Vous êtes sur la page 1sur 5

REPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTERE DE L’AGRICULTURE, DES
RESSOURCES

HYDRAULIQUES ET DE LA PECHE

DIRECTION GENERALE DES FORETS

PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE
L’ENSABLEMENT

Gouvernorat de kebili

Projet :
Protection de la région de Rejim Maatoug
Contre l’ensablement éolien

Délégation :Rejim Maatoug

2-2 L’occupation des sols Avant l’an 1980 la région de Rejim Maatoug n’était qu’une vaste zone de parcours. Il vise à réaliser un objectif qui consiste à la protection de la zone de Rejim Maatoug avec toutes ces composantes rurales (oasis. Les sols qui présentent la meilleure vocation pour la mise en valeur en irrigué se trouve dans la frange intermédiaire entre le domaine du gypse et le domaine de l’Erg. routes) et ses parcours environnants contre les phénomènes éoliens et principalement l’ensablement. Le climat est plutôt présaharien chaux et sec en été.Diagnostic de l’état actuel de l’ensablement 2-1 – Présentation du milieu naturel Les matériaux géologiques qui caractérisent la région sont formés de couches sédimentaires d’origine continentale de nature siliceuse du côte de l’Erg et gypseuse du côte du chott. . Il s’agit d’une intercalation de sable et de gypse. Quelques villages ruraux sont aussi installés le long du chapelet oasien depuis Rejim Ma2-3 atoug à Matrouha. cette région est plane avec une très faible pente vers le chott. Les vents dominants sont de direction Nord Est. 2. des sols calcimaguésiques gypseux et des sols salés du côte du chott. Douz (110km). Elle est composée d’associations halophiles aux berges du chott. frais à froid en hivers. l’ensemble est reliée au réseau national routier par El Faouar(70km). d’associations gypsophiles dans la domaine gypseux et psammophiles dans l’Erg. villages. La végétation naturelle varie selon la nature du substrat. Les sols sont de trois types . Kebili(120km) et Hazoua(60 km). Les ressources en eau profondes du Complexe Terminal offrent des potentialités importantes pour la création des oasis. des sols minéraux bruts du côte de l’Erg. Sud Est. Topographiquement. 1. Ce Chapelet d’oasis est desservi d’une route de 25 km de Rejim Maatoug à Matrouha. Aujourd’hui elle est dotée de 2000 ha d’oasis dont la moitié est en production.Introduction et objectif : Le présent projet s’intègre dans le cadre du Programme National de Lutte Contre l’Ensablement (PNLCE). Les vents soufflent surtout au printemps.

C’est pour cela que le niveau de fragilité face aux phénomènes éoliens est évalué de moyen à faible.Protection physique Toutes les oasis créés à Rejim Maatoug sont bien équipées par les brises vents et les contres dunes. Le niveau de fragilité du milieu vis-à-vis des phénomènes éoliens est relativement moyen à faible dans la région de Rejim Maatoug. Les champs de nebkas sont aussi bien fixés et les champs de barkhanes sont très limités et éloignés par rapport à la zone oasienne. Mais malheureusement les réalisations dans ce domaine sont très limitées par rapport au potentiel existant.La situation est par conséquent moyenne à bonne. -Les activités de suivi évaluation sont modestes et les résultats ne sont pas capitalisés et valorisés dans les travaux consécutifs. . 2-3-1 Niveau de fragilité du milieu. On ne rencontre enfin que des cordons dunaires reliques consolidés par le gypse et des cordons dunaires actuels siliceux bien fixés par la végétation du côté de l’Erg. 2-3 Etat d’affectation par l’ensablement. de transport et d’accumulation important. 3-Justificatifs du projet 3-1 Les faiblesses L’activité éolienne et quasi-permanente dans la région et elle présente un potentiel de déflation.b-Protection biologique On signal la bonne réussite des plantations forestières dans cette région à cause de la qualité des sols suffisamment profonds et de la présence d’une nappe phréatique peu profonde(2 à 3 mètres) facilement atteinte par les systèmes racines des espèces plantées. b. Les zones de déflation représentée par le vaste domaine des argoubs et du chott sont presque épuisées de leur matériel éolisable à cause de la couverture par la croûte gypseuse consolidée ce qui réduit nettement le stock de sable fin gypseux en amont. Les sables de l’Erg contenus dans les cordons dunaires et les collines d’el Krab ont une texture assez grossière (sable moyen à grossier) et ne sont pas par conséquent éolisable. Ces ouvrages sont relativement éloignés par rapport au site protégé et ils sont aussi bien écartés les uns des autres. 2-3-2 Etat actuel des actions de lutte contre l’ensablement a.

. 3-2 Atouts -Réussite des travaux de plantation forestière initiée depuis les années 80 du siècle dernier (1980). -Présence d’une nappe phréatique très bénéfique pour les plantations forestières . -Forte disponibilité des ressources en sols aptes pour le reboisement. 4. Les terres sont soit domaine public de l’Etat soit des terres collectives. la production du bois de chauffage et la préservation de la nature 3.Composantes du projet Les actions programmées dans le cadre de ce projet sont : 1.La recherche est presque absente dans cette région. -Absence de problème foncier.Amélioration des parcours Compte tenu de l’importance de la steppe gypso-psammophile. il s’avère très utile de procéder à des actions d’amélioration des ressources pastorales. -Forte reprise et régénération des espèces autochtones locales en aval des protections physique et biologique. .Disponibilités des ressources en eau profonde et de drainage susceptibles d’être valorisées pour l’irrigation des plantations.Protection physique Consolidation des actions existantes : Cette composante comporte l’entretien et le rehaussement des contre dunes réussies et bien installées et l’implantation d’autres contre dunes pour renforcer les premières 2.Protection biologique Installation de nouveaux périmètres forestiers pour la fixation des sables.

000 D 5.000 D 1.Quantité des actions Protection biologique Protection physique Plantation Amélioration des forestières parcours .000.000 ha consolidation des contre dunes extensible de d’amélioration de .20Km d’entretien et 500ha 10.Coût global 6- Protection biologique Protection physique Plantation Amélioration des forestières parcours 2. nouvelles contre dunes forestières 5.20 Km de création de plantations parcoures.000.000 2.000 D Total .4.000.000.

Centres d'intérêt liés