Vous êtes sur la page 1sur 6

La pulsion de vie et les dieux extérieurs

Par le Collectif Ashtar


Reçu le 2 septembre 2010 par Simon Leclerc

Salutations à vous chers enfants de la Terre.

Il nous fait plaisir de nous présenter à vous en ce jour. Nous apprécions ces rencontres sacrées
où les cœurs se réjouissent et s’unissent dans un partage universel. Les frontières n’existent
plus, les différences s’estompent, pour ne laisser place qu’à l’état d’être véritable, l’état d’union
avec la vie. Quelle joie d’observer ces ouvertures dans vos cœurs sacrés! Notre gratitude est
dirigée vers vos présences amoureuses que nous remercions d’avoir créé le rendez-vous de ce
jour (peu importe le jour, puisque le temps est extensible).

Ce rendez-vous physique dans la matière est la représentation tridimensionnelle d’une


rencontre plus vaste qui se déroule en parallèle à votre lecture. Cette rencontre ouvre les portes
aux retrouvailles éventuelles que nous sommes tous en train de préparer activement. Qu’il
est magnifique de participer ensemble à une aussi belle aventure, même si cela implique que
durant vos états de veille, vous n’en préserviez aucun souvenir.

Une intensité orientée


Sachez qu’en ce moment, toute votre intensité évolutive doit demeurer orientée vers votre
planète et sa réalité, et non vers les mondes parallèles. Ceci amène une cohabitation plus
dérangeante avec l’état d’oubli si souvent éveilleur de frustration chez les travailleurs de
lumière. Nous disons «plus dérangeante» car les voiles s’amincissent et réveillent davantage de
sensations reliées à l’existence des autres dimensions. Vous les captez avec plus de présence,
et cela vous amène aussi à vivre la séparation avec plus d’intensité.

Auparavant, vous étiez trop préoccupé par la densité pour la remettre en question. Maintenant,
elle se présente avec plus de perspective, ce qui réveille davantage d’inconfort en vous, ou
du moins, vous en êtes davantage conscient. Nous comprenons cela et malgré tout, nous
recevons vos complaintes dans la joie du cœur, car nous savons aussi que ce choix d’être sur
Terre en ce moment transitoire est le vôtre.

Nous vous avons vu quitter la demeure céleste pour entrer dans l’aventure de la matière. Ce
souvenir est encore très vivant en nous. Même si l’état de séparation que ceci a entraîné est
une sensation davantage qu’un réel éloignement, nous comprenons que l’empreinte soit tout
de même intense. Sachez que dans l’expérience, nous n’avons jamais rompu notre lien avec
votre aspect réalisé. Celui-ci est notre maître d’œuvre dans le soutien que nous vous offrons en
ce moment. C’est d’ailleurs pour vous aider à finaliser ce cycle que tant d’aide est actuellement
dirigée vers votre magnifique planète bleue et les humains qui la peuplent.

Le feu de transformation
Lorsque nous vous observons, nous notons que des tensions énergétiques s’installent souvent
chez les travailleurs de lumière, qui arrivent mal à canaliser leur feu de transformation créatrice.
Ils sentent intérieurement l’intensité du moment, mais en même temps, ils ont la sensation que
ce qu’ils captent est irréel, puisqu’il n’a pas encore été observé de façon concrète. Cela stimule
les jugements inconscients associés à l’intuition ressentie, ce qui vient alourdir les voiles des
voix intérieures.

En d’autres termes, ce que vous captez en vous en cette période de transition n’est pas encore
manifesté. Et si vous n’êtes pas attentif, un aspect de vous aura tendance à se juger, ou à tout
le moins, à retenir un élan pour ne pas effrayer, pour ne pas déranger. Et cela, vous le captez
vibratoirement comme une intensité qui veut s’exprimer, mais que vous devez retenir.

L’incohérence
Et nous voulons vous transmettre qu’il est fondamental que vous puissiez reconnaitre l’intensité
transformatrice que vous ressentez en ce moment, sans pour autant invalider les sensations
d’incohérences que vous captez aussi en parallèle. Car il est juste d’observer l’incohérence
du moment actuel. Ne le niez pas. Vous êtes en pleine révolution planétaire, une intensité
jamais expérimentée jusqu’à maintenant dans votre secteur universel, et votre planète présente
toujours aux Êtres qui le choisissent l’illusion que tout est maintenu en place, qu’une forme de
statu quo universel est préservée. Mais actuellement, l’intensité du moment est telle qu’aucun
humain ne peut résister au vent de changement présenté, et cette intensité ira en s’accentuant.

Plus que jamais, les Êtres rationnels qui évacuent de leur psyché les réalités invisibles parce
qu’elles ne sont pas observables sont affectés par elles, parce qu’inconsciemment, leur Âme
sait que cette vision est distorsionnée et qu’elle origine de la présence d’un voile. Même si ce
voile peut avoir servi merveilleusement bien l’Être dans son parcours d’incarnation, vient un
temps où il n’est plus bénéfique, comme un manteau d’hiver qu’il est intéressant de retirer au
printemps.

Rappelez-vous que l’inconscient cherchera toujours la lumière. Cet aspect de l’Être va


donc le stimuler à observer ce qui y est emmagasiné, afin que tout redevienne conscient,
que tout redevienne lumière. L’Être va donc magnétiser extérieurement ce qu’il porte en lui
inconsciemment. Et plus il réagira à une situation, plus celle-ci lui révèlera ce qu’il n’a pas
pacifié intérieurement.

L’invisible
Malgré ce que certains Êtres croient, il est impossible de se soustraire à l’influence de l’invisible,
car le visible y puise sa substance de vie. L’énergie d’amour qui soutient la vie est plus que
jamais présente dans l’invisible, ce qui pousse toutes les particules de vie subatomiques
à s’éveiller et à augmenter leur rythme vibratoire. Ces particules composent votre corps
physique et vos corps énergétiques. Elles sont essentielles à la vie sur Terre et dans l’Univers.
Lorsqu’elles augmentent leur vitalité, toute la vie d’un secteur universel en est affectée.

En ce moment, tous les humains sont bousculés et poussés à avancer et à laisser aller l’ancien.
Retrouver sa vérité, son centre créateur est la priorité partagée par toutes les Âmes humaines.
Il n’y a aucun autre chemin pour réintégrer son essence. C’est la seule voie réelle. Et puisque
votre planète est actuellement à réclamer son manteau originel, celui qui existe au-delà de la
réalité ombre-lumière, du visible et de l’invisible, ses habitants sont invités eux aussi à suivre le
même mouvement.

Vous êtes des créateurs. Vous êtes venu sur Terre pour exprimer la beauté en vous, celle
enfouie derrière le masque humain. Ce masque vous a bien servi par le passé, car il vous
a permis de mieux vous enraciner en vivant pleinement l’expérience de la matière. Mais le
temps de revêtir vos manteaux de Guides humains est maintenant arrivé. Plus vous avancerez
sur le parcours et plus vous sentirez l’élan de service s’intensifier en vous. Tout ce que vous
portez individuellement et collectivement sert à la guérison des Êtres, à leur équilibre et à la
réharmonisation de votre planète.

Le choix fondamental
Plus que jamais, les Êtres sont invités à pacifier leur relation avec la matière, avec le choix
d’évolution qu’ils ont fait en venant sur cette planète. En ce moment, plusieurs humains sont en
décalage avec ce choix fondamental et ont de la difficulté à l’assumer. Certains sont dans un tel
déni de leur propre décision d’être sur Terre qu’ils amplifient les formes d’auto-sabotage pour
se punir, parce qu’ils ressentent encore plus l’incohérence dans la situation actuelle. C’est une
forme d’autodestruction, d’auto-annulation viscérale de ce qu’ils sont fondamentalement.

Sur votre planète, vous pouvez constater qu’il y a une acceptation globale et presque
généralisée du déni de soi, comme si cela était une norme. Les Êtres acceptent beaucoup plus
facilement de faire des compromis sur ce qu’ils souhaitent vraiment, que de dépasser leurs
limites. Au niveau universel, le déni de soi est véritablement une exception. Nous comprenons
que cette réalité fasse parti de l’expérience de l’oubli, mais en même temps, il est intéressant
d’observer que l’élan naturel d’un Être l’appel à se reconnaître. Pour se nier lui-même, il lui faut
renoncer à sa pulsion de vie, s’en éloigner suffisamment pour ne plus se ressentir. La pulsion
de vie est directement associée aux talents que l’Être est venu offrir. Pour retrouver ses qualités
profondes, l’Être est invité à se reconnaitre inconditionnellement.

Le déni de soi
La plupart des humains sur Terre sont dans le déni de soi. Ils nient ce qu’ils sont profondément
et ce qu’ils sont venus apporter aux autres. Ils nient la raison d’être de leur expérience dans
l’oubli. Ce déni est si généralisé qu’il est devenu un standard de vie pour une majorité d’Êtres.
Plusieurs ont accepté qu’il leur fallait vivre des expériences physiques intenses pour se sentir
exister. Que ce soient des recherches de sensations fortes, des compensations continues,
alimentaires, sexuelles, émotionnelles, des compensations dans les drogues, dans les émotions
fortes, tout cela contribue à engourdir un Être, pour lui éviter de ressentir sa pulsion de vie
profonde. Ces éléments amènent les Êtres à vivre une intensité, pour compenser le fait qu’ils se
sentent vides intérieurement.

Pourquoi se sentent-ils vides? Parce que la reconnaissance d’eux-mêmes n’a pas été stimulée.
Pourquoi n’a-t-elle pas été stimulée? Parce qu’à l’origine, les Êtres sont en décalage avec leur
choix fondamental. Puisqu’ils ne comprennent pas ce choix, ils en ont fait une réalité qu’ils
subissent. Même si ce choix est fait à partir d’un étage supérieur en eux nous pourrions dire,
cela implique nécessairement qu’une acceptation de cette réalité dans le corps physique doit
être effectuée pour que l’Être arrête de nourrir son état d’impuissance par rapport à la vie. C’est
une invitation à ce que l’Être cesse de se sentir victime face à lui-même.

Les dieux extérieurs


Les croyances en ces dieux extérieurs sont populaires sur votre planète, parce qu’elles
permettent de maintenir en place l’état d’impuissance pour lequel plusieurs sont attachés. Cet
état est soutenu par l’illusion que les Êtres n’ont pas choisi d’être sur Terre. Ils se croient ainsi
obligés de subir la vie, au lieu de l’orienter. Ils se disent que s’ils l’avaient vraiment choisie, ils
ne seraient pas là. Ils vivent donc avec l’illusion de ce non choix d’être incarné.

Vous aurez compris que ceci est une interprétation, puisque l’Être a véritablement choisi d’être
sur Terre. Mais ce décalage entre ces deux réalités crée un égrégore invisible qui appelle
des manifestations extérieures. Que ce soient des dieux extérieurs venus juger les humains,
des extraterrestres envahisseurs ou d’autres formes de croyances à qui abandonner son
pouvoir, ces réalités sont le fruit d’une création collective qui prend sa source dans cet écart
fondamental.

Tous ces thèmes proviennent d’un égrégore collectif qui est maintenant appelé à se
transformer, à se transmuter dans les dimensions supérieures. Nous pourrions dire qu’il va
imploser lumineusement, parce que les nouvelles données de la Terre sont incompatibles avec
cet égrégore. Ceci implique nécessairement un changement de réalité, pour que votre monde
puisse retrouver son équilibre, et que les Êtres humains puissent collectivement se souvenir de
leur choix d’Âme, et surtout, qu’ils puissent l’assumer totalement.
L’intention pure
Chers amis, ce parcours vers l’acceptation complète et totale de votre choix d’être sur Terre,
vous le connaissez très bien, car vous l’avez tous traversé à divers degrés. Certains se sentent
encore coincés dans les couloirs, mais peu importe où vous êtes, votre intension restera
toujours votre principal propulseur. Même si vous ne comprenez pas toutes les motivations de
votre Âme, l’invitation est de choisir de vous y réassocier. Vous avez nié ce choix par le passé?
Rechoisissez maintenant de vous y associer de nouveau. C’est très simple vous savez. C’est
votre intention pure qui initie le mouvement fondamental. L’univers répond à vos émanations
lumineuses qui elles, répondent à vos intentions pures.

Lorsqu’un Être pénètre la troisième dimension, la compression dans le corps est importante.
C’est une restriction intense qui est souvent vécue comme une situation imposée, et non
choisie. Certes, il s’agit d’une illusion, mais celle-ci est profonde et peut entraîner des envies
de ne plus sentir cette restriction. Pour ce faire, l’Être va alors nier sa pulsion de vie, car c’est à
travers elle qu’il ressent sa connexion avec son Âme et l’univers.

L’invitation du moment est d’utiliser la période actuelle pour pacifier votre intention originelle
d’être sur Terre, votre choix fondamental. Même si ce parcours est déjà intégré pour certains
d’entre vous, une revisite de ce choix vous permettra d’approfondir vos ancrages. Vous vous
préparerez ainsi avec plus d’amplitude à accueillir vos frères et sœurs humains qui, eux aussi,
seront invités à revisiter ce choix et à l’assumer totalement.

Le Nouveau Monde
Les vibrations du Nouveau Monde ne peuvent cohabiter avec les énergies d’impuissance et de
victime que vous côtoyez. Ce n’est pas qu’il y ait jugement ici, mais ces réalités appartiennent
à un monde illusoirement séparé, alors que la vérité réside dans l’état d’union véritable, dans le
UN unifié. C’est là où tout a débuté, et c’est aussi là où tout va se compléter, afin que d’autres
cycles, encore plus grandioses, puissent alors être explorés.

Chers amis, honorez votre temple physique, ce magnifique corps qui vous permet de vivre votre
réalité incarnée. Même s’il vous apparaît limité, cela aussi est une illusion. Accueillez ses limites
comme des invitations à trouver la force en vous de les dépasser, tout en comprenant que le
premier pas de tout changement est celui de l’acceptation inconditionnelle de ce qui est. À ce
moment, une neutralité peut s’installer, permettant à l’amour véritable de circuler librement dans
le corps physique. Le Christ en vous est alors invité à pénétrer totalement ce corps et vos ailes
déployées vous permettent de goûter aux réalités infinies de l’Univers illimité.

Chers amis, nous vous remercions de votre ouverture amoureuse. Le temps de ce message
est maintenant écoulé, mais celui de la reconnexion avec la Famille Universelle ne fait que
débuter…

Nous vous saluons

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle

--------------------------------------
Reçu le 2 septembre 2010, par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien
modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci

Courriel du Jour: http://courrieldujour.blogspot.com/