Vous êtes sur la page 1sur 5

EXERCICE : La société RODEX vend les produits qu'elle assemble par l'intermédiaire de deux circuits de distribution.

Elle livre ces produits conditionnés en palettes de 500 unités dans les centrales d'achat des grands magasins avec un
objectif de profitabilité de 8% du prix de vente hors taxes.

Elle livre ces mêmes produits conditionnes a l'unité a des détaillants spécialises avec un objectif de profitabilité de 15%
du prix de vente hors taxes.

La société Rodex ne dispose pas d'aire de stockage pour les produits fabriqués ; la production se fait en juste à temps.
La société prépare les réponses aux deux appels d'offre suivant, émanant de nouveaux clients potentiels :

- une centrale d'achat veut connaître les prix d'une commande de deux palettes du produit P1

- un détaillant veut connaître le prix d'une commande de 50 unités de P2.

1°) Etablir les propositions de prix dans le système actuel de calcul des coûts (annexes I)

2°) Étudier les conséquences de la diversité des activités du centre Assemblage (annexe 4).

- Calculer l'écart entre les coûts de production obtenus en considérant un seul centre Assemblage et les coûts obtenus
en divisant ce centre en deux sections.

- Etablir de nouvelles propositions de prix dans le cas où l'assemblage serait divisé en deux sections.

- Analyser les écarts de coûts d'assemblage de la question 2.1. en montrant qu’ils représentent la différence entre la
valeur des heures machines imputées implicitement dans le système actuel et la valeur des heures machine réelles.

3°) Etablir des propositions de prix dans un système de base d'activités (annexe 5 et 6).

4°) Proposer des prix en considérant la concurrence.

5°) Comparer, sur un tableau synoptique, la méthode des centres d'analyse et la méthode à hase d'activités. La
comparaison s'attachera notamment aux points suivants : objectifs, vision de l'entreprise, interprétation des coûts,
répartition des charges indirectes, types d'unités d'œuvre, rattachement des unités d'œuvre.
Annexe 4 - Prise en compte de la diversité des activités du centre Assemblage Le système de calcul des coûts n'a pas
évolué alors que le processus a été modifié. Les composants Cl a C5 sont assembles par un robot. Seul, le composant
C6 est encore assemble manuellement et les 33 700 h de main-d'œuvre lui sont tout entières consacrées.

Les charges d'assemblage manuel du composant C6 s'élèvent a 1 685 000 € alors que les charges imputables à l'activité
du robot s'élèvent à 8 425 000 €.

le temps de marche prévisionnel du robot est de 74 900 minutes. La gamme opératoire de l'assemblage par robot (en
minutes) est la suivante :

L'analyse des activités a conduit, après simplification, à l'identification de huit centres de regroupement des charges
indirectes, caractérisés chacun par un inducteur spécifique. Le neuvième centre est doté d'un inducteur arbitraire
(nombre total de produits vendus) car aucun facteurs significatifs de coût n'a pu être identifié pour les activités (de
direction essentiellement) regroupées dans ce dernier centre

(a) coût unit d'une référence matière est réparti par parts égales entre les références fabriquées qui emploient la
matière considérée.
EXERCICE 1 : SEUILS MULTIPLES. CHOIX D'UNE STRUCTURE
L'entreprise « INDECIT » produit des appareils qu'elle vend 1 000 € l'unité. Actuellement, sa production annuelle est
de 12 000 unités et son coût fait apparaître
a) 2 000 000 € de charges fixes,
b) 9 000 000 € de charges variables.
Le marché semblant permettre une augmentation très importante des ventes, l'entreprise envisage deux solutions
nouvelles qu'elle vous demande de comparer à la solution actuelle. Les charges variables restant proportionnelles à
l'activité, ces deux solutions consisteraient :
- l'une à porter les charges de structure à 4 500 000 € pour atteindre une production annuelle de 24 000 unités,
- l'autre à porter les charges de structure à 8 000 000 € pour atteindre une production annuelle de 36 000 unités.
Dans les trois hypothèses,
1°) Faire apparaître sur un même graphique les seuils de rentabilité.
2°) Faire apparaître les résultats, en fin d'année.
3°) Faire apparaître les dates auxquelles pourraient être atteints les seuils de rentabilité.
4°) Quelle solution semble préférable
- quant aux résultats?
- quant à la sécurité (en cas notamment de variations de la demande) ?

EXERCICE 2 : CHANGEMENT DE STRUCTURE EN COURS D'ANNEE


A) L'entreprise CARBO a commencé son activité de l'année n sur la base d'un rythme régulier de production
conduisant à un chiffre d'affaires annuel de 6 000 000 €. Le taux de marge sur coût variable est 0,30 et les charges fixes
de 750 000 €.
1°) Déterminer graphiquement le seuil de rentabilité.
2°) Déterminer graphiquement sa date.
B) En cours d'année, l'entreprise CARBO décide de modifier sa structure de façon à obtenir un rythme de production
plus élevé, à partir du 1° juillet conduisant à un chiffre d'affaires pour l'année de 12 000 000 €. Le taux de marge
sur coût variable est inchangé mais les charges fixes sont augmentées à partir du 1° juillet de 1 500 000 €
(notamment en raison de l'amortissement du nouveau matériel calculé prorata temporis).
3°) Déterminer graphiquement le nouveau seuil de rentabilité en prolongeant le graphique précédent.
4°) Déterminer graphiquement sa date
- à l'aide du graphique précédent,
- en établissant un nouveau graphique dans lequel les marges successives au cours de l'année apparaîtront en fonction
du temps exprimé en mois.
Donner les équations des droites. S'en servir pour vérifier les résultats.
C) En n+1, les charges fixes seront de 3 750 000 €.
5°) Déterminer graphiquement le seuil de rentabilité.
6°) Déterminer graphiquement sa date sachant que la production conservera en n+1 le rythme atteint au deuxième
semestre n.

EXERCICE 3 : L’entreprise BRIGNOGAN fabrique 3 produits, A, B et C. Le tableau suivant résume les informations
relatives à l'exploitation du dernier trimestre.
A B C
Chiffre d'affaires 45 000 50 000 60 000 155 000
Charges variables de production 40 000 44 000 52 000 136 000
Charges variables de distribution 500 1 500 500 2 500
Coûts fixes spécifiques 1 000 1 000 4 000 6 000
Coûts fixes communs 2 250 2 500 3 000 7 750
Total coûts 43 750 49 000 59 500 152 250
Résultats 1 250 1 000 500 2 750
NB : Les coûts fixes communs sont répartis en fonction du chiffre d'affaires de chaque produit.
1/ Quel est le produit le moins rentable ? Faut-il l'abandonner ?
2/ Présenter un compte de résultat différentiel faisant apparaître marge sur coûts variables et marge sur coûts
spécifiques, (sans répartition des coûts fixes communs).
3/ Quel est le produit le plus rentable ?
4/ Calculer le seuil de rentabilité global de l'entreprise et sa marge de sécurité.
CAS DE SYNTHESE: MARGES SUR COUTS SPECIFIQUES DE 4 PRODUITS.
La société « Les Produits de la Mer » commercialise 4 produits sous vide (PI, P2, P3, P4) à base de poissons à
destination soit de la restauration commerciale, soit de la restauration collective.
Depuis plusieurs mois déjà, les dirigeants de cette société ont réorganisé leur entreprise en deux divisions chargées
l'une de la restauration commerciale, l'autre de la restauration collective afin de mieux répondre et de mieux s'adapter
à la demande de chacun des secteurs.
Celui de la restauration commerciale travaille avec 2 types de clientèles : la restauration à thème & les cafétérias.
Celui de la restauration collective travaille avec 4 types de clientèles :
- la restauration scolaire,
- la restauration d'entreprise,
- la restauration pénitentiaire,
- la restauration hospitalière.
Alors que le marché des produits sous vide est en pleine expansion, les résultats de la société « Les Produits de la
Mer» connaissent une dégradation depuis plusieurs mois. Pour y remédier, ses dirigeants s'adressent au Cabinet
d'Audit Stratégie dans lequel vous travaillez, avec pour mission d'analyser la situation de la société et de leur proposer
des mesures de restructuration.
A cet effet vous disposer en annexe des informations relatives aux charges variables et fixes de chaque activité.
1/ A l’aide de l’annexe, présenter dans le tableau les calculs des marges sur coûts spécifiques par produits, par type de
clientèle, par division. En déduire le résultat de la société.
2/Proposer un plan de restructuration de l'entreprise :
a) Si l'entreprise décidait d'abandonner un produit, lequel choisirait-elle ?
b) Étudier les conséquences de la suppression de ce produit
d) Si l'entreprise décidait d'abandonner une clientèle (après application de la mesure précédente), laquelle choisirait-
elle ?
e) Étudier la suppression de cette clientèle (après application de la décision prise au b). Si ces deux mesures étaient
appliquées, quel serait le nouveau résultat de l'entreprise ?

Les charges variables sont en moyenne égales à :


50% du chiffre d'affaires pour PI
55% du chiffre d'affaires pour P2
60% du chiffre d'affaires pour P3
40% du chiffre d'affaires pour P4