Vous êtes sur la page 1sur 2

Le secteur d’eau et d’électricité au Maroc a connu une évolution depuis l’indépendance

certes, mais cela n’empêche que plusieurs problèmes persistent encore vu les
fluctuations économiques qu’a connues le Maroc durant les dernières années. Avant que
les régies n’eussent été crées au Maroc, il y avait des entreprises privées qui géraient la
distribution d’électricité (c’est le cas pour le bureau Fassi d’Electricité à Fès), Tandis que
la distribution d’Eau était du ressort des municipalités.

A l’aube d l’indépendance, le Maroc a voulu rationaliser les secteurs vitaux (dont l’eau et
l’électricité), c’est pour cela qu’il a opté pour le régime des régies. L’expérience des
régies de distribution a connu dans ces débuts un succès avec la création du nouveau
Maroc et la nouvelle stratégie de développement. En effet, pour le cas des régies de
distribution d’eau et d’électricité, elles faisaient de l’autofinancement et réalisaient
beaucoup de projets d’investissements.
Au cours des dernières années, les clients avec lesquels la Regie réalise son marché a
augmenté d’une manière éblouissante. Et pour gérer cette masse importante de clients,
de nombreuses techniques de Gestion de Relation Client ont été introduites en donnant
ainsi naissance à une nouvelle discipline dans le domaine commercial.
Ainsi, les stratégies marketing des entreprises ont connu de profondes mutations, le
passage d’une logique « produit » à une logique « client », d’une démarche « réactive »
à une approche « proactive », autant de changements de cap qui poussent aujourd’hui
les entreprises à repenser leur mode d’organisation afin de « placer le client u c ur de
l’entreprise ».
Ce travail consiste à évoquer le principe de relation client. L’intérêt du sujet ainsi que son
originalité réside dans le fait que les travaux ont longtemps focalisé leur attention sur le B
to C (business to Consumer). Or le B to C dont le développement est très inégal dans les
payés, ne représente que moins de 10% des transactions commerciales. La vraie
révolution se situe en amont dans le B to B (Business to Business).

les Régies Autonomes de Distribution d’Eau et d’Electricité


Au Maroc, les services de distribution d’électricité, de distribution d’eau potable et
d’assainissement liquide sont assurés par treize Régies Communales de distribution et
quatre
Sociétés Privés Délégataires dans les grandes villes. Ces opérateurs sont placés sous la
Tutelle de
la Direction des Régies et Services Concédés, Direction Centrale au ministère de
l’Intérieur.
Dans les autres villes du Royaume, le service de l’eau est assuré par l’Office National de
l’Eau
Potable (ONEP) et celui de l’électricité par l’Office National de l’Electricité (ONE).
Les treize Régies de Distribution sont localisées par métiers dans les villes ci-après :
Trois Régies de Distribution d’électricité, d’eau et d’assainissement(RADEEF de Fès,
RADEEMA de Marrakech etRADEEMde Meknès).
Quatre Régies de Distribution d’électricité et d’eau(RAK de KenitraRADEES de Safi,
RADEEJ d’El Jadida et RADEEL de larache).
cinq Régies de distribution d’eau et d’assainissement (RADEEO d’Oujda, RAMSA
d’Agadir, RADEET de Béni Mellal, RADEEEN de Nador et RADEEC de Settat).
Une Régie de distribution d’eau (RADEETA de Taza).
Les quatre Sociétés délégataires sont situées respectivement à Casablanca (LYDEC),
Rabat Salé
(REDALO°, Tanger et Tétouan (AMENDIS).
Couvrant les besoins de 12 millions, d’habitants, les régies et les sociétés délégataires
réalisant
un chiffre d’affaires d’un milliard d’Euro (66% en électricité, 28% en eau potable et 6% en
assainissement) et emploient un effectif de 13.146 collaborateur.