Vous êtes sur la page 1sur 48

bservatoire

ÉCONOMIE

L’écosystème
numérique de Rennes
et de l’Ille-et-Vilaine
PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE DIAGNOSTIC
DÉCEMBRE 2017
SOMMAIRE
04 PRÉFACE
L’écosystème numérique en résumé
06 Les principaux chiffres
08 Les principaux constats
Les acteurs de l’écosystème
12 Les structures d’accompagnement
13 Les principaux acteurs de l’écosystème par marché principal adressé
14 Galaxie des grands acteurs du numérique
15 Les startups de l’écosystème selon leur marché principal adressé
16 Les startups de l’écosystème créées en 2016
17 Les scaleups de l’écosystème selon leur marché principal adressé
18 Les levées de fonds

L’écosystème en chiffres
20 L’emploi dans l’écosystème fin 2016
21 Les entreprises
22 Les entreprises et l’emploi
Les marchés de l’écosystème
24 21 marchés identifiés dans l’écosystème
26 L’emploi en 2016 sur les marchés adressés par les acteurs
27 Évolution de l’emploi de 2008 à 2016
28 Constats par marché de 2008 à 2016
29 Évolution de l’emploi en 2016
30 Constats par marché en 2016

Les technologies clés


32 Panel des principales technologies développées dans les startups et scaleups
33 L’emploi et les technologies dans les startups et scaleups
L’écosystème : benchmarking
36 L’emploi dans les écosystèmes métropolitains
39 Zoom sur le marché de la cybersécurité
40 Zoom sur les technologies des objets connectés (IoT)
© French Tech

Méthodologie et définitions

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 3
PRÉFACE
Deuxième édition d’un bestseller ! Un recueil de stats, d’in- À la demande de ses partenaires, et au premier rang Rennes
fos et d’analyses que toutes les métropoles numériques de Métropole, l’AUDIAR s’est engagé en 2015 dans un ambi-
France nous envient. Bravo à l’AUDIAR pour ce travail au- tieux travail d’identification des nouveaux gisements de
quel la French Tech Rennes St-Malo est fière de participer. croissance en devenir sur la métropole rennaise et le dépar-
La French Tech est avant tout au service des startups. tement. Pour ce faire, l’agence a réalisé une analyse des dif-
Mais  – nous le savons tous – les startups ne se créent et férents écosystèmes qui constituent le portefeuille d’activi-
ne se développent pas en autarcie. Elles ont besoin d’un ter- tés de ce territoire, comme ceux de la santé, de la mobilité,
reau fertile pour s’épanouir. de l’alimentation et du numérique. Un premier diagnostic,
réalisé en 2015, avait révélé le rôle stratégique et catalyseur
Ce terreau, c’est l’écosystème numérique et c’est à ce titre
de l’écosystème numérique dans le dynamisme futur de
que l’étude que vous avez entre les mains (ou sur votre
l’économie de notre territoire. C’est encore plus vrai depuis
écran) est un outil précieux pour toutes celles et tous ceux
deux ans, car le retour à la croissance économique observé
qui travaillent à l’émergence ou à la croissance des startups :
ces dernières années est en grande partie porté par l’accélé-
accélérateurs, académiques, pouvoirs publics, investisseurs,
ration de la transformation digitale.
grandes entreprises, ESN, etc.
C’est pourquoi l’AUDIAR et la French Tech Rennes Saint­
Cette étude est aussi un formidable guide pour les startups
Malo ont souhaité réactualiser le diagnostic de l’écosys-
de plus en plus nombreuses qui viennent s’installer en Ille-
tème, pour vous apporter les informations les plus récentes
et-Vilaine, l’un des plus riches et dynamiques environne-
sur l’évolution de l’emploi, les marchés et leurs mutations,
ments numériques de France (voire d’Europe).
les créations de startups, les positionnements technolo-
Vous y apprendrez qu’en 2016, le territoire fût le plus dyna- giques des entreprises, ou les levées de fonds.
mique de France en création d’emplois (en relatif), ou que
Ce document a également vocation à faciliter la promotion
l’Ille-et-Vilaine est le 2ème pôle français sur la cybersécurité
des nombreux atouts de l’écosystème, trop souvent mal
et l’Internet des Objets. Vous y trouverez la liste des acteurs
connus à l’extérieur, comme en témoigne les éléments de
et le nom de la plupart des startups et scaleups de l’écosys-
benchmarking en fin de document, plus que flatteurs pour
tème. Vous pourrez mettre en perspective 2016 par rapport
notre territoire.
aux évolutions à plus long terme depuis 2008, car ce vivier
n’a pas attendu la French Tech pour générer des champions ! Enfin, les données ici mobilisées alimentent VIZIOÉCO, le
nouvel outil interactif de visualisation des écosystèmes
Bonne lecture !
économiques de l’Ille-et-Vilaine, développé par l’AUDIAR, et
que nous vous invitons à découvrir au plus vite sur son site
Stanislas Hintzy
web.
Directeur général
de la French Tech Rennes Saint-Malo
Henri-Noël Ruiz
Directeur de l’Audiar

4 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
L’écosystème
numérique en résumé
L’ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE EN RÉSUMÉ

Les principaux chiffres


L’écosystème numérique de l’Ille-et-Vilaine, c’est :

35 300
emplois en 2016,
273
startups
41
scaleups

dont
28 200
dans
Rennes
Métropole regroupant
dont 57 2 400
créées en 2016 emplois

4 200
entreprises
Des ESN
fortement présentes :
dont 1 200
avec des salariés 6 400
emplois

Un acteur majeur :
1 1
laboratoires
Orange avec de recherche
4 800 publics
emplois

6 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
L’ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE EN RÉSUMÉ

37,3 M€ 2ème
de levées de fonds par
les startups et scaleups
3 ème
rang national pour
pôle français en
densité de startups sur
la cybersécurité
en 2016 la densité d’emplois
numériques

+ 7 200
=
emplois en huit ans,

900 emplois / an
3ème
pôle de recherche

2ème
publique national
(2 800 salariés) après
La plus forte croissance pôle français en Paris et Grenoble
de l’emploi numérique densité d’acteurs sur
en France en 2016 : les objets connectés

+ 5 % soit
+1 258 Près de

emplois
Boom des entreprises
3 000
diplômés sur les
unipersonnelles métiers du numérique
(x3 en huit ans) chaque année

© Audiar

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 7
L’ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE EN RÉSUMÉ

Les principaux constats


L’ÉCOSYSTÈME AUJOURD’HUI BILAN DEPUIS 2008
Les TPE, PME, startups et scaleups, principaux
Plus de 35 000 emplois et 4 200 entreprises dans moteurs de l’emploi
l’écosystème En huit ans, le département a gagné  plus de 7 200  em-
Fin 2016, l’écosystème numérique bretillien comptabilise plois dans l’écosystème, soit 900 emplois supplémentaires
près de 35 300 emplois et 4 200 entreprises, dont 1 200 par an. Ces gains d’emplois se sont très majoritairement
avec des salariés. L’emploi reste très concentré dans les concentrés dans TPE et PME dans lesquelles on retrouve les
106  grandes entreprises et entreprises de services numé- startups et scaleups, puis les entreprises unipersonnelles.
riques (ESN) présentes sur le territoire départemental. Elles Les laboratoires de recherche publics, en particulier la DGA-
cumulent à elles seules la moitié des emplois de l’écosys- MI et l’IRISA, ont également beaucoup contribué aux gains
tème. d’emplois (+700 postes).

Un pool d’acteurs dense et diversifié Les marchés de l’écosystème bousculés par la


L’écosystème dispose d’un panel très diversifié et très révolution digitale
dense d’acteurs. Le poids d’Orange reste prégnant, (près L’écosystème a enregistré d’importantes mutations. Plus dy-
d’un emploi sur neuf), mais l’écosystème peut également namiques (+54 % de croissance des effectifs), les marchés
compter sur la présence d’une quinzaine de multinationales connexes remplacent progressivement les marchés his-
de la high Tech comme Technicolor, Thales, Safran, STMi- toriques du cœur de l’écosystème (+18 %). Les télécoms,
croelectronics, Ericsson ou Canon, et surtout de la multitude la fabrication de produits numériques (électronique grand
d’ESN, qui regroupent une Task force de 6 400 personnes au public, etc.) ou les technologies du multimédia ne sont plus
service de l’économie métropolitaine et régionale (Capgemi- les principaux moteurs de l’écosystème comme dans les an-
ni, SopraSteria, CGI, Proservia, Alten, etc.). nées 80 et 90.
À ces grands acteurs s’ajoutent 41  scaleups (entreprises Comme dans la plupart des métropoles françaises, le mar-
innovantes matures à forte croissance) et 273 startups inno- ché de l’ingénierie & conseil en systèmes informatiques est
vantes, fers de lance de la révolution digitale des marchés devenu le principal moteur de création d’emplois dans le nu-
traditionnels (services, commerce, industrie, mobilité, etc.). mérique. Il a concentré 30 % des gains d’emploi de l’écosys-
Enfin, il ne faut pas oublier la centaine de structures d’ac- tème local depuis 2008. En pleine croissance, le marché du
compagnement, essentielles au bon développement des webmarketing a été le 2ème contributeur local, suivi du mar-
entreprises : réseaux d’acteurs, structures de financement ché de la cybersécurité. Bien qu’ils restent encore peu im-
dédié, évènementiel, lieux d’hébergement, plateformes portants en termes d’effectifs, les nouveaux marchés enga-
d’expérimentation, ou de formation (près de 3 000 étudiants geant la transformation digitale des secteurs de l’économie
diplômés sur le numérique chaque année 1). traditionnelle comme le e-commerce, la e-santé, les e-ser-
vices ou la mobilité intelligente ont tous été très dynamiques
en termes de gains d’emplois et de créations de startups, à
1 Source : Observatoire métropolitain de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la l’exception de ceux liés à l’environnement et l’énergie, sur
vie étudiante (AUDIAR 2016). lesquels peu d’acteurs sont pour l’instant positionnés.

8 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
L’ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE EN RÉSUMÉ

BILAN DE L’ANNÉE 2016


La dynamique de création d’emplois et de startups
s’est accentuée
L’année 2016 a été un millésime exceptionnel pour l’emploi
dans l’écosystème, avec 1 258 emplois supplémentaires. Il
faut remonter au début des années 2000 pour retrouver lo-
calement un tel niveau de croissance.
Aussi, la dynamique de création de startups a été inédite
en 2016, avec 57 nouvelles startups. Les créations ont été
nombreuses dans la cybersécurité, l’ingénierie & conseil en
systèmes informatiques, mais surtout dans le webmarketing
et les e-services, où la digitalisation des activités tradition-
nelles s’accélère. Autre élément notable, le phénomène
startup semble s’être réellement déclenché dans l’indus-
trie-équipement, la ville intelligente, ou l’Agrotic.

Montée en puissance du marché de la cybersécurité


et accélération de la digitalisation des secteurs
traditionnels
Incontestablement, le marché bretillien de la cybersé-
curité a pris une nouvelle dimension en 2016. Les recru-
tements n’y ont jamais été aussi importants, et la dyna-
mique, jusqu’à présent confinée à la DGA-MI, ses ESN
prestataires et certains grands groupes, se diffuse désor-
mais aux startups, de plus en plus nombreuses, et au­
delà du territoire en attirant des acteurs clés du domaine,
majoritairement parisiens. Le marché de la fabrication
de produits numériques, s’est quant à lui redressé pour
la première fois depuis 2008, avec des carnets de com-
mandes plus fournis chez les grands donneurs d’ordre
industriels.
Mais l’année a surtout été marquée par l’accélération de la
digitalisation des secteurs d’activités traditionnels.
Le marché des e-services est en pleine croissance, celui du
e-learning commence à décoller, et le secteur bancaire en-
tame réellement sa transition numérique, ce qui profite à des

© French Tech
acteurs locaux comme Avem, Tessi et Cedricom.
Les entreprises positionnées sur le marché de la mobilité
intelligente continuent de se développer, avec des modèles

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 9
L’ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE EN RÉSUMÉ

économiques et des technologies plus matures, leur per- L’Ille-et-Vilaine, 2ème pôle français sur la
mettant désormais d’investir à l’international. cybersécurité et les objets connectés
Très dynamique depuis 2008, l’emploi sur les marchés du Paris domine largement l’écosystème français de la cyber-
webmarketing et de l’usine numérique a en revanche subi un sécurité, mais en régions, Rennes s’impose de loin comme
coup d’arrêt en 2016. Peu digitalisées, les activités des ac- le premier pôle alternatif à Paris, avec 10 % des startups
teurs traditionnels du marketing et de la publicité périclitent, françaises du marché.
bousculées par les nouveaux acteurs du marketing digital. Autre élément peu connu, l’Ille-et-Vilaine est la 2ème concen-
Enfin, les marchés liés à la préservation et la gestion des res- tration française en entreprises numériques spécialisées sur
sources naturelles, l’e-energie (smart grids) et le numérique les objets connectés (IoT). Les acteurs rennais sont en effet
& environnement, sont restés à l’écart de l’effervescence particulièrement impliqués dans l’alliance mondiale LoRa,
générale. avec Kerlink et Orange, membres fondateurs, et également
au sein de la fédération mondiale 3GPP, avec Technicolor,
Avènement de l’intelligence artificielle et des Enensys, ou B-Com.
plates-formes, apparition de la blockchain
Les startups et scaleups bretilliennes sont en première
ligne dans le développement et la diffusion des technolo-
gies émergentes. En 2016, la technologie de la blockchain
a fait son apparition sur le territoire avec la startup Woleet.
Mais l’année restera marquée par la forte augmentation du
nombre de startups utilisant l’intelligence artificielle et le mo-
dèle de la plateforme, souvent combiné à d’autres technolo-
gies comme le big data/cloud ou les objets connectés.

BENCHMARKING
L’écosystème rennais a été le plus dynamique de
France en 2016
Hors Paris (500 000  emplois salariés), Rennes est la 8ème
métropole régionale pour le nombre d’emplois salariés dans
l’écosystème numérique. En termes de dynamique, l’éco-
système numérique rennais figure dans le bon peloton, au
5ème rang national en gains nets d’emplois entre 2008 et
2016, et 4ème rang en valeur relative, surtout grâce au renfor-
cement des effectifs de recherche publique. C’est aussi un
des écosystèmes les plus denses de France (3ème rang pour
la part des emplois du numérique dans l’emploi total).
Surtout, l’écosystème rennais a été le plus dynamique de
France en 2016 en termes de croissance de l’emploi, devant
Bordeaux, Nantes et Toulouse, grâce au renforcement im-
portant des effectifs de la recherche publique.

10 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
Les grands acteurs
de l’écosystème
LES ACTEURS DE L’ECOSYSTEME

Les structures d’accompagnement

Incubateurs &
accélérateurs
Espaces de
coworking Évènementiel
& culture

Formation Innovation
& Recherche ENTREPRISES urbaine,
SmartCity

Réseaux
Talent /
d’acteurs &
Serial
Financement
Créateurs

Infographie Audiar
octobre 2017

12 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
LES ACTEURS DE L’ÉCOSYSTÈME

Les principaux acteurs de l’écosystème


par marché principal adressé
Numérique
& Environnement
e-Énergie
e-Learning e-Commerce

e-Santé Cybersécurité,
Défense & Spatial
AgroTic

Technologies
multimédia

Médias &
Audiovisuel

Fabrication
produits numériques
Usine numérique
e-Entertainment
Webmarketing /
BtoB / BtoC

Télécoms

Mobilité
intelligente Ville intelligente

Infographie Audiar
octobre 2017

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 13
LES ACTEURS DE L’ECOSYSTEME

Galaxie des grands acteurs du numérique


Galaxie des grands
Davidson
Scopelec Asica Jouve
Dolmen
79
Actia
BeMove 78
77
79 80 Technologies Softeam acteurs du numérique
Telecom
80 Mediaveille 40 Effectifs 2016 de plus 40 emplois
STMicroelectronics GFI Klaxoon
76 Scopelec AsicaAltran
Jouve
84 Konica 40 localisés dans les établissements
Ipsis Davidson Minolta
Dis Info 206 79210 79 213 80
Dolmen
ue 75
BeMove 78
TessiActia200 77
Avem
Technologies 89 Softeam
IEC
40
d’Ille et Vilaine (mais l’entreprise
Kerlink 80
214 Mediaveille 40
Sodifrance ou le laboratoire de recherche
Telecom STMicroelectronics GFI Klaxoon Amossys
localisés dans les 75 Scalian 200 76 Altran
GIP SIB
84 Konica 40 40 peut en compter plus).
Alyotech
Dis Info Ipsis Delta Dore
206 210 Minolta90
is l’entreprise ou
Azenn Thales 213 Avem 230 Open IEC OMP
Tessi 200 Oberthur 89 Principal marché adressé
n compter plus) 74 199 75 Microelectronics 40 42
Precom 75
Kerlink 566 214
technologies Cibama 92
Sodifrance Amossys
Scalian 200 GIP SIB Artefacto
Fnac 233 90 40
A&P Lithos
198
74 France Azenn
Alyotech 564 Thales Delta Dore 571 230 Open OMP
42 Mobilité intelligente
Technicolor Oberthur 95 42
74 199 Microelectronics
566 technologies Neo-Soft 92
Cibama Sodalec e-Santé
Televisions Precom
Digitaleo
Fnac 517 IRISA 233235 43
A&P Lithos 42
Artefacto
Commerce de gros
D
70 183
74
198 564 571 Retis
produits numériques
BA France Technicolor 661 9596 Kereval
ka I&S Systèmes SII
Télévisions Groupe Orange Neo-Soft Sodalec
43 Commerce produits multimédia Akk
69
Digitaleo
183
517 IRISA IETR
235 43
riques 17770 460 4 783 240
Retis
B-COM Kereval e-Commerce
BA
Akka I&S Systèmes
del Schneider SII Groupe
Orange business Orange
services 2903 661 96 Econocom
43 Sirad
IETR 96 43 Digital Banking/insurance
9 69
Electric DGA MI 69
177 460 4 783
Orange Innovation
240
175
Siradel 1 350 & marketing technologies 1333 2903 Sopra Steria IRMAR B-COMBroadpeak
Thales Econocom
Fabrication Produits numériques
de Atos
Schneider Orange business services Apsid
246 96
Services 4343
69 Electric DGA MI OrangeOrange
IT & Labs 512
Innovation 665 e-Services 68
LTSI 375
175 1 350 Orange&Cyberdéfense 35
marketing technologies 1333 Sopra Steria IRMAR 105
Thales Broadpeak
Ubiflow
Apside
161 Atos Services 43
CGI246 Envivio
ex Orange IT & Labs 512 44 e-Learning Adex
6
68 LTSI 375 Orange Cyberdéfense 35 665 105
Ericsson 66
Infotel
Adex 161 Canon 247 Teamcast
Ubiflow Cybersécurité, défense & Spatial
Proservia 105 44
Research 63 CGI Envivio
xatel 66
160 Ericsson 44 Webmarketing/BtoB/BtoC Hex
66 368
Infotel CapGemini Canon
Bretagne 626 247 TDF 6
Proservia Alten 105 Teamcast
Technology 106 Acetiam44 Technologies Multimédia
Astek
Hexatel
Niji 160 Safran France 12 63
Research
44
66 368 CapGemini
Electronics Bretagne 626 250Alten TDF
64 160 1 000
Technology
Safran
Creative 106 Acetiam Télécoms
Astek Niji PagesJaunes & Defense France 12 Segula 44
Electronics Seifel 250ingenierie
Enensys 64 SFR 160 330PagesJaunes 1 000 107 45 Médias & audiovisuel
60 722
& Defense 260
Creative
Bretagne
ingenierie
Segula
151 Astellia Seifel Korben Telecom45 e-Entertainment
Enensys SFR
Syrlinks 60 Ouest-France 330 722 107
45
151
Adrexo 260 109 Bretagne
58 Multimédia
Syrlinks
260
Astellia
ASI
Korben
Prefics
Telecom e-Energie
300 Adrexo
Ouest-France AsteelFlash Harmonic
109 45
Mobiltron58150 Multimédia OET 260 109ASI 46 Usine numérique
293AsteelFlash 286 OET 280
Mediapost 300 Harmonic Prefics
57 Mobiltron 150 Adventiel ARSN
46
145 Mediapost 280 109
Spie Ville Intelligente
Viaccess
57 293 Adventiel 46
286 Claranet 110 Communications ARSN
57 Viaccess Sogeti145 Spie 46 Ingénierie & conseil
Ausy Lacroix RegionsJob Sogitec 121 110
Claranet Medialex 48 en systèmes informatiques
Silicom
57 144 Sogeti OMP Communications
formatiques 56 Foton 140 Ausy
Sofrel Lacroix Sogitec 121 48
Silicom 144 125
RegionsJob Futurskill 48
42 OMP
Medialex
140 Sofrel125
AgroTIC
56 Foton 140 125
OVH Futurskill 48
42
55 IT-CE Sotiaf DXM Regards 140 125 48 Numérique & Environnement
Capelec
55
55 IT-CE Mitsubishi
Sotiaf DXM Regards 49 OVH 48
55
55 54 51 49 Capelec
49
55 50Mitsubishi INFOGRAPHIE
es ACOSS, INSEE-SIRENE, CCI, Rennes Atalante, etc.) 54 51 50 49 OCTOBRE 2017 Source : AUDIAR (Compilation des
INFOGRAPHIE données ACOSS, INSEE-SIRENE,
OCTOBRE 2017 CCI, Rennes Atalante, etc.).

14 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
LES ACTEURS DE L’ÉCOSYSTÈME

Les startups de l’écosystème selon leur marché


principal adressé
CONSTATS tème bretillien dispose de le e-Commerce, la mobilité
Les startups 1 c’est :
UNE PRÉSENCE SUR startups sur tous les autres intelligente  et  la  cybersécuri-
273 entreprises marchés.  Le  poids  des star- té. Il est en revanche faible
identifiées LA QUASI-TOTALITÉ
DES MARCHÉS tups est important sur les dans les télécoms, le Web­
1 201 emplois marchés de l’e-Services marketing,  l’ingénierie  &
Hormis les marchés de la
261 créations en 8 ans (plus de la moitié des entre- conseil en systèmes infor-
fabrication  et  commerce de
soit plus de 32 par an prises), la ville intelligente, matiques,  l’e-Entertainment
gros de produits numé-
riques, peu profices à la l’e-Learning, les tech- et la production de contenus
création de startups Fabrication
nologies  multimédia, audiovisuels.
innovantes, l’écosys- produits
numériques
Commerce
de gros
Cybersécurité,
Digital produits AgroTic
Défense & Spatial numériques
banking/Insurance
Akerva, Synetis, ContentArmor Frigo Magic, RF Track
Télécoms Inthreat, Ambitio, UnseenLabs Mychefcom, Skwazel
Calcamo, One Wave
Opale Serma, Lamark Breizh Phenix
CAILabs, Smartviser, EsoftThings, Technologies We Do Good, Commerce
Woleet, Acceis, Rubycat Labs Christfunding
Come In, Gen IP Solutions
& Multimédia Shadline, Waryme produits
Nemeus, Acklio, Abeeway multimédia
J2S Telecom, Ubiscale Ateme, 3D Sound Labs, Synergiz,
Yagaan, Cryptovia, Numérique
Gwagenn, RSDA E-Commerce
Diwel, Kersig BBrightDynamixyz, Voxygen Vodalys, Macé Robotics & Environnement
R&D Tech, Golaem, Digidia, Optinvent, Kelbillet, Maplatine.com Tellus, Wipsea
C2M Solutions, Ireplay, Altervoice, Orinoko, Simpki, Tactilia, Canelle.com
Ingénierie & conseil Scheme, IGGDrasil
Dazzl, Screeny Technologies Dropbird, LiveEnchères, Comparedabord,
Médias Haapie Robots, Leankr en systèmes informatiques Mojo, Course à l’échalotte, Cocourse, Ville intelligente
& Audiovisuel Perceptiva Labs, Farsight At Homeco, Idnautic, Maratown,
Entities, Comeode, Archireport
Awedia Systemgie, Linaia, Data2b, Preppy Sport, Procsea
Une Jolie Idée, Bad Gravity Dulo, Liktec,Bimeo
Zetapush, Ubister, Conjecto, Echoes Labs, Wecome
Lu&Lou Films, M Com Marguerite Nanocode, Mobinergy, Dreamo, B2Cloud, Monoqle,
Oya Light, 7D Lab, e-Énergie
Area I3, Acreplume e-Santé Pepper Drink, Spikeelabs, Web Devign, Wifylgood,
HappyWait, Lisa.Blue
Pinthemall Energiency
Therenva, Mensia Technologies Build Data, Ellixo, Capsule Code, Advanseez, Webmarketing / Wi6Labs
Factory Consulting, Celedev, Senseyou,
Mapui Labs, Vitadx, Cimtech, Epiderm
First Wan, Bloo Conseil, Sinplicity,
BtoB / BtoC
Combo Microtech, Neotec Vision, Elderis,
Techgoodway, Twowide Lunaweb, Keepeek, Wizdeo, Mobizel,
e-Entertainment Syneika, Klikego, Follow Health,
Usine
Mana Sys, MyPharmacieBox Advalo, Coherence Communication, Voyelle,
O2O Studios, Blacknut, Beyond Your Motion Acreat, Net Helium, Sillage, Mediego, 1000 Volts numérique
Insane Unity, AGM Factory, Medipix, Zenboa E-Services Addviso, Ovianet, Excense, Dareboost, Icilaba, Orphead,
Gimbal Cube, Pro-Spare
Ballistic Frogs, Morphiks, Weareblow, Barry, Hiboost, MaritimeUp, Mediawix,
PureControl, B°Ker,
Fanatic Game Move4Ideas, Smiile, Aladom WeLoveCustomers, Life In The Cloud, L’Oeil au Carré
Selenoptics,Chemcad
Pixelnest Studio Mobilité B2O, Blue Backoffice, Absys Cyborg, Eliga Acces From Everywhere, Axigogne, Dazl
MyFactoryPlace
Famileo, Me and My Boss, MylodgeEvent, Cocoonr, Home Run, Everspring, Les Jardins du Web,
intelligente Happy To Meet You, Actedev, Aragon ERH, Orfeo, Sinad, Made On Mars, Mirifik, Ordz, Pushlib,
Mobility Tech Green, Yogoko Tykaz, Weenjoy, Tech4Race, Alentoor, Facetts, Our Real Wins, Sondeo, Webyoo, FIT, Simple Bon Sens,
Ekolis, Sensup, Creawave, Cinatis Softena, Breizh Sport Innovation, Tekxia, Weather&Co, Yadlo, Utopiaweb, Webdesingsanté, e-Learning
AdsbNetwork, Carbip, Arvey Steeple, Social Dunking, Vente9, Demotera, E-cloudpay, Gaya Solutions Playpopsongs, Learny Birds
Itineroo, SmartMoov Tripnester, Connected Pen, Doc4All, Paprikaa, Elikya, Oatic, KS Learning,
Ymajeen, Notrefamille.com, Choose your Boat, Mereos, Dystri Kardi
Bigmeup, CMA Licensing, Coachenko, Pink Consulting
Cookorico, Farasha Labs, Mytepee, Héméra Editions
Werecruit, La Com des Com
1 Voir définition p. 46 Source : AUDIAR

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 15
LES ACTEURS DE L’ECOSYSTEME

Les startups de l’écosystème créées en 2016


surtout dans le webmar- dans le BTP et l’immobilier), inexistantes sur les marchés
57 startups créées keting et l’e-services, où la ou l’Agrotic (assistance ro- prometteurs  de  l’e-learning
149 emplois digitalisation des activités botisée à la production). et de l’e-energie.
traditionnelles s’accélère. En revanche, les créations
En  2016,  le  phénomène ont été rares sur les mar-
CONSTATS
startup semble s’être réel- chés d’excellence rennaise
2016, UN CRU lement déclenché dans l’in- des télécoms et des tech-
EXCEPTIONNEL dustrie-équipement, la ville nologies  multimédia,  voire
La dynamique de création intelligente  (expansion  du
de startups a été particuliè- BIM et de la réalité virtuelle
rement importante en 2016.
Les créations ont été nom-
breuses  dans  la  cyber- Cybersécurité,
sécurité, l’ingénierie & e-Santé Défense & Spatial
conseil en systèmes AgroTic
informatiques, mais Webmarketing /
BtoB / BtoC
Médias & Ville intelligente
Audiovisuel Technologies
multimédia

Ingénierie & conseil


en systèmes informatiques

Télécoms
Usine numérique

e-Services

e-Entertainment

Mobilité intelligente Numérique


& Environnement

Source : Audiar. Infographie : Audiar - octobre 2017

16 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
LES ACTEURS DE L’ÉCOSYSTÈME

Les scaleups de l’écosystème selon leur marché


principal adressé
En  2015  et  2016,  onze star-
Les scaleups, ou tups en fort développe-
gazelles du territoire, ment sont devenues des
c’est 41 entreprises, scaleups  :  Klaxoon,  Innes,
2 394 emplois Veo-Labs,  Telecom  Santé,
+ 186 % en huit ans Script&Go,  Horizontech,
Alkante,  AMA,  Provectio,
CONSTATS Camping&Co et Telitem.
DES POTENTIELLES
LICORNES SUR
13 MARCHÉS
Le territoire dispose de la
présence de scaleups sur e-Learning
la plupart des marchés, no-
tamment dans le webmarke-
ting / BtoB / BtoC, les Cybersécurité,
télécoms, les tech- Défense & Spatial
AgroTic
nologies multimé- Technologies,
dia, la cybersécu- multimédia
rité, et l’ingénierie &
conseil en systèmes
informatiques.  En
r e v a n c h e ,    i l    n e Ville intelligente
dispose  toujours
pas de scaleups Webmarketing /
e-Santé
sur neuf marchés. C’est le BtoB / BtoC
cas dans  l’E-Entertainment
(Jeux vidéo, studios de ci- Usine
néma…), la mobilité intelli- Télécoms numérique
gente, l’E-Énergie, le Digital
banking/insurance  ou  le
commerce de produits mul-
timédia.
Source : Audiar. Infographie : Audiar - octobre 2017

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 17
LES ACTEURS DE L’ECOSYSTEME

Les levées de fonds


CONSTATS MONTANT CUMULÉ DES FONDS LEVÉS DEPUIS 2014
(Montants communiqués)
RECORD ATTEINT 37,3 M€
EN 2016 AVEC 37,3 M€
DE FONDS LEVÉS
Les startups et scaleups du 12,6 M€
territoire n’ont jamais autant
3,9 M€
levés de fonds qu’en 2016.
En trois ans, le nombre de 2014 2015 2016
bénéficiaires a été multiplié
Source : Rennes Atalante / Audiar.
par  deux,  et  les  montants in-
vestis par neuf. Autre point
positif, les tours de tables
se sont élargis aux marchés 6 entreprises
boursiers et aux investis- (infos confidentielles)
seurs internationaux. Six
acteurs en forte croissance
ont levé plus d’1M€. C’est
le cas de Kerlink, membre
10,2 10,6
de l’alliance mondiale LoRa
pour le déploiement de
cette technologie des ob-
jets connectés, Klaxoon, qui 37,3 M€
cartonne dans le monde en-
tier avec ses solutions inte-
ractives pour l’animation de
réunions et Energiency, qui
5 0,5
0,5
0,5
marie le big data  et  l’intelli- 0,6
2,7 0,9
gence  artificielle pour me- 2,7 1,5
2,7 2,1
surer et réduire les consom-
mations énergétiques dans
les usines.

Source : Rennes Atalante/ French Tech Rennes St Malo / AUDIAR

18 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
L’écosystème
en chiffres
L’ÉCOSYSTÈME EN CHIFFRES

L’emploi dans l’écosystème fin 2016


Fin 2016, l’écosystème nu- Ille-et-Vilaine Nombre entreprises/ Nombre emplois Gains emplois Gains emplois
mérique de l’Ille-et-Vilaine laboratoire public - Fin 2016 Fin 2016 2008/2016 en 2016
comptabilise  35 30 0  em- Salariés 1 206 32 384 + 5 208 + 1 091
plois, 4 200  entreprises et Non salariés 2 960 2 960 + 2 019 + 167
11 laboratoires de recherche TOTAL 4 166 35 344 + 7 227 + 1 258
publics.  Rennes  Métropole
compte  2 800  entreprises
spécialisées dans le numé- Aire urbaine Nombre entreprises/ Nombre emplois Gains emplois Gains emplois
rique, cumulant 28 200  em- de Rennes laboratoire public - Fin 2016 Fin 2016 2008/2016 en 2016
plois. Salariés 1 001 26 405 + 4 895 + 931
Depuis 2008, le territoire a Non salariés 1 778 1 778 + 1 247 + 114
gagné  plus de 7  000  em- TOTAL 2 779 28 183 + 6 142 + 1 045
plois  dans  l’écosystème,
NB : L’écosystème présenté comprend également les établissements du Morbihan intégrés dans la French Tech Rennes Saint-Malo (Malestroit,
soit  900  emplois  supplé- Carentoir, Questembert, etc.).
mentaires  par  an.  L’année
2016 a été particulièrement
créatrice  d’emplois  avec
1 258  emplois  supplémen-
taires, dont 1 045 sur le ter-
ritoire de Rennes Métropole.

20 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
Big Data/Cloud/IA
Plate-forme
L’ÉCOSYSTÈME EN CHIFFRES Multiples
Logiciel
0 200 400 600 800 1 000 1 200 1 400

Les entreprises
* YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique

CONSTATS ÉVOLUTION DU NOMBRE D'ENTREPRISES/ÉTABLISSEMENTS* 2008-2016


PLUS DE 1 000 TPE DANS L'ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE BRETILLIEN SELON LEUR CATÉGORIE
ET PME DANS Laboratoire de recherche public +2
L’ÉCOSYSTÈME
Signe de la vitalité de l’éco- ESN (entreprise de services numériques) +7
système, le nombre de TPE ETI (Entreprise de taille intermédiaire +1
et PME s’est accru de 64 %
en huit ans. Elles sont dé- GE (Grande entreprise) +4
sormais plus de 1 000 sur le TPE & PME
(très petite & petite et moyenne entreprises) +403
territoire bretillien.
EU (entreprise unipersonnelle) +2 019
Sept nouvelles entreprises
de services numériques se 0 250 500 750 1 000 1 250 1 500 1 750 2 000 2 250 2 500 2 750 3 000
sont installées sur le terri-
Établissements 2008 Évolution 2008-2016
toire, notamment Conserto,
Matis, et Celad. * YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique
L a    c r é a t i o n    d u    s t a t u t
d ’ a u t o - e n t re p re n e u r    e n
2009 a eu de forte réper-
cutions : le nombre d’entre-
ÉVOLUTION DE L'EMPLOI* DANS L'ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE BRETILLIEN
prises unipersonnelles a été SELON LA CATÉGORIE DE L'ENTREPRISE/ÉTABLISSEMENT - EN 2016
multiplié par trois en huit ans
dans l’écosystème.
Laboratoire de recherche public +150

EU (entreprise unipersonnelle) +165

ETI (Entreprise de taille intermédiaire -253


ESN (entreprise de services numériques) +326
TPE & PME
+511
(très petite & petite et moyenne entreprises)
GE (Grande entreprise) +359
-1 000 0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000 11 000

Effectifs 2015 Évolution 2015 - 2016


* YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique

POIDS ET ÉVOLUTION DES ÉCOSYSTÈMES MÉTROPOLITAINS DU NUMÉRIQUE


AUDIAR décembre 2017
11%
L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 21
l en 2016

Écosystème dense
à l’arrêt Grenoble
Plate-forme
Multiples
Logiciel L’ÉCOSYSTÈME EN CHIFFRES
0 200 400 600 800 1 000 1 200 1 400

+21% * YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique

1 000
Les entreprises et l’emploi
1 200 1 400

ÉVOLUTION DU NOMBRE D'ENTREPRISES/ÉTABLISSEMENTS* 2008-2016


DANS L'ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE BRETILLIEN SELON LEUR CATÉGORIE
CONSTATS ÉVOLUTION DE L'EMPLOI* DANS L'ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE BRETILLIEN
SELON LALaboratoire
CATÉGORIE DE L'ENTREPRISE/ÉTABLISSEMENT - PÉRIODE 2008-2016
S ET SCALEUPS Les grandes entreprises et
DE L'ÉCOSYSTÈME de recherche public +2
ILISÉE OU DÉVELOPPÉE
les entreprises de services
ESN (entreprise de services numériques) +7
numériques cumulent la Laboratoire de recherche public
moitié ETI (Entreprise de taille intermédiaire
Évolution 2008des emplois de l’éco-
- 2016 EU (entreprise unipersonnelle)
+1
système. Mais depuis huit
ETI (EntrepriseGE de (Grande entreprise)
taille intermédiaire +4
ans, les gains d’emplois
TPE & PME
se sont majoritairement ESN
(très (entreprise
petite & petitede
et services
moyennenumériques)
entreprises) +403
concentrés dans des TPE, TPE & PME
(très petite & EU (entreprise
petite et moyenne unipersonnelle)
entreprises) +2 019
PME et entreprises uniper-
GE (Grande entreprise) 0 250 500 750 1 000 1 250 1 500 1 750 2 000 2 250 2 500 2 750 3 000
sonnelles.
-1 000 0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000
Établissements 2008 Évolution 2008-2016
Mais un retour à la crois-
* YC les entreprises unipersonnelles et laEffectifs
recherche 2008
publique Évolution 2008 - 2016
sance des effectifs dans les
grandes entreprises s’est * YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique

opéré en 2016, tandis que


1 000 1 200 1 400
la création d’entreprises uni-
personnelles a fortement ra- ÉVOLUTION DE L'EMPLOI* DANS L'ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE BRETILLIEN
lenti, suite au durcissement SELON LA CATÉGORIE DE L'ENTREPRISE/ÉTABLISSEMENT
EFFECTIFS SALARIÉS DES -ÉCOSYSTÈMES
EN 2016 MÉTROPOLITAINS
des conditions d’accès au DU NUMÉRIQUE EN 2016
8-2016 régime d’auto-entrepreneur Laboratoire de recherche public Lyon +150
GORIE depuis juin 2014. Toulouse
EU (entreprise unipersonnelle) +165
Marseille-Aix
ETI (Entreprise de taille intermédiaire -253 Grenoble
ESN (entreprise de services numériques) Lille +326
TPE & PME Nantes
+511
(très petite & petite et moyenne entreprises) Bordeaux
GE (Grande entreprise) Rennes +359
Nice
-1 000 0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000 11 000
Montpellier
+2 019 Effectifs Strasbourg
2015 Évolution 2015 - 2016
Rouen
500 1 750 2 000 2 250 2 500 2 750 3 000 * YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique
Brest
0 10 000 20 000 30 000 40 000 50 000 60 000

Effectifs entreprises Effectifs recherche publique


POIDS ET ÉVOLUTION DES ÉCOSYSTÈMES MÉTROPOLITAINS DU NUMÉRIQUE
11%
é total en 2016

Écosystème densede diagnostic ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIÉS DES ÉCOSYSTÈMES


22 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments MÉTROPOLITAINS DU NUMÉRIQUE ENTRE 2008 ET 20162017 AUDIAR
décembre
à l’arrêt Grenoble
10%
TILLIEN Nantes
16 Écosystème dense
Les marchés
de l’écosystème
LES MARCHÉS DE L’ÉCOSYSTÈME

21 marchés identifiés dans l’écosystème


Huit marchés classiques, constituant le cœur de l’écosys-
tème totalisant 26 100 emplois en Ille-et-vilaine, soit 74 % des
emplois de l’écosystème :
– Commerce de gros produits numériques
– Commerce produits multimédia
– Cybersécurité, défense et spatial
– Fabrication de produits numériques
– Ingénierie et conseil en systèmes informatiques
– Médias & audiovisuel
– Technologies multimédia
– Télécoms

Treize marchés connexes, en lien avec d’autres écosys-


tème économiques, totalisant 9 200 emplois :
– AgroTic
– Digital banking/insurance
– E-Commerce
– E-Energie
– E-Santé
– E-Services
– E-Learning
– Mobilité intelligente
– Numérique & Environnement
– E-Entertainment
– Usine numérique
– Ville intelligente
– Webmarketing/BtoB/BtoC

24 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
LES MARCHÉS DE L’ÉCOSYSTÈME
FRENCH TECH

FRENCH TECH

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 25
LES MARCHÉS DE L’ÉCOSYSTÈME

L’emploi en 2016 sur les marchés adressés par


les acteurs
> sur le périmètre de l’Ille-et-Vilaine
35  344 emplois Les entreprises et laboratoires de recherche sont classés selon le marché principal auxquels ils s’adressent.

Cybersécurité,
Webmarketing/BToB/BtoC
Défense & Spatial
3 293 emplois
3 295 emplois
955 établissements
45 établissements
Ingénierie & conseil
en systèmes informatiques
10 101 emplois
1 563 établissements Commerce de Digital
Usine gros produits Banking
Fabrication numérique numériques Insurance
produits 1 099 emplois 1 090 emplois 856 emplois
numériques
29 étabs 241 étabs 21 étabs
2 292 emplois
35 établissements Commerce Pro-
Médias & duits multimédia e-Énergie
audiovisuel 758 emplois
776 emplois
814 emplois 8 étabs
466 étabs
325 étabs
Ville
Télécoms e-Services AgroTIC intelli-
6 253 emplois Technologies 700 emplois gente
139 établissements multimédia E-Santé 85 étabs Mo- e-
1 500 emplois 780 emplois bilité Commerce
43 étabs 53 étabs intelli-
e-Entertainment gente

371 emplois, 217 étabs


258 emplois, 25 étabs
294 emplois, 20 étabs
216 emplois, 38 étabs
Numérique & Environnement - 167 emplois, 8 étabs
e-Learning - 139 emplois, 18 étabs
212 emplois, 21 étabs

26 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
LES MARCHÉS DE L’ÉCOSYSTÈME

Évolution de l’emploi de 2008 à 2016*


> sur le périmètre de l’Ille-et-Vilaine

+ 7 227 emplois, soit 903 emplois par an

Cybersécurité, Défense & Spatial e-Services


+ 844 + 406

Ingénierie & conseil


en systèmes informatiques
+ 2 179 Digital Banking / e-Santé
Médias & audiovisuel Insurance
+ 302 + 269
+ 346

Ville
e-Commerce
Technologies intelligente
Multimédia + 189
+ 162
Télécoms + 225
+ 346 Mobilité
Commerce e-
produits multi- intelli-
Learning gente
média
+ 101 + 64
Webmarketing/BToB/BtoC e- + 144
Entertain- Numérique &
+ 970 Usine numérique ment
AgroTIC Environnement
+ 307 + 214
+118 e-Énergie

> 100 %
+50 à 100 + 52
+25 à 50 + 64
+10 à 25
0 à 10 Fabrication produits numériques : - 39
Négative * YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique Commerce de gros produits numériques : - 36

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 27
LES MARCHÉS DE L’ÉCOSYSTÈME

Constats par marché de 2008 à 2016


La transformation digitale de l’économie est cès et des données sur la toile. Cette dynamique entraîne
enclenchée : l’emploi sur les marchés connexes dans son sillage de nombreuses réussites locales comme
est beaucoup plus dynamique (+54 %) que sur les Amossys, Ariadnext, Syrlinks ou Akerva, et une vingtaine
marchés du cœur de l’écosystème (+18 %) de startups.
– Le marché de la e-santé décolle, grâce à la création d’une
– Les marchés classiques des télécoms, la fabrication de vingtaine de startups en huit ans, le renforcement des ef-
produits numériques (électronique grand public, etc.) fectifs du principal laboratoire de recherche local, le LTSI,
ou les technologies du multimédia ne sont plus les prin- et la montée en puissance des activités de l’IRT B-COM
cipaux moteurs de l’écosystème comme dans les an- sur la médecine augmentée et connectée.
nées  80 et 90. Les emplois sur le marché des télécoms – Bien qu’ils restent encore peu importants en termes d’ef-
ont peu progressé, sous l’effet de la disparition des sites fectifs, les nombreux marchés engageant la transforma-
d’Alcatel-Lucent et Renesas, de la forte réduction des ef- tion digitale des secteurs de l’économie traditionnelle sont
fectifs chez TDF et d’un faible renouvellement des acteurs tous très dynamiques. Le nombre d’entreprises se posi-
(moindre création de startups). En revanche, les effectifs tionnant sur les marchés émergents des e-services, du
d’Orange augmentent légèrement, à contrario des effec- e-commerce, de la ville intelligente, de l’e-entertainment
tifs du groupe à l’échelle nationale. Les technologies du ou du e-learning a été multiplié par trois depuis 2008.
multimédia continuent de se développer, mais plus lente- – Au final, seuls les deux marchés s’adressant à l’environ-
ment que l’ensemble de l’écosystème. Les deux grands nement et l’énergie peinent à décoller. Malgré un potentiel
donneurs d’ordre de ce marché, Technicolor et Harmonic, de développement considérable, notamment autour des
ont réduit leurs effectifs et progressivement restructuré smart grids, peu d’acteurs sont pour l’instant positionnés
leurs activités locales. sur ces marchés. Les réussites locales existent comme
– Comme dans la plupart des métropoles françaises, le mar- Delta Dore, Energiency ou Wi6Labs, mais les créations
ché de l’ingénierie & conseil en systèmes informatiques de startups sont trop rares sur ces marchés, et la majorité
est devenu le principal moteur de création d’emplois dans d’entre elles éprouvent de surcroît des difficultés à gran-
le numérique. Il concentre 30 % des gains d’emploi de dir, notamment dans l’environnement.
l’écosystème local, et accueille plus de 40  ESN regrou-
pant 6 400 emplois.
– En pleine croissance, le marché du webmarketing est le
2ème contributeur local, avec un bémol : peu d’acteurs de
taille importante comme à Nantes, mais plutôt de nom-
breux auto-entrepreneurs investissant en majorité dans la
création de sites web.
– Le marché de la cybersécurité a bénéficié à plein de la
stratégie nationale de cyberdéfense, impliquant un renfor-
cement significatif des effectifs de la DGA-MI à Bruz, mais
aussi et surtout des besoins accrus en protection des ac-

28 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
LES MARCHÉS DE L’ÉCOSYSTÈME

Évolution de l’emploi en 2016


+ 1 258 emplois

Digital
e-Services
Banking / Insurance
+ 90 + 84

Cybersécurité, Médias & audiovisuel Commerces produits


Défense & Spatial Multimédia
+ 79
+ 314 + 51

Ingénierie & conseil


Agro-
en systèmes informatiques e-Learning e-Énergie
TIC
+ 517 + 26 + 16 + 10
e-Santé
+ 43
Commerce de Usine
gros produits
numériques numérique
Ville - 40 - 44
intelligente
+ 34
Fabrication produits
numériques Webmarketing / BtoB/BtoC
+ 116 Mobilité
intelligente - 85
+ 29

Évolution sur 1 an e-Commerce : + 4 Technologies Multimédia : - 7


> 15 % Numérique & environnement : + 5 e-Entertainment : + 10
+10 à 15
+5 à 10
Télécoms : + 6
0à5
Négative * YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 29
LES MARCHÉS DE L’ÉCOSYSTÈME

Constats par marché en 2016


Année exceptionnelle pour l’emploi dans bancaire et la généralisation du paiement sans contact
l’écosystème, marquée par la montée en puissance boostent des acteurs locaux comme Avem, Tessi et Cedri-
des marchés de la cybersécurité-défense & spatial com. L’avènement du BIM dans le BTP dope le marché de
et l’accélération de la digitalisation des secteurs la ville intelligente (smart city), avec des startups comme
traditionnels Archireport, Bimeo, Comeode ou 7Dlabs. Le marché des
médias et de l’audiovisuel profite du développement de la
– Signe d’une conjoncture économique redevenue favo- filiale multimédia gérant l’ensemble des activités web du
rable, les ESN implantées à Rennes ont fortement étof- groupe Ouest-France.
fé leurs effectifs en 2016, notamment Proservia, Sopra – Les entreprises positionnées sur le marché de la mobilité
Steria, CGI et Alten. Au total, le marché de l’ingénierie & intelligente continuent de se développer, notamment Mo-
conseil en systèmes informatiques a contribué à 40 % des bility Tech Green, spécialiste de l’autopartage ou AC Sys-
gains d’emplois dans l’écosystème. tème, spécialiste du contrôle des systèmes mécaniques
– Le renforcement du pôle cyberdéfense de l’État et la no- et électroniques dans l’automobile.
toriété accrue de la place rennaise sur le marché de la – Très dynamiques depuis 2008, les marchés du webmar-
cybersécurité semblent actuellement insuffler une réelle keting et de l’usine numérique ont subi un coup d’arrêt en
dynamique locale de création de startups et d’implanta- 2016. Sur ces deux marchés, les mutations s’accélèrent
tion d’entreprises extérieures. Six startups « cyber » ont au détriment des acteurs historiques, peu digitalisés.
été créées en 2016, accompagnées par l’arrivée de la Les grands acteurs de la régie publicitaire, en difficul-
scaleup parisienne Famoco. Les récentes commandes tés, rognent désormais sur les effectifs, contrastant avec
d’avions Rafale, A320Neo ou Boeing 737Max dopent de le fort développement des scaleups du marketing digital
leur côté l’activité et l’emploi des sites de Safran à Fou- comme Dolmen Technologies, Médiaveille et Digitaleo,
gères et de Thales à Etrelles, sous-traitants de Dassault, en pointe sur les nouvelles pratiques (développement
Airbus et Boeing sur les composants électroniques. Ce du Marketing prédictif, content marketing, etc.). Même
regain d’activité sur ces deux sites a en cascade eu des constat sur le marché de l’usine numérique, où la réduc-
effets positifs sur les PME locales de sous-traitance élec- tion des effectifs des grands acteurs locaux a été par-
tronique. L’emploi sur le marché de la fabrication de pro- tiellement compensée par la croissance d’entreprises en
duits numériques s’est ainsi redressé pour la première fois pointe sur la robotisation comme BA Systèmes ou ARSN.
depuis 2008. – Enfin, les marchés liés à la préservation et la gestion des
– L’année a également été marquée par l’accélération de ressources naturelles, l’e-energie et le numérique & envi-
la digitalisation des secteurs d’activités traditionnels. Le ronnement, restent en marge des dynamiques.
marché des e-services est en pleine croissance, de plus
en plus investi par des startups misant sur le modèle des
places de marché en ligne, les plates-formes.
– Encore confidentiel, le marché du e-learning commence
à décoller avec l’apparition d’acteurs innovants comme
Klaxoon, Mereos ou Oatic. La digitalisation du secteur

30 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
Les technologies clés
LES TECHNOLOGIES CLÉS

Panel des principales technologies développées


dans les startups et scaleups
CONSTATS
UN TIERS
DES STARTUPS
Technologies Réseaux
ET SCALEUPS
multiples Télecoms
POSITIONNÉES SUR
LES TECHNOLOGIES
ÉMERGENTES Image & son
Parmi les 315  startups et
scaleups du territoire, 107
d’entre elles se positionnent
sur les technologies Logiciels
en émergence (en Plateforme
jaune).
E n    2 0 1 6 ,    l a
technologie de
la blockchain Objets connectés,
a fait son ap- logiciels embarqués
parition sur le
territoire, tandis
que le nombre
d e    s t a r t u p s    u t i -
lisant  l’intelligence
artificielle et le modèle de Big Data /
la plate-forme a fortement Cloud / IA
augmenté.

32 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
Images & sons +8%
Big Data/Cloud/IA +20%
LES TECHNOLOGIES CLÉS
Plate-forme +30%
Multiples +7%

Logiciel +21%

L’emploi et les technologies dans les startups et 0 200


* YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique
400 600 800 1 000 1 200 1 400

les scaleups
CONSTATS ÉVOLUTION DE L'EMPLOI* ENTRE 2008 ET 2016 DANS LES STARTUPS ET SCALEUPS DE L'ÉCOSYSTÈME
NUMÉRIQUE BRETILLIEN SELON LA TECHNOLOGIE PRINCIPALE UTILISÉE OU DÉVELOPPÉE
LE LOGICIEL
ENCORE LARGEMENT Blockchain
DOMINANT Électronique & robotique Effectifs 2008 Évolution 2008 - 2016
En 2016, 55 % de l’emploi Réalité virtuelle
& augmentée
des startups et scaleups du Objets connectés/
territoire est lié au dévelop- Logiciels embarqués
pement des technologies Réseaux télécoms
classiques dans le logiciel, Images & sons
les réseaux télécoms ou Big Data/Cloud/IA
l’image et le son.
Plate-forme
Depuis  2008,  ces  tech-
nologies ont généré plus Multiples
de  la  moitié  des  nouveaux Logiciel
e m p l o i s .   L e s    t e c h n o l o - 0 200 400 600 800 1 000 1 200 1 400
gies  émergentes  ont  quant * YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique
à    e l l e s    g é n é ré    p l u s    d e
700  emplois, dont 45 avec
l’intelligence artificielle (IA). ÉVOLUTION DE L'EMPLOI* EN 2016 DANS LES STARTUPS ET SCALEUPS DE L'ÉCOSYSTÈME
NUMÉRIQUE
ÉVOLUTION DU BRETILLIEN SELON LA TECHNOLOGIE PRINCIPALE2008-2016
NOMBRE D'ENTREPRISES/ÉTABLISSEMENTS* UTILISÉE OU DÉVELOPPÉE
DANS L'ÉCOSYSTÈME
Blockchain NUMÉRIQUE BRETILLIEN SELON LEUR CATÉGORIE
En  2016,  les  gains  d’em- +2 000%
plois liés au Big data/Cloud, Électronique &Laboratoire
robotique de recherche public+27%+2
Effectifs 2015 Évolution 2015 - 2016
au modèle de plate-forme et Réalité virtuelle
ESN (entreprise
& augmentéede services numériques) +5%+7
à l’électronique & robotique Objets connectés/ +16%
ont été particulièrement dy- Logiciels embarquésde taille intermédiaire
ETI (Entreprise +1
namiques (respectivement Réseaux télécoms +16%
GE (Grande entreprise) +4
+ 20 %, + 30 % et + 27 %), Images & sons +8%
TPE & PME
tout comme ceux liés aux Big Data/Cloud/IA
(très petite & petite et moyenne entreprises) +20% +403
objets connectés/logiciels
EU (entreprise unipersonnelle)
Plate-forme +30% +2 019
embarqués et aux réseaux
télécoms (+16 %). Multiples 0 250 500 +7%1 000 1 250 1 500 1 750 2 000 2 250 2 500 2 750 3 000
750
Logiciel Établissements 2008 Évolution 2008-2016 +21%
0 200 400 600 800 1 000 1 200 1 400
* YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique
* YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 33
ÉVOLUTION DE L'EMPLOI* ENTRE 2008 ET 2016 DANS LES STARTUPS ET SCALEUPS DE L'ÉCOSYSTÈME
ÉVOLUTION
NUMÉRIQUEDE L'EMPLOI*SELON
BRETILLIEN DANSLA
L'ÉCOSYSTÈME
TECHNOLOGIENUMÉRIQUE
PRINCIPALEBRETILLIEN
UTILISÉE OU DÉVELOPPÉE
L’écosystème :
benchmarking
(très petite & petite et moyenne entreprises)
GE (Grande entreprise)
-1 000 0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000
L’ÉCOSYSTÈME : BENCHMARKING
Effectifs 2008 Évolution 2008 - 2016
* YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique

00 1 000 L’emploi dans les écosystèmes métropolitains


1 200 1 400

CONSTATS EFFECTIFS SALARIÉS DES ÉCOSYSTÈMES MÉTROPOLITAINS


DU NUMÉRIQUE EN 2016
RENNES, 3ÈME PÔLE DE RECHERCHE PUBLIQUE
08-2016 SUR LE NUMÉRIQUE EN FRANCE Lyon
TÉGORIE Toulouse
Hors Paris (511 000 emplois salariés), Rennes est la 8  mé- ème

Marseille-Aix
tropole régionale pour le nombre d’emplois salariés dans
Grenoble
l’écosystème numérique, avec environ 25 000 postes. Mais
Lille
elle se hisse au 3ème  rang national pour le potentiel de re-
Nantes
cherche publique, derrière Paris et Grenoble, grâce notam-
Bordeaux
ment à la présence de la DGA-MI et de l’IRISA.
Rennes
En termes de croissance des effectifs depuis 2008, Rennes
Nice
se situe au 5ème rang national, surtout grâce au fort dévelop-
Montpellier
pement de la recherche publique (DGA-MI  : + 400  postes
+2 019 Strasbourg
en 8 ans, IRISA : + 170), à l’IRT B-COM et de certaines ESN Rouen
1 500 1 750 2 000 (CapGemini, Sopra
2 250 2 500 2 750 3 000 Steria, Proservia, GFI, etc.).
Brest
0 10 000 20 000 30 000 40 000 50 000 60 000
AVERTISSEMENT : Données ci-après non comparables avec les
données des parties précédentes (périmètre statistique plus Effectifs entreprises Effectifs recherche publique
restreint)

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIÉS DES ÉCOSYSTÈMES


MÉTROPOLITAINS DU NUMÉRIQUE ENTRE 2008 ET 2016
RETILLIEN Nantes
016 Toulouse
Lyon
Lille
Rennes
Bordeaux
Nice
+326 Montpellier
Strasbourg
+511
Grenoble
+359 Brest
5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000 11 000 Marseille-Aix
Rouen
2016 -2 000 -1 000 0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000

Effectifs entreprises Effectifs recherche publique

36 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments deÉVOLUTION


diagnostic DES EFFECTIFS SALARIÉS DES ÉCOSYSTÈMES
décembre 2017 AUDIAR
U NUMÉRIQUE MÉTROPOLITAINS DU NUMÉRIQUE EN 2016
Toulouse +3,6%
+511
(très petite & petite et moyenne entreprises)
GE (Grande entreprise) +359

L’ÉCOSYSTÈME : BENCHMARKING -1 000 0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000 11 000

Effectifs 2015 Évolution 2015 - 2016


* YC les entreprises unipersonnelles et la recherche publique

RENNES POIDS ET ÉVOLUTION DES ÉCOSYSTÈMES MÉTROPOLITAINS DU NUMÉRIQUE


DANS LE BON 11%

Poids dans l’emploi salarié total en 2016


PELOTON Écosystème dense
L’écosystème  numérique à l’arrêt Grenoble
10%
rennais  figure  par mi  les Écosystème dense
plus dynamiques et les plus et dynamique
9%
denses  de  France,  avec Paris
une trajectoire semblable à
8%
celle de Toulouse. Les deux RENNES Nantes
écosystèmes de Paris et Toulouse
7%
Grenoble, très développés,
ont davantage subi la crise Montpellier
6%
13 AU Hors Paris Lille
économique de 2009 que Nice
les autres  : l’emploi dans Marseille-Aix Lyon
5% Écosystème
l’économie numérique n’y a Bordeaux en rattrapage
pas progressé en huit ans. Brest
Les écosystèmes les moins 4%
Strasbourg
denses,  ceux  de  Rouen, Écosystème peu développé
M a r s e i l l e - A i x    e t    B r e s t , 3% en difficulté
peinent aussi à se remettre Rouen
de  la  crise  économique, 2%
tandis que celui de Lille, très -15% -10% -5% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30%
dynamique sur la période, a Évolution 2008-2016
sensiblement rattrapé son
retard.

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 37
Strasbourg
+511
Grenoble
+359 Brest
L’ÉCOSYSTÈME : BENCHMARKING
5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000 11 000 Marseille-Aix
Rouen
2016 -2 000 -1 000 0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000

Effectifs entreprises Effectifs recherche publique

EN 2016, L’ÉCOSYSTÈME RENNAIS A ÉTÉ LE PLUS ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIÉS DES ÉCOSYSTÈMES
DU NUMÉRIQUE DYNAMIQUE DE FRANCE MÉTROPOLITAINS DU NUMÉRIQUE EN 2016
L’embellie économique observée à l’échelle nationale de- Toulouse +3,6%
puis mi-2015 a profité à l’ensemble des écosystèmes mé- Nantes +4,1%
tropolitains du numérique en 2016. L’écosystème parisien Rennes +4,9%
est redevenu dynamique, avec 7 000 supplémentaires sur Lyon +2%
Écosystème dense
l’année. En régions, les écosystèmes toulousains et nan-
et dynamique Bordeaux +4,2%
tais sont toujours fortement générateurs d’emplois. Mais les Marseille-Aix +2,8%
deux écosystèmes qui se distinguent le plus sur l’année sont Lille +3%
RENNES Bordeaux
Nantes et Rennes, avec des taux de croissance des ef- Nice +3%
Toulouse fectifs de +4,2 % et +4,9 %. L’écosystème rennais a notam- Grenoble +1,4%
ment bénéficié d’un renforcement important des effectifs de Montpellier +2,7%
er la recherche publique. Strasbourg +2,8%
Lille
Brest +1,3%
Rouen +0,1%
Écosystème -500 -250 0 250 500 750 1 000 1 250 1 500 1 750
ux enRAPPEL : Données ci-après non comparables avec les données
rattrapage
des parties précédentes (périmètre statistique plus restreint) Effectifs entreprises Effectifs recherche publique

15% 20% 25% 30%


Évolution 2008-2016

38 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
L’ÉCOSYSTÈME : BENCHMARKING

ZOOM sur le marché de la cybersécurité


CONSTATS
RENNES, 2ÈME CONCENTRATION FRANÇAISE DE
STARTUPS SUR LA CYBERSÉCURITÉ
Paris domine largement l’écosystème français de la cyber- Les startups rennaises sont leaders en région sur les seg-
sécurité en concentrant plus de la moitié des emplois de ce ments de la protection des données, la sécurisation des
marché. Même constat à l’échelle des startups  : la moitié identités des personnes et des produits, et la lutte contre la
d’entre elles sont parisiennes. En région, Rennes s’impose cybercriminalité.
de loin comme le premier pôle alternatif à Paris, avec 10 %
des startups françaises, suivi de Lyon, Montpellier et Lille.

Densité ENSEMBLE SÉCURITÉ SUPPORTS SÉCURITÉ DES LUTTE


SÉCURITÉ DES SÉCURITÉ SÉCURITÉ DES
de startup DES ACTEURS (mails, sites web, applis) IDENTITÉS PRODUITS CYBERCRIMINALITÉ
DONNÉES CLOUD & IoT RÉSEAUX
& PERSONNES

1 PARIS

2 RENNES

3 LYON

4 MONTPELLIER

5 LILLE

6 MARSEILLE-AIX

7 BORDEAUX

8 NICE

9 TOULOUSE

10 CAEN

11 MONTAUBAN

12 GRENOBLE Source : Étude “Startup


cybersécurité en France :
un écosystème en pleine
13 NANCY expansion”, Wavestone 2017.
Traitements AUDIAR
14 BREST

15 CLERMONT-FD INFOGRAPHIE
OCTOBRE 2017

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 39
L’ÉCOSYSTÈME : BENCHMARKING

ZOOM sur les technologies des objets connectés


(IoT)
CONSTATS avec plus d’une centaine Paris 70
RENNES, d’entreprises impliquées
PÔLE D’INNOVATION sur toutes ces technologies Rennes 27

LEADER EN FRANCE concurrentes. La grande Toulouse 13


SUR L’IOT majorité de ces entreprises Répartition des entreprises identifiées

Le marché technologique sont localisées à Paris (70), Grenoble 12 par technologie IoT développée

des objets connectés (Inter- mais en région, Rennes en


Lyon 11
net of Things, ou IoT) est ac- accueille de loin le plus, sui-
-M
tuellement en plein essor : le vie de Toulouse et Grenoble. Marseille-Aix 11

nombre d’objets connectés Les acteurs rennais sont Nice 10


dans le monde devrait pas- particulièrement impliqués
ser de 28 à 50 milliards d’ici dans l’alliance LoRa, avec Bordeaux 9

à 2020. Kerlink et Orange, membres Nantes 6


-M
+
Afin de connecter cette fondateurs, B-Com, Sira-
multitude d’appareils, on del, Medria, ou quelques Montpellier 5 ULTRA NARROW BAND

assiste à une bataille mon- startups comme Acklio,


Strasbourg 5
diale entre plusieurs tech- RF-Track ou W6Labs. C’est
ULTRA NARROW BAND

également le cas au sein Lannion 4


nologies, poussées par de
de la fédération 3GPP, avec -M
+
grands consortiums ou en- Lille 4
treprises indépendantes  : Orange, Technicolor, En-
les technologies ouvertes et ensys, Mitsubishi RTE, ou Angers 3
Source : LoRa Alliance - 3GPP - SigFox - Qowisio

sans licence LoRA, portées B-Com.


par l’alliance LoRa, les tech-
nologies NB-IoT et LTE-M,
portées par la puissante fé-
dération de standardisation
3GPP, puis les technologies
de l’UNB, portées par des
acteurs comme SigFox ou
Qowisio.
La France fait actuellement
figure de pionnière dans
les technologies de l’IoT,

40 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
Méthodologie
& définitions
MÉTHODOLOGIE ET DÉFINITIONS

Sources de recensement des entreprises


et laboratoires de recherche publics
Sources de recensement
des entreprises :
– fichier SIRENE (Insee)
– fichiers de la CCI Ille-et-
Vilaine
– Fichiers Diane-Astrée
– les entreprises de l’an-
nuaire de Rennes Ata-
lante
– les adhérents de la French
Tech Rennes Saint-Malo
et de Digital Saint-Malo
qui ne figuraient pas dans
la nomenclature SIRENE
– les startups recensées
par la French Tech
Rennes Saint-Malo
– les compléments avec la
veille presse de l’Audiar

Sources de recensement
des laboratoires de re-
cherche publics :
– Observatoire métropoli-
tain de l’enseignement
supérieur, recherche, in-
novation et vie étudiante
de l’AUDIAR
– Ministère de l’éducation
nationale, de l’enseigne-
ment supérieur et de la
recherche

42 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
MÉTHODOLOGIE ET DÉFINITIONS

L’écosystème Numérique selon la nomenclature Audiar


NUMÉRIQUE Quelques exemples Code APE
26 - Fabrication
Fabrication de composants électroniques STMicroelectronics, Hirayama, Cordon Electronics 2611Z
Fabrication de cartes électroniques assemblées Asteelflash, Asica , Lacroix electronics, Silicon laboratories, Sodalec, Oberthur Technolo- 2612Z
gies, Thalès Microelectronics , A&P Lithos
Fabrication d’ordinateurs et d’équipements périphé- Ace timing, HP, Tibco 2620Z
riques
Fabrication d’équipements de communication Harmonic, Scopelec, Actia, Enensys, Teamcast 2630Z
Fabrication d’appareils de réception, enregistrement Innes 2640Z
ou reproduction
Fabrication d’équipements d’aide à la navigation Safran E&D, Sogitec 2651A
Fabrication d’instrumentation scientifique et tech- Delta Dore 2651B
nique
Fabrication de câbles de fibres optiques / 2731Z
Fabrication d’autres fils et câbles électroniques ou Azenn, Danfoss 2732Z
électriques
Réparation de matériels électroniques et optiques Cordon Electronics, Trescal, Alltronic 3313Z
46 - Commerce de gros
Commerce de gros d’ordinateurs, d’équipements DXM, AJP35, SCC Services, Noriax, AMA, Hub One 4651Z
informatiques et de logiciels
Commerce de gros de composants et d’équipements Mobiltron, IEC, Sorelec, Avnet EMG, Cailabs, Come In 4652Z
électroniques et de télécommunication
Commerce de gros d’autres machines et équipements Konica Minolta, Ricoh, Toshiba GO, Copy Concept, Canon, JDC 4666Z
de bureau
47 - Commerce de détail
Commerce de détail d’ordinateurs, d’unités périphé- RBI, Micropole Atlantique, Gomis, Micro-C, Celtic Diffusion 4741Z
riques et de logiciels en magasin spécialisé
Commerce de détail de matériels de télécommunica- Orange BS, Ferron Telecom, Bouygues Telecom, Lick, Wavetel 4742Z
tion en magasin spécialisé
Commerce de détail de matériels audio et vidéo en FNAC, Sono West, CFP Ménager, RER 4743Z
magasin spécialisé
Commerce de détail d’enregistrements musicaux et It’s Only, Accord Majeur, Madine, 4763Z
vidéo en magasin spécialisé
58 - Éditions de logiciels
Édition de jeux électroniques Insane Unity, Morphiks, Ubisoft, Ballistic Frogs 5821Z
Édition de logiciels système et de réseau Refresh IT, Ingalys, ESI Group, Systancia 5829A
Édition de logiciels outils de développement et de Voxygen, Advanseez, Kornog Web 5829B
langages
Édition de logiciels applicatifs Envivio Ericsson, Acetiam, OMP, Krier, Kurmi, Generix, SmardTV 5829C
59 - Production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision ; enregistrement sonore et édition musicale
Production de films et de programmes pour la Vivement Lundi, Candela Productions 5911A
télévision

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 43
MÉTHODOLOGIE ET DÉFINITIONS

Production de films institutionnels et publicitaires Polymorph Software 5911B


Production de films pour le cinéma O2O Studios, JPL Films 5911C
Post-production films cinématographiques, vidéo ou AGM Factory, Machino, Otok Tone 5912Z
programmes de télévision
Distribution de films cinématographiques Cinediffusion 5913A
Édition et distribution vidéo Blue Fox 5913B
Enregistrement sonore et édition musicale Synthèse Prod, Playpopsongs 5920Z
60 - Programmation et diffusion
Édition et diffusion de programmes radio Radio France, Réseau Ouest 6010Z
Édition de chaînes généralistes France Télévisions 6020A
Édition de chaînes thématiques TV Rennes 6020B
61 - Télécommunications
Télécommunications filaires Orange Bretagne Telecom, TDF, Wizdeo 6110Z
Télécommunications sans fil Bouygues Télécom, SFR, Towercast, Telisa 6120Z
Télécommunications par satellite / 6130Z
Autres activités de télécommunication OVH, J2S Telecom 6190Z
62 - Programmation, conseil et autres activités informatiques
Programmation informatique Orange, Infotel, Bemove, Digitaleo, Viaccess, Futurskill, CYIM, Let Services 6201Z
Conseil en systèmes et logiciels informatiques CapGemini, SII, Sopra Steria, Proservia, Alten, CGI, Atos, Neo-Soft, GFI 6202A
Tierce maintenance de systèmes et d’applic. informat. CIBAMA, Korben, LWM, Mondial Santé 6202B
Gestion d’installations informatiques A2com, Provectio, Dropbird 6203Z
Autres activités informatiques Aladom, Contentarmor, Gimbal Cube, Semsoft 6209Z
63 - Web
Traitement de données, hébergement et activités Ouest France Multimedia, Tessi, RegionsJob, Claranet, Mediaveille 6311Z
connexes
Portails Internet Ubiflow 6312Z
Conseil en relations publiques et communication
Conseil en relations publiques et communication CCM Benchmark, Synonymes 7021Z
73- Publicité et études de marché
Activités des agences de publicité Adrexo, Precom, Fleet Services, Mediapost, Havas Media, Ouest Online 7311Z
Régie publicitaire de médias PagesJaunes, Precom, Medialex, Clear Channel, Affiouest 7312Z
95 - Réparation d’équipements
Réparation d’ordinateurs et d’équipem. périphériques Avem Groupe, Optima DSI, Maintronic 9511Z
Réparation d’équipements de communication / 9512Z
Réparation de produits électroniques grand public Le Pont Pinel, Amitec, Wisucam 9521Z
Autres activités du numérique classées dans d’autres catégories
Activités de pré-presse Artefacto, Breizhtorm 1813Z
Fabrication de pièces techniques à base de matières Seifel 2229A
plastiques
Fabrication de matériel de levage et de manutention BA Systèmes 2822Z
Fab. machines équipts bureau (sf ordinateurs & Canon Bretagne 2823Z
équipts périph.)
Conception d’ensemble et assemblage d’équipements Lacroix Sofrel 3320C

44 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
MÉTHODOLOGIE ET DÉFINITIONS

Interm. spécialisés commerce d’autres produits NEOTEC DIFFUSION 4618Z


spécifiques
Commerce de gros de meubles, de tapis et d’appa- OYA LIGHT 4647Z
reils d’éclairage
Commerce de gros de matériel électrique STMicroelectronics 4669A
Commerce de gros de fournitures et équipements Liktec 4669B
industriels divers
Entreposage et stockage non frigorifique Iron Mountain 5210B
Activités des sociétés holding Regards, Come In 6420Z
Activités des sièges sociaux Delta Dore, Hiboost, Softena 7010Z
Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion Dolmen Technologies, Bluekango, Horizontech, Degetel 7022Z
Ingenierie, études techniques Technicolor R&D, Altran, Davidson Ouest, Kerlink, Siradel, Apside, Canon RCE, Syrlinks, 7112B
Mitsubishi Electric, ARSN, Segula, Broadpeak, Aviwest, NXTO
Analyses, essais et inspections techniques Elsys design (RM) 7120B
Recherche-développement : autres sciences phy- DGA-MI, IRISA, IETR, IRMAR, LTSI, R&D Tech France, B-COM, Medria 7219Z
siques et naturelles
Activités spécialisées scientifiques et techniques ACSystème, Addviso 7490B
Activités des agences de voyage Camping&Co 7911Z
Autres activités de soutien aux entreprises n.c.a. Booking.com, Wavetel 8299Z
Formation continue d’adultes Aplon, Learny birds 8559A
Autres activités liées au sport Breizh Sport Innovation 9319Z
Autres organisations fonctionnant par adhésion Synergih 9499Z
volontaire

Remarques :
– Régies publicitaires et agences de publicités : supports d’affichage numériques (clear channel, abri services, affiouest, …), diffusion numérique et physique de
messages publicitaires (Adrexo), design graphique, Développement web, Illustration 2D / 3D, Studio photo et vidéo (Alinea, Baseline, Gosselin graphic)
– Conseil en communication visibilité médiatique : presse écrite, Web, TV, radio, réseaux sociaux.. (Release, Ceasy, Compot de com)
– Production de films, vidéos : travaux sur l’image et le son 3D

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 45
MÉTHODOLOGIE ET DÉFINITIONS

Définitions
Critères de la startup selon l’Audiar
– moins de 20 salariés,
– créée il y a 5 ans ou moins,
– développant ou utilisant des technologies du numérique,
– positionnée sur des marchés à fort potentiel de croissance.

Critères de la scaleup ou gazelle selon l’Audiar


– entre 20 et 250 salariés,
– créée il y a 15 ans ou moins,
– effectifs en forte croissance,
– développant ou utilisant des technologies du numérique
– positionnée sur des marchés à fort potentiel de croissance.

46 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic décembre 2017 AUDIAR
MÉTHODOLOGIE ET DÉFINITIONS

Glossaire
Big Data : données massives, qui désignent des ensembles de données volumineux nécessitant des capacités d’analyse
et de gestion automatisées.
BIM : Building intelligent modelling
Blockchain : chaîne de blocs, ou base de données distribuée transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central
de contrôle
BtoB : Business to Business, ou échange inter-entreprises
BtoC : Business to Consumer, ou échange entre entreprise et consommateur
Cloud: informatique en nuage, ou exploitation de la puissance de calcul et de stockage de serveurs informatiques distants
par l’intermédiaire d’un réseau, généralement internet.
ESN: Entreprise de services numériques
ETI : Entreprise de taille intermédiaire (250 à 4 999 salariés)
IA: Intelligence artificielle
IoT : internet of things (objets connectés)
LoRa : Long Range
LTE-M : Long Term Evolution for Machines
NB-IoT : Narrow band – IoT
PME : petite et moyenne entreprise (10 à 249 salariés)
Smart Grids : réseaux électriques intelligents
TPE : très petite entreprise (1 à 9 salariés)
UNB : Ultra Narrow Band

AUDIAR décembre 2017 L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine - Principaux éléments de diagnostic 47
Contacts
Ronan Viel
02 99 01 86 45
r.viel@audiar.org

Solène Ferrand
02 30 30 07 01
s.ferrand@lafrenchtech-rennes.fr

2017-026-EXT-082
3 rue Geneviève de Gaulle-Anthonioz
AGENCE D'URBANISME
CS 40716 - 35207 RENNES Cedex 2
ET DE DÉVELOPPEMENT INTERCOMMUNAL T : 02 99 01 86 40 www.audiar.org
DE L'AGGLOMÉRATION RENNAISE @Audiar_infos