Vous êtes sur la page 1sur 10

Le béton hydrofuge

Introduction :

Imaginé et créé suite à une demande croissante de béton pouvant résister à un


environnement humide ou pluvieux, la conception du béton hydrofuge est
relativement classique. La grande différence avec un béton ordinaire vient de
l’ajout d’un adjuvant ayant des propriétés hydrofuges. Le terme « hydrofuge »
signifie que l’imperméabilité du béton est améliorée.

1. Définition de béton hydrofuge:

Le béton hydrofuge a la capacité de rendre un mortier résistant à l'eau et il


est même possible de le rendre totalement étanche grâce à des résines
incorporées au béton. Que ce soit pour assainir un bâtiment, une cave ou un
sous-sol, ou pour rénover une piscine, le béton hydrofuge est un incontournable

1
de la construction et de la rénovation qu'il ne faut pas négliger. Comment est
réalisé un béton hydrofuge ? Comment le choisir, comment l'acheter et à quel
prix ?

2. Caractéristiques et performances du béton hydrofuge :

Pour mémoire, le béton est constitué de granulats d'origine naturelle, comme le


gravier, et dont le mélange forme un liant par hydratation.

Alors qu'un béton classique reste poreux même après séchage, ce qui laisse
pénétrer les eaux d'infiltration au travers du support, un béton hydrofuge a la
capacité de demeurer que très peu perméable à l'eau (0,5 litre d'eau par m³) voire
totalement étanche tout en interdisant la formation du sulfate de calcium
(salpêtre) se développant en présence d'humidité.

La caractéristique hydrofuge d'un béton réside dans certaines particularités liées


aux liants et adjuvants :

 Mortier : Obligatoirement un ciment et non un mortier de chaux ou un


mortier bâtard utilisant de la chaux. Il est surtout privilégié un ciment ne
durcissant pas trop vite afin de limiter les retraits et l'apparition de fissures
au durcissement. En règle générale, le ciment utilisé doit répondre à la
norme NF EN 206-1.
 Agrégats : Là encore, le choix des agrégats est important dans les
capacités hydrofuges du béton. Afin d'éviter les imprégnations d'eau dans
la structure du béton, causant gonflements et délitements, on choisit des
agrégats propres (lavés) et d'une granulométrie assez constante et
relativement réduite : sable < 8 mm, graviers < 16 mm ; ainsi le béton
restera bien plus homogène tout au long du séchage et du durcissement.
Pour les mêmes raisons, il faut bannir les agrégats d'argile, de calcaire et
de mica lors de la fabrication d'un béton hydrofuge.

2
 Eau : L'apport en eau pour la confection d'un béton hydrofuge doit être
limité afin d'éviter un temps de séchage trop important et une dilution
partielle pouvant causer des retraits. Le rapport eau/ciment doit si possible
être maintenu en-dessous de 0,5 (moitié/moitié).
 Adjuvants : Afin de garantir l'étanchéité du béton hydrofuge, on y
incorpore des adjuvants de résines et polymères insérés généralement sous
forme liquide ou de poudre à diluer dans l'eau de gâchage. Dosé à environ
0,5 % jusqu'à 2 % de la masse de béton, l'adjuvant chimique réduit la
perméabilité du béton en le plastifiant plus ou moins selon le dosage
préconisé jusqu'à le rendre totalement étanche.

3. Composition de béton hydrofuge :

Le béton hydrofuge possède donc les mêmes composants de base que le béton
classique. La différence vient de l’ajout d’un adjuvant afin de lui fournir ses
propriétés hydrofuges.

Ce n’est pas si simple et nous allons voir comment est composé un béton
hydrofuge car chaque fournisseur a ses propres références et ses propres
dosages. De manière générale, on peut retenir les ordres de grandeur suivants
qui ne sont pas à prendre tels quels, mais à adapter en fonction du besoin :

 350kg/m³ de ciment
 650 kg/m³ de sable
 1100kg/m³ de granulats
 50 kg/m³ de cendres volantes, adjuvants ayant des propriétés hydrauliques
pouvant être utilisés seuls ou mélangés avec un autre adjuvant.

A ces éléments de base peuvent être ajoutés des réducteurs de retrait. En


général, ce sont des adjuvants hydrofuges (en poudre ou liquide) qui seront
ajoutés à l’eau de gâchage. Les quantités de cet adjuvant hydrofuge dépendront

3
du type de béton que l’on désire obtenir. Pour des travaux d’enduits de façade,
on pourra par exemple le rajouter en plus faible quantité (de 0.5 à 1% du poids
de ciment). En revanche, pour des réalisations nécessitant une meilleure
étanchéité, on pourra dépasser les 2%. Finalement, en jouant sur le rapport
eau/ciment on modifie également la plasticité du béton et son caractère
hydrofuge.

4. Choisir un béton hydrofuge :

Le béton hydrofuge peut s'acheter prêt à l'emploi auprès d'un distributeur le


fabriquant à façon et le livrant en toupie ou en le confectionnant soi-même.

5. Béton hydrofuge prêt à l'emploi :

C'est le fabricant qui incorpore dans le béton désiré l'adjuvant rendant le béton
hydrofuge ou totalement étanche. Une partie du gâchage et le transport se font
dans le camion toupie alors que la délivrance doit se faire au sol (cul du camion)
par la toupie ou en hauteur et/ou à distance grâce à un camion porte pompe à
béton. L'avantage est d'obtenir un béton hydrofuge tout prêt, livré et conforme à
la norme nationale et européenne.

Bon à savoir : avant d'opter pour une livraison par toupie avec ou sans pompe à
béton, il faut s'assurer que le point de déversement du béton est accessible au
camion ou au bras de pompe (accès, arbres, lignes téléphoniques et/ou
électriques, etc.).

6. Adjuvant pour béton à réaliser soi-même :

Les classes d'hydrofugation, les présentations et les conditionnements des


produits dépendent des marques. Certains adjuvants sont disponibles sous forme
de poudre en sachet qu'il faudra diluer alors que d'autres sont directement livrés
sous forme liquide en bidons de 2 litres, 5 litres, 20 litres et même en fûts de 200

4
L. Avant l'achat, il est important de s'assurer du dosage recommandé (volume
d'adjuvant par rapport au volume de béton, qui peut varier du simple au double
selon les produits) et du pourcentage éventuel de chlore (irritant et environne
mentalement incorrect) dans la composition du produit. Les performances d'un
adjuvant pour béton hydrofuge se mesurent surtout en pourcentage d'absorption
capillaire (imperméabilité) de 60 % à plus de 85 %, en croissance selon la
qualité du produit.

7. Avantages/inconvénients :

Il est légitime, de s’interroger de l’intérêt et au domaine d’application de ce


béton. Les avantages sont en effet multiples. Le béton étant un matériau poreux,
des infiltrations sont possibles en cas de forte précipitation ou de remontée
d’eau. De manière générale, en repoussant l’eau, le béton va améliorer sa
résistance mécanique. Il va aussi réduire le risque de fissure notamment dans les
zones à haute pluviosité avec des risques de phénomène de gel/dégel.

L’application de ce produit permet également de conserver les propriétés


initiales du béton, il est incolore et n’influe pas sur les propriétés thermiques de
ce matériau.

Un dernier point concerne la mise en œuvre qui va se trouver améliorée grâce à


une meilleure adhérence.

Un des principaux inconvénients du béton hydrofuge concerne la préparation


des surfaces nécessaire à son application. Elles doivent être impérativement
propres, sèches, bien dégraissées et être adhérentes.

8. Problème béton hydrofuge :


a.que faire en cas d'infiltrations dans sa cave ?

5
La cave est, avec la salle de bain, une pièce particulièrement touchée par des
problèmes d’humidité. Alors si votre cave est humide, voici quelques conseils
pour vaincre l’humidité efficacement.

Cave humide : les causes probables de l’humidité :

Une cave humide démontre un problème d’humidité dans votre maison. Excepté
dans le cas, exceptionnel, d’un dégât des eaux, l’origine de l’humidité dans une
cave provient généralement de remontées capillaires ou d’infiltrations d’eau.
L’humidité des caves trouve donc son origine principalement dans le sol. Les
désordres peuvent alors être nombreux : mauvaises odeurs, taches d’humidité,
salpêtres, moisissures, champignons, etc.

Comment traiter efficacement un problème de cave humide ?

Il existe plusieurs traitements pour résoudre les problèmes de cave humide. Ils
dépendent bien sûr du diagnostic posé par l’expert et ils peuvent être combinés
pour une meilleure efficacité.

 L’injection de résine hydrofuge est un procédé permettant de créer une


barrière étanche, dans les murs.
 Le drainage s’effectue autour de la maison. Il permet de combattre
l’humidité à sa source, en empêchant l’eau d’infiltrer les murs.

6
 La pose d’un enduit étanche et d’un delta MS, pour protéger les
fondations et les murs enterrés des infiltrations d’eau, causées par la
pression hydrostatique.
 La pose d’une ventilation efficace, pour éviter le confinement d’air, dans
la cave.

Cave humide : faire intervenir un expert spécialisé :

Un particulier peut avoir des difficultés à trouver l’origine du problème


d’humidité dans sa cave. Un expert bâtiment spécialisé dans les problèmes
d’humidité peut l’aider dans cette tâche, en déterminant les origines probables
de l’humidité et en l’informant sur les traitements adaptés à la problématique. Il
est important d’appliquer le traitement adéquat car cela peut avoir de graves
conséquences sur l’intégrité du bâtiment.

b. que faire en cas de fissures infiltrantes ?

Les mouvements de sol, le vieillissement des fondations, les conditions


climatiques peuvent occasionner des fissures. Et lorsque les fissures
s'agrandissent, il arrive parfois que l'eau pénètre à l'intérieur des maisons. On
parle alors de fissures infiltrantes. Le point sur un risque qui mérite d'être mieux
connu.

7
Fissures infiltrantes : des risques peu connus pour les maisons :

Lorsque les fissures sont redoutées par les propriétaires de maisons, c'est parce
qu'elles sont généralement associées à un danger potentiel pour le bâtiment. On
pense aux désordres esthétiques qui peuvent être un frein pour vendre. On pense
que les fissures peuvent fragiliser la structure de la maison et nuire à la pérennité
du bien. Mais, on sous estime souvent les risques liées aux fissures infiltrantes et
à l'humidité.

Fissures infiltrantes : reconnaitre les signes de l'humidité :

Si les fissures et lézardes se transforment en fissures infiltrantes, votre


maison risque, dans le meilleur des cas, de connaitre des problèmes
d'humidité. Le plus grave est surtout l'action du gel sur l'humidité
enfermée dans les murs. Episode après épisode, le gel amène les murs
à éclater, sur le trajet de la fissure. Cette dernière progresse ainsi,
jusqu'à mettre en péril la cohésion de la structure même de
l'immeuble. Il faut alors identifier les signes de l'humidité et agir
rapidement avant que les dégâts ne soient pas trop importants. Ces

8
signes peuvent être des tâches sur un mur, la dégradation du papier
peint, des moisissures sur le plancher bois, de la rouille sur la rampe
d'escalier, etc.

Fissures infiltrantes : l'analyse par un expert indépendant

Avant de demander à un maçon de réparer les fissures, il faut d'abord solliciter


un expert en bâtiment indépendant. Lorsqu'on est gravement malade, on ne va
pas chez le pharmacien avant d'aller consulter son médecin ! En fonction, de
l'analyse des fissures (emplacement des fissures, répartition sur la façade...) et de
l'expertise des causes de l'humidité (type de symptômes...), l'expert pourra
déterminer si les fissures sont infiltrantes et sinon quelle est la cause de
l'humidité. Dans tous les cas, la compréhension du désordre lui permet de faire
des préconisations sur les solutions de réparation envisageables.

9
Conclusion :

Bêton hydrofuge n'a jamais voulu dire béton étanché! Un bêton est poreux et
il le restera quoi que tu y mettes comme adjuvant, un béton hydro fait sa prise en
milieu humide ou même dans l eau sans perdre ses propriétés mécaniques.

la seule solution, et cela avec un béton lambda ayant les mêmes résistances
aurait ete de le vibrer avec une aiguille,la,tous les espaces structurels composes
de petites bulles d air aurait disparus et la ton béton serait devenu quasiment
etanche,comme par exemple les bassins de station d épuration, composes de
béton lambda c30/35 ANCIENNEMENT 350KGS/m3 et ciment CHF( résistant
au milieu corosif et acide, bref eau et parrain),les bétons hydrofuges, grosso
modo, et bien c est pour les ouvrages d arts ayant les pieds dans l eau.

10

Vous aimerez peut-être aussi