Vous êtes sur la page 1sur 22

Critère de conception en rupture.

Un critère est nécessaire pour déterminer si une fissure dans une construction sous contrainte est stable ou instable.

Différents critères sont utilisés :

Energie de rupture critique (G c ) Facteur de concentration de contrainte (K c ).

sont utilisés : Energie de rupture critique (G c ) Facteur de concentration de contrainte (K

Critère de conception en rupture.

Differents critères sont nécessaires pour caractériser des structures fissurées qui peuvent :

Rompre avant déformation (très faible plasticité) Rompre avant déformation (avec plasticité). Déformer avant rupture (forte plasticité).

Tous les critères sont basés sur la ténacité intrinsèque du matériau.

avant rupture (forte plasticité) . Tous les critères sont basés sur la ténacité intrinsèque du matériau.
Mécanique de la rupture La mécanique de la rupture nécessite que la déformation plastique à

Mécanique de la rupture

La mécanique de la rupture nécessite que la déformation plastique à la pointe de la fissure ait un effet négligeable sur la contrainte dans la structure i.e. Le volume de matériau déformé plastiquement est négligeable comparé à :

La taille de la fissure La taille de la structure

Applicable pour de grandes pièces avec des matériaux fragiles.

: La taille de la fissure La taille de la structure Applicable pour de grandes pièces
Mécanique de la rupture Les méthodes employées sont : Energie critique de propagation (G c

Mécanique de la rupture

Les méthodes employées sont :

Energie critique de propagation (G c ). Facteur d’intensité de contrainte critique (K c )

Ces deux quantités mesurent la ténacité du matériau Ces deux approches sont équivalentes et peuvent être utilisées en conception. Le facteur d’intensité de contrainte critique est le plus utilisé.

et peuvent être utilisées en conception. Le facteur d’intensité de contrainte critique est le plus utilisé.
Energie de propagation Critère de Grifitth - Thermodynamique. Une fissure se propagera si: C’est énergétiquement

Energie de propagation

Critère de Grifitth - Thermodynamique.

Une fissure se propagera si:

C’est énergétiquement favorable et Il existe un mécanisme pour propager la fissure.

De l’énergie est nécessaire pour fabriquer les surfaces de la rupture. Cette énergie est fourni par la diminution d’énergie élastique stockée due à la propagation de la fissure.

Cette énergie est fourni par la diminution d’énergie élastique stockée due à la propagation de la
Equation de Griffith Epaisseur = e Module = E σ 2a 2a Energie de déformation

Equation de Griffith

Epaisseur = e Module = E σ 2a 2a Energie de déformation élastique libérée Energie
Epaisseur = e
Module = E
σ
2a
2a
Energie de
déformation
élastique
libérée
Energie de
surface par
unité d’aire : γ

Energie de déformation élastique

Energie de surface

libérée Energie de surface par unité d’aire : γ Energie de déformation élastique Energie de surface
Critère de Griffith L’énergie totale du système est fonction de la taille de la fissure

Critère de Griffith

L’énergie totale du système est fonction de la taille de la fissure

STABLE

INSTABLE

Energie élastique 2 σ Energie de Surface 2 = π a e U e E
Energie élastique
2
σ
Energie de Surface
2
=
π
a
e
U e
E
Longueur critique
dU/da=0
Energie de surface
Us=4aeγ s
Longueur de fissure, a
Energie
totale
U = U s -U e
Energie de déformation
7
Energie, U
de surface Us=4aeγ s Longueur de fissure, a Energie totale U = U s -U e
Critère de Griffith Energie totale Energie élastique U = U −U s e 2 dU

Critère de Griffith

Energie totale

Energie élastique

U = U −U s e 2 dU 2 πσ ae = 4 e γ−
U = U
−U
s
e
2
dU
2 πσ
ae
= 4 e
γ−
s
da
E
U = U −U s e 2 dU 2 πσ ae = 4 e γ− s
A la taille critique 2 dU = πσ a = ⎯⎯→ 0 2 γ da
A la taille critique
2
dU
= πσ
a
= ⎯⎯→
0
2
γ
da
s
E
critique 2 dU = πσ a = ⎯⎯→ 0 2 γ da s E U e
critique 2 dU = πσ a = ⎯⎯→ 0 2 γ da s E U e

U e

=

σ 2

E

π a

2 e

Energie de surface

Us=4aeγ s 2 E γ s = σ f π a
Us=4aeγ s
2 E
γ
s
=
σ f
π
a
s E U e = σ 2 E π a 2 e Energie de surface Us=4aeγ

Critère de Griffith

s E U e = σ 2 E π a 2 e Energie de surface Us=4aeγ
9
9
9
Critère de Griffith σ f = 2 E γ s π a Equation de Griffith

Critère de Griffith

σ f

=

2 E γ s π a
2 E
γ
s
π
a

Equation de Griffith

La contrainte critique pour propager une fissure de longueur 2a est σ f .

On vous offre 10 M€ si vous vous tenez pendu à une corde pendant une minute. La corde est attachée à une vitre (300 cm x 10cm x 0,127 cm, elle contient une fissure de 1.62cm.

50 m en dessous de vous…des pieux empoisonnés

.

Would you do it? Euh….

de vous…des pieux empoisonnés . Would you do it? Euh…. (E=60 GPa, γ s =11.5 Jm
de vous…des pieux empoisonnés . Would you do it? Euh…. (E=60 GPa, γ s =11.5 Jm

(E=60 GPa, γ s =11.5 Jm -2 )

Mc = 46,76 kg…

10

Moi pas

La ténacité : Energie critique de propagation G c .

G c .

σ f

=

EG c π a
EG c
π
a

G c

(

= 2 γ +γ

s

p

)

G c est l’énergie nécessaire pour propager la fissure G c inclut toute l’énergie employée pour faire avancer la fissure

G c inclut toute l’énergie employée pour faire avancer la fissure γ s <<< γ p

γ s

<<< γ

p

G c inclut toute l’énergie employée pour faire avancer la fissure γ s <<< γ p
La ténacité : Energie critique de propagation G c σ f = EG c π

La ténacité : Energie critique de propagation G c

σ f

=

EG c π a
EG c
π
a

Exemple.

Un carter de moteur de missile est conçu comme un tube à paroi mince . La conception à poids minimal impose une contrainte de σ y /1.5.

Calculez le plus petit défaut qui pourrait amener à rupture fragile dans le cas d’un acier faiblement allié et dans le cas d’un acier maraging.

Acier faiblement allié : σ y =1200 MPa, G c =24 kJm

-2

Acier Maraging :

σ y =1800 MPa, G c =24

kJm -2

E = 200 GPa

: σ y =1200 MPa, G c =24 kJm -2 Acier Maraging : σ y =1800

Facteur d’intensité de contrainte

Le facteur d’intensité de contrainte : K caractérise la grandeur de la contrainte et déformation élastique autour d’une fissure Concept de Similitude:

La contrainte en tête de fissure est la même si le facteur d’intensité de contrainte est le même dans différentes structures fissurées.

Un petit échantillon testé peut être utilisé pour prédire la rupture d’une pièce plus grande.

fissurées. Un petit échantillon testé peut être utilisé pour prédire la rupture d’une pièce plus grande.
Facteur d’intensité de contrainte σ y y σ x r θ x Contrainte en tête

Facteur d’intensité de contrainte

σ y y σ x r θ
σ
y
y
σ
x
r
θ

x

Contrainte en tête de fissure

σ

σ

σ

y

x

xy

K θ ⎛ θ 3 θ ⎞ = cos ⎜ 1 + sin sin +
K
θ
θ
3
θ
= cos
1
+
sin
sin
+
2
π
r
2
2
2
K
θ
θ
3
θ
= cos
1
sin
sin
+
2
π
r
2
2
2
θ
θ
3
θ
=
K ⎜ ⎛ sin
cos
cos
+
2
π
r ⎝
2
2
2

σ

K

r
r
r 2 ⎝ 2 2 ⎠ θ θ 3 θ ⎞ = K ⎜ ⎛ sin
Facteur d’intensité de contrainte Exemples: Fissure de Griffith Fissure “coin” K peut être calculé pour

Facteur d’intensité de contrainte

Exemples:

Fissure de Griffith

Fissure “coin”

K peut être calculé pour différentes structures

K = σ π a

K =σ πa

K = 1.12σ

πa
πa

Essai de ténacité Eprouvette CT (compact tension)

K =

P B W
P
B
W
a 2 + W a ) (0.886 + 4.64 − ( 1.5 W a )
a
2 +
W
a
)
(0.886 +
4.64
(
1.5
W
a
)
1 −
W
Utilisation de K Critère de rupture: Rupture si K>K c . Multiplicité des Facteurs d’Intensité
Utilisation de K Critère de rupture: Rupture si K>K c . Multiplicité des Facteurs d’Intensité

Utilisation de K

Critère de rupture:

Rupture si K>K c .

Multiplicité des Facteurs d’Intensité de contrainte :

Les concentrations de contraintes peuvent être superposées.

Intensité de contrainte

Concentration de contrainte

Intensité de contrainte Concentration de contrainte Trou elliptique avec une fissure en surface, c K =

Trou elliptique avec une fissure en surface, c

K = 1.12σ

πc
πc

k =1+ 2

a

b

K

= 1.12 1+ 2

a ⎞ ⎟σ π c b ⎠
a ⎞
⎟σ π
c
b

16

Fuite ou Rupture ?. Eviter la propagation instable de fissure dans les récipients ! Fissure
Fuite ou Rupture ?. Eviter la propagation instable de fissure dans les récipients ! Fissure

Fuite ou Rupture ?.

Eviter la propagation instable de fissure dans les récipients !

Fissure
Fissure
K = σ π a

K =σ πa

Epaisseur, e

Epaisseur, e

récipients ! Fissure K = σ π a Epaisseur, e Epaisseur, e a 2a K augmente
a
a
! Fissure K = σ π a Epaisseur, e Epaisseur, e a 2a K augmente quand

2a

K augmente quand la fissure grandit par fatigue, corrosion sous contrainte ou fluage.

Conception de fuite avant rupture (explosion)

K c ≥ σπ e

Kcσπe

Equivalence entre G c et K c . Ex. Fissure de Griffith Energie de propagation,

Equivalence entre G c et K c .

Ex. Fissure de Griffith

Energie de propagation, G c .

σ f

=

EG c

π

a

Ténacité, K c .

K

c

=

EG c
EG
c

K

c

a
a

=σ π

f

Pour toutes les formes de fissures K c est plus simple d’emploi

. K c = EG c K c a = σ π f Pour toutes les
Influence de l’épaisseur. La résistance à la rupture dépend de l’épaisseur de l’échantillon. Ceci est

Influence de l’épaisseur.

La résistance à la rupture dépend de l’épaisseur de l’échantillon. Ceci est dû à la triaxalité des contraintes et à la zone de déformation plastique en tête de fissure

Deformation

Contrainte

plane plane K 1c 1 K c mesuré
plane
plane
K
1c
1
K c mesuré

épaisseur

19

Contrainte/déformation plane. La taille de la zone plastique dépend de l’état de contrainte : Contrainte

Contrainte/déformation plane.

La taille de la zone plastique dépend de l’état de contrainte :

Contrainte

plane

Déformation

Plane

r

y

2

1

π

⎜ ⎛ ⎞

⎜ ⎝ σ

K

y

2

r

y

6

1

π

⎛ ⎜ ⎞

⎝ ⎜ σ

K

y

2

Zone plastique (taille r y ) Fissure Déformation Contrainte plane
Zone plastique (taille r y )
Fissure
Déformation
Contrainte
plane

Plane

La triaxalité réduit le volume de la zone plastique

20

Ténacité en déformation plane, K 1c .

K 1c , est la plus faible valeur C’est une mesure conservative.

Des structures épaisses peuvent être moins résistantes que des fines. K 1c est généralement utilisé

Déformation PLANE : Epaisseur ~ 50 x zone plastique

Contrainte PLANE : Epaisseur ~

zone plastique

utilisé Déformation PLANE : Epaisseur ~ 50 x zone plastique Contrainte PLANE : Epaisseur ~ zone
Résumé La ténacité (G c , K c ) décrit la résistance à la propagation

Résumé

La ténacité (G c , K c ) décrit la résistance à la propagation de fissure. La ténacité mesurée dépend de l’état de contrainte :

Taille et épaisseur de l’échantillon. Contrainte plane / déformation plane.

La ténacité mesurée en Déformation Plane est une limite inférieure

Contrainte plane / déformation plane. La ténacité mesurée en Déformation Plane est une limite inférieure 22