Vous êtes sur la page 1sur 4

Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL

PROPRIÉTÉS TEMPORELLES DU SIGNAL

1- La représentation temporelle du signal

La façon la plus simple pour étudier un signal est d’observer son allure en fonction du temps (oscillogramme) : c’est
la représentation temporelle.

Exemple : Signal non périodique : Enregistrement du mot « bonjour »

Les grandeurs variables dépendant du temps, on les notera en


lettres minuscules.

u(t) sera représentée sur l'ordonnée d'un graphique dont l'abscisse


est le temps.

Nous allons, dans un premier temps, nous intéresser aux signaux périodiques et définir les différentes grandeurs qui
les caractérisent.

2- Les signaux périodiques

Un signal est dit périodique s’il se reproduit régulièrement dans le temps.

Exemple : Signal périodique : Tension u(t) en créneau :


Valeur maximale : UMAX = Û = 6V
u (V)
Valeur minimale : UMIN = -2V
6
Valeur crête à crête : UCC = 8V
4
Période : durée T qui sépare 2 instants consécutifs où
2 le signal se reproduit identique à lui-même.
T = 10 ms
t (ms)
Fréquence : nombre de périodes en 1s.
0 2 4 6 8 10 12 14 16 1
-2 f= = 100 Hz
T
-4 Rapport cyclique :

-6 Durée.à.l ' état .haut 7


α= = = 0,7
Période 10

Remarque 1 : L'étude d'un signal périodique peut se faire sur une seule période.

Remarque 2 : Les multiples pour l'unité de fréquence sont :

Le kilohertz : 1 kHz =103 Hz (T = 1ms).


Le mégahertz : 1 MHz = 106 Hz (T = 1µs).
Le gigahertz : 1 GHz = 109 Hz (T = 1ns).
Le térahertz : 1 THz = 1012 Hz (T = 1ps)
3- Valeur moyenne d’un signal périodique

La valeur moyenne d’un signal u(t) est définie par :

1 1
<u> = UMOY =
T  u(t ).dt = T AT avec AT = aire sous la courbe pendant une période.

Exemple : Signal périodique : Tension u(t) en créneau :

u (V)
6

4
A1 1 1
2 <u> = AT = ( A1 + A2 ) =
T T
t (ms)
1 1
0 2 4 6 10 12 14 16 (6x7 - 3x2) = (36) = 3,6V
A2 10 10
-2

-4

-6

Remarque 1 : Un signal ayant une valeur moyenne nulle est dit alternatif.

Remarque 2 : La valeur moyenne est aussi appelée "Composante continue".

Remarque 3 : La valeur moyenne d’une tension peut se mesurer avec un voltmètre en position DC.

4- Valeur Efficace d’un signal périodique

La valeur moyenne est insuffisante pour caractériser un signal.

Exemple : la tension du réseau EDF est une tension alternative : <uEDF> = 0. Pourtant, elle fournit l’énergie
suffisante pour faire fonctionner tous les appareils électriques.
On dit qu’elle est « efficace à 230V » ou encore que sa valeur efficace est de 230V.

uEDF
325 V

230 V

A1
A2 = -A1 donc <u> = 0

0 10 20 t (ms) UEFF = 230V

A2

- 325 V
Définition :

La valeur efficace d'une tension périodique u(t) est la tension constante U qui fournirait la même puissance à une
résistance.

Cette définition est aussi valable pour un courant i(t).

Relation générale :

La valeur efficace U d'une grandeur périodique u(t) est définie par la relation : U=  u2 

Cette valeur efficace est dénommée RMS (Root Mean Square) soit Racine carrée de la Moyenne du Carré.

Méthode de calcul :

2
- 1ère étape : On élève la grandeur au carré : uu

- 2ème étape : On calcule la valeur moyenne de ce "carré" : u2 <u2 >


- 3ème étape On prend la racine carré de la moyenne du "carré" :
2
<u >   u2 

Exemple de calcul : Tension u(t) en créneau :

u
u2
6 40
5040
4
36
2 ère
1 étape 30-
t (ms) 2
20-
0 2 4 6 8 10 12 14 16
-2 4
10-
-4 64 t (ms)
0 2 4 6 8 10 12 14 16
-6

2ème étape

u2
5040

UEFF =  u 2  = 26,4 = 5,14 V


30-
2
A2
La valeur efficace vraie de ce signal est de 5,14 V. 3ème étape 20- A1
4
10-
Remarque 1 : La valeur efficace est toujours positive. 6 t (ms)
Remarque 2 : La valeur efficace peut se mesurer avec
0 2 4 6 8 10 12 14 16
un voltmètre TRMS (True RMS ) en position AC+DC 1 1
<u2> = (36x7 + 3x4) = (264) = 26,4V2
10 10
Remarque 3 : Valeur efficace dans le cas particulier d’un signal sinusoïdal : u(t) = Û .sin (.t)

1 2 Û
T
La valeur efficace se calcule sous forme d’intégrale : U =  u2  = u .dt On montre que U =
2
325
Dans le cas de la tension du réseau, on a bien U = = 230 V
2

5- Décomposition d’un signal périodique

Un signal périodique u(t) peut se décomposer de la façon suivante : u(t) = <u> + uA(t)

- composante continue (valeur moyenne) <u>


- composante alternative uA(t)

Exemple : u(t)
Tension u(t) en créneau : 6
4

2 Signal complet :
mesure de la valeur efficace vraie au
t (ms)
voltmètre en position AC+DC :
0 2 4 6 8 10 12 14 16 UEFF = 5,14V
-2

-4

-6

<u> uA(t)
6 6
4
3,6
2 2,4

t (ms) t (ms)
0 2 4 6 8 10 12 14 16 0 2 4 6 8 10 12 14 16
-2 -2

-4 -4
-5,6
-6

Composante continue : Composante alternative :


Mesure au voltmètre en position DC : <U> = 3,6V mesure de la valeur efficace au
voltmètre en position AC : UA = 3,67V

Remarque 1 : Lorsqu’on se place en position AC, on mesure la valeur efficace de la composante alternative.
(on ne tient pas compte de la valeur moyenne)

Remarque 2 : On a la relation suivante : UEFF2 = <U>2 + UA2

Du point de vue des mesures, cette relation peut s’écrire : U2AC+DC = U2DC + U2AC

Vérification : UAC+DC = 5,14V UDC = 3,6V UAC = 3,67V

Vous aimerez peut-être aussi