Vous êtes sur la page 1sur 7

1) Généralité :

Un moteur à courant continu est une machine rotative qui transforme l’énergie mécanique
disponible sur l’arbre moteur. Les parties constituant le moteur à courant continu sont les
mêmes que celles d’une génératrice à courant continu. D’un point de vue structurel, un
moteur à courant continu comporte un induit tournant et inducteur fixe. Cette dernière
partie peut être soit bobinée, soit réalisée avec des aimants permanents. La machine à
courant continu est réversible (c’est-à-dire elle peut fonctionner comme génératrice ou
comme moteur).

2) Moteur à excitation en dérivation (shunte) :

Une seule tension d’alimentation est exigée pour ce mode d’excitation qui permet de
réalisé un moteur à vitesse pratiquement constante. Le courant absorbé par l’induit est
proportionnel au couple résistent opposé au moteur.

Moteur à excitation shunt


I = Ia + J
U= Ech + Ra.Ia
εm = E – Ech

U = E – (εm – Ra.Ia)
Si εm ≈ 0 → E ≈ Ech = E’ → U = E’ + Ra.Ia
U
Or : Ia = I - J → U = E’ + Ra (I - J) etJ =
R ex + R h
3) But de la manipulation :

Cette manipulation a pour objet l’étude des caractéristiques à vide et en charge du moteur
à courant continu à excitation en dérivation (shunte) et relevé des caractéristiques :

· à vide :

1- J → N = f(J) à U = Cste.

1
· En charge :
1- caractéristique de vitesse :
I → N = f(I) à U = Cste et (Rex + Rh) = Cste
2- caractéristique de couple moteur :
I → C = f (I) à U = Cste et (Rex + Rh) = Cste
3- caractéristique mécanique :
C → N = f(C) à U = Cste et (Rex + Rh) = Cste
4- caractéristique de rendement :
C → η = f( C ) à (Rex + Rh) = Cste

Caractéristique mécanique de la M.C.C

4) Principe :

A vide le moteur shunt → entraine un frein électromagnétique. Pour créer un couple


résistance à la fois constant et réglable, on peut utiliser aussi comme charge, une
génératrice – balance (dynamo – frein) qui débite dans un rhéostat de charge.
v 4-1) à vide : U - R I
a a
E =U - R a I a = KN f Û N =
K f
Généralement : R a I a << U Þ N » U
K f
Sous tension U constant, N est inversement proportionnel au flux. Si le circuit magnétique
du moteur n’est pas saturé, Ф est proportionnel au courant d’excitation J : Ф = α.J
donc J↑ → Ф↑ → N↓.

Remarque :
Si J → 0, Ф → 0 et la vitesse tend vers une très grande valeur, donc il y aurait risque
d’emballement du moteur. D’où le moteur shunt s’emballe s’il y a coupure dans
l’enroulement inducteur.

v 4-2) en charge :
Pour un moteur compensé (εm = 0)
E' U -R a ( I -J ) U -R a I a
N = = = ......... 1
Kf Kf J f
C em = K 'f I a = K 'f ( I - J )......... ....... 2

2
En éliminant Ia entre (1) et (2) on obtient l’équation Cem = f(N).
Cem = Cu + Cp
Ou :
Cu : couple utile disponible sur l’arbre du moteur (couple moteur).
Cp : couple des pertes
Cem : couple électromagnétique
v Le rendement :
Pu C .w
h = = u
Pabs U . I
Ou :
2 .π. N ;
ω: Vitesse de rotation (rad/s) : w =
60
2 .π
Pu : La puissance utile (W) : Pu = C u . N
60
Pabs : La puissance absorbée (W) : Pabs = U . I = U .( I a + J )

5) Montage (Schéma de principe):

Avec : Rh est le rhéostat de champ ou d’excitation pour varier le courant inducteur ou


d’excitation J.
6) Mode opératoire:

v 6-1)Essai à vide :

Pour cet essai la charge mécanique est découplée du moteur. Alimentez le moteur
sous la tension U = Unom maintenue constante, ensuite variez le courant d’excitation J
à l’aide du rhéostat de champ Rh et relevez la vitesse N, mesurée au moyen d’une
dynamo tachymétrie (GT), pour chaque variation de J.

Tableau des relevées :

Caractéristique à vide N=f(J) à U = 70V = constante


J (A) 0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09 0.1
N(tr/min) 1790 1770 1750 1720 1665 1590 1520

3
v 6-2)Essai en charge :

La charge du moteur est un frein à poudre magnétique. La vitesse et le couple du


moteur shunt à étudier sont mesures à l’aide d’instruments grâce à l’unité de
commande qui fournit le courant de freinage nécessaire au frein.
Faites varier (C) à l’aide de l’unité de commande. Pour chaque variation, mesurez N,
I, à U = constante et Rh + Rex = constante.

Tableau des relevées :

Caractéristique en charge U=70V , J = 0.1A


C (N.m) 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4
N(tr/min) 1355 1250 1112 1010 900 820 770
I(A) 1.24 1.5 2.02 2.45 2.8 3.3 3.7
à calculer

Pabs (W) 86.8 105 141.4 171.5 196 231 259


Pu (W) 28.36 52.3 69.83 84.57 94.2 102.99 112.83
Η 0.32 0.498 0.493 0.493 0.48 0.44 0.43
7) Travail à effectuer:

1. Caractéristique de vitesse : N = f(I)

N=f(I)
1.6
1.4
1.2
1
0.8
N=f(I)
0.6
0.4
0.2
0
0 1 2 3 4

4
2. Caractéristique de couple : C = f(I)

N(tr/mn)
1355
1250

1112
1010

N(tr/mn) 900
820
770

0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4

4
3. Caractéristique mécanique : N = f(c)

N(tr/mn)
N(tr/mn)

1355
1250
1112
1010
900
820 770

0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4

4. Caractéristique du rendement : η = f( C )

N(tr/mn)
N(tr/mn)
1355
1250
1112
1010
900
820 770

0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4

4
Conclusion final

Le motor à excitation derive ou shunt est compose de deux enroulment:


Un enroulment autour du stator et un autour du rotor. Il sont connectés en paralléle et
sont donc parcourus par des courant d’amplitudes differentes,shéma equivalent:ce
moteur présent beaucoup d’avantages. Sa vitesse est sensiblement constant et facile
à régler. De plus, il suffit de change le sens du courant pour changer sa vitesse de
rotation. Ses utilisations sont diverses:machine utile , appareils de lavage.
Pompes,ventilateurs etc…….
Et la charge d’accumulation, reseau,a tension constant [a condution de coriger
l’exitation], excitation de machines.