Vous êtes sur la page 1sur 1

Lettre de motivation

Madame, Monsieur,
je suis étudiante de l'université Goethe à Francfort et j'aimerais passer un semestre à l'université
Michel de Montaigne Bordeaux 3 dans le cadre du programme Erasmus. En ce moment je suis au
troisième semestre à l'université Goethe et je serai au cinquième pendant mon séjour à Bordeaux.

J'étudie les langues et les lettres romanes ainsi que l'ethnologie (anthropologie sociale). Au cours de
mes études je voudrais me spécialiser sur la francophonie et sur l'étude de l'Amerique latine. En
faisant des recherches sur la page internet de votre université j'ai trouvé les formations „langues et
civilisations“ et „anthropologie sociale“ qui correspondraient très bien avec les miennes à
l'université de Francfort. Grâce à l'offre variée des formations et grâce au domaine scientifique de
l'université je préfère vraiment l'université de Bordeaux.

Quant à moi, j'apprends le français depuis huit ans et je suis fortement motivée pour améliorer mes
compétences linguistiques pendant mon semestre à Bordeaux. Ayant passé plusieurs séjours en
France, je me suis rendue compte de mon désir d'approfondir mes connaissances de la langue et de
la mentalité de ce pays voisin de l'Allemagne. Grâce à ma seconde matière, l'ethnologie, j'ai aussi
développé un grand intérêt vis-à-vis des autres cultures. Comme il est très recommandable de passer
un certain temps à l'étranger je ne veux pas manquer cette possibilité. En outre, je remarque de plus
en plus l'importance générale de pouvoir se mettre à la place d'autres coutumes et habitudes,
notamment quand on aspire à un travail dans le domaine culturel.
À l'école j'ai fréquenté le cours renforcé de français dans lequel j'étais aussi représentante du „prix
des lycéens“ à Wiesbaden. A part cela, j'ai aussi assisté à un échange à Breisach pendant ma
scolarité.
En plus, j'étudie l'espagnol et le portugais et je suis en train d'apprendre le russe dans un centre de
langues. La proximité de la péninsule ibérique de la région aquitaine me paraît aussi un point de
départ idéal pour élargir mon horizon et saisir les influences du Portugal ou de l'Espagne en France
ainsi que l'imbrication de ces cultures romanes.

En tout état de cause, un semestre à l'étranger serait pour moi un grand enrichissement, non
seulement en ce qui concerne mes études, mais aussi pour le développement de ma personnalité.

Je vous prie, Madame, Monsieur, d'agréer mes sincères salutations les meilleurs,