Vous êtes sur la page 1sur 17

Construction des transformateurs monophasés :

Objectifs de l’enseignement :
Etre capable de calculer et de dimensionner une machine électrique en fonction
des exigences d’un cahier de charge précis.
Connaissances préalables recommandées :
Eléments constitutifs et principes de fonctionnement des machines électriques.

Construction des transformateurs monophasés

1.1. Définitions-généralités :

- Un transformateur est constitué de deux bobines couplées par un circuit


magnétique.
- Les deux bobines ont des niveaux différents des tensions : bobine haute
tension et bobine basse tension.
- La bobine connecté au réseau d’alimentation est appelée bobine primaire
tandis que la bobine connectée à la charge est appelée bobine secondaire.
- Dans un transformateur, le transfert de l’énergie s’effectue de la bobine
haute tension vers la bobine basse tension et vice-versa à travers le circuit
magnétique.
- La construction des transformateurs monophasés est très variée : elle
dépend de leur application, de leurs niveaux de tension et de courant ainsi
que leur fréquence.
- Il existe deux types principaux de transformateurs monophasés :
transformateurs à simple circuit magnétique (core type transformers) et
transformateurs à circuit magnétique avec colonne centrale (Shell type
transformers).
- Selon leur application, ces deux types de transformateurs peuvent être
utilisés comme des transformateurs de distribution de l’énergie électrique
ou des transformateurs de transport de l’énergie électrique.
- La fonction principale d’un transformateur est la modification
(changement) des amplitudes de la tension et de courant à fréquence
1
constante. Comme il peut être utilisé dans des applications d’isolation
galvanique.

1.2. Transformateurs à simple circuit magnétique (core type transformers) :

- Ce type de transformateurs possède un circuit magnétique de forme


rectangulaire, et les deux bobines sont concentriques l’une par rapport à
l’autre autour des deux colonnes verticales (appelées legs ou limbs en
anglais) pour réduire la réactance de fuites. Pour des raisons d’isolation,
la bobine basse tension se trouve à l’intérieur de la bobine haute tension
(près de la colonne du circuit magnétique).
- Les deux tronçons horizontaux du circuit magnétique (celui de haut et
celui du bas) sont appelés yokes (en anglais).
- Chaque colonne verticale porte la moitié de la bobine primaire et la moitié
de la bobine secondaire.

1.3. Transformateurs à circuit magnétique avec colonne centrale (Shell type


transformers) :

- Dans ce type de transformateurs, les deux bobines sont disposées autour


de la colonne centrale, les lignes du flux magnétique se referment à
travers les deux colonnes d’extrémité qui sont en parallèle avec la colonne
centrale.
- La colonne centrale est traversée par la totalité du flux magnétique tandis
que chacune des deux colonnes verticales d’extrémité n’est traversée que
de la moitié du flux total.
- La section droite de la colonne centrale est généralement égale à deux fois
celle d’une colonne d’extrémité.

2
1.4. Comparaison entre les principales caractéristiques des deux types de
transformateurs monophasés :

Transformateurs à simple circuit Transformateurs à circuit magnétique avec


magnétique colonne centrale
1. Construction (usinage) facile. 1. Construction relativement complexe.
2. Contraintes mécanique réduite grâce 2. Présence de contraintes mécaniques
à la disposition des deux bbobines. importante.
3. La réduction de la réactance des flux 3. La réduction de la réactance des flux
de fuite n’est pas facilement de fuite est facilement réalisable.
réalisable. 4. Démontage impossible des bobines
4. Les deux bobines sont facilement pour des fins de rebobinage.
démontées pour des raisons de 5. La chaleur n’est pas bien dissipée du
réparation. fait que les deux bobines sont
5. Meilleure dissipation de la chaleur entourées par le circuit magnétique.
causée par les deux bobines. 6. N’est pas souhaitable dans les
6. Longueur moyenne du circuit applications de très haute tension.
magnétique plus grande et nombre
de spires plus réduit ce qui est
souhaitable dans les applications de
très haute tension.
Tab. 1. Principales caractéristiques de chaque type de transformateur

1.5. Les transformateurs de distribution de l’énergie électrique :

- Ces transformateurs ont une puissance apparente supérieure à 200kVA,


ils sont utilisés pour réduire la tension de distribution à une tension
standard de service.
- Ces transformateurs fonctionnent en permanence et peuvent fonctionner
à vide (la plupart de temps) ou en charge (charge variable).
- Les pertes par effet Joules (perte cuivre) qui dépendent de la charge dans
ces transformateurs seront importantes par rapport aux pertes per.
- Ces transformateurs sont conçus de telle sorte que les pertes fer sont
minimales et par conséquent le rendement sera maximal pour des
courants de charge inférieurs au courant de pleine charge.

3
- Ces transformateurs ont généralement une bonne capacité de garder la
tension dans des limites définies comme ils présentent des réactances de
fuites très petites.

1.6. Les transformateurs de puissance :

- Les transformateurs utilisés dans les centrales de production sont appelés


transformateurs de puissance.
- Ils ont des puissances apparentes inférieures à 200kVA et travaillent
généralement en parallèle.
- Durant les périodes de forte charge, tous les transformateurs sont mis en
service et certains parmi eux peuvent être débranchés dans le cas de
faibles charges.
- Les transformateurs de puissance sont conçus pour avoir un rendement
maximal quand ils travaillent à pleine charge.
- Ces transformateurs sont conçus également pour avoir une réactance de
fuites importante par rapport à ceux de distribution, ceci a pour but de
limiter les courants de défaut.

1.7. Equation de sortie d’un transformateur monophasé :

- L’équation qui lie la puissance apparente d’un transformateur (en KVA) à


la surface de son circuit magnétique est appelée équation de sortie.
- La puissance apparente d’un transformateur dépend de la valeur du flux
magnétique (qui dépend à son tour de la surface de la section droite du
circuit magnétique) et la force magnétomotrice (f.m.m en Ampère.tours)
(qui dépend de la surface de la fenêtre du circuit magnétique). On désigne
par fenêtre la surface de l’espace intérieur du circuit magnétique (figure
1).
- La force électromotrice 𝐸 (f.e.m) totale induite dans un transformateur
est égale à :
𝐸 = 4.44𝑓𝜙𝑚 𝑁 [𝑉𝑜𝑙𝑡𝑠] (1)
𝑁 est le nombre de tours ou de spires.
- Donc la f.e.m par spire 𝐸𝑡 est donnée par :
𝐸
𝐸𝑡 = = 4.44𝑓𝜙𝑚 [𝑉𝑜𝑙𝑡𝑠] (2)
𝑁

4
- On désigne par 𝐾𝑤 le facteur de remplissage qui est le rapport entre la
surface occupée par les conducteurs (conducteurs des enroulements
primaire et secondaire) dans la fenêtre (window) du circuit magnétique 𝐴𝑐
et la surface totale de la fenêtre 𝐴𝑤 :
𝐴𝑐
𝐾𝑤 = (3)
𝐴𝑤
- Les densités de courant des bobinages primaire et secondaire sont
identiques :
𝐼𝑝 𝐼𝑠
𝛿= = [𝐴/𝑚2 ]
𝑎𝑝 𝑎𝑠

Avec 𝐼𝑝 , 𝐼𝑠 sont les intensités des courants primaires et secondaires


respectivement et 𝑎𝑝 , 𝑎𝑠 sont les sections des enroulements primaires et
secondaires respectivement.
- D’où l’on peut tirer les sections des deux bobinages primaire et
secondaires :
𝐼𝑝
𝑎𝑝 =
𝛿
{ 𝐼𝑠 (4)
𝑎𝑠 =
𝛿

- Si on néglige la f.e.m de magnétisation, la f.e.m du primaire et celle du


secondaire seront égales :
𝑁𝑠 𝐼𝑠 = 𝑁𝑝 𝐼𝑝 = 𝐴𝑇 (5)
- La surface du cuivre (surface des conducteurs des enroulements primaire
et secondaire) dans la fenêtre (window) du circuit magnétique est égale à
:
𝐴𝑐 = (𝑠𝑢𝑟𝑓𝑎𝑐𝑒 𝑑𝑒𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑢𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑏𝑜𝑏𝑖𝑛𝑒 𝑝𝑟𝑖𝑚𝑎𝑖𝑟𝑒
+ 𝑠𝑢𝑟𝑓𝑎𝑐𝑒 𝑑𝑒𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑢𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑏𝑜𝑏𝑖𝑛𝑒 𝑠𝑒𝑐𝑜𝑛𝑑𝑎𝑖𝑟𝑒)
= (𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑟𝑠 𝑝𝑟𝑖𝑚𝑎𝑖𝑟𝑒 × 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑚𝑎𝑖𝑟𝑒
+ 𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑟𝑠 𝑠𝑒𝑐𝑜𝑛𝑑𝑎𝑖𝑟𝑒 × 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑠𝑒𝑐𝑜𝑛𝑑𝑎𝑖𝑟𝑒)
- Donc :
𝐼𝑝 𝐼𝑠
𝐴𝑐 = 𝑁𝑝 𝑎𝑝 + 𝑁𝑠 𝑎𝑠 = 𝑁𝑝 + 𝑁𝑠
𝛿 𝛿
1 1 (6)
= (𝑁𝑝 𝐼𝑝 + 𝑁𝑠 𝐼𝑠 ) = (𝐴𝑇 + 𝐴𝑇)
𝛿 𝛿
= 2𝐴𝑇⁄𝛿

5
HVW : High Voltage Winding (Bobine haute tension)

LVW : Low Voltage Winding (Bobine basse tension)

Surface de Surface
Surface de la la fenêtre de la
fenêtre
fenêtre

(b)
(a)
Fig. 1. Section droite du circuit magnétique d’un transformateur monophasé :
(a) Transformateur à simple circuit magnétique (core type)
(b) Transformateur à circuit magnétique avec colonne centrale (shell type)

- En égalisant les deux équations (3) et (6), nous aurons :


𝐴𝑐 = 𝐾𝑤 𝐴𝑤 = 2𝐴𝑇⁄𝛿 (7)
- A partir de l’équation (7), nous pouvons tirer le nombre des Ampère.tours
du transformateur :
1
𝐴𝑇 = 𝐾𝑤 𝐴𝑤 𝛿 (8)
2
- la puissance apparente nominale du transformateur 𝑆𝑁 est donnée par :

6
𝑆𝑁 (𝑘𝑉𝐴) = 𝑉𝑝𝑁 𝐼𝑝𝑁 10−3
= 𝐸𝑝𝑁 𝐼𝑝𝑁 10−3 (∴ 𝑉𝑝𝑁 ≈ 𝐸𝑝𝑁 = 4.44𝑓𝜙𝑚 𝑁𝑝 )
𝐸𝑝𝑁
= 𝑁𝑝 𝐼𝑝𝑁 10−3 (9)
𝑇𝑝
= 𝐸𝑡 𝐴𝑇10−3

- En remplaçant 𝐸𝑡 et 𝐴𝑇 par leurs équations (2) et (8) respectivement, nous


aurons :
1
𝑆𝑁 = 4.44𝑓𝜙𝑚 𝐾𝑤 𝐴𝑤 𝛿10−3
2 (10)
−3
= 2.22𝑓𝜙𝑚 𝐾𝑤 𝐴𝑤 𝛿10
- Comme :
𝜙𝑚
𝐵𝑚 = (11)
𝐴𝑖
- Finalement nous obtenons la première forme de l’équation de sortie d’un
transformateur monophasé :
𝑆𝑁 = 2.22𝑓𝐵𝑚 𝐴𝑖 𝐾𝑤 𝐴𝑤 𝛿10−3 (12)

- La construction (le design) d’un transformateur monophasé commence


par le d’une valeur appropriée de force magnétomotrice (la f.m.m) par
spire 𝐸𝑡 .
- Cependant une équation liant la f.m.m par spire 𝐸𝑡 à la puissance
apparente nominale du transformateur 𝑆𝑁 peut être développée.
- Dans un transformateur le coefficient 𝑟 qui est le rapport entre la valeur
du flux nominal et la force magnétomotrice totale est connu, il donné par
𝜙𝑚
𝑟= .
𝐴𝑇
- La valeur de la puissance apparente nominale du transformateur 𝑆𝑁 est
donnée par : 𝑆𝑁 = 𝑉𝑝𝑁 𝐼𝑝𝑁 = 𝑉𝑠𝑁 𝐼𝑠𝑁 ,
- Pour l’enroulement primaire nous pouvons écrire :
𝑆𝑁 (𝑘𝑉𝐴) = 𝑉𝑝𝑁 𝐼𝑝𝑁 10−3
= 4.44𝑓𝜙𝑚 𝑁𝑝 𝐼𝑝𝑁 10−3 (∴ 𝑉𝑝𝑁 ≈ 𝐸𝑝𝑁 = 4.44𝑓𝜙𝑚 𝑁𝑝 )
= 4.44𝑓𝜙𝑚 𝐴𝑇10−3 (∴ 𝐴𝑇 = 𝑁𝑝 𝐼𝑝𝑁 )
(13)
𝜙𝑚 −3 𝜙𝑚
= 4.44𝑓𝜙𝑚 10 (∴ 𝐴𝑇 = )
𝑟 𝑟
𝜙𝑚 2 𝜙𝑚
= 4.44𝑓 10−3 (∴ 𝐴𝑇 = )
𝑟 𝑟

7
Donc la valeur du flux nominal dans le circuit magnétique du transformateur est
donnée par :

𝑆𝑁 𝑟103
𝜙𝑚 = √ (14)
4.44𝑓

Nous pouvons maintenant connaître la f.m.m par spire 𝐸𝑡 :


𝐸𝑡 = 4.44𝑓𝜙𝑚
𝑆𝑁 𝑟103 (15)
= 4.44𝑓√
4.44𝑓

Finalement la f.m.m par spire 𝐸𝑡 peut écrite sous la forme :

𝜙
𝐸𝑡 = 𝐾√𝑆𝑁 (𝐾 = √4.44𝑓𝑟103 = √4.44𝑓 𝐴𝑇𝑚 103 ) (16)

A partir de l’équation précédente il est clair que la f.m.m par spire 𝐸𝑡 est
directement proportionnelle au coefficient 𝐾. Le tableau suivant donne les
valeurs prises par 𝐾 pour les différents types de transformateurs :

Type de transformateur 𝑲
Transformateur monophasé type SHELL 1.0 à 1.2
Transformateur monophasé type CORE 0.75 à 0.85
Transformateur triphasé type SHELL 1.3
Transformateur triphasé type CORE 0.45
Transformateur triphasé type CORE de 0.6 à 0.7
distribution + Transformateur de puissance
Tab. 2. Valeurs de 𝐾 selon le type du transformateur

1.8. Choix de la forme de la section du circuit magnétique :

- Pour les transformateurs monophasés de type CORE, la section droite du


circuit magnétique peut être de forme carrée, rectangulaire ou à pas.
- Pour les transformateurs de puissance et de distribution lorsqu’on utilise
des enroulements (des bobines) à section droite ronde (forme d’un

8
cercle), on préfère utiliser des circuits magnétiques à section droite de
forme carrée ou à pas.
- Pour les transformateurs de type SHELL, on utilise des circuits
magnétiques à section droite de forme rectangulaire. Dance cas, les
enroulements (des bobines primaire et secondaire) doivent être choisis de
section rectangulaire également. On rappelle que les transformateurs de
type SHELL sont souhaitables uniquement dans le cas de basse tension.
- Pour les transformateurs monophasés de type CORE avec circuit
magnétique de type rectangulaire, le rapport entre la largeur et la
profondeur de circuit magnétique varie entre 1.4 et 2.
- Pour les transformateurs de type SHELL (circuits magnétiques à section
droite de forme rectangulaire), la largeur de la colonne centrale est à deux
à trois fois la profondeur du circuit magnétique.

Section Section Section


rectangulaire carrée à pas

Cercle de
circonscription

Fig.2. Différents types de section du circuit magnétique d’un transformateur monophasé

- Pour une même valeur de section droite, le diamètre du cercle de


circonscription de la forme carrée est plus grand que celui de la forme à
pas. Donc lorsque la forme à pas est utilisée, la longueur moyenne d’une
spire est plus réduite d’où la réduction de la quantité de cuivre utilisée
ainsi que les pertes cuivre. Cependant d’un point de vue construction la
forme à pas est plus difficile à réaliser.

Exemple 1 :
Calculer la section droite ainsi que la surface de la fenêtre du circuit
magnétique d’un transformateur monophasé de type « CORE » qui possède
les caractéristiques suivantes :

9
Solution :
La tension par spire est donnée par :
𝐸𝑡 30
𝐸𝑡 = 4.44𝑓𝜙𝑚 → 𝜙𝑚 = = = 0.1351 𝑊𝑏
4.44𝑓 4.44 × 50
La densité du flux magnétique qui est l’induction magnétique est :
𝜙𝑚
𝐵𝑚 = avec 𝐴𝑖 est la section droite du circuit magnétique,
𝐴𝑖

𝜙𝑚 0.1351
Donc : 𝐴𝑖 = = = 0.108 𝑚2 = 0.108 × 106 𝑚𝑚2
𝐵𝑚 1.25

Comme l’équation de sortie d’un transformateur liant la puissance apparente à


la surface de la fenêtre de son circuit magnétique est donnée par :
𝑆𝑁 = 2.22𝑓𝐵𝑚 𝐴𝑖 𝐾𝑤 𝐴𝑤 𝛿10−3
On peut donc tirer directement la surface de la fenêtre 𝐴𝑤 , soit :
𝑆𝑁 1000
𝐴𝑤 = =
2.22𝑓𝐵𝑚 𝐴𝑖 𝐾𝑤 𝛿10−3 2.22 × 50 × 1.25 × 0.108 × 0.32 × 2.5 × 106 × 10−3
= 0.0834 𝑚2
= 0.0834 × 106 𝑚𝑚2

Exemple 2 :
Calculer les dimensions ainsi que la surface de la fenêtre du circuit magnétique
d’un transformateur monophasé de type « CORE » ; la forme du circuit
magnétique est rectangulaire dont la longueur est égale au double de sa largeur
et la hauteur de la fenêtre est égale à trois fois sa largeur. Les caractéristiques
principales de ce transformateur sont données comme suit :

10
Nous précisons que la longueur de la fenêtre du circuit magnétique est égale au
double de sa largeur.
Solution :
Les dimensions du circuit magnétique (fenêtre et section droite) sont
représentées sur la figure suivante :

La tension par spire est donnée par :


𝐸𝑡 1.8
𝐸𝑡 = 4.44𝑓𝜙𝑚 → 𝜙𝑚 = = = 0.0081 𝑊𝑏
4.44𝑓 4.44 × 50
La densité du flux magnétique qui est l’induction magnétique est :
𝜙𝑚
𝐵𝑚 = avec 𝐴𝑖 est la section droite du circuit magnétique,
𝐴𝑖

𝜙𝑚 0.0081
Donc : 𝐴𝑖 = = = 0.0081 𝑚2 = 0.0081 × 106 𝑚𝑚2
𝐵𝑚 1

𝐴𝑖
La section réelle du circuit magnétique 𝐴𝑟𝑖 = , tel que 𝑆𝑓 est un facteur égal à
𝑆𝑓
0.9 ; il tient compte de l’épaisseur du vernis et des différents éléments
d’assemblage du circuit magnétique, soit :
11
0.0081
𝐴𝑟𝑖 = = 0.009 𝑚2
0.9
La section droite du circuit magnétique est représentée sur la figure ci-dessus,
nous avons alors :
𝐴𝑟𝑖 = 𝑎 × 𝑏 = (2𝑏) × 𝑏 = 2𝑏 2
Donc :

𝐴𝑟𝑖 0.009
𝑏=√ =√ = 0.067 𝑚
2 2

𝑎 = 2𝑏 = 2 × 0.067 = 0.134 𝑚
L’équation de sortie d’un transformateur liant la puissance apparente à la
surface de la fenêtre de son circuit magnétique est donnée par :
𝑆𝑁 = 2.22𝑓𝐵𝑚 𝐴𝑖 𝐾𝑤 𝐴𝑤 𝛿10−3
On peut donc tirer directement la surface de la fenêtre 𝐴𝑤 , soit :
𝑆𝑁 5
𝐴𝑤 = =
2.22𝑓𝐵𝑚 𝐴𝑖 𝐾𝑤 𝛿10−3 2.22 × 50 × 1.× 0.0081 × 0.2 × 1.8 × 106 × 10−3
= 0.0154 𝑚2
= 0.0154 × 106 𝑚𝑚2
Pour la surface de la fenêtre, nous avons :
𝐴𝑤 = 𝐻𝑤 × 𝑊𝑤 (Voir figure ci-dessus)
Et comme 𝐻𝑤 = 3𝑊𝑤 , nous aurons donc :
𝐴𝑤 = 3𝐻𝑤 × 𝑊𝑤 = 3𝑊𝑤2
Soit :

𝐴𝑤 0.0154
𝑊𝑤 = √ =√ = 0.0716 𝑚
3 3

𝐻𝑤 = 3 × 𝑊𝑤 = 3 × 0.0716 = 0.2148 𝑚

12
Exemple 3 :
Construire (faire le design) d’un transformateur monophasé dont le circuit
magnétique est muni d’une colonne centrale (type SHELL) et qui porte les
caractéristiques suivantes : 125𝑘𝑉𝐴, 3300/440𝑉, 50𝐻𝑧, 𝐾 = 1.1, 𝐵𝑚 = 1.1 𝑇,
𝑆𝑓 = 0.9, 𝛿 = 2.5 𝐴/𝑚𝑚2

A partir du tableau 2, nous pouvons prendre 𝐾 = 1.1 (type SHELL),


De l’équation (16), nous tirons la tension par spire :
𝐸𝑡 = 𝐾√𝑆𝑁 = 1.1 √125 = 12.2984 𝑉

La valeur du flux magnétique à travers la section du circuit magnétique est :


𝐸𝑡 12.2984
𝜙𝑚 = = = 0.0504 𝑊𝑏
4.44𝑓 4.44 × 50

La densité du flux magnétique qui est l’induction magnétique est :


La section droite du circuit magnétique 𝐴𝑖 vaut :
𝜙𝑚 0.0504
𝐴𝑖 = = = 0.0504 𝑚2 = 0.0504 × 106 𝑚𝑚2
𝐵𝑚 1.1

𝐴𝑖
La section réelle du circuit magnétique 𝐴𝑟𝑖 = , tel que 𝑆𝑓 est un facteur égal à
𝑆𝑓
0.9 ; il tient compte de l’épaisseur du vernis et des différents éléments
d’assemblage du circuit magnétique, soit :
0.0504
𝐴𝑟𝑖 = = 0.056 𝑚2
0.9

Comme le rapport entre la longueur de la section droite du circuit magnétique


et sa largeur vaut 2.5, nous aurons :
𝐴𝑟𝑖 = 𝑎 × 𝑏 = (2.5𝑏) × 𝑏 = 2.5𝑏 2
Donc :

13
𝐴𝑟𝑖 0.056
𝑏=√ =√ = 0.1496 𝑚 ≈ 0.150 𝑚
2.5 2.5

𝑎 = 2𝑏 = 2.5 × 0.150 = 0.375 𝑚

Ly

hy
hy/2 b hy/2

L’équation de sortie d’un transformateur liant la puissance apparente à la


surface de la fenêtre de son circuit magnétique est donnée par :
𝑆𝑁 = 2.22𝑓𝐵𝑚 𝐴𝑖 𝐾𝑤 𝐴𝑤 𝛿10−3

On peut donc tirer directement la surface de la fenêtre 𝐴𝑤 , soit :


𝑆𝑁 125
𝐴𝑤 = =
2.22𝑓𝐵𝑚 𝐴𝑖 𝐾𝑤 𝛿10−3 2.22 × 50 × 1.1 × 0.0504 × 0.27 × 2.5 × 106 × 10−3
= 0.0301 𝑚2
= 0.0301 × 106 𝑚𝑚2

Pour la surface de la fenêtre, nous avons :


𝐴𝑤 = 𝐻𝑤 × 𝑊𝑤

Et comme 𝐻𝑤 = 2.1𝑊𝑤 , nous aurons donc :


𝐴𝑤 = 2.1𝐻𝑤 × 𝑊𝑤 = 2.1𝑊𝑤2
Soit :
14
𝐴𝑤 0.0301
𝑊𝑤 = √ =√ = 0.1197 𝑚 ≈ 0.120𝑚
2.1 2.1

𝐻𝑤 = 2.1 × 𝑊𝑤 = 2.1 × 0.120 = 0.252 𝑚

Comme ce transformateur est de type SHELL, le flux magnétique qui traverse


chaque colonne latérale 𝐴𝑦 (les limbs) est égal à la moitié de celui qui traverse la
colonne centrale 𝐴𝑖 , soit :
𝐴𝑖 0.0504
𝐴𝑦 = = = 0.0252 𝑚2
2 2

Pour un transformateur est de type SHELL, la hauteur du tronçon horizontal


(yoke) ℎ𝑦 est égale à la moitié de la largeur de la colonne centrale 𝑏, soit :
𝑏 0.150
ℎ𝑦 = = = 0.175𝑚
2 2

La largeur de la section droite de colonne latérale 𝑏𝑦 sera donc :


𝐴𝑦 0.0252
𝑏𝑦 = = = 0.3357 𝑚
ℎ𝑦 0.175

La longueur du tronçon horizontal 𝐿𝑦 est :


𝐿𝑦 = 2(𝑊𝑤 + 𝑎𝑦 ) + 𝑏 = 2(0.120 + 0.175) + 0.150 = 0.540 𝑚

Le volume de la colonne centrale 𝑉𝑐𝑐 est :


𝑉𝑐𝑐 = 𝐴𝑖 𝐻𝑤 = 0.0504 × 0.252 = 0.0127 𝑚3

Le volume des deux colonnes latérales 𝑉2𝑐𝑙 est :


𝑉2𝑐𝑙 = 𝑉𝑐𝑐 = 0.0127 𝑚3

Le volume des deux colonnes latérales 𝑉2𝑐𝑙 et la colonne centrale 𝑉𝑐𝑐 est :
𝑉𝑐 = 𝑉2𝑐𝑙 + 𝑉𝑐𝑐 = 0.0127 + 0.0127 = 0.0254 𝑚3

Le volume des deux tronçons verticaux (yokes) 𝑉𝑦 est :


𝑉𝑦 = 2𝐿𝑦 𝐴𝑦 = 2 × 0.540 × 0.0252 = 0.0272 𝑚3

15
Le volume total du circuit magnétique total 𝑉𝑐𝑚 est :
𝑉𝑐𝑚 = 𝑉𝑐 + 𝑉𝑦 = 0.0254 + 0.0272 = 0.0526 𝑚3

Si on considère que la masse volumique du matériau magnétique utilisé est 𝜌 =


7550 𝑘𝑔/𝑚3 , alors la masse du fer utilisé 𝑀𝑐𝑚 est :
𝑀𝑐𝑚 = 𝑉𝑐𝑚 × 𝜌 = 0.0526 × 7550 = 397 𝑘𝑔

A partir de la courbe donnant les pertes fer en fonction de l’induction


magnétique 𝐵𝑚 , nous pouvons estimer (quantifier) ces pertes ce qui correspond
à 𝑃𝑓𝑒𝑟/𝑘𝑔 = 1.55 𝑊/𝑘𝑔 (pour 𝐵𝑚 = 1.1 𝑇).
Pour une masse de 397 𝑘𝑔 ces pertes seront estimées à :
𝑃𝑓𝑒𝑟 = 1.55 × 397 = 615.35 𝑊

En raison des différents procédés de fabrication, Ces pertes seront augmentées


de 1.05%, soit :
𝑃𝑓𝑒𝑟 = 615.35 × 1.05 = 646 𝑊

Ce qui représente par rapport à la puissance apparente nominale :


𝑃𝑓𝑒𝑟 646
𝑃𝑓𝑒𝑟(%) = × 100 = × 100 = 0.5168%
𝑆𝑁 125 × 1000

Fig.3. Pertes dans fer en fonction de l’induction magnétique du matériau utilisé

16
1.9. Récapitulatif (résumé) sur les étapes à suivre pour construire un
transformateur monophasé :

(a) Calculer les dimensions du circuit magnétique (surface de la fenêtre :


longueurs des colonnes verticales –limbs-, longueur des tronçons
horizontaux –yokes-. Calculer la densité du flux magnétique dans ces
différents tronçons ainsi que les pertes fer.
(b) Calculer la force magnétomotrice (le nombre d’ampère-tours) ainsi que le
courant primaire à vide.
(c) Calculer le nombre de tours, le volume du cuivre ainsi que les dimensions
finales de la bobine basse tension.
(d) Calculer le nombre de tours, le volume du cuivre ainsi que les dimensions
finales de la bobine haute tension.
(e) Vérifier s’il y’a une concordance entre les dimensions du circuit
magnétique et celles des deux bobines basse et haute tension.
(f) Calculer les pertes cuivre (pertes Joules) dans les deux bobines, la totalité
des pertes, les réactances ainsi que le facteur de régulation (en %).
(g) Calculer les dimensions du réservoir de l’huile de refroidissement, le
nombre et taille des tuyaux de refroidissement, la température de
fonctionnement, le poids total ainsi que le rapport poids/S en kg/KVA.

17