Vous êtes sur la page 1sur 2

Notion d’impédance : Loi d’Ohm généralisée

Rappel sur la loi d’Ohm :

Tout ce qui suit est dans le régime permanent :

v(t) = R i(t) n’est qu’un cas particulier de (t) = Z (t) où (t) et (t) sont les représentations complexes des variables
réelles v(t) et i(t) et où Z est l’impédance complexe en Ohm. Alors, R est-ce une résistance ou une impédance ?

R étant un nombre réel, Z est alors une résistance réelle (partie imaginaire nulle du nombre complexe)

Cette impédance Z = R se manifeste aussi bien pour le courant continu qu’alternatif.

L étant un nombre réel, Z est alors une résistance imaginaire positive (partie réelle nulle du nombre complexe).

Elle ne se manifeste que dans les courants alternatifs car Z = j L w. Lw est en Ohms. La pulsation
w est nulle lorsqu’il s’agit de courant continu, donc impédance nulle pour ce courant. Attention !
Ne jamais brancher une bobine seule aux bornes d’une source de tension continue! La bobine est
un simple fil électrique quand on est dans le courant continu.

On dit que la bobine fait passer le courant continu (ne présente aucune résistance, Lw=0) et
s’oppose au courant alternatif (présent une résistance Lw proportionnelle à la pulsation)

La bobine fait passer le courant continu <==> i (t) ≠ 0 si v(t) = Cte car i(t) =

C étant un nombre réel, Z est alors une résistance imaginaire négative (partie réelle nulle du nombre complexe).

Elle ne se manifeste que dans le courant alternatif car Z = = -j . Cw est en Ohms. La


pulsation w est nulle lorsqu’il s’agit de courant continu, donc impédance infinie pour ce courant.
Le condensateur se présente comme un circuit ouvert entre ses bornes pour le courant continu.

On dit que le condensateur s’oppose au courant continu (présente aucune résistance infinie,
∞ ) et fait passer le courant alternatif (présente une résistance inversement
proportionnelle à la pulsation).

Le condensateur s’oppose au courant continu <==> i (t) = 0 si v(t) = Cte car i(t) = C
Au monde réel : Représentation complexe :

R, résistance

(t) = Z (t) et v(t) = R i(t) ==> Z = R, R en Ohm (Ω)


v(t) = R i(t)

L, Inductance d’une bobine:

i(t) =
==> (t) = t =

!"
= = = t

#
C, Capacité d’un condensateur: $ #
= Z = j L w, L en Henri (H) et W en rad/s.

# % !" &
i(t) = C ==> (t) = = C =C = C Vm jw

=jCw t

#
$ #
= Z = '() , C en Farad (F) et w en rad/s.