Vous êtes sur la page 1sur 8

La mécanique des sols ou la géotechnique :

La mécanique des sols est l’étude des propriétés physiques,


chimiques mécaniques et hydraulique des sols en vue de leur
application à la construction.
 Introduction :
Il est important de connaître la nature, la composition et la
répartition des grains de différentes tailles qui compose un sol. Les
essais qui conduisent à cette étude portent le nom d’essais
d’identification, et parmi ces essais, nous mentionnons l’essai de la
teneur en eau.
 Le but de TP :
Détermination de la teneur en eau d’un sol, qui se définir par poids
de l’eau contenu dans le poids des vides étant négligeable.

I. Généralités :
1. les définitions :
La teneur en eau : c’est le rapport entre le poids d’eau et le
poids de la partie solide pour un volume de sol donné, ce
paramètre permet de quantifier l’eau dans un sol, elle est notée
par :

𝑊𝑤
𝜔= ∗ 100
𝑊𝑠

1
Le poids spécifique apparent sec : la quantité exprimer par le
rapport du poids des grains solides ou volume apparent de cet
échantillon.

Wh Ws + Ww Ws Ww
γ= = = +
Va Va Va Va
𝛾 = 𝛾𝑑 + 𝜔 ∗ 𝛾𝑑
𝛾 = 𝛾𝑑 (1 + 𝜔)
d’où : 𝛾 = 𝛾𝑑 /(1 + 𝜔)
𝛾𝑑 : Poids spécifique apparent sec.
𝛾 : Poids spécifique apparent.
ω : Teneur en eau.
Va : Volume apparent.
Wh : Poids humide de l’échantillon.
Ws : Poids de l’échantillon.
Ww: Poids de eau (Wh-Ws).

2. Méthode de détermination de la teneur en eau :


L’échantillon de matériau est pesé, puis placé dans une étuve. Une
fois la dessiccation réalisée, l’échantillon est pesé à nouveau. Les
deux pesées donnent par différence la masse d’eau évaporée.

2
3. Appareillages utilisés :
 Etuve : appareil de chauffage fonctionnant le plus souvent à la
pression atmosphérique et permettant d’effecteur divers traitements
thermique a température régulée.
 Anneau volumique : récipient utiliser dans laboratoire pour stocker
l’échantillon.
 Balance : est un instrument de mesure qui sert à évaluer des masses
par comparaison avec des poids masses sont connues nécessitant
l’utilisation de poids.
 Spatule : outil utiliser dans laboratoire pour araser les surfaces.
 Boite de pétri : est une boite cylindrique transparent peu profonde
plastique munie d’un couvercle.

 Schémas des appareillages utilisés :

3
II. Parti expérimentale :
1. Conduite de l’essai :
 Peser boite pétri avec l’anneau (P1)
 Prélever un échantillon.
 Placer l’échantillon sur la boite de pétri et araser les deux faces à
l’aide d’une spatule.
 Peser l’échantillon avec la boite de pétri et l’anneau (P2)
 Mettre à l’étuve l’échantillon jusqu’à dessiccation (environ 24H).
 Peser l’échantillon sec avec la boite de pétri après la sortie de
l’étuve (P3)
 En déduire la teneur en eau ω(%) de l’échantillon par la relation :

4
𝑊𝑤
ω= ∗ 100
𝑊𝑠

ω(%) : teneur en eau (exprimé en %).


Ww : poids de l’eau.
Ws : poids de matériau sec.

2. Les résultats :

P1 P2 P3
0,094 0,160 0,147

Donc la teneur en eau est :


Ww = ( P2 – P3 ) = ( 0,160 – 0,147 ) = 0,013 Kg
Ws = (P3 – P1 ) = ( 0,147 – 0,094 ) = 0,053 Kg
𝑊𝑤
𝜔% = × 100 = ( 0,013 / 0,053 ).100 = 24,52 %
𝑊𝑆

Alors la teneur en eau de ce sol est : 24,52 %

5
 Feuille d’essai :

N° d’essai 01
Diamètre de anneau (m) 4 × 10−2

Hauteur (m) 4 × 10−2

Volume apparent Va (m3) 5,02 × 10−5

Masse humide (Kg) 0,066

Poids humide Wh (KN) 0,066× 10−2

Masse sec (Kg) 0,147 − 0,094 = 0,053

6
Ws = 0,053.10.10−3
Poids sec Ws (KN) = 0,053.10−2

 
Wh
Va
KN / m  3
13,14
(0,066.10−2 )−(0,053.10−2 )
𝑊ℎ−𝑊𝑠 *100
0,053.10−2
ω% = ∗ 100
𝑊𝑠 = 24,52 % = 𝜔%

 13,14
d 
1W
KN / m 
3
𝛾𝑑 = = 10,55
1 + 0,2452

 Conclusion :
7
On peut dire que chaque sol a ses caractéristiques
spéciaux, d’entre elles, la teneur en eau et le poids
spécifique que permet de savoir la quantité d’eau
existante dans ce dernier pour la classer, afin de connaitre
sa résistance a supporté les déférents types d’ouvrages
bâties.