il est possible de les regrouper et de les
synthétiser en utilisant le mode Plan d‟Excel. Nous allons raisonner sur une feuille qui contient les
ventes mensuelles de trois produits par cinq vendeurs. Les ventes totales de chaque produit sont
calculées dans des lignes de totaux.

Pour créer un plan, cliquez sur une cellule contenant une donnée, sélectionnez l‟onglet Données dans le
Ruban, cliquez sur la flèche sous l‟icône Grouper dans le groupe Plan, puis sélectionnez Plan
automatique dans le menu. Les groupes de données sont représentés par des crochets dans la marge
gauche et/ou supérieure de la feuille.

Pour masquer les données détaillées, cliquez sur l‟icône « – ». Pour afficher les données masquées,
cliquez sur l‟icône « + ». Enfin, pour désactiver le mode Plan, basculez sur l‟onglet Données du Ruban,
cliquez sur la flèche sous l‟icône Dissocier et choisissez Effacer le plan dans le menu.

Si nécessaire, vous pouvez créer un rapport de synthèse graphique en utilisant les informations affichées
dans le mode Plan :

1. Masquez les données détaillées en cliquant sur les icônes « – » ;


2. Sélectionnez les données affichées en mode Plan ;
3. Basculez sur l‟onglet Insertion dans le Ruban ;
4. Choisissez un type de graphique dans le groupe Graphique : Colonne, Ligne, Secteurs,
Barres, etc.

62
21.Protéger les éléments d’une feuille de calcul

1. Sélectionnez la feuille de calcul que vous souhaitez protéger.

2. Pour déverrouiller les cellules ou les plages que d‟autres utilisateurs pourront modifier,
procédez comme suit :

a. Sélectionnez chaque cellule ou plage que vous souhaitez déverrouiller.

b. Dans le groupe Cellules de l‟onglet Accueil, cliquez sur Format, puis


sur Format de cellules.

c. Sous l‟onglet Protection, désactivez la case à cocher Verrouillé, puis cliquez


sur OK.

3. Pour masquer les formules que vous désirez rendre invisibles, procédez comme suit :

a. Dans la feuille de calcul, sélectionnez les cellules contenant les formules que
vous souhaitez masquer.

b. Dans le groupe Cellules de l‟onglet Accueil, cliquez sur Format, puis


sur Format de cellules.

c. Sous l‟onglet Protection, activez la case à cocher Masqué, puis cliquez sur OK.

4. Pour déverrouiller les objets graphiques (par exemple des images, des cliparts, des
formes ou des graphiques Smart Art) que les utilisateurs doivent pouvoir modifier,
procédez comme suit :

a. Cliquez sur chaque objet graphique que vous voulez déverrouiller en maintenant
la touche Ctrl enfoncée.
Cette action affiche les Outils d’image ou les Outils de dessin, en ajoutant
l‟onglet Format.

Conseil Vous pouvez également utiliser la commande Atteindre pour

63
sélectionner rapidement tous les objets graphiques dans une feuille de calcul.
Sous l‟onglet Accueil, dans le groupe Édition, cliquez sur Rechercher et
sélectionner, puis sur Atteindre. Cliquez sur Cellules, puis sur Objets.

b. Dans le groupe Taille de l‟onglet Format, cliquez sur le lanceur de boîte de


dialogue en regard de Taille.

c. Dans l‟onglet Propriétés, désactivez la case à cocher Verrouillé, puis cliquez


sur OK.

Remarque Il n‟est pas nécessaire de déverrouiller un bouton ou un contrôle


pour qu‟il remplisse sa fonction. Vous pouvez déverrouiller des graphiques
incorporés, des zones de texte et d‟autres objets créés à l‟aide des outils de
dessin pour que les utilisateurs puissent les modifier.

5. Sous l‟onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Protéger la feuille.

6. Dans la liste Autoriser tous les utilisateurs de cette feuille à, sélectionnez les
éléments que les utilisateurs pourront modifier.

22.Sécuriser les documents.

Il est parfois indispensable de vouloir protéger des données sensibles, le tableur de Microsoft
embarque cette fonctionnalité sous Excel version 2010.
o Étape 1: Ouvrez le fichier Excel que vous souhaitez protéger par un mot de passe.

64
o Étape 2: Cliquez ensuite sur le menu Fichier situé sur la barre supérieure d'Excel.

o Étape 3: Cliquez ensuite sur l'icône Protéger le classeur situé dans


l'onglet Autorisations. Choisissez alors Chiffrer avec mot de passe.

o Étape 4: Tapez ensuite deux fois votre mot de passe dans les menus proposés et le
tour est joué, votre fichier est protégé !

65
Vous pouvez maintenant protéger par mot de passe un fichier Excel en quelques clics !

23.Créer et utiliser un modèle

Un modèle peut vous faire gagner du temps dans la mise en place d‟un fichier (plus
besoin de supprimer les données antérieures) et vous permettre de standardiser un
tableau et de le diffuser à d‟autres utilisateurs sans crainte de le voir transformer.

23.1. Créer un modèle :


La création d‟un modèle est très simple. Vous construisez votre fichier Excel avec l‟ensemble des
éléments que vous souhaitez pour les formats, les couleurs, mais aussi les formules de calculs et les
macros éventuelles dont vous avez besoin.

Comme tout fichier, une fois terminé, vous allez l‟enregistrer et c‟est là que tout se fait.

Dans le menu Office, cliquez sur Enregistrez-sous

- Choisissez un nom de fichier

- Dans le menu déroulant du type de fichier, choisissez Modèle Excel (.xltx pour un modèle simple ou
.xltm pour un modèle avec macro).

66
Le dossier se modifie automatiquement pour se placer dans le répertoire des modèles Office
pour vous permettre de l‟obtenir rapidement par la suite.

Enregistrer modèle

67
23.2. Utiliser un modèle :
La feuille vierge est un modèle de document. Quand vous voulez l‟utiliser, vous cliquer sur
nouveau fichier. Pour un modèle, c‟est la même chose.

Dans le menu Office, cliquer sur Nouveau et une fenêtre s‟ouvre.

Vous aurez le choix entre :

- Vierge et récent : vous y retrouvez le classeur vierge et les derniers modèles utilisés.

- Modèles installés : ce sont les modèles que vous avez récupérés de vos collègues ou sur
Internet

- Mes modèles : il s‟agit du dossier où vous avez enregistré vos modèles

- Créer à partir d‟un document existant : un modèle sera défini à partir d‟un classeur classique.

- Microsoft Office Online : par catégorie, vous trouverez un nombre important de modèles de
documents via Microsoft Office Online.

68
Quand vous aurez fait votre choix, un nouveau fichier sera créé, qu‟il vous faudra sauvegarder
par la suite pour conserver les données que vous aurez entrées.

Comme vous le voyez, l‟utilisation des modèles est assez simple et plutôt utile. Vous pouvez
trouver une quantité importante de modèles sur le net et, si vous ne les connaissez pas encore,
les sites de Microsoft Office Online et la Spreadsheet zone sont vivement conseillés. Idéal pour
de la clé en main ou de l‟inspiration.

69
24.Illustration Graphique

Avec Microsoft Office Excel 2010, vous pouvez créer un Graphique en histogrammes et lui
donner une apparence moderne séduisante.

Ce dernier est utile pour comparer les points de données

Dans une ou plusieurs séries de données.

Ajuster les données sources.


Lorsque vous créez un tableau de chiffres, il arrive régulièrement que vous deviez ajouter de nouvelles
données, soit en lignes, soit en colonnes.

Sous Excel 2007 et 2010, il existe une nouvelle fonctionnalité qui permet de faire cette manipulation
très simplement et directement : la mise en forme de tableau.
Il s'agit donc de sélectionner la plage, de la mettre sous forme de tableau (onglet Accueil) et ensuite de

70
lier ce tableau à un graphique. Dès lors, tout ajout de ligne ou de colonne, sera automatiquement ajouté
au tableau et au graphique.

Format de graphique personnalisé

1. Dans Excel, basculez vers la feuille de graphique qui contient le graphique exemple.
2. Sur le ruban, cliquez sur l'onglet Création, puis cliquez sur Enregistrer comme modèle dans
le groupe Type .
3. Dans la boîte de dialogue Enregistrer le modèle de graphique, tapez mon graphique
personnalisé dans la zone Nom de fichier, puis cliquez sur Enregistrer.

Appliquer un format de graphique personnalisé à un autre exemple de graphique

1. Dans Excel, créer une nouvelle feuille de calcul. Entrez des Sélectionnez les cellules A1 à B4 et
appuyez sur la touche F11.
2. Sur le ruban, cliquez sur l'onglet Création et puis cliquez sur Modifier le Type de graphique
dans le groupe Type
3. Dans la boîte de dialogue Modifier le Type de graphique, cliquez sur modèles dans le volet
gauche, cliquez sur mon graphique personnalisé dans le volet droit et puis cliquez sur OK.

71
25.Appliquer un sous-total

Pour appliquer un sous total, sélectionnez les statistiques en cliquant à l'intérieur du tableau, puis, dans
l'onglet Données, cliquez sur Sous-totaux, la boite de dialogue ci-contre apparaît alors.

Dans la zone À chaque changement de : choisissez le champ selon lequel les données seront
regroupées pour être totalisées. Ici, les statistiques seront calculées par pays.

Dans la zone Utiliser la fonction : sélectionnez la fonction mathématique souhaitée. Ici les valeurs
seront additionnées.

Dans la zone Ajouter un sous-total à : choisissez le champ auquel sera appliquée la fonction
mathématique sélectionnée précédemment. Ici, ce sont les chiffres d'affaires (CA) qui seront
additionnés.
Note : le bouton Supprimer tout permet d'effacer les sous-totaux présents dans une feuille.

25.1. visualiser des sous-totaux


À leur création, les sous-totaux apparaissent tels qu'illustrés ci-contre à gauche, c'est à dire avec le
maximum de détails.
On observe le total général des ventes, ainsi que le total de la France et celui de l'Italie. Pour chaque
pays, figure une ligne de statistiques par date de vente et par produit.
Les boutons 1, 2 et 3 situés en haut à gauche de la feuille permettent de visualiser plus ou moins de
détails sur les statistiques présentées.
Les boutons + et - de la colonne de gauche permettent de développer un niveau de sous-total pour
l'afficher en détail, ou, au contraire, de ne montrer que son total général.

Les illustrations ci-dessous montrent ces différentes possibilités.

72
73
26. Impression : répétition des titres

lorsque vous imprimez un tableau, les titres des colonnes et des lignes ne s‟impriment que sur
les premières pages. Si votre tableau s‟étale sur plusieurs pages, il peut alors être difficile de
voir du premier coup d‟œil à qui correspondent les colonnes et les lignes, heureusement, pour
plus de clarté, Excel pour permet de répéter les titres sur chaque page.

 Cliquez sur l‟onglet « Mise en page »


 Cliquez sur la commande « imprimer les titres »
 Dans la zone lignes à répéter en haut, sélectionnez les lignes à répéter sur
toutes les pages .
 Faites de même si besoin pour les colonnes à répéter dans le champ
colonnes à répéter à gauche

74
27.Consolidation

Pour regrouper les données issues de plusieurs feuilles de calcul, vous utiliserez la technique dite de
« consolidation ».

Par exemple, supposons que vous souhaitiez ajouter les chiffres d‟affaires mensuels des filiales
d‟une entreprise. Chacune des filiales vous fournit une feuille de calcul ayant la même structure :
Corp1, Corp2 et Corp3. Les données seront consolidées dans la feuille de calcul Corp qui contient
la structure des autres feuilles, mais aucune donnée.

Ouvrez les quatre feuilles de calcul et réorganisez-les pour qu‟elles se partagent l‟espace de travail
d‟Excel. Pour ce faire, sélectionnez l‟onglet Affichage dans le Ruban, cliquez sur Réorganiser
tout, sélectionnez Mosaïque et validez en cliquant sur OK.

Sélectionnez la plage de cellules dans laquelle doit être effectuée la consolidation. Ici, la
plage B2:D4 de la feuille Feuil1 dans le classeur Corp.

Sélectionnez l‟onglet Données dans le Ruban, puis cliquez sur l‟icône Consolider dans le
groupe Outils de données. Cette action affiche la boîte de dialogue Consolider. La
valeurSomme est automatiquement sélectionnée dans la liste déroulante Fonction.

Cliquez sur l‟icône à l‟extrême droite de la zone Référence, sélectionnez la plage B2:D4 dans le
classeur Corp1, puis cliquez sur Ajouter. Répétez ce processus pour les classeurs Corp2 etCorp3.
La boîte de dialogue Consolider doit maintenant ressembler à ceci :

75
Un clic sur OK et les sommes des valeurs des données des trois filiales apparaissent dans la
feuille Feuil1 du classeur Corp :

76
28.Modifier les feuilles simultanément

Certains travaux exigent de multiplier les feuilles de calcul, comportant des formats ou des
données proches. Par exemple : une même structure de tableau, mais avec des données
différentes sur 15 feuilles. Evidemment, il est possible de copier/coller son tableau 15 fois.

Mais il y a plus simple pou apporter des modification à toutes les feuilles de calculs
simultanément.

Pour cela :

 Clic sur l‟onglet de la feuille active.


 Cliquez sur Sélectionner toutes les feuilles
 Faire les modifications destinées aux autres feuilles sur la feuille active

Evidemment, il possible de ne sélectionner que quelques feuilles :


 Tapez sur Ctrl+ clic gauche sur les feuilles choisies
 Faire les modifications destinées aux autres feuilles sur la feuille active.

77
29.Solveur

Les modules sont situés dans la partie Options Excel dans le Menu Office>Compléments (Add-ins).

Dans l'onglet Compléments, dans la zone Gérer, sélectionner Compléments Excel>Macros


complémentaires disponibles>Complément Solveur. Le solveur apparaitra dans l'onglet Données
>Analyse > Solveur

Utilisation du Solveur

On se situe dans un cas simple d'exercice de mathématiques. On a des poulets et des lapins dans une
basse-cour. On connait le nombre d'animaux, mais on ne voit que le nombre de pattes ! Il s'agit donc de
savoir combien de poulets et de lapins se déplacent dans notre basse-cour. L'énoncé nous indique qu'on
a 10 animaux et 34 pattes visibles ! On crée donc un petit tableau avec les informations importantes :

Le nombre d'animaux

Et le nombre total de pattes visibles (2 pour un poulet, 4 pour un lapin)

78
Une fois ces éléments posés, on passe à la résolution de l'exercice !

a. Cellule Cible

On cherche à fixer comme objectif à Excel les 34 pattes visibles.


On sélectionne la Cellule D3, qui contient la formule de calcul des pattes visibles.

b. Objectif de solution
On cherche à fixer comme Valeur notre cible 34.

c. Cellules variables

79
Les cellules sur lesquelles Excel va pouvoir tester toutes les valeurs sont celles des nombres d'animaux
B2 et C2.

d. Contraintes

On fixe ici les règles de logiques auxquelles sont soumises les cellules de notre tableau. On a
notamment le fait que les nombres de poulets et de lapins sont des entiers (ouf !). Pour ajouter une
contrainte, on clique donc sur le bouton Ajouter. On indique que les cellules B2 et C2 seront des entiers
!

Les contraintes peuvent être de 5 types différents

Contrainte Signification

<= Valeur de cellule inférieure ou égale à la contrainte

= Valeur de cellule égale à la contrainte

>= Valeur de cellule supérieure ou égale à la contrainte

ent Valeur de la cellule doit être un entier

bin Valeur de la cellule doit être 0 ou 1

On valide en cliquant sur OK.


D'autre part, il est évident que les lapins et les poulets existent, donc on a des valeurs positives !

80
De la même manière pour la cellule C2.
Enfin, on indique que le nombre total d'animaux doit être de 10.

On arrive donc à l'interface suivante :

e. Résoudre

On résout l'équation en cliquant alors sur Résoudre.


Si le solveur trouve une solution, il propose soit de garder les valeurs de solution ou bien de récupérer
les valeurs d'origine du problème.

81
Excel nous trouve la solution : 3 poulets et 7 lapins.

82

Vous aimerez peut-être aussi