Vous êtes sur la page 1sur 46

INTERVENTIONS SOUS

DIRECTIVES COMMUNAUTAIRES
Dr Oumar BASSOUM
ISED-FMPO-UCAD
2017/2018
OBJECTIFS EDUCATIONNELS SPECIFIQUES

1. Définir correctement les interventions sous


directives communautaires
2. Rappeler l’intérêt des IDC
3. Citer les trois acteurs des IDC
4. Décrire tous les rôles des acteurs des IDC
5. Décrire la mise en œuvre des interventions
6. Décrire l’auto-monitorage communautaire
PLAN
I. Définitions des concepts

II. Intérêt de la question

III. Acteurs des IDC et leurs rôles

IV. Diagnostic situationnel de la communauté

V. Mise en œuvre des IDC

VI. Suivi-évaluation/automonitorage des activités


DEFINITION
COMMUNAUTE
• Une communauté est un groupe d’individus qui vivent
ensemble dans des conditions spécifiques
d’organisation et de cohésion sociale (Précis de la santé
publique et d’économie de la santé, Jean Brignon et
Camal Gallouj, 2011)
• La communauté , vue comme déterminant essentiel de
la santé et ingrédient indispensable pour la pratique, a
la capacité de créer un environnement favorable au
maintien de sa santé (Carter, 2010)
DEFINITION
SANTÉ COMMUNAUTAIRE
• Est une approche de résolution des problèmes de santé
fondée sur l’engagement des communautés. Elle
intègre des services de santé préventifs, promotionnels
curatifs et ré-adaptatifs destinés aux communautés et
délivrés par les communautés elles mêmes sous la
supervision du personnel de santé publique. Elle vise à
étendre les prestations sanitaires à la périphérie
géographique et sociale du pays, structure et renforce
la gouvernance sanitaire locale et le partenariat entre
les communautés et les structures de santé.
DEFINITION
SANTÉ COMMUNAUTAIRE
Elle est marquée par la participation des
membres de la communauté dans
l’identification et la définition de leurs
problèmes, la réflexion et l’application des
solutions ainsi que leur insertion dans une
démarche de développement local
DEFINITION
SOINS DE SANTÉ PRIMAIRES
• Soins de santé essentiels
• fondés sur des méthodes et des techniques pratiques,
scientifiquement valables et socialement acceptables,
• rendus universellement accessibles à tous les individus
et à toutes les familles de la communauté avec leur
pleine participation et à un coût que la communauté et
le pays puissent assumer à tous les stades de leur
développement dans un esprit d’auto-responsabilité et
d’autodétermination (OMS/UNICEF, Alma Ata, 1978)
DEFINITION
INTERVENTION SOUS DIRECTIVES COMMUNAUTAIRES
Une intervention sous directives
communautaires (IDC) est une intervention
sanitaire menée au niveau et sous l’égide de la
communauté elle-même
INTERET
• Insuffisance des ressources humaines
• Difficultés d’accès aux services de santé
• Problème de financement
• Absence d’implication de la communauté
• Mauvaise répartition du personnel de santé
ACTEURS DES IDC
• La communauté
• Le système de santé
• Les partenaires
ACTEURS DES IDC-ROLES
La communauté
• Débattre collectivement du problème sanitaire
• Décider collectivement de mettre en œuvre ou
non l’intervention sanitaire
• Conçoivent et planifie collectivement la stratégie
de MEO (quand, comment, par qui?)
• Les agents d’exécution sous directives
communautaires effectuent l’intervention.
• Evaluer collectivement l’intervention
ACTEURS DES IDC-ROLES
Système de santé/partenaires
• Cerner la structure du commandement
communautaire et son organisation
socioculturelle, et en tenir compte pour tout
échange avec la communauté.
• Présenter à la communauté la notion d’IDC et
les aspects techniques des interventions
ACTEURS DES IDC
Système de santé/partenaires
• Assurer et faciliter le renforcement des capacités et l’appui
technique requis par les interventions.
• Assurer la supervision et l’épauler selon les modalités et les
critères d’intervention décidés d’un commun accord avec la
communauté.
• Veiller au bon approvisionnement en fournitures nécessaires
(médicaments, MII et autres matériels d’intervention).
• Concevoir des politiques de santé spécifiques aux IDC et des
lignes directrices précises relatives à l’intégration de certaines
interventions dans la série des IDC
DIAGNOSTIC SITUATIONNEL DE LA
COMMUNAUTE
• Etape enquête ou recherche permettant de:
– cerner les problèmes et besoins d’une
communauté
– analyser un problème social
• trois phases:
– La phase de collecte des données
• Indicateurs de : santé, utilisation des services
santé
DIAGNOSTIC SITUATIONNEL DE LA
COMMUNAUTE
– La phase de restitution
• présence des représentants de la population
(élus locaux, OCB, ONG, partenaires, etc…)
• diffusion des résultats et de les faire valider par
le public
– La phase de priorisation et planification
• identification et de priorisation des problèmes
LA MISE EN ŒUVRE
Prise de contact avec les services de santé
• Phase délicate : Agents de santé refusent le
partage de leur expertise
• Objectifs
– Partager la vision
– Amener les AS à être parties prenantes
– Préparer les rencontres (réunions, séminaires, ateliers,
sensibilisation, plaidoyer)
– Préparer la formation des AS
– Former les AS à la distribution des produits
LA MISE EN ŒUVRE
Prise de contact avec la communauté
• Volet essentiel
• Deux phases
– Rencontre avec les responsables
– Rencontre avec le village
• Objectifs
– Connaître la communauté (Savoir écouter)
– Recueillir des informations sur les problèmes de santé
– Cibler les personnes ressources
– Gagner la confiance de la communauté
– Amener la communauté à être partie prenante
LA MISE EN ŒUVRE
Rencontre avec les responsables
communautaires (1)
• Pratiques à ne pas faire
– Se présenter avec trop de véhicules
– Donner l’apparence d’être riche
– Passer par dessus les autorités locales
– S’imposer ou imposer ses idées
– Promettre des motivations financières
LA MISE EN ŒUVRE
Rencontre avec les responsables
communautaires (2)
• Objectifs
– Partager la vision
– Expliquer les règles d’acquisition du produit
– Décrire les critères d’inclusion / non inclusion
– Présenter les bénéfices de la stratégie
– Permettre à la communauté de faire un choix sur
la méthode de distribution
LA MISE EN ŒUVRE
Rencontre avec le village (1)
• Vision de la stratégie
• Attentes de la communauté
• Bénéfices pour la communauté
• Processus (Choix par la communauté)
– Distributeurs
– Modalité d’accès au produit
– Modalité de distribution
– Recensement
– Gestion du produit
LA MISE EN ŒUVRE
Rencontre avec le village (2)
• Important…
– Gestion du processus par la communauté
– Pérennité de la stratégie assurée par la
communauté
– Collaboration avec les services de santé
– Respect des conditions de prise du médicament
– Bonne tenue des outils de gestion
LA MISE EN ŒUVRE
FORMATION DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES
Planification de la formation
• Informer sur le nombre de distributeurs
communautaires (DC) choisis par chaque
village afin de planifier la formation de la
manière la plus optimale

• Eviter ainsi d’avoir trop de participants à la fois


pour une session
LA MISE EN ŒUVRE
Attentes des agents communautaire
• Choisir les méthodes pédagogiques simples et
des messages bien clairs

• Si DC illettrés ; l’équipe d’animateurs devra


opter pour l’utilisation de fiches illustrées
pour la formation
LA MISE EN ŒUVRE
Période et lieu de formation
• Consensus avec les responsables communautaires
et les distributeurs sur la date, l’heure et le lieu de
la formation
• Choix doit être fait par la communauté (la
concession du chef de village ou en un lieu neutre,
tel qu’un centre quelconque du village, la place
publique du village, la cour d’une école, le
dispensaire, à l’ombre d’un arbre etc…)
LA MISE EN ŒUVRE
Formation dans leur propre localité
• Avantages
– DC à l’aise pour bien apprendre.
– Participation des villageois
– Réduction des coûts

• Inconvénient
– Prend plus de temps
LA MISE EN ŒUVRE
Formation de plusieurs DC dans une localité
centrale
• Avantage
– Economie de temps
• Recommandations
– Grand nombre de villages concernés.
– Formation effectuée dans un délai limité.
– Consensus DC des différents villages
– Distance entre le point de rencontre et tous les
villages participant est inférieur à 5km
LA MISE EN ŒUVRE
Matériel didactique
(de quoi a t-on besoin ?)
• un cahier
• une fiche de rapport illustré (destinée aux DC qui ne savent ni lire ni
écrire)
• un crayon, un taille crayon,
• une gomme, de la craie (de couleur de préférence)
• un couteau ou une scie (pour effectuer des marques)
• un marqueur (pour ombrer / marquer les comprimés sur le bâton de
mesure)
• un ruban (long de deux mètres)
• un bâton (long de deux mètres)
LA MISE EN ŒUVRE
Contenu de la formation (qu’apprendront
les DC ?)
• la maladie, son importance pour la santé publique,
son impact socio-économique et sa perception par la
communauté
• la durée du traitement
• la posologie du médicament : comment mesurer et
déterminer la dose à administrer
LA MISE EN ŒUVRE
Contenu de la formation (qu’apprendront les
DC ?)
• les personnes à exclure du traitement : comment
les exclure
• les réactions possibles consécutives à
l’administration du traitement, les conseils à
donner et/ou vers quelle structure sanitaire
orienter de tels cas
• le rapport de traitement, les refus, les absents,
les personnes exclues et les réactions
LA MISE EN ŒUVRE
Méthodes de formation
(comment va-t-on enseigner ?)
• Endroit familier et confortable pour les DC
• Disposition en cercle des participants et poser un
banc ou une table
• Début par ce qui est familier aux participants
• Exercices d’application concernant une tâche
donnée
LA MISE EN ŒUVRE
Méthodes de formation
(comment va-t-on enseigner ?)
• Questions
• Beaucoup de pratique pour maitriser les nouvelles
aptitudes
• Ne pas écrire car certains participants ne savent ni
lire ni écrire
• Progrès des DC
LA MISE EN ŒUVRE
Méthodes de formation
(comment va-t-on enseigner ?)
• Formateurs :
– Respectueux
– Gentils
– patients envers les DC pour gagner leur
confiance
• Qualités essentielles au succès des IDC
LA MISE EN ŒUVRE
Etapes de la formation
• Introduire la formation
• Encourager la discussion
• Evaluer les besoins sur la base de la cible à atteindre
• Expliquer comment recueillir et enregistrer un
renseignement
• Montrer le produit (médicament ou autre)
• Laisser du temps aux participants pour examiner le produit
• Démontrer, à partir d’éléments biologiques, comment
estimer la dose
• Attendre les suggestions
LA MISE EN ŒUVRE
Etapes de la formation
• Demander l’aide d’un participant si besoin
• Expliquer aux participants les repères essentiels
• Simuler un client et demander aux participants d’appliquer
les mesures
• S’assurer que les produits (ex : comprimés …) sont
effectivement avalés
• Laisser les participants déterminer à tour de rôle la dose
correcte
• S’assurer que tout le monde a compris
• Expliquer la nécessité d’enregistrer les renseignements sur
le traitement
LA MISE EN ŒUVRE
Etapes de la formation
• Utiliser les outils de collecte et de suivi et évaluation
• Montrer comment enregistrer les informations sur le
papier
• Guider chaque participant patiemment
• Féliciter les participants pour leurs efforts
• Répéter chaque exercice
• Décrire les personnes qui ne sont pas à traiter (critères
d’exclusion)
• Expliquer ceux qui doivent prendre le traitement plus
tard
LA MISE EN ŒUVRE
PRESTATIONS DES SERVICES PAR LA COMMUNAUTE
(cycle de gestion)
• Estimation des ressources: humaines, matérielles,
financières
• Commande, Approvisionnement et Stockage de
produits
• Offre de services: Distribution de produits*, autres activités

* Lire attentivement cette revue: Vouking MZ, et al.: Revue systématique sur
la contribution des femmes distributeurs communautaires dans la lutte
contre l’onchocercose en Afrique sub-saharienne. Pan African Medical
Journal; 2014
SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES
AUTOMONITORAGE COMMUNAUTAIRE
DEFINITION
Processus par lequel on donne le pouvoir à une
communauté de superviser et de suivre la
performance d’un programme en vue de
s’assurer qu’il est entrain d’être bien exécuté
comme prévu
SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES
AUTOMONITORAGE COMMUNAUTAIRE
CARACTERISTIQUES
QUAND?
• Trois mois après fin programme
– Permet le rappel des souvenirs
SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES
AUTOMONITORAGE COMMUNAUTAIRE
CARACTERISTIQUES
COMMENT?
INDICATEURS?
• Oui
• Choisis par la communauté
• Réajustés au fur et à mesure
SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES
AUTOMONITORAGE COMMUNAUTAIRE
CARACTERISTIQUES
MONITEURS?
• Toute personne
– En moyenne 4 pour 500 hbts
– Parité si possible
SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES
AUTOMONITORAGE COMMUNAUTAIRE
CARACTERISTIQUES
RAPPORTS?
• Oui
• Soumettre à la structure sanitaire
• Peut être en langue locale
SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES
AUTOMONITORAGE COMMUNAUTAIRE
CARACTERISTIQUES
REUNIONS?
• Oui
• Discuter des infos collectées
• Retro-information
SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES
AUTOMONITORAGE COMMUNAUTAIRE

ETAPES ESSENTIELLES
• Identifier la communauté qui sera encadrée
• Envoyer un message à la communauté pour informer
de votre visite
• Choisir un jour et une heure qui conviennent à tous
à l’arrivée
• Obtenir des informations sur la performance de la
communauté
SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES
AUTOMONITORAGE COMMUNAUTAIRE

ETAPES ESSENTIELLES

• S’assurer de la participation des leaders


communautaires (religieux, sociaux) au cours des
réunions

• Unir leurs efforts pour un atteindre les objectifs du


programme

• Convenir un jour pour tenir une réunion


SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES
AUTOMONITORAGE COMMUNAUTAIRE

ETAPES ESSENTIELLES

• Convenir un jour pour tenir une réunion

• Organiser une courte réunion avec les moniteurs avant


de quitter le village

• Encourager les moniteurs, les féliciter pour leur


performance exemplaire et la bonne tenue des
registres
REFERENCES
1. Vouking MZ, Tadenfok CN, Evina CD, Nsangou M, Bonono CR, David
Yondo: Revue systématique sur la contribution des femmes distributeurs
communautaires dans la lutte contre l’onchocercose en Afrique sub-
saharienne. Pan African Medical Journal: 1937- 8688 ; 2014
2. Ministère de la Santé et de l’action Sociale. Politique nationale de santé
communautaire; décembre 2014
3. OMS. Interventions sous directives communautaires pour résoudre les
grands problèmes de santé en Afrique. Une étude multi-pays. Rapport
final; 2009
4. Brignon J, Gallouj C. Précis de la santé publique et d’économie de la
santé. Deuxième édition. Wolters Kluwer France; 2011

Centres d'intérêt liés