Vous êtes sur la page 1sur 2317

1.

LES FEUILLES DU JARDIN DE MORYA I

(L'APPEL)

1924

Copyright © 1953
by Agni Yoga Society

Traduction française autorisée


Copyright © 1988
par l'association Agni Yoga

La reproduction de tout ou partie de ce livre


sous quelque forme que ce soit est interdite
sans permission écrite de

Agni Yoga Society, Inc


USA

Ou de l'Association Agni Yoga

Pour tout renseignement éventuel, s'adresser à

Association Agni Yoga,


France.

http://agniyoga.n3.net

ISBN : 2-907-180-00-2
Au Monde Nouveau Mon premier message.

O Toi qui donnas l'Ashram,


O Toi qui donnas deux vies,
Proclame.
Constructeurs et guerriers, affermissez vos pas.
Lecteur, si tu n'as pas compris, relis encore après quelque temps.
Ce qui est prédestiné n'est pas fortuit,
Et les feuilles tombent à l'heure fixée.
Mais l'hiver n'est que messager du printemps.
Tout est révélé ; tout peut être atteint.
Je vous couvrirai d'un bouclier – le travail.
J'ai dit.

Je suis – ta Béatitude
Je suis – ton Sourire
Je suis – ta Joie
Je suis – ton Repos
Je suis – ta Force
Je suis – ton Courage
Je suis – Ta Sagesse
1. Par la sainteté de la vie, garde le précieux Joyau des Joyaux.
Aum Tat Sat Aum !
Je suis toi, tu es Moi – parties du Soi divin.
La vie gronde, sois vigilant.
Danger ! L'âme écoute son avertissement !
Le monde est en tumulte – lutte pour le salut.
La vie nourrit l'âme.
Combats pour glorifier la vie et pour réaliser la pureté.
Rejette tous les préjugés – pense librement.
Ne sois pas abattu, sois rempli d'espoir.
Ne fuis pas la vie, avance sur le sentier du salut.

Un Temple pour tous – un Dieu pour tous.


Les mondes sont nombreux dans la Demeure du Tout-Puissant.
Et le Saint-Esprit plane partout.
La rénovation du Monde viendra,
Les prophéties se réaliseront.
L'humanité s'élèvera et édifiera un Temple Nouveau

2. Réalise la joie de vivre en créateur et tourne ton Œil vers le désert.


Comprends le don immense de l'amour envers l'Unique Dieu.
Essaie de développer la puissance de pénétration
Pour percevoir l'unité future de l'humanité.
L'unique salut consiste à tourner l'esprit vers la lumière de la Vérité.
Le don suprême de l'amour vit dans la vision accordée à l'âme
intrépide.
Toi, tu as vu !

L'art pur est l'expression de l'esprit radiant.


Par l'art, tu as la Lumière.

3. L'obsédé des choses du monde inférieur ne reçoit aucune réponse


des Hauteurs.
Le Destin peut être surmonté lorsque tu manifestes le Christ,
Qui Se sacrifia pour la Vérité.
4. Mes Amis ! Le Bonheur se trouve dans le service du salut de
l'humanité.
Rejette tous les préjugés et aide l'humanité en invoquant tes forces
spirituelles.
Rends beau ce qui ne l'est pas.
Comme l'arbre renouvelle ses feuilles, ainsi les hommes fleuriront sur
le sentier de droiture.

5. Dirige tes amis vers la droiture.


Ne cache pas Nos Messages.
Que ton cœur veille pour recevoir Notre Inspiration.
Lutte, et tu percevras la Lumière.
Je t'indiquerai la voie – le cœur comprendra Notre Signe.
Voici, les Instructeurs révéleront une lyre, et miraculeusement, Leur
force lui accordera le don d'enchanter les hommes.
Vois la béatitude qui t'est envoyée.
Ceux qui luttent sur le sentier de l'ascension ont besoin de fermeté.
Et ceux qui, de tout cœur, répondent à Nos sollicitations, accorderont
leurs oreilles à l'harmonie de l'Univers.
Si tu recherches la droiture, le bonheur sera en toi et Nous te ferons
confiance.
La Vérité est avec toi – sois prêt à la recevoir.
Ta force est aussi grande que les cieux sont profonds.

6. Mon Souffle est l'audace vers la Beauté.


Tout ce que tu exprimeras par le sacrifice te conduira à la joyeuse
réalisation dans la recherche de la Vérité.
Attise le feu de la vie dans celui qui dort.
Aime cette vie étincelante des âmes serties dans la Divine Radiance.
Renforce le pouvoir croissant de ton esprit.
Souviens-toi sans cesse des Portails que Nous avons révélés.
Le Souffle pur de Notre Béatitude est le soutien de ta vie de chaque
jour.
Que la danse de la colère s'évanouisse devant le Temple !

Le feu de l'intrépidité illuminera ton foyer.


Nous envoyons la lumière à ceux qui sourient aux ténèbres.
Ton esprit est déjà élevé, et le cœur ardent ne sera pas flétri par le
froid.
La Main Droite de Dieu s'affirme et prononce l'Aurore du Jour.

7. Pourquoi marcher sur le chemin du silence ?


Imprègne-toi de son et de couleur.
Renforce ton mental.

8. Ne sois pas vaniteux dans la vie quotidienne.


Sois plus simple.
Amis, que les affaires personnelles n'affectent pas vos auras.

9. Toi l'Ardent, tiens-toi à l'écart !


Ne cache pas les Portails des Cieux !
Dans la conscience de l'esprit, tu as créé des âmes joyeuses.
Ne dévalorise pas la signification de ce que tu ne comprends pas.
Chéris le signe qui t'est donné.
Tu dois attendre l'éveil de nouveaux pouvoirs spirituels.
Beaucoup de doutes seront dissipés dans ton futur travail.
J'estime nécessaires et inévitables l'élévation et la chute de l'esprit.
La voie de la Sagesse ouvrira les portails de l'Inconnu.

10. Aimez-vous l'un l'autre – évitez toute désunion.


On paie très cher les frivolités et les bavardages.

11. O toi, l'Ardent, pourquoi détournes-Tu Ta Face ?


Tu souffres en me voyant ; tes ailes ne sont pas encore déployées.
Ne durcis pas ton esprit – réalise la grandeur dans le tout petit !
Dans l'esprit troublé, la connaissance ne peut fleurir.
Nous t'ouvrons les voies.

12. Prière à réciter sur la voie de la Demeure Sainte et Sacrée :

"O Seigneur de mon esprit, n'oublie pas le pèlerin !


Le Guide ne se hâte pas pour m'abriter de l'orage menaçant.
La souffrance perce les profondeurs de mon cœur,
Et le voile de la tornade cachera la lumière de Ta Face.
Avec toi, je ne crains pas mon ignorance.
Les fantômes ne montrent pas leurs visages.
Conduis-moi sur le sentier, Toi, le Béni.
Touche mes yeux, que je puisse voir Tes Portails".

13. La fille du monde peut vaincre le destin.


Le Nouveau Monde approche : les sacrifices sont les degrés de
l'ascension.
La croissance est accélérée par la foi lorsque l'esprit est prêt à
recevoir.
Amis ! Hâtez-vous après vos premiers pas, afin que, purifiés, vous
puissiez vous élever à la gloire de votre patrie.
Et si Je t'offre de l'or, des fleurs ou des joyaux, refuse.

14. Portant la lance de la vie, nous respirons en souriant l'éther,


dispensateur de vie du soleil.
Prends ta lance à l'aube et guide tes coursiers du matin vers le midi de
la vie.
Les lys fleuriront sur les pierres.
Et tu ouvriras ton portail au premier rayon.
Et les oiseaux chanteront la louange du labeur.
Apprends la Sagesse du Créateur par les symboles de la vie.

15. Renforce la conscience de Notre Présence dans ta vie.


Invoque Notre Pouvoir pour agir.
Sois heureux, toi qui as compris.
Vis pleinement, sois riche en expérience.
Quels que soient tes doutes, Nous les dissiperons – mais perçois.
Nous faisons des miracles le long de tes jours, mais discerne.
Que ton cœur soit ton juge et la Foi ton pouvoir.
Sois heureux des conseils véritables murmurés à ton esprit.
Mes Amis, heureuse est la Voie que vous avez choisie.
Tu dois enseigner la recherche du Monde qui est Mien – le Monde de
l'Esprit réalisé.

16. Essaie d'étudier les manifestations supérieures de valeur pour


l'humanité.
L'image de l'homme est créée par l'énergie de l'humanité.

17. Les manifestations de lumière viennent à toi par la voie de


l'enseignement.
Instruire et aimer sont des manifestations de Dieu.
18. Pense librement ; suis le plus court sentier.
Mais élève-toi par la foi dans les Etres Bénis, ainsi tu n'erreras plus.
Je viens à ton secours – es-tu aveugle ?
Aime le sens pur du pouvoir et tu vaincras.

19. Rude est la montée de la demeure de la foi.


Tourne tes pensées vers la joie de créer.
Afin de pouvoir exalter l'esprit, rejette les pensées triviales et sois prêt
à recevoir Nos vibrations.

20. Les pensées pures d'un esprit courageux transforment les


phénomènes de la vie en réalité.

21. Une pensée pure s'élève toujours.


Elle fleurit, radiante aux pieds du Christ.
Le Mot qui appelle et le Calice de l'exaltation rayonnent d'une flamme
bleue et pure.
"Seigneur, sèche nos larmes, vois la flamme de notre cœur. – Par des
flammes, Je sécherai tes larmes et J'élèverai le Temple de ton
cœur".

Enlève les cendres de ton foyer, le Seigneur vient !


Il a transformé le trésor de la coupe,
Il a retourné le calice embrasé.
O double flamme, affirme-toi, toi à double pointe !
O cœur, verse le vin de tes larmes, mais ne te dessèche pas, mon cœur.
Comment remplirai-je Ta Coupe, Seigneur ?

22. Aime les manifestations d'harmonie !


J'envoie le signe béni de Gupta.
Mon Message est le cuivre qui étincelle.
Attends et accorde ton oreille – Mes lèvres voudraient parler.

23. Je suis la chaleur desséchante du sable.


Je suis la flamme du cœur.
Je suis la vague qui engloutit.
Je suis la terre régénérée.
Réjouis-toi et contemple la Lumière.
24. Supplie le Christ.
Cherche la joie de l'exaltation intérieure.
Découvre et ouvre les Portes de la Connaissance, affirme-toi dans la
compréhension du Plan divin.

25. Nous écoutons les pensées pures.


Tu recevras la connaissance et fouleras le sentier pur, mais fais
attention à la colère et au doute.
Si tu conquiers, tu recevras la lumière.
Si tu chutes, le tourbillon obscurcira ton âme.
Perfectionnez-vous, Mes Amis, sans jamais vous lasser.
Ne rejetez pas la Voix de l'Esprit,
Ne rejetez que les voix liées à la terre.
Sois audacieux. Je suis avec toi.

26. Instruis les autres par l'exemple de l'action.


Mais ne condamne pas ceux qui sont dans les ténèbres.
Nombreux sont encore les ignorants, pardonne-leur.
Leur esprit dort.
Rien ne peut t'effrayer, les Portails indiqués t'attendent.
Rejette toute lâcheté, Je protège l'intrépide.

27. Je répands Ma Sagesse sur toi.


Je ne suis pas le sentier de la promesse mais le Porteur de lumière, en
vérité.
Je proclame l'amour.
Mes disciples doivent réaliser le bonheur dans l'amour du Christ.

28. L'Amour peut créer des univers.


Amour et Sagesse sont Un.

29. L'eau n'éteindra pas le feu mais elle purifiera le monde.


On ne peut laver des torrents de sang,
Mais des fléaux nouveaux purifieront la Terre de tous ses maux.
Je montre le bonheur !
Je désignerai la voie pour combattre les marchandages du monde.
Les hommes ont sombré dans la léthargie, mais l'éclair illuminera leur
chemin ;
Et le tonnerre éveillera les dormeurs.
Des montagnes se sont écrasées sur la terre.
Des lacs se sont vidés de leurs eaux.
Des villes ont été englouties sous les flots.
La famine montre son visage.
Cependant, l'esprit humain reste imperturbable.
Va, enseigne, et tends une main secourable !

30. Cherche le bonheur et exalte l'esprit.


Confiance en soi et recherche de la vérité créent l'harmonie.

31. Je t'ai accordé la joie d'aimer la Patrie du Monde.


Tu connaîtras l'amour de l'humanité.
Vois, Je te conduis vers la joie céleste de l'esprit.
Ne t'éloigne pas du chemin qui s'élève.

32. Par la joie, purifie le chemin.


Apprends, en élève, à dépasser l'irritation.
Que Mes élèves voient par l'œil de la sympathie.
Comme avec une loupe, magnifie le bien et diminue de dix fois les
signes du mal, pour ne pas rester comme avant.

33. Aimez-vous les uns les autres – Je t'enverrai des pensées pures.
Je renforcerai ton désir de perfection.
Par l'amour, Je guérirai les injustes.
Ramakrishna dit :
"Aime d'abord, et tout viendra à toi".
Je Me réjouis de dévoiler les complexités de la vie.

34. Je manifesterai le pouvoir des ténèbres à ses conquérants.


Les hommes ne réalisent pas leur bonheur.
Je suis le Gardien de ton bonheur.
Le Porteur de la flamme t'apporta l'épée de la vaillance.
Sache que le chemin t'est indiqué, suis-le.
Suis ta propre voie.

35. En rassemblant les cœurs enflammés, vous Nous faites un don.


Au pur en esprit, le pouvoir de l'harmonie annoncera le triomphe.
Enseigne en souriant, crée dans la joie, prête l'oreille au chant.
Par l'amour pur, Je préserverai la compassion dans mon cœur qui
saigne !
Accorde-moi, Seigneur, la maîtrise de moi-même !

36. Les élèves ne doivent pas juger hâtivement.


Je Me réjouis de l'esprit ardent – fortifie-toi.
L'esprit tremble, la lumière du Nord entre en jeu ; la nature est saturée
de lumière et Dieu manifeste Sa Clémence.
Mon Bouclier resplendira au-dessus de toi.
Lis moins – médite !

37. Aime-Moi, car l'amour multiplie ta force.


Mon Bouclier est Amour.
Mon Sourire t'apportera la lumière.
Chéris les signes de Communion bienheureuse.

38. La culture spirituelle est édifiée par Nous et par vous.


La Vérité du monde sera ferme.
La Lumière pénétrera les ténèbres – Je l'atteste.
Les Portails du Monde Spirituel sont grands ouverts !

39. Nous avons le pouvoir de créer et de détruire les obstacles.


La pensée est éclair.

40. Attention ! N'oublie pas d'invoquer l'Instructeur.


Cultiver des offenses produit un pauvre jardin.
Le pouvoir de conquérir prouve la joie de l'esprit.

41. Je ravirai tes oreilles avec le chant de la Vérité.


Travaille sans te plaindre.
Je définirai pour toi les voies de l'esprit.

J'aime manifester l'Instructeur dans les quêtes de l'esprit.

L'autre monde de Mes jours doit enflammer la joie dans le vôtre.

42. L'Amour érige des temples.


Je t'enverrai un amour manifesté dans l'esprit.
43. Approche-toi de Nos Hauteurs le cœur pur.
Notre Rayon brillera sur toi et exaltera ta vie quotidienne.
Tu portes des pierres pour ériger Mon Temple.
Enseigne par Ma Parole et la sagesse fleurira ;
Et un Temple nouveau s'élèvera.
Ne Me regarde pas comme un magicien, bien que Je puisse te
conduire au long de l'échelle de Beauté perçue seulement dans les
rêves.
Avec le parfum des montagnes du Tibet,
Nous apportons à l'humanité le message d'une nouvelle religion, celle
du pur esprit.
Elle vient ; et toi, ici en quête de lumière, tu portes la pierre précieuse.
A toi se révèle le miracle de créer l'harmonie dans la vie.
Il donnera un nouvel ordre au monde.

44. Sois alerte – beaucoup de temps est gaspillé.


Souviens-toi du devoir du chasseur.
Deviner la signification de Mes Paroles pour comprendre Mes
indications est un bon exercice pour le chasseur.

45. Le miracle de la Beauté qui orne nos vies quotidiennes exaltera


l'humanité.
Elève ton flambeau.
Eclaire les beautés de Mon Temple.
Enseigne la Joie de la Beauté.
Enseigne le Bonheur de la Sagesse.
Enseigne la Béatitude de l'Amour.
Enseigne la Gloire de l'Unité en Dieu.
Je t'accorderai le pouvoir et la rapidité de Mercure.

46. Marche le cœur léger, réjouis-toi davantage, suis le sentier le plus


élevé.

47. Amis, Mon sourire vous attend.


L'esprit perçoit le tumulte – mais sagesse !
La plus sûre connaissance est celle du cœur.
48. Mon élève trois fois appelé !
Par tes créations, imprime Mon Message sur les cœurs joyeux.
Chasseur, marche dans la victoire.

49. Dans la Vie, amour et travail font des miracles.


Nous éveillons ton énergie pour de nouvelles pensées nécessaires à la
transmutation, et pour l'action des pensées dans la vie.
Tu dois être capable de créer une Vie nouvelle.
Nous t'envoyons des pensées – aiguise-les sans violer le karma.

50. Chasseur, ton esprit est inébranlable.


Affirme ta foi et tu conquerras les ténèbres.
Mes élèves, répandez l'amour et la connaissance.
Le sourire est porteur de pouvoir.

51. Méfiez-vous des vibrations venimeuses.


Luttez pour le futur et ne succombez pas au charme du présent.
Suivez le sentier le plus simple avant de gravir la montagne.

Pour la puissance de la vision, il faut un prana pur.


Les actes du Christ furent accomplis parmi les beautés de la nature.
Jamais il ne demeura longtemps dans les villes.

52. Je te révèle la profondeur des simples enseignements de


Ramakrishna.
Nous manifestons tous la Volonté du Créateur.

Ta force croît avec le prana.

53. Nous avons tellement de merveilles à te révéler,


Tellement de manifestations dans la joyeuse ascension vers les
Hauteurs du Tibet.
Pense, lutte, et transforme les châteaux de cartes en forteresses de
réalisations.
Repose ton esprit – ne le fatigue pas avec des livres ; et l'amour,
surgissant comme un torrent, te révèlera la splendeur des fleurs de
M.
54. Je t'ai dévoilé la connaissance dans laquelle est cachée la Sagesse
Tibétaine.
Amis, regardez devant vous, oubliez le passé, pensez au service futur
et Je viendrai vous conseiller.
Exalte les autres en esprit et regarde en avant.

55. Maintiens les autres dans l'idée de M...

56. Mes guerriers, marchez vaillamment.


La croissance de l'esprit a besoin d'élan.
Tous peuvent atteindre le but.
L'esprit, une fois appelé, ne régresse pas.

57. Vous combattez avec prouesse – la victoire est la nôtre.


Ne vous hâtez pas – le fer prend du temps pour être forgé.
Le fer est trempé dans l'eau froide pour qu'il brille comme une
flamme.

58. Sache accorder ton oreille dans le calme, en élevant ton esprit vers
l'Œil Tout-Puissant de l'Univers.

Amis, Nos réponses sont prêtes ; mais laissez couler le flot du karma :
le barrage menace souvent de déborder.
Luttez pour l'unité de l'esprit.
Que des pensées pures renforcent l'harmonie de ton esprit afin que le
Béni puisse t'inspirer.
La lumière pénètre ton aura, garde-la !

59. La taupe creuse son trou.


L'aigle plane au-dessus de la montagne.
La taupe a bien chaud dans son trou.
L'aigle frissonne avant le lever du soleil.
Mais vous, envolez-vous vers le bonheur, Mes chers.

60. Tu ne penses pas au danger en travaillant.


Que ton cœur s'ouvre et que ton œil perçoive.
61. Le travail est le gage du succès.
Chacun de vous doit supporter les ronces de la terre.
Manifeste la force de l'esprit et approche !
Ouvre ton cœur par la bienveillance.
L'Instructeur apprécie toute recherche d'une plus vaste cognition.
L'esprit de la raison dispense la connaissance aux chercheurs de
Vérité.
Il suffit de connaître le chemin de la réalisation de l'esprit – le reste
viendra.

62. Je mets à l'épreuve des âmes différentes.


Mon Esprit est ton bouclier.

63. Dirige tes forces pour illuminer l'humanité.


Aime – Moi. Le bonheur viendra comme vient l'aurore.
Je pétrifierai l'injuste !
Elève le trésor du temple avec prudence sur la Montagne de M.
L'Instructeur t'envoie Ses Bénédictions.
Essaie de Me comprendre. Repose-toi dans ta foi.
J'aiderai ceux qui cherchent.

64. Le pic-vert creuse sagement l'arbre.


Prends exemple sur lui.
Mon Bouclier vous garde, Mes enfants !

65. Mon Bouclier assure ton bonheur.


Sois une harpe éolienne au Souffle de M.
Tu viendras à Moi par l'amour.
Je répandrai la force du cèdre sur ton esprit.

66. Sache comment aimer lorsque tu t'élèves.


Plus tard, tu réaliseras avec quel amour, quelle délicatesse
Je m'efforce de raccourcir ton voyage dans la sphère d'action assignée.

67. Je le donnerai le pouvoir de conduire l'esprit des hommes vers


Dieu.
Je te rendrai capable de leur apporter la joie.
Enseigne la manifestation de M.
Enseigne – Je t'aiderai !
68. Ton harmonie apporte des résultats qui Nous sont des plus chers.
Pour les missions importantes, Nous unissons des personnes en
harmonie.
Leur courant est des plus puissants.

69. Essaie de M'aimer – et montre-le.


Mon travail ne permet aucune fragilité.
Accepte sans hésiter ce que Je t'envoie.

70. Ne délaissez pas vos amis – en Mon Nom vous pouvez les
illuminer.
Osez, en vrais disciples du Maître.
Enseigne à aimer le monde de l'esprit.
Répands la Sagesse qui t'est donnée !

71. Le brouillard bientôt se dispersera et le soleil brillera sur ton


chemin.
Répands Mes Messages – Je t'enverrai des auditeurs.
Ceux qui reçoivent doivent donner.
Sache que Je te conduis par le plus court chemin, vers la connaissance,
le travail et le bonheur.

Je passe parmi eux, et ils ne Me regardent pas.

72. L'esprit du Christ souffle à travers le désert de la vie.


Comme l'eau de source, Il ouvre Son chemin parmi les rocs solides.
Il irradie dans les myriades de lumières de la voie lactée, et s'élève
dans les tiges des fleurs.

73. Nous posons les pierres des marches vers le Temple


resplendissant.
Au Nom du Christ, nous portons les rochers.
Dresse Ton Autel, Seigneur, dans notre jardin.
Les rocs sont trop grands pour ce jardin,
Les marches, trop escarpées pour les fleurs.
Sur un nuage, Il approche. Il s'assiéra à nos côtés sur l'herbe.
Je me réjouis, Seigneur, de Te donner mon jardin.
Ne me quitte pas, Seigneur, qui T'est manifesté.
Ne déserte pas notre jardin.
Ton chemin est parsemé d'étoiles.
Parmi elles, je trouverai Ton Chemin.
Je Te suivrai, mon Seigneur.
Dusse le soleil terrestre disperser Tes signes étoilés,
J'invoquerai l'aide de l'orage et des eaux pour en voiler les rayons.
A quoi pourrait-il servir, s'il obscurcit Tes signes étoilés ?

74. Je Me réjouis du sourire inébranlable devant le destin qui


approche.
Je donnerai le pouvoir de créer le bien non pas avec l'argent, mais
avec l'esprit.
Ta vie est pleine de travail, mais dans la victoire future de l'esprit,
vastes sont les bases de ton bonheur.

75. L'élan ardent crée, non la colère.


Sois fort – tes illusions détériorent ta santé, mais si tu as foi en Moi,
sache que tu es gardé par le Soin et le bouclier de M.
M. connaît tes difficultés, mais une rapide ascension est toujours
difficile.
Il faut de la force pour vaincre le destin.
Ne sois pas déprimé, tu as déjà traversé plusieurs torrents.

76. Ne sois pas consterné par les Mots de l'Instructeur.


Les élèves doivent se réjouir à chaque message.
Contemple la direction spirituelle de l'Unique Instructeur.
Ton esprit s'élance en avant
Je t'attendrai aux Portails.
Mon Souffle réchauffera tes mains et Je te guiderai vers le Temple, le
long du sentier de montagne.
Aime Moi, et ton pouvoir se multipliera, ta force doublera.
Ton esprit transporte ton corps au-delà de la terre.
Réjouis-toi de l'ascension par de purs Enseignements.

77. Il n'y pas d'amour plus grand que l'amour.

78. Rien n'arrive par hasard.


Ma Puissance est avec toi.
79. Nous pouvons modifier Notre apparence.
Par la Foi, accrois ta force.

80. M. est ton sourire, ta béatitude, ta force, ta sagesse.

81. Tout ce que tu peux absorber t'est donné.


Même ces témoignages de Notre Grande Confiance, Nos Flèches.
Dans la bataille, les flèches n'atteignent pas toujours leur but ;
Sache ajuster tes flèches.
La vie spirituelle est toujours affectée par trop de possessions.
Tu t'élèves : avance sur le sentier de la dévotion et de l'amour.

82. Aime ton Instructeur Spirituel.


Ta destinée est d'apporter la Lumière Inextinguible aux cœurs ardents.
Réalise la joie de lutter pour Ma cause.

83. Détruire est facile, mais tu dois construire avec sagesse.

84. Je te fais connaisseur d'hommes.


Chaque mot, chaque indication, même les plus brefs, qui viennent de
Moi, sont chargés de sens.

85. Je souris de ton attitude, et te félicite de ton dévouement envers


Moi.
J'apprécie ton amour, malgré les difficultés de la vie.

86. Le véritable calme de l'esprit se teste dans les bagatelles de la vie


quotidienne.
L'assurance de Notre Protection sur le vrai Chemin établit une ferme
confiance en toi.
Je t'envoie Mon Bouclier :
Sache défendre M. comme Moi, Je te défends.

87. Comprends l'âme de ton frère ;


Agis, montre ta compréhension, vois le pouvoir de Mon Bouclier.
Il y a beaucoup de merveilles en ce monde, l'effort pur et ardent
conduit à la victoire.
88. N'être pas préparé n'est pas transgression.
Aime le malheureux, aies compassion de l'humble.

89. Un Guide béni et heureux est donné à chacun.


Sache te donner à Lui seul, de toute ta force ;
Sinon la porte s'ouvrira et les courants se croiseront.
Invoque le Guide Béni, non par des questions, mais par affirmation.
Si j'envoie un message par ton Guide, le courant sera direct.
Ne prête pas l'oreille à ceux qui t'approchent pendant ton apathie.
La fenêtre ouverte aux ténèbres apporte les voix de la nuit.
Mais l'appel de l'amour aura la réponse du Bien-Aimé.
Aime Ceux qui t'ont choisi.
Réalise les liens qui t'unissent à ton Guide, et rien de malveillant ne
t'approchera.
Aime ! Discerne ! Frappe le mal ! Ma Bénédiction est avec toi.

90. Réjouis-toi lorsque tu peux offrir à ceux que tu as déjà rencontrés.


Le bonheur viendra lorsque les anciennes dettes seront payées.

91. Aiguise tes flèches.


Si tu n'aimes pas le symbole de la flèche, prends celui du pigeon
voyageur.
Les flèches ne sont pas des pensées, mais de l'énergie qu'il faut,
comme l'électricité, concentrer en un seul point.
La plus simple conception est celle d'un objet mouvant.
Tu peux concevoir une étincelle électrique.
L'énergie crée le désir d'agir chez ceux à qui elle est adressée.

92. Dans l'Univers, toutes choses ne sont que reflets du Divin, et


l'Energie divine joue dans une étincelle de lumière.
Lumière à toi !

93. L'esprit révolté fracasse les verrous de la prison.


Tu peux conseiller la lecture du Livre de la Sagesse révélé par les
événements de la vie.
La merveille de Notre Présence dans les manifestations de la vie ne
t'échappe pas.
Supprime les imperfections de ton esprit et élève-toi avec le sens de la
liberté spirituelle.
Sois ferme en affirmant le bonheur dans la vie, et le fil du chemin ne
se brisera pas.

94. Les prières au Créateur ne s'offrent pas seulement dans les temples
– la cire de la chandelle se consume dans le labeur de la vie.

95. Je t'ai destiné à une grande tâche.


L'Instructeur t'a confié le succès.
La force nécessaire pour Me suivre t'est donnée.
Tu as reçu flèches, boucliers, épées, et de Mon Casque Je te couvrirai
la tête.
Combats en Mon Nom, et l'amour sera avec toi.
La promesse se réalisera en temps voulu.
Garde ta flamme allumée – J'enseigne.

96. Ecoute le Chant céleste, et au sommet des montagnes ne songe pas


aux fleurs qui bordent le chemin.
Ton effort créateur Me réjouit.
Dans la vie, les miracles se révèlent au sein de l'action et de
l'harmonie.
Les rêves ne se réalisent pas dans les contes de fées, mais dans
l'heureuse communion avec les Voies des Etres Bénis.
L'instructeur est près de toi à chaque moment de ton travail créateur.
Réalise et enseigne.

97. Les actions pures accomplissent des miracles.


Apprends à aimer Mon Travail.
La dynamo spirituelle doit agir dans l'harmonie, alors Mes courants
affluent sans interruption.
Un changement d'humeur n'affecte pas le courant, mais la fluctuation
de l'aura provoque des ondes intermittentes.
La constance de l'aura assure l'harmonie.
La flamme d'une bougie répand la lumière sur tous, mais elle diminue
et vacille sous une goutte d'irritation, et il faut y veiller.
Que ta flamme soit ferme – M. est toujours avec toi.

98. La connaissance t'aidera à éviter les dangers.


Connaître Mes Manifestations multipliera ta force.
L'Apôtre ne craint rien !
99. Tu réaliseras le bonheur en temps voulu.
Le brouillard enveloppe le pied de la montagne, mais le sommet
baigne toujours dans la gloire du soleil.
Sous les rayons le brouillard disparaît, et tu vois Mon Amour.

100. L'Instructeur se réjouit avec toi dans la gloire de créer dans la vie
ce qui contribue au bien.
Les centres nécessaires ne se développent pas avant trente ans.
Il faut quinze ans avant de voir le résultat de la flamme.
Mais des étincelles de lumière se manifestent auparavant.

101. Un jugement prudent favorisera Ma cause.


Montre compréhension et tolérance envers d'autres enseignements.
Les phénomènes de la vie convaincront là où les mots sont inefficaces.
Rassemble quelques élus et oblitère soigneusement les calomnies de
ceux qui ne sont pas préparés.

102. L'esprit n'entre pas dans le Temple de la Promesse pendant une


vie mondaine.
La joie se trouve aux portails de ton cœur, mais les Mots sacrés y
pénètrent difficilement
Le bonheur a quitté beaucoup de personnes qui l'ont rejeté.
Je t'envoie la Félicité.

103. Vois tout événement comme pré ordonné.


Nous en prévoyons la manifestation.
Chaque événement est pour toi une page du futur.
Travaille avec constance et dans la paix.

104. L'Instructeur veut révéler combien les assauts sur les murs de la
loge Blanche sont innombrables.
L'heure de la Compréhension Cosmique va sonner.
Un miracle accompli est comme une lampe allumée.
Nul ne se souvient plus de l'obscurité de la chambre.

Dieu connaît tous les mondes.


Aime, crée ; et joie parfaite viendra.
105. M. a l'habitude de combattre, et Mes enfants doivent être avisés
dans la bataille.
L'unité des nations viendra par la bataille.
Je Me réjouis de voir un esprit valeureux.
Lutte sagement parce que Nos ennemis sont aussi les tiens.
Je t'envoie Mon amour et Ma Force.

106. Montre ta puissance dans le combat.


L'enseignement qui concerne les hommes est court, mais longue en est
la compréhension.

Le rideau est déchiré et l'Inconnu révélé.


Le mental ne comprend pas les voies du cœur, mais le cœur sait.
Je ne parle pas des choses d'aujourd'hui.
L'esprit est rempli de présages des évènements à venir, les courants
vibrent.
Ce qui se passe dans l'Univers est lié à la vie des hommes, et les
cordes résonnent, complexes.
Les Manifestations du Créateur ne doivent pas terrifier les guerriers
mais leur donner des ailes.
Forge tes flèches – J'envoie l'amour.

107. Mes enfants, ils viendront à vous.


Ils vous écriront et se tiendront devant vous.
Ils vous abaisseront et vous exalteront.
Mais vous passerez à côté d'eux comme à côté des bornes du chemin,
et vos pieds seront lavés par la neige des montagnes.
L'Instructeur fleurira vos jours avec le laurier et vous rafraîchira de
Ses arômes curatifs.

108. Béni sois-tu, toi qui prévois les assauts des méchants – ils
attestent ta lutte pour Moi.

Ne crains pas l'inaction ; l'air est tendu et la croix ardente de l'amour


couvrira ton champ de bataille, le chant de l'harmonie résonnera.

109. Le merveilleux se produit dans la vie.


Ouvre les yeux et tu le percevras.
110. Toutes les choses prendront leur place, beaucoup s'accompliront,
et Nous donnerons de nombreux signes.
L'œil ne perçoit pas toujours les rayons du soleil, cependant le soleil
réchauffe toujours la Terre.
La chaleur de l'Amour se déverse sur toi, et ton esprit ne peut
comprendre la nudité de l'âme.

111. Ce qui n'a pas de valeur disparaîtra.


Le Grand Plan de l'essor de la nouvelle race est sagement conçu.

112. La Main de l'Instructeur a révélé les rayons.


Comprends leur lumière salutaire.
M. remplit ton être avec la force du calme.
Et lorsque la tranquillité de l'harmonie est sur toi, la force des flèches
s'accroît.

113. Tu commences la Grande Tâche avec austérité.


La lumière de Ma Bannière te bénira, et te guidera sur le chemin pour
manifester Ma Vérité.
Commence – L'Instructeur t'enverra Son Bouclier.
Je prévois l'heureuse issue de l'accomplissement de Mes Ordres.
Et, avec le Sceau de Salomon, J'affirme –
J'ai donné, Je donne et Je donnerai.

114. Je parle – sois vigilant.


Combine force et compréhension.
Mon Anneau scellera le bonheur de ceux qui répandent Mon
Enseignement.

115. Parmi les vibrations les plus élevées, le corps se transformera.


Le corps frémit devant l'esprit – esclave devant son maître.

116. L'Instructeur a souffert pour les Paroles de Vérité.


Les hommes seront inflexibles sur le sentier de la lumière.
L'ombre est plus plaisante aux yeux des taupes,
Mais amour et connaissance vaincront tout.

Ton esprit s'élèvera et tes perplexités passeront comme des bornes


kilométriques.
Souris aux difficultés de ton chemin.
Je l'affirme, tu vaincras !

117. Mes enfants, vous ne savez rien de la bataille qui fait rage autour
de vous.
Les forces de l'ombre luttent ouvertement et secrètement.
Votre esprit, comme une digue, est balayé par les eaux ;
Mais ne crains rien, ô cœur, tu vaincras !
Le cœur se déploie, inondé de connaissance.

118. Les miracles t'entourent, mais parmi les tumultes de la vie, tu ne


vois rien.
Insondables sont les voies du Seigneur dans leurs moyens infinis
d'exalter l'esprit, et le brin d'herbe peut transmettre la Table de la
Loi.

Même si le navire affronte la furie des vagues, il atteint sa destination.


Le service pur fleurit si ses racines sont bien enfouies.
Mon Bouclier n'est pas accroché sur la porte, mais ceux qui
s'approchent porteront Ma Bannière dans leur cœur.

Ne crains pas la lance, ne redoute pas le scorpion, le venin ne


pénétrera pas tes corps.
Je suis la Flûte du Matin qui appelle le troupeau.
Je suis l'Eau de la Source qui rafraîchit les lèvres de celui qui souffre.
Je suis le Puissant Pilier du Temple.
Approchez, vous qui êtes vigilants !

119. Mes enfants, l'enseignement des manifestations de la vie sous Ma


Direction est le chemin le plus direct vers la Compréhension
Cosmique.
Vous devez seulement réaliser les obstacles de l'ignorance.
Le médecin peut guérir seulement s'il comprend les symptômes de la
maladie.
Les riches sont souvent aveugles aux phénomènes du monde.
L'homme préoccupé perçoit rarement le futur.
120. L'histoire de l'humanité révèle la grande lutte pour le changement
de la race ; et à l'appel de la bataille, chaque guerrier convoqué
prend ses armes.
La Providence conduit les nations par la voie de la bataille ; et vous,
Mes Guerriers, protégez-vous avec le Bouclier de la Volonté
Divine, alors Son Chant résonnera en vous.
Avant le Déluge, tandis que les hommes se mariaient, festoyaient et
marchandaient, Noé choisissait déjà les chênes les plus vigoureux
pour son arche.

121. Accepte les leçons sévères en souriant.

122. Il vaut mieux avoir confiance en ton Guide pendant la marche


nocturne, plutôt que tâtonner dans les ténèbres.
Mes enfants, ces jours hasardeux passeront, et vous entrerez dans le
Monde Nouveau, par le chemin désigné.

123. L'Univers dans son entier est le Corps du Tout-Puissant, et Nous


avons la charge des plus hautes manifestations de la Volonté
Suprême.
Le serviteur sert le Seigneur Bienveillant.
Nous recevons, d'après notre zèle, la teinte de notre vêtement spirituel.
Cherchons le plus beau pour la fête de lumière.
O Toi, le Bienveillant ; ô Toi qui souffris sur la Croix, Tu attesteras le
feu de notre résurrection, là au pied de l'échelle qui conduit au
Temple de la Divine Gloire.

124. Ton bonheur réside dans la compréhension de l'énergie divine, à


la racine de l'Univers.
Laisse les autres compter les feuilles du manguier – toi, mange le fruit.
Garde les racines et les fruits ; donne les feuilles aux autres, elles se
renouvellent chaque année.

125. Le plan de Dieu diffère des voies humaines.

Tu as encore oublié le Combat Céleste.


Personne ne va à l'école pendant les assauts de l'ennemi.
Les temps sont plus complexes que tu ne le réalises.
Jamais haine ne fut plus insidieuse.
Mais l'heure a sonné !
Les forces hostiles luttent pour défier le destin.
Les damnés mènent durement les élus et Nous devons les protéger.
On peut alléger le destin et terminer plus vite la bataille.

126. Commencez Mon Œuvre avec austérité et pureté de pensée.


Souvenez-vous des obstacles, au début de toute grande tâche.

Les portes du Temple sont fermées et les prières oubliées pendant la


bataille, mais les fleurs de l'esprit s'épanouiront et s'entrelaceront
sur les vieux murs.
Rien ne peut entraver la Main du Créateur du Monde Nouveau.
Je vous dis : "Mon Bouclier est couvert de flèches, mais lors de la fête
de l'Esprit, Nous Nous rassemblerons victorieux".
Battez-vous pour la victoire.

A présent, Mes Guerriers, rejetez les pensées de paix, soyez vigilants


Je sais que vous êtes prêts à garnir de roses le sentier de Mon Ecole,
mais les temps sont amers.
Tout sera bien.

127. En faisant preuve de courage, tu donnes un noble exemple à ceux


qui t'entourent.
Je t'enseigne à rencontrer d'un cœur léger les expériences de la vie.
J'explique : Je hâte ton karma, et en chemin, Je démasque les hommes.
Le pouvoir s'accroît à l'apparition d'une autre âme.
Tu atteindras ce qui est pré ordonné par le Christ.

128. Lutte pour le futur, et des forces diverses viendront à ton aide.
L'orchestre est composé d'instruments différents, mais la symphonie
se termine et les sons s'évanouissent par la fenêtre ouverte.
Il vaut mieux payer durement, pour apprendre au plus tôt le chemin
prédestiné.
L'œil verra, au lieu d'épingles, un jardin nourri par l'amour.
Le cœur perçoit les fantômes du mental, mais il connaît la vérité.

129. Il est inestimable d'être guidé sur le chemin de la vie par M.


Les forces de l'ombre attaquent le long de la voie.
La lumière de l'esprit s'affirme rarement.
Le champ éternel est loin d'être cultivé.
La discorde et la haine sont largement répandues.
Les Calices des anges ne terrifient pas les humains.
Dans leur vie terrestre, face à l'Infini, les hommes sont comme des
passagers d'un bref voyage.

130. La Félicité manifestée sur les Hauteurs Célestes donnera du


courage aux légions de guerriers de la Vérité.
Parfois la Vérité est voilée par des symboles.
Le mental ne peut comprendre les parallèles de la vie ; ils doivent se
déployer dans des signes terrestres.
Les hommes ont besoin d'images familières ; et par cette voie
illusoire, l'esprit s'élèvera vers sa Vraie Demeure.

131. Ma Main enlève les dangers de ton sentier aussi souvent que le
karma le permet.
La terre cache la vue des montagnes, pourtant tu les atteindras.

132. Toute tentative sincère aide à la cause.


Il faut envoyer les flèches, soit par Moi, soit directement, mais le but
doit être bienveillant.
Les flèches peuvent même être dirigées vers un méchant.
Tu peux insister pour le bien de Ma Cause, mais toujours sans colère,
en répandant la force créatrice de la bienveillance.
La colère engendre la colère, mais Mes enfants peuvent en éteindre la
flamme rouge avec le rayon bleu.
Tu peux ériger un temple avec le pouvoir du rayon bleu, mais le nuage
rouge entravera les plus nobles élans.

133. Nombreuses sont les tours et les sentinelles de M. sur les pentes
de l'Himalaya.
Personne ne pénétrera sans guide au-delà des barrières neigeuses.
Parmi les glaciers, des Géants veillent sur les courants du monde.
Les champs de glace émettent des feux purs, et l'air y est riche en
ozone.

134. Reconnais l'appel, même dans la chute d'un pétale de rose.


La vie est pleine d'appels :
Le feu t'amène au sommet des Mystères.
135. Des larmes sincères sont des roses pour M.
Le bien ne se rouille pas.

136. Mes Mains t'aident ; J'envoie le miracle de l'Amour.


M. manifeste Sa Sollicitude de multiples manières.

137. Mes Mains sont pleines de don, mais il faut arrêter les
adversaires.
J'affirmerai la puissance de Mes Enseignements sur le mental limité.

138. Réalise le pouvoir curatif du Prana.


L'angoisse de la vie se dissout dans les purs rayons du coucher du
soleil.
Sois calme et affirme ta sagesse.
M. sait que ton esprit est torturé par les ombres menaçantes, mais ceux
qui viennent pour se moquer, prieront.

139. Récolte la sagesse des manifestations de la vie.


Je te donnerai beaucoup de signes, mais sois vigilant.
L'imagination ne peut se comparer à la vie.

140. Que rien ne t'entrave sur le sentier de la Divine Sagesse.


Différentes tâches impliquent des instruments différents.

141. Les fleurs de M. ne s'épanouissent pas dans de nombreux jardins,


mais elles peuvent fleurir même sur la glace.
Comme un baume curatif, Mes feuilles guériront tes blessures.

142. Je te donnerai le Pouvoir d'écouter et de voir.


Les premières conditions sont la pureté de l'air et le calme de l'esprit.

143. Les nœuds de la vie peuvent facilement se démêler.

144. Que le joyeux chasseur affronte avec courage les enragés qui le
tourmentent.
Il est bon de donner un jugement exact et sérieux sur les austères et
profonds processus de création.
Il est indigne de se contenter de la médiocrité et des clameurs de la
mode qui passe.
La perception croît et l'expérience de la vie s'amplifie.

145. Tu dois commencer Mes Manifestations sur un sol pur.


J'indiquerai le moment pour tout pur commencement.
Tu ne connaîtras pas le besoin.
Les lois humaines ne violeront pas ton ordre.
Considère comme une bénédiction d'apporter la Lumière parmi les
hôtes sombres et hostiles.
Nous sommes déterminés à révéler les manières d'illuminer les cœurs
cruels :
Il faut les adoucir par le baume de la Beauté.
Mais le fer de l'esprit assombri est plus froid et plus dur que les mots
de Béatitude.
Ce n'est que par un grand labeur que la Main de Vérité ploie les
barreaux de la prison.
La pluie d'en Haut apporte les mots de Vérité,
Mais les hommes ont façonné des parapluies pour se protéger de la
tempête des Nuages de Dieu.
Cependant, l'averse saturera même les cœurs desséchés.
Nous aveuglons le mal, et par l'éclair Nous illuminons la voie du Bien.
Seul l'aveugle peut douter – montre de la patience pour les pas futurs.

146. Je te donne le bonheur, accepte-le et comprends sa signification.


Tout ce qu'il est possible de hâter sans détruire sera hâté.
La vie montre ses dents, mais l'esprit est indompté.
Attends avec calme une nouvelle année riche d'évènements.
La vague se lève. J'envoie Mes Bénédictions.

147. La moitié de la vie humaine se passe sur le plan astral, mais les
hommes ne s'en souviennent pas.
Ils cherchent la connaissance, mais ne la perçoivent pas.
Soyez bénis, vous qui comprenez la Connaissance de l'avenir et ses
lignes toujours changeantes.
Par l'amour, vous apprendrez les tracés du nouvel ordre de vie.
Le miracle de la perception du futur viendra sans le fracas des canons.
Mais la cloche rappellera chaque voyageur qui s'est perdu dans la
forêt.
148. Ne sois pas déprimé – la bataille était prévue, tu étais averti.
Le seul nom du Maître fait se dresser les ennemis.
Sans doute, les frères de l'Ombre voudraient blesser Mes Guerriers,
mais le Guide invisible veille.
Ton impulsion est naturelle : les soldats au front, ne voyant pas leur
commandant, s'irritent mutuellement ; mais au téléphone, au
périscope, il veille constamment.
Accepte la lutte et essaie de protéger Mon Nom.
Les faibles sont terrifiés par les hurlements, mais les forts rient à la
vue des dents.

149. Nous affirmerons Notre Existence.


Nous déploierons le pur Enseignement du voyage heureux de la vie.
Ne te tourmente pas – quand tu auras compris les différents aspects de
Notre Enseigne tu marcheras sur la grande et large route.
Sois bienveillant, non par impulsion, mais par un effort constant.
Travaille l'esprit pur, et tout s'ensuivra aisément.

150. Le rayon disperse les nuages – un nouveau chemin se révèle au


conquérant.

151. Les Messages arrivent plus vite si les canaux sont secs.
Souris – les Larmes interrompent le courant.
On ne peut utiliser que certaines glandes, et ce pour autant qu'elles ne
soient pas irritées.
Le monde obstrue les courants bénéfiques avec des nuages de larmes.

152. Dans le tumulte insondable de la vie, Nous érigeons Notre


Temple.
Nous travaillons – et chaque pierre est baignée de la sueur de la peine.
Surveille l'Ecole, et essaie de concevoir la Structure Eternelle.

Le sommet se tient solitaire – jamais le sentiment de solitude ne


l'abandonne.
Béni sois – tu si tu connais cette impression.
Tu es sur le chemin qui conduit à Nous.
Pourtant le sommet enneigé nourrit les rivières de la plaine, il arrose
les champs.
Le soleil le touche de son premier rayon
Et la lune se reflète dans ses glaciers.
Personne ne connaît la profondeur des sources chaudes, et l'on
s'émerveille des eaux qui bouillonnent sous la neige.
Ne crains pas la joie sacrée de la solitude.
Mais que par l'amour, elle t'illumine.

Je manifeste l'Amour et l'Eclair.


Les Lèvres qui ont créé peuvent interdire.
La Lumière est donnée – la retraite est dangereuse.
Nous n'avons pas besoin de faibles d'esprit.

153. Souris – Je te donne la joie de répandre


l'Enseignement du Christ,
la joie de la Grandeur de l'Univers,
la joie du labeur manifesté,
la joie de la pure fatigue.

154. Mon Bouclier, tu peux le tenir.


Dans toute pensée pure, réside la Gloire de Dieu.

155. De l'Est et de l'Ouest, viendront Mes guerriers, et parmi les


conquérants, Je reconnaîtrai ceux que J'ai choisis.
Et tu connaîtras ceux que J'ai consacrés.
L'herbe en grandissant accomplit la Volonté de Dieu.
L'esprit humain est supérieur à l'herbe, et sa mission, selon Notre
Enseignement, dépasse de beaucoup les pensées de bien.

156. Tu sers une cause qui se situe au-delà de la richesse elle-même.


L'Offrande pure est rendue par Dieu à ceux qui, en pure foi, ont offert
Isaac sur l'autel ;
Et le Mont Moriah, qui l'accepta, gardera le trésor du cœur.
Ta tâche n'est pas minime.
Tu as déposé toutes tes possessions sur l'autel avec désintéressement
et sans orgueil.
Puis-je, Moi, le Porteur de Vérité, passer en silence à côté de ceux qui,
dans le froid de la tempête, apportaient des tributs utiles pour la
moisson prochaine ?
Si tu gardes Mon décret, tu seras protégé.
L'indigence n'approchera pas Mes Manifestations.
Sois en paix dans la lumière de la Vérité.
La Montagne devant toi n'est pas une épreuve, mais vraiment une
mission.

157. Le brouillard n'aveugle que l'œil terrestre, mais celui qui perçoit
les phénomènes, de la vie voit aussi les événements fugaces.
Nos Portails, une fois conquis, conduisent à une richesse ineffable.
Chaque graine est l'or du soleil et un bouclier contre la lumière lunaire
de la terre.
Il faut choisir entre le sentier solaire et le sentier lunaire.
Le jour, le soleil accomplit des miracles.
La lune jette des ombres chancelantes.
Marche dans la lumière du Soleil, l'œil ouvert, et le jour deviendra un
merveilleux conte de fées.

158. Ne cherche pas l'eau dans le sable.


On ne trouve pas de glace dans la chaleur étouffante.
Le chemin le plus escarpé conduit à la montagne.

159. Repose-toi sous Ma Direction et Mon Amour constants.


Par des siècles de travail ardu, tu as construit ton bonheur.

160. J'assemblerai sous Mon Signe des hommes nouveaux.


Consacre-toi à la tâche de les rassembler,
Qu'ils érigent Mon Temple de leurs mains.
N'hésite pas à l'appel de M.
Sois ferme et trace ton chemin vers Moi.

161. Dans ta vie quotidienne, Je t'instruis.


Ne crains pas les faibles d'esprit, comme des feuilles mortes ils seront
balayés.

162. J'apporte la Joie de l'esprit.


Ma Main repose sur tes pensées pures.
M. t'apprend à prier les Saints Frères de te montrer les marches du
sentier de montagne.

La main peut transmettre le meilleur courant.


La main peut arrêter les eaux.
Une conscience obscure ne transmet pas le courant.
Il serait sage de sentir ta force au moment du contact.

163. Sois, comme le rayon de soleil, comme le chant de l'oiseau.

164. Je te révèle la grande école de la vie.


En mesurant les voies des hommes, tu peux gagner en sagesse.
Ne vacille pas dans ton aspiration pure, et Je te conduirai sur le
chemin des Elus.
Ne faiblis pas, et ne ralentis pas ton effort.

165. Je considère dangereuses les écoles de concentration si


l'atmosphère est lourde.
Les hommes persistent dans leurs désirs choisis, mais le courant est
trop faible, et ils ne créent qu'une image dans leur cerveau.
Pour une vision puissante, il faut une atmosphère chargée d'électricité,
et une conscience au repos.

166. Ma Main est un Bouclier de protection au-dessus de toi.


Ma Main dispersera les nuages.

167. L'Instructeur réfrènera les indisciplinés.


L'Instructeur te demande de lire les paroles d'Origène.
Tu commenceras à comprendre les transgressions, commises par
l'Eglise.
Les méthodes d'Origène seront une ligne de conduite pour notre
époque.

168. Mon Nom suscite l'opposition de vos ennemis, et Mes Messagers


doivent vous aider dans votre combat.
Ton support terrestre n'est pas robuste, mais sous l'égide des Alliés
Invisibles tu conquerras.

169. Le Temple de M. appelle les plus nobles des constructeurs.


Je tiendrai solidement le bouclier, les flèches de l'ennemi garniront
l'armure de la victoire.
Sois patient dans ta veille.
L'appel peut venir même pendant la nuit.
Les fidèles restent sourds à la voix de l'étranger.
Les vigilants voient le soleil du matin.
Mais sombres sont ceux, qui ont Manqué la lumière matinale.
Je suis avec toi et te protégerai.
Chacun crée sa destinée.

170. Signale les actes vulgaires.


M. combat.
La Main de la Miséricorde frappe.
Suis la Sagesse de M.
Les instructions sont données de manière accessible a l'humanité.

171. Une tâche pure est indiquée de diverses manières.


Une multitude de corps encombrent la rue, mais faible est la lueur de
leurs, auras.

172. Il y a une signification intérieure à toute chose.


Dans ta mission, souligne que ni ton travail domestique, ni la pauvreté
ne t'ont éloigné du sentier qui conduit à Nous.
Ils s'excuseront, ils diront que la pauvreté et les enfants entravent la
voie.
Mais les enfants sont les fleurs de la terre, et la pauvreté est le don de
la purification.
Ils te diront :
"C'est facile de servir Dieu puisque tu es riche".
Mais toi aussi, tu as connu l'indigence.
Ils te diront :
"Tu as de la chance d'avoir des amis et des aides".
Mais toi aussi, tu as connu des cœurs de pierre.
Le guide est inutile s'il n'est pas avisé dans la bataille.
En dirigeant tes pas vers les hauteurs, Je t'arme pour les difficultés de
la vie.
Evite les paresseux – les aides arrivent en nombre.
Ta vie n'est pas un miracle, c'est une épée trempée.
En allant vers le Temple, tu dois passer sur la poussière et la saleté du
sentier.

Même la joie du mendiant est grande à la vue du soleil.


Je suis avec toi.
173. Comprends – il n'y a pas de progrès avec les endormis.

Si le contact humain est important, combien plus grand est le Nôtre.


Le contact humain peut s'épuiser, mais Notre contact accorde l'énergie
pour la période assignée.
Une statue de bois est souvent plus appréciée qu'une statue dorée.
Un miracle entre dans la vie, inaperçu
Il faut du temps pour que s'imprime un pur enseignement.

174. Hier tu as abordé la question de l'aura.


Chacun perçoit l'enveloppe astrale à travers la couleur de sa propre
aura.
Plus celle-ci est harmonisée, plus véridique est l'image.
Celui qui a un sens aigu du devoir, le verra avant tout.
Comme ceux qui sont attirés par l'amour, seront amenés vers le
Royaume de l'Amour, et, transportés, ils comprendront la Joie de
la Beauté.
Mais seule la gemme irradiant tous les tons de vérité reflète toute la
Splendeur du Futur.
Nous devons cependant apprécier la pure pierre d'une seule couleur.

Nous apprenons à sourire aux erreurs.


Les livres sont comme les pensées humaines qui passent ; il faut les
choisir.
Beaucoup de choses faciles ne servent à rien quand vous recevez Mes
instructions.
Quand on cueille des baies dans le bois, on ne prend que les
meilleures.

175. Sois sur tes gardes.


Qu'aucune impureté ne pénètre Ma Demeure.
Je foudroierai ceux qui trahissent Mon Œuvre.
Je frapperai de terreur les insouciants.
Mon Bouclier protégera ceux qui enseignent.
Nous ferons des merveilles pour ceux qui rendent hommage.
Nous bénirons ceux qui gardent Mon Signe.
Je t'enverrai Ma Parole. Porte-la aux disciples.
Je suis avec toi !
176. Notre Tâche est d'aider l'humanité.
Souvent un Yogi, plongeant dans le Nirvana, s'efforce d'oublier la
Terre.

177. Le sourire du soleil au milieu des nuages amène le radieux arc-


en-ciel.
Tu te souviendras de l'Aura de l'Instructeur souriant dans la rosée du
futur jour de gloire.

Je souffre – Mon Nom est diffamé.


Mes Œuvres sont assaillies et déformées.
Des mains hostiles voudraient détruire Mon Bouclier.
Mais les racines de la nouvelle race grandissent.

Ecoute la vérité – tes nuages s'assemblent car tu connais le cataclysme


mondial sans précédent.
L'aveugle se réjouit, le sourd est gai.
Mais l'esprit éveillé est rempli de présages et de tristesse.
L'esprit faible rêve de paix dans la bataille.
Un Age est vécu en cinq ans.
Mais l'humanité regarde sa course rapide comme un désastre.

178. Je t'enverrai la consolation – les pensées pures ne meurent pas,


elles fleurissent même quand la terre gèle.

179. Ne juge pas avec trop de sévérité les événements de la vie ; leurs
chaînes te tirent vers les Portails.
Il faut des pensées pures pour surmonter les pierres du chemin.

Qui se croit juste ne l'est pas ;


Mais qui se considère cruel atteste le progrès de son esprit.
L'âme ne se rouille pas et l'esprit commence à prendre sa forme
véritable.

180. Dans les écoles du futur, les voies de la croissance spirituelle


seront enseignées par ceux qui auront accompli l'ascension.
Mes élus apporteront Mon simple Message à l'égard de ce qui
appartient au grand Peuple.
Et l'amour personnel, l'amour national, l'amour universel rendront
gloire et sacrifice au Créateur de l'Amour.
Nous t'envoyons Notre Aide et Bénédiction.

181. Une conception pure de la musique facilite la transmission des


courants.
Nous prions avec des sons et des symboles de Beauté.
Le cœur et le mental ne luttent pas lorsqu'ils flottent sur l'Océan de la
Création.
Et l'oiseau de l'esprit plane sur la brise de l'harmonie.
Et l'acier de la parole étincelle dans la fournaise de Vérité.

182. Le sage ne craint rien.


Un miracle se présente à l'improviste.
Tout ce qui est nouveau a un sens.
Souvent un grain a plus d'importance qu'une montagne.

183. Tu dois aspirer.


Parce que l'aspiration crée une nouvelle fenêtre, et la fenêtre s'ouvre
au grand air.
Celui qui aspire reçoit.
Tout a une signification.

184. Un miracle s'élabore dans l'effort vers la vie future.

185. Ne pense pas à la nourriture.


Celui qui jeûne mais qui, dans son cœur, convoite la nourriture n'a que
peu de mérite.
Ce n'est pas avec du foin que vous vous préparez au salut.
Mais vous vous réaliserez par la croissance de l'esprit.

186. Ne te tourmente pas : mieux vaut se réjouir à chaque grain de


création de l'esprit.
La création a sa place, même chez les frères de l'ombre.
Regarde au travers du microscope, et la vie te révélera des myriades
de formes merveilleuses.
Dans l'obscurité, l'œil maîtrise mieux la lumière spirituelle.

187. Il est plus sage de s'efforcer joyeusement que de se faire du souci.


Pense ; les pensées créent l'action.

188. Dans les nouveaux événements, discerne la lutte prévue.


Tu sais combien tout est tendu.
Nous avons offert le bonheur – malheur à ceux qui l'ont rejeté.

189. Considère les actes des ennemis redoutables comme préférables à


ceux des amis tièdes.
La connaissance dépourvue d'amour est morte, mais la radiance de
l'arc-en-ciel comporte tous les feux.

190. Le spectre entier de la lumière est parfois déplaisant à l'œil


humain, à cause des vibrations élevées.

191. Les détails du chemin surgissent d'après les karmas et les auras
de ceux que vous rencontrez.

192. Dans le froid, l'oiseau serre ses ailes, mais le soleil séchera ses
plumes.

193. Le caractère des hommes sera illuminé par la beauté de l'esprit.


Ne Pleure pas quand les larmes sont inutiles : ce sont des flèches qu'il
faut pour transpercer l'esprit obscur.

194. Tu as beaucoup sacrifié à Notre Tâche.


Laisse les autres affronter maintenant ceux qui raillent au Nom du
Seigneur.

Repose-toi avant le nouvel assaut.


Les derniers Portails sont proches.
Je ne prêche pas un Evangile de paix.
Souviens-toi de Mon Bouclier dans la bataille.

195. Chaque jour apporte des possibilités nouvelles.


Avant le départ, l'oiseau ne peut pas prévoir comment il traversera
l'Océan.

196. Si l'on prêtait l'oreille aux désirs de réalisation immédiate,


l'Univers serait détruit.
Ne crains pas les humeurs, elles seront balayées comme des feuilles.
La pure source d'en dessous la neige étanchera ta soif.

197. Tu es fatigué d'attendre, mais essaie de comprendre comme il est


décourageant de voir l'édifice encore sans toiture.

L'esprit humain résiste souvent au bien.


J'aiderai. J'entre dans la bataille.

198. L'impatience des passagers ne peut hâter le train.


De nouvelles circonstances provoquent de nouveaux envols.
Ne te hâte pas – tout arrivera.

199. Un miracle est accompli : tu rends d'importants services à la


manifestation de la vie future.
Les difficultés de la tâche ne sont pas supérieures à celles de polir un
diamant.
Une volonté hostile doit être orientée vers le bien comme un courant
d'eau vers le moulin.
Mais combien de digues doit construire le meunier avant de détourner
le courant !
La main doit avoir force et l'œil doit s'ouvrir pour percevoir les
nouvelles possibilités.
Le travail a de la valeur quand il est fait de ses propres mains.
C'est par le travail que tu ouvres les Portails, du Monde de ton
aspiration.
Tout est possible, mais souviens-toi que ce qui est prédestiné se
manifeste à l'heure fixée.
Qui aspire arrivera.
Apprends par les manifestations de la vie.
Nous t'envoyons des visages de personnes et d'événements ;
Les deux te révèlent le plan fixé pour la merveilleuse évolution de la
race.

A tous J'apporte un talisman.


Qui proclame la Beauté sera sauvé.

200. Nous sommes prêts à aider si les hommes ne font pas obstacle.
Nous ouvrons la Porte seulement quand on frappe.
Les flèches de Notre agent dirigent l'énergie.

Tous les mondes sont mis à l'épreuve.


Son déroulement se grave sur les Tablettes du Créateur.
Et le Soleil des Soleils brille au chant éternel du Grand Œuvre.

201. Cherche le sens de toute manifestation de la vie.


Combats les destructeurs de l'humanité.
L'attaque se rapproche, et tu dois découvrir la voie juste au milieu de
la bataille.

202. Des sacrifices ont été offerts sur la Montagne de M.


Il est difficile de prier lorsque le mental est obsédé par des pensées
mondaines.
Ta volonté doit garder le lieu de la prière.
Mieux vaut connaître les hommes qu'être déçu par leurs masques.
Si les cœurs humains étaient comblés de Beauté, aucun sacrifice ne
serait nécessaire.
Mais les frères de l'ombre sont nombreux.
Ainsi, le chemin qui conduit à toute vérité est parsemé d'épines.

203. Le crépuscule se dissipe aisément sous le rayon.


Sache comment résoudre un problème qui dépasse la richesse.

204. Pense au besoin futur et ne t'attarde pas au présent.


Mon Aide est grande et donnée sans délai.

205. Je t'ai révélé de nouveaux visages ; apprends à discerner.


Il est pénible de voir la vraie face des amis,
Mais la connaissance précède tout.

206. Le coursier frémit sous les coups de fouet.


Purusha tremble en présence de l'injustice.
Bénis sont les justes et les courageux.
Le seul juge est ton esprit où Dieu se trouve.

207. Le Cosmos se reflète dans la pupille de tout Œil.


Et Dieu habite dans tout cœur.
Malheur à ceux qui rejettent Dieu.
Il vaut mieux ignorer que trahir.
L'Instructeur se manifesta, et le Nom du Messie fut prononcé dans
Mon Temple.
Ce ne sont pas de petites choses dont vous serez témoins.
Le nuage au-dessus de la Montagne de Dieu sera dispersé.
L'éclair du Verbe illuminera les abîmes.
Des êtres nouveaux, nouveaux, nouveaux, des êtres magnifiques,
sensibles, exaltés s'assembleront.
L'Instructeur t'a chargé de le manifester.
Rassemble les hommes sous Mon toit.
La Montagne de M. est érigée, maintenue et encerclée par le sillon du
travail.

208. Ne te dégrade pas par des jugements triviaux et aborde le danger


en souriant.
Y a-t-il la moindre crainte sous le Bouclier de M. ?

209. Ta foi devrait être ardente,


Et tu devrais regarder de l'avant sans rien attendre.
N'attends rien, mais connais le mouvement d'un brin d'herbe.

210. Je sens que la poussière t'aveugle et que la bataille t'assourdit.


Mais la connaissance viendra pour vaincre la fatigue terrestre.
Sache que le sentier choisi mène à la Source de Sagesse.
Par des symboles, tu sauras rythmer les pas de ton ascension.
Et les événements passagers seront le livre de la Vie.
Je te révèle toutes les étapes, et le sentier conduit droit devant.
Le Créateur cherche des formes.
Bénis soient la recherche et l'effort.
Sois ardent, rayonne et dispense la lumière.
Le suc de la connaissance se recueille, et le fruit mûrit sous la main du
jardinier.

211. L'esprit ne peut mourir pas plus que le mental ne peut dévaster le
Miracle du créateur.
Un arbre peut abriter beaucoup d'hommes mais le jardinier connaît la
croissance de chaque branche.
Les branches de l'arbre sont noueuses, la forme de l'arbre apparaît
puissante au voyageur.
Et l'ombre de son feuillage abrite le passant.
Les pensées pures s'enchevêtrent comme des branches.
Chacune est différente mais leur croissance fortifie l'arbre.

212. Là où Mes Forces doivent être épargnées,


Tu dois obéir. Comprends-le.

213. Les pensées pures sont protégées par un talisman.


Un talisman est aussi scientifique qu'un aimant.

214. Il y a plusieurs voies, mais le cœur discerne la plus sûre.


Comprendre clairement signifie apprendre beaucoup.

215. La fondation est profonde.


Les constructeurs qui posent la base ne connaissent pas la grandeur
des tours à ériger.
Mais l'architecte en a prévu la hauteur.

Que la lâcheté disparaisse et que la trahison construise son propre nid.


Nous traçons le Chemin en foudroyant ces nids par l'éclair et en
frappant la lâcheté par la tornade.

Va, et travaille.

216. Insondable est le Calme du Créateur parmi les innombrables


tumultes.
Après le premier répit, il y en aura un deuxième.

217. Ne sois pas inquiet lorsque la fatigue écrase le corps.


L'esprit est toujours libre.
Le répit t'est permis au milieu de la bataille.

218. Évalue l'attitude des nouveaux.


En vérité, Je te dis : quitte les anciens ; travaille avec les nouveaux.
Sache ouvrir en souriant les Portails du Sentier.

219. Les Ténèbres doivent être dispersées.


Que des pensées pures accompagnent Ma Tâche.
Sois vigilant, que les frères de l'ombre ne profanent pas Mon Nom.
Sache trouver des successeurs qui apprécient la signification de Ma
Tâche.

220. Ma Main initie ceux qui le méritent.


Sache juger d'après Mes Enseignements.

221. Nous connaissons les marées de l'océan, et pas une goutte


n'inondera la berge.

222. Complexes sont les temps et ténébreuses les forces,


Mais Notre Rayon est toujours embrasé.
La Main du Créateur rehausse les boucliers des élus avec les
manifestations de l'esprit.
La volonté de l'ennemi ne résistera pas devant la Volonté du Créateur.

223. Nos Boucliers ne se rouillent pas.


Et le chemin qui conduit vers Nous ne perd pas son éclat.
Applique quarante critères aux évènements.

224. Mieux vaut avoir une ferme connaissance que se laisser mouvoir
par le sentiment.
J'enseigne la vérité de la Vie.
Tu dois savoir avant de pouvoir.
Tu dois pouvoir avant d'agir.
Tu peux manifester ce qui est indiqué par l'esprit.

Si ton navire est résistant, tu atteindras la rive.


Ta voile est déployée, et le gouvernail éprouvé.
Mon Bouclier te protègera sur le champ de bataille.
Sois prêt à combattre.
Par des pensées pures, tu conquerras.

225. Le conte de fées de la vie s'affirmera.


Parmi les rencontres et les lettres reçues, cherchez les diamants des
possibilités envoyées.
Soyez attentifs à l'appel des ondes.
Il faut regarder au-delà, dans le lointain.
Comprenez-le, Mes Guerriers.
226. Chacun accomplit un pas de l'ascension et remplit sa tâche.

227. Je tisse de nouveaux fils.


Je cherche des points de contact.

Je place la couronne adéquate sur ta tête.


Et dans le silence, Je te prépare à la bataille.
Réjouis-toi, le courageux choisit le juste Sentier.
Je peux protéger les fidèles.

228. Les clameurs des forces de l'ombre n'entravent pas la


construction du nouveau peuple.
Ceux qui savent, vaincront.

229. Oui, oui, oui, chaque mot d'unité est comme la semence d'une
jolie fleur.
Chacun peut cultiver un jardin de beauté.
Mais où sont les jardiniers qui peuvent juger la qualité de la semence ?
Nous leur montrerons comment prendre les meilleures boutures.
Nous arracherons les mauvaises herbes.
Et Nous ornerons de fleurs le sol où Dieu s'est manifesté.
Mais là où sont les fleurs d'unité, garde leurs pétales.
Oui, oui, oui.

La nuit assombrit les images les plus pures.


Mais attention ! La lumière arrive !

Pourquoi t'éprouver si ce n'est pour la construction du Temple ?


Mais le plan se trouve entre Nos Mains et la fondation est prête.
Béni soit le Nom de Dieu.
Ce n'est pas de petites choses dont tu seras témoin.
La vie sera régénérée.
J'ai dit !

230. Tends ton effort.


De tes mains, tu dois construire une nouvelle force.
J'aiderai, J'aiderai, mais ajoute ta force.

231. Le bouclier et la lance ! Dieu a béni les guerriers.


Tout se réalisera. Le crépuscule finira.
Ne comprends-tu pas que la Conscience Cosmique est en pleine
convulsion ?
Nous connaissons le cours de la bataille.
Le Plan du Créateur ne peut être modifié.
Dès le commencement, les forces de l'ombre s'opposèrent.
Dès le commencement, Nous vainquîmes.

232. Le chemin de vertu n'est pas un chant de psaumes, mais travail et


service.
Si le karma est détourné, il réagira contre toi.
Le travail de l'esprit est l'unique échelle du plus court chemin.
La souffrance d'une décade se rassemble en un jour dans la vie des
élus.
Une coupe de misère vaut mieux qu'une vie de tristesse.
Payez vos dettes aux auberges en chemin, et avec un salut, ils
porteront vos bagages sur le navire.

233. Un miracle se réalise sans avertissement ; mais rien n'arrive par


hasard.
Je répète à nouveau : n'aies pas peur.
Une nouvelle attaque, mais ne crains rien.

234. Dans la vie, on passe parfois par des endroits prédestinés, sans
écouter les appels.
D'un geste Nous pouvons enlever les obstacles.
Mais Nos gestes n'effacent pas le karma.
Notre Bouclier te protègera contre les assauts des forces noires.
Mais l'acquittement des anciens comptes est inévitable.
La Main du Destin conduit vers le Bien.

235. De là où sont engendrés les rêves,


Où sont exaltés les sacrifices,
Où la Lumière Invisible glorifie le labeur,
De là viennent Mes Bénédictions.

Dans le bruissement des feuilles,


Dans le fracas des vagues,
Dans le murmure de la brise,
Je suis avec toi.

Au milieu des cruels, des agents des ténèbres,


Au milieu des trahisons de l'esprit,
Au milieu du combat et de la tristesse,
Mon Bouclier te protège.

236. Illumine, et ne regarde pas en arrière.

237. Aime même la mauvaise herbe ; c'est Dieu qui l'a créée.
La compréhension est cachée dans le cœur.

238. Couper les liens, évaluer Nos Forces sur la balance, se séparer de
Nous est dangereux.
S'approcher de la Lumière n'est pas un jeu.
Des Pouvoirs entourent chacun de nos actes ;
Mais dès que la conscience matinale succombe au crépuscule, les ailes
de l'ombre peuvent s'ouvrir sur le chemin.
Les ténèbres peuvent se glisser furtivement sur ceux qui reviennent
sur leurs pas.
Il est facile de manquer un pas en montagne.
Mieux vaut ne pas rejeter la Main du Guide, qu'attendre avec anxiété
la lanterne du sauveteur.
Celui qui est perdu est reconnaissant même de l'aboiement d'un chien.
N'est-il pas mieux de marcher avec un guide sur la neige étincelante ?
Tu dois comprendre. Tu dois te rappeler.
Tu dois savoir.

239. Le chemin ordinaire ne conduit pas à la Montagne sacrée.


Je considère la trahison comme un acte odieux.

240. La Joie est la manifestation du Pouvoir du Créateur qui illumine


un monde plongé dans les ténèbres,
Et Notre Enseignement permet à tous de la partager dans le travail.

241. Un nouveau jour point sur la Terre.


L'heure présente n'est pas un courant, mais un vortex.
Chaque monde personnel reflète le ciel flamboyant du feu qui détruit
les formes anciennes.
La Sagesse du Créateur prophétise un Monde Nouveau.
Par la destruction, Il crée.
Pouvons-nous être affligés, nous les témoins, qui réalisons le Grand
Dessein ?
Le sourd, l'aveugle et beaucoup de ceux qui siègent dans les conseils
ne sont que des passants : le Créateur vient !

242. Ta vie n'est-elle pas un conte de fées ?


Les tapis volants sont étendus,
Et tu planeras avec un esprit intrépide.

Même les ours savent pourquoi ils doivent nager en groupe.


Et nombreux sont les exemples pratiques éparpillés autour de nous !
Il te faut tenir, sachant très bien Quel Bouclier te couvre.

243. Quatre Gardiens, protégez le Calice de l'Archange !


De vin nouveau est remplie l'Arche qui se manifeste à toi.
A la bouche du temps, J'ai donné ordre de t'amener sur Mon Chemin.
J'ai caché tes faces sous un voile.
Je t'ai rappelé la joie de l'ascension.
J'ai déroulé la mémoire du parchemin oublié.
J'ai augmenté ta perception et t'ai ouvert les livres.
Approche et reçois.

Une prière : "Toi, qui me donnas la voix et le bouclier, envoie un


Instructeur sur mes chemins – mon cœur est ouvert".

244. Les nouveaux élus exprimeront leurs pensées avec concision et


lucidité.
Chaque époque a ses propres aspirations.
A certaine période, ils sortent la pierre de sa monture,
Une autre fois, ils embellissent celle-ci jusqu'à la rendre
méconnaissable.

245. Les idiosyncrasies de l'esprit enfermé dans un corps étranger


nécessitent l'indulgence ; ces résultats inutiles pour Nous sont
convaincants pour l'humanité, qui préfère les allées d'un jardin à
la nature.
246. Aum et Jéhovah sont les deux Piliers du même Portail.
Tous les signes sont des symboles de l'unique corridor de la vie.

247. La nuit, Nous t'enseignons.


Le jour, les hommes s'attribuent cet enseignement.
La partie essentielle de l'existence humaine sont les heures de la nuit.
L'abîme est perceptible à l'œil, et la tempête est proche de l'oreille.

Gardien, souviens-toi du trésor qui t'a été confié.


Attention, Nos Appels répandent sur toi une connaissance plus grande
que celle des traditions anciennes.
La calamité approche. Je t'apprends à la supporter.
La Main du Créateur révèle les deux sphères.
Il est ordonné de choisir le sentier.
Une meute de chiens gronde,
Et le hibou pointe ses yeux dans le noir.
Mais ceux qui savent ne craignent rien.
J'envoie un Bouclier. Sois vigilant, et ne rejette pas le bonheur.

248. Le matin est souvent brumeux, et le froid pénètre le cœur,


Mais tu sais que le bonheur vient.
Réchauffe-toi par le feu de la conscience du futur.
Le crépuscule ne durera pas longtemps.
Oui, oui, oui.

La bataille fait rage.


L'oreille perçoit clairement le bruit des pas.
Oui, oui, oui.
Sois plein de force !

249. Parlons scientifiquement et avec bienveillance.


Je parle de confiance, non pour Nous-mêmes, mais pour toi.
Les Messages se fracassent contre les cœurs fermés.
Les paroles inutiles font se mélanger les courants.
Non seulement, les émanations de l'irritation entravent la pénétration
des pensées que Nous envoyons, mais le hérisson ne sent même
pas quand on le touche.
C'est là la différence entre les piquants du hérisson et les plumes de
Notre Bouclier.
Les flèches bienveillantes, comme des plumes, dessinent le cercle du
salut.
Mais si les aiguilles du doute entravent la réception de Notre Message,
de sérieuses difficultés se présentent.
Les Etres Supérieurs Nous envoient la Béatitude.
Nous vous la transmettons.
Mais si Nous et vous la rejetons, nous serons engloutis par la vague du
mal.

Le meilleur appareil est caché dans le cerveau.


Bientôt de nouveaux centres seront rendus à l'humanité.
Et l'arbre de la connaissance refleurira.

250. Le crépuscule n'est pas éternel.


Il faut surmonter la tempête.
Tu dois savoir te hâter.
Sois ardent !

251. Des fleuves de joie remplissent l'océan de la Pensée du Créateur.


Et toi, qui verses des gouttes de joie dans l'âme humaine, tu apportes
tes offrandes au Créateur de l'Univers.
L'Illumination ne cessera jamais.
Apprends en enseignant aux autres.
En révélant la joie, tu n'erres pas.
Tout arbre fleurit dans la joie ; et quand il se dépouille, il ne s'attriste
pas, car il se souvient du printemps.

252. Une fois de plus, pendant la bataille, vous êtes distraits par des
fleurs.
Mais l'humanité est loin des fleurs.
Répète et répète la Beauté, même avec des larmes, jusqu'à ce que tu
atteignes ta destinée.

253. Les émanations terrestres sont parfois éprouvantes.


Elles viendront à vous.
Déployez le feu, elles en ont besoin.
Nous ne devons pas hésiter lorsque nous voyons que nous pouvons
leur apporter la lumière.
Ne ferme pas le sentier aux nouveaux qui frappent.
Les formes anciennes ne sont plus de mise.
Celui qui comprend la Beauté ne confondra pas les voyageurs.

254. Notre être a besoin des courants du prana.


Une force hostile affecte l'organisme fatigué.
Dirige tes pensées vers l'unité des croyances du monde.

255. Faible est la lumière du monde.


Et tout désir de servir Nous est précieux.
Mais sache : ce sont la bonne humeur et l'activité qui Nous aident le
mieux.
Je t'ai appelé, non pour faire des révélations, mais pour servir.
Le feu n'est pas dangereux pour les ailes.

256. Que ton esprit s'enflamme, puisque tu sais qu'en lui réside la
Vérité.
Ne pense pas à l'échec, lorsque des ailes te sont données.

257. Prends soin de toi, et tiens bon jusqu'à la fin de la bataille.


Il faut diriger une vague puissante pour submerger les retranchements
du mal.
Il faut invoquer le noumène du pouvoir,
Et détruire, avec le téraphim dressé, les fortifications du mal.

258. Je M'adresse à toi, Je te dirige, et Je te remplis du désir de


réalisation.
Mais la fermeté est non seulement dans la confiance, mais dans la
construction.
Ta confiance fait de Moi l'architecte.
Mais c'est toi qui dois construire.
Le moissonneur rassemble son grain.
Pour récolter des figues, il faut trouver le figuier et le cultiver.

259. Dans le Monde Nouveau, les races seront effacées.


Ne parlez pas de races. Les gouttes d'eau de toutes les mers sont
semblables.
260. Considère les manifestations de Mon Bouclier comme
prédestinées.
Considère les démonstrations de Sagesse dans la nouvelle génération
comme le bonheur.
Considère les signes d'Illumination chez les hommes comme un pas
vers le Monde Nouveau.
Considère Nos Manifestations comme l'heure des Gardiens du Monde.
Mais, observe Nos Commandements.
Accomplis Notre Message.
Sache dispenser la lumière.
Comprends comment manifester la grandeur de la Beauté.

Pour les ailes qui ont touché le soleil,


Pour le coursier avant l'aurore,
Pour le chant qui remplit la nuit, le chemin n'est ni terrible, ni cruel.
Et l'étoile est proche de ceux qui ont trouvé le Téraphim.
Il faudrait envoyer un sourire aux étoiles.

261. Lorsqu'on est à l'intérieur de la maison, on ne la voit pas, parce


qu'on est dedans.

262. Déployée doit être la pureté de caractère, et tendues les fibres du


cœur.
Tu dois sourire.
L'acier est testé par le feu, mais la force de l'esprit croît par le souffle
de la vie.
On peut beaucoup apprendre, même par le vol des cigognes.
Mais il faut beaucoup endurer, si tu veux t'envoler vers le Pays des
Merveilles.

263. Parmi les étrangers, parmi les dangereux destructeurs, c'est


difficile.
Tu es prêt à l'envol : faire preuve de compassion, concilier, les
accueillir est ardu.
Semant avec peine, récoltant avec bonheur,
Notre Messager fait des miracles.
264. Tu peux leur apprendre à être plein de ressources.
Dans chaque circonstance, il y a différentes possibilités, mais il faut
diriger le mental vers la lumière.

265. La poussière des livres est vénérable, mais l'esprit peut s'exalter
sans cette poussière.
Un refrain est en nous.
Chante ! Le chant effraie les loups.
Il est bon que les voyageurs chantent.
Entonne un chant secret, et ne cède pas au sommeil.

266. Le karma est d'une grande importance, mais le choix est d'une
plus grande gravité.
Le karma n'est que la condition du choix.
On ne confie une mission qu'aux élus.
Le Sourire du créateur est ta couronne.
Non par gratitude, mais à cause de la joie dans le feu de ton cœur.
Et au-dessus de la tète des élus, brille le signe du feu.

Le tronc se renforce lorsque les branches sont élaguées.


Ainsi l'esprit se purifie lorsqu'on abandonne des habitudes.
En enlevant, vous purifiez,
Par le courage, vous affirmez.
Par la sagesse, vous trouvez.
Mieux vaut se hâter que dormir dans l'attente.
Equarris les poutres, et bâtis ta demeure.

267. On ne perçoit pas les moments vitaux dans la vie quotidienne.


On ne les remarque pas plus que la poussière.
Mais la Main du Créateur se sent, non seulement dans les puissantes
manifestations, mais même dans le mouvement d'un atome.
Les Portails sont ouverts – garde la lumière !

268. C'est après Origène que la fausse religion de la prêtrise


commença à se répandre.

269. Apprends par le pouvoir de l'esprit.


Sa force est inépuisable.
La parole n'en est qu'une infime partie.
Comme le tourbillon n'est que l'élan de la rafale,
Comme la neige n'est que la messagère du froid,
Comme l'éclair n'est que l'œil de la tempête,
Ainsi la parole n'est que poussière issue du souffle de la pensée
créatrice.

La source de la pensée brille dans les yeux heureux.


Le chœur de la tension résonne dans l'oreille sensible.
Et moi, terrifié. Je fus écrasé par ma nullité.
Mais la Grandeur du Créateur compare le grain de sable à la
montagne.

La compréhension du Commencement et de l'Eternel remplit tous les


cœurs.
Sois prêt, et accorde-lui l'entrée.
Les feuilles grandissent chaque jour, mais les fleurs ont leur saison.

270. Le faucon ne baisse pas les ailes dans son vol.


Le daim ne ralentit pas en franchissant le précipice.
Et ceux qui viendront en temps voulu ne tarderont pas.
Ce n'est pas la haute ou la basse mer qui soutient le navire, mais le
courant d'or du Cosmos.
Les voiles sont déployées, et le port est connu.
Mon Bouclier resplendit, et sur les épaules brillent les rayons de la
réalisation.
Je renforcerai Ma Lumière, et mettrai des ailes à tes pieds.

O toi qui allonges mon chemin, je trouverai l'éclair, et sur lui, je


passerai l'abîme !
Le vent me portera et je sauterai sur le sommet !
Où est la poussière de mon chemin ?
Où est la chaleur desséchante ?
Où est le torrent de pluie qui cachait la montée ?
Mes pieds sont fermes, et Ta Bague est en sécurité à ma main.
Vois, Seigneur ! Mon faucon s'approche de moi !

Je te soutiens – Je t'envoie tous Mes Soins.


Mon Attention est ta joie.
271. Je promets la croissance de la conscience.
Elle croît par degrés, inaperçue, comme l'herbe.

D'abord affirmons le mépris de la nourriture.


Les fruits qui tombent sont amassés dans un panier ; de même on
emporte les pensées périmées.
On a toujours su que l'imperfection humaine existait, mais ce fruit est
tombé lui aussi.

Aux Portails du Monde Nouveau, les foules s'assemblent, mais ne


voient pas les portes.
Pourtant l'esprit progresse facilement,
Sur un simple souhait, les désirs de ce monde sont surmontés.
Bénis êtes-vous, vous qui aspirez à la Beauté.

272. Toutes les forces du Cosmos devraient être consacrées à la


floraison de l'esprit.
La détente renouvelle notre organisme.
La conscience d'un but donne un sens à chaque manifestation de
l'esprit.
Tous les vents servent au meunier à produire une meilleure farine.
Apprendre toutes les effusions des manifestations naturelles et les
réaliser comme Beauté, c'est donner des ailes à l'humanité.
Il faut une clé pour ouvrir une prison,
Mais seules les ailes peuvent te transporter vers la lumière.
Chaque prison a sa clé.
Mais le temps approche où l'humanité haïra la clé.

273. Le hasard n'existe pas.


Je dois renforcer ta connaissance des pouvoirs de l'esprit.
Après les grandes vagues, nous atteignons les lames des pensées
humaines, et même celles des plantes.
Ensuite, l'oreille accordée plonge dans l'océan de l'Harmonie
Cosmique.
La lassitude du corps résulte de ton effort pour atteindre le but.
L'accomplissement est là. Il se dilate comme un cristal immergé.
Nous veillons sur Nos nageurs avec sollicitude et si de l'eau de mer
vous coulait dans l'oreille,
N'ayez pas peur ! Nous sommes avec vous.
274. Etends ton bras au travers de l'abîme.
Au-dessus du précipice, la peur n'existe pas.
Chambre et tapis sont des confins répugnant davantage à l'esprit.

Dirige ton esprit vers Nous. Tu ne vois pas les nuages comme Nous
les voyons.
L'effort crée des miracles, mais laisse-Nous en être les Juges.

275. Le parfum d'antan deviendra une puanteur.


Le chant de jadis deviendra le bruit de la roue.
Le bouclier d'autrefois deviendra la porte d'un four.
Ainsi grandit l'esprit manifesté avant la création du monde.

Dans une petite chambre, sur une natte, tu as mué ta vieille peau.
Qu'est-ce qui ne peut être lavé par la neige des montagnes et par la
chaleur du soleil ?
Le nouveau vêtement absorbera la sagesse libérée.
Nous Nous réjouissons de ton observation de l'homme, démasqué,
dénudé.
Comme si les rideaux étaient écartés, les moindres recoins révélés.
Et il est facile de donner conseil, quand tu lis à livre ouvert.
Tu évolues sous Mes Yeux.
Oui, oui, oui.
Nous Nous réjouissons de ta fermeté.
Il est facile de marcher à côté d'un précipice, lorsqu'on a connaissance
du tapis volant.
Observe toute chose.

276. Pendant que tu étais au marché, un marchand frappa à notre


porte.
Il voulait échanger ton collier.
Au lieu de pierres rouges, il nous montra des pierres d'un feu bleuâtre.
Mère, nous ne savions pas quelles pierres brillaient le plus.
Le marchand était grand, et sa barbe était de jais.
Mère, pourquoi es-tu si pensive ?
Le marchand voulait nous duper.
Tes pierres sont rouges comme le sang, et ton collier a l'éclat du feu.
Mère, pourquoi es-tu si pensive ?
Nous ne le laisserons plus entrer.
Mais pourquoi pleures-tu ?
L'une de tes larmes brille d'une flamme bleue.
N'était-il pas un sorcier ?

Les mains des enfants ne sont pas capables de discerner les pierres.
Souvent, ils choisissent les rouges.

277. Cherche la clarté de la Lumière dans la vie quotidienne.


La concentration croissante sur les Forces Bénies renforcera la
conscience de ceux qui frappent.
Le signe de la vie éternelle pénétrera le mental le plus faible.

Chers commerçants, quel profit avez-vous à tricher contre vous-


mêmes ?
Pauvres dirigeants, quelle beauté y a-t-il à ériger vos propres prisons ?
Sages cruels, n'avez-vous pas honte de violer vos propres croyances ?
Et vous, enfants de la foule, n'oubliez pas que l'étoile qui brille entre
les maisons, n'est pas une lampe.
Vous plongez, vous volez, vous entendez.
Mais où est la perle de cotre esprit ?
Où allez-vous ?
Vous avez perdu le nord, et une branche hostile a transpercé vos ailes.

La poussière nuit aux oreilles.


Je parle en médecin.
Mes remèdes ne sont pas compliqués, et Ma Trompette n'assourdit
pas ; la croissance de l'herbe est plus audible.
Cœur, comprends cela.
Que les larmes baignent ton cœur.

278. Le brin d'herbe se réjouit à la lueur du soleil.


Se peut-il que l'œil humain se détourne de la lumière ?
Un bouclier ne pourra pas cacher ta lèpre.
Et le casque ne remplacera pas ta tête.
Notre Appel est plus simple qu'une requête d'enfant.
Accepte le trésor qui t'est gardé.

Le sot récolte une pauvre moisson.


Mais Nous fournissons la meilleure semence, et à bon marché.
Se peut-il que vous choisissiez de vous dévorer les uns les autres par
ignorance ?
Je vous prie et vous préviens : il y aura des révélations, dès que le
rideau se lèvera.
Et vos lunettes ne serviront à rien, si vous avez les yeux pleins de
poussière.
Allez chez le médecin.

279. La main de la nuit tient la perle.


L'œil du jour convoite le trésor.
Les ténèbres ne sont pas impénétrables à l'œil de l'aigle.
Découvre un nouveau trésor.

280. Si nous sommes amenés à combattre et à détruire le mal, ne


sommes-nous pas comme les fanatiques ?
Où est la limite de la Justice ?
Mais ceux qui ont été entraînés à l'école de l'harmonie reconnaîtront
les mandats du cœur.
Notre disciple dirige chaque coup d'épée, l'esprit tourné vers Nous.

Sans hésiter il assaille la tromperie de l'ennemi.


L'initiative, et non le repos, guide Nos guerriers,
Et leurs yeux ne se ferment pas.
Nous t'invitons à l'action.
Dis cela à ceux qui croient que Nous les écartons du travail.

281. Tu dois comprendre les dates qui te sont révélées.


Par cette compréhension, l'Organisation Cosmique se dévoilera.

La Main du Gardien demeure au-dessus de l'esprit,


Et, comme un pilote, le dirige par-dessus vagues, éléments et saisons.
De même, Nos disciples doivent écouter le souffle de la vie de chaque
jour.
Le brouillard de l'ignorance, la grimace du mécontentement ne sont
pas vos traits distinctifs.
Laissez-les aux forces des ténèbres.

Mon Bouclier est le Refuge des purs.


Mes Flèches sont les ailes des fidèles.
Mon Épée est la torche des courageux.
Mon Sourire est la Béatitude promise au sage.
Mon Cœur est ta Demeure.
Ton Temple est une merveille pour Moi.
Sache trouver Antoine et Ursule dans la vie.
Je te crois capable de comprendre Mes Instructions.

282. Tu auras connaissance de Nos Aspirations sur les sommets des


montagnes.
Tu entendras parler de Nos Manifestations, mais tu n'y croiras pas.
Parce que Nous n'enseignons qu'à ceux qui frappent.
Nous rejetons les traîtres avec fermeté.
Tu parleras de Nous avec austérité.

Ecoute, les nouveaux montrent des signes de compréhension.


Ne laisse pas approcher les ennemis ; ils sont dangereux pour les
nouveaux.
Ecoute en souriant les disputes du savant.
Il ne perçoit rien, et pourtant l'Œil de l'Aigle est au-dessus de toi.

283. Sois prêt à écouter.


Le grand silence enveloppe l'oreille attentive – il est impénétrable
dans le bruit.
Et au milieu de la bataille, le silence est encore plus surprenant.
L'oreille se détourne avec mépris du plan terrestre.

Ce qu'on ne peut obtenir aujourd'hui viendra aisément demain.


Les difficultés du chemin sont causées par les habitudes du corps.
Alors protégez les enfants contre les habitudes.
Il faut détruire les habitudes comme la moisissure qui pousse sur les
murs.
Une multitude d'insectes fourmille dans les coins.
Les ténèbres ont enchaîné l'humanité, mais l'éclair de l'épée les
transpercera.
La Lumière vaincra !
284. L'air pur est nécessaire au courant.
Compare-le à l'électricité après l'orage.
Des miracles peuvent s'opérer partout, mais l'enseignement dépend du
progrès de l'esprit.

285. Aux confins de la conscience, les manifestations du bonheur et


des ténèbres se confondent.
Le passage du jour à la nuit est imperceptible à l'œil.
Mais consacre la Sainteté de la Demeure de Dieu.
N'y porte ni poussière, ni colère ; et étouffe ta faim si tu veux faire
face à la connaissance divine.
L'aspiration de l'esprit est le scintillement de la Béatitude.
Les bénédictions mettent l'armure à l'épreuve.

286. Des nouveaux viendront.


Des nouveaux viendront.
Des nouveaux viendront.
Compte tes amis.
Cherche les Portails de l'Ascension prochaine.
Revivifie ta force, et les flèches tomberont, flasques et impuissantes.
Apprends à voler.

287. Ne laisse pas approcher celui à qui la probation semble trop


longue.

288. Tu poses une nouvelle fondation pour manifester la Beauté.


Avec toi, Nous annonçons le début d'un nouvel Enseignement.
Le flux et le reflux se succèdent, mais la neuvième vague se dresse
plus haut.

J'aimerais pouvoir te révéler la grande bataille de Notre jour.

289. Vous qui reniez l'évangile de l'espoir, de l'action et du courage,


Vous qui estimez insupportable la période d'apprentissage,
Vous qui pâlissez en face de l'amour,
Vous qui sursautez au bruit des ailes des anges,
Nous n'avons pas besoin de vous !

Le Temple brille et Notre Chemin est tracé.


Et chaque matin nous rapproche davantage du soleil.
Heureux ceux qui ne pensèrent pas au jour et qui saisirent la perle de
l'esprit.
Cette perle ne perd pas son lustre ; et vous, pauvres, où trouverez-vous
un trésor plus durable ?
Estimons les valeurs, mais sans prendre l'argent pour mesure.
Les caveaux souterrains ont été remplis à ras bords.
Je remplacerai l'or terrestre par un métal nouveau.
Un bouclier d'or n'est pas solide.

290. Déploie ta sagesse – Je parle d'action.


Chaque jour apporte un nouveau rayon de force.
L'action n'a pas un caractère personnel quand les soufflets de
l'ignorance pleuvent sur les défenses de la demeure pure.

Le mouvement de la Main du divin Semeur embrasse la Terre entière.


Et les mains de tous Ses Fils s'élèveront d'un commun accord pour
jeter leur semence.
J'attesterai le moment de l'action.

Vois les jours qui approchent comme le seuil de l'activité hivernale.


Hâte-toi : passe à l'action,
Rassemble tes forces pour le travail.
Jamais les guerriers n'ont connu une telle mêlée.
O toi, lame tranchante,
O toi, marteau qui frappe !
Je viens, Maître Constructeur, je viens !

291. Agis. Montre tes ressources !

292. Nous ne parlons qu'une fois.


Ne répète pas tes questions.
Ce qui n'est pas compris ou entendu, est perdu pour la Terre.
Tu pourras obtenir une nouvelle compréhension, tu pourras t'élever,
mais par de nouveaux pas.
Aussi, sois prudent et alerte.

La fatigue n'est pas dangereuse.


Mais légèreté et insensibilité sont les fléaux de l'humanité.
Comme un chef de famille toujours actif, ne redoute pas quelques
gouttes de sueur dues au travail.
Même une mauvaise action est meilleure que la léthargie.
Atteins le port. Un bateau est prévu pour chacun.

293. La justice est-elle difficile ?


Un enfant la mesure mieux qu'un juge.
Pourquoi seules les personnes âgées et les enfants peuvent-ils être les
arbitres de la terre ?
Le jugement humain est maladroit.
Les lois ont obstrué l'entrée.
Sachez juger au dehors, sous les étoiles.
Apprenez à mesurer la distance les yeux fermés.
Il est accordé à chacun de trouver la lumière de l'œil scellé ;
Mais fainéantise, ingratitude, ignorance et brutalité vous conduisent,
voyageurs aveugles !
Où est la justice des enfants ?
Enlevez la poussière de l'habitude.

294. Certains vivent dans des caves, d'autres dans des greniers,
D'autres se contentent d'une pièce dans la demeure d'autrui.
Mais certains possèdent toute une maison.
Je souhaite donner une maison à ceux qui demeurent avec Nous.
Ce n'est pas mauvais d'avoir une maison entière.
Il est merveilleux d'admirer le lever du soleil depuis le jardin en
terrasses.
Et Nous vendons la maison à un prix modique :
Un mot du cœur et un acte de beauté.
Le prix n'est pas élevé.
Comprends ton profit.
Comprend-le, même au sens des choses de ce monde.

295. Créateur, que mon esprit se ranime lorsque l'orage s'apaise.


Le tonnerre remplit le silence de la nuit, et l'éclair traverse ma fenêtre.
Se pourrait-il que le Messager vienne même par une telle nuit ?
Mais je sais que ma question n'est pas conforme.
Le Messager vient.
Maître, ma pensée est brouillée par le sommeil, et mes yeux ne
percent pas les ténèbres.
Je placerai un marteau sur ma porte.
Que le Messager brise le verrou.
A quoi me servirait une serrure après la venue du Messager ?

296. Pourquoi, Seigneur, ne me confies-tu pas


de récolter les fruits de Ton Jardin ?
Mais où sont tes paniers ?
Pourquoi, Seigneur, ne verses-tu pas sur moi les courants de Ta
Béatitude ?
Mais où sont tes cruches ?
Pourquoi, Seigneur, murmurer au lieu de proclamer Ta Vérité dans le
fracas du tonnerre ?
Mais où sont tes oreilles ?
Il vaudrait mieux d'ailleurs écouter le tonnerre au milieu des
montagnes.

297. Les hommes se rassemblent.


Les expériences s'accroissent.
L'aide vient plus facilement.
Ainsi le navire, qui tend ses voiles, accroît sa vitesse.

Aisément, légèrement, en montant et en passant vraiment inaperçu, tu


supportes les fardeaux de la vie, comme le pollen des fleurs.
Que la traversée soit à nouveau facile.
Aisément, en montant, joyeusement.
Ne te préoccupe pas de semelles alors que les ailes poussent sur tes
épaules.
Mais garde-toi d'imiter Icare !

298. Pourquoi l'œil voit-il plus loin vers la fin de la vie ?


L'expérience le dirige vers le lointain, et le présent est voilé.
Ainsi tu reçois la connaissance du futur.
Traverse le présent sans sombrer dans le bourbier des marais.
Mais action avant tout.
En vérité, en vérité, un oiseau dans son vol est parfois plus utile qu'un
homme engourdi.
299. Je perçois que les ennemis seront détruits par un feu miraculeux.
Le temps de l'action a juste commencé.
Comprends la dévotion, la foi et le courage.
Je te sauvegarderai avec un casque de foi, une armure de dévotion, et
un bouclier de victoire.
Et sur la bannière on inscrira : Amour-Vainqueur.

300. Le mental s'accroît tous les jours.


La bonté s'envole vers le bonheur.
Mais, entre Nous, le pont c'est l'esprit.
L'esprit peut soulever des montagnes.
Mais ce pont peut être détruit en un instant.
Et les abîmes restants ne pourraient être comblés par toutes les
montagnes du monde.
Aussi, préserve la fleur de Diamant.
Elle ne fleurit pas sur la glace.
Mais si le Créateur t'a donné la force de ce pont entre Nous, va nourrir
la flamme.
Dis aux passants :
"Nous savons où nous allons".

301. Ma bouche se taira, et je serai incapable de comprendre le


Bouclier de Miséricorde, si l'amour s'envole loin de moi.
Je serai lié à la terre le matin, si mes ailes tombent pendant la nuit.
Et qu'aurais-je à déployer, pour saluer le soleil du matin ?

Mon sourire, où es-tu ?


Quel signe marque mon front ?
De quel mot lumineux saluer la lumière ?
Qu'est-ce qui est précieux ?
Je le crie, je l'affirme : l'Amour.
J'ai dit !

302. N'accorde pas de valeur au mot qui explique.


Accepte plutôt l'affirmation du premier Instructeur.
J'ai dit !

303. La parole de l'Instructeur ouvre le verrou.


Dépose ton cœur sur le seuil du rayon matinal, et Je t'abriterai.
Je Me réjouis de protéger le trésor.

304. Le moment de couronner le Temple est proche.


Adresse-toi au Temple avec vénération.
Et lorsque Je marcherai avec toi autour de ses enceintes,
Nous dirons une prière au Créateur de l'Univers.
Et Nous rétribuerons d'après le travail et le mérite.

On n'achète pas les services divins.


L'or a étranglé la religion.
Un bouclier d'or n'est pas solide.

J'appelle les sages.


Des gens nouveaux, utiles se rassembleront.
Et l'arbre de l'union fleurira.

305. Ils te demanderont : "Où sont tes preuves ?


Nombreux sont les faux prophètes".
Réponds que Nous ne jugeons que d'après les actes.
Nous ne mesurons que les résultats.
Un faux prophète conduit au mensonge.
Et un mensonge se consume dans le mal.
Et tu vois alors la trace du dragon.
Donc, Nous ne considérons que les actes.

L'instructeur connaît notre chemin, et nous laissons à Sa Merci les


voix gênantes.
J'ai dit !

306. La moisson se récolte avec une faux.


Le blé doit être amené au grenier à la main.
Le grain doit être éventé par le souffle, pour écarter la balle.
Ainsi, Nous choisissons les bannières du futur.
J'ai dit !

307. Rien n'est détruit sans raison.


Chacun est destiné à recevoir son appel.
Mais les trompettes des anges sont inaudibles aux oreilles paresseuses.
Les structures de la trivialité sont plus résistantes que les murs de
Jéricho.
Tes oreilles sont-elles libres de poussière ?
Je parle !

308. Que faire avec ceux qui font peur ?


Que faire avec ceux qui sont assis ?
Que créer avec ceux qui connaissent le lendemain ?
Nombreux sont ceux qui savent, maintenant.
Mais Je leur dirai : "Ouvrez vos oreilles".
Je leur dirai : "Lavez-vous les mains avant de crier".
Je le dis. Je le dis.
Je leur ai dit.
Je l'affirme Moi-même.
Et J'y mettrai fin Moi-Même lorsque Je penserai que le temps est
venu.

Mais maintenant, allez ! Ma Main est avec vous.


Oui, oui.

309. Parmi les chaînes et les massacres,


Dans le silence et la révolte,
Parmi les proches et les lointains,
Souviens-toi de Moi.
Le Pouvoir est toujours avec toi.
Disciple, la coquille craint-elle les vagues veloutées de la mer ?
Ne crains pas la marée.

310. J'estime que l'esprit trouve le moment pour toute chose.


Si le phare est un signal constant de sécurité pour les voyageurs,
Combien plus Mes guerriers seront-ils toujours enflammés par le feu
du Salut.
Et la flamme de l'action éveille d'autres feux.

311. Vous savez déjà que ni la bonté ni l'intellect seuls ne conduisent à


Nous.
Il faut manifester la spiritualité.
Cette qualité apparaît lorsque l'esprit est prêt.
Rien ne peut hâter l'affirmation du sentier.
Même l'Appel est inutile.
Aussi, ne va pas chercher des disciples,
Mais accueille de tout cœur ceux qui frappent.
C'est une honte de rater, en dormant, l'appel d'un cœur.
Il vaut mieux risquer une défaite que de ne pas répondre à un désir
ailé.

312. Elève, pourquoi des pensées qui ne peuvent se réaliser ?


Ne dissipe pas ta force dans la langueur de ton esprit.
Mon Lotus est une joie pour les visiteurs de Mon Jardin.

Mes enfants ! Action, action, action.


Les pensées de bien donnent accès aux vibrations de l'Ame du Maître.
Souviens-toi, l'Ame du Maître est ta demeure.
Ne L'oublie pas, lorsque tu luttes pour la Béatitude.
Au nom de l'humanité, Je te parle.
Le Maître est toujours à ta porte, mais laisse-la ouverte.
Attends Le, et Il répondra à ton appel,
Comme la fleur au soleil matinal.
En Mon Nom, va dans la vie, et tu conquerras les ténèbres.
La pluie ne te mouillera pas, et le soleil brûlant ne te fera pas souffrir.
Car Je suis ton Gardien, ton Ami, ton Père.

313. Enfants, enfants, chers enfants.


Ne pensez pas que Notre Communauté se cache de l'humanité derrière
des murs infranchissables.
Les neiges de l'Himalaya qui nous cachent ne sont pas des obstacles
pour les vrais chercheurs, mais seulement pour les curieux.
Discerne entre le chercheur et l'enquêteur, froid et sceptique.
Donne-toi à ton travail, et Je te conduirai sur la voie du succès dans le
Monde Lointain.

314. Nous vous adressons ce Message :


"Que les pierres disent la vérité,
Que les plantes et les arbres proclament la joie de la création,
Mais que l'homme agisse".

Car le fruit de l'effort humain est enfoui dans l'action.


Les oiseaux ne se souviennent pas de leurs actes, ni de ceux des
autres ;
C'est pourquoi ils reviennent aux anciens lieux.
Que l'homme oublie donc ses fautes, qu'il lutte sur le sentier du grand
Silence et de la Béatitude.
Le grand Silence est comme le grondement de l'Océan, et la quiétude
d'une maison vide.

315. Nous décidons de t'envoyer Notre Parole dans les rayons du


matin.
Non pas en rêves ou en désir, mais dans l'unité de l'esprit.
Voyant la Béatitude, tu marches comme le Messager, qui porte Nos
Nouvelles.
Ne condamne pas, agis.
Ne médite pas, mais crée, trouve,
Et Moi-même, Je serai ton secours.
Oui, oui, oui.
J'ai dit !

316. Évite ceux qui n'entendent pas.


Passe à côté de ceux qui ne voient pas – oui.
Maîtrise !

317. Ecoute et comprends.


Connais ton chemin.

Seigneur, donne force à mon cœur et pouvoir à mon bras.


Parce que je suis Ton serviteur.
Dans Tes Rayons, j'apprendrai l'éternelle Vérité de l'Etre.
Dans Ta Voix, j'écouterai l'harmonie du Monde.
Je Te donne mon cœur, Seigneur.
Sacrifie-le pour le salut du Monde.

Connais la vérité, la grande vérité des liens éternels entre le Père et le


Fils, et entre le fils et son fils.
Les fleurs et les fruits de Mon Jardin sont donnés à tous ; et vous
devez être les Gardiens de Mon Jardin.
A Mes Portails, Je sous placerai, et en Mon Nom vous proclamerez.
Que Ma Parole soit avec toi.
318. Nous manifestons des révélations à l'oreille sensible.
Et ton désir peut t'apporter Notre Voix.
Notre Rayon, tel un phare, fouille les ténèbres,
Et avec l'aide de sa lumière, le navire atteint le port.

Le crépuscule ne doit pas exister pour toi.


Ils demanderont : "Où est l'effort vers la perfection ?"
Réponds : "Dans l'Amour, dans la Beauté, dans l'Action.
Ces trois voies suffisent."
Même sous un arbre, tu te sens protégé.
Même sous un rocher, tu te sens à l'abri.
Mais comme tu te sentiras en sûreté sous Mon Rayon !

Dans le silence et dans le tumulte,


Ta voix atteint Notre Sommet.
Dans le brouillard, la lumière du phare semble s'affaiblir,
Mais Notre Rayon brille au milieu du tien.
Notre Rayon irradie, et dans le silence de l'océan, tu Nous chercheras.

319. Ils te demanderont pourquoi ton livre est si différent des autres.
Tu diras que leurs livres exposent la doctrine de la tranquillité, mais
Nous appelons à la bataille.
Dans l'explication, l'enseignement, l'approbation, résonne l'appel à la
bataille et à l'action.

Chaque saison offre des voies nouvelles.


L'esprit franchit le précipice.
Aide à toi, qui cours sur le sentier.
Aide à toi, qui as oublié le corps et le temps.
Aide à toi, qui as répondu.
Un Œil attentif veille sur toi.

Les aigles s'élèvent dans les airs, comme des messagers.


Et les tortues apportent leurs dons pour les boucliers.
Un miracle, un miracle, un miracle s'accomplit.
Et les guerriers entendront le Commandement.
320. Dans le brouillard, tu trouveras la voie, car Je suis avec toi.
Connais le caractère insondable des créations éternelles.
La Forme sans forme,
Le Son sans son.
Contemple la joie de la création, et réjouis-toi de la Sagesse du
Créateur.
La Gloire de l'Etre Éternel irradie dans les étoiles, et Sa Puissance a
pour symboles les plus hauts sommets de la Terre.
Parmi montagnes et vallées, parmi plaines et forêts, tu erreras à la
recherche de ton Maître.
O fou, pourquoi chercher si loin ?
Je suis ici, Moi, ton Maître.

Chéris en toi les pensées de service pour le Bien.


Seigneur de mes prières, aie pitié de mes efforts.
Ne me repousse pas pour mes transgressions.
Mon esprit chante la mélodie – Ta Mélodie.
Mais mon corps est fatigué et mes membres ne m'obéissent plus.
Elève, ton corps ne doit pas t'entraver sur le Sentier.
Maître, je vois Ta Face, je vois Ta Miséricorde.
Élève, Je suis ici, mais dans ton aveuglement, tu as oublié Ma
Présence.

Eternelle, insondable, élevée et grande est la Vérité.


Mais le chercheur s'approchera aisément et conquerra ses principes.

321. Observe la Nature quand tu t'y trouves.


Ecoute la manifestation de la création dans chaque son du désert.
Le Maître est dans chaque manifestation de ton esprit.
Dans Ses Rayons, tu trouveras la joie de créer.
Enfants, n'épargnez pas le temps dans la quête de la Vérité.
Les Grands Sages l'ont trouvée par une recherche intense.
Aies confiance en tes forces, et sache que tu as été choisi par Celui
Qui est ton Père en esprit.
Si, dans un moment de faiblesse, tu vacilles en chemin, tends la main,
l'aide viendra.
322. Je dirai à ceux qui frappent :
"Vous pouvez percevoir sur votre chemin un calice rempli de
spiritualité."
Sachez le remarquer.
Et si vous le reconnaissez, approchez-vous aussi près que possible.
Souvenez-vous : l'esprit, comme la flamme, éveille de nouveaux feux
et, tel un aimant puissant, attire.
N'écartez pas le bonheur qui vous est prédestiné.
Nous pouvons envoyer un appel, mais cet appel n'est pas répété.

Il faudrait garder une voie ouverte.


Je parle à tous ceux qui étouffent dans les cellules étroites bâties par
les hommes.
Approchez, vous qui désirez la joie, le jour de joie est à portée de la
main.
J'ai dit !

323. Pense aux étoiles qui, sans cesse, donnent leur lumière à
l'humanité.
Sois comme ces étoiles : donne amour, sagesse et connaissance aux
autres.
Lorsqu'on a tout donné, on peut alors recevoir.
Tu travailles en Mon Nom, ne l'oublie pas.
Souviens t'en particulièrement.
Partout où tu vas, porte avec toi Ma Lumière.
A quoi sert un agent qui se cache derrière des murailles
infranchissables ?
L'Instructeur est avec toi, et tu dois être en harmonie avec tes
condisciples.
Harmonie, harmonie, harmonie.
Ne te plains pas de ton sentier ; oublie l'orgueil mondain et ouvre-toi à
ce qui est Nouveau.
Vois !

324. Je te le dis : que la flamme de ton cœur s'embrase au feu de la


compassion.
La grande perle de la Connaissance Secrète est enfouie dans la
compassion.
Tous les Bodhisattvas, les Saints, les Martyrs ont lutté sur ce même
Chemin.
Souviens-toi de la légende des Sept Portails.
Le chemin épineux n'est pas une peine pour tous,
Pour certaines âmes, la couronne d'épines est plus douce qu'une
couronne de roi,
Et un vêtement grossier plus précieux que la pourpre royale.

325. Dans les forêts, cherche Mes Préceptes.


Au milieu des montagnes, écoute Mon Appel.
Dans le bruissement du ruisseau, entends Mon Murmure.
Est-ce vraiment un murmure humain ?
Non, c'est le rugissement de l'océan ou le tonnerre sur les cimes.

Je te demande : Où est ta fronde pour frapper l'ennemi ?


Sois prêt à combattre, Je suis avec toi.

326. Tu dois te souvenir de l'étincelle de Notre Pouvoir.


Elle éveillera les morts.
Mais comme les lucioles peu à peu faiblissent,
Il est aussi facile d'éteindre Notre étincelle.

327. Souviens-toi de la vigueur de l'aube.


La fraîcheur matinale est une boisson qui ranime ton esprit.
Hâte-toi d'en tirer profit.

O Toi, Fleur du lotus,


Rêve des Rêves,
Joyau à sept points !
En Toi est enfouie la connaissance de l'univers.
En Toi naît l'effort pour contempler les Mystères.

Temple caché de l'Inconnu,


Dispensateur des Eaux Vivantes,
Grand Médecin de l'Univers,
Ame qui veille sans cesse sur les terreurs du monde !
En Ta Lumière se baigne Ton fidèle serviteur.
Qui T'a choisi comme sa seule possession.
Seigneur de la Sagesse des Portails Célestes,
Erige Ton Trône au plus haut sommet des montagnes.
De là Tu verras mieux la crainte et l'angoisse des cœurs humains.

O Seigneur qu'on appelle le Compatissant,


Vois Tes fils plongés dans les ténèbres humaines.
Ténèbres, ténèbres, ténèbres.
Lumière, lumière, lumière.
Sans ténèbres, il n'y aurait point de lumière, parce qu'on ne peut voir
la lumière que dans les ténèbres.
Mais là où demeure le Seigneur il n'y a ni ténèbres, ni lumière.
Tout est Un.
Mystère des Mystères.
Saint des Saints.
Non saisi par les hommes, il demeure pur ;
Mais il perd sa transparence lorsqu'il est saisi par la pensée humaine.
Telle est la Loi.
Suis la bannière de la bataille.

328. Par les déserts, les mers, les montagnes, vous passez en un
souffle.
Et là, face à face, nous nous rencontrons.
Il n'y a pas de distance. Le temps n'existe pas.
Le pouvoir de la connaissance est révélé.

Il est facile de s'élever, quand on a des ailes.


Je dirai que c'est facile à ceux qui sentent leurs ailes.
Mais ceux pour qui la coupe de frivolité est douce, ne volent pas.
Où s'envoleraient-ils loin de leur délice ?
Tu apprendras par expérience que les désirs terrestres ne valent rien.
C'est simple, parce que tout est simple.

Elève toi par tes pensées. Vole par l'affirmation.


Vole par l'amour.
Et tu réaliseras la joie de voler.
Et de nouveau le courant de la vie restera sous tes pieds.
Et un miracle de couleurs flamboyantes irradiera près de la splendeur
de la Croix du Sud.
Tout peut être atteint.
329. Pourquoi mortifier ton corps ?
Pourquoi détruire ce qui t'est donné par le Créateur ?
Cherche de nouveaux chemins !
Trouve ta voie parmi les difficultés de la vie.
Je suis ici – ton Maître parle. Sois ouvert avec Nous.
Ne t'enterre pas dans la vie.

O Toi, Créateur de l'Univers,


Toi, sommet des Cieux, Gloire des Gloires !
Grand Non-manifesté dans le Commencement,
Manifesté à la Fin !
Oui, oui, oui.
Qu'est-ce que le Commencement ? Qu'est-ce que la Fin ?

Réjouis-toi en chemin.
Donne ta gratitude au Dispensateur de tout Trésor.

Il entendra ta prière au milieu de la plus grande clameur de la rue.


Ne tombe pas dans le désespoir.
Frappe à la porte. Elle n'est jamais fermée.
Et le Maître t'attend dans Sa Maison.
Ne partage pas les mets de choix de la table du Seigneur.
Mais écoute Sa Parole.

330. Enfants préparez-vous à une immense ingratitude.


Vous pouvez donner le plus précieux, et ils ne le remarqueront même
pas.
Mais n'ayez aucun regret.
Voyageur, tu dois renoncer à toutes les possessions qui t'entravent, car
plus tu renonces, plus facile est ton sentier.
Sois reconnaissant envers ceux qui t'ont pris quelque chose.
Ils t'aideront. Ils prirent soin de toi.
Ainsi, celui qui va légèrement monte aisément les hauteurs.
Et tu apprendras comment atteindre le sommet.
Ainsi, sois reconnaissant envers les ingrats.
J'ai dit, Je t'envoie la Béatitude.
331. Travaille, la voie est ouverte au travail.
Les possibilités les plus grandes sont entre tes mains.
Ma couronne soit avec toi, car J'ai donné la couronne.
Sois sur tes gardes. Attends Notre Aide à tout moment.

Mais n'attends pas de récompense.


La récompense n'est pas pour toi.
Vous, les travailleurs, devez poursuivre résolument, sans vous soucier
du danger, ni de la joie future.
Souviens-toi de ce que Je t'ai dit.
Ne jouis pas du fruit choisi à la table du Seigneur,
Partage seulement ce qui t'est donné pour bénéfice de ton travail.
La récompense vient, mais l'attente ne l'apporte jamais.
Le Christ Crucifié a-t-il pensé au salut de Son Ame ?
Même dans une moindre mesure, essaie d'être comme Lui.

Compassion, Compassion, Compassion.


Bien des fois déjà, Je vous ai enjoint d'être comme ceux qui sont
compatissants.

Enfants, élèves, Mes enfants, soyez heureux


La plus grande joie est proche.
Moi-même, Je l'atteste, Je l'affirme.

332. Lorsque à travers ton corps temporaire brille l'éclat de l'esprit,


N'es-tu pas rempli de force et de joie ?
Tout ton être ne fusionne-t-il pas dans la joie de l'effort de ton esprit ?
Alors, Je suis près de toi.
Alors ton oreille discerne le bruit de Mes Pas.

333. Toi qui écoutes,


Toi qui as l'œil ouvert,
Toi qui Me perçois,
Sois béni.

Que Mon Nom soit pour toi un talisman forgé.


Puissent les profondeurs des Cieux répandre sur toi leur abondance.
Mes Bénédictions soient sur toi.
Comme un faucon, regarde dans le lointain.
Tel est Mon conseil.

Vous, Mes disciples, voyez !


Songez au futur, et vous verrez le monde se régénérer.
Dans votre effort, n'oubliez pas la compassion.
Comprenez-Moi.

Souvenez-vous, l'Art est l'unique agent vital de la culture prochaine.


Tu approcheras par la Beauté.
Je t'exhorte à prononcer la Beauté.

L'un dit : Amour.


Un autre dit : Action,
Toi, tu dis : Beauté.

Si tu veux que les portes s'ouvrent, prononce Mon signe.


J'ai dit Beauté dans le combat et la victoire.
J'ai dit Beauté, et l'échec a été couvert de Beauté.
Les montagnes fleurirent de Beauté.
Et tu dois ouvrir la voie pour les fleurs de Beauté.
Que viennent les enfants, qu'ils se prosternent devant Celui qui amena
la Beauté du grand Univers.

Comprends : il n'y a ni possessions – ni décision, ni orgueil, ni


repentir.
Il n'y a qu'une seule chose : la Beauté.
Et Je te la confie.
Protège, répands et affirme cette Beauté.
Là est ton chemin.

Par la Beauté, Je rencontrerai ceux qui M'atteindront, et ils sont déjà


en route.

334. Ta joie est Notre Joie.


Lorsque la fleur enchantée d'une caresse s'épanouit sur la terre, une
nouvelle étoile naît dans l'Infini.
Innombrables sont les étoiles.
La voie lactée du bonheur unit tous les mondes.
Seigneur, l'oiseau du bonheur voudrait chanter à ma fenêtre.
Je ne comprendrai pas ses mots, mais j'oserai.
A l'heure matinale, un seul mot viendra à moi,
Et mon cœur chantera : acquitté, acquitté, acquitté.
Est-il possible pour un mot, une caresse, d'être acquitté par Toi ?
Par Toi, qui as tissé la trame de la Gloire et de l'Univers éternels ?

Mon Fils, la caresse fait partie de la Vérité.


Et la Vérité est dans la Beauté et dans l'Amour.
Comprends-le, Mon Fils, à l'heure de minuit.
A l'aube, Je frapperai à ta porte.

Un jour encore, et ta fleur grandit.


Simplement, tu prononces les mots de la construction du Temple.
Je vois un sourire ; J'entends même rire.
Béni sois-tu si tu peux poser les pierres et les cimenter avec le rire.
Joie aux mondes !
J'ai dit.

335. Voyageurs, pourquoi vous hâtez-vous en chemin ?


D'où venez-vous ?
Où allez-vous ?

Nous allons là où le fleuve se fond avec les nuages, là où la forêt


fusionne avec l'horizon.
Ne voulez-vous pas vous reposer en chemin ?
Ne voulez-vous pas goûter les eaux de la source pure ?

Non, nous devons atteindre notre but.


Le crépuscule enveloppe déjà les montagnes lointaines
Et le rossignol a chanté dans la forêt voisine.
Nous devons nous hâter.

Les voyageurs avancent. Le but approche.


Les nuages se transforment en temples.
Mais le chemin est long et le crépuscule s'assombrit.
Pèlerins solitaires – regardez en avant.
Sur le chemin marchait un Étranger.

Que le Seigneur ait pitié de vous.


J'ai dit.

336. Chutes d"eau, herbes vertes, oiseaux et vents chantent pour moi.
Et de mon élan naît une chanson.
Je monte aisément.
Mais quand le vent s'arrête, quand les oiseaux s'envolent, et que
l'herbe s'affaisse, que ferai-je, Mon Seigneur ?
Alors, regarde-Moi.
Quand les montagnes dressent des cimes toujours nouvelles,
Quand les abîmes traversés montrent de nouvelles montagnes,
Quand j'aurai traversé tous les déserts et escaladé tous les sommets,
Que verrai-je, Seigneur ?
Tu Me verras, Moi.
Chaînes de bonheur et chaînes d'esclavage.
L'esclave traîne lourdement ses fers ;
Les chaînes de joie résonnent allègrement.
Comment distinguerai-je les chaînes, Seigneur ?
Accorde ton oreille.

337. Celui qui est avec Nous connaît souvent une heure de bataille.
Mais il sait qu'il est toujours vainqueur.

Regarde ceux qui appellent.


Quelle beauté ! Non seulement ils voient la Beauté, mais ils veulent la
partager avec toi.
Partager est le gage de la victoire.
Et les mots qui ouvrent sont clairs.
Mais bien peu savent les appliquer aux portails.

Nous percevons la fête du travail.


Tu jettes obstacles et préjugés dans les flammes purificatrices.
Quel bûcher sur la montagne illumine ton chemin !
L'effort ouvre des voies nouvelles.

338. Qui frappe ?


Est-ce toi, fugitif ?
Maintenant, Je vais te dire :
Tu m'as délaissé aussi sûrement qu'avant tu bâtissais Mes Demeures.
Tu as essayé de te cacher dans les sanctuaires de Mes Temples.
Tu t'es caché derrière les marches des trônes.
Changeant ta face, tu t'es voilé dans les plis des tentes.
Tu as cherché la délivrance dans le son de la flûte et des cordes.
Où t'es-tu sauvé ?
Maintenant, tu es devant Moi, mais Je te dis :
Tu es revenu vers Moi. Une fois encore, tu as trouvé Mes Portails.
Tu as vu combien ton mental avait pâli, et ta joie s'était dissipée.
Tu as compris que celui qui frappe sera admis,
Et que celui qui a été accepté est pardonné.
Tu as trouvé des portes meilleures et tu es venu, voyant que ta fuite
n'en finissait pas.
J'admettrai celui qui frappe et lui dirai :
Pour toi, J'ai préservé la joie. Prends ton calice, et travaille.

Et toi, le nommé Avirach,


Tu sais déjà que la fuite est vaine.
Tu te tiens droit à présent, en approchant des portails,
Et ton calice t'attend.

339. Joie ! Il n'y a pas d'heure de joie présente.


Il y a une heure de bonheur passée.
Et il y a une heure de joie future.
L'heure passée retarde,
L'heure future te rapproche.
Et J'ai ordonné pour toi des heures de béatitude future.
Joie !
Rien de ce qui peut te retarder n'est sage.
Vis dans l'heure du bonheur futur.
Joie !

340. Apprends à protéger le Bouclier.


Essaie d'arriver plein de ressources.
Ce qui est nouveau est difficile, l'ancien est périmé.
Les nuages ne doivent pas cacher les montagnes.
Ni complaisance envers soi, ni évasion n'aideront.
Seul le travail créateur conduit à la conquête.
Comprends le travail de manière large.
Le blizzard aveugle les yeux, mais non l'esprit.

341. Protège l'esprit.


La dévotion se prouve dans l'action.

342. Où est la prière ?


Où est le mantram ?
Où est la conjuration ?
Où est l'invocation ?
Je dirai ma prière en regardant le soleil.
Si mes yeux ne peuvent supporter la lumière de l'Univers, je les
fermerai.
Et rempli des étincelles de Sa Radiance,
Je dirai pourtant :
Je vois mon sentier, et je le suis en luttant du plus profond de mon
être.
Je repousse les ennemis, je renonce à toute possession, je viens à Toi.
Ma Parole pour Toi est ma prière.
Je la répèterai jour et nuit, au travail et pendant la veille nocturne,
Lorsque les yeux ne discernent plus les limites entre ciel et terre.
Que de préparation, de pensées et d'effort,
Pour te dire mon seul mot : "Je T'aime, Mon Seigneur".
C'est là ma seule prière.

Si longuement, je me suis préparé.


Si longtemps j'ai attendu mon mantram.
Et il est si court.
Ne te détourne pas, O Seigneur !
Je ne puis rien ajouter à cette phrase.

Et maintenant ma conjuration :
Seigneur, Tu ne m'oublieras pas.
Je Te trouverai. Je connais toutes Tes Demeures,
Tu es en tout !

Miséricorde, Seigneur. Ma prière est simple.


Mon mantram est bref, et opiniâtre ma conjuration.
Mais si je ne peux Te quitter, Tu ne peux Te cacher à ma vue.
Mon oreille est consciente de Ton Pas.
Ma bouche est douce de Ta divine Saveur.
Tu es ma nourriture.
Aurai-je le temps de te conjurer, Seigneur ?

Je crains que ma prière ne Te déplaise, et que mon mantram ne soit


pas acceptable.
Mais je retiendrai Ton Manteau entre mes mains.
Seigneur, j'oserai,
Et par cette audace, je gagnerai l'océan du bonheur.
Parce que je le veux.

Ainsi J'ai dit : Crée, comprends et ouvre tes portes.


Ils peuvent faire pression, mais tu peux traverser en souriant.
Toi qui sais, va et atteins.

343. Ils se vantent de recevoir Nos messages,


Mais n'ont renoncé à aucune habitude.
Le doute retarde leurs pas,
Et leurs paroles ont l'amertume de la trahison.
Ils se baignent dans un étang et le prennent pour l'océan.
Gare à la trahison.

344. Les nouveaux se manifesteront dans l'action.


Ils révèleront le bouclier de Beauté, et remplis d'amour, ils ouvriront
les portes à ceux qui frappent.
La terre s'effondrera sous les pieds de l'aveugle,
Et le sourd sera détruit.

J'envoie une source vivante


Pour baigner tes yeux et tes oreilles.
Le Miracle s'accomplira,
Et un Pont de Beauté conduira vers un nouveau chemin.
J'ai dit.

345. Dans les anciens cultes, il restait toujours des vestiges


d'enseignements spirituels.
Même l'ancienne ronde chorale conservait le principe de la spiritualité.
Au centre était l'élu – le plus souvent, une femme.
Autour d'elle tournaient les danses rituelles du chœur.
L'élue demeurait au centre, comme inerte.
Mais tous les mouvements, toutes les invocations semblaient lui être
adressés.
Et elle prenait sur elle la signification exprimée de toutes les
aspirations.

Il en est de même dans l'enseignement de l'Esprit.


Le disciple acquiert l'illumination de la joie.
Il assume des recherches innombrables,
Il accepte la glace de la solitude.
Et il doit supporter le fardeau de la focalisation.
Comme seul, comme muet, comme sans aide aucune,
Il porte en lui-même le fardeau de tous.
Ainsi, dans le calme, dans la solitude glaciale,
Il attend, et accepte le fardeau de tous les appels.
Comme la fondation d'un bâtiment,
Il se laisse entourer, en silence,
Il multiplie ses mains par dix, Il magnifie son cœur ;
Sa croissance spirituelle doit être telle qu'il puisse répondre à tous
ceux qui se tournent vers lui :
Et cependant, il n'a pas peur.
Il sait que son temps est proche.
Ceux qui frappent, qui menacent, ceux qui oppressent doivent venir, et
il doit les rencontrer.
Ils l'entourent un moment et il n'y a pas d'issue.

Mais l'épreuve n'est pas sans fin.


Car toute proche est la possibilité du sentier le plus intime.
Tel est le fardeau de la focalisation.
Et c'est bien si des mains amies se tendent, si le chœur est imprégné de
bonne volonté.

346. Ne cherche pas le soir à midi.


Derrière la charrue, paysan, ne prie pas pour le repos.
347. De l'amour, Je puis dire que dans les âmes pures, il se précipite
toujours vers le haut.
Mais la compassion se déverse vers le bas.
On peut aimer Dieu,
On peut le représenter comme un Martyr prodigieux,
créateur des pensées pour le Bien du Monde.
On peut même hardiment et avec confiance, frapper à la porte de Son
Temple.
Et si l'on frappe avec conscience, on reçoit, en retour, une force
nouvelle, même si elle n'est pas immédiatement reconnue.

348. Il y a beaucoup d'incompréhension dans l'océan de l'humanité.


L'esprit sait,
Mais il est nécessaire de manifester ces signes au-dessus du feu.
Le feu de l'action vitale fait croître les ailes de l'esprit.
Le sel est dans les profondeurs de la mer,
Mais seule l'œuvre des courants le fait connaître.
L'œuf du rossignol porte en lui l'embryon du chanteur,
Mais le chant ne s'élève qu'après l'action du processus vital.
Heureux chanteurs, chantez à la Gloire du Sourire du Créateur !

Il n'y a ni grands, ni petits ;


Un sentiment émis dans l'espace retourne, comme un boomerang, à
son point de départ.

349. Ayez confiance dans les nouveaux !


L'Instructeur a la force de tenir le bouclier jusqu'au point où le
bonheur est atteint.
L'Instructeur comprend lorsqu'une main secourable est demandée.
L'Instructeur est prêt à secourir.
L'Instructeur peut envoyer des êtres nouveaux.
L'Instructeur peut répandre l'Enseignement.
L'Instructeur considère l'audace comme une action héroïque.
L'Instructeur révèle la force au fidèle.

350. On a enseigné au peuple les héros de l'antiquité.


Pourquoi, lors du changement de races, l'accomplissement ne brille-t-
il pas de nouveau ?
Le Bouclier de Notre Fraternité est prêt à protéger la recherche de
lumière.
Nous nourrissons comme des semences tes efforts les meilleurs.
Bénies sont les voies de la Beauté ;
Il faut répondre au besoin du monde.
Le miracle de la Vie Nouvelle est voilé de haillons mais il se perpétue.
Ne crains pas l'écume des vies ;
Lorsque la marmite bout, la vapeur s'en échappe en spirales.
Sur le chemin de l'accomplissement, il n'existe nulle crainte, et le feu
du cœur illumine la voie de Vérité.
La Vérité éternelle réside dans la beauté de l'esprit.
L'esprit sait où se trouve la Beauté.

351. Le chagrin fuira la nouvelle ronde de l'humanité.


L'enfant dégainera l'épée de bataille en souriant.
Le peuple lèvera l'icône.
Je vais par le désert.
Je porte le calice couvert d'un bouclier.
Pourquoi de la poussière à l'endroit du sacrifice ?
Pas de sport ou de jeu là où se construit le Temple.
Pas de rivalité, pas de recherche égoïste là où se transmet le pouvoir
de la beauté.
Enlève la poussière.
Je confirme que le mal ne doit pas se cacher dans les interstices.
Protège le calice.

352. Tu peux facilement enlever la poussière si tu te hâtes.


Il ne faut rien négliger.
LIVRE DU SACRIFICE

353. Par quel pouvoir t'affirmeras-tu ?


Comment réaliseras-tu Notre Œuvre ?
Par le Pouvoir que Nous donnons.
Parlerai-Je du pouvoir, lorsque toute la folie, toute l'ignorance et toute
la vanité luttent pour le pouvoir ?
Mais Je dis et J'atteste : Notre Pouvoir est différent.
Notre Pouvoir est sacrifice.
Je l'expliquerai brièvement

Lorsque Kurnovoo, le Régent, érigeait les Portes d'Or,


Il s'efforça d'entrer dans le Temple.
Néanmoins, il acheva Son sacrifice.
Quand Salomon cherchait le pouvoir de la Beauté,
Quand par la Sulamite, fut révélé le symbole de la Vérité surhumaine,
Il resta pourtant roi, et acheva Son sacrifice.
Quand l'instructeur spirituel du Tibet,
A-lal Ming, désirait aller à la montagne où le Seigneur lui était d'abord
apparu,
Il resta cependant dans la vallée et accepta le calice.

Lorsque le Sheik Rossul Ibn Rahim s'efforçait de transmettre Son


pouvoir à Son fils,
Il entendit la voix, et renonça à tout pour aboutir.
Quand l'Instructeur Origène sacrifiait corps et esprit pour enseigner
aux hommes les dernières paroles du Christ, Il conserva quand
même le fardeau de l'enseignement.

Lorsque Serge de Radonega déclinait le trône du Métropolite,


Lorsqu'il apprenait à communier avec les animaux,
Il continua à construire des monastères
Et garda Ses disciples autour de Lui.

Quand Akbar, dit le Grand, posait les pierres de l'unité de l'église,


Son âme languissait d'être sous l'Arbre de la Sagesse,
Où Il fut illuminé,
Mais Il resta cependant sur les marches du trône.
Sachant où est l'accomplissement,
Sachant que le pouvoir est sacrifice,
Affirmant la victoire, tu diras :
"Seigneur, que ce calice s'éloigne de moi".
Alors tu as atteint le pouvoir de créer,
Et ton esprit est déjà invincible.

Souviens-toi de ce livre du Sacrifice.


Car il révèle les Portes de l'Accomplissement et de la Disponibilité.
Etant préparé, tu sais tout.
Parce que tout te sera ouvert, donné et dit.
Mais écoute, et souviens-toi seulement.

Surtout lis et répète.


Parce que souvent la forme physique obscurcit la connaissance de
l'esprit.

Et lorsque tu verras la conflagration prophétisée, tu diras :


"Voilà pourquoi hier j'ai sauvegardé mes possessions".
Et voyant l'éclair, tu baisseras la tête, en révérant la Volonté du
Seigneur.

Je l'ai dit, Je l'ordonne – chéris-le.

354. Réveille avec amour la lumière de la beauté,


Et manifeste au monde, par l'action, le salut de l'esprit.

355. Il en est ainsi, lorsque l'esprit en vient à réaliser le service.


De nouvelles ailes poussent, et l'air environnant chante la nuit.
Le sentier de lumière se montre à la vue étonnée.
Et la résolution du mental érige les marches du Temple de la Vérité
Une.

Améliore le cerveau, nettoie les oreilles, baigne les lèvres.


Tu seras toi-même le témoin de ta propre folie.

356. Enseigne Ma Voie.


Que les hommes apprennent ce qu'est la nature humaine.
Ils percevront l'essence du Service.
Ils saisiront la joie de la Beauté.
Ils acquerront cette simple vérité, qui transforme la vie en miracle.
Notre Bouclier est invisible,
Mais pendant la nuit, tu peux sentir l'affirmation des murmures du
jour.
Pour Nous, il n'y a pas eu de temps plus complexe que celui-ci,
lorsque changent les races.

Il faut répartir les forces ;


Pauvre est le chimiste qui, au lieu d'une goutte, verse le seau.
Oui, le conflit invisible n'a jamais été aussi grand.
Toute l'orbite terrestre y est impliquée à présent.
Ne regarde avec légèreté les perturbations du monde.
Les forces sont si tendues qu'un torrent d'indications coulent sur la
Terre.

Lorsque demain, Je parlerai du Livre de la Joie, n'oublie pas les appels


à la bataille !
LIVRE DE LA JOIE

357. L'arbre peut-il se dresser fermement ?


Oui, oui, oui :
Si ses racines s'enfouissent profondément et se cachent dans le sol.
Je t'ai parlé de beauté, Je t'ai parlé d'amour, Je t'ai parlé d'action.
Je t'ai parlé de dévotion, Je t'ai parlé de disponibilité et de compassion.
Je t'ai indiqué la fenêtre de la bataille.
J'ai expliqué la signification du courage,
Enfin, Je t'ai appelé au Grand Service.

Dans quel vêtement gravir les marches du Temple ?


Quel noble manteau couvrira la nudité et l'ombre de nos corps ?
Dans tout l'Univers pulse le tissu de la Genèse de la Vie.
Dans tout l'Univers s'étend le noble Manteau.
Et frémit, et vibre, et résonne la joie.
Dans ce manteau tu graviras les marches.
Ce manteau couvrira ton corps.

Ils déchirent le Vêtement du Seigneur.


Ils se moquent de Ses haillons.
Mais la fille du monde et la Mère de l'Univers rassembleront les
lambeaux de ce Vêtement.
Et tu viendras, prêt à recevoir ton vêtement.
Car pourquoi le pouvoir, pourquoi le sacrifice, s'il n'y a pas la joie ?
Et, où est la compassion,
Et, où est la dévotion,
Et, où est l'amour de la création,
Si tes épaules ne sont pas couvertes du Vêtement de la Mère du
Monde ?

Et lorsque vous érigez le Temple de la Beauté,


Et lorsque, à l'entour, vous tracez Mon Jardin de Joie,
Alors nommez ce Jardin en Mon Nom,
Car Je vous ai dit :
Enfants, réjouissez-vous !
Et, traversant la frontière du pouvoir et du sacrifice,
Vêtus du rayonnement de joie,
Nous parlerons, demain, de la prière.

Le Livre de la Prière et de l'Accomplissement, conclura la première


trilogie.

Réjouis-toi, réjouis-toi, réjouis-toi !

Et tu leur diras : "Nous connaissons la bataille, aussi la joie nous


habite ;
Et nous connaissons le Service : aussi la joie irradie nos visages".

J'envoie Joie, Bienveillance et Vérité.


Car tout y est.

358. Il faut opposer le pouvoir de la construction aux destructeurs.


Apprenez à appeler les nouveaux à la construction.
Par-là, vous Œuvrez à l'unification.

Les Jours des Ténèbres sont proches.

Je te charge de garder le bouclier et d'avoir confiance,


Car déjà Mon Signe s'est manifesté.
Le bonheur est venu, ne le malmène pas.
Des ailes portent à travers le monde la joie de la manifestation de Nos
Révélations.
Discerne les manifestations ; Mon Bouclier est puissant.

359. Nous affirmons les alliances des Prophètes.


Dans une pure démarche, Nous guidons ; nul ne regrette d'avoir
approché la race nouvelle.
Sa première exigence est d'amener l'esprit à la vie.
Et les fragments, accumulés à travers les âges, se mettront en place.
Le rayon de la compréhension de la beauté de la vie étincellera dans la
simplicité.
En un nouvel envol, l'esprit englobera le monde.
Les temps sont difficiles, mais sans précédent.
Des nuages vous entourent, mais Mon Rayon est avec vous.
LIVRE DE LA PRIERE

360. Guerrier, est-il possible d'entrer dans le Saint des Saints du


Temple avec la lance et l'épée ?
Ami, je suis sur le chemin de l'accomplissement, comment puis-je
quitter mon armure ?
Guerrier, Je garderai pour toi ton armure sur les marches du portail.
Ami, je suis venu consacrer toutes mes possessions, comment puis-je
les quitter ?

Père, dessèche ma main si elle se lève pour une action mauvaise !


Père, réduis en cendres mon cerveau s'il se replie sur une pensée de
trahison !
Père, démolis mon être s'il se tourne vers le mal !

Mon fils, Je ne toucherai pas ta main.


Mon fils, Je ne blesserai pas ton cerveau, si tu chemines vers
l'accomplissement.
Mais, en pleine réalisation, consacre du temps au silence de l'esprit.
Alors, J'approcherai ton être intérieur.
La semence du Grand Silence conduit à la connaissance du Grand
Service.

Père, dorénavant je raccourcirai mes psaumes, je limiterai la longueur


de mes hymnes.
La réalisation sera ma prière.
Et je la commencerai en silence.

Frère, dans tous tes commencements, souviens-toi du temps du


silence.
C'est alors que le Messager du Commandement t'approche.
Et comprenant ainsi la prière et l'accomplissement,
Glorifiés par la beauté, embrassant fermement le pouvoir dans le
sacrifice, tu atteindras le Temple.
FIN DE LA TRILOGIE

361. Je transmettrai dans la vie votre sensibilité ;


Observez donc tout ce qui arrive autour de vous.
Il faut savoir distinguer entre la chance et l'indication.
De nouvelles possibilités grandiront dans la compréhension de ce qui
est rendu manifeste.
Ainsi s'édifie le Temple : en ne perdant pas les pierres données.
Le travail, non l'espoir, guide les bâtisseurs.
Et la consonance du diapason vaincra la clameur rauque de l'infirmité
humaine.

362. A l'aurore, Nous déploierons Nos Bannières.


Nous illuminons les Boucliers de l'Est avec la lumière de l'Union
Sacrée.
Nous déploierons les Bannières couvertes par Notre Bouclier.
Et la voix couvrira les affaires de chaque jour.

Nous désirons parler de sujets de grande importance.


Ne te plonge pas dans un nuage de poussière quotidienne.

363. L'esprit pur amène l'heure de la prière, et rassemble les particules


spirituelles éparpillées.
L'œil perçoit Notre Aide, l'oreille l'entend, le mental la comprend.

Un esprit tombé ne se relève pas vite de la poussière.


Il faut tendre une main à tous ceux qui sombrent ;
Et le sourire éclatant ne se fane pas, car sa chaleur est Divine.

364. Je t'appelle.
Je te proclame Mien.
Et les clés des portes de la confiance tintent à ta ceinture.
Mais combien ont approché ces Portes !
Et ont même essayé de tourner la clé,
Mais ils ne savaient pas comment ouvrir.
Et ce qui est manqué ne peut se répéter.

Lorsque vous approcherez de la serrure, n'invitez pas le vieux passant.


N'appelez plus ceux qui ont montré leur ignorance.
A chaque croisée des chemins, des nouveaux vous attendent.
Et chaque pierre du bâtiment vous apporte Mon Signe.
Lorsque vous entrerez et commencerez à construire la tour,
Mesurez ses fondations et cernez le roc au-dessous ;
Parce que de cette tour, vous verrez au loin, ô constructeurs !

Je te parle brièvement,
Car tu dois comprendre et te souvenir.
Souviens-toi, souviens-toi, souviens-toi de ce que Je t'ai dit.
J'ai dit.

365. Le Secret se révèle en sûreté.


Ne détruis pas les hommes en leur confiant trop de choses.
Souvent le poids du fardeau ne présente qu'une vue de dos.

366. En approchant la montagne, on voit un chaos de pierres et de pics


dentelés.
Après quoi, les crevasses.
Puis les hauts plateaux couverts de neige.
Mais derrière les pics neigeux, tu verras
de grandes distances étincelantes.

Tu traverses le corridor de la vie,


Et tes pas soulèvent la poussière.
Combien encombrant le fardeau, combien nombreuses les
renonciations, combien grande la peur
Où est resté le Trésor du Monde ?

Mais si tu ne portes avec toi qu'une pierre précieuse ou une perle rare,
les oublieras-tu ?
Non, tu les garderas soigneusement.
Tu chercheras dans tes poches, tu fermeras les boucles, car tu portes
un trésor terrestre.
Que de soin !

Tu demanderas : "Comment, dans la tension de la vie, se souvenir du


Trésor du Monde ?"
En souriant, Je te dirai que cela est simple :
Recueille sur la plage un galet poli par les vagues, et porte-le avec toi,
en te souvenant du Trésor du Monde.

Et lorsqu'ils se presseront autour de toi et couvriront tes vêtements de


poussière,
Prends alors, dans ta main, la pierre choisie,
Et n'oublie pas le Trésor du Monde que Je t'ai ordonné de garder.
Souviens-toi, souviens-toi, souviens-toi.
J'ai dit.

367. Des bergers ont reçu des révélations.


Des empereurs les ont cherchées.
Des scribes les ont traquées.
Des chefs les ont craintes.
La Voix de Dieu recouvre tout lorsque l'esprit est prêt.

368. Le pouls révèle la synthèse des vibrations.


Tout organisme, jusque et y compris l'Univers, possède son propre
pouls.
Même par le pouls de l'homme un appareil sensible est mis en action.
Le pouls des atomes crée une combinaison énergétique qui peut
aisément s'exprimer par une formule.
Mais il est encore défendu de la rappeler, parce que cela conduirait à
la destruction.
Je parle de poussière parce qu'elle pénètre profondément et sert de
gant à la main ennemie.
Ainsi les hommes laissent derrière eux des gants chauds et gris pour le
visiteur des ténèbres.

369. La clameur du monde choque la croissance de l'esprit.


Cependant, par la persévérance, vous avancez vers les Portes ;
Par la compréhension, vous passez les Portes du service.
Mais surtout, souviens-toi du lotus de la Confiance, aussi bien de jour
que de nuit.

370. Lis et considère combien de fois le Christ Lui-même se retira


dans la solitude.
Même Son Esprit eut besoin de prana.
Observe : les manifestations quotidiennes sont pleines de profonde
signification.

371. Écoute !
Parce que Je veux que vous m'approchiez joyeux et radieux le jour de
la Grande Obscurité.
En vérité. Je t'ai confié beaucoup,
Je t'ai donné des dates et des avertissements,
Je t'ai accordé la possibilité de la victoire,
Et t'ai révélé les Secrets de Nos Décisions.
Tu peux triompher et recevoir l'illumination,
Mais donne-Moi ton offrande.

Si tu as peur,
Donne-Moi la peur.

Si tu es dans le doute,
Donne-Moi le doute.

Si tu es en colère.
Donne-Moi la colère.

Et si tu me donnes une poignée d'objets triviaux,


J'accepterai même ces jouets poussiéreux pour les refondre dans Ma
Tour.

En vérité, si vous voulez à nouveau utiliser le don dans la vie,


N'oubliez pas la vraie valeur de celui qui reprend ce qu'un jour il a
offert.

J'ai donc accepté la peur, le doute, la colère : c'est pour Moi.


Tandis que le sentier de Lumière est pour vous.
Parce que Je veux que vous m'approchiez joyeux et radieux le jour de
la Grande Obscurité, – avant le lever du Soleil.

372. Je te connais, toi qui grattes à la porte.


Tu espères entrer dans Ma Maison sur les épaules d'un invité.
Je te connais.
Tu es devenu subtil et plein de ressources.
Même plus que beaucoup des Miens.
Tu as préparé tes habits et bouclé ta ceinture.
Tu as même étudié toutes mes expressions.
Je t'entends même parler de Joie
Mais ici Je t'arrêterai.
Tu n'oses pas prononcer la joie de l'amour.
Ta joie est celle de la haine.

Mais derrière la haine plane l'ombre détestable du doute.


Et le doute n'est pas digne d'un bouclier.
Je recevrai tes flèches sur Mon Bouclier.
Mais si tu persistes,
Avec un sourire, Je t'en lancerai – une seule.

373. La vérité ressort des lamentations du corps.


Bien que le cavalier éperonne sa monture,
Des ailes le conduiraient plus vite.

374. Pourquoi la Terre est-elle dévastée ?


Pourquoi le Temple a-t-il été détruit ?
La colère du Père passera.
L'oiseau du matin est prêt à chanter les dates.
La prophétie des jours va s'accomplir.
Et les calices des Archanges sont remplis à ras bord.
Que le Nom du Seigneur soit sanctifié !
Le peuple s'élèvera par l'esprit.
L'essence du miracle est simple :
L'Amour est le miracle, la Beauté est le miracle.

375. Lorsque les nuages obscurcissent le ciel et que jaillissent les


éclairs,
Ne vaut-il pas mieux rester entre les murs de la maison ?

Bien que la pluie pénètre par les volets,


Il n'y aura cependant aucun danger.
Si vous saviez ! Il y a l'expérience de l'action,
il y a l'expérience du silence.

Quand Je dis : agis, lance toutes tes ressources en action.


Quand Je dis : silence, cherche tous les moyens de silence.

Et si l'expérience de l'action est longue, celle du silence est brève.


Alors, agissez par le silence.
Mais si vous voulez démontrer la force de l'action,
Rassemblez les enfants – ceux du futur.
Et dans l'action avec les enfants, vous ne tomberez pas dans les pièges
préparés.
Le temps est court, et vous connaissez les dates.
J'ai dit.

376. Le meilleur remède, l'arme la plus efficace est que vous réalisiez
Notre Attention.
Affirmés en union avec Nous, vous progresserez invinciblement.
Donnant l'exemple de l'accomplissement, vous parviendrez à la stature
de géants.
La destruction terrifie certains ; d'autres s'en réjouissent.
Mais pour vous, chaque mur qui tombe n'est que la voie vers la
Lumière.

377. Je montrerai Mon Bouclier à celui qui est en route.


Je le montrerai à celui qui frappe tout égoïsme.
Je le montrerai à celui qui respecte la date indiquée.
Je le montrerai à celui qui perçoit le sentier du Service.
Je le montrerai à celui qui couvre sa tente de Mon Nom.
Je le montrerai à celui qui porte bien haut son bouclier.
Je vous ai révélé Ma Volonté, ne la transgressez pas.
Je vous conduirai ; ne vous détournez pas, et ne déchirez pas le tissu
de l'accomplissement.

378. On ne peut regarder que vers le futur.


C'est pourquoi il faut se tourner vers les enfants.
En eux seuls se trouve le commencement du travail.
En révélant le nouveau sentier, ce n'est que parmi les enfants
que vous trouverez le pouvoir de la confiance.

379. Le cœur de l'aube passe parmi les épines.


Réfléchis, raisonne et jette les filets.
Ecoute l'ordre qui résonne.
Impossible de défaire un miracle.
Impossible de chasser les élus de leur maison.
Et toi, qui connais la course des Astres, courbe-toi !
Parce que Je te connais, toi, semeur de pensées confuses.
Je te dis : Assez de ton arrogance !

380. Il est souvent préférable de remettre une décision au matin


suivant.
Le matin est rempli de prana.
Il est dangereux de rester tendu après le coucher du soleil.
Le soir est le moment de l'offrande.
Le matin est l'heure de la cognition.

381. Qui a dit qu'il fallait renoncer follement ?


De cette manière, la folie reste.

L'un pense – j'ai déjà renoncé.


Un autre pense – j'ai renoncé, je me suis rapproché.
Un troisième pense – j'ai renoncé, et déjà je mérite beaucoup.

Mais tous leurs dons se trouvent dans les profondeurs tempétueuses.


Nous ne pouvons renoncer aux possessions d'un autre.
Nous ne pouvons donner ce que nous avons reçu en garde.

Si l'on confie ses possessions à un ami pour les garder,


Et, qu'en revenant, on les demande en retour, qu'éprouvera l'ami ?
Simplement la joie de pouvoir rendre ce qu'il a gardé.
Par conséquent, réjouis-toi et prie :
Seigneur, Tu m'as donné Ta Bienveillance à sauvegarder.
Tu m'as appris à le faire.
Maintenant, enseigne-moi comment rendre à Ton Appel ce que j'ai
gardé, Seigneur.

Réjouis-toi, Je garde.

382. Comme des éléphants traversant la forêt,


écrasant les buissons et déracinant les arbres,
Marchez ainsi dans le grand Service.
Sache donc comment combattre.

Beaucoup sont appelés à la Connaissance,


mais c'est à peu d'entre eux que sont dévoilés les secrets de Nos
Décisions.

Sache donc comment combattre.

Tu verras comment Mon Bouclier est diffamé.


Tu sauras comment Mes Trésors sont contrefaits.
Alors tu lèveras ton épée.

Sache donc comment combattre.

Surtout, prends garde à la trahison et à la frivolité.


De la légèreté naît la trahison.

383. Le doute détruit l'armure.


Chaque pierre branlante affaiblit la tour.

384. Ma Main ne se pose que sur des gens sûrs.


Faiblesse et frivolité favorisent la trahison.
La trahison se juge, non d'après ses causes, mais par ses effets.
Chacun est libre, mais le jugement se prononce d'après les actes.
L'initiation ne se cherche pas dans la barbarie.
Il faut assurer sa chance par le travail.

L'heure approche où le Commandement doit s'accomplir.


L'heure est décidée. Par elle se manifestera au monde le bouclier de la
Loi.
L'heure nocturne de la confirmation et le jour du raisonnement
apporteront la joie.
Envoyée est l'heure de la compréhension du Parchemin.
Envoyée est l'heure du Témoignage.
Manifestée est l'aile de l'Archange.
Sur elle, il est écrit Paix.
Les Forces Célestes témoignent avec Nous.
Il a été décrété de faire connaître aux nations le Mot Nouveau :
Amour.
385. Il est temps de penser au Monde Nouveau.
Mes Préceptes ouvrent le portail de l'action.
Ne connaissant pas le futur, les hommes se pressent, comme des fous.
Les foules condamnées se hâtent vers la destruction.
Et leur course les porte vers l'abîme.
Observe les efforts des insensés.
Un abîme de nouvelles transgressions se révèle.
Des manifestations évidentes ne réussissent pas à alarmer les cerveaux
des simples d'esprit.
Pour les fous, ce temps est vide.
Mais il est grave pour ceux qui discernent la Lumière.

386. Je vous prie instamment de renforcer la volonté ; elle aide le vol


des flèches.
La volonté est la corde de l'arc de la conscience.

Je vois des nuages sur l'Europe.


L'Abîme a montré ses profondeurs.

387. Il faut comprendre l'époque.


On ne peut montrer un visage ennuyé lorsque les montagnes même
tremblent.

388. Examine même les pierres qui retentissent sous tes pieds.
Parce que tu pourrais y trouver les traces de Ma Venue.

Vous qui attendez, vous qui attendez,


Même vous, pourriez ne pas reconnaître l'heure de Ma Venue.
Comme l'attente n'est pas facile,
Je vous donnerai des signes et de l'aide.

Je ne viendrai pas la nuit,


Ni pendant les heures où les rayons du soleil n'atteignent pas la Terre.
Que ton esprit calmement s'élève jusqu'à la Demeure du Créateur.
Je te dirai comment attendre pendant le jour.
Ne m'attends pas avec des hymnes, ni avec exaltation,
Mais en renforçant ton labeur en Mon Nom.
J'acquitterai Mes Bien-Aimés pendant leur labeur
Et non pas lorsqu'ils dorment ou qu'ils mangent.
Le matin, répétant les sept mots, dis :
Aide-nous, que nous n'oubliions pas Ton Œuvre.
Et répétant Mon Nom, t'affirmant dans Mon Travail, tu atteindras Mon
Jour.

Lis et chéris Mes Paroles.


En ces jours tristes, le travail te soutiendra,
Et l'action t'exaltera.
Par Mon Nom, tu parviendras.
J'ai dit.

389. Ce n'est pas l'usine, mais l'atelier de l'esprit qui régénèrera le


monde.
Comme du papier peint collé au mur, ce qui a bouché les pores de la
vie sera emporté par un torrent d'austère Bienveillance.

390. Ainsi donc, vous Me rencontrerez dans le travail.


Mais où sont les preuves du travail ?
Rapidité, esprit de décision et sacrifice de soi.
Mais avec la rapidité et l'esprit de décision, on peut également
s'approcher de l'abîme.
Par conséquent, ajoutez aussi la sagesse.

Dès le matin, en commençant la journée, demandez-vous


Ce que vous pouvez ajouter au travail confié pour que Mon Nom
imprègne tous vos actes,
Et pénètre, non comme frein, mais comme affirmation ;
Ni en détournant, ni en compliquant, mais comme partie de vos
pensées décisives.

Ainsi, travaillez sagement et, acceptant le Bouclier de Mon Nom,


Vous conquerrez tout ce qui entrave l'ascension.
C'est un avis à appliquer immédiatement au travail.
Donc, précisément et simplement, Je dis :
Lisez et comprenez mieux Mon Enseignement, sans perdre les dates
données.
Ma Main soit avec vous.
391. Rappelez-vous comme il est nécessaire de garder la Loi ;
Particulièrement au moment du bouleversement mondial.
Comptez les jours jusqu'à ce que vous ayez traversé en sécurité la
conflagration.
Je vous offre Ma Main, qui vous conduira indemnes,
Faites preuve d'intelligence et n'écartez pas la Main.
D'après Mes Indications, vous appréhenderez vous-mêmes l'ampleur
du feu.
C'est une honte de ne pas percevoir la marque du Nouveau Monde.
C'est une honte de traîner au bout de la corde d'une potence.
Que le nouveau soleil brille par la fenêtre !

392. La queue de la désobéissance entraîne loin derrière.

393. Sans amour de la patrie, sans actes héroïques,


Ils marchent, poussés par la fureur.
Les mœurs pures sont balayées par le feu.
La main ne peut tenir qu'un fusil.
Qu'en est-il de l'Image divine ?
La Beauté Nouvelle Lui convient.

394. Le rescapé se souvient avec gratitude de ce qui est arrivé.


Le fort regarde vers le futur l'épée levée.
Le sage perçoit la tâche à entreprendre.
Celui dont l'esprit vit dans la Beauté, vibre à l'harmonie du monde.
Cherche une explication au flux et au reflux de l'esprit dans le
frémissement des planètes.
Le monde est un dans la consonance de l'esprit.
Le merveilleux don de la réceptivité est naturel à tous les êtres doués
de raison.
Mais connaissant ces courants,
Nous ne les considérons pas comme écrasants :
Nous cherchons du travail nouveau au-delà de leur portée.
La lune de nuit, le soleil de jour,
Même le sot organise sa vie suivant ces astres.
Illimité est le monde, et innombrables les couleurs de la Lumière.
L'esprit, plongé dans Son harmonie, chante le chant de tous les cœurs.
Réjouis-toi donc, si tu peux le pressentir.
L'esprit qui dort est dépourvu d'efficacité.
395. Respectez l'Origine.
Dans les Fraternités, grandes et petites, toutes les actions sont
transmises à travers les Aînés.
Il peut y avoir des enseignements et des inspirations, mais les actions
sont issues de la Source Une.

N'attends pas de dons, mais rassemble des trésors.


Je peux te donner toutes les perles du monde,
Mais que ferais-tu de ce trésor ?
Tu trouverais le caveau le plus blindé, le plus moisi,
le plus semblable à une tombe, et le don périrait.
Mais il en va tout autrement si, sous Ma Main, tu veux toi-même faire,
avec des âmes, un collier de perles, et que tu veuilles toi-même
assortir leur grandeur et leur valeur.

Cherche les nouveaux, ils sont désignés et dirigés.


Mais ne néglige pas leurs appels.

396. Il faut chérir chaque heure consacrée à Mon Travail.


C'est en tâtonnant que se trouve la porte de la Lumière.

397. Par vos actes, révérez la Main Qui vous guide.


Vous pouvez accroître votre force en réalisant le Bouclier.
En arrivant à la croisée des chemins, ne prenez que le nouveau sentier.

Mon Jugement est prêt, mais rassemblez toutes vos ressources et ne


gaspillez pas d'énergie.
Le fleuve doit être alimenté par les ruisseaux, et non souillé par des
déchets.
Les nuages se sont épaissis ; il ne faut pas les condenser encore
davantage.
Vous pouvez comprendre, la vérité est simple.
Apprenez à écouter l'Instructeur.

398. Surtout, n'agis pas par colère, mais par indignation de l'esprit.
Le feu de la colère ne laisse que des trous dans la trame de l'Univers
Mais si tu agis dans l'indignation de l'esprit,
En défendant le Nom du Seigneur et le pouvoir de ton Instructeur,
Alors, même les coups seront pardonnés.
Donc, choisis en toutes choses entre le feu de la colère et la flamme
purificatrice de l'indignation de l'esprit.

399. La Sagesse croît, non par siècles, mais d'heure en heure.


Lorsque des pays entiers fusionnent en un instant,
Lorsque des murailles de prison s'écroulent,
Reste ferme.

400. Si vous pouviez sous souvenir de l'extase de l'esprit libéré du


mal,
Vous vous réjouiriez, au lieu de vous plaindre !
L'esprit alourdi par la méchanceté ne peut s'élever, dans le
rayonnement de la lumière.

401. Seuls ceux qui ont une pierre dans le cœur peuvent violer la joie
de l'esprit.
Les ailes du bonheur ne sont accordées qu'à ceux qui s'élèvent en
pensée.
Les foules et les meutes ne servent à rien :
On atteint le but par le vol solitaire de l'esprit.
La manifestation de l'unité vainc les hordes.

402. Mais tu chemines sur le sentier parce que le service t'enflamme.


Je t'envoie une manifestation de force parce que ton chemin est long,
et nombreuses les pierres près de portes étranges.
Cependant, tu as déjà vu la couleur de Mon Rayon,
Et, allant avec Moi, tu as déjà maîtrisé les Astres.
L'Unité est une grande force.

403. Lorsque le grand sentier a été désigné, il faut soigneusement


éviter les déviations.

404. Chacun par lui-même, chacun à sa manière propre ;


Mais tous unis en esprit, dans l'effort de ne pas renverser le Calice.
Souvenez-vous, Amis, comment nous changeons, dans la vie, de lieux
et de temps.
Si l'on travaille pour l'humanité, il faut changer d'endroits,
Car la respiration des gens est oppressante.
405. Ton livre donnera de la joie à beaucoup.
Mais même l'imprimeur te donnera des ennuis, parce que les tracas
sont innombrables.

406. Les visions ne sont qu'un détail ;


Le monde ne s'édifie pas par téléphone.

407. Voir le feu de cœurs harmonieux qui accomplissent la tâche du


Créateur, est une réalisation merveilleuse.

408. La flamme du cœur est précieuse.


Le flux et le reflux guident l'orbite de la Terre.
La même goutte agit dans les deux phénomènes.
L'eau stagnante est ce qu'il y a de pire,
Parce qu'elle contient la décomposition et ne sert pas à manifester
l'énergie.

409. Nul besoin de dépenser deux fois l'énergie, lorsque le coup a été
préparé.
Il n'est pas ordonné de décrire la Fraternité.
Comment un aveugle pourrait-il décrire une fleur de pommier ou la
hauteur d'une tour ?
Là où le cœur a été réduit en cendres,
Les cordes de la harpe sont brisées.

410. Par quoi affirmeras-tu la dimension de tes travaux ?


Si tes actes sont utiles au monde, leur dimension est grande.
Par quoi affirmeras-tu la qualité de tes travaux ?
Si tes actes sont bénéfiques à l'humanité, leur essence est bonne.

411. Sache comment comprendre le repos entre les actions.


Dans ce répit se trouve l'accumulation de la force.

412. Ne crains pas, car ce qui a été bien planifié persistera.

413. Ne dis pas de mal et ne blasphème pas.


La grêle des malédictions retombe douloureusement sur la tête de
celui qui les prononce.
Apprends à défendre Mon Nom et Mes Travaux contre les traîtres,
Car tu auras beaucoup d'occasions de mettre fin aux diffamations.
Voici le temps de l'action, et Notre Confiance t'accompagne.

414. Il faut pardonner aux gens leur manque de compréhension.


Souvent de bonnes personnes sont coupables de jugements erronés.
Il est essentiel d'être indulgent envers les erreurs des débutants.

415. Évitez les endroits infestés par la colère et la désunion.


L'imagination des gens est obscurcie.
Apprenez à passer au-dessus des mains qui attirent vers le bas.
Assis dans un bateau, on ne pense pas à la clé de la maison.

416. Ce qu'on a laissé glisser ne revient plus.


La nuit pense à la manière de la nuit.

417. Je vous donne l'Enseignement, des messages karmiques, des


indications.
L'Enseignement est pour le monde entier, pour tous les êtres.
Plus vous le comprenez amplement, plus il est à vous en vérité.

Les messages karmiques sont envoyés à cause de Mon Amour


et de Mon Attention pour vous.
Nous donnons des avis et vous permettons de rencontrer
consciemment la vague karmique.
Ne soyez donc pas surpris, si les signes concernant le karma ne vous
sont pas toujours clairs.
Les indications sont toujours compréhensibles, et doivent être
appliquées sans délai.

418. Je désire nommer ta maladie


elle s'appelle fièvre occulte ;
Nous la connaissons bien.
La fatigue la renforce de même que des changements dans
l'organisme.
Il faut être prudent pendant cette période.
Pendant le combat, Je t'ai couvert d'une aura dense,
similaire au chloroforme ; après, tu dois te reposer.
419. Maintenant, avancez comme des éléphants,
Sachant que les Rayons d'amour et d'attention sont au-dessus de vous.
Souvenez-vous de tout ce qui est bon, et méprisez les obstacles.

En vérité, vous avez raison de reconnaître l'avalanche de signes que


J'envoie pour la première fois et en hâte.
Si vous recevez des blessures dans la bataille, guérissez-les avec soin
et ne vous découragez pas, vous, les guerriers de la lumière.

420. Déjà vous commencez à voler en pensée autour du monde.


Déjà vous commencez à vaincre l'immensité de l'océan.
Déjà vous connaissez la joie de créer.
Déjà vous chantez l'extase de rendre la vie magnifique.
Beaucoup a déjà été réalisé.
Mes Amis ! Pourquoi ne pas vous résoudre à passer toute votre vie en
héros ?
Et si Je dis : "Vous pouvez vous reposer un moment", cela signifie que
Je sais, car Je vous protège.
J'ai dit.

421. Laissez ceux qui ne savent pas,


remplir l'espace de cris et d'appels à l'aide.
Ceux qui ont atteint la compréhension peuvent seconder les
événements.
Dérangeons-nous le visiteur si longtemps attendu avec des vœux
personnels ?
Nous nous hâtons d'ouvrir la porte pour que le tant désiré entre.

Souvent la main est tendue, mais l'aveugle essaie de la repousser.


Donc, supprimer la conception des enfants est pire qu'un meurtre.
Et il n'est pas juste de former un complexe à partir de ses propres
désirs.
Avant la venue de l'hôte, il vaut mieux aérer la maison ; et,
tranquillement, en répétant une prière, diriger ses yeux vers la
beauté.

Spéculations et désignations sans fin ne sont pas nécessaires :


L'esprit avance librement.
Il faut dégager la Terre de son fardeau.
Des effluves enveloppent chaque berceau.
Bénie soit la mère qui ouvre le rideau pour laisser pénétrer la lumière,
et qui offre la première fleur.
Dans le calme, dans la beauté et avec le sourire, attendez les nouveaux
venus qui cherchent à entrer dans le monde.

422. L'aide en esprit est la plus puissante.

423. La connaissance et les solutions aux questions de l'Etre


croissent comme des fleurs.
Avant une compréhension nouvelle, le cœur souffre particulièrement ;
Mais, en un lieu pur, cette souffrance se transformera en connaissance.
La fatigue s'en ira, et les acquis spirituels sortiront de la semence
comme des épis.
Au-delà de l'astral, il y a des sphères de connaissance
où il est facile de communier avec les plans évolutifs.
La légende de l'ascension au ciel a une base scientifique.

424. A présent, vous rencontrez quatre espèces d'hommes ;


La première combat sous Notre Bouclier ;
La deuxième lutte sans protection, elle achève déjà le courant du
karma ;
La troisième délire sauvagement, aveuglée par le voile sombre de son
destin ;
La quatrième comprend les ennemis de la lumière.

La première entendra votre appel.


La deuxième frémira d'espérance.
La troisième tournera sottement la tête.
Et la quatrième vous répondra flèche pour flèche.

Par conséquent, ne réitérez pas l'Enseignement.


Chaque mot tombe sur le sol voulu,
Et ce qui est destiné sera reçu.
De même, ne rejetez pas et ne niez pas.
Tout jugement est déjà une action manifeste.
Pourquoi nier un feu, s'il flambe déjà ?
Mais couvrez-le, et sa force disparaîtra.
De même, on ne gagne rien à contredire des opinions ;
Mais recouvrez le jugement négatif avec Notre Enseignement,
Et toute la cité de l'ennemi sera couverte par la coupole de Notre
Fraternité,
car ce dôme contient tout.

Je vous donne un abri, Je vous donne la force,


Je vous donne un sentier de Beauté.
J'ai dit.

425. L'épreuve des hommes est continue.


Les épreuves doivent se répéter jusqu'à ce qu'un dessin se fixe dans le
cerveau.
Il est plus facile d'écrire sur le front avec la main.
La Vérité vaut mieux que l'illusion.
Sublime est la Vérité du Monde Qui vient.

426. Pour que Mes nouveaux disciples soient capables d'assimiler


Mon Alliance, ce qui a été donné précédemment doit être répété
avec austérité.
Mais chaque pierre qu'on vous jette élèvera votre tour.

427. Seul le temps condense la connaissance.

428. En la soirée sainte du plus grand Jour sacré,


Au nom du symbole Universel, Je vous dis :
Vous avez été admis à la tâche d'édifier le Monde Nouveau.
Je vous dis : Fortifiez vos yeux, pour ne pas être aveuglés
lorsque Je révèle une échappée sur le bord du voile du Futur.

Si l'anxiété monte en vous, élevez le bouclier de la dévotion car il


vous sauvera.
Et répétez les Préceptes – Je vous le dis – répétez.
Je les ai indiqués.

Je sens que vous pouvez comprendre.


Je parle de choses sérieuses.
Je puis lever la Main pour l'élu.
Je dresserai un Bouclier.
Denarius, enfant de malédiction, n'obstrue pas la voie de la lumière !
Denarius, ne souille pas une manifestation pure.
Ne regarde pas les nuages :
La Vie est joyeuse pour qui a des ailes.
Mon Sourire te protégera.

429. La victoire de la loyauté est assurée.


En regardant au loin, vous verrez ce qui est proche.

430. Je vous enseigne à exposer Notre Triomphe aux cœurs étrangers


et mesquins.
Je tiens au-dessus de vous, dans la pureté, une croix merveilleuse.

431. L'Instructeur voit, dans un miroir, l'image de tous vos


mouvements.
La marque de la fatigue vous entoure comme une fumée.
Mais au-dessus de vos épaules, les rayons de la résolution percent le
nuage de lassitude.
Les têtes sont parées de rayons d'argent.
Les auras étrangères s'amassent â vos pieds, comme les culées d'un
pont.
L'ascension du courage force les auras étrangères vers le bas avec des
flèches violettes.
La flamme bleue du cœur frappe la fumée de la lassitude.
Le travail se poursuit, et haut, très haut, se trouve le bout des rayons.

432. Je lis Moi-même vos pensées chaque jour.


L'instructeur vérifie la créativité des disciples bien-aimés.
Et lorsque la fatigue ne clôt pas les lèvres,
Le discours coule comme un torrent himalayen.

433. L'étang stagnant n'engloutira pas des pensées pures.


Une compassion étendue monte la garde,
Mais il faut envoyer l'amour.
La persévérance vous conduira au but,
Et les victoires de l'esprit, par le sacrifice de soi,
se transformeront en parfum de frésias.
Les Merveilles de l'Instructeur grandiront.
Dans le jardin de l'amour, fleurissent les illuminations de l'esprit.
Aujourd'hui, fatigue-Moi ; charge-Moi davantage, en y mettant le
poids du monde.
Pourtant J'accroîtrai Ma force.
Pourtant J'accroîtrai la force de Ma fille, parce qu'elle va dans Mon
Jardin.
Entends-tu ? Le fardeau fleurira comme les roses,
Et l'herbe s'allègera dans la lumière irisée du matin.
C'est pourquoi, fatigue-Moi.
Lorsque le vais dans le jardin magnifique, Je ne crains aucun fardeau.
Je réfléchis, Je réfléchis, Je réfléchis.

434. Vous pouvez apprendre par le sapin ;


il est le même, hier comme été.

435. Certains viendront et diront : "Nous savons".


Vous devriez répondre : "Bien ! Puisque vous savez, retournez chez
vous".
Certains viendront encore plus agressivement et diront :
"Nous savons qui se tient derrière vous".
Dites-leur : "Bien ! Si vous le saviez, Nous ne parleriez pas ainsi".
D'autres viendront jouer aux dés sur les marches du Temple, et
jetteront des sorts autour de vous.
Dites-leur : "Hommes, passez votre chemin, avant que l'éclair ne vous
frappe".
Mais en voici un qui vous dit : "Je ne sais pas,
Et voici, j'ai apporté avec moi toutes mes possessions.
Que dois-je en faire ?"
Dites-lui : "Passe le seuil, entre.
Nous trouverons une place pour toi, à la longue table ; car si tu ne sais
pas, alors tu sauras".

Par conséquent, Je dis à nouveau :


Fatiguez-Moi, chargez-Moi de tous les fardeaux du monde.
Je ne Me lasserai pas, Je ne succomberai pas à la fatigue ; car Je ne
sais pas ce qu'est la fatigue – Je la méprise.
Et Je vous demande de Me charger, car le jardin de beauté ne peut être
atteint autrement.
J'ai dit.
436. Souris à chaque dépréciation :
C'est le vrai signe d'un miracle.

437. Va chercher la lumière pour qu'elle se manifeste dans les


ténèbres.
Le pur fera preuve de compréhension du Bouclier, car Dieu est avec
Nous !
Par Ses manifestations éternelles pénètrent des gouttes du Monde
Sacré.
Considère que le trésor de ces gouttes et les étincelles de la conscience
relieront le Ciel et la Terre en un nouveau pont.
Nous affirmant dans l'illumination des étincelles,
Trouvons un sourire.
Mais la maîtrise se confirme par la réalisation de la victoire sur soi-
même.
En conquérant le soi, le vainqueur surgira.
Sonnez donc haut et clair le clairon de la victoire,
Car Dieu est avec Nous.

438. Un miracle tient mieux sur un estomac vide.


L'amour du monde s'ajuste mieux dans un cerveau propre.
Dédaigne le manger, comme tu le fais des querelles.

439. Par un seul mot, se sont créés des empires du mal.


La Création du Seigneur sera-t-elle donc différée,
Alors que toutes les Forces Célestes se sont dressées ?
Par le décret du Très Haut,
Des rayons pénètrent la sphère du soleil.
Des vagues de l'océan des planètes voilent le courant des astres.
Les temps sont menaçants et beaux !

440. Une nouvelle bannière requiert des hommes nouveaux.

441. Celui qui était arrivé ignorant, se sera assis à la table et sera déjà
rempli de connaissance.
Tout est saturé de signes et d'approches.
Si vous voulez charger un passant de porter un message à la maison
voisine,
Vous lui dites : "Ami, porte ce message à nos amis".
Par la suite, vous ne reconnaissez même pas ce messager.
Ainsi dans la vie, regardez ce qui vous a été apporté sans vous soucier
de l'apparence du porteur ;
Particulièrement, lorsque tout, autour de vous, est rempli de signes.
En vérité, vous avez la chance de connaître l'indication des approches
et des dates Fixées.
Donc, attendez et soyez joyeux.

442. Etre fugitif pendant longtemps n'a rien de plaisant.


L'amour de soi se paie très cher.

443. Pourquoi Nous considérer comme un volcan de passion, alors


que le frésia est Notre fleur favorite ?
Laisse à l'ennemi la chaleur cramoisie ;
Plus proches de Nous sont les diamants des pics.
Déjà tu vois ses astuces.
Ah ! qu'il peine ! Comment le convaincre que sa construction n'est
qu'une prison ?
Et les prisonniers songent constamment à l'évasion.
Quelle joie y a-t-il à tirer des prisonniers derrière soi ?
Cependant, dans cet argument, il est d'une opinion différente.
Les évidents Albérichs ont accepté son enseignement.

444. Indispensable est le sacrifice, et la flamme de l'offrande est


comme l'ozone.
Même les sauvages utilisent l'holocauste comme symbole grossier de
l'acte d'offrande.

445. Au Nom du Mouvement Eternel, Au Nom de l'Unique Force,


Je répète !
Comme les racines des arbres se fixent solidement dans le sol,
Ta connaissance s'enracinera seulement dans le temps.
Par conséquent, sache la date, pour ne pas saisir avant le moment fixé.
Ce qui est saisi prématurément et ce qui est compris tardivement sont
pareils en conclusion et en signification.
446. En vérité, je dis : dans le grand Service, même les miettes ont de
la valeur ;
Avec les pains d'hier, on peut rassembler tout un bol de l'œuvre
commune :
Le don de Mon Enseignement Spirituel.

En Mon Nom, est votre seule défense ;


D'autres défenses ne servent à rien.
Mieux vaut le comprendre à temps.

J'ai appelé à la construction, et J'ai étendu les mains de Mes plus chers
porteurs de bouclier.
J'ai révélé le sentier.
Qu'on se souvienne toujours de la Main Qui guide et Qui protège.

447. Allez de l'avant avec courage.

448. Sagement, Nous dirigerons tout vers le bien.

449. J'assemblerai les filles.


Qu'elles aident à aménager le jardin magnifique.
Qu'elles le remplissent surabondamment de fleurs nouvelles.

Je perçois qu'on peut s'attendre à un rapide bourgeonnement de la vie


du Monde Nouveau.

450. Une manifestation mondiale apparaît dans le miracle du


renouvellement de la vie.
Ma Main est dans les évènements de chaque jour.
C'est le bonheur de voir les miracles monter la garde comme des
boucliers.
Avec austérité, Je confirme Mes Paroles.

451. Celui qui sait comment cacher – trouve plus vite.


On ne peut calmer une vague qu'en versant de l'huile à temps.
452. Lorsqu'une jeune fille s'efforce nuit et jour de faire du bien au
monde ;
Lorsqu'elle rêve de l'ineffablement beau et élevé,
cela est-il éloigné de la vie ?
Si ces rêves sont beaux, la réponse qu'ils suscitent ne sera-t-elle pas
belle aussi ?

Pourquoi chercher à changer de vie ?


Pourquoi briser l'ancien si un seul souffle nous révèle une nouvelle
région merveilleuse ?

Tu as été terrifié devant la porte de la prison ;


Il te semblait impossible que cette porte en fer puisse s'ouvrir.
Pourtant, ici Je te donne la clé.
Apprends à la tourner juste autant de fois qu'il est prescrit ;
Ni plus ni moins qu'il n'est nécessaire.

L'accomplissement est-il éloigné ?


Les bêtes sauvages ne sont pas nécessaires ;
Pas plus que les tribunaux et les guerriers :
L'accomplissement est à portée de main !

Tu as brandi la lance, appelant le monde à la bataille.


Voici le monde vient à toi – aiguise la lance.
Faux serments et luttes de l'esprit sont inutiles.
Avec le sens du Sacré, tu peux prononcer le vœu de Vérité.

A toi qui sais voir, Je donne.


Ajoute une goutte de Ma Tâche au breuvage,
Et trempe dans le vin de la connaissance le pain de l'accomplissement,
donnant nourriture à ceux qui approchent.

Gravis joyeusement le nouvel échelon du temps.


Concluons le premier livre.

Des nouveaux se manifesteront dans l'action.


Ils révèleront le bouclier de la Beauté,
Et, remplis d'amour, ils ouvriront les portes à ceux qui frappent.
La terre sombrera sous les pieds de l'aveugle,
Et le sourd sera détruit.

J'envoie une source vivante,


Pour baigner tes yeux et tes oreilles.
Le Miracle se manifestera,
Et un Pont de Beauté conduira vers un chemin nouveau.
J'ai dit !

Ils te demanderont comment traverser la vie.

Réponds : comme un équilibriste franchit l'abîme sur un fil tendu

En beauté, avec vigilance et intrépidité.


NOTE HISTORIQUE

Le paragraphe "Je suis – ta béatitude…" et le paragraphe 1 ont été


reçus à Londres le 24 mars 1920. Le 24 mars est désigné dans les livres
suivants par "Notre Jour". Le paragraphe 2 a été reçu à New-York le 1er
janvier 1921. Les paragraphes suivants ont été reçus (un à la fois, rarement
deux) chaque période de un à trois jours. Le dernier paragraphe (452) a été
reçu le 28 avril 1923. L'ensemble fut publié en russe en 1924. Quelques
rares modifications ont été apportées par la suite dans la traduction
anglaise.

FIN DU LIVRE
2. FEUILLES DU JARDIN DE MORYA II

(ILLUMINATION)

1925

Copyright © 1953
by Agni Yoga Society

Traduction française autorisée


Copyright © 1978
par l'association Agni Yoga

La reproduction de tout ou partie de ce livre


sous quelque forme que ce soit est interdite
sans permission écrite de

Agni Yoga Society, Inc


USA

Ou de l'Association Agni Yoga

Pour tout renseignement éventuel, s'adresser à

Association Agni Yoga,


France.
http://agniyoga.n3.net

ISBN : 2-907180-01-0
Bienvenue aux chercheurs !

Bienvenue aux porteurs du Bien Commun !

Bienvenue de l'Est !

Ils demanderont : "Qui vous a donné l'Enseignement ?"

Répondez : "Le Mahatma de l'Est."

Ils demanderont : "Où vit-Il ?"

Répondez : "Non seulement on ne peut communiquer le séjour de


l'Instructeur, mais encore on ne peut même pas prononcer son nom. Votre
question montre combien vous êtes éloignés de la compréhension de
l'Enseignement. Même humainement, vous devez réaliser combien votre
question est fausse."

Ils demanderont : "Quand pourrais-je me rendre utile ?"

Répondez : "Dès maintenant et jusque dans l'éternité."

"Quand me préparerai-je à travailler ?"

"Ne perdez pas un instant !"

"Et quand serai-je appelé ?"

"Soyez vigilant même lorsque vous dormez."

"Comment dois-je travailler en attendant ce moment ?"

"En améliorant la qualité du labeur."

Il faut manifester la discipline de l'esprit ; on ne peut pas se libérer


sans cela. Pour l'esclave, la discipline de l'esprit sera une prison ; pour
celui qui est libéré, elle sera un prodigieux jardin de guérison. Aussi
longtemps que la discipline de l'esprit ressemble à des chaînes, les portes
restent fermées car, avec des chaînes, on ne peut pas monter les marches.
On peut comparer la discipline de l'esprit à des ailes. Celui qui
comprendra que la discipline de l'esprit est l'illumination des mondes
futurs est déjà préparée.

Celui qui a envisagé l'évolution l'approchera attentivement, enlevant


joyeusement la poussière sur le sentier. Et, fait des plus importants, il n'y
aura en lui aucune crainte. Rejetant ce qui n'est pas nécessaire, il acquerra
la simplicité. Il est facile de comprendre que la réalisation de l'évolution
est toujours merveilleuse.

Ils demanderont à nouveau : "Pourquoi, au début du sentier, accorde-t-


on tant de choses plaisantes et pardonne-t-on autant ?" C'est parce que, au
commencement, les feux brûlent avec force et celui qui est appelé chemine
comme une torche. C'est à lui de choisir la qualité de son feu. Celui qui
comprend la discipline de l'esprit comprendra la direction du feu et
approchera la coopération pour le Bien Général. La fin du sentier peut être
illuminée par un millier de feux du Bien Général. Ces milliers de feux
allumeront l'arc-en-ciel de l'aura. Par conséquent, la discipline de l'esprit
est semblable à des ailes.
1. Il fut un temps où cent guerriers représentaient déjà une troupe. Puis
un millier d'hommes suffirent pour faire une armée.

Ensuite vint le temps où cent mille conquirent le monde. Après quoi


des millions se levèrent, mais eux non plus n'altérèrent pas l'orbite de
l'esprit. C'est pourquoi, J'en appellerai un milliard sous la Bannière de
l'esprit. Ce sera le signe de Mon armée.

Réfléchissez à ce que cela signifiera lorsque cette manifestation


s'accomplira et que sept bannières seront affirmées !

2. L'esprit n'est parfait que lorsqu'il est conscient du Cosmos. Et cela


arrive souvent, mais nous ne pouvons pas toujours nous affirmer dans la
réalisation de la communion avec la Vérité.

Les cieux paraissent vivants et nous disons : "Quel essaim de


mouches !" C'est ainsi qu'on interprète les touches les plus fines d'ailes
invisibles.

Le Vide est le trésor du Commencement, et pourtant vous sentez la


trajectoire du Commencement.

3. Pesez chaque jour la manière d'accomplir Mon Travail. Enseignez


aux nouveaux venus – enseignez-leur la beauté. Ouvrez leurs yeux.
Pourquoi prendre des années lorsque des semaines suffisent pour
l'accomplissement ?

Il est plus facile de résister à une meute que d'empêcher les pensées de
moisir. Par conséquent, je dis, avancez. Pour cela Je multiplierai vos
forces.

4. J'enverrai – faites Ma Volonté.

Agissez avec précaution. Il n'y a plus de futilités lorsqu'on est en


chemin.

5. Qu'ils se débarrassent du carcan du mensonge pour s'adonner au


travail intérieur.

6. Je désire parler du karma mûr et qui fut traversé avec soin. Touchez
avec précautions aux nœuds goudronnés du destin. Il est bien difficile de
liquider les événements passés déjà durcis et qui traînent derrière vous. Par
conséquent, je vous avertis que le non-accomplissement des décrets le
manque de respect envers la Hiérarchie sont plus nuisible qu'il n'y paraît.

L'écoulement du karma peut être recouvert de voiles. Mais gardez-


vous de détruire cette couverture par la sottise ou par l'ignorance, cela est
défendu sous Notre Bouclier.

Je répète – gardez le sentier donné !

7. A qui parlerons-nous ? Une mule peut tirer une Charrette. Se peut-il


que l'esprit humain n'arrive, pas à se réjouir clans le travail ? Dans la
tempête, la mule conduit le cavalier vers un abri. Se peut-il que l'esprit
humain soit perturbé par l'écoulement du karma ?

8. Il faut se souvenir de la manifestation de l'Instructeur ; le Bouclier


doit être tenu dans la pureté.

J'enverrai toutes les défenses, j'enverrai toutes les possibilités, mais


gardez fermement le conduit.

Voilez le feu de l'esprit au sein de la foule exaspérée. Lisez Mon livre


et ne soyez pas terrifiés par l'annonce des calamités, car les aveugles ne
perçoivent pas ce qui vous est révélé.

Mais, Je vous dis, pour votre profit, évoquez plus souvent Mon Nom.
Pensez-vous que ce soit un plaisir de contempler des pays morts ? Mais
observez l'effondrement du monde par la fausseté. Mensonge, mensonge,
mensonge, péris !

9. L'Enseignement devrait être mieux compris. L'Enseignement


devrait être appliqué ingénieusement.

Souriez aux petites pierres !

10. L'Instructeur fait remarquer que vous devriez apprendre à ressentir


les liens qui vous ont unis mais pas par la manifestation de miracles.

Pour le long voyage, vos sandales sont attachées par un prodigieux


lacet de chanvre.

Le futur sera préparé tout comme le fut le passé.


Les rencontres Prédestinées n'accordent pas de répit. Et innombrables
sont les envois sur les pages de la vie.

Ainsi, tout est préparé, mais ne déchirez pas Ma toile.

Le tourbillon de folie fait s'envoler les meilleurs dessins Par Moi


envoyés.

On ne devrait pas disséminer des trésors qui sont accordés pour la


manifestation du monde. Le fait d'être mineur n'est pas une excuse.

Il vaut mieux célébrer la victoire après la première bataille que


vagabonder sous terre.

Par conséquent, Je dis, marchez ensemble et couvrez-vous avec Le


Seul Bouclier. Que chacun Purifie son haleine sans exhaler la poussière de
la colère. Et, embrassant les fleurs de la dévotion, vous comprendrez
l'utilité de Mon sentier.

Est-ce que Je vous conduis par la force ? La contrainte n'est pas notre
alliée.

Mais si nous cheminons ensemble, pourquoi ne pas donner de


conseils. Par conséquent, Je vous dis : pensez mieux et ne trébuchez pas.

11. Sur notre balance, l'effort de l'esprit est plus pesant que quoi que
ce soit. Le succès dans la vie n'est renforcé que par l'énergie de la prière de
l'accomplissement.

L'enseignement de l'esprit crée l'armure du corps. Pressentant les


éclairs du monde, commencez un livre nouveau pour l'hiver qui arrive.

Je vous enseigne à comprendre intelligemment le futur. Le succès doit


suivre Mon peuple.

Suivez sagement Mes bornes milliaires.

12. Sacrifice, sacrifice, sacrifice ! Puis l'on reçoit et le triomphe de


l'esprit s'ensuit.
13. Chacun a son but. Je procure les portes adaptées à l'esprit. Par
elles, on peut entrer dans un monde transformé où demeure le mental qui
est chez lui en tous lieux.

L'esprit apprend à voler lorsque le chagrin aiguise la vue. Le rayon de


la réalisation de l'Infini illumine les biens accordés. Il y a le sentier de la
Terre et le sentier des ailes. Discernez et choisissez.

14. Des nuages s'assemblent mais l'Etoile du Matin monte à l'horizon.

15. Chaque instant de compréhension spirituelle ajoute une gemme au


trésor des possibilités.

16. C'est souvent par la maladie que les accomplissements


s'intensifient. Saint François et Sainte Thérèse furent souvent malades.
Pythagore avait une maladie de cœur. Quelques cordes manquaient
souvent aux meilleures zurnas.

17. Les mères, dans leur sagesse, prévoient les conditions occultes à la
naissance d'un enfant. L'esprit de la mère sait comment l'ennemi essaie de
nuire au nouveau voyageur. Il est plus facile d'envoyer le poison pendant
le moment transitoire de la gestation. Il est facile de mettre la mère en
colère et d'emplir la maison de la poussière de l'insatisfaction.

Avec sagesse, les mères essaient de porter leurs yeux sur des images
de saints ou de se réconforter par la beauté de la nature.

18. En donnant, nous recevons. Si nous dédaignons les objets, nous


recevons l'habit céleste.

19. La forme est animée par son contenu et n'est pas oubliée.

20. Audacieusement, levez vos boucliers. Je demande une chose :


n'affaiblissez pas votre force par de l'or. Mon Enseignement n'aime pas
l'or.

21. Il ne peut pas y avoir de clémence lorsque la loi du Karma doit


être remplie à la lettre. Le karma nous rattrapera, mais sa qualité peut être
modifiée par un sacrifice volontaire à des personnes inconnues.

22. Semeurs, semez mieux ! La Terre sera bientôt prête ! Si le monde


n'est pas aidé par une manifestation spéciale, la Terre ne supportera pas.
23. J'appellerai dans Ma Maison ceux que je vois approcher. L'épée
suspendue remplit l'esprit de douleur.

24. Accomplissez valablement le travail qui Me plaît et qui vous est


bénéfique, un travail amical qui fera Ma Maison prête.

Rassemblez les images d'amour. Dans l'amour, vous trouverez la


compréhension nécessaire à la meilleure décoration de Ma Maison.
Demandez à votre esprit quels sont les décors convenant à Ma Maison.

La révérence suggérera la manière de manifester la beauté d'une


Maison propre. La manifestation de votre labeur est comme des fleurs. Je
n'accepterai pas une obole, mais je récompenserai au centuple.

25. Même une simple ménagère dira : "Ne salissez pas les marches,
sinon vous devrez les nettoyer."

De manière similaire, ceux qui percent l'aura de l'Instructeur ou les


auras de ceux qui Lui sont liés se font mal à eux-mêmes. Il n'y a ni
punition, ni revanche, mais bien la contre-étincelle. Par conséquent, qu'ils
se gardent de toucher à Nos Travaux, spécialement au moment présent,
alors que la force électrique est sous tension.

Qu'il soit dit, à ceux qui ne croient pas, "N'y touchez pas ; le tonnerre
peul gronder alors que brille le soleil."

Mais que soient bénis ceux qui renforcent l'armure de l'aura.

26. Il ne peut y avoir de réponse que pour ceux dont le cœur est pur.
Sachez combiner le pouvoir d'amour avec la sévérité.

27. Dans la confiance se trouvent le bien-être et la santé. Le nécessaire


est toujours préparé par Mon Rayon. Les erreurs déchirent les tissus du
corps.

28. Il ne faudrait pas considérer comme une perte une concession faite
à des mains manœuvrant de façon rusée.

Le disciple de la sagesse aime à regarder très en avant. Arrêtez les


calomnies abjectes par un sourire dénué d'irritation. Le succès des gens
futiles est comme une petite fontaine dont ne coule qu'un filet d'eau, alors
qu'un maître de maison sage travaillera à amener l'eau de l'océan pour
pouvoir ensuite jouir de la fraîcheur éternelle de sa fontaine.

29. Cessez de parler d'ennemis alors qu'un exploit peut allumer une
grande lumière. La solitude transmettra le message mieux que les
murmures des foules.

30. Le bassin mondial déborde de bacilles. La membrane qui le


recouvre frémit. Mais, sur la terre, la fleur magique doit être cueillie par
des mains humaines.

Je suis avec vous, mais lorsque je deviens silencieux cela signifie que
je suis en train de recevoir, sur Mon Bouclier, des flèches qui vous étaient
destinées.

Unis, regardez vers le jour de manifestation lorsque la connaissance


entrera dans Ma Maison car les porteurs de connaissance sont déjà nés.

31. Je parle de ponts et de portes étrangères. On rencontre en chemin


des ponts étrangers. Il faut les passer en se hâtant, sans regarder en bas et
en n'ayant qu'un désir : arriver rapidement de l'autre côté. De même, ne
vous arrêtez pas devant des portes étrangères, mais demandez le droit de
passage sans perdre votre calme, car votre chemin est déterminé. Avec des
pensées pures, l'air vicié ne pénètre pas dans les pores. Mais lorsque les
temps sont difficiles, répétez : "Je suis néanmoins en train de me diriger
vers un Jardin de Beauté. Je ne crains pas les portes prédestinées. Pourquoi
le Bouclier se tient-il au-dessus de moi ? Pour me protéger. Si je rencontre
de nouveaux barrages, je les traverserai, car je n'ai aucune crainte !"

32. Pourquoi se mélanger avec le monde astral ? Se réjouissent ceux


qui ont souffert, ceux dont l'esprit était enflammé et ceux qui ont travaillé.
Mais ici sont les semeurs et là les moissonneurs. Une riche moisson se
manifeste à partir de toutes les semences terrestres. Le grain germe ; et, de
même, la compréhension maîtrise la nouvelle dimension de semences
futures. Par conséquent, pourquoi questionner le monde astral ?

33. Maintenant, en ce qui concerne le messager : Tout comme dans la


vie, on se hâte à la rencontre du facteur, il faut de même tendre la main
vers Notre envoi. Un front d'obstacles barbelés entrave Nos messagers,
mais vous avez des cisailles miraculeuses pour couper les obstructions.
Aidez les messagers à vous atteindre en gardant claire l'aura. Il est difficile
à une colombe de voler dans le brouillard. Je vous conduis par le chemin le
plus rapide et suis prêt à vous envoyer un messager au moment de
l'obscurcissement. Mais, ouvrez-lui les portes ; il est difficile de rester
devant la porte à frapper, alors qu'il pleut.

Aimez la solitude de pensée, lorsque les étincelles de compréhension


tissent une couronne de connaissance. Puisque J'ai répondu de vous,
confiez-vous aussi à Moi. Avec la Main du Pouvoir, J'affirme la voie vers
les Hauteurs. Saisissez le Bien lorsque Mes Envoyés apporteront la
nouvelle : "Il est arrivé !" L'heure du bonheur est décrétée, et, sur la route,
il y a des fleurs. Quelle importance on pour vous des mains, des chiens et
des tigres menaçants. Exécutez la grande tâche du Dieu vivant.

34. La signification sera évidente lorsque vous regarderez du haut des


montagnes. Il faut observer les étincelles ; bientôt elles commenceront à se
fondre dans la flamme d'une nouvelle compréhension des fondations.

Construire une arche entre les chemins du complet déclin et celui de


l'ascension n'est pas facile. Les porteurs d'esprit ne se reconnaissent pas
mutuellement. En chemin écoutez et enregistrez les voix de figures
étranges. Vous assemblerez ensuite ces informations, révélant ainsi
l'échelle des possibilités pratiques.

Le couteau de l'attention s'aiguise, le lien se resserre, et d'habiles


étincelles alertent votre pouvoir sans empiéter sur le karma.

35. J'expliquerai pourquoi il est important de prendre garde aux mots


et aux images données. Nos élèves ont un exercice de pensée dans lequel
on ne donne qu'une partie ou même qu'un simple mot d'un message entier,
et, percevant la Direction de la pensée, chacun y ajoute en fonction de sa
compréhension, entrevoyant ce qui lui est le plus proche. Mais, avec le
temps, ce qui est personnel est remplacé par une conscience unie, et, sur un
simple mot, se construit une structure complexe. C'est ainsi que le code de
l'esprit est atteint.

36. Le cercle apparaît, occultement, comme une personnification de


l'organisme humain élargi par des possibilités. Les figures centrales
représentent les fonctions honoraires du cœur. La croissance de
l'organisme et ses blessures sont réfléchies sur le cœur. Agiter les bras
produit la fatigue et non la réalisation des aspirations. Vous connaissez
déjà la parabole sur la danse en cercle et les boucliers. Vous savez que le
meilleur nombre pour le cercle est le sept. Cinq représente les extrémités
du corps. Des suppléments ne peuvent qu'apporter des fonctions spéciales
ou alors l'acquittement d'une condition karmique. Il est difficile de former
un cercle, mais il est encore plus difficile de faire des substitutions ; car on
ne peut remplacer le cœur par une extrémité comme il est impossible d'y
introduire un esprit indiscipliné. Il y a de proches témoins qui substitués ne
grèveront pas les artères d'un cœur lointain.

37. Maintenant, voyons le karma.

Si l'on ajoute des liens nouveaux au karma existant, il devient difficile


de supporter toute la pensée inorganisée. On peut alléger cela en évitant
prudemment le contact avec les perceptions nerveuses. Mais la pensée
humaine déséquilibre si facilement la balance, ne faisant que déjeter ses
poids, ce qui nous entraîne vers le terrestre.

Mais pour chaque geste semblable de la main, le pauvre cœur souffre.

38. C'est une tâche difficile que de ne pas se faire d'ennemis. On


devrait voir les pierres près du seuil sans en être affligé.

39. Ce n'est ni un, ni deux, mais une multitude de cœurs qui ont été
dirigés vers vous, et le réseau des possibilités est tissé par des mains
habiles. Mais ne déchirez pas le réseau. Soyez attentifs à la manifestation
de chaque jour.

Le luxe doit être abandonné. Vous assumerez une apparence distincte


et vous la trouverez en conformité avec la nature de Mon pays.

Vous devez être immergés dans la réalisation de Mes possibilités


jusqu'aux limites extrêmes du cerveau. Cela ne convient à personne d'aller
jusqu'à l'exténuation.

40. Le vent déplaît aux moustiques, ils ne peuvent ni vous atteindre ni


vous piquer.

Ne vous faites pas de nouveaux ennemis. Ceux qui vous sont destinés
viendront d'eux-mêmes.
41. Seule l'harmonie dans la bataille peut contrôler le pouvoir. Le
Rayon ne peut manifester sa signification que lorsque vous agissez en
accord avec le Décret.

42. Lorsque vous parlerez en Mon Nom, dites : "La Main du Créateur
est toujours en mouvement ; par conséquent, tout se meut." Sur votre
anneau vous voyez deux spirales. Comme sur l'une d'elles, on peut monter,
sur l'autre, on peut descendre. Même un Arhat peut descendre, en mésusant
du miracle.

Soyez fermes non seulement pendant le temps de Communion avec


Moi, mais également lorsque vous êtes livrés à vous-mêmes, car ce n'est
qu'alors que l'esprit s'ingénie à résoudre les problèmes.

Lorsque vous serez suspectés d'amour pour Nous, vous serez justifiés
par Mon Bouclier. Je vous enverrai sept opportunités de manifester votre
ingéniosité. Il se peut que bien des vitres soient brisées, et la maison ayant
de telles ouvertures est inconfortable.

Par la Volonté de la Hiérarchie, vous pouvez préserver le trésor


confié. Ceignez-vous d'un désir déterminé et, regardant l'anneau, répétez :
"Je ne descendrai pas !"

43. Considérez que l'exultation est une manifestation puissante sur le


chemin conduisant à Nous. Ce qui est vieux est pour les vieux. Mon Signe
devrait être préservé dans un livre neuf, avec un esprit neuf et par une
action nouvelle.

44.
Lorsque la goutte de pluie frappe à la vitre –
c'est Mon Signe !
Lorsque l'oiseau voltige –
c'est Mon Signe !
Lorsque les feuilles s'élèvent en un tourbillon –
c'est Mon Signe !
Lorsque la glace est fondue par le soleil –
c'est Mon Signe !
Lorsque les vagues emportent le chagrin de l'âme –
c'est Mon Signe !
Lorsque l'aile de l'illumination touche l'âme harcelée –
C'est mon signe !
Comptez les marches lorsque vous approchez du Temple, car chaque
septième marche porte Mon Signe !

Lorsque vous manifesterez la nouvelle compréhension de Mon Signe,


vous percevrez le trait de l'éclair des Mondes.

Je vous ai ouvert la porte, mais vous ne pouvez entrer que par vous-
mêmes.

45. Je dis irrévocablement : Lorsque vous êtes avec Moi, lorsque vous
êtes sans irritation, lorsque vous ne doutez pas, les flots de possibilités sont
incalculables.

Les Forces qui vous servent sont indicibles. Ceux qui portent la Pierre
diffusent les étoiles de la bienfaisance.

De nouvelles possibilités sont données chaque jour. Tressez des


corbeilles pour recueillir ces étoiles. Etendez la toile des tentes pour capter
les dons, car c'est ainsi que Je vous conduis !

46. Travaillez pendant les heures du matin ; le soir, réjouissez-vous en


Mon Nom. Je vous invite à un autre chemin !

47.
Mon Rayon – ton souffle.
Ma Main – ta bannière.
Mon Bouclier – ta fierté.
Ma Maison – ton refuge.
Ma Montagne – ta merveille.
Mon Souhait – ta loi.
Ma Manifestation – ton bonheur.
Que l'esprit de Notre Fraternité demeure avec toi.

48. Pénétrant par l'Enseignement dans l'essence du bonheur accordé,


on doit marcher d'un pas ferme, confiant en la résurrection du plus grand
espoir de l'humanité, basé sur la Pierre.

Dans la prière, attendons notre destin.


49. Des voix corrompues essaient de répandre leur venin. Mais
rappelez-vous que les irritations ne sont pas meilleures que le venin, et
évitez-les. J'enseigne par la manifestation de la vie. Je donne des signes
quotidiens. Les signes sont répandus comme des pétales de roses, car le
temps est proche. Pensez au Monde Nouveau ; pensez à la procession des
peuples.

50. Je rembourse au centuple, mais ce qui est perdu vous retarde au


centuple.

O balle du destin ! Où tomberas-tu et où rebondiras-tu ? La Lumière


t'a été révélée. Réussis, toi balle, à arriver à temps ! Restreins ton
tourbillon rusé.

51. Lorsque vous vous tiendrez devant le mur des lamentations,


rappelez-vous que la joie va arriver ! A vous, Je le dis ! Tournez-vous vers
l'Est, contemplez Mon Aurore ! Plein de beauté est le chrisme emmagasiné
dans le temps ! Précieuse est la fleur plantée à Mon Heure ; Ne renversez
pas le calice de Mon Heure ! Le miracle arrive !

Acceptez votre héritage, vous qui attendez ! Le calice des temps


anciens est revenu !

52. Pourquoi vous émerveillez-vous des dates données ? Nous ne


conjecturons pas – Nous voyons.

Vous demanderez comment vous rassembler. Je vous dirai de vous


assembler en prière. Mieux vaut être silencieux, loin du bruit, des voix qui
s'élèvent, car les ailes de l'esprit croissent dans la tranquillité. Consacrez en
prières le temps de Nos Communions, car pour la Communion Nous
apporterons ce qu'il y a de mieux. Le courant de la Communion crée une
prodigieuse échelle vers les manifestations les plus élevées du Créateur –
l'échelle d'Esprit. Vous pouvez lutter dans la vie, vous pouvez discerner
l'heure à laquelle invoquer Ma Main.

53. Comment attendre le développement des œuvres ? Comme les


vagues ont leur rythme, ainsi croissent les œuvres : en une élévation
mesurée et une progression constante pleine d'attente. Comprenez l'heure
de l'appel ; respectez le rythme de la vie.
Dans les moments de silence, emmagasinez l'enseignement sur
l'étagère de l'expérience.

Comment doit-on lire les écrits des Sages ? Il faut s'isoler et appliquer
ce qui est écrit à ses différentes humeurs.
Me voici, nouveau-né.
Me voici, un vieillard.
Me voici, un exilé.
Me voici, un souverain.
Me voici, aveugle.
Me voici, quelqu'un ayant reconnu des mondes.
Appliquez à toutes les sources toute la grandeur concevable du Lotus.

54. On ne devrait pas hésiter. Marchez comme des lions ! La droiture


orne votre armure.

Je me révélerai à vous en tant que pêcheur à la ligne, et Je plongerai


Ma Main dans la roue des menaces. Je dis qu'il faudrait apprendre par
l'exemple de l'attaque. Le feu de la Terre veut percer.

Mon ordre aux disciples, et Ma requête légale, sont de marcher


sérieusement mais sans irritation. L'irritation rend le réceptacle cristallin et
fragile. Un calice d'argent convient mieux à la Pierre. J'enraie l'averse de
petites flèches. Le temps où l'ancien gage sera accompli est maintenant si
proche.

55. Par l'esprit gardez l'Enseignement spirituel ; seul l'esprit peut


amener le Royaume de Dieu sur la Terre. Le Royaume de l'esprit
approchera aussi simplement que Mes Paroles, aussi simplement que les
feuilles sèches de l'hiver dernier seront balayées.

Il n'y a pas de passé, il y a la lumière du futur – par elle, marchez ! Je


vous tirerai du gouffre de la vie. J'aiguiserai vos dents. Je mis devant vous
la couleur de la bannière. Comprenez l'Enseignement avec les ailes larges
ouvertes. Seul le sentier supérieur conduit à Moi ; par le sentier inférieur,
on ne peut pas venir. Gardez Mes Commandements sous de sagaces
verrous. Elevez-vous par les pensées les plus vaillantes car, d'un éclair, j'ai
levé le pan de votre tente. En esprit, oubliez l'insignifiance. La Lumière
prédestinée est grande. Donc marchez !
56. Des pensées pures sont obstruées par les jugements gratuits des
gens du coin. Il est difficile d'entendre derrière la forêt. Mes lois doivent
être défendues dans les œuvres que vous aimez.

57. Je veux vous dire de procéder plus audacieusement, avec tout le


pouvoir de l'esprit. Les entraves de la Terre ne vous feront pas obstacle.

Le succès accompagnera ceux qui sont courageux Tout comme les


fleurs de montagne trouvent difficile de passer même une nuit dans un
marécage, ainsi, pour vous, ce n'est pas facile. Les coups de l'ennemi
résonnent dans les cordes, mais des coups ne peuvent pas composer une
symphonie.

Mon Bouclier a détourné de vous bien des flèches.

58. Il est facile de creuser une tranchée, mais difficile d'ériger une
maison. Des railleries hostiles remplissent les coins de poussière. Mais
d'une plume de l'aile, vous pouvez enlever la poussière. Par conséquent,
protégez l'aile.

59. Mon Signe peut vous conduire. Souciez-vous de Ma Maison. Ce


n'est qu'ainsi que vous arriverez.

Votre destin est d'éviter les foules, leur envoyant le Bien le plus haut.

Pur est l'air de la montagne, pourtant il faut trouver le chemin qui y


conduit. Mais la pourriture des jours actuels est peu importante à la
lumière du futur.

Le souffle des gens est révélateur de leur pensée fastidieuse ; elle


assombrit l'air comme de la fumée. La souffrance est transmise sur les
ondes de l'éther.

La Terre ne doit pas briser la chaîne forgée par les hommes avant
l'échéance prédestinée.

60. Grande est la lumière donnée par Notre Enseignement. Rien que
du neuf pour les nouveaux.

61. Pour créer une vague de pouvoir, il suffit d'avoir foi dans les
signes. Ainsi, mutuellement, nous aidons la manifestation de la lumière.
Au-dedans de votre soi le plus intérieur portez la merveilleuse pensée
illuminée – voir Notre Maison.

Lorsque vous sentirez la manifestation d'une action héroïque,


rappelez-vous alors qu'un fil prodigieux est incandescent. Mon Ame se
réjouit à la pensée que nul ne vous arrêtera. Je vous envoie la joie ; soyez
vigilants. Manifestez le calme ; la convulsion se terminera.

62. Le jugement de ceux qui sont futiles tourne comme une roue. Un
audacieux demande un arc : il cherchera lui-même la cible.

63. Le succès devrait être soigné comme une fleur.

64.
Mon Œil – votre lumière.
Ma Main – votre défense.
Mon Cœur – votre ancre.
Seul l'amour tient le fil de l'accomplissement de l'esprit. Le gouffre
n'avalera pas le feu.

65. Le trait s'élance en avant – il n'y a pas de retour en arrière.

66. Le succès manifeste des ailes. Chercheurs d'accomplissement, je


vous maintiendrai sur la crête des vagues et vous vous tiendrez au-dessus
du précipice comme en une tour inaccessible.

67. Désirant le mal pour les autres, ils sont eux-mêmes éteints.
Sombres sont les temps. Tenez fermement le Bouclier. Comme de l'eau
vaporisée, ainsi seront dispersés ceux qui reculent.

68. Que vos pas soient fermes. Protégez le cœur, car un vase qui
contient le monde entier doit être porté avec précaution. Marchez
simplement de l'avant sans sourciller. En réprimant l'irritation, vous créez
une nouvelle gaine pour l'esprit. Même un coursier galope mieux sans
écumer.

69. Comme des étincelles créent l'ozone, ainsi le travail de l'esprit


tisse l'assistance. Simplement ouvrez votre fenêtre et l'aide entrera.
70. L'enseignement invisible continue sans cesse. La distinction de
l'esprit n'est reconnue qu'aux frontières des sentiers. La croissance de
l'esprit est marquée par un thermomètre invisible.

71. Il faut rassembler du courage pour passer comme des lions – ainsi
grandit une action héroïque. Ne vous lamentez pas sur le passé, mais soyez
prêts à lever le bouclier à n'importe quelle heure.

72. A tous, j'enjoins le courage. Même une colombe doit devenir un


lion. Ce n'est pas Nous, mais vous, qui avez besoin de tout votre courage.
Avec un sourire, arrêtez la destruction du temple. Ce n'est que par le
courage que vous pouvez maîtriser la fuite. Tout arrivera en temps voulu.
Comprenez qu'il faut répéter : "Courage et patience." Regardez le travail
de polissage d'une pierre : avec quelle fermeté et quelle précaution se meut
la main de l'ouvrier – et seulement pour sa paie quotidienne. Le travail
d'un créateur est incomparable.

73. La connaissance ne vient que lorsque l'esprit est prêt. Commander


et terroriser ne sont que pour les ennemis.

74. Je donnerai à chacun selon son mérite. Celui qui contribue le plus
recevra le plus. Je récompenserai chaque auto-sacrifice. Je dompterai toute
négligence. Je donnerai la joie !

Que celui pour qui le chemin ardent est dangereux gèle avec les
cancrelats.

Soyez satisfait de l'écoulement de la merveilleuse Bienfaisance, car la


grêle frappe douloureusement. Il vaut mieux recevoir Mon Rayon.

75. Celui qui suivra le Nouveau Monde recevra un bâton d'argent.

76. Sachez que vous êtes testés dans les moindres choses. Qui aura
peur de monter vers Nous ?

77. Nous pouvons donner un fil, mais vous devez enfiler l'aiguille. Le
tissu est donné, mais vous devez le percer vous-mêmes. Marchez sur le
chemin le plus élevé. La voile devrait être d'un blanc de neige.

78. A travers le feu, à travers la fumée, à travers les miracles, à travers


la foi – marchez !
Etincelez de jeunesse d'esprit ; soyez des plus jeunes et des plus
mobiles. La voie de l'accomplissement est des plus dures.

79. Seule l'exultation de l'esprit nous permet de traverser le pont


rayonnant. Je sème des signes – soyez ingénieux pour les recueillir.

80. Votre pouvoir croîtra, mais si vous étouffez la flamme, vous vous
brûlerez les mains. Laissez briller librement la flamme de la foi.
L'instructeur surveille chaque pensée, prêt à choisir les meilleures
semences de l'esprit.

81. M∴ et la compréhension de l'Enseignement du Bouddha


conduisent à la compréhension vitale de la loi, conçue sur le Mont de
Lumière. Sa Loi sera une grande aide sur le chemin de la connaissance.
Son Enseignement est Ma joie. Ma Main conduit à la connaissance.

Souriez lorsque les mendiants spirituels se prennent pour des savants.


Souriez lorsque quelqu'un parle avec irrévérence de la compréhension de
l'esprit, lorsque des livres faux sont lus, lorsque des pensées pures effraient
ceux dont l'âme est petite.

82. Apprenez à considérer un Décret comme étant immuable. Vous


vous émerveillerez lorsque des vagues de gens s'élèveront : gageure des
temps anciens.

83. Les maux de l'esprit sont aussi contagieux que ceux du corps. Ceci
est une simple considération scientifique. Frappez sur une table et les
objets vibreront. Un choc spirituel ébranle d'autant plus les nerfs.

Vous pouvez toucher de vieilles choses et expulser consciemment le


tort fait par les accumulations.

84. Dans l'amour, forgez l'affirmation des Hauteurs sur l'habileté à se


contrôler soi-même. Mon Enseignement ne peut pas être amoindri par la
sottise de détracteurs hostiles. Je vois qu'ils meurtriront sévèrement leur
front ; mais laissez-leur du temps.

Lorsque nous approchons le Commandement du Christ et du


Bouddha, qu'est-ce pour nous la poussière du seuil ? Une coquille d'huître
sans son contenu.
85. Faites preuve de rapidité. Des graines renversées sont difficiles à
ramasser.

86. Apprenez à comprendre la manifestation de l'Enseignement


comme un miracle pour manifester le Bouclier sur tous les sentiers. Je sens
chaque moment qui vous est utile.

Notre Ligne de Front se tient comme une muraille et un sourire jaillit


comme l'éclair sur tous les visages à chacun de vos mouvements réussis.

Tout comme le jardinier veille à ce que le jardin soit couvert de


bourgeons, déracinant les mauvaises herbes, ainsi nous surveillons les
mouvements des mains choisies. Etre ingénieux suscite la joie, car le
bouclier est forgé des deux côtés. Mon Travail est grand ; à chacun est
prescrit une place. Par la largeur de votre vision, vous vous attribuerez
votre propre part. La manifestation de possibilités sans Précédent est
derrière la porte. Donnez-Nous des raisons de Nous réjouir !

87. Il est bon de se tenir au soleil, mais le ciel brillant d'étoiles apporte
aussi l'harmonie aux nerfs. Au contraire, la lune n'est pas pour nous. La
Pure lumière de la lune affecte le prana. Grand est le magnétisme de la
lune, mais il est néfaste Pour le repos. Souvent la lune évoque la fatigue,
comme les gens qui dévorent l'énergie vitale. La manifestation de Pouvoirs
psychiques augmente pendant le clair de lune.

Un prana pur doit répondre à l'attraction, sinon il n'y a pas de pouvoir


mais une destruction du trésor vital. Alors qu'on se repose, il est bon de
rire, car la glande thyroïde est purifiée par le rire. Purifier ses glandes est
un devoir primordial.

88. Shamballa est le site indispensable où le monde spirituel s'unit


avec le monde matériel. C'est là qu'existe, comme dans un aimant, le point
d'attraction extrême ; ainsi les portes du monde spirituel s'ouvrent dans la
Demeure de la Montagne. La hauteur manifestée de Guarisankar aide le
courant magnétique. L'Echelle de Jacob est le symbole de Notre Séjour.

89. La superstition ne peut être chassée qu'en respectant les forces


innées en l'homme.

On doit savoir comment les gens attendent Ma Venue. Le désir des


peuples forge un nouvel échelon pour l'échelle.
90. La densité de la matière obstrue chaque expérience de l'esprit.
Ceci concerne aussi bien l'homme que toute la nature. Pour qu'on puisse y
accéder, il faut que la matière soit fusionnée. Dans le processus de fusion
est produit un gaz spécifique qui s'assimile avec la substance de l'esprit.
Dans l'homme, un gaz émane des centres nerveux à chaque transport de
joie ou de peine. Ainsi est obtenu un laboratoire de l'esprit. Par
conséquent, une circonstance adverse est appelée la visitation de Dieu,
mais chaque existence somnolente est la mort de l'esprit. Dans la nature,
les débordements se manifestent en tant qu'orages, tremblements de terre,
éruption de volcans et inondations. Un laboratoire de l'esprit similaire
commence à travailler. Ainsi, toutes les étincelles de transport sont bénies.

La matière fusionnée est améliorée et fournit de nouvelles formules.


Plutôt que des recherches prolongées, il suffit de réfléchir les éléments
dans Nos miroirs et d'accumuler alors de nouvelles formules. Puis reste la
deuxième partie du travail : patiemment et en temps utile les offrir aux
hommes. Sur les feux du transfert, Notre Rayon voyage, cherchant
l'admission dans le cœur. Est-ce le bonheur ou l'adversité qui a ouvert
l'entrée ? Mais, en contactant la matière fusible, on sent le pouls de la
Terre, et le cœur doit résister à la gravitation. Ceux qui veulent prendre
part à ce travail doivent préserver leur cœur. Par conséquent, Je dis,
Protégez le cœur – tout le reste est facile à réparer. Il représente la matière,
alors que les nerfs sont assujettis à l'esprit. Lorsque l'esprit frappe, la porte
du plexus solaire est ouverte. Mais chaque coup sur la matière retentit sur
le cœur. Quel que soit celui qui désire se mettre en rapport avec la formule
de la matière doit protéger son cœur ! Notre médecine enseigne à renforcer
le cœur par la respiration ; mais nous parlerons de cela une autre fois.

91. L'émanation des nerfs est impondérable ; elle est inodore et


invisible, car elle appartient à l'esprit. Le produit du cœur est le sang, avec
toutes ses dimensions terrestres. Par conséquent, lorsqu'il est dit que nous
devons sentir avec le cœur, cela signifie que celui-ci devrait être adapté au
plan terrestre.

Le seul pont entre la compréhension de l'esprit et le fait de saisir le


plan terrestre réside dans les globules blancs du sang. Mais vous
connaissez le conflit qui accompagne leur existence. Est-ce que les
globules blancs assujettis aux forces de la Terre et portant la connaissance
de l'esprit, vous semblent ressembler aux frères Blancs ? C'est pour cela
que l'harmonie est si difficile sur la Terre. Mais pour travailler là où l'esprit
est descendu dans la matière, les conditions des deux plans doivent être
remplies. On ne devrait pas s'aliéner ce qui est terrestre, pourtant il faut
demeurer en l'esprit. Pour la maîtrise des formules terrestres, il faut
posséder un canal du cœur vigoureux, car le réflexe des signes terrestres
véhicule des étincelles dangereuses. Mais pour la Terre, tout doit être
accompli sur le plan terrestre. En cela réside la raison principale de
l'existence, ici, de la Fraternité. Par conséquent, sur la Terre, il faut Nous
atteindre, Nous découvrir, comme un minerai d'argent– le meilleur sous la
croûte terrestre.

92. Actuellement a lieu une grande compréhension à la révélation de


l'Enseignement supérieur.

Il est bon de comprendre que la possession d'objets devrait être dénuée


du sentiment de propriété. Il est bon de posséder des choses pour prendre
soin d'elles, et même pour les entourer d'une aura bénéfique, dans la
pensée de les transmettre à d'autres. La manifestation d'une main créatrice
dans une maison dont les occupants sont dépourvus d'attachement à la
propriété portera la joie plus loin. Le signe de la main qui donne sera
continuellement conservé, et en cela consiste la justification des objets.
C'est à travers cette compréhension qu'est résolu le problème le plus
difficile. Je dis cela car la ruine du monde découle surtout de l'attachement
à une propriété non-existante. Inculquer ceci aux nouveaux venus signifie
les guérir de la peur de la vieillesse. Un possesseur dénué du sentiment de
propriété ouvrira le chemin à tous, sans qu'il soit question d'héritage
conventionnel. Celui qui peut s'y conformer, possédera. Cela concerne les
terrains, les forêts et les eaux. Tous les accomplissements techniques et
divers types d'inventions sont sujets au même principe. Il est facile
d'imaginer comment la création populaire commencera à agir,
spécialement avec la connaissance que seul l'esprit offre la meilleure
solution. Des questions seront dirigées vers le foyer de l'esprit pour faire
au mieux ; et l'épée de l'esprit frappera chaque ruse maligne. Il est
vraiment profitable de faire mieux. La loi est simple, comme l'est toute
chose de l'esprit.

93. Les événements se sont tellement amoncelés que les organismes


des gens sensibles en sont ébranlés. Il faut attribuer le tremblement
nerveux à des perturbations cosmiques. Rien ne devrait être exposé sous
une averse mais, après, le soleil est spécialement radieux.
94. Les aumônes monétaires devraient être abolies, puisque l'aide peut
être procurée par du travail ou des objets. Il n'en existera aucune en dehors
du travail lorsque les gens se tourneront vers le sentier de l'esprit. Nous
avons l'intention de démontrer cet avantage du perfectionnement, non pas
pour le monde invisible mais pour vous-mêmes. Nous vous invitons à
suivre Notre Sentier.

95. Rassemblez les plus infortunés, les plus obscurs des jeunes
étudiants, et révélez-leur le don du pouvoir pour en doter l'humanité.
Conseillez-leur décrire les statuts dans le Temple. Il y a longtemps que le
monde fut témoin d'assemblées dans le Temple. Christ accordera Sa Grâce
à ceux qui parviennent. Nous désirons voir le Temple plein de beauté et
vivant. Et nul n'expulsera ceux qui marchent vers la Lumière, car il se
condamnerait lui-même. Des miracles seront reçus sur les tablettes de la
connaissance.

Que chacun de ceux qui sont illuminés par l'esprit marchent hardiment
vers le Temple. Notre Sentier conduit à la transformation de la Terre en
palace. Il n'y a pas de pauvres. Qui n'accepterait de recevoir des richesses ?

96. Je me réjouis de voir combien vous comprenez les détails de Mes


décrets. Je prépare un événement, revoyant tous les détails. Agissez de
même, puisque ainsi il nous sera plus facile de nous rencontrer. On ne
devrait pas éparpiller au vent une partie de ce qui a été prédestiné. En étant
vigilant, on ne doit pas dévier du sentier. Une attention intense est
importante. Un esprit vigilant développe la compréhension. Mon Rayon
est prêt à enflammer l'éclair foudroyant de la pensée.

Et ainsi nous passerons entre tous les dangers ; et l'échec se changera


en succès.

97. Maitreya envoie du courage. Maitreya acceptera le don. Maitreya


sent votre amour. Maitreya envoie des bénédictions pour le labeur joyeux.
Maitreya donne le travail sur la terre et c'est un miracle. Marchez
joyeusement. C'est une joie pour Moi de conduire ceux qui sourient.
Discernez l'Enseignement de la Lumière dans chaque manifestation. Etre
ingénieux est une qualité de Mes élèves.

98. Je vous enjoins de ne pas considérer qu'un miracle soit nécessaire


aux gens. Vous saurez comment atteindre le cœur des hommes.
Comme le bras ne se meut qu'à partir de l'épaule, ainsi la conscience
se meut-elle à partir du cerveau. Le cerveau est le détonateur et la
conscience est alors projetée.

L'Enseignement vole sur les ailes des événements. Dites :


"Aujourd'hui, je peux attendre car, bien que demain vienne très vite, entre-
temps je peux me fortifier." Comment peut-on conseiller quel genre de
camelote devrait être vendue sur le marché, et à quel moment. Nous ne
nous mettrons pas en vedette lorsque nous porterons de nouveaux
vêtements. Laissez Croire que nous n'avons rien. Même les clés des malles
ne doivent pas cliqueter. Nous tirerons les rideaux des fenêtres.

99. La loi de la transition dans le monde de l'esprit est complexe Une


condition ne peut être comparée à une autre. Les esprits qui retournent au
monde spirituel sont aussi innombrables que la poussière d'un volcan. Bien
sûr, la matière est une condition de l'esprit. Mais le sang est tellement
différent de son équivalent dans l'esprit, lequel est nourri par le prana, que
les limites sont créées à travers tous les mondes. C'est avec difficulté que
l'esprit réalise sa libération de la matière. L'esprit attaché à la Terre
s'habille du corps astral, qui crée pour lui l'illusion de la Terre, ici dans le
foyer des désirs et des remords. Mais l'esprit qui S'élève, ne s'efforçant que
vers le haut, peut éviter le plan astral, car le corps astral n'est que détritus
superflus. Moins il y a de débris, plus la conscience est pure. Il est
difficile, sur la Terre, de concevoir de délaisser la matière sans la mépriser,
en l'abandonnant pour une nouvelle formation. Mais vous en avez le
meilleur exemple dans le don de n'importe quel objet. Le meilleur donateur
imaginera qui a le meilleur don. Par conséquence, la matière qui a habillé
un esprit élevé devient d'une grande utilité, car rien n'est gaspillé. Une
communion consciente est accessible à des esprits élevés, s'ils sont
suffisamment libérés de la matière et du sang. L'esprit, nourri de prana, ne
peut pas assimiler le sang. Par conséquent, on peut diviser le monde sur la
base du sang n'existe pas d'autre démarcation.

La semence de l'esprit poursuit la vie continuellement, et comme un


ballon les émanations nerveuses portent l'esprit vers les hauteurs qu'il a
déterminées. Par conséquent, parler de l'immortalité comme d'un fait
purement scientifique est profondément exact. Au moment du rejet de la
matière, la pensée finale est comme une flèche. Ce moment détermine la
direction de l'envol ; le reste vient d'après l'aspiration. Sachons comment
aspirer. Construisons un arc-en-ciel reliant les étapes de l'ascension de
l'esprit.

100. Parlons de la mort.

La mort n'est pas plus qu'une coupe de cheveux, car c'est de cette
même manière que la matière est délaissée. A la question concernant les
Guides il est répondu par la loi familière d'attraction et de répulsion. Le
principe de réponse et d'assistance est puissant dans le monde spirituel. Par
conséquent, chaque appel d'un esprit incarné évoque une réponse qui
dépend de celui qui demande. On peut attirer et garder près de soi des
forces élevées. De même, les esprits les plus bas peuvent s'attacher autour
de nous. On reçoit selon son désir. Lorsque les hommes comprennent
l'utilité du don pur, ils reçoivent des richesses.

L'esprit est une lumière ayant la beauté des étoiles. Mais peu d'esprits
fusionnent avec la lumière ; la plupart sont dans des corps astraux. Il vaut
mieux briller comme une étoile, retenant la connaissance et la possibilité
de retourner aux planètes pour aider. On peut choisir un destin meilleur –
les possibilités de celui qui donne ne sont-elles pas évidentes ?

On peut aspirer vers la lumière, tout en cherchant à prêter assistance ;


il n'y a alors pas de séparation. Si ceux qui restent voulaient considérer le
défunt comme ayant été envoyé vers la lumière et pour recevoir
l'illumination, alors la communion serait plus saine. Plus l'esprit est élevé,
Plus il verra – cela dépend du développement de l'esprit. Un esprit élevé
sent ce vers quoi il doit aspirer – il vole comme une flèche. Mais l'esprit
obscurci plane derrière le poêle. Par conséquent, le désir audacieux de
chercher est précieux, car celui qui cherche trouve. Si les désirs de l'esprit
sont élevés, il peut découvrir des formes élevées et, en les créant, il peut
contribuer au perfectionnement.

101. La loi de saturation de l'espace est similaire à celle de


cémentation. Les légendes, les prophéties et les présages multiples ont une
signification majeure, non pas pour les individus pris séparément, mais
pour la cémentation de l'espace. Nos communions révèlent le livre de la
croissance de la compréhension de l'esprit. Ce n'est pas au moyen du
miracle, mais par celui de la routine journalière que Nous travaillons.
J'atteste qu'on peut apprendre même du frai. Chaque ovule du frai porte un
organisme complet. Ainsi, une poche multi-nuancée de pensées pénètre
l'espace.

102. Un nuage n'est pas un miracle ; la bassesse n'est pas un


accomplissement ; l'échec n'est pas l'adresse. Mais l'esprit éveillé saisit la
compréhension immédiatement. Ainsi la Fraternité a fait abnégation de la
manifestation de miracles. Les présages ne peuvent accompagner les
événements que comme des bannières. On devrait écarter les miracles en
tant que moyen de persuasion, car les miracles n'ont jamais convaincu.
Quelques-uns parlent de communion personnelle ; mais l'air est à tous,
même si beaucoup ne désirent pas comprendre son usage – précisément
son usage.

Des efforts nouveaux peuvent naître sur les tombes des vieux préjugés
– une conquête de plus. Je vous ai déjà parlé de la compréhension de
l'esprit. Lorsque le Rayon unit l'Instructeur et le disciple, alors la
compréhension principale est transmise par la perception de l'esprit. Ce
n'est ni une lettre, ni un signe, mais une connaissance de l'esprit infaillible
qui guide la conduite du disciple. Cette connaissance infaillible est la
conduite la plus rapide. En fait, ce n'est pas une question de décision
mentale, c'est une connaissance de l'esprit.

Je vous envoie des flèches d'acquisitions simples. Ce n'est pas à tous


que le sentier le plus simple est accessible, mais si vous pouvez
comprendre – tant mieux pour vous.

103. Et l'appel de la Mère est entendu. Vous parviendrez non par la


magie, mais en esprit. La magie peut-elle affirmer la Pierre ? Et les
hommes, eux non plus, ne peuvent pas s'affirmer par la magie. Mais
lorsque chacun comprendra que le chemin de l'esprit est simple, et apporte
l'appel de la Mère du monde, alors chacun trouvera les Portes ouvertes.

Sans lamentation et sans invocation, chacun peut approcher l'appareil


de la vie – non par le mental, mais en esprit. Les mains seront tendues, non
pour solliciter mais pour rassembler. L'appel de la Mère montrera les
Portes par lesquelles il est déjà temps d'entrer. Simplement l'appel de la
Mère. Lorsque les caprices de l'enfance sont oubliés, alors seulement la
Mère peut appeler.

Le repas est prêt. L'heure est venue où un nouveau festin est disposé.
Approchez alors que les plats sont encore chauds. Beaucoup ne seront pas
capables d'avaler la nourriture brûlante ; mais le plus hardi, comme le
prince du conte de fées, avalera le feu du monde. Et le sentier de feu
illuminera la route la plus proche.

104. Nos pensées vous entourent. Nous vous envoyons l'Enseignement


– Comment marcher sur le rocher à pente raide, le transformant en allée
merveilleuse. L'humanité sent que la solution ne sera pas trouvée par
l'épée, et la dernière possibilité envoyée est l'indication des Portes.

Le succès n'est pas le signe de la direction correcte. Le succès n'est


que la compréhension du moment. L'Enseignement n'est que la levée du
rideau du théâtre. Qu'il est merveilleux d'être un acteur du mystère du
monde ! Marchez dans la joie ! La chaîne intacte a une grande valeur. Ma
Main envoie des rayons depuis les montagnes. Nous commencerons l'Ere
Nouvelle sans délai. J'enseigne, non pas à rêver, mais à écouter le cours
des événements.

105. Considérez la mémoire et la conscience.

Puisque la mémoire est le passé, la conscience est le futur. Par


conséquent, Nous remplaçons la mémoire par la conscience. Au moyen de
la mémoire, je ne peux pénétrer jusqu'aux limites du soleil, mais la
conscience ouvre les portes. Pour nous le musée et la bibliothèque
remplacent la mémoire ; par conséquent, les disciples ne devraient pas
s'affliger de la perte de la mémoire. C'est simplement qu'une petite chose
est remplacée par une grande. La conscience est apparentée à la
compréhension de l'esprit ; elle croit jusqu'à ce que tout notre être soit
absorbé comme dans une flamme. Pendant ce processus, les bribes de
mémoire, comme des scories, empêchent la combustion. Savoir ne signifie
pas se souvenir. Celui qui parvient, se hâte vers le futur sans regarder en
arrière. L'humanité doit se souvenir de la transmutation de la conscience.

En quoi tient la force de Nos Expérimentations ? En la conscience


solaire, déversée en tant que prana. Au-dessus de la couche des pensées
terrestres s'écoulent les courants de la sagesse du soleil et, dans ces
régions, commence le Grand Enseignement pré-ordonné. Nous appelons à
l'embrassement de l'Univers. Mais seule la conscience permettra la
nouvelle expérimentation de la fusion de l'esprit et de la matière.

Le karma ne peut empêcher l'harmonie d'un corps.


Par conséquent, le sentier d'ascension présente un bénéfice réel.

106. Hors des racines de la Vérité éternelle, il y a beaucoup de


poussière. Le temps est venu d'enlever les excroissances.

107. Mon Livre doit être mieux compris. L'Enseignement de la


manière de marcher sur la Terre est révélé à ceux qui considèrent que les
cieux sont vivants. Un enseignant est celui qui peut marcher fermement sur
la Terre. Je répète que l'on ne devrait pas renoncer à la vie terrestre sans
une compréhension totale de sa manifestation. On devrait comprendre les
événements de chaque jour avec sensibilité. Lorsque le moment vient,
même une fourmi peut arriver comme messager.

108. En fusionnant dans les sommets du Cosmos, nous devons trouver


une coordination avec la Terre. A chaque instant, Nous sommes prêts à
renoncer à toutes choses sur la Terre et, en même temps, Nous aimons
chaque fleur qu'elle porte. En cela tient la sagesse concernant le souvenir à
chérir : que ce soit la couronne ou le parfum des frésias, les cris de victoire
ou les chants des bergers. Ce qui est le plus cher, mais nous appartenant le
moins, est le meilleur fardeau à porter en chemin. Le chant nous apporte la
santé et les fleurs guérissent les blessures. Par conséquent, Je dis, heureux
ceux qui comprennent le son et la couleur.

Dès le commencement même, les prophètes ont noté le son et la


couleur. L'ancienne instruction concernant la sonnerie des cloches est
pleine de signification. Les couronnes et les guirlandes rappellent la
compréhension du pouvoir de guérir. Chacun est attiré par les fleurs
d'après la couleur de sa radiation. Le blanc et le lilas ont une affinité avec
le violet, le bleu avec le bleu ; par conséquent, je conseille d'avoir
davantage de ces couleurs dans la chambre. On peut le remarquer dans les
fleurs vivantes. Des plantes, choisies sagement d'après leur couleur,
guérissent davantage. Je conseille de mettre davantage de frésias. Notre
Rayon, argenté, rappelle davantage les fleurs blanches. La couleur et le son
sont Notre meilleur repas.

109. Un tourbillon levé par des crimes étouffe la Terre chenue. Des
fumées s'étalent, obscurcissant le mental. La pluie de fer dépasse le
supportable. Il faut être prudent. Prenez garde – le succès ne réside pas
dans la hâte, mais dans la compréhension des temps. La main du destin
conduit vers l'échéance inévitable. Désirez la manifestation du Monde
Nouveau. Ce n'est pas Nous qui secouons les empires ; Nous ne faisons
que balayer la décadence. Il est important de comprendre le rythme de la
marée : tantôt la joie élevée de la compréhension, tantôt la destruction.

110. Ni des traités, ni la logique, mais le canal de l'esprit apporte la


perception du Cosmos. La teneur de la vie contemporaine a coupé de
l'humanité toute compréhension du pouvoir universel. La perspicacité
nécessaire à la pénétration des sphères supraterrestres n'est manifestée que
juste avant le sommeil. Celui qui peut apprécier ce moment sacré a déjà
commencé à soulever le voile. L'important n'est pas les visions, mais la
conscience. Est valable, non l'apprentissage auquel on s'astreint, mais ce
qui résulte d'une révélation spontanée.

Le temps qui approche doit mettre à la disposition de chaque esprit


sensible le trépied de la Pythie. En quelque sorte, une démocratisation des
caractéristiques de l'aristocratie. Mais chacun, inévitablement, porte en son
sein une balance impossible à fausser. Chacun s'attribue immédiatement ce
qu'il mérite. Ceci est conforme à l'Ere Nouvelle et atteint facilement la
psychologie des gens. Comprenant le déroulement de la pensée des gens, il
est facile de prévoir les conséquences.

111. Sachez tourner les coups à votre avantage. Désirez beaucoup


d'ennemis, mais n'en faites point. Concluons ce qui fut commencé hier : la
récompense des mauvaises et des bonnes actions doit être accélérée. Le
souci principal d'une religion devrait être de fournir une solution pratique à
la vie. La récompense céleste est trop éloignée ; la rémunération devrait
être apportée pendant la durée du passage terrestre. Les gens peuvent
maintenant comprendre le miracle du renouvellement des possibilités
comme universellement accessible : soit la main de l'Ami Invisible soit
une épée aiguisée. Et, en se rappelant l'avantage d'une rémunération
immédiate, les gens trouveront un nouveau chemin vers le Temple. Il n'y a
aucun besoin d'implorer la Divinité. On devrait s'octroyer la meilleure
action.

112. La grandeur du Cosmos en empêche l'examen ; cela subjugue et


exalte. La connaissance de l'esprit est connue par la connaissance qu'en a
l'esprit. Faites attention au fil argenté qui relie quelqu'un, en esprit, avec
l'esprit du Guide et qui étend sa manifestation argentée jusqu'au Régent de
la Planète. Il en résulte un réseau de conduits à partir de l'Esprit Suprême.
La plus haute individualisation ne craint pas l'union, et les dons de
révélation sont envoyés le long du fil argenté jusqu'aux sphères les plus
hautes. De manière similaire, à la naissance d'un esprit, un Esprit élevé lui
envoie son fil de relation.

Souvenez-vous, chaque sorte d'événement est possible dans le monde


de l'esprit. De nouvelles possibilités sont façonnées non par une formule
inventée, mais par un pouvoir de l'esprit indescriptible. C'est aussi difficile
que merveilleux.

113. Je me réjouis de vos possibilités prophétiques, car ce n'est qu'à


travers elles, que dans le futur, la meilleure évolution peut être obtenue. La
connaissance du passé sans prévoyance ne conduit pas en avant.

114. La purification des religions exige une nouvelle relation directe


avec le monde spirituel. Le Christ, le Bouddha et leurs collaborateurs les
plus proches n'employaient pas de formules magiques mais agissaient et
créaient en pleine fusion avec l'esprit. Par conséquent, dans la nouvelle
évolution, les méthodes artificielles précédentes doivent être abandonnées.
Rappelez-vous cause et effet. La méthode du yoguisme n'est plus
appropriée à la régénération du monde. Un enseignant qui s'assied sous un
arbre et s'interdit d'agir, ne se conforme pas au besoin.

Où trouve-t-on force et sagesse ? En union avec le Grand Esprit,


reconnaissant la cause et le motif, nous construisons une conséquence
immédiate. Nous évoquions Ceux qui, dans le passé, se mirent en route sur
le grand sentier de réalisation personnelle et de responsabilité. Et nos
appels, par des milliers de mains levées, Les atteignent. Il n'est pas besoin
d'implorer, pas besoin de terreur, mais l'unité remue les masses. Désirant le
bien, nous acceptons l'héritage des Grands Porteurs du bien. Nous laissons
ouvert notre réceptacle spirituel pour la réception des bienfaits. Rien de
mal ne nous touchera, car nous ne désirons que ce bien qui a été affirmé
par l'esprit. Et, soigneusement, nous ajouterons le rouleau des écrits au
trésor, car nous allons aux Sources.

Etre Préparé, renoncer à soi, être abusé, être calomnié, être joyeux,
être silencieux, être jubilant, être celui qui apporte et qui donne, et être,
dans cette vie, enseigné par la lumière du soleil, c'est être comme Nous
désirons vous voir ; et, en tant que tels, Nous vous envoyons la mission
acceptée par votre esprit.
"Ce n'est pas avec un domaine royal, pas en Sortant de la cave de
l'alchimiste, pas avec des conjurations de magie, mais au centre de la vie,
que nous allons et venons vers Vous, nos Frères et Sœurs Aînés, pour
recevoir les trésors gardés par Vous, accumulés par Vous, car nous allons
dans le simple Temple de l'Esprit Suprême.

Ainsi nous retournerons à Vous, car c'est ainsi que Vous désirez nous
voir ; et nous sauvegarderons, en tant que Calice de l'Immortalité, la
charge par vous imposée."

115. Ce n'est pas par accident que des fragments d'astres atteignent
des sphères avoisinantes. Ils sont comme un moyen de communication.
Ces signes sont négligés par la science moderne. L'important ne réside pas
dans le fait qu'un aérolithe peut contenir des carats de diamants, mais dans
sa signification en tant que psycho-aimant. Par ce moyen, les hommes
peuvent élargir la sphère de communication. Dans la future coordination
de la matière, cette qualité de psychomagnétisme est importante ; car la
matière doit finalement se combiner à l'esprit, doit devenir fusible, comme
du verre. Vers le commencement de la nouvelle étape d'évolution, un
nouveau moyen de guérir peut être appliqué en groupant les gens d'après
les rayons des astres. Aller au-delà des confins de la planète est l'objectif
immédiat. L'homme n'est pas un spectateur des mondes, mais un
collaborateur conscient ; et son chemin ne traverse pas des flaques, mais
traverse le rayonnement des sphères.

Pourquoi chercher la Lumière, alors qu'on devrait la ressentir ?


L'esprit sait qu'elle lui est accessible et prédestinée. Autrement, à quoi
servirait l'échelle de Notre Fraternité ? Elle repose sur la terre et a fusionné
avec les sphères célestes.

116. Résistez courageusement aux terribles attaques. Votre esprit doit


se réjouir de chaque action. Lorsque la poule caquette, la pluie arrive et la
récolte est bonne. Il y a beaucoup de poussière dans la grange, mais de la
grange vient le pain.

117. Il y a de la puissance dans la répétition. Même si, dans la


religion, elle est mal appliquée, dans la vie cette armure est indispensable.
On doit s'en envelopper à maintes reprises.

118. "Celui qui réussira à entendre la voix de son esprit se haussera


au-dessus du précipice." Ainsi parla Saint-Serge.
"Celui qui s'est retiré dans les bois ne peut pas entendre les gens
parler, et celui qui s'endort n'entendra pas les oiseaux – hérauts du Soleil.
Et celui qui est réticent devant un miracle évident renoncera à sa vue. Et
celui qui hésite à aider son frère ne retirera pas l'écharde de son propre
pied." Ainsi parla Saint-Serge.

Il faudra parler de Serge ; les gens voudront connaître ce qui Le


concerne. Ainsi, Nous mettrons de la couleur à l'Image de Saint-Serge,
illuminant par la narration Sa vie et Ses paroles.

119. Parlons des auras.

L'aura en forme d'œuf est naturelle au corps astral. La plus usuelle,


l'aura étroite, qui émane du corps entier, s'étend vers l'extérieur d'environ
cinq centimètres. En accord avec le degré de spiritualité, elle commence à
s'étendre depuis les centres nerveux supérieurs. En partant du plexus
solaire, elle monte ensuite vers les centres du cerveau, formant ce qui est
appelé l'aura solaire. Des afflux de sang sont caractéristiques de la
transposition de l'aura, lorsque le courant de tension déplace sa pression.
Même des évanouissements sont possibles. Finalement, la radiation
délaisse les extrémités inférieures et forme un anneau. L'organisme, bien
qu'encore immergé dans la vie, devient intensément sensible, surtout aux
sons et aux couleurs. La tranquillité la plus extrême est nécessaire pendant
cette période transitoire. L'aura solaire peut avoir de vingt-cinq à quarante
centimètres, et il est possible que ses dimensions augmentent.

Malgré l'inconfort de la transposition de l'aura, on peut féliciter celui


qui a acquis la radiation supérieure. Il faudrait créer prudemment
l'opportunité d'un repos. Une armure paraissant nouvelle croît
ultérieurement, alors que les nerfs de la peau se renforcent. On ne peut pas
diviser exactement ce qui est physique et ce qui est spirituel. L'équilibre
oscille et les ondes voyagent au-dessus de l'organisme. Il ne faut pas
appeler cela une maladie, mais l'organisme doit être aidé à tout instant à se
fortifier lui-même dans sa nouvelle condition.

120. Comme, autrefois, vous ressentiez la solitude, ainsi, maintenant,


vous devez ressentir la connaissance de l'esprit. Chaque nouveau pas a son
ordre. Permettez à l'esprit la volition. Exercez la prudence, en conformité
avec la conscience spirituelle. Demandez-vous : "Que désire l'esprit ?"
L'étape de la connaissance de l'esprit est importante. En l'approchant, il
semble que l'esprit soit des plus éloigné. Mais il n'en est qu'apparemment
ainsi ; au contraire, l'esprit frappe puissamment. Il est important d'agir
directement, de saisir la connaissance de l'esprit comme on le désire, ainsi
on doit agir. Il vaudrait mieux l'appliquer aux détails que de risquer de
l'utiliser en doses massives.

121. Comparons maintenant la connaissance de l'esprit et le


commandement de la volonté. La connaissance fleurit, manifestant la
protection et illuminant les choses fondamentales. Le commandement
dirige la volonté en des sphères étrangères. Il conquiert et annexe. Le
commandement est symbolisé par une épée et une flèche. Le symbole de la
connaissance de l'esprit est une fleur. Le commandement peut être
communiqué du dehors au disciple par un message rapide. Alors que la
connaissance de l'esprit fleurit de l'intérieur, et ne peut être évoquée par
aucune baguette, Comme une fleur, la connaissance s'épanouit à l'heure
qui lui est destinée.

Comment, alors, peut-on assister la fleur ? Mettez-la dans un coin


tranquille, donnez-lui la lumière du soleil et défendez à qui que ce soit de
toucher ou d'arracher les feuilles. Sans la connaissance de l'esprit, on ne
peut pas élever à sa hauteur la connaissance prédestinée à l'humanité.

122. La croissance des travaux est similaire à celle du lys. Près du mur
d'un jardin une seule sœur blanche s'est cachée. Elle n'a pas de
compagnons, mais les tiges portent déjà l'évidence de nouvelles fleurs.

L'Incarnation en tant que fleur n'est pas souvent répétée. Quelques-


unes se portent vers la forme plus massive des arbres, mais le charme des
fleurs n'est pas toujours accessible, et on ne se tourne pas facilement deux
fois vers elles. Il n'est pas interdit de circonvenir une des incarnations
animales par le truchement des plantes. Je ne dirai pas que la conscience
de bien des insectes soit supérieure à la conscience de magnifiques fleurs.
Il est sage d'échapper à certaines incarnations en séjournant sous forme de
fleur. "Dépêchez-vous, dépêchez-vous ! J'attendrai sous une coupole
magnifique, et Je serai cependant toujours devant vous."Ainsi, le sentier de
la beauté raccourcit la route.

123. Au trompeur, dites : "Que ta tromperie m'est utile."

A l'usurpateur, dites : "En vérité, il vaut mieux que tu ne touches pas à


ces choses. Le blasphème et l'usurpation attireront sur toi la foudre. Ton
couteau sera émoussé par l'armure invisible, et tu détruiras tes armes les
plus puissantes. Et où iras-tu, consumé de l'intérieur et réduit en cendres ?"

Je vous ai parlé du sourire et de la force. Et une épée peut être donnée


au jour annuel des réminiscences à ceux qui naviguent avec Moi. La loi de
récompense triomphe, et ceux qui donnèrent, recevront.

Pourquoi Les suivez-vous ? Il est facile et utile d'avancer avec Eux.


Rapide comme le vol du faucon ; inattendu comme la transformation de
Jonas ; inépuisable comme la flamme !

Ce n'est que par le renoncement, en esprit et sur la Terre, que vous


atteignez la manifestation de la lumière et de la vérité. Cette source est
inépuisable !

Sur Terre, parmi les menaces, privés d'aide, et souvent abaissés, ils
donnent, offrent, dotent et suivent l'étoile. Et, par conséquent, Nous Nous
réjouissons à la nuit anniversaire. Et ils ne procèdent pas seulement à
l'illumination de l'aura, mais ils avancent de manière décisive, et sans
contrainte. C'est pourquoi Nous Nous réjouissons !

124. Terminons le congé et commençons le travail. Déterminons ce


qu'il faut faire. Agir. Dans cette action éternelle est Notre congé. Mais
vous, suivant Notre exemple, devriez agir sans détresse. Décidez d'agir
dans le calme, gardant à l'esprit que Notre Source coule incessamment à
travers vous. Et lorsque vous vous demandez – où sont-Ils Ceux qui font
des promesses ? – Nous Nous tenons derrière vous ; et Nous Nous
réjouissons, mesurant la croissance de la fleur de votre aura. Nous Nous
réjouissons car c'est là Notre jardin. Au-delà des perspectives limitées, la
Lumière unit les cœurs.

125. Les visions sont aussi réelles que le photo-téléphone. On peut les
considérer comme étant plus réelles que le monde physique. On ne peut
que demander de quelle source elles proviennent, mais cela, l'esprit le
contrôle. A bonne question viendra une bonne réponse.

Je veux dire une chose d'une grande importance : Les gens étudient
trop peu les visions. C'est précisément en suivant le caractère des visions
que la meilleure histoire de l'intellect peut être écrite.
Même en n'étudiant que les visions archaïques du passé, nous
discernons certaines périodes. Certes, les visions d'esprits sensibles ont des
formes caractéristiques.

Lorsque les hommes commencèrent à visualiser le Christ comme une


idole inaccessible, commence alors, une période de vision du Christ sous
des formes des plus réalistes. Il apparaissait comme très proche des
hommes, entrant dans leur vie quotidienne. Succinctement, chaque erreur
populaire est corrigée. Au jour de l'humiliation de la femme, on peut
esquisser l'apparence de la Mère Divine.

Or, lorsque la continuité de la chaîne entre la terre et les cieux doit


être rendue évidente, il y a unité de manifestation sur divers plans.

Après Saint Augustin, l'Eglise commença sa plongée dans l'obscurité


du Moyen Age, et le Christ fut enfermé derrière une barrière d'or. Pour la
briser, le Christ Lui-Même descendit dans des Images plus simples pour
manifester à nouveau la grandeur de la communion dans l'unité. La sagesse
de l'antiquité comprenait bien les vagues des besoins du monde.

En vérité, un est le sentier de la Source Une. Comme les esprits les


plus élevés, les appareils sensibles terrestres connaissent cette unité. Le
gouffre tourbillonnant de la rotation des planètes attire des particules de
l'esprit, et le Monde de la Réalité Supérieure flamboie dans un miroir.

Une claire vision peut être obtenue dans le futur équilibre de l'esprit et
de la matière. Mais, actuellement, on n'en peut voir que des fragments.
C'est pour cela que les anciens protégeaient si prudemment le télescope
naturel. Les femmes étaient les télescopes les plus puissants, et la
tranquillité était la première condition de leur protection.

126. Ici, Celui Qui est Béni transmet : "Tout est pour tous et pour
toujours. Notez les quatre lois : la Loi de Maîtrise ; la Loi d'Intrépidité ; la
Loi de Proximité ; la Loi de Droiture."

Il n'est pas nécessaire d'expliquer les Lois d'Intrépidité et de Droiture


et il est facile de comprendre la Loi de Maîtrise, mais la Loi de Proximité
doit être élucidée. A l'approche de certains Signes et de certaines Images, à
des dates prescrites, une atmosphère spécialement saturée s'accumule,
comme si des nuages de fumée obscurcissaient le Ciel et la Terre. Ce qui
avait été clair commence à s'effriter et, comme pris dans un tourbillon,
disparaît. Cette période est difficile, même physiquement mais, pendant
cette période, certaines dates sont prononcées qui se tiennent sur la route
comme des bornes milliaires.

Cependant, sachant que les personnes prédestinées appartiennent


inéluctablement aux dates ordonnées, nous devons passer calmement à
travers cette période, comme quelqu'un qui doit s'habituer à de nouveaux
gaz. Rappelez-vous que, durant cette période, non seulement l'Instructeur
mais toute la Fraternité surveillent, et si des voix individuelles sont
entendues, vous ne devez pas être étonnés. Il est bon d'avoir des fleurs près
de soi durant cette période.

127. On peut trouver, dans les anciens livres de magie, les termes
"Illuminacio Regale", signifiant l'Illumination Royale. C'est un principe si
important qu'Hermès conclut son traité avec les mots : "Bénis sont ceux
qui ont choisi le sentier de l'Illumination."

Le symbole de l'onction des rois a la même base. Absolument tous les


initiés au pouvoir des Mystères souscrivent à l'affirmation que l'harmonie
la plus haute se trouve dans les manifestations du pouvoir de
l'Illumination. Par conséquent, le roi est, symboliquement, celui qui est
oint car, bien qu'il ne s'aliène pas ce qui est terrestre, il exprime la volonté
du Ciel Au-dessus des formules conventionnelles congelées dans la croûte
des préjugés, il y a une connaissance diffusée dans l'air.

Erigez un paratonnerre et attirez la flèche céleste. C'est dangereux


pour l'un, mais pour un autre, c'est la meilleure armure. Et le futur entier
est basé sur la conquête de l'Illumination. Un téléphone des plus
compliqués se trouvera dans les mains de l'homme.

128. Ce n'est pas par plaisanterie que les planètes au-delà d'Uranus
sont mentionnées. Souvent l'esprit pris dans le tourbillon cosmique ne peut
pas s'adapter et faire des observations, mais ce n'est qu'une question de
temps et de technique. Nos expérimentations prolongées prépareront à bien
des choses, et aussi à un long travail. Beaucoup de nos expérimentations
nécessitent des siècles. Si vous sentez que le travail ne s'arrête jamais, vous
savez quelque chose de plus sur Nos sentiments – tout le temps est rempli.

Le son et les fleurs deviennent une nécessité pour des envols


ultérieurs. Les sons de la vie des sphères et les émanations vitales des
fleurs entrent véritablement dans la recette de l'Amrita.
Approcher les voies les plus hautes sans être Médium et sans abjurer
la vie terrestre est d'une grande valeur. Là où il y a discussion, là où il y a
peur, là où se trouve le germe du préjugé, là est la difficulté pour les fleurs
blanches. Il faut simplement, simplement, simplement, appliquer amour,
courage et disponibilité. Ce temps n'est pas un temps pour des bulles
gonflées ; la vanité est déplacée, spécialement lorsqu'on la compare au
lavage des pieds des pêcheurs par le Christ.

Dans la simplicité de la vie, dans la réalisation de la dignité du service


pour le Monde Nouveau, l'amour pour les méritants ouvre les Portes.

129. Tout comme Nous veillons sur vous, Nous surveillons aussi le
développement des enfants, à travers le monde, depuis le berceau, et
soupesons leurs meilleures pensées. Certes, l'esprit n'atteint pas souvent
son développement le meilleur, et le nombre des déserteurs est grand, mais
Nous Nous réjouissons d'une pensée pure comme d'un merveilleux jardin.
Par conséquent, ne soyez pas étonnés que les Grands Instructeurs répètent
des phrases simples car, en fixant ces pensées, Nous fournissons
quelquefois l'opportunité à une excellente fleur de l'esprit de devenir plus
forte. Par conséquent, parallèlement à de grandes découvertes cosmiques
et à des événements mondiaux, Nous cultivons avec tout autant de soin les
fleurs de l'esprit. C'est ainsi que le travail de Notre Fraternité est diversifié.

Il y a la pensée qui conduit vers l'intérieur, laissant l'esprit calme en


surface, et il y a aussi la pensée qui vole dans l'espace comme un projectile
transportant une charge explosive, un rayon accompagne le boulet volant.
Chaque esprit sait que la pensée vole comme un boomerang. Il est
spécialement désirable que la pensée soit teintée par la propre couleur de
celui qui l'émet. Seuls les centres ouverts ne colorent pas la pensée, la
laissant enveloppée dans la couleur de la personne ; alors la véritable
individualité a commencé. Plutôt qu'une pensée colorée par son contenu,
l'envoi entier est pénétré par la couleur de l'individualité. Le rayon est ainsi
formé physiquement.

L'arc-en-ciel est le meilleur signe ; chaque allusion à un arc-en-ciel


indique le développement du troisième œil.

130. Christ disait : "Ce n'est pas dans un Temple, mais en esprit que tu
dois prier." En vérité, le préjugé religieux est de la pire sottise. Souvent
même les extases religieuses ont pour résultat plus de mal que de bien. La
foule a fait d'elles un spectacle grotesque. Par conséquent, il est important
de montrer la vitalité de Ceux Qui se tiennent sur tous les échelons de
l'Echelle.

Il est temps de rejeter les diamants qui profanent les Images saintes. Il
est temps de brûler les reliques, et de respecter l'alliance du Christ. Il est
temps d'entrer dans le Temple de la compréhension de l'esprit, consacrant
nos forces à compléter la connaissance de la vraie puissance de l'esprit.

Ce n'est ni dans les laboratoires lointains, ni dans des cellules


monastiques, mais dans la vie que vous rassemblerez les documents
véridiques, là où le Christ rassemble ceux qui sont en quête de la liberté de
l'esprit, pas dans les plis d'une soutane, mais dans la beauté du travail.

Souvent des saints sont revenus sur Terre, car ils avaient communiqué
à la foule trop de leur exaltation plutôt que la structure de la vie.

Nous sommes absolument contre les monastères, car ils sont


l'antithèse de la vie. Seuls les séminaires de la vie, les communautés ayant
les meilleures manifestations de travail, trouveront Notre assistance.
Vraiment, on doit parvenir par la vie. C'est précisément la religiosité
généralement acceptée qui est inutile. Les faits de Communion consciente
avec le Séjour de Lumière sont nécessaires. Ils apportent de l'aide, ainsi
nous procédons consciemment, sans magie, vers la Source pratique. Dans
cette simplicité réside tout le secret qui, pour le moment, est encore
inaccessible aux hommes qui marchent immergés jusqu'à la taille dans les
préjugés. Il leur est difficile de comprendre la simplicité, la beauté et
l'intrépidité.

131. L'intrépidité est Notre guide. La beauté est Notre rayon de


compréhension. La simplicité est Notre clé pour les portes secrètes du
bonheur.

On peut écrire avec emphase sur la simplicité, car rien ne barre autant
le chemin que l'orgueil démesuré de soi. Il faut faire les plus grands efforts
pour rejeter chaque germe d'orgueil sans tomber dans la bigoterie. Cela
paraît une vieille vérité, mais il faut maintenant la réitérer. Chacun doit
comprendre pour soi-même où se trouve son manque de simplicité.

132. Si la confiance en soi est utile dans l'action, l'orgueil de soi est
néfaste. L'orgueil de soi est hostile à la simplicité. Même de grands esprits
sont sujets à cette maladie et doivent revenir une fois de plus travailler
pour extirper cette grossière enveloppe. Ce manque de simplicité est une
entrave. On peut porter des chaussures de paille et pourtant ne pas être
simple. On peut bâtir le Plus grand Temple dans la simplicité.

Simplicité, beauté et intrépidité – Le Christ et Le Bouddha ne


parlèrent de rien d'autre. Et c'est une bénédiction si l'esprit vibre à ces
préceptes.

Remarquez-vous que Nous essayons même de parler dans les mots les
plus simples, ne serait-ce que pour rendre plus proche la chute de la Tour
de Babel ? C'est pourquoi, dites que Nous réduirons en cendres les
dictionnaires s'ils ont fait un monceau de concepts sauvages avec les
paroles incisives du Christ. Il a été dit simplement : "Ne priez pas
autrement qu'en esprit."

Le Bouddha passa en paix à travers la vie et les gens l'oublièrent. Le


Christ souffrit et fut oublié. Maintenant, que chacun soulève, au-dessus de
sa tête, son propre glaive selon sa force.

Peuples, fouillez dans vos tiroirs ! Un habit blanc est prêt pour tous.
Reléguons au cirque tout déguisement, de même que les fous orgueilleux.
Oui, oui, oui ! On est mieux avec des sauvages que dans une pharmacie
remplie de mauvais remèdes. Parlez ainsi.

133. Puisque Nos élèves portent en eux-mêmes le microcosme de la


Fraternité, il n'y a pas envers eux d'attitude indifférente. Dans leur mode de
vie sont révélés graduellement les mêmes détails que sont révélés
graduellement les Mêmes détails que ceux de Notre Vie. Le travail est sans
fin ; absence du sentiment d'achèvement, même de connaissance ; solitude
et absence d'un foyer sur terre ; compréhension de la joie, dans le sens de
réalisation des possibilités – car les meilleures flèches atteignent rarement
leur cible. Et quand Nous voyons le cœur de ceux qui s'efforcent vers le
même jardin, comment pourrions-Nous ne pas manifester de joie ? Mais
l'intrépidité en face du travail incessant est spécialement importante. Il est
vrai que la réalisation des possibilités infinies de l'appareil humain est
réconfortant.

Le serpent du plexus solaire aide à surmonter la confusion des centres


nerveux ; c'est pourquoi le serpent était un symbole royal. Lorsque le
serpent commence à se lover, l'organisme devient spécialement sensible.
Les fleurs transmettent leurs émanations vitales à travers les fibres des
tissus des corpuscules blancs du sang qui défendent la citadelle du serpent.
Dans la nature, les serpents aiment les fleurs ; de manière similaire, le
serpent du plexus solaire est nourri par elles. Les porcs piétinent également
les fleurs, mais sans qu'elles aient d'effet sur eux. Par conséquent, sans
consommation consciente des émanations vitales, on peut ne pas
remarquer les meilleurs remèdes. D'où le désir de voir les fleurs non
cueillies.

134. La réfraction de rayons produit des sons qui entrent dans la


symphonie de la musique des sphères. On peut imaginer leur qualité
cristalline et subtile ainsi que la puissance du tourbillon.

Il y a un centre dans le cerveau qui est appelé la cloche. Comme un


résonateur, il rassemble la symphonie du monde, et il peut transformer le
silence le plus profond en un accord tonnant. Il est dit : "Que celui qui a
des oreilles pour entendre, entende."

L'épine dorsale est aussi appelée la lance, car, si nous désirons parer
les coups, nous devons affermir ce canal. Les centres des épaules sont
aussi appelés ailes, car, pendant l'accomplissement du sacrifice de soi, des
rayons partent de là.

La légende concernant les ailes est hautement symbolique. De même,


porter une plaque de métal ronde sur la poitrine était une coutume ayant la
prédilection des anciens.

La couronne de la tête est appelée le puits, car les ondes d'influences


étrangères pénètrent par là. Partout, dans l'antiquité, on a noté que se
couvrir la tête était associée au symbole du prêtre, alors que maintenant ce
symbole est remplacé par l'enseigne d'une maison de commerce. Ainsi les
hommes sont devenus spirituellement chauves !

Concluons avec un message aux nouveaux arrivants : Il y a pour vous


tant à apprendre pour acquérir la sagesse du calme et des actions. Vous
devez discerner les visages masqués et savoir comment faire de Mon Nom
l'armure de chaque action.

Je viendrai dans le pays désigné et, en cette aurore-là, on ne devrait


pas s'endormir. Par conséquent, apprenez à être sensible et à garder un
habit rayonnant autour de vous. Et lorsque vous serez fatigué, rappelez-
vous que l'inaction Nous est inconnue. Essayez d'adopter la même
coutume, et aimez fleurs et son.

Marchez comme des lions, mais protégez les petits, car ils vous
aideront à ouvrir Mes Portes. Ayez de la compréhension !

135. Bien des appareils, dont vous vous servez devront être détruits à
cause de leur caractère nocif, il sera alors temps d'amener l'humanité plus
près de Nous au moyen de l'équipement naturel initial. La véritable
conquête aura été faite quand l'esprit aura remplacé tous les appareils. Que
l'homme soit complètement équipé sans une seule machine – n'est-ce pas
une conquête !

Ceux qui sont doués en lettres ne peuvent agir qu'à la surface de la


Terre. Ceux qui sont doués en esprit peuvent opérer au-delà de toutes
limites.

La construction de combinaisons du Monde Nouveau ne se fait pas


aisément. Les centres abandonnés font obstruction aux efforts pour le
développement des nouveaux centres.

Nous résisterons à la tempête et à l'averse. Notre miroir est brillant.

136. Votre sentiment qu'il faut rassembler tout son courage pour
arriver est une preuve de sensibilité. Il y a des traversées pénibles et
dangereuses qui ne peuvent être supportées que par la confiance dans le
Guide. Il doit vous conduire au but sans vous obliger d'aller au-delà de
votre force. S'Il exigeait trop de vos forces, avec quoi les remplacerait-Il ?

La mission élevée des femmes doit être remplie par la femme. Et la


femme devrait demeurer dans le Temple de la Mère du Monde.

La manifestation de la Mère du Monde créera l'unité des femmes. La


tâche actuelle est de créer une position spirituellement souveraine pour la
femme. Et la transmission, à la femme, de communion directe avec les
Forces les plus Hautes est nécessaire en tant qu'impulsion psychologique.
Le respect nécessaire viendra, bien sûr, à travers la nouvelle religion.

Je sens combien tendu est le courant, combien tendue l'atmosphère, et


bientôt la pression des étoiles sera altérée. Même l'approche de la planète
amicale apporte la difficulté, car ses nouveaux rayons percent la nouvelle
couche de l'atmosphère. Ils sont certainement meilleurs que ceux de la
Lune, mais la nouvelle pression n'est pas encore distribuée de façon égale.

137. Avec un profond symbolisme, le Christ montra les enfants. Tout


aussi simplement, approchons les Portes de la Grande Connaissance. Il est
vrai que Nous composons des formules compliquées et exactes, mais la
méthode de la découverte, repose en la conscience spirituelle. Précisément,
en cette conscience, nous ajoutons de nouvelles sphères de mondes
accessibles à la pensée, étendant les limites de celle-ci. La conscience
s'incorpore ainsi à un océan sans fond, embrassant de nouvelles sphères.
Grande et puissante est la création du Cosmos.

138. Urusvati. Il est temps de dire que tel est le nom que Nous avons
donné à l'étoile qui approche irrésistiblement la Terre. Depuis très
longtemps, elle a été le symbole de la Mère du Monde, et l'Epoque de la
Mère du Monde doit commencer au temps de l'approche sans précédent de
Son étoile vers la terre. La Grande Epoque commence, car la
compréhension de l'esprit est liée avec la Mère du Monde. Même pour
ceux qui connaissent la date, il est merveilleux de voir l'approche physique
de ce qui est prédestiné.

L'approche de cette très grande Epoque est importante ; elle changera


substantiellement la vie de la Terre. Une Grande Epoque ! Je me réjouis
grandement en voyant comment les nouveaux rayons percent l'épaisseur de
la Terre. Même, si au début, ils sont difficiles à supporter, leur émanation
induit de nouveaux éléments si nécessaires pour l'impulsion. De nouveaux
rayons atteignent la Terre pour la première fois depuis sa formation.

Le réveil féminin est commencé, une nouvelle onde a atteint la Terre,


et de nouveaux foyers se sont allumés ; car la substance des rayons pénètre
profondément.

Ressentir l'approche de la Nouvelle Epoque est joyeux.

139. La nécessité de tromper force les prêtres des anciennes religions


à pousser les gens dans le gouffre de l'obscurité. Oui, on peut les laisser au
pied de la montagne, comme le fit Moïse, mais les tablettes des
Commandements doivent être manifestées.

Comme tout semblait éphémère à un certain moment ! Nos disciples,


apparaissant pour la première fois sur la Terre, éprouvent un sentiment de
solitude et d'aliénation. Nous ne comprenons la valeur de la Terre que dans
la conscience, mais rien ne nous oblige à regarder en arrière si l'esprit a
déjà rempli son coffre aux trésors. La condition première est la
modification du sentiment humain de joie. Et quelle joie peut-il y avoir,
lorsqu'on réalise l'imperfection de la vie ? Mais lorsque l'esprit fait face
aux dimensions du Cosmos, alors cette joie est remplacée par la réalisation
des possibilités. Et lorsque je murmurais "Ta joie s'en ira", Je pensais à la
transformation de la joie humaine en la conception manifestée
cosmiquement comme si on entrait dans un vide. Les rayons de la nouvelle
vie nous protègent et nous enveloppent mieux qu'une moustiquaire, et il
n'est pas, nécessaire de tendre vers la Terre. En ceci, lorsqu'on travaille sur
la Terre, il y a harmonie. Cela semble absurdité pure aux profanes, mais
vous comprenez comment l'on peut saisir et développer chaque pensée
terrestre pure, au-delà de sa signification contemporaine. Et lorsqu'on a
tracé le fil depuis le Christ jusqu'au brin d'herbe, alors seulement l'étendue
du travail a été parcourue.

La connaissance de l'absence de la mort est une grande chose. Tout a


été oublié – sinon les hommes vivraient différemment.

140. Voici l'histoire de Marie-Madeleine :


Vous connaissez ma manière de vivre, comment les gens
nous connaissaient la nuit, et nous fuyaient le jour. Il en était
de même pour le Christ. De nuit, ils venaient et de jour, ils
détournaient la tête. Je pensais : "Me voici, ce qu'il y a de
plus bas et, à la lumière du soleil, les gens ont honte de moi.
Mais Lui également, le Prophète le plus exalté, est évité de
jour. Ainsi, celle qui est le plus bas et Celui qui est le plus
haut sont également évités."
Et ainsi, je décidai de Le trouver de jour, et de tendre ma
main vers Lui. Je mis mes meilleurs atours et mon collier de
Smyrne, et parfumais mes cheveux. Et ainsi, j'allai pour dire
aux gens : "Voici, de jour, se sont rencontrés la plus basse et
Le plus élevé – également évités par vous."
Et lorsque je le vis, assis parmi les pêcheurs, et couvert d'une
toile de sac, je restai de l'autre côté et je ne pus approcher.
Des gens passaient entre nous, nous évitant également. Ainsi
se transforma ma vie, car Il dit à son disciple le plus aimé :
"Prends cette pincée de poussière et porte-la à cette femme
pour qu'elle l'échange contre son collier. Vraiment, il y a plus
de vie dans ces cendres que dans ses pierres, car avec des
cendres, Je peux créer des pierres, mais avec des pierres, Je
ne peux faire que de la poussière."
Vous connaissez la suite. Il ne me condamna pas.
Il soupesa simplement mes chaînes, et les chaînes de la honte
s'effritèrent en poussière Il décida, simplement. Jamais, Il
n'hésita à envoyer l'objet le plus simple qui transformait une
vie entière. Il touchait ces envois, comme s'Il les baignait
d'esprit. Son chemin était vide ; car les gens, après avoir reçu
Ses dons, s'en allaient en hâte. Et lorsqu'Il voulait apposer Ses
Mains, Il trouvait le vide. Alors qu'Il était déjà condamné, les
honteuses furies se précipitèrent derrière Lui et brandirent
leurs branches en un geste de moquerie. Le prix du voleur
était digne de la foule.
En vérité Il brisait les chaînes, car Il donnait la connaissance
sans accepter de récompense.
141. Avec quelle diversité procèdent les plans de construction ! Il fut
un temps où Nous disions : "Renoncez à tout." Maintenant, Nous allons
plus loin et disons : "Prenez toute chose, mais ne la considérez pas comme
votre."

Un simple raisonnement montrera combien il est impossible de


prendre avec soi des choses terrestres. Mais elles ont été créées avec la
participation de l'esprit, aussi, on ne devrait pas les mépriser. Comment
peut-on ignorer les fleurs de la nature ? Mais les créations du travail sont
aussi les fleurs de l'humanité. Si leur odeur et leur couleur sont imparfaites,
on ne peut que le regretter.

142. Ainsi, chaque pensée utile trouve approbation. Une touche sur la
corde appelle une consonance. Une formulation de pensée claire et
courageuse est très utile.

Nous pouvons apprécier autant un luth médiéval que la "Walkyrie" de


Wagner. L'ancien instrument de cristal chinois est beau également. La
pureté de ses tons correspond à la pureté des fleurs. Il est appelé : harpe
arc-en-ciel. Les rayons produisent d'excellents sons de trompette, et les
tourbillons des sons sont irremplaçables, comme dans un ensemble de
cordes. En vérité, il vaut la peine de vivre avec de telles perspectives.

143. En conformité avec le rythme du Mouvement du Monde,


l'accroissement réitéré du pouvoir est nécessaire. Faire preuve de hâte est
contraire à la création du Monde.

Le processus de formation des cristaux et des fleurs indique comment


se développe la perfection.

144. Le lien entre le Christ et le Bouddha brille indistinctement dans


la compréhension des gens.

145. En ce qui concerne l'application de Mes médicaments, tous les


pouvoirs du règne végétal doivent être dirigés vers le seul but pour lequel
ils existent : l'accroissement de la vitalité. Il est possible de guérir toutes
les maladies en les contrebalançant par la vitalité.

Certaines plantes existent en tant que réservoirs de Prana. Les pins le


recueillent par leurs aiguilles ainsi électrifiées. Et, en tant que lien entre le
ciel et les profondeurs de la terre, la terre est couverte d'antennes vivantes
qui rassemblent et conservent le véritable élément de renouvellement du
tissu spirituel.

Il se peut que l'ignorance cache une maladie, mais il vaut mieux la


consumer avec le feu de la vie. Non par un stimulant artificiel épuisant,
mais en utilisant la force de vie pour restaurer l'équilibre.

On ne devrait pas chercher parmi les minéraux, car il y a bien


longtemps qu'ils sont dépourvus de l'effet de prana. Leur destination est
différente. Mais la manifestation solaire donne la vie.

Il est vrai, le sol minéral fournit une base où la vie a l'air de prendre
pied ; mais ce n'est qu'une pédale inutilisable. Et ainsi, Ma pharmacie sera
dirigée vers l'essence qui est commune à l'humanité. J'affirmerai la vitalité
sans aucune tuerie, car les plantes passent facilement dans le nouvel état.

Les inoculations sont bonnes si la vitalité est égale à la leur, sinon


elles sont comme un emplâtre destructeur. Un être qui possède la pleine
vitalité n'a aucun besoin d'inoculations ; il possède ce qui est appelé
l'immunité solaire.
Il y a peu de vitalité dans les villes, car le prana n'aide que s'il est
absorbé consciemment. La nourriture de l'esprit ne peut procéder que
consciemment.

Aux indications sur les médicaments, il faudrait ajouter qu'en


Lémurie, les peaux des animaux à musc étaient prisées. Un calice de résine
de cèdre figurait également dans les rites de consécration des rois de
l'ancien Khorassan. Les druides aussi appelaient calice de vie, le calice de
résine de cèdre. Ce n'est que plus tard, avec la perte de la réalisation de
l'esprit, qu'elle fut remplacée par du sang.

En brûlant de la résine de cèdre dans le calice, le feu de Zoroastre était


obtenu.

146. La moitié du ciel est occupée par une manifestation inhabituelle.


Autour d'un astre invisible, un cercle incommensurable a commencé de
rayonner, des rayons se précipitant le long de son bord. Les furies de la
terreur se sont cachées dans des grottes, suffoquées par le rayonnement de
ce signe.

Les capacités les meilleures sont nées du peuple. La main qui donne
vit sagement. Et que les vieilles terres se reposent. A qui donner le
nouveau sol ? A Ceux qui apporteront une pincée de la vieille
Connaissance. Le nœud des peuples est fixé sur un endroit vide. Que le
passé revienne.

Puisque les mers peuvent recouvrir les montagnes, et que les déserts
peuvent remplacer le fond des mers, est-il alors impossible de visualiser le
miracle du peuplement du désert ? Un laboureur, un simple agriculteur,
donne du repos à son champ, lui permettant de se couvrir de mauvaises
herbes. Pareillement, dans le Grand Plan, les endroits de récolte doivent
être alternés. Il est important que les nouveaux soient à un nouvel endroit.

Je sens que l'esprit humain s'élèvera ; mais bienvenue aux plus


infortunés : "Venez vous qui êtes nus, nous vous vêtirons ; venez, vous les
petits, nous vous nourrirons ; venez vous qui êtes muets, nous vous
donnerons la parole ; venez vous qui êtes aveugles, et voyez le domaine
prédestiné."
A qui est la main qui se tend vers le verrou de Ma Maison ?
Voyageurs, vous n'avez pas de possession ; c'est pourquoi vous pouvez
entrer.

Ainsi voulons-nous arriver.

147. Il est temps d'en finir avec l'imperfection de la matière. Pour cela,
il est nécessaire que les humains deviennent conscients de l'esprit ; sinon,
la condition générale tend à réduire à son propre niveau, les possibilités de
l'individu, tout comme les vagues de l'océan conservent un rythme
commun.

Par conséquent, il est temps de provoquer les nations, par l'épée ou par
la foudre, seulement pour évoquer le cri de l'esprit.

148. Si seulement vous pouviez voir les clichés des premières


créations, vous seriez horrifiés. L'obstacle principal est que c'est seulement
dans la matière que l'on peut agir sur la matière. Construire un pont de
l'esprit vers la Fraternité n'était pas très difficile, mais établir un lien
normal entre la Fraternité et les humains est indiciblement difficile. Les
hommes, comme des perroquets, répètent la remarquable formule : "La
mort conquiert la mort", mais ils n'en connaissent pas la signification.

Il a été décidé de protéger la destinée future en la plaçant dans des


conditions vitales pratiques de coopération avec l'esprit. La difficulté
repose dans les nouvelles différenciations de l'humanité Les divisions
primitives en castes, classes et professions ont été remplacées par une
distinction compliquée selon la lumière et l'ombre. Cette manifestation, en
tant que communisme purifié, choisira les meilleurs groupes de l'humanité.
Sans détailler, on doit tracer une ligne générale de démarcation de lumière
et d'ombre, comme en recrutant une nouvelle armée.

Qu'il est difficile de choisir sans recourir à des mesures spéciales !

149. Les ondes des courants avancent en spirale. Le principe de la


spirale se trouve en toute chose.

150. La Mère du Monde apparaît, dans la nouvelle époque comme un


symbole de l'Origine féminine, et l'Origine masculine restitue
volontairement le trésor du Monde à l'Origine féminine. Les amazones
étaient l'incarnation de la force du Principe féminin, et il est maintenant
nécessaire de montrer l'aspect de la perfection spirituelle de la femme.

De grands crimes ont été commis au nom du Christ. C'est pourquoi, le


Christ Se revêt, de nos jours, d'autres vêtements. Il faut écarter toutes les
exagérations. Nous ne parlons pas d'œuvres quelque peu embellies,
puisque même dans les livres d'Origine, des corrections furent introduites.
Par conséquent, il est temps de changer ces conditions dans le monde.

Les sources ne peuvent pas agir avant la date prescrite, et se dépêcher


signifie couper les fils.

151. Nous ne pouvons pas connaître les limites des possibilités de


conquêtes de l'esprit. La semence de l'esprit ne se répand pas facilement
mais son effort peut être jugé d'après l'aura.

Il y a des pensées dirigées vers l'intérieur et absorbées par le potentiel


de l'esprit. Il y a des pensées qui ne sont pas manifestées sur le plan
terrestre.

152. On peut construire une ville, on peut impartir la meilleure


connaissance ; mais le plus difficile de tout est de révéler la véritable
Image de Christ. Pensez à la manière de purifier l'Image de Christ.

En rassemblant les miettes de la conception que les gens se font du


Sauveur et en remplaçant la soutane par une salopette, on peut trouver
l'illumination.

Le Temple doit être construit par des mains humaines.

153.
L'Etoile d'Allahabad montrait le chemin. Et ainsi, Nous
visitâmes Sarnath et Gaya. Partout, Nous trouvâmes la
profanation de la religion. Sur le chemin de retour, sous la
pleine lune, résonnèrent les paroles mémorables du Christ.
Pendant la marche de nuit, le guide perdit son chemin.
Après avoir cherché un moment, je trouvai le, Christ assis sur
un monticule de sable et regardant les sables baignés de la
lumière de la lune. Je lui dis : "Nous avons perdu le chemin,
nous devons attendre l'indication des étoiles."
"Rossul M., que signifie un chemin pour Nous, alors que le
monde entier Nous attend ?"
Alors, prenant Son bâton de bambou, Il traça un carré autour
de l'empreinte de Son pied, disant : "En vérité, Je dis, par des
pieds humains."
Et, empreignant Sa paume, Il l'entoura aussi d'un carré. "En
vérité, par des mains humaines."
Entre les carrés, Il dessina le semblant d'un pilier surmonté
d'un arc. Il dit "O, comme Aum pénétrera dans la conscience
humaine Ici, J'ai dessiné un pistil et au-dessus de lui, un arc,
et J'ai posé la fondation en quatre directions. Lorsque par des
pieds humains et par des mains humaines, le Temple sera
construit, dans lequel fleurira le pistil posé par Moi, alors que
les Constructeurs passent par Mon Chemin. Pourquoi
attendrions-Nous le chemin, alors qu'il est devant Nous ?"
Puis, Se levant, Il effaça avec Son bâton tout ce qu'Il avait
dessiné.
"Lorsque le Nom du Temple sera prononcé, alors émergera
l'inscription. En mémoire de Ma constellation, le carré et neuf
étoiles brilleront au-dessus du Temple. Les signes du pied et
de la main seront inscrits au-dessus de la Pierre angulaire."
C'est ainsi qu'Il parla Lui-même au soir de la nouvelle lune.
Et la chaleur du désert était grande.
L'Etoile du Matin est le signe de la Grande Epoque qui jaillira comme
le premier rayon de l'Enseignement du Christ. Car qui, sinon le Christ, Lui
qui est tant avili par le monde, peut exalter la Mère du Monde.

Donnez-Nous l'Arche du Dôme dans lequel entrer.

154. Le contact du rayon de la Fraternité augmente la subtilité des


perceptions. C'est pourquoi il faut prendre en considération chaque
sensation.

Aussi bien les petits et les grands événements frappent sur l'aura,
comme sur des cordes musicales. L'aura croissante a ses avantages et ces
ailes éoliennes résonnent de multiples manières. Le fardeau du monde
joue, sur elles, sa symphonie. On ne peut pas dire qu'un homme illuminé
par l'aura est sans mouvement. La coquille extérieure de l'aura est comme
la houle d'une mer. Quelle tâche pour le savant : tracer l'alimentation
intérieure de l'aura, et la réflexion de l'extérieur ! En vérité, une bataille
mondiale !

Le symbole du fardeau du monde est un homme portant une sphère.


Toutes les sensations complexes sont intensifiées jusqu'à faire mal. Une
impression peut être reçue comme si on se trouvait entre l'enclume et le
marteau. Par conséquent, il est très positif d'acquérir une aura arc-en-ciel,
car celle-ci porte en elle-même les moyens d'assimilation de tout ce qui
existe. Même les meilleures auras monochromatiques doivent apaiser les
conflagrations par elles-mêmes, puisant dans leur propre océan, alors
qu'une aura arc-en-ciel les repousse facilement et reçoit les rayons. Par
conséquent, l'accomplissement spirituel est une action des plus bénéfiques.

155. Si vous êtes perplexes, asseyez-vous ensemble, en silence, et


méditez une pensée unique. Bientôt vous comprendrez la portée pratique
d'un tel conseil. Nous précipitons la force de l'esprit le long d'un unique
canal. Il en résulte une décharge inhabituelle, renforcée par le magnétisme
et harmonisée par le rythme. La loi est que deux pensées concordantes
augmentent sept fois le pouvoir. Ce n'est pas de la magie, mais une
considération pratique.

156. Sachez rencontrer les vagues de la vie en beauté. Ce n'est pas


recevoir de douces pâtisseries mais forger une épée ; ce ne sont pas des
doigts collants de sucre, mais la forte main d'un guerrier de l'esprit.
Rencontrer l'ennemi sans le prendre pour tel, et atteindre les Portes sans
regarder en arrière est Notre chemin ! Nous connaissons l'allure destinée
aux conquérants. Surtout ne bondissez pas le long du chemin. La chose la
plus importante est que Nous Nous réjouissions de la fermeté de votre pas.
Il est plus approprié que le rayon illumine ceux qui marchent plutôt qu'il
ne bondisse après ceux qui sautent. Les hommes ont été capables de faire
beaucoup, mais ils ont rarement su comment finir en beauté. Au point du
jour, quand vient le soir, dans l'avance et le retrait, en volant ou en
plongeant, pensez à Nous, Ceux Qui veillent. Ce qui est très beau sera
aussi ce qui a de la valeur. Doit-on ouvrir les pages de l'histoire pour
montrer des géants ayant de la peine à enjamber un fleuve ? La facilité
était alors obscurcie par la laideur, et l'esprit défaillait, perdant
l'appréciation de la beauté. Mais, pour le mathématicien, la manifestation
de problèmes compliqués ne signifie que joie. Reste le pouvoir du silence,
dont on a déjà parlé.

157. Le Feu roussit les pensées imparfaites. Autrement comment


remplir le berceau des accomplissements authentiques ? Filtrer la pensée à
travers le rayon est très important. Chacun exprime l'essence de son aura,
mais des pensées isolées peuvent être de valeur différente selon leur
consistance spirituelle. La substance d'une pensée peut être testée par un
rayon spécial. La présence de spiritualité intérieure illumine la pensée par
la couleur de l'aura mais, si cette pensée est vile, elle brûle sous le rayon.
Le résultat est, non seulement un test de la pensée, mais également une
désinfection de l'espace.

On peut imaginer comment un rayon pénètre l'espace et trouve de


merveilleux trésors ainsi que de petits feux rouges et oranges, qui sont
comme des empoisonneurs criminels. Pourquoi alors ne pas purifier les
couches au-dessus de la terre lorsque, même pour l'œil, elles sont d'une
couleur orange fumé ?

La meilleure chose est de détruire les germes de pensées viles, plus


contagieuses que toutes les maladies. Il faudrait porter son attention sur les
pensées bien plus que sur les paroles ; le temps d'un seul mot, dix pensées
naissent.

158. Il est nécessaire de parler avec véracité de ce qui est fondamental.


Vous avez remarqué que Nous appelons le monde astral un "bric-à-brac".
Nous soulignons combien nous l'évitons. Vous savez déjà que les corps
astraux ont volume et poids et emportent avec eux bien des particularités
de la vie terrestre. La relativité de la connaissance terrestre est bien
connue. Bien sûr, les corps astraux n'emportent pas avec eux une petite
part de la relativité, mais, étant libres de l'enveloppe charnelle, ils
acquièrent la créativité de l'esprit. Mais vous pouvez imaginez comment la
relativité de la connaissance se reflète en ces structures. Parallèlement à un
Olympe imaginé, on peut rencontrer une fabrique monstrueuse, irréalisée
durant la vie terrestre. Des oasis harmonieuses existent, mais, en général,
un fantastique cimetière de survivances humaines prédomine. Il n'est pas
conseillé de sonder trop profondément les clichés astraux, car seule une
présentation erronée s'ensuivrait. En ceci, les médiums habituels sont
nuisibles.
N'énumérons pas les conséquences des vapeurs de la cuisine terrestre,
mais il est important de comprendre comment nous pouvons atténuer les
conséquences de la relativité. Elles peuvent être atténuées par la vérité
effective ; mais la vérité ne peut être réalisée qu'à travers la spiritualité et,
par conséquent, l'éveil de la spiritualité devient une condition cosmique.

159. La joie est une sagesse spéciale, comme le dit le Christ.

Rien ne rassemble aussi bien l'essence du prana que les plantes. Même
le pranayama peut être remplacé par une association avec des plantes. Et il
faudrait que soit comprise l'assiduité avec laquelle l'œil doit sonder la
structure des plantes.

Les pores des plantes s'élargissent, non seulement par l'apparition de


nouvelles feuilles et de fleurs, mais aussi par l'enlèvement des parties
mortes. La loi qui nourrit la Terre fournit, par l'antenne des plantes, la
possibilité de soutirer de ce réservoir, au moyen de l'odorat et de la vue, la
précieuse qualité de vitalité, ce qu'on appelle Naturovaloris, qui est acquise
par une aspiration consciente.

Si précieuses que soient les plantes vivantes qui n'ont pas perdu leur
vitalité, des préparations de plantes séchées au soleil peuvent aussi être
utiles. Mais il faudrait éviter l'état de décomposition, car la décomposition
est la même en toute chose et attire toujours les esprits les plus imparfaits.
Par conséquent, il faudrait surveiller les fleurs coupées. L'odeur de la
décomposition doit être perçue, car ce n'est pas l'apparence extérieure,
mais l'odeur qui manifeste le symptôme.

Lorsque ce n'est pas la saison des fleurs, il est utile d'avoir des petits
pins. Ils accumulent la vitalité comme une dynamo, et ils sont plus
efficaces que la juste respiration. Plutôt qu'une respiration rituelle, on peut
ainsi recevoir un apport de prana des plus condensé. Evidemment, un état
de repos accroît également l'action.

Une compréhension vitale du pouvoir de la nature procurera, sans


magie, une rénovation des possibilités.

160. Il est impossible de séparer les conditions de la Terre des


conditions environnantes, car le monde mental n'a pas de frontières
étroites.
Il faut, une fois de plus, parler contre le monde astral, car il sera
désirable, dans le futur, de raccourcir considérablement cette étape.
Maintenant, elle est inévitable, mais avec le développement de l'esprit, la
manifestation du corps mental devient plus accessible.

Le Dévachan est un endroit d'agréables réalisations. Mais il est, en


même temps, dangereux, car un esprit faible répugne à partir d'un endroit
si agréable. Cet endroit ne se quitte qu'à contrecœur pour revenir à un
travail supplémentaire. Et lors- que le temps est venu de quitter ce Valhalla
lorsque le corps mental nous force à l'accomplissement, le corps astral
trouve l'endroit des plus confortables.

C'est précisément l'esprit qui ne permet pas l'arrêt, car l'esprit, en son
soi le plus intime, se souvient de mondes merveilleux. Au-delà de tous les
souvenirs réside la conscience ferme, inexprimable, d'une possibilité de
retour vers la Lumière, d'où émana l'étincelle.

Comment un esprit sensible peut-il éviter le choc de l'angoisse du


monde ? Il n'y a jamais eu de cas où un homme fut capable de se détacher
en esprit du plan terrestre sans une contraction de ses centres nerveux,
exactement comme celle de l'aviateur audacieux qui ressent un singulier
frémissement dans son cœur en se détachant de la Terre.

Le but et la signification de l'existence est d'aspirer vers l'élévation,


au-delà des limites du connu, et de s'entraider.

Si, sans aucune aide mécanique, nous nous rappelons la sensation de


se tenir debout sur un roc devant un phénomène de la nature, le cœur ne se
contracte-t-il pas de ravissement ? Après cette scène, la sensation
d'embrasser l'illimité sera réalisé.

Certaines personnes s'accommodent facilement du scandale et du luxe


du plan astral, mais vous ne serez pas attiré par lui. Seules les demeures de
la connaissance traceront le sentier.

161. Vous avez remarqué que chaque Grand Instructeur a parlé de la


continuité de la vie. On peut aussi remarquer que c'est justement cette
indication qui est retranchée de chaque enseignement, car le matérialisme
doit se défendre lui-même. Sur la Terre, cette condition a une importance
spéciale.
Il faut qu'on sache que la matière terrestre est très dense. Sur les
planètes de niveau inférieur à la Terre, la matière est très grossière ; sur
celles de niveau supérieur à la Terre, la matière s'harmonise à l'esprit.
Ainsi, la Terre figure en tant que point tournant.

Il y a des imperfections sur les planètes supérieures, mais il n'y a pas


la résistance de la matière. Il est plus facile de chercher là, sans perdre ses
forces dans une lutte inutile. Là, la matière devient inséparable de l'esprit,
sans aucune opposition entre eux.

Nul ne nie la valeur de la matière, mais il est inconcevable que, sur


une locomotive, les roues et la chaudière se querellent. Il semble que
mieux la chaudière travaille, mieux cela est pour les roues. Mais celui qui
s'occupe des roues pourrait penser qu'elles sont la partie la plus importante
de l'organisme et inviter chacun à venir faire un tour sur les roues, ignorant
que, sans le pouvoir de la vapeur, les roues ne peuvent que rouler vers le
bas de la pente.

Fondamentalement, la structure de la matière et de l'esprit ne contient


aucun conflit. Pourquoi arrêter le mouvement vers l'Infini merveilleux ? Et
pourquoi entasser des barrages illusoires près de la Terre ?

On peut avoir pitié des voyageurs attardés, car ces stations terrestres
ne leur serviront pas au-delà d'une certaine période.

Pourquoi une centaine d'incarnations est-elle nécessaire, alors que dix


suffiraient pour passer le seuil ?

Combien vif est le souvenir de la mort odieuse soufferte par le dernier


Grand Instructeur, pour quelque chose qui aurait dû être su par l'humanité
depuis longtemps, semble-t-il !

162. Il faudrait se rappeler que la matière affinée a une qualité


assimilatrice. L'homme qui s'accroche à la matière dans sa condition
actuelle ne reçoit pas l'immunité de l'esprit et s'enfonce dans ce qui est
appelé maya, car, sans le perfectionnement de la substance des choses, leur
enveloppe devient toxique.

163. La croissance de la compréhension spirituelle attire également la


coopération des petites entités qui peuplent l'air. C'est pour ça qu'il faut
regretter l'hostilité de la matière. La coopération consciente avec la matière
pourrait être atteinte beaucoup plus tôt.

Il est tentant de recevoir des avantages matériels immédiats. Même


des hommes intelligents ne font pas d'objection à recevoir un titre, ne
mesurant pas ses conséquences. Le cimetière est plein de hauts titres ; il est
le monument à cette barrière qu'est l'isolement dans la matière.

Certes la matière est très importante, mais ce n'est qu'avec l'esprit


qu'elle acquiert sa signification sacrée. Tout comme le grand admirateur de
la matière est illettré sans l'esprit, un adepte sans intellect serait incomplet.
Toutefois, on peut voler en esprit, alors que la matière n'a pas d'ailes. La
spiritualité sur la Terre peut ouvrir des Portes imposantes.

Quand l'homme est libéré de la peur, il peut connaître l'origine de la


réalité.

164. La qualité des rayons est infiniment variée, mais deux catégories
de rayons sont faciles à distinguer. Une catégorie peut être révélée à
l'humanité contemporaine, alors que l'autre comprend des rayons qui
demandent une compréhension spirituelle sans laquelle ces rayons peuvent
être très destructeurs. Chaque rayon ne peut manifester une défense que
dans les limites de ses couleurs génériques. Si même un jaune très profond
est discordant pour un rayon violet, alors comment tous ceux aux tons
cramoisis frapperont-ils l'enveloppe extérieure d'une telle aura ? Par la
perfection, une nouvelle défense est obtenue, après quoi nous connaissons
différents rayons, les absorbant avec notre propre rayon. Nous nous
protégeons contre la fatigue de différents "flashes" par notre propre
gamme de couleurs.

Par exemple, quelqu'un possédant une aura violette commence à voir


tout en ondes de teintes violettes et bleues, cela signifie que son bouclier
est en train de devenir plus résistant.

Cela signifie que, plutôt que de recevoir des piqûres et des blessures, il
est immergé dans son propre océan, et les couleurs étrangères sont
apparemment absorbées par les accumulations de son aura. Mais la
difficulté de ces accumulations est qu'elles ne peuvent pas être
surimposées de l'extérieur mais seulement évoqué de l'intérieur. Par
conséquent, c'est un bon signe lorsque la flamme de l'esprit rayonne sa
propre couleur.
Chaque aura monochromatique contient en elle-même trois ondes,
correspondant aux trois substances principales : physique, astrale et
mentale.

165. Nous voyons le cours des événements prédestinés et notons


l'apparence de figures sereines qui semblent apparemment détachées de la
vie, bien que Nous les évaluions selon leurs accomplissements. Mais leurs
vies s'écoulent, tantôt dans une sorte de détachement et tantôt dans un
accomplissement, qui apparaît telle une étincelle dans l'obscurité.

Les événements subséquents ainsi que les premiers événements


passent totalement inaperçus. Le trône, ou la cellule d'un monastère, ou le
réduit d'un savetier n'ont pas d'importance ; les acquis de l'aura précédente
accompagnent ce dernier sentier. L'aura se dilate et protège une sensibilité
inhabituelle ; mais sa qualité ne change plus, et, dès leur âge tendre, on
peut remarquer ces enfants singuliers qui portent leur propre monde de
manifestations de l'esprit.

Très rarement, presque jamais, ils ne se limitent à une seule spécialité.


En fait, l'absence de spécialité est caractéristique ; les mains semblent
tendues vers le calice.

En regardant dans les vies précédentes, on peut voir des représentants


de la religion, de royaumes, de la science, des arts et de la mécanique,
attendant et préparés pour le voyage, prêts à partir à n'importe quel
moment sans regrets.

La combinaison d'une appréciation correcte de la beauté de la matière


avec une facilité à sonder les accomplissements de l'esprit, amène à
maturité l'accomplissement. Le tumulte de la vie n'attire plus et arrive la
réalisation qu'on ne peut plus continuer de la même manière.

L'accomplissement peut être, soit comparativement passager, soit


instantané. La réalisation de la nécessité d'exprimer une action définie est
amenée de loin et accomplie aussi simplement que n'importe quel acte
quotidien.

Et ainsi, la chose la plus difficile est de cerner à la fois le ravissement


de la matière et les manifestations de l'esprit. Et combien de quêtes
merveilleuses ont été retardées par un regret concernant la matière, ou par
l'isolement spirituel. Parfois, le contact entre l'esprit et la matière est
réalisé sans heurt ; dans ce cas il faut en chercher l'origine dans le passé de
vies choisies.

L'ascète le plus sévère qui maudit la beauté du monde ferme les Portes
devant lui. De même, le savant qui oublie que la Source existe se prive lui-
même d'envolées dans le domaine des plus hautes conquêtes. Des enfants
saisiront cette simple condition, mais bien des adultes la rejettent comme
une absurdité.

Ce n'est que par des moyens spéciaux de communication que ceux qui
sont en voie d'accomplissement avancent. Et attendre l'opportunité de ce
que l'esprit considère et connaît devient si douloureux qu'il semble que le
temps se soit arrêté et qu'une sorte de conflagration ait détruit les richesses
accumulées.

En vérité, le Christ dit : "Vous ne connaissez ni le jour, ni l'heure." Il


révélera une autre vérité en disant "Pourquoi m'as-tu abandonné, O
Seigneur ?" Ceci se réfère à la connaissance de l'esprit. Au dernier
moment, avant la consommation du cycle terrestre, nous nous enfonçons
dans ce qui semble un vide, pour que tous les feux accumulés puissent
jaillir en même temps. En contraignant la conscience du passé, le saut par-
dessus l'abîme est accompli.

166. Même les choses terrestres peuvent préserver une atmosphère


spéciale autour d'elles. Juste avant de lire un document, il se peut qu'on
pressente sa nature. L'Enseignement pénètre considérablement plus
profondément lorsqu'il est avant tout possible de transmettre l'essence
d'une manifestation. Je garantis que, très bientôt, des équipements
sensibles seront capables de l'assimiler. L'intuition se développe
normalement si l'esprit est reconnu.

Les gens disent souvent : "Nous ne sommes plus étonnés de rien", et,
séance tenante, ils s'étonnent au premier craquement inexplicable.

Vous demanderez maintenant pourquoi la solitude de la dernière


incarnation est nécessaire. C'est une circonstance très difficile à expliquer
du point de vue terrestre, mais simple et immuable dès qu'on franchit la
ligne de l'existence terrestre. Même dans l'approche ordinaire du port par
un bateau, on observe une manifestation similaire. La vie du bateau cesse ;
le voyage se termine et les passagers sont occupés à se préparer à
débarquer, et les récentes activités qui les unissaient semblent n'avoir pas
existé.

Combien plus il en est ainsi du sentiment d'un organisme approchant


une condition de complet changement. Le cours de l'effort vers le moyen
d'expression de l'ultime action est guidé par l'intuition.

167. Il arrive aussi qu'avant un départ toutes les voix se taisent et,
même en réalisant cette loi, on est saisi.

Dans les Mystères égyptiens, il y avait un moment fixé, où le


néophyte, ayant été placé devant un seuil dans une obscurité absolue,
devait entrer dans l'Inconnu sans ralentir le pas.

Aujourd'hui spécialement, puisque le Christ a renoncé aux miracles,


ce moment dans l'Inconnu doit être passé par des moyens spéciaux. Car
l'époque future doit effacer les frontières entre les mondes. Et les Mystères
égyptiens ont été transformés en la formule : "par des pieds humains."

168. Un filet protecteur doit entourer le corps. Il est très important que
l'aura se termine en un filet d'étincelles vitales ; par conséquent, même des
auras violettes ou bleues doivent avoir des étincelles couleur de rubis à
leur périphérie. L'étalage des tons qui sont étrangers à la Terre rend le
possesseur trop sensible aux manifestations terrestres. La largeur de l'aura
croît souvent parce que les signes de la Terre ont été rejetés. Téros et
Tamas doivent travailler en frères, car les représentants de Tamas et de
Téros doivent être inséparables.

L'esprit irradie l'aura, mais le réseau la rend compacte. On peut


protéger les radiations par la réalisation du filet défensif ; mais il est
impossible d'étendre le réseau sans Téros dont le rayon, comme une
lanterne, doit trouver la déchirure. Un défaut de coordination de contact
avec le monde extérieur peut s'ensuivre. Cette simple condition doit être
spécialement assimilée, car le réseau est réglé par la conscience ordinaire
et le commandement de la volonté.

A première vue, les étincelles bondissantes ne semblent être que le


mouvement d'un appareil ; mais elles sont des gardiennes, prêtes à
repousser l'ennemi.
169. Il peut maintenant être dit pourquoi il fut décidé de renoncer aux
miracles. La pratique de miracles est très éloignée de l'harmonie. Ou bien,
le miracle est perdu, et il est alors simplement nuisible ; ou bien, il exalte
l'homme à un degré qui ne peut être soutenu dans les conditions
environnantes ; ou il arrive à être vu des envieux, ce qui est aussi nuisible.

Connaître courageusement la possibilité de pénétrer la pleine lumière,


et dissimuler consciemment les manifestations inhabituelles, signifie
rapprocher l'harmonie. Procéder au moyen de l'élargissement de la
conscience est l'approche vers l'action véritable.

Le rayon de compréhension de l'immensité prédestinée des


manifestations de pouvoir peut unir des âmes prêtes, et sans cette capacité
à être prêt, tout miracle est changé en curiosité.

On peut avoir à sa disposition des pouvoirs, non pour la démonstration


mais pour des actions progressives. Lorsque l'essence est invisible à la
foule et ne soulève pas l'attention, étant voilée par le résultat, une telle
essence pénètre dans la conscience des gens, les accoutumant au fait de
l'exécution par des mains humaines. Ainsi, des actions seront achevées par
des mains humaines par suite du plus haut pouvoir créateur de l'esprit. Il
incombe à l'esprit de résider en l'esprit. Que la main manifeste la direction
terrestre ; la création par des mains humaines ne soulève pas la haine.

Dans l'antiquité, il était coutume de se couvrir la figure lorsque les


commandements de Dieu étaient communiqués. Plus tard, les gens
essayèrent de vaincre la matière par la proclamation de pouvoirs qu'ils
n'avaient pas encore maîtrisés. Ceci, bien sûr, donna naissance à
l'Inquisition. L'essence de l'Inquisition fut la persécution de l'inhabituel.

Faire de l'inhabituel, ce qui est prédestiné, le résultat de la coopération


sera de forcer son acceptation, même par les plus obtus. Par conséquent,
que le miracle ne repose que dans la conscience de quelques-uns qui sont
capables de regarder dans l'Infini !

On obtient ainsi un renversement de la procédure de l'antiquité.


Autrefois, les prêtres gardaient les miracles pour la foule ; maintenant, les
miracles sont pour les prêtres.

L'aspiration vers une sincère coopération se tient à la base de


l'évolution. Ce n'est que par l'éveil de la créativité que la marche de
l'ignorance peut être détruite. Même si ses formes sont monstrueuses,
même si le soleil est fait dans une arrière cour au moyen de bouts de bois,
le torrent écumant de l'évolution percera pourtant les murs de la matière.
De nouvelles découvertes stimuleront le rassemblement. Plutôt que la
spéculation de la bourse, qu'il y ait des efforts vers les découvertes,
soutenus par des sociétés coopérantes.

170. Le chaos actuel ne peut être compris qu'à travers la beauté.


Quelle autre mesure peut être appliquée au fatras des scories de la pensée ?
Et lorsque vous trouvez bonté, empressement et mobilité, vous ne pouvez
vous mettre au travail qu'avec la pelle de la beauté. Un feu merveilleux est
contenu dans la communion avec les gens.

Le mécontentement n'est que la reconnaissance de possibilités. Le


contentement est la mort de l'esprit.

171. Là où le peuple est en attente, là Nous envoyons Ceux que Nous


avons choisis.

Au-dessus des rayons terrestres flamboient les rayons de l'esprit.


Brûlez les vêtements du jour précédent. La taupe n'est pas un compagnon
approprié. J'affirme qu'à l'heure fixée, toutes les taupes de la terre ne sont
pas capables de creuser une tranchée. N'y touchez pas, n'y touchez pas, n'y
touchez pas !

Notre Bouclier est forgé par des mains humaines, le pouvoir manifesté
viendra à travers elles. Il n'est nul besoin d'anges pour assourdir les oreilles
au moyen de trompettes lorsque des mains humaines sont jugées capables
d'accepter le calice.

172. La vie standardisée doit être soigneusement évitée. Les meilleurs


sont en avance sur le monde chargé de nuages.

Celui qui désire atteindre le Pays Nouveau doit non seulement mettre
de côté tout préjugé, mais encore entrer par un chemin nouveau.

L'affirmation de la vie doit être bâtie conformément aux conditions


locales. Là où une centaine de langues sont parlées, on doit concevoir une
centaine de psychologies. Une seule expression pour tous est comme une
colonne stéréotypée d'un bâtiment d'état.
L'unité dans la variété donne les meilleures moissons. Le fruit doit être
amené à croître par la greffe de courants nouveaux et nécessaires. C'est
pourquoi, Nous parlerons souvent du Pays Nouveau, ce qui est tout à fait
urgent.

173. Du petit au grand, du quotidien à l'univers, nous cheminons ;


mais personne ne dira que c'est insignifiant, et le résultat ne se montrera
jamais incorrect.

Il y aura quelqu'un pour demander pourquoi l'Enseignement est


éparpillé comme des graines. Répondez que ce n'est qu'avec des fils variés
qu'on peut créer un dessin complexe.

Il y aura quelqu'un pour demander pourquoi l'Enseignement n'a pas de


dogmes achevés. Répondez que c'est parce que, dans l'achèvement, il y a la
mort.

Il y aura quelqu'un pour demander pourquoi les parties de


l'Enseignement ne peuvent pas être reliées logiquement. Répondez qu'il
serait laid de ne faire croître qu'une tête et qu'une main.

Il y aura quelqu'un pour demander pourquoi la formule des cieux n'est


pas prononcée d'abord, et ensuite la conjuration de la Terre. Répondez que
chaque fil du vêtement de la Mère est continu, qu'il va de haut en bas et
vice-versa.

Il y aura quelqu'un pour demander pourquoi ce qui est prédestiné ne


peut pas se manifester tout de suite. Répondez que les piliers d'une maison
sont érigés l'un après l'autre. Et si les ouvriers disent : "Posons-les tous
ensemble", l'entrepreneur répond : "Souhaitez-vous voir vos espoirs
anéantis !"

La manifestation de possibilités illimitées vous donnera du calme pour


la perception.

Comment un tremblement de terre se répercute t-il sur tout ce qui


existe ? De même que différents vents et tempêtes ? Comment les diverses
auras des gens sont-elles reflétées sur les plantes ? On pourrait établir un
institut de recherche totalement nouveau.
Vraiment, le fil de la coordination cosmique peut être trouvé en
comparant le pouls de différents éléments. Il n'y a en cela rien de nouveau,
mais l'importance d'une coopération mondiale peut être démontrée
graphiquement, même à certains lecteurs dont l'esprit se confine dans un
coin comme une blatte.

Semez plus largement que large. Annoncez dans les écoles qu'il y aura
un prix pour le plus grand nombre de questions posées. Jusqu'à présent, on
récompensait les réponses, maintenant ce devrait être les questions.

174. Avant que le corps astral ne se retire, il y a un écoulement à partir


des vertèbres. Les divers centres nerveux se développent différemment, et
les temps arrivent où cette différence doit être normalisée par le repos, tout
comme il ne faudrait pas toucher pendant un certain temps un piano qui
vient d'être accordé, ni le frapper avec un objet métallique.

Un roc entier peut se fendre lorsqu'on le frappe avec du métal dans un


ton discordant. Bien que cette manifestation soit bien connue, il est
difficile de se l'imaginer par rapport à l'organisme humain. Ce n'est que par
l'expérience qu'on peut se rendre compte combien certains murmures sont
plus choquants qu'une explosion. Il faut aussi se rappeler que les
combinaisons des nerfs sont si diverses, qu'il est difficile d'en déterminer
les effets par une quelconque loi.

La condition physique et l'esprit sont si étroitement et mutuellement


apparentés que ce n'est que par l'expérience personnelle qu'on peut
déterminer comment sauvegarder l'approche correcte des feux. Les feux
sont les sources des rayons.

175. La pensée mondiale transmet la décision mondiale, et la


construction du Pays Nouveau ne peut se faire que dans une
compréhension mondiale.

Avons-Nous besoin d'éloquence ? La voie de contact de l'esprit est


beaucoup plus puissante. Quand vous voyez comment, d'un geste, de
grandes décisions sont exécutées, il devient clair que les mots sont très
précieux ; pas en quantité, ni dans leur forme extérieure, mais dans leur
essence intérieure.
Il faut parler de manière encore plus concise. Le forgeron ne doit pas
utiliser le marteau de façon discordante. L'Enseignement du Christ peut
s'inscrire sur la paume de la main.

176. L'envol de l'esprit ne se calcule pas en heures. La manifestation


de l'esprit se précipitant entre les planètes est au-delà du temps, cet instant
doit être bref, sinon, il en résulte une rupture entre le corps dense et le
mental. Mais il faudrait se souvenir que l'esprit, qui agit au-delà du temps,
au-delà des nombres est capable de connaître le quatorzième degré
d'audition, alors que, sur la terre, on ne peut atteindre que le neuvième.

Certains degrés d'audition permettent à l'homme de contacter divers


éléments coopérants. Le son de la pluie n'est pas non plus sans
signification. Bien des moyens enrichiront la faculté créatrice terrestre.

177. La tristesse peut être dissipée en changeant la direction des


pensées. Ce ne sont pas les mots, mais les courants de la pensée qui tissent
l'aura. Nous avons le désir que Nos travaux soient rendus profitables, tant
dans un sens spirituel que matériel. J'affirme que, pour qu'il en soit ainsi, la
qualité des pensées a une grande importance.

Il faut souligner l'unité bienveillante et utile, et évaluer la sottise à sa


valeur. Bien sûr que, dans un travail important, la sottise pourra aussi
trouver à se loger, mais pas à l'étage supérieur.

Chacun vit comme il peut, mais le mondé futur requiert une


conscience éclairée.

Nous apprécions davantage un livre de comptes tenu d'une manière


professionnelle qu'un collier de phrases pompeuses. Il faut penser au
monde et manifester des pensées pratiques.

Avec la venue du Temple Nouveau, il faut manifester l'ingéniosité et


montrer aux gens un mental extraordinairement alerte. Marcher
emmailloté n'est pas confortable.

178. J'atteste qu'il est plus facile de traverser les montagnes que de
redresser une file humaine. Notre Rayon est dirigé vers une pleine
recherche. Il faut comprendre Notre Bouclier – en vérité, le courage est
nécessaire.
179. Dans une religion rationnelle, il n'y a pas de perplexité.

180. Ceux qui nient Dieu ne L'ont pas vu. Mais à quoi le Dieu des
tenanciers d'auberge ressemble-t-Il ? Et grande serait la corruption d'un
Christ qui, pour une chandelle, couvrirait une quelconque trahison !

Il n'y a rien de pire qu'une chandelle de vilenie. Le Christ n'a pas


besoin de tels adorateurs, car la fumée de leurs chandelles souille Son
vêtement. Les eaux du Jourdain et de l'Urdar ne pourraient pas nettoyer les
traces de telles offrandes.

181. Une légende sur Bouddha.


Un homme juste désirait voir Bouddha. Comme son attention
se portait sur un grand nombre d'objets variés, ses mains ne
saisirent pas d'images de sagesse, ses yeux ne virent pas
d'objets de révérence, et la manifestation n'eut pas lieu.
Finalement, se courbant en prières, le chercheur sentit le fil
d'un tissu descendre sur son front. Il le rejeta. Alors, une voix
claire se fit entendre : "Pourquoi rejettes-tu Ma Main ? Mon
Rayon t'a suivi. Permets-moi de t'embrasser."
Alors, en l'homme, le serpent solaire se mit à trembler et il
chercha le fil qu'il avait rejeté. Et dans ses mains, il se
changea en quarante perles. Et chacune portait l'image du
Bouddha. En leur centre se trouvait une pierre, et sur celle-ci
l'inscription : "Valeur – désespoir – joie."
Le fidèle de Bouddha reçu la joie car il connaissait le chemin
qui y menait.
Je pense à des ailes. Les travaux sont véritablement ailés. Les
coursiers se hâtent à travers les espaces terrestres et, comme des
tourbillons, les efforts créateurs sont transportés. En avant vers la bataille !
Bataille ! Bataille !

Véritablement, le tableau de l'océan de l'esprit est majestueux ! Le son


de l'appel bourdonne et résonne, et ceux qui ont accepté l'arme de l'esprit
s'efforcent vers l'Autel, car la fille du monde a terminé son vêtement
spirituel.

En avant vers la bataille ! Bataille ! Bataille !


"J'entends l'appel et courbe la tête devant le Commandement du
Seigneur Béni."

182. Il faut parler de ceux qui s'opposent à Moi et Me menacent. Il est


futile de penser qu'une déchirure dans la trame du monde peut être
raccommodée facilement. Même un simple son peut amener de loin un
écho inattendu. Combien plus profondément l'envoi de l'esprit perce-t-il
l'espace ! Et ces blessures sont presque inguérissables.

La main qui a infligé une blessure sur le Dessein des Seigneurs rejette
le Bouclier. On peut démolir une maison, on peut couper un arbre en deux,
mais comment peut-on empêcher le plan des Seigneurs ?

Ce n'est pas une menace que Je prononce, mais une déduction. Si un


homme a approché le tournoiement cosmique, chaque déviation cause la
prochaine vague, et être pris sous elle est comme être pris sous le talon
d'un géant.

Nous demandons avec insistance de ne pas rejeter la Main Qui guide !


Malheur à celui qui reste en arrière !

Et quel honneur y a-t-il à M'infliger une blessure ? Rends d'abord tout


ce que tu as reçu de Moi. Mais tu ne peux le faire, même si tu ajoutais le
foie et le cœur.

Frapperais-tu Celui Qui te donna ton talent ? En quoi te


différencierais-tu alors d'un pillard ? Ne souille pas la Main de Celui qui
donne, autrement cette saleté se changerait en ta lèpre.

C'est pourquoi, Notre Fraternité apprécie le concept de gratitude. Par


conséquent, comprends ton profit !

183. L'Enseignement concernant le sacrifice vous a déjà été donné. Le


sacrifice est pouvoir. Le pouvoir est possibilité. En conséquence, chaque
sacrifice est avant tout une possibilité.

Il est temps de mettre de côté l'hypocrisie voulant que le sacrifice soit


privation. Nous n'acceptons pas les privations, mais Nous donnons des
possibilités.
Voyons quelles possibilités naissent de ce qu'on appelle le sacrifice.
Où y a t-il un vrai sacrifice qui puisse abaisser ? Dans Notre Trésor se
trouve une grande collection de sacrifices, et chacun d'eux fut utile à qui le
fit. Nous n'aimons pas parler de sacrifices, car un sacrifice est l'entreprise
la plus profitable.

Les petits commerçants aiment pleurer sur leurs dépenses et feindre


une perte. Mais, dans la vie, un véritable fournisseur ne regarde chaque
dépense que comme une garantie commerciale. Ce n'est pas par le
sacrifice, mais par le pillage, que vous avez perdu.

Le Christ conseillait de distribuer les biens spirituels. Mais, comme les


clés qui y conduisent sont éloignées, les gens ont appliqué ce conseil à la
distribution d'argent provenant de pillages. Premièrement voler, puis
donner en versant une larme et être ravi de sa propre bonté. Comme si,
lorsqu'Il parlait de distribution, l'Instructeur avait pu penser à des chaises
et à des vieux manteaux ! L'Instructeur pensait à des biens impondérables.
Seul le don spirituel peut faire bouger le plateau de la balance.

Regardons la lignée des collaborateurs. Est-ce que quelqu'un a


manqué de quelque chose ? Non, tous se sont enrichis. N'est-ce pas un
enrichissement que de devenir un gouverneur du nouveau royaume ? Ce
royaume est si riche que, sans grand dommage, nous pouvons casser
quelques assiettes. Que les mains soient nombreuses et le livre de la
gratitude se remplira.

Je conseille de prévoir, dans la vie, des remplaçants pour toutes les


situations.

Dans les grandes entreprises, le commerce repose sur le commerce, et


non sur la personnalité.

Qui peut affirmer avec certitude qui fut celui qui donna ? Nous
ouvrirons Nos livres de comptes et Nous montrerons combien chacun
reçut. Car il n'est pas du tout facile de se sacrifier lorsque le sacrifice est
une possibilité et que la possibilité est un profit, et que le profit est une
coopération saine et que la coopération est la Pierre-Alatir qui, ou bien fait
revivre, ou consume.
Mais l'abnégation de soi peut ouvrir les Portes de la Compréhension,
et le sacrifice de choses inutiles rebondira sur la même branche que
l'amour de soi.

184. Chaque incarnation a un lien avec un certain caractère d'une de


nos vies passées ayant un étroit rapport avec l'époque. La connaissance de
manifestations précédentes peut aider celui qui est vigilant en esprit, mais
elle est nocive à ceux qui dorment. La vie lunaire doit être supportée.

185. En ce qui concerne l'infaillibilité et la mobilité du plan, ces


conditions sont spécialement difficiles à coordonner, bien que leur limite
soit clairement définie par la compréhension du rayon de conscience
solaire. Pour exécuter le plan, avec sa mobilité, il faut être prêt à chaque
heure. Combien de fois, bien que Nous étant mis en route pour l'Egypte,
Nous Nous sommes trouvés en Mongolie ? Combien de fois, ayant sorti un
manuscrit, Nous l'avons de nouveau mis sous clé. Combien de fois, ayant
commencé à ériger des murailles, Nous les avons réduites en poussière.
Combien de fois, ayant tourné la bride du cheval vers la maison, Nous
Nous sommes de nouveau précipités vers l'obscurité de la nuit, de peur
qu'en dormant à la maison cette nuit-là, Nous privions le plan de son
immuabilité ? Ce qui paraît être le changement n'est rien d'autre que la
vibration de la vie. Les chemins vers les poteaux indicateurs de
l'immuabilité vibrent et ondoient comme des vagues.

Affirmant le plan, tout Notre être est prêt pour le chemin le plus court.
Ayant juste endossé notre costume européen, Nous sommes prêts à sortir
le caftan mongolien. Ayant juste décidé d'un endroit où habiter, Nous
sommes prêts à partir. Une telle mobilité ne peut provenir que de la
réalisation de l'immuabilité du plan.

Notre chemin n'est pas celui d'un promeneur éternel, mais celui d'un
messager qui se hâte. L'immuabilité du plan illumine la conscience avec sa
manifestation de forces. Nous traverserons tous les ponts suspendus si la
lumière du plan est nette. Il faudrait si bien comprendre l'immuabilité du
plan que rien ne puisse l'obscurcir. Est immuable le plan qui est utile à
tous.

Nous ne voyons pas à qui le plan du Nouveau Pays ne profiterait pas


et, par conséquent, nous marchons avec une grande acuité visuelle, même
dans l'obscurité. Si l'Instructeur dit : "Précipitez-vous à travers un torrent !"
– cela signifie que la place des pas est prévue, mais que le pied ne manque
pas la pierre !

L'un commencera à construire un pont, un deuxième paiera un nageur,


le troisième restera assis, attendant que les eaux baissent, mais il s'en
trouvera un qui tissera le fil d'argent de l'esprit et qui traversera le torrent
sans ressentir le poids du corps, car Je prendrai sur Moi sa charge.

Ainsi, sous un seul toit, vivent l'immuabilité et la mobilité : deux


sœurs de l'action héroïque.

Un effort magnifique porte vers la Lumière la plus Haute.

186. Celui Qui a compris toutes les croyances, Qui a habité toutes les
nations, décrète :
"Je donnerai à chacun selon sa croissance. Chacun tissera sa
propre bourse. Chacun de ceux qui auront peur devront Me
rendre des comptes. Un sourire à Mon ennemi se changera en
grimace, car vous devez Me laisser Mes ennemis.
"Celui qui a de mauvaises pensées pour son frère, attachera à
son pied un poids pesant.
Des mauvaises herbes rendront l'esprit torpide. Je ne peux pas
éparpiller des pièces d'or dans des orties. Il n'y a pas grand
honneur à cultiver un jardin d'offenses. Celui qui perçoit le
mieux, verra mûrir la récolte la plus riche.
"A ceux qui ont rencontré des difficultés et à ceux qui y ont
répondu, Je dis : Laissez-Moi Ma peine et Ma joie vous
concernant. Par le pouvoir du Christ, par le pouvoir du
Bouddha, par le pouvoir du Messie, proclamé par les
prophètes de la Vérité, préparez la balance.
"Montrez-Nous tout ce qui est grand et ayez honte du petit
ver qui fausse la justesse du poids. Celui qui donne peut
recevoir.
"Estimez ce que chacun a donné. Faisons des comptes exacts.
A gauche : la peur, l'amour de soi, la gourmandise, la
suspicion, la calomnie, la pitié de soi, la mauvaise
interprétation de l'Enseignement, les murmures poussiéreux,
la trahison en action et en pensée. A droite : le fait de donner,
la compassion pour autrui, l'audace, l'intrépidité, la dévotion,
la fermeté, la vigilance, la mobilité, la réalisation du Bouclier,
le sentier et la lumière de l'accomplissement, la décoration du
temple de l'esprit, la droiture, la compréhension, l'exaltation
du bien. A gauche – on perd et on paie. A droite – on reçoit.
"Chacun fera lui-même sa répartition, car Nous voyons et
Nous écoutons. Il n'y a ni jour, ni nuit et le messager
chevauche déjà son coursier.
"Je vous envoie Mon accomplissement, affirmé par les
siècles. Gardez net le lien qui vous relie."
Proclamez cela.

187. La Parabole du Questionneur.


Djul Nor était considéré comme étant des plus sages. Il eut la
chance de trouver un Instructeur qui venait du Pays
Souterrain Sacré, mais qui était privé de sa langue et de sa
main droite. L'élève, aspirant constamment, posa une
question, et l'Instructeur hocha la tête. L'élève posa deux
questions, et l'Instructeur hocha deux fois la tête. Bientôt
l'élève posa d'incessantes questions et l'Instructeur hocha sans
arrêt la tête. Les questions continuèrent pendant trois ans et,
pendant trois ans, l'Instructeur hocha la tête.
"Alors, d'après Ton expérience, tout est possible ?"
Et l'Instructeur ne fit pas que hocher la tête, il se prosterna
jusqu'au sol et, ouvrant son vêtement sur la poitrine, révéla
sur son cœur l'image du Bienheureux donnant à pleines
mains.
Ainsi la sagesse fut affirmée et la création de vie exaltée.
En vérité, d'un seul soupir nous connaissons l'Espace. Et aucun mot ne
peut exprimer l'Infini, et aucune pensée ne peut contenir la Lumière.

Mais au lever du soleil, en face du soleil et en recevant le rayon dans


le plexus solaire, on peut sentir la victoire sur l'océan, car à travers la
lumière, on peut toucher la lumière de l'esprit. Mais cette conscience n'est
qu'en l'esprit qui peut dire : "J'ai renoncé à tout pour recevoir tout." Ainsi,
ce n'est pas un reniement mais une affirmation qui a au-dessus d'elle la
Main de Bouddha.

188. Les émanations du corps subtil peuvent être de deux sortes : soit
elles s'écoulent par les pieds et errent sans but, soit elles passent à travers
le centre nerveux supérieur et s'envolent vers des missions spirituelles. Elle
sont transportées instantanément par-delà les océans, enseignent, pénètrent
des auras.

Il faut dire que seuls des efforts extraordinaires et l'ingéniosité peuvent


forcer le corps subtil à concentrer son toucher sur un objet physique ; car,
habituellement, l'esprit s'efforce d'agir sur l'esprit, en négligeant le fait que
les objets peuvent être d'excellents conducteurs.

Ce n'est pas seulement le corps astral qui agit, mais aussi le corps
mental. Bien sûr, le corps astral émerge, mais Nous n'accordons pas de
valeur aux actions du corps astral. Nous considérons la conscience du
corps mental comme plus importante. Il n'est pas si simple d'aiguiser la
pointe de cette force.

189. Deux compagnons de Nos travaux sont la joie et la vigilance. Si


les gens pouvaient voir le résultat de leur mécontentement et pouvaient
réaliser que somnoler signifie mort, ils éviteraient ces deux principaux
collaborateurs de l'obscurité. Le dard malfaisant du mécontentement
pénètre même dans les meilleurs endroits. Une terne somnolence peut
voiler la tête d'un conquérant.

Alors que vous connaissez la sollicitude qui vous entoure, la brûleriez-


vous par le mécontentement, lui qui a fractionné de grandes œuvres et qui
a apporté la foudre sur l'émetteur ?

Rappelez-vous, Nous n'avons pas de mécontents. Ni de somnolents


aspergés par les forces obscures.

N'est-ce pas l'ossification qui est cachée dans cette effluve


vénéneuse ? La somnolence n'est pas Notre sœur. Ceux qui ont approché la
Lumière ne se transperceront pas eux-mêmes de mécontentement et ne se
changeront pas en pierre.

La somnolence et de telles manifestations poussiéreuses devraient être


évitées. La manifestation du Bouclier devrait être gardée précieusement.
Je répéterai encore une fois, mais pas plus, car la loi défend de répéter
à des oreilles sourdes.

190. Dites aux nouveaux venus qu'il faut être conscient de la


responsabilité des pensées. Précédemment on était responsable de l'action ;
puis la signification du mot fut comprise ; et maintenant est venu le temps
de connaître la conflagration de la pensée. Il vaut mieux apprendre le
silence et purifier ses pensées.

Le rugissement d'un tigre pourrait-il être pire qu'une pensée


traîtresse ? Ce n'est pas seulement pour ses actions mais également pour
ses pensées que l'homme accumule un grave karma. La pensée inflige des
tortures à l'esprit, car il n'y a pas de différence entre la parole et, la pensée.

Celui qui prendra cet avertissement pour une menace est un sot. Il n'y
a pas de menace, Nous n'avons que des exemples et des soins. Chacun est
libre de sauter dans l'abîme, mais il faut qu'il soit mis en garde.

Je considère que, maintenant, il n'est pas nécessaire de répéter


davantage la signification de la pensée.

Même si les temps sont sordides, il vaut mieux que nous pensions au
futur.

191. Chacun fera sa répartition. Du meilleur plan on peut faire un


poulailler.

Répartir l'or et l'argent n'est pas Notre préoccupation. Il faut oublier


toutes les conditions ; alors s'allume la Lumière. Chaque perte joyeuse est
un gain immense.

L'audace du désespoir donne l'abnégation de soi. Mais la plus grande


audace n'attend aucune récompense. Et le désespoir n'attend point de
récompense. Dans Notre langue "désespoir" est la désignation d'une limite.
Un accomplissement est proche de cette limite. On peut visser un verrou
de fer à la maison où il séjourne.

Je frappe sous la pluie. Pourquoi les gens ne craignent-ils que la


foudre ? Le sac d'un mendiant justifie parfois une grande crainte.
192. Cryptogramme au sujet du Christ.
La nuit tombait. Le Christ était assis sur un seuil.
Un scribe s'approcha et demanda : "Pourquoi es-tu assis au
milieu du chemin ?"
Le Christ répondit : "Parce que Je suis le seuil de l'esprit. Si
tu veux passer, passe à travers Moi."
Un autre scribe demanda : "Se peut-il que le Fils de David
s'asseye à la place des chiens ?"
Le Christ répondit : "En vérité, tu diffames David, Mon Père.
L'obscurité vint et un troisième scribe demanda : "Pourquoi
es-tu assis comme si tu avais peur de ta maison ?"
Le Christ répondit : "J'attends l'obscurité de la nuit pour
qu'elle t'efface de ma vue. En vérité, que l'obscurité absorbe
l'obscurité."
Puis, se levant, et montrant du doigt le Mont Moriah, sur
lequel s'élevait le Temple, Il dit : "Mon ancêtre créa le
Temple de pierre, mais Il est assis sous la toile de la tente."
Le scribe dit : "Insensé, il croit que Salomon est encore en
vie."
Et ils s'en allèrent dans l'ignorance.
Plus tard, Marie sortit de la maison et voyant le Christ, dit :
"Maître viens partager notre repas du soir."
Le Christ répondit : "Le don du cœur brille dans l'obscurité."
193. Cryptogramme au sujet du Christ.
Un membre du Sanhédrin demanda au Christ : "Viendrais-tu
vers nous si nous te le demandions ?"
Le Christ répondit : "Il vaudrait mieux que J'aille au
cimetière, car, là, il n'y a pas de mensonge."
Le membre du Sanhédrin continua : "Pourquoi ne nous
reconnais-tu pas, alors que ton père même fut marié par un de
nos membres ?"
"Attendez jusqu'à ce que votre maison soit réduite en
poussière, alors Nous viendrons."
"A quelles fins viendras-tu, pour détruire ou pour
construire ?"
"Ni pour la destruction, ni pour l'érection, mais pour la
purification, car je ne retournerai pas à l'ancien foyer."
"Ne respectes-tu donc pas tes ancêtres ?"
"De nouvelles tasses sont données pour la fête. Tout en
respectant un grand-père, il n'est pas nécessaire de boire dans
sa tasse."
194. Paraboles du Bouddha.
Un berger regardait un homme assis en méditation sous un
arbre. S'asseyant à côté de l'homme, il essaya, par émulation,
de penser aussi. Il commença par compter ses moutons et par
calculer mentalement le bénéfice de la vente de la laine. Tous
deux étaient silencieux.
Finalement, le berger dit : "Seigneur, à quoi penses-tu ?"
"A Dieu", répondit l'homme.
Le berger demanda : "Sais-tu à quoi je pensais, moi ?"
"Aussi à Dieu."
"Tu te trompes. Je pensais au bénéfice de la vente de ma
laine."
"En vérité, aussi à Dieu. Mon Dieu n'a rien à marchander,
mais ton Dieu doit d'abord aller au marché. Peut-être qu'en
chemin, Il rencontrera un voleur qui L'aidera à revenir vers
cet arbre.
Ainsi parla Gautama : "Va au bazar. Pense plus rapidement afin de
revenir plus vite !"
Sur un bateau voyageait un marchand de singes, Pendant ses
loisirs, il enseignait aux singes à imiter les marins déployant
leurs voiles. Une tempête se leva et les matelots se hâtèrent
d'amener les voiles. Les singes ne sachant que les déployer,
suivirent les marins et hissèrent à nouveau les voiles. Le
bateau fut perdu car l'instructeur n'avait prévu que le beau
temps.
Ainsi parla le Bouddha, le Guérisseur du Lotus de Vie.

195. Vous demanderez pourquoi Je parle contre la magie alors que


J'indique Moi-même la cémentation de l'espace, la signification de
l'influence d'un cercle et d'autres conditions qui font penser à la magie. La
différence réside en ce que la magie cherche un substitut à la vie alors que
Nous enseignons à améliorer l'existence en prenant avantage des
possibilités de la vie elle-même.

196. Il est indiqué de dire : "Lisez à nouveau et mieux les anciens


Décrets." J'enseigne le nouveau lorsque l'ancien a été mis en pratique.
J'enseigne l'utile lorsque la coopération indiquée et réalisée a été acceptée
et commencée.

Le meilleur étamage a lieu lorsque le feu ne brûle pas le matériel. Le


succès ne peut être étamé que lorsque l'esprit l'y a préparé.

Le marteau travaille et les chaînes cliquettent et des gens gris


continuent à trouver du plaisir dans la coupe du libertinage. Ils ne savent
pas que les aiguilles de l'horloge ont avancé imperceptiblement et que,
demain, les portes de leurs ingénieux amusements seront fermées. Le
gardien de Ma grille leur dira : "A l'aube fut érigé un autel au Seigneur de
la Sagesse." Et ceux qui sont gris s'en iront.

Mes gardes se tiennent debout, sérieux et inflexibles. On ne peut pas


comparer l'acier de leurs casques à l'or des personnes grises.

197. Une séparation précède une rencontre, et une rencontre précède


une séparation. Il est, par conséquent, plus sage de se réjouir au moment de
la séparation.

Un commandement à tous les guerriers : lorsque quelqu'un quitte les


rangs, les autres doivent continuer dans la même direction. Lorsque flotte
la bannière, les guerriers ne désertent pas. Lorsque les feux de joie sont
allumés, les guerriers ne se bousculent pas et n'essaient pas de prendre la
place les uns des autres. Lorsque le signal d'une marche de nuit est donné,
les guerriers ne se plaignent pas mais ils marchent prudemment.
Avant chaque manifestation, vous avez remarqué un moment qui
semblait comme vide, ou silence cosmique. Du plus petit au plus grand, ce
moment est proportionnel. Il est compréhensible que le monde physique se
tienne sur ses gardes lorsqu'il passe à travers une décharge spirituelle. C'est
pourquoi c'est une tâche difficile que de guider le monde physique hors de
son inertie.

198. Notre but n'est pas d'être des Instructeurs mais des
Collaborateurs. Mais pour cela est nécessaire une ferme réalisation, afin
que, mutuellement, tout soit amené à une conclusion utile Lorsque les
signes d'une telle loyauté seront évidents, alors sera proche la maîtrise du
monde physique.

Dans les églises terrestres, les gens invoquent le Christ et s'étonnent de


Son silence ; alors que vous vous apercevez que, dans la vie terrestre, on
peut Le ressusciter sans se couvrir d'une toile de sac et sans troubler
l'espace de mécontentement. Ainsi sont forgés les grands Projets.

199. De même que des mers différentes ont des vagues différentes,
ainsi la gravité de l'espace doit être maintenue en sécurité par différents
moyens. Bien des choses peuvent être renforcées, non seulement par le
contenu, mais pas l'application.

200. La déclaration la plus terrible est : "Nous savons déjà."


L'Instructeur Lui-même ne prononcera jamais cette formule destructive.
Nous connaissons le Plan et, infatigablement, Nous concevons de
nouveaux détails.

201. Pourquoi est-ce que je pressens l'esprit de la montagne ?

L'Instructeur est en train d'envoyer Son Bouclier.

L'Instructeur aimerait vous voir ériger une montagne.

L'Instructeur aspire à ce que rien ne vous déconcerte.

L'Instructeur sent combien courageux vous devez être, pour continuer.

L'Instructeur indiquera lorsqu'il faudra faire face à un grave danger.

L'Instructeur conseille de tenir prêt le courage.


L'Instructeur aidera à vaincre la main maligne.

L'Instructeur ne répète pas, sans but, les pensées familières depuis


longtemps.

L'Instructeur regarde vers l'avenir.

L'Instructeur vous enjoint de garder votre esprit invincible.

L'Instructeur désire chasser la peur.

L'Instructeur veut rendre calme votre jugement.

L'Instructeur vous empêche d'être en butte aux injustices.

L'Instructeur conseille toujours d'avoir des projets audacieux.

L'Instructeur s'inquiète de votre santé.

L'Instructeur vous pousse en avant.

L'Instructeur a suffisamment averti.

202. En apprenant ce qui concerne le sacrifice, vous recevez du


pouvoir. Le succès suit le sacrifice. Son Enseignement est fermement
fondé, car il se base sur le sacrifice. Le succès n'est rien d'autre que le choc
en retour du sacrifice. Le succès peut avoir lieu avant le sacrifice, comme
un prêt, mais le destin du débiteur est inexorable. Si, aujourd'hui, on ne
paie pas, dans une année le paiement dû augmentera. Avant que l'année ne
s'écoule, le débiteur sera courbé sous le fardeau.

Je vais l'illustrer d'une parabole :


Un homme qui avait refusé de confesser un délit était en
prison. Il avait laissé à la maison des richesses qui lui étaient
parvenues inopinément. Le bruit de chaque pas, à l'extérieur,
lui suggérait de se confesser. Il envoya des courriers pour
qu'ils rapportent les richesses au juge, mais une simple
confession l'aurait délivré et aurait conservé ses richesses.
Il est plus facile à un homme d'être en prison que de prononcer la
confession salvatrice. Lorsque le juge est prêt à libérer quelqu'un, il doit
entendre le "oui" rédempteur – le désir de renoncer.
203. Touchant les cercles de la vue et de l'ouïe perçante : le premier
cercle concerne les événements proches et futurs. Le deuxième se limite
aux affaires courantes et au futur immédiat. Le troisième embrasse le passé
récent. Le quatrième renferme les événements passés. Le cinquième est à
l'intérieur des limites du monde contemporain. Le sixième révèle le futur
des courants du monde. Le septième contient tous les signes.

On peut être fort dans le premier cercle sans être capable de saisir le
suivant. Il vaut mieux, par conséquent, développer le septième cercle, car
toutes les manifestations sont accessibles, mais sans influence personnelle
gravitante, sans limitation par la sphère personnelle plus étroite. Au lieu
d'un signe personnel, on est capable de recevoir des signes concernant les
événements à venir des nations, ou des aperçus d'un ordre cosmique.

Il faut savoir que la réalisation de la beauté ne vit que trop rarement au


milieu de la spiritualité. Une saine compréhension de la beauté est la
qualité la plus rare et sera appréciée des Seigneurs plus que beaucoup
d'autres choses.

Il vaut mieux approcher ce qui est grand avec difficulté que maîtriser
facilement ce qui est petit. Par une série d'exemples historiques, Nous
montrerons le sentier de l'évolution.

204. Dans les anciens cultes, il y avait une période appelée "l'état des
trésors ouverts" où la prêtresse séjournait au huitième étage, l'entrée y
conduisant était interdite, les escaliers étaient couverts de peaux de
léopards pour qu'aucun son ne puisse pénétrer. Cet "état des trésors
ouverts" était si révéré que la violation du repos était punie en tant
qu'offense religieuse.

Tout ce qui est inharmonieux est spécialement nuisible ; par


conséquent, un coup de tonnerre est moins dangereux que le cri d'un
nouveau-né. Cette simple vérité n'a jamais été écrite. Théoriquement, il est
absolument impossible de tirer une ligne de démarcation à l'harmonie, car
la tonalité de l'accord spirituel est un accord individuel.

Les anciens savaient que les "trésors" ne peuvent pas être répétés et ils
prenaient des mesures contre les accidents. Pendant l'ouverture des trésors,
l'Ancien du Temple observait quel son dans une gamme avait le plus grand
effet. Chaque son était accompagné d'une couleur définie – ainsi étaient
déterminées les conditions pour chaque cas.
205. Le meilleur guide est un sourire de détermination. Il faut
reconnaître le but et se consacrer au plan de l'Instructeur.

Chaque désir personnel est nuisible, mais l'effort vers


l'accomplissement est requis. Le désir n'est pas un accomplissement.
L'accomplissement est la réalisation de la nécessité. Le désir peut croître ;
on peut renoncer ou modifier un désir. Le torrent se précipite vers l'avant,
non parce qu'il le désire, mais à cause d'une inévitabilité née de la
nécessité.

L'esprit sait où se trouve l'impulsion du désir et où se trouve le roc de


la nécessité. Je vois se précipiter le torrent de la vérité et rien ne peut
empêcher sa course.

Combien de fois, le nom des Seigneurs prononcé avec foi, aide à créer
un pont d'assistance !

Nous voyons bien des choses qui sont loin d'être belles. Alors qu'on
travaille avec l'humanité, il faut souvent se laver les mains.

Lorsque vous êtes las, ne l'attribuez pas toujours à vous-même, mais


rappelez-vous les ondes de réaction du monde. Ce n'est qu'en ayant
conscience de l'urgence aiguë que vous nagerez jusqu'à l'autre rive.

La manière de travailler des forces obscures est de semer d'abord


l'incrédulité, puis de la saturer de désirs, puis de gonfler ceux-ci jusqu'au
crime et de récolter une double moisson.

Réfléchissez comment vous pourriez être mieux compris et plus utiles


à l'humanité.

A côté du langage sacré, Nous avons un langage de silence. Le


langage condamné du refus et de la négation déchire l'ourlet du vêtement.

206. En tournant à droite, soyez prêt à aller à gauche en approchant de


la rive, soyez prêt à repartir car chaque Ordre est pour le bien et pour
l'accélération. Pendant le silence profond, retenez votre souffle, car des pas
pourraient résonner.

Mieux vaut quelques ennuis, mais alors l'approche des événements.


Mieux vaut une courte fatigue, mais alors s'approcher près du Maître.
Mieux vaut les voyages lassants, mais alors l'approche vers le Maître.
Mieux vaut un plongeon dans la poussière, mais alors la purification de
l'esprit. Mieux vaut rejeter les mesures conventionnelles, mais alors
obtenir la Lumière. Mieux vaut du chagrin concernant un Rayon, mais
alors la Lumière du Christ. Mieux vaut donner aux autres, mais alors
l'extase élevée de l'esprit. Mieux vaut subordonner l'esprit à l'Ordre, mais
alors atteindre le Maître Lui-même. En vérité, sachez comment garder et
préserver.

Lorsque vous êtes sensible à un conte de fées prodigieux, alors votre


esprit est en train d'exprimer la vérité. Et lorsque vous tracez la ligne de
vie future, Notre Miroir brille. Et lorsque vous comptez les parties du
monde, Notre Bannière s'agite. Et lorsque vous regardez au loin avec un
regard d'aigle, la lumière frappe à Ma Tour.

Ainsi lorsque vous pensez à la possession en commun, ou à la


guérison de l'humanité, Nous percevons des ailes.

Expulsez les petites pensées, pour Nous elles sont suffocantes.

207. Dans un jeu de cartes, il se peut que vous receviez les meilleures
cartes, mais c'est à vous d'en faire le meilleur usage.

Je parle des tableaux du futur. Conformément à la qualité des auras,


ces tableaux sont réels et s'étendent dans une direction définie.

Il est vrai que la mauvaise volonté peut pousser le voyageur dans une
direction différente, et alors il verra des signes d'une nature différente.

Par conséquent, alors qu'on reçoit les tableaux du futur, il est très
important de se rappeler dans quelles conditions d'esprit ils sont donnés.
Au rayon est donnée la possibilité correspondante ; sinon la loi serait
violée. Il faudrait comprendre les échéances de la même manière.

Pour les échéances cosmiques, des "vaisseaux" manifestés sont


choisis, et ils portent une chaîne de collaborateurs. Par conséquent, la
substitution de collaborateurs a lieu d'après la requête de ceux qui sont
choisis.

Si nous remarquons la faiblesse d'un collaborateur, Nous ne le


remplaçons pas sans le désir exprimé des anciens. Mais si l'esprit de ceux
qui sont choisis reconnaît une trahison envers le travail, alors qu'ils
s'adressent à Nous, disant : "Toi, Notre Garant Qui a donné caution,
remplace le collaborateur." Ceci signifiera qu'un des maillons de la chaîne
sera ouvert, et la conscience de ceux qui sont choisis sera libérée des effets
de l'aura de celui qui s'en va. Mais celui qui part assume son propre destin,
car chacun est libre de construire sa propre maison.

Nous pouvons appeler, Nous pouvons révéler les tableaux montrant la


direction convenable, mais la réponse à Notre Appel est laissée au libre
arbitre.

Seules la dévotion et la compréhension de la sagesse du Plan


garantissent la réalité des tableaux du futur.

Du haut des montagnes, on voit des paysages lointains, mais le désir


de ramper dans un trou ne peut qu'être déploré.

Dans le lointain passé, un débiteur était jeté dans une fosse appelée
géhenne. Pourquoi y ramper de son propre gré ? Ainsi, concluons sur la
vitalité des échéances et sur les miroirs du futur.

Je désire voir chacun à sa place et avec une plus grande


compréhension de l'accomplissement, sans perspective de gains
personnels. Est-il possible d'appeler héros un guerrier qui part à la bataille
dans l'attente de récompenses ?

Il y a bien longtemps, l'Instructeur Mahomet dut promettre des extases


au paradis, aux guerriers de l'Islam. Devrais-je promettre l'éclat des rubis ?
Il faut avancer sans attendre quelque chose en retour ; sinon la perte de
temps pour l'évolution éternelle est déplorable.

208. Maintenant concluons la loi de la "comesure".

Le constructeur doit savoir quelle charge peuvent porter les piliers de


la maison. Du manque de "comesure" résultent destruction, blasphème,
mensonge, trahison et bien d'autres manifestations néfastes.

Une entreprise dans laquelle on attribue à une puce les qualités d'un
géant dans laquelle un tisonnier est plus recherché que le Seigneur, dans
laquelle le vol du moustique est comparé à un tourbillon ; peut-elle durer ?
La condition de la Fraternité est une pleine "comesure" de pensée et
d'expression, tel est le rempart de la vérité de la beauté. Traverser la vie
sans réticence ni exagération est facile. Nous observons Nos collaborateurs
attentivement, car ils devraient s'exprimer en conformité avec la
signification réelle. Ce n'est qu'ainsi que différents êtres peuvent coopérer.

Le meilleur jugement sera fondé sur la beauté. Il est mauvais de dire


"Je mettrai le géant dans une petite boite" ou "L'aigle plane comme une
poule".

Très souvent les meilleurs équipements sont détruits par le manque de


"comesure" ce qui, avec un peu d'attention, est facile à éviter.

209. En lisant les livres suggérés, vous trouverez des étincelles. Placez
dans un seul réceptacle les fragments de révérence pour Maitreya. Ainsi,
sur la face de la Terre, J'ai Moi-même posé les éclats de la Pierre Une. Un
nouveau miracle réunira les nations, Notre Rayon chassera le doute.

Les liens de l'accomplissement sont similaires aux résultats du travail


dans un laboratoire. La main ne tremble pas en mesurant le liquide
expérimental, car le chercheur sait qu'une seule goutte perdue peut faire
sauter la maison. Seuls la foi et le courage soutiennent la main de
l'expérimentateur.

210. Le Rayon du Christ est tout aussi scientifique que le rayon du


soleil mais, aux foules, la simple découverte d'un objet est en elle-même
un miracle. Le changement des races est-il un miracle ? La venue de
l'Instructeur est-elle un miracle ? L'apparition du Christ est-elle un
miracle ? Est-ce qu'on prophétise un miracle des siècles à l'avance ? Un
miracle viole l'harmonie, alors que les événements cosmiques ne font
qu'affirmer l'évolution.

Les rêves et les visions ne sont pas des miracles mais un fil de vie ;
c'est-à-dire une connaissance de ce qui est imminent, révélé de manière à
ne pas empiéter sur le karma. Si les humains pouvaient accepter sans
préjugés les rêves de la conscience, le sentier pourrait être amélioré.

La manifestation de nouvelles images est souvent reflétée de manière


déformée. Le miroir élargit ou contracte, comme lorsqu'une surface ondule
sous une pression inhabituelle.
Il faut considérer avec précaution ce qu'on appelle "cauchemars" ; leur
sens peut être significatif.

211. Ce que Je dirai maintenant est très important. Le canon "Selon


ton Dieu" est le plus élevé et ce canon est la base du Monde Nouveau.
Autrefois, on disait : "Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur."
Maintenant, vous direz : "Et mon esprit se réjouit en Dieu, ton Sauveur."

Je dis solennellement qu'en cela est le salut. "Longue vie à ton Dieu !"
Ainsi direz-vous à chacun ; et, échangeant vos Dieux, vous marcherez vers
l'Un.

Là où l'on pourrait s'enfoncer, on peut marcher légèrement si l'on est


sans négation. Là où l'on pourrait suffoquer, on peut passer en prononçant
"Ton Dieu". Là où la matière est révérée, on ne peut passer qu'en élevant la
matière terrestre dans le Cosmos. Essentiellement, on ne devrait avoir
aucun attachement à la Terre.

Pourquoi y a-t-il une légende sur la descente du Christ en enfer ?


L'Instructeur s'adressa à la couche inférieure du monde astral, disant :
"Pourquoi, en chérissant des pensées terrestres, se lier éternellement à la
Terre ?" Et beaucoup se révoltèrent en esprit et montèrent plus haut.

Ainsi, trouvez le Dieu de chacun et exaltez-le. On peut le comprendre


mentalement, mais il est plus important que ce soit accepté dans le sourire
de l'esprit. Lorsque le plus difficile devient facile, comme le vol des
oiseaux, alors les pierres elles-mêmes s'unissent en un Dôme, et Christ le
Maçon apparaît à chacun.

212. La synthèse de la spiritualité est le don le plus précieux ; elle


seule allume la lumière du monde. Rien ne peut être comparé à la lumière
du monde. La lumière brûle, mais son rayon est très recherché.

213. Ne faites pas d'ennemis. Ceci est enjoint à tous. Connaissez vos
ennemis, gardez-vous-en, arrêtez leur action, mais ne leur portez pas
préjudice. Et si, de son propre accord, l'ennemi vient sous votre toit,
donnez-lui la chaleur, car votre toit est large et le nouveau venu ne prendra
pas votre place. Mais s'il est difficile de surmonter un sentiment profond,
alors couvrez-le du sourire de la Lumière.
Le sentiment d'avoir à régler de vieux comptes fictifs est
véritablement incommensurable avec le Plan des Seigneurs. Car si nous
mettons sur une balance les œuvres dans leur forme originale et les fictions
tramées par les efforts de la haine, ces dernières seront les plus pesantes.

Au nom de la "comesure", il faut trouver une juste place pour les


gens : sinon Nous pourrions tout aussi bien parler avec la même intonation
du centre de la planète et d'une tache d'encre.

Un morceau de musique joué dans une seule tonalité suscite de


l'agacement. Par conséquent, Nous vous invitons à comprendre la nature
pratique de la "comesure". Mais si vous remarquez une longue
conversation sur une coquille vide, attirez, l'attention de celui qui parle sur
l'impraticabilité du néant. Avec bien des gens, cette discipline est
indispensable.

N'ayez pas peur si vous êtes appelé fou, car le sentier vous est ouvert.
N'oubliez pas de louer les ennemis.

Que ce sujet des ennemis soit terminé.

214. Sur la non-comesure des échéances.

Avec une vague de l'océan sont créés de petits ruisselets


d'événements. Peut-on confondre un ruisselet avec un océan ? Mais sur la
Terre, on se dépêche toujours de confondre ce qui est personnel avec ce
qui est universel. Comme la main tâte, l'épaisseur d'un tissu, ainsi l'esprit
doit discerner la profondeur des événements. Ne soyez pas fascinés par
l'apparente grandeur des événements ; car le long des nœuds
fondamentaux, il peut y avoir des fantômes bariolés, et les ruisselets
peuvent changer de lit temporairement.

Un moment fortuit ou un silence, ou une indisposition ne devrait pas


être attribué à la vague. Ainsi, si un voyageur s'arrête pour se reposer en
chemin, cela ne signifie pas qu'il se soit écarté de la route.

La manifestation d'une vague nodale monte instantanément mais,


devant chaque vague, le bateau hésite. Le bateau plus sensible frissonnera
davantage, car la poussière de l'explosion remplit déjà l'atmosphère.
Par conséquent, la "comesure" des échéances et des événements ne
doit pas être oubliée.

L'accélération du courant peut spécialement affecter l'organisme. La


complexité des événements semble parfois même couper le fil ; mais ce
n'est que temporaire, pendant que l'organisme digère une double portion du
cours du monde. La complexité des conditions physiques peut augmenter
les sensations physiques. On ne devrait alors pas trop se fatiguer, parce que
les vagues de l'océan annoncent l'approche du changement.

215. L'accélération, de même que le retard, procèdent en vagues. Par


conséquent, lorsqu'on perçoit une vague d'accélération, il faut réussir à y
jeter autant de semences que possible.

216. La loi d'apparition d'Instructeurs coïncide avec le plan de toute la


culture. Le karma s'enroule comme un rouleau et des signes du pouvoir
terrestre qui se retire commencent à se manifester.

A ceux qui connaissent le futur, il est peu utile d'observer ces


clignotements. Demain est pareil à hier. Et le pas est mesuré, non en pieds,
mais en périodes de trois ans. Ainsi s'obtient l'enjambée des Géants, qui
n'ont pas peur de franchir des siècles entiers. Ainsi la psychologie de
l'esprit atteint-elle la Terre.

Pour les enveloppes terrestres, chaque siècle est comme une menace.
Mais le pont de l'esprit confère des ailes de vérité.

A ceux qui enjambent une durée de trois ans. Il semble parfois qu'ils
ne vivent pas. Un aérostat propulsé spécialement paraît quelquefois
immobile, car son inertie apparente ne correspond pas à l'environnement.

217. Celui qui porte la connaissance du futur peut marcher hardiment,


même sur des pierres branlantes.

Le succès existe lorsque le résultat est beau. Le succès existe lorsqu'on


peut se mettre en route pour un nouveau voyage.

L'aspiration est déjà une partie de l'accomplissement. Avancez


courageusement vers la Lumière !
Le départ est le précurseur de la rencontre. Et Saint-Serge avait
l'habitude de dire : "Vous devez partir, sinon vous ne pourrez pas vous
rencontrer à nouveau."

218. Je désire rappeler le culte des hautes prêtresses. Il y avait un


groupe amené à un état d'exaltation au moyen de préparations chimiques
un autre l'était par des courants magnétiques et il y avait aussi des degrés
peu élevés de conjurations et de tournoiements mécaniques. Puis
commençait la concentration intérieure au seuil du sommeil, où la
concentration sur un objet brillant. La connaissance qui venait de
l'intérieur, sans aucune condition apparente, était considéré comme la plus
haute.

Le chemin de l'évolution du monde procédant sous vos yeux réclame


des conditions différentes, et le temps vient où les forces psychiques
devront être fortement limitées par égard pour l'esprit. Pendant les
dernières décennies, les couches inférieures de la nature ont pris
possession des manifestations psychiques inférieures à un tel degré qu'un
danger pour l'évolution survient.

Vous pouvez progresser, non pas au moyen de la couche inférieure


encombrée de fantômes, mais par la coopération avec les Plans Supérieurs.

219. Maintenant, en ce qui concerne les cercles de réceptivité, les


cercles de la vision perçante procèdent de manière centrifuge et ceux de la
réceptivité procèdent de manière centripète. De symboles aux contours
flous, ils avancent en spirale jusqu'au fait précis, clair-appel, clair-
audience, clairvoyance, clair-compréhension, clair-accomplissement, clair-
connaissance.

On doit comprendre que dans la catégorie de l'appel, le fait n'entre


pas, car dans cette catégorie une action précise peut être mal comprise et
ne fera qu'augmenter le danger.

Je ne désire pas insinuer quoi que ce soit de dégradant concernant


ceux qui ont besoin de l'appel, mais dans leurs mains, l'action serait
comme un fusil chargé donné à quelqu'un ignorant le maniement des
armes.
Bien sûr, la frontière de l'appel est tout à fait relative, mais lorsqu'une
personne franchit le cercle de la compréhension, Nous Nous réjouissons
grandement.

Chaque cercle est comme une caravane. Bien sûr, une caravane
compte plus d'un cheval ; pourtant d'un autre côté, un seul cheval peut
retarder tout le mouvement. Timidité ou faux-pas peut bouleverser la
marche. Par conséquent, les concepts d'accomplissement et de clair
accomplissement diffèrent très distinctement. Il est possible de réprimer
l'éclat de l'accomplissement mais non le feu du clair-accomplissement.

La flamme du clair-accomplissement peut vaciller sous l'effet de


tourbillons cosmiques, mais elle ne peut être enlevée de la tête. Vous
comprendrez pourquoi un symbole, en tant que signe identifiant, est
nécessaire jusqu'à un certain point. Plus tard, il devient insupportable et
commence à tomber comme une enveloppe.

Comme la musique des sphères, le tout-existant résonne le long des


voies de l'Illimité et de la Non-récurrence.

Comme l'oiseau bat des ailes, puis s'envole, ainsi jaillit un mot de
Notre Creuset, et, après, il ne peut être que confirmé. Occultement, le
premier moment est plus important qu'une répétition. Mais lorsqu'on peut
saisir le bouillonnement du Creuset, il brille plus puissamment qu'un ordre.

220. Je vous ai déjà dit que la Mère du Monde dissimule Son Nom. Je
vous ai déjà montré comment la Mère du Monde voile Sa Face. J'ai déjà
fait mention de la Mère du Bouddha et du Christ.

Vraiment, il est temps d'indiquer que la Mère unique des deux


Seigneurs n'est pas un symbole mais une Grande Manifestation de
l'Origine Féminine, dans laquelle est révélée la Mère spirituelle du Christ
et du Bouddha.

C'est Elle Qui Les enseigna et Les choisit pour l'accomplissement.

Depuis des temps immémoriaux, la Mère du Monde a poussé à


l'accomplissement. Dans l'histoire de l'humanité, Sa Main trace un fil
incassable.
Sur le Sinaï, Sa Voix fut entendue. Elle assumait l'image de Kali. Elle
était à la base du culte d'Isis et d'Ishtar. Après l'Atlantide, lorsqu'un coup
fut infligé au culte de l'esprit, la Mère du Monde commença à tisser un
nouveau fil qui commence maintenant à rayonner. Après l'Atlantide, la
Mère du Monde voila Sa Face et interdit de prononcer Son Nom jusqu'à
l'heure où les constellations frapperaient. Elle ne S'est manifestée que
partiellement ; jamais Elle ne Se manifesta à une échelle planétaire.

On peut citer bien des exemples où même de hauts Mages laissèrent


derrière eux des conséquences inattendues et un désir de trouver un
support dans les couches inférieures de la matière. Une telle perversion
pourrait fermer le canal de l'intellect, et arrêter pendant longtemps la
communion avec les autres mondes.

Actuellement les gens cherchent matériellement ce qui est déjà


prédestiné spirituellement.

L'Enseignement de l'Epoque Future sera une réunion de l'esprit et de


l'intellect.

Le cours des planètes permet de hâter la communion entre les mondes,


et le développement de l'esprit humain procédera le long de nouvelles
voies.

Les astres permettent l'accélération du cours de l'humanité.

221. Maintenant, davantage sur la mère du Monde.

La Mère est Beauté, le monde est sacrifice de soi. Précisément, par ces
deux principes fondamentaux, les Portes s'ouvrent.

Le pont entre les planètes, et le raccourcissement des cycles des races,


reposent sur ces deux principes fondamentaux.

Pourquoi le sentier de progrès graduel, quand un simple éclair


d'illumination peut soulever quelqu'un par-dessus les frontières ?

Celui dont le sentier mène à un monde lointain rencontre


habituellement un messager au moment de son départ de la Terre. Celui
qui est libéré dira à ce messager s'il préfère embrasser un nouveau sentier
ou s'il veut retourner pour aider la Terre. Bien sûr, beaucoup préfèrent un
nouveau sentier, mais certains décident de continuer ici leur chemin.

En vérité, il vaut mieux attendre un peu dans le règne végétal et


contourner les insectes. On peut même éviter toute une planète.

222. Maintenant, pendant les jours graves de l'approche de Mars, alors


que les courants passés inférieurs sont perturbateurs, Nous ne pensons
qu'au futur.

Les déviations sans précédent de planètes aident l'éveil de conscience.


L'Espace est en train de devenir dense, et le rayon de Mars sera noyé dans
la lumière de la Mère du Monde.

223. Guérisseur, dites à ceux qui souffrent que l'usage du vin diminue
leurs chances de moitié, que l'usage des narcotiques leur ôte les trois-
quarts de leur vitalité Certainement, il n'y a pas de place dans Ma
pharmacie pour des narcotiques. Avant d'utiliser Mes médicaments on doit
passer trois ans au milieu du prana.

224. MÛ a laissé beaucoup d'aimants sur la Terre. Par conséquent, Je


dis : Sur Mon sentier, il est facile de marcher. Le travail vers la
coopération avec des planètes supérieures demande que, sur ces planètes,
demeurent des esprits harmonisés dans le travail conscient.
Habituellement, la quête vient d'en bas et la réponse d'en haut. Plus il y a
de hauteur, plus il y a d'unité.

L'état créé de l'isolement de la Terre doit cesser et elle doit finalement


être amenée dans le cercle prédestiné. Sans quoi, non seulement la Terre,
mais également Mars et Saturne, resteront en arrière dans leur
développement.

Pourquoi seuls quelques-uns vont à Jupiter, alors que l'atmosphère de


la Terre est si encombrée ?

On a envie de dire : "Chers voyageurs, regardez en haut. Et si, au lieu


de vous accrocher aux illusions de la Terre, vous désirez voler plus loin,
alors vos ailes croîtront. A la place, vous avez encombré des mêmes taudis
misérables la totalité du plan astral. Les mêmes calomnies, la même fumée
illusoire, mais vous oubliez que vos fantômes fument de manière
malodorante. Les rayons de soleil sont atténués par vos fêtes ternes. Des
enveloppes vides créent des enveloppes vides."

Mais imaginez que les revenants s'efforcent à la création d'un très


beau mouvement ! Alors les rayons, plutôt que d'être seulement
désinfectants, pourraient être transformés en rayons d'illumination.

Réellement, la pensée crée au-delà des limites terrestres. Par


conséquent, apprenez à gouverner les pensées.

225. Pour un esprit consciemment développé, la période de séjour sur


le plan astral pourrait être limitée à un intervalle de quarante jours, mais
diverses conditions terrestres ont prolongé ce temps jusqu'à en faire une
période interminable. Le tourment et l'affliction de ceux qui sont enlevés
de la Terre les lient à celle-ci.

Le meilleur exemple de ceci est trouvé dans la légende biblique sur


Lot. Pour une vie nouvelle, ils sortirent de la ville et une seule condition
leur était imposée – ne pas regarder en arrière. Mais la femme de Lot
regarda en arrière et se lia à la Terre.

La religion dit : celui qui va vers ses ancêtres, habitera avec eux ; celui
qui va vers les anges, habitera avec eux ; et celui qui va vers Dieu, habitera
avec Lui. Cela signifie que celui qui a institué pour lui-même le progrès le
plus grand arrive à l'accomplissement le meilleur. Par conséquent, la
meilleure invitation à celui qui s'en va de la Terre sera : "Dépêche-toi, sans
regarder en arrière."

Et en ce qui concerne les êtres chers ? Mais plus haut vous montez,
mieux et plus près vous les verrez. Bien sûr, la cause du délai est due
ordinairement aux derniers proches restants. Par conséquent, l'abréviation
du séjour sur le plan astral dépend d'une juste coopération.

Plus il est élevé, plus le séjour est plaisant ; et, au bord du plan mental,
l'esprit peut se reposer, car là l'esprit est déjà sujet à des attractions élevées.
Mais on doit éviter consciemment la couche inférieure. Il est nécessaire
qu'une impulsion explosive de la conscience propulse le noyau de l'esprit
vers le haut, aussi loin que possible. Par conséquent le moment de
transition est très important, car, en lui, on peut s'expulser vers la couche
supérieure. Une fois contactées les couches inférieures, il est ensuite très
difficile de s'élever.
Si la condition de l'esprit le permet, il est beaucoup mieux d'utiliser,
pour l'envol, le dernier éclair d'émanation des nerfs. Ainsi les couches
inférieures seront plus clairsemées. Il est important de dissoudre
l'atmosphère des couches inférieures pour qu'elles ne pressent pas la Terre.
La coopération d'en haut et d'en bas donnera les résultats les plus rapides.

La transition sans conscience a été notée correctement. Il est facile


d'aider en cela si, à l'avance, le désir d'envol élevé est renforcé. Alors
l'émanation des nerfs agit presque automatiquement.

Les prières sur "l'âme errante" sont très utiles. La chose qui, en elles,
est fausse est qu'elles ramènent le repos, alors qu'il vaudrait mieux
accentuer la hâte.

Chacun devrait lire et se rappeler ceci, car cela aidera, non seulement
l'individu, mais avancera aussi le plan du monde.

226. La manifestation du travail pour le futur transformera le présent.


Si les gens voulaient comprendre que seul le futur existe, la coopération
approcherait.

Il y a deux sortes de connaissance : l'une exprimée en mots, l'autre,


une connaissance exacte réalisée par l'esprit, mais qui ne s'exprime pas en
mots. On ne peut même pas expliquer avec les mots comment cette
compréhension survient, mais c'est véritablement prodigieux.

Nos expérimentations et nos envols apportent la connaissance-directe.


Et si le corps subtil de l'esprit empêche qu'il ne pénètre au-delà de
certaines sphères, l'illumination de l'esprit contacte les radiations du
Cosmos les plus distantes.

Il serait stupide et grossier d'essayer de transmettre par des mots


usuels la Lumière de la Connaissance. Ce serait tout aussi ridicule que le
sont les absurdes termes conventionnels.

Je peux vous murmurer une chose à l'oreille prévoyant la possibilité


d'envols individuels par la fenêtre, vous avez raison de vous révolter contre
sa dépréciation.

227. Je considère que le miracle des esprits de la nature peut


s'expliquer. Leur principale propriété est l'élasticité. Leur forme dépend
des conditions de l'aspiration. Tombant dans la focalisation du regard
humain, ils sont absorbés dans la forme humaine. Les hommes les verront
sous forme humaine et les animaux les verront en tant qu'animaux, car ils
n'ont pas d'enveloppe.

J'atteste que cela dépend du réflexe des nerfs que, les formes soient
effrayantes ou très belles. Le potentiel des éléments est tel qu'il est
toujours prêt à répondre à un réflexe nerveux et ainsi à renforcer
doublement Notre envoi en une direction définie.

On ne devrait pas penser que les esprits élémentaux sont engendrés


par Nous. Leur manifestation peut être comparée à l'étincelle, au moment
du contact avec un réservoir de dynamite. La conscience de cette étincelle
s'allume au contact de l'esprit humain. Bien sûr, leur degré varie, comme le
fait l'intensité de l'énergie de la dynamite.

On peut évoquer matériellement l'intensité de cette énergie ; mais


Nous sommes contre cette magie ; car elle dérange la régularité des ondes
des éléments et est pleine de répercussions. On peut utiliser cette énergie
en dehors des conditions terrestres habituelles. Les rayons peuvent
apporter l'équilibre aux ondes des éléments. Bien sûr, vous aussi vous les
utilisez, mais tant que cette action vient de l'esprit, elle est moins
dangereuse.

Il est facile de transformer bien des usines en points focaux de magie.


C'est vrai, il est difficile de transmettre en des mots ordinaires la
coopération des éléments. Ainsi, la dynamo et le cercle conjuré ont tous
deux une base scientifique. Cependant, maintenant, les gens travaillent
avec tant de zèle dans les mines du mal qu'il est déconseillé de leur donner
accès à des possibilités secrètes.

La collision des deux Principes est inévitable, et le plus tôt sera le


mieux.

228. Les esprits des éléments s'efforcent d'atteindre l'union avec


l'homme. Ils subissent le développement de la conscience dans les formes
inférieures des éléments, et les cas de leur croissance jusqu'à la conscience
de l'homme sont rarement possibles. L'homme cependant, en des cas
extraordinaires, peut éviter toute une planète. Mais, en une classification
stricte, on peut mettre la majorité des esprits élémentaux dans les formes
primitives.
Vous savez combien variées sont les évolutions. La compréhension
devrait être élargie.

On peut consacrer de longs propos aux élémentaux. Ce domaine est


vraiment très beau.

229. Le sentier de la construction est absorbant, mais il peut être


garanti que les pas de l'abnégation apportent aussi la joie. Précisément, la
beauté du Cosmos amène le désintéressement plus proche de la
conscience.

Le sentiment de solitude cosmique n'est que la réalisation de chemins


directs, car ce n'est que dans cette conscience-là que l'homme peut
s'envoler dans d'autres mondes, n'aidant les autres que par esprit de
service.

230. Que les tourbillons et les trombes obscurcissent l'air ; parmi leur
poussière brille l'agent générateur qui spiritualise les couleurs de la Terre.
Pendant la tension du désordre, des moments affligeants peuvent avoir
lieu, car l'éruption de toute une partie du monde est comme un puissant
volcan.

Dès les temps anciens, il a été conseillé aux gens de répéter une courte
invocation à l'heure du désordre et de repousser la vague d'influence par
des répétitions rythmiques. Plus tard, ces mesures se détériorèrent dans la
répétition vide de sens des mots religieux ! Néanmoins, le principe
demeure bon. Quelquefois notre esprit demande certaines réitérations ou
énumérations.

Durant les meilleures périodes du règne des prêtres, les mots choisis
furent : "Adonaï", "Ishtar", "Alléluia" et "Aum". Furent utilisées également
les répétitions de l'alphabet ou de nombres. Réellement le pouvoir n'est pas
dans les mots eux-mêmes, mais dans la création d'ondes.

Le fait est que parfois, à travers l'invocation de l'esprit, une onde utile
peut être créée. Mais les habitudes sont comme un engourdissement, sous
lequel même un remède puissant peut cesser d'agir.

Parfois, pendant les tourbillons, on peut créer sa propre onde


purificatrice. Alors qu'un souffle empoisonné est près de nous toucher, il
vaut mieux exhaler. De même, on peut créer un voile protecteur par le
pouvoir de la volonté Pendant les rites des Mystères, les prêtresses étaient
si profondément enveloppées en un voile presque invisible, qu'elles
cessaient d'entendre et de voir, comme si le fil de l'existence avait été
coupé. C'était une sorte de purification, dans une atmosphère pleine de
tumulte.

Je vous rappelle le mystère de l'onde protectrice, car il est originaire


d'Asie.

L'humanité a besoin de nouvelles voies et la fenêtre donnant sur le


Monde Astral doit être ouverte. Celui qui est sage sent le froid sur la Terre
dévastée.

231. J'ai dit, Je dis et Je dirai : "Aidez à construire Mon Pays." Et


rappelez-vous cette requête qui est Notre, non dans la chaleur et
l'abondance, mais dans le froid et les moments de privation.

Il a été dit qu'il y aura des occasions qui demanderont du courage,


qu'il y aura des précipices abrupts qui ne pourront être traversés qu'au
Nom de l'Instructeur.

Ils diront : "Il fait chaud près du feu." Vous répondrez : "Je me hâte
vers le froid."

Ils diront : "Le manteau de fourrure est magnifique." Vous répondrez :


"Trop long pour marcher."

Ils diront : "Fermez les yeux." Vous répondrez : "C'est interdit pendant
la garde."

Vous pouvez traverser le pont avec une force invincible et, au moment
de la fatigue, rappelez-vous Notre requête, car le Plan est aussi beau que le
rayonnement des éléments.

232. Les éléments sont une substance spatiale, impondérable et


incommensurable – des cristaux semi-amorphes, sous l'aspect de ce qu'on
appelle les manifestations élémentales. L'essence de l'esprit non-manifesté
sature la substance de l'espace.

Il est dit de l'homme qu'il naît et qu'il meurt. De l'esprit élémental, il


peut être dit qu'il jaillit et s'éteint. Comme une flèche, la conscience de
l'esprit manifesté perce la substance des éléments, et comme un aimant,
elle rassemble la substance fusible. La naissance d'un esprit élémental est
conditionnée par le contact d'une conscience manifestée. En vérité, la
coopération est illimitée !

La qualité, l'apparence et la force dynamique de l'esprit dépendent de


l'esprit créateur. Par conséquent, penser le mal est condamné en tant que
géniteur de monstruosité. La force de la conscience produit un réflexe
correspondant dans la substance de l'espace. Et les points focaux éclatants
de l'espace restent près de celui qui les a créés. Une conscience médiocre
engendrera des étincelles qui 's'éteindront facilement, mais une conscience
au potentiel croissant peut créer des géants. C'est une usine de bien et de
mal ; c'est pourquoi la qualité de la pensée est si importante.

Ainsi, nous avons brossé un tableau de l'évolution de la vie de


l'espace, et Nous pouvons pousser l'humanité à mieux faire et à ne pas
ternir les ondes de la magnifique Lumière.

Les sphères des éléments sont d'une beauté éblouissante et les salir est
comme détruire une merveilleuse fleur. Je sens que l'Enseignement sur les
pensées pures pénétrera dans la conscience des hommes. Le semeur de
pensées ramasse la récolte. Par conséquent, avec la Mère du Monde Qui
voit tout, la coopération est inévitable. L'état de la substance de l'espace,
transpercée par les combinaisons de nouveaux rayons, permet le
commencement de l'Ere Nouvelle. Tout le Bien devrait être rassemblé.

233. Le Bienheureux raconta cette parabole sur la Roue de la Loi :


Un homme honorable vint vers un habile scribe et le chargea
de copier, sur un ample parchemin qu'il lui fournit, un recours
au Seigneur. Immédiatement après vint un homme le
requérant de copier une lettre pleine de menaces ; et lui aussi
fournit un parchemin, insistant pour que le travail soit
promptement terminé. Pour donner priorité à cette lettre, le
copiste changea la séquence et se dépêcha avec la seconde
commande, prenant dans sa hâte le parchemin du premier
homme. Celui des menaces fut très content et se précipita
pour aller déverser son venin.
Puis le premier client revint et regardant le parchemin, dit :
"Où est le parchemin que je vous ai donné ?" En entendant ce
qui était arrivé, il dit : "Le parchemin pour les prières portait
la bénédiction d'accomplissement, alors que le parchemin des
menaces était sans efficacité. Homme infidèle, en violant la
loi des dates, vous avez privé de son pouvoir une prière qui
aurait pu aider les malades. Mais à côté de cela, vous avez
amené à l'accomplissement des menaces qui sont pleines de
conséquences sans précédent. Le travail de l'Arhat à bénir
mon parchemin est gaspillé. Gaspillé est le travail de l'Arhat
qui dépouilla le mal de son pouvoir. Vous avez déchaîné sur
le monde un fléau malin qui, inévitablement, se répercutera
sur vous. Vous avez poussé hors de sa route la Roue de la Loi
de façon à ce qu'elle ne vous conduise pas en avant, mais
qu'elle brise votre chemin.
N'écrivez pas de lois sur un parchemin mort qui peut être emporté par
le premier voleur. Portez la Loi en esprit et le souffle de la Bienveillance
transportera devant vous la Roue de la Loi, illuminant votre sentier. Une
irresponsabilité telle que celle du scribe peut amener une catastrophe sur le
monde entier.

234. Mon Rayon manifeste le signe de l'esprit et présage une bataille


furieuse. On peut concevoir le Monde Nouveau comme la destinée de
l'esprit ; il peut être reconnu d'après l'importance de la connaissance. La
source de l'esprit apporte la santé. Les années s'envolent, apportant un
point d'appui à l'esprit. L'esprit appelle et transforme le signe de la prêtrise
en une étonnante destinée spirituelle de l'homme.

235. Amis ! Placez quatre pierres dans la fondation de vos actions.


Premièrement : la Révérence de la Hiérarchie ; deuxièmement : La
Réalisation de l'unité ; troisièmement : la Réalisation de la "comesure" ;
quatrièmement : l'Application de la règle "D'après ton Dieu".

Pour l'affirmation de la Première, évoquez tout votre amour. Rappelez


de votre enfance les meilleurs sourires, les rayons de soleil les plus
brillants et le premier chant des oiseaux devant la fenêtre.

Pour la Deuxième, ceignez-vous de l'armure du jour, saisissez les


armes de vos actions et rafraîchissez votre perception par une gorgée d'eau
fraîche.
Pour la Troisième, sélectionnez dans votre atelier la ligne verticale la
plus longue et appelez-la l'échelle dimensionnelle du Plan. Appliquez
mentalement tous les mécontentements, toutes les irritations et toutes les
fatigues à l'échelle du Plan du Monde et, en comparant, vous ne trouverez
pas même la plus petite place pour des humeurs illusoires.

Pour la Quatrième, représentez-vous toute l'étendue illimitée de


l'univers stellaire. En vérité, Notre Père a beaucoup de demeures ; quelle
est celle que nous devons ouvrir ? En rappelant la règle donnée, imaginez-
vous que, d'une maison fermée, vous sortiez dans la lumière. Ainsi, tout ce
dont vous avez besoin vous parviendra.

Inscrivez sur la première pierre Une Colombe ; sur la deuxième Un


Guerrier ; sur la troisième Un Pilier ; sur la quatrième Le Soleil.

236. Vous avez peut-être remarqué dans Mes Paroles des passages
énigmatiques où des mots isolés n'étaient pas clairs pour aujourd'hui.
Souvenez-vous, c'est à condition que le karma ne soit pas enfreint qu'une
conduite est indiquée.

La compréhension du Bien doit nous inciter à savoir comment placer


des bornes milliaires le long de la route.

237. Le mieux est de continuer à lutter : chacun a son propre sentier. Il


est utile d'accorder l'organisme pour la réceptivité de l'Enseignement de
l'Instructeur. Notre Rayon agit constamment, mais la concentration de
l'esprit est nécessaire. Le mieux est de chercher les Indications de
l'Instructeur dans les diverses manifestations de la vie. Il est bien d'être
capable de prier. La prière, ou communion spirituelle, est la manifestation
la plus haute ; mais pour cela l'affinement mental et la force spirituelle sont
indispensables sinon la connaissance de la communion est dangereuse et
peut impliquer l'affaiblissement de l'organisme, comme les narcotiques.

238. Les gens manquent souvent de discipline de l'esprit et d'un sens


de "comesure". La clé pour la prochaine réalisation est le pas le plus
difficile sur le sentier. Par conséquent, bien des débutants considèrent le
sentier d'un Adepte comme un travail de galérien. Ce n'est pas une opinion
flatteuse, mais je préfère l'austérité de la poussée de l'esprit. Le désespoir
du vide spirituel avant l'onction était bien connu des initiés aux mystères
d'Isis. La nuit de l'onction, le néophyte était enfermé dans une chambre
spéciale où il vidait le plein calice du désespoir et déchirait ses vêtements,
endurant en esprit une angoisse mortelle.

Avant l'aube, il plongeait dans une torpeur et, au lever du jour, lorsque
le soleil éclairait les pylônes du temple et que les prêtres entonnaient la
prière du matin, le Grand Prêtre déverrouillait la porte, réveillait le
néophyte et le conduisait dans une salle éblouissante où il recevait son
nouveau nom et renaissait exalté en esprit.

239. Sur certaines marches, une place propre est indispensable. Nos
Ashrams se distinguent par leur propreté. L'hygiène de l'esprit présuppose
l'hygiène du corps. Les émanations humaines sont nuisibles pour certain
aspect de la vie spirituelle. Beaucoup d'entre Nous, ayant une sensibilité
spéciale, ne peuvent supporter les émanations du monde.

Il faut comprendre les ablutions rituelles, tant littéralement que


symboliquement. L'acte le plus haut et final de tous les mystères se
distinguait par son absence de rituel. Souvent l'Initiateur disait au
néophyte : "Voilà, tu viens à Moi, armé du Secret ; mais que puis-Je te
donner, lorsque la couronne de l'accomplissement est gardée en toi-même.
Assieds-toi, ouvre les dernières portes et Moi, par la prière, J'allègerai ta
dernière ascension."

240. Que les meilleurs guerriers du Saint-Graal s'assemblent pour


l'action héroïque. Au-dessus de toutes les joies se trouve le sourire de
l'action héroïque. En souriant, acceptez le baptême de l'action héroïque. En
souriant, prononcez les ordres les plus sévères. L'Instructeur marche à côté
de vous. Dans la bataille, il soutiendra votre bras et dans le concile. Il
indiquera la solution.

Partout des gardiens marchent derrière vous. Le temps s'envole,


dépêchez-vous d'emmagasiner la connaissance ! Joyeusement, acceptez
l'austérité de l'action héroïque.

241. Joyeusement frémit l'air de l'heure avant l'aurore, l'heure où


Bouddha connut la grandeur du Cosmos et où le Seigneur Christ pria dans
le Jardin de Gethsémani.

242. Peu nombreux sont les travailleurs. L'homme, dans la poursuite


du miraculeux, a perdu la Main Conductrice. A nouveau, Nous venons
dans le monde. A nouveau, Nous apportons le témoignage de l'esprit.
Maintenant, Nous déciderons la victoire dans la bataille et dans le
laboratoire du savant. L'homme tremblera lorsqu'au-dessus de lui l'épée
sera levée et qu'une voix criera : "Réveillez-vous !" Notre manifestation
est austère et les barrières du monde seront détruites. Par le feu, Je
manifesterai Mes envoyés, car Je conduis Moi-même.

243. Il vaut mieux connaître la faiblesse humaine qu'être nourri


d'images créées par des pensées faibles. La vérité est affligeante, mais il
est temps de savoir que le monde est peuplé d'ombres. Toujours des
ombres cheminent avant une catastrophe. Le marteau est levé ; et la danse
des ombres qui ont oublié l'esprit est terrible !

Les ombres ne savent pas, les ombres qui sont dépossédées ne se


rendent pas compte du Monde Nouveau. Je prévois que le camp ennemi
tombera. Je vois se ternir l'or de leurs atours. Je vois le temple des
amusements devenir détestable. Notre chemin est rayonnant.

244. Le mécanisme humain est complexe, il est une évolution


consciente spéciale. Dès le début du développement de la conscience, il n'y
a pas eu d'évolution commune. Tout est construit sur une variété infinie
d'espèces. Des lois générales sont établies avec difficulté. Même des lois
aussi fondamentales et immuables que celle de la perfection et celle de la
compensation ne peuvent être exprimées par une simple formule.

Les énoncés des livres ne sont pas simples en pratique, et seul un


mental, spécialement éclairé peut pénétrer dans la structure de l'évolution
de l'homme. Bien des flèches se brisèrent sur cette question, mais on peut
demander à être éclairé.

245. Il est difficile aujourd'hui de dépeindre les temps de la chute


d'Alexandrie. Mieux vaut encore oublier les années de cette période
transitoire. L'horreur nous saisit à la vue des superstitions religieuses de ce
temps-là. Origène marchait sur les charbons encore ardents du Monde
Ancien. Connaissant les préceptes de Jésus, il souffrit en voyant
l'ignorance de la foule. Connaissant les sacrements des anciens mystères, il
souffrit en voyant l'incompréhension de l'unicité de la Source. Connaissant
la simplicité de l'Enseignement de Jésus, il souffrit en voyant l'érection
d'églises.

Il travailla seul, souffrant des trop grandes contradictions de son


propre esprit. En même temps que d'une inhabituelle clarté et d'une
simplicité de cognition spirituelle, il était doté d'une inhabituelle
complexité de tout l'être. En lui-même, Origène expia pour la tempête des
premiers jours de chrétienté. Etant un apologiste de la connaissance, il était
indigné du déclin de la connaissance parmi la prêtrise.

246. Je répète que la superficialité dans le monde est criminelle. Est-il


possible que l'on ne remarque pas le danger ? Les langues de flamme
dénotent l'approche de la tempête de l'esprit, mais les gens ne sont pas
disposés à comprendre Notre signal.

247. Les événements tonnent. Je suis en train de m'efforcer


d'empêcher, de maîtriser la folie.

Si vous pouviez voir tous les crimes qui sont commis ! Mais Nous ne
permettrons pas à la panthère de bondir. Les chercheurs de l'esprit
recevront la Main Conductrice. Les chercheurs de connaissance recevront
des instructions. Ceux qui sont dans le chagrin recevront la consolation.
Ceux qui lèvent l'épée seront frappés. Ceux qui se moquent seront bannis.
Ceux qui causèrent le mal seront abattus. Ainsi, Je le décrète !

248. Il est stupéfiant de voir comment le monde va à la ruine ! Les


destructeurs et les détruits seront balayés. Les nouveaux approchent. A
partir de purs endroits propres, des nouveaux apparaîtront : des nomades et
des laboureurs, des orphelins et des vagabonds, des moines et des forçats,
des savants et des chanteurs, en bref, tous ceux qui sont forts en esprit.
Une légion possédant la bienveillance, avec la compréhension de l'esprit.

Mais on doit savoir que parmi les personnes rejetées, il y a de réelles


perles. Acceptez celui qui vient à vous et dit un mot sur l'esprit. Même
dans les yeux durcis d'un brigand brille, par moment, une pensée d'action
héroïque. Et même un forçat comprend le sacrifice de soi lorsqu'il monte la
garde.

Je veux voir vos cohortes être de véritables demeures pour des esprits
forts. Souvenez-vous que Christ pria parmi les voleurs et que Bouddha
révéla le sacrement à un brigand. Jugez d'après les yeux. Ainsi, écrivez-le.

249. Parlons de l'appareil sensitif.

Imaginez que vous avez une aiguille fine, de sensibilité inhabituelle,


qui réagit à tous les changements dans l'environnement L'aiguille est reliée
à un appareil spécial qui inscrit tous les courants environnants. L'aiguille
vibre à tous les courants, tous les sons, toutes les images et l'appareil
récepteur inscrit tous les messages. La sensibilité est telle que même une
pensée est enregistrée. Pour la précision du travail, il faut une constance
d'environnement. Un courant prédominant crée un état de constance. Cela
signifie que l'appareil doit être adapté à ce courant. Si le courant est
changé, il arrive alors souvent que l'appareil s'arrête ; spécialement si les
courants ne sont pas harmonisés.

250. Je me réjouis lorsque vous êtes pénétrés de signification du futur.


Les temps actuels sont particulièrement cruciaux. Dans les vieux préjugés,
une montagne d'incompréhension est révélée. Les manières d'agir des
hommes sont obscures. En vérité, seul Notre effort soutenu peut changer le
cours des événements. Des habitudes brutales ont rempli les loisirs du
genre humain.

Le Christ enseignait la compassion, pourtant la loi d'amour est


piétinée. Gautama, appelé Bouddha, recommandait le courage et l'énergie,
pourtant Ses successeurs s'abandonnèrent à la paresse. Confucius enseigna
un système de gouvernement ordonné, pourtant ses successeurs
succombèrent aux pots-de-vin et à la corruption.

Il est difficile de dire quel est le plus grand crime. Par conséquent, il
est impossible de parler au sujet des nations ; on ne peut parler que
d'individus. L'indolence est épouvantable et peut confiner au crime. Il est
difficile de voir les conséquences de la paresse, mais elle transforme un
homme en animal. J'affirme que c'est un des obstacles majeurs sur le
sentier. Sur le plan spirituel, parfois un assassin est plus mobile. De plus,
les pots-de-vin privent un homme de la confiance de la Fraternité, car la
trahison de telles gens est grande. Un manque de compassion rend aussi un
homme impropre à l'action héroïque, car de telles âmes manquent de
courage.

251. Vraiment, l'Univers entier consiste en origines diverses. Par


"origine" je veux dire une série d'éléments fondamentaux. Nous appelons
primaires ces éléments qu'on peut trouver à l'état libre. C'est-à-dire qui ne
sont entrés dans aucune combinaison. Une des principales caractéristiques
du pouvoir créateur est la nécessité de combinaisons.
Pour Nous, le principe universel est la loi fondamentale du Cosmos
qui n'est que partiellement susceptible d'investigations. Bien sûr, cette
cognition est difficile, pourtant des possibilités existent. Beaucoup d'entre
Nous l'avons reconnue spirituellement, mais il est impossible de l'exprimer
par une formule générale de laboratoire aussi longtemps qu'existent des
cycles n'ayant pas été l'objet de recherches.

Le jeu du Cosmos est comme l'éclat d'un cristal aux multiples facettes.
Le mental n'est capable de saisir que l'un de ces éclats du cristal. Ceci n'est
pas triste mais joyeux. Bien sûr, des bouchers ne peuvent pas transmettre
toute la subtilité des conceptions.

252. Les gens oublieront le repos et commenceront à divaguer dans


leur folie. Il y a trop peu d'imagination, trop peu de compréhension, trop
peu de connaissance, trop peu de "comesure", pas de beauté, pas d'action
héroïque, pas de désir de renoncer aux habitudes confortables !

Soyez aussi préparés à voir des figures comiques. On doit savoir


comment guider. On le doit, on le doit, on le doit !

Si vous saviez combien, souvent. Nous devons écouter chanter les


louanges de tas de sable que vous appelez châteaux. Pensez-vous que Nous
Nous réjouissons lorsque le constructeur brûle d'enthousiasme aux
louanges et est prêt à ériger de nouveaux tas ? Rappelez-vous cela.

253. La discipline est le commencement de toute chose.

254. Parlons du Seigneur Bouddha.

Les gens ne réalisent pas le fond de l'Enseignement du Bienheureux.


La base est la discipline. Spirituellement et corporellement, le moine de la
communauté s'efforçait de persévérer sur le sentier. Dans les premières
années, il subissait une probation sévère. Il lui était interdit de se détruire
par des pratiques ascétiques, mais on lui enjoignait de conduire la bataille
sous les seuls ordres de l'esprit. C'est de cette manière austère que le
Bouddha instruisait Ses disciples. En vérité, ils ne connaissaient la joie que
dans la bataille spirituelle ; c'est pourquoi on parle des épines du sentier.

Ce n'est que lorsque la volonté du disciple était devenue léonine, et


qu'une bride d'argent de l'esprit brillait sur les sentiments de l'élève que le
Seigneur soulevait légèrement le voile et assignait une tâche. Et alors,
graduellement, l'élève était initié dans les mystères de la connaissance.

255. Le Bienheureux dit : "La vérité est la seule source de courage."


La vérité, correctement comprise, est le plus beau chapitre de sagesse dans
le livre du Cosmos.

256. Le dévachan n'est pas un état obligatoire. Le dévachan est


comme un réservoir de forces. Le renouveau de l'esprit s'effectue là. Mais
bien des âmes ont une grande réserve de force et n'en ont pas besoin. Elles
attendent la date d'une nouvelle manifestation. Ainsi, il est important de
saisir le véritable enseignement au sujet des skandhas.

La loi des dates est aussi importante que la loi du karma. La loi des
dates contrôle la combinaison des skandhas. L'esprit peut corriger les
déficiences du corps physique. Le facteur contrôlant est l'esprit.

Une mémoire prodigieuse n'existe pas ; il n'y a que la capacité


d'évoquer des faits et des images.

Le plan astral est encore plein de possibilités, mais, ultérieurement, la


connaissance de l'esprit doit prédominer ; ainsi la conscience terrestre
n'existe que dans l'enveloppe terrestre. Dans le corps astral, cependant,
existe encore un reste d'une conscience personnelle. Mais cette conscience
n'est pas la connaissance de l'esprit. Elle n'est que la combinaison de
skandhas. C'est une connaissance confinée de l'esprit. La connaissance de
l'esprit possède la clarté de conception, mais elle ne peut être manifestée
qu'en entrant dans une combinaison de skandhas et seulement en fécondant
la conscience de la combinaison donnée.

En parlant ainsi, je pense à des esprits assujettis au karma et à la loi


des dates. L'évolution d'esprits libres est une évolution différente.

Nous approcherons maintenant de plus près la question de l'influence


du karma sur la substance de l'esprit en d'autres sphères. C'est important à
savoir, car on devrait comprendre la distinction entre conscience et
connaissance de l'esprit.

257. J'affirme que la diversité en d'autres sphères est grande. Désignez


un homme et je vous dirai son point d'évolution, mais il est presque
impossible de formuler une loi générale.
La fierté en esprit est un pas vers l'action héroïque. Si tous les hommes
voulaient être des rois de l'esprit, le mal serait moindre.

258. Maintenant en ce qui concerne les dates.

La loi du karma et la loi des dates sont comme le Janus à deux faces –
l'une donne naissance à l'autre. Le karma porte les fruits des actions et
provoque la date de manifestation.

Prenez note que karma personnel, karma de groupe et karma cosmique


doivent être combinés – alors la date sera correcte. Souvent le
développement d'un karma personnel attire après lui le karma de groupe.
Certains esprits sont gouvernés entièrement par le karma, ce qui signifie
que la connaissance de l'esprit est minime et que le karma est la seule
possibilité d'évolution.

259. Des nouveaux, nouveaux, nouveaux ! Il n'y a pas de place pour


les anciens dans la nouvelle construction. Pourquoi s'adresser aux anciens
alors que déjà les foudres d'un monde nouveau illuminent l'horizon ?
Lorsque le voyageur éperonne son coursier pour atteindre son but et que,
même Nous, Nous surveillons l'horloge de l'évolution !

Mettant une oreille contre les sables du désert, Nous entendons des
voix lointaines qui parlent d'une Epoque sans précédent.

260. Il n'y a pas de permanence dans le Cosmos même un simple objet


paraît différent en deux instants consécutifs.

261. Bien sûr, un canoë personnel, même plein de trous, vaut mieux
que l'embarcation de quelqu'un d'autre. Nous n'attachons de valeur qu'à la
course dans une embarcation personnelle.

262. Certainement, la vie est merveilleuse. Mais jusqu'à présent, elle


était jugée par l'instinct animal et c'est pourquoi on ne pouvait faire
remarquer la beauté de la vie.

L'Egypte avait une culture élevée, mais on ne peut pas dire que la
culture actuelle soit moindre. La culture avait son centre, à un moment
donné, dans le nord de l'Inde ; mais seule une classe limitée de gens
possédait la connaissance. Les castes – moisissure ridicule – ont entravé la
culture. Certes, le Seigneur Bouddha désirait abolir cette sottise des
classes. L'Enseignement du Seigneur Bouddha était rempli de joie.

263. En vérité, le Seigneur Bouddha pouvait Se manifester Lui-même.


Il apparut à beaucoup, mais Il désirait que Son Enseignement soit la seule
source et, par conséquent, Il cessa les manifestations personnelles.

L'adoration n'avait pas de place dans l'Enseignement du Seigneur


Bouddha ; son essence était la connaissance et l'accomplissement spirituel
personnel. Cela était le trait caractéristique de l'Enseignement du Seigneur
Bouddha. Pour cela, précisément, Son symbole était le lion. Souvent, nous
appelons le Seigneur Bouddha "Roi de la Pensée".

Vous avez compris l'irréalité du monde environnant. Lorsque je vous


dis de procéder au moyen du chemin de vie supérieure, je répète les
paroles du Seigneur. Le Seigneur Bouddha reconnaissait la réalité de la
manifestation du monde environnant pour le présent cycle et enseignait le
devoir à Ses disciples.

264. Fermez bien vos visières. A l'approche d'événements, il y a le


silence. A la veille de la bataille, préparez tranquillement vos armes. Où
autrefois, on traversait les villes parmi les cris, maintenant, nous passerons
silencieusement, à l'aube. Où, autrefois, les saluts retentissaient,
maintenant est le temps de l'action héroïque.

Nous suffoquons de l'adoration des gens.

La bienveillance et l'austérité sont un seul et même concept. Autrefois,


Nous envoyions la branche d'olivier de la paix. Autrefois, la colombe était
Notre symbole ; maintenant c'est le calice d'accomplissement spirituel.

Oui, chaque âge a son symbole.

265. L'époque du commerce individuel est passée. Les petits pilleurs


cesseront d'exister. Il vaut mieux penser au Bien commun.

Je n'aime pas parler de récompense pour le travail, mais la


rémunération ne subira pas de délai. Je parle de la joie du travail. Le
système coopératif est le seul salut.
266. Appréciez l'élargissement de la pensée. Je vous enseigne à
estimer les géants de la volonté. Tout autour de vous, je nouerai le Nœud
Sacré – un nœud invisible. Notre Décret est que vous preniez sur vos
épaules l'attestation de Ma Venue. Levez le Bouclier pesant avec la
conscience d'une ferme volonté. Disons : "Seigneur, j'aiderai Ton Pays ;
mon esprit est revêtu de l'armure de l'intrépidité. Ton étoile luit
brillamment sur mon bouclier. Je recevrai sur lui toutes les flèches de Tes
adversaires. Je désire T'aider."

267. Je vais vous parler des deux commandants d'Akbar.

L'un d'eux reçu des indications des plus explicites ; l'autre n'en reçut
que de fragmentaires. Finalement, le dernier s'adressa à Akbar en disant :
"Pourquoi n'ai-je pas mérité des ordres explicites alors que j'ai remporté
tant de victoires ?" Akbar répliqua : "Ta compréhension restreignit le cours
des mots. Que chaque instant que tu as économisé soit commémoré avec
une perle des plus précieuses."

Ainsi, grande est la joie de ceux qui peuvent comprendre l'économie


de chaque gorgée de la Source.

On peut comparer l'essence de l'Enseignement avec l'exigence de


certains moments de la bataille. Je ne veux pas vous cacher que toujours
après le succès, de sombres rumeurs filtrent, et on devrait consacrer du
temps pour que les sombres missiles passent, spécialement lorsque la
forteresse a été marquée sur la carte de l'ennemi. Mais lorsque les obus
défoncent le terrain environnant, il n'en sera que mieux adapté pour les
fondations futures. Par conséquent, celui qui a de la patience sera capable
de poser les fondations futures. Lorsque nous sommes assis en silence, le
lien devient plus fort.

La manifestation d'une nouvelle croissance dénote un nouveau pas, et


nous connaissons déjà des ennemis raffinés. Mais derrière nous de
nouvelles forces sont appelées et, par conséquent, nous n'avons pas besoin
d'anciennes habitudes.

268. L'erreur principale est que les questions et les demandes de la vie
n'ont pas été formulées ; à chaque instant je peux demander et ce qui n'est
pas compris n'est pas répété. Il a été dit : "Vous ne connaissez ni le jour, ni
l'heure."
Je vous incite à aiguiser la pensée comme une épée. On peut
apprendre sans cesse.

Lorsque je vous adjure d'aider à construire Mon Pays, je ne m'adresse


pas à des squelettes, mais à des esprits vivants qui créent. A chacun est
assigné son propre sacrifice. Le symbole des yeux ouverts est si important.

269. Aidez à construire Mon Pays. Les gens répugnent à voir le


tremblement de l'ancien monde. Pas la sévérité, mais la sollicitude
concernant le Plan merveilleux M'oblige à répéter et à répéter encore. Et
pourquoi faire un plat de lentilles avec l'Amrita ?

A chaque heure, répétez-vous à vous-même : "Rien ne détournera ma


course vers l'Instructeur. J'ai un millier d'yeux et ma force ne croît que
dans la mobilité." Les manifestations de mobilité et d'ingéniosité sont
inséparables.

270. Vous savez déjà ce qui concerne le cercle conjuré, vous


connaissez sa signification scientifique. Le Plan possède cette particularité
qu'il a été décidé d'enlever la protection du cercle, car elle est un obstacle
cosmique.

La crainte a ceint l'humanité de divers cercles artificiels. Il est


maintenant temps de mettre de côté les formules conventionnelles. Il est
temps de rencontrer avec un esprit éveillé la manifestation de la Terre et
du Ciel. Il est temps, avec des yeux ouverts, de dire aux rejetons des
éléments : "Je n'ai pas peur de vous ! Vous ne pouvez pas gêner la voie qui
m'est indiquée."

Il est temps de dire à la Lumière : "Je viens comme ton aide et, au
soleil lui-même, je tendrai la main. Aussi longtemps que le fil d'argent est
intact, les étoiles elles-mêmes seront mon armure." Aussi simple est la
voie prescrite à l'homme. Et finalement l'idolâtrie des symboles sera
effacée par le rayon de, Lumière. Et il nous sera permis d'être, non des
Dieux, mais des Collaborateurs. Tel est le pacte de la simplicité.

271. Ne craignez pas d'examiner de près l'armure de votre frère. Ce


n'est qu'en palpant chaque chaînon de la cotte de mailles que vous pouvez
savoir quel côté du frère est le plus vulnérable. Une armure qui brille à
l'extérieur peut ne pas supporter même une flèche légère. Par conséquent si
vous détectez un maillon faible, vous pouvez dire : "Frère, au Nom de
l'Instructeur, examine ta cotte de mailles et finis sa trempe ; sinon, il
vaudrait mieux te battre sans aucune armure !"

Par conséquent, avant chaque bataille, examinez les armes. Le sort de


celui qui ne sait pas tenir la poignée de l'épée est cruel.

Nous nous réjouissons spécialement lorsque la grandeur du Plan est


habillée de simplicité. Rappelez-vous, la simplicité possède le pouvoir
d'attraction. Cet aimant correspond à la nouvelle demeure.

La pensée biscornue ne permet pas aux oiseaux de chanter, mais Ma


marche n'est qu'un chant.

272. Ils demanderont : "Quel genre de ciel est le vôtre ? Répondez :


"Le ciel du travail et de la lutte." Du travail naît l'invincibilité ; de la lutte,
la beauté.

Oui, même aujourd'hui, je dis que je viens Moi-même ! Vraiment,


Mes flèches volent jusque dans Mon Pays, et des pousses multicolores
attendent les jardiniers.

Sur les murs sont Mes signes et, dans le murmure, Mon souffle. Que
les buissons redeviennent sauvages, il est plus facile d'arracher, que de
planter. Ne craignez rien, car, bien que Nos fleurs aient de multiples
formes, par la Voix des Seigneurs vous les mettrez en valeur.

Remarquez combien Notre champ est couvert de plantes. Des pousses


utiles sont encore vertes, les pousses sèches tombent et deviennent noires.
On peut déjà dessiner la carte du nouveau conflit. Vous ajouterez les
régions de la lutte de l'esprit et effacerez les montagnes de l'orgueil ancien.

Comme je l'ai dit, mieux vaut des gueux que des hypocrites. Habituez-
vous à percevoir dans les yeux le feu de l'esprit.

L'habit à queue d'hirondelle est dénué de l'étoile de la lutte qui brille


sur les cafetans.

Aujourd'hui, rappelons-nous le Ciel du travail et de la lutte !

273. Avec la "comesure", la nécessité doit être comprise. Le test final


sera celui de la nécessité. En d'autres mots, chacun de ceux qui sont testés
doit dire ce qu'il considère comme le plus urgent. D'après la qualité de la
réponse immédiate, sa conscience sera mesurée.

274. Le degré d'utilité peut changer. Les degrés de l'utilité sont aussi
nombreux que les feuilles d'un arbre.

Si nous soupirions après une Venue longtemps différée, il faudrait


alors que le chemin soit déblayé sans délai. On doit être habitué à remplir
jour et nuit les Décrets et être imbu de ses Engagements.

Toute bigoterie me déplaît. Que le Rayon illumine l'accomplissement


spirituel. Où devrai-je envoyer le Rayon s'il y a de la mousseline mouillée
à la place d'un bouclier ? En tête viennent la promptitude et la fermeté de
la main pour frapper.

Comme Je vous envoie chaque bouclier, vous devez utiliser chaque


moment. Ce n'est pas pour une récompense, ni par crainte, que vous
avancez, mais pour la réalisation de la Beauté cosmique.

275. Je veux vous raconter l'origine de la controverse entre le


Bouddha et Dévadatta.

Dévadatta demandait : "A partir d'où chaque action commence-t-


elle ?" Le Bienheureux répondit : "A partir du plus nécessaire ; car chaque
moment contient sa nécessité, et ceci est appelé l'action juste." Dévadatta
persista : "Comment l'évidence de la nécessité est-elle assurée ?" Le
Bouddha répondit : "Le fil de la nécessité traverse tous les mondes, mais
celui qui n'a pas réussi à le réaliser reste dans un abîme dangereux, non
protégé des pierres."

Ainsi, Dévadatta ne pouvait pas distinguer la ligne de la nécessité et


cette obscurité bloquait son chemin.

Un coursier fougueux sent même avec la pointe de ses sabots, sur


quelle pierre faire le prochain pas. Ainsi se ressent l'ordre de mobilité, de
"comesure" et de nécessité.

Beaucoup de Nos documents historiques sont pris pour des


inscriptions d'anciens législateurs. Souvent le nom du Christ ou de
Bouddha met obstacle à la facilité d'acceptation, mais des caractères sur
une pierre inconnue attirent plus facilement une attention sérieuse.
Doit-on expliquer que le meilleur résultat est lorsque l'étincelle de
l'esprit jaillit ? Par conséquent, sachez quand il vaut mieux rappeler le
Nom et quand il est plus utile de donner la substance de l'Alliance. Pensez-
y, lorsque vous serez sur différents sentiers.

276. Envoyons sept serviteurs sur le marché pour acheter des raisins.

Que vois-je ? Le premier a perdu l'argent. Le deuxième l'a échangé


contre du vin intoxicant. Le troisième l'a caché. Le quatrième n'a pas
remarqué que les raisins n'étaient pas mûrs. Le cinquième, voulant
s'assurer de leur maturité, écrasa toute la grappe. Le sixième choisit
sagement, mais égrena et éparpilla les grains par négligence. Le septième
apporta une branche mûre et trouva même des feuilles pour la décorer.

Ainsi, sept passèrent sur une seule route en même temps.

Maintenez les statuts du Monde Nouveau. Nous rapprocherons l'esprit


et le corps, car il n'y a pas de réalisation plus belle. Je considère que nous
sommes en train de vivre un temps des plus complexes. Les reflets des
événements se pressent aux portes.

Vous savez comment une embarcation se précipite de l'avant sur une


vague. Par conséquent, il faudrait nourrir l'esprit, non l'ouïe.

277. Au sujet de la pose d'aimants.

L'aimant forge la projection de l'évolution de la planète. L'aimant


manifeste l'immuabilité. L'aimant affirme le chemin de l'humanité. Il y a
plusieurs aspects à l'aimant : soit le corps entier de la planète conductrice ;
soit une partie de ce corps, reliée à d'autres parties ; soit un objet étranger
ayant acquis un lien avec l'aimant par contact. L'aimant, ou bien reste
invisible, attirant le cours des événements ; ou bien il sert comme centre de
l'action consciente ; ou bien il éclaire l'homme qui le trouve.

Dans l'histoire de l'humanité, on peut suivre un réseau d'aimants qui


ont brillé comme des feux conducteurs.

Comment alors un aimant travaille-t-il ? Il transmute dans l'action les


idées de l'espace. Bien des aimants sont couchés sous les fondations des
villes. Beaucoup ont été découverts.
Je répète que le symbole des diamants dans un météore envoyé de
l'espace extérieur doit être compris scientifiquement.

On doit rassembler toutes les minutes du matin et du soir. La vie du


citoyen est terminée ; l'aube de l'accomplissement a commencé Le destin
est prêt à rendre compte de tous les fardeaux, mais acceptez-les.

Un rayon peut briller, entrant par une fenêtre.

278. La qualité d'être invisible est souvent une qualité salvatrice. La


qualité d'être silencieux est souvent une qualité salvatrice. L'état d'être
gardiens de secrets est honorable. La position d'être en charge est
honorable. Le pouvoir d'aspiration aide la croissance de l'esprit.

279. Je considère que tous les signaux doivent être allumés pour que
les signes puissent être facilement compris. A chacun de ceux qui ont été
appelés, je donnerai des signes, mais ceux-ci doivent être acceptés. Je peux
dire que parfois on doit se résoudre à des signes excessifs, mais il n'est pas
toujours possible de les utiliser.

Laissez Moi rappeler : Une fois, Nous réussîmes à sauver du feu un


homme, mais il n'écouta pas les signes et se cassa la jambe. Une autre fois,
pour éviter à quelqu'un d'effectuer une signature désastreuse, il fallut
appliquer, à côté de l'influence spirituelle, une telle force musculaire que
sa main fut, engourdie pendant longtemps. Pour qu'un homme puisse être
sauvé d'une bête dangereuse, il fallut le pousser hors du sentier. Ainsi, on
ne devrait pas obliger à utiliser des mesures extraordinaires, et on doit
écouter avec bon sens les signes sauveurs.

280. Une élévation spirituelle doit être conférée. Nous révérons


l'Instructeur par nos actions. Nous vivons en aspirant à une prodigieuse
vision. Notre route est jonchée des fers à chevaux de l'accomplissement.
Au-dessus de Nos tentes brillent les rayons de la valeur. Notre joie doit
être roussie par la flamme de la Vérité. Notre chemin est triplement
allongé. N'est-ce pas une joie que de lutter contre la matière inanimée et
d'allumer les étincelles d'esprits créateurs avec la lance de l'esprit, en
faisant preuve d'activité ?

Instructeur, Instructeur, Instructeur, marche en tenant la flèche du


Commandement. Je ne choisirai jamais un plan d'eau calme ; j'accepterai
plutôt tous les coups de tonnerre, et Mes Rouleaux, comme des foudres,
transformeront le Dôme de l'Univers. J'enverrai une colombe comme
messager mais Je descendrai en tant qu'Aigle !

Ainsi, que chacun de Mes guerriers prépare son armure !

281. Vous connaissez déjà les deux commandants d'Akbar – ajoutons


quelque chose concernant un troisième. Celui-là demanda : "Pourquoi le
retard et l'arrivée prématurée sont-ils également condamnés ?" Akbar
répliqua : "Mon ami, il n'y a pas de valeurs égales. Ainsi, si l'arrivée
prématurée comprend le fait d'être ingénieux, son mérite est plus grand,
car le retard n'est lié qu'à la mort. L'arrivée prématurée doit être jugée,
mais le retard est déjà condamné."

282. Mon Commandement est que vous compreniez l'importance de


ce qui arrive. Comme Je promis de divulguer aujourd'hui un Décret, ainsi,
vous, soyez prêts à l'action.

Si Je vois qu'on doit partir en chameau, partez !

Si Je vois qu'on doit voler, volez !

Si Je vois qu'on doit naviguer, hissez les voiles !

Si Je vois qu'on doit ramper dans un terrier, rampez !

Si Je vois qu'on doit apparaître à minuit, apparaissez alors !

Si Je vois qu'on doit arriver avant l'aube, soyez là à temps !

Si je vois qu'on doit recouvrir l'Autel d'un bouclier, recouvrez-le !

Si Je vois qu'on ne doit pas s'endormir, ne vous endormez pas !

Si Je vois que vous devez Me faire confiance, faites-Moi confiance !

Et que votre mantram soit : "Je veux aider à construire Ton Pays, au
Nom de la Mère du Monde et de Mon Père !"

Que nous augmentions notre force par le feu de la disponibilité ; et


nous marcherons sur des sables dorés, car nous allons vers les Seigneurs.
283. Vous pouvez proclamer Mon désir de vous voir tous au travail !

On doit exercer son aura ; elle ne peut pas croître sans cela Il devrait
être clairement compris combien inutiles sont les rayons célestes s'ils ne
sont pas accueillis par les émanations des centres. J'ai déjà parlé de
paralysie de la langue et de bras cassés comme résultat d'une action céleste
sans réponse terrestre.

284. Je désire voir une coopération, non sur le papier et en assurance,


mais en action. Il est juste de ne pas parler d'amour, mais de le montrer en
action. Il est juste d'abolir l'assurance de la dévotion, car elle se manifeste
en action. Il est juste de ne pas prononcer de paroles superflues, car elles
sont nécessaires en action. Il est déplorable, durant un assaut, de voir les
guerriers sortir des rangs et commencer à assurer leur chef de leur amour.
En vérité, le temps présent est un temps d'assaut, et chaque pierre doit être
prise avec adresse. Ajustez adroitement les flèches.

Dès le tout début, j'ai parlé de l'inefficacité des rayons lorsqu'il n'y a
pas de corrélation d'émanations. La fatigue et l'irritation peuvent nous
priver d'un message urgent. On doit savoir comment Nous atteindre au-
delà et par-delà les sensations.

285. Ainsi, après les Desseins cosmiques, tournons-nous vers le


transport de pierres, et sur chacune, Nous inscrirons le symbole de la croix.
Je vous rappellerai comment le Bouddha choisissait des disciples pour une
action héroïque.

Pendant le travail, alors que la fatigue possédait déjà les disciples, le


Bouddha posait la question la plus inattendue et attendait la réponse la plus
prompte. Ou, plaçant devant eux l'objet le plus simple, Il suggérait qu'ils le
décrivent en pas plus de trois mots ou pas moins d'une centaine de pages.
Ou, mettant un disciple devant une porte fermée à clé, Il demandait :
"Comment l'ouvrirez-vous ?" Ou, appelant des musiciens sous la fenêtre, Il
leur faisait chanter des hymnes aux harmoniques totalement différentes.
Ou, notant la présence d'une mouche importune, Il demandait à l'élève de
répéter des paroles prononcées inopinément. Ou, passant devant les élèves,
Il leur demandait combien de fois Il était passé. Ou, remarquant la peur
d'animaux ou de phénomènes naturels, Il leur donnait la tâche de la
maîtriser.
Ainsi le Lion Puissant trempait-Il la lame de l'esprit.

Rappelez-vous et appliquez !

286. Les Ushas de la Nouvelle Aurore peuvent maintenant être


manifestées. Déjà, le pouvoir de la Lumière est en train de consumer
l'obscurité. M∴ est un Esprit invincible.

Mon Esprit sait comment est forgé le pouvoir. Je vous avise de ne pas
M'adresser vos prières mais de M'invoquer. Et Ma Main ne tardera pas à
Se manifester dans la bataille.

Comment avons-Nous pu traverser les déserts ? Comment avons-Nous


pu éviter les flèches noires ? Comment avons-Nous pu enfourcher des
coursiers sauvages ? Comment avons-Nous pu dormir dans la même tente
qu'un traître ? Comment avons-Nous pu améliorer Notre sort, en affrontant
le feu de la savane ? Comment avons-Nous pu marcher sur les pierres du
torrent ? Comment avons-Nous pu trouver le chemin dans l'obscurité de la
nuit ? Comment avons-Nous pu comprendre des désirs obscurs ? Comment
avons-Nous découvert le sentier de la vie ? En vérité, par la vigilance de
l'esprit.

Chaque instant, Nous sommes prêts à donner le pain de vie à celui qui
voudra choisir le même sentier de vigilance de l'esprit. Mon Rayon peut
illuminer les actions de l'esprit.

A Mon Rayon répondent les êtres qui se sont revêtus de la pourpre


protectrice de la valeur. Là où règne la moisissure écœurante de la peur, le
glaive du Rayon est changé en fouet !

287. Sachez combien il est difficile d'atteindre le cœur des gens.


L'esprit n'arrive pas à percer et l'enveloppe charnelle devient dense.
Comment alors devrait-on accueillir ceux qui regardent autour d'eux
comme des aigles, et pour qui la brume du futur est comme un clair miroir.

Bien que les événements du conflit soient grands, Je peux pourtant


promettre une chose à ceux qui sont fidèles : dans chaque situation, Nous
protégerons leur dignité. Ces courants hostiles, Nous les rendrons utiles.

Un Ordre à Mes guerriers ne s'énonce pas deux fois. Construisons


mieux nos chemins, observant les possibilités. Ne soyons pas effrayés si,
au premier coup d'œil ces possibilités paraissent trop éparses. L'herbe ne
croît pas instantanément. Mais heureusement, je vois de jeunes têtes dignes
de se voir confier les cordes desserrées.

Vous devez compter sur les inconnus et sur les Etres Invisibles.

288. Lorsque les humains s'en vont, leur impression est soit qu'ils ont
vécu longtemps à cet endroit, ce qui signifie que leur aura s'est attachée
aux objets, soit que tout a pris fin autour d'eux, ce qui signifie que leur
aura est en train de s'élever dans l'aspiration.

Il est très important de distinguer entre ces deux sortes de gens.


Souvent, par un signe extérieur, on peut se former une opinion sur leur
appartenance fondamentale.

Qui, alors, sont Mes gens ? Ceux qui ne sentent pas qu'une place
quelconque soit leur foyer ; ceux qui n'attachent pas de valeur aux objets ;
qui aiment grimper sur les montagnes ; qui aiment le chant des oiseaux ;
qui apprécient l'air de l'heure matinale ; qui aiment l'action plus que le
temps ; qui comprennent les fleurs ; qui font preuve d'intrépidité sans s'en
rendre compte ; qui détestent les commérages ; qui estiment la
manifestation de la joie et de la beauté ; qui comprennent la vie au-delà des
limites du visible ; qui sentent lorsqu'on peut participer à l'Amrita ; qui se
hâtent d'accomplir la prophétie. Ceux-là, Mes gens, peuvent utiliser Mon
pouvoir.

En tant que Roi dans le Monde des Tourbillons, Je peux leur envoyer
une goutte de la rosée de l'Arbre Elgario, qui révèle la vie du futur.

289. Laissez Moi vous raconter comment un grand guerrier réalisa


l'une de ses plus grandes victoires. Il mit le feu aux steppes derrière ses
propres troupes et donna un millier de chevaux aux prisonniers, leur
offrant de s'échapper. Dans la terreur, ceux-ci se précipitèrent chez leurs
ennemis et là répandirent la peur. Sur leurs talons, leurs hordes se
précipitèrent, ne voyant pas d'autre moyen de s'en sortir. Plus vite que les
flammes, ils piétinèrent l'adversaire.

Un chef à la vue courte met le feu derrière les forces ennemies, mais
celui qui est sage l'allume derrière les siennes propres.
De même, lorsque les premiers voyageurs de l'Asie étaient en marche,
ils détruisirent ponts et gués derrière eux, de façon à ce que toute retraite
leur soit impossible.

290. Il y a une énigme orientale : "Qu'est-ce qui aime être enterré ?"
Réponse : "Une graine."

Précisément, la graine d'une plante doit être enterrée dans le sol, mais
lorsqu'elle vient à la vie, elle ne croît que vers le haut.

L'Instructeur voit de nouvelles possibilités, et le feu de la steppe


chasse les cavaliers dans une seule direction.

291. Parmi les pâquerettes se dresse un lys d'un Violet Céleste. Il vaut
mieux vivre près de la Fleur Céleste, car les fleurs terrestres sont le seul
lien vivant entre la Terre et le Ciel.

Dans la création du pollen des fleurs sont précipitées, des cristaux de


prana. Sans frivolité, on peut dire que, dans les fleurs, le Ciel s'établit sur
la Terre.

Si la Terre était dépourvue de fleurs, la moitié de sa vitalité


disparaîtrait. La neige est tout aussi importante, et les montagnes neigeuses
sont comme des phares de salut.

292. Lorsque l'étendue du travail croît, les planchers et les plafonds


commencent à se fendre. Les hommes comprennent avec grande difficulté
la différence entre "cela peut être" et "cela sera". Il leur semble que si cela
peut être, d'ores et déjà cela "veut être". Mais où est l'accomplissement et
où est le désir de passer par-dessus toutes les murailles ?

293. Imaginons que la Terre soit encombrée de stations de radio et que


quelques-unes d'entre elles sont à très haute tension. Seules ces dernières
dirigent la vie de la planète, De même, il existe des esprits de haute
intensité qui ont pleinement chargé leurs accumulateurs dans des
incarnations précédentes. Leur trait caractéristique sera une ferme
conscience de l'indissolubilité de leur égo intérieur, d'où naît le concept de
la liberté supérieure.

Et à la station à haute tension s'ajoute un réseau de stations plus petites


qui reçoivent ses ondes continuelles. Ainsi un esprit de haute tension
nourrit-il les régions avoisinantes ; il est analogue à une tour solitaire
régnant sur l'espace. C'est pourquoi les gens sont attirés dès l'enfance, par
de tels aimants.

L'accomplissement n'est pas le renoncement ; il est maîtrise et


mouvement. Ainsi, lorsque Je dis : "celui qui a renoncé" il faudrait le
comprendre comme "celui qui a maîtrisé". Il est impossible de présenter la
substance du renoncement, car à côté de lui niche l'interdiction. Mais la
maîtrise met en relief la compréhension consciente.

Et comment la Grande Mère renonça-t-Elle aux mondes ? En ce


qu'Elle maîtrisa la grandeur de la structure du futur, et dès lors, rien ne
pouvait retarder la croissance de l'esprit.

La loyauté est une qualité de l'esprit de haute tension et manifester la


maîtrise fait du véritable accomplissement une acquisition joyeuse. Ainsi
peut être développé l'accomplissement, car un accomplissement lumineux
en suscite un autre.

Les Saints ont été représentés correctement comme naviguant sur un


bateau. Ainsi la vague de l'énergie mondiale entraîne-t-elle ceux qui sont
entrés dans son courant.

De nouveau, il faut se rappeler la différence entre menace et


sollicitude. Lorsque J'avertis un cavalier illustre d'apprendre à sauter à bas
d'un cheval en pleine course, il considéra ceci contraire aux habitudes de
son pays de steppes. Mais lorsqu'un coursier frénétique l'amena sur le bord
d'un rapide, il dut sauter maladroitement et resta ensuite paralysé.

Pourtant, il est facile d'adhérer au courant du monde par la fidélité.


Nous aspirons seulement à la joie.

294. Aspirez au futur laissant de côté la suie du présent.

295. Apprenez ceci : "On ne devrait pas être destructif mais on devrait
faire appel à la patience la meilleure."

Il est terrible de voir combien peu nombreux sont ceux qui répondent
à l'appel sans excuse évasive et sans se plaindre. On peut donner aux
hommes ce qu'il y a de plus précieux mais, à l'heure de l'appel, ils
oublieront tout ce qu'ils ont déjà reçu.
Comment peut-on penser au Monde Nouveau si l'ancien monde n'a
pas été réalisé ? Un hérisson a beaucoup de piquants, mais ceux-ci ne
feront pas de lui un roi.

Notre Aide mentionnée peut prospérer lorsqu'elle est acceptée par


ceux à qui elle est envoyée. Nous Nous réjouissons lorsque la Main n'est
pas rejetée.

296. Ne vivez pas de revenus monétaires. Ce bénéfice est souillé. Le


meilleur échange de biens est l'échange direct d'objets ; ou, si nécessaire,
on peut se permettre d'échanger ceux-ci contre de l'argent qui doit être
immédiatement reconverti.

Ne soyez pas mécontent, excepté de vous-même. Ne laissez pas faire


aux autres ce que vous pouvez faire par vous-même et, de cette façon,
vous abolirez l'esclavage des serviteurs. Ne dites pas deux fois ce qui a
besoin de n'être dit qu'une fois. Ne foulez pas à nouveau le même chemin,
car même un seuil de pierre s'usera. Ne nagez pas là où il faut voler. Ne
vous retournez pas lorsqu'on devrait se dépêcher. Ne vous tordez pas la
bouche en mauvaises paroles là où vous devriez passer en silence. Lorsque
l'acier de l'accomplissement est nécessaire, ne vous couvrez pas de rayons.
Pas besoin de selle lorsque les ailes sont en train de croître. Ce n'est pas le
poing, mais le marteau, qui fait entrer le clou. Ce n'est pas l'arc, mais la
flèche, qui atteint le but. Pas par mon Dieu, mais par le tien. Ne soyez pas
limité par une barrière, mais par le feu de la pensée.

297. Ne considérez rien comme vous appartenant ; le plus facile pour


vous est de ne pas endommager les choses. Pensez à la meilleure manière
de décorer chaque endroit ; plus sûrement vous vous protégerez des
vieilleries. Considérez combien meilleure que l'ancienne doit être chaque
nouvelle chose ; par cela, vous affirmerez l'échelle d'ascension. Pensez
combien merveilleux est le lendemain ; ainsi vous apprendrez à regarder
en avant. Pensez combien est cruelle la condition des animaux ; ainsi vous
commencerez à avoir pitié de ce qui est inférieur. Réfléchissez combien la
Terre est petite ; ainsi vous améliorerez votre compréhension des relations.
Pensez combien merveilleux est le soleil qui se couche derrière la sphère
terrestre ; ainsi vous ne ressentirez pas d'irritation. Pensez combien
blanches sont les colombes dans les rayons du soleil ; ainsi vous
renforcerez votre espoir. Pensez combien bleu est le ciel ; ainsi vous
approcherez l'éternité Pensez combien noire est l'obscurité ; ainsi vous
vous protégerez du froid de la retraite. Pensez constamment à l'Image des
grands Etres ; ainsi vous suivrez la ligne de l'unité. Pensez quel bonheur
c'est de marcher sur la croûte de la planète, l'imprégnant de la conscience
de l'esprit. Pensez quel bonheur c'est de marcher sous les rayons des
constellations, en étant un point focal de rayons vieux de milliers d'années.
Pensez à Notre Main qui guide avec vigilance ; ainsi vous prolongerez le
fil de la vie.

298. Lorsque quelqu'un barre votre chemin, faites un pas de côté en


silence si vous connaissez votre route. Lorsque vous devez trouver un abri,
trouvez de bonnes paroles pour l'hôte. Si votre sentier est large lorsque
sonne l'heure du départ, trouvez de bonnes paroles pour ceux qui restent.
Lorsqu'un arbre fleurit au bord de la route, ne le cassez pas ; peut-être
donnera-t-il de la joie à ceux qui viennent derrière vous. Lorsque vous
entendez un appel de bienvenue, ne le gâtez pas. Lorsque vous entendez un
oiseau qui chante, ne secouez pas l'arbre. Lorsque vous voyez des enfants
qui approchent, dites : "Nous vous attendions." Lorsque vous vous
dépêchez pour aller souper, marchez sur des pierres sèches. Lorsque vous
allez vous reposer, mettez vos pensées en ordre. Lorsque vous entendez
quelque chose d'agréable sur vous-même, ne le notez pas sur un calepin.
Lorsque vous pensez à une offense, regardez en arrière la poussière sur le
plancher.

299. "Il vaut mieux accepter un message urgent que de se cacher du


messager. Il vaut mieux ne pas peindre de couleurs vives les portes
donnant sur une route poussiéreuse. Il vaut mieux laisser entrer son cheval
dans un jardin potager que de le faire marcher sur des pierres. Il vaut
mieux pardonner à un policier de village que d'avoir un procès avec le
magistrat. Il vaut mieux renoncer aux carottes que d'être privé de pain. Il
vaut mieux s'endormir sur une planche que sur une fourmilière. Il vaut
mieux recevoir de saines réprimandes que de sourire avec affectation à un
discours sirupeux. Il vaut mieux être l'ami d'un âne que d'écouter un
renard. Il vaut mieux appeler un médecin que de saigner un démon. Il vaut
mieux frémir aux tourments du passé que de douter du futur. Il vaut mieux
être juge le matin et pardonner le soir. Il vaut mieux penser le jour et voler
la nuit." Ainsi est-il dit dans le livre "La Perle des Songes" écrit en Chine.

300. L'Enseignement de nouvelles possibilités de vie attire les têtes


pratiques et, lorsque la manifestation devient possible, elle sera acceptée
aussi facilement que la téléphotographie. Il est satisfaisant de réaliser que
deux mondes s'uniront sous les yeux mêmes de l'humanité. La condition de
pureté spirituelle sera comprise comme une nécessité pratique dans la vie.
Et de nouveau, comme dans les temps les plus anciens des débuts de la
prêtrise, mais dans une application populaire, le feu de la connaissance
commencera à briller. La nécessité principale est d'amener à l'équilibre les
forces de la nature visible et le Pouvoir des Sources Invisibles.

Il est facile d'accorder les appareils de la science visible aux conduits


du Monde Supérieur. Par exemple, la clairaudience sera aussi facilement
comprise que le téléphone sans fil, qui sera très bientôt établi. Mais à ce
moment-là, on fera attention aux différences de qualité des
communications et, en comparant les particularités des médiateurs, la
pratique de la spiritualité sera comprise.

Une photographie ne remplacera jamais la créativité, de même un


appareil physique ne pourra jamais remplacer la spiritualité.

Un dommage spécial peut être vu dans les "phénomènes", car la


décharge de la matière dérangée de force, produit une atmosphère
repoussante d'électrons ballottés. Rien ne fait plus de mal à un organisme
que les phénomènes inutiles.

301. Je me réjouis de voir comment les éclairs jaillissants de la


prémonition concernant le bien général étincellent parmi vos pensées. Ces
pensées doivent être envoyées dans l'espace. Si vous pouviez utiliser
chaque jour une demi-heure pour le futur ! En vérité, le feu de joie de vos
pensées recevrait Notre salut.

Que les choses de la vie quotidienne disparaissent, mais que le pays


du futur soit incorporé dans la pensée. Et qu'est-ce qui nettoie l'esprit plus
à fond que des pensées concernant le bien des autres ? Et qu'est-ce qui
trempe mieux l'armure de la fermeté que le désir de conduire les autres
vers la Lumière ? Et qu'est-ce qui tisse un meilleur sourire qu'un désir de
voir rire jusqu'au tout dernier enfant ? Je vous invite à penser ainsi au
futur, à placer quotidiennement une perle dans le collier de la Mère du
Monde. Et ainsi, simplement et avec concision, penser à la manière de
décorer le Foyer du Monde.

Il ne devrait pas y avoir de comparaison avec le passé, car une ride du


passé est généralement un nid d'erreurs. On peut naviguer au large de rives
étrangères ; il suffit d'admirer le monde de lumière conféré à tout ce qui
vit. La lumière est le meilleur pont entre le visible et l'Invisible.

Lorsqu'on peut penser au futur, non pas devant le feu du soir, mais
dans l'éclat du soleil, alors les gouttes de rosée du prana illuminent le front
pensant.

302. Que de nouveaux pays réalisent également le pouvoir de


l'aspiration de ceux qui ont le cœur pur. Qu'ils comprennent que
l'hypocrisie des pensées est un obstacle à la réalisation de la communion
en esprit.

Dites à tous ceux qui espèrent être avec Nous qu'ils devraient garder
pures leurs pensées. L'accomplissement spirituel naît de pensées pures,
Aucun étalage d'actions ne produira de fruits s'il n'a été élevé par les ailes
d'une pensée arc-en-ciel.

Je comprends combien il est difficile d'attraper les puces de la pensée.


C'est pourquoi, Je répète : aérez les circonvolutions de votre cerveau de
sorte que les petites sauteuses n'aient pas la moindre chance d'installer là
leur progéniture. La pensée chaotique engendre des petits insectes et coupe
les meilleurs chemins. La vermine du corps fait qu'on fuit un homme.
Combien plus repoussante doit être la vermine de l'esprit !

Lorsque les pensées déplaisantes flottent largement, alors, même leur


direction peut finalement ne pas être nuisible. Mais lorsque la pensée
ressemble, dans son contenu, à une goutte d'eau stagnante, il n'y a alors
aucune possibilité de révéler l'image du Monde Nouveau.

On doit affirmer sa pensée et fermement garder à l'esprit les quatre


préceptes donnés. Il faut se rappeler ceci ; on doit éviter les pensées
confuses. Je vous invite fortement à mettre l'accent sur la beauté du
firmament et la relier à des pensées concernant le futur.

303. Les dates de la destinée des nations peuvent être connues d'après
les ondes de la compréhension de la religion. Là où l'incroyance est
évidente, la récolte de Dieu est déjà proche. Mais là où il y a splendeur
hypocrite, l'épée est prête. L'exemple de Saül sera instructif.

Le jour d'un festival annuel, nous comprenons comment le vagabond


le plus dépenaillé peut manifester un accomplissement spirituel et
comment un chiton peut cacher des ulcères infects. Ainsi, nous voyons une
nouvelle division du monde. On peut pardonner beaucoup à des gueux,
mais l'or aveuglant des chambres somptueuses ne peut pas contrebalancer
le calice de justice.

304. Je vous ai déjà parlé de la compréhension intérieure des langues.


Ecrivez cette légende :
Il fut, une fois, proclamé qu'une certaine haute prêtresse
pouvait comprendre n'importe quelle langue par la
conscience intérieure et des résultats merveilleux
s'ensuivirent. Des envoyés de pays lointains lui parlaient dans
leur propre langue et elle les comprenait. Ainsi fut créée une
légende sur la langue éternelle.
Mais les foules désiraient être convaincues de ce fait. Bien
des étrangers s'avancèrent, et la prêtresse fut amenée à
descendre du huitième étage malgré ses protestations. Mais
rien ne fut manifesté, et les étrangers réitérèrent en vain leurs
discours.
Ainsi fut détruite une des meilleures possibilités. Pourtant, il serait
possible de mettre cela en pratique en étudiant la qualité de l'aura, car
celle-ci est le pont d'une part vers la béatitude et d'autre part vers la
contagion.

La capacité de comprendre même sa propre langue maternelle ne


dépend pas de l'oreille mais du contact avec d'autres centres, à travers
l'aura. Par conséquent, il vaut mieux dire "J'ai compris" que de dire "J'ai
entendu".

C'est pourquoi, lorsqu'il est question d'aura, sa couleur n'est pas aussi
importante que son intensité intérieure.

305. Ma Main ne se fatiguera pas de conduire, mais c'est vous qui


devrez marcher, chacun avec une pleine force. Il est juste d'appliquer sa
force à ce qui est difficile, car tout ce qui est facile n'a aucune mesure avec
le futur.

Que dit une mère à son fils lorsqu'il part pour la guerre ? "Sache te
défendre." Ainsi, Mes guerriers doivent aussi comprendre comment se
battre seuls.
La chaîne du cercle peut faciliter, mais l'ingéniosité est testée
lorsqu'on est livré à soi-même.

306. Nous ne choisissons que rarement les voies d'eau. L'élément eau
est en opposition avec le magnétisme des montagnes. Les flèches de la
foudre percent l'eau sans obtenir de résultat. Mais Nous Nous efforçons
d'isoler chaque courant.

Les métaux doivent être choisis, non d'après leur coût, mais d'après
leur résistivité. On ne devrait pas porter de choses en cuivre. Les anciens
savaient combien le bronze est plus utile. De même le zinc ne devrait plus
être utilisé dans le ménage. Non seulement l'infection est possible à travers
le contact du cuivre, mais ce métal est un canal pour les maladies. Par
conséquent, les pièces de monnaie en cuivre doivent être abolies. La plus
petite pièce d'argent est préférable.

Le crime de spéculation doit être poursuivi impitoyablement, car la


Terre est malade de la spéculation. Chaque époque a son propre fléau. A
présent, c'est l'épidémie de la spéculation. Il ne faut pas penser que
l'humanité a toujours été tourmentée par cette maladie.

Mais cette maladie apporte la promesse d'un changement radical, car


elle ne peut passer graduellement et un paroxysme d'évolution est
nécessaire pour déraciner cette infection.

307. La prière est la réalisation de l'éternité. Dans la prière, il y a de la


beauté, de l'amour, de l'audace, du courage, de l'abnégation, de la fermeté,
de l'aspiration. Mais si, dans la prière, sont inclus la superstition, la peur et
le doute, alors une telle invocation est apparentée aux temps du fétichisme.

Comment alors devrait-on prier ? On peut passer des heures en


aspiration, mais peut-être y a-t-il une prière rapide comme l'éclair. Alors,
instantanément, sans parole, l'homme se place en continuité avec toute la
chaîne dans l'Infini. Résolu à s'unir avec l'Infini, l'homme respire des
émanations de l'éther et, sans répétitions mécaniques, établit le meilleur
circuit pour le courant. Ainsi, en silence, sans perdre de temps, on peut
recevoir un courant régénérant.

Seule une spiritualité développée peut élever la conscience humaine


en un seul inspir. Mais Nous devons répéter ce qui concerne la prière, car
les gens chercheront à s'informer.
Les conjurations sont inutiles, les supplications sont inutiles, la
poussière de l'humilité est inutile, les menaces sont inutiles, car seuls nous
nous transportons vers les mondes lointains, vers les trésors de possibilités
et de connaissance. Nous sentons qu'ils nous sont prédestinés, et nous les
approchons audacieusement.

Ainsi, comprenez l'Engagement : "Ne priez pas autrement qu'en


esprit !"

308. Si nous nous mettons à décomposer la matière, nous voyons que


les atomes libérés se groupent d'après la note fondamentale et, s'échappant
dans l'éther, forment un arc-en-ciel qui vibre avec la musique des sphères.

Si une planète entière était décomposée, alors vraiment le résultat


serait un arc-en-ciel. Ceci peut être observé dans chaque dissolution de
matière visible.

Notre Rayon dépêche des myriades d'atomes purifiés qui enveloppent


l'homme s'il n'y a pas de tourbillon astral autour de lui. C'est là la condition
nécessaire au calme de l'esprit, car autrement, les restes du karma
obscurciront l'objet de l'envoi. Les esprits inférieurs déchirent le Rayon
comme des singes, arrachant l'étoffe précieuse sans aucun profit pour eux-
mêmes, car les atomes purifiés sont inutiles aux enveloppes agitées.

Il faut s'en souvenir lorsqu'on unit en prière l'esprit et l'Infini.

309. Gardez l'idée qu'au moment du danger, vous devez réaliser votre
invulnérabilité et envoyer alors votre conscience à la rencontre de Mon
Rayon. Imaginez mentalement comment votre étincelle se précipite vers
Mon courant. Une telle réciprocité augmente le courant et est excellente au
moment de la fatigue. Des incidents divers peuvent se produire sur le
chemin où un courant réciproque sera spécialement utile. Il vaut mieux
renforcer chaque possibilité.

310. Entouré et menacé, Akbar s'adressa à ses commandants : "Moins


la substance est agitée, plus claire est la réflexion des sommets."

Après avoir inspecté son armée, Akbar dit : "Un quart a été achevé :
j'ai vu des gens satisfaits. Le reste nous le verrons après un jour de chaleur,
après un jour de pluie, après une nuit sans sommeil."
311. Maintenant, si on vous demande "Reconnaissez-vous
l'astrologie ?" répondez : "Niez-vous la médecine ?"

Si on vous demande "Insistez-vous sur la vie de l'esprit ?" répondez :


"Niez-vous le développement de la matière ?"

Si on vous demande "Pourquoi vous intéressez-vous à des Instructeurs


morts ?" répondez : "Est-il possible que la science vous soit encore
inaccessible ?"

S'il vous est dit : "Apparemment, vous n'êtes pas contre la lecture de
parchemins ?" répliquez : "Retournez à l'école, nous parlerons après."

Si on vous demande : "Comment décrivez-vous l'univers ?" répondez :


"comme une goutte d'eau."

Si on vous demande : "Pourquoi avez-vous reconnu l'Instructeur vous-


mêmes ?" répondez : "Parce qu'Il s'est Lui-même adressé à nous, pour le
développement de notre connaissance."

312. Je spécifierai les qualités distinctives en ceux qui cherchent le


Bien Commun. Première ment : la constance d'aspiration. Deuxièmement :
la capacité de maîtrise, car celui-là est pauvre qui nie que le chercheur de
vérité mérite de travailler pour le Bien Général. Troisièmement : l'habileté
au travail, car la plupart ne connaissent pas la valeur du temps.
Quatrièmement : le désir d'aider, sans préjugé et sans usurpation.
Cinquièmement : le renoncement à la propriété personnelle et l'acceptation
d'assumer la protection du fruit de la faculté créatrice des autres.
Sixièmement : l'expulsion de la peur. Septièmement : le fait de montrer de
la vigilance dans l'obscurité.

Ainsi doit-il être dit à ceux qui, possédés par la peur, se protègent
derrière la négation.

On devrait faire remarquer que des millions de gens attendent


l'ouverture des Portes. Les fers des épreuves ne devraient pas être
remplacés par les chaînes de la peur. La peur peut être comparée à la
lèpre ; toutes deux couvrent l'homme d'un givre de répulsion.
Le crépuscule grisâtre de la servilité a amené une misérable
conception de la vie ! Maintenant, cela doit se terminer dans l'orage et dans
la tempête.

313. Aucune clairvoyance n'est égale à la connaissance de l'esprit. La


vérité peut venir à travers cette connaissance. La compréhension des
besoins du moment ne vient que par ce sentier.

L'extase prophétique évite l'exactitude du moment et de l'endroit, mais


la connaissance de l'esprit prévoit la qualité d'un événement. Et la voie de
cette connaissance directe fleurit sans signes visibles, mais est basée sur
l'ouverture des centres.

Les prêtres de jadis considéraient que la connaissance de l'esprit était


la manifestation la plus haute, car elle ne pouvait être acquise par aucun
exercice corporel, mais était réalisée par les accumulations de vies
précédentes.

Par conséquent, le soin de la connaissance de l'esprit est exprimé, non


par des exercices, mais par l'amélioration des conditions de vie des
vaisseaux sanguins qui nourrissent les nerfs. L'attention principale doit être
donnée à la pression sanguine, car lorsque les nerfs absorbent les
émanations des globules blancs du sang, la polarité opposée réagit
spécialement.

314. Les hommes demanderont : "Qui est le plus grand, le Christ ou le


Bouddha ?" Répondez : "Il est impossible de mesurer les mondes lointains.
Nous ne pouvons qu'être ravis de leur éclat. "Le Rayon du Christ nourrit la
Terre autant que l'Arc-en-ciel du Bouddha supporte l'affirmation de la loi
de la vie.

Le Monde Nouveau manifestera l'affirmation d'une cognition


intrépide. Là, les Images des Instructeurs entreront dans la vie en tant
qu'Amis. Le Décret des Instructeurs sera sur le rayon consacré aux livres
bien-aimés.

Dans la période d'abolition de l'argent, il est urgent de remplacer son


pouvoir par l'affirmation du pouvoir de l'esprit de service. La connaissance
doit finalement construire scientifiquement le pont de l'aspiration vers
l'esprit.
La condition déplorable des Sociétés pour la Recherche Psychique
doit être remplacée par un jugement intrépide et véridique.

Comment peut-on s'asseoir avec des hypocrites et des menteurs qui


gardent habilement leurs poches !

L'accomplissement doit être rendu manifeste et être libéré de la


poussière des préjugés.

Un homme respectable peut-il s'intéresser à un accomplissement


spirituel ? Il n'a pas assez de place sur la poitrine pour épingler toutes les
décorations terrestres. Il est embarrassé pour savoir comment maintenir
toutes les coutumes de grand-père. Mais les coutumes rendent coutumier.
Par conséquent, je vous incite à regarder le ciel comme si c'était la
première fois.

Je vous incite à regarder avec horreur la saleté des villes comme si


c'était la première fois.

Je vous incite à penser au Christ et au Bouddha comme si c'était la


première fois.

Je vous incite à vous regarder comme si c'était la première fois.

Je vous incite à dépeindre le Monde Nouveau comme si c'était la


première fois.

La moindre particule de propriété personnelle des jours passés est


comme une meule de moulin autour du cou.

315. L'inattendu est le frère de la mobilité. La mobilité est la sœur de


l'accomplissement. L'accomplissement est le frère de la victoire. Car
chaque accomplissement contient en lui-même une victoire ; peut-être une
victoire invisible, mais de celles qui remuent des étendues profondes.

316. Qu'est-ce qui souffre plus que tout ? Bien sûr, la "comesure" !
J'en ai tant parlé, pourtant il est nécessaire de reprendre le vieux thème.
Quelques-uns parmi ceux qui perçoivent l'importance de la comesure ne
s'en souviennent que dans certaines circonstances spéciales. Lorsqu'on est
en train de se noyer, les meilleurs préceptes reviennent à la pensée. Il est
beaucoup plus important de se le rappeler dans la vie quotidienne. La plus
petite pensée sera emportée par le tourbillon d'un jugement correct. Bonne
ou mauvaise, utile ou nuisible, elle sera choisie car, où sont les grands
arbres, on ne voit pas de buissons.

Si nous appliquons nos efforts à changer l'agitation et la bousculade en


un accomplissement merveilleux, alors les buissons d'épines rabougris se
transformeront en une haute futaie. Si nous pouvons nous élever en pensée
jusqu'aux frontières du miraculeux, alors nous ne parlerons pas
longuement d'une semelle usée.

Je conseille fortement d'abolir les commérages. La moitié du jour


deviendra alors libre et là restera, solitaire, une tasse de café ou un verre de
bière.

Le temps des repas doit être raccourci, pour préserver l'aspect humain.
Il n'y a pas de pire acte de démesure que de bavarder sur des bagatelles à la
table du dîner. Il n'y a pas de pire acte de démesure que de lancer la
médisance comme une grêle de petits pois. Il n'y a pas de pire acte de
démesure que de différer une action urgente. Il n'y a pas de pire acte de
démesure que d'étaler l'offense comme un petit colporteur. Il n'y a pas de
pire acte de démesure que de renoncer à la responsabilité. Il n'y a pas de
pire acte de démesure que de cesser de penser à la beauté. La "comesure"
est comme un pilier qui supporte la maison.

Lorsque nous sommes en train de prendre en considération la peinture


de la maison, détruirons-nous le pilier sous la voûte ? Assimilez
complètement la "comesure".

317. Si l'on n'observe pas la "comesure", alors la détermination est


aussi détruite. Notre détermination s'élève jusqu'à la dernière limite. Il ne
s'agit pas de cette détermination qui procède dans le confort et qui cadre
avec les habitudes personnelles. Pas de cette détermination qui est à
l'avantage du corps. Notre détermination n'est confinée que par les limites
de l'esprit. Par conséquent, il est impossible de barrer la route à Notre
Effort. Les guerriers et les constructeurs de vie procèdent avec Notre
détermination.

Si la timidité nous retarde, il vaut mieux alors brûler les ponts déjà
traversés. Si l'avarice gêne, mieux vaut alors jeter la bourse dans la plus
proche rivière. Si la stupidité entrave, mieux vaut alors laisser les chevaux
aller d'eux-mêmes. Si la rancune fait différer, mieux vaut alors suspendre
une effigie de l'ennemi entre les oreilles de son cheval. Seule la beauté
peut promouvoir la détermination. Penser alors à la bourse ou à l'ennemi
semblera un caprice d'enfant.

Comme le centre d'un aimant attire à lui, ainsi la qualité fondamentale


d'une ferme détermination est invincible. Vraiment, l'invincibilité de la
détermination est convaincante, et c'est une condition immuable des vrais
mystères. Un vrai mystère doit être considéré comme une action directrice
de vie. Ainsi, Notre détermination est liée au concept directeur. Mettez en
pratique la détermination.

318. La détermination conditionne la loi des facettes occultes. Même


une pierre est taillée en facettes, pour manifester son éclat. De même, le
chemin vers la Lumière est divisé par des lignes clairement discernables.
Bien sûr, plutôt que des facettes, on peut toujours faire des tas de pierres
cassées, mais ceci est déplorable.

Une progression rationnelle se divise en périodes d'environ mille jours


chacune. Les trois années de ces périodes, similaires dans l'aspect
extérieur, diffèrent complètement en ce qui concerne les qualités de
conscience spirituelle. Plus la ligne de distinction est nette, plus le sentier
est conforme au plan. Habituellement, la première année de cette période
de trois ans caractérise la préparation, la deuxième est une année active, la
troisième, un seuil terne et fastidieux.

Commençons une nouvelle période. Elle peut s'appeler "être sans


domicile terrestre". On doit rejeter toutes les considérations passées et se
précipiter vers un désert de silence total, où les tourbillons d'éclairs
enlacent celui qui est là sous un dôme rayonnant. Au milieu de la tempête,
un vêtement neuf sera tissé.

Que la prochaine période soit appelée "La Lumineuse" et ainsi


construisons la. Courageusement, tournons les montures vers la brume du
désert. L'expérience consistant à errer sans domicile fixe doit être vécue.
Tous les Chercheurs ont marché de cette manière.

On pourra faire bon accueil à cette période quand les frontières entre
pays seront effacées.
319. Sur le meurtre occulte.

Les assassinats invisibles sont incomparablement plus nombreux que


les assassinats sanglants. Par haine, par ignorance, par peur, les gens
lancent des flèches empoisonnées dont la force est puissante. Un des
meilleurs moyens de défense est le concept d'un cercle occulte. Mais le
meilleur remède doit être pris conformément aux directives précises.

Le pouvoir du cercle est si grand que même des décrets stellaires


peuvent être modifiés. Il est connu que le cercle a éloigné la maladie et la
mort.

A cause de sa signification, le cercle doit être protégé, comme


n'importe quel instrument accordé. On ne devrait pas oublier que chaque
action entre les membres du cercle doit être circonspecte. Chaque chose
utile peut être transformée en blessure si le lancement de pierres dans le
verger du frère est toléré. Et peut-on savoir où frappera une pierre lancée
bêtement ? Souvent la condition des auras dévie la pierre et, plutôt qu'un
pied, elle frappe la tempe.

Par conséquent, il est indispensable de mettre les pierres hors d'action


et, de toutes ses forces, protéger le trésor du cercle. J'ai prévenu.

320. Sur les qualités de l'action.

Si une action est petite, l'aide de divers objets est nécessaire. Mais
lorsque l'action grandit, elle peut se dispenser des objets terrestres. C'est là
la première pierre de touche de l'action.

Lorsque le magicien a besoin de tout un attirail, cela signifie que son


action est de très petite dimension.

La deuxième qualité de l'action est sa mobilité. Comme un tourbillon


de matière primaire, une véritable action doit vibrer de possibilités. Seul
un élan peut couronner une pensée lumineuse manifestée.

La troisième qualité de l'action est son caractère inattendu. Chaque


action ayant frappé l'esprit des hommes fut le résultat d'un mode de penser
inattendu.
La quatrième qualité de l'action est son caractère intangible. Seule
cette qualité protège l'action contre des attaques destructives.

La cinquième qualité de l'action est qu'elle emporte la conviction.


Comme chaque éclair de la foudre connecte notre conscience avec le
Cosmos, ainsi chaque action devrait frapper comme une épée étincelante.

La sixième qualité de l'action est sa légitimité. Seule la conscience des


principes fondamentaux de l'évolution du monde fera progresser
immuablement l'action.

La septième qualité de l'action est une motivation pure. Ce n'est que


par ce chemin qu'on peut porter sans fatigue des charges pesantes.

Il faut également bien comprendre les actions du corps et celles de


l'esprit. Car, après tout ce qui a été dit, l'action de la pensée n'est pas
encore appréciée.

Je désire parler particulièrement à ceux qui placent leur confiance


dans la matière : Votre pensée est pénétrée des émanations des centres, et,
d'après sa gravité spécifique, elle est plus lourde que bien des micro-
organismes. Votre pensée n'est-elle pas matière ? Avec quelle précision
alors devons-nous peser nos pensées ! Nous sommes responsables d'elles,
tout comme est responsable un homme qui pollue l'atmosphère.

Il est plus simple de penser à la matière car, où sont ses limites ?


Ainsi, l'enseignement de l'esprit est parallèle à celui de la matière. Ainsi
ceux qui nient l'esprit nieront aussi la matière.

321. Sur les qualités de l'expectative.

La plus haute perspective est celle de l'évolution du monde. Les


perspectives habituelles se divisent en : celles qui sont sombres, celles qui
sont statiques et celles qui sont vigilantes. Le chaos de celles qui sont
sombres ne fait que du tort à l'espace. Celles qui sont statiques sont comme
du feu sous la cendre. Celles qui sont vigilantes manifestent la
disponibilité à accepter ce qui est nouveau à chaque heure.

J'ai dit : "Sachez comment désirer." J'ajouterai : "Sachez comment


attendre." Soyez capables de purifier la qualité des perspectives. Portez la
perspective à travers la tempête comme une torche inextinguible.
La qualité intérieure d'une perspective est sa croissance en tension.
Avec quoi pourrait-on mettre ceci en relation, si ce n'est avec l'évolution
du Monde ? Une telle expectative devrait pénétrer toute votre vie et
remplir votre travail de la pulsation de l'action. Car, dans cette union, se
trouve le meilleur et le plus merveilleux.

En entrant dans une maison pleine de gens agités, dites-leur :


"Regardez en avant vers l'évolution du monde !"

322. Il sera demandé : "Comment pouvez-vous vous référer à un


Créateur que vous ne connaissez pas ?"

Répliquez : "Historiquement et scientifiquement, nous connaissons les


Grands Instructeurs qui ont créé la qualité de notre conscience."

"En reconnaissant l'influence de l'idéologie des Instructeurs, ne


réduisez-vous pas votre liberté ?"

Répliquez : "La qualité de la liberté est remarquable ; si, déjà, la


liberté existe, rien ne peut la limiter. Le corps peut être mit dans les fers,
mais rien ne peut diminuer la conscience, sauf la laideur. Lorsque nous
touchons aux hauteurs de la liberté, nous devons nous protéger de la
laideur. Si nous voulons exalter la matière, nous devons penser à la beauté
avec sagesse."

Dans la Beauté, l'Infini est manifesté. Dans la Beauté, les


enseignements des Chercheurs de l'esprit sont illuminés. Dans la Beauté,
nous ne craignons pas de manifester la vérité de la liberté. Dans la Beauté,
nous suscitons le rayonnement dans chaque goutte d'eau. Dans la Beauté,
nous transformons la matière en arc-en-ciel.

Il n'est pas de laideur qui ne sera absorbée dans les rayons de l'arc-en-
ciel. Il n'est pas de fers qui ne se désintégreront dans la liberté de la
Beauté.

Comment trouverons-nous les mots pour approcher le concept de


l'univers ? Comment parlerons-nous de l'évolution des formes ? Comment
élever la conscience à l'étude des principes fondamentaux ? Comment
stimuler l'humanité à la connaissance scientifique des mondes ?

Chaque réalisation naît dans la Beauté.


Sachez penser de façon rayonnante et rien de terrifiant ne vous
touchera. Souvenez-vous, Nous ne proférons pas d'interdictions.

323. Il a été dit que celui qui parle contre l'esprit démontre son
ignorance et ce blasphème contre l'esprit est le pire de tous.

On a parlé des saints, mais à qui ce concept inexplicable peut-il être


appliqué ?

Ceux qui exécutent des miracles sont des magiciens. Ceux qui gardent
leur vie dans la pureté sont des gens pratiques. Seuls ceux qui ont renoncé
consciemment à tout ce qui est personnel et qui ont porté leur conscience
vers la conception de l'évolution du monde peuvent être appelés saints
selon Notre compréhension. Il est impérieux que ce processus soit
accompli consciemment, en dehors des conditions extérieures fortuites.

Il est impossible de réimplanter de force la religion, ce ne serait qu'un


monstrueux sacrilège.

La laideur de la vie pousse l'esprit dans la voie du renoncement, à la


quête de la vérité. Alors l'évidence de l'interrelation des mondes nous
forcera à réfléchir scientifiquement.

Cette pensée ineffable est le début de la discipline spirituelle. Ces


quêtes, dénuées d'élément personnel, éveillent le réflexe de l'action : ceci
est appelé accomplissement spirituel.

Il vaut mieux, en général, remplacer le mot "saint" par une locution


tout à fait définie : "celui qui est parvenu à l'accomplissement". La
manifestation de l'accomplissement dans la vie est ininterrompue ; et, sans
hypocrisie nous serons ainsi capables d'en proclamer l'évidence
L'accomplissement de la vie doit être édifié par les capacités humaines.

324. Un prophète est un homme qui possède la prévoyance spirituelle.


Tout comme, sur le plan physique, il y a la myopie et la presbytie, on doit
comprendre aussi simplement la presbytie de l'esprit.

Ce serait absolument le comble de l'ignorance de nier toutes les


prophéties.

Ce serait complètement stupide de condamner les prophètes.


Si nous examinons scientifiquement et impartialement les prophéties
qui ont eu la chance d'être vérifiées, que voyons-nous ? Nous trouvons des
personnes qui, sans tenir compte des conséquences personnelles, scrutèrent
une page à venir de l'histoire, furent terrifiées et avertirent les gens.

Parmi les prophéties connues, on ne trouve pas d'intention égoïste, on


ne trouve pas d'intérêt personnel criminel, on ne trouve pas de médisance.
Les symboles des visions sont teintés à cause de la distance, de la
différence dans l'espace et dans le temps.

Quand les savants trouveront-ils le temps d'examiner scientifiquement


les prophéties et de faire des comparaisons historiques ?

Ce serait là, pour un jeune savant, un excellent livre à écrire !

Oui, amis, il est temps d'apprendre à approcher par la culture les


manifestations évidentes. Sinon, les accomplissements futurs seront aux
hommes ce que sont les électrons à des enfants au berceau. Vos uniformes
et vos toges ne cachent pas le fait que vous êtes des enfants timorés.

Vous demanderez qui a déterminé vos rangs et vos appellations. En


vérité, vous seriez horrifiés de voir les origines de votre contentement. Des
nains cupides essayèrent de faire écran aux Géants du Bien Commun.

Le rayonnement du Monde Nouveau ne pénètre pas dans votre


terrier ! Mais qu'un tourbillon balaie les racines qui voilent l'Aurore !

Il n'y a rien de plus beau que le lever du soleil – et le soleil se lève à


l'Est !

325. Se peut-il qu'il vous soit tellement difficile de comprendre


l'astrologie ? Si vous n'en avez pas connaissance, Je suggère de faire une
expérience. Supposons que vous preniez quatre organismes : une plante,
un poisson, un oiseau et un mammifère – disons : un lys, une carpe, une
colombe et un chien. Procurez-vous sept spécimens de chaque et, pour
chaque groupe, construisez un endroit privé de la lumière du jour et saturé
d'une lumière électrique colorée. Le verre devrait être de diverses couleurs,
se conformant d'aussi près que possible aux couleurs de l'arc-en-ciel. La
nuit, vous ne ferez que réduire la lumière. Ainsi, vous pourrez les observer
pendant environ quatre mois.
A la fin de ce temps, même un aveugle saisira la différence des
résultats, il manquera le facteur principal du rayon stellaire ; à savoir, sa
composition chimique. Il est impossible d'ignorer l'importance de
l'influence, sur le physique, des corps planétaires.

L'attention et les espoirs de l'humanité doivent être tournés vers les


mondes lointains. Ainsi, tout ce qui a trait à ce sujet doit être étudié sans
préjugés. Puisque la connaissance exacte est nécessaire, l'astronomie est
applicable de manière frappante.

326. il est possible de publier des décrets, de faire des promesses et


d'intimider ; mais seule la compréhension incite. Qu'est-ce qui pourrait
remplacer la compréhension ?

Les gens diront : "Comme c'est beau ! Comme c'est puissant ! Comme
c'est sublime !" Mais toutes ces exclamations sont comme des feux follets
sur un marais, et sont aussi vite éteints qu'ils sont engendrés. Des pensées
pures mais superficielles sont comme des particules de poussière
multicolores le premier vent venu les emporte dans l'espace. La couleur de
telles particules est négligeable.

Nous apprécions une pensée qui a engendré une décision. La décision


est appréciée d'après son application. L'application est jugée par la
connaissance de l'esprit, et alors il en résulte une action de laquelle on peut
se réjouir. Celui qui se réjouit possède aussi la foi. Même la foi doit être
solidement assise et ainsi l'Enseignement peut vivre.

Nous calculons juste, Nous appliquons bien. Si vous êtes accusés


d'économie, ne rejetez pas ces accusations ; car l'économie est opposée à la
folie et la folie est opposée à la connaissance de l'esprit. Mais, quel que
soit le cercle de raisonnement que nous choisissons, nous reviendrons
inévitablement à la grande connaissance de l'esprit.

Je ne sens pas vaguement, je sais ! Ce n'est pas la superstition mais la


certitude. Lorsque nous sommes remplis d'immuabilité, c'est comme si
nous avions contacté l'aimant de la planète. Alors nous nous tenons
fermement debout.

327. Evitez l'uniformité, tant du lieu que du travail. En fait,


l'uniformité accompagne la plus grande erreur : le concept des possessions
personnelles. Avant tout, l'esclave des possessions perd la mobilité
d'esprit. Un tel esclave cesse de comprendre que chaque journée de travail
devrait être teintée d'une qualité spéciale de l'esprit. Il ne peut pas changer
de place, car son esprit est fixé en permanence dans sa demeure terrestre.

Demandez-vous : vous est-il facile de déménager à un autre endroit ?


Vous est-il facile de changer la nature de votre travail ? Si tel est le cas,
cela signifie que vous pouvez apprécier la valeur du Bien Commun.

Si chaque jour vous oblige à écrire vos dernières volontés, et qu'un


changement de travail vous rend malheureux, cela signifie qu'il vous faut
prendre un remède. Des voyages des plus dangereux devraient être
prescrits et un travail plus diversifié devrait être assigné. Cela développera
le courage et l'ingéniosité, car la cause primordiale du défaut est la peur.

L'embryon de la propriété est aussi la peur, le sentiment qu'on doit être


attaché à la Terre au moins par quelque chose ! Comme si un taudis
misérable pouvait être une ancre adéquate pour l'esprit ! Comme si des
possessions personnelles pouvaient protéger de la foudre. Périodiquement,
les jouets nuisibles de la propriété ont été soustraits à l'humanité. Mais la
peur, à nouveau, la mère des mensonges, tisse sa toile d'araignée, et, de
nouveau, des terreurs sont tramées. Par conséquent, abolissons la peur.
Avec elle disparaîtront le besoin de posséder et l'ennui.

Que de santé nouvelle il y a dans la diversité des lieux et du travail.

328. Le nirvana est la qualité d'assimilation de toutes les actions.


L'inclusivité la plus totale vous apporte la vraie connaissance, découlant du
frémissement de l'illumination. Le langage n'a pas de définition plus
précise de ce processus. La quiétude n'est qu'un aspect extérieur, et la
quiétude n'exprime pas la nature essentielle de la condition.

Le Bouddha mentionna la quiétude, mais seul son aspect extérieur fut


assimilé par ses auditeurs. Car, pour les gens qui l'écoutaient, l'idée du
repos était très attrayante. L'action en tant que chose méritoire, est trop peu
comprise.

Vous aimez la construction scientifique – Nous aussi. Si vous avez


entendu la théorie des anneaux tourbillonnants, la théorie des ondes, du
magnétisme, de l'attraction et de la répulsion, alors vous devez réaliser
qu'il existe sur la Terre des endroits de signification très diverse. Même
des gens à la compréhension obtuse ont réfléchi au destin étrange de
beaucoup de villes. Une équipe constituée d'un physicien, d'un
astrochimiste, d'un biologiste et d'un astrologue fournirait la meilleure
réponse, sans aucun mysticisme. Il faudrait planifier prudemment la
construction des grandes villes. La politique contemporaine est ce qu'il y a
de plus insignifiant, car leurs concepts manquent d'une base scientifique et
de beauté.

Jaugeant les besoins de la cité future, ne soyez pas égarés par un


concept apparemment large une bagatelle est souvent révélatrice.

De même, en choisissant des collaborateurs, examinez en détail les


petites actions.

Déterminant la nature essentielle de l'homme par la pupille de l'œil,


Nous l'observons dans ses habitudes. Surtout, n'attachez pas d'importance
aux paroles ; elles sont comme de l'eau qui coule. Les petites actions qui
saturent toute la vie dénotent mieux la nature d'un homme – de là naissent
les grandes actions. Nous n'avons pas grande confiance dans les
accomplissements fortuits. Par peur, on peut accomplir un acte de courage.

Des actions conscientes sont nécessaires ; elles seules conduisent au


nirvana.

329. Imaginons qu'un homme soit persuadé que ses deux yeux voient
différemment. Bien sûr il aura raison mais, par cette pensée même, il se
détruira la vue. La coordination des réflexes est difficile, mais elle seule
assure la bonne marche de l'organisme. La différence entre les yeux est ce
qui donne la perspective aux choses vues.

Exactement de cette manière, deux vérités différentes s'unissent dans


un système sain. Un homme obsédé par la pensée de vérités différentes est
comme l'homme qui réfléchit à la différence de ses yeux, il perd la
perspective de la conception.

330. De l'autre côté de la fenêtre, un appel retentit. Un des ouvriers


l'ignora, disant : "Ne me dérangez pas, je suis occupé !" Un autre promit de
venir, mais oublia. Un troisième vint après que son travail fut fini, mais
l'endroit était déjà vide. Un quatrième se mit à trembler à l'appel et,
mettant ses outils de côté, il partit tout de suite, disant : "Me voici !" Ceci
est appelé le frémissement de la sensibilité.
Seul ce frémissement, éclairé jour et nuit par la conscience, conduit à
la connaissance de l'esprit. Au-dessous et plus haut que la raison, les portes
s'ouvrent par un frémissement qui est même audible pour l'appareil
humain.

Si vous n'êtes pas capables de supprimer en vous ce frémissement de


sensibilité – tant mieux pour vous !

331. Demandez à un compositeur s'il aime les chœurs et les


symphonies à l'unisson. Il déclarera que votre question est absurde, car il
n'existe pas de symphonie à l'unisson. Pour une nouvelle tonalité le
compositeur est prêt à introduire l'instrument le plus inattendu. C'est la
même chose dans la formation d'un groupe – ne soyez pas surpris de
l'apparente diversité des membres. Ils ne sont groupés, ni d'après la
naissance, ni par les habitudes, ni par les erreurs ; leur contact est en
l'esprit. Ils sont unis en un chœur par l'esprit, qui est impondérable,
invisible et inaudible. Par conséquent, ne blâmez personne pour le timbre
de sa voix – sa qualité est l'important.

Il est heureux de réaliser que la qualité peut toujours être améliorée s'il
y a discipline de l'esprit.

332. Dans les croyances et dans les lois, la trahison, la médisance et


les injures sont condamnées ; mais il n'est pas démontré pourquoi ces
actions sont essentiellement pernicieuses. Ainsi, ces censures ont
l'apparence d'interdictions. Mais toute défense est relative et non
convaincante. Quand le dommage et l'utilité sont prouvés, la nature
essentielle peut être expliquée.

Le caractère nuisible de la trahison, de la calomnie et de l'injure peut


être démontré facilement par un exemple ordinaire. Bien sûr, la blessure
ultime ne sera pas pour celui qui est trahi, mais pour le traître.

Le monde entier est divisé par une ligne frontière entre le bien-être
individuel et le bien général. Si nous agissons dans la sphère du bien
général, avec des intentions sincères, nous avons alors comme support le
réservoir entier des accumulations cosmiques. Ce calice des meilleurs
accomplissements commence à agir le long d'un rayon invisible.

Imaginez qu'une chandelle remplie de malice essaye de vous brûler.


Vous n'avez encore pris aucune mesure, mais derrière vous, approche une
torche puissante. Faites-en l'expérience et vous verrez comment la
chandelle coule, se consume et s'éteint. Ce n'est pas une punition, mais une
conséquence des lois de la nature.

Les gens trahissent, calomnient et injurient les porteurs du Bien


Commun, mais le sort de ces porteurs de chandelles n'est pas enviable.
C'est pourquoi la trahison, la calomnie et l'injure ne sont pas
recommandables.

Par conséquent, ne pensez pas à la vengeance car même les anciens se


référaient à ce qu'a dit le Seigneur : "La vengeance est mienne". Est-ce que
la vie d'un traître est une vie facile ?

De même, dans les croyances et dans les lois, on a parlé contre le vol,
et là de nouveau on croit entendre une interdiction, alors qu'il faut indiquer
que le vol est nuisible en tant que concept augmentant le sentiment de
propriété personnelle. Le vol blesse l'évolution du monde, et le lot de ceux
qui nuisent à l'évolution du monde n'est pas enviable. Ils retournent très
loin en arrière.

Il n'est pas important que certains objets passent en d'autres mains,


mais ce qui est important est que les hommes ressentent le préjudice du
sentiment de propriété personnelle.

La loi concernant le vol est incomplète, car les vols principaux sont
les vols de connaissances et d'idées créatrices, contre lesquels on ne peut
pas se protéger.

Le vol sera aboli avec l'élimination de la propriété personnelle.

333. Dans les croyances et dans les lois, l'intempérance est condamnée
sévèrement, mais de nouveau sans explication. L'efficacité de la
tempérance en aliments et en paroles peut s'observer sur une période de
plusieurs mois. Bien sûr, comme toujours, Nous sommes opposés au
fanatisme et aux tourments ; le corps connaît tous ses besoins. Il est
nécessaire de parler plus en détails de la tempérance sexuelle ; la pensée
contemporaine a donné trop de place à ce sujet.

Des mystères très anciens disaient : "Le lingam est le réceptacle de la


sagesse", mais avec le temps cette connaissance fut convertie en de hideux
cultes phalliques et la religion se mit à interdire ces choses sans savoir
exactement pourquoi. Alors qu'on aurait dû simplement dire que le fait de
la conception est si prodigieux qu'il est impossible de le considérer de
façon ordinaire.

On peut peser, on peut analyser jusqu'aux particules les plus petites,


mais il reste encore une substance imperceptible et inscrutable, aussi
irremplaçable que la force vitale d'une graine. En temps utile, Nous
dirigerons l'attention vers certaines propriétés frappantes et perceptibles de
cette substance ; mais maintenant, il faut admettre qu'une substance aussi
extraordinaire doit être très précieuse et doit avoir quelques qualités
extrêmement importantes – un idiot même le comprendra.
L'expérimentation en donne certainement la meilleure preuve. Si nous
comparons deux individus, dont l'un dissipe la substance vitale alors que
l'autre la conserve consciemment, nous serons étonnés de constater
combien plus sensible devient l'appareil spirituel du second. La qualité de
ses travaux devient totalement différente et la quantité de ses projets et de
ses idées se multiplie. Les centres du plexus solaire et du cerveau sont
activés comme par un feu invisible. C'est pourquoi la tempérance n'est pas
un renoncement pathologique mais une action intelligente. Conférer la vie
ne signifie pas rejeter l'entière provision de substance vitale.

Si, comme première mesure, les gens voulaient au moins se souvenir


de la valeur de la substance vitale alors, par cela seulement, la nécessité
des interdictions serait notablement réduite. Il faut supprimer les
interdictions ; c'est la loi de l'effort. Et un trésor irremplaçable sera
préservé, et ceci par la loi de l'effort.

Regardons les choses plus sainement – tout ce qui est irremplaçable


doit être préservé en priorité.

Pouvons-nous vraiment disséminer le trésor dans l'espace ? Certes,


cette énergie retournera aux éléments desquels elle a été extraite avec tant
de difficulté ; et plutôt que la coopération avec l'évolution, il en résultera
des déchets qui devront être retravaillés.

Ainsi, la tempérance donnera des ailes !

334. Deux signes de l'authenticité de l'Enseignement sont :


premièrement, l'effort pour le Bien Commun ; deuxièmement, l'acceptation
de tous les Enseignements antérieurs qui sont en accord avec le premier
signe. Il doit être noté que la forme primitive d'un Enseignement ne
contient pas de postulats négatifs. Mais des disciples superstitieux se
mettent à entourer les Engagements de négations, obstruant le bien. Il en
résulte la désastreuse formule : "Notre croyance est la meilleure", ou
"Nous sommes les vrais croyants ; tous les autres sont des infidèles". De ce
point, il n'y a plus qu'un pas jusqu'aux Croisades, à l'Inquisition et à des
mers de sang au nom de Ceux Qui condamnaient le meurtre. Il n'y a pas de
pire action que l'imposition de force de sa propre croyance.

Celui qui désire Nous suivre doit avant tout oublier la négation et
porter librement la vie renouvelée sans contrainte d'autrui. Les gens sont
attirés par la beauté et la connaissance lumineuse. Seul l'Enseignement qui
contient toute espérance, qui rend la vie merveilleuse, qui manifeste
l'action peut promouvoir la véritable évolution. Certainement, la vie n'est
pas un marché où l'on peut faire une bonne affaire en vue de l'entrée dans
le Royaume des Cieux. Certainement, la vie n'est pas une tombe où l'on
tremble devant la justice d'un Juge Inconnu.

En accord avec leur opinion, des savants ont proposé la consolation


ingénieuse : "L'homme commence à mourir dès l'instant de sa naissance" –
un maigre et funeste réconfort. Mais Nous disons que l'homme est
éternellement en train de naître et particulièrement au moment de la soi-
disant mort.

Les serviteurs de religions déformées encouragent leurs ouailles à


acheter des places au cimetière où, par leurs arrangements faits d'avance,
ils reposeront plus avantageusement et plus honorablement que d'autres
plus indigents et, donc, ne méritant pas de longues prières. Pour ces
pauvres, l'encens sera frelaté et les prières seront abominablement
chantées.

Demandez aux gens, finalement, quel Enseignement authentique à


ordonné cette pratique monstrueuse ? En vérité, nous en avons assez des
tombes, des cimetières et des intimidations !

On peut savoir de quelle manière élevée les Instructeurs ont observé la


transition vers des manifestations futures, et ce qui Les a intéressés, moins
que tout, était le site d'un cimetière.

L'attitude envers la mort est un indicateur très important du caractère


de l'Enseignement car, en elle, est contenu la compréhension de la
réincarnation.
Je vous incite à considérer la réincarnation comme strictement
scientifique.

Si vous pouvez proposer n'importe quelle autre structure de l'univers,


Nous vous réserverons une chaire comme professeur de théologie et vous
promettons un enterrement de première classe ; car vraiment, aux yeux des
gens éclairés, vous aurez déjà décidé de mourir.

Lisez attentivement les écrits des Instructeurs par vous publiés, et


vous serez stupéfaits de constater combien unanimement, de tous temps,
Ils parlent du changement de vie.

Le Sentier de Lumière apparaîtra lorsque vous vous hasarderez à


regarder scientifiquement et sans préjugé.

Les audacieux sont avec Nous – Joie aux audacieux !

335. L'action de l'esprit est instantanée. La pensée est un réflexe de


l'esprit ; ainsi, le mouvement de la pensée est incroyablement rapide.

Ce n'est qu'après plusieurs étapes d'un rythme très lent que commença
le calcul de la vitesse de la lumière.

Puisque la signification de l'esprit est grande, il faudrait alors attacher


une grande valeur à la pensée, enfant de l'esprit. La signification de la
pensée est démontrée même par un simple appareil destiné à l'étude du
spectre de l'aura. L'aura change de couleur, non seulement à cause des
pensées formulées, mais aussi, dans la même mesure, à cause des mouches
errantes de notre réservoir mental qui n'atteignent ni la raison ni la
mémoire.

On parle partout de la signification identique de la pensée et de


l'action. Cela est facilement établi. Notez les effets d'une pensée de
meurtre et de l'acte de meurtre sur le spectre de l'aura – les résultats seront
identiques. Il est difficile aux gens d'assimiler le fait que la pensée a le
même effet que l'action. Mais quiconque désire prendre part à l'évolution
du monde doit comprendre la signification de la pensée. Lorsque les
pensées sont transformées en couleurs physiques, leur action à distance est
tout aussi évidente que celle que révèle l'étude des ondes de la lumière. On
doit approcher scientifiquement la théorie de la force de la pensée. On ne
devrait pas envisager cela pour des personnes exceptionnelles – cette loi
est commune à tous. Son effet principal sera la reconnaissance du caractère
nocif du mensonge et de l'hypocrisie, aussi bien que celle du besoin de
sollicitude envers ses proches.

Les savants à l'esprit ouvert savent que, par une seule pensée fugace,
l'aura entière est colorée physiquement. La pensée peut paraître
absolument secrète, cependant elle a en effet, une couleur physique, que
l'on peut vérifier.

Une échelle de mesure pour les auras fournira une preuve adéquate
aux ignorants.

Nous devons traiter les ignorants civilisés comme des enfants. Un


doigt brûlé leur enseigne la manière de s'occuper du feu. Nous parlons des
préjugés, mais chaque homme d'Etat ne sait pas quelle bête sauvage est le
préjugé. Avançons vers la joie !

336. Certains disent que le travail peut être fatigant et même nuisible à
la santé. C'est ce que disent les gens paresseux et amorphes.

Comprenez que le travail, réparti judicieusement, ne peut pas, en lui-


même, être fatigant. On devrait comprendre comment effectuer un juste
changement du groupe des nerfs actifs et nulle fatigue ne se produira. Ne
cherchez pas à trouver le repos dans l'oisiveté. L'oisiveté n'est que le
microbe de l'indolence. Les muscles seront peut-être douloureux après la
tension, mais il suffit de se plonger dans l'oisiveté pour commencer à
ressentir la pleine douleur. Alors qu'en appelant à l'action les centres
opposés, on peut éviter complètement le réflexe de la tension précédente.
Vraiment, une grande mobilité s'impose, et elle se développe par
l'expérimentation consciente.

Lorsqu'un médecin prescrit un traitement diversifié, on trouve le


temps et les opportunités pour le suivre. De la même manière, on peut
trouver un changement de travail rationnel. Cela concerne toutes les sortes
de labeur.

Il est triste de rencontrer cette immobilité du mental qui empêche le


travail des centres supérieurs.

Il faut garder présent à la pensée que certaines positions corporelles


devraient être évitées, ou du moins changées souvent. Se pencher à partir
d'une position debout interfère avec le plexus solaire. Lancer la tête en
arrière trouble les centres du cerveau. Les bras tendus en avant surchargent
le centre de l'aorte. Se coucher sur le dos peut gêner le centre de kundalini,
bien que cela puisse aussi le stimuler. La pensée claire peut jaillir lorsque
l'éclairage est amélioré. Il suffit de se tourner vers la lumière ou de lui
tourner le dos, et la réaction est perceptible. Avant tout, rappelez-vous que
chaque position a ses avantages, mais si on se change en girouette à
chaque modification du vent, alors le processus d'ascension est perturbé.

337. Le succès n'abandonnera pas ceux qui s'efforcent


impétueusement, car il est difficile de frapper une flèche en vol. Combien
rapidement s'approchent les dates prédestinées, pourtant dans ce
mouvement continuel, hier doit être distingué de demain.

Des nations se sont révoltées, des rois ont été détrônés – est-ce par
hasard ? Seuls les aveugles ne perçoivent pas le mouvement de l'évolution.
Chaque cœur jeune frémit d'un pressentiment de formes nouvelles. Dans
ces mouvements, chaque forme nouvelle, bien qu'imparfaite, a plus de
valeur que l'ancienne forme "astiquée".

Si l'on veut s'appeler un porteur-de-soleil, il faut oublier l'obscurité.

Peut-on faire autre chose que soutenir ceux qui s'efforcent vers le
soleil ? Il est plus facile de leur expliquer la signification du prana solaire.
Le rayon solaire illuminera pour eux des profondeurs nouvelles – mais il
faut accepter.

A chacun de ceux qui sont appelés est offert le calice entier. Si celui
qui est appelé ne reçoit pas le messager, il ne recevra qu'une portion de ce
qui a été décrété. S'il ne peut pas assimiler cette partie, il lui sera donné
une particule encore plus petite – ainsi chacun détermine-t-il sa propre
attribution.

Il faut dire à ceux qui choisissent une moindre portion : "Vous


rabaissant vous-mêmes, vous vous êtes chassés du jardin par votre
insouciance ! Percevez combien il aurait été facile de reconnaître le
messager du calice ! Avec lui et ensemble, vous pourriez avoir planté un
semis de grande liberté. Comme il est difficile maintenant de déceler parmi
la foule celui qui cherche à être admis. Ce qui est facile aujourd'hui sera
inaccessible demain. Par conséquent, gardez toute votre vigilance."
On peut répéter un Décret, mais il est impossible d'ouvrir de force des
yeux. Que le dormeur continue son somme ! Mais pourrait-on dormir en
une époque de scintillement du ciel et de tremblement de toute la terre ?

338. Rappelons-nous plusieurs cas d'erreurs répétées bien des fois en


des vies différentes. Les gens ont attendu le Messager pendant des années
et ont cependant fermé la porte le jour de Sa venue. Choisissant la moindre
portion, ils ont imaginé que tout était permis et toléré. Sélectionnant une
particule, ils sont tombés dans une inaction béate et se sont demandés
pourquoi la particule s'atrophiait. Choisissant une particule, ils ont décidé
de conserver les vieilles habitudes – comme si, sur une partie de la poitrine
pouvait reposer la portion de bien et sur l'autre pouvaient être gardés les
cancrelats favoris. Choisissant une particule, ils ont décidé de sauter du
train juste pour une minute, oubliant qu'un pareil saut en plein mouvement
reporte périlleusement en arrière celui qui le fait. Choisissant une particule,
ils ont pensé calomnier un frère, oubliant que la calomnie frapperait
douloureusement en retour leurs propres fronts.

Vous demanderez peut-être : "Comment doit-on se conduire pour ne


pas souiller la portion choisie ?" Je peux donner ce conseil : Plutôt qu'une
particule, acceptez tout le Calice du Bien Commun. Ceci vous protégera
contre toutes les impuretés. Plutôt que des hésitations timorées, décidez
d'adopter pour expérimentation, et pour sept ans, le plan du Bien Général.
Si Mon conseil est mauvais, vous pourrez plus tard recommencer à élever
vos cancrelats.

A celui à qui le Calice du Bien Commun paraît lourd, Je dirai que


l'Enseignement n'est pas noix enrobées de sucre et qu'il n'est pas
colifichets d'argent. L'Enseignement est riche minerai d'argent, destiné et
gardé précieusement. L'Enseignement est résine curative, révélée et
dirigée.

Je dirai à celui qui hésite qu'il doit se garder de devenir un traître, car
même le sort d'un petit traître est horrible !

Je dirai au travailleur qu'attirer une petite force est d'un mérite


considérable, mais attirer une grande force est un accomplissement
lumineux. En vérité le Calice du Bien Commun n'est pas pesant au
travailleur.
Lorsque vous cherchez des collaborateurs, ne soyez pas déconcertés.
Des mains laborieuses peuvent camoufler le Messager ; son teint peut être
dû aux neiges des montagnes. Le Messager de la Vérité ne criera pas dans
le bazar.

Ainsi, rassemblez les signes – le temps est proche !

339. Maintenant que vous avez assimilé les marques distinctives du


Messager, Nous vous rappellerons les caractéristiques des collaborateurs.
Ils sont sans préjugés, mobiles en action, jeunes d'esprit, sans peur devant
l'abîme. C'est bien de ne pas oublier les inconnus et les orphelins.

Il est maintenant temps de parler des signes du sentier conduisant à


Nous. Avant tout, acceptez-vous clairement l'existence des Instructeurs ?

Lorsque vous lisez quelque chose concernant la découverte d'œufs de


dinosaures, vous êtes prêts à accepter cette information. Vous acceptez
tout aussi facilement l'information concernant une nouvelle espèce de
singe ; concernant la capacité vitale de graines trouvées dans les tombeaux
des Pyramides ; concernant un métal inconnu ; concernant une nouvelle
tribu de descendants de rescapés insulaires. Vous acceptez sans sourciller
tout un cortège d'informations qui sont en dehors de votre vie quotidienne.

Est-il difficile d'accepter le fait qu'un groupe, ayant acquis la


connaissance par un labeur tenace, peut être uni au nom du Bien
Commun ? La connaissance empirique a conduit à la découverte d'un
endroit favorable, où les courants permettent des communications plus
faciles dans des directions variées.

Vous avez sûrement entendu les comptes rendus de voyageurs


concernant la découverte de Yogis inconnus, dans des grottes. Si vous
étendez ce fait dans la direction de la connaissance réelle, vous arriverez
facilement à la perception du groupe des Instructeurs de la Connaissance.

Comment alors trouver le chemin vers Nos Laboratoires ? Sans un


appel, personne ne Nous atteindra. Sans un Guide, personne ne passera !
En même temps, une aspiration personnelle indomptable et un
empressement à vaincre les difficultés de la route sont nécessaires.

Suivant la coutume, le voyageur doit traverser seul une certaine partie


du chemin. Juste avant l'arrivée, même ceux qui ont été en communication
directe avec Nous ne ressentent plus Notre contact. Il doit en être ainsi à
cause des conditions humaines.

Ceux qui arrivent seuls, pour des raisons profondes, sont divisés en
deux groupes : ceux qui aspirent personnellement et ceux qui ont été
appelés pour une mission.

Sans une Indication spéciale, personne ne reconnaîtra ceux qui sont


venus Nous voir.

Puisque Notre Messager ne crie pas sur la place du marché, ceux qui
ont été avec Nous savent garder le silence pour le bien de tous.

Un signe infaillible de Notre Appel est, lorsque vous êtes portés


irrésistiblement, comme par des ailes. Ainsi acceptez Notre Communauté
de Connaissance et de Beauté. Et soyez assurés que, bien qu'on puisse
fouiller chaque défilé des montagnes, un visiteur non invité ne trouvera pas
le chemin.

Bien des fois Nous avons visité vos villes, et personne ne peut dire
que Nous sommes éloignés du monde. Vous-mêmes, vous situez vos
observatoires en dehors des villes et vous faites en sorte de laisser la
tranquillité aux savants. Acceptez, alors, Nos considérations et ne soyez
pas déçus de ne pas connaître le lieu de Notre résidence.

Rappelez-vous Ceux Qui travaillent pour le Bien Commun.

340. Vous rencontrerez inévitablement une certaine catégorie de gens


qui s'irritent à la seule mention des Instructeurs. Ils sont prêts à faire
confiance à n'importe quelle spéculation financière méprisable, ils sont
prêts à croire n'importe quelle escroquerie, mais l'idée du Bien Général est
pour eux inadmissible.

Regardez intensément dans la pupille des yeux de ces gens. Vous y


trouverez une ombre évasive, et ils ne peuvent supporter longtemps votre
regard. Ce sont des dugpas cachés. Ils sont souvent plus dangereux que
leurs collègues plus évidents.

Même si une bourse pleine d'argent leur est envoyée, ils se


rappelleront un débiteur inexistant. S'ils sont sauvés de la ruine, leur
gratitude ira à la police. Même si on amenait ces gens paraissant bien
intentionnés à la frontière même de Notre Demeure, ils déclaraient que ce
qu'ils voient est un mirage. On pourrait penser que ceci est dû à
l'ignorance, mais la raison en est leur bassesse !

Gardez-vous d'eux ! Protégez principalement les enfants. Ces gens


sont la cause de bien des troubles chez les enfants. Ils trouvent accès dans
les écoles. Pour eux, les faits historiques et la loi de la connaissance sont
inexistants. En rencontrant des enfants maladifs, renseignez-vous sur la
qualité de leurs instituteurs.

En ce moment même, alors qu'une époque importante approche, il est


nécessaire de désintoxiquer le plus d'enfants possible ; ils seront ceux qui
penseront à édifier les villes du futur. Il faut leur donner un livre véridique
sur les saints héros du Bien Commun, mais ce livre n'a pas encore été écrit.
Trompeurs sont les livres des enfants, faux leurs jouets et les sourires de
leurs tuteurs. Parmi une falsification constante, est-il possible de voir
poindre la vérité ?

Je conseille de consacrer du temps aux enfants. Qu'ils portent des


pierres et du bois de construction pour leur ville.

Pour votre information, J'ai parlé de dugpas secrets ; mais pour vous-
mêmes, vous n'avez pas besoin de leur prêter attention, car ils ne sont que
simple poussière pour tout travailleur qui aspire.

Mais si vous montrez Notre Domicile aux enfants, ils marcheront


joyeusement à travers tous les laboratoires et tous les observatoires. Nos
miroirs prismatiques leur procureront une joie inoubliable ; car ils aiment
tout ce qui est réel, et Nous aspirons Nous-mêmes à la vérité.

Ne donnez aux enfants que des objets réels et vrais !

341. Depuis Notre Communauté, Nous semons les graines du Bien


Commun à travers toutes les parties du monde. Vous demandez comment
garder le Code de la Communauté ? Vous avez déjà entendu parler de bien
des caractéristiques de Notre Travail, et maintenant rappelez-vous-en, non
seulement pour information, mais pour une application immédiate. Si le
renoncement aux choses personnelles nous rapproche, alors s'abstenir
d'agir pour le Bien Commun nous éloigne incommensurablement – ceci est
une règle de la Communauté. Par la mobilité de la pensée, il est facile de
préserver ce qui est personnel pendant qu'on lutte pour le Bien Général.
Vous demandez pourquoi tant d'épreuves sont nécessaires. Dans la
Communauté tout est atteint par l'expérience, par conséquent, il est juste
de regarder les épreuves comme une croissance. Les épreuves sont comme
des seuils devant les portes de la Beauté.

Supprimez les soupirs et les visages en pleurs lorsque vous parlez


d'épreuves.

Le rejet du Bien Commun jette dans une fosse, même un géant.

Celui qui a eu le privilège de Nous écouter, peut attester la manière


efficiente et les activités diverses qui réclament Notre temps. Pour
accroître les possibilités. Nous avons été obligés d'abréger les longues
formes de discours, cherchant, en des âges différents, des définitions
meilleures et plus courtes. Il est nécessaire d'être capable de donner en
trois minutes les parties saillantes d'un discours de trois heures. En disant
ceci, J'ignore l'indignation des avocats et des prédicateurs.

Evaluer le trésor du temps n'est possible que par le travail pour le Bien
Général. Plus que tout, il, est inadmissible de voler le temps de son frère.
Voler du temps sans raison est la même chose que voler des idées.

A l'épreuve peut être ajoutée une question qu'on peut poser même à un
enfant : "Que considérez-vous être de la plus grande importance en ce
moment même ?" Comprenant le cours de la pensée, on peut reconnaître la
vraie nature d'après la réponse. Il est triste de regarder ceux qui cachent
leurs pensées. La pensée est éclair !

342. Celui qui s'est consacré à un poulailler sera payé en œufs. Celui
qui s'est consacré à une partie du monde vibre avec la Terre.

Les gens ont déformé la signification du mot "harmonie". Dans ce


concept a été insérée une notion cléricale, un pli de soutane, l'immortalité
de l'amour inexistant et même une chaussette tricotée. Il vaudrait mieux,
sans aucune harpe, remplacer ce concept périmé par un concept plus
énergique : disons "sensibilité de coopération". Sans elle, la Communauté
ne peut exister. La violer provoque le ressentiment ; le ressentiment
engendre la mauvaise humeur et la stupidité.

Un homme déprimé par le ressentiment est attiré vers un point unique.


Devenant statique, l'homme devient inévitablement maussade. La
mauvaise humeur, comme la rouille, corrode une portion de la substance
fondamentale.

Tout vibre, ondule et respire parmi les éclairs de la foudre.

Dans les jours de grandes constructions, ne tolérez pas une ancre


rouillée ; la rouille ne résistera pas à un tourbillon.

343. Un docteur pourra demander : "Si l'aura est une manifestation


physique, alors ne peut-on la faire croître de l'extérieur, physiquement ?"
Jusqu'à un certain point ceci est juste.

Nous avons déjà entendu parler de coups extérieurs frappant l'aura. De


même, on peut créer une atmosphère de serre qui guérit l'aura, mais les
conditions de serre sont les mêmes partout et elles ne conviennent pas à
l'évolution.

Tout comme l'organisme doit être développé de l'intérieur,


indépendamment des conditions extérieures, de même le rayonnement et la
force de l'aura ne croissent que de l'intérieur. Des conditions
contraignantes sont particulièrement utiles pour la radiation de l'aura. La
générosité de la main qui donne ne dépend pas de la quantité.

Je vois un jeune savant qui a collectionné les règles de tous les


Enseignements de l'Est et qui se dit en lui-même : "De tous côtés, je
choisirai les préceptes de vie ; J'écarterai tous les hymnes et l'adoration
rituelle ; je ne tiendrai aucun compte de la différence dans le temps et des
erreurs des calomniateurs et des traducteurs, puisque ce qui est le plus
simple paraît être le plus fondamental. De ces fragments, je composerai ici
une seule vie – c'est la vie de l'Est. Malgré le fait qu'elle est fragmentaire,
cette vie sera sage et pleine d'actions évolutives."

Pourquoi tous les Enseignements ont-ils été engendrés en Asie ? Quels


aimants ont rassemblé l'énergie progressive de l'esprit ?

Pour que l'eau jaillisse, l'action conjointe d'en haut et d'en bas est
nécessaire. Et la période la plus ancienne ne répond-elle pas aux ailes du
futur ?

La période de l'Atlantide a ouvert les portes aux envols autour de la


planète. Ces portes sont si larges que tout le reste entre aisément !
344. Notre Communauté peut-elle intervenir dans les affaires du
monde et fournir une assistance active ?

Chaque communauté est dépourvue d'égotisme, dans son sens vulgaire


et, au nom du Bien Général, est concernée par la solution des affaires
mondiales. Comme des flèches, les envois de la Communauté plongent
dans les cerveaux de l'humanité.

Dans la littérature scientifique peut être tracée une série d'effets


psychiques et physiques. Il y a des cas bien connus d'envoi d'objets de
grande signification. Sont connues des expéditions de sommes d'argent.
Sont connues des prévisions de danger. Sont connues des lettres
concernant la solution d'affaires. Sont connues des rencontres sous divers
aspects. Nous avons eu des billets de bateau et des costumes de différents
pays. Nous avons eu divers noms et sommes apparus lorsque les
circonstances le demandaient impérativement.

Déjà Je vois quelqu'un s'indigner et dire que ce qui précède est un


"conte de fées", alors que, devant ses yeux, une université recevait une
donation d'une personne inconnue et qu'une de ses connaissances recevait
également un buste de valeur d'un inconnu.

Une fois, Notre envoyé pria instamment une reine d'agir davantage en
accord avec les lois du moment. Notre envoyé a conseillé un jeune
inventeur. Notre envoyé guida un érudit prometteur. On peut donner une
liste de personnes ayant reçu des envois d'argent. Ce sont là des faits
attestés par des documents matériels.

Pourquoi ceci paraît-il mystique et mystérieux à certains, alors que


chacun a fait la même chose dans une moindre mesure ?

Une fois que le principe du Bien Commun a été inculqué à l'humanité,


en le portant plus loin, nous obtenons une Communauté forte
d'expériences.

Seul l'aveugle ne remarque pas où la spirale de l'évolution a tourné !


Et Nous, Qui existons vraiment, Nous envoyons de l'aide à ceux qui sont
jeunes en esprit.

345. Puisque Notre Communauté Centrale a vraiment une


signification pour les structures du monde, alors, des communautés
établies par Nous ont aussi une influence sur l'évolution du monde.
Examinons les principaux genres de ces communautés très dispersées.

Les premières sont les communautés inconscientes dont les membres


mettent sur pied un état mutuellement acceptable de co-existence. Celles-ci
peuvent être trouvées parmi les ouvriers, les paysans, les étudiants et,
moins fréquemment, dans les familles.

Le deuxième genre de communauté a connaissance du plan de


l'évolution terrestre, mais il ne relie pas ce plan à une action et à une date
définies. Nous trouvons là les cercles d'idéalistes politiques ; certaines
organisations occultes ; quelques sociétés savantes ; et – le plus rarement –
des corps cléricaux.

Le troisième genre de communauté connaît, non seulement le plan de


l'évolution, mais également les dates et l'action. Ces communautés sont,
bien sûr, rares et elles reçoivent Nos Indications.

Celui qui s'est approché très près de Nous apprend le silence.


Pareillement, il est difficile de distinguer les participants d'une
communauté du troisième genre. La deuxième catégorie de communauté
est plus bavarde ; déjà ils parlent beaucoup du Bien Commun.

En vérité, l'âge obscur se terminera avec la proclamation de la


Communauté ! Serge la tailla avec sa hache. Boehme y travailla avec son
marteau de cordonnier. L'Instructeur Bouddha la construisit avec Ses
mains. Le Christ prépara un pont y conduisant. Un Instructeur des plus
anciens disait : "Je ne vois aucun objet qui soit ma possession !"

Maintenant il n'y a plus qu'à lancer sur nous une expédition punitive ;
mais elle n'aboutira nulle part, car Nous possédons certaines ressources
scientifiques.

A propos des gaz, et bien que le sujet n'ait pas encore figuré dans ce
livre, J'ai déjà désigné plusieurs combinaisons puissantes. Le temps du
changement, après un âge long et affligeant, est merveilleux et non
récurrent.

346. On peut raconter le cas instructif de la manière inattendue dont


un collaborateur utile atteignit Notre Communauté.
Vous savez déjà qu'avant l'engagement final avec Nous, des attaques
particulières de faiblesse physique ont lieu. Ceci s'explique par la
condition ondulatoire des centres ; il peut y avoir évanouissement,
spasmes, angoisse et souffrances de divers centres.

Un de Nos Amis avança une fois sur le sentier de la montagne et, étant
habitué à de longues marches, alla au-delà de la limite protectrice et, là,
s'effondra en un profond évanouissement. Que montrèrent alors Nos
appareils télescopiques ? Notre Ami, couché au bord d'un précipice très
dangereux. Un membre d'une expédition géographique, s'étant égaré loin
de sa caravane, se hâta vers Lui. Bien que lui-même ait faim et qu'il soit
affaibli, il souleva Notre Ami, qui était de grande stature, et Le porta le
long du sentier. On devrait expliquer que ce n'est que par une tension
nerveuse accrue qu'il fût capable de soulever un tel poids. Lorsque ceux
qui, envoyés par Nous arrivèrent, le voyageur tomba à son tour dans un
évanouissement encore plus profond. Mais son fardeau excessif en fit
Notre Collaborateur.

Maintenant, il est à la tête de ceux qui gardent les sentiers et est


engagé dans des recherches historiques. Il répète souvent : "Ne craignez
jamais un fardeau excessif." Vraiment, il y avait une raison pour qu'il se
trouve lui-même dans Nos montagnes.

La manifestation d'ennemis doit être interprétée en liaison avec une


certaine condition maladive dont J'ai fait mention.

Humainement, il est facile de comprendre combien est désagréable


Notre Communauté pour quelques-uns. Il n'est pas nécessaire d'être
spécialement intelligent pour imaginer comment certains essaient de barrer
le sentier. Mais ces ennemis ne sont ni les vôtres ni les Nôtres ; ils sont les
ennemis inévitables et persistants du progrès vers la lumière. Par
conséquent, Nous vous conseillons de prendre les choses comme elles sont
et de ne pas craindre un fardeau excessif.

347. Dans la formation de nouvelles communautés, il est nécessaire de


se rappeler un trait humain spécifique et ennuyeux – Je parle de l'envie. De
la rivalité se dresse graduellement la vipère de l'envie et, dans le même
nid, se trouvent la fausseté et l'hypocrisie.

La vipère est de petite taille et sa naissance est quelquefois impossible


à observer. Par conséquent, à la formation d'une communauté, il est
nécessaire de prévoir les différences entre les membres et de montrer
pourquoi ils ne peuvent être ni reproduits, ni comparés, comme les
membres d'un corps.

Le temps vient où Mon Enseignement n'atteindra pas facilement les


communautés en divers pays.

Avant la parution du troisième livre, il faut, que non seulement on


assimile le deuxième, mais également qu'on le mette en pratique dans la
vie.

Je sais déjà combien superficiellement le premier livre fut lu par


beaucoup. Certains en firent un livre de rêve et de diseur de bonne
aventure. D'autres le prirent pour une drogue lénifiante. Mais peu
nombreux sont ceux qui le prirent pour un appel urgent concernant
l'évolution du monde.

Dans le deuxième livre, ceux qui comprirent les sommations du


premier, trouveront les caractéristiques du travail désiré.

L'émergence des événements mondiaux placera le livre sur la table de


travail. A cette table, Nous pourrons Nous assembler avec vous.
Quelquefois un fardeau excessif devient plume d'aile.

348. Dans les occupations communautaires, ne vous complaisez pas


dans des pensées concernant le passé récent ; pensez, soit au futur, soit à la
sagesse de tous les temps. Les fragments et la poussière des enveloppes du
passé remplissent trop l'espace. Attirés par l'aimant de la pensée, ils tissent
des fantômes impurs difficiles à éloigner. Chassés d'un coin, ils campent
dans un autre, jusqu'à ce qu'ils soient à nouveau réduits en poussière par
l'action consciente de la volonté.

Il est plus pratique de penser au futur – ces pensées-là ont recours au


prana solaire. L'aimant de telles pensées peut attirer des particules de
poussière cosmique. Cette poussière des mondes lointains est bénéfique
pour les formations nouvelles.

Si l'astronomie égale la géographie, alors la poussière cosmique égale


l'histoire ; et chaque aérolithe est un objet archéologique.
Le compte rendu historique du fait que Salomon révérait un Aérolithe
particulier a une base scientifique. Ainsi, souvent, un conte de fées devient
la page d'un travail scientifique.

Galilée aussi, en son temps, raconta des contes dangereux. Serait-il


possible que vous désiriez ressembler aux cardinaux qui s'opposèrent à
Galilée ?

Il faut s'habituer à penser au futur. Lorsque vous vous assemblez, vous


devez envoyer des pensées concernant le futur pour purifier l'assemblée.

349. Encore quelques conseils.

Se dépêcher et arriver en retard sont également faux ; mais s'il faut


choisir entre les deux, alors il vaut mieux se hâter. Tout comme il vaut
mieux omettre qu'ajouter.

Si des plaintes apparaissent dans une communauté, la communauté se


transforme alors en poste de police.

Si l'amour de soi apparaît dans une communauté, la communauté se


transforme en jardin zoologique.

Si mon Enseignement n'est pas appliqué dans une communauté, cela


signifie qu'il y a là quelqu'un qui le masque.

Chacun de ceux qui sont entrés peut partir, mais celui qui s'en va
garde avec lui ses possessions réelles et acquises.

Si, quelquefois, un fardeau excessif est aussi léger qu'une plume,


souvent aussi, une once de fausseté est plus lourde que quarante livres.

Si une véhémente comparaison des mérites de chacun apparaît parmi


les membres de la communauté, ceci conduit à une horrible manifestation
de défaite.

Affligeant est le sentier de ceux qui, ayant été appelé, ne sont pas
entrés facilement. Je vous incite à ne pas vous affaiblir vous-mêmes.

Dans un rythme de travail soutenu se cache une qualité occulte


remarquable. Aucune tension de la volonté ne peut fournir, les résultats qui
ne sont accessibles que par un travail acharné. Le temps et l'imprégnation
du rythme peuvent se combiner avec la tension cosmique.

350. Vous avez déjà entendu parler de l'imprégnation du rythme du


travail en tant que qualité particulière qui n'est possédée que rarement par
les gens. Son influence bénéfique a une signification bien plus profonde
qu'il n'y paraît. Pourtant les anciens mystères utilisaient ces deux
expressions "travailler dans la vague de la Nature Sublime" et "travailler
avec le battement du cœur de la Mère du Monde."

Ceux qui ont étudié des sujets profonds doivent avoir connu ce travail
du rythme saturé, de sorte que rien ne pouvait les gêner. L'Instructeur
Bouddha prenait bien soin que Ses disciples soient au courant des
changements de rythme. Avant de grands accomplissements, Il conseillait,
non le repos, mais le travail du rythme saturé. Rappelez-vous cela.

Parmi les problèmes de l'évolution future, souvenez-vous qu'après le


travail solitaire, il est nécessaire de passer à l'organisation d'unités bien
plus complexes.

On peut avoir eu l'occasion de voir des exemples de travail du rythme


saturé dans des individus séparés, ou dans de très petites communautés,
mais une grande foule ou une assemblée de gens ne sait pas comment
utiliser ce principe.

Il existe un vieux dicton : "Méfiez-vous de la foule." Mais il y en a un


autre, également ancien. "La foule doit être enseignée à agir en esprit."

Les aspects extérieurs du travail peuvent être très variés, mais que le
rythme soit ressenti et le travail sera d'une qualité complètement différente.

Si la majorité des familles contemporaines n'étaient pas des pépinières


de vulgarité, alors précisément elles pourraient être des guides pour
travailler unis en esprit. Mais des mères et des pères automates ne savent
que gazouiller. "Faites comme tous les autres font !"

Enseignez aux enfants à construire leurs propres villes !


351. Au sujet des manuscrits.

La signification du manuscrit a été totalement oubliée.

Même le plus simple médecin comprend que l'infection peut être


transmise par un petit morceau de papier.

Des rois pieux et de très saints cardinaux ont utilisé ceci plus d'une
fois pour en tirer profit. De même vous connaissez les expériences
d'hypnotistes contemporains où, sur commande, des lettres scellées sont
lues. Même dans des cirques, cette exhibition est offerte sans supplément
de prix.

Cela veut dire que, la signification tant extérieure qu'intérieure de


l'écriture est importante.

Avec un frottement de la main, il est possible de faire que de petites


figurines de liège sautent en l'air. Pensez combien d'énergie peut être
imprimée sur une feuille de papier au moyen de la coopération des centres.

On peut observer la radiation de l'énergie du bout des doigts. Ces


éclairs peuvent être vus dans l'obscurité. Lorsque les émanations sont
spécialement fortes, on peut voir une lueur bleue même de jour. En même
temps que la radiation, une énergie ineffaçable est stratifiée sur le papier,
similaire en influence au mot et à la pensée.

L'écriture transporte, non seulement les implications conventionnelles


des mots utilisés, mais également une communication puissante de
l'essence humaine. De ce point de compréhension, il peut être préférable
de tenir en mains certaine lettre, la lisant et la relisant encore, alors qu'il
vaut mieux n'en pas toucher du tout une autre. Bien sûr, volant à travers le
monde, il y a bien des feuilles de papier vides, sur lesquelles n'est pas
restée une étincelle de conscience humaine.

Comment alors doit-on comprendre la différence ? Par la


connaissance de l'esprit, par ce qui décide où l'on peut tendre la main.

L'écriture est une poignée de main à distance.


352. Il pourra être demandé comment peuvent, être atteintes les Portes
finales. Nous connaissons les lois et les signes ; mais nous ne perdons pas
de temps ; nous nous rappelons qu'il faut protéger l'Enseignement ; que
ferons-nous si nous trouvons les Portes fermées ? Pour une réponse,
tournons-nous à nouveau vers les Mystères de l'Egypte ancienne, puisque,
bien sûr, ces Mystères étaient des sentiers de vie scientifiques.

Sans réduire le rythme de son pas, le candidat accepté devait avancer


vers l'Instructeur. Devant lui s'étendait une ligne lumineuse et il devait la
suivre, sans dévier et sans l'effleurer. Les chambres à travers lesquelles il
devait passer étaient éclairées par des feux de différentes couleurs. Par
moment, la ligne disparaissait presque, puis, la ligne commençait à briller
et c'était comme si un rayon éblouissant filtrait sous une porte massive
fermée. La porte semblait infranchissable ; elle était sans serrure ni
poignée. Des barres et des plaques de métaux divers la décoraient et la
renforçaient.

Celui qui avait l'esprit timide était déconcerté et rompait le rythme de


ses pas ; mais celui qui connaissait la signification de l'immuabilité,
continuait résolument. Et lorsque son corps rencontrait l'obstacle, celui-ci
tombait en morceaux et le candidat entrait dans la dernière chambre.

Cet impact irrésistible de notre corps terrestre est indispensable pour


la création du rythme d'ascension.

La connaissance de l'esprit nous indique comment la dimension du but


gouverne la dimension des possibilités. Le symbole de la lourde porte
tombant en morceaux illustre mieux que tout, comment il faudrait agir.

Les pédants contemporains tiennent pour ridicule de briser la porte au


moyen de son front, mais les anciens Egyptiens en faisaient un merveilleux
symbole du pouvoir de notre nature essentielle. Donc, avancez le long de
la ligne du rayon.

Par conséquent, apprenez comment commencer le nouveau en


assimilant ce qui le précède.

Soyez capable d'ignorer la dérision dirigée contre votre courage, car


vous savez où vous allez.
353. De nouveau des gens approcheront se demandant comment agir
face aux obstacles. Certains sont handicapés par la famille, certains par
une occupation déplaisante, certains par la pauvreté, certains par les
attaques des ennemis. Mais un bon cavalier aime à s'exercer sur des
chevaux non dressés, et préfère l'obstacle d'un sol inégal et de fossés à une
route uniforme. Chaque obstacle doit donner naissance à une possibilité.
La surprise devant un obstacle émane toujours de la peur. Quelle que soit
la manière dont la couardise est habillée, Nous devons révéler la page
concernant la peur. Amis, jusqu'à ce que les obstacles nous apparaissent
comme la naissance de possibilités, nous ne comprendrons pas
l'Enseignement.

Le succès réside dans une conscience élargie il est impossible de


l'approcher dans la peur. Le rayon du courage conduira au-dessus des
obstacles ; car, le monde le sait maintenant, la semence du sang versé croît,
la semence de, la connaissance croît, la semence de la beauté croît !

Si le sentier est parsemé d'ossements, on peut passer hardiment ; si les


gens parlent des langues différentes, cela signifie que l'âme peut être
révélée ; s'il est nécessaire de se hâter, cela signifie que quelque part, un
nouvel abri est prêt. Bénis soient les obstacles, à travers eux nous
croissons !

354. On peut demander avec raison comment traiter les animaux.


Habituellement, ou la cruauté est employée envers eux, ou l'on fait d'eux
par sensiblerie des parasites, ou on les utilise comme moyen pour des
croisements de race mécaniques. Vraiment, une attitude raisonnable envers
les animaux doit être établie en accord avec l'unité du rythme mondial –
cette attitude est partout la même. Puisque l'homme doit être un
collaborateur de l'évolution, les animaux aussi doivent se conformer à cette
loi. Les espèces qui ne se conforment pas à l'évolution s'éteignent. Celles
qui sont adaptables à l'évolution doivent maintenir leur capacité de travail.

Il est nécessaire d'étudier la véritable utilité des animaux. Il est


spécieux de penser que les plésiosaures sont nécessaires au futur. Les
robes de grand-mère sont très touchantes dans un musée, mais pauvrement
adaptées à la vie d'aujourd'hui.

Une évolution réussie du monde peut être obtenue sans l'hippopotame


et le rhinocéros qui étaient très conformes aux périodes antérieures.
Si un certain genre d'hommes a une ressemblance avec l'hippopotame,
il fait alors partie de la même évolution.

Les animaux doivent travailler, ils doivent gagner le droit à la vie ;


cependant, aussi bien la cruauté que la sensiblerie sont inapplicables. On
ne peut pas s'empêcher d'aimer tout ce qui travaille vitalement.

355. Puisqu'il est nécessaire que les animaux travaillent, alors


combien consciemment le travail humain doit-il être appliqué ! Ne faisons
pas de différence entre les travaux. La seule distinction se trouve entre la
conscience et l'absurdité. Il est également nécessaire de discerner les
différences d'âge de l'esprit. On peut identifier un esprit récent par
comparaison à un vieil esprit en notant la différence dans l'effort. Un esprit
jeune n'a pas les perceptions profondes inculquées par l'expérience de
beaucoup de vies, mais il a souvent moins d'égotisme et il est plus
adaptable à l'évolution.

Un vieil esprit prend parfois la ressemblance d'une cheminée aspirant


le "Moi" unique pour le transformer en moi personnel. Lorsqu'un tel abcès
s'est formé, le seul remède se trouve dans l'accomplissement.

Un accomplissement brillant et merveilleux entraîne la régénération


des corps subtils. Tant qu'un vieil esprit de ce genre s'efforce à
l'accomplissement, il a encore un pouvoir vital.

Puisqu'il existe une chose telle que la gangrène du corps, il y a aussi


une gangrène de l'esprit. Un membre mort peut être enlevé à temps, mais
la gangrène de l'esprit ne peut être enlevée que par un choc.

L'étincelle du choc donne naissance à l'accomplissement. Bien sûr,


l'accomplissement qui croît consciemment est préférable, quand tout l'être
sait que l'Instructeur de Lumière existe vraiment.

Nous connaissions une petite fille chez laquelle cette connaissance


étincelait immuablement. Même la maladie ne pouvait pas détruire cette
connaissance de l'esprit. Ses formes étaient rétractées, mais l'essence
restait ferme.

Ainsi, étendez l'essence vers l'Infinité.


356. Quelle est la condition externe indispensable pour la qualité du
travail ? La lumière. Seule la lumière rend le travail productif et utile. Le
papillon peut voler jusqu'à ce que son pollen arc-en-ciel soit épuisé.
L'homme a la même force arc-en-ciel, absorbant le pouvoir de la lumière
au moyen du photoplasme. Les différents plasmes sont les intermédiaires
entre le visible et l'invisible. Le photoplasme, étant une émanation du
système nerveux, forme un pollen arc-en-ciel qui absorbe des rayons de
lumière et les transporte dans les canaux nerveux.

Les meilleures connexions avec la lumière sont obtenues le matin. Par


conséquent, ne fermez pas l'accès à la lumière du matin. Travaillez dans la
lumière, prenez vos décisions dans la lumière, prononcez vos jugements
dans la lumière, affligez-vous dans la lumière, réjouissez-vous dans la
lumière. Rien ne peut être comparé à l'onde lumineuse. Même la meilleure
électricité, même la plus bleue, donne huit mille fois moins de lumière
qu'un rayon de soleil.

Bientôt l'étude du photoplasme donnera une nouvelle direction aux


méthodes de travail. On peut voir comment le pollen du photoplasme est
en effervescence, et comment, par de minuscules tourbillons, il transporte
le trésor reçu dans les pores de la peau.

Il faut étudier le problème, non seulement du volume des locaux de


travail, mais aussi celui d'un accès approprié pour la lumière.

Les rayons du soleil doivent être appréciés comme un trésor mondial.

Les savants analyseront facilement l'écoulement des rayons des autres


astres.

Pourquoi les gens éviteraient-ils les trésors de l'univers institués pour


eux ?

Des tourbillons magnétiques de lumière constituent le rythme des


planètes. Ne peut-on les utiliser comme l'est le pouvoir de la chute d'eau ?
Les forces allouées sont inépuisables.

O hommes, prenez votre part ! Bientôt, lorsque l'effort tournera à la


victoire, la semence du Bien Commun donnera à chacun le pouvoir du
rayon.
Ainsi souvenons-nous-en lorsque nous commençons le travail du
matin et continuons-le courageusement jusque dans l'Infinité.

357. Il est spécialement difficile à l'humanité de comprendre la


relation entre la qualité du travail et l'infinité. L'homme moyen suppose
qu'une qualité supérieure de travail conduit au fini. Pour lui, la qualité est
inextricable de ce qui est terminé, ce que Nous qualifions de morne et sans
vie. Il est tout à fait impossible d'expliquer à l'homme moyen que la qualité
supérieure aspire jusqu'à l'infini.

Précisément, dans l'état infini de tension supérieure se trouve la


découverte de la connaissance. On doit trouver le courage de travailler
pour l'Infinité.

On peut développer en soi-même un apprentissage continu, qui est


important non en tant que répertoire de faits mais en tant qu'expansion de
conscience.

Les moyens par lesquels la conscience croît ne sont pas importants,


mais son volume lui permet d'assimiler l'étendue des grands événements.

Quel enseignement conduit plus rapidement à l'élargissement de la


conscience ? Il est nécessaire d'admettre les gens dans cette prairie
absolument individuellement. A chacun son propre herbage, pourvu que le
feu intérieur soit conforme au mérite et à la dignité de l'homme. Les
paresseux, les orgueilleux, et ceux qui sont enragés de soupçons et de
doutes, ne trouveront aucune nourriture.

Dites aux élèves et aux amis qu'ils doivent apprendre. Qu'ils


apprennent dans la tension de l'esprit ; les yeux ouverts ; apprenez
continuellement, car il n'y a pas de fin. Cette simple affirmation en remplit
beaucoup de terreur.

Mais Nous sommes avec ceux qui disent qu'il y a de la lumière jusque
dans l'infini et que des éons entiers luisent comme un collier de perles.

En apprenant, ne dénigrons pas !

358. Au moment d'assembler les élèves, considérez par quoi il faut


commencer. La faute habituelle est de commencer par l'alphabet, sans tenir
compte de la nature de l'étudiant. C'est Notre règle de donner, avec les
premières propositions, des fragments des possibilités les plus hautes.

De même, il ne faut pas oublier le jeu favori du Bouddha avec Ses


disciples, dans les moments de détente, quand l'Instructeur lançait un seul
mot dans l'espace, sur lequel les disciples construisaient une pensée
entière. Il n'y a pas de test plus sage de l'état de conscience.

Imaginez-le de cette manière : L'Instructeur dit : "Mort", ayant à l'idée


la mort de la vulgarité. Pourtant, il se peut qu'un disciple s'exclame : "Mort
aux pauvres !" Comme des poteaux indicateurs de tels mots isolés peuvent
tisser un dessin de l'esprit complet et, en accord avec ce modèle, on peut
voir quelles sortes de feux sont en train de brûler.

Un tel cas donne l'occasion de dire : "Votre conscience désirait la mort


des pauvres ; par conséquent, les richesses qui se dirigeaient vers vous s'en
sont allées." Parallèlement à cette loi primitive, on peut lancer une
étincelle concernant l'évolution des mondes lointains. La comparaison de
l'évolution des mondes avec une petite affaire quotidienne peut provoquer
un trait de lumière.

C'est une chose des plus difficiles lorsqu'un étudiant désire cultiver
l'esprit au moyen de la méthodologie. Il ouvrira peut-être un magasin pour
des réclames sur papier brillant et restera assis, tapant avec son crayon,
énumérant les slogans encore inutilisés.

Nous ne sommes par des organisateurs de processions funéraires ou de


jardins zoologiques. Vous qui désirez Nous suivre, marchez aussi
complètement et lumineusement pénétrés que la vie est irrésistible en elle-
même ; et aimez chaque expansion de conscience car cela est le but
principal.

On peut tout pardonner mais la cristallisation de la conscience est pire


que la décomposition d'un cadavre.

359. Même dans les magazines pour enfants, des photographies de


personnes connues sont exposées et, avec elles peuvent apparaître des
figures qui ne sont familières à personne. Même une plaque
photographique saisit davantage que l'œil. Et peut-être que cela vaut
mieux, car les gens ne font pas confiance à leurs yeux mais sont pleins de
respect pour la plaque photographique.
Les hôtes astraux fourmillent au milieu de la vie, sans qu'on leur prête
attention. Bien sûr, il ne leur est pas toujours facile d'atteindre diverses
personnes, et alors nos visiteurs terrestres cherchent des médiateurs. La
communication rencontre des difficultés, mais les émanations d'auras
laissées par des visiteurs ou par des proches constituent un pont pour les
hôtes invisibles. Le mérite de ceux-ci est très varié – de l'effleurement d'un
papillon aux mâchoires d'un tigre. Par conséquent, il est plus pratique
d'admettre moins de gens dans vos chambres à coucher et dans votre salle
de travail, si votre propre aura est déjà suffisamment affermie.

Les éducateurs d'enfants qui ont ces horribles compagnons sont


spécialement dangereux. Les meilleurs envois sont souvent paralysés par
la présence d'auras malsaines. Par conséquent l'activité personnelle est
toujours utile. Et, à nouveau, il est nécessaire de prêter attention au choix
des secrétaires, car elles ont fait échouer tant d'affaires.

Faites les choses par vous-mêmes et vous serez tranquilles en ce qui


concerne la qualité de vos propres émanations.

360. "Pourquoi lui et pas moi ?" Ainsi murmure l'envie après minuit.
Rejetez cette vipère hors de vos entreprises.

La croissance de l'esprit ne tolère pas la contrainte. Cela explique la


lente évolution de l'humanité. L'esprit ne peut être forcé à croître. On ne
peut même pas contraindre par des conseils non sollicités. On ne peut que
répondre au heurt d'un cœur sensible.

Si vous envoyez le conseil le plus évident que l'envie ruine la santé,


cela n'évoquera qu'une nouvelle hypocrisie s'il n'y a pas de réalisation de
l'esprit.

Mais les sentiers de la croissance de l'esprit individuel seront inondés


de lumière.

Chaque goutte de l'océan produit son propre arc-en-ciel. A cause de


cela la radiance du Cosmos est belle ! Par conséquent, on doit donner
prudemment les réponses, car elles sont destinées à un esprit particulier.

Nous avons parlé contre les églises actuelles, pourtant il est


inadmissible de parler contre le clergé in toto. Nous avons connu un
excellent prêtre catholique romain, mais au lieu d'être nommé cardinal, il
fut transféré dans une paroisse des plus misérables. Nous avons connu un
rabbin éclairé, mais les gens le considéraient comme fou. Nous avons
connu un prêtre orthodoxe éclairé, mais son sort fut le bannissement dans
un monastère lointain. Je connais un évêque cultivé en Amérique, mais sa
vie n'est pas une vie facile.

Chaque pensée sur le Bien Commun est persécutée impitoyablement,


alors que, seule la croissance de l'esprit individuel peut remplir le trésor du
Bien Général. Cette conformité de l'esprit individuel avec le Bien Général
mondial constitue aussi la Beauté du Cosmos.

Si chaque plante a sa propre individualité irremplaçable, alors


combien particulièrement chaque esprit humain doit-il être traité. Un tel
frémissement de la sensibilité doit être un signe de Nos disciples et alors,
sans un seul mot, par un simple contact, la lumière peut être répandue.

On peut être en contact non seulement le jour mais aussi la nuit, et on


peut alors apporter l'aide de l'illumination.

Soyez illuminés à travers l'expansion de conscience. Comme de


grands voyageurs, accumulez la connaissance à travers le pollen arc-en-
ciel du monde entier.

361. Des pensées pures sont comme l'ozone de l'espace. En vérité, on


peut remplir son environnement avec elles, mais seulement dans une
consonance déterminée. Lancer une pensée pure et l'étouffer par une
douzaine de désirs est une dissonance horrible. La consonance doit être
comprise comme une série de résonances en accord.

Par conséquent, dans l'activité personnelle, Nous apprécions la


séquence ordonnée des actions. Ce n'est pas une exclamation bienveillante
fortuite, mais un processus conscient de continuité qui produit des
avantages.

Il y avait une fois un perroquet qui savait crier : "Instructeur béni !" –
mais, par cela, il n'améliora pas ses possibilités. Un ours eut l'occasion
d'abandonner sa proie sur le pas de la porte d'un homme affamé, mais il ne
cessa pas d'être un animal sauvage. Une abeille perça accidentellement
l'abcès d'un homme malade mais, ce faisant, elle ne récolta aucun bonheur
pour elle-même. Même un serpent sauva une fois une vie par son poison.
Seules la conscience et la loyauté produisent des résultats.
Considérez que le sourire de l'accomplissement est facile. Et
l'accomplissement qui naît de la loyauté luit comme un soleil généreux.
Puisque la douceur d'un fruit ne dépend pas de sa peau, que votre activité
procède au-delà de la foule. Ce n'est qu'en évitant la foule que vous
atteindrez les gens.

Je peux visualiser un premier ministre actuel ou un Pontife Romain


venant jusque dans Nos Tours dans une automobile ! N'y a-t-il pas là
plutôt une comédie qu'une tragédie ? En tous cas, on constatera qu'un
simple Mongol se conduit avec plus de dignité car, chez lui, le nerf de la
réceptivité n'a pas été rompu.

Amis, conservez un pur canal de réceptivité car, dans ce creuset, des


pensées pures sont forgées. Regardez les pensées pures, non comme un
prodigieux Habitant Céleste qui descend pour les vacances, mais comme la
nourriture de vos jours de travail.

362. Le premier livre appelait à l'accomplissement de la beauté, de la


simplicité et de l'intrépidité. Le deuxième donne la qualité et les
caractéristiques du travail qui affirme l'expansion de conscience.

L'idée de la Communauté et du Bien Commun est le premier signe de


l'élargissement de conscience. Il devrait être compris que la nécessité du
travail est indiquée, non en tant que pure information, mais pour
application.

Ce livre n'est pas fait pour calmer, mais pour la mise en œuvre de
l'ascension de l'esprit. Faites un effort maximum vers le travail.
Enveloppez chaque tâche de la meilleure émanation.

Celui qui exécutera le travail le plus ingrat avec le plus de joie sera le
vainqueur résolu, car il aura surmonté le fardeau de l'ennui. Bien sûr,
chaque sentier, même le sentier conduisant à Notre Communauté, a des
croisements difficiles. L'envergure de la conscience est mesurée, non par
des fleurs mais à travers l'abîme.

Le travail du perfectionnement sans fin est ordonné par Nous. Et, dans
les moments de difficulté, pensez à Nous, sachant que l'appareil sans fil ne
tardera pas à vous relier à Nous. Mais apprenez à penser et à distinguer le
moment de difficulté réelle. Souvent les gens prennent la chance pour une
calamité et vice-versa. L'expansion de conscience affirmera la
connaissance de l'esprit, et cette connaissance conduira à Notre
Communauté.

Y aura-t-il un troisième livre ? Certainement, il y en aura un lorsque le


travail indiqué dans le deuxième sera mis en application. Le troisième livre
doit parler de Notre Communauté. Mais peut-on en parler, si la conscience
n'arrive pas du tout à assimiler le concept de communauté ?

Par conséquent, si vous désirez manifester Notre Communauté dans la


vie, vous devez d'abord manifester votre propre communauté. Nous vous
aiderons.

Observez sans préjugés le cours des événements du monde et vous


verrez Notre Main.

Le temps d'un changement dans l'évolution est devenu proche et, pour
lui, les forces ont été rassemblées.

Apprenez à appliquer vos efforts les meilleurs et, en ce labeur,


acceptez Nos salutations.

Bienvenue à tous les chercheurs du Bien Commun.

FIN DU LIVRE
3. ERE NOUVELLE – COMMUNAUTE

1926

Copyright © 1951
by Agni Yoga Society

Traduction française autorisée


Copyright © 1988
par l'association Agni Yoga

La reproduction de tout ou partie de ce livre


sous quelque forme que ce soit est interdite
sans permission écrite de

Agni Yoga Society, Inc


USA

Ou de l'Association Agni Yoga

Pour tout renseignement éventuel, s'adresser à

Association Agni Yoga,


France.
http://agniyoga.n3.net

ISBN : 2-907180-02-9
Voyageur, ami, faisons route ensemble. La nuit est proche, des bêtes
sauvages rodent, et notre feu de camp peut s'éteindre. Mais si nous
consentons à partager la veille, nous pouvons préserver nos forces.

Demain notre route sera longue, et peut-être serons-nous exténués.


Marchons ensemble. Nous aurons joie et fête. Je chanterai pour vous la
chanson que votre mère, votre femme, votre sœur chantaient. Vous
raconterez pour moi l'histoire de votre père sur un héros et ses
accomplissements. Que notre sentier soit un.

Attention, ne marchez pas sur un scorpion, et prévenez-moi s'il y a des


vipères. Souvenez-vous, nous devons parvenir à un certain village de
montagne.

Voyageur, sois mon ami.

Nous dissipons la superstition, l'ignorance et la peur. Nous forgeons le


courage, la volonté et la connaissance.

Tout effort vers l'illumination est bienvenu. Tout préjugé causé par
l'ignorance est exposé.

Toi qui travailles, les racines de la coopération et de la communauté


ne vivent-elles pas dans ta conscience ? Si cette flamme a déjà illuminé ton
cerveau, adopte les signes de l'Enseignement de Nos montagnes.

Toi qui travailles, ne t'inquiète pas si certaines expressions t'intriguent.


Chaque ligne est la plus haute mesure de simplicité.

Salutations aux travailleurs et aux chercheurs !


COMMUNAUTÉ

1. Famille, clan, pays, fédération de nations, chaque unité s'efforce


vers la paix, cherche à améliorer la vie. Chaque unité de coopération et de
vie communautaire a besoin de se perfectionner. Nul ne peut fixer les
limites de l'évolution.

En raisonnant ainsi, un travailleur devient créateur. N'ayons pas peur


des écueils de la créativité. Trouvons pour la science des chemins sans
entraves. Ainsi, penser à perfectionner sera un signe de joie.

2. La dépression est l'ennemie de toute amélioration. Dans le doute, il


ne peut y avoir d'édification constructive. Rien ne s'apprend dans la peur.
L'observation est un pas vers la justice. L'individualisme est trahison du
renoncement à soi. Sans accomplissement il n'y a pas de sentier.

3. Les monastères étaient souvent appelés des communautés. La vie


communautaire est depuis longtemps un signe de coopération et de respect
mutuel. De même, tout atelier peut être la cellule d'une communauté où
chacun apporte la contribution de sa compétence. Qui veut consacrer son
talent au travail commun se doit d'être altruiste.

4. Toutes les croyances indiquent l'Unité comme seul rempart du


succès. On obtient de meilleurs résultats si les collaborateurs affermissent
leur unité. On peut citer grand nombre d'exemples où leur confiance
mutuelle permit des solutions élevées. Que chacun, depuis le foyer familial
jusqu'aux pré-ordonnances spatiales, se rappelle la valeur de la
coopération. La semence du labeur dépérit sans l'humidité de la
réciprocité. Ne regardons pas trop en arrière. Nous, compagnons de
voyage qui nous hâtons, nous nous fatiguerons si nous nous bousculons
mutuellement. Nous réaliserons une merveilleuse signification si nous
pouvons introduire le grand concept de l'amitié. La communauté ne peut
comprendre que des amis.

5. Le sentier de la vie est un sentier d'entraide. Les participants au


grand œuvre ne peuvent être des misanthropes qui haïssent l'humanité.
Cette expression dénotant une haine honteuse comprend de nombreuses
syllabes. Mais peut-être les hommes s'en souviendront-ils d'autant mieux
et en auront-ils honte.
6. N'oublions pas, également, que la réalisation se simplifie dans une
claire conscience. Ne perdons pas le Chemin le plus court. Le temps est
précieux. Nous ne devrions déposséder personne par notre indolence.
Paresse et ignorance dorment dans le même berceau.

7. La malveillance ouvre la porte à la lèpre et à la pestilence. La


malveillance peut transformer un paisible coin du feu en un pullulement de
serpents. Les divers aspects de la malveillance ne conviennent pas à la
communauté. La tâche commune est le Bien-Etre Général.

8. La coopération doit se fonder sur des règles saines. Cela enseigne


l'ordre ; cela aide à acquérir un rythme. Ainsi, même dans le travail
quotidien, les grandes lois de l'Univers se manifestent. Il est
particulièrement nécessaire de s'accoutumer, dès l'enfance, au travail
permanent. Que l'évolution la meilleure se construise sur le travail comme
mesure de valeur.

9. Il faut aussi remplir une autre condition absolue. Le travail doit être
volontaire. La coopération doit être volontaire. La communauté doit être
volontaire. Le travail ne doit pas être imposé par la force. La condition
d'un accord volontaire doit être placée à la base du progrès.

Dans la nouvelle maison, nul ne peut apporter la dissolution.


Travailleurs, constructeurs, créateurs sont comparables à des aigles planant
très haut. Ce n'est que dans un large vol que la poussière et les gravats du
déclin se dispersent.

10. L'amour d'un art favori introduira une qualité élevée dans le pur
travail. Une belle qualité s'affirmera pendant toute la vie. Rien ne restera
dans l'ombre. L'ignorance sera une offense honteuse. L'obscurité est
contagieuse, mais la Lumière est attirante. Ainsi, affirmons l'amour d'un
art favori qui ennoblit la vie.

La science devrait indiquer la qualité la meilleure. La science devrait


attirer les énergies les plus puissantes.

Que la connaissance de l'esprit brille sur chaque établi !

11. Bien des mensonges se sont accumulés autour du concept de


travail. Récemment encore, le travail était méprisé et considéré comme
nuisible à la santé. Quel outrage de considérer le travail comme nuisible !
Ce n'est pas le travail, mais les conditions d'ignorance qui l'entourent, qui
sont préjudiciables. Seule une coopération consciente peut assainir le
travail sacré. Il ne suffit pas d'élever la qualité du travail, il faut que se
fortifie le désir mutuel d'en comprendre clairement les raisons. On ne doit
pas maudire le travail, mais promouvoir le meilleur ouvrier.

12. Il faudrait inculquer le respect du travail de l'artisan, pour qu'il soit


considéré comme une haute distinction.

Les anciennes guildes des corps de métier laissèrent le témoignage de


leur vitalité. On voit comment les hommes cultivaient leur habileté jusqu'à
la perfection. Ils savaient se protéger les uns les autres et sauvegarder la
dignité de leur communauté. Tant que les humains n'apprendront pas à
défendre le mérite de leurs compagnons de travail, ils n'atteindront pas la
félicité du Bien Commun.

13. Le concept de justice se démontre sur la base du labeur.

De même, le courage croit facilement lorsqu'on se porte garant les uns


des autres. En vérité, tous comme un, chacun contribuant pourtant selon
son aptitude la meilleure. Ne détruisons pas, mais rendons manifeste la
chaleur du cœur.

14. Nous ne Nous sentons pas des spécialistes, parce que Nous vivons
pour le complexe total de la vie. Tout spécialiste qui Nous approche perd
inévitablement ses lunettes monochromatiques. Par conséquent faites tous
vos efforts pour que la spécialité ne devienne qu'un des plats de votre
table. Comme des oiseaux sur la terre, comme des abeilles sur toutes les
fleurs, nous pouvons embrasser l'univers entier.

Sans spécialité, il est plus facile de se préparer à la tâche actuelle pour


l'évolution : les relations avec les mondes lointains, et la transformation du
Monde Astral, le Monde des obscures survivances terrestres. L'adoption du
concept de communauté ouvrira la porte à de prochains accomplissements,
et leurs dates dépendent des humains eux-mêmes. Par conséquent,
entreprenons largement la quête de la Communauté.

15. D'une jungle sauvage, Je peux faire naître un bosquet mais une
pierre polie par des fronts adorateurs ne produira pas de semence.
16. Parmi les réalisations de la civilisation moderne, les moyens de
transport méritent une attention particulière.

Dévorer ainsi l'espace est déjà une légère victoire sur les sphères
supraterrestres. Mais un cercle de bas matérialisme maintient ces
conquêtes dans les limites de la matière inférieure, et il en résulte plus de
mal que de bien. Le danger principal dans cette hâte de locomotion se
trouve dans un sentiment accru d'irresponsabilité. En dépassant les limites
de l'ordinaire, l'homme devient léger, mais à cause de la nature primitive
de ses sentiments, il perd le sens des responsabilités.

Celui qui peut voler à 650 kilomètres à l'heure, ou qui peut voler plus
haut que les autres, acquiert la psychologie d'un champion de boxe, et le
sens de la responsabilité spirituelle le quitte.

Il est possible d'ennoblir la conquête en la dépouillant de toute


signification sportive et en l'orientant vers le labeur. Hâtez-vous de sauver
les malheureux, volez pour unifier l'humanité ! Alors ces conquêtes
serviront l'évolution, car l'humanité doit faire entrer dans l'usage courant
les efforts supraterrestres, sans oublier la responsabilité. Pour le moment,
ces conquêtes en restent au stade de vilains centaures. Quand les hommes
comprendront où, et pourquoi, ils doivent voler, il sera alors possible
d'améliorer dix fois les engins volants.

Il est possible de murmurer un grand nombre d'expérimentations utiles


dans les couches de l'espace. Energie atomique, condensation du prana,
rayons colorés dans l'espace, moissons en connexion avec des explosions
répétées, bien d'autres encore, ont été préparées pour l'humanité.

17. Bien souvent, vous avez entendu dire qu'il fallait suivre Nos
indications, et vous pouviez vous convaincre que, suivre avec précision les
indications, est pratique et bénéfique. C'est le premier pas. Après quoi,
l'action personnelle doit commencer. Connaissant la fondation de Notre
Enseignement, il est nécessaire de prouver que vous êtes des disciples,
créant en pleine comesure et immuabilité. Quand l'Instructeur dit :
"Maintenant allez, démontrez vous-mêmes l'effet de Mes indications", cela
ne signifie pas qu'il faille ranimer de vieilles habitudes, vous quereller,
vous offenser ou vous blesser les uns les autres. On peut laisser cela aux
muletiers. Il s'agirait pour vous, de vous rappeler Notre Communauté, et de
tenter de l'égaler en un travail harmonieux. Lorsque viendra le temps de
changer le cap du navire, l'indication viendra. Mais n'attendez pas
d'indication pour rapiécer une botte. Sinon, nous nous congratulerions
bientôt mutuellement pour nos anniversaires.

Il est nécessaire d'assimiler en permanence la dignité et la valeur du


vrai travail, et de reléguer aux archives les habitudes puériles. Sans trahir
ses propres principes, il est possible de trouver des centaines de solutions
valables.

Je souhaite vous voir faire le prochain pas.

18. Certains rêvent de se jeter aux pieds des Maîtres, mais ils n'osent
pas se joindre à Eux pour combattre. Précisément, c'est maintenant le
temps de combattre, et Nous ne pouvons qu'appeler à la bataille. En pleine
connaissance de la vérité du Bien, en toute responsabilité personnelle,
Nous affirmons la Bataille, mais une bataille en accord avec la Loi.

19. Maîtrisez la difficulté de rester calme tout au long de la Bataille.


La Bataille de la Lumière ne fait que commencer – des millions y sont
engagés sans connaître le résultat final. Mais vous savez, et cette
connaissance devrait vous rendre sages et vous suggérer une décision
digne de vous.

Votre esprit doit prendre des ailes au nom de la Vérité.

Comment s'élever par l'accomplissement de l'évolution du Monde ?


Mon Rayon porte Ma requête de ne rien faire qui gêne sa lumière. Au lieu
des ailes de l'accomplissement, il est facile de faire pousser des cornes
noires – les ailes du faux raisonnement. Les esprits de l'ombre ont de
noires émanations qui ressemblent à des cornes.

20. Il est nécessaire de tendre tout son être vers l'ultime, vers l'absolu.
La gravitation absolue, extrême, s'orientera vers les mondes lointains. La
beauté terrestre se perd dans la gloire des rayons supra-stellaires. La
science terrestre, se souvenant d'hier avec difficulté, et ignorant demain,
est insignifiante et ne contribue en rien à la connaissance de la course des
astres naissants.

Comment approcher l'Absolu ? Cela ne peut se faire ni par des


moyens techniques, ni par la science terrestre ni par l'art descriptif. Ce
n'est possible que par l'expansion de conscience, lorsque l'être terrestre
s'immerge dans les émanations des sphères éloignées. Ainsi ceux qui Nous
approchent, ou plutôt qui approchent les limites de l'orbite terrestre,
perdent leur spécialité. Ce n'est qu'en réalisant la plus totale inclusivité que
l'on peut supporter l'éclat des astres. Et pour contenir ce scintillement, il
faut embraser ses feux intérieurs.

L'élément feu est le plus saisissant, le plus transcendant, et si vous


désirez classer Notre Communauté par rapport aux éléments, référez-vous
au grand Feu qui donne tout, purifie tout et ne demande rien.

21. Nous n'aimons pas le monde des survivances corporelles, le


Monde Subtil inférieur – le Monde Astral – mais, comme tout ce qui
existe, on ne peut l'éviter dans le développement spirituel. Le monde des
survivances corporelles contient certains éléments nécessaires aux rapports
entre les mondes. Par exemple, les moyens de transport sont très peu
compris des habitants du Monde Subtil. Alors qu'ils pourraient essayer de
s'élever, ils s'occupent à construire de sombres maisons qui imitent celles
de la terre. Si durant leur vie ils avaient élargi leur conscience, ils
pourraient mesurer l'ourlet du vêtement de la Mère du Monde.

Ceux capables de percevoir avec une conscience spirituelle peuvent


éveiller les meilleures possibilités. Mais pour préserver la conscience, il est
nécessaire de pressentir cela pendant sa vie. Alors l'état du monde
contemporain des survivances physiques sera presque effacé.

Non pas la prière : "Reposez en paix", mais "apprenez dans le monde


de la Lumière". Avec toute votre conscience, rappelez-vous les problèmes
de l'évolution. Quand l'aspiration au repos disparaît, alors les Portes se
rapprochent.

22. On ne peut Nous joindre que dans un accord harmonieux. Nous


n'avons pas besoin d'être déifiés, Nous avons besoin d'une certaine qualité
de l'esprit, comme une lampe d'une tension concordante. Une lampe
clignotante est insupportable pour un travail prolongé. Les mêmes lois
s'appliquent à toutes choses, et selon la loi de justice, une lampe
clignotante se nuit à elle-même. Je conseille à Mes lampes de ne pas
clignoter. La dynamo n'est pas endommagée par la qualité des lampes,
mais un voltage mal coordonné a souvent pour conséquence un choc
douloureux ! Et le métal de base doit être remplacé. Les lois sont
identiques en toutes choses.
23. Il n'y a pas de justice sans âme, mais seulement brillante
conformité au but. Vraiment la glorieuse conformité au but ne peut pas
tyranniser mais révèle les portes de la beauté. L'appel de la conformité
remplit l'espace de l'extase de la victoire. Evènements et créations
constituant la conformité au but ne sont pas de petits fragments usagés,
mais de précieuses parties du Cosmos.

Ce n'est qu'en réalisant l'individualité cosmique que les étapes de


l'évolution s'illumineront. Sinon, dans la compréhension terrestre,
l'évolution ne restera qu'un investissement rentable de capital. Vous savez
déjà qu'un capital dénué de conformité au but n'est qu'une meule autour du
cou. Et de même qu'une infection produit des ulcères spirituels et
corporels, la folie de la cupidité blesse l'esprit et le corps.

Sur terre, le corps nous préoccupe beaucoup ; il est donc nécessaire de


saisir l'origine des maladies. Un médecin pourrait dire au patient : "Vous
avez une attaque de cupidité", ou "une anémie d'amour-propre", ou "des
calculs de perfidie", ou "une éruption de commérages", ou "une attaque de
haine".

Au cimetière, nous aimons tant rappeler les mérites du disparu ; il ne


serait pas déplacé de révéler les véritables causes des maladies – le
spectacle serait instructif.

Amis, je répète : gardez pures vos pensées, C'est le meilleur


désinfectant et l'expédient le plus tonique.

24. Qu'est-ce qu'une prophétie ? C'est prédire la destinée d'une


combinaison déterminée de particules de matière. Par conséquent, des
prophéties peuvent s'accomplir, mais aussi être gâchées par une attitude
incorrecte, exactement comme peut l'être une réaction chimique. Les
hommes n'arrivent pas à saisir cela, même s'ils perçoivent à quoi sert un
baromètre.

Les prophéties se divisent en prophéties datées et non datées. Lorsque


nous avons affaire à une prophétie datée, cela signifie que nous devons
comprendre toutes les conditions intermédiaires. Une grande date est
constituée de dates moindres ; il est donc bon d'observer la date de
moindre importance.
Il faut se souvenir que les forces noires travaillent sur les dates peu
importantes, pour essayer de compliquer la grande.

25. Les prophéties peuvent-elles ne pas s'accomplir ? Certainement,


Nous avons toute une réserve de telles prophéties perdues. Une véritable
prophétie prévoit la meilleure combinaison de possibilités, mais il est
possible de les laisser échapper.

Le sujet de l'accomplissement des prophéties est très profond ; en lui


se combinent la coopération et la plus haute connaissance de l'esprit. Le
malavisé dit : "Quelle cuisine !" Mais la cuisine se transforme facilement
en laboratoire.

Depuis des temps immémoriaux, des prophéties ont émané de Notre


Communauté, comme des signes bienfaisants pour l'humanité. Les voies
des prophéties sont diverses : ou elles sont suggérées à des personnes
particulières, ou ce sont des inscriptions laissées par des mains inconnues.
Mieux que tout, les prophéties avertissent l'humanité. Certes, les symboles
sont souvent voilés, mais la signification intérieure engendre une vibration.
Certainement, une prophétie requiert vigilance et aspiration.

26. Si la matière est partout, alors même la lumière laisse derrière elle
son protoplasme. Toutes les formations de lumière ne peuvent être
considérées comme accidentelles. Certains yeux sont capables de saisir le
réseau de lumière. A cause de la sublimité de l'énergie de la lumière, toutes
ces formations sont très belles. La dissonance du son est beaucoup plus
fréquente. Le protoplasme de la lumière n'est pas quelque chose d'abstrait,
ses sédiments ornent le règne végétal. Le rythme des vagues, des sables, et
l'écorce de la planète sont notablement stabilisés par les nœuds de la
lumière. Apprenez à aimer les formations de la lumière.

Ce ne sont pas tant les images imprimées sur un canevas, que l'influx
des vibrations lumineuses perçues qui est significatif. La qualité du regard
est totalement inappréciée. Il est comme le rayon pour la pellicule
photographique. Il faut se rappeler que, par le regard spirituel, nous
établissons l'image des esprits élémentaux. De la même manière, le regard
physique fixe dans l'espace le réseau de lumière. L'importance de cette
coopération devrait être connue. Chaque mouvement de l'homme est lié à
la nature essentielle des éléments.
Je signale aussi l'importance de la musique des Pythagoriciens au
lever du soleil. La lumière est le meilleur filtre purificateur pour le son.
Seule la sauvagerie de l'humanité peut enfermer le son dans les poussières
des ténèbres.

27. La pensée pure, saturée de beauté, indique le chemin vers la vérité.


Dans les Enseignements, interdictions et prescriptions de renoncer furent
donnés, à défaut de pouvoir donner mieux, à une conscience limitée. Mais
une conscience élargie libère l'homme de bien des entraves, et assure le
progrès. Des vies riches de beauté permettent de partir librement et
généreusement pour revenir en vainqueurs. Celui qui avance avec la
conscience de la beauté ne peut être troublé. Seule la confusion peut barrer
le chemin.

Il n'est pas tout à fait juste de dire que la beauté sauvera le monde. Il
est plus exact de dire que la réalisation de la beauté sauvera le monde.

On peut surmonter les obstacles de la laideur et marcher vers un phare


de beauté, en éparpillant des graines innombrables. Quand on peut créer un
jardin de beauté, il n'y a rien à craindre. Il n'y a pas de lassitude lorsque le
jardin de l'esprit accepte les nouveaux venus.

28. La pétrification de la terre a atteint d'extrêmes limites. Nous


considérons que des mesures rigoureuses sont nécessaires pour que l'esprit
se réveille à nouveau. Ce n'est pas seulement par des sourires que l'on
parvient à l'Enseignement. L'apparition des déserts a marqué, voici
longtemps déjà, le commencement de la sauvagerie. Des signes furent
donnés il y a longtemps, et ainsi, fut accordé le temps de la réflexion. Les
indications furent rendues manifestes, mais nul n'écouta.

29. L'enseignement du Monde Nouveau dissipera toutes les angoisses.


En vérité, seul le bouclier de la Communauté peut donner un sens au
séjour sur terre. Penser à la coopération avec les mondes lointains est d'une
splendeur indescriptible. Cette coopération, entreprise consciemment,
attirera de nouveaux mondes dans l'orbite de la communication. Et cette
coopération céleste élargira infiniment ses possibilités.

Une communauté qui recherche expressément toutes les possibilités


verra leur manifestation se produire par le canal de l'esprit. Il a été dit que
le son serait le premier à pouvoir passer. Laissez ces fragments être
rudimentaires, comme les premiers bords déchiquetés d'un éolithe. Laissez
passer des années entières avant que ne soit comprise toute la complexité
d'une signification. Pourtant, il est incontestable que cette conquête ne
commencera ni dans les observatoires ni dans l'atelier de l'opticien.
L'écoute de l'esprit apportera les premières nouvelles ; non pas pour des
diplômes universitaires, mais pour la vie qui forge l'évolution.
L'Enseignement indique à ceux qui sont sensibles : en vous éveillant,
rappelez-vous les mondes lointains ; en vous endormant, rappelez-vous les
mondes lointains.

En entendant n'importe quel fragment de son, ne le rejetez pas, car


chacun peut accroître les possibilités de l'humanité. Peu à peu des mots
inconnus peuvent réussir à passer ; cela ne doit pas surprendre si l'on se
souvient que, dans le passé, lorsque approchaient les échéances, les
consciences s'élargissaient.

Vous comprenez que la Terre ne peut pas vivre sans communauté.


Vous comprenez que, sans l'élargissement des voies célestes, l'existence
perd son sens. Le Monde Nouveau a besoin de nouvelles frontières. Ceux
qui cherchent doivent disposer d'un sentier. Est-il étroit d'un bout à l'autre
de l'horizon ? Il est heureux que les chercheurs n'aient pas à tendre l'oreille
vers le sol, et qu'ils puissent lever leur regard vers les hauteurs spirituelles.
Il est plus facile au Rayon de chercher des têtes levées. Et chaque
mouvement du monde est conditionné par la communauté.

30. Elargir la conscience est une occasion de se réjouir. Aucun


laboratoire ne peut faire percevoir cette continuité de possibilités infinies.
Ce n'est que personnellement, consciemment et librement, qu'il est
possible de réaliser des pas ininterrompus dans l'espace. L'Enseignement
peut ouvrir la porte, mais on n'entre que par soi-même. Ce n'est ni la
récompense, ni la justice, mais la loi incontestable qui porte l'esprit incarné
vers le haut, en une spirale ascendante, pour autant qu'il se soit rendu
compte de la nécessité du mouvement. L'Instructeur ne peut en aucune
manière avancer cette prise de conscience, car toute suggestion violerait
l'accomplissement personnel.

C'est une chose de s'entretenir abstraitement des mondes lointains ;


c'en est une autre de réaliser que l'on en est soi-même participant. Seul
celui qui ne s'est pas fermé le sentier de la beauté, peut comprendre à quel
point lui est proche la manifestation des mondes lointains.
L'oreille peut saisir des fragments du Grand Souffle, mais la
connaissance de l'esprit donne à l'homme une place dans l'Infinité.

Il est utile de regarder en arrière vers les époques révolues où cette


conscience s'éveilla. Ce fut lors de la proclamation de la religion que la
conscience cosmique s'éveilla, et non à une époque de floraison de la
science ; car ce ne sont pas les hypothèses, mais la connaissance de l'esprit
qui conduit aux sentiers étoilés. Je regrette qu'aucun calcul astronomique
ne puisse avancer le moment de la communication, pour la même raison
que la fourmi ne tire pas avec un canon gigantesque. Il est certes essentiel
qu'un tel accomplissement ait lieu par l'esprit. Nous parlons ici d'un point
de vue matériel, pour ainsi dire, mais, sans l'esprit, il est impossible
d'appliquer cette énergie. Réellement, l'esprit donne une certaine qualité à
la matière. La condition de la terre exige un médecin extraordinaire. La
planète est malade, et si les efforts pour la faire évoluer n'aboutissent pas,
il se peut qu'il vaille mieux l'enlever temporairement de la chaîne – elle
pourrait devenir comme la lune. Les charbons ardents des couches
inférieures du Monde Subtil sont devenus dangereusement intolérables. Il
est aussi impossible d'oublier à quel point l'humanité est tombée sous
l'influence des zones intérieures du Monde Subtil.

La communauté aidera tout le monde, mais élargir la conscience


aidera la communauté.

31. L'Instructeur apprécie le désir d'enlever la poussière des grandes


Images. L'Instructeur apprécie le désir d'affirmer la simplicité des paroles
de vie. L'Instructeur apprécie le désir d'éliminer la verbosité. Pour isoler
l'essence, il est nécessaire d'approcher à partir de l'immuable.

Il faudrait savoir qu'aucun monument ne nous a été légué sans


mutilation. Il est possible de modeler comme avec de l'argile les
empreintes d'une communauté de coopération rationnelle et d'effort, qui
dépasse les limites du visible.

L'Enseignement peut s'exprimer dans le slogan :

"Que celui qui n'est pas d'accord prouve le contraire". Il vaut mieux
mesurer le passé, plutôt que d'être couvert de poussière indélébile. Certes,
la connaissance du principe directeur illumine les symboles mutilés.
Vous savez comment les gens parlent de vous durant votre existence.
Qu'en sera-t-il dans quelques siècles ? Pourtant le principe croît
inévitablement, et les impulsions de sa croissance secouent le firmament
terrestre.

Les nations disparues ont laissé une patine sur la liberté de l'esprit.
Vous pouvez demander : "Où sont alors les persécutés ?". Procédez d'après
ces signes. En tant que persécutés vous entendrez les premiers chrétiens et
les bouddhistes, mais quand les temples se détournèrent du Christ et du
Bouddha, alors les persécutions cessèrent.

Je vous incite à garder simple l'Enseignement ; inutiles les expressions


compliquées, car la vie est belle dans la simplicité. On est souvent obligé
de bêcher autour d'une plante, c'est pourquoi les répétitions sont
inévitables.

32. L'évolution est importante, non pas celle de l'humanité terrestre,


mais celle de l'humanité de l'Univers. Si les cœurs humains pouvaient
adopter cette simple formule, toute la voûte étoilée deviendrait tangible.
En vérité, il serait plus facile aux êtres des autres mondes de percer
l'atmosphère suffocante de la terre, si ceux qui y sont incarnés lançaient
des appels vers eux.

Où sont alors les mondes les plus proches, vers lesquels nous
pourrions diriger notre conscience ? Jupiter et Vénus.

Réfléchissez profondément au mot "tchelovek". Il dénote le "penseur"


existant à travers les âges. Tous les changements d'incarnation, toute la
valeur de la conscience s'expriment dans ce seul mot. Pouvez-vous citer
une autre langue qui nomme l'habitant incarné de façon aussi spirituelle ?
D'autres langues expriment pauvrement l'idée d'activité. L'Instructeur peut
citer une centaine de mots pour "homme", ils seront ou présomptueux ou
inexpressifs.

33. A quoi servent les miracles contraires à la nature ? Voici un


miracle : lorsque tu peux enfourcher ta monture et, avec l'épée manifestée,
défendre la Communauté Mondiale. Le Monde Nouveau commencera
aussi simplement. Les faits se récolteront comme des fruits mûrs.
L'Enseignement des aimants ne tient pas du miracle, il met en évidence la
loi de gravitation. Ne celez pas la révélation de l'esprit, et l'épée servira
l'ascension de l'évolution.
Je ne peux donner la joie qu'à celui qui a adopté la communauté, non
pas en incantations, ni en brûlant de l'encens, mais dans la vie quotidienne.
L'Instructeur peut envoyer un rayon pour aider, mais Il ne s'engagera pas
dans le combat si l'épée donnée est tournée contre les amis de la
communauté. L'épée se transformera alors en un fléau foudroyant.

34. Comment toucher les cœurs ? En ne perdant pas la simplicité. Le


succès ne viendra pas de la magie, mais de la parole de vie. Nous pouvons
mettre en pratique notre leçon en sachant comment aborder le plus simple.
Je pense à la manière de transmettre aux travailleurs l'éclat des mondes
lointains. Lorsque le plus humilié regardera vers les cieux, on pourra alors
espérer le ruban arc-en-ciel qui vient des mondes lointains.

35. Paracelse avait l'habitude de dire : "per aspera ad astra". Plus tard,
cette maxime remarquable devint une devise sur les boucliers et les
armoiries, perdant toute signification. Il est vrai qu'en comprenant sa
signification, il est difficile de s'attacher seulement à la terre.

Comme la fumée s'échappe de la cheminée, l'esprit contacté se


précipite dans l'espace qui se manifeste. Quel genre de dimensions les
vêtements terrestres peuvent-ils lui offrir ? Quel genre de mobilité l'esprit
peut-il manifester à la surface de la terre ? Quelles pensées rectifier le
chemin. Lorsqu'un criminel arrache les rails, l'ingénieur met souvent
beaucoup de temps à les réparer. Si Nous voulions transférer
immédiatement de la terre à ceux qui ont la conscience du Cosmos,
quelque chose pourrait-il réellement Nous en empêcher ? Nous Nous
efforçons de hâter ce processus. Je sens que bientôt, peut-être, les
conditions cosmiques permettront de commencer ces travaux de
communication avec les mondes lointains. Pour cela, il est nécessaire de
porter toute son attention à la beauté et à l'élan de ce que nous émettons. Il
est vrai qu'au-dessus de ce que l'on appelle la beauté, il y a le concept du
perfectionnement du Cosmos, concept qui embrasse tout. Le rayon arc-en-
ciel dépasse l'imagination. Une lumière argentée marque le début de l'arc-
en-ciel. L'arc-en-ciel, regardé sous les conditions terrestres, ressemble à du
maquillage vu de près. Rares sont ceux qui ont la prescience de l'arc-en-
ciel supraterrestre.
36. Je perçois comment la stratification des événements apporte des
ondes d'accélération. Ces ondes servent à la structure cosmique.

Je mets par écrit Mes remarques sur les possibilités, et arrive à la


conclusion que tout est possible juste à présent. Il est rare que la foi la plus
grande voyage de pair sur le sentier avec le plus grand scepticisme ; que
blasphème et louange puissent chanter dans un même chœur ; que fureur et
tranquillité donnent naissance à la joie. Quand l'infortune marque la
réussite, quand le retrait sert de signe de rapprochement, alors les courants
des émanations des astres fusionnent avec les feux intérieurs. Pareil
moment dénote un nouveau cycle, et c'est la Communauté, même si elle
n'est pas encore adoptée, qui sert de pont.

Terminons sur une note plus légère. Est-il possible de parler de


spéculations boursières sur Jupiter ou de maisons closes sur Vénus ? Le
concept en est tout simplement impensable. Même un ramoneur se lave le
visage pour aller en visite. L'humanité pourrait-elle être pire ? Le temps est
venu de faire prendre à la terre un nouveau chemin.

37. L'aptitude à émettre au loin est extrêmement rare. Comme


toujours, il est nécessaire de discerner la qualité du résultat. Les émissions
peuvent être turbulentes et chassées comme des mouches ; elles peuvent
être oppressantes comme un couvercle de cercueil et inspirer la terreur ;
elles peuvent siffler comme des flèches, qui sèment l'agitation sans aucune
compréhension. Rares sont les messages clairs ; rares sont ceux qui
invitent à la coopération les centres correspondants. Cela peut dépendre en
partie des auras, cependant le facteur principal est la qualité de l'émission.

Cette qualité s'appelle utilité de la volonté, ce qui signifie comprendre


le voltage de la tension du correspondant. Pour qu'une lampe électrique
s'allume, un certain voltage est nécessaire. C'est non seulement le contenu,
mais aussi la qualité de l'émission qui importent. La connaissance de
l'esprit rend l'émission utile. A sa réception, une émission utile produira de
la joie, car toute chose correctement proportionnée sera une joie.

38. La manifestation du pur Enseignement doit s'accompagner de


confiance. Ensuite, il sera nécessaire de développer une telle confiance que
l'évidence la plus apparente ne puisse l'ébranler. Mon Rayon sait où se
trouve le mal.
39. Créez une atmosphère de promptitude à l'action. Quand un coup
est asséné, bien des vieilles obstructions tombent de manière inattendue.
Bien des batailles sont passées, bien plus sont à venir. Chaque atome du
Cosmos se bat. La quiétude de la mort Nous est inconnue.

40. Le nouvel Enseignement respecte les Porteurs des Alliances


précédentes, mais il poursuit son chemin sans les bagages des temps
révolus. Sinon la charge des manuels serait trop imposante.

Le plus pratique serait de détruire tous les commentaires faits trois


siècles après le départ d'un Instructeur. Il est nécessaire de temps à autre de
débarrasser les rayons des bibliothèques. Par ce nettoyage, les Images des
Instructeurs de Lumière gagneront en grandeur.

41. Nous expulsons toute crainte. Nous jetons au vent les plumes
multicolores de la peur : les plumes bleues de la terreur glacée, les plumes
vertes de la trahison tremblante, les plumes jaunes de la dérobade secrète,
les plumes rouges des violents battements de cœur, les plumes blanches de
la réticence, les plumes noires de la chute dans l'abîme. Il est nécessaire de
rappeler les multiples formes de peur, sinon il reste quelque part une petite
plume grise de marmottage complaisant, ou même un peu de duvet de
remue-ménage précipité, mais derrière elles se tiendra la même idole : la
peur. Chaque aile de la peur entraîne vers le bas.

Le "Lion" Béni, vêtu d'intrépidité, ordonna d'enseigner à faire preuve


de courage.

Nageurs, si vous faites tout votre possible à la limite de vos forces, où


donc la vague la plus destructrice peut-elle vous porter ? Elle ne peut que
vous pousser vers le haut. Et toi, semeur, quand tu répandras les graines, tu
pourras attendre une moisson. Et toi, berger, quand tu recompteras tes
brebis, tu allumeras une lumière manifeste.

42. Le Cosmos se crée par pulsations, c'est-à-dire par explosions. Le


rythme des explosions confère harmonie à la création. En vérité, la
connaissance de l'esprit amène le fil du Cosmos dans la vie manifestée. On
devrait frayer la nouvelle étape d'un coup d'épée brillante. Il faut discerner
à quel moment retenir les fleurs de lumière pour qu'elles ne se dissolvent
pas à nouveau dans la brume des éléments.
Le jardinier sait quand il est temps de cueillir les fleurs, car c'est lui
qui planta les semences maintenant cachées. Ce n'est pas celui qui les
acheta au magasin, pas celui qui, dans le désœuvrement, ordonna de les
planter, mais le jardinier de l'esprit qui, au début du mauvais temps, les
enterra dans la terre de printemps.

Oui, oui, lui, le jardinier de l'esprit connaîtra le moment de la


germination ; il distinguera les jeunes pousses des mauvaises herbes, car il
a accompli le travail le plus secret, et c'est à lui que revient la meilleure
fleur.

En vérité, c'est une grande chose de brandir l'épée au bon moment et


de saluer l'explosion lorsqu'elle survient.

En vérité, les courants du Cosmos descendent à nouveau sur la terre


prête à les recevoir ; c'est pourquoi la connaissance de l'esprit est
précieuse.

Cet arc-en-ciel céleste se reflète dans les gouttes de la rosée terrestre.


La connaissance de l'esprit ne discerne-t-elle pas la lumière ? Pour l'esprit
inculte, la "Materia Lucida" est un chaos informe, mais pour l'esprit qui
sait, c'est la harpe de lumière. Comme des cordes vibrantes, les vagues de
matière lumineuse se précipitent et, sur elles, l'esprit crée des symphonies
aux sons mystérieux. Entre les mondes, filiforme, s'étire la "Materia
Lucida". Seule l'énorme distance fait fusionner l'ondoiement des fils dans
la vibration de l'arc-en-ciel céleste.

On peut commencer à tendre vers les mondes lointains en suivant un


fil de Lumière perçu par l'esprit. C'est là une expérience tout à fait
scientifique. Comme on l'a dit, de petites actions requièrent assistance et
appareils, mais pour une grande action, rien d'extérieur n'est nécessaire.

43. Je sens que l'Enseignement peut devenir un lourd marteau pour les
timides. Encore récemment, la seule mention de communauté aurait
transpercé le cœur de terreur, mais à présent plusieurs obstacles ont déjà
été surmontés. Pourtant une nouvelle épreuve difficile pour l'humanité sera
d'abandonner le concept usé de propriété. En assimilant la signification de
l'esprit, il est particulièrement difficile de s'abstenir de faire des miracles.
Même les Arhats choisis par le Bouddha, n'écartèrent cette possibilité
qu'avec difficulté.
Trois Arhats supplièrent importunément le Bouddha de leur permettre
de tenter un miracle. Le Bouddha plaça chacun d'eux dans une pièce
obscure et les enferma. Après un long moment, le Béni les appela et leur
demanda ce qu'ils avaient vu. Chacun parla de différentes visions Le
Bouddha leur dit : "Maintenant vous devez convenir que les miracles ne
sont pas utiles, car vous n'avez pas saisi le miracle principal. Car vous
auriez pu pressentir une existence qui dépasse le visible, et cette perception
aurait pu vous conduire au-delà des limites de la terre. Mais vous avez
gardé la conscience de votre personnalité assise sur terre, et vos pensées
ont attiré vers la terre les ondes des éléments. Le flux des Eléments a
provoqué des agitations en différents pays. Vous avez causé la chute de
rochers et détruit des bateaux par un ouragan. Vous avez vu une bête rouge
avec une couronne flamboyante, mais le feu que vous avez fait surgir de
l'abîme, brûla les maisons de gens sans défense – Allez et portez de l'aide !
Vous avez vu un dragon au visage de jeune fille, créant simultanément des
vagues qui balayèrent des bateaux de pêche – hâtez-vous de porter
secours ! Vous avez vu voler un aigle, et un ouragan détruisit la maison
des travailleurs – allez et portez réparation ! A quoi servez-vous donc,
Arhats ? Un hibou au creux d'un arbre a passé son temps plus utilement.
Ou bien, travaillez sur terre à la sueur de votre front, ou bien, dans un
moment de solitude, élevez-vous au-dessus de la terre. Ne laissez pas
l'inutile agitation des éléments devenir l'occupation des sages".

En vérité, une plume tombant de l'aile d'un petit oiseau engendre un


coup de tonnerre dans les mondes lointains.

En inhalant de l'air, nous nous accordons à tous les mondes. Le sage


procède depuis la terre vers le haut, car les mondes se révéleront
réciproquement leur sagesse. Répétez cette parabole à ceux qui demandent
des miracles.

44. L'essence de l'aspiration vers les mondes lointains est contenue


dans la prise de conscience que notre vie est en eux. La possibilité de vivre
en eux devient un canal d'approche pour notre conscience. Précisément, il
faut passer à travers cette perception comme à travers un canal. Les
humains sont capables de nager, pourtant une grande partie d'entre eux ne
le fait pas. Un fait aussi évident que les mondes lointains ne réussit pas du
tout à attirer l'humanité. Il est temps de semer cette graine dans le cerveau
humain.
Les malheureux et les orphelins peuvent plus facilement accepter cette
pensée. Les attaches terrestres ne sont pas aussi fermes pour eux. La pire
des positions est de vivre dans l'opulence. L'aveugle peut assez facilement
accepter cette pensée, mais ce sera des plus difficiles pour celui qui louche,
parce qu'un mauvais croisement de courants déformera toujours la distance
de l'effort. Essayez de rayer un canon avec des spirales différentes : le
résultat sera médiocre. Il est vrai que ce qui précède se réfère seulement à
un certain strabisme, qui implique les centres nerveux.

45. Je fais remarquer qu'il est important d'envoyer de bonnes flèches


opportunément, l'esprit tranquille. Comme un essaim gris, infectant l'air,
des fragments de pensées étrangères se pressent çà et là, encombrant
graduellement l'espace. Vient alors la flèche de l'esprit qui est comme
l'éclair. Non seulement, elle atteint la personne désignée, mais elle purifie
aussi l'espace.

Cette purification de l'espace n'est pas moins importante. Une flèche


plus pure, étant un aimant plus puissant, attire à elle les fragments gris et
les retient. De cette manière, les pensées grises avec leur poids sont
ramenées à leur source, mais sans blesser les autres. Ces pensées grises, en
tant que produit de combustion, se posent sur l'aura ; et c'est le semeur qui
récolte.

Il est sage de transmettre l'avis : ne touche pas ! En vérité, cette


formule amènera le contrecoup le plus faible. Précisément, c'est une
ancienne formule protectrice. Il est utile d'envoyer, soit un bon appel, soit
une formule défensive. Tout envoi malveillant est déraisonnable. C'est
vrai, il est possible d'admettre l'épée d'indignation de l'esprit, mais
seulement en de rares occasions, car l'indignation de l'esprit use le
fourreau.

46. Jamais Je n'ai dit qu'il était facile de faire naître la nouvelle
conscience. Ce ne sont pas les destructeurs, mais la vertu surannée,
conventionnelle, qui est l'ennemie. Les destructeurs connaissent
l'instabilité de ce qu'ils détruisent, et la loi de rémission leur est plus facile.
Mais la vertu aux joues roses aime son coffre-fort, elle le défendra toujours
avec éloquence. De telles personnes récitent les mots sacrés des Ecritures,
et trouveront de subtils arguments pour expliquer pourquoi ils sont en effet
prêts à l'abandonner : pas à cet homme-ci, mais à cet autre qui n'existe pas
encore.
La vertu conventionnelle manifeste une cupidité superlative, et aime
mentir. Qu'ils sont beaux ces instructeurs de la vertu aux joues roses, si
onctueux dans leur affection ! L'accomplissement, l'accomplissement
humain est inconnu de ces maîtres de vertu, et leurs habits resplendissants
sont amidonnés d'esclavage !

47. On doit enseigner dans les écoles le respect de l'énoncé d'un


concept. Bien sûr, des perroquets peuvent projeter dans l'espace des
concepts souvent d'une grande signification. Mais les hommes doivent
comprendre que chaque mot est une flèche qui porte le tonnerre – que le
mot est la pédale de la pensée.

La perte de la véritable signification des concepts a beaucoup


contribué à la sauvagerie contemporaine. Les gens éparpillent des perles
comme du sable. En vérité, il est temps de remettre en place bien des
définitions.

48. Sans peur et précisément, faire les choses soi-même autant que
possible. Il est juste de faire preuve de responsabilité personnelle. Ni
miracles, ni citation, ni actions, mais l'affirmation fortifiée par l'exemple
personnel. Même une erreur d'audace se répare plus facilement qu'un vil
marmottage.

Précieuse est l'action qui ne nécessite ni assistants, ni appareils. Celui


qui découvre une formule de valeur ne peut pas la crier sur les toits, le mal
en résultant, annulerait son meilleur effet.

En vérité, tel un vase scellé, telle une montagne inviolée, tel un arc
tendu avec une flèche – ainsi tenez-vous droits ! Et de même que la
boisson du va est ardente, de même que la montagne est intarissable, de
même que la flèche est mortelle ainsi agissez ! Car, qui ose affirmer que la
difficulté n'est pas l'accomplissement le plus rapide ? Des rivières de lait
tourneraient, et des berges de gelée présenteraient de sérieux inconvénients
pour s'y asseoir. Ainsi, dans l'armure de la responsabilité personnelle,
hâtons-nous ! Remarquez, le succès n'a jamais découlé que d'un courage
total ! De petits doutes engendrent une timidité servile.

C'est justement au cours de la grave maladie de la planète qu'il est


important de s'armer de courage. En tâtonnant, on ne passe pas, alors que
l'épée fend les voiles malfaisants. L'heure est très grave, il faut intensifier
le courage.
49. Plus on renonce, plus on reçoit. Mais les nations ont oublié
comment renoncer ; même les plus petites ne pensent qu'à recevoir.

En attendant, la planète est malade, et tout sombre dans cette maladie.


Quelqu'un souhaite esquiver la bataille finale, en contaminant toute la
planète. D'autres espèrent prendre la mer sur des débris, oubliant que
l'océan aussi est entrain de disparaître. Il est facile d'imaginer que le corps
planétaire peut être tout aussi malade que n'importe quel autre organisme,
et que l'esprit de la planète puisse être affecté par la condition de son
corps. Quel nom donner à la maladie de la planète ? Le meilleur de tous
est : fièvre due à un empoisonnement. Les gaz suffocants, qui proviennent
des accumulations des couches inférieures du Monde Subtil, isolent la
planète des mondes qui pourraient lui envoyer de l'aide. La destinée de la
Terre peut se terminer en une gigantesque explosion, si l'épaisseur du
couvercle n'est pas percée. Une fantastique accélération force toutes les
limites à trembler. On aurait pu s'attendre à ce que l'accélération soit
urgente pour un certain pays, mais elle est nécessaire pour toute la planète.

50. Peu importe comment le Monde Nouveau apparaîtra – en caftan,


en redingote, ou en chemise. Si nous établissons la signification cosmique
de la communauté, alors tous les détails ne sont que poussière sous les
pieds. On peut pardonner n'importe quelle absurdité tant qu'elle n'est pas
dirigée contre le Monde Nouveau.

51. Quand Je répète un mot plusieurs fois, cela correspond à une


occupation de l'espace. Avec la perte du rythme, il y a dégénérescence en
marmottage. L'action des vagues fait s'effondrer des falaises rocheuses. De
même, dans une procession, il doit y avoir le rythme du son. Le rythme du
son empêche la foule de babiller vainement.

52. Comment pénétrer les replis secrets de l'esprit ? Seulement par


l'inhabituel. La légende des saints voleurs est fondée sur l'esprit aiguisé par
l'inhabituel. Tandis qu'au contraire, un boulanger à la peau tendre reçoit
rarement la clé de l'esprit, à moins que le jeu quotidien de la flamme ne lui
révèle la lumière des éléments.

On doit rassembler des herbes appropriées, mais le lieu où elles


croissent doit être recherché sans préjugé.

53. Je vais expliquer pourquoi Nous parlons de "l'attaque de Purusha".


Si seulement l'humanité pouvait maîtriser le même principe de tension
générale. Un danger commun doit évoquer une telle tension générale. La
première condition du progrès est de se libérer de la routine usuelle.
L'activité habituelle des centres du cerveau doit baisser, pour que se révèle
une nouvelle combinaison de courants nerveux. Le même principe sert à
éviter la fatigue. Et une nouvelle tension, si elle est exempte d'éléments
personnels, s'appelle une attaque de Purusha.

Au jeu de la baguette cachée, c'est le chercheur qui doit la découvrir,


et non celui qui la dissimula. Ce n'est pas sans raison que les Hindous
appellent l'Etre Suprême, le Joueur. En vérité, la terre doit être sauvée par
des mains terrestres, et les Forces Célestes envoient la meilleure manne ;
mais si elle n'est pas recueillie, elle se transforme en rosée. Comment ne
pas se réjouir lorsque des collecteurs se présentent ? Quand, ignorant la
dérision, ces chercheurs poursuivent leur chemin, et se souviennent de
Notre Bouclier.

Il n'est jamais possible d'évoquer la tension de Purusha sans mobilité


de pensée.

L'esprit doit emprunter une vole unique, comme une balle dans le
canon du fusil. Des circonstances imprévues ne doivent pas endommager
la rainure.

54. Les extincteurs de la lumière sont ces serviteurs particuliers des


forces noires qui s'appliquent à éteindre les feux dans le Monde Subtil.
Plus l'attaque des ténèbres est forte, plus ils détruisent activement chaque
point de lumière. Nous ne connaissons pas de période plus ténébreuse dans
le Monde Subtil. Chaque faux Olympe a sombré dans la pénombre ; il n'est
pas temps de s'occuper d'eux ; il est temps maintenant de considérer le plan
terrestre. Le monde, dans son état actuel, est comme la mer en pleine
tempête.

55. L'effort est le navire de l'Arhat. L'effort est la manifestation de la


licorne. L'effort est la clé de toutes les cavernes. L'effort est l'aile de l'aigle.
L'effort est le rayon de soleil. L'effort est l'armure du cœur. L'effort est la
fleur de lotus. L'effort est le livre de l'avenir. L'effort est le monde
manifesté. L'effort est la multitude des étoiles.

56. Pourquoi la découverte des signes du futur se compare-t-elle au


tissage ? Dans le travail du tisserand, la trame est d'une teinte déterminée,
et les groupes de fil se répartissent selon leur couleur. Il est facile de
déterminer la trame et le groupe de fils se trouve aisément, mais le dessin
de ce groupe permet différentes combinaisons, qui dépendent d'un millier
de détails courants. En vérité, la relation intérieure du tisserand lui-même,
sera la condition principale. Si son aura était trop instable, le pronostic
serait alors relatif. Puis l'impression ressemblera à un certain jeu où, à
partir de quelques points éparpillés, on doit identifier une figure
déterminée.

Où se trouve donc le meilleur ferment, avec lequel stabiliser


l'instabilité de l'aura ? Le meilleur ferment est l'effort. Il est impossible
d'atteindre ou d'abattre un corps dirigé avec impétuosité. L'effort en
mouvement prend de la force et, s'accordant avec la loi, devient
irrésistible, car il entre dans le rythme du Cosmos.

Procédez ainsi, dans les petites choses comme dans les grandes, et
votre structure sera sans égale, cristalline, cosmique ; en bref, magnifique.

L'effort, rien que l'effort, aboutit à la maîtrise des éléments, car la


qualité fondamentale des éléments est l'effort.

Dans cette tension, vous coordonnez les éléments avec la créativité


d'esprit la plus haute, et devenez les gardiens de l'éclair. L'homme doit
devenir le gardien de l'éclair. Croyez-le bien, ce n'est que par l'effort que
vous conquerrez.

57. Est-il vraiment possible que le tocsin ne se perçoive pas dans


chaque mouvement de la planète ? Chaque mouvement des êtres ne
traduit-il pas un cri d'angoisse ? Une rébellion ne gronde-t-elle pas à
chaque mouvement des esprits rivés au sol dans l'esclavage ? Mais a-t-il
existé des temps meilleurs ? Il vaut mieux percer un abcès, et l'on pourra
ensuite suturer la plaie. Mais il faut d'abord faire sortir le pus ; par
conséquent, Nous n'employons pas de demi-mesures. Nous attendons
d'amples actions, et pendant le tocsin il est impossible de penser à un brin
de laine.

58. Vous connaissez déjà l'utilité des obstacles ; vous connaissez déjà
l'avantage des déceptions. Les terreurs peuvent même se révéler utiles. En
vérité, pour Nous et Pour vous, il n'y a pas de terreur au sens courant du
terme. Au contraire, un effroi sans peur se transforme en acte de beauté
cosmique.
Est-il possible de penser à la beauté sans un accord de ravissement ? A
présent, Nous crions, Nous envoyons des signaux de bataille, mais surtout
Nous exultons devant les grandes solutions. Le courage ouvre toutes les
portes. "C'est impossible" nous disons-nous, alors que tout ce qui existe
clame : "C'est possible !"

Chaque époque a son mot propre. Ce mot est comme une clé pour la
serrure. Les anciens Enseignements parlaient continuellement d'un mot
puissant contenu dans une formule brève et précise. Immuables comme un
cristal de composition connue, les termes de ces formules ne peuvent être
altérés de quelque manière que ce soit. Impossible aussi de les allonger ou
de les raccourcir. La garantie du Cosmos réside dans l'émission de ces
mots. L'obscurité absolue, elle-même, frémit devant la lame du
Commandement Mondial, et il est plus facile aux rayons et aux gaz
d'abattre l'obscurité là où l'Epée du Monde a frappé.

Recevons l'ordre du Cosmos, non pas servilement, mais


impétueusement ! Ainsi vient le temps où la Force de Lumière brûle
l'obscurité. Le moment est imminent, l'heure ne peut être reculée.

Il est possible de rechercher les mots secrets de toutes les époques, et


d'apercevoir une spirale de lumière perçante. Une légion de vers ne peut
altérer la pointe de la spirale, les obstacles intensifient simplement le rayon
de lumière. La loi de réverbération crée de nouvelles forces. Et quand le
bavard gardera le silence, le muet parlera.

59. Un commandement bref et clair est difficile, mais d'autre part, il


est plus fort qu'une baguette magique. L'affirmation est plus facile, mais un
commandement est comme un jet de flammes inattendu qui jaillit d'un
volcan. Dans un commandement réside un sentiment concentré de
responsabilité personnelle. Une déclaration de forces de caractère
inépuisable retentit dans un commandement. L'impétuosité du Cosmos se
manifeste dans la véhémence du Commandement comme une vague
déferlante. Essuyez les larmes de l'indulgence. Nous avons besoin
d'étincelles d'indignation de l'esprit ! Quels barrages forment les regrets,
mais les ailes poussent à la pointe de l'épée ! Les sables peuvent tuer, mais,
pour Nous, un nuage de sable est un tapis volant.
60. On peut beaucoup pardonner à celui qui, même dans les ténèbres,
a préservé le concept de l'Instructeur. L'Instructeur exalte la dignité de
l'esprit. Nous comparons le concept d'Instructeur à une lampe dans
l'obscurité. C'est pourquoi on peut appeler l'Instructeur un phare de
responsabilité. Les liens de l'Enseignement sont pareils à une corde de
rappel en montagne.

L'Instructeur se révèle au moment où l'esprit s'embrase. Dès ce


moment, l'Instructeur est inséparable du disciple.

Nous ne voyons pas de fin à la chaîne des Instructeurs ; comme un


précieux arôme pénétrant, la conscience imprégnée de l'Instructeur élève la
réalisation du disciple. Le lien entre Instructeur et disciple forme un
maillon de protection dans la chaîne d'union. A l'intérieur de cette défense,
les déserts fleurissent.

61. Ma Main envoie la solution parmi les rochers escarpés du monde.


Considérez le toit de planches comme plus solide que le fer. Considérez un
moment fixé comme plus long qu'une heure. Le sentier sinueux est plus
court que le précipice vertical. Vous demanderez : "Pourquoi des énigmes.
Pourquoi l'ésotérisme ?". La pelote des événements est pleine de fils
multicolores. Chaque seau est puisé à une source de couleur différente.
Parmi les événements, beaucoup se précipitent ; ces amis lointains, sans
liens extérieurs, remplissent notre corbeille, et la lumière finale triomphe.

62. On peut se réjouir quand des pensées suggérées s'accordent avec


les nôtres, car, dans la coopération reconnue, il n'y a pas de frontière
séparative pour le travail – il n'y a que des résultats. Il est impossible de
démembrer les fonctions du Cosmos lorsque les actions coulent comme un
fleuve.

Quelle importance a la structure des vagues qui apportent un objet


utile ? L'important est de ne pas perdre l'objet !

63. Le principal malentendu viendra du fait que le travail peut être une
détente. Beaucoup de distractions devront être abolies.

Avant tout, il faut comprendre que les fruits de la science et de l'art


ont pour but d'éduquer et non de distraire. Beaucoup d'amusements
devront être détruits en tant que foyers de vulgarité. L'avant-garde de la
culture doit balayer les bouges de sots qui passent leur temps devant une
chope de bière. On doit aussi punir la profanation de manière beaucoup
plus sévère. On doit aussi désapprouver les marques d'une étroite
spécialisation.

64. Il est important de parler de la nécessité de la comesure. J'estime


nécessaire de distinguer les choses récurrentes de celles qui ne le sont pas.
On peut mettre de côté un objet de la vie quotidienne, mais il faut
s'emparer sans délai des opportunités. On peut affirmer qu'un moment de
possibilité cosmique est irremplaçable. Il y a des plats qui ne peuvent se
digérer que dans un certain ordre. Le chasseur ne va pas à la chasse par
indolence ; il détermine l'heure la meilleure et rien ne le retient.

Il est possible de trouver Ma Pierre dans le désert, mais elle peut se


perdre à nouveau, si on ne la ramasse pas immédiatement.

Ceux qui Me connaissent réalisent la signification de l'immédiateté,


mais les nouveaux venus doivent garder cette loi présente à l'esprit, s'ils
désirent approcher. En vérité, Je dis : le temps est court ! Je dis avec
sollicitude : ne perdez pas une heure, car les fils de la pelote sont
multicolores. Ce n'est pas dans l'agrément du repos, mais dans l'obscurité
de la tempête que Ma voix vous est utile : apprenez à écouter ! Je connais
des gens qui ont laissé l'appel leur échapper à cause de leur potage. Mais
Ma flèche est décochée à l'heure du réel besoin. Ma Main est prête à lever
le voile de la conscience ; par conséquent, la comesure du petit et du
grand, du récurrent et du non-récurrent est nécessaire. Efforcez-vous de
comprendre où se trouve la grandeur ! Je dis : le temps est court !

65. Nous attendons de nos collaborateurs le désir absolu d'appliquer


dans la vie Nos principes fondamentaux, non pas en théorie, mais en
pratique.

L'Instructeur porte la flamme d'un accomplissement inextinguible.


L'Enseignement n'est interrompu ni par la lassitude ni par la détresse. Le
cœur de l'instructeur vit de l'accomplissement. Il n'a pas de crainte, et les
mots "J'ai peur" ne font pas partie de Son vocabulaire.

66. L'évolution du monde est bâtie sur des révolutions ou explosions


de matière. Chaque révolution suit un mouvement ascendant progressif'.
Chaque explosion, en tant qu'agent constructeur, agit en spirale. Ainsi
donc, il est dans la nature de chaque révolution d'obéir à la loi de spirale.
La structure terrestre ressemble à une pyramide. Maintenant, essayez,
à partir de chaque point de la spirale progressive, d'abaisser les quatre
côtés d'une pyramide. Vous obtenez, en quelque sorte, quatre ancres,
enfouies dans les couches inférieures de la matière. Une telle construction
sera chimérique, car elle s'appuiera sur des couches mourantes.
Maintenant, de chaque point, essayons de construire un losange vers le
haut, et nous aurons un corps de conquêtes des couches supérieures
dépassant le mouvement de la spirale. Une telle construction en vaudra la
peine ! Certes, elle doit s'élancer dans l'inconnu, s'étendant parallèlement à
la croissance de la conscience. C'est pourquoi construire durant une
révolution est des plus dangereux. Un grand nombre d'éléments imparfaits
pousseront les structures vers le bas dans des couches de substance usée et
empoisonnée. Seul le courage le plus audacieux oriente la structure vers le
haut dans des couches inexplorées et magnifiques pour maintenir les
nouveaux éléments. Par conséquent, Je dis et Je répéterai que, dans
l'édification des structures, il faut éviter les formes usées. Il est
inadmissible de s'enfoncer à nouveau dans les anciennes ornières. Il est
nécessaire de comprendre le Monde Nouveau, dans toute son austérité.

67. Qu'est-il exigé dans Notre Communauté ? Avant tout, la comesure


et la Justice. Il est vrai que la seconde résulte totalement de la première.
Vraiment, il faut oublier la bonhomie, cette forme de bonté n'est pas "le
bien". La bonté est un substitut pour la justice. La comesure gouverne la
vie de l'esprit. L'homme qui ne fait aucune différence entre le petit et le
grand, l'insignifiant et l'important, ne peut pas être spirituellement
développé.

On parle de Notre fermeté, elle n'est que le résultat de Notre comesure


pleinement réalisée.

68. Connaissez donc le nom du fils de la peur et du doute : son nom


est regret. En vérité, regretter d'être entré dans le Grand Service annule
tous les effets des travaux antérieurs. Celui qui doute s'attache une pierre à
la jambe. Celui qui a peur retient son souffle. Mais celui qui regrette son
travail pour le Grand Service met fin à toute possibilité d'approche.

Alors comment ne pas remarquer ce courage qui conduit à


l'accomplissement ? Comment ne pas se souvenir de la main qui arrêta la
dague de l'ennemi ? Comment ne pas ceindre la force qui renonça à tout
pour la croissance du monde ? Comprenez, Je le répéterai inlassablement
aussi longtemps que le pont de l'arc-en-ciel n'aura pas encore nué toutes
les couleurs.

Les cèdres détiennent une résine curative, et l'on peut sourire lorsque
la sève céleste passe dans la graisse à chaussures. Ainsi, gardons les
principaux sentiers, en appliquant utilement les détails.

69. Des grognements et des glapissements sauvages remplissent l'air


de la terre. Des rugissements bestiaux ont remplacé le chant humain. Mais
comme ils sont beaux les feux de l'accomplissement !

70. Mes Mains ne connaissent pas le repos. Ma Tête soutient le poids


des travaux. Mon Mental recherche la solution sans faille. Le pouvoir de
l'expérience fait échec à l'infirmité qui M'est étrangère. Lors d'une perte, Je
déverse les nouvelles possibilités. Sur la ligne de retraite, Je bâtis des
forteresses. Devant les yeux de l'ennemi, Je brandis la bannière. J'appelle
le jour de fatigue un jour de repos. Je considère comme un déchet sur le
seuil une marque d'incompréhension. Je peux dissimuler le sacré dans les
plis d'un bleu de travail. Pour Moi, un miracle n'a pas plus de signification
que l'empreinte d'un fer à cheval. Pour Moi, le courage ne représente que
la flèche dans le carquois. Pour Moi, la détermination n'est que le pain
quotidien.

71. Avant tout, oubliez toutes les nationalités, et saisissez le fait que la
conscience se développe en perfectionnant les centres invisibles. Certains
attendent un Messie pour une seule nation, c'est de l'ignorance, car
l'évolution de la planète ne peut se faire qu'à l'échelle planétaire.
Précisément, on doit réaliser l'universalité. Un seul sang circule, et le
monde extérieur ne sera plus divisé en races de formation primitive.

72. La Communauté, en tant que Fraternité, accélère l'évolution de la


planète d'une manière sans précédent, et donne de nouvelles possibilités de
se relier aux forces de la matière. Il ne faut pas penser que Communauté et
conquête de la matière se trouvent sur des plans différents. Un seul canal,
une seule bannière Maitreya, Mère, Matière !

La Main qui distingue les Fils indique le sentier de Notre


Communauté. En vérité, Nous ne définirons pas de moment précis où
commença Notre demeure. Des cataclysmes façonnèrent les conditions
favorables, et avec Notre connaissance, Nous pouvons protéger le Centre
contre ceux qui n'y sont pas invités. L'existence d'ennemis violents Nous a
autorisés à fermer encore plus étroitement les entrées, et à instruire Nos
proches dans un silence efficace. Transgresser et trahir signifient être
détruit.

73. L'essence du Monde Nouveau contient un vide, appelé le nœud de


l'immobilité ; en lui se rassemblent les résidus d'incompréhension des
tâches de l'évolution. Lorsque le cerveau conduit auprès de ces sentiers
d'incompréhension de l'esprit, l'accès à Nos messages est presque perdu.
Est-il possible que les hommes oublient la créativité, qui cherche à
magnifier la vie ?

74. Il est nécessaire d'examiner ce qui ne peut être différé. Il est


nécessaire de préserver l'enthousiasme personnel. Il est nécessaire de
marcher par soi-même, pas de main sur l'épaule, pas de doigt sur les lèvres
Malheureux celui qui retarde la garde. Malheureux celui qui répand du riz
sur le bouclier. Malheureux celui qui porte de l'eau dans son casque. Et
plus que tout, honte à la peur grise.

En vérité, le filet du monde a été lancé. Il ne peu être retiré sans une
prise. En vérité, même le plus petit ne sera pas oublié. La graine a été
payée. La violence n'a pas été admise. Que chacun poursuive son chemin
mais Je plains ceux qui n'arriveront pas. Qu'il est sombre le sentier du
retour ! Je ne connais rien de pire que de traverser le chemin du voisin.
Dites à chacun "Marchez seul, jusqu'à réception du commandement de
l'Instructeur". Réjouissez-vous du brassage et du sifflement de la mer.
Efforcez-vous de comprendre le grand moment. Elevez le calice ; Je vous
appelle.

75. On peut réellement s'attendre à l'accomplissement de toutes les


prophéties. Je ne vois pas de modifications aux échéances.

Réfléchissez au déroulement des événements, comprenez à quel point


l'extérieur n'a aucune importance ; c'est seulement la signification
intérieure qui est vitale. Ce que les générations ont semé commence à
pousser ; la graine commence à germer.

76. Il faut connaître la méthode de Combat qui s'appelle jeter des


rochers vers le bas. Quand la Bataille atteint une certaine tension, le Guide
arrache des morceaux de l'aura et les jette aux hordes ennemies. Il est vrai
que l'aura des guerriers est aussi violemment déchirée, par conséquent, à
ce moment le filet protecteur n'est pas solide, mais les ennemis sont
frappés avec une vigueur intense. Le tissu de l'aura brûle plus sévèrement
que la foudre. Nous appelons cette méthode "héroïque". Il ne faut pas
croire que Nous voyageons en train de luxe – Nous traversons l'abîme sur
une planche. Les bribes arrachées à l'aura laissent celle-ci criblée de trous,
comme les ailes d'un aigle. Il faut se rappeler que Nous escaladons les
parois sans aucune protection.

Lorsqu'un verre se casse, il se peut que le bruit ne s'entende pas tout


de suite, mais lorsqu'il atteint les gorges inférieures, on perçoit le bruit des
fragments qui s'écrasent. Vous comprendrez vous-mêmes le reste. Les
Forces réellement les plus grandes participent à la Bataille pour sauver
l'humanité.

77. Une manifestation doit être perçue comme une évidence, non par
l'œil, mais par la conscience. C'est là que diffèrent votre compréhension et
la Nôtre. Ce que vous appelez un fait est un résultat, alors que Nous
pouvons discerner le véritable fait qui vous est invisible.

Un aveugle juge de la foudre d'après le tonnerre, mais le voyant n'a


pas peur du tonnerre. Il est ainsi nécessaire d'apprendre à distinguer les
faits véritables de leurs effets.

Lorsque Nous parlons d'un événement prédestiné, Nous voyons sa


véritable origine ; quiconque jugera seulement d'après les effets visibles,
aura du retard dans son jugement. Lorsque Nous disons : "Allez contre
l'évidence", Nous voulons dire : "Ne vous laissez pas prendre par l'illusion
d'événements transitoires". Il faut clairement distinguer le passé du futur.
En vérité, l'humanité souffre de manque de discernement, et tournoie dans
les illusions des effets.

Une étincelle créatrice est contenue dans le déploiement d'un


événement, non dans ses effets. Occupée des effets, l'humanité est comme
un aveugle qui ne perçoit que le tonnerre. Il est possible de distinguer entre
ceux qui jugent d'après les événements et ceux qui jugent d'après les effets.

Dites à vos amis d'apprendre à observer le réel d'après l'émergence des


événements. Sinon, ils resteront les lecteurs d'un journal édité par un
coquin.

Tendez la conscience pour pénétrer le point initial des événements, si


vous désirez vous associer à l'évolution du monde. On peut énumérer
d'innombrables exemples de méprises pitoyables, coupables et tragiques,
qui ne firent qu'embrouiller les dates.

Le chêne croit du gland sous la terre, mais l'idiot ne le remarque que


lorsqu'il trébuche sur lui. Bien des trébuchements souillent l'écorce
terrestre. Assez d'erreurs et de manque de compréhension à l'heure de la
tension mondiale !

Il faut comprendre avec quel soin on doit dépenser l'énergie. Il faut


comprendre que seules les bonnes portes ouvriront sur la salle du Bien
Commun.

78. Dans chaque livre, il doit y avoir un chapitre sur l'irritation. Il est
impératif d'expulser cette bête de la maison. J'apprécie l'austérité, tout
autant que l'esprit de décision. Je vous enjoins d'abolir les railleries
sarcastiques. On doit aider chacun à sortir des difficultés. On doit détruire
tout germe de vulgarité. On doit laisser chacun s'exprimer, et trouver la
patience d'écouter. Pourtant face à la rumeur vaine, il faut rétablir la vérité
et trouver dix mots à opposer à chaque mot dénigrant l'Instructeur.
Vraiment, ne restez pas silencieux lorsqu'une flèche est dirigée vers
l'Instructeur. Mère et Instructeur – ces deux concepts doivent être
sauvegardés dans chaque livre. La lumière de la grandeur ne doit pas
s'éteindre.

79. Dans les constructions cosmiques, le service requiert un


changement de conscience. Il peut y avoir des erreurs. La plus grande
erreur peut être absoute si la source est pure ; mais mesurer cette pureté
n'est possible qu'à une conscience éclairée.

On ne peut éprouver de la Joie dans le Service qu'avec une conscience


élargie. Il faut se souvenir que chaque période de trois ans représente une
étape de conscience ; de même, chaque période de sept ans représente un
renouvellement des centres. Apprenez et comprenez que les dates de la
conscience ne se répètent pas, et que, par conséquent, il ne faut pas leur
permettre de s'échapper.

Il est juste de demander à un homme qui désire entrer sur le sentier du


Grand Service ce à quoi il a l'intention de renoncer. Espère-t-il simplement
la réalisation de ses rêves les plus doux ? Ou bien, lui est-il agréable, pour
un grain de foi, d'acquérir des biens terrestres et d'occuper une position
étrangère à sa conscience ? Il est impossible d'énumérer les moyens
d'élargir la conscience, en chacun d'eux se trouve la réalisation de la vérité
et du sacrifice de soi.

80. Il faut comprendre ce qu'est la clarté de pensée et l'appliquer au


futur – il est ainsi possible d'éviter la grossièreté de forme dans l'action. On
ne doit pas singer les autres. Chaque parcelle d'esprit de décision est
précieuse. Je voudrais vous saturer d'audace. Mieux vaut être considéré
comme un original que se revêtir de l'uniforme de la trivialité. Il est
nécessaire de lire Mes Enseignements. Il est indispensable de s'efforcer de
les appliquer à chaque acte de la vie, et pas seulement les jours de congé.
Dites-vous : "Est-il possible de faire des efforts le matin, et d'être un
perroquet le soir ?"

81. Il est sage de tirer une ligne entre le passé et le futur. Il est
impossible de calculer tout ce qui a été fait : c'est incommensurable. Il vaut
mieux dire : "Hier est passé, apprenons à rencontrer l'aube nouvelle". Nous
nous développons tous, et nos œuvres grandissent avec nous. Passé vingt-
sept ans, personne n'est jeune, et nous pouvons tous comprendre alors
l'accomplissement du Service. Il est indigne de fouiller la poussière d'hier.
Désormais, franchissons une nouvelle étape. Commençons à travailler en
nous entourant d'un millier d'yeux. Pratiquons la pureté de pensée et la
comesure dans l'action. Remplissons ainsi nos journées ; entraînons-nous à
la mobilité et à l'esprit de décision. De même, n'oublions pas qu'il n'y a, sur
terre, rien de supérieur au Plan donné pour le Bien Commun. Montrons
que nous comprenons les Enseignements vivants. Comme Moïse fit
apparaître la dignité humaine, comme Bouddha incita à élargir la
conscience, comme Christ enseigna l'utilité du don, ainsi à présent, le
Monde Nouveau se dirige vers les Mondes Lointains ! Réfléchissez aux
comparaisons qui nous entourent. Méditez sur la pierre angulaire.

Réfléchissez au sentier tracé. Cherchez à quel point vous êtes proches


du Cosmos. Retrouvez les étapes de prodigieuse tension, non dans un livre,
mais dans la vie. Réfléchissez que tant de choses n'ont été ni étudiées, ni
assimilées, et que pourtant vous vous trouvez à votre place. Par
conséquent, ne soyez pas découragés par les erreurs, élevez-vous par la
Hiérarchie de l'Enseignement.

82. En ce jour où commence la nouvelle étape, parlons sans reproche


des grands moments où nous apprenons à quitter la terre, et déjà dans le
corps, à nous associer aux Mondes Supérieurs.
Il n'est rien refusé à personne ; venez, tendez votre main vers l'autel de
l'esprit. Affirmez l'esprit en tant que matière, rappelez-vous comment le
cœur frémit devant l'éclat des montagnes.

Ma Parole doit vous affermir dans la beauté de l'accomplissement. En


face du sentier, abandonnons les règles de conduite ; à nouveau, unifions
notre conscience au-dessus du firmament. Il est beau de posséder déjà le
corps subtil, et de voir que l'esprit ne se trouble plus devant les vols
lointains. Par conséquent, réjouissons-nous à chaque mouvement sur
l'écorce terrestre, apprenons à voler dedans, si l'on peut dire.

Voler, quel mot magnifique ! Il contient déjà le gage de notre


destination. Face aux difficultés, pensez aux vols ; que chacun pense à des
ailes. J'envoie aux audacieux tous les courants de l'espace !

83. En vérité, Il faut avoir dix issues de secours par incendie. Une
action est forte lorsque, derrière elle, se trouvent dix solutions. Les
inexpérimentés ont besoin d'un feu derrière eux, mais les appelés
trouveront ouvertes toutes les entrées. On doit être capable de comprendre
comment plie la lame de l'ennemi ; de sourire en entendant le piétinement
de son cheval ; de comprendre qu'il ne faut pas se baisser lorsque les
flèches sifflent au-dessus de la tête.

84. Il est difficile d'absorber ce qui est grand, et plus difficile encore, à
une conscience élargie, d'absorber ce qui est petit. Il est difficile
d'appliquer une mesure de grande compréhension à une petite réalité.
Comment pourrait-on insérer une grande épée dans un petit fourreau ?
Seule une conscience éprouvée comprend la valeur de la semence de
réalité. Le gouvernement ne se trouve ni dans les couronnes, ni dans les
foules, mais dans l'expansion cosmique des idées. Les Enseignements
vivants se complètent ainsi les uns les autres, et n'ont nul besoin d'attirer
les multitudes.

Il a été dit que Je donnerais un troisième livre lorsque la communauté


serait acceptée. Pourtant, Nous ne sollicitons pas les multitudes : seules
sont nécessaires les consciences de ceux qui acceptent. C'est pourquoi
Nous donnons le troisième livre. Aussi, Nous le rappelons, la Vérité a
plusieurs facettes, et Nous préférons donc bénir la naissance que de Nous
charger de cortèges funéraires.
Pour quelques-uns, il faut crier l'Enseignement dans les oreilles ; pour
d'autres, on ne peut que poser des points de repère ; pour d'autres encore, il
n'est possible que de donner des allusions monosyllabiques, si leur
conscience ne peut contenir davantage. Avec quelle joie alors,
l'Enseignement accueille-t-il ceux qui sont capables d'absorber toutes les
miettes et d'apprécier la signification universelle de chacune d'elles !

L'écroulement des éons déplace des mondes entiers. C'est pour cette
raison, que votre attention est attirée vers la préservation de l'énergie
mentale.

85. Chaque organisme est mû par une énergie particulière, mais il est
nécessaire de déterminer la direction précise de l'aspiration fondamentale.
Un jour, les disciples demandèrent au Béni comment comprendre le
commandement de renoncer à la propriété. Après qu'un disciple eut tout
abandonné, l'Instructeur continuait à lui reprocher ses possessions. Un
autre restait entouré de biens mais ne s'attirait aucune réprobation. Le sens
de la propriété ne se mesure pas aux choses mais aux pensées. La
communauté doit ainsi être acceptée en conscience. On peut disposer de
beaucoup de biens, et pourtant n'en être pas possesseur.

L'Instructeur exprime le souhait que l'évolution se poursuive selon la


loi. L'Instructeur distingue ceux qui ont libéré leur conscience. Ainsi parla
le Béni, et Il demanda de ne pas penser à posséder de biens en général, car
le renoncement purifie la pensée. C'est seulement à travers des canaux
purifiés que l'effort fondamental peut se frayer un chemin.

86. Je rappelle un récit entendu par Akbar. Un roi demanda à un sage :


"Comment faites-vous la différence entre un nid de trahison et une
forteresse de loyauté ?". Le sage montra du doigt une foule de cavaliers
aux vêtements de couleurs vives, et dit : "Voilà un nid de trahison". Puis il
indiqua un voyageur solitaire, et dit : "Voilà une forteresse de dévotion,
car la solitude ne peut rien trahir". Et, à partir de ce jour, le roi s'entoura de
fidélité.

L'Instructeur a accepté la pleine mesure de fidélité. Ma Main est à la


main du voyageur comme le feu dans les ténèbres. Mon Bouclier a le
calme des montagnes. Je sais, Je sais comme le passage est étroit pour Ma
Communauté. La révélation des bases de la construction se manifeste dans
la quiétude.
La compréhension de la matière ne peut se développer que là où la
trahison est impossible.

87. Lorsque se présente une difficulté avec un héritage, la


communauté peut émettre le souhait de donner la jouissance de certains
objets à une personne déterminée pour une période d'essai de trois ans.
Ainsi, l'héritage se transformera en digne coopération. On peut confier à
des personnes spécialement choisies le soin de superviser la qualité de
certains travaux. La conscience doit réaliser que l'épreuve est continuelle,
car les hommes ne savent pas encore travailler dans l'épreuve. Pendant ce
temps, toute la substance du monde s'éprouve mutuellement. Mais il
faudrait comprendre que mise à l'épreuve signifie aussi amélioration.

88. Nous commençons toujours par une très petite esquisse. C'est là
une méthode vieille d'un grand nombre de siècles, c'est aussi un principe
cosmique fondamental. Une semence solide et indivisible donnera une
moisson d'éléments. Mais indécision et insensibilité répétées ne produisent
que du flou. La délicatesse du principe vital commande d'économiser les
semences robustes. Ainsi le chimiste apprécie les corps indivisibles. En
vérité, l'unité structurelle doit être inviolable, lorsque la nécessité de
l'évolution la fait surgir. Il faudrait distinguer entre ce qui est admis et ce
qui est donné de façon incontestable.

89. Notre Communauté n'a pas besoin de déclarations et de serments.


La charge de travail est authentique, les obligations inoubliables. Peut-il y
avoir prolixité, quand des vies ont été prises en charge – quand une heure
peut devenir la mesure la plus longue ? Pourrait-on trahir les possibilités
d'une époque où l'on dénie esprit et mouvement ? Il est nécessaire de
surmonter la timidité, de ressentir le vortex de la spirale et, au cœur du
tourbillon, avoir le calme du courage.

Si J'ai tant parlé du courage et contre la peur, c'est que Nous n'avons
qu'une méthode scientifique cosmique ! Dès l'abord, on doit faire ses
propres comptes, pour savoir où est la peur et si le courage est ferme. Je
n'exprime pas un simple détail de dialectique ou de méthode. Nous ne
connaissons que les fleurs austères de la nécessité. Et il est nécessaire de
parvenir jusqu'à Nous en réalisant l'immuabilité.

Austérité n'est pas insensibilité, et immuabilité n'est pas limitation. A


travers toute la gravitation du firmament, vous percevrez le vortex de
l'espace, vous tendrez la main vers les mondes lointains. Il est impossible
de forcer la perception des mondes ; mais indubitablement, par cette
connaissance, nous acceptons un travail chargé de responsabilités, et nous
nous vouons aux véritables possibilités de l'évolution.

90. Pour comprendre la mobilité d'action, on devrait troubler la


surface de l'eau d'un bassin et observer l'immobilité du fond du liquide.
Pour mouvoir celui-ci, il faut brasser la surface assez fort pour que le
rythme atteigne le fond sans discontinuer. Les forces ne peuvent descendre
jusqu'au fond, car pour cela il leur faudrait décomposer la substance
primordiale ; une telle possibilité est au-delà de leurs forces.

Les nouveaux venus demandent souvent où se trouve la limite entre


une couche mobile et une base incontestable. En vérité, il ne peut y avoir
de limite définie, mais la loi de réfraction est démontrée et une flèche ne
peut parvenir au but sans intercepter, au préalable, la ligne déterminée.

Alors comment empêcher qu'un choc ne soit donné aux couches


profondes ? En vérité, il est nécessaire de prévoir des piliers solides qui
briseront le courant. J'ai mentionné le fuseau de l'esprit comme centre
d'une spirale. Tenez compte de cette structure, car l'inflexibilité, entourée
d'un mouvement centrifuge, peut résister à toutes les agitations. La
structure de Notre Communauté rappelle les mêmes fuseaux entourés de
spirales puissantes. C'est la meilleure structure pour la bataille dont la fin
est une conclusion prévue d'avance. Ainsi, il faut comprendre Nos
structures matériellement. Pourquoi une abstraction inintelligible serait-
elle nécessaire, lorsque le principe du Cosmos est un ? Le processus de
croissance des cristaux démontre aussi la nature multiforme de la
gravitation.

Les chercheurs comprendront qu'il faut progresser en étudiant la


matière pour parvenir à la connaissance supérieure. Quiconque n'aime pas
la clarté des cristaux ne Nous atteindra pas. On peut montrer un cristal à un
enfant, il en saisira la perfection. En vérité, la structure cristalline de la
communauté produira la perfection de la forme.

91. Pourquoi être maladroit ? Pourquoi créer une impression


d'ignorance ? Pourquoi ceux qui se joignent à Nous seraient-ils
négligents ? Pourquoi adopteraient-ils une attitude querelleuse, lorsque
naît une dispute ? Pourquoi bavarderaient-ils sans fin ? Contournez la
saleté inutile. Vous voyez comme il est nécessaire de souligner chaque
détail ; sinon les pratiques courantes de Notre Communauté ne
s'affirmeront pas en vous.

La libre discipline caractérise Nos Communautés. Non seulement


l'esprit se discipline, mais également ses activités extérieures. Ce n'est pas
dans Nos habitudes de trop Nous affliger. Ce n'est pas dans Nos habitudes
de trop censurer. Ce n'est pas dans Nos habitudes de compter trop
largement sur les autres. Ce n'est pas dans Nos habitudes de trop attendre
de résultats. Il faut être capable de remplacer un plan compliqué par un
plus simple jamais l'inverse – car Nos adversaires agissent du simple au
complexe. Réfléchissez à la manière de fortifier vos amis.

Maintenez un air pur dans vos habitations ; projetez vos meilleurs


vœux vers ceux qui viennent et attendez-Nous intensément. Que chaque
communauté attende son Instructeur, car communauté et Instructeur
constituent les deux extrémités d'une seule et même colonne. Même dans
les menus détails quotidiens, il est nécessaire de se remémorer les
fondations de la maison. De nouveau, nous arrivons à la nécessité de
changer de qualité de conscience ; alors la transition est facile.

92. Des mains menaçantes ne vous atteignent pas lorsque vous


avancez entouré de la spirale de dévotion. S'il percevait l'armure de la
dévotion par la vision physique inférieure, l'homme ne demeurerait plus
dans un état de conscience inférieur. Les leçons des vies précédentes ne
parviennent pas à des yeux fermés. En vérité, quiconque approche Notre
Communauté avec une conscience usée, se retrouve sans ailes pour voler
par-dessus l'abîme.

Quiconque cherche à Nous approcher par orgueil, sera frappé comme


par une explosion d'ozone. Comment faire comprendre que ce n'est pas
Nous qui frappons, mais l'orgueilleux qui se frappe lui-même ? De la
même manière périt celui qui entre dans une poudrière avec des chaussures
métalliques. Savoir utiliser les pointes d'acier de ses souliers est le propre
d'un bon coureur, mais n'importe quel ouvrier conseillera de porter des
pantoufles souples pour se mouvoir sur une surface explosive. Ainsi, une
protection est nécessaire dans une atmosphère saturée.

Je Me réfère au Béni ; lorsqu'Il allait dans les montagnes, Il


répartissait son temps pour faciliter la traversée. Ainsi s'obtient une
économie d'énergie. En vérité, c'est là une économie exceptionnelle,
admissible et justifiée ; sinon des failles peuvent se creuser entre les
mondes, et qui sait de quels gaz elles se rempliront ? Je peux vous
conseiller de ménager l'énergie, car chaque gaspillage frappe l'espace à de
grandes distances, comme un câble. Il est important de prendre soin du
Cosmos dans chaque brin d'herbe, si nous voulons réellement devenir
citoyens de l'Univers.

93. Je parle de la qualité des voyages. Il faut apprendre à voyager. Il


est nécessaire, non seulement de quitter son foyer, mais aussi de conquérir
le concept même de foyer. Il serait plus précis de dire qu'on devrait élargir
le concept de "foyer". Où nous nous trouvons, là est le foyer. L'évolution
rejette l'acception de foyer en tant que prison. Tout progrès dans la
libération de conscience donnera davantage de souplesse. Et ce n'est ni
l'accomplissement, ni la privation, ni l'exaltation, mais la qualité de
conscience qui permet à quelqu'un de quitter un lieu où l'on a longtemps
vécu. En un tel lieu, il y a tellement de relents de fumée, tellement
d'amertume et de poussière ! Nous Nous opposons à la vie solitaire dans
un ermitage, mais de petites maisons à l'atmosphère moisie sont pires que
des cavernes. Nous appelons ceux qui peuvent donner de l'expansion à la
pensée.

Je désire vous voir vous déplacer sur toute la surface de la terre, quand
toutes les frontières nationales seront supprimées de par leur multitude.
Comment pouvons-nous voler si nous sommes épinglés par un petit clou !
Réfléchissez à la nécessité de voyager pour l'humanité.

94. Vous parlez souvent des imperfections qui se trouvent dans les
livres publiés. Je dis plus : les erreurs, dans les livres, équivalent à un
crime grave. Les mensonges contenus dans les livres doivent être
poursuivis comme une grave calomnie. Le mensonge d'un orateur est
dénoncé proportionnellement au nombre de ses auditeurs. Les mensonges
d'un auteur devraient être poursuivis d'après le nombre d'exemplaires
vendus. Remplir les bibliothèques de mensonges est une offense grave. Il
est nécessaire de percevoir la véritable intention de l'auteur pour pouvoir
estimer la cause de ses erreurs. L'ignorance sera la pire. La peur et la
mesquinerie occupent la place suivante. Aucun de ces attributs n'est digne
de la communauté. Il est impératif de les supprimer dans la nouvelle
construction. Comme d'habitude, des mesures prohibitives sont inadaptées,
mais une erreur relevée doit être retirée du livre. Une telle suppression et la
réimpression du livre amèneront l'auteur à la prise de conscience. Chaque
citoyen a le droit de dénoncer une erreur. En vérité, on ne devrait pas
entraver les nouvelles perspectives et les nouvelles structures ; mais des
données incorrectes ne doivent pas induire en erreur, car la connaissance
est l'armure de la communauté, et défendre la connaissance est un devoir
pour tous ses membres.

Les livres doivent être vérifiés moins d'un an après leur parution, sans
quoi il y aura beaucoup de victimes. Il est spécialement nécessaire de
surveiller un livre quand sa valeur est mise en cause. Les rayons des
bibliothèques sont pleins d'abcès de mensonge. Il ne devrait pas être
permis de préserver ces parasites. Vous pouvez proposer à quelqu'un de
dormir dans un mauvais lit, mais il est impossible de lui suggérer de lire un
livre faux d'un bout à l'autre.

Pourquoi abandonner à un bouffon menteur le meilleur coin de la


cheminée ? Précisément, de mauvais livres sèment le désordre dans les
consciences enfantines. Le problème du livre doit être réglé.

95. Un jour, une femme s'arrêta hésitant entre les images du


Bienheureux Bouddha et de Maitreya, ne sachant auquel offrir sa
vénération. Et l'image du Bienheureux Bouddha prononça ces mots : "En
accord avec Mon Alliance, vénérez le futur. Respectant le passé, dirigez
votre regard vers l'aube." Rappelez-vous comment Nous travaillons pour le
futur, dirigez tout votre être vers l'avenir ! Dans des rayons de
connaissance, Nous apportons un Enseignement étrange pour le monde,
car la lumière du monde est recouverte d'obscurité.

96. Il faut accélérer les échéances, sans quoi l'ignorance se


cristallisera. Tous les ulcères se sont entassés sur le seuil du Monde
Nouveau. Le tourbillon a soulevé des masses de détritus.

Affronter courageusement les abominations de l'ignorance fait surgir


des mesures originales. Finalement, on devrait mettre en exergue le mérite
des gens utiles. Pourquoi les êtres capables devraient-ils périr parmi les
entraves ou les préjugés ? Il faut demander aux enfants s'ils peuvent ne
plus avoir peur de paraître absurdes aux yeux de la foule. Sont-ils prêts à
abandonner le confort personnel pour l'amour du Monde Nouveau ? Il
vaudrait mieux poser la question sérieusement, car la flamme qui s'est
manifestée ne craint pas le vent.
La dévotion transporte par-dessus l'abîme, et la palpitation de la
sensibilité doit lui donner des ailes.

97. Sur le sentier, ne vous reposez pas sous un arbre pourrissant. Dans
la vie, évitez les hommes à la conscience éteinte. Une conscience
embryonnaire n'est pas aussi infectieuse qu'une conscience éteinte. La
conscience éteinte est un vrai vampire. Il est impossible de combler de
l'extérieur l'abîme de la conscience satisfaite de son ignorance. Ce sont
précisément ces gens-là qui absorbent notre énergie inutilement. Une
énorme fatigue se ressent à leur contact. Il faut les éviter comme une
puanteur, pour barrer la route aux fluides de décomposition. Il est difficile
de percevoir la frontière entre le manque de développement et l'extinction.

Une caractéristique l'indiquera sans conteste : le manque de


développement pourra s'accompagner de la palpitation de la dévotion, mais
un cratère éteint est plein de soufre et de cendres. L'Enseignement ne
refuse pas de dépenser de l'énergie pour les sous-développés, mais il est un
degré d'extinction où l'abîme ne sera pas comblé par une substance
nouvelle. Seul un cataclysme, grâce à la terreur de l'inattendu, peut faire
fondre une lave solidifiée.

Souvenez-vous du trésor de la conscience. Le frémissement de la


conscience éveillée manifeste la pulsation de la substance cosmique. En
vérité, l'arc-en-ciel de la connaissance jaillit du frémissement de la
conscience – un courant visible provenant d'une source invisible.

A travers toutes les expériences du passé et tous les accomplissements


du futur, souvenez-vous de la conscience.

98. Lorsqu'il fait froid, même un chien nous réchauffe. Jamais il n'y
eut si peu de monde ; c'est pourquoi il est même impossible de chasser au
loin de misérables adversaires si, en eux, la cellule de l'esprit n'a pas été
recouverte de mauvaises herbes.

Je voudrais vous rappeler comment le Béni manifesta de la


considération, même pour ses adversaires. Ce livre est lu à l'entrée dans la
communauté. Le nouveau venu doit être averti de nombreuses sources de
confusion. D'apparentes contradictions semblent souvent insolubles. Mais,
voyageur, où sont les contradictions lorsque Nous ne voyons qu'une
abondance de signaux routiers ? L'abîme est barré par la montagne, et la
montagne est bornée par la mer. Des chaussures de montagne sont
inadaptées pour la mer. Ceux qui entrent sont obligés de changer d'armure
toutes les heures. La mobilité, la rapidité de pensée ne suffisent pas,
l'habitude de changer d'arme est aussi nécessaire. Il n'est pas facile de
s'entraîner à changer d'armes.

A coté du sens de la propriété se tient l'habitude, il est difficile de


remplacer notre penchant pour les objets par la souplesse de conscience.
Superficiellement, cela peut sembler un simple jeu de mots, mais comme
cette distinction devient nécessaire pour les leaders qui guident les
destinées des nations ! Il est impossible à une conscience empoisonnée de
distinguer les moments de liberté de ceux d'esclavage. Celui qui se perd en
conjectures pour savoir où se trouve l'esclavage, et où la liberté, est
incapable de penser à la communauté. Celui qui opprime la conscience de
son frère ne peut pas penser à la communauté. Celui qui déforme
l'Enseignement ne peut pas penser à la communauté. Le fondement de la
communauté se trouve dans la liberté de penser, et dans la vénération de
l'Instructeur.

Accepter l'Instructeur signifie se joindre aux rangs des travailleurs qui


combattent le feu. Si, sans aucun ordre, chacun court au feu depuis la
source, celle-ci sera piétinée sans profit.

Il vaudrait mieux comprendre la prudence dans sa propre conscience ;


cela protégera le concept d'Instructeur. Assurément l'Instructeur,
assurément la connaissance, assurément l'évolution du monde serviront de
voies vers les mondes lointains !

Des mondes lointains, Nous parlerons dans le livre "Infinité". Pour


l'instant, rappelons que les portes de la communauté mènent vers les
mondes lointains.

99. Un sceau est le gardien d'un secret. Les secrets ont existé de tous
temps. Il faut s'en servir quand la connaissance est faible. Il est effrayant
de penser qu'un certain aspect de conscience actuelle n'a aucunement
évolué depuis l'âge de pierre. Un mode de penser, différent, non-humain,
n'éprouve le désir d'évoluer ; réellement ne le désire pas.

L'Instructeur peut répandre la connaissance ; mais elle sert davantage


à imprégner l'espace ; ainsi, un Instructeur, même sans disciples visibles,
n'est pas solitaire. Souvenez-vous-en, vous qui approchez la communauté !
Rappelez-vous ce secret – ne pas désespérer.
Le secret du futur se trouve dans l'impétuosité de l'effort. L'éruption
d'un volcan ne peut être retardée de même, l'Enseignement ne peut être
différé. Certaines échéances ne lui laissent aucun délai – qu'il s'écoule dans
le calice de la conscience ou qu'il s'élève dans l'espace. Il est impossible de
prévoir à quel moment le plus important est la conscience individuelle, et à
quel autre c'est le facteur espace. Lorsque le plus proche disciple n'écoute
pas, l'écho de l'espace résonne. Aussi, en approchant de la communauté, ne
désespérez pas ! Le livre "L'Appel" ne connut aucun obstacle. Le livre
"Illumination" est comme un roc. Le livre "Communauté" est tel un navire
devant la tempête, lorsque chaque voile, chaque cordage prennent vie.

La manifestation de la communauté est comme une combinaison


chimique ; par conséquent soyez purs, soyez pénétrants, oubliez les
entraves de la négation. Par l'interdiction et le refus, ne rivalisez pas avec
les tyrans et les fanatiques. Par ignorance et orgueil, ne ressemblez pas à
des fous dorés.

En vérité, la communauté n'accepte pas le voleur qui, par le vol,


affirme le pire aspect de la possession. Faites preuve d'austérité, sachez
respecter le secret d'une date, ne la répétez même pas à vous-même –
soyez comme une vague qui ne submerge une pierre qu'une seule fois.

100. Comprenez l'Enseignement ; comprenez qu'on ne peut progresser


sans l'Enseignement. Il faut répéter cette formule, car dans la vie, on agit
souvent sans l'appliquer. L'Enseignement doit colorer chaque acte, chaque
mot. Cette teinture, comme celle d'un merveilleux tissu, ornera les effets
de la parole. La qualité d'un envoi doit se juger d'après les résultats. On
devrait s'habituer à ce que l'envoi lui-même puisse paraître inintelligible,
car seule sa signification intérieure possède un bouclier.

Entraînez-vous à remplir de sens chaque parole et à éliminer le


bavardage inutile.

Il est difficile de renoncer au sentiment de possession ; de même, il est


difficile de vaincre le bavardage.

101. Sachez comment prendre la chose lorsqu'on vous qualifie de


matérialiste. En pensées et en actions, nous ne pouvons nous séparer de la
matière. Nous nous tournons, soit vers les couches supérieures, soit vers
les aspects plus grossiers, de cette même et unique matière. Il est possible
de prouver scientifiquement cette interrelation. Il est également possible de
démontrer scientifiquement comment la qualité de notre pensée agit sur la
matière.

La pensée égoïste attire la couche inférieure de matière, car ce type de


pensée isole l'organisme – comme un simple aimant qui ne peut attirer
davantage que ne le lui permet sa propre intensité. C'est autre chose
lorsque la pensée agit à l'échelle mondiale ; le résultat en est, pourrait-on
dire, un groupe d'aimants, et les couches supérieures deviennent
accessibles.

Il est plus facile d'observer un appareil sensible qui mesure la qualité


de pensée. Il est possible de voir des spirales qui s'élèvent, ou s'abaissent
dans une vapeur noirâtre – c'est la meilleure illustration de la matérialité de
la pensée qui révèle la qualité de son potentiel intérieur. Ces simples
manifestations ont une double utilité : premièrement, elles détectent les
ignorants qui imaginent la matière comme quelque chose d'inerte, sans rien
de commun avec le siège de la conscience ; deuxièmement, elles ont une
signification pour ces chercheurs qui veulent être responsables, vis-à-vis
d'eux-mêmes, de la qualité de leur pensée.

Il est instructif d'observer comment la pensée infecte l'espace – on


peut trouver une analogie en la comparant au tir au canon. Le boulet va
loin, mais la fumée se dissipe en fonction des conditions atmosphériques.
La densité de l'atmosphère la contraint longtemps à voiler le lever du
soleil. Faites donc attention à votre pensée. Apprenez aussi a penser avec
beauté et brièveté. Beaucoup ne distinguent pas pensée dirigée vers l'action
et réflexe du cerveau. Il est nécessaire de savoir couper court aux spasmes
réflexifs qui conduisent à la semi-conscience. Développer une activité
réflexive ressemble à de l'intoxication.

La communauté s'atteint par la clarté de pensée. La pensée manifestée


produit une responsabilité évidente et inexprimable. Nous souhaitons
vivement que le sens de la responsabilité ne vous abandonne pas.

102. Il faut guider l'éducation d'un peuple dès la première instruction


des enfants ; à un âge aussi tendre que possible, le plutôt sera le mieux.
Vous pouvez être certain que le surmenage du cerveau ne provient que de
la maladresse. La mère qui s'approche du berceau prononce la première
formule d'instruction : "Tu peux tout faire". Pas besoin d'interdictions ; on
ne devrait même pas interdire ce qui nuit. A la place, il vaut mieux
détourner l'attention vers ce qui est plus utile et plus attrayant. Cette
éducation, qui renforce l'attrait du bien, sera la meilleure. Par ailleurs, il
n'est pas nécessaire de mutiler les belles Images, sous prétexte d'une
mauvaise interprétation enfantine ; n'humiliez pas les enfants. Souvenez-
vous fermement, que la vraie science est toujours plaisante, concise,
précise et belle. Les familles doivent comprendre de façon au moins
embryonnaire ce qu'est l'éducation. Après l'âge de sept ans, beaucoup est
déjà perdu. Habituellement, après l'âge de trois ans, l'organisme est
extrêmement réceptif. Pendant le premier pas, la main du guide doit déjà
orienter l'attention et indiquer les mondes lointains. L'Infini doit être
pressenti par le jeune œil. Précisément, l'œil doit s'accoutumer à admettre
l'Infini.

Il est également nécessaire que le mot exprime la pensée précise. Il


faut expulser erreurs, grossièreté et moquerie. La trahison, même à l'état
embryonnaire, est inadmissible. Il faut encourager à travailler "comme les
grands". Après la troisième année, la conscience saisit aisément l'idée de la
communauté.

Quelle erreur de penser qu'il faille donner à un enfant ses propres


affaires ! Un enfant comprend facilement que les choses peuvent être
possédées en commun. L'affirmation "Je peux tout faire" n'est pas une
forfanterie gratuite, mais seulement la réalisation d'une possibilité. L'être le
plus infortuné peut trouver le courant de l'Infini ; car chaque travail de
qualité ouvre les verrous.

103. Les écoles doivent être des citadelles d'apprentissage en toute


plénitude. Chaque école, de la toute primaire à la plus haute institution,
doit être un lien vivant entre toutes les autres. L'étude doit se poursuivre
tout au long de la vie. On doit enseigner la connaissance appliquée, sans
s'éloigner pour autant de la science historique ou philosophique. Chaque
travailleur doit développer l'art de penser. C'est alors seulement qu'il
saisira la joie du perfectionnement, et saura utiliser ses loisirs.

104. Chaque école doit être une unité éducative complète. Dans les
écoles, il doit y avoir un musée de l'utile auquel participent les élèves. Il
doit y avoir une coopérative pour enseigner aussi aux élèves une telle
coopération. Il faut y inclure tous les aspects de l'art. Sans les voies de la
beauté, il n'est pas d'éducation.
105. La période d'étude sera une heure des plus agréables, lorsque
l'enseignant estimera à leur juste valeur les aptitudes des élèves. Seul le
discernement des capacités prépare à de bonnes relations entre les futurs
travailleurs. Souvent, les élèves eux-mêmes ne comprennent pas quelle est
leur destination.

L'enseignant, comme un ami, les oriente vers la direction la meilleure.


Aucune coercition n'est applicable dans les écoles. Seule la persuasion
convient pour stimuler la joie d'apprendre. Davantage d'expérimentations,
davantage de communications, quelle joie d'exercer ses propres forces !
Les petits aiment le travail des grands.

106. Quand la famille ne sait pas comment faire, que l'école enseigne
la propreté dans tous les domaines de la vie. La saleté ne vient pas de la
pauvreté, mais de l'ignorance. La propreté dans la vie est le portail de la
pureté du cœur. Qui alors ne souhaite que les hommes soient purs ? On
devrait équiper les écoles de manière à en faire des conservatoires de l'art
d'embellir la vie. Chaque objet peut être considéré du point de vue de
l'amour. Chaque chose doit devenir un participant à une vie heureuse. La
coopération aidera chaque famille à trouver la voie. Là où une personne
seule ne trouve pas de solution, la communauté sera une aide. Ce ne sont
pas les boxeurs, mais les créateurs, qui seront la gloire d'un pays.

107. L'école ne doit pas seulement inculquer l'amour des livres, mais
enseigner comment lire, et l'un n'est pas plus facile que l'autre. Il faut
savoir se concentrer pour pénétrer un livre. Ce n'est pas l'œil, mais le
cerveau et le cœur qui lisent. Le livre n'occupe pas la place d'honneur dans
bien des foyers. C'est le devoir de la communauté de considérer le livre
comme un ami de la maison. La coopérative, d'abord, possède une
bibliothèque au vaste contenu. Il y sera rendu compte des trésors de la
mère patrie et de ses liens avec le monde. Les héros, les créateurs, les
travailleurs seront mis en valeur ; seront affirmés les concepts d'honneur,
de devoir, et d'obligation envers son voisin, aussi bien que la miséricorde.
Il y aura beaucoup d'exemples incitant à l'étude et aux découvertes.

108. L'école enseignera le respect des inventions utiles, mais elle


mettra en garde contre l'esclavage par la machine. Toutes les formes
d'esclavage seront détruites en tant que manifestations d'obscurantisme.
L'enseignant sera un guide, un tuteur, un ami qui indiquera le chemin le
plus court et le meilleur. Que ce ne soit pas la contrainte qui règne, mais le
sourire de l'incitation. Mais, si la trahison s'infiltre dans les écoles de la
vie, que le jugement le plus sévère mette alors fin à une telle absurdité.

109. Les écoles détermineront ce qui est : paresse, originalité de


caractère, folie, et nécessaire compréhension.

110. Que les bases de l'astronomie fassent partie des sujets d'étude,
qu'on les présente comme le portail des mondes lointains. Ainsi les écoles
stimuleront les premières pensées à la vie sur les mondes lointains.
L'espace deviendra vivant, l'astrochimie et les rayons compléteront la
présentation de la grandeur de l'Univers. Les jeunes cœurs ne se sentiront
pas des fourmis sur l'écorce terrestre, mais des porteurs d'esprit,
responsables de la planète. Fixons notre attention sur les écoles, car d'elles
sortira l'assurance de la coopération. Il n'y aura pas de construction sans
coopération. Il n'y aura ni sécurité pour l'état, ni pour la fédération, tant
que l'égoïsme périmé dominera.

111. Vous avez reçu bien des mises en garde contre l'égoïsme. Cette
sœur fatale de l'ignorance frappe et éteint les meilleurs feux. Ne considérez
pas déplacée l'évocation de l'égoïsme pendant l'établissement des
coopératives. Au contraire, chaque statut doit être rédigé, non pour soi-
même, mais pour les autres. Parmi différentes dénominations, celle
"d'ami", en sera une des plus cordiales. En vérité, le cœur n'admet pas
l'égoïsme. Le cœur vit d'abnégation. Ainsi, le cœur est fort lorsqu'il se
soucie du futur, sans penser à lui-même.

112. Il est des plus utiles de savoir combiner la tendresse de l'amour


avec l'austérité du devoir. La vie nouvelle ne sera pas gênée par les
contrastes. Elle n'exercera pas de contrainte en imposant un joug, elle
impartira une large réceptivité. Il n'est pas approprié de se percher dans un
poulailler. Il est temps de connaître la planète et de l'assister. On ne peut se
bercer d'illusions en calculant combien d'années passeront encore avant
que le soleil ne s'éteigne. Un grand nombre de causes diverses peuvent
bouleverser tous les calculs. On ne peut également oublier que les hommes
peuvent se dévorer entre eux. Cette considération ne doit pas être écartée,
puisque le mal est en train d'inonder la terre.
113. La cupidité est ignorance grossière. Seule la véritable
coopération peut sauver d'une gale si maligne. Un homme avide porte un
sceau sur son visage. Il ne se préoccupe pas du cœur ; sa coupe est amère.
Pour l'avide, le Monde Subtil n'est qu'une source de tourments.

114. Les hommes étudient la vie des abeilles, des fourmis, des singes,
et les oiseaux migrateurs, avec leur ordre et la précision de leur vol, les
frappent d'étonnement ; pourtant, de tout cela, ils ne tirent aucune
déduction pour améliorer la vie terrestre. On doit enseigner l'histoire
naturelle dans les écoles, de manière aussi complète et attrayante que
possible. Par des exemples empruntés aux règnes végétal et animal, il
faudrait l'aire comprendre quels trésors sont contenus en l'homme. Si les
organismes comparativement inférieurs perçoivent les fondements de
l'existence, alors l'homme devrait d'autant plus s'efforcer de progresser.
Bien des indications précieuses se révèlent partout.

Dès les toutes premières leçons, que les élèves se réjouissent des
merveilles de la vie. De même, faîtes leur comprendre l'usage de l'envol de
l'esprit et de la clairaudience Ainsi, la clairaudience deviendra une fonction
naturelle. Le Monde Subtil sera aussi étudié, en même temps que les
énergies subtiles. Il n'y aura pas de frontière entre le physique et le
métaphysique, car tout existe – ce qui signifie que tout est perceptible et
connaissable. Ainsi seront détruits superstitions et préjugés.

115. Personne n'ose se dresser contre l'école, et peu pensent à


l'améliorer. Les programmes scolaires ne sont pas revus pendant nombre
d'années, et pendant ce temps, la découverte est en marche. De nouvelles
données surgissent de tous côtés : les sphères aériennes, les profondeurs de
l'océan, les trésors des montagnes, tous disent des faits merveilleux. Il faut
se hâter, sinon les fouilles changeront les données de l'histoire rendue
conventionnelle. Dans les nouvelles écoles, on doit lever les interdictions,
pour que les élèves découvrent la réalité laquelle est prodigieuse si elle est
révélée dans sa vérité.

Grand est le champ de la compétition mentale !

116. Protégez les enfants de tout ce qui est faux ; gardez-les de la


musique sans valeur ; protégez-les de l'obscénité ; tenez-les à l'écart des
fausses compétitions ; protégez-les de la prétention de l'égoïsme. D'autant
qu'il faut leur inculquer l'amour de l'étude permanente. Les muscles ne
doivent pas primer sur le mental et sur le cœur. Quel cœur aime les coups
de poing ?

117. Il est absurde de penser que la transpiration n'est qu'une


manifestation physique. Le travail mental produit une émanation
particulière, bénéfique à l'imprégnation de l'espace. Si la sueur du corps
fertilise la terre, celle de l'esprit restaure le prana en se transformant dans
les rayons du soleil. Le travail est la couronne de Lumière. Les élèves des
écoles doivent se rappeler que le labeur est un facteur de création du
monde. Il en résultera la fermeté de conscience. Il faut mettre nettement en
valeur l'atmosphère de travail.

118. La question peut surgir : "Quelles qualités devrait-on apprécier


chez un enseignant ?". Vous connaissez déjà l'esprit d'initiative et pouvez,
de ce fait, appliquer de nouvelles méthodes. On devrait préférer
l'enseignant qui trace une voie nouvelle. Chacune de ses paroles, chacun
de ses actes, porte le sceau d'une innovation inoubliable. Cette particularité
engendre un pouvoir magnétique. Ce n'est pas un imitateur, ni un
commentateur, mais un puissant extracteur de nouveaux minerais.

L'appel à l'innovation devrait servir de base. Le temps est venu où il


n'est possible que d'avancer. Par un élan continu, répondons à l'appel de la
volonté et ne nous attardons pas au-dessus du précipice.

Il faut dire aux constructeurs de la vie de trouver des mots nouveaux,


forgés par la nécessité nouvelle. La prise de conscience de la nouveauté de
chaque heure donnera l'impulsion.

Faites réaliser aux amis le bonheur d'être éternellement nouveau.


Chaque électron du Monde Nouveau donnera un nouveau pouvoir.
Saisissez la puissance du nouvel appel. Vous pouvez l'utiliser dans la vie
de chaque jour. Vous le savez bien, Mes Paroles sont à appliquer.

119. Vous pensez à juste titre, que sans les réalisations de la


technique, la communauté est impossible. Chaque communauté a besoin
d'adaptations techniques, et Notre Communauté ne se conçoit pas sans
simplification de la vie. Il faut appliquer les réalisations scientifiques, sans
quoi nous deviendrions mutuellement encombrants. En tant que réalistes
pratiques, Nous pouvons l'affirmer vigoureusement. De plus, Nous
pouvons, en permanence, blâmer tous les pseudo-réalistes. Leur science
asservissante, leur aveuglement les empêchent d'atteindre ce qu'ils
cherchent.

Précisément, comme les Pharisiens d'autrefois, ils cachent leur peur,


plutôt que d'admettre ce qui est déjà évident aux autres. Nous n'aimons pas
les ignorants ; Nous n'aimons pas les lâches qui, dans leur terreur, piétinent
les possibilités de l'évolution.

Vous qui éteignez les feux et haïssez la Lumière, n'êtes-vous pas tous
pareils, de quelque côté que vous arriviez en rampant ! Vous souhaitez
éteindre la flamme de la connaissance ; mais la communauté ignorante est
une prison, car communauté et ignorance sont incompatibles. Il faut
connaître. Ne croyez pas, connaissez !

120. Nous sommes prêts à apporter Notre soutien à chaque inventeur,


car même le plus petit cherche à introduire un perfectionnement dans la
vie, et à économiser l'énergie. L'Instructeur en reconnaît la valeur et
apprécie le souci de la préserver. Cette persévérance dans l'économie
justifie la confiance accordée au disciple. Bien sûr, cette économie est loin
de l'avarice. Le général, soucieux de préserver ses troupes d'élite, agit
sagement. Chaque possibilité devient notre guerrier, aussi faudrait-il
comprendre les choses sous leur aspect le plus large.

Comme il est important d'évaluer sagement les inventions, pour ne pas


les détourner de leur destination la plus adéquate ! Qu'une conscience de
l'évolution mondiale aide à trouver les bonnes flèches ! Vos oreilles
doivent entendre les pas de l'évolution et la détermination ne doit pas
servir l'erreur.

Comme est fautive la négligence chez un inventeur ! Comme est


pernicieuse une réaction inconsidérée ! Comme est inexcusable une erreur
due à l'ignorance !

Nous pouvons évaluer le travail de l'inventeur à l'échelle mondiale, en


réalisant la direction que prend l'évolution du monde. Aussi longtemps que
les fondements de la matière n'auront pas été assimilés, il sera difficile de
savoir appliquer les lois de la dynamique.

121. La nouvelle conscience, assistée de moyens techniques, donnera


une puissante impulsion à la connaissance. Précisément, la communauté
doit être un appareil des plus sensibles au processus d'évolution.
Précisément, dans une communauté consciente, aucun individu ne peut
s'appuyer sur une vision du monde déjà périmée. Chaque obstacle
ennuyeux est balayé par la vibration aiguisée de la collectivité. Même une
allusion à une quelconque complétude rend impossible le séjour dans la
communauté. Alors qui acceptera de porter les stigmates de la stupidité ?

Même un ver ne limitera pas ses voies de passage souterraines – et


vous, regardant vers l'Infini, vous ne pouvez pas vous borner plus que le
ver !

L'ingénuité imparfaite de certains a deviné l'existence de rayons


invisibles et de rythmes inaudibles. Avec une imagination rudimentaire,
avec des moyens grossiers, certains courants cosmiques ont pourtant été
appréhendés. Mais même un idiot sait que l'imagination peut être affinée et
les appareils perfectionnés. En commençant par le perfectionnement de
soi, vous progresserez vers l'Infinité. Je reparlerai des possibilités
d'amélioration aussi longtemps que le plus obtus n'aura pas honte de ses
limitations.

Ne peut être un membre de la communauté, quiconque limite sa


propre conscience, imitant en cela les pieds féminins de la Chine ancienne.
Des ténèbres de l'habitude surgit aussi cette laideur.

Quel membre de la communauté désirerait se revêtir de la moisissure


de la superstition ? Certainement, nous n'utilisons plus le modèle primitif
de locomotive. Il est aussi certain que nous ne pouvons en rester à une
compréhension infantile de la réalité.

Un matérialisme infantile s'avère être un narcotique, mais la


connaissance éclairée sera une échelle de victoire.

Sans négations, sans superstition, sans peur, suivez votre chemin vers
la véritable communauté. Sans aucun miracle, vous trouverez la sereine
réalité, et, comme avec la pioche du prospecteur, vous découvrirez, dans
les profondeurs, un trésor caché. Apprenez à aimer l'intrépidité de la
connaissance.

122. Il faut indiquer quelle est la qualité de conscience requise. La


connaissance doit être sans entrave. Toute science conditionnée,
enchaînée, cause un dommage irréparable. De la libre combinaison des
éléments, résulteront de nouvelles et inédites réalisations.
Qui peut dicter au chimiste de n'employer que tel groupe d'éléments ?
Qui peut empêcher l'historien et le philosophe de traiter de faits
historiques ? Qui Peut ordonner à l'artiste de n'utiliser qu'une seule
couleur ? A la connaissance, tout est révélé.

En matière de connaissance, la seule clé de la prééminence sera une


plus grande force de persuasion et d'attraction. Si vous désirez attirer par
votre connaissance, rendez-la attrayante – si attrayante que les livres d'hier
ne seront plus, auprès d'elle, que feuilles mortes. La victoire de la
démonstration libère d'interdits intolérables.

Surtout, prenez soin de chasser tout interdit de la vie des élèves. Pour
les habitants de la communauté, ceci est relativement facile, parce que leur
livre peut être tout particulièrement inspirant et attirant. En vérité, un
compte-rendu terre à terre de la communauté est intolérable. Le pédant
méprisable rejette quiconque ne montre pas une attitude froide et sans
talent à l'égard de la beauté. De la communauté doit se dégager une vertu
inspiratrice.

Les plantes tendent vers la lumière – cette loi de conscience primaire


est immuable. Avancez sur le sentier de l'immuabilité et construisez la
vie ! Rien n'est abstrait, la vie absorbe chaque pensée. Par conséquent,
soyez des réalistes de la vraie réalité.

123. Collectivisme et dialectique sont deux des supports de la


réflexion sur le matérialisme. L'essence du matérialisme possède une
mobilité particulière, car elle n'ignore aucune des manifestations de la vie !
L'Instructeur révèle seulement les points de repère essentiels. Bien des
perspectives peuvent apparaître en réfléchissant aux suggestions faites. Le
matérialisme doit être bien fondé, pour que toutes les réalisations
scientifiques contemporaines puissent entrer constructivement dans un
concept de matérialisme spiritualisé.

Nous avons parlé de corps subtils, d'aimants, de la luminosité de


l'aura, du rayonnement de chaque objet, de la modification de la
sensibilité, du changement d'appréciation, de la pénétration d'une couche
de matière par une autre, de l'émission de pensée dans l'espace, de la réelle
cémentation de l'espace, de la perception des centres, de la compréhension
du mot "matière".
Beaucoup de ce qui est invisible, mais perceptible aux appareils, doit
être apprécié par celui qui veut appliquer les moyens de la technique dans
la vie. Il est nécessaire de remplacer des radotages fantaisistes par la saine
raison.

Nous, les Porteurs d'Esprit, avons le droit de demander pour la


matière, respect et reconnaissance.

Amis, la matière n'est pas fumier, mais substance resplendissante de


possibilités. Le besoin dont souffre l'humanité provient de son mépris pour
la matière. De somptueuses salles de réunion ont été construites, mais les
hymnes à la connaissance n'ont pas été chantés.

124. On demande comment approcher l'Enseignement. Certes, il faut,


pour cela, régénérer la conscience, et celle-ci renaît après avoir reçu
l'Enseignement. Au départ, il faut découvrir et purifier la conscience.
L'ouverture de la conscience se fait instantanément – par un trait de
volonté. Ayez le désir d'ouvrir votre conscience !

125. Mes jeunes amis, à nouveau vous vous êtes réunis au nom de
l'Enseignement, à nouveau vous vous êtes comportés comme dans une
soirée mondaine. Alors qu'il a été dit et répété, que le moment où l'on parle
de l'Enseignement doit être exempt des cancans ordinaires. Même si ces
moments sont moins fréquents, leur qualité doit être maintenue. Vous
venez par des chemins détournés, vous surmontez la fatigue d'une journée
de travail, vous portez en vous une parcelle du bien commun ; mais les
objets accumulés dans la pièce familière interrompent votre effort,
imperceptiblement, vous devenez des pensionnaires empoussiérés. De
plus, l'un de vous, voyant ce qui se passe, se fait votre surveillant et entre
dans l'irritation la plus mesquine. Le tissu de communion est déchiré et un
raccommodage indigne est commencé.

Nous vous pressons, ne serait-ce que pour une heure, d'être


consciemment responsables. Si pour vous une heure par semaine est
difficile, il vaudra mieux ne vous assembler qu'une fois par quinzaine.
Apprenez à exclure de ce moment toutes les habitudes perturbantes et
répugnantes – fumer, boire, manger, bavardages superficiels, affaires sans
importance, critiques et colère.

Après vous être assemblés, restez assis plusieurs minutes en silence ;


si l'un de vous ne peut trouver la force d'illuminer sa conscience, laissez-le
partir silencieusement dans le froid et l'obscurité. Nous sommes ennemis
de toute magie forcée, mais un contrôle naturel de conscience doit devenir
le préalable à toute véritable construction. On peut certainement, pour une
heure, éloigner les préoccupations personnelles. Si cela s'avère trop
difficile, comment pouvez-vous alors penser au progrès et à la croissance
de la conscience ? Un bœuf sait ruminer, mais il ne va pas plus loin que la
digestion. Faites un effort pour donner à vos paroles : beauté, simplicité,
pureté.

Les thèmes les plus inusités de la connaissance, les formes de beauté


les plus audacieuses, devraient vous obliger à sortir de votre coin moisi.
Comprenez, Je souhaite vous voir, au moins pour un moment, exigeants et
réceptifs. Ces semences de réflexion en commun vous donneront la
persévérance nécessaire à des accomplissements. La résolution ne suffit
pas, il y faut aussi la persistance.

Considérez la concentration comme un test d'attention. Que Je vous


voie progresser en conscience et aspiration. Je parle d'un accomplissement
immédiat.

126. Sentez-vous le réel préjudice causé par des actions erronées ? Ne


percevez-vous pas que le tort provoqué par votre égoïsme vous atteint
directement tout d'abord ? Mais sur le plan des actions, vous n'êtes pas
seul, chacun de vos pas concerne aussi ceux qui sont responsables, qui
avancent dans l'abnégation. Beaucoup d'irréparable se produit au cours de
réunions frivoles. L'Enseignement a indiqué, bien des fois, le lien du
collectif. Il est nécessaire de sauvegarder ceux qui courent des risques pour
hâter les résultats. Mentalement, prenez garde aux humeurs pernicieuses,
désagréablement chargées. De plus, Je demande : "Avez-vous appris à lire
les livres de l'Enseignement ? Avez-vous le désir d'ancrer votre pensée à
un seul pilier ?" Nous sommes très friands de belles paraboles, nous
oublions pourtant qu'en chacune d'elles, est contenu le prix d'une vie.

A propos des réunions du soir, il est ingénieux de noter des tournures


de phrases originales ou une expression particulièrement étrange.
Réfléchissez – un grand nombre de vies ne sont-elles pas suspendues à
chacune des lettres de cette expression ? En chacun, doit jaillir la
conscience de l'importance de l'heure à laquelle il a été appelé. Lorsqu'il
était question, il y a bien longtemps, de superficialité, il était nécessaire de
prendre immédiatement conscience du sérieux du Moment, et de
s'astreindre à adopter un sens de responsabilité. En dehors des affaires
courantes, en dehors des accomplissements individuels et collectifs, il faut
percevoir l'évolution dans toutes ses particularités. Ainsi, pensez
clairement. Efforcez-vous d'améliorer la qualité de vos réunions.

127. Si une personne très ignorante et non éveillée dit de


l'Enseignement, que c'est apparemment un genre tout à fait différent
d'enseignement communautaire – sachez répondre correctement.

Dites que toute communauté fondée sur le travail et la connaissance


de la réalité ne va pas à l'encontre du perfectionnement de l'humanité. A
cause du mouvement du Cosmos, il est impossible de rester immobile. Il y
a mouvement, soit en arrière, soit en avant. Tous ceux qui réalisent
consciemment la communauté, avancent. Les communautés ne peuvent
pas s'opposer les unes aux autres ; tout comme ne peuvent se contrarier les
différents aspects de la sensation de faim. Ainsi, ne parlera contre la
communauté que celui qui a commencé à reculer, prenant part de cette
façon à la formation de déchets cosmiques.

Les membres inexpérimentés de la communauté possèdent une


considérable quantité de suspicion et d'orgueil, mais Nous considérons une
communauté comme une forme de vie acceptée. Nous pouvons en parler
avec toute la lucidité d'une longue expérience. Une quelconque confusion
mentale ne Nous fait pas peur. Nous avons vu suffisamment de déchets
cosmiques et Nous ne sommes pas disposés à en faire partie.

De toutes les forces de la connaissance, Nous défendrons la


communauté – fondée sur la fraternité.

128. Vous vous étonnez souvent que l'Instructeur prévoit les plus
petits détails. Mais qui vous a dit que ces détails étaient petits ? Parfois,
l'on se casse la jambe à cause d'un caillou des plus insignifiant, et un brin
d'herbe vous précipite dans l'abîme.

Même dans la vie quotidienne, vous préservez les vôtres des dangers.
Notre communauté ne protège-t-elle pas davantage les vies des
collaborateurs ? Les lèvres des Amis ne restent pas silencieuses, il faut
apprendre à écouter l'appel d'avertissement.

Il est facile d'ajuster son attention dans de petits groupes, mais la


coopération avec l'humanité oblige à s'adapter à l'inattendu. Je n'exagère
pas : chaque minute est incertaine, pourtant, on ne doit pas s'habituer à
cette insécurité permanente pour ne pas perdre sa vigilante sensibilité. En
vérité, comme un aigle sur le sommet, gardez un regard aigu. Une vue
perçante ne croît qu'à travers les dangers.

Bienvenue aux dangers !

129. Méfiez-vous de l'importunité, non seulement à l'égard des


sollicitations étrangères, mais faites attention de ne pas vous-même
devenir importun. Il est impossible de calculer le mal fait par l'importunité,
et on ne peut regarder sans mépris la vente au rabais de l'Enseignement.
Apprenez et comprenez que l'Enseignement, conscient de sa connaissance,
ne s'exposera pas au bazar. Seule, une ignorance exceptionnelle des
adeptes peut mettre l'Enseignement dans une humiliante position de
mensonge et d'ignominie. On peut avoir pitié de ceux qui,
superficiellement informés, ont pris en charge ce travail inutile.

Ne pensez pas, alors que vous blâmez l'importunité étrangère, qu'il est
si facile d'éviter d'être soi-même importun. Il n'y a qu'une subtile
démarcation entre assurance et importunité. Il est facile de se dénigrer sans
profit. Chaque goutte qui tombe à côté se change en acide corrosif. Mais
une enflure exagérée signifie seulement hydropisie, et vous savez que sa
guérison est impossible. Donc, la qualité, pas la quantité.

Celui qui frappe à la porte en prend lui-même la responsabilité, mais


celui qui est forcé de répondre sera comme une meule au cou de qui a
sonné.

Par conséquent, ne sonnez qu'au bon moment. Vous éviterez ainsi la


coercition.

130. Ainsi, qui devrait-on traiter avec une austérité toute particulière ?
Soi-même assurément. Comment devrait-on porter l'Enseignement ? En
soi-même uniquement. Comment naviguer entre l'hypocrisie et
l'insolence ? Non entre les rangs des témoins, mais uniquement en se
jugeant soi-même ! Chacun respecte sa propre dignité, chacun évalue la
perle de sa conscience. C'est cette perle qui apprécie l'Enseignement de
vie. Serions-nous capables de rejeter le trésor de l'existence ? On doit
savoir porter l'Enseignement comme l'ultime feu, l'ultime nourriture,
l'ultime eau. On doit faire preuve d'amour et de parcimonie comme si
c'était la dernière possibilité et la dernière goutte d'eau. L'action intérieure
donne la mesure de la dévotion. Il faut savoir créer, pour sa propre
conscience, tout un monde de responsabilité personnelle ; alors la critique
se transformera en juste évaluation.

131. Sur la qualité des conseils. Souvent un conseil ne remplit pas son
but, pour la simple raison qu'il est donné comme pour soi-même. La
condition de son frère n'est pas prise en considération, et le conseilleur se
met à la place du conseillé. Alors sympathie, pitié, sollicitude entourent le
conseiller lui-même. De tels conseils, il faut attendre, bien sûr, des
résultats nuisibles – non seulement pour la situation elle-même, mais aussi
pour la victime. Sa conscience est transpercée par une pensée étrangère,
comme par des pointes. Ces blessures guérissent difficilement, car de tels
conseils peuvent être mis en pratique ; pourtant leur exécution exige une
aura tout à fait différente.

Comme vous vous en souvenez, la qualité du résultat dépend de la


corrélation des auras avec la substance spatiale. Précisément, ce n'est pas
la taille, mais la couleur qui détermine une approche particulière de
l'action. De la taille de l'aura dépendra l'intensité de l'action, le
cheminement, lui, sera déterminé par la couleur. Il est ainsi impossible de
placer certains modes d'action spécifiques, sous une association de
couleurs qui leur est étrangère. Une prédétermination fortuite provoque un
mélange des rayons et paralyse la volonté. L'infirmité de bien des
travailleurs s'explique par le mélange de groupes de couleur hétérogènes.
Ici, un appareil physique simple, qui déterminerait les rayonnements
fondamentaux, serait très utile. Pensez quel soulagement ce serait pour les
travailleurs, et quel surcroît d'intensité – une véritable économie ! En plus
du gain de productivité, il faut se rendre compte que la corrélation des
couleurs affectera le bien-être des travailleurs. Une grande partie de la
malveillance et des malentendus disparaîtra, sans menace ni interdiction.

Constructeurs de la vie ! N'oubliez pas comme il est facile, avec un


équipement technique simple, d'établir des conditions confortables pour les
travailleurs. Ce n'est pas une philosophie brumeuse, ni des réflexions
paresseuses, mais bien quelques appareils physiques simples qui
apporteront une aide réelle.

Déjà, en Amérique, en Allemagne et en Angleterre, la radiation


fondamentale est en vole de détermination. Même cette étape
d'investigation sommaire facilitera les groupements primaires et, ainsi plus
tard, vous pourrez approcher les méthodes des Laboratoires Orientaux.
Tout d'abord, chassez toute ignorance, et sans grandiloquence augmentez
simplement vos connaissances ! Guider les masses oblige à élargir la
conscience.

De même, élargissez la perspective des écoles primaires. Ceci est Mon


Conseil pour application immédiate !

132. Ne vous laissez pas étouffer par le verbiage. Dans celui-ci, se


perdent initiative et souplesse. Le verbiage creuse un sillon, comme une
vis et rien de neuf ne peut passer à travers cet orifice. Toutes sortes de
balles sont fondues dans l'usine, mais elle ne produit pas de nouvelles
bannières. Une communauté sans souplesse et sans initiative devient très
ennuyeuse. Comment voulez-vous que chacun trouve sa propre balle, si
toutes doivent s'adapter à un seul et même rainurage ? Voici un enfant,
voici une jeune fille, un guerrier, un vieillard : on ne devrait pas donner à
tous le même conseil, sinon nos hôtes prendront la fuite.

Bien sûr, vous direz : "Nous savons parfaitement bien comment agir".
Je serai obligé de répondre : "C'est encore pire si vous savez et n'agissez
pas. Il faut beaucoup de courage pour écouter vos propos fabriqués
d'avance". Il est impératif d'apprendre à parler avec plus de brièveté et de
concision, sinon l'ennui aura raison de la communauté. L'ennui est une
bête dangereuse. Seules souplesse et initiative préservent la fraîcheur de
l'arbre de la liberté.

133. La communauté, étant avant tout une fraternité, pose deux


décisions conscientes comme conditions d'admission : travailler sans
limite, et accepter les tâches sans en refuser aucune.

Il est possible d'éliminer l'irrésolution par une organisation double. Le


labeur illimité peut élargir la conscience. Mais bien des gens, corrects par
ailleurs, ne prévoient pas les résultats, effrayés par le travail incessant et
les tâches énormes. Et pourtant, ils ont fondamentalement accepté l'idée de
communauté. Inclure dans la communauté ces personnes encore faibles,
causerait du tort ; mais pour ne pas éteindre leur effort, on ne devrait pas
les rejeter. Pour cela, une deuxième association est utile : les amis de la
communauté. Dans celle-ci, sans renoncer au mode de vie habituel, ces
nouveaux venus pourraient prendre plus profondément conscience de la
communauté. Une telle organisation double permet de maintenir une
sincérité beaucoup plus concentrée dans le travail. Si cependant, l'on
accorde une admission formelle dans la communauté elle-même, on sera
obligé d'éjecter périodiquement les inadaptés. En d'autres termes, la
communauté cessera complètement d'exister. Elle ne sera qu'une
institution munie d'une étiquette fallacieuse, auprès de laquelle le
Sanhédrin des Pharisiens serait un établissement hautement vertueux.

Les amis de la communauté fournissent la possibilité d'avoir une


réserve, sans le danger de trahir les bases de l'Enseignement. Les amis de
la communauté ne cachent pas leurs faiblesses, et cela permet de les
soutenir avec succès. En vérité, Nous utilisons le mot "amis", car pour
l'Occident, ce terme est plus compréhensible. Entre Nous, Nous les
appelons disciples d'un certain degré, mais l'Occident maîtrise mal Notre
concept de discipulat. Par conséquent, maintenons la désignation mieux
connue d'amis de la communauté.

Il est absurde que l'Occident refuse Nos propositions simples,


fortifiées par une longue expérience.

Nos communautés sont anciennes ! Les meilleurs êtres n'ont-ils pas


compris la communauté, sans proposer aucune autre forme ? De la
Communauté aux mondes lointains !

134. Certains signes révèlent l'acceptation des missions de la


Communauté. Examinons la sincérité et la pitié. La sincérité n'est pas autre
chose que l'accomplissement le plus rapide. En vain, des personnes
sentimentales chargent-elles la sincérité de haillons romantiques. La
sincérité est un concept réel, invinciblement aigu. Que la sincérité
ressemble au jet bien dirigé d'une lance, et qu'elle ne soit pas une bonté
diffuse, se démontre par l'exemple. Chaque doute amoindrit le pouvoir du
coup. C'est pourquoi, pour Nous, la sincérité est l'accomplissement le plus
rapide. Avec la pitié, il en est tout autrement. La pitié est une flaque où
peut glisser le pied fidèle. Celui qui a pitié descend au niveau de celui qui
fait pitié. Sa force se dissout dans les brumes de ce qui suscite sa pitié – un
résultat des plus lamentables.

Il ne faut pas confondre pitié et compassion. Dans la compassion, rien


ne se dissout, les cristaux de l'action croissent. La compassion ne pleure
pas, elle aide.
Considérons l'accusation et la manifestation. L'accusation est utile à
l'accusé. Ou bien elle est méritée – et la formulation étrangère est
instructive, parce qu'elle diffère toujours de votre propre compréhension ;
ou, ce qui est le plus souvent le cas, l'accusation est imméritée – et vous
pouvez alors calmement observer comment votre action s'est réfractée
dans la malveillance de l'ignorance.

Il faut comprendre la manifestation, non dans le sens d'une


importunité, mais comme apparentée à l'invisibilité. Le rêve des peuples, à
propos d'une coiffe d'invisibilité, peut se concrétiser dans la vie, sans
sorcellerie. Il est possible de détourner l'attention de soi-même, mais c'est
beaucoup plus difficile que de l'attirer. Il est ainsi nécessaire de savoir
interpréter l'impulsion des observateurs. Lorsqu'on exécute des missions, il
est important de savoir se rendre invisible.

Prenons la communion et l'effort. Pendant la communion, il faut


maintenir la perception de nos besoins. Ne demandez pas de conseils ;
laissez-les vous être donnés. Que votre effort ne se transforme pas en fuite
en avant ; sinon les badauds et les gardes se précipiteront après vous. Ainsi
prenez conscience du poids des missions.

J'ai parlé, il y a bien longtemps, de la peur et de la trahison.

135. Rien n'est fini, rien n'est fixe ; par conséquent, préoccupons-nous
du prévisible. Lorsque Je parviens à prévoir des actions nécessaires, Je ne
considère pas ceci comme définitif. D'une part, vous-mêmes et un grand
nombre de circonstances karmiques pouvez perturber le niveau de ce qui a
été prévu ; d'autre part, Nous et un nouveau karma pouvons améliorer la
corrélation des parties constituantes.

En vérité, lorsque quelque chose peut être simplifié et embelli, c'est


notre devoir de le faire. L'attachement aveugle à ce qui est emporté par le
courant ressemblerait à un naufrage. Il faut comprendre la signification du
courant. La mobilité indiquée n'est qu'une préparation au grand Courant.
Comme une spirale infaillible nourrie par les forces de la matière, le
courant éternel se rue en avant. La pensée peut rattraper la lumière qui suit
le courant.

Après les détails de la routine journalière, tournez-vous vers les


manifestations du grand Mouvement. Envolez-vous, et ainsi, arrachez-
vous à la terre. Mettez sur votre établi, la réalisation du grand courant, et
donnez des ailes à votre labeur. Sinon, comment imprégnerez-vous votre
métier d'une technique parfaite ? La saturation et le frémissement des
possibilités donneront du rythme au travail. De chaque semence qui se
manifeste consciemment s'élève un fil d'argent vers les mondes lointains.
La pensée perce les couches de l'atmosphère et tisse le réseau.

Comment expliquer que, sans l'unité des mondes, la vie sur l'écorce
terrestre est une absurdité ! Se rendre compte de la petitesse et de
l'imperfection de la terre aide à graviter vers les mondes lointains.

N'oublions pas que nous sommes des micro-organismes habitant les


replis de l'écorce de la planète. Il faut apprendre à penser. Aucun discours
ne peut l'enseigner. La qualité de la pensée se forme dans la solitude par un
effort rationnel. En vérité, la pensée fait jaillir de la substance l'étincelle de
vie.

136. Avez-vous remarqué la différence entre une action qui répond à


un ordre extérieur, et celle qui résulte d'une impulsion ? Si J'ordonne
d'apporter de l'eau, l'eau sera peut-être obtenue. Mais si celui qui puise
l'eau comprend pleinement la nécessité d'agir ainsi, alors plus de la moitié
des obstacles présents disparaîtront. C'est pourquoi Nous évitons les ordres
extérieurs et préférons guider la volonté pour que la conscience réalise la
nécessité de l'action. Mise à part les conséquences évidentes, le karma créé
par un ordre extérieur est important.

Prenez garde à ce que les ordres soient préparés à l'avance, de sorte


qu'ils puissent pénétrer la conscience des petits exécutants. Sans
coopération, un ordre est comme le vol d'une flèche contre le vent. Même
le caractère inattendu d'un ordre doit être prévu. L'inattendu se transforme
ainsi en tension persistante.

Sachez évoquer la coopération, non seulement dans les actes, mais


aussi dans la pensée. C'est alors seulement qu'il est possible d'envoyer un
collaborateur vers une destination lointaine. Le lait d'avoir reçu une
mission oblige à des actions indépendantes. Le courant portera ceux qui
luttent.

137. Un récit cosmogonique hindou raconte : "Il y a de cela bien


longtemps, vivait un monstre terrible qui dévorait les gens. Un jour, le
monstre poursuivait sa future victime quand l'homme, cherchant le salut,
plongea dans un lac. Le monstre sauta après lui, mais le nageur se jeta sur
le dos du monstre et en saisit fermement la crête hérissée. Le monstre ne
pouvait se retourner sur le dos, car son ventre n'était pas protégé. Il se rua
en une course furieuse, attendant que l'homme se fatigue. Mais l'homme
pensa qu'en se maintenant dans cet état désespéré, il sauvait l'humanité et,
avec cette pensée pan-humanitaire, sa force devint illimitée et inépuisable.
Cependant le monstre augmenta sa vitesse, si bien que des étincelles lui
firent un sillage ardent. Parmi les flammes, le monstre commença à
s'élever au-dessus de la terre. La pensée universelle de l'homme avait
soulevé même l'ennemi.

Lorsque les gens aperçoivent une comète, ils envoient leur gratitude à
l'homme valeureux qui lutte éternellement, et leurs pensées s'éloignent à
toute vitesse, et donnent de nouvelles forces au cavalier du monstre. Les
hommes de race blanche, jaune, rouge et noire, dirigent leurs pensées vers
celui qui, il y a bien longtemps, s'embrasa.

Efforcez-vous de cultiver l'idée directrice de l'aide à apporter à


l'humanité. Pensez clairement que vous exécutez, non un acte personnel, ni
un acte de groupe, mais un acte vraiment utile. Ce que vous réalisez, hors
des limitations du temps et de l'espace, devient un labeur pour unifier les
mondes. Cultivez cette ardente pensée conductrice.

Lorsqu'on est quotidiennement guidé, il se peut que l'on n'ait plus


conscience de la pensée conductrice. Des esprits faibles pensent ne pas
avoir de lien avec le guide – les détails de la routine quotidienne les
réduisent à la banalité. Mais, dans la routine de tous les jours, il est en
vérité possible de développer une pensée enflammée. De même qu'un
métal se forge avec un marteau ordinaire, et qu'une semence, emplie de la
grande substance de la vie, se récolte avec une faucille ordinaire, cherchez
dans les faits ordinaires le fil de la Grandeur.

138. A propos d'élever l'ennemi. L'Enseignement de la Communauté


envisage avec sollicitude d'élever les ennemis. Pour ce faire, ne les
harcelons pas de propositions directes. L'aspiration personnelle à des
tâches mondiales peut atteindre une telle tension qu'inévitablement
l'ennemi sera entraîné dans la même direction. Nous ne devons pas oublier
que, par son inimitié même, l'ennemi est déjà en relation avec nous. C'est
en ce lien que réside sa faiblesse. En nous détestant, il commence à remplir
son être de notre image, enchaîne à nous sa conscience, et finit souvent par
n'être qu'un simple imitateur, lait qu'il n'admettra d'ailleurs jamais.
L'ennemi imitera d'abord en apparence, ensuite, lorsque sa haine l'aura
conduit jusque là, la grandeur cosmique de la tâche pourra le tenter
intimement.

Lorsque nous savons que l'ennemi nous est attaché, nous pouvons le
considérer comme un membre insensé de la famille. Ainsi, pénétrez la
nature essentielle des ennemis, et vous trouverez une place pour eux. Ils
peuvent magnifiquement servir de pieds à votre établi. Par l'obstination de
l'ignorance, ils intensifient leurs forces pour s'attacher à vous. Vous n'avez
rien à cacher puisque vous travaillez pour l'humanité, et l'ennemi doit, ou
devenir un imitateur, ou périr. Toutefois, la mort ne vient pas de votre
main, mais d'une étincelle de l'appareil mondial. C'est pourquoi J'insiste
sur la lutte ardente.

139. Expulsons tous les mots de négation. Celui qui nie est pauvre ;
celui qui affirme est riche. Celui qui nie est immobile ; celui qui affirme
est propulsé. Celui qui nie a constamment tort ; celui qui affirme a toujours
raison. Celui qui affirme peut avoir relativement raison dans le temps et
l'espace ; celui qui nie est absolu dans la fatalité. L'ignorance est mère de
négation. Expulsant la négation, l'Enseignement n'asservit personne. Le
négateur est déjà un esclavagiste, car il ne souhaite pas libérer son
interlocuteur de son cercle. L'Enseignement de la Communauté se doit
d'ouvrir tous les sentiers.

140. Si votre interlocuteur exprime une obstination et une ignorance


extrêmes, demandez-lui s'il a beaucoup voyagé. Vous recevrez, sans doute,
la réponse que ses voyages ne l'ont pas conduit plus loin que le vol d'un
moineau. De plus, lorsqu'il arrive dans de nouveaux lieux, il retombe dans
les anciennes conditions, faute de connaître la langue, et par manque
général de connaissance. Un tel homme argumentera, ergotera, sans avoir
honte de son ignorance. En vérité, l'expérience apportée par les voyages
fournit la meilleure clé pour réaliser les vies cosmiques. Le véritable
voyageur réfléchit lucidement au chemin déjà parcouru, et exprime
clairement la direction souhaitée. Il évaluera les circonstances antérieures
et prévoira les meilleures possibilités.

Voyageur, imaginez-vous le chemin qui dépasse les limites de l'écorce


terrestre ? Tarit de forces ont été dépensées pour définir la vie au-delà !
Les hommes croient qu'ils tomberont immédiatement dans un état dénué
de sens. Cette pusillanimité provient d'une observation sous-développée.
Voyageur expérimenté, vous savez que, sur terre, toutes les
possibilités s'expriment en germe. Vous connaissez l'imperfection du passé
et percevez les futures combinaisons embryonnaires. L'imperfection du
chemin accompli rendra présent à l'esprit la vie rudimentaire des mondes
de moindre conscience. Des aperçus sur les solutions contenues dans les
nouvelles combinaisons vous attireront, voyageurs, vers des chemins
préordonnés dans toute leur réalité supra-stellaire. Des signes mystiques ne
vous sont pas nécessaires ; vous suivez le chemin visible, et chaque brin
d'herbe ouvre, devant vous, le livre des forces de la nature. Les fantômes
sont pour qui reste assis au coin du poêle, et pour vous les ondes de
matière lumineuse. Des sceaux d'interdits pour qui reste assis dans le
poulailler, pour vous, les formes véritables des rayons. Pour eux la magie
et les miracles, pour vous, le pouvoir créateur des pures couches de la
matière.

Voyageur, Je Me réjouis de vous rencontrer. Je Me réjouis de voir


avec quelle fermeté vous avancez. Voyageur, vous savez ce que vous
cherchez ; de l'aide peut vous être donnée.

141. Nous approuvons la tendance à simplifier le langage. De


nouvelles définitions sont souhaitables. Un tel langage nouveau libère de
la fixité du discours. Adorer des mots morts n'offre aucun intérêt. Il est
beaucoup plus joyeux de voir comment le sens d'un effet sonore pénètre et
convainc. Chacun comprend que ce ne sont pas les mots qui convainquent,
mais les émissions du centre du cerveau. Un discours mièvre atteint son
but, à cause de l'impression qu'il produit sur l'auditeur. On a plus de chance
de convaincre d'un geste silencieux que par la froide rhétorique.

Lorsque les gens disent : "C'est la langue de mon père", demandez-


leur : "Les souliers usés de votre père sont-ils encore utilisables ?"

Chaque science a besoin de nouvelles formules. De même, certaines


périodes de vie amènent de nouvelles expressions. Réjouissons-nous de
chaque expression nouvelle. Rien n'est pire que l'étreinte d'un cadavre ! De
fait, vous êtes attachés à bien assez d'objets morts. L'enterrement de
chaque lettre morte s'accompagne de lamentations, comme s'il n'existait
pas d'actions progressistes de très grande signification ! Certaines
personnes sont illettrées, couvertes de puanteur et de vilains insectes.
Duquel des vieux préjugés périmés, faut-il porter le deuil ? Il faut
brûler le coffre plein d'insectes ; ce ne sera pas une destruction mais un
renouvellement.

Cherchez le renouvellement en tout aspect de la vie.

142. On a observé à juste titre qu'il fallait protéger et préserver la


progéniture des animaux. La maternité a pour eux la même signification
que pour l'humanité.

Lorsque les animaux sont épargnés, ils nous le rendent en lait, laine et
travail. La question des animaux qui vivent près de l'homme est très
importante. On peut noter comment l'atmosphère se modifie lorsqu'il y a
des amis autour de l'habitation. Questionnez l'arabe à propos du cheval, ou
le nordique au sujet des rennes – ils n'en parleront pas comme des
animaux, mais comme des membres de leur famille.

Passons des animaux aux plantes. Vous savez déjà qu'il est bénéfique
de dormir sur des racines de cèdre. Vous savez quels collecteurs
d'électricité sont les aiguilles de pin. Non seulement les plantes ont un effet
salutaire par leurs extraits, mais leurs émanations influencent puissamment
l'environnement.

Observons combien une plate-bande de fleurs savamment combinée


aide l'homme. Elles sont absurdes, ces plates-bandes de fleurs mélangées,
dont les réactions mutuelles détruisent les bons effets. Assorties ou
homogènes, elles peuvent répondre aux besoins de notre organisme. Que
de combinaisons utiles il y a dans les champs couverts de plantes
sauvages ! Les combinaisons de plantes qui se côtoient naturellement
doivent être étudiées comme les instruments d'un orchestre. Ils ont raison,
ces savants qui considèrent les plantes comme des organismes subtilement
sensibles. La prochaine étape sera l'étude des réactions des groupes de
plantes, tant les uns sur les autres, que sur l'homme.

La sensibilité et l'action réciproque des plantes et de l'environnement


sont réellement étonnantes. Les plantes se manifestent, pourrait-on dire,
comme une substance unificatrice pour la planète, elles agissent sur un
réseau d'imperceptibles réactions. C'est vrai, la valeur des plantes a été
reconnue il y a bien longtemps, mais les actions réciproques de groupes
n'ont pas été étudiés. Jusqu'à présent, les hommes n'ont pas compris les
capacités vitales des organismes végétaux, et ont stupidement coupé des
bouquets de fleurs hétérogènes, sans se soucier de ce qu'ils faisaient. Un
homme avec un bouquet est comme un enfant avec le feu. Les
exterminateurs de la végétation de l'écorce de la planète sont comparables
à des criminels contre l'état.

Rappelez-vous, Nous n'aimons pas les fleurs coupées.

143. Vous avez commencé à faire bien des choses correctement. Vous
abolissez les poignées de main, et ainsi reconnaissez la puissance du
contact. Vous évitez d'écrire à la main, et ainsi reconnaissez la
stratification de l'énergie vivante. Vous abrégez le langage, et ainsi
reconnaissez le besoin des économies cosmiques. Vous établissez des
associations d'entraide, et ainsi reconnaissez la communauté. Vous
commencez à ré-estimer les valeurs transitoires, et ainsi reconnaissez
l'évolution. Vous abolissez l'usage de la contrainte, et ainsi reconnaissez
l'Instructeur. Vous abolissez le langage grossier, et ainsi reconnaissez la
valeur du son. Vous abolissez la danse vulgaire, et ainsi reconnaissez la
signification du rythme. Vous abolissez les spectacles vulgaires, et ainsi
reconnaissez l'importance de la couleur. Vous abolissez l'indolence, et
ainsi reconnaissez le pouvoir de l'énergie. Vous abolissez la nonchalance,
et ainsi reconnaissez la volonté. Si la signification scientifique de vos actes
ne vous est pas toujours claire, pourtant, en manifestant le caractère
inévitable de l'évolution, vous agissez correctement.

Vous voyez comme Nous sommes d'accord avec vous – seule une
personne à la compréhension particulièrement lente, peut penser à une
contradiction dans les manières d'agir.

Comme des fleurs curatives, s'élèvent les jeunes plants de la


conscience des peuples ! Le flux de l'effort humain emporte l'humanité
vers une connaissance nouvelle. Vous pouvez exprimer cette affirmation
dans une métaphore poétique, ou par une formule sèche, mais la
signification du courant populaire demeure immuable. On peut souhaiter
suivre le chemin difficile ou saisir l'utilité de la coopération, mais la
direction de l'évolution reste inaltérable.

Ainsi fleuriront régénération du monde, coopération, aide mutuelle et


communauté.
144. Nous dirons à celui qui craint tout changement : "En vous, la
dissolution est évidente". Ce processus débute bien avant les maladies
physiques. A quoi reconnaît-on les premiers signes de désintégration ?
Uniquement dans l'immobilité des admissions. Comment déterminer à quel
moment la désintégration met en danger l'ordre social ? Lorsque la
conscience indolente considère la communauté comme un non sens
nuisible, il vaut mieux contourner de tels cadavres ambulants. Certaines
personnes ne peuvent pas intégrer la communauté, mais tous ceux qui se
classent parmi les attaquants, doivent être rejetés avec indignation de toute
relation sociale. Il faut comprendre que même le plus bref contact avec ces
organismes est nuisible. Il ne peut être question, ici, de parenté. On honore
la vieillesse dans un corps à la conscience claire ; car, en essence, la
vieillesse n'existe pas. Mais une décrépitude prématurée s'entoure d'une
puanteur intolérable.

Lorsque le Bouddha qualifiait un homme de malodorant, Il pensait


avant tout à la conscience spirituelle. Cette gangrène est incurable. Dans
Nos structures, évitez de telles relations. Leur accorder du temps équivaut
à priver un homme affamé d'une bouchée de nourriture.

Avec quelle impatience est attendu chaque mot relatif au Monde


Nouveau ! Les efforts des nouvelles consciences produiront des
combinaisons nouvelles. Nous attendons ceux qui espèrent le jour nouveau
– qui considèrent le meilleur des jours passés, pire que chacun des jours à
venir. Ils ont raison ; chaque Jour nouveau est vêtu du prana de la nouvelle
évolution. L'air, réellement transformé par la désintégration des mondes, se
renouvelle. Comme est nécessaire l'étude de l'atmosphère au moyen des
appareils les plus sensibles ! La composition de l'air est une partie
essentielle de la biologie. Jusqu'à présent, nous avons évoqué l'air d'une
manière approximative et oublié sa réaction psychique.

145. A propos du développement des possibilités par l'action.


Lorsqu'une action déterminée se réalise, elle ressemble au mouvement d'un
bateau. L'atmosphère fissurée projette des éclaboussures de matière
intensifiée. Elles se retrouvent toutes dans la sphère magnétique de
l'action, et lui sont temporairement assujetties. Les couches intersectées de
l'atmosphère sont très divergentes, et l'utilité des particules stimulées est
tout à fait inattendue. En vérité, a maîtrisé l'action celui qui peut tenir
compte des particules activées de matière, et, les connaissant, les
comprime en une unité.

Il y a longtemps, Je vous ai parlé de la concentration sur l'action. En


vérité, un effort inébranlable doit imprégner chaque action. Et pourtant,
celui qui dispersera les étincelles provoquées par un coup, aura tort – ce
sont des détails bénéfiques. Le fermier connaît la quantité de ses semences,
et le pêcheur ne laisse aucun poisson s'échapper du filet. Les feux de
l'inattendu apportent de la lumière sur le chemin.

Des profondeurs de la matière, invoquez des messagers lumineux. Il


faut évaluer les nombreuses possibilités qui entrent dans la spirale induite.
Il est inexcusable de laisser s'échapper ces possibilités pertinentes. Je ne
dis pas qu'il faut se tourmenter gravement de la portée de l'action. On doit,
d'une vision aiguë, balayer le cercle de réaction, et les possibilités
tomberont comme des fruits mûrs. Il faudrait étudier la qualité de
l'atmosphère. Il faudrait étudier la qualité de l'action. Les actions peuvent
devenir absurdes, et l'atmosphère souffrir d'un excès d'ondes de différentes
longueurs. Il est ainsi possible de se protéger contre la folie.

146. Le duel est folie. Il n'existe pas de situation où une rixe puisse
résoudre une querelle. Plus le sujet est élevé, moins la bagarre est
appropriée. Il est possible de montrer la nécessité de détruire un ennemi,
mais une telle destruction ne sera pas le résultat d'un affront. Rien ne peut
offenser le combattant conscient.

147. On appelle héros, l'homme qui agit avec désintéressement, mais


cette définition est incomplète. Est un héros celui qui agit avec abnégation,
demeure inébranlable, conscient, et qui, agissant au nom du Bien
Commun, rapproche ainsi le courant de l'évolution cosmique.

On peut rencontrer des héros dans la vie contemporaine. On ne devrait


pas considérer cette conception comme utopique. Si nous avons peur
d'introduire un tel concept, nous nous éloignons du sentier qui mène au
pays de la vérité. On devrait reconnaître l'héroïsme dans la vie ;
reconnaître courageusement la présence des ennemis ; se rappeler que
l'épée est le bâton de marche du héros. Savoir faire de l'épée son bâton de
pèlerin doit trouver une place dans le labeur quotidien.

Comme toutes les formules magiques s'étiolent devant le saut


irrésistible par-dessus de l'abîme, vers le soleil dispensateur de vie ! Seuls
ceux qui connaissent la réalité peuvent évoquer le soleil sans
sentimentalité superficielle.

Nous souhaitons vous voir conquérir fermement. Chaque victoire


enseigne la prudence, mais cette restriction palpite d'essors. N'ayez pas
peur des grandes définitions, mais, en vous mettant en route pour un
accomplissement, prévoyez de la nourriture pour le lendemain. Celui qui
chemine vers l'accomplissement doit avancer comme s'il était appelé par la
sonnerie du travail. Pour l'aspirant, la surface la plus ténue est suffisante.
Aspirez !

148. Les hommes ne mangent pas de cadavres, pourtant ils mangent


les animaux abattus. On doit demander : "Où se trouve la différence ? Un
animal abattu n'est-il pas un cadavre ?" Nous conseillons de ne pas
consommer de viande pour des raisons de simple conformité au but. En
effet, chacun comprend qu'il est nocif d'absorber des cellules en
décomposition. A quel moment cette décomposition débute-t-elle ? Au
moment de l'arrêt des fonctions vitales, le corps perd sa radiation
protectrice, et la décomposition commence immédiatement. La sagesse
terrestre de ne pas manger de cadavre est hypocrite. Nous recommandons
les aliments farineux, les produits laitiers et les légumes, dont la
décomposition est moindre.

Les processus vitaux des plantes ressemblent, il est vrai, à ceux des
animaux, mais on constate que la décomposition des plantes commence
bien plus tard. Il est préférable de consommer des légumes frais, ou séchés
à chaleur vive. Il est préférable de manger du pain sans levain, pétri sans
matière grasse. Il y en a suffisamment dans le beurre et l'huile végétale.

Votre terme "végétarisme" est malencontreux, il met l'accent sur une


question de principe, plutôt que d'aller à l'essentiel.

Dans la communauté, la nourriture doit être végétale, car ses membres


recherchent une conformité optimale.

Sur le sentier, ne soyons pas pointilleux. N'oublions pas l'utilité de la


résine sous toutes ses formes. En chemin, rappelons-nous que manger deux
fois par jour suffit. Ne restons pas assis à table trop longtemps.

149. Maintenez corrélées expansion et affermissement. Souvenez-


vous : non seulement bondir, mais aussi conserver le nouveau terrain. On
peut citer bien des exemples, où l'expansion n'aboutit à aucune possibilité
Naturellement, il s'agit d'une expansion en conscience. Si une victoire n'est
pas techniquement affermie, au lieu de devenir une lumière égale, la
conscience se remplira d'étincelles vives, douloureuses. Comme pour tout
ce qui vit, il faut comprendre le moment d'assimilation. L'homme vivant
pleinement commence à remarquer ce que l'on pourrait appeler un rythme
dans ses expériences. Ce rythme se produit indépendamment de la quantité
d'ouvrage, indépendamment des impulsions extérieures. Il est nécessaire
de sauvegarder ce rythme intérieurement, et de ne pas l'attribuer à du
surmenage ou à un effet accidentel. Dans ces moments-là, la conscience
s'accoutume à quelque nouvelle acquisition. Par inexpérience, les gens se
mettent souvent à s'inquiéter d'un silence temporaire de la conscience,
mais un tel affermissement conduit au bond suivant. Pendant une telle
période d'assimilation, ne la dérangez pas avec des soucis. Le papillon
apprête de nouvelles ailes multicolores, ne faites pas de mal au cocon.

Pour observer les mouvements de conscience, il faudrait


photographier les radiations physiques. Ces photographies doivent être très
précises. Vous avez entendu parler des symptômes visibles des maladies,
de leur réflexion sur les épreuves photographiques. A côté de ces
perturbations, on peut observer ce qu'on pourrait appeler des taches bleues
flottant dans le champ de radiations. On peut être sûr que la conscience, à
ces moments-là, est concentrée. Puis une photographie peut montrer
quelque chose ressemblant à des flots ardents, qui fait disparaître les
condensations bleutées, ce qui signifie que le héros est prêt pour un nouvel
accomplissement spirituel. Une importante compréhension populaire des
qualités cachées de l'organisme humain pourrait résulter de la
photographie exacte de ces radiations.

On pourrait même établir un institut totalement scientifique, comme


on dit, où chaque passant pourrait entrer, flairer l'écran et la plaque,
inspecter les manches et les poches de l'opérateur. Nulle part, il n'y aurait
de supercherie ; en vérité, il serait comme on souhaiterait qu'il soit – clair,
gratuit et autorisé par le gouvernement, et sans exiger de bain préliminaire.
Mais ce dernier point n'est pas facile, parce que la photographie exige que
l'on frotte vigoureusement le corps à l'alcool pour enlever la transpiration.

Il est nécessaire de fortifier la conscience !


150. Ce ne sont pas les paroles prononcées qui accélèrent la
compréhension mutuelle, mais les centres du cerveau, dans la mesure où
ils sont stimulés. Voici une expérience remarquable : un orateur établit un
courant de compréhension, puis, subitement, change de langue en
choisissant une inconnue de son interlocuteur, et le phénomène de
compréhension se poursuit. En vérité, vous connaissez et avez reçu des
suggestions silencieuses lorsque la pensée spatiale se communique à la
vitesse de l'éclair. Elle est interprétée dans la langue la plus proche de celui
qui la reçoit, mais il se peut que la langue dans laquelle elle fut émise ait
été tout autre.

La transmission de pensée n'en est plus au stade expérimental, mais la


qualité de l'émission, celle de la réception, n'ont pas été suffisamment
étudiées. Ce qui a été le moins observé, c'est le moment précis où s'établit
le circuit de compréhension, après lequel les mots explicites deviennent
superflus. La stabilité de ce courant dépend, moins que tout, d'une tension
des tissus cérébraux. Les humains se rompraient les vaisseaux sanguins par
une tension excessive, plutôt que de s'ouvrir à une compréhension
nouvelle.

Vous connaissez, depuis longtemps, un son dissolvant qui agit, non


par la tension, mais par la qualité. La compréhension est semblable à ce
son. On disait dans l'antiquité : "Ouvrez les portes de la compréhension,
sinon la foudre réduira en cendres votre serrure". Vraiment, l'éclair de la
pensée – cette création originelle de tout être – perce toutes les serrures.

Il vient un moment où les yeux de celui qui écoute s'assombrissent, de


part et d'autre de sa radiation physique courent des étincelles d'une couleur
qui ne lui est pas apparentée, cette couleur appartient à la radiation de
l'émetteur. Réellement, la lumière a réussi à jaillir avec une rapidité
extrême et à affecter la lumière de la conscience du récepteur. Cela signifie
que le champ a été investi, et qu'il est prêt pour une réception ultérieure.
Pendant les expériences de pensée, il est important d'interroger la région
entière, pour déterminer comment se propage le champ efficace de l'envoi.
Il est ainsi possible d'établir que le mouvement s'effectue en spirale. On
peut en déduire que les émissions dans l'espace ne porteront pas effet à une
date bien définie. Si on visualise un but immédiat, on aura intérêt à inclure,
autour de lui, un espace plus large dans toutes les directions.
Terminons par un sourire : N'imaginez-vous pas le tonnerre des
pensées dans l'espace ? Un disciple demandait : "Si la pensée est
pondérable, l'espace n'est-il pas surchargé de pensées, et la gravitation n'en
est-elle pas perturbée ?" Qu'en pensez-vous ?

151. Autre expérience instructive. Un homme est placé au milieu


d'une chambre obscure et spacieuse. Le long des murs, se déplacent
silencieusement plusieurs interlocuteurs qui lui posent de brèves et
soudaines questions. Dans l'obscurité, il est presque impossible de
déterminer la direction d'où provient la voix ; mais – fait également
remarquable – lorsque la question est projetée dans l'espace, et que la
personne qui se tient au centre est intérieurement ignorée, la voix semble
souvent venir de la direction opposée. On peut constater de cette manière
que ce n'est pas l'organe extérieur, mais l'émission intérieure qui a la plus
grande importance.

Vraiment, c'est une étincelle de lumière qui atteint la cible en premier.


L'art d'influencer la foule ne tient pas à l'éloquence, mais à la
compréhension des nœuds de la foule, et au fait d'y envoyer
opportunément une pensée porteuse de lumière. Le manque de
compréhension de la façon de s'adresser à l'espace d'une part, et la
focalisation sur un seul auditeur d'autre part, sont également nuisibles.
Nous conseillons également de se servir du phonographe pour la
communication d'informations scientifiques. Mais on ne peut espérer
susciter des émotions par un mode de transmission mécanique.

L'électrisation de personnes au sein de la foule est utile en ce que les


points allumés deviennent des résonateurs, pour ainsi dire, et qu'ils
énergétisent autour d'eux une périphérie considérable. Alors, comment
découvrir les nœuds de la foule, les plus efficaces et les plus résonants ? Et
bien, entre l'orateur et la foule, volent des sphères de lumière, et les centres
d'énergies flamboient clairement, si l'orateur n'est pas un bavard, mais un
guide pour le Bien Commun.

Faites l'effort de comparer les radiations physiques d'un bavard et


celles d'un guide pour le Bien Commun. Comme scintille la radiation d'un
guide, quelles flèches directes jaillissent de ses épaules, quelles ondes
pourpres s'écoulent vers l'extérieur comme des remparts, engendrant une
nouvelle puissance ! Alors que les radiations d'un bavard sont sillonnées
de zigzags, dont les extrémités se retournent vers l'intérieur.
On donnera bientôt, comme cadeau aux enfants, des appareils à
photographier le rayonnement physique, et les pédants les mettront à
nouveau en garde contre une occupation dangereuse : "On peut très bien
traverser la vie sans se connaître soi-même".

152. Nous condamnons tout retard. Se libérer des retards dans la vie,
s'obtient grâce à deux qualités extérieures particulières : la précision dans
le travail, et la vigilance. Chaque travailleur doit cultiver la précision dans
son travail.

Un transfert d'attention, immédiat et complet, permet de rendre


cristallin chaque moment de labeur. Par la discipline, il est possible de
parvenir à isoler précisément chaque pensée. Des lapins bouffis l'ont des
bonds inefficaces. Aux côtés de la précision se tient la vigilance éternelle.
Ce n'est pas le froid conseil de prétentieux décadents : "Ne vous étonnez
de rien !" mais l'appel ardent : "Ayez des yeux d'aigle !" Une telle intensité
n'est pas un câble tendu prêt à se rompre, mais l'arc-en-ciel de la
prévoyance.

Il ne faut pas croire que la vigilance rend un homme froid et distant.


Un guerrier montant la garde est empli de la lumière des possibilités. Vrai,
il ne s'étonne de rien, car il prévoit la naissance de nouvelles possibilités.

Lorsque vous proclamez "Toujours prêt !", vous êtes, pour ainsi dire,
en train de suivre Notre appel. Celui qui est toujours prêt peut éprouver
toute la tension de la fournaise.

Jour et nuit, Nos collaborateurs se préparent au scintillement tout


entier du Cosmos. Dans leur disponibilité, ils seront invisibles le jour, et ils
trouveront, la nuit, le chemin rayonnant. Rien ne peut vous alarmer lorsque
vous êtes constamment en alerte. De par son caractère, le chercheur ne
permet pas au navire d'être pris dans les glaces.

Nous condamnons le retard.

153. Quelqu'un dira : "La vigilance, la comesure, la mobilité, la


dévotion, est-ce difficile ? Tenez, je sens que je peux remplir toutes ces
conditions ; ne voulez-vous pas m'emmener dans le voyage lointain vers la
Communauté ?". Ce voyageur pressé a-t-il pensé à certaine condition
requise pour démontrer les qualités qu'il a mentionnées ? La persévérance
a été oubliée. De petits feux, ne clignotant qu'un instant, contiennent toutes
les qualités de la flamme, mais l'obscurité les engloutit aussi rapidement
qu'un brasier le fait d'un flocon de neige. On ne peut faire confiance à un
instant de maîtrise isolé ; seule, la constance trempée par la peine et les
obstacles, produit une maîtrise digne de confiance.

Un vrai musicien n'a pas besoin de penser à chacun de ses doigts pour
produire un son ; seul l'élève réfléchit aux doigts qu'il faut employer. Le
vrai collaborateur ne pense pas à l'application voulue des qualités
nécessaires au travail. La musique des sphères se mélange au chant de
l'avancement du travail.

Pensez à quel point la persévérance est une échelle ardente.

154. Quelqu'un décide : "Je traverserai sur l'échelle ardente". Va, le


chemin est ouvert à tous. Mais rappelle-toi, si la peur survient, les échelons
fondent en flammes liquides. Où iras-tu, si tu n'imprègnes pas ton travail
de qualité ? Lorsque Nous disons qu'il vaut mieux dormir sur des racines
de cèdre, le néophyte peut aisément suivre le conseil. Il est facile de
dormir, spécialement lorsque c'est recommandé. Mais lorsque Nous disons
de monter constamment la garde, les échelons deviennent brûlants. Une
chose doit être répétée : l'échelle n'est pas facile.

Piètre est le guide qui dissimule un danger réel. Celui-ci ne peut être
surmonté qu'à l'aide d'une totale connaissance.

Je vois approcher une autre personne déraisonnable – celle-ci est


encore plus imparfaite. Elle critique : "A quoi peut servir une prophétie
solennelle ?" Nous dirons : La solennité d'un avertissement est fonction de
la dégradation de tes cris devant le danger. O toi, bipède, que de fois, tu as
perdu la face à la première difficulté ! Nous t'avons vu plus noir que le
charbon, et ton reniement t'a empli de puanteur. Mal t'en prend, ayant brûlé
les échelons, de demander maintenant que l'abîme te fasse des aumônes.

Un autre questionneur : "Comment concilier Enseignement et


science ?". Si la science enseigne une connaissance authentique, alors
l'Enseignement est science. Quel dessein peut servir la science, lorsqu'elle
est bourrée de préjugés ? Celui que gêne la solennité des affirmations
considère la science depuis son antre de vulgarité. Celui qui pense à la
communauté n'est pas blessé par les reptiles rampants.
Je vous dis que Je connais toute la complexité de la construction. Je ne
dissimule, ni la distance à laquelle il faut porter les pierres, ni l'étendue de
l'aridité. Ce sont justement cette prise de conscience, justement la
multitude des étoiles qui affirment les échelons ardents.

155. L'intensité convient à la communauté. On petit constater combien


l'intensité aide en diverses occasions. Même une simple tension du corps
renforce des manifestations élémentaires. Non seulement la surcharge des
centres nerveux, mais également les contractions musculaires créent une
émanation renforcée des sensations. Ce n'est pas en s'asseyant dans un
calme confort, mais par l'extension des membres dans le travail que se
produira une saturation d'énergie. Mais, réellement, la tension corporelle
n'est valable que pour les manifestations élémentaires ; la tension des
centres cérébraux est nécessaire. Une intensité permanente sera la
meilleure.

Laissez Nous vous présenter une illustration de Notre Communauté.


Nos ressources s'intensifient pour le Bien Commun. Chacun travaille en
pleine disponibilité. Notre communication sans fil a apporté un appel
urgent – une action personnelle est nécessaire. Le Conseil Elu désigne un
agent exécutif. Quelquefois, l'agent connaît tout le processus de la tâche,
mais parfois il ne lui est confié qu'une action intermédiaire. Souvent, le
temps ne suffit qu'à choisir les vêtements nécessaires, et, peut-être qu'un
livre qui vient d'être commencé retourne à la bibliothèque sans avoir été lu.
Souvent, la durée de la mission est indéterminée. Souvent les résultats de
la démarche ne sont pas visibles. Qu'est ce qui pousse alors le messager
choisi à se mettre joyeusement en route ? Qu'est-ce qui l'aide à se hâter
dans le froid, et par-dessus les blocs de glace ? Quel genre d'ordre peut
provoquer ce labeur ardu ? Cette disponibilité joyeuse provient de la
vigilance devenue seconde nature.

Lorsque Je vous conseille de développer intensité et vigilance, Je ne


parle pas dans l'intention de vous imposer un fardeau. Mes conseils
prévoient que l'exultation en sera le résultat final. Ceux qui ont peur d'un
travail intense craignent les formes et les lois de l'énergie. Qu'ils
poursuivent leur chemin sans forme vers les lunes en décomposition.
Qu'ils augmentent de leur propre dissolution ce qui est sujet à une re-
formation fondamentale.

Sachez prévoir l'allégresse !


156. Constatons que le chemin de ceux qui ont une mission n'est pas
de tout repos. Les gens croient à une procession d'une sorte de magiciens,
presque comme s'ils portaient la coiffe de l'invisibilité.

Mais la Communauté Mondiale se construit par des pieds et des mains


humaines, et en cela réside la beauté de la construction. Pourtant, dans les
cités, le messager de la Communauté est rarement bien accueilli. L'âme
même de la cité gronde contre lui. En vérité, l'existence même de la
Communauté est niée dans la ville. L'atmosphère ne permet pas au
messager de prendre un quelconque repos.

Ici, lui, le solitaire, traverse, nage, s'élance à travers les espaces


prescrits, déjà il communique et transmet son message. Qui l'a accueilli ?
La méfiance, premièrement – la Communauté existe-t-elle ?
Deuxièmement, la Communauté peut-elle prendre une part active à des
choses éloignées ? Troisièmement – l'apparition du messager et la
nécessité de l'action indiquée ne sont-elles pas une simple coïncidence ? Je
me souviens qu'un de ces messagers, indigné de la médiocrité de cette
dernière remarque, répliqua : "Vous qui parlez de coïncidence, n'oubliez
pas que vous êtes, vous-même, une coïncidence de particules de matière.
Si votre coïncidence n'a pas été un succès, les lois de la matière en
fournissent la raison." Cependant, lorsque l'on commence à s'occuper de
questions monétaires, ou de la transmission des objets, les pensées
commencent à coïncider favorablement. Rapports et avertissements sont
écoutés avec attention. Le citadin ne répugne pas à extorquer un
renseignement utile, même s'il provient de la Communauté. Ainsi, mis à
part quelques collaborateurs, le messager rencontre autour de lui un
gouffre d'avidité. Donnez de l'argent, donnez des conseils pour le
lendemain, écartez l'ennemi – puis disparaissez rapidement, ne dérangez
pas notre digestion avec des idées de fraternité mondiale.

En vérité, la réalisation de la coopération et de la communauté


continue, mais la pensée du citoyen moyen a sombré dans la stagnation.

Nous appelons ces collaborateurs qui connaissent les difficultés. Nous


appelons ceux qui ne retourneront pas en arrière. Nous appelons ceux qui
savent que la joie est une sagesse particulière.

Nous pouvons donner les directives les plus ardues, mais Nos conseils
suscitent l'allégresse !
157. Lorsque Nous dépêchons un messager, Nous lui souhaitons de
réussir dans son combat avec le dragon. Certes, ce n'est pas un dragon
inoffensif de l'époque pré-glaciaire, muni d'une queue, mais le cruel
égoïsme humain, atteignant de dangereux paroxysmes appelés terreur ou
frénésie de l'égoïsme. Où ces dragons se nichent-ils ? Il est manifeste que
les plus malfaisants repaires se trouveront dans des palais luxueux, derrière
les comptoirs d'agents de change, ou dans les boutiques des commerçants.
Mais Je trouverai plus facilement un agent de change inoffensif, et un
commerçant honnête, que Je ne percerai l'armure de la négation et de
l'inadmissibilité. Le négateur se prépare non seulement à défendre sa
propre ignorance, mais il rêve d'entourer toute l'humanité d'une muraille de
terreur.

Où est la cause initiale de la frénésie de l'égoïsme ? L'homme, semant


la terreur, est lui-même craintif sans raison. Dans ce négateur se trouve
non seulement l'ignorance, mais aussi une peur vile. Décrivez aux enfants
les symptômes auxquels se reconnaît le nid de l'égoïsme. Ils doivent
comprendre que la marque de l'égoïsme est de ne rien admettre, alors que
le chercheur du Bien Commun se fixe comme tâche première, d'absorber
les possibilités.

Il suffit que Notre messager proclame quelque vérité élémentaire pour


être soupçonné d'une sorte de machination de la part de la Communauté. Il
peut dire : "Energie et Lumière", le plus simple des concepts
apparemment, mais le citadin a déjà le sentiment d'une atteinte à son
confort. Il a tellement l'habitude de se considérer comme quelque chose de
dense et de sombre, qu'il n'admet pas qu'il puisse être une source de
lumière physique. Pourtant, même les enfants ne s'étonnent pas lorsqu'une
étincelle électrique émane d'eux.

Il est important d'examiner les programmes scolaires, et de renforcer


la voie de la connaissance authentique. La superstition pousse les humains
dans les crevasses de la terreur. On doit s'occuper immédiatement de
redresser la pensée scolaire, si non une génération supplémentaire
d'écervelés déshonorera la planète. Il faut enseigner davantage de science
naturelle d'après le sens profond de ce terme. La biologie, l'astrophysique,
la chimie, attireront l'attention des plus jeunes cerveaux.

Donnez aux enfants l'occasion de penser !


158. Magnétisme et formation des gaz, étant tous deux des facteurs
dynamiques, ne sont absolument pas étudiés. Le magnétisme attire
l'attention lorsqu'un cheval est incapable de soulever de terre son sabot.
Les gaz sont mentionnés lorsque gens et bêtes tombent morts. Les hommes
ne parlent que de ces manifestations grossières, alors que magnétisme et
gaz opèrent sur toute la surface de la planète. Aucun lieu n'est indifférent,
chaque localité s'accorde individuellement à des qualités d'une
signification profondément pratique.

On peut s'étonner de la naïveté des gens qui s'installent quelque part,


sans aucune compréhension des conditions locales. On peut en déduire le
nombre de possibilités qui périssent, et le nombre de calamités qui
pourraient être évitées.

Vous avez, vous-même, fait l'expérience de la branche de coudrier, et


vous avez été surpris de voir comment cet appareil des plus anciens, des
plus primitifs, se raidissait, tremblait, puis se mettait en mouvement,
réagissant aux eaux et aux minerais souterrains ! Certes, cette évidente
réaction ne provient pas de la branche, mais de l'appareil humain. Avec
quelle minutie et quelle ferveur, doit-on, en conséquence, étudier la
réaction de chaque localité sur l'homme et sur des peuplades entières !
Bien des régions sont pleines de sagas populaires sur les caractéristiques
particulières de leurs habitants : en certains endroits les gens souffrent de
goitres, en d'autres ils perdent leurs dents ; ailleurs c'est la lèpre qui fait
son apparition ; ailleurs encore c'est la rate qui est atteinte, ou bien le cœur
se dilate, ou le caractère s'amollit ; en certains lieux règnent vigueur et
animation. Un grand nombre de caractéristiques semblables sautent aux
yeux. Remarquons que celles-ci sont indépendantes des conditions raciales
ou climatiques. Dans la structure même du sous-sol, se trouvent, peut-être,
les causes principales des différences entre les caractéristiques populaires.
Il y a là un vaste champ d'étude, s'il est abordé avec des yeux perçants,
sans préjugé.

159. Non seulement, les hommes ne font pas attention aux émanations
de la terre, mais ils ne tiennent aucun compte de la qualité de l'eau utilisée,
bien qu'ils aient coutume de suivre des cures thermales. Pour se protéger,
ils ont imaginé de se servir d'eau bouillie, oubliant que certains organismes
aquatiques ne peuvent vivre dans l'eau bouillie. Il est vrai que bien des
microbes périssent à l'ébullition, mais d'un autre côté, en se refroidissant,
l'eau recueille, en fait, une grande quantité de particules mortes provenant
de l'atmosphère.

Si vous désirez réduire la réceptivité du cerveau, buvez de l'eau


bouillie refroidie, qui a été conservée longtemps – elle communique à
l'organisme une paresse viciée.

Nous ne préconisons l'utilisation de l'eau bouillie que pour une


consommation immédiate, lorsqu'elle est encore très chaude.

Nous utilisons l'eau de source, la considérant purifiée par l'alun et la


pierre ponce. Le tuf, qui se trouve autour des geysers, est également utile
pour purifier l'eau. Non seulement l'eau pure, étanche la soif, elle ozonise
aussi toute l'atmosphère.

Nous traitons les blessures par immersion dans l'eau pure. Lumière et
eau sont nos remèdes. Nos efforts se dirigent vers les expédients les plus
simples. A la formation de nouvelles communautés, employez des
m