Vous êtes sur la page 1sur 15

Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris

Production Automatisée FAB102

MANIPULATION DE COURS

Industrialisation d’un produit


Modeleur volumique

Année Universitaire 2006 / 2007


TP N°1
Modeleur géométrique solide : approche d’industrialisation

1. Objectifs
Etre capable de :
• concevoir un modèle volumique d’une pièce à industrialiser.
• prendre en compte les particularités liées à un mode d’obtention.
• produire un résultat permettant de modifier fonctionnellement le produit ainsi défini.

2. Présentation du problème
La phase de conception ou de reconception d’un produit nécessite désormais un passage obligé
par un outil de CAO. La diversité de ces produits laisse entière liberté au concepteur pour la
création et structuration du modèle géométrique représentant un produit réel ou encore
imaginaire. Pour permettre une réutilisation à plusieurs niveaux d’un même document
électronique, il est nécessaire d’adopter une démarche rigoureuse dans la conception. Ce TP
consiste en la création d’un modèle volumique d’une pièce dans son état brut en tenant compte
des aspects fonctionnels de la définition des fonctions de la pièce.

3. Données du problème
On utilisera le logiciel de modélisation solide SolidWorks . Ce modeleur est un
modeleur de type volumique paramétrique.

On utilisera comme produit support la volute d’une pompe dont le dessin de la géométrie
fonctionnelle nominale est fourni en annexe.

Dans un but de représentation, on décrira les successions d’opérations conformément à la


présentation utilisée par le logiciel.

4. Travail demandé

4.1 Analyse de la géométrie fonctionnelle de la pièce


La géométrie fonctionnelle du produit est fournie sous la forme d’un modèle surfacique.
Etudier la géométrie et le paramétrage utilisé. Le plan fourni fait apparaître le paramétrage
dimensionnel.
Chercher le paramétrage géométrique (contraintes géométriques) utilisé pour
chaque esquisse plane (annexe).

2
4.2 Modélisation de la pièce avec le logiciel SolidWorks

4.2.1 Modèle fonctionnel :

Prendre connaissance du modèle fonctionnel proposé. Identifier, dans les esquisses, les
contraintes dimensionnelles et géométriques utilisées. Comparer avec votre proposition (4.1)
Conclure.

4.2.2 Procédé 1: pièce usinée dans la masse (prototype)

Proposer une géométrie nominale de la pièce brute. Justifier votre choix.

Proposer un paramétrage s’appuyant sur la géométrie fonctionnelle existante pour créer votre
pièce. Un paramétrage peut être "numérique" (utilisation de valeurs numériques lors de la
création d’esquisses planes) ou "géométrique" (utilisation de contraintes géométriques lors de
la création d’esquisse planes).

Créer la pièce brute avec le paramétrage que vous avez retenu.

Créer la pièce finale en utilisant la fonction "Insertion / Enlèvement de matière / Avec surface
..." (le solide est votre pièce brute, les surfaces d'enlèvement de matière sont les surfaces
fonctionnelles).

Vérifier votre paramétrage :


• d’un point de vue fonctionnel en faisant évoluer des dimensions fonctionnelles
• d’un point de vue industrialisation en faisant évoluer des dimensions liées au brut
(surépaisseurs par exemple).

Conclure.

4.2.3 Procédé 2: pièce moulée (petite série)

On se propose de changer de procédé, en passant à une pièce brute moulée.

Proposer une géométrie nominale de la pièce brute. Justifier vos choix et prendre en compte

les spécificités du procédé (dépouilles, congés, ...).

Proposer un paramétrage s’appuyant sur la géométrie existante pour créer votre pièce. Un
paramétrage peut être "numérique" (utilisation de valeurs numériques lors de la création
d’esquisses planes) ou "géométrique" (utilisation de contraintes géométriques lors de la
création d’esquisses planes).

Créer la pièce brute avec le paramétrage que vous avez retenu.

Créer la pièce finale en utilisant la fonction "Insertion / Enlèvement de matière / Avec surface
..." (le solide est votre pièce brute, les surfaces d'enlèvement de matière sont les surfaces
fonctionnelles).

Vérifier votre paramétrage :


• d’un point de vue fonctionnel en faisant évoluer des dimensions fonctionnelles
3
• d’un point de vue industrialisation en faisant évoluer des dimensions liées au brut
(surépaisseurs par exemple).

Conclure.

4.3 Evolution de la définition fonctionnelle


On se propose de fixer le couvercle de la volute avec 6 vis. Que doit-on modifier sur notre
projet ?

Réaliser cette modification. Conclure.

5. Annexes
Vue du modèle surfacique

2NCPNKOKVGXQNWVG
2NCPGXCEWCVKQP
2NCPKPVGTKGWTXQNWVG
2NCPHQPFNCOCIG
2NCPCRRWKXQNWVG

4
u 
 
u u
4
 
 u 4 u


 
  u
 
 
Plan du modèle surfacique

 

u




 
4

 4
 


u u

 












5


Contraintes géométriques
Table Ajouter des relations
Les relations disponibles dépendent des objets que vous sélectionnez. Veuillez voir les
définitions des termes à la fin de cette table.*

Pour ajouter
une relation: Sélectionner: Résultat:
Horizontale ou Une ou plusieurs lignes Les lignes deviennent horizontales ou
Verticale ou deux ou plusieurs verticales (comme défini par l’espace de
points l’esquisse). Les points sont alignés
horizontalement ou verticalement.
Colinéaire Deux ou plusieurs Les deux objets sont sur la même ligne
lignes infinie.
Coradiale Deux ou plusieurs arcs Les deux objets partagent le même point
central et le même rayon.
Perpendiculaire Deux lignes Les deux objets sont perpendiculaires l’un
par rapport à l’autre.
Parallèle Deux ou plusieurs Les objets restent parallèles.
lignes
Tangente Un arc, une spline ou Les deux objets restent tangents.
une ellipse et un autre
arc ou ligne
Concentrique Deux ou plusieurs arcs Les arcs ont le même point central.
ou un point et un arc
Point milieu Un point et une ligne Le point reste au milieu de la ligne.
A intersection Deux lignes et un point Le point reste à l’intersection des lignes.
Coïncidente Un point et une ligne, Le point est sur la ligne, l’arc ou l’ellipse.
un arc ou une ellipse
Egale Deux ou plusieurs La longueur des lignes ou le rayon des arcs
lignes ou deux ou reste égal.
plusieurs arcs
Symétrique Une ligne de Les objets restent équidistants par rapport à
construction et deux la ligne de construction, sur une ligne qui
points, lignes, arcs ou lui est perpendiculaire.
ellipses

Fixe N’importe quel objet La taille et la position sont fixées. Les


extrémités peuvent toujours se déplacer
librement le long de la ligne sous-jacente
infinie. Les extrémités d’un arc ou d’un
segment elliptique peuvent se déplacer
librement le long du cercle ou de l’ellipse
sous-jacents.
Point de Un point d’esquisse et Le point d’esquisse est construit de manière
rencontre un axe, une arête, une coïncidente avec le point où l’axe, l’arête
ligne ou une spline ou la ligne rencontre le plan d’esquisse.
Points de fusion Deux points d’esquisse Les deux points sont fusionnés en un seul
ou d’extrémité point.
Lorsque vous créez une relation sur une ligne, la relation est pour la ligne infinie et
non pas uniquement pour la ligne esquissée ou l’arête. Par conséquent, des objets
peuvent ne pas se toucher physiquement alors que vous vous y attendez.
De même, lorsque vous créez une relation sur un segment d’arc ou d’ellipse, la
relation est sur le cercle ou l’ellipse entière.
De plus, si vous créez une relation avec un objet qui ne se trouve pas dans le plan
d’esquisse, la relation qui en résulte s’applique à la projection de cet objet telle
qu’elle apparaît sur le plan d’esquisse.

*Définition des termes utilisés dans la table Ajouter des relations:

Arc Peut être un arc ou un cercle dans l’esquisse, ou une entité externe dont
la projection dans le plan d’esquisse est un arc ou un cercle.
Ellipse Peut être une ellipse dans l’esquisse, ou une entité externe dont la
projection dans le plan d’esquisse est une ellipse.
Ligne Peut être une ligne ou une ligne de construction dans l’esquisse, ou une
entité externe (arête, plan, axe ou courbe d’esquisse dans une esquisse
externe) dont la projection dans le plan d’esquisse est une ligne.
Point Peut être un point dans l’esquisse, ou une entité externe (origine,
sommet, axe ou point dans une esquisse externe) dont la projection
dans le plan d’esquisse est un point.
Spline Peut être une spline dans l’esquisse, ou une entité externe dont la
projection dans le plan d’esquisse est une spline.

6
Construction des surfaces fonctionnelles

7
8
9
10
11
12
13
14
15

Vous aimerez peut-être aussi