Vous êtes sur la page 1sur 5

USTHB 2017-2018

Faculté d’électronique et d’informatique

Département d’électronique

Module : Ondes et propagation

Exercice 7

Une onde plane se propage dans un milieu diélectrique


 r1  9 , elle arrive sous une incidence

normale à autre milieu diélectrique r 2


 4
. Sachant que Les deux milieux sont non magnétiques et
que le champ magnétique incident est donné par l’expression :

H  2.cos  2 .109 t  1 y  k
i
A/m

Déterminer les expressions temporelles de :

1. Champ électrique et magnétique dans chaque milieu.


2. Les densités de puissances moyennes des ondes incidente, réfléchie et transmis.

Solution 7 :

1.

120 120 120


1    40  ,  2= =6 0  ,
9 3 4
  60  40
le coef. de réfléxion:   2 1 =  0.2
1  2 60  40
le coef. de transmission: T  1    1.2

c 3.108 
V p1    108 m / s  1   20 rad/s
 r1 3 V p1
c 3.108 2 .109 40
Vp 2    2   rad/s
r2 2 3.108 3
2
E  1 2 cos  2 .10 t  1 y  k  j  40  2 cos  2 .109 t  1 y 
i 9

E  251.33 cos  2 .109 t  1 y  i V/m


i

E   E  0.2  251.33 cos  2 .109 t  20 y  i 


r i

E  50.26 cos  2 .109 t  20 y  i V/m


r

Champ électrique total milieu 1 :

1
E = E  E  251.33 cos  2 .109 t  1 y  i  50.26 cos  2 .109 t  20 y  i 
1 i r

E    251.33 cos  2 .109 t  1 y   50.26 cos  2 .109 t  20 y   i V/m


1

 j  251.33 cos  2 .109 t  20 y  i


E  251.33 cos  2 .109 t  20 y  i  H 
i i

1
 j  251.33 cos  2 .109 t  20 y  i
 2 cos  2 .109 t  20 y  k
i
H 
40

H   H  0.2  2 cos  2 .109 t  20 y  k 


r i

H  0.4 cos  2 .109 t  20 y  k A/m


r

Champ magnétique total milieu 1 :

H  H  H  2 cos  2 .109 t  20 y  k  0.4 cos  2 .109 t  20 y  k 


1 i r

H   2 cos  2 .109 t  20 y   0.4 cos  2 .109 t  20 y  k A/m


1

Le champ électrique dans le milieu 2 :

t i  40 
E 2=E  T E  1.2  251.33 cos  2 .109 t  y i 
 3 
 40 
E 2  301.6 cos  2 .109 t  y  i V/m
 3 

t 301.6  40 
H2  H  cos  2 .109 t  y i 
2  3 
 40 
H 2  1.6 cos  2 .109 t  yk A/m
 3 
2.
• Densité de puissance moyenne incidente :
i 2
1 E
i i
P  j  P  251.34 j W/m 2
2 1

• Densité de puissance moyenne réfléchie :


r 2
1 E
r r
P  j  P  10.05 j W/m 2
2 1

• Densité de puissance moyenne transmise :


t 2
1 E
t r
P  j  P  241.29 j W/m 2
2 2

2
Exercice 8

Une onde plane de fréquence f= 50 MHz se propageant dans l’espace libre est associé à un champ
électrique d’amplitude 30V/m. Cette onde est normale à un milieu conducteur caractérisé par :

 2  2.78.10 3 S / m, r 2  1,  r 2  1.

Déterminer :

1. Le coefficient de réflexion  .
2. Les densités de puissance moyennes des ondes incidente et réfléchie.
3. La distance du premier minimum, compté à partir de l’interface de séparation des deux
E
milieux, du module du champ électrique .

Solution 8

1.

Milieu 1 (espace libre)

c 3.108
1  120  , 1   6m
f 5.107
Milieu 2 (conducteur) : on calcule le rapport :

2 2.78.103
 1
 r 2 o 7 10
9
2  5.10
36
Ce n’est pas un bon conducteur donc l’impédance de ce milieu est donnée par :
1/ 2
2   2'' 
 120 1  j 
1/ 2
2   1  j  
2   2' 
2   292.88  j121.31  

Calcul du coefficient de réflexion :

2  1  292.88  j121.31   120


   
1  2  292.88  j121.31   120
  0.22,   114.5

2. Densité de puissance moyenne incidente :

2
i 1 Ei 1 302 i
P 
m   P m  1.19 W/m 2
2 1 2 120

Densité de puissance moyenne réfléchie :

3
r i r
Pm   P m  0.22 1.19  P m  0.06 W/m2
2

3.

  1 1 2 6
   114.5  2rd  lmax  0   3m
4 2 4
1 6
lmin  lmax   3  lmin  1.5m
4 4
Exercice 9

Une antenne fonctionnant à 0.5MHz se trouve dans un avion qui survol l’océan. Les ondes se
propagent d’une manière normale par rapport à la surface de l’eau de mer. Le module du champ
électrique associé aux ondes est de 3V/m. L’eau de mer est caractérisée par :

 2  4 S/m,  r 2  72, r 2  1.

L’avion essaies de communiquer avec un sous-marin qui se trouve à une distance d sous la surface
de la mer. Le sous-marin ne peut communiquer avec l’avion que si le champ électrique capté est au
minimum de 0.1 μV/m . Déterminer la distance d à partir de laquelle la communication pourra
s’établir.

Solution 9

Pour l’eau de mer :

2 4
  2000  l' eau de mer est un très bon conducteur
 r 2 o 109
2  0.5.10 6

36
Alors on pourra calculer l’atténuation :

 2   f   2.81 Nepers/m 2   2  2.81 rad/m


L’impédance de l’eau de mer est :

2
2  1  j  =0.7 1  j  
2

Calcul du coefficient de réflexion :

2 1 0.7 1  j   120


      0.9963  j3.7 103
1  2 0.7 1  j   120

Le coefficient de transmission est :

T  1    5.24 103 e j 44.89

4
Le champ électrique transmis sous la surface de l’eau de mer est :

E t  T E i e  2 d

Et  0.1 μV/m=10 -7V/m


Le minimum du champ électrique transmis est min

Et  0.1 μV/m=10 -7V/m=T E i e  2 d  5.24  103  3  103 e 2.81d 


min

d  6.7 m