Vous êtes sur la page 1sur 86
Ecole national de l’Industrie Minérale C om pagnie G énérale I mmobilière C DG D

Ecole national de l’Industrie Minérale

Ecole national de l’Industrie Minérale C om pagnie G énérale I mmobilière C DG D EVELOPPEMENT

Com pagnie Générale Immobilière C DG DEVELOPPEMENT

Sujet La mise en place d’un système de Su ivi des Réalisation s de Projets de Promotion Im mobilière

Soutenu par :

Mr.FahdJamalELKODRI Mr.Mouad BenCHCHAO UI

Sous la direc tion de :

Mr.Ayoub Be nbouzid Mr.Charefedd ine Benabdesselam Mr.Mahmoud Nassar

Année Universitaire 2008-2009

Résumé

Dans le cadre de notre stage de formation à l’Ecole Nationale de l’Industrie Minérale (ENIM), on a effectué Notre stage au sein de la compagnie générale immobilière.

L’objectif du stage fut la conception et la réalisation d’un système de suivi des réalisations de projet de promotion immobilière pour le compte du pôle tertiaire (les domaines de l’immobilier non social).

Notre Mission dans ce Stage a consisté à :

Etude de la méthode de suivi et Reporting existante, pour parvenir a proposénon social). Notre Mission dans ce Stage a consisté à : une solution qui répond aux

une solution qui répond aux exigences du client.

Etablissement de la dernière version du cahier des charges fonctionnel quia proposé une solution qui répond aux exigences du client. servira par la suite pour continuer

servira par la suite pour continuer sur la réalisation du projet.

Réalisation des spécifications fonctionnelles des différents modules dupar la suite pour continuer sur la réalisation du projet. système. Conception détaillée de la solution.

système.

Conception détaillée de la solution.fonctionnelles des différents modules du système. Maitrise de l’architecture et le mode de fonctionnement

Maitrise de l’architecture et le mode de fonctionnement des outils etmodules du système. Conception détaillée de la solution. Framework de développement DOT.NET 3.5, ASP.NET MVC, Entity

Framework de développement DOT.NET 3.5, ASP.NET MVC, Entity

Framework, SQL Server Reporting Server 2008.

Réalisation des deux modules métiers de la solution, « Suivi budgétaire deMVC, Entity Framework, SQL Server Reporting Server 2008. projets », « Reporting & Tableau de bord

projets », « Reporting & Tableau de bord ».

Elaboration de la documentation technique à la fin de la mission.des deux modules métiers de la solution, « Suivi budgétaire de projets », « Reporting &

Liste des abréviations

Abréviation

Désignation

2TUP

2 Tracks Unified Process.

ADO

ActiveX Data Object

CDG

Caisse de Dépôt et de Gestion.

CGI

Compagnie générale immobilière.

MO

Maîtrise d’Ouvrage.

MOD

Maîtrise d’Ouvrage Déléguée.

SGBDR

Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

SSRS

SQL Server Reporting Services

SQL

Standard Query Language

UML

Unified Modeling Language.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Liste des figures

FIGURE 1.1 CHIFFRES SIGNIFICATIFS CGI

14

FIGURE 1.2 ORGANIGRAMME DE LA CGI

16

FIGURE 1.3 NIVEAUX DE TABLEAUX DE BORD

17

FIGURE 1.4 LE PROCESSUS DE DEVELOPPEMENT 2TUP

21

FIGURE 1.5 PLANNING DES TACHES A EFFECTUER

ERROR! BOOKMARK NOT DEFINED.

FIGURE 2.1 METHODE DE SUIVI EXISTANTE

24

FIGURE 2.2 TYPES DES REPRESENTATIONS GRAPHIQUES

27

FIGURE 2.3 CANEVAS D'ETAT « CHIFFRE D'AFFAIRES » CGI SELON LE MODE DE GESTION (MO, MOD, MODECEM, FILIALE)

28

FIGURE 3.1 DIAGRAMMES GENERAL DES CAS DUTILISATIONS

38

FIGURE 3.2 DIAGRAMME DU CAS D'UTILISATION "S'AUTHENTIFIER"

39

FIGURE 3.3 DIAGRAMME DE CAS DUTILISATION DU MODULE " ADMINISTRATION "

40

FIGURE 3.4

DIAGRAMME DE CAS D'UTILISATIONS DU MODULE PARAMETRAGE SYSTEME

42

FIGURE 3.5 DIAGRAMME DE CAS D'UTILISATION DU MODULE SUIVI BUDGETAIRE DE PROJETS

44

FIGURE 3.6 DIAGRAMME DU CAS DUTILISATION DU MODULE REPORTING & TDB PROJET

45

FIGURE 3.5 DIAGRAMME DE CLASSE

47

FIGURE 4.1 VERSION CUMULEES DU .NET FRAMEWORK

49

FIGURE 4.2 ARCHITECTURE FRAMEWORK .NET [6]

50

FIGURE 4.3 ARCHITECTURE DU .NET FRAMEWORK 3.5

51

FIGURE 4.4 ARCHITECTURE ASP.NET

52

FIGURE 4.5 LA STRUCTURE DE L'APPLICATION "DASHBOARD CGI TERTIAIRE"

53

FIGURE 4.6 FONCTIONNEMENT DU FRAMEWORK ENTITY [8]

55

FIGURE 4.7 NOUVELLE FONCTIONNALITES DE SQL SERVER 2008 [9]

57

FIGURE 4.8 ARCHITECTURE SERVEUR DE REPORTING SSRS [10]

57

FIGURE 4.9 EXEMPLE DE RAPPORT GENERER AVEC SSRS 2008

58

FIGURE 4.10 ARCHITECTURE APPLICATIVE DU SYSTEME

58

FIGURE 4.12 PAGE D'ACCES AU SYSTEME

60

FIGURE 4.13 IHM, GESTION COMPTE UTILISATEURS

60

FIGURE 4.14 IHM, AJOUTER UTILISATEUR

61

FIGURE 4.15 IHM, AJOUTER ROLE SYSTEME

61

FIGURE 4.16 IHM, SAISIE BUDGET ANNUEL

61

FIGURE 4.17 IHM, SAISIE AVANCEMENT PHYSIQUE

62

FIGURE 4.18 IHM, LISTE AVANCEMENT PHYSIQUE

62

FIGURE 4.19 IHM, SAISIE DES INVESTISSEMENTS

62

FIGURE 4.20 IHM, AJOUTER PROJET

63

FIGURE 4.21 IHMLISTE DE PROJETS

63

FIGURE A.1 DESIGN PATTERN MVC []

71

FIGURE A.2 DIAGRAMME DE SEQUENCE «

CREATION DE PROJET »

77

FIGURE A.3 DIAGRAMME DE SEQUENCE « SAISIE LAVANCEMENT PHYSIQUE»

77

FIGURE A.4 DIAGRAMME DE SEQUENCE « SAISIE LACTUALISATION DU BUDGET»

78

FIGURE A.5 DIAGRAMME DE SEQUENCE « SAISIE DU COMPTABILISE»

78

FIGURE A.6 CONSULTATION DU TABLEAU DE BORD « ETAT CUMULE CONSOLIDE DE LA DIRECTION »

79

FIGURE A.7 ETAT MENSUEL CONSOLIDE DES INVESTISSEMENTS PAR DIRECTION ET PAR MODE

80

FIGURE A.8 ETAT CUMULE CONSOLIDE DES INVESTISSEMENTS PAR DIRECTION ET PAR MODE

80

FIGURE A.9 ETAT MENSUEL CONSOLIDE DES ENCAISSEMENTS PAR (DIR RABAT, NORD, CASA & SUD) PAR MODE

81

FIGURE A.10 ETAT CUMULE CONSOLIDE DES ENCAISSEMENTS PAR (DIR RABAT, NORD, CASA & SUD) PAR MODE

81

FIGURE A.11 ETAT MENSUEL CONSOLIDE DU CA PAR (DIR RABAT, NORD, CASA & SUD) PAR MODE

82

FIGURE A.12 ETAT CUMULE DES INVESTISSEMENTS ENCAISSEMENTS & CA PAR PROJET EN MO ET MODCEM PAR DIRECTION

83

FIGURE A.13 ETAT MENSUEL ANNUEL DES INVESTISSEMENTS ENCAISSEMENTS & CA PROJET EN MOD PAR DIRECTION

83

FIGURE A.14 ETAT CUMULE DES INVESTISSEMENTS ENCAISSEMENTS & CA PROJET EN MOD PAR DIRECTION

84

FIGURE A.15 ETAT CUMULE DES INVESTISSEMENTS ENCAISSEMENTS & CA PROJET EN MOD PAR DIRECTION

85

FIGURE A.16 REPRESENTATION DES INDICATEURS SOUS FORME GRAPHIQUE

86

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Liste des Tableaux

TABLEAU 1.1 FICHE SIGNALETIQUE

12

TABLEAU 3.2 LES MODULES DES CAS D'UTILISATIONS

37

TABLEAU 3.3 CAS DUTILISATION " SAUTHENTIFIER "

39

TABLEAU 3.4 CAS DUTILISATION « GERER COMPTE UTILISATEUR »

40

TABLEAU 3.5 CAS DUTILISATION « GESTION DE PROJETS »

42

TABLEAU 3.6 CAS DUTILISATION « GESTION DE PERIODE »

43

TABLEAU 3.7 CAS DUTILISATION « SAISIE DE LAVANCEMENT PHYSIQUE »

44

TABLEAU 3.8 CAS DUTILISATION « SAISIE DU REALISE»

45

TABLEAU 3.9 CAS DUTILISATION CONSULTATION REPORTING & TDB PROJET

46

TABLEAU A.10 PROCESSUS DU PROJET

68

TABLEAU A.11 PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET

69

TABLEAU A.12 PLAN DE GESTION DES RISQUES

69

TABLEAU A.13 COMPARATIF ENTRE LES PROCESSUS DE DEVELOPPEMENT

73

TABLEAU A.14 CAS D'UTILISATIONS DETAILLES DU SYSTEME

76

TABLE DES MATIERES

RESUME

2

LISTE DES ABREVIATIONS

7

LISTE

DES

FIGURES

5

LISTE

DES

TABLEAUX

6

TABLE DES MATIERES

10

INTRODUCTION

12

CHAPITRE 1 : CONTEXTE GENERAL DU PROJET

INTRODUCTION

11

1 PRESENTATION DE LORGANISME DACCUEIL

11

 

1.1

La compagnie générale immobilière

11

1.1.1

Historique et faits marquants

12

1.2

Activité de la CGI

14

1.3

L’organigramme de la CGI

15

1.4

La direction de l'Organisation et Système d'Information

16

1.5

Le Pôle Tertiaire

16

2 PRESENTATION DU PROJET TABLEAU DE BORD DU POLE

17

 

2.1

Tableau de bord : Outil de suivi et pilotage

17

2.1.1 Termes et définitions

17

2.1.2 Indicateurs de pilotage Tertiaire

18

2.2

Présentation du projet : Tableau de bord du Pôle Tertiaire

19

3 CONDUITE DE PROJET

20

3.1 Processus de développement

20

3.1.1 Le processus 2TUP

3.2 Planification du projet

Error!

20

Bookmark not defined.

CONCLUSION

22

CHAPITRE 2 : ETUDE DE L’EXISTANT ET SPECIFICATION DES BESOINS FONCTIONNELS

INTRODUCTION

24

1. ETUDE DE LEXISTANT

24

1.1.

Description de l’existant

24

1.2.

Limitation du fonctionnement actuel

25

2. SPECIFICATION DES BESOINS

25

2.1. Les besoins verticaux

26

2.2. Besoins transversaux

26

3. REGLES DE GESTION

30

3.1.

Axes de calculs

30

3.2.

Règles de calcules

30

3.3.

Qualité du système et service attendu

31

CONCLUSION

32

CHAPITRE 3 : ETUDE CONCEPTUELLE DU PROJET

INTRODUCTION

34

1. DIAGRAMME DES CAS DUTILISATION GENERAL

34

1.1.

Identification des acteurs

34

1.2.

Diagramme de contexte

35

1.3.

Identification des messages

35

1.4.

Identification des cas d’utilisations

36

2. DESCRIPTION DES CAS DUTILISATIONS

39

2.1.

Module « Authentification »

39

2.2.

Module « Administration »

40

2.3.

Module « Paramétrage système »

42

2.4.

Module « Suivi budgétaire du projet »

44

2.5.

Module « Reporting & Tableau de bord »

45

3.

DIAGRAMME DE CLASSE

47

CONCLUSION

47

CHAPITRE 4 : REALISATION DU PROJET TABLEAU DE BORD TERTIAIRE

INTRODUCTION

49

1. CHOIX TECHNIQUES

49

 

1.1. Framework .Net

50

1.2. Les composants du .NET

51

1.2.1.Le langage C#

51

1.2.2.Asp.Net

51

1.2.3.ADO.Net

52

1.3. Framework d’application Asp.NET MVC

1.3.1.Présentation du Framework Asp.Net MVC

52

53

1.4.

Framework de persistance « Entity Framework »

54

1.5.

Outils de travail

56

1.5.1.Visual Studio Team System 2008

56

1.5.2.Le choix du SGBD SQL Server Entreprise Edition 2008

56

1.5.3.Le serveur de reporting : SQL Server Reporting Services 2008

57

2. ELEMENT SUR LIMPLEMENTATION DU SYSTEME TABLEAU DE BORD TERTIAIRE

58

2.1. Architecture logicielle

58

2.2. Les interfaces Homme Machine

59

2.2.1.Charte graphique

59

2.2.2.Page d’accès au système

60

2.2.3.Module « Administration »

60

2.2.4.Module « Suivie budgétaire du projet »

61

2.2.5.Module « Paramétrage de l’application »

63

CONCLUSION

 

63

CONCLUSION

ET PERSPECTIVES

64

BIBLIOGRAPHIE

66

ANNEXE A

ANNEXE A

67

ANNEXE

B
B

71

ANNEXE

C
C

72

ANNEXE

D
D

74

ANNEXE

E
E

80

Introduction

INTRODUCTION

Aujourd’hui, le contexte économique a changé. L’instabilité, l’incertitude et le risque sont devenus des constantes de notre environnement. La concurrence n’est plus industrielle mais informationnelle. Aussi, les décideurs et managers doivent prendre les bonnes décisions et le plus rapidement possible.

Face à cette situation, les entreprises commencent à prendre au sérieux le sujet du manque d’informations mises à la disposition des décideurs par les systèmes classiques de tableau de bord (tableaux Excel différenciés…)

Pour une entreprise leader telle la CGI (Compagnie Générale Immobilière), des projets sont lancés pour la mise en place de tels outils. Ce rapport dont le thème est « la mise en place d’un système de suivi des réalisations de projets de promotion immobilière » s’inscrit dans ce cadre. Ce système est conçu et destiné au pilotage, à la gestion et au suivi budgétaire des réalisations du pôle tertiaire pour avoir une visibilité sur les encours et les actualisations.

Le présent rapport comporte quatre chapitres :

Le premier chapitre du rapport est consacré à la présentation de l’organisme d’accueil et à la description du contexte général du projet et la démarche adoptée pour la conduite du projet.

L’étude de l’existant et la spécification des besoins fonctionnels font l’objet du deuxième chapitre.

Le troisième chapitre fera l’objet de la phase d’analyse et conception du projet en utilisant le standard UML.

Le quatrième et dernier chapitre décrit la phase de la réalisation du projet. Il présente les différents outils et Framework utilisés ainsi que quelques interfaces de l’application.

Enfin, nous présentons une conclusion est quelques perspectives du projet.

Chapitre 1 : Contexte général du projet

CHAPITRE 1 :

CONTEXTE GÉNÉRAL DU PROJET

INTRODUCTION

 

11

1 PRESENTATION DE LORGANISME DACCUEIL

11

1.1

La compagnie générale immobilière

11

1.1.1

Historique et faits marquants

12

1.2

Activité de la CGI

14

1.3

L’organigramme de la CGI

15

1.4

La direction de l'Organisation et Système d'Information

16

1.5

Le Pôle Tertiaire

16

2 PRESENTATION DU PROJET TABLEAU DE BORD DU POLE

17

2.1 Tableau de bord : Outil de suivi et pilotage

17

 

2.1.1 Termes et définitions

17

2.1.2 Indicateurs de pilotage Tertiaire

18

2.2 Présentation du projet : Tableau de bord du Pôle Tertiaire

19

3 CONDUITE DE PROJET

20

3.1 Processus de développement

20

3.1.1 Le processus 2TUP

3.2 Planification du projet

CONCLUSION

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

20

Error! Bookmark not defined.

22

Chapitre 1 : Contexte général du projet

Introduction

Le but de ce chapitre est la présentation de l’organisme au sein duquel a été effectué

Notre stage de formation . Nous présentons dans un premier temps la CGI, son positionnement au sein du groupe CDG, ses activités, pour examiner ensuite le sujet du projet, son objectif et la méthode de conduite de projet adoptée.

1 Présentation de l’organisme d’accueil

1.1 La compagnie générale immobilière

d’accueil 1.1 La compagnie générale immobilière Spécialisée dans le domaine de la promotion immobilière,

Spécialisée dans le domaine de la promotion immobilière, la Compagnie Générale Immobilière (CGI) développe des métiers polyvalents dans des domaines d’interventions très diversifiées (résidentiel – tertiaire – maîtrise d’ouvrage délégué).

Avec un demi-siècle d’existence, la Compagnie Générale Immobilière fait preuve d’un formidable dynamisme. En renforçant sa présence dans tous les métiers de l’immobilier, elle renouvelle sans cesse son approche, en accompagnant les grandes évolutions du secteur par des projets structurants.

Adossé à la Holding CDG Développement, la CGI a développé des domaines d'intervention très diversifiés avec un souci de qualité architecturale et un objectif de rentabilité, qui en font un intervenant majeur de l'immobilier au Maroc. Aujourd'hui la CGI cotée à la bourse de Casablanca depuis Août 2007 (20 % de son Capital), s'appuie sur son expérience, son savoir-faire et sur l’immobilisation de ses équipes pour asseoir sa présence sur toute la gamme des besoins immobiliers, résidences, bureaux, centres commerciaux, hôtels clés en main. Cette polyvalence et

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

poly compétence lui permet d'être présente sur des opérations structurantes et complexes telle : la Marina à Casablanca, Chrifia à Marrakech.

1.1.1 Historique et faits marquants

Historique :Chrifia à Marrakech. 1.1.1 Historique et faits marquants La CGI est l’une des sociétés les plus

La CGI est l’une des sociétés les plus importantes en matière de promotion immobilière au Maroc, elle a été créée en 1960 et est détenue à 99,9% par CDG Développement qui est est-elle filiale à 100% de la CDG (Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion).

Ces deux dernières années marquent positivement l’histoire de la CGI à savoir qu’en 2006, la CGI a décroché le label qualité Iso 9001 version 2000 par le cabinet BVQI avec brio et en 2007, elle a fait une entrée spectaculaire à la bourse de Casablanca et ce n’est qu’un début, ses ambitions stratégiques de développement sont telles que seule une équipe performante, soudée et professionnelle peut y parvenir.

Fiche signalétique :performante, soudée et professionnelle peut y parvenir. Dénomination sociale Compagnie Générale Immobilière

Dénomination sociale

Compagnie Générale Immobilière SA (CGI)

Siège social

Immeuble de la Caisse de Dépôt et de Gestion, Place My El Hassan, Rabat

Siège administratif et commercial

Espace Oudayas, Avenue Mehdi Ben Barka, BP 2177, Hay Riad, Rabat

Date de constitution

12 mars 1960

Exercice social

Du 1er janvier au 31 décembre

Forme juridique

Société Anonyme à Conseil de Surveillance et Directoire

Capital social actuel

1.620.000.000 DH entièrement libéré et divisé en 16 200 000 actions de 100 Dh chacune, toutes de même catégorie.

Tél

(05 37) 23 94 94

Fax

(05 37) 56 32 25

Email

cgi@cgi.ma

Site Web

www.cgi.ma

Tableau 1.1 Fiche signalétique

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

Chapitre 1 : Contexte général du projet Dates clés [1] : 1988 : Distinction internationale «

Dates clés [1] :

1988 : Distinction internationale « Meilleur prix arabe d'habitat » pour l'opération « Hay Al Fath » à Rabat, portant sur 2500 appartements.

1960

: Date de création avec un capital détenu à 99,99% par la CDG.

2004

: la CGI devient filiale de CDG Développement (holding en charge du développement

territorial dans les métiers opérationnels non financiers)

2006

: La CGI a décroché le label qualité (ISO 9001 version 2000) par le cabinet BVQI avec

brio.

2007 : Repositionnement de la CGI sur des projets de grandes envergures tels que la Casablanca Marina ;

Entrée à la Bourse de Casablanca, ses ambitions stratégiques de développement sont telles que seule une équipe performante, soudée et professionnelle peut y parvenir.

2008 : Signature d'un accord de partenariat stratégique avec le Groupe Jordanien Mawared

avec pour objet la création d'une Holding marocaine détenue à parts égales par la CGI et

Mawared International Morocco en vue de porter des projets structurants.

Acquisition de 100% du capital de DYAR AL MANSOUR, acteur important du logement économique et social jusque-là filiale de CDG Développement.

2009 : La Compagnie Générale Immobilière - CGI vient de passer avec succès, son audit de

maintien de certification selon la nouvelle norme ISO 9001 version 2008, par le groupe international Bureau Veritas Certification pour l'ensemble de ses activités [1].

27 mai 2009 2 : Signature d’un accord de partenariat stratégique entre les filiales CGI et MADAEF du groupe CDG et le groupe PIERE & VACANCES. Ce partenariat concrétise la volonté de deux Groupes de promouvoir sur le territoire marocain le concept des résidences de tourisme.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

Chapitre 1 : Contexte général du projet Chiffres si gnificatifs Capital social : 1 620 000

Chiffres si gnificatifs

Capital social : 1 620 000 000 dirham s Chiffre d'affaire : 1 575 080
Capital social : 1 620 000 000 dirham s
Chiffre d'affaire : 1 575 080 000
Stocks de terrains:3663 H
St ocks de construction en cours : Logement: 7 27 unités
Resultat d'exploitation consolidé : 346 000
Resultat net: 371 000 000 DH
000 DH

Figure 1.1 Chiffres significatifs CGI

1.2 Activité de la C GI

La CGI se positionne sur le segment du moyen et du haut stan ding. Alors qu’elle était également présente s ur le segment du logement social, la sp écialisation depuis 2004 d’une filiale de CDG Développement désormais dénommée Dyar Al Mansour sur ce segment, a complèt ement désengagé la CGI de ce premier segment d’activité que cela soit en maîtrise d’ ouvrage ou en maîtrise d’ouvrage délégu ée.

par la CGI se fait

Il est à savoir que l’essen tiel des programmes (projets) réalisés

pour le compte propre de la CGI à travers des opérations en maî trise d’ouvrage. Le reste, à savoir les opératio ns réalisées en maîtrise d’ouvrage délég uée, se fait pour le compte d’organismes publ ics et privés qui recourent au savoir fai re de la CGI pour

mener à bien leurs projets immobiliers.

Les deux modes d’interven tion de la CGI se déclinent comme suit :

Maîtrise d ’ouvrage (MO) :modes d’interven tion de la CGI se déclinent comme suit : La CGI (maître d’ouvrage )

La CGI (maître d’ouvrage ) prend l’initiative des réalisations imm obilières et assume la responsabilité du financ ement et de la coordination des opératio ns.

du financ ement et de la coordination des opératio ns. Maîtrise d ’Ouvrage Déléguée (MOD) :

Maîtrise d ’Ouvrage Déléguée (MOD) :

La CGI (mandataire ou l’autorisation de gérer un convention de mandat.

maître d’ouvrage délégué) reçoit du

maître d’ouvrage

certain nombre de projets en son n om, à travers une

Rapport de stage formation(ENI M) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

Ainsi, ses métiers se déclinent en maîtrise d’ouvrage et en maîtrise d’ouvrage déléguée et tournent autour des domaines d’intervention suivants :

Appartements et villas

Résidences d’habitations sécurisées

Résidences intégrées dans les zones touristiques

Opérations de renouvellement urbain non-social

Bureaux

Centres commerciaux

Centres de loisirs

Centres hospitaliers

Les unités hôtelières

Complexes multi-fonctionnels

1.3 L’organigramme de la CGI

L’organisation de la CGI est décrite dans le schéma (cf. figure 1.2), on a effectué le stage à la Direction de l'Organisation et Système d'Information située au sein du pôle support.

Ce pôle a pour mission de :

Définir les stratégies en matière de gestion des ressources humaines et

matérielles et des SI,

Piloter les activités de support,

Mettre en place les contrats cadre avec les prestataires de services et de

travaux,

Piloter des actions d’amélioration des processus de la société,

Gérer le contentieux et assurer le conseil juridique.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

Chapitre 1 : Contexte général du projet Figure 1.2 Organigramme de la CGI 1.4 La direction

Figure 1.2 Organigramme de la CGI

1.4 La direction de l 'Organisation et Système d'Info rmation

La Direction de l’OSI est e n charge d’accompagner le développem ent de l’activité de l’entreprise et lui offrir les outils et supports nécessaires. Dans ce sens, la CGI s’est dotée d’une solution client - serveur sous Oracle et d’un système in tégré spécifique au secteur de l’immobilier.

L’entreprise dispose aussi

d’un site Internet hébergé à la CDG.

1.5 Le Pôle Tertiair e

Le pôle tertiaire se charge des réalisations de la CGI autres que le logement, à savoir les bureaux, les commerc es ainsi que les projets de la CGI d ans le secteur du tourisme.

Le pôle dispose également de deux départements opérationnels :

Le Market ing qui assure la veille marché et le mar keting produit;dispose également de deux départements opérationnels : Le Comm ercial qui assure la promotion et la

Le Comm ercial qui assure la promotion et la vent e des produits.: Le Market ing qui assure la veille marché et le mar keting produit; Rapport de

Rapport de stage formation(ENI M) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

2 Présentation du projet Tableau de bord du Pôle

2.1 Tableau de bord : Outil de suivi et pilotage

Le pilotage dans le secteur immobilier repose sur la bonne compréhension et l’utilisation d’outils de gestion tels : les budgets, les investissements globaux et les tableaux de bord. Ces outils offrent aux managers chaque responsable à son niveau (cf. figure 1.3), la possibilité de suivre la réalisation des objectifs stratégiques et opérationnels, de localiser et d’interpréter les écarts significatifs entre objectif et réalisé et d’adopter les mesures correctives adéquates.

Un tableau de bord synthétique par niveau de responsabilité :

tableau de bord synthétique par niveau de responsabilité : Figure 1.3 Niveaux de tableaux de bord

Figure 1.3 Niveaux de tableaux de bord

Réf. Le MÉTROscope Indicateurs et Tableaux de bord (Développement de logiciel) Edition d’ADELI

2.1.1 Termes et définitions

Pour les besoins du présent rapport, les termes et définitions suivants s'appliquent.

Indicateur : information choisie, associée à un critère, destinée à en observer les évolutions à intervalles définis. Tableau de bord : outil de pilotage et d’aide à la décision regroupant une sélection d’indicateurs. MODCEM : MOD clé en main. Consolidation : les niveaux de consolidation des états et tableaux de bord :

pôle, directions. Chiffres clés : se sont les indicateurs de performance du pôle tertiaire :

investissement, encaissement, chiffre d’affaires.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

2.1.2 Indicateurs de pilotage Tertiaire

Les indicateurs de pilotage du pôle tertiaire se résument comme suit :

Investissement : c’est l’ensemble des dépenses engagées dans le projet et qui : c’est l’ensemble des dépenses engagées dans le projet et qui

ne sont d’autres que :

Foncier Autorisations & Taxes Régies Etudes VRD Construction Gestion Commercialisation & communication SAV Autre types de dépenses qui peuvent surgir durant les étapes des projets.

Chiffre d’affaires : la définition du chiffre d’affaires varie selon le mode : la définition du chiffre d’affaires varie selon le mode

d’activité de CGI :

en MO : est l’équivalent du montant des ventes du projet (constaté à la livraison) en MOD : est l’équivalent du montant des honoraires CGI (constaté après facturation au fur et à mesure qu’on avance dans le projet) en MODCEM : est l’équivalent du montant des honoraires et des ventes en filiales : est l’équivalent du montant des honoraires et des ventes

Encaissement : :

en MO : est l’équivalent des avances clients

en MOD : est l’équivalent du montant facturé des honoraires CGI

en MODCEM : est l’équivalent du montant facturé des honoraires et

des ventes en filiales : est l’équivalent du montant des honoraires et des ventes

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

2.2 Présentation du projet : Tableau de bord du Pôle Tertiaire

La compagnie générale immobilière, cherche à satisfaire ses clients en s’appuyant sur une politique de qualité dans tous ses secteurs d’activités, parmi lesquels le suivi des projets de promotion immobilière. Reconnaissant l’impact de ce facteur dans les activités de la compagnie, la direction de l’organisation et SI a été chargée de mettre en place un système de suivi stratégique pour le compte du pôle tertiaire permettant de faire le suivi budgétaire des réalisations pour avoir une visibilité sur les encours et les actualisations.

Le système en question doit permettre, à la hiérarchie d’analyser mensuellement l’état d’avancement de tous les projets du pôle tertiaire à travers des indicateurs clés tel que les engagements, le chiffre d’affaires et les encaissements par direction et par mode de gestion. Ce système doit également permettre aux directeurs de projets de suivre les réalisations des projets de la direction et de relever les actions correctives correspondantes. Il doit aussi offrir aux directeurs de chantiers la possibilité de garder un rythme soutenu des réalisations en maîtrisant leur échéancier financier. Ainsi ce système sera dédié aux besoins d’analyse statistique et de pilotage.

Par ailleurs, le système doit permettre la production automatique de tableaux de bord mensuels et cumulés du pôle et faire ressortir les écarts par rapport aux objectifs.

Finalement, il est nécessaire de prendre en compte l’intégration de l’outil réalisé dans le système d’information de la société qui est en phase de migration.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

3 Conduite de projet

3.1 Processus de développement

Le processus de développement constitue un facteur déterminant dans la réussite

d’un projet, du fait qu’il cadre ses différentes phases et caractérise les principaux

traits de sa conduite. Pour cela, le choix d’une méthode de développement, qui soit

adéquate aux particularités et exigences d’un projet, doit être élaboré au préalable

afin d’obtenir un produit de qualité qui répond aux besoins et attentes des

utilisateurs.

Vu que chaque type d’application en informatique (développement, intégration,

maintenance …), présente des exigences particulières en termes de méthodologie et

de la démarche à suivre, on a commencé par une étude comparative entre les

différents processus utilisés dans le cadre de développement de projet informatique,

afin de choisir celui le plus adéquat avec notre projets (voir Annexe C).

En se basant sur les résultats de cette étude, nous constatons que toutes ces

méthodologies proposent de travailler de façon itérative, que ce soit au niveau des

plannings, des spécifications, ou du développement. Et puisque le 2TUP reste la

meilleure solution en réservant des branches entières à la technologie et au

fonctionnel dans son processus de développement, il semble le plus adapté pour

mener à bien notre projet.

3.1.1 Le processus 2TUP

Le 2TUP propose un cycle de développement en Y en dissociant les aspects techniques des aspects fonctionnels comme illustré en figure 4, le processus en Y s'articule autour de 3 phases :

Une branche technique Une branche fonctionnelle une phase de réalisation Une branche Conception-Réalisation.

Une branche technique Une branche fonctionnelle une phase de réalisation Une branche Conception-Réalisation.
Une branche technique Une branche fonctionnelle une phase de réalisation Une branche Conception-Réalisation.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

Chapitre 1 : Contexte général du projet Figure 1.4 Le processus de développement 2TUP 2TUP est

Figure 1.4 Le processus de développement 2TUP

2TUP est un processus qui répond également à d’autres caractéristiques telles que :

Un processus incrémental piloté par les risques Un processus piloté par les exigences des utilisateurs Un processus de modélisation avec UML

piloté par les risques Un processus piloté par les exigences des utilisateurs Un processus de modélisation
piloté par les risques Un processus piloté par les exigences des utilisateurs Un processus de modélisation

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 1 : Contexte général du projet

Conclusion

Dans ce chapitre, et après une présentation de l’organisme d’accueil, on a défini le contexte général du projet, ses objectifs et le processus de développement adopté pour sa mise en œuvre. Le prochain chapitre traitera la première phase du projet à savoir : l’étude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels.

CHAPITRE 2 :

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 2: Etude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels

ETUDE DE L’EXISTANT ET SPÉCIFICATION DES BESOINS FONCTIONNELS

INTRODUCTION

24

1. ETUDE DE LEXISTANT

24

1.1.

Description de l’existant

24

1.2.

Limitation du fonctionnement actuel

25

2. SPECIFICATION DES BESOINS

25

2.1. Les besoins verticaux

26

2.2. Besoins transversaux

26

3. REGLES DE GESTION

30

3.1.

Axes de calculs

30

3.2.

Règles de calcules

30

3.3.

Qualité du système et service attendu

31

CONCLUSION

32

CHAPITRE 3 : ETUDE CONCEPTUELLE DU PROJET

INTRODUCTION

34

1. DIAGRAMME DES CAS DUTILISATION GENERAL

34

1.1.

Identification des acteurs

34

1.2.

Diagramme de contexte

35

1.3.

Identification des messages

35

1.4.

Identification des cas d’utilisations

36

2. DESCRIPTION DES CAS DUTILISATIONS

39

2.1.

Module « Authentification »

39

2.2.

Module « Administration »

40

2.3.

Module « Paramétrage système »

42

2.4.

Module « Suivi budgétaire du projet »

44

2.5.

Module « Reporting & Tableau de bord »

45

3. DIAGRAMME DE CLASSE

47

CONCLUSION

47

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 2: Etude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels

Introduction

Dans ce chapitre on présente l’analyse fonctionnelle du système tableau de bord du Pôle. Cette phase passe un rappel de l’existant, description de ses fonctionnalités et ses limites. Cela Nous permettra de cerner les fonctionnalités à intégrer dans le système.

1. Etude de l’existant

1.1.Description de l’existant

Le suivie des réalisations de projet de promotion immobilière au sein de la CGI est aujourd’hui assuré par quelques directeurs et chefs de projets qui communiquent l’état d’avancement et les réalisations mensuels de leurs projets.

Une fois les données enregistrées au niveau du Département Reporting et Etudes de faisabilité sont ensuite reprises manuellement par la chargée d’études pour créer des fichiers Excel mensuels et annuels, qui contiennent le détail de tous les projets (le réalisé physique, l’avancement physique, le comptabilisé, le budget, l’actualisation du budget).

le comptabilisé, le budget, l’actualisation du budget). Figure 2.1 Méthode de suivi existante Rapport de stage

Figure 2.1 Méthode de suivi existante

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 2: Etude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels

1.2. Limitation du fonctionnement actuel

La situation courante présente un ensemble de limitations :

Absence d’un reporting consolidé pour la hiérarchie,La situation courante présente un ensemble de limitations : Absence d’un reporting unifié par direction, Méthodes

Absence d’un reporting unifié par direction,: Absence d’un reporting consolidé pour la hiérarchie, Méthodes de calcul d’indicateurs non identiques, Une

Méthodes de calcul d’indicateurs non identiques,hiérarchie, Absence d’un reporting unifié par direction, Une tâche pénible de saisie qui augmente le risque

Une tâche pénible de saisie qui augmente le risque d’erreur,Méthodes de calcul d’indicateurs non identiques, Actualisations des réalisations ne suivent pas une

Actualisations des réalisations ne suivent pas une procédure ni un timingtâche pénible de saisie qui augmente le risque d’erreur, déterminé, Grande difficulté pour la validation des

déterminé,

Grande difficulté pour la validation des données vu la grande massene suivent pas une procédure ni un timing déterminé, d’information saisie au niveau du tableur, Génération

d’information saisie au niveau du tableur,

Génération manuelle des indicateurs,la grande masse d’information saisie au niveau du tableur, Absence d’analyse des écarts. Par conséquent, un

Absence d’analyse des écarts.au niveau du tableur, Génération manuelle des indicateurs, Par conséquent, un nouveau système de suivi et

Par conséquent, un nouveau système de suivi et Reporting pour alimenter la base de

données et consulter les avancements des projets s’avère nécessaire pour la CGI. Ce

système devra être flexible, évolutif et convivial en termes d’ergonomie, facilitant

l’accès aux données et automatisant la production d’états de tableaux de bord.

2. Spécification des besoins

La phase de spécification met en relation les besoins des utilisateurs avec la solution

à mettre en place. Cette phase décrit non seulement le comportement cible de la

solution mais également son mode de fonctionnement, tout en distinguant les

spécifications fonctionnelles générales, les spécifications fonctionnelles détaillées et

les spécifications techniques.

Nous devons donc déterminer les principaux besoins dont il doit répondre ce

nouveau système.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 2: Etude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels

2.1. Les besoins verticaux

Puisque les données communiquées par les chefs de projets étaient enregistrées sur des fichiers Excel, le premier besoin exprimé par le Pôle Tertiaire était celui de réaliser un outil de saisie qui répond aux besoins suivants :

Saisie des réalisations et avancements physiques :

L’outil doit permettre de saisir les réalisations et les avancements physiques (avancement du chantier) des différents projets une fois par mois.

Saisie du budget et des actualisations

Une fois par an, le chargé d’études procédera à la saisie du budget et trois fois par an pour l’actu et ce par projet.

Saisie du comptabilisé

Une fois par mois les investissements, encaissements et chiffre d’affaires qui émanent de la comptabilité doivent être renseignés par le chargé d’études.

Saisie de l’investissement global

Renseignement par le chargé d’études de l’investissement global du projet (un seul montant) avec possibilité de le modifier en fonction de l’avancement du projet.

2.2. Besoins transversaux

Pour tirer plus d’information, les utilisateurs de la compagnie générale immobilière plus précisément le Pôle Tertiaire, ont exprimé des besoins transversaux :

le Pôle Tertiaire, ont exprimé des besoins transversaux : Simplicité d’accès aux données et ergonomique Afin

Simplicité d’accès aux données et ergonomique

Afin d’accéder à l’information d’une manière simple, les utilisateurs demandent bien avoir des interfaces conviviales avec un affichage rapide, sur lesquelles ils peuvent saisir les informations mensuelles concernant les projets et visualiser par la suite le résultat.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 2: Etude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels

En effet ceci sera garanti via les différents types de tableaux de bord, qui vont être présentés en détail dans l’annexe E :

1) Tableau de bord chefs de projets : permettre aux chefs de projets de disposer d’un TDB de leurs projets mensuels et cumulés. 2) Tableau de bord directeurs de projets : permettre aux directeurs de projets d'avoir un TBD de leurs projets et de leur direction. 3) Tableau de bord Directeur Pôle : permettre au directeur de pôle d'avoir un TBD de tous les projets du pôle. 4) Tableau de bord Chargé d’études : permettre à la chargée d’études d’avoir un TDB de tous les projets du pôle avec plusieurs niveaux de consolidation (par direction, par mode de gestion).

de consolidation (par direction, par mode de gestion). Possibilité d’exporter les données Grâce aux

Possibilité d’exporter les données

Grâce aux fonctionnalités offertes par l’outil Excel, l’un des besoins transversaux était d’exporter les données vers ce dernier, afin de profiter des présentations graphiques des données exportées.

des présentations graphiques des données exportées. Figure 2.2 Types des représentations graphiques Rapport de

Figure 2.2 Types des représentations graphiques

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 2: Etude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels

de l’existant et spécification des besoins fonctionnels Production d’état et de tableaux de bord Une fois

Production d’état et de tableaux de bord

Une fois les données saisies et stockées dans la base de données et la génération des indicateurs de pilotage est faite, il s’agit ensuite de publier les données sous forme de rapports et états. La chargée d’études demande de garder le format de rapport et état actuel générer par les tableurs Excel voir schémas (cf. figure 2.3) le reste est fournie en annexe E :

schémas (cf. figure 2.3) le reste est fournie en annexe E : Figure 2.3 Canevas d'état

Figure 2.3 Canevas d'état « chiffre d'affaires » CGI selon le mode de gestion (MO, MOD, MODECEM, Filiale)

Chaque état produit par le système est présenté sous forme des indicateurs de

performances et axes de calculs.

forme des indicateurs de performances et axes de calculs. Axes et indicateurs : Le tableau suivant

Axes et indicateurs :

Le tableau suivant définit les indicateurs, les axes et les hiérarchies correspondants.

Indicateurs

Axes d’analyse

Hiérarchie

Encaissement

Temps

Temps : Année -> Trimestre -> Mois

Chiffre d’affaires

Budget

Budget

(CA)

 

Actu

Actu : Actu1, Actu2, Actu3

 

Réalisé physique

Réalisé

 

Comptabilisé

Comptabilisé

 

Temps, Budget,

 

Actu, Réalisé,

Investissement

Comptabilisé

Avancement

Avancement

physique

Tableau 2.1 Indicateur, Axes du tableau de bord Tertiaire

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 2: Etude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels

de l’existant et spécification des besoins fonctionnels Description des Tableaux de bord : Plusieurs tableaux de

Description des Tableaux de bord :

Plusieurs tableaux de bord et états ont été identifiés lors de la phase cadrage du projet. On décrit ci-dessous quelques tableaux de bord de l’application « Tableaux de Bord du Pôle », la structure de ces tableaux de bord est fournie en annexe.

Numéro Du Tableau de bord

Intitulé du tableau de bord

Indicateur (s)

1

Etat mensuel consolidé des Investissements par direction et par mode

Investissement

2

Etat mensuel consolidé des Encaissements par (Direction Rabat, Nord, Casa & Sud) par mode

Encaissement

3

Etat mensuel des Investissements encaissements & CA par projet en MO et MODCEM par direction

Investissement,

Encaissement

4

Etat mensuel des Investissements encaissements & CA projet en MOD par direction

Investissement,

Encaissement, CA

5

Etat cumulé des Investissements encaissements & CA projet en MOD par direction

Investissement,

Encaissement, CA

6

Etat cumulé des Investissements encaissements & CA projet en Filiales par direction

Investissement,

Encaissement, CA

Tableau 2.2 La liste des états de restitution à produire

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 2: Etude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels

3. Règles de gestion

3.1. Axes de calculs

Le tableau suivant résume les différents axes de calcules de notre système :

Axes

Description

Avancement physique

correspond au montant cumulé de l’avancement physique du chantier. L’avancement physique du mois M doit être supérieur ou égale à celui du mois M-1. L’avancement physique à la fin du projet à 100% de l’investissement engagé.

Le réalisé

c’est le montant des prestations réalisées pour le projet communiqué par les BET & OPC non encore facturé.

Le comptabilisé

c’est le montant des factures comptabilisées (niveau comptabilité)

Le budget

c’est les objectifs annuels en investissement, CA et encaissement (ne doit pas changer)

Actu1

actualisation du budget (à la hausse ou à la baisse) en mars (janvier à mars réel le reste estimé)

Actu2

actualisation du budget (à la hausse ou à la baisse) en juin (janvier à juin réel le reste estimé)

Actu3

actualisation du budget (à la hausse ou à la baisse) en septembre (janvier à septembre réel le reste estimé)

Tableau 2.3 Axes de calcules du système tableau de bord

3.2. Règles de calcules

du système tableau de bord 3.2. Règles de calcules Calcul des écarts actu & budget Ecart

Calcul des écarts actu & budget

Ecart mensuel budget = Réalisé mensuel – budget mensuel Ecart mensuel actu= Réalisé mensuel - actu mensuel Ecart annuel budget = Réalisé annuel – budget annuel Ecart annuel actu= Réalisé annuel – actu annuel

actu mensuel Ecart annuel budget = Réalisé annuel – budget annuel Ecart annuel actu= Réalisé annuel
actu mensuel Ecart annuel budget = Réalisé annuel – budget annuel Ecart annuel actu= Réalisé annuel
actu mensuel Ecart annuel budget = Réalisé annuel – budget annuel Ecart annuel actu= Réalisé annuel

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 2: Etude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels

Indicateurs chef de projetde l’existant et spécification des besoins fonctionnels Investissement mensuel = ∑ des types de dépenses

Investissement mensuel = ∑ des types de dépenses renseignées par mois. Encaissement mensuel = ∑ des avances clients et/ou honoraires CGI mensuelles (en fonction du mode) CA mensuel = ∑ des ventes (à la livraison) et/ou honoraires CGI (à la facturation) mensuelles (en fonction du mode)

Indicateurs DirectionCGI (à la facturation) mensuelles (en fonction du mode) Investissement mensuel = ∑ Investissement mensuel des

Investissement mensuel = ∑ Investissement mensuel des projets de la direction Encaissement mensuel = ∑ Encaissement mensuel des projets de la direction CA mensuel = ∑ CA mensuel des projets de la direction

mensuel = ∑ Encaissement mensuel des projets de la direction CA mensuel = ∑ CA mensuel
mensuel = ∑ Encaissement mensuel des projets de la direction CA mensuel = ∑ CA mensuel

Indicateurs Pôle (Consolidé)CA mensuel = ∑ CA mensuel des projets de la direction Investissement mensuel = ∑ Investissement

Investissement mensuel = ∑ Investissement mensuel des projets du pôle Encaissement mensuel = ∑ Encaissement mensuel des projets du pôle CA mensuel = ∑ CA mensuel des projets du pôle

3.3. Qualité du système et service attendu

Le système de suivi « Dashboard CGI Tertiaire », doit garantir autant que possible

les facteurs de qualité suivants [X]:

Fiabilité :

La fiabilité est l'aptitude du logiciel à maintenir son niveau de service dans des

conditions précises et pendant une période déterminée. La fiabilité recouvre les

notions de fréquence des défaillances, de tolérance aux fautes et de possibilité de

récupération après une défaillance.

- Disponibilité du service souhaitée: 24 H /24 et 7J/7.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 2: Etude de l’existant et spécification des besoins fonctionnels

Facilité d’utilisation :

La facilité d’utilisation porte sur l'effort nécessaire pour l'utilisation du logiciel et se

traduit par des sous-caractéristiques de facilité de compréhension, facilité

d'apprentissage et facilité d'exploitation, complétude et sécurité.

Rendement :

Le rendement traduit les performances du logiciel dans l'utilisation des ressources

qui lui sont allouées (périphériques, espace mémoire) et inclut son comportement en

matière de temps de réponse et de temps de traitement des différentes fonctions.

- Temps de réponse souhaité : 5 S Maintenabilité :

La maintenabilité recouvre les capacités du logiciel à être rapidement et facilement

corrigé, et à évoluer (aptitude à supporter facilement les modifications de ses

spécifications).

Conclusion

L’étude fonctionnelle a permis de préciser les principales caractéristiques du système

de suivi de projet. L’étude conceptuelle de l’outil fera l’objet du prochain chapitre

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

CHAPITRE 3

ETUDE CONCEPTUELLE DU PROJET

INTRODUCTION

34

1. DIAGRAMME DES CAS DUTILISATION GENERAL

34

1.1.

Identification des acteurs

34

1.2.

Diagramme de contexte

35

1.3.

Identification des messages

35

1.4.

Identification des cas d’utilisations

36

2. DESCRIPTION DES CAS DUTILISATIONS

39

2.1.

Module « Authentification »

39

2.2.

Module « Administration »

40

2.3.

Module « Paramétrage système »

42

2.4.

Module « Suivi budgétaire du projet »

44

2.5.

Module « Reporting & Tableau de bord »

45

3. DIAGRAMME DE CLASSE

47

CONCLUSION

47

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

Introduction

Dans ce chapitre, on va présenter l’analyse et la conception de l’intranet Tableaux du système, et ce, en utilisant le diagramme de modélisation UML et en suivant les étapes du cycle de développement en Y.

1. Diagramme des cas d’utilisation général

1.1. Identification des acteurs

Dans ce paragraphe, on va système :

Un acteur peut consulter et/ou modifier directement l’état du système, par émission et/ou réception de messages éventuellement porteurs de données.

Les acteurs identifiés à partir du CPS sont les suivants (cf. figure 3.1) :

énumérer les acteurs susceptibles d’interagir avec notre

Directeur du Pôle Tertiaire. La chargée d’études. Directeurs des projets. Chefs de projets.

Directeur du Pôle Tertiaire. La chargée d’études. Directeurs des projets. Chefs de projets.
Directeur du Pôle Tertiaire. La chargée d’études. Directeurs des projets. Chefs de projets.
Directeur du Pôle Tertiaire. La chargée d’études. Directeurs des projets. Chefs de projets.
d’études. Directeurs des projets. Chefs de projets. Figure 3.1 Les acteurs du système « Tableau de

Figure 3.1 Les acteurs du système « Tableau de bord Tertiaire »

Chaque utilisateur possède un profil qui détermine ses droits dans l’application (cf. Tableau 3.1) :

C : Consultation, U : Utilisation, A : Administration

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuell e du projet

 

Réalis é et Avance ment physiq ue

Comptabilisé

Budget et Actu

Administration

application

C

U

C

U

C

U

A

Directeur

du

X

 

X

 

X

   

Pôle

Chargée

X

X

X

X

 

X

 

d’études

 

Directeurs de

X

 

X

 

X

   

projets

Chefs de projets

X

X

X

 

X

   

Administrateur

           

X

T ableau 3.1 La pré-configuration des profils

1.2.

Diagramme de

contexte

La figure suivante montre le diagramme de contexte illustrant les interagissant avec le systèm e (cf. figure 3.1) :

différents acteurs

avec le systèm e (cf. figure 3.1) : différents acteurs Figure 3.2 Diagramme de contexte 1.3.

Figure 3.2 Diagramme de contexte

1.3. Identification de s messages

Rapport de stage formation(ENI M) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

On va détailler maintenant les différents messages échangés entre système et acteur.

C’est quoi un message :

Un message représente une interaction (communication) entre acteurs et système.

La réception d’un message est normalement considérée comme un événement.

Il faut se demander :

Pour

chaque

acteur,

quels

sont

les

messages

qui déclenchent un

comportement attendu par l’acteur du système, dans le cadre de son activité.

Pour le système, quels sont les messages émis à l’attention d’un acteur particulier et qui portent une information utilisée par ce destinataire.

L’identification des interactions des acteurs avec le système consiste à l’identification des différents messages échangés par ces acteurs avec le système qu’on développera.

Message(s) émis par les acteurs :

o

Les authentifications (les login et mots de passe).

o

La gestion des projets.

o

La saisie des réalisations et avancement physiques.

o

La saisie du budget et des actualisations.

o

La saisie du comptabilisé.

o

La saisie de l’investissement global.

o

Les demandes des Reporting & TDBs des projets, /Direction et par mode de gestion.

Message (s) reçu par les acteurs :

o Les différents types de Reporting & TDBs.

1.4. Identification des cas d’utilisations

Un cas d’utilisation modélise un service rendu par le système. Il exprime les interactions acteurs/système.

Dans notre système on a pu identifier les principaux cas d’utilisations que on a regroupées sous forme de modules pour une bonne structuration de l’application (cf. tableau 3.3) la liste complète fournie en annexe D :

Module

Cas d’utilisation

Acteur

Authentification

S’authentifier

Tous les acteurs

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

Administration

Gérer Comptes

 

Administrateur système

Gérer profils

 

Paramétrage application

Gérer projets

 

Chargé d’études

Gérer période

 

Gérer entités de base

 

Suivi budgétaire de projets

Saisir de l’avancement physiques / investissement

Chefs de projets

Saisir

du

réalisé

/

Investissement,

CA, Encaissement.

Saisir du budget annuel / projet

 

Saisir du comptabilisé

 

Chargé d’études

Saisir investissement global

 

Saisir de l’investissement global

 

Reporting & Tableau de bord

Reporting & TDB projet consolidé du pôle.

Directeur du Pôle

Reporting

&

TDB

consolidé

/

Direction

 

Reporting & TDB des projets de la direction

Directeurs de projets

Reporting & TDB projets consolidé de la direction

Directeurs de projets

Reporting & TDBs

 

Chargé d’études

Reporting & TDB projets

 

Chef de projets

Exporter TDB Excel

 

Directeur de pôle, Chargé d’études, chef de projets.

Tableau 3.2 Les modules des cas d'utilisations

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

Après avoir identifié les cas d’utilisation de l’application, on va les représente sur un diagramme de cas d’utilisations comme illustré ci-dessous :

de cas d’utilisations comme illustré ci-dessous : Figure 3.3 Diagrammes général des cas d’utilisations

Figure 3.3 Diagrammes général des cas d’utilisations

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

2. Description des cas d’utilisations

Vu la taille de l’application, on va détailler que quelques cas d’utilisations qui illustrent le cœur de fonctionnement de l’application, les cas d’utilisations restants et les diagrammes de séquence sont mis en annexe D.

2.1. Module « Authentification »

sont mis en annexe D. 2.1. Module « Authentification » Figure 3.4 Diagramme du cas d'utilisation

Figure 3.4 Diagramme du cas d'utilisation "S'authentifier"

Cas d’utilisation s’authentifier :

Ce cas d’utilisation est le cas initial de l’application, donc avant toute action sur le Tableau de bord, les acteurs doivent s’authentifier.

Nom du cas

 

S’authentifier

But

Sécurisé l’accès au système

Acteurs

Tous les utilisateurs

Pré-conditions

Le système on marche

 

La session est ouverte Chargement du profil

Post-condition

Tableau 3.3 Cas d’utilisation " s’authentifier "

Tous les utilisateurs du Système peuvent accéder au système. Cependant, chacun d’eux à un certain nombre de privilèges et profils. C’est pour cela, qu’il faut au début s’identifier en donnant son login et son mot de passe.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

Scénario nominal :

Au démarrage l’utilisateur saisie son login et mot de passe sur la page d’authentification pour activer la session et charger son profil. Si le login et le mot de passe est incorrect, l’exception ‘E1’ est généré. Fin de cas d’utilisation.

Exception :

E1 : Sur la page d’authentification on signale que le login ou le mot de passe est incorrect et on demande leurs saisies à nouveau.

2.2. Module « Administration »

leurs saisies à nouveau. 2.2. Module « Administration » Figure 3.5 Diagramme de cas d’utilisation du

Figure 3.5 Diagramme de cas d’utilisation du module " administration "

 

Cas d’utilisation « gérer compte utilisateur »

Nom

du

cas

Gestion des utilisateurs

d’utilisation

But

Gérer les comptes utilisateurs et gérer profils.

Acteurs

 

Administrateur système

Pré-conditions

 

L’administrateur est authentifié.

Post-condition

 

Les mises à jour sont effectuées.

Tableau 3.4 Cas d’utilisation « gérer compte utilisateur »

Scénario nominal :

Ce cas d’utilisation commence lorsque l’administrateur demande la gestion des comptes utilisateurs du système.

o Enchainement ‘1’ : Ajout d’un nouvel utilisateur

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

L’administrateur saisit le login et le mot de passe de l’utilisateur à créer et lui associe un profil. Si l’utilisateur en question est : directeur ou bien chef de projets, les projets doivent être précisés.

Si le login choisi existe déjà, il faut déclencher [Exception 1 : login déjà existant]

o Enchainement ‘2’ : Modification d’un utilisateur

L’administrateur clique sur le login de l’utilisateur qu’il désire modifier. Une page d’édition des données de l’utilisateur est alors affichée lui permettant d’effectuer les modifications qu’il souhaite.

Si le nouveau login choisi (après la modification) existe déjà, il faut déclencher

[Exception 1 : login déjà existant]

o Enchainement ‘3’ : Désactivation d’un compte utilisateur

L’administrateur sélectionne l’utilisateur, puis il clique sur désactiver. Le système demande une confirmation de désactivation avant de désactiver l’utilisateur. Si l’utilisateur à désactiver est un chef de projets, le(s) projet(s) doivent être affectés à autre chef

Ce cas d’utilisation se termine lorsque la chargée d’études valide la mise à jour des comptes utilisateurs.

Cas d’utilisation « gérer profil »

Scénario nominal :

Ce cas d’utilisation commence lorsque l’administrateur demande la gestion des profils du système.

o Enchainement ‘1’ : Affectation profils.

L’administrateur sélectionne le nom de profil et lui associe un ou plusieurs utilisateurs, si le profil sélectionner et directeur du pôle et ce dernier est déjà affecter, il faut déclencher une exception [Exception 2 : Profil occupé].

o Enchainement ‘2’ : Modification d’un profil existant:

L’administrateur liste tous les profils qui existent dans le système, sélectionne celui qu’elle désire modifier. Une page d’édition s’affiche en lui permettant d’effectuer les modifications qu’elle souhaite. Le système demande une confirmation de modification.

Ce cas d’utilisation se termine lorsque L’administrateur valide la mise à jour des profils.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

o Exception :

[Exception 1 : Profil occupé]

Un message d’erreur doit être affiché précisant que le profil est occupé (cas de directeur du pôle, directeur de projets).

[Exception 1 : login déjà existant]

Un message d’erreur doit être affiché précisant que le login choisi a déjà été utilisé.

[Exception 2 : Profil occupé]

Un message d’alerte s’affiche, informant l’utilisateur que le profil choisi est réservé pour un autre utilisateur du système.

2.3. Module « Paramétrage système »

du système. 2.3. Module « Paramétrage système » Figure 3.6 diagramme de cas d'utilisations du module

Figure 3.6

diagramme de cas d'utilisations du module paramétrage système

 

Cas d’utilisation « Gestion de projets »

Nom

du

cas

Gestion de projets

d’utilisation

But

Détaille les étapes permettant à la chargée d’études de bien gérer les projets du Pôle (création suppression…), gérer les paramètres globales du projet (mode de gestion, maitrise d’ouvrages, prestataires).

Acteurs

 

Chargée d’études

Pré-conditions

 

La chargée d’études est authentifiée.

Post-condition

 

La mise à jour est effectuée.

Tableau 3.5 Cas d’utilisation « Gestion de projets »

Scénario nominal :

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

Ce cas d’utilisation commence lorsque la chargée d’études demande l’administration des projets (Création/Modification/Suppression/Fusion et éclatement).

o Enchainement ‘1’ : Création d’un projet :

La chargé d’études saisie les différents attributs du projet. Puis le système valide les

informations et ajoute le nouveau projet.

o Enchainement ‘2’ : Suppression d’un projet :

La chargée d’études recherche un projet, puis demande sa suppression. Le système demande une confirmation de la suppression avant de supprimer le projet.

o Enchainement ‘5’ : Modification d’un projet :

La chargée d’études sélectionne le projet qu’elle désire modifier. Une page d’édition des données du projet est alors affichée lui permettant d’effectuer les modifications qu’il souhaite.

Ce cas d’utilisation se termine lorsque la chargée d’études quitte la partie ‘Création d’un projet’.

Cas d’utilisation « gérer de période »

Nom

du

cas

Gestion de période

d’utilisation

But

Autorisation d’une période précise de saisie au cas où l’utilisateur à dépasser la période autorisée.

Acteurs

Chargée d’études

Pré-conditions

La chargée d’études est authentifiée.

Post-condition

Le prolongement est effectué.

Tableau 3.6 Cas d’utilisation « gestion de période »

Scénario nominal :

Ce cas d’utilisation commence lorsque la chargée d’études demande la gestion de période de saisie.

o Enchainement ‘1’ : Prolonger la durée de saisie :

La chargée d’études liste toutes les demandes de prolongement de période de saisie, puis elle clique sur autorisé saisie.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

Ce cas d’utilisation se termine lorsque la chargée d’études valide la mise à jour des profils.

2.4.Module « Suivi budgétaire du projet »

des profils. 2.4.Module « Suivi budgétaire du projet » Figure 3.7 diagramme de cas d'utilisation du

Figure 3.7 diagramme de cas d'utilisation du module suivi budgétaire de projets

On détaillerai les deux cas d’utilisation, « saisie de l’avancement physique », « saisie du réalisé », le reste suit la même démarche

 

Cas d’utilisation « Saisie de l’avancement physique »

Nom

du

cas

Saisie de l’avancement physique

d’utilisation

But

Saisir mensuellement le pourcentage de l’avancement physique, tout en respectant la règle ; (Avancement (M) >= Avance (M-1))

Acteur(s)

 

Chef de projet

Pré-conditions

 

Le chef de projet est authentifié et période de saisie c’est la 1 ère semaine du mois M.

Post-condition

 

La saisie est effectuée.

Tableau 3.7 Cas d’utilisation « Saisie de l’avancement physique »

Scénario nominal :

Ce cas d’utilisation commence lorsque le chef de projets demande la saisie mensuelle de l’avancement physique en terme d’investissement (foncier, VRD, …) pour son projet.

o Le chef de projet commence par sélectionner le scénario souhaité puis sélectionne le projet.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

o

Le système envoie le formulaire de saisie des investissements avec les

différents types de dépense.

Ce cas d’utilisation se termine lorsque le chef de projet quitte la partie suivi de projets.

 

Cas d’utilisation « Saisie du réalisé»

Nom

du

cas

Saisie du réalisé

d’utilisation

But

Saisir mensuellement le montant des prestations réalisées pour le projet.

Acteur(s)

 

Chef de projet

Pré-conditions

 

Le chef de projet est authentifié et période de saisie c’est la 1 ère semaine du mois M.

Post-condition

 

La saisie est effectuée.

Tableau 3.8 Cas d’utilisation « Saisie du réalisé»

2.5.Module « Reporting & Tableau de bord »

réalisé» 2.5.Module « Reporting & Tableau de bord » Figure 3.8 Diagramme du Cas d’utilisation du

Figure 3.8 Diagramme du Cas d’utilisation du module reporting & TDB projet

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

Cas d’utilisation « Consultation Reporting & TDB du Pôle ».

Nom du cas

Consultation Reporting & TDB du Pôle

But

Production d’états et de tableaux de bord

Acteurs

Directeur du Pôle

Pré-conditions

Session directeur du Pôle est ouverte.

Post-condition

Génération & visualisation de reporting & TDBs des projets.

Tableau 3.9 Cas d’utilisation Consultation reporting & TDB projet

Ce cas d’utilisation englobe deux sous cas d’utilisations globaux (consultation TDBs consolidé par direction/ consultation TDBs consolidé du pôle) permettra le suivi des états des projets du pôle tertiaire à travers des différents indicateurs de pilotages (Investissement, Encaissement, CA).

Scénario nominal :

o

Ce cas d’utilisation commence lorsque le directeur du Pôle demande la consultation de TDB des projets.

o

Le directeur du pôle choisi l’un des types des TDBs (voir tableau A.5 « annexe D »)

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 3 : Etude conceptuelle du projet

3. Diagramme de classe

En se basant sur les diagrammes des cas d’utilisations et de séquences (voir annexe D) on a élaboré le diagramme de classe.

Vu le nombre important des classes dans chaque module, on va présente seulement le diagramme des classes des deux modules « suivi budgétaire de projet » et « Authentification et sécurité ».

de projet » et « Authentification et sécurité ». Figure 3.9 Diagramme de classe Conclusion On

Figure 3.9 Diagramme de classe

Conclusion

On a présenté dans ce chapitre une vue conceptuelle sur le système tableau de bord tertiaire. Le diagramme des cas d’utilisations et diagramme reflète les fonctionnalités offertes aux utilisateurs de notre système, dans le prochain chapitre nous aborderons la phase de réalisation du projet.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire

CHAPITRE 4

RÉALISATION DU PROJET TABLEAU DE BORD TERTIAIRE

INTRODUCTION

49

1. CHOIX TECHNIQUES

49

1.1. Framework .Net

50

1.2. Les composants du .NET

51

1.2.1.Le langage C#

51

1.2.2.Asp.Net

51

1.2.3.ADO.Net

52

1.3. Framework d’application Asp.NET MVC

1.3.1.Présentation du Framework Asp.Net MVC

52

53

1.4.

Framework de persistance « Entity Framework »

54

1.5.

Outils de travail

56

1.5.1.Visual Studio Team System 2008

56

1.5.2.Le choix du SGBD SQL Server Entreprise Edition 2008

56

1.5.3.Le serveur de reporting : SQL Server Reporting Services 2008

57

2. ELEMENT SUR LIMPLEMENTATION DU SYSTEME TABLEAU DE BORD TERTIAIRE

58

2.1. Architecture logicielle

58

2.2. Les interfaces Homme Machine

59

2.2.1.Charte graphique

59

2.2.2.Page d’accès au système

60

2.2.3.Module « Administration »

60

2.2.4.Module « Suivie budgétaire du projet »

61

2.2.5.Module « Paramétrage de l’application »

63

CONCLUSION

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

63

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire

Introduction

L'un des sujets les plus controversés en matière de développement d'applications est celui du choix des outils de développement, et ceux qui décident ce choix sont les membres de la haute direction, les directeurs et chefs de projets SI, développeurs expérimentés aussi bien que les nouveaux développeurs.

Bien souvent, ce sont des concepts à la mode qui l'emportent, comme indépendance des fournisseurs, solution ouverte ou multi-langage. Parfois la préférence va vers un fournisseur ou un langage de programmation déterminé. Il est important de faire le bon choix car cela se traduira par des capacités et des performances supérieures de l’application, une plus grande facilitée de développement et de maintenance et des frais de propriété moindres.

A cet effet, On va tout d’abord commencer par le choix de la technologie adéquate, ensuite on présentera les différents Framework utilisés, après on enchainera par la présentation de l’architecture logicielle adaptée pour présenter à la fin les différents Interfaces Homme Machine qu’offre le ‘Tableau de bord Tertiaire’.

1. Choix techniques

Pour développer notre système de suivi, nous avons utilisé la technologie .Net de Microsoft, version 3.5.

Due que ce choix est imposé par l’entreprise qui vise la migration vers DOT.Net.

par l’entreprise qui vise la migration vers DOT.Net. Figure 4.1 Version cumulées du .NET Framework Rapport

Figure 4.1 Version cumulées du .NET Framework

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire

1.1.Framework .Net

Le Framework .NET (prononcez «Dotnet») est un standard proposé par la société Microsoft, pour le développement d'applications d'entreprises multi-niveaux, basées sur des composants. Microsoft .NET constitue ainsi la réponse de Microsoft à la plate-forme J2EE de Sun.

.NET permet de construire, de déployer et d’exécuter des applications Web, des services Web, aussi des applications classiques s’exécutant sur Windows. Le .NET Framework est un environnement qui est disponible gratuitement sur toutes les versions de Windows depuis 95. Les .NET Servers sont la nouvelle génération des serveurs Microsoft qui vont donc succéder aux Windows 2003 Servers.

Microsoft qui vont donc succéder aux Windows 2003 Servers. Figure 4.2 Architecture Framework .Net [6] Nouveautés

Figure 4.2 Architecture Framework .Net [6]

2003 Servers. Figure 4.2 Architecture Framework .Net [6] Nouveautés du .Net Framework 3.5 Microsoft fait évoluer

Nouveautés du .Net Framework 3.5

Microsoft fait évoluer les langages C# et VB .NET, de manière à leur ajouter de nouveaux concepts (initialiseur d’objets, méthodes d’extension, inférence de type, type anonyme). L’introduction de ces concepts ont permis d’intégrer dans le jeu instructions des langages, des instructions de requêtage, permettant de requêter différentes sources de données : grappes d’objets (Linq For Object), flux XML (Linq For XML), base de données SQL Server (Linq For SQL, Linq For Entities).

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire

La figure 3 illustre l’architecture fonctionnelle de .NET 3.5 :

3 illustre l’architecture fonctionnelle de .NET 3.5 : Figure 4.3 Architecture du .NET Framework 3.5 1.2.

Figure 4.3 Architecture du .NET Framework 3.5

1.2. Les composants du .NET

Nous décrivons dans cette partie les composants de .Net que nous avons utilisé pour la réalisation du système.

1.2.1. Le langage C#

Le langage C# est devenu le langage de référence de Microsoft. C’est le langage star de la nouvelle version de Visual Studio .NET, un langage dérivé du C++, qui reprend des caractéristiques du langage Java. C# peut être utilisé pour créer des applications Windows et Web. Le langage C# ajoute au C++ les techniques de construction de programmes sur base de composants prêts à l’emploi avec propriétés et événements.

Il a les caractéristiques suivantes :

Purement orienté objet : tout est classe, Types précisément conformes à l’architecture .NET et vérifications de type plus élaborées, Gestion automatique de la mémoire (ramasses miettes).

l’architecture .NET et vérifications de type plus élaborées, Gestion automatique de la mémoire (ramasses miettes).
l’architecture .NET et vérifications de type plus élaborées, Gestion automatique de la mémoire (ramasses miettes).

Pas d’héritage multiple mais plusieurs interfaces.

1.2.2. Asp.Net

ASP.NET est la nouvelle version d’Active Server Pages (ASP) et fait partie intégrante du Framework .NET, permet la création d’applications web au sein de .NET et non pas de pages web comme avec ASP.

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire Figure 4.4 Architecture Asp.Net 1.2.3. ADO.Net

Figure 4.4 Architecture Asp.Net

1.2.3. ADO.Net

ADO.Net est conçu pour charger des données à partir d’une source de données et pour les utiliser ensuite dans un état déconnecté.

Cet état déconnecté permet au formulaire Web de fonctionner de façon semi indépendante par rapport aux sources de données et de réduire ainsi le trafic sur le réseau. ADO.Net utilise le langage XML (Extensible Markup langaage) comme format de transmission universel, garantissant une intéropérabilité avec n’importe quelle plate-forme sur laquelle est installé un analyseur XML.

1.3. Framework d’application Asp.NET MVC

Compte tenu du choix effectué au niveau de la technologie adopté pour le développement de notre système : .Net, et avec l’objectif d’avoir une architecture n tierces favorisant un coût de maintenance réduit, il était logique de s’orienter vers le

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire

nouveau Framework dans le monde Microsoft Asp.NET MVC version 1.0 qui permet d’organiser le développement selon le design pattern MVC 1 .

1.3.1. Présentation du Framework Asp.Net MVC

ASP.NET MVC est l’implémentation du design pattern MVC pour la conception d’applications web. Ce design pattern permet le découpage de notre application en 3 couches distinctes : Model, View et Controller.

La structure d’un projet ASP.NET MVC :

Ici se trouve toutes

les

classes

de

manipulation

de

données.

Les modules de test unitaires,

de données. Les modules de test unitaires, Ce dossier contiendra les classes qui feront office de

Ce dossier contiendra les classes qui feront

test unitaires, Ce dossier contiendra les classes qui feront office de contrôleur. Dans ce dossier se

office de contrôleur.

contiendra les classes qui feront office de contrôleur. Dans ce dossier se trouve toutes les vues.

Dans ce dossier se

trouve toutes

les

vues.

Le Global.asax contient toutes les informations sur les « Routes ».

Figure 4.5 La structure de l'application "Dashboard CGI Tertiaire"

1 Pour plus de détail sur le design Pattern MVC veuillez vous référer à l’Annexe B

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire

Remarque :

La structure d’un projet ASP.NET MVC est un peu différente de celle d’un projet ASP.NET classique. On remarque la présence des dossiers Controllers, Models et Views.

Il présente plusieurs avantages par rapport au Framework classique comme :

La facilité de gérer une architecture complexe en divisant l'application en un modèle, une vue et un contrôleur. Il offre un meilleur support pour le développement dirigé par les tests. Le support des fonctionnalités existantes d'ASP.NET classique.

support pour le développement dirigé par les tests. Le support des fonctionnalités existantes d'ASP.NET classique.
support pour le développement dirigé par les tests. Le support des fonctionnalités existantes d'ASP.NET classique.

1.4.Framework de persistance « Entity Framework »

L’Entity Framework est une technologie intégrée à ADO .Net, qui permet de développer des applications de gestion de données, sans se soucier de la conception du schéma de base de données devant contenir les données de l’application. Il constitue une couche d'abstraction, au travers d'entités définies dans un modèle, appelé Entity Data Model (EDM) (cf. figure 4.6). Ce modèle est divisé en 3 parties :

Modèle conceptuel : syntaxe CSDL au format XML (Conceptual Schema Definition Language) qui définit les entités et les associations entre elles. Il décrit les classes utilisées dans l’application pour accéder et gérer les données.

Modèle logique : syntaxe SSDL (Store Schema Definition Language). Il définit les tables et l’ensemble des contraintes sur ces tables. Il présente ainsi une vue de la base de données.

Schéma de liaison : syntaxe MSL (Mapping Specification Language) qui permet de faire le lien entre les 2 modèles précédents. Il réalise alors les opérations de mapping.

Ce Framework est choisi par ses différents avantages pour persister la base de données « Tableau de bord Tertiaire »

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire Figure 4.6 Fonctionnement du Framework Entity

Figure 4.6 Fonctionnement du Framework Entity [8]

Rapport de stage formation(ENIM) 2008- 2009

Chapitre 4 : Réalisation du projet Tableau de bord Tertiaire

1.5. Outils de travail

Les outils de travail utilisés dans la réalisation de projet se présentent comme suit

Système d’exploitation : Windows Server 2003 R2 Editeur Visual Studio Team System 2008.

Système de Gestion de Base de Données : SQL Server Entreprise Edition

2008.