Vous êtes sur la page 1sur 47

MTX103

NOTIONS FONDAMENTALES MTX103

7. Le choix des matériaux

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 1


MTX103
1/ INTRODUCTION MTX103

Ce chapitre reprend les concepts développés dans une méthode


intitulée
"choix des matériaux en conception mécanique"
de M.F. Ashby (Dunod, 2000)

Comme ce titre l'indique, il s'agit


de décrire une méthodologie de choix des matériaux (et de
procédés) en explorant de façon systématique le monde
immense des matériaux existants …
dans une démarche de conception, où l'on recherche des
solutions innovantes à un problème technologique précis …
appliquée à la construction mécanique, c'est-à-dire dans le
domaine des matériaux dits "de structure".

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 2


MTX103
1/ INTRODUCTION MTX103

Toute conception de produit industriel implique un processus


complexe de prise de décisions, que ce soit dans le choix du matériau
ou dans le choix du procédé utilisé pour la réalisation du produit. Ces
choix sont à la fois cruciaux et difficiles
- cruciaux car en dépendent la performance de la conception et
sa viabilité économique
- difficiles en raison à la fois de la grande diversité des matériaux
(il en existerait potentiellement entre 40 000 et 80 000), de la
large panoplie des procédés possibles (estimés à 6000), et enfin
de la variété des exigences souvent contradictoires du cahier des
charges.
La tentation est forte alors de se limiter au matériau habituellement
employé dans ce type d'application. Il est donc clairement utile de
disposer, dès les premiers stades de la conception, d'une procédure
systématique de sélection du matériau et du procédé les mieux
adaptés, pour éviter d'éliminer a priori certaines possibilités
simplement parce qu'elles sont inhabituelles. C'est l'objet de ce cours
qui ne constitue qu'une introduction à ce type de problématique.

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 3


MTX103
1/ INTRODUCTION MTX103

La conception procède par étapes.


Au départ, il y a un besoin du marché qu'il faut formuler.
On définit ensuite un concept de produit permettant de remplir ce
besoin.
Si les premières estimations et l'analyse de solutions alternatives
montrent que ce concept est viable, on passe à l'étape suivante de la
réalisation concrète. On choisit des principes de fonctionnement, on
décide des dimensions et du tracé puis on estime les performances et
le coût.
Si les résultats sont satisfaisants, on passe à l'étape de conception
détaillée du produit : optimisation des performances, analyse
complète des composants critiques (en utilisant au besoin des
méthodes numériques), préparation des schémas détaillés,
spécification des tolérances, de la précision, des méthodes
d'assemblage et de finition, etc.

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 4


MTX103
2/ La CONCEPTION MTX103

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 5


MTX103
2/ La CONCEPTION MTX103

La conception originale implique une idée nouvelle ou un principe


nouveau de fonctionnement (comme le stylo à bille ou le disque
compact).
Dans cette démarche de conception, toute solution est à considérer rationnellement. Le
choix des matériaux est a priori très large, y compris les nouveaux matériaux qui
peuvent rendre possibles des conceptions originales (un nouveau matériau peut donner
l'idée d'un nouveau produit, et réciproquement le nouveau produit peut exiger le
développement de nouveaux matériaux)

La conception adaptative part d'un concept déjà existant et cherche


à l'améliorer en affinant le principe de fonctionnement.
Ce type de conception est, lui aussi, rendu possible par le développement des matériaux
(les polymères ont remplacé les métaux dans les objets électroménagers, la fibre de
carbone le bois dans les objets pour le sport)

La conception de variation concerne un changement de taille,


d'échelle ou une amélioration de détail sans que la fonction ou son
principe de réalisation soit modifié.
Par exemple, la conception de réservoirs de plus grande taille impose le choix de
nouveaux matériaux. Les bateaux de petite taille sont réalisés en fibre de verre, alors
que les bateaux de taille importante sont en acier

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 6


MTX103
2/ La CONCEPTION MTX103

Étude de cas : le tire-bouchon

 Formulation du besoin (elle doit être la plus neutre possible !)


"Il faut un dispositif permettant l'accès au vin contenu dans la bouteille …
qui soit pratique, pas trop cher et sans impact sur la qualité du vin"

Concepts :
(a) extraction du bouchon par traction axiale
(b) extraction du bouchon par cisaillement
(c) extraction du bouchon par compression
(d) destruction du bouchon
(e) rupture du goulot
autre

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 7


MTX103
2/ La CONCEPTION MTX103

Étude de cas : le tire-bouchon

 réalisations concrètes

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 8


MTX103
2/ La CONCEPTION MTX103

Étude de cas : le tire-bouchon

Selon le principe de fonctionnement, on décide des dimensions et du tracé du


tire-bouchon, puis on estime les performances du matériau constitutif et
finalement on chiffre le coût associé. Les spécifications fonctionnelles de
chaque composant pourraient s'exprimer ainsi :
un levier (poutre) léger pouvant supporter un
moment fléchissant donné
une vis peu coûteuse pouvant transmettre un
effort donné au bouchon

une fine lame élastique, qui ne flambe pas


quand on l'enfonce le long du bouchon
une aiguille fine et creuse suffisamment résistante
pour s'enfoncer dans le bouchon
etc.

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 9


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

Le nombre des matériaux techniques est très métaux


élevé, estimé entre 40 000 et 80 000. et alliages
On les range en grandes classes, mousses de ENGINEERING céramiques
ALLOYS
comme par exemple dans la polymères techniques
figure suivante : POLYMER ENGINEERING
CERAMICS
FOAMSS

polymères composites céramiques


traditionnelles
ENGINEERING ENGINEERING
POLYMERS COMPOSITES POROUS
CERAMICS

élastomères verres
ELASTOMERS GLASSES
bois
En réalité, ce qui intéresse, c'est moins WOODS
le choix d'un matériau que celui d'un profil
de propriétés, une combinaison de caractéristiques.
On peut considérer les matériaux comme possédant chacun un jeu
de caractéristiques : leurs propriétés.

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 10


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

Les matériaux métalliques présentent un certain nombre de


propriétés intéressantes :

Points forts : Inconvénients :


bonne conductivité thermique et masse volumique élevée
électrique
sensibles à la corrosion
généralement paramagnétiques
sensibles au phénomène de
ou ferromagnétiques
fatigue
températures de fusion dans un
large intervalle de température
résistances élastiques élevées et
isotropes
tenaces et ductiles ; excellente
aptitude à la mise en forme par
déformation plastique
durcissables par traitement
thermo-mécanique

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 11


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

Les matériaux organiques présentent un certain nombre de


propriétés intéressantes :

Points forts : Inconvénients :


faible masse volumique (8 fois fort coefficient de dilatation
moins que l'acier)
tenue très médiocre en
faible module d'élasticité et faible
température
limite d'élasticité
conductivité thermique faible et sensibles aux solvants
résistivité électrique élevée organiques
bonne résistance à la corrosion sensibles aux UV
par les agents minéraux
propension à l'absorption d'eau
bonnes caractéristiques pour certains
tribologiques parfois
transparents parfois
peu coûteux souvent
mise en œuvre et assemblage
possibles pour pièce complexe

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 12


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

Les matériaux minéraux (céramiques & verres) présentent un


certain nombre de propriétés intéressantes :

Points forts : Inconvénients :


point de fusion élevé comportement mécanique fragile
limite d'élasticité et module faible ténacité (2 fois plus fragile
d'élasticité très élevés qu'une fonte)
bonnes propriétés mécaniques à difficiles à mettre en œuvre
haute température
présentent souvent de micro
bonne résistance à la corrosion défauts
et à l'oxydation
masse volumique souvent peu
élevée
bons isolants électriques
prix de revient parfois peu élevé

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 13


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

D'une façon générale, les propriétés d'un matériau peuvent être …

 intrinsèques : propres à chaque matériau, mesurables de manière


objective et reproductibles quel que soit l'environnement
exemple : sa masse volumique

 interactives : propres à un couple de deux matériaux ou à un


couple matériau-environnement
exemple : le coefficient de frottement

 attribuées : la valeur dépend du contexte technique ou


économique, voire socio-culturel
exemple : le coût massique

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 14


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

Les propriétés ne s'expriment pas toutes de la même façon :

 certaines, comme le numéro atomique, sont décrites par un seul


nombre
ZCu = 29

 d'autres, comme le module d'Young, sont données dans un


intervalle de valeurs
le module d'Young d'un acier inoxydable est compris entre 189 et 210 GPa
sa limite d'élasticité est comprise entre 170 et 1000 MPa

 d'autres ne s'expriment que de façon qualitative ou graphique.


Ainsi, pour un acier inoxydable :
recyclable : oui
biodégradable : non
formabilité : 2 – 3 (sur une échelle de 1 à 5)
résistance à l'eau de mer : très bon
etc.

Dans une démarche axée sur le choix des matériaux, la recherche


des caractéristiques de chaque matériau ne nécessite pas les mêmes
niveaux de précision et d'exhaustivité.
J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 15
MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

 Les propriétés générales des matériaux


 la DENSITÉ ► symbole : ρ ► unité : kg.m-3
Rapport de la masse par le volume correspondant

 le COÛT ► symbole : Cm ► unité : USD($).kg-1


Le prix d'un matériau est établi à 3 niveaux : celui des fabricants, celui des
distributeurs et celui des détaillants. Il varie selon la quantité commandée, le
procédé utilisé pour sa fabrication, sa dimension et sa forme.

 le Contenu énergétique
D'une manière générale, le contenu énergétique d'un produit correspond à la
quantité de matières énergétiques qui ont été mises en œuvre dans la
succession des processus de fabrication, depuis la matière première jusqu'au
produit considéré.

 la Fraction recyclable

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 16


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

 Les propriétés mécaniques des matériaux


 les MODULES d'ÉLASTICITÉ ► symboles : E, G, K ► unité : GPa
le module d'Young E : décrit le comportement en traction et en compression
le module de cisaillement G : décrit le comportement en cisaillement
le module de compressibilité K : décrit l'effet d'une pression hydrostatique
le coefficient de Poisson n (sans dimension) : rapport entre la déformation
transversale et la déformation longitudinale dans un essai de traction uniaxial

 la LIMITE d'ÉLASTICITÉ ► symboles : Rp, Re, Re0,2, σy ► unité :


MPa (ou N.mm-2)
Suivant les familles de matériaux, elle ne désigne pas exactement la même
chose :
pour les métaux :
contrainte associée à une déformation plastique de 0,2% (cf figure 1)
pour les polymères :
contrainte pour laquelle la courbe devient clairement non linéaire (cf figure 2)
pour les céramiques et les verres :
elle se confond avec la résistance (cf figure 3)

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 17


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

 Les propriétés mécaniques des matériaux

Courbe contrainte-déformation de différents types de matériaux

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 18


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

 Les propriétés mécaniques des matériaux


 la RÉSISTANCE en TRACTION ► symboles : Rm ► unité : MPa
(ou N.mm-2)
pour les matériaux ductiles : c'est la contrainte nominale pour laquelle
s'amorce la rupture (cf figure 1). Elle est supérieure à la limite d'élasticité
d'un facteur compris entre 1,1 et 1,3 du fait de l'écrouissage
pour les matériaux fragiles : elle se confond avec la limite d'élasticité

 la DURETÉ ► symbole : H ► unité : sans unité


l’échelle la plus courante étant l’échelle de dureté Vickers, notée HV30
(par ex 30 charge d’essai)

 la TÉNACITÉ ► symbole : KIC ► unité : MPa.m1/2


la ténacité exprime la résistance du matériau à la propagation brutale d’une
fissure
On a la relation suivante : KIC  Y  c

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 19


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

 Les propriétés mécaniques des matériaux

Courbe contrainte-déformation
en présence d'une fissure de longueur 2c

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 20


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

 Les propriétés mécaniques des matériaux


 la CAPACITÉ d’AMORTISSEMENT ► symbole : η ► unité : sans
rapport entre l’énergie dissipée pendant un cycle chargement-déchargement,
et l’énergie élastique emmagasinée

U

2 U

 la LIMITE d’ENDURANCE ► symbole : σD ► unité : MPa


lors d’un chargement cyclique, c’est l’amplitude de contrainte en deçà
de laquelle la rupture ne se produit pas (ou alors après un très grand
nombre de cycles : > 107 cycles)

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 21


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

 Les propriétés thermiques des matériaux


 la CONDUCTIVITÉ THERMIQUE ► symbole : λ ► unité : W.K-1.m-1
le flux de chaleur est égal à

dT T -T
Q- - 1 2
dX X

 la DIFFUSIVITÉ THERMIQUE ► symbole : a ► unité : m2.s-1

 la CHALEUR SPÉCIFIQUE à pression constante ► symbole : Cp


► unité : J.K-1.kg-1

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 22


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

 Les propriétés thermiques des matériaux


 les TEMPÉRATURES CARACTÉRISTIQUES ► unité : K
- température de fusion Tf
- température de transition vitreuse Tg
- température d'utilisation maximale Tmax
- température de ramollissement Ts

 le COEFFICIENT de DILATATION THERMIQUE ► symbole : a


► unité : K-1
déformation thermique par degré

 L 
a   /T
 L 

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 23


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

 Les propriétés thermiques des matériaux


 la RÉSISTANCE au CHOC THERMIQUE ► symbole : ΔT ► unité : K
écart maximum de température que peut subir le matériau sans
s'endommager

 la RÉSISTANCE au FLUAGE ► symbole : - ► unité : sans


la vitesse de fluage en régime stationnaire à la température T sous une
contrainte σ est :

 
 exp - 
Q 
  0  
0   RT 

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 24


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

 Autres propriétés des matériaux


 le COEFFICIENT d'USURE d'ACHARD ► symbole : kA ► unité : MPa-1
W : usure volumétrique (volume de matière perdu sur une surface par unité de
longueur parcourue) W
P : pression entre les deux corps en contact  kA P
A
A : aire de la surface

 la CONSTANTE de VITESSE parabolique de CORROSION


► symbole : kp ► unité : m2.s-1
si l'oxyde est protecteur, formant une couche
continue sans fissure :

  Q 
x 2  k p exp -  
  RT 

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 25


MTX103
3/ Les MATÉRIAUX et leurs PROPRIÉTÉS MTX103

On peut rendre compte de


beaucoup plus
d'informations en
présentant les propriétés
selon la figure suivante,
c'est-à-dire en les
associant 2 par 2.

On se rend compte alors


que les données
concernant une famille de
matériaux se regroupent
sur le diagramme et ces
matériaux peuvent être
rassemblés dans une
enveloppe de propriétés.

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 26


MTX103
4/ PRINCIPE du CHOIX des matériaux MTX103

Le choix procède par étapes successives :


Les limites de propriétés isolent les familles de matériaux
possibles ( on passe en revue l'ensemble des matériaux de façon
à éliminer ceux dont les propriétés sont en dehors des limites
fixées)
Les indices de performance chiffrent les capacités de chaque
matériau par rapport aux exigences et permettent un classement
des matériaux retenus
Les informations complémentaires précisent le choix
Les conditions particulières ou locales, qui permettent de
décider du choix final

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 27


MTX103
4/ PRINCIPE du CHOIX des matériaux MTX103

Le choix procède par étapes successives :

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 28


MTX103
4/ PRINCIPE du CHOIX des matériaux MTX103

La première étape pour faire le lien entre les spécifications de la


conception et les propriétés des matériaux est de formuler
clairement la fonction, les objectifs et les astreintes

Par exemple, pour les composants mécaniques les plus simples :


une barre supporte un effort de traction
une poutre supporte un moment de flexion
un arbre supporte un couple de torsion
une colonne supporte des charges en compression
En concevant ces composants, le concepteur a un objectif :
le rendre le plus léger possible (aéronautique)
le plus sûr (nucléaire)
le moins cher
etc
Cet objectif doit être atteint en faisant face à des astreintes
Certaines astreintes peuvent être traduites directement en termes de limites
de propriétés des matériaux : elles permettent de ne retenir que les matériau
dont les propriétés sont comprises dans ces limites.
Les indices de performance, qui sont des combinaison de propriétés,
permettent de classer les matériaux : ils chiffrent la performance
d'un matériau pour une application donnée.
J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 29
MTX103
4/ PRINCIPE du CHOIX des matériaux MTX103

La première étape pour faire le lien entre les spécifications de la


conception et les propriétés des matériaux est de formuler
clairement la fonction, les objectifs et les astreintes

Fonction Que fait le composant ?

Objectif Que faut-il maximiser ou minimiser ?

Quelles sont les conditions non négociables ?

Astreintes
Quelles sont les conditions non négociables
mais souhaitables ?

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 30


MTX103
4/ PRINCIPE du CHOIX des matériaux MTX103

Fonction Barre de traction (de section S)


Objectif Masse minimale : m
Astreintes mécaniques Déformation imposée : ε0
Astreintes géométriques Longueur imposée : L0
Variables libres La section : S

Prenons un exemple simple : cas de la sélection d'un matériau pour


une pièce sollicitée en traction, devant avoir une rigidité donnée
(c’est-à-dire ne s’allongeant pas de plus de ε0) et possédant une
masse minimale.
C’est un cas fréquemment rencontré dans l’industrie des transports. Il est clair que le
matériau recherché devra être léger et avoir un module d’élasticité élevé : mais cette
constatation intuitive n’est pas suffisante pour le choisir.

On pourrait résumer la conception dans le tableau suivant :

F0 F0
L0

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 31


MTX103
4/ PRINCIPE du CHOIX des matériaux MTX103

Partons de l'objectif à atteindre


m = ρ.v = ρ.L0.S
Si S est la section de la pièce, sous la charge imposée F0, le critère de déformation
imposée s’écrit :
ε ≤ ε0
ε = σ/E ≤ ε0
ε = σ/E = F0/SE ≤ ε0
c'est-à-dire :
S ≥ F0/(ε0E)
la section minimale pour que la déformation de la pièce soit limitée à ε0 s'écrit donc :
Smini = F0/(ε0E)
la masse minimale de la barre est égale à :
mmini = ρ.L0.Smini
mmini = ρ.L0.(F0/(ε0E))
mmini = ( F0/ε0) L0.(ρ/E)

Le matériau qui donnera la masse minimale sera celui qui maximise


le rapport E/ρ
Cette combinaison de propriétés (E/ρ) est l’indice de performance
pour une pièce à rigidité imposée en traction et à masse minimale.
J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 32
MTX103
4/ PRINCIPE du CHOIX des matériaux MTX103

Cet exemple simple illustre la méthode générale pour


déterminer les indices de performance :
on part de l'objectif (la performance à optimiser)
dans cette équation de départ on élimine les variables libres à partir
des équations données par les astreintes.
Le résultat est une expression de la performance à optimiser qui distingue les
spécifications fonctionnelles, la géométrie et une combinaison de propriétés du matériau.

mmini = ( F0/ε0) L0.(ρ/E)

spécifications paramètres propriétés du


fonctionnelles géométriques matériau

Équation que l'on peut généraliser sous la forme :


p = fF . fG . fM
performance
spécifications propriétés
fonctionnelles du matériau
paramètres
géométriques
Le choix du matériau est donc seulement défini par un indice de
performance (I) qui permet d'optimiser P en optimisant fM.
J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 33
MTX103
5/ CALCUL de l'INDICE de PERFORMANCE MTX103

EXEMPLE 2
indice de performance d'une barre légère et résistante

Fonction Barre de traction (de section S)


Objectif Masse minimale : m
doit supporter F0 fixée sans se
Astreintes mécaniques déformer plastiquement ni se
rompre
Astreintes géométriques Longueur imposée : L0
Variables libres La section : S

L'indice de performance correspondant est : Re/ρ

F0 F0
L0

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 34


MTX103
5/ CALCUL de l'INDICE de PERFORMANCE MTX103

EXEMPLE 3
indice de performance d'une poutre légère et rigide

Fonction Poutre en flexion (de section S)


Objectif Masse minimale : m
Astreintes mécaniques Rigidité imposée : δ ≤ δ0
Astreintes géométriques Longueur imposée : L0
Variables libres La section : S

1  FoL3o  bh3
δ   avec : I 
48  E I  12

On obtient selon le cas les indices de performance suivants :


E1/2/ρ (poutre à section carrée)
E1/3/ρ (si la hauteur h est libre)
E/ρ (si la largeur b est libre)

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 35


MTX103
6/ Les CARTES de SÉLECTION MTX103

Pour classer les matériaux d'après les indices de performance, on


utilise les cartes de propriétés en échelle log-log. Dans le cas de
l'exemple 1 où l'indice I est E/ρ, on se reporte à la carte "module de
Young / densité".
Partant de la définition de l'indice de performance :
I = E/ρ
on déduit les relations :
E=ρxI

log E = log ρ + log I

Pour chaque valeur de l'indice de performance, nous obtenons sur la


carte une droite de pente 1 sur laquelle les différents matériaux sont
équiperformants.
Les matériaux en dessous de la droite sont moins bons
Les matériaux au-dessus sont meilleurs

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 36


MTX103
6/ Les CARTES de SÉLECTION MTX103

E/ρ = 102

E/ρ = 10

E/ρ = 1

E/ρ = 10-1

E/ρ = 10-2

E/ρ = 10-3

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 37


MTX103
6/ Les CARTES de SÉLECTION MTX103

E/ρ = 102

Sur cette carte, on voit


clairement que les
céramiques ou les
composites renforcés à
fibres de carbone sont
les matériaux les plus
performants (la fragilité
intrinsèque limite
l’usage des premiers, le
coût celui des seconds)

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 38


MTX103
6/ Les CARTES de SÉLECTION MTX103

E/ρ = 30

Sur cette carte, on voit


aussi que le bois, les
aciers et les alliages
d’aluminium ont des
performances comparables

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 39


MTX103
7/ ÉTUDES de CAS MTX103

 Matériaux pour pieds de table


Luigi Tavolino, un designer de meubles, a conçu une table légère dont
le principe est très simple : une plaque de verre trempé supportée
par 4 pieds fins cylindriques et sans renforts. Ces pieds doivent être
pleins – pour pouvoir être fins – et aussi légers que possible. Quels
matériaux peut-on conseiller ?

Fonction Colonne en compression (de


section S)
Masse minimale : m
Objectif
Finesse maximale : r
doit supporter F0 fixée sans
Astreintes mécaniques flamber
doit résister aux chocs
Astreintes géométriques Longueur imposée : L0
Variables libres La section : S

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 40


MTX103
7/ ÉTUDES de CAS MTX103

 Matériaux pour pieds de table

2 EI  r4
Pcritique  2
avec I 
L 4

Fonction Colonne en compression (de


section S)
Masse minimale : m
Objectif
Finesse maximale : r
doit supporter F0 fixée sans
Astreintes mécaniques flamber
doit résister aux chocs
Astreintes géométriques Longueur imposée : L0
Variables libres La section : S

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 41


MTX103
7/ ÉTUDES de CAS MTX103

 Matériaux pour pieds de table


pour le poids minimal,
l'indice de performance
est de la forme :
E1/2
M1 

pour la finesse maximale,
l'indice de performance
est de la forme :
M2  E

Indice
matériaux Indice M2
M1
céramiques 4-8 150 – 1000
CFRP 4-8 30 – 200
GFRP 3,5 – 5,5 20 – 90
bois 5-8 4 - 20

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 42


MTX103
7/ ÉTUDES de CAS MTX103

 Matériaux pour pieds de table


pour le poids minimal,
l'indice de performance
est de la forme :

E1/2
M1 

pour la finesse maximale,


l'indice de performance
est de la forme :

M2  E

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 43


MTX103
7/ ÉTUDES de CAS MTX103

 Matériaux pour ressorts


Les ressorts peuvent se présenter sous des formes variées.
Leur fonction première est de stocker de l'énergie élastique
et de la restituer quand c'est nécessaire

Fonction Ressort élastique


Énergie élastique volumique
emmagasinée maximale : Wv
(petits ressorts)
Objectif
Énergie élastique massique
emmagasinée maximale : Wm
(ressorts légers)
a) Pas de déformation plastique,
ni rupture, ni fissuration par
fatigue (prendre le cas le plus
Astreintes mécaniques restrictif)
b) Énergie de rupture suffisante
Gc > 1 kJ.m-2
Astreintes géométriques Longueur imposée : L0
Variables libres La section : S
J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 44
MTX103
7/ ÉTUDES de CAS MTX103

 Matériaux pour ressorts


2
Le meilleur matériau pour les ressorts est celui R
M1  e
qui possède la plus grande valeur de : E

Si le critère du poids est plus important que celui du volume R 2e


l'indice de performance est de la forme : M2 
E
Fonction Ressort élastique
Énergie élastique volumique
emmagasinée maximale : Wv
(petits ressorts)
Objectif
Énergie élastique massique
emmagasinée maximale : Wm
(ressorts légers)
a) Pas de déformation plastique,
ni rupture, ni fissuration par
fatigue (prendre le cas le plus
Astreintes mécaniques restrictif)
b) Énergie de rupture suffisante
Gc > 1 kJ.m-2
J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 45
MTX103
7/ ÉTUDES de CAS MTX103

 Matériaux pour ressorts


2
R
M1  e
E

matériaux Indice M1
céramiques 10 - 100
acier à
15 - 25
ressort
alliages de
15 - 20
Titane
CFRP 15 - 20
GFRP 10 - 12
verre
30 - 60
(fibres)
nylon 1,5 – 2,5
caoutchouc 20 - 50

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 46


MTX103
7/ ÉTUDES de CAS MTX103

 Matériaux pour ressorts

R 2e
M2 
E

matériaux Indice M2
céramiques (5 – 40)
acier à
2-3
ressort
alliages de
2-3
Titane
CFRP 4-8
GFRP 3-5
bois 1-2
verre
10 - 30
(fibres)
nylon 1,5 – 2,0
caoutchouc 20 - 50

J. Dirrenberger - 2013/ 2014 Notions fontamentales – Choix des matériaux 47