Vous êtes sur la page 1sur 6

Le cône d’Abrams est utilisé pour déterminer la consistance du béton, ce test est aussi

appelé un essai d’affaissement.

La consistance de ce paramètre est d’une importance fondamentale dans la définition de


l’ouvrabilité du béton.

1. Appareillage nécessaire

a) Le moule

Le moule est de forme tronconique. Il est sans fond.

Ses dimensions sont φsup : 10 cm, φinf : 20 cm et

h=30 cm. Il est muni à 2/3 de la hauteur de 2 poignets.

b) La tige de piquage

C’est une tige métallique de 16 mm de diamètre

et de 600 mm de longueur.

Ses extrémités sont hémisphériques (ovales).

c) La gèle graduée

Pour mesurer l’affaissement du béton après démoulage en utilise la règle graduée.

d) La plaque d’appui

La plaque d’appui est une plaque de métallique.

2. Mode Opératoire

- Le moule et la plaque d’appui sont légèrement


humidifiés avec une éponge.

-En fixe le moule sur la plaque d’appui.

1
-Le cône posé sur le sol est rempli de trois couches de béton
frais.

- Chaque couche est piquée par 25 coups en répartissant les


piquages uniformément sur la surface du béton.

- A la dernière couche, ajouter le béton nécessaire pour que le

moule

soit juste rempli jusqu’au bord supérieur.

- le cône est arasé avec une tige.

- le cône est démoulé avec précaution.

-Le béton n’étant plus maintenu s’affaisse


plus ou moins suivant sa consistance.

-Mesure l’affaissement avec la règle graduée en mesurant le point le plus haut du béton.

2
3. Résultats

La norme NF XP18-305 définit 4 classes de consistance et la norme EN 206-1 définit


5 classes de consistance. Le tableau suivant donne les désignations.

Affaissement Classe de consistance Classe de 0bservations


(cm) selon la norme NF XP18- consistance selon
305 la norme EN
206-1
0–4 Ferme (F) S1 -
5–9 Plastique (P) S2 -
10 – 15 Très Plastique (TP) S3 -
16 – 21 Fluide (Fl) S4 -
≥ 22 S5 Béton Auto-nivelant
(BAN)

Evolution de l’affaissement avec le rapport E/C

Afin de couler un béton de classe de consistance très plastique (TP) destiné la


réalisation des fondations d’un bâtiment, un entrepreneur a élaboré la composition suivante
de son béton : Pour 1 m3 de béton :

Sable: S = 650 kg Gravier: G = 1300 kg

Ciment: C = 350 kg Eau de gâchage: E = 140 kg (litres)

Soit un rapport E/C = 0,40

3
En mesurant au cône d’Abrams l’affaissement de son béton, il a trouvé A = 3,97 cm,
ce qui correspond à un béton Ferme (F) et non pas à un béton très plastique (TP) comme il le
souhaite.

Il a ensuite varié le rapport E/C plusieurs fois et a obtenu les résultats suivants :

E/C Affaissement (cm) Consistance


0.40 3.97 F
0.50 6.32 P
0.60 8.02 P
0.70 9.18 P
0.80 10.02 TP
𝐸
a) La courbe A= f ( ) Evolution de l’affaissement avec le rapport E/C
𝐶

12

10
Affaissement (cm)

6 Affaissement cm
4

0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
Rapport E/C

b) La composition finale du béton est :


On a E/C=0.8 puise que la consistance est très plastique (TP)
E/C=0.8 E=C*0.8=350*0.8=280 kg
Donc la composition finale du béton est :
S=650kg ; G=1300kg
C=350 kg ; E=280 kg (litre)

4
4. Conclusion

L’affaissement est alors la distance entre le


sommet du cône et le haut du béton affaissé.

5
Références bibliographique

[1] http://www.ebanque-pdf.com/fr_tp-essai-cone-d_abrams.html.

[2] http://fr.m.wikipedia.org/wiki/c%c 3%b4ne_d%27abrams.

[3] [PDF] le cône d’abrams.

[4] www.djelfa.info/vb/showyhread.php?t=587935.

Les marques du cône

Vous aimerez peut-être aussi