Vous êtes sur la page 1sur 40

Royaume du Maroc

Suite au stage effectué au sein du groupe office chérifien des phosphates


(OCP) Youssoufia

Direction des Exploitations Minières de GANTOUR

Division Extraction Youssoufia

Service Contrôle de Gestion

Elaboré par :Sanaa Bouhlal

Encadré par :Mr Nachirmustapha

Période de stage :Du 02/05/2012 au 31/05/2012

Filière :Technicien en Comptabilité d’Entreprise

Année de formation : 2010-2012


Sommaire
Avant propos :
Dédicace
Remerciements

Introduction

1 ère Partie:

*Chapitre I : Présentation du groupe OCP


Aperçu bref sur l’OCP
Logos d’OCP
Historique

*Chapitre II: l’organigramme et l’organisation de groupe OCP


L’organigramme
L’organisation
Les centres de production et les ports d’embarquement
Présentation de la zone du Gantour
 L’organigramme du Pôle Mines du Gantour (PMG)

*Chapitre III : Activités etRôles de l’OCP


Méthodes d’exploitations de phosphate
Les filiales
Les participations

SANAA BOUHLAL 2
2ème Partie: Service contrôle de gestion

*Chapitre I : L’organisation et les sections du service contrôle de


gestion

Présentation Générale
L’organigramme du service Contrôle de gestion
Service contrôle de gestion
Les sections du Service Contrôle de gestion :

1. Section de secrétariat
2. Section statistiques :
 Le rapport journalier
 Le commentaire
 Le rapport mensuel
 Le rapport annuel
3. Section prix de revient et Budget de fonctionnement.
4. Section budget d’investissement
 Budget d’investissement.
 Gros travaux.
5. Section Facturation :
 Facturation au personnel
 Facturation aux filiales
 Facturation aux entreprises

L’impact du nouveau projet « NETPHOS »sur l’activité du service .

 Conclusion
 Les annexes

SANAA BOUHLAL 3
Dédicace
Je tiens à dédier le présent rapport de stage de fin de formation :

A ma très chère mère.

A mon cher père.

A mes frères et ma sœur.

A mes amies et mes collègues et à tous ceux qui me sont chers.

Atout mes formateurs et formatrices pour leurs efforts et


leurs amabilités.
Aux membres de Service de Contrôle de Gestion

A ceux qui m’ont tendu la main durant ma période de Stage.

SANAA BOUHLAL 4
Remerciements

Je tiens fermement à exprimer mes sincères remerciements à toute personne


ayant concouru à la réalisation de ce rapport, et plus particulièrement Monsieur
Nachir Mustaphaqui m’a offert l’occasion de passer mon stage au sein de service
Contrôle de gestion.

Je ne rate pas l’occasion de formuler ma profonde reconnaissance à mes


formateurs de l’I.S.T.A de Benguerir pour les efforts qu’ils ont déployés durant
notre formation.

Mes sincères remerciements, enfin, aux personnes qui m’ont aidée à élaborer
ce rapport. Que tous ceux qui ont participé, de prés ou loin, à son achèvement,
trouvent ici l’expression de ma profonde gratitude.

SANAA BOUHLAL 5
Introduction
Afin de pouvoir exploiter et évaluer les informations acquises durant les études,
toucher de prés l’utilité des méthodes et outils appris dans les différents modules
enseignés, et aussi pour s’adapter avec le monde professionnel, l’Institut Spécialisé
de Technologie Appliquée de Benguerirrecommande à ses stagiaires un stage de fin
de formation au sein d’une entreprise de leurs choix.

C’est dans cet esprit que j’ai passé mon stage au sein du groupe OCP de Youssoufia.
C’est une occasion pour enrichir mon potentiel intellectuel, d’améliorer mes
connaissances techniques acquises, m’intégrer dans le milieu professionnel, et de
travail du service et son utilité.

Il y a plus de trois quarts de siècle que le monopole de la production et la


commercialisation du phosphate ont été confiés à l’Office Chérifien desPhosphates,
l’un des piliers de l’économie marocaine.

Le présent rapport contient une brève description du groupe OCP et le service


Contrôle de Gestion.

SANAA BOUHLAL 6
*Chapitre I : Présentation du groupe OCP
Le Groupe Office chérifien des Phosphates (OCP) est un opérateur
international dans le domaine de l'industrie des phosphates et des produits dérivés.
Le phosphate brut extrait de sous sol marocain est exporté après transformation en
produits dérivés commercialisables: acides phosphoriques de base, acide phosphates
purifié, engrais solide.

L'Office jouit de la personnalité civile, il est géré par un Directeur Général sous
le contrôle d'un conseil d'administration.

L'Office est inscrit au registre de commerce et est soumis à tous les impôts qui
s'appliquent aux sociétés privées au Maroc.

L'Office à son domaine propre complètement distinct de celui de l'Etat ; ce


domaine propre est soumis à toutes les lois sur l'immatriculation.

1. Aperçu bref sur l’OCP :

 Nomination sociale:Groupe OCP-SA;


 Date de Création de l'OCP:Le 07 Août 1920;

 Dirigé par : Mr. TERRAB Mostafa.

 Date de création du Groupe OCP:Juillet 1975;

 Réserves de phosphates :¾ des réserves mondiales.

 Sites de production :

*Phosphates : Khouribga, Benguerir, Youssoufia, Boucraâ-Laâyoune.


*Dérivés : Safi, JorfLasfar.
 Effectifs :17289.

 Actionnaires :l’Etat marocain.

 Exploitation minière :Khouribga, Benguerir, Youssoufia, et Boucraâ

 Siège social :2, Rue Al Abtal Hay Erraha-20200 Casablanca.

 Registre du commerce :40327

 Identification fiscale :02220794

SANAA BOUHLAL 7
 Téléphone : 05-22-23-10-25
 Fax : 05-22-23-00-69
 Boite postal :BP5196 –Casablanca- Maarif.
 Site web : www.ocp Groupe.com

2. Logos d’OCP :

Le logos de groupe OCP symbolise une dent de requin (Lamina Obliqua)

fossile courant des phosphates marocains. Cette figure est reproduite 5 fois à

l’identique rappelant, d’une part, l’étoile à 5 branche du drapeau national et

d’autre part les destinations des produits de l’entreprise vers les continents.

L’ensemble est inscrit dans un cercle, symboles de fertilité et de croissance.

SANAA BOUHLAL 8
3. Historique :

L'Office Chérifien des Phosphates fut créé par le Dahir du 7 août 1920, mais le
groupe OCP (OCP+filiales) n’a vu le jour qu’en 1975. 80 années déjà se sont
écoulées depuis sa création.

Les grandes étapes dans l’évolution et le développement du Groupe


OCP d’un point de vue chronologique sont les suivantes :

 1920 : création le 7 Août de l’office chérifien des phosphates (OCP).

 1921 : début de l’exploitation en souterrain sur le gisement des OULAD


ABDOUN, le 1er mars. Du premier train de Khouribga vers le port de

 CASABLANCA, le 30 juin. Premier départ du phosphate du Maroc le 23 juillet.

 1942 : création d’une unité de calcination à Youssoufia.

 1954 : démarrage des premières installations de séchage à Youssoufia.

 1959 : création de la société marocaine d’étude spécialisées et industrielles


(SMESI).

 1965 : création de la société Maroc chimie. Début de la valorisation avec le


démarrage des installations de l’usine de Maroc chimie, à Safi.

 1973 : création de la société de transports régionaux (SOTREG).

 1975 : création du Groupe OCP (décision de création en juillet 1974 et mise en


place en janvier 1975).

 2005 : démarrage de l’usine de lavage/flottation à Youssoufia.

 2008 : la société anonyme OCP SA est née le 22janvier.

 2009 : Partenariat stratégique entre l’OCP et la banque populaire.

Du Livre d’or du Maroc et du Livre


« Office Chérifien des Phosphates » (1921-1946)

SANAA BOUHLAL 9
*Chapitre II: l’organigramme et l’organisation de groupe OCP

1. Organigramme du Groupe OCP :

Direction Générale
et Commerciale

Secrétariat du
Comité Président
Exécutif Directeur Général

Comité des
Institut OCP
Directeurs

Pôles Pôles Pôle Finance et Direction des Direction Direction


Mines Chimies Support Logistique Ressources Commerciale Audit et
Humaines Contrôle
Direction des Direction Maroc Direction Financière
Exploitations Phosphore Safi
Minières de
Khouribga
Direction des
Direction Maroc Systèmes Direction Direction
Direction des Phosphore Jorf- d'Information Stratégie et Recherche et
Exploitations Lasfar
Développement
Minières de Innovation
Direction
Gantour
IMACID Approvisionnements
et Marchés Direction de la
Qualité
Direction de
Phosboukraa EMAPHOS
Direction
Partenariats
Internationaux

IPSE MARPHOCEA SOTREG SMESI STAR


N

SANAA BOUHLAL 10
2. L’organisation :

Le groupe OCP possède cinq directions opérationnelles :


 Trois sont d’extraction des Phosphates :
 Gisement D’OULAD ABDOUN (KHORIBGA).
 Gisement de CANTOUR.
 Gisementd’OUED EDDAHAB (Sahara Marocain).
 Deux sont d’industrie chimique :
 Direction des industries chimiques de JorfLasfar.
 Direction des industries chimiques de Safi.
 IL est à signaler qu’un autre gisement au sud d’Essaouira (MESKALA)
est en projet.

3. Les centres de production et les ports d’embarquement du groupe


OCP :

Centre de production Ports d’embarquemet


Centre Date Centre de Date de Casablanca
d’exploitation decréation transformation création
chimique Safi
Khouribga 1921 Safi 1965 JorfLasfar
Youssoufia 1931 El jadida 1986 Laâyoune
Boucraâ 1975
Benquerir 1979

4. Présentation de la zone duGantour :

Le gisement de Gantour s’étend sur 125 Km d’Est en Ouest et sur


20Km du Nord au Sud .Il recouvre une superficie de 2500Km2.ce gisement est
situé à 99Km de Safi limité :
 Au Nord : par la province d’El Jadida
 A l’Est : par la province Marrakech
 A l’Ouest : par JemâaShaim
 Au Sud : par Chemaia

SANAA BOUHLAL 11
Ses réserves sont estimées à 31 milliards m3, représentant 35%des réserves
reconnues à l’échelle nationale.

Ce gisement est divisé deux centres d’exploitation :

Le centre de Ben guérir :

Implanté dans la partie centrale du gisement .le phosphate extrait de la mine


de Ben guérir est entièrement valorisé aux industries chimiques de Safi.

Le centre de Youssoufia :

Consiste la partie occidentale du gisement .le centre de Youssoufia


(anciennement Louis Gentil) est le 2émecentre au Maroc .il a été mis en exploitation
ultérieurement (1931 les premières tonnes extraites ,1936 les premières descentes de
train de phosphates à destination de Safi).

Le Centre Minier de l'OCP de Youssoufia a pour mission la mise en


valeur du gisement par l'Extraction, le Traitement et la livraison du phosphate.

Ce gisement est situé dans la région de Youssoufia et l'exploitation a


commencé en 1931, par mine souterraine. Depuis Mai 2005 la totalité du phosphate
est extrait en découverte.

Le phosphate traité à Youssoufia est acheminé par train à Safi, soit en vue
de son exportation, soit en vue de son utilisation dans les usines de fabrication
d'engrais et d'acide phosphorique.

 Situation Géographique :

Le centre minier de Youssoufia se trouve à :


 60 Km de Benguerir .
 90 Km de Safi .
 102 Km de Marrakech.
 230 Km de Casablanca .

SANAA BOUHLAL 12
 Organigramme de direction de Gantour :

Direction Gantour

Secrétariat

G 05 G 06 G 08 G 09 G 14

Extraction Autre social, Traitement Extraction Logistique


« Benbgrir » Hôpital, Formation. « Youssoufia » Ate centraux
Unité(TSM) Unité (TSM) Garage
GCU
SceElect et EH

 TSM : Tonne sec et marchant


 GCU : Génie Civil et Urbanisme
 EH : Entretien et habitat
 Organigramme de la division G09 :

Division G 09

Service production Secrétariat chef G 09

Recette Recette Ex- Service bureau Sce Contrôle


6 3 recette du Plan de Gestion

Zone Zone Fond


Bouchane M’zinda R : 5-7-8-9

SANAA BOUHLAL 13
*Chapitre III : Activités etRôles l’OCP
Le groupe OC Pest spécialisé dans l’extraction, la valorisation et la
commercialisation de phosphate et de produits dérivés. Chaque année, plus de 23
millions de tonnes minerais sont extraites du sous sol marocain qui recède les trois
quartes des réserves mondiales.

Principalement utilisé dans la fabrication des engrais, le phosphate privait


des sites de Khouribga, ben guérir, Youssoufia et Boucraâ-Laâyoune selon les cas le
minerai subit une ou plusieurs opérations de traitement (criblage, séchage,
calcination flottation, enrichissement à sec, lavage….) une fois traité il est exporté
tel ou bien livré aux industries chimique du groupe, à JORF LASFAR ou à SAFI,
pour être transformé en produit déviés commercialisables : acide phosphorique
purifié engrais solides.

1. Méthodes d’exploitations de phosphate :

A°L’extraction :

C’est la première opération qui se fait en découverte galerie, elle consiste à


extraire le phosphate de la terre et s’exécute en cinq phases.

 Foration, sautage, décapage, défruitage, le criblage.

1) La Foration :
La foration est une opération qui consiste à forer des trous verticaux dans le sol par
l’intermédiaire des machines de foration appelées sondeuses, suivant des mailles bien
déterminées (varie entre 5,5m et 7,5m) de telle sorte que l’on puisse utiliser des charges
d’explosif a fin de sauter le terrain pour le rendre facile a décaper.

SANAA BOUHLAL 14
2) Le Sautage :
C’est la fragmentation par des charges explosives (dynamites posé dans les trous) des
morts terrains (couches inutiles de terrain) suivant une granulation déterminée .

3) Le Décapage :
C’est l’étape d’accéder aux couches phosphatée au moyen d’un grande machine appelée
dragline et des BULLSDOZERS D11.

4) Le Défruitage :

C’est la phase de récupération de phosphate. Actuellement, on définit six couches


de différentes teneurs (qualité du phosphate) des grandes chargeuses s’occupent de
charger le phosphate dans des camions dont la charge peut aller jusqu'à 136 tonne.

5) Le Criblage :
C’est la phase de cribler le phosphate (Après la caractérisation chimique du produit stocké
à l’étape précédent, Les proportions de chaque couche dans le mélange sont déterminées et
on procède au déstockage du produit par une roue-pelle, il est ensuite acheminé via la
liaison de convoyeurs vers la station de criblage. Le stérile est acheminé vers deux mises à
terril après avoir subi une opération de recriblage .Le produit criblé est acheminé vers des
parcs de stockage pour être homogénéisé par chevrons).

SANAA BOUHLAL 15
Généralement le phosphate extrait des recettes R3 (M’ZINDA) et R6
(BOUCHANE) passe par des étapes du criblage séchage, calcination et laverie il
acheminé par train vers Safi pour l’alimentation des usines de fabrication d’engrais
et l’acide phosphorique.

B° -Le traitement :

C’est une opération nécessaire qui se fait après l’extraction et à pour but
l’enrichissement du minerai en amélioration sa teneur.

Le traitement du phosphate à Youssoufia passe par trois phases qui permettes de


transformer le Phosphate humide a moyenne teneur (MT) et le Phosphate a très
basse teneur (TBT) en Phosphate calciné prêt a être expédié ou bien destiné a
l’export. Il s’agit des usines de :

1*Lavage–flottation : Qui consiste à enrichir le phosphate par l’élimination des


particules fines stériles par voie humide, avec deux lignes de lavage-flottation mise
en service fin 2005 et une troisième en cours de construction.

2*Séchage :Qui consiste à l’élimination de l’humidité dans 8 fours sécheurs


rotatifs par voie thermique. Le Phosphate séché est destiné a l’embarquement afin
qu’il soit exporté ou transférer au usines de valorisation de Safi.

3*Calcination :Le précède de calcination a pour objectifs l’élimination des


matières organiques nuisibles au Phosphate et la carbonisation du Phosphate lavé
afin que ce dernier soit aussi exporté ou destiné a Maroc Chimie et Maroc
Phosphore.

C° -Le transport :

Une fois le phosphate extrait puis traité il est transporté vers les ports de
Casablanca Safi ou El Jadida à destination des différents pays importateurs.

D° - La vente :

Le phosphate est vendu selon les demandes des clients soit brut, soit après
traitements, soit transformé en engrais acide phosphorique ou acide sulfurique aux
industries chimique.

SANAA BOUHLAL 16
 LES PROCESSUS DE L’EXTRACTION ET LE TRAITEMENT DE
PHOSPHATE :

EXTRACTION TRAITEMENT EXPEDITION

BENGUERIR SECHAGE
MC-MP

LAVAGE

RECETTE 3

CALCINATION

RECETTE 6
EXPORT

EXPORTATION

2. Les Filiales :

Le groupe OCP détient à son actif une porte feuille regroupe plusieurs sociétés dont
les activités s’attachant directement à l’exploitation des Phosphates et l’industrie,
ces sociétés sont les suivantes :

Filiales Définitions

MAROC Cette société constitue le pôle de l’industrie chimique du groupe OCP


PHOSPHO
RE

SMESI La Société Marocaine des Etudes Spéciales et Industrielles. Elle est


spécialisée en études d’ingénierie, travaux d’entreprises, de montage et
de maintenance. La part du groupe OCP dans la SMESI est de 100%.

SANAA BOUHLAL 17
SOTREG La Société des Transports Régionaux a été crée en 1973 dans le but
d’optimiser le transport du personnel et pallier une sous-traitance
insuffisante. Le Groupe OCP participe à hauteur de 100%.

STAR La société de Transport et d’Affrètement Réuni a été acquise par le


Groupe en 1961, pour compléter son organisation commerciale par
service maritime. Elle est spécialisée dans le domaine de l’affrètement
de navires.

La participation d’OCP est de 100%.

MARPHOC C’est une société de Transport maritime des produits chimiques .Elle a
EAN été criée pour répondre aux besoins de transport maritime de l’acide
phosphorique provenant des usines du groupe OCP et de
développement de la participation de l’armement dans le commerce
extérieure la participation du Groupe dans cette société est de 84%.

3. Les Participations :

Participations Définitions

Le groupe OCP participe de 25% dans la compagnie


COMANAV
marocaine de transport et d’affrètement maritime.

INDO MAROC
C’est une société entre l’Inde et le Maroc à une
participation de 80,45%dans PPL (Inde)

C’est une société créée en Joint venture (50/50) entre


PAK MAROC
l’OCP et le Groupe Fuji (Pakistan).

BMCI-Madrid (7.50%). SEPYK (12%). SIDETA (25%).


Autres participations
STOZ (35%). Rayon (50%). EMAPHOS (33.33%)…

SANAA BOUHLAL 18
*Chapitre I : L’organisation et les sections de service de contrôle
de gestion

1. Présentation Générale :

La division extraction Youssoufia comporte plusieurs services parmi les quels on


trouve le service contrôle de gestion qui joue un rôle très important et il recherche à
faire apparaître de manière chiffrée et rapide les résultats de toutes les actions qui
peuvent être prises, de façon à permettre une gestion efficace.

Le service contrôle de gestion s’appuie sur certains outils comme :

La comptabilité générale et analytique, les budgets de fonctionnement et


d’investissements, l’application ORACLE (net phos) et les statistiques.

Donc, le service contrôle de gestion est un processus dont le but est de susciter un
esprit de collaboration en vue de réaliser une production optimale avec un moindre
coût et avec une bonne qualité de même, ce service fait la comparaison des résultats
et des prévisions ainsi que l’analyse des écarts.

SANAA BOUHLAL 19
2. L’organigramme du Service Contrôle de Gestion :

Chef du Service

Section Secrétariat

Section Section

Prix de Revient Statistique

Section Facturation

Section Budget
d’Investissements

SANAA BOUHLAL 20
3. Service Contrôle de Gestion :

Quand on évoque la notion « contrôle de gestion », on s’imagine la plupart du temps


qu’elle consiste à relever un résultat pour voir s’il est conforme ou non aux objectifs qu’on
s’est fixés.

Le véritable contrôle de gestion a pour objet de doter les divers bords

Indispensable pour fixer les objectifs, de programmer les activités, de prévoir


l’utilisation de ces ressources et les performances réalisées, de titrer les écarts, de prendre
au fur et à mesure du déroulement des opérations les décisions correctives nécessaires en
temps réel.

Toute entreprise a des objectifs qu’elle souhaite atteindre, alors pour augmenter le
bénéfice et satisfaire le besoin de sa clientèle, et réaliser la performance, elle doit appliquer
un système de gestion et de pilotage qui consiste à recueillir des informations pour
contrôler des actions et décider des modifications à apporter.
Mais pour bien maîtriser cet outil, il faut se disposer d’un autre élément primordial : la
comptabilité qui est classée comme la clé du succès de toute entreprise.

A° - Le rôle de la comptabilité dans l’entreprise :

La comptabilité générale en fin d’exercice se pose des questions auxquelles elle


ne peut répondre par ces propres moyens même s’il s’agit d’une entreprise mono
produit.
Elle permet un contrôle à posteriori et non un contrôle dynamique.
C’est pour cela que l’entreprise doit faire appel à la comptabilité analytique.
La comptabilité analytique d’exploitation est conçue pour mettre en reliefs les
éléments constitués des coûts et résultats qui présentent le plus d’intérêt pour la
direction des entreprises.
Elle permet d’analyser d’une part le coût de prix de revient, d’autre part les
produits des ventes selon plusieurs optiques liées aux besoins de la direction.
Parmi les principales fonctions du service de contrôle de gestion on cite :
 Suivi de prix de revient.
 Statistique.

SANAA BOUHLAL 21
4. Les sections d’attribution qui forment le service contrôle de
gestion :

A°- Secrétariat :
Au sein du service contrôle de gestion, il existe le secrétariat qui représente le
lien, d’une part entre le chef de service et le personnel du service, et d'autre part,
entre ce dernier et les autres services.

L’ensemble des tâches faisant partie du travail du secrétariat se présente comme


suit :
 La répartition et l’enregistrement des courriers arrivés et départs.
 Le pointage du personnel, actuellement le badge « Système GESTOR »
 Le traitement informatique.
 Le classement des correspondances et des notes.

B°- Section Statistique :


Cette section a pour fonction de collecter les informations chiffrées qui émanent des
recettes et qui concernent l’activité de celles-ci.

Le rôle principale de la section c’est l’évolution de la production du phosphate


pendant le cycle quotidien suivant d’un système statistique précis, et dans cette
section chaque jour les agents établir le rapport journalier de production.

Au début de chaque année, le service contrôle de gestion et les autres services du


groupe OCP, calcule les jours de l’année de travail en trois types, a fin de trouver
l’équilibre entre l’offre & la demande.

*Jours calendaires :ce sont les jours de l’année (365)

*Jours ouvrable :365j – (les jours des fêtes + les dimanches).

*Jours ouvres :les jours ouvrables- les jours qu’ont connus des actions
spéciales comme la mort de Sa majesté le Roi HASSAN II.

SANAA BOUHLAL 22
La mission sentinelle est de collecter et traiter les données journalières sur
paramètres de production (tonnage, avancement, exhaure …) de L’installation
opérationnelle de la division.

Les personnels de cette section, et afin de bien mener sa fonction, sont tenus
d’établir :
 Le rapport journalier de production : RJP

 Le commentaire

 Le rapport mensuel d’activité

 Le rapport annuel d’activité

 1*Le rapport journalier :

C’est un document où on marque quotidiennement le tonnage réalisé par


chaque taille & chaque machine dans les différentes recettes (galerie), ainsi que
l’exhaure évacuée.

Il permet de déterminer le stock du phosphate par la soustraction du manutentionné,


soit à l’usine de séchage, soit à l’usine de Calcination, & l’addition de ce qui est
extrait chaque jour.

Ce rapport est accompagné d’un commentaire fourni par les recettes sur les
différentes pannes affectant les tailles & les machines et sur le temps de réparation.

Donc, chaque jour, le secrétariat des recettes communique le tonnage extrait durant
les 24heures passés au service contrôle de gestion qui procède à la détermination du
stock par la formule ci-dessous :

S (j)=SI (j-1) + Entrées (j) – Sorties (j)

 S (j) = Stock journalier.


 S (j-1) = Stock initial du jour avant.
 Sorties (j) = la manutention du jour par le TG.
 Entrées (j)= la production réalisée du jour.

SANAA BOUHLAL 23
Après visa du chef de service, on saisie le RJP sur micro-ordinateur et on le
transmet au service MNG/EA (Etude et Analyse) et aux responsables hiérarchiques.

2*Le commentaire :

C’est la justification et l’état de marché des équipements des déférents secteurs de


production tel que les buts, les camions de transport… les problèmes rencontrés au
cours de chaque opération productive.

3*Le rapport mensuel :

C’est un document établi mensuellement et plus descriptif et récapitulatif de


l’ensemble des informations reçues au cours du mois tel que :

 Etat de cubature :

A chaque fin de mois le service contrôle de gestion reçoit l’état de cubature qui
comprend les mesures des stocks des différents produits phosphatier en volumes et
en poids, constatés par des géomètres de service du plans PMG/PY/P.

 L’état statistique :

C’est un état dominant la production normale, la productionRectifiée et l’indice


représentatif de chaque type de phosphate avec un Détail concernant la production
de chaque taille et de chaque machine,

Donc c’est un document mensuel récapitulatif de la production du mois et du


cumulé ainsi que les mouvements du stock compte tenu des cubatures.

Il permet de déterminer la production rectifiée à l’aide d’un état appelé « état des
cubatures ».Ce dernier provient du service bureau des plans.

4*Le rapport annuel :

Il représente l’ensemble des rubriques citées dans les rapports mensuels de toute
l’année.

Il permet d’appliquer les résultats de l’exercice et surtout de prévoir les


réajustements nécessaires pour augmenter la productivité.

SANAA BOUHLAL 24
PRODUCTION ET EXPEDITIONS DECOUVERTE YOUSSOUFIA du mois X

Production Production
Cumulé Année
Annoncée rectifiée

U = TSM Prévu Réalisé R/P Prévu Réalisé R/P Prévu Réalisé R/P

Recette 6
EXTRACTION
Recettes 1,2 et 3

Total découverte Youssoufia

Recette 6

STOCKAGE Recettes 1,2 et 3

Total

Recette 6

DESTOCKAGE Recettes 1,2 et 3


Total

Recette 6

CRIBLAGE Recettes 1,2 et 3

Total

UL

R6 US

UC
EXPEDITIONS
Total R6

R1,2,3 UL

Total R 1,2,3

Total Expédition

STOCKS Tout venant CRIBLE


Stock au Stock au Stock au Stock au
V.Stock V.Stock
31/07/2007 31/08/2007 31/07/2007 31/08/2007

Stocks - Recette 6
Stocks - Recettes 1,2 et 3
Total

SANAA BOUHLAL 25
C° Section Prix de Revient et Budget de fonctionnement :

 Prix de revient :
Le prix de revient est une grandeur de gestion des entreprises. C’est la somme des
charges engagées par la division durant le processus, qui pour un produit ou un
service déterminé, correspond au stade final, frais de vente compris.

On peut citer trois sortes de dépense :

 Dépense directe : toute charge qui à une relation avec les services
productifs (les recettes).

dépense indirecte : toute charge qui n’a pas une relation avec les

dépenses directes (Services prestataires - administrations).

 dépense semi directe : la part de la dépense indirecte ajoutée à la


dépense directe.

L’OCP vend plusieurs qualités de phosphate : 70%, 72%,75%, et Le calciné.


Chacun de ces produits est extrait et traité avant d’être livré au client. La section
prix de revient permet la détermination des coûts par Qualité et par stade de
production.

Nous proposons d’écrire la section du prix de revient appliquée à l’office chérifien


des phosphates.

En plus, la division traitement GANTOUR a mis au point un système de calcul


de prix de revient journalier qui se traduit par la saisie, en temps réel, des chiffres de
la production journalière ainsi que des principales variable d’influence, à savoir les
dépenses en combustibles, électricité et marchandises, auxquelles sont ajoutés les
frais fixe. Si le prix de revient estL’ensemble de dépenses au stade final, au cours de
notre stage, nous avons vu comment se calcule le coût=dépense/tonnage.

Un même produit au service peut avoir plusieurs coûts, mais un seul prix de
revient.

SANAA BOUHLAL 26
 Découpage analytique :

Dés 1959, une comptabilité analytique a été mise en place pour déterminer les coûts
et prix de revient par branche d’activité, pour analyser les opérations effectuées et
pour contrôler l’activité et le rendement de l’entreprise.
La comptabilité est inspirée de la méthode des « sections homogènes », ces
sections sont baptisées « S.A » à l’OCP.
Le découpage analytique de l’année 2001 contient 1412 sections enregistrées
par nature de charge et Recettes et la codification des Sections analytiques obéissent
à la structure de l’office par zones et lieu géographique.

1. Division :
Il se décompose de deux chiffres caractérisant la zone de chaque Direction, par
exemple :
00 : Casablanca siège
03 : Division d’extraction KHOURIBGA.
09 : Division d’extraction YOUSSOUFIA.
05 : Division d’extraction BENGURIR.
06 : Autres division « Hôpital, maîtrise, médical… »

2. Section analytique
La section analytique se définit comme étant un compartiment d’ordre comptable
qui supporte les éléments de Charges (frais de personnel,Fournitures,
amortissement, charges financières…afférentes à une opération donnée.
*Exemples :
09202 : Contrôle de gestion.
09230 : laboratoire électronique.

3. ligne prix de revient :


Les lignes prix de revient (LPR) déterminent la nature des différentes
dépenses d’une section analytique.

Généralement elles sont regroupées en 9 sous ensembles :


 Ligne 1 : Salaires et charges du personnel.
 Ligne 21 : fournitures d’eau, électricité.

SANAA BOUHLAL 27
 Ligne 22 : prestations internes à la même Division
 Ligne 23 : prestations externes rendues par les autres Divisions.
 Ligne 4 : fourniture et consommation de la marchandise consommable.
 Ligne 5 : Facturation extérieure (charge externe)
 Linge 6 : autres charges (impôts et taxe, charge financière,
amortissement.)
 Ligne 7 : Produits non courants
 Ligne 8 : recettes sur prestations

Les dépenses et les recettes éventuelles sont ainsi reparties entre les sections
analytiques et inscrites aux lignes de prix de revient correspondantes .C’est
pourquoi, il est important de porter sur les pièces de dépenses, les numéros des : SA
et LPR concernées.
De même on peut classer les lignes prix de revient en chaînes programmables et
non programmables.

4. Le surcode :

Le surcode permet le groupement des sections analytiques par ligne prix de


revient et aboutira à la détermination des coûts pour un même centre D’activité

Il est subdivisé en 3 sortes, et se décompose de 4 chiffres et chaque chiffre à une


signification :
 Le surcode direct : il regroupe les différentes sections liées directement
à la production.
 Le surcode indirect : il regroupe plusieurs services qui n’ont aucune
relation avec la production cas des services prestations.
 Le surcode semi direct : C’est le cas des prestations.

5. Le Groupe par section analytique :


Il représente un groupement d’un certain nombre de S.A .La même fonction ou
formant un même service.

SANAA BOUHLAL 28
On attribue à chaque groupe de S.A code de deux chiffres.

Par exemple :
-Groupe 0923 : service électrique de la division extraction Youssoufia
-Groupe 0921 : Ateliers centraux de la division extraction Youssoufia
-Groupe 0910-0911 :Filiales OCP de la division extraction Youssoufia

6. Les chaines prix de revient :


Le service informatique élabore mensuellement un certain nombre De chaines prix
de revient où figure tous les éléments de dépenses de chaque ligne de prix de revient
.Il a pour objet de dégager le prix de revient soit par SA, par groupe de section ou
par surcode.
On distingue plusieurs chaines parmi ces chaines :

 Chaine de Salaire :

Salaire

OE TAMCA HC
Ouvrier Employé Technicien Agents Maitrises Hors Cadres
*C1 à C4 : OE /PC Et Cadres Administratives *Chef de service
*C5 à C6 : OE/GC *Haute maitrise *Chef de division
*Petite maitrise *Directeur
Payé par Quinzaine
 Salaire *Traitement mensuel
*Appointement
Badgé « GESTORN » *Emolument

C’est une chaine programmable et la base de programmation : La fiche signalétique.

Abréviation :
 C : Catégorie.
 PC : Petite Catégorie.
 GC : Grande Catégorie.

SANAA BOUHLAL 29
 Chaine d’Energie :

Office Nationale d’Electricité

SA G14232
Réseau de transport et de distribution « HT »

*Recettes *G14 237 * G14234


Usine Calcination Réseau de production et Autres
Usine Laverie de distribution d’eau potable Service
(Consommation Directe) (Transformation
De HT en BT)

Cette chaine non programmable car on ne connaitre la consommation qu’après la


fin du mois.
*Abréviation :
SA : Section analytique
HT : Haute tension (5500 à 6000)
BT : Basse tension (220)

 Chaine de prestations :
On distingue deux types de prestations :
*Prestations internes.
*Prestations externes.
Cette chaine est programmable la base de programmation : *Barème de
facturation.
*Définition :Le barème de facturation c’est un baromètre de comparaison entre les
dépenses et les produits.
Voir application du barème de facturation « Annexes ».

 Budget de fonctionnement :
Ce budget élabore l’ensemble des dépenses ordinaires relatif au différent service de
la division.

SANAA BOUHLAL 30
D°- Section budget d’investissement :

1. Présentation :

On entend par investissement toute part de richesse destinée à accroitre la


production ou renouvellement des capacités productive.la nature de l’investissement
est en fonction de l’agent économique qui la réalise. Ainsi pour un particulier
ménage, l’investissement peut prendre la forme d’acquisition d’actif financier
(action ou obligation) ou bien de consommation durable.

 A l’OCP investissement est définit comme tout bien corporel ou incorporel


acquis ou crée par l’entreprise et destiné à rester durablement sous la même
forme dans l’entreprise.
 Gros travaux tous qui sont prestations de service par exemple : transport du
phosphate, gardiennage.

2. Les tâches principales dans la section budget d’investissement :

Dés la réception du programme annuel du budget investissement et gros travaux, la


section investissement et gros travaux procède aux étapes suivantes : tirage des
demande d’inscription budgétaire

Budget d’investissement:

 Saisie les demande d’inscription budgétaire au niveau d’oracle PA « Gestion


des projets ».
 Faire un message électronique on un appel téléphonique au chef de projet pour
transmis les note justificatives de besoin.
 Transmission (la note justificative de besoin+ demande d’inscription
budgétaire) ou service FIG/MG pour attribution.
 La section (investissement+ Gros travaux) transmis un message au chef de
projet pour entamer leur projets.
 Etablissement la (demande d’achat de matériel+demande de passation de
marché).

SANAA BOUHLAL 31
 Réception du dossier complet (la grille de choix+ la synthèse des critères de
conformité+ descriptif technique) transmet au contrôle technique pour
vérification.
 Dossier transmis au service IDG/A via FIG/MG pour attribution.
 Lancement des appels d’offre aux fournisseurs agréent dans le domaine.
Remarque :*Le montant d’achat supérieur à 50, 000,00 DH le dossier transmis au
service contrôle technique.
*Montant d’achat inférieur à 50, 000,00 DH à IDG/A via FIG/MG.

Types des investissements :

1-investissement de maintien.
2- investissement de d’amélioration.
3- investissement de développement
4- investissement de support
5- investissement pour la sécurité et l’environnement
6- investissement d’études et essais
7- acquisition des terrains.

Types des gros travaux :

1-Achat de travaux ; études et prestations de service.


2-Location.
3-Réparation à l’extérieur.
4-Personnel extérieur à l’entreprise (occasionnel ou intérim).

Phase d’élaboration du budget d’investissement ou gros


travaux :

Dès la réception de la note budgétaire définitive de l’année prochaine des services


étude et analyse, et la réception de descriptif technique de chef de projet ; la cellule
marché procède aux opérations suivantes :
1 -le service contrôle de gestion établit :
 La grille de choix.
 La synthèse des critères de conformité.

SANAA BOUHLAL 32
*le dossier (la grille de choix+la synthèse des critères de conformité +descriptif
technique) transmet au contrôle technique pour vérification.
*retour au service contrôle de gestion pour saisis la demande d’achat et transmission
à service étude et analyse.
*le service étude et analyse transmet le dossier (La grille de choix + La synthèse des
critères de conformité + descriptif technique+ la demande d’achat) au service d’achat
*le service d’achat transmet (descriptif technique + synthèse des critères de
conformité) au les fournisseurs.
* les fournisseurs envoyés (les offres techniques +les offre commercial) au service
d’achat.
*le service d’achat transmet (les offre technique +la grille de choix) au service
contrôle de gestion.
*le service contrôle de gestion reçoit les offres technique pour faire l’évaluation
technique (notation de la grille de choix) et transmet la grille de choix et l’offre
technique au contrôle technique.
*retour le dossier au service contrôle de gestion et transmission service d’achat.
*le service d’achat transmet l’offre mieux disant au service contrôle de gestion
élaboration du dossier commerce (projet de commande +d’autorisation
d’engagement +lettre d’engagement +l’offre commercial mieux disant +copie de la
grille de choix (signé)) et transmet au service étude et analyse pour attribution.
*le service étude et analyse débloqué la vie d’engagement et transmet (copie de
débloqué la vie d’engagement+ projet de commande) au service d’achat.
*service d’achat :
Passation de la commende
Réception et contrôler de matériel (qualificatif et quantitatif).

Signification :

DIB : Demande D’Inscription Budgétaire


DAE : Demande d’Autorisation d’Engagement
CT : Contrôle Technique
CP : Chef de Projet (prescripteur)
DAM : Demande d’Achat de Matériel
DA : Demande d’Approvisionnement

SANAA BOUHLAL 33
E°- Section Facturation :

*Définition :

C’est d’établir une facture pour un client, précisant la quantité, la nature et le prix
des marchandises vendues, compte tenu des réductions accordées et des taxes
indirectes en vigueur .la facture constate la vente,

C’est-à-dire le transfert de propriété des marchandises, elle constitue une preuve


juridique.

*Unité de la section :

La facture sera utilisée pour :

 L’enregistrement de l’opération en comptabilité générale.

 la détermination de la valeur du stock, dans le cas où l’on ne se limite pas a la


tenue en quantités.

 La mise à jour des prévisions de trésorerie : la facture compte toujours un


montant et une échéance.

En général le rôle de la section facturation c’est l’établissement des factures


et assure les liens entre l’OCP les autres entités ou personnes.

1. Facturation au personnel :
Elle fait apparaître les engagements non réglés entre le personnel et L’OCP.

Elle se fait de manière fort différenciée suivant que le personnel et muté ; en activité
ou licencié ou mis à la retraite.

SANAA BOUHLAL 34
- L’agent est muté :

Suite à sa demande ou pour une raison de service, on établie une facture qu’on
envoie au service ou l’agent a été muté par un bordereau pour retenu du montant.

- L’agent est en activité :

On procède a la retenu sur le bulletin de paie de l’intéressé suite a un document de


redressement contenant son matricule, service, code…

- L’agent est licencié :

Le SCG établit une facture qui vient en déduction sur sa liquidation financière.

- L’agent est mis à la retraite :

Le traitement de ce cas se résume dans l’envoi de la facture à la direction des


ressources humaines, service juridique, pour retenue de la somme due de la pension
du retraité.

2. Facturation aux filiales :

Etablie sur la base des lignes de dépenses, des LPR ainsi on communique
toutes les factures cumulées dans le mois au service informatique sur un
ordonnancement spécialise qui s’appelle « Etat de facturation hors bordereau »
l’autre sur « Etat des loyers « et on solde au fur et à mesure.

Pour les entreprises : cession d’eau ou marchandises (Explosifs, gasoil) Pour


les tiers : cessions d’eau, Electricité, loyers …

3. Facturation aux entreprises :

Ces entreprises doivent avoir un engagement précis avec du groupe OCP


pour susciter l’établissement de factures, ainsi cet engagement peut être sous forme
de contact qui nécessite un paiement direct ou sous forme de marché qui offre deux
possibilités soit un paiement par compensation, soit un paiement normal.

SANAA BOUHLAL 35
L’impact du nouveau projet « NETPHOS »sur l’activité du
service :
 Limites de l’ancien système d’information et la mise en place du projet
« NETPHOS »

Le groupe OCP a opté pour l’acquisition & la mise en place du progiciel


ORACLE qui y est un mot latin et qui signifie sauveur c’est une APPLICATION
qui permet de couvrir quelques défaillances du système d’information actuel telles
que :

 Le manque de fiabilité de l’information.


 La saturation de l’évolution des applications existantes HOST.
 Le coût élevé des logiciels & des matériels (ordinateurs centraux).
 La gestion lourde de plusieurs applications & de plusieurs référentiels.
 Le manque de cohérence des données dû à la séparation entre les différentes
applications.
 L’incapacité d’acquérir l’information en temps réel.

Le projet NETPHOS est basé sur une architecture centralisée dans laquelle
le site central de CASABLANCA arbitrera l’ensemble des bases de données ainsi
que toutes les applications. Ce projet concerne les domaines suivants :
 Finance / Comptabilité.
 Achat / Marchés / Stocks.
 Ressources humaines.
 Production.

Principaux modules du nouveau système & ses applications interfacées:

 Principaux modules du nouveau système :

L’exploitation conviviale & interactive des modules du système ORACLE a


facilité la saisie, la consultation, l’analyse & le suivi de l’événement comptable qui se
compose des modules suivants :

SANAA BOUHLAL 36
 La comptabilité générale, analytique et budgétaire (GL) ;
 La comptabilité fournisseurs (AP) ;
 La comptabilité clients (AR) ;
 La gestion des immobilisations (FA).

Ces modules sont interfacés entre eux et avec les applications existantes comme
le montre le schéma suivant :

Interfaces

AR AP

GL

FA

*GL (General Ledger): Permet de centraliser les écritures comptables, analytiques


et budgétaires. Il constitue le réceptacle qui reçoit des écritures synthétiques des
autres modules dits auxiliaires, qui eux contiennent le détail des opérations.

*AR (AccountReceivable): Permet de gérer les clients, comptabiliser les opérations


de ventes ainsi que les encaissements.

*AP (Account Payables) : Permet de gérer les fournisseurs, comptabiliser les


opérations d’achat et de règlements.

SANAA BOUHLAL 37
*FA (FixedAssets) : Permet de gérer, le mouvement des immobilisations
(ajustement, reclassement, transfert, sortie et inventaire) et comptabilise leurs
acquisitions selon le livre comptable ou les livres de gestion, et de centraliser sur GL

 Module ORACLE et applications interfacées :

Module AP, AR, GL :

Ces modules présentent les avantages suivants :

 Saisie unique de la pièce : processus le traitement (GL, AF, AP ou AR).

 Paramétrage des écritures comptables (Module de ventilation).

 Lettrage et suivi des règlements des pièces.

 Approbation des factures des conformités avec la commande et le


CRR ;

 Automatisation des travaux de clôture,

Module FA :

Ce module dédié à la gestion de l’immobilisation a pour avantages :

 Harmonisation des règles comptables au sein d’une même catégorie,

 Suivi par plusieurs méthodes d’amortissement (5livres de gestion),

 Décentralisation comptable des opérations (Acquisition, transfert…)

SANAA BOUHLAL 38
Conclusion
Le stage que j’ai effectué à la direction d’extraction Gantour était très
bénéfique au niveau de la formation générale que j’ai acquise et aussi au
niveau des relations humaines.

La période d’un mois ne peut malheureusement pas suffire à cerner


toutes les procédures de ce service, mais l’expérience était un grand
enrichissement en matière de savoir-faire et bénéfique pour moi étant au
début de mon chemin.

Mon grand souhait est de pouvoir revenir dans ce service dans le futur
pour une meilleure mise en valeur des connaissances de haut niveau.

Enfin, je remercie encore une fois le personnel du service contrôle de


gestion de Youssoufia et je souhaite une bonne intégration pour les
stagiaires qui seront effectues au sein d’elle les mois prochains.

SANAA BOUHLAL 39
SANAA BOUHLAL 40