Vous êtes sur la page 1sur 60

Fonds de Formation professionnelle de la Construction

CONDUCTEURS D’ENGINS DE CHANTIER

Connaissance des moteurs


MOTEURS à essence
2
Connaissance des moteurs
Moteurs à essence

Avant-propos

Mise en perspective

Plusieurs ouvrages ont déjà été consacrés aux engins de chantier, mais ils sont pour la plupart obsolètes. Ceci
explique la demande énorme d’un manuel moderne, intégrant également les nouvelles techniques.

Le ‘Manuel modulaire Conducteurs d’engins de chantier’ a été rédigé à la demande du fvb-ffc Constructiv
(Fonds de Formation professionnelle de la Construction). Le service Métiers mécanisés (MECA) du ffc a mis sur pied
l’équipe de rédaction en collaboration avec différents opérateurs de formation.

Le présent manuel est constitué de plusieurs volumes et a aussi été subdivisé en modules. La structure et le
contenu ont été adaptés et complétés avec les nouvelles techniques de l’univers de la construction et des
engins de chantier.

Dans l’ouvrage de référence, le texte et les illustrations ont été alternés autant que possible, et ce, afin de
proposer au lecteur un matériel didactique plus visuel.

En vue de bien coller à la réalité et aux principes de l’apprentissage des compétences, nous avons opté pour
une description pragmatique, assortie d’exercices pratiques appropriés.

Indépendant du type de formation

Le manuel a été conçu à la portée de différents groupes cibles.

Notre objectif est d’organiser une formation permanente: le présent manuel s’adresse donc aussi bien à un
élève conducteur d’engins de chantier qu’à un demandeur d’emploi dans le secteur de la construction ou à un
ouvrier d’une entreprise de construction.

Une approche intégrée

La sécurité, la santé et l’environnement sont des thèmes qui ont été privilégiés durant la rédaction. Pour un
conducteur d’engins de chantier, il est primordial de ne pas les négliger et de les garder bien présents à l’esprit.
Dans toute la mesure du possible, ces thèmes ont été intégrés dans le présent manuel en vue d’optimiser les
possibilités d’application.

Robert Vertenueil
Président du fvb-ffc Constructiv

3
Contact
Pour adresser vos observations,
© fvb•ffc Constructiv, Bruxelles, 2012 questions et suggestions, contactez:
Tous droits de reproduction, de traduction fvb•ffc Constructiv
et d’adaptation, sous quelque forme que Rue Royale 132/5
ce soit, réservés pour tous les pays. 1000 Bruxelles
F004CE - version août 2012. Tél.: +32 2 210 03 33
Fax: +32 2 210 03 99
D/2011/1698/15 Site web: ffc.constructiv.be

4
Connaissance des moteurs
Moteurs à essence

SOMMAIRE

1. Eviter les pannes�������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������7


2. Types de carburant����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������9
2.1. Moteur à 2 temps��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������9
2.2. Moteur à 4 temps�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������10
2.3. Moteur Diesel à 4 temps��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������11

3. Remplacer une bougie d’allumage���������������������������������������������������������������������������������13


3.1. Indice thermique������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������13
3.2. Démonter des bougies�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������14
3.3. Examen de l’état des bougies���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������15
3.4. Réglage des bougies����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������15
3.5. Montage des bougies��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������16

4. Remplacement du filtre à air����������������������������������������������������������������������������������������������������17


4.1. Types de filtres������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������17
4.2. Nettoyage de l’élément filtrant en papier�������������������������������������������������������������������������������������������������������18
4.3. Nettoyage du filtre à air à bain d’huile��������������������������������������������������������������������������������������������������������������19

5. Contrôle du niveau d’huile���������������������������������������������������������������������������������������������������������21


5.1. Bouchon de vidange d’huile�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������22
5.2. Filtre à huile������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������23

6. Nettoyage du moteur�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������25
7. Localiser et résoudre des petites pannes��������������������������������������������������������27
8. Lubrifiants, carburants et liquides de refroidissement����29
8.1. Lubrifiants����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������29
8.2. Carburants���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������35
8.3. Liquides de refroidissement�������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������37

9. Problèmes au démarrage de la machine������������������������������������������������������������41


9.1. Batterie défectueuse�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������41

10. Témoins avertisseurs���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������43


10.1. Panneau d’affichage��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������44
10.2. Cadrans������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������48

11. Prescriptions pour la sécurité et l’environnement������������������49


11.1. Sécurité������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������49
11.2. Environnement�������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������55

5
6
Connaissance des moteurs
1. éviter les pannes
Moteurs à essence

1. éviter les pannes

Avant de démarrer une machine ou après une mise à


l’arrêt prolongée, il est important de vérifier les principaux
composants.

• contrôle du niveau d’huile


• propreté du filtre à air
• courroies trapézoïdales
• état général de la machine
• batterie : niveau d’électrolyte et connexions électriques
• pression des pneumatiques
• contrôle du niveau de liquide de refroidissement
• plein de carburant approprié : essence 2 temps, essence
avec indice d’octane correct, gazole
• contrôle de l’horamètre (heures de fonctionnement)
• lubrification et inspection des organes

7
8
Connaissance des moteurs
2. types de carburant
Moteurs à essence

2. Types de carburant

Les carburants pour moteurs sont en perpétuelle évolution pour suivre les progrès de la technologie des
moteurs mais aussi pour leur permettre de répondre aux législations de plus en plus sévères en matière
d’émissions et de consommation.

L’essence destinée à servir de carburant pour moteurs subit différents traitements consécutifs et est enrichie de
divers additifs pour obtenir les propriétés recherchées. Les additifs sont des substances destinées à conférer au
produit de meilleures caractéristiques.

L’essence est utilisée pour un moteur qui accomplit un travail mécanique grâce à la combustion. Les moteurs
à essence les plus courants sont les moteurs à pistons, qui fonctionnent suivant le principe de combustion à 2
temps ou à 4 temps.

On utilisera de l’essence 2 temps ou 4 temps en fonction du type de moteur.

2.1. Moteur à 2 temps

La puissance d’un moteur à 2 temps est en théorie deux fois


supérieure à celle d’un moteur à 4 temps mais il subit de
nombreuses pertes.

Avantages du moteur à 2 temps :


• grande puissance par litre de cylindrée
• construction simple
• poids réduit

Inconvénients :
• grande consommation par perte de gaz
• mauvaise qualité des gaz d’échappement
• lubrification complexe
• courte durée de vie

Précautions à prendre avec les moteurs à 2 temps :

• le mélange combustible se compose toujours d’une


dose de 1 à 2% d’huile 2 temps à ajouter au carburant !
• il faut toujours utiliser de l’huile spécifique aux moteurs
2 temps.

9
Connaissance des moteurs
2. types de carburant
Moteurs à essence

2.2. Moteur à 4 temps

Les moteurs à 4 temps sont les moteurs les plus répandus. Ils
ne nécessitent pas d’ajouter de l’huile à l’essence. Mais il faut
régulièrement vérifier le niveau d’huile du moteur.

Avantages :
• longue durée de vie
• protège le moteur contre la corrosion et l’encrassement
• moins de résistance au frottement grâce à l’ajout d’additifs
• moins d’émissions de substances polluantes
• limitation des émissions de CO2
• plus propre

Inconvénients :
• poids supérieur
• construction complexe
• plus cher à l’achat

10
Connaissance des moteurs
2. types de carburant
Moteurs à essence

2.3. Moteur Diesel à 4 temps

Le carburant diesel (ou gazole) est le carburant des moteurs


Diesel. Il doit son nom à Rudolf Diesel, l’inventeur du moteur
Diesel.

La différence avec l’essence, c’est que le carburant diesel


s’enflamme spontanément en raison de la compression
caractéristique qui n’est pas souhaitable avec l’essence.

Tout comme pour l’essence, il existe aussi différents types


de carburant diesel, en fonction de l’indice de cétane, de la
viscosité et de l’origine.

Le gazole le plus courant affiche un indice de cétane


d’environ 50. Il est utilisé pour les machines, les véhicules
routiers et les engins agricoles.

Le biodiesel est une exception : celui-ci est entièrement ou


partiellement fabriqué avec de l’huile animale ou végétale.
Dans ce cas, l’indice de cétane oscille entre 70 et 100.

Des taxes sont perçues sur le carburant diesel. Les taxes


diffèrent selon que le carburant est destiné au transport
routier ou aux engins agricoles (tarif inférieur). C’est pourquoi
il est interdit d’utiliser du gazole pour engins agricoles sur des
véhicules de transport routier.

Pour pouvoir distinguer les deux produits soumis aux taxes


d’accises, on ajoute un colorant rouge au gazole le moins
cher. Les services de douane effectuent régulièrement des
contrôles sur l’utilisation abusive de gazole rouge.

Précautions à prendre avec les moteurs Diesel :

• sur les nouvelles machines, le carburant doit satisfaire à


la norme EN590.

11
12
Connaissance des moteurs
3. remplacer une bougie d’allumage
Moteurs à essence

3. Remplacer une bougie d’allumage

La bougie a pour fonction de produire des étincelles à haute


tension.
Celle-ci est montée dans la culasse qui développe une
grande quantité de chaleur. C’est pourquoi le refroidissement
de la bougie doit répondre à des exigences strictes.

Plusieurs facteurs influencent le bon fonctionnement de la


bougie :
• la température
• la tension délivrée
• la pression des gaz
• l’écartement des électrodes
• la forme des électrodes
• la polarité

3.1. Indice thermique

Pour pouvoir autant que possible faire fonctionner la bougie à la température appropriée, on peut choisir des
bougies avec différentes formes et longueurs de bec d’isolant.

On peut répartir les bougies en 2 groupes : les bougies froides et les bougies chaudes.

bougie chaude bougie froide


avec bec d’isolant long avec bec d’isolant court

13
Connaissance des moteurs
3. remplacer une bougie d’allumage
Moteurs à essence

• Sur une bougie froide, le bec d’isolant est court et le trajet de refroidissement est donc également court.

• Sur une bougie chaude, le bec d’isolant est long et le trajet de refroidissement est donc également long. De
ce fait, la température de la bougie peut s’élever davantage et la température de service de la bougie peut
être atteinte plus rapidement.

• La température que la bougie doit atteindre dans le moteur est d’environ 600 °C. Cette température est
également appelée température d’autonettoyage. À cette température, tous les résidus d’huile et autres
particules sur la bougie sont totalement consumés et la bougie ne s’encrasse pas.

Du fait de la surface réduite


Du fait du bec d’isolant plus
du bec d’isolant, la chaleur est
long, il faut plus de temps à la
diffusée plus rapidement et
chaleur pour s’évacuer. C’est
l’électrode ne s’échauffe pas
pourquoi on parle aussi de
autant. C’est pourquoi on parle
bougie chaude.
aussi de bougie froide.

3.2. Démonter des bougies

Quand la périphérie d’une bougie est encrassée, il faut la


nettoyer. Procédez comme suit :

• Débranchez le fil de bougie et desserrez la bougie sur un


tour.
• Nettoyez la périphérie de la bougie (à l’air comprimé ou
avec un peu de nettoyant de freins en bombe).
• Vous pouvez à présent dévisser entièrement la bougie.
• Dévissez les bougies une à une pour ne pas confondre les
fils de bougie (ils ne sont pas interchangeables).

Il vaut mieux démonter les bougies quand le moteur


est chaud. Par contre, il ne faut jamais remonter les
bougies sur un moteur chaud (à cause des différences de
coefficients de dilatation).
14
Connaissance des moteurs
3. remplacer une bougie d’allumage
Moteurs à essence

3.3. Examen de l’état des bougies

C’est une bonne habitude à prendre.

La bougie peut fournir les indications suivantes sur le moteur


:
• consommation d’huile
• température
• allumage (calage et fonctionnement)
• consommation de carburant

Voici quelques possibilités


• Une couleur café au lait est bon signe.
• Un dépôt de suie révèle une pression de compression trop
faible : un allumage défectueux ou une arrivée excessive
d’essence.
• La présence de traces d’humidité ou une odeur d’essence
révèlent un défaut d’allumage du moteur.
• Un dépôt huileux indique une utilisation d’huile dans la
chambre de combustion.
• Isolateur blanc (au milieu de la bougie) = les bougies
s’échauffent trop fort.
• Une croûte sèche et dure empêche le moteur ou la bougie
d’atteindre la bonne température.

3.4. Réglage des bougies

On entend par là le réglage de l’écartement des électrodes.

L’étincelle jaillit entre ces deux électrodes pour enflammer le


mélange gazeux.
La distance entre l’électrode de masse et l’électrode centrale
peut être réglée (écartement suivant spécifications) à l’aide
d’une jauge d’épaisseur (jeu de lamelles métalliques de
différentes épaisseurs).

15
Connaissance des moteurs
3. remplacer une bougie d’allumage
Moteurs à essence

3.5. Montage des bougies

De nombreuses erreurs sont commises au cours de cette


opération suite à un serrage excessif, ce qui nécessite
de démonter le moteur parce que la bougie s’est cassée,
de former un nouveau filetage sur la bougie.
Conseil
Vissez ensuite celles-ci aussi loin que possible à la main
jusqu’à ce que vous soyez certain qu’elles se trouvent bien
Graisser le filetage de chaque bougie avec ajustées.
un peu de graisse de cuivre.
(uniquement sur le filetage, pas sur les Il est important de connaître le type de bougie nécessaire car
électrodes) ceci implique une différence dans le mode de vissage.

Le dessin suivant illustre les trois possibilités repérées dans un


encadré rouge.

joint de garniture joint d’étanchéité joint d’étanchéité conique

Bougie avec joint de garniture :


visser la bougie jusqu’au joint de garniture (jusqu’à percevoir
Attention une résistance), puis continuer à visser sur 100°.

Bougie avec joint d’étanchéité :


La tension d’une bougie peut provoquer visser la bougie jusqu’au joint d’étanchéité, puis continuer à
une grosse étincelle ! visser sur 90° maximum.

Bougie avec joint d’étanchéité conique :


visser la bougie jusqu’au joint conique, puis continuer à visser
sur 15° maximum.

La plupart des constructeurs demandent de serrer la bougie


avec une clé dynamométrique.

16
Connaissance des moteurs
4. remplacement du filtre à air
Moteurs à essence

4. Remplacement du filtre à air

L’air nécessaire à un bloc moteur passe par le filtre à air et le


collecteur d’admission pour atteindre les cylindres.
Si cet air n’est pas débarrassé de toutes les poussières,
cendres ou autres particules indésirables, il accélère
fortement l’usure du moteur.

Un filtre à air doit donc retenir les impuretés tout en laissant


passer de grandes quantités d’air. Comme les impuretés
encrassent progressivement le filtre, celui-ci doit être
remplacé en temps utile et être dépoussiéré régulièrement.

4.1. Types de filtres

Filtres secs :
ils peuvent être en différentes matières, ils sont souvent en
papier mais on en trouve aussi en feutre ou en textile.

Les filtres à air en papier doivent être remplacés


périodiquement.

Filtres humides ou filtres à air à bain d’huile :


ce type a été développé pour des moteurs plus lourds tels
que ceux des excavatrices et des bouteurs. L’air entre dans
le filtre par un tube et est ensuite dirigé à travers l’huile.
Au-dessus du bain d’huile se trouve un filtre en laine d’acier
humide par exemple, qui assure un filtrage supplémentaire.

Ces filtres doivent être nettoyés régulièrement et remplis


d’huile moteur propre. Respectez toujours les instructions du
fabricant.

Attention

Les excavatrices comportent souvent 2 filtres à air.

17
Connaissance des moteurs
4. remplacement du filtre à air
Moteurs à essence

4.2. Nettoyage de l’élément filtrant en papier

Lorsque vous devez nettoyer un élément filtrant en papier,


utilisez de l’air comprimé.
Soufflez l’air comprimé dans le sens contraire au flux d’air
d’admission à travers l’élément filtrant.

Attention
Veillez à laisser en place la bague d’étanchéité entre le
couvercle et le boîtier de filtre.

Veillez à bien refermer le couvercle sur le boîtier de filtre.

18
Connaissance des moteurs
4. remplacement du filtre à air
Moteurs à essence

4.3. Nettoyage du filtre à air à bain d’huile

Un élément filtrant totalement imprégné d’huile ou d’eau


doit toujours être remplacé.

Pour le nettoyage du filtre à air à bain d’huile, procédez


comme suit :
1. tuyau de filtre à air • Détachez le tuyau de filtre à air (1).
2. embouchure
3. boulon de fixation • Retirez l’embouchure (2) du boîtier de filtre.
• Retirez les boulons de fixation (3).
• Retirez le boîtier de filtre.

Attention

Maintenez le filtre à air en position droite pour éviter tout


débordement d’huile.

papillon
• Retirez le couvercle du boîtier de filtre.
• Dégagez l’élément filtrant du boîtier de filtre.
couvercle • Nettoyez l’élément filtrant et le boîtier de filtre.
• Essuyez l’élément filtrant et le boîtier de filtre avec un
joint chiffon propre.
• Placez le boîtier de filtre sur une surface horizontale et
élément filtrant remplissez-le d’huile propre jusqu’au repère de niveau
d’huile.
joint • Placez l’élément filtrant dans un bac d’huile moteur neuve
pour l’imprégner.
• Replacez l’élément filtrant dans le boîtier de filtre.
boîtier de filtre
• Remontez le couvercle sur le boîtier de filtre.
• Remontez le filtre à air et raccordez le tuyau d’air et
l’embouchure.

19
20
Connaissance des moteurs
5. contrôle du niveau d’huile
Moteurs à essence

5. Contrôle du niveau d’huile

L’huile moteur ne fait pas que lubrifier le moteur, elle assure


aussi le refroidissement, l’étanchéité, la propreté et la
protection anticorrosion du moteur. C’est pourquoi il importe
non seulement d’avoir toujours l’huile appropriée mais aussi
d’avoir la bonne quantité d’huile dans votre moteur.

Le niveau d’huile est le niveau de liquide de lubrification dans


les moteurs à combustion. Celui-ci se mesure à l’aide d’une
tige de jauge, d’un tube indicateur de niveau ou d’un cadran
électronique sur le tableau de bord.

La tige de jauge comporte des repères. Ceux-ci indiquent le


niveau minimum et le niveau maximum. La différence entre
le minimum et le maximum est d’environ 1 litre d’huile sur
une excavatrice standard. Pour se faire une bonne idée du
niveau d’huile, il faut veiller à ce que l’excavatrice se trouve
sur un plan horizontal. À défaut, on mesurera un niveau
trop bas ou trop élevé. Enfin, la machine doit être à l’arrêt
depuis un certain temps, afin de laisser à l’huile le temps de
retomber dans le carter et de se refroidir dilatations.

Un excès d’huile peut autant endommager un moteur


qu’une insuffisance d’huile. Il ne faut donc assurément pas
ajouter de l’huile au-delà du niveau maximum. Un niveau
d’huile trop élevé est également nocif pour l’environnement
: la ventilation du carter aspire de l’huile, suite à quoi elle
s’évacue dans l’atmosphère via l’échappement.

Avant de mettre la machine en marche, il faut toujours


vérifier le niveau d’huile qui doit se situer entre le maximum
et le minimum.

21
Connaissance des moteurs
5. contrôle du niveau d’huile
Moteurs à essence

Appoint d’huile moteur :


Lorsqu’il s’avère que le niveau d’huile de votre moteur
est trop bas, vous devez faire un appoint d’huile aussi
rapidement que possible. Ceci peut se faire facilement en
dévissant le bouchon de remplissage d’huile.

Faites l’appoint en utilisant le type d’huile moteur approprié


à votre machine. Veillez à ne pas renverser d’huile, en
particulier sur des parties chaudes du moteur.

Attention
Astuce écologique :

Les chiffons doivent être jetés avec les déchets contenant


de l’huile.

5.1. Bouchon de vidange d’huile

Le bouchon de vidange mécanique est un dispositif qui


permet de prélever très facilement un échantillon d’huile de
n’importe quel carter et/ou de faire la vidange complète de
l’huile, sans fosse ni outils spécifiques, le tout se faisant de
manière respectueuse pour l’environnement.

22
Connaissance des moteurs
5. contrôle du niveau d’huile
Moteurs à essence

5.2. Filtre à huile

Le filtre à huile a pour fonction d’éliminer les impuretés et


particules d’usure contenues dans l’huile.

5.2.1. Objectif :
• réduction de l’usure
• augmentation de la durée de vie du moteur
• augmentation de la durée de vie du lubrifiant

Le filtre à huile doit être remplacé lors de chaque révision


et doit donc être bien accessible. C’est pourquoi les filtres
à huile sont montés sur la face extérieure contre le bloc
moteur.

23
Connaissance des moteurs
5. contrôle du niveau d’huile
Moteurs à essence

5.2.2. Remplacement du filtre à huile

• Placez un bac de récupération sous le bouchon du carter.


• Dévissez le bouchon de carter pour le détacher, laissez
l’huile couler dans le bac.
• Le bouchon de carter est généralement magnétique pour
pouvoir retenir les particules métalliques ; vérifiez-le et
nettoyez-le.
• Lorsque beaucoup de métal adhère au bouchon, il
convient de faire effectuer un contrôle plus approfondi par
un professionnel spécialisé.
• Le bouchon de carter comporte un joint d’étanchéité, qu’il
faut remplacer systématiquement.
• Revissez le bouchon de carter, en serrant suffisamment
pour qu’il ne fuie pas et ne se détache pas mais en veillant
qu’il puisse quand même être desserré à la prochaine
vidange.
• Placez à présent sous le filtre à huile les accessoires
nécessaires pour récupérer les résidus et desserrez le filtre.
Enduisez le joint d’étanchéité du nouveau filtre avec de
l’huile et remplissez le filtre.
• Versez l’huile neuve dans l’ouverture prévue à cet effet,
Points importants : remplissez jusqu’au minimum.
• Fermez l’ouverture de remplissage et démarrez le moteur
• Utilisez toujours l’huile appropriée sans donner des gaz. De cette façon, la pompe à huile
préconisée par le constructeur. peut faire circuler l’huile dans le bloc moteur et mettre le
• La dépose du filtre à huile peut se système sous pression.
faire avec une clé pour filtres à huile. • Si le système fonctionne correctement, le témoin d’huile
En revanche, la remise en place et le sur le tableau de bord ne doit plus s’allumer. Ajoutez la
serrage doivent se faire suivant les quantité d’huile supplémentaire nécessaire pour atteindre
indications du constructeur. le niveau maximum.
• Les filtres à huile usagés doivent
être éliminés en respectant
l’environnement.
• En cas de montage d’un nouveau filtre
à huile, il convient d’enduire le joint
avec de l’huile et de faire l’appoint
d’huile dans le filtre à huile.

24
Connaissance des moteurs
6. nettoyage du moteur
Moteurs à essence

6. Nettoyage du moteur

Lorsqu’on escompte utiliser longtemps son moteur,


l’entretien est un aspect très important.

Le meilleur moyen de nettoyer le moteur et le compartiment


moteur est d’utiliser un nettoyeur à haute pression.
• Lors du nettoyage du moteur, il convient au préalable de
protéger toutes les connexions électroniques existantes.
• Lorsqu’on envisage d’utiliser un nettoyeur à haute
pression, on utilisera de préférence de l’eau froide. L’eau
chaude ramollit les joints en caoutchouc, facilitant ensuite
l’infiltration d’eau et de saletés.
• Le moteur, le compartiment moteur et l’intérieur du capot
moteur sont dégraissés.
• Tous les boîtiers en plastique, les éléments en caoutchouc
et les tuyaux sont traités avec un nettoyant de finition
mate/brillante.
• Les faisceaux de câbles et les connecteurs sont pulvérisés
avec un produit hydrofuge.
• Restez à une distance suffisante des radiateurs pour ne pas
abîmer les lamelles.

Organes auxiliaires du moteur


Contrôlez visuellement les organes auxiliaires du moteur ainsi
que les raccordements :
• Vérifiez l’état des câblages et des courroies.
• Assurez-vous que les vis fixant les différents éléments sont
bien serrées.
• Si vous constatez une accumulation de dépôts granuleux
blanchâtres sur les bords de la batterie, il faut la nettoyer et
Considérations environnementales : la faire vérifier.

Vous ne pouvez nettoyer un moteur


que si vous avez à votre disposition un
séparateur d’huile/eau et un débourbeur.
Songez par exemple à des lieux tels que :
• station de lavage auto ;
• fosses de nettoyage ou rigoles
d’écoulement dans l’atelier.

25
Connaissance des moteurs
6. nettoyage du moteur
Moteurs à essence

Info

• La loi impose d’utiliser un séparateur d’huile/eau. Cet équipement retient l’huile et le sable des eaux
résiduaires avant leur rejet dans les égouts publics.

• Les particules lourdes se décantent dans le fond du bac collecteur de boues/sables et peuvent être évacuées
périodiquement.

• L’huile flottant à la surface de l’eau est retenue dans le séparateur d’huile/eau et peut être aspirée
périodiquement.

26
Connaissance des moteurs
7. localiser et résoudre des petites pannes
Moteurs à essence

7. Localiser et résoudre
des petites pannes

PANNE CAUSE POSSIBLE SOLUTION


- Placer le bouton de court-circuit sur “On”
- Tirer la poignée de gaz de 1/3 vers l’arrière
- Placer le robinet d’essence en position verticale
- Fermer entièrement la commande de
starter (Choke) selon le type de moteur ou la
température ambiante
Erreur de manipulation - Sur un moteur chaud et/ou par température
ambiante élevée, ouvrir la commande de starter
à volonté
La pilonneuse vibrante ne veut
pas démarrer. - Tirer lentement la poignée du lanceur à rappel
jusqu’à sentir une résistance
- Ramener la poignée, puis tirer vigoureusement
des deux mains

Manque de carburant Vérifier la réserve de carburant


Filtre à air encrassé Nettoyer ou remplacer le filtre à air
Filtre à carburant encrassé Remplacer le filtre à carburant
Bougie encrassée Nettoyer, régler ou remplacer la bougie

Le moteur tourne sans atteindre Montage inadapté du conduit Vérifier le montage des conduits d'arrivée de
le régime max. d'arrivée de carburant carburant
Filtre à air encrassé Nettoyer/remplacer le filtre à air

Le moteur tourne mais s'arrête Filtre à carburant encrassé Remplacer le filtre à carburant
après un moment. Bougie encrassée Nettoyer, régler ou remplacer la bougie
L’arrivée d’essence est fermée Ouvrir le robinet d'essence
Le moteur tourne au régime
maximal. Faire réaliser les réparations par des mécaniciens
Défaut de l’embrayage centrifuge
La pilonneuse ne pilonne pas ou qualifiés
pas assez fort.

Remplacer la semelle
Mettre la pilonneuse hors service
Réparer la semelle de Retirer la semelle de la pilonneuse et monter
Mauvais compactage
compactage une nouvelle semelle
Attention : vérifier le serrage de tous les
assemblages boulonnés

27
28
8. Lubrifiants, carburants et Connaissance des moteurs
liquides de refroidissement Moteurs à essence

8. Lubrifiants, carburants et
liquides de refroidissement
8.1. Lubrifiants

8.1.1. Objectif

Réduire le frottement
L’objectif principal de la lubrification est de réduire le
frottement.

Lorsque des éléments se déplacent l’un contre l’autre, il se


produit un frottement et par conséquent une usure. Pour
réduire autant que possible le frottement et l’usure, on
lubrifie les moteurs.

Emplacement Température (°C) Refroidir


Une partie de la chaleur d’un moteur se dissipe via le circuit
Piston – cylindre 180 – 300
de refroidissement et le lubrifiant. Divers organes comme
Œil de bielle 140 – 220 les pistons, les segments de piston, la paroi des cylindres,
Coussinet de bielle 115 – 185 les guides de soupapes, etc. évacuent leur chaleur en partie
Palier de vilebrequin 100 – 170
grâce à l’huile.

Carter 80 - 150 Le tableau ci-contre présente les températures du lubrifiant à


divers endroits du moteur.

Etancher
Les segments de piston doivent assurer une étanchéité aux
gaz du piston dans le cylindre. Une fuite par les segments de
piston provoque :
• une perte de compression et donc une perte de puissance ;
• une perte d’huile via la chambre de combustion ;
• un vieillissement et un encrassement prématurés de l’huile.

Si des gaz contournant le piston atteignent la chambre du


carter, ils se mélangent à l’huile. De ce fait, l’huile vieillit plus
rapidement.

Les segments de piston ne peuvent pas assurer l’étanchéité


uniquement par leur élasticité, l’huile doit aussi y contribuer.

29
Connaissance des moteurs 8. Lubrifiants, carburants et
Moteurs à essence liquides de refroidissement

Nettoyer
Les particules d’usure et autres impuretés qui se retrouvent
dans le lubrifiant ne doivent pas endommager le moteur.

Le lubrifiant doit donc jouer les rôles suivants :


• veiller à ce que ces particules et impuretés restent en
suspension
• empêcher les particules et impuretés de se déposer sur les
éléments du moteur
• empêcher les particules et impuretés de s’agglomérer

Amortir les bruits


Une pellicule d’huile entre des parties métalliques permet
de réduire sensiblement le bruit métallique d’un moteur.
Le carter plein d’huile amortit aussi une partie des bruits
métalliques.

Les principaux éléments du circuit de lubrification sont :


• le carter
• la pompe à huile
• le filtre à huile
• la soupape de décharge

L’huile et le filtre à huile doivent être remplacés


régulièrement. Comme un moteur est irrémédiablement
endommagé s’il manque de lubrification, des systèmes sont
prévus pour avertir l’opérateur lorsque la pression ou le
niveau d’huile est trop faible.

30
8. Lubrifiants, carburants et Connaissance des moteurs
liquides de refroidissement Moteurs à essence

8.1.2. Propriétés des lubrifiants

Les propriétés sont déterminées par la composition de l’huile.


En modifiant la composition, on peut améliorer certaines
propriétés et même développer de nouvelles propriétés.

La construction du moteur et les conditions d’utilisation dans


lesquelles le moteur fonctionne déterminent les exigences
imposées au lubrifiant. Ainsi, une huile pour moteurs à
essence n’est pas soumise aux mêmes exigences qu’une
huile pour moteurs Diesel à usage intensif.

Les exigences auxquelles l’huile doit satisfaire sont définies


dans les spécifications.

Les spécifications portent sur les points suivants :


• densité (masse spécifique)
• viscosité
• indice de viscosité
• point d’éclair
• point de solidification
• indice de carbone résiduel (Conradson)
• teneur en cendres
• émulsibilité
• dopes
• couleur

Viscosité
La viscosité est le degré de fluidité à une température
donnée. Une huile épaisse a une viscosité élevée. Une huile
fine a une faible viscosité.

Indice de viscosité
La viscosité d’une huile dépend de la température :
• À basse température, l’huile est plus épaisse, la viscosité
est donc plus élevée.
• À haute température, l’huile est plus fine, la viscosité est
donc moins élevée.

Point d’éclair
Le point d’éclair est la température à laquelle l’huile
s’enflamme spontanément. Plus le point d’éclair sera bas, plus
vite l’huile aura tendance à s’évaporer.

31
Connaissance des moteurs 8. Lubrifiants, carburants et
Moteurs à essence liquides de refroidissement

Point de solidification
Le point de solidification est la température à laquelle l’huile
passe de l’état liquide à l’état solide.

Indice de carbone résiduel (Conradson)


Cet indice mesure l’encrassement à prévoir quand l’huile est
utilisée dans un moteur.

Teneur en cendres
La teneur en cendres est le pourcentage en poids de matière
subsistant après la combustion de l’huile.

Emulsibilité
Ce facteur indique dans quelle mesure l’huile se laisse
mélanger à l’eau.

Dopes
Pour pouvoir satisfaire aux spécifications demandées, on
ajoute divers dopes (produits activants) aux lubrifiants. Ceux-
ci améliorent certaines propriétés de l’huile.

8.1.3. Types d’huile

Huile minérale :
Ce type d’huile s’obtient par raffinage du pétrole. Malgré des
améliorations de qualité au fil des ans, l’huile minérale reste
un mélange d’hydrocarbures, dont certains sont de type
insaturé. Les contraintes thermiques peuvent provoquer
des réactions indésirables. La qualité de l’huile dépend de
l’origine et du raffinage du pétrole et des additifs.

Huile semi-synthétique :
Cette huile est à base d’huile minérale qui a été débarrassée
d’hydrocarbures insaturés par un traitement sous haute
pression et haute température. L’opération est réalisée avec
de l’hydrogène et des catalyseurs. Après ce processus, on
obtient une huile plus stable qui résiste mieux aux hautes
températures et possède un meilleur indice de viscosité.

32
8. Lubrifiants, carburants et Connaissance des moteurs
liquides de refroidissement Moteurs à essence

Huile synthétique :
Cette huile est produite au fil d’un processus complet de
sorte que les propriétés de l’huile peuvent être déterminées
au préalable. La viscosité reste relativement constante dans
une large plage de températures. Les inconvénients de l’huile
minérale disparaissent car l’huile n’est plus basée sur cette
huile minérale.

Avantages de l’huile synthétique :


• vieillissement moins rapide à l’usage
• volatilité plus faible, ce qui nécessite moins souvent un
appoint d’huile
• grand pouvoir nettoyant
• moindre consommation de carburant du fait du
frottement réduit
• usure limitée au maximum lors des démarrages à froid

8.1.4. Indications sur l’emballage

L’emballage d’une huile pour moteur comporte diverses


indications. Ces indications concernent presque toujours la
qualité et/ou l’épaisseur de l’huile.

Exemples :
• SAE 5W/40
• API SG/CD
• ACEA A3-96

Ces indications permettent de savoir sur quel type de moteur


l’huile peut être utilisée. Les spécifications SAE concernent
l’épaisseur de l’huile.

Les spécifications API et ACEA précisent les exigences de


qualité minimales auxquelles l’huile répond.

33
Connaissance des moteurs 8. Lubrifiants, carburants et
Moteurs à essence liquides de refroidissement

Spécification SAE
Elle indique l’épaisseur (viscosité) de l’huile. L’épaisseur
de l’huile dépend de la température. C’est pourquoi il est
important de savoir à quelle température la viscosité est
“mesurée”.

La viscosité peut être mesurée à :


• haute température = température de fonctionnement du
moteur
• basse température = conditions de démarrage à froid

Les températures exactes auxquelles la viscosité est mesurée


sont définies dans les prescriptions d’essai. La viscosité est
indiquée par un chiffre.

Plus le chiffre est élevé, plus l’huile est épaisse !

• Basse température
Si l’huile a été testée à basse température, l’indice de viscosité
est suivi de la lettre majuscule W.
Exemples : SAE 0W, SAE 5W, SAE 10W, SAE 15W, SAE 20W

• Haute température
Si l’huile a été testée à haute température, la viscosité est
indiquée uniquement par un chiffre.
Exemples : SAE 20, SAE 30, SAE 40 et SAE 50

• Indice de viscosité
La viscosité de l’huile dépend de la température. Si la
viscosité change peu à haute température, l’huile a un indice
de viscosité élevé. Si la viscosité change beaucoup lors des
variations de température, l’huile a un indice de viscosité
réduit.

34
8. Lubrifiants, carburants et Connaissance des moteurs
liquides de refroidissement Moteurs à essence

• Huile multigrade
Une huile moteur qui possède la bonne viscosité sur un
moteur froid peut devenir trop fine sur un moteur chaud.
C’est pourquoi on ajoute des dopes à l’huile moteur. Ces
dopes réduisent l’influence de la viscosité lors des variations
de température. Ces huiles sont appelées huiles multigrades.

Exemple :
Une huile SAE 10W/40 a la viscosité d’une huile SAE 10W à
basse température et la viscosité d’une huile SAE 40 à haute
température.

8.2. Carburants

Les carburants moteur sont des carburants qui sont utilisés


pour faire fonctionner un moteur à combustion. Cette
substance chimique est extraite du pétrole par distillation.
Les types les plus connus sont l’essence, le gazole (diesel) et
le LPG (GPL). Aujourd’hui, il existe aussi du biodiesel extrait
à partir du colza. On peut également utiliser de l’huile de
tournesol et des huiles usagées.

L’utilisation de carburant n’est pas toujours sans risque :


certains carburants contiennent beaucoup de déchets et le
remplacement régulier d’un filtre n’est pas un luxe superflu.

35
Connaissance des moteurs 8. Lubrifiants, carburants et
Moteurs à essence liquides de refroidissement

8.2. Carburants

8.2.1. Essence
Info
L’essence est incolore et se compose d’un mélange
d’hydrocarbures. L’essence moderne contient peu de
À propos de l’indice d’octane benzène, ce composant a été éliminé car il est cancérigène.
Les composés de soufre ont également été éliminés pour
L’indice d’octane est l’unité de mesure de lutter contre la pollution de l’air.
la résistance à la détonation de l’essence.
Pour le diesel, on utilise l’indice de cétane, il L’essence appelée à servir de carburant est enrichie de
indique le degré d’auto-inflammation. divers additifs afin d’éviter le phénomène de détonation
Plus l’indice d’octane est élevé, plus des moteurs. La résistance à la détonation est exprimée par
l’essence est antidétonante. l’indice d’octane de l’essence.

Les machines ayant un pot catalytique ne peuvent


fonctionner qu’à l’essence sans plomb ; le plomb dégrade le
pot catalytique. En Europe, on ne vend plus que de l’essence
sans plomb (Euro 95 et Euro 98) depuis le milieu des années
1990.

8.2.2. Gazole

Ce carburant a la propriété de s’enflammer spontanément


sous pression en présence d’oxygène. Ces conditions sont
réunies dans la chambre de combustion des moteurs Diesel
au moment de l’injection du carburant. Le degré auquel
le carburant est prêt à l’auto-inflammation est désigné
par l’indice de cétane. Cet indice est donc un moyen de
connaître la qualité du carburant diesel et la vitesse à laquelle
il va subir l’auto-inflammation.

Plus l’indice de cétane est bas, plus l’auto-inflammation sera


lente à se produire. Dans le cas le plus défavorable, l’auto-
inflammation ne se produit pas car l’indice de cétane est trop
bas pour le moteur utilisé.

36
8. Lubrifiants, carburants et Connaissance des moteurs
liquides de refroidissement Moteurs à essence

8.2.3. LPG

Le LPG (ou GPL) est surtout utilisé comme carburant dans les
moteurs à combustion notamment des voitures et autobus.
Le LPG est un carburant plus propre que l’essence ou le
gazole, il subit une combustion plus homogène dans le
moteur. Ceci produit des gaz d’échappement plus propres.

Mélangée à une certaine proportion d’air, la vapeur de LPG


est explosive. Toute intervention sur une installation de LPG
doit être confiée à un professionnel agréé.

Le LPG est régulièrement utilisé sur les chariots élévateurs.

8.3 Liquides de refroidissement

Les moteurs à combustion nécessitent d’être


refroidis pour éviter toute surchauffe. Il existe
deux modes de refroidissement : par air et par
liquide. Les moteurs sont refroidis par liquide.

Les principaux composants d’un circuit de refroidissement


sont :
• le radiateur
• la pompe de liquide de refroidissement
• le thermostat
• le ventilateur

8.3.1. Objectif du circuit de refroidissement

Pour animer des moteurs à combustion, on y fait consumer


du carburant, ce qui génère de la chaleur. L’excédent de
chaleur doit être évacué.

Le refroidissement est nécessaire pour différentes raisons :


• éviter la surchauffe du moteur
• garantir une combustion maîtrisée
• veiller au bon déroulement de la lubrification

37
Connaissance des moteurs 8. Lubrifiants, carburants et
Moteurs à essence liquides de refroidissement

8.3.2. Liquide de refroidissement

L’eau peut efficacement transporter la chaleur et elle est bon


marché. Mais l’eau présente aussi des inconvénients :
• L’eau gèle à 0 °C et à cette température, elle se dilate.
Quand l’eau contenue dans le moteur vient à geler, elle
peut fortement endommager le moteur.
• L’eau contient des sels, ce qui génère de la corrosion.
• L’eau contient du calcaire, ce qui peut conduire à une
obstruction du radiateur.

Pour les raisons susmentionnées, on ne recourt pas à l’eau


comme moyen de refroidissement mais à un liquide de
refroidissement spécifique.

Le liquide de refroidissement se compose d’eau


déminéralisée à laquelle on a ajouté les produits suivants :
• produit antigel
• produit contre la formation de mousse
• lubrifiant
• colorant
Info • produit anticorrosion

Le liquide de refroidissement a un point d’ébullition élevé


L’eau déminéralisée est de l’eau dont on a (147,5 °C) et doit pouvoir bien résister au gel (jusqu’à –35 °C).
éliminé les sels et les composés de calcaire Au fil du temps, les propriétés du liquide de refroidissement
par procédé chimique. évoluent à cause du vieillissement. C’est pourquoi il faut
remplacer le liquide de refroidissement tous les 2 ans environ.

8.3.3. Mesurer le point de congélation d’un liquide de


refroidissement

La mesure du point de congélation s’effectue de la manière


suivante :
• Aspirez un peu de liquide de refroidissement dans le
radiateur avec l’appareil de mesure.
• Lisez la valeur affichée.
• Remplacez ou faites l’appoint de liquide selon les besoins.

Attention
Le liquide de refroidissement doit toujours être remplacé
par un professionnel et doit toujours répondre aux
38
spécifications du constructeur.
8. Lubrifiants, carburants et Connaissance des moteurs
liquides de refroidissement Moteurs à essence

Antigel :
Contient toutes les substances qui sont ajoutées au liquide
de refroidissement, sauf l’eau déminéralisée. L’antigel est
ajouté au liquide de refroidissement pour abaisser le point
de solidification. L’antigel offre moins de protection contre la
corrosion que le liquide de refroidissement.

Attention
L’antigel ne doit jamais être mélangé à l’état pur avec du
liquide de refroidissement.

8.3.4. Problèmes potentiels associés au refroidissement

• Le moteur reste froid : panne de thermostat


• Le moteur surchauffe :
• niveau insuffisant de liquide de refroidissement
• extérieur du radiateur encrassé
• panne de thermostat
• intérieur du radiateur obstrué
• panne de la pompe de liquide de refroidissement
• rupture de la courroie d’entraînement

Attention
Quand un moteur comporte un vase d’expansion, il
faut vérifier le niveau du radiateur et le niveau du vase
d’expansion.

8.3.5. Liquides de refroidissement et environnement

Le liquide de refroidissement est nocif pour l’homme et


l’animal. Les liquides de refroidissement usagés doivent
être stockés et évacués séparément. Certains liquides de
refroidissement sont biologiquement dégradables et ne sont
pas considérés comme des produits dangereux.

39
Connaissance des moteurs 8. Lubrifiants, carburants et
Moteurs à essence liquides de refroidissement

8.3.6. Composants du circuit de refroidissement

Le refroidissement proprement dit se produit dans


l’échangeur de chaleur (radiateur). La circulation du liquide
est favorisée par une pompe, tandis qu’un thermostat assure
la régulation de la température.

• Le radiateur se compose d’un certain nombre de petits


tuyaux à travers lesquels l’eau circule. Grâce à la présence
d’ailettes de refroidissement, l’eau chaude (en haut)
s’écoule vers le bas et s’y refroidit. Le refroidissement
s’effectue au moyen de ventilateurs.

• Les tuyaux d’eau sont fabriqués en caoutchouc renforcé.


Ils ne peuvent présenter aucune fissuration en surface.
Ils sont également très sensibles à l’huile. En cas
d’infiltration d’huile dans le circuit de liquide de
refroidissement, les tuyaux se dégradent rapidement.

• Le thermostat régule la circulation d’eau en fonction de


la température. Tant qu’une certaine température n’est pas
atteinte, l’eau circule uniquement dans le bloc moteur et
dans le circuit de chauffage.

À partir de la température d’ouverture, la soupape s’ouvre


par la dilatation de l’élément en cire.

• La pompe à eau est une pompe centrifuge qui doit


surtout assurer une circulation dans le circuit d’eau. Il est
essentiel d’assurer de gros débits mais la pression reste
limitée.

• Le vase d’expansion est un réservoir en plastique. Il permet


une purge permanente de l’eau de refroidissement.

40
Connaissance des moteurs
9. problèmes au démarrage de la machine
Moteurs à essence

9. Problèmes au démarrage de la machine


9.1. Batterie défectueuse

Après un arrêt prolongé de la machine, il est possible que


les batteries ne délivrent pas assez de puissance pour
démarrer. On peut alors recourir à des batteries auxiliaires. Il
convient toujours de vérifier si la machine est équipée d’une
installation en 12 V ou 24 V.

Problèmes de démarrage Vieillissement accéléré à


par temps froid cause de températures
extrêmes

Perte d’énergie suite à un


stockage (trop) prolongé

Pour alimenter des machines en 24 V, on a besoin de 2


batteries de 12 V reliées en série. On obtient 24 V en reliant
le pôle positif de la première batterie au pôle négatif de la
seconde batterie.

Deux montages sont possibles, à savoir :


• montage en parallèle, auquel cas on conserve 12 V.
• montage en série, auquel cas on obtient 24 V.

41
42
Connaissance des moteurs
10. Témoins avertisseurs
Moteurs à essence

10. Témoins avertisseurs

Horamètre d’entretien
Montre
Sert également à l’affichage
d’informations de diagnostic
lors d’opérations d’entretien

Modes de travail Température


L’opérateur peut facilement de l’eau
sélectionner le mode de travail
pour chaque type de travaux :
Mode H.O. : Pour une production Jauge du réservoir
maximale à carburant
Mode G.O. : Pour travaux normaux
avec une consommation de Témoins
carburant réduite d’avertissement
Mode F.O. : Réglage fin Si un problème sérieux
avec vitesses optimales de intervient, l’opérateur en est
l’équipement pour travaux de immédiatement averti.
finition
Mode L.O. : Mode de levage avec
pression de décharge supérieure Témoin de niveau
pour levage précis avec haute d’huile
puissance disponible Prévient l’opérateur après
Mode B.O. : Pression et flux de écoulement d’un certain
niveau optimal pour concasseur nombre d’heures de
hydraulique fonctionnement prédéfini.

Power Max et Ralenti automatique


Swift Slow-Down Dans ce mode, le régime du
Le bouton sur la poignée de moteur est automatiquement
commande manuelle gauche ralenti après un bref délai
a deux fonctions. Ces fonctions de temporisation lorsque
dépendent de la sélection les poignées de commande
effectuée sur le panneau de manuelle sont ramenées au
surveillance. point mort.
Power Max
Lorsque le bouton est enfoncé,
la puissance est provisoirement
augmentée au maximum pour
venir à bout de certains travaux Entraînement entièrement Lo :
Vitesse de manœuvre sur sol dur et plan
d’excavation difficiles. automatique Mi :
Swift Slow-Down L’entraînement est une caractéristique évoluée du
Lorsque le bouton n’est Vitesse sur chantier, avec couple élevé sur toute la
PW170ES-6. Si les prescriptions et les conditions plage de régime et freinage hydraulique efficace pour
pas enfoncé, la vitesse des routières le permettent, la machine peut atteindre
équipements de la machine est descendre des pentes de manière sûre et maîtrisée.
une vitesse de 30 km/h. L’opérateur doit uniquement Hi :
réduite de moitié pour faciliter les sélectionner le mode de conduite approprié.
opérations de levage et d’autres Position pour vitesses de conduite jusqu’à 30 km/h et
tâches délicates. caractéristiques idéales pour gravir une pente.

43
Connaissance des moteurs
10. Témoins avertisseurs
Moteurs à essence

10.1. Panneau d’affichage

Température de l’huile hydraulique :


Le témoin indique que la température de l’huile
hydraulique est trop élevée. Si ce témoin s’allume
sur le panneau d’affichage, réduisez la vitesse de
fonctionnement de la machine. Laissez le moteur
tourner au ralenti et à vide jusqu’à ce que la température de
l’huile hydraulique ait baissé. Si le témoin reste allumé même
à charge nulle, arrêtez le moteur, contrôlez le niveau d’huile
hydraulique et vérifiez si le refroidisseur d’huile n’est pas
éventuellement encrassé. Confiez les réparations éventuelles
à un professionnel.

Important: Température du liquide de refroidissement :


• Vérifiez le niveau de liquide de Si ce témoin s’allume sur le panneau d’affichage,
refroidissement uniquement lorsque réduisez la vitesse de fonctionnement du moteur
le moteur est refroidi pour éviter de jusqu’à ce qu’il ait refroidi. Si le témoin reste
graves brûlures. allumé après la phase de refroidissement, arrêtez
• Contrôlez les courroies d’entraînement le moteur pour éviter d’éventuels dommages. Contrôlez
du ventilateur et de la pompe à eau. le niveau de liquide et vérifiez si le radiateur n’est pas
• Si nécessaire, faites effectuer les éventuellement encrassé.
réparations par un professionnel.

Pression d’huile moteur :


Quand la pression d’huile dans le moteur est
trop faible, ce témoin s’allume. Arrêtez le moteur
immédiatement, contrôlez le niveau d’huile. S’il
s’avère que le moteur contient suffisamment
d’huile, demandez conseil à un professionnel pour
diagnostiquer l’anomalie. Ne réutilisez pas la machine tant
que le problème n’a pas été résolu.

44
Connaissance des moteurs
10. Témoins avertisseurs
Moteurs à essence

Tension de la batterie :
Ce témoin s’allume sur le panneau d’affichage
pour signaler une anomalie dans le circuit de
charge électrique. Ce témoin doit s’allumer lorsque
vous mettez le contact. Une fois que le moteur a
démarré, il doit s’éteindre si le circuit de charge fonctionne
normalement. Si le voyant reste allumé, vérifiez les courroies
de l’alternateur. Si ces dernières ne présentent aucune
anomalie, consultez un professionnel.

Régulateur électronique :
Important: Ce témoin s’allume sur le panneau d’affichage
Lorsque le commutateur de secours lorsque le régulateur fonctionne de façon
est en position “manuel”, l’écran du anormale ou lorsque la communication entre le
panneau d’affichage affiche le message régulateur et le moniteur présente une anomalie.
“COMMUTATEUR DE SECOURS ACTIVÉ”. Le problème ne provient pas nécessairement du régulateur
Dans ce cas, le panneau d’affichage ne électronique. Arrêtez le moteur quelques minutes, puis
fonctionne pas. Consultez le manuel redémarrez-le. Si le témoin ne s’allume plus sur le panneau
d’utilisation pour connaître le mode d’affichage, le problème s’est résolu de lui-même.
de pilotage de secours. Ce mode n’est
qu’une solution temporaire. Faites Si le témoin s’allume de nouveau, il y a vraiment un
effectuer la réparation aussi vite que problème. Adressez-vous au concessionnaire pour effectuer
possible. les réparations nécessaires. Si les réparations ne peuvent pas
être réalisées dans l’immédiat, on peut utiliser la machine
en plaçant le commutateur de secours (backup) en position
“manuel”.

Panneau de surveillance :
Si ce témoin s’allume sur le panneau d’affichage, il
peut signaler un problème au niveau du panneau
de surveillance ou de la ligne de transmission de
données. Adressez-vous à votre concessionnaire
pour effectuer les réparations nécessaires.

45
Connaissance des moteurs
10. Témoins avertisseurs
Moteurs à essence

Filtre à carburant encrassé :


Ce témoin s’allume lorsque le filtre à carburant
est obstrué, la puissance du moteur s’en trouve
diminuée. Vérifiez le filtre à carburant et remplacez-
le si nécessaire. Consultez le manuel d’entretien.

Filtre à air encrassé :


Ce témoin s’allume lorsque le filtre à air est obstrué,
la puissance du moteur s’en trouve également
diminuée. Vérifiez le filtre à air et remplacez-le si
nécessaire. Consultez le manuel d’entretien.

Filtre hydraulique encrassé :


Ce témoin s’allume quand le filtre de retour
hydraulique (filtre à cartouche) est obstrué, ce
qui a des répercussions négatives sur les organes
hydrauliques. Coupez le contact de la machine,
puis remettez le contact. Si le témoin s’éteint, le filtre est en
bon état. Utilisez la machine au moins 10 minutes sur terrain
plat. Si le témoin s’allume de nouveau, il faut changer la
cartouche du filtre de retour. Consultez le manuel d’entretien.

Le témoin s’éteint normalement au bout de trois minutes.

46
Connaissance des moteurs
10. Témoins avertisseurs
Moteurs à essence

Séparateur d’eau :
Lorsque le séparateur d’eau est plein, un témoin
s’allume sur le panneau d’affichage. Vidangez
l’eau du séparateur d’eau. Consultez le manuel
d’entretien.

Niveau de carburant :
Lorsque le niveau de carburant dans le réservoir
est inférieur au niveau recommandé, faites
immédiatement un appoint de carburant.

Réchauffeur d’admission d’air (si présent) :


Si la température du liquide de refroidissement
moteur est trop basse, le réchauffeur d’admission
d’air se met en marche. Ce témoin s’allume sur le
panneau d’affichage lorsqu’on met le contact en
position MARCHE. Le moteur peut être mis en marche une
fois que le témoin du panneau d’affichage s’est éteint.

47
Connaissance des moteurs
10. Témoins avertisseurs
Moteurs à essence

10.2. Cadrans

Niveau de carburant (1) :


Ce cadran indique le niveau dans le réservoir de
carburant. En consultant ce cadran, l’opérateur
peut déterminer la quantité de carburant qui reste
dans le réservoir. Faites le plein sans plus attendre
lorsque le cadran indique que le niveau de carburant est
dans la zone blanche.

Liquide de refroidissement moteur (2) :


1. Niveau de carburant
2. Température du liquide Ce cadran indique la température du liquide
de refroidissement moteur de refroidissement du moteur. En conditions
3. Température de l’huile hydraulique normales, le cadran est dans la zone verte. La zone
rouge indique une surchauffe.

Température d’huile hydraulique (3) :


Ce cadran indique la température de l’huile
hydraulique. La zone verte est la plage de
fonctionnement normale. Si le cadran atteint la
zone rouge, vous devez réduire la charge sur le
circuit hydraulique. Si le cadran reste dans la zone rouge,
vous devez impérativement arrêter la machine et déterminer
la cause du problème.

48
11. Prescriptions pour la sécurité et Connaissance des moteurs
l’environnement Moteurs à essence

11. Prescriptions pour


la sécurité et l’environnement
11.1. Sécurité

• L’utilisation responsable d’un moteur suppose également


de réaliser les entretiens périodiques et les réparations en
suivant les indications fournies par le constructeur.
• Certaines parties du système d’échappement ainsi que la
surface extérieure du moteur deviennent très chaudes en
cours d’utilisation et ne doivent donc pas être touchées
pendant l’utilisation et pendant le refroidissement.
• Portez toujours des vêtements de travail bien ajustés. Ne
portez pas de colliers, bracelets,… qui pourraient toucher
des parties mobiles du moteur ou d’un autre organe ou
qui pourraient s’y enrouler.
• Une mauvaise utilisation des dispositifs électriques peut
provoquer des étincelles.
• Avant la mise en route du moteur, il convient de suivre les
indications de mise en marche fournies dans le manuel.
• Les dispositifs de démarrage mécaniques doivent être
utilisés par des personnes compétentes.
• Avant le démarrage, assurez-vous que toutes les sécurités
sont en place.
• Après l’arrêt du moteur, retirez la clé de contact et conservez-
la hors de portée de toute personne non qualifiée.
• Ne faites jamais tourner le moteur dans un espace fermé
ou mal ventilé. Ne respirez jamais les gaz d’échappement :
risque d’intoxication !
• Vérifiez toujours si toutes les sécurités ont été fixées.
• Après un arrêt prolongé ou au premier démarrage du
moteur, laissez tourner celui-ci à vide et à bas régime
pendant environ 20 secondes. Ceci permet de bien faire
circuler le lubrifiant et de préparer le moteur à l’effort.
N’utilisez jamais des sprays de démarrage.
• N’effectuez les travaux d’entretien, de nettoyage et de
réparation que sur un moteur à l’arrêt.

49
Connaissance des moteurs 11. Prescriptions pour la sécurité et
Moteurs à essence l’environnement

• Gardez les substances facilement inflammables à l’écart du


moteur car l’échappement devient très chaud pendant le
fonctionnement du moteur.
• Soyez attentif aux étiquettes d’instructions et de mise en
garde apposées sur le moteur, veillez à ce qu’elles soient
toujours lisibles.
• N’effectuez les travaux d’entretien que sur un moteur à
l’arrêt. Avant le retrait des lubrifiants et des filtres, certaines
consignes de sécurité doivent être respectées. Conservez
la clé de contact hors de portée de toute personne
non qualifiée. Sur les moteurs à démarrage électrique,
débranchez le pôle de masse (–) de la batterie.
• Après l’achèvement des travaux d’entretien, vérifiez si tous
les outils ont été retirés et si toutes les protections ont été
remises en place.
• Faites attention aux risques de brûlures lors du remplacement
du lubrifiant, sa température peut atteindre les 100 °C. Ne
désserrez le bouchon de remplissage du réservoir d’huile
hydraulique que lorsque le moteur est arrêté. Le bouchon
de remplissage doit être suffisamment refroidi pour pouvoir
être touché à mains nues. Veillez à recueillir l’huile usagée et à
l’éliminer en respectant l’environnement.
• Lors de travaux d’entretien sur la batterie, veillez à vous
protéger les yeux, la peau et les vêtements contre l’acide
corrosif de la batterie. En cas de débordement ou de fuite
d’acide, rincez et diluez immédiatement et abondamment
à l’eau claire. Ne posez aucun outil sur la batterie.
• Lors de travaux de soudage sur le moteur ou la machine,
débranchez toujours le pôle de masse (–) de la batterie.
• N’intervertissez pas les pôles positif (+) et négatif (–) de
la batterie. Lors du montage de la batterie, branchez
d’abord le câble positif (+), puis le câble négatif (–). Lors du
démontage, procédez dans l’ordre inverse. Ne débranchez
jamais la batterie lorsque le moteur tourne.

50
11. Prescriptions pour la sécurité et Connaissance des moteurs
l’environnement Moteurs à essence

• Lorsque le moteur est à sa température de service, le


liquide de refroidissement du moteur est brûlant. Ce
liquide de refroidissement est aussi sous pression. Le
radiateur et toutes les conduites vers les réchauffeurs ou
le moteur contiennent des liquides de refroidissement
brûlants. Ne vérifiez le niveau de liquide de refroidissement
que lorsque le moteur est totalement arrêté. Assurez-vous
que le bouchon de remplissage est suffisamment refroidi
pour pouvoir être touché à mains nues. Retirez lentement
le bouchon afin de décharger la pression.
• Remplacez immédiatement les témoins défectueux.

Prévention des incendies et des explosions


• Tous les carburants, la plupart des lubrifiants et
certains mélanges de liquides de refroidissement sont
inflammables. Les liquides inflammables qui débordent
sur des surfaces chaudes ou sur des organes électriques
peuvent provoquer un incendie.
• Écartez de la machine toute substance inflammable
(carburant, huile et saletés).
• Les carburants et les lubrifiants doivent être stockés dans
des récipients identifiables et hors de portée de toute
personne non qualifiée. Conservez les chiffons imprégnés
d’huile et de substances inflammables dans des récipients
sécurisés.
• Ne fumez pas aux endroits où sont entreposées des
substances inflammables. Soyez vigilant lorsque vous
faites le plein. Ne fumez pas pendant que vous faites le
plein. Ne faites pas le plein à proximité de flammes nues
ou d’étincelles. Arrêtez toujours le moteur avant de faire
le plein. Remplissez le réservoir à carburant en extérieur.
Utilisez toujours un carburant propre et un entonnoir/
jerrycan propres.
• Des extincteurs ou des seaux remplis de sable sec doivent
être présents sur le lieu de travail.

51
Connaissance des moteurs 11. Prescriptions pour la sécurité et
Moteurs à essence l’environnement

Vue d’ensemble des pictogrammes de sécurité

Vue d'ensemble des pictogrammes de sécurité


Type Forme Couleur principale Pictogramme Exemple

Panneau d'interdiction Rond Blanc Rouge Noir

Panneau d'avertissement Triangle Noir Jaune Noir

Panneau d'obligation Rond Bleu Blanc

Panneau de sauvetage Carré/rectangle Vert Blanc

Lutte anti-incendie Carré/rectangle Rouge Blanc

Pictogramme d'indication Carré/rectangle Blanc Noir

Pictogramme
d'avertissement
Carré Orange Noir

52
11. Prescriptions pour la sécurité et Connaissance des moteurs
l’environnement Moteurs à essence

ÉTIQUETAGE DES PRODUITS DANGEREUX


Toxique (T)
Les produits toxiques sont des substances dont une faible
quantité inhalée, ingérée ou absorbée par la peau suffit pour
provoquer des affections aiguës ou chroniques, voire la mort.
Pour les produits toxiques, la toxicité aiguë chez le rat,
exprimée comme la DL50 en cas d’absorption par voie orale,
est comprise entre 25 mg et 200 mg par kg de poids corporel.

Très toxique (T+)


Les produits très toxiques sont des substances dont une très
faible quantité inhalée, ingérée ou absorbée par la peau suffit
pour provoquer des affections aiguës ou chroniques, voire
la mort. Pour les produits très toxiques, la toxicité aiguë chez
le rat, exprimée comme la DL50 en cas d’absorption par voie
orale, est inférieure à 25 mg par kg de poids corporel.
Toxique
Nocif (Xn)
ou Les produits nocifs provoquent un dommage limité en cas
nocif d’inhalation ou d’ingestion par voie orale.
La DL50 en cas d’ingestion par voie orale chez le rat est
comprise entre 200 mg et 2.000 mg par kg de poids corporel.
En cas d’absorption par la peau ou par inhalation, les valeurs
sont plus élevées.
Font également partie de cette catégorie de produits les
substances pouvant causer des dommages génétiques. Outre
le pictogramme F, ces substances sont accompagnées de la
phrase de risque R45, R46, R47, R48 ou R49.

Irritant (Xi)
Un produit irritant est une substance qui peut conduire à
une inflammation par contact immédiat, prolongé ou répété
avec la peau ou les muqueuses. Par exemple : carbonate de
sodium.

Corrosif (C)
La dénomination de produit corrosif s’applique aux
substances qui peuvent attaquer des tissus vivants.
Corrosif Certaines substances qui ne sont pas corrosives à l’état
naturel et à sec peuvent devenir corrosives lorsqu’elles
entrent en contact avec de l’eau ou avec l’humidité
de la peau.

53
Connaissance des moteurs 11. Prescriptions pour la sécurité et
Moteurs à essence l’environnement

ÉTIQUETAGE DES PRODUITS DANGEREUX


Explosible (E)
Un produit explosible est une substance qui peut exploser
sous l’influence d’une source d’inflammation ou un produit
qui est plus sensible aux chocs et aux frottements que le
nitrobenzène. Par exemple : acide picrique.

Facilement inflammable (F)


Les substances facilement inflammables sont
• les gaz qui sont explosifs lorsqu’ils sont mélangés à de l’air
à pression normale ;
• les liquides ayant un point d’éclair compris entre 0 °C et 21 °C ;
• les substances qui, sans apport d’énergie à température
ambiante et exposées à l’air, peuvent s’enflammer (exemple
: foin humide) ;
• les substances qui, exposées avec de l’eau ou de l’air
Risque humide, développent des quantités dangereuses de gaz
inflammables.
d’incendie
Extrêmement inflammable (F+)
Les substances extrêmement inflammables ont un point
d’éclair inférieur à 0 °C et un point d’ébullition de 35 °C
maximum à pression normale.

Comburant (O)
Un produit comburant provoque une puissante réaction
exothermique en cas de contact avec d’autres substances,
surtout des substances inflammables. Ce produit comburant
est souvent riche en oxygène et a la propriété d’entretenir la
combustion de substances inflammables, et par conséquent
de provoquer des incendies.
D’autres substances, comme le chlore et le brome, qui ne
contiennent pas d’oxygène mais ont quand même un effet
fortement comburant font également partie de cette catégorie.

Dangereux pour l’environnement (N)


Dangereux La catégorie des substances dangereuses pour
l’environnement a été introduite plus récemment.
pour Elle concerne les substances qui, lorsqu’elles se retrouvent
l’environnement dans l’environnement, présentent un danger pour un ou
plusieurs compartiments écologiques dans l’immédiat ou
au fil du temps.

54
11. Prescriptions pour la sécurité et Connaissance des moteurs
l’environnement Moteurs à essence

11.2. Environnement

De nombreux déchets différents sont produits dans un


garage. Le stockage et l’élimination des déchets sont
strictement réglementés. Bon nombre de ces déchets
relèvent de la réglementation sur les déchets dangereux et
doivent être collectés par une société agréée.

• Centralisez le stockage des déchets, faites-les enlever par


une société spécialisée qui les apportera à une firme de
recyclage.
• Le liquide de freins, les liquides de refroidissement, les
solvants ne doivent pas être mélangés à l’huile usagée.
• Le liquide de refroidissement et le liquide de frein doivent
être stockés distinctement.
• Placez les batteries dans un bac résistant aux acides.
• Les filtres à huile, bidons d’huile et chiffons imbibés sont
considérés comme des déchets dangereux et doivent être
enlevés par une société agréée.
• Pour répondre aux normes de rejets, les eaux résiduaires
de garage doivent être traitées dans un puits d’eaux usées
et un séparateur huile-eau.
• Les sols des garages et ateliers de réparation doivent
être lisses, imperméables et ininflammables. Ceci permet
d’éviter l’infiltration de liquides dangereux dans le sol ou
les eaux souterraines.
• Dégagez tout obstacle encombrant les lieux de passage.

55
Connaissance des moteurs 11. Prescriptions pour la sécurité et
Moteurs à essence l’environnement

• Le stockage de carburants et d’huiles usagées doit être


réalisé dans des cuves en surface : placez sous la cuve de
stockage un bac de réception étanche aux liquides dont
la contenance dépasse de 10% celle de la cuve. Placez le
bac de réception sous abri ou empêchez-le de se remplir
d’eau de pluie. Le point de remplissage de carburant ne
doit comporter aucun danger de collision ou d’autre
dommage.
• Les engins de génie civil doivent satisfaire à la norme
TIER 4 : ce sont les normes européennes en matière
d’émissions de gaz d’échappement. Les normes
d’émissions sont de plus en plus sévères : les véhicules
doivent émettre de moins en moins de substances nocives
dans l’environnement. La norme TIER 4 est en vigueur
depuis fin 2011.

56
Connaissance des moteurs
NOTES
Moteurs à essence

NOTES

57
Connaissance des moteurs
NOTES
Moteurs à essence

NOTES

58
fvb•ffc Constructiv
rue Royale 132/5, 1000 Bruxelles
t +32 2 210 03 33 • f +32 2 210 03 99
ffc.constructiv.be • ffc@constructiv.be

© fvb•ffc Constructiv, Bruxelles, 2012


Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation, sous quelque forme que ce soit, réservés pour tous les pays. 59
Manuels modulaires
Conducteurs d’engins de chantier

•• Connaissance des moteurs


Fonds de Formation professionnelle de la Construction Fonds de Formation professionnelle de la Construction Fonds de Formation professionnelle de la Construction

ConduCteurs d’enGins de CHantier ConduCteurs d’enGins de CHantier ConduCteurs d’enGins de CHantier

ConnaissanCe des moteurs


ConnaissanCe des moteurs ConnaissanCe des moteurs

MOTEURS DIESEL MOTEURS à COMBUSTION - MOTEURS à ESSEncE


DESCRIpTION

Moteurs diesel Moteurs à combustion - Moteurs à essence


Description

Autres tômes:
•• Engins de chantier - Pratique
•• Engins de chantier
•• Technologie de la construction
•• Techniques appliquées

Fonds de Formation professionnelle de la Construction