Vous êtes sur la page 1sur 1

POINTS CLEFS DE L'APPROCHE SYSTÉMIQUE

Définition d’un système


Un système est un ensemble d’éléments en interaction dynamique, structuré en fonction d’un objectif.

Principe de globalité
De par la définition, il convient de toujours considérer l’objet de l’étude comme un élément d’un système ce qui revient à considérer
l’objet à étudier comme une partie immergée et active d’un plus grand tout. Par conséquent, on interprétera l’objet, non pas en lui-
même, mais par ses comportements, et nous essayerons de le percevoir globalement par sa ou ses fonctions principales dans le système
(On peut même être amené à considérer le système comme n’étant qu’un sous-système d ’un système plus vaste).

Principe de synergie
La fameuse équation 2 plus 2 égal 5 ou encore un plus un égal trois. La synergie nous rappelle que l'ensemble est supérieur à la
somme des parties. Une des conséquences est que l'optimum local est un leurre, et que l'optimum global du système peut passer
par des sous-performances locales.

Les feedback
Le système dynamique va se réguler, grâce à des feedback, grâce à des boucles de rétroactions, il va donc s'auto réguler
en fonction de l ’objectif. La notion de feedback est évidente sur le plan visuel, lorsqu'on conduit une voiture par
exemple, qui penserait à conduire les yeux fermés, il faut absolument avoir un retour visuel de la voiture : un feedback.

Homéostasie
Cette notion d'auto-régulation amène ce qu'on appelle l'homéostasie. C'est ce qui permet à notre corps de garder
une température intérieure assez constante quel que soit la température extérieure. C ’est donc une énorme force
d’inertie qui fait que tout système n’admettra que des changements durables mineurs sauf si l’objectif a changé.

POUR LA FAMILLE ON PEUT CONCLURE:

• De même qu'un système n'est pas la somme de ses éléments, on ne peut pas réduire une famille à la somme de chacun de ses membres
• De même qu'une modification d'un élément d'un système entraîne un changement du système dans son ensemble, le comportement d'un membre d'une famille
n'est pas dissociable du comportement des autres membres, et ce qui lui arrive modifie la famille dans son ensemble.
• Comme on travaille avec des systèmes stables (schémas ou problèmes répétitifs), à chaque fois qu'un paramètre atteint les limites acceptables par le système, de
par le principe d’homéostasie, des feedback ou rétroactions négatives agissent pour faire revenir le système à l'équilibre. Ainsi, on peut même avancer l'hypothèse
selon laquelle la maladie d'un patient pourrait être comprise comme un mécanisme homéostatique ayant pour fonction de ramener à l'équilibre un système familial
en danger de changement.
• La causalité linéaire étant obsolète à l’intérieur d’un système, chaque effet n’a pas une cause bien spécifique. Deux problématiques semblables (deux enfants qui
font pipi au lit ou deux anorexiques) peuvent être liés à des causes bien différentes.
• Globalement, cela permet souvent d'expliquer soit pourquoi si un élément va mal, un autre élément va mieux ou vice et versa, soit pourquoi quand un élément va
mal, le reste va mal !