Vous êtes sur la page 1sur 26

VENDREDI 22 JUILLET 2016 Le e e

72EANNÉE– NO 22245
2,40 €– FRANCE MÉTROPOLITAINE b e d
WWW.LEMONDE.FR―
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO
R. KIPLING
N°6•4,99 €
EN VENTE UNIQUEMENT EN FRANCE MÉTROPOLITAINE

Purges et état d’urgence en Turquie :


le coup de force d’Erdogan
▶ Le président turc
a déclaré l’état d’ur-
gence pour trois mois

GETTY IMAGES
▶ Il pourra faire pas-
ser des lois et res-
treindre les droits et
libertés de ses conci- Terence Conran
toyens sans consulter
le Parlement
Le design
▶ Depuis la tentative grand public
de putsch, le 15 juillet,
Le fondateur d’Habitat et de Conran
55 000 Turcs ont été Shop révolutionne depuis soixante
arrêtés, mis en garde ans nos intérieurs. Il a d’abord remeu-
à vue ou limogés blé les appartements sordides de l’An-
gleterre de l’après-guerre, puis a es-
▶ Erdogan a désor- saimé partout. Avant Ikea, il a imposé
mais les mains libres les ingénieux meubles en kit.
PAG E 18-19
pour mener à bien
son projet de refonte
civilisationnelle et BD :
fermer la parenthèse la « der des der »
du kémalisme
PAGES 2 - 3 ET DÉ B ATS PAGE 2 5
de Tardi sur 14-18
Un portrait d’Erdogan brandi,
L’été des livres
le 21 juillet, place Taksim, à Istanbul. PAG E 21
ALKIS KONSTANTINIDIS/REUTERS

Theresa May pose Migrants


Dans le canot
Tensions à Beaumont-sur-Oise
les jalons du Brexit à la dérive, après la mort d’un jeune interpellé
vingt-deux corps
D
Le Royaume-Uni renonce à la euxième nuit d’échauffou- y a eu bavure : « Adama est parti en
PAGE 5
présidence tournante de l’Union rées entre les forces de l’or- courant parce qu’il n’avait pas ses pa-
européenne, a annoncé la première dre et des jeunes de Persan piers sur lui. » Il serait décédé « à la
et de Beaumont-sur-Oise suite d’un malaise » lors de son
ministre britannique Planète
PAGE 5 Une loi biodiversité
(Val-d’Oise), mercredi. Après la mort
d’un homme de 24 ans, Adama Tra-
transfèrement vers les locaux de la
brigade de Persan, assure la gendar-
Aux côtés
en demi-teinte
oré, mardi 19 juillet, au cours d’une
interpellation par les gendarmes, les
merie nationale.
Bagui Traoré livre une autre ver-
des femmes
Smartphone PAGE 6 affrontements et les courses-pour-
suites ont duré une partie de la nuit.
sion : à la gendarmerie, où il est lui
aussi emmené, il voit Adama « au
Eve Ensler
Des voitures ont brûlé, des bou- sol, les mains menottées dans le PAG E 20
Pokémon Go 1 teilles enflammées ont été jetées,
des poubelles ont pris feu… Neuf
dos » : « Il ne respirait plus, il était
sans vie. Il avait du sang sur le visage.
débarque en France ÉD ITO R IAL personnes ont été interpellées.
Les versions divergent sur la mort
Mon frère est rentré vivant dans le ca-
mion quand ils l’ont arrêté, il en est
Minamata
FRANCE : d’Adama Traoré. D’après le parquet, sorti mort. Mais Adama n’a pas eu de
Le jeu vidéo est un phénomène ÉTAT D’URGENCE il se serait interposé entre la gendar-
merie et son frère, appréhendé dans
crise cardiaque, ils l’ont tabassé. »
Une autopsie devait être réalisée
La baie
de société dont profite Nintendo.
Il pose des questions de sécurité ET ÉTAT DE DROIT le cadre d’une enquête sur une af- jeudi après que la famille aura pu empoisonnée
LI R E P A G E 25 faire d’extorsion de fonds. Une ver- voir le corps d’Adama.
PAGE 1 2 sion que dément le frère, pour qui il PAGE 7 PAG E 26

LE REGARD DE PLANTU

*27EA&77 (&0&C?=B&A5'
!2B+A +(0&A52:&

DEVENEZ LES BUSINESS DÉVELOPPEURS DE DEMAIN


7, 14 et 21 Épreuves d’admission
en 1ère et 2ème années
et journées de sélection
septembre en 3ème et 4ème années
Téléchargez votre dossier de candidature sur www.icd-ecoles.com
Intégrez une école de commerce postbac du Top 5 !*
*Palmarès des écoles postbac : Le Figaro (nov. 2015) et Challenge (déc. 2015)

01 80 97 66 11 - 12 rue Alexandre Parodi, 75010 Paris

D<1/D/./ D</"3<)/D;<)@ #. $;>>"3$" "/ #. #F-"@;99">"</ % $3FF "< 8,64


-420()!!-'-&4 .+-&!-),&-'-&4 !3$5")-3" 4-/*&)#3- $")15 "-/%&&3 $2" (+5424

Algérie 200 DA, Allemagne 2,80 €, Andorre 2,60 €, Autriche 3,00 €, Belgique 2,40 €, Cameroun 2 000 F CFA, Canada 4,75 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 000 F CFA, Danemark 32 KRD, Espagne 2,70 €, Finlande 4,00 €, Gabon 2 000 F CFA, Grande-Bretagne 2,00 £, Grèce 2,80 €, Guadeloupe-Martinique 2,60 €, Guyane 3,00 €,
Hongrie 990 HUF, Irlande 2,70 €, Italie 2,70 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,40 €, Malte 2,70 €, Maroc 15 DH, Pays-Bas 2,80 €, Portugal cont. 2,70 €, La Réunion 2,60 €, Sénégal 2 000 F CFA, Slovénie 2,70 €, Saint-Martin 3,00 €, Suisse 3,60 CHF, TOM Avion 480 XPF, Tunisie 2,80 DT, Turquie 11,50 TL, Afrique CFA autres 2 000 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

A P R È S L E P U T S C H R AT É E N T U R Q U I E

Erdogan
met en place sa
« démocrature »
Le président turc a annoncé l’état
d’urgence pour trois mois, prélude
à son projet d’hyperprésidence Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à Ankara, jeudi 21 juillet. KAYHAN OZER/AP
en rupture avec les fondements
de la République d’Atatürk

istanbul - correspondante une mesure réclamée par la base de son Parti

D
de la justice et du développement (AKP, isla-
e retour à Ankara pour la mo-conservateur), mobilisée sur les places
première fois depuis le des grandes villes pour la cinquième soirée
putsch manqué, le prési- consécutive. La peine capitale sera réintro-
dent Recep Tayyip Erdogan duite si le Parlement vote pour, ce qui est pos-
a annoncé, mercredi sible vu que l’AKP (317 sièges sur 550) jouit du
20 juillet, l’imposition de soutien du Parti de l’action nationaliste
l’état d’urgence pour une durée de trois mois (MHP, 40 sièges) sur cette question.
en Turquie. Apparu à la télévision tard dans Une fois entré en vigueur, l’état d’urgence
la soirée, après avoir présidé la réunion du permettra à l’homme fort de Turquie de faire
conseil de sécurité puis celle du conseil des passer de nouvelles lois et de restreindre les
ministres, il a expliqué que cette mesure al- droits et libertés de ses concitoyens. Libre à
lait permettre « d’éliminer les menaces qui pè- lui, ainsi, de réaliser le projet d’« hyperprési-
sent sur la démocratie, l’Etat de droit, les liber- dence » qui lui tient tant à cœur. Soutenu par
tés de nos citoyens » après le coup de force l’opposition, adulé par ses partisans, M. Er-
manqué d’une partie de l’armée dans la nuit dogan voit sa popularité au zénith après sa
du 15 au 16 juillet. victoire sur la tentative de putsch qu’il a con-
L’état d’urgence devrait donner les moyens fié avoir appris « par son beau-frère » depuis
« d’éradiquer rapidement tous les membres son lieu de villégiature à Marmaris, sur la
de l’organisation terroriste impliqués », une côte égéenne – ce qui laisse entrevoir une
référence à l’influente confrérie religieuse faille au niveau du renseignement.
du prédicateur Fethullah Gülen, désignée
comme le cerveau du putsch et comparée à CONTOURS DE LA « NOUVELLE TURQUIE »
un « virus » qu’il convient d’éliminer. Alors que sa base, bercée par la synthèse « is- Des putschistes présumés arrivent au tribunal à Istanbul, le 20 juillet. BULENT KILIC/AFP
D’autant que la tentative de coup « n’est lamo-nationaliste » – les idées des conserva-
peut-être pas terminée », a laissé entendre le teurs musulmans alliées à celles des ultrana-
président. La démocratie sera préservée, « il tionalistes – manifeste chaque nuit pour
n’y aura aucun compromis », a assuré M. Er- « défendre la démocratie », réclamant à cor et est proposée, j’approuverai », avait-il dit. phie, qui a statut de musée, sera bientôt
dogan. Critiqué à l’étranger pour la vaste à cri le rétablissement de la peine de mort ERDOGAN « Bruxelles et l’OTAN peuvent bien penser ce ouverte à la prière.
purge – 55 000 Turcs arrêtés, gardés à vue ou
limogés – en cours, il a enjoint Jean-Marc Ay-
pour les « traîtres », la presse progouverne-
mentale dessine les contours de la « nouvelle
VEUT SUPPRIMER qu’ils veulent, conclut l’éditorialiste. La pen-
daison posera un problème dans les relations
En une nuit, la Turquie a changé de visage.
L’institution militaire, bien plus impliquée
rault, le chef de la diplomatie française qui a Turquie ». LES REPÈRES avec l’UE (…) mais cette notion existe dans la dans le putsch qu’il y paraissait au premier
mis en garde sur le respect des libertés, à « se « La pendaison est pour bientôt », a écrit le religion, or personne ne peut être plus miséri- abord, a perdu son crédit. Elle ressortira affai-
mêler de ses affaires ». Le soutien du secré- 20 juillet l’éditorialiste Abdurrahman Dili- IMPOSÉS APRÈS cordieux que Dieu. Un musulman ne s’oppo- blie des purges dans ses rangs (un général sur
taire d’Etat américain John Kerry lui est en
revanche acquis, ce dernier ayant refusé de
pak dans le quotidien Yeni Akit, rappelant les
mots lancés par le président turc, qui s’est
LA CHUTE DE ser à cela. »
Rappelant que M. Erdogan souhaitait dé-
trois), ce qui interroge quant à sa capacité à
mener à bien simultanément les opérations
s’exprimer sur les purges en cours. adressé à ses partisans à plusieurs reprises L’EMPIRE OTTOMAN, sormais faire construire une mosquée sur de lutte antiterroriste contre les rebelles du
Dans un entretien accordé mercredi à la depuis le seuil de sa villa de Kisikli sur la rive la place Taksim, haut lieu du kémalisme et Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, auto-
chaîne Al-Jazira, M. Erdogan a réitéré son sou- asiatique d’Istanbul dans les jours qui ont DONT LA LAÏCITÉ théâtre des manifestations de l’opposition nomiste) dans le sud-est du pays, et la guerre
tien au rétablissement de la peine de mort, suivi la tentative de putsch. « Si la pendaison en 2013, le journaliste écrit que Sainte-So- contre l’organisation Etat islamique (EI).

Purge en règle dans tous les secteurs de l’administration turque


Arrestations et limogeages sont décidés à partir de listes, probablement établies bien avant le coup d’Etat manqué d’une partie de l’armée

istanbul - correspondante Arrestations et limogeages sont vil est en train de profiter de la si- elle. En contact permanent avec d’établir d’ici au 5 août des listes vernement en février 2015, sont
décidés à partir de listes, proba- tuation ». Il déplore « le refus fait les collègues turcs, elle raconte : d’enseignants suspects de sympa- dans le viseur des autorités.

L e grand nettoyage ne con-


naît pas de fin en Turquie
où, depuis la tentative de
putsch du 15 juillet, près de
10 000 fonctionnaires – militai-
blement établies bien avant le
putsch. La situation est dramati-
que pour l’institution judiciaire :
« 2 745 magistrats ont été placés en
garde à vue, parmi eux 140 juges,
aux prévenus de recourir à un avo-
cat », « l’atmosphère de chasse aux
sorcières ». Yarsav avait des repré-
sentants au sein du Haut Conseil
des juges et des procureurs
« Certains attendent l’arrestation,
ils ont déjà prévu de confier leurs
enfants à leurs proches. Comme il y
a beaucoup de couples dans la pro-
fession, il arrive que mari et femme
thie pour le prédicateur Fethullah
Gülen, lequel, exilé aux Etats-Unis
depuis 1999 pour raisons de
santé, est présenté par le prési-
dent Recep Tayyip Erdogan
Des photos circulent sur les ré-
seaux sociaux montrant des par-
ticuliers se débarrassant à la hâte
des livres du prédicateur et de sa
confrérie religieuse. Ce geste
res, magistrats, juges, policiers – 48 conseillers d’Etat et 2 membres (HSYK), l’équivalent du Conseil soient arrêtés ensemble. » comme l’instigateur de la tenta- n’est pas sans rappeler le coup
sont sous le coup de « procédures de la Cour constitutionnelle, et supérieur de la magistrature, Après les militaires et les juges, tive de putsch. d’Etat militaire de 1980, quand
judiciaires », selon le vice-premier cela n’est pas fini car, d’après nos avant qu’une réforme élaborée c’est le tour des universitaires. les intellectuels jetaient leurs li-
ministre, Numan Kurtulmus, renseignements, les autorités ont par le président Erdogan en 2014 Une purge sans précédent est en La délation encouragée vres à connotation marxiste à la
c’est-à-dire placés en détention encore une liste de 2 000 person- change la donne. cours dans les universités. Le L’atmosphère est pesante, la mé- poubelle ou les enfouissaient
ou gardés à vue. nes à interpeller », explique Murat « Erdogan a réformé le HSYK Conseil de l’enseignement supé- fiance règne. La direction géné- dans leur jardin.
Cinquante mille personnes ont Arslan, le président de l’associa- pour y placer ses hommes. Nous rieur (YOK) mène la danse, récla- rale du renseignement a de- Variés sont les secteurs d’acti-
été limogées au ministère de l’in- tion des magistrats indépen- voyons que ce qui se passe mant les démissions de 1 577 mandé à la population de scruter vité touchés par les purges. Des
térieur, parmi les gouverneurs, dants Yarsav. aujourd’hui est le fruit d’un long doyens issus des universités pu- les réseaux sociaux, afin de dé- mises à pied sont en cours au mi-
dans les médias, au sein des uni- travail de préparation », explique bliques et privées. 15 200 ensei- noncer les partisans des puts- nistère de la jeunesse et des
versités et même au Parlement. « Aucune preuve » Simone Gaboriau, magistrate ho- gnants ont été suspendus. Mer- chistes via des adresses mails ré- sports. Dans le quartier d’Eyüp, à
Une vingtaine de médias audio- Des magistrats ont-ils pris part à noraire et membre de l’associa- credi 20 juillet, le YOK a interdit servées à cet effet. Istanbul, la municipalité a or-
visuels ont perdu leur licence. la tentative de putsch ? « S’ils ont tion Medel (Magistrats européens les universitaires de missions à Tous ceux qui, de près ou de donné la démolition du Halit Pasa
Les cartes de presse de 34 journa- participé, ils doivent assumer les pour la démocratie et les libertés), l’étranger, ceux qui s’y trouvent loin, ont manifesté un intérêt Residence, un hôtel construit
listes ont été invalidées. Le der- conséquences, déclare M. Arslan, jointe par téléphone. « La reprise ont été rappelés. pour le mouvement de Fethullah en 1992 – sans permis de cons-
nier numéro du journal satiri- mais des preuves de leur implica- en main des juges et des magis- Un peu partout, des centaines Gülen sentent le soufre. Les fonc- truire, comme c’est souvent le
que Leman a été interdit à la tion doivent nous être présentées, trats a commencé bien avant la de professeurs ont été interpellés, tionnaires titulaires de comptes cas –, décrit comme le lieu de ren-
vente. Plusieurs sites d’informa- or, jusqu’ici, il n’y a aucune tentative de putsch, avec des arres- quatre recteurs ont été limogés, chez Asya, la banque des gülenis- dez-vous des conspirateurs. p
tion ont été fermés. preuve. » Selon lui, « le pouvoir ci- tations, des mutations », assure-t- ceux qui restent ont été priés tes mise sous tutelle par le gou- m. jé.
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016 international | 3

Les Occidentaux condamnés


à soutenir le président turc
Pilier du flanc sud-est de l’OTAN et partenaire clé de l’UE sur
la question migratoire, le régime Erdogan est incontournable

ANALYSE Le parti AKP – avec une inquiétude à peine voi-


lée sur ce que cette aventure san-
istanbul - envoyé spécial
a remporté glante révèle de failles dans les

I l n’est pas simple de mettre en


accusation un gouvernement
civil légitime qui vient de ré-
chapper d’un putsch. La dérive
autoritaire croissante du prési-
peu ou prou
tous les scrutins
depuis 2002
institutions d’un pays jusqu’alors
considéré comme l’un des rares
pôles de stabilité de la région. « La
crise de l’armée est profonde et le
conflit avec la police attisé lors du
dent turc Recep Tayyip Erdogan coup d’Etat fait craindre un vérita-
inquiète les Européens autant que ble krach sécuritaire », note un di-
Washington. Mais si le ton se veut commencer par l’Allemagne – ont plomate occidental, estimant que,
Des proches de soldats arrêtés devant le palais de justice d’Istanbul, le 20 juillet. OZAN KOSE/AFP ferme, pour mettre en garde con- dû se plier au chantage d’Ankara même si Erdogan peut sembler le
tre tout rétablissement de la sur les réfugiés et reprendre les grand gagnant à court terme, « il
peine de mort « en aucun cas com- négociations d’adhésion à n’y a que des perdants ». « La dé-
patible avec l’adhésion à l’Union l’Union européenne, quand bien mocratie turque et ses liens avec
européenne », comme l’a souligné même la candidature turque l’Occident pourraient bien être la
la chancelière allemande Angela n’aurait aucune chance d’être ac- principale victime du coup d’Etat »,
Merkel, ou pour rappeler, à l’ins- ceptée aujourd’hui, tant elle s’est met en garde Marc Pierini, ancien
tar du ministre français des affai- éloignée des critères européens ambassadeur de l’UE à Ankara et
res étrangères Jean-Marc Ayrault, sur le terrain des libertés. aujourd’hui chercheur à la fonda-
qu’il est hors de question « de don- Nul ne se fait d’illusion non plus tion Carnegie.
ner un chèque en blanc » aux auto- sur un président turc prompt à Européens et Américains sont
rités turques, tous les partenaires dénoncer les complots et la d’autant plus impuissants qu’ils
d’Ankara restent très mesurés. « main de l’étranger » dans tous voient la Turquie regarder de plus
« Nous soutenons l’élimination par les mouvements d’opposition qui en plus vers la Russie. L’opposi-
le gouvernement turc du coup le défient. Mais, pour le moment, tion frontale entre Moscou et An-
d’Etat », a ainsi affirmé le secré- il n’y a pas d’alternative au leader kara sur le conflit syrien avait failli
taire d’Etat John Kerry, tout en di- islamo-conservateur, qui a rem- dégénérer après la destruction
sant « vouloir être certain du res- porté peu ou prou tous les scru- par la chasse turque, en novem-
pect de l’Etat de droit ». tins depuis 2002. bre 2015, d’un chasseur-bombar-
Les Occidentaux craignent de dier russe ayant violé son espace
fragiliser encore un peu plus ce Failles dans les institutions aérien. M. Erdogan a finalement
pilier du flanc sud-est de l’OTAN, Au début du putsch, dans la nuit présenté ses excuses. Le Kremlin a
dont le rôle stratégique est plus du 15 au 16 juillet, nombre de capi- confirmé une rencontre début
important que jamais, notam- tales, à commencer par Washing- août en Russie entre MM. Poutine
ment dans la guerre contre l’orga- ton, sont restées prudentes. Les et Erdogan. Parmi les militaires
nisation Etat islamique (EI) mais coups d’Etat militaires précé- turcs arrêtés après le putsch, figu-
aussi du conflit en Syrie. Per- dents (en 1960, 1971 et 1980) rent les pilotes turcs qui ont
sonne n’a certes oublié les ambi- n’avaient jamais remis en cause abattu l’avion russe. Ce qui ne
guïtés des autorités d’Ankara face les relations des Occidentaux pourra que plaire au président
aux mouvements djihadistes, avec Ankara. Les condamnations russe, qui n’est pas du genre à s’ef-
qu’elles ont longtemps soutenus tombèrent seulement quand il faroucher des excès répressifs
face à leur ennemi juré Bachar Al- fut clair que celui-ci n’était le fait d’un pouvoir fort. p
Des partisans du président sur la place Taksim d’Istanbul, le 20 juillet. DANIEL MIHAILESCU/AFP Assad. Mais les Européens – à que d’un petit groupe de factieux marc semo

Recep Tayyip Erdogan, lui, a désormais


toute latitude pour mettre à exécution son
projet de refonte civilisationnelle. Sa priorité
LE CONTEXTE La place Taksim, ex-fief
contestataire, reprise par l’AKP
est de « fermer la parenthèse du kémalisme »,
expression en vogue dans les rangs de l’AKP.
Il veut débarrasser le pays des repères impo- « HYPERPRÉSIDENCE »
sés après l’effondrement de l’Empire otto- Né en 1954 dans le quartier po-
man, notamment la laïcité. Erdogan et ses pulaire de Kasimpasa à Istanbul, Les islamo-conservateurs prennent leur revanche sur la fronde de 2013
compagnons de route sont prêts à mourir Recep Tayyip Erdogan a été
pour leur cause : « Cela fait longtemps que maire de la ville avant d’être
nous avons revêtu nos linceuls », ont-ils cou-
tume de répéter. La proclamation de la « Ré-
nommé premier ministre
en 2003, un an après la victoire
REPORTAGE mouvement de juin 2013, qui,
commencé pour la défense du
assure Salih Ide, un maçon d’Urfa,
près de la frontière syrienne. Il
istanbul - envoyé spécial
publique islamique de Turquie » n’est peut- de son Parti de la justice et du parc de Gezi menacé par un projet était déjà là dans la nuit de ven-
être pas pour demain mais une nouvelle ère
a commencé.

RÔLE POLITIQUE DES IMAMS


Avant tout, M. Erdogan va devoir contenter
développement (AKP, islamo-
conservateur) lors des législati-
ves de 2002. Ses partisans voient
en lui l’homme du miracle éco-
nomique et des réformes qui ont
E nveloppé dans un grand
drapeau turc, il vient cha-
que soir, depuis samedi
16 juillet, sur la place Taksim. Sur
son front, un bandeau rouge aux
de réaménagement, avait défié Er-
dogan pendant trois semaines en
mobilisant des centaines de mil-
liers de personnes dans les rues.
« C’est une vengeance symboli-
dredi à samedi, face aux quelque
60 soldats putschistes occupant
la place. Depuis, il ne quitte plus
les lieux, dormant par terre dans
le parc avoisinant : « Occuper Tak-
ses partisans, ceux qui sont sortis dans la rue libéré la majorité religieuse et couleurs nationales proclame que pour Erdogan, et en même sim, c’est faire entendre notre voix
à son appel pour contrer la rebellion des mi- conservatrice du pays du joug de « Président Recep Tayyip Erdogan ». temps la réappropriation de cette au monde entier. »
litaires. Or, dans la foule qui envahit chaque l’élite laïque et de l’armée. « Nous ne sommes pas seulement partie de la ville par ces gens des Alternant avec des chanteurs,
soir les places des grandes villes, il y a l’élec- Réélu en 2007 puis en 2011, ses électeurs nous sommes ses sol- périphéries qui en étaient exclus », soir après soir, des ténors de l’AKP
torat de base de l’AKP, mais aussi des ultrana- il cultive le rêve d’instaurer dats », explique Ucel Deniz, profes- analyse Jean-François Pérouse, di- d’Istanbul se succèdent sur scène.
tionalistes ainsi que des groupuscules sala- une « hyperprésidence ». seur d’histoire dans le secondaire, recteur de l’Institut français d’étu- « On fait le putsch contre ceux qui
fistes plus radicaux. Pour la première fois qui fait la queue pour obtenir un des anatoliennes et spécialiste de ont fait le putsch, mais le travail
dans l’histoire de la République, les imams
ont joué un rôle politique. Depuis leurs mi- VIRAGE ISLAMISTE sandwich gratuit. La grosse ma-
chine organisationnelle de l’AKP
la géographie urbaine d’Istanbul.
Beaucoup de ceux qui sont là ne
n’est pas fini », y a martelé l’ex-pre-
mier ministre Ahmet Davutoglu.
narets, à la demande de la Direction des af- Depuis 2013, M. Erdogan est (Parti de la justice et du développe- venaient jamais à Taksim, ou ne Erdogan n’est pas encore venu sur
faires religieuses (placé sous la tutelle du pre- aussi devenu la figure la plus cri- ment, islamo-conservateur), qui faisaient qu’y passer. Désormais la place, mais ce pourrait être ce
mier ministre), les imams ont appelé la po- tiquée de Turquie, dénoncé pour gère Istanbul depuis vingt-deux ils y campent, triomphants. week-end, pour une apothéose.
pulation à manifester. Défendre Erdogan et sa dérive autocratique et isla- ans, est bien rodée. Le leader charismatique de l’AKP
son régime est devenu un devoir religieux miste. Il a sévèrement réprimé le Depuis la nuit du coup d’Etat « Chien diabolique » n’a jamais oublié l’« affront » de
autant que politique. mouvement de contestation raté, du 15 au 16 juillet, des milliers Mardi soir, une immense bande- Gezi, qui, à ses yeux, était déjà un
Sur les places, un slogan domine : « Allahou parti de la place Taksim en de partisans affluent sur la place – role pendait le long de la façade complot visant à le renverser, et
Akbar » (« Dieu est grand »), tandis que les juin 2013. Six mois plus tard, en des jeunes filles en foulard, des fa- du centre culturel Atatürk, bâtisse dont le putsch raté ne serait que la
gros bras des Foyers ottomans, une organi- décembre 2013, son autorité est milles, des groupes de motards, de verre et d’acier bordant la continuation. Il revient à la charge
sation de jeunesse liée à l’AKP et adepte de la ébranlée par un scandale de brandissant des drapeaux, arpen- place, clamant : « Chien diabolique sur ses projets d’urbanisme, qu’il
synthèse islamo-nationaliste, organisent corruption. Sa hantise des tant les rues avoisinantes des de Fetullah Gülen [imam exilé aux avait dû en partie mettre en som-
des parades bruyantes en voiture dans les réseaux sociaux et de la presse quartiers de Beyoglu ou de Cihan- Etats-Unis, chef d’une importante meil : une caserne reproduisant
quartiers réputés laïcs d’Istanbul (Sisli, Kur- indépendante renforce l’inquié- gir en scandant « Allahou Akbar ! » confrérie, accusé par le pouvoir celle détruite dans les années 1930
tulus, Nisantasi) et dans ceux dominés par tude de ceux qui l’accusent de (« Dieu est grand ») et des slogans à d’avoir fomenté le putsch], toi et par la République, qui serait à la
les alévis, apparentés à l’islam chiite, deux vouloir « rétablir le sultanat ». la gloire du président : « Tiens bon, tes chiens nous vous pendrons fois un musée et un centre com-
catégories de la société honnies par les isla- sois fort, tout le monde est derrière avec vos propres laisses, et avec la mercial, et surtout une mosquée. Il
mo-conservateurs. Dans le quartier Ga- toi ». Depuis des années, l’endroit volonté de Dieu nous allons hisser n’y en a aujourd’hui qu’une toute
ziosmanpasa d’Istanbul ainsi que la ville de est le centre de la vie nocturne dans les cieux le drapeau de la dé- petite, en lisière de la place. Cel-
Malatya (est), des incidents ont déjà été rap- stambouliote et du monde des mocratie. » Le ton est donné. le-là, il la veut grandiose, comme
portés entre alévis et radicaux sunnites. p « Turcs blancs », l’élite occidentali- « Nous resterons là tant que le un symbole de sa reconquête. p
marie jégo sée. Ce fut aussi le cœur du grand rais [chef] nous le demandera », m. se.
4 | international 0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Trois militaires de la DGSE morts en Libye


La présence militaire française aux côtés du général Haftar irrite le gouvernement d’union nationale libyen

tunis - correspondant
TUNISIE

C
Mer
inq ans après avoir par- Tripoli Méditerranée
ticipé à la chute de Misrata
Mouammar Kadhafi, la
France agit bien militai-

ÉGYPTE
Benghazi
rement en Libye. Le ministère de
la défense a annoncé, mercredi
LIBYE
20 juillet, que trois militaires fran-
çais y avaient perdu la vie en « ser- ALG.
vice commandé ». Le gouverne-
ment libyen d’union nationale NIGER
(GNA) a accusé Paris de « viola- TCHAD
300 km
tion » de son territoire, mercredi
au soir. Rien ne « justifie une inter-
vention » sans que Tripoli en soit
informé, a déclaré le GNA. du général Haftar à l’égard du
Les trois sous-officiers, mem- processus lancé par l’ONU a été
bres du service action de la Direc- renforcée par ses percées militai-
tion générale de la sécurité exté- res à Benghazi. Fin février, il a dé-
rieure (DGSE) selon une source logé de certains quartiers les
française haut placée, sont morts combattants du Conseil de la
dans un « accident d’hélicoptère » choura révolutionnaire de Ben-
en Libye, a précisé, mercredi ma- ghazi, soutenu par les factions
tin, François Hollande. La France anti-Haftar de Misrata et de Tri-
mène « des opérations périlleuses poli. La coïncidence entre l’arri-
de renseignement (…). La Libye vée des forces spéciales françai-
connaît également une instabilité ses et les gains militaires du géné-
dangereuse. Trois de nos soldats, ral Haftar a été jugée problémati-
qui étaient justement dans ces que par certains diplomates.
opérations, viennent de perdre la Si le général Haftar affirme me-
vie dans le cadre d’un accident ner le combat contre les « terroris-
d’hélicoptère. Je leur rends hom- tes et les extrémistes », il tend en
mage aujourd’hui », a déclaré le effet à ranger sous ce label l’en-
chef de l’Etat. semble de ses adversaires, dont
Selon d’autres sources, les mili- certains ne sont pas spécialement
taires auraient en fait été tués le liés à la mouvance djihadiste.
17 juillet près de Benghazi. Une Les débris de l’hélicoptère à bord duquel se trouvaient les trois sous-officiers français. REUTERS « L’aide des forces spéciales fran-
milice d’obédience islamiste qui çaises à Haftar renforce les obsta-
se fait appeler la « brigade de dé- cles entravant le processus politi-
fense de Benghazi » a annoncé Cet incident confirme la très rata, à l’ouest où des militaires voter l’investiture du gouverne- que », se plaignait en mars un di-
avoir abattu l’hélicoptère dans le- discrète coopération militaire
Une milice britanniques interviennent éga- ment de M. Sarraj. plomate européen ; craignant une
quel se trouvaient les militaires occidentale avec le général Kha- islamiste lement. réaction, les milices de l’Ouest an-
français, avant de mettre en ligne lifa Haftar, à la tête d’une coali- Cette présence française à Ben- Obstruction du général Haftar ti-Haftar ayant rallié le gouverne-
sur les réseaux sociaux des ima- tion qui s’oppose aux milices is-
a annoncé avoir ghazi suscite des tensions avec Cette absence de vote de confiance ment Sarraj. « Le résultat, c’est le
ges du crash. lamistes et djihadistes dans l’est abattu certains partenaires européens, a fragilisé l’assise juridique du renforcement des milices », regret-
du pays, mais aussi au gouverne- qui estiment qu’un tel soutien au gouvernement d’union nationale. tait ce diplomate.
Hélicoptère de fabrication russe ment d’union nationale installé à
l’hélicoptère général Haftar compromet le L’obstruction du général Haftar En étant déployées à Misrata
L’appareil filmé, un hélicoptère Tripoli. qui transportait processus politique de réconcilia- s’explique par le fait que l’accord comme à Benghazi, les forces
d’attaque de fabrication russe, ap- Bien qu’officiellement, la com- tion nationale. du 17 décembre 2015, signé à Skhi- spéciales occidentales contri-
partenait aux forces du général munauté internationale ne re-
les sous-officiers Homme fort de la Cyrénaïque rat, au Maroc, sous les auspices de buent à n’en pas douter à saper le
Khalifa Haftar, ce que confirment connaisse que le gouvernement (Est libyen), nommé chef de l’ar- l’ONU et dont est issu le gouverne- potentiel de l’EI dans ces zones.
une source officielle française d’union nationale, « depuis envi- mée nationale libyenne (ANL) par ment Sarraj, comporte une clause Mais elles consolident simulta-
ainsi qu’un officier proche du gé- ron six mois, des soldats sont avec Haftar est l’embryon le plus sé- le gouvernement replié à Al-Baïda rendant possible l’éviction du gé- nément deux blocs rivaux qui,
néral Haftar joints par Le Monde. les forces du général Haftar pour y rieux de la future armée réunifiée. et Tobrouk (Est) après avoir été ex- néral de son haut commande- une fois la menace djihadiste af-
En revanche, si la première évo- effectuer du renseignement de Il est normal de commencer à la pulsé de Tripoli lors de l’éclate- ment militaire. Les Nations unies faiblie, risquent de reprendre un
que « très certainement un tir de proximité, précise la source fran- cultiver, abonde une autre source ment de la guerre civile de l’été avaient introduit cette disposition combat qui les avait déjà opposés
SA-7 [missile sol-air] », la seconde çaise. L’objectif est de comprendre militaire française. Nous n’étions 2014, le général Haftar bloque de pour arracher le ralliement du il y a deux ans. Soit précisé-
assure que l’hélicoptère a eu « une ce qui se passe sur le terrain et de ni les seuls ni les premiers à arriver facto la mise en place du gouver- camp de l’Ouest – l’ex-bloc poli- ment l’objectif inverse de celui
panne technique ». « Il y avait à réduire l’Etat islamique [EI] et ses à Benghazi. Les Américains nement d’union nationale de tico-militaire de Fajr Libya (Aube recherché par le processus de ré-
bord trois Français qui viennent alliés à Benghazi et Derna. Ils sont étaient là avant nous. » Le Faïez Sarraj, activement soutenu de la Libye) –, engagé depuis l’été conciliation engagé au Maroc fin
pour nous aider avec des rensei- au plus près du théâtre des opéra- Washington Post avait révélé, le par les Occidentaux et l’ONU. 2014 dans une guerre ouverte con- décembre 2015. p
gnements sur les djihadistes et tions, mais ils ne participent pas 12 mai, que les forces spéciales Sous la pression des partisans tre le général Haftar. frédéric bobin,
trois soldats de l’armée libyenne », aux combats. » « L’Armée natio- américaines étaient présentes d’Haftar, le Parlement de Tobrouk Selon les observateurs de la cyril bensimon
ajoute l’officier libyen. nale libyenne commandée par aussi à Benghazi comme à Mis- a en effet échoué à se réunir pour scène libyenne, l’intransigeance et madjid zerrouky (à paris)

Berlin prudent sur l’attentat en Bavière La décapitation qui déshonore


Angela Merkel et son entourage cherchent à éviter que le débat sur les réfugiés ne s’enflamme
des rebelles syriens

berlin - correspondant tous, au point de vouloir tuer des


« mécréants » et prêter serment à
D’où la prudence du gouverne-
ment. Mercredi 20 juillet, Thomas
sume Steffen Seibert, porte-pa-
role du gouvernement. I l s’appelait Abdallah Issa et avait 12 ans. Ce jeune Palestinien
de Syrie a été décapité par des membres d’un groupe armé
anti-Assad, Noureddine Zinki, dans la région d’Alep. La vidéo

S urtout, dissuader les Alle-


mands de faire l’amalgame
entre réfugiés et terroristes.
Si possible ne pas parler d’« atten-
tat ». Préférer « événement horri-
l’organisation Etat islamique (EI).
Ce drame ébranle les certitudes
du gouvernement qui publie régu-
lièrement – et à l’unité près – le
nombre d’islamistes jugés dange-
de Maizière a parlé d’un « acte bru-
tal de violence gratuite » commis
par une « personne isolée ». Rien
ne permet de dire que le jeune
homme a obéi à un ordre de l’EI, a
En fait, c’est une fois de plus avec
ses alliés de la CSU bavaroise
qu’Angela Merkel risque d’avoir le
plus de problèmes. Dès mardi, le
ministre de l’intérieur de Bavière,
de sa mise à mort a émergé sur les réseaux sociaux mardi
19 juillet, causant un mélange de colère et de consternation
parmi les opposants, conscients de l’impact dévastateur de ce
genre d’images. Sur le film, on voit des combattants syriens se
moquer de l’adolescent, apeuré, avant que l’un d’eux ne l’allonge
ble », comme la chancelière Angela reux pour le pays (501 en juin) et expliqué le ministre. Sans doute Joachim Herrmann, a réclamé de sur le ventre à l’arrière d’un pick-up et ne lui tranche la gorge avec
Merkel), voire « incident », pourrait retourner l’opinion con- s’est-il senti « incité » par la propa- fixer une « limite supérieure » au un couteau. Dans la vidéo, les combattants accusent leur victime
comme le ministre de l’intérieur tre Angela Merkel, qui a ouvert les gande de l’organisation djihadiste. nombre de réfugiés que l’Allema- d’être membre de la Liwa Al-Qods, une milice palestinienne pro-
Thomas de Maizière. Moins de portes de l’Allemagne aux réfugiés On est « à la frontière entre la gne accueille. M. de Maizière a pré- gouvernementale. Cette dernière a démenti, assurant que l’ado-
48 heures après l’attaque, lundi en 2015. La « Willkommenskultur » crise de folie meurtrière et le terro- féré rappeler 12 mesures prises lescent était un réfugié du camp de Handarat, au nord d’Alep.
18 juillet, d’un train régional en Ba- (« culture de l’accueil »), qui a déjà risme » a jugé M. de Maizière. Re- « aux niveaux national et euro-
vière par un jeune réfugié qui, gravement pâti des agressions de fusant de considérer cet acte péen » pour lutter contre le terro- Enlèvements et actes de torture
muni d’une hache et d’un couteau, femmes la nuit du 31 décem- comme le premier attentat de l’EI risme et a confirmé que le projet Objet de virulentes critiques, notamment de la Coalition natio-
a grièvement blessé cinq person- bre 2015 par des Maghrébins, est de sur le sol allemand, malgré la vi- de budget 2017 prévoit la création nale syrienne, le principal parti anti-Assad, qui a exprimé son
nes, la chancelière et son entou- nouveau soumise à rude épreuve. déo de revendication enregistrée de nombreux postes de policiers « choc face à des scènes horribles », le groupe Noureddine Zinki a
rage se sont attachés à désamorcer par le jeune homme, le ministre a supplémentaires. publié un communiqué dans lequel il prétend que les auteurs de
la bombe politique. « Violence gratuite » cité d’autres attaques qui avaient Mais la crainte du gouverne- la décapitation, arrêtés, seront jugés « le plus tôt possible ». Ces af-
C’est l’un des pires scénarios C’est d’autant plus le cas que les eu lieu en Allemagne. Mais, con- ment est que la société civile se firmations n’ont pas pu être corroborées. Cette brigade, qui se re-
pour les tenants de l’intégration premiers éléments de l’enquête trairement à celle de Wurtzbourg, détourne des réfugiés. Significati- vendique de l’Armée syrienne libre, la branche modérée de l’in-
des réfugiés qui s’est produit. Un semblent indiquer que le jeune aucune d’entre elles n’avait été re- vement, le ministre a lancé un ap- surrection, et a reçu un soutien militaire des Etats-Unis et de la
jeune demandeur d’asile décrit homme, enregistré comme vendiquée par l’EI. pel aux volontaires qui épaulent Turquie, affirme que le supplice infligé à Abdallah Issa relève de
comme ouvert et sympathique, un Afghan par les fonctionnaires qui « On ne peut pas dire qu’il n’y a les réfugiés, notamment les nom- l’erreur individuelle et qu’elle reste attachée « aux objectifs de la
jeune homme souriant qui se pré- lui ont accordé une autorisation aucun lien entre les réfugiés et le breux mineurs isolés : « Ne vous révolution et aux principes des droits de l’homme ».
parait à devenir apprenti-boulan- de séjour fin mars – neuf mois terrorisme mais le danger était laissez pas décourager par l’inci- Ce n’est pas la première fois cependant que ce groupe armé est
ger un an après son arrivée en Alle- après son arrivée en Allemagne – élevé avant et il reste élevé, quelles dent de Wurtzbourg. (…) Conti- accusé d’exactions. Un récent rapport d’Amnesty International
magne, un sunnite modéré qui se est peut-être pakistanais. Une in- que soient les questions liées aux nuez, s’il vous plaît », leur a-t-il dit, lui attribue des enlèvements et des actes de torture. Le porte-pa-
reconstruisait dans une famille formation qui, si elle était confir- réfugiés », a affirmé Thomas de rappelant qu’une « bonne politi- role du département d’Etat américain, Mark Toner, a déclaré que
d’accueil… Bref, un réfugié-modèle mée, poserait de sérieux doutes Maizière. L’attaque « ne justifie que d’intégration est aussi une si la vidéo était authentifiée, « cela nous ferait réfléchir avant de
qui s’est radicalisé, apparemment sur la maîtrise du processus d’ac- pas qu’on discrédite un groupe de bonne politique de sécurité ». p fournir une assistance ou s’engager plus avant avec ce groupe ». p
en quelques jours et à l’insu de cueil des réfugiés par les autorités. personnes dans son ensemble », ré- frédéric lemaître benjamin barthe (beyrouth, correspondant)
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016 international | 5

A Berlin, Theresa May et Angela Le journaliste Pavel


Cheremet tué à Kiev
Merkel posent les jalons du Brexit Le reporter d’investigation russe de 44 ans
est mort dans un attentat à la voiture piégée
La Grande-Bretagne n’activera pas la procédure de sortie de l’Union
européenne avant « la fin de cette année » moscou - envoyé spécial Ukraïnska Pravda, Mme Pitoula
avait cofondé avec Gueorgui Gon-

berlin - correspondant espéré, après le vote des Britanni-


ques en faveur du Brexit, que ce-
« Nous écoutons Pour la chancelière, la balle est
clairement dans leur camp. A plu-
I nvestigateur infatigable, célé-
bré pour sa droiture et son
professionnalisme, intraitable
défenseur des droits de l’homme,
gadze, en 2000, cette publication
réputée, parmi les plus critiques à
l’égard du pouvoir et des oligar-
ques locaux. La même année, l’as-

S
i Theresa May a montré lui-ci ne soit que formel, voire la Grande- sieurs reprises, Angela Merkel a le journaliste Pavel Cheremet est sassinat de M. Gongadze avait pro-
qu’elle n’hésitait pas à que les Britanniques, s’aperce- rappelé que, maintenant, « nous mort à Kiev, mercredi 20 juillet, fondément bouleversé l’Ukraine
faire la révérence devant vant de leur erreur, y renoncent
Bretagne, ce écoutons la Grande-Bretagne, ce dans l’explosion de la voiture qu’il et constitué l’un des ingrédients
la reine, la nouvelle pre- d’une façon ou d’une autre. qu’elle souhaite que la Grande-Bretagne souhaite conduisait. L’émotion provoquée du déclenchement de la « révolu-
mière ministre britannique n’en- Theresa May a rappelé, mer- et nous lui donnerons alors la juste par son assassinat est à la hauteur tion orange », en 2004.
tend manifestement pas s’age- credi, qu’il n’en était pas ques-
et nous lui réponse ». Car, a ajouté Mme Mer- d’une carrière exemplaire, celle
nouiller devant les Européens. tion : « Brexit veut dire Brexit », a-t- donnerons alors kel, il n’y aura « ni négociations d’un homme qui avait choisi de Un parcours semé d’embûches
Mercredi 20 juillet, c’est une elle une nouvelle fois indiqué au formelles ni informelles » avant la brandir haut la bannière du jour- Pavel Cheremet travaillait lui
femme apparemment très sûre début de son intervention. Même
la juste réponse » mise en œuvre de l’article 50. nalisme indépendant dans une ré- aussi pour Ukraïnskaïa Pravda,
d’elle qui a effectué sa première lorsqu’elle se veut rassurante, elle ANGELA MERKEL Pour elle, cela n’aurait « pas de gion qui le tolère mal. Citoyen dont il était devenu le directeur
visite officielle à l’étranger, en emploie des expressions qui sens » de commencer à spéculer russe d’origine biélorusse, âgé de exécutif, et animait une émission
l’occurrence à Berlin, avant de se montrent la distance qui se « s’il se passe ceci, alors il se pas- 44 ans, Pavel Cheremet avait long- matinale sur la radio en langue
rendre le lendemain au palais de creuse entre Londres et l’Union mestre 2017, est considérée sera cela ». Chacun des 27 pays temps travaillé en Russie avant de russe Vesti. Cet ultime point de
l’Elysée, à Paris. européenne. « Je veux aussi dire comme un signal positif, tant à mettrait l’accent sur ce qui lui pa- choisir de s’exiler en Ukraine, où il chute lui convenait, tant il se pas-
Rouge à lèvres et vernis à ongles clairement, ici aujourd’hui et dans Berlin qu’à Bruxelles. Les diplo- raîtrait le plus important et cela avait repris son rôle favori, celui de sionnait pour les suites de la révo-
éclatants, grand collier de perles, le reste de l’Europe dans les semai- mates et les dirigeants européens créerait « beaucoup d’insécurité », poil à gratter des pouvoirs en lution de Maïdan de 2014, à la-
bijoux scintillants : Theresa May nes à venir, que nous ne nous dé- ne s’attendaient pas à ce que cette justifie la chancelière. place, politiques et économiques. quelle il continuait de croire.
n’a manifestement pas cherché à tournons pas de nos amis euro- décision, très symbolique, inter- Mercredi, alors que les messages Son optimisme joyeux forçait le
amadouer la chancelière alle- péens. » Les Allemands sont sur le vienne si tôt. « C’est toujours passionnant » de condoléances et les réactions respect, tant son parcours, ponc-
mande en imitant son style aus- registre du divorce, les Britanni- La première ministre britanni- Connue pour son goût prononcé indignées arrivaient du monde tué de multiples distinctions, fut
tère. Même si, lors de leur confé- ques sur celui de l’amitié. que a confirmé que le Royaume- pour la négociation, Angela Mer- entier, le président ukrainien, semé d’embûches. Né en 1971 à
rence de presse commune, Uni ne demanderait pas l’activa- kel semble même éprouver un Petro Porochenko, a évoqué une Minsk, Pavel Cheremet a long-
Mme May a qualifié leurs premiers « Cela va prendre du temps » tion de l’article 50, qui prévoit le certain plaisir intellectuel face « terrible tragédie » et un « choc ». temps travaillé, après un passage
échanges de « constructifs », les L’annonce par Theresa May, départ d’un pays de l’UE, « avant aux épreuves qui attendent les Il a promis une enquête rapide. La par le secteur privé et la finance,
deux femmes savent pertinem- quelques heures avant son arri- la fin de cette année ». « Cela va Européens. « Les négociations chef de la police ukrainienne, pour la télévision biélorusse. Là,
ment que les négociations à venir vée à Berlin, que son pays renon- prendre du temps et demander un avec les gouvernements britanni- Khatia Dekanoidze, proche de la il s’est rapidement trouvé en
ne vont « pas être faciles », a re- çait à occuper la présidence tour- travail très précis », explique-t- ques sont toujours des victime, a indiqué avoir sollicité butte avec le pouvoir du prési-
connu Angela Merkel. nante de l’Union européenne elle. Tout juste concède-t-elle : négociations fatigantes, des négo- l’aide du FBI américain, et enjoint dent Alexandre Loukachenko,
Les Allemands ont longtemps (UE), prévue pour le second se- « Nous chercherons à trouver des ciations intéressantes, des négo- aux responsables politiques qui l’emprisonne brièvement
solutions qui respectent les intérêts ciations tactiquement intelligen- ukrainiens de s’abstenir d’avan- en 1998, avant de le priver de sa
des électeurs britanniques, mais tes. Nous cherchons pour ainsi dire cer des hypothèses, alors que nationalité en 2010.
Le chef de la diplomatie allemande qui respectent aussi les intérêts de à travailler en concurrents pour ce nombre d’entre eux ont évoqué En Russie, où il s’installe à la fin
nos partenaires européens. » qui est des stratégies de négo- une possible implication russe des années 1990, le journaliste re-
préoccupé par Donald Trump Sachant que les 27 autres pays ciations mais aussi d’égal à égal. destinée à déstabiliser le pays. joint les cercles libéraux, devenant
L’élection à la présidence des Etats-Unis de Donald Trump, investi n’ont pas leur mot à dire sur le C’est toujours passionnant », a L’enquête s’annonce d’autant notamment l’ami du dirigeant
mardi 19 juillet par le Parti républicain, menacerait la sécurité des calendrier, Angela Merkel n’in- expliqué la chancelière, non sans plus difficile que la voiture qui a d’opposition Boris Nemtsov, qui
Etats-Unis et du reste du monde, a estimé, mercredi 20 juillet, le siste pas, à la différence de Fran- gourmandise. explosé en plein centre de Kiev à sera assassiné en février 2015. Il
chef de la diplomatie allemande. Dans un entretien écrit accordé à çois Hollande, sur une activation Manifestement, Theresa May 7 h 45, après avoir parcouru quel- collabore au journal Ogoniok et à
Reuters, Frank-Walter Steinmeier se dit préoccupé par les promes- rapide de l’article 50. « Tout le ne doit pas s’attendre à ce qu’An- ques dizaines de mètres, n’appar- la télévision REN-TV, alors encore
ses, selon lui, ambiguës de M. Trump. « Une politique fondée sur la monde a intérêt à ce que les prépa- gela Merkel lui fasse de cadeaux. tenait pas à Pavel Cheremet, mais indépendante, tout en animant le
peur et l’isolationnisme va conduire à moins de sécurité, pas davan- ratifs se déroulent de façon rigou- « La première ministre britanni- à sa compagne, Alena Pritoula, et site Bielorousski Partizan, consa-
tage, et serait dangereuse pour les Etats-Unis, mais aussi pour l’Eu- reuse, que les positions soient que ne sera plus à l’avenir assise à les enquêteurs ne savent pas si la cré à son pays natal. La détériora-
rope et le reste du monde », écrit-il. Depuis plusieurs mois, M. Stein- clairement énoncées, et je crois la table du Conseil européen. Cela bombe a été actionnée à distance tion du climat politique en Russie
meier déplore le discours du magnat de l’immobilier sur la priorité qu’on peut parfaitement compren- signifie que nous allons devoir ou programmée à l’avance. le pousse à un nouvel exil, vers
donnée aux Etats-Unis et salue en Hillary Clinton, sa rivale démo- dre que le Royaume-Uni a besoin trouver d’autres formes de con- Le président Porochenko a or- l’Ukraine cette fois, où il s’installe
crate, une dirigeante expérimentée sur les questions de politique de temps pour cela », a reconnu tacts bilatéraux », a résumé An- donné la mise sous protection de définitivement en 2014 après avoir
étrangère. A son arrivée à Washington, où il devait participer à des Mme Merkel. gela Merkel. A ce moment-là, la cette autre grande figure du jour- subi des pressions pour sa couver-
réunions de la coalition contre l’organisation Etat islamique, Mais cette concession formelle cordialité de leur relation ne sau- nalisme ukrainien, dont l’évoca- ture dans les médias russes de l’ac-
M. Steinmeier a dit attendre le discours d’investiture de M. Trump lui permet également de mettre la tait pas aux yeux. p tion fait surgir des fantômes loin- tualité ukrainienne. p
pour en savoir davantage sur ses intentions à l’égard de l’Europe. pression sur les Britanniques. frédéric lemaître tains. Directrice du site Internet benoît vitkine

Les vivants et les morts en Méditerranée, à bord de l’« Aquarius »


Le navire affrété par SOS Méditerranée a sauvé 209 migrants. Mais 22 personnes ont péri avant que le navire vienne à leur rescousse

REPORTAGE offrir une nouvelle vie pleine de


rêve à Daxi, son épouse.
Le groupe des jeunes Nigérianes
est particulièrement touché.
En fait, leur voyage avait com-
mencé sans encombre. Il était en-
« La peur de la marine italienne, plus rapide.
« Les militaires sont venus près de
a bord de l’aquarius, en mer
méditerranée - envoyée spéciale
La Libye n’avait pas été facile Aucune ne sait combien d’entre viron minuit quand leur canot a de mourir nous, ils ont constaté qu’il y avait
pour eux, mais jamais il n’aurait elles manquent à l’appel. Elles es- pris la mer, en même temps que des morts et emmené une femme
a transformé
L e marqueur noir crisse sur le
sac mortuaire. « Deux fem-
mes, moins de 25 ans », « cinq
femmes, moins de 30 ans »… La liste
est longue de celles qui ne verront
cru que la Méditerranée serait
aussi impitoyable. Pourtant, ses
espoirs se sont brisés dans un ca-
not, aux premières lueurs du jour.
« Je ne peux pas y croire… Je ne sais
péraient encore, mercredi soir,
que certaines absentes soient
montées sur un autre canot au dé-
part de la plage libyenne. « J’ai vu
certains visages baignant dans
d’autres embarcations. La pleine
lune et la houle légère ont permis
un début de voyage « normal ».
C’est vers 4 ou 5 heures du matin,
que la panique s’est installée à
chacun de nous
en un guerrier
qui lutte pour
qui respirait encore pour l’évacuer
vers un hôpital », raconte Ous-
mane. En attendant l’arrivée de
l’Aquarius, les soldats ont ensuite
maintenu le lien avec les canots et
jamais l’Europe. Sur le pont avant même pas comment elle est morte. l’eau du canot, mais pour d’autres, bord. « Notre bateau était percé distribué des gilets de sauvetage.
de l’Aquarius, Erna Rijnierse, le Je n’étais pas à côté d’elle. Je n’ai je ne sais plus vraiment si je les ai dessous, l’eau a commencé à mon-
sa survie » A 13 h 25, les premiers rescapés
docteur de Médecins sans frontiè- rien vu. Elle n’avait que 28 ans », vues mortes ou pas », confie Ellen. ter, le plancher s’est relevé, alors les OUSMANE montaient l’échelle de l’Aquarius,
res, remplit son devoir. C’est elle souffle-t-il, recroquevillé. Dans les canots, les femmes sont gens ont paniqué. Ils ont essayé de originaire du Burkina Faso titubant. Certains se sont écroulés
qui a constaté les décès ; elle qui toujours installées au milieu, alors bouger mais c’était impossible, vu sur le pont quand d’autres, totale-
s’occupe un à un des corps des 21 Nuit infernale que les hommes sont sur les bords le nombre de personnes présentes. ment intoxiqués, tenaient des
femmes et de l’homme morts au Ce même sentiment plane sur extérieurs. Cet espace central, sans Des filles qui étaient assises au mi- Mercredi 20 juillet, la mort s’est propos incohérents. La file devant
fond d’un canot qui voguait vers tout l’Aquarius, ce bateau affrété doute censé les protéger, fait en lieu se sont trouvées prisonnières et invitée sur l’Aquarius alors que le les trois douches du pont s’est vite
l’Europe. Ces filles s’appelaient par SOS Méditerranée pour assu- réalité d’elles les premières victi- ont été écrasées ou noyées dans navire devait quitter sa zone de re- allongée, tant le fuel imprégnait
Mama, Blexi, Paulina, Younis ou rer le secours des migrants au mes des étouffements et des brû- l’eau mélangée à beaucoup d’es- cherche pour rentrer vers un port les vêtements de ces exilés venus
Daxi. Elles n’avaient pas 30 ans, et large de la Libye. Dans la clinique lures causées par le mélange d’es- sence renversée », dit Ousmane. sicilien, après trois semaines de majoritairement du Nigeria (83),
leur voyage a pris fin mercredi d’Angelina Perri, la sage-femme, sence et d’eau de mer. C’est elles patrouilles au nord de Tripoli. Dix de Guinée (62), du Ghana (14), de
20 juillet. les larmes coulent sans fin, parce qui sont piétinées en cas de mou- « Les gens hurlaient, priaient » minutes après que le capitaine eut la Côte d’Ivoire (13), du Mali (13). La
Après avoir recueilli les 209 vi- qu’il est enfin possible à ces fem- vements et noyées en cas de mon- « A l’embarquement, deux d’entre annoncé au centre de contrôle de plupart n’avaient pas mangé ni
vants répartis sur deux canots mes de pleurer. Regroupées par tées d’avanies. Surtout si l’essence elles étaient déjà très faibles. Elles Rome qu’il désertait sa zone de re- bu depuis longtemps, ce qui ajou-
pneumatiques, les sauveteurs de deux ou trois, elles partagent le les a rendues semi-conscientes. ont été amenées là, mais tous- cherche, pour se ravitailler, le cen- tait encore à leur état de faiblesse.
l’association humanitaire malheur d’une voisine, d’une Sur le pont arrière, lundi à saient tellement qu’elles n’ont pas tre opérationnel lui a demandé de Deux heures plus tard, l’équi-
SOS Méditerranée, aidés de l’équi- amie, se serrent dans les bras, l’heure du crépuscule, l’odeur supporté les premières vapeurs se charger d’un appel de détresse page de l’Aquarius et l’équipe des
page de l’Aquarius ont extrait un à pour se sentir en vie. d’essence restait prégnante mal- d’essence », complète Yacoub, « concernant quelque 200 mi- sauveteurs ont rapatrié les cada-
un les cadavres baignant dans gré le passage à la douche et les 20 ans, l’ami d’Ousmane. Le jeune grants ». Il s’agissait des deux ca- vres ; opération qui a pris fin à
40 centimètres d’un mélange changements de vêtements d’une homme aimerait bien trouver des nots pneumatiques qui navi- 18 heures, avant que les coups de
d’eau et d’essence, pour les rapa- bonne centaine de personnes. En explications logiques à la mort de guaient de conserve. L’un déjà couteau finaux ne soient donnés
trier dans la chambre mortuaire
Parmi les jeunes attendant son tour pour le lavage, ces jeunes femmes. Dans le fond, transformé en cercueil flottant à aux deux canots. Tragique, ce der-
du bateau. Nigérianes, Ousmane, 30 ans, originaire du il sait sûrement, comme le rap- cette heure-là ; l’autre, ne transpor- nier sauvetage des dix-huit jours
Eric, un jeune Nigérian de 34 ans, Burkina Faso, se remémorait cette pelle Ousmane, que « cette nuit, la tant que des vivants, à transborder de présence du Monde à bord de
ignore ce qui se passe à l’avant du
aucune ne sait nuit infernale. « J’ai tiré par les peur de mourir a transformé cha- au plus vite. ce navire financé par les dons du
bateau. Lui ne voit plus rien autour combien d’entre épaules trois filles qui étaient près cun de nous en un guerrier qui Le capitaine de l’Aquarius, public résume, à lui seul, le mal-
de lui. Sur le pont arrière de l’Aqua- de moi et allaient se noyer dans le lutte pour sa survie. Les gens hur- Alexander Moroz, s’est immédia- heur qui se joue au quotidien sur
rius, il reste prostré. Cet électricien
elles manquent mélange toxique. Pour les autres, laient, priaient et tous ne pen- tement dirigé vers la zone concer- la Mer Méditerranée. p
de Benin City, au Nigeria, voulait à l’appel je n’ai rien pu faire », confie-t-il. saient qu’à sauver leur peau ». née, en même temps qu’un navire maryline baumard
6 | planète 0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

La France se dote
d’une loi sur
la biodiversité
en demi-teinte
Les députés ont voté l’interdiction
des insecticides tueurs d’abeilles
en 2018, avec des dérogations

E
ntre état d’urgence et loi brouillés par les dissensions gou-
travail, la biodiversité a vernementales, qui ont notam-
finalement réussi à se ment opposé les ministres de l’en-
frayer un chemin au Par- vironnement et de l’agriculture.
lement. Quarante ans après la loi Finalement, cet arsenal de mesu-
de 1976 sur la protection de la res destinées à lutter contre le dé-
nature, l’Assemblée nationale a clin de la biodiversité et la des-
définitivement adopté, mercredi truction des milieux naturels se
20 juillet dans la soirée, le projet trouve quelque peu réduit.
de loi « pour la reconquête de la
biodiversité, de la nature et des Incontestables avancées
paysages ». Avec un signal fort : Certes, la loi marque d’incontesta-
l’interdiction des insecticides bles avancées. Sur le dossier brû- La nouvelle loi interdit, à partir de septembre 2018, les insecticides néonicotinoïdes, nocifs pour les abeilles. THIERRY THOREL/CIT’IMAGES
« tueurs d’abeilles ». Toute la gau- lant des néonicotinoïdes, une fa-
che a voté pour, la droite contre, mille d’insecticides néfastes pour
le groupe LR dénonçant « une les pollinisateurs mais aussi, plus nale des syndicats d’exploitants huile, dont la production provo- des aires marines protégées et les
écologie punitive ». largement, pour l’environnement agricoles (FNSEA) et des lobbys
Annoncé que une déforestation à grande Parcs nationaux de France. Mais
La gestation de la loi aura été la- et la santé, les députés ont obtenu agrochimiques. par M. Hollande échelle. A la place, l’Assemblée a son poids et sa force de frappe
borieuse : le texte, annoncé par le une victoire emblématique : l’in- « Il faut accompagner les agri- décidé de revoir « le dispositif ac- seront amoindris par l’absence de
président François Hollande voilà terdiction de ces molécules à par- culteurs dans cette transition, qui
voilà presque tuel de taxation des huiles alimen- l’Office national de la chasse et de
presque quatre ans, a connu pas tir du 1er septembre 2018 pour l’en- peut être plus ou moins simple, quatre ans, taires » d’ici à six mois. En cause : la faune sauvage qui, avant même
moins de quatre lectures et de semble des cultures agricoles, reconnaît Mme Pompili. Mais l’in- la protestation des deux princi- l’examen de la loi, avait obtenu du
multiples tribulations au cours quels que soient les usages (pulvé- terdiction est un signal fort et
le texte a connu paux producteurs mondiaux, président François Hollande l’as-
des deux années de navette entre risations, traitement des sols ou clair : on laisse jusqu’à quatre ans de multiples l’Indonésie et la Malaisie, qui a surance qu’il garderait son indé-
députés et sénateurs, sur le mode enrobage de semences). au monde agricole pour changer failli tourner à « l’incident diplo- pendance, et celle de l’Office na-
trois pas en avant, deux pas en ar- L’article 51 accorde toutefois de pratique. »
tribulations matique », comme le reconnaît tional des forêts.
rière, un pas de côté. plusieurs dérogations jusqu’au Au titre des apports, la loi sur la Barbara Pompili. L’AFB sera dotée d’une enve-
Avec cette loi, « la France se dote 1er juillet 2020 lorsqu’il n’existe biodiversité entérine également Parmi les autres mesures aban- loppe de 226 millions d’euros,
de principes renforcés, d’outils pas d’alternative. Ces exceptions le triptyque « éviter, réduire, com- par le naufrage du pétrolier Erika données : l’interdiction du chalu- soit le budget annuel de fonc-
nouveaux, de mesures fortes pour seront décidées par un arrêté penser », qui s’applique à tout en décembre 1999. La loi va égale- tage profond – qui a finalement tionnement des quatre entités,
favoriser une nouvelle harmonie conjoint des ministres de l’agri- aménageur dont le projet en- ment permettre la ratification été adoptée par l’Union euro- ainsi que de 60 millions supplé-
entre l’homme et la nature », se culture, de l’environnement et de traîne des dégradations écologi- par la France du protocole de péenne à la fin du mois de juin –, mentaires la première année, au
félicite la secrétaire d’Etat à la la santé, sur la base d’un rapport ques. Ainsi que le principe fonda- Nagoya, qui encadre l’accès aux la reconnaissance du statut d’être titre des investissements d’ave-
biodiversité, Barbara Pompili. sur les molécules de substitution, mental de non-régression du ressources génétiques et aux sensible des animaux sauvages nir. Des moyens humains et fi-
L’enjeu était d’autant plus crucial que l’Agence de sécurité sanitaire droit de l’environnement, selon connaissances traditionnelles et ou encore le bannissement de la nanciers insuffisants, pour les
que la France, grâce à ses territoi- devra rendre à la fin de l’année. lequel la protection des éco- impose le partage des avantages chasse à la glu. associations.
res d’outre-mer et l’importance A ce titre, le texte de loi définitif systèmes ne peut faire l’objet que qui en découlent avec les com- Une Agence française pour la « Cette loi contient de réelles
de son espace maritime, abrite marque un recul par rapport à d’une « amélioration constante ». munautés locales. biodiversité (AFB) doit voir le jour avancées, mais le rendez-vous est
des écosystèmes tout aussi ri- des versions précédentes qui pré- Elle introduit aussi dans le code le 1er janvier 2017, pour coordon- en partie manqué, regrettent
ches que menacés. voyaient une interdiction sans civil la reconnaissance du préju- Recul sur l’huile de palme ner les politiques en faveur des dans un communiqué commun
Le résultat est pourtant en de- dérogation en 2018, ou même dès dice écologique qui, en vertu de la A côté de ces acquis, le gouverne- milieux naturels, conseiller les six ONG environnementales. Elle
mi-teinte. Au long de son exa- 2017. Mais l’accord, obtenu à l’ar- règle du pollueur-payeur, oblige ment et la majorité ont reculé sur élus et les aménageurs et exercer ne remet pas en cause, selon elles,
men, ce projet de loi a en effet été raché, est parvenu à faire primer le responsable d’un dommage à plusieurs dossiers sensibles. Les une police de l’environnement. un modèle économique à courte
soumis aux lobbys des chasseurs, l’inquiétude de l’opinion publi- l’environnement à le réparer ou, à députés ont ainsi renoncé à la Elle regroupera les 1 200 agents de vue qui hypothèque l’avenir de
des agriculteurs et des industriels que – une pétition a recueilli près défaut, à acquitter des domma- taxe sur l’huile de palme, dite quatre structures déjà existantes : la biodiversité et donc de nos so-
de l’agrochimie, de l’huile de de 700 000 signatures – et des ges et intérêts. Cela, conformé- « taxe Nutella ». Celle-ci était des- l’Office national de l’eau et des mi- ciétés modernes. » p
palme ou de la pêche en eaux pro- ONG, très mobilisées, sur les ment à la jurisprudence créée tinée à mettre fin à la niche fiscale lieux aquatiques, l’Atelier techni- audrey garric
fondes. Les débats ont aussi été pressions de la Fédération natio- après la marée noire provoquée dont bénéficie aujourd’hui cette que des espaces naturels, l’Agence et pierre le hir

Climat : Bruxelles met la pression sur les Etats les plus riches
La Commission européenne a dévoilé une proposition de règlement pour répartir les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre

C omment mener la lutte


contre le réchauffement
climatique ? Comment ré-
partir l’effort ? La Commission
européenne a rendu publique,
La plupart des
ONG regrettent
un manque
la proposition. Quant à ce qui se
produira après que le départ de
Londres sera effectif, la question
est ouverte et devrait en tout état
de cause compliquer encore un
ter de 35,5 % si elle utilise ses sols
de manière à stocker du carbone
(prairies, afforestation…). « Utiliser
les forêts et l’usage des sols pour ré-
duire l’ambition des autres secteurs
à leurs secteurs non couverts par
ce système d’échange européen.
Cette possibilité fait bondir les or-
ganisations non gouvernemen-
tales. « C’est un très mauvais signal,
soient pris en compte. Ce n’est
apparemment pas le cas. »
Dans la foulée de ce projet, qui
doit être discuté par les Etats mem-
bres et le Parlement européen,
mercredi 20 juillet, une proposi- d’ambition dossier déjà complexe. comme les transports, c’est envoyer juge Célia Gautier, du Réseau Ac- Bruxelles a publié sa stratégie pour
tion de règlement destinée à ven- A l’autre extrémité du tableau, un mauvais message, estime Han- tion Climat France. Tout le monde une mobilité à faibles émissions.
tiler les réductions d’émissions
de la proposition Bruxelles demande des efforts nah Mowat, de l’ONG Fern. Si la sait que ces crédits sont fictifs et Elle affiche une ambition considé-
de gaz à effet de serre au sein de de la Commission bien moindres aux pays d’Europe France voulait être exemplaire, elle devraient être effacés ! » rable : une baisse d’au moins 60 %
l’Union pour remplir l’objectif centrale et orientale. La Croatie, la devrait renoncer volontairement à Les ONG regrettent de manière des émissions du secteur des
– fixé en octobre 2014 par le Pologne, la Hongrie ou encore les utiliser cette possibilité. » générale un manque d’ambition transports, premier émetteur de
Conseil européen – d’une baisse nisme d’achat et de vente de quo- pays baltes sont appelés à abaisser de la proposition. « Ces objectifs dioxyde de carbone en Europe,
de 40 % en 2030, par rapport à tas annuels. Leur objectif est de moins de 10 % leurs émissions « Un très mauvais signe » ont été fixés en 2014, bien avant la d’ici au milieu du siècle, et une
1990. Le paquet de mesures vise d’abaisser de 43 % leurs rejets sur en 2030 par rapport à 2005. Varso- De même, certains pays se voient COP21, précise Mme Gautier. On poursuite de l’effort vers des émis-
également à mettre en œuvre la même période. vie a pourtant prévenu que son offrir la possibilité d’utiliser une aurait pu espérer que les objectifs sions nulles. Bruxelles s’engage à
l’accord de Paris, adopté lors de la Sans surprise, la Commission objectif lui posait un « défi impor- part de leurs quotas d’émissions fixés à Paris, c’est-à-dire maintenir fixer de nouvelles normes d’émis-
COP21, en décembre 2015. demande plus aux pays les plus ri- tant », « étant donné ses aspirations non utilisés sur le marché du car- le réchauffement si possible à 1,5 °C sions de CO2 pour les véhicules lé-
Pour remplir l’objectif euro- ches. Luxembourg, Allemagne, constantes à rendre son économie bone pour alléger l’effort demandé et en tout cas “bien en deçà de 2 °C”, gers dès 2020. Il plaide également
péen, les secteurs des transports, France, Belgique, Danemark, plus compétitive et durable ». pour le développement, pour les
de l’agriculture, du bâtiment et de Autriche, Finlande et Suède se La Commission propose égale- poids lourds, les véhicules légers,
la gestion des déchets, à l’origine voient ainsi affecter des baisses ment deux nouveaux « mécanis- Chaleur : de record en record les bus et les cars, de systèmes
de 60 % des émissions de l’UE, de- d’émissions comprises entre 35 % mes de flexibilité » pour aider les d’écoredevance basée sur le kilo-
vront réduire leurs émissions de et 40 %. Le Royaume-Uni, bien Etats membres à remplir les objec- Les six premiers mois de l’année en cours ont été les plus chauds métrage réellement parcouru,
30 % d’ici à 2030, par rapport à que sur le départ, est inclus dans tifs affectés à chacun d’eux. Le pre- jamais enregistrés et juin a été le quatorzième mois d’affilée à « afin de mieux tenir compte du
2005. En revanche, les secteurs de les calculs de la Commission : un mier de ces mécanismes consiste à battre un record de chaleur. La National Oceanic and Atmospheric principe du pollueur-payeur ».
l’industrie et de la production effort de 37 % lui est demandé. Le tenir compte des efforts réalisés Administration américaine a présenté, mardi 19 juillet, son bilan Les ONG saluent ces mesures,
électrique ne sont pas concernés commissaire européen au climat pour gérer les forêts et les sols de d’étape du climat mondial. La première moitié de l’année 2016 a mais déplorent l’absence de pro-
par la proposition de règlement, et à l’énergie, Miguel Arias Canete, manière vertueuse pour le climat, été plus chaude de 1,05 °C que la moyenne du XXe siècle à période positions pour les secteurs des
dans la mesure où ils sont déjà a déclaré, mercredi, lors d’une faisant baisser en conséquence équivalente, et environ 1,3 °C plus chaude que 1880 – soit très près transports maritimes et aériens,
mis à contribution par le biais du conférence de presse que, le vote l’effort réel des pays. La France, par de l’objectif de l’accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement dont les émissions grimpent
marché européen du carbone en faveur du Brexit n’ayant pas de exemple, supposée faire chuter ses si possible à 1,5 °C au-dessus des températures de la période pourtant inexorablement. p
– consistant à plafonner les émis- valeur juridique, le Royaume-Uni émissions de 37 % d’ici à 2030, par préindustrielle. L’année en cours est en bonne voie pour battre le stéphane foucart
sions des industriels par un méca- devait, pour l’heure, être intégré à rapport à 2005, pourra se conten- record de 2015, qui lui-même avait battu celui de 2014. et laetitia van eeckhout
|7
FRANCE
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Tensions après la mort d’un jeune interpellé


Beaumont et Persan (Val-d’Oise) ont vécu une deuxième nuit de heurts visant à dénoncer une bavure

D
ans la nuit de mer-
credi 20 à jeudi
21 juillet, des tombe-
reaux d’insultes se
sont échappés des murs de la cité
de Boyenval à Beaumont-sur-Oise
(Val-d’Oise), au fur et à mesure
que les forces de l’ordre les lon-
geaient. « Assassins ! » « Fils de pu-
tes ! » « Bande de bâtards ! » Dans
ce quartier qui surplombe la pe-
tite commune adossée à l’Oise,
des habitants, des policiers et des
gendarmes ont montré à quel
point le fossé qui les sépare peut
être béant. Pour la deuxième nuit
d’affilée après la mort d’un jeune Le 20 juillet,
de 24 ans, le 19 juillet au cours dans la cité
d’une interpellation, ils se sont li- Boyenval,
vré bataille, se sont coursés, se- à Beaumont-
més, jaugés pour finir par se quit- sur-Oise
ter fatigués, en s’ignorant. (Val-d’Oise),
« Ils ont peur de nous, mais nous où habitait
aussi nous avons peur d’eux. Ils Adama
nous reprochent d’avoir de la Traoré.
haine, mais ils ont encore plus la MARC CHAUMEIL
haine contre nous », résumait sur /DIVERGENCE
les coups de 3 heures du matin un POUR « LE MONDE »
jeune homme de Boyenval, alors
que le calme revenait dans le
quartier dont la victime, Adama
Traoré, était originaire. Plus tôt
dans la nuit, les autorités ont dé-
nombré quinze feux de véhicules
et trente-cinq feux de poubelles
ou de déchets à Beaumont mais
aussi à Persan, la commune voi-
sine. Neuf personnes ont égale-
ment été interpellées.
Comme c’est le cas systémati-
quement dans les épisodes de vio-
lence urbaine, le départ d’incen-
die est à chercher dans ce qui re-
vêt aux yeux de beaucoup les hendé : « J’ai vu un jeune menotté, Adama n’a pas eu de crise cardia- La mort d’Adama a surtout ra- d’une rumeur sur l’attaque d’un
traits d’une bavure policière. collé au mur de la boutique d’assu- que, ils l’ont tabassé… » vivé des rancœurs. Le mot bavure
« Mon frère est transformateur pour déclencher
Adama Traoré n’était pas dans le rance, qui criait “laissez-moi !” Il Une autopsie devait être réalisée est sur toutes les lèvres : « On brûle entré vivant dans l’incursion des hommes en armes
viseur des autorités le jour de sa n’opposait aucune résistance ». jeudi 21 juillet et son résultat nos voitures parce qu’on veut sa- dans la cité. Et puis un jet de bou-
mort. Si l’on en croit les éléments Adama Traoré serait décédé au connu dès la fin de la journée. « Le voir ce qu’il s’est passé, s’indigne
le camion. Il en teille enflammée qui entraîne sa
communiqués par la gendarme- cours de son transfèrement vers juge d’instruction a donné son ac- un jeune de Boyenval. Il y en a est sorti mort » réplique de lanceurs de balles de
rie nationale et le parquet de Pon- la brigade de Persan. « A la suite cord pour que la famille voie le marre de ce système qui met les po- défense. Chacun se renvoie la res-
BAGUI TRAORÉ
toise, qui a ouvert une informa- d’un malaise », dit la gendarmerie. corps avant », précise la préfecture liciers en haut. A 24 ans, mourir ponsabilité du déclenchement
frère de la victime
tion judiciaire pour rechercher les D’après le procureur de la Répu- du Val-d’Oise, qui espère voir ainsi d’une crise cardiaque, c’est pas des hostilités.
causes du décès, c’est l’un de ses blique, Yves Jannier, cité par l’AFP, la situation s’apaiser. Empêchée possible. » Un autre : « Ils feront Dans les heures qui suivent,
frères que les gendarmes ve- les pompiers ont été « immédiate- jusqu’à la journée de jeudi d’accé- comme avec Zyed et Bouna [les l’éternel jeu du chat et de la souris
naient interpeller devant la bi- ment alertés ». Mais leur interven- der au corps d’Adama, sa famille policiers mis en cause dans l’élec- fait des conneries ». Adama était se déploie, opposant au total, selon
bliothèque de Beaumont, le tion n’aurait pas permis de réani- ainsi que des proches et des voi- trocution des deux adolescents à sorti de la maison d’arrêt du la préfecture, 180 effectifs des for-
19 juillet, dans le cadre d’une en- mer le jeune homme. sins ont craint une volonté d’oc- la suite d’une course-poursuite Val-d’Oise il y a un mois et demi. ces de l’ordre à environ 200 jeunes.
quête préliminaire dans laquelle cultation de la vérité. Et la nuit du en 2005 ont bénéficié d’un non- L’amertume de ses camarades Des habitants traversent parfois la
plusieurs personnes sont soup- Autopsie 19 juillet a viré à l’affrontement. lieu]. Wallah !, c’était mon meilleur est à vif, devant une couverture scène, médusés. Sur la place de
çonnées d’extorsion de fonds. Le frère livre un tout autre déroulé Neuf voitures auraient notam- pote. Ils l’ont tué le jour de son an- médiatique jugée complaisante à l’Hôtel de ville, des véhicules s’en-
D’après le parquet, Adama Tra- des faits. A la gendarmerie, où il ment été brûlées et quatre gendar- niversaire ! », pleure Adama Tiréra, l’égard des autorités : « La pre- flammeront à une heure du matin
oré se serait interposé. Son frère est lui aussi emmené après son mes auraient été légèrement bles- manutentionnaire de 20 ans. mière chose que les médias ont avant que le calme ne revienne. À
Bagui rapporte au contraire que interpellation, il aurait retrouvé sés par des « tirs d’armes à plomb ». Mercredi, un rassemblement faite, c’est de salir l’image Boyenval, les jeunes sortent alors
« lorsque les gendarmes sont arri- Adama « au sol, les mains menot- Le quartier de Boyenval n’est était organisé dans une am- d’Adama », dénonce un habitant. de leur cache et se réunissent à
vés, Adama est parti en courant tées dans le dos ». Bagui Traoré pourtant pas de ceux dont les biance tendue devant la gendar- Jeudi soir, une vingtaine de jeu- nouveau en bas des immeubles. Ils
parce qu’il n’avait pas ses papiers sera finalement transféré à Pon- tours donnent le vertige. Hormis merie de Persan, auquel partici- nes se sont réunis en bas des im- conversent, sentent la fatigue
sur lui. Ils l’ont coursé et l’ont rat- toise puis laissé libre, mais il se une rivalité passée entre bandes pait le collectif Urgence notre po- meubles du quartier où la désola- poindre. A quelques mètres, les
trapé. Adama a dit “je me rends.” souvient qu’à la gendarmerie, de Beaumont et Persan, les lice assassine. Une marche blan- tion le dispute à la colère. A quel- gendarmes opèrent leurs derniers
Ils l’ont boxé. Ils l’ont embarqué en- Adama « ne respirait pas, il était échauffourées n’y sont pas légion. che devrait aussi voir le jour. A ques dizaines de mètres, des for- déplacements dans la zone. Les
suite à la gendarmerie ». Houssine sans vie. Il avait du sang sur le vi- Les petits HLM proprets de trois Boyenval, tous veulent témoi- ces de l’ordre se tiennent prêtes. A uns à côté des autres. La défiance
Ben Moussa, un salarié de l’hôpi- sage. Mon frère est rentré vivant étages ont été construits là au dé- gner en faveur du garçon « tou- cran, électriques à la moindre est redevenue silencieuse. p
tal, passait dans le centre de la dans le camion quand ils l’ont ar- but des années 1970, bordés de jo- jours souriant », qui avait « le alerte du voisinage, au moindre julia pascual
ville quand Adama a été appré- rêté, il en est sorti mort. Mais lis pavillons. cœur sur la main », « même s’il a passage de voiture. Il aura suffi et sylvia zappi

Etat civil d’enfants nés par GPA : la France de nouveau condamnée


Depuis la dernière sanction en 2014, le gouvernement n’a donné aucune instruction, laissant les tribunaux trancher au cas par cas

L a France a de nouveau été


condamnée, jeudi 21 juillet,
par la Cour européenne des
droits de l’homme (CEDH), pour
avoir refusé de transcrire à l’état ci-
Les deux affaires étaient arri-
vées jusqu’à la Cour de cassation,
qui avait estimé le 13 septem-
bre 2013 que la naissance étant
l’aboutissement d’une fraude à la
naissant à la France le droit d’in-
terdire la GPA sur le territoire na-
tional, la CEDH avait affirmé que
le refus de transcription « porte
atteinte à l’identité [des enfants]
vil n’ouvre une brèche dans l’in-
terdiction française. Les élus lais-
sent donc les tribunaux trancher
au cas par cas.
possible est la femme qui accou-
che… donc la mère porteuse.
Selon les données transmises
par le gouvernement au Conseil
de l’Europe, 34 transcriptions
père d’intention dans un couple
homosexuel), ce qui est le cas par
exemple quand une GPA à lieu
aux Etats-Unis.
« La filiation n’est pas une ques-
vil les actes de naissance d’enfants loi, la GPA étant interdite en au sein de la société française » et 34 transcriptions d’actes de naissance étrangers ont tion biologique, affirme maître Ca-
nés à l’étranger par gestation pour France, le refus de transcrire l’état avait condamné la France au nom « Les actes de naissance des jumel- eu lieu entre la condamnation de roline Mécary, conseil de
autrui. Elle se prononçait dans les civil étranger était justifié. En no- de leur intérêt supérieur. Les en- les Mennesson ne sont toujours pas juin 2014 et le 1er janvier 2016. MM. Foulon et Bouvet. La trans-
dossiers Foulon et Bouvet, où des vembre 2015, le gouvernement fants concernés vivent en France définitivement transcrits, relate « Seules certaines configurations cription partielle [du seul parent
hommes ont eu recours à des mè- français avait proposé des indem- avec des papiers étrangers, ce qui Laurence Roques, l’avocate du fonctionnent, décrypte Alexandre biologique] n’est pas tenable au re-
res porteuses en Inde. nisations de plus de 30 000 euros pose des difficultés dans leur vie couple. Le tribunal refuse de recon- Urwicz, président de l’Association gard du respect au droit à la vie pri-
La Cour estime que le refus de aux familles pour solder le con- quotidienne. Leurs parents dé- naître la mère d’intention. » Dans des familles homoparentales. vée et familiale. C’est une interpré-
transcription constitue une viola- tentieux, que ces dernières noncent le fait qu’ils soient péna- une GPA hétérosexuelle, la mère Quand le père est seul sur l’acte de tation restrictive. » Laurence Ro-
tion du droit au respect de la vie avaient refusé. lisés du seul fait de leur mode de d’intention est la femme qui a un naissance, quand l’acte mentionne ques plaide également pour la
privée des enfants, garanti par Les nouveaux arrêts de la CEDH, conception. projet d’enfant mais ne peut pas le un père et une mère porteuse ou prise en compte de la « réalité juri-
l’article 8 de la Convention euro- symboliquement importants, ne Cependant le gouvernement n’a porter pour des raisons de santé quand il mentionne un couple dique » des actes de naissance
péenne des droits de l’homme. sont pas surprenants. La Cour donné aucune instruction après (absence d’utérus par exemple). Il d’hommes, dès lors que le père étrangers. Les arrêts du 21 juillet ne
Elle condamne l’Etat à verser confirme la condamnation de la condamnation de 2014 pour fa- arrive qu’elle fournisse un ovocyte d’intention a adopté l’enfant après permettront pas de trancher ce dé-
5 000 euros à chaque enfant con- juin 2014 dans les dossiers Men- ciliter les transcriptions, de peur pour la conception, ou que le cou- sa naissance. » bat, puisque les actes de naissance
cerné pour « dommage moral », et nesson et Labassée, où les en- de prêter le flanc aux opposants à ple fasse appel à une tierce per- Il y a en revanche blocage quand en question mentionnent le père
15 000 euros à chaque famille au fants sont nés par mère porteuse la GPA. Ces derniers redoutent sonne, une donneuse d’ovocyte. un parent non biologique est biologique et la mère porteuse. p
titre des frais de procédure. aux Etats-Unis. Tout en recon- que la reconnaissance par l’état ci- Or en droit français, la seule mère mentionné (mère d’intention ou gaëlle dupont
8 | france 0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Sécurité : vers une « garde nationale » de réservistes


Le chef de l’Etat souhaite mobiliser jusqu’à 83 000 personnes dans la gendarmerie, la police et la défense

A
vec la prolongation de
l’état d’urgence, c’est la
Aucune mission
principale mesure qu’a n’est interdite
annoncée François
Hollande à la suite de l’attaque
aux engagés.
terroriste de Nice : faire appel à la Sauf le maintien
réserve opérationnelle pour ren-
forcer l’action de surveillance du
de l’ordre et le
territoire. Les militaires de « Sen- travail de police
tinelle », les policiers et les gen-
darmes fatiguent au terme d’une
judiciaire
année chargée, et l’attentat du 14-
Juillet ne laisse pas présager de ré-
pit. La mesure vise donc à déchar- camouflage. La formation est in-
ger un peu les forces de l’ordre. tense, la discipline de rigueur. Plus
Tout en signifiant à l’opinion pu- d’une dizaine a déjà abandonné.
blique que la montée en régime se « Ceux qui ne marchaient pas au
poursuit. pas le premier jour devaient faire
En déplacement mercredi des pompes », raconte Pauline,
20 juillet au Centre national d’en- 24 ans. Elle vient de finir des étu-
traînement des forces de gendar- des de droit et sécurité, et compte
merie, à Saint-Astier (Dordogne), passer les concours de police et de
le président de la République a ap- gendarmerie dans un an. « On se
pelé les Français « en parallèle lève vers 4 h 30 et on enchaîne les
d’une carrière, d’études ou d’un cours théoriques et la mise en prati-
choix professionnel » à « s’engager que » : rappel des « valeurs républi-
au service de la protection des caines », techniques de « franchis-
Français » dans les réserves de la sement et de progression », « maî-
police, des armées et de la gendar- trise de l’adversaire ».
merie pour constituer une « garde Soudain, le commandant crie
nationale », reprenant une idée aux stagiaires en formation de
formulée après les attentats du tir : « Il a une arme ! » Sa voix porte
13 novembre. à peine sous les casques anti-
M. Hollande, qui souhaite mobi- bruit. Jean-Rémy lève son pistolet,
liser jusqu’à 83 000 personnes, a un semi-automatique calibre
annoncé plusieurs mesures vi- 9 mm, et vise. Ses jambes sont sta-
sant à élargir le vivier des person- Au camp de Beynes (Yvelines), le 19 juillet, les futurs réservistes s’entraînent au tir. SÉBASTIEN LEBAN/HANS LUCAS POUR « LE MONDE » bles, légèrement écartées. Il tire. A
nes mobilisables dans les semai- cinq mètres de lui, la cible est
nes à venir. L’âge maximal pour trouée. Le jeune réserviste a
intégrer la réserve de la gendar- nière est plus résiduelle. Côté po- Un réserviste est mobilisé en 4 000 personnes à la fin du mois ». jours – et présentant un casier réussi son premier tir.
merie est par exemple porté de 30 lice, on compte 3 000 volontaires moyenne moins d’une trentaine A l’exception du maintien de l’or- vierge. Cette semaine, 262 person- Comme beaucoup de candidats,
à 40 ans. De la même manière, les à peine, ex-policiers pour la plu- de jours par an, avec des seuils à dre et du travail d’officier de po- nes suivent cette « préparation Jean-Rémy, 17 ans, a décidé de re-
anciens gendarmes qui n’avaient part, et, en dépit de son appel, le ne pas dépasser. Mercredi, Fran- lice judiciaire, aucune mission militaire » au sein du camp de la joindre la réserve après les atten-
pas souhaité signer d’engagement gouvernement ne voit pas ce chif- çois Hollande a rappelé qu’il avait n’est interdite à ces engagés. gendarmerie mobile de Beynes tats du 13 novembre. « Beaucoup
à servir dans la réserve, mais qui fre évoluer dans le futur. demandé, après les attentats de On les retrouve sur le Tour de (Yvelines), soit un effectif deux n’acceptent pas ce que la France
sont toujours sous l’obligation de Côté défense, si la réserve repré- novembre, à ce que la réserve des France, lors de transfèrements de fois plus nombreux qu’en 2015. subit aujourd’hui », analyse le
disponibilité de cinq ans, sont in- sente 28 000 personnes, essen- armées soit portée à 40 000 effec- détenus, ou en renfort de nuit de A la fin de leur préparation – qui lieutenant-colonel, pour qui l’ap-
vités à se faire connaître. Ceux qui tiellement au sein de l’armée de tifs d’ici à 2019. pelotons d’intervention. Ainsi, ce va être portée de quinze jours à pel à la réserve est bienvenu.
ont quitté l’institution depuis terre, « elle est très peu organisée et sont deux réservistes qui, dans le quatre semaines –, les candidats Elle est « une des réponses » au
moins de deux ans représentent, utilisée », estime une source pro- Une des réponses aux attentats cadre d’un dispositif « Epervier », auront effectué dix heures de tir. risque d’attentat, ajoute-t-il, « mais
d’après le chef de l’Etat, un vivier che du gouvernement. Au sein de La réserve de la gendarmerie doit ont interpellé mardi un homme Ceux qui réussiront leur brevet – ne peut pas être seule ». Frédéric le
potentiel de 10 000 personnes. « Sentinelle », 500 réservistes aussi passer de 25 000 à 40 000 qui avait agressé au couteau une 90 % des stagiaires en moyenne – Louette, président de l’association
Dans les faits, c’est donc surtout sont employés parmi les 10 000 personnes. D’ores et déjà, « elle femme et ses trois filles, dans un signeront leur engagement à ser- professionnelle Gend XXI, souli-
la gendarmerie que les préfets militaires mobilisées. Le gouver- fonctionne en permanence, as- village de vacances des Hautes- vir dans la réserve (ESR) et seront gne également que « plus d’effectifs
vont pouvoir solliciter dans l’im- nement veut gonfler ce chiffre. sure un membre de l’institution, Alpes. Il s’agissait d’anciens gen- immédiatement mobilisables. Ils ne nuiront jamais, mais ce ne sont
médiat pour contribuer à « assu- « Ce n’est pas simple, prévient la 1 600 réservistes sont employés darmes, comme c’est le cas de n’auront « pas le droit à l’erreur », pas eux qui vont permettre de lutter
rer la sécurité des différents événe- même source. Un réserviste a un chaque jour. Pendant l’été, ce chif- 30 % de la réserve opérationnelle. précise le lieutenant-colonel qui contre le terrorisme à la source ou
ments de l’été ». Elle entretient en taux de présence faible et pour le fre monte à 2 300. Dans le contexte A 70 %, elle est donc composée supervise les pelotons de stagiai- en renseignement ». p
effet la réserve la plus active. Au relever, il va falloir monter en puis- actuel, on va atteindre les 3 000 de « simples » citoyens ayant bé- res, et souhaite garder l’anonymat. marion biremon
sein des autres forces, cette der- sance et avoir un budget. » dans les jours qui viennent, voire néficié d’une formation de quinze L’un de ces pelotons s’entraîne au et julia pascual

Nice : Cazeneuve accusé Au chevet des familles, après l’attentat


de « travestir la vérité » L’hôpital pédiatrique Lenval, à Nice, organise le suivi à long terme des victimes et des témoins
« Libération » assure que seule une voiture
voyez si d’autres acceptent de re- établissement pédopsychiatrique dépressif est patent. « Tous sentent
de police municipale barrait le front de mer nice - envoyée spéciale
porter leurs vacances, demande-t- des Alpes-Maritimes. Mais le ca- leurs parents en grande difficulté,

U ne seule voiture de po-


lice municipale barrait la
promenade des Anglais,
la police nationale pour une
« évaluation technique du dispo-
sitif ». M. Cazeneuve ne conteste
E lle n’a guère fermé l’œil de-
puis l’attaque du camion
fou qui a causé la mort de
84 personnes et laissé près de 300
blessés, le 14 juillet, sur la prome-
elle à un membre de son équipe. Il
faut aussi un secrétariat qui cen-
tralise toutes les consultations. »
Le professeur Askenazy redoute
une poussée des demandes. Elle
ractère « familial » des victimes de
l’attaque du 14 juillet l’a amené à
s’occuper aussi des adultes. Dans
la salle d’attente garnie de livres il-
lustrés et de jouets, une jeune
explique le Pr Askenazy. Le cadre
habituellement sûr de la cellule fa-
mille et celui de l’environnement
familier ont été violentés. »
Selon elle, les pères, qui ont plu-
à Nice, à l’endroit où elle devenait pas les informations de Libéra- nade des Anglais, mais l’heure et sa consœur, le docteur Sylvie femme patiente avec sa mère et tôt été dans la retenue jusqu’à pré-
piétonne le 14-Juillet, au moment tion. Il reconnaît que les premiè- n’est pas au repos. Chef du service Serret, en ont assuré 67 le ses quatre enfants. « Des familles sent, « risquent de vivre un sérieux
où est arrivé le camion conduit res voitures de la police nationale de psychiatrie de l’enfant et de 15 juillet, et il y en a eu 113 le lundi sont touchées sur trois généra- contrecoup ». Lors des entretiens,
par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, se trouvaient environ quatre l’adolescent à l’hôpital Lenval de 18 juillet. « Trente mille personnes tions, note le Pr Askenazy. On s’est les médecins relèvent des ques-
affirme le quotidien Libération du cents mètres après le début de la Nice – un des quatre lieux de con- se trouvaient sur la promenade retrouvé à faire des thérapies fami- tions récurrentes. Comment
jeudi 21 juillet. zone piétonne. sultations affectés au soutien psy- des Anglais, explique la pédopsy- liales mais en urgence. C’est une peut-on mourir en pleine santé
Libération s’appuie sur « une chologique des victimes et des té- chiatre et psychanalyste. Les gens psychiatrie de guerre à laquelle on un jour de fête dans un pays qui
source policière qui a pu visionner Point d’entrée du camion moins du drame –, le professeur sont d’abord restés cloîtrés chez n’est pas formé en France. » n’est pas en guerre ? Comment un
les images de la vidéosurveillance », Mais le quotidien accuse dans Florence Askenazy s’efforce main- eux 24 à 48 heures après le drame, être humain peut-il commettre
mais aussi sur des photos prises son article « la communication tenant de gérer « l’après ». mais beaucoup ont été atteints par Cauchemars, terreurs, douleurs de telles atrocités ?
quelques instants avant l’attaque : du gouvernement [d’avoir], au « Il faut organiser la post-urgence des images mentales envahissan- C’est d’abord la détresse des mères Les nombreuses familles ma-
« un seul véhicule de police, celui minimum, travesti la réalité » en et analyser les cas en fonction des tes. Nous devons anticiper une qu’ont observée les soignants. « Il y ghrébines reçues à l’hôpital vi-
des agents municipaux, se trouvait exagérant a posteriori la pré- nécessités », martèle le médecin prise en charge pour des centaines a chez elles un ressenti très profond vent, selon le Pr Askenazy, « une
au milieu de la chaussée, côté mer », sence policière. La préfecture a de l’établissement situé sur la de familles sous forme de groupes de culpabilité ; celle d’avoir emmené double peine ». « Elles font partie
à l’endroit où l’artère devenait pié- bien dit, deux jours après l’atten- « Prom’», qui a vu affluer plus de de parole pour enfants et adultes, leurs enfants dans un endroit où ils des victimes mais expriment aussi
tonne, peu avant que le camion tat, que « la mission périmétrique 350 familles ou personnes seules de thérapies corporelles ou de psy- ont été exposés au pire, dit le méde- une sorte de culpabilité d’être mu-
n’arrive. Aucun membre de la po- était confiée pour les points les depuis la terrible nuit. « Recensez chothérapies. » cin. Il leur est aussi insupportable sulmanes et une incompréhension
lice nationale n’est alors présent. plus sensibles à des équipages de les psychologues et assistantes so- Avec ses vingt-sept spécialistes, d’avoir été réduites à l’état de spec- face aux actes commis par un
Le ministre de l’intérieur, Ber- la police nationale, renforcés ciales présents au moins d’août et l’hôpital Lenval est le plus gros tatrices impuissantes d’un événe- homme de la même culture ou reli-
nard Cazeneuve, a violemment d’équipages de la police munici- ment d’un sadisme inouï. Ces fem- gion qu’elles », explique-t-elle.
réagi à l’enquête du quotidien, pale », précisant : « C’était le cas mes risquent de développer des ris- Elle s’inquiète enfin d’une ag-
dans un communiqué, jeudi, notamment du point d’entrée du ques dépressifs importants. » gravation des symptômes chez les
vers 1 heure du matin. Il met en camion », ce qui est donc faux. 38 victimes étrangères venues de 19 pays Chez les enfants, le traumatisme patients psychiatriques suivis
cause « la déontologie des journa- « La police nationale était pré- Près de la moitié des 84 personnes tuées le 14 juillet dans l’atten- est majoritairement revécu à tra- avant l’attaque. « Les patients ha-
listes » et dénonce des « procédés sente et très présente sur la prome- tat de Nice étaient de nationalité étrangère, avec 38 victimes ve- vers des manifestations corporel- bituels des centres médico-psycho-
qui empruntent aux ressorts du nade des Anglais », avait également nant de 19 pays, a annoncé mardi 19 juillet le ministère français les ou psycho-sensorielles comme logiques, rescapés ou non, sont fra-
complotisme [et] laissent penser affirmé M. Cazeneuve, samedi des affaires étrangères. Les 84 morts sont désormais formelle- des cauchemars, des terreurs ou gilisés par les événements, et beau-
que le préfet, le ministre de l’inté- 16 juillet, allant jusqu’à assurer que ment identifiés. Par ailleurs, une « trentaine » de personnes de des douleurs abdominales. Trois coup rechutent, prévient-elle. Il y a
rieur et le premier ministre « des véhicules de police rendaient confession musulmane, majoritairement des Franco-Tunisiens, ou quatre consultations suffiront des cas d’angoisses aiguës, parfois
auraient cherché à travestir la vé- impossible le franchissement de la ont été fauchées par le camion du tueur sur la promenade des à les atténuer pour certains, mais des symptômes délirants, on a
rité ». M. Cazeneuve a annoncé la promenade des Anglais ». p Anglais, a estimé mardi un vice-président du Conseil régional du pour d’autres, le risque d’évolu- même eu un cas de catatonie. » p
saisie de l’inspection générale de service société culte musulman. tion vers un trouble anxieux et patricia jolly
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016 france | 9

Fillon reprend une campagne


CU MU L vail à l’Assemblée nationale.
Hervé Morin abandonne L’opposition n’ayant pas l’in-
son mandat de député tention de déposer une mo-
Le président de la région tion de censure et une troi-

aux tournures sécuritaires


Normandie, le centriste sième tentative de motion
Hervé Morin, a démissionné de gauche n’étant plus envi-
mercredi 20 juillet de sagée, le texte rédigé dans sa
son mandat de député version de début juillet, de-
comme il l’avait promis pen- vait être considéré comme
Premier déplacement d’un candidat à la primaire après l’attentat de Nice dant la campagne des régio-
nales, a-t-il annoncé dans un
définitivement adopté jeudi à
16 h 30, soit vingt-quatre heu-
communiqué. Le président res après l’engagement
du Nouveau Centre, membre de la responsabilité
morbihan - envoyé spécial répétant qu’il faudrait mettre des un jour d’avril 2013, lorsqu’il avait de l’Union des démocrates et du gouvernement. – (AFP.)
bracelets électroniques ou enfer-
« Le terrorisme est lâché lors d’un voyage au Japon indépendants (UDI), ne sera

R
etour de la plage, à Car- mer dans des centres de rétention un sujet majeur. qu’il serait candidat « quoi qu’il ar- pas remplacé à l’Assemblée S ÉCU R I T É
nac (Morbihan). Entre les tous les individus suspectés. rive en 2017 ». En observant ses son- car la tenue d’une législative Annulation de plusieurs
poussettes, les enfants Un concours Lépine des proposi-
Mais, partout, dages stagner autour de 10 %, cer- partielle n’est pas possible un événements estivaux
aux pieds encore ensa- tions qui laisse M. Fillon dubitatif. on me questionne tains de ses adversaires font courir an avant l’élection. – (AFP.) à Paris
blés et les seniors en marinières, « En France, on pense tout de suite à le bruit qu’il renoncera. Lui, assure Pour des raisons de sécurité,
François Fillon, candidat à la pri- renforcer l’arsenal législatif alors
sur l’économie, qu’il ira jusqu’au bout et se rassure J UST I C E certains événements esti-
maire de la droite en vue de la pré- qu’il y a tout ce qu’il faut dans le le chômage… » en recomptant les élus qui le sou- Non-lieu pour deux vaux prévus à Paris sont an-
sidentielle, déambule, lunettes de code pénal pour combattre le terro- tiennent. Pour le moment, son ré- policiers suspectés nulés, a annoncé mercredi
FRANÇOIS FILLON
soleil sur le nez. En ce mercredi risme », estime le candidat à la pri- seau de parlementaires tient bon. de viol sur une touriste 20 juillet la Préfecture de po-
candidat à la primaire de droite
20 juillet, le soleil brille comme sur maire, qui cite le livre IV du code Pour participer à la primaire, il a Les juges d’instruction ont lice. Le tournoi de basket
la Côte d’Azur. Et les conversations pénal où il est question de « trahi- déposé en avril les signatures de prononcé un non-lieu pour Quai 54 prévu sur la pelouse
tournent d’ailleurs autour de la son », de « livraison d’information » 72 parlementaires alors que le rè- les deux policiers poursuivis de Reuilly (12e arrondisse-
promenade des Anglais, en- ou « d’intelligence avec une puis- n’a jamais été aussi convaincu par glement n’en impose que 20. pour le viol d’une touriste ca- ment) les 23 et 24 juillet, la
deuillée depuis le 14 juillet. sance étrangère ». Autant de chefs sa stratégie : à l’écouter, les élec- Lors de sa réunion publique de- nadienne en 2014 au 36, quai piétonisation des Champs-
« J’en ai vu se précipiter vers les mi- d’inculpation applicables, selon teurs ne feront pas leur choix « en vant 750 personnes à La Trinité- des Orfèvres, siège de la po- Elysées le 7 août et le festival
cros… Estrosi parlait à peine une lui, aux djihadistes français de re- fonction de 0,5 % de plus ou de sur-Mer, mercredi, Isabelle Le Cal- lice judiciaire parisienne. de cinéma de plein air orga-
heure après… A ce moment-là, j’ai tour d’une zone de combat. moins d’impôt sur les sociétés » lennec, députée d’Ille-et-Vilaine, et Les magistrats ont rendu, nisé en juillet et août dans les
beaucoup aimé ce que vous avez Pour gagner cette « forme de mais attendent un discours de François Goulard, président du mercredi 20 juillet cette déci- parcs et jardins de Paris sont
dit », lâche Nathalie devant sa li- guerre mondiale » et combattre ce chef de guerre ferme sur l’assimi- conseil départemental du Morbi- sion à l’égard des deux poli- concernés. D’autres manifes-
brairie, L’Ancre de miséricorde. « totalitarisme islamiste », selon lation et le mode de vie. han, avaient fait le déplacement. ciers de la brigade de recher- tations, comme Paris Plages,
L’ancien premier ministre ac- ses mots, l’ancien premier minis- Attentif à ses sondages et au dur- « Pour les parlementaires, Fillon, che et d’intervention (BRI), ont été maintenues, avec une
quiesce, forcément. Et laisse parler tre veut surtout s’allier avec la Rus- cissement de l’électorat, M. Juppé c’est la Suisse. Un endroit neutre âgés de 37 ans et 46 ans, selon sécurité accrue. – (AFP.)
le maire de la ville, Olivier Lepick : sie, l’Iran et la Syrie de Bachar Al- prend bien soin de ne pas se laisser avant de choisir un des favoris plus des sources judiciaire
« C’était un festival de coups de Assad. Des noms bannis par la di- distancer sur la thématique de la tard », raille un autre candidat. et proche du dossier citées N OMI N AT I ON
menton, de y-a-qu’à, faut-qu’on. » plomatie française. « Comme disait sécurité. Et M. Le Maire pense que Sur le port, l’ancien premier mi- par l’AFP. Le parquet, qui avait Un nouveau directeur
A près de 1 500 km de Nice, les Churchill : “Si Hitler voulait envahir le programme économique est un nistre prend la pose à la barre d’un demandé mi-juin leur renvoi général pour la
vacanciers bretons ont suivi les l’enfer, j’aurais des mots aimables « prérequis mais ne sera pas la bateau à la voile floquée « France », devant les assises pour « viols gendarmerie nationale
événements à la télévision. Ils ont pour le diable.” », glisse le député question essentielle ». Peut-être puis embarque sur la vedette de la en réunion », a annoncé qu’il Le général de corps d’armée
assisté aux polémiques politiques de Paris. « Nous ne pensons qu’aux une difficulté de plus pour Société nationale de sauvetage en allait faire appel. – (AFP.) Richard Lizurey a été nommé
et à l’avalanche de propositions. conséquences en France, mais tous M. Fillon, qui a axé sa campagne mer Eric-Tabarly vers le golfe du directeur général de la gen-
« La politique, c’est sérieux. Il vaut les jours des Rafale partent bom- sur un choc libéral. Morbihan en passant par des EMPLOI darmerie nationale, mardi
parfois mieux attendre avant de barder leurs positions et nous subis- En temps de « guerre », terme de- hauts-fonds. « Quand les fonds re- La loi travail 19 juillet, lors du conseil des
parler, confie M. Fillon. Surtout sons leur riposte. Hollande n’en venu commun dans la bouche des montent, on ralentit et on ob- définitivement adoptée ministres. Il prendra ses fonc-
que Daech [acronyme arabe de prend pas la mesure et, pour cela, il responsables politiques, com- serve », lui conseille le patron du Le premier ministre, Manuel tions à partir du 1er septem-
l’organisation Etat islamique] ne pourrait un jour être convoqué au ment continuer à faire la diffé- bord. Tout le contraire de la politi- Valls, a déclenché, mercredi bre. Il succède à Denis Favier
cherche que ça : fracturer la société tribunal de l’Histoire. » rence sur la réduction du code du que, où il faut savoir accélérer 20 juillet, un troisième et ul- qui va devenir le patron de la
et créer des affrontements com- travail à 150 pages, la libéralisation quand les sondages baissent. p time 49.3 pour faire adopter sûreté de Total, avait annoncé
munautaires. » Durcissement de l’électorat totale du temps de travail, l’alloca- matthieu goar sans vote le projet de loi tra- l’entreprise en juin. – (AFP.)
Comme Bruno Le Maire, il a joué Après des hésitations, M. Fillon est tion unique ? « Certains de mes
la sobriété. Une courte interview le premier des quatre principaux amis m’ont dit que l’on n’allait par-
sur Europe 1 le lendemain de l’at- candidats à l’investiture LR pour la ler que du terrorisme. C’est bien en-
tentat, lors de laquelle il évoque présidentielle à avoir repris sa tendu un sujet majeur. Mais, par-
son « effroi devant ce carnage, cet campagne sur le terrain. Avec ce tout, on me questionne sur l’écono-
assassinat lâche », puis une émis- déplacement en Bretagne, il re- mie, le chômage, les taxes… Plus on
sion cinq jours plus tard pour dé- trouve les futurs électeurs d’une s’éloignera de l’événement, plus ces
noncer le « manque de détermina- primaire qui prend une tournure sujets émergeront à nouveau », es- Edition n° 2698 du 21 au 27 juillet 2016

On a testé
tion » du gouvernement. Au de plus en plus sécuritaire et iden- père M. Fillon, avant de souffler :
même moment, Alain Juppé et Ni- titaire. Dans toutes les écuries, on « A condition qu’il n’y ait pas de T U R Q U I E LES SECRETS
Pokémon Go
considère que la succession des at-
D’UN PUTSCH RATÉ P.56
colas Sarkozy s’étaient marqués nouveaux attentats. »
sur le thème de la sécurité. Le pre- tentats va influencer les débats de En attendant de voir l’ambiance
mier en estimant que l’attentat l’automne – le vote est prévu les 20 de l’automne, le député de Paris BELG 4.20 €/ LUX 4.20 € / 6.20 FS / AUT 5.20 € / ESP 4.20 € / ITA 4.20 € / ALLE 5.10 € / PORT(CONT) 4.20 € / GR 4.20 € / PAYS-BAS 4.20 €/ ANTILLES - RÉUNION 4.10 € / RCI 3000 CFA / SGAL 3000 CFA / ZONE CFA 3000 / MAROC 35 DH / TUNISIE 4.10 DTU / CAN $6,99 / USA $6.99 / TOM 720 XPF

aurait pu être évité, le second en et 27 novembre. Nicolas Sarkozy continue sa campagne entamée

Prorogation de l’Etat d’urgence :


au Sénat, la droite calme le ton
Mardi, des députés Les Républicains avaient stigmatisé l’Etat de droit

V ingt-quatre heures après


le débat à l’Assemblée na-
tionale sur la prorogation
de l’état d’urgence, les sénateurs,
qui ont à leur tour adopté le projet
tauration de la rétention adminis-
trative et de sûreté pour les per-
sonnes condamnées pour terro-
risme, tout y est ou presque, à
commencer par l’allongement à
ris, absent au moment du vote.
En séance publique, Laurent
Wauquiez (LR, Haute-Loire) avait à
son tour tancé le gouvernement,
lui demandant de « changer le
de loi, mercredi 20 juillet, ont six mois de la durée de proroga- droit », plutôt que de s’encombrer
tenu à marquer leur différence. tion. D’ailleurs, mercredi, à l’issue de précautions sur les libertés
Sur le fond, en renforçant le texte, de la CMP, Eric Ciotti (LR, Alpes-Ma- personnelles ou la Constitution.
mais surtout sur la forme et sur la ritimes), se disait plutôt satisfait. Après une nuit entière de débat,
« bonne tenue » de leurs débats, Pourtant, c’est le même qui, le David Douillet (LR, Yvelines) était
qu’ils n’ont eu de cesse de louer, jour d’avant, avait bataillé dans quant à lui allé dire au micro de
loin de l’ambiance agitée de la l’hémicycle du Palais-Bourbon et France Inter son désarroi de voir
veille entre les députés. s’indignait de la « naïveté » et de la une « gauche complètement scléro-
« L’image que nous avons donnée « pudeur » du gouvernement sur sée, figée dans une posture en se ré-
aujourd’hui honore la République, les libertés publiques. L’Etat de fugiant systématiquement derrière
respecte les morts et respecte ceux droit ? « Si vous aviez vu les cada- cette sacro-sainte Constitution ».
qui se sont mobilisés pour venir à vres sur la promenade des Anglais, De tout cela, il ne fut pas ques-
leur secours », s’est félicité avec je crois que vous ne me poseriez tion au Sénat, où le premier minis-
3’:HIKMMC=]UX^U[:?c@g@t@i@k";

émotion le sénateur socialiste des pas cette question, parce qu’eux, ils tre n’a jamais eu à s’arc-bouter
Alpes-Maritimes Marc Daunis. n’en parlent plus de l’Etat de droit », pour défendre l’Etat de droit face à
M 02228 - 2698 - F: 3,90 E

Avant cela, Manuel Valls lui-même avait répondu le député niçois à la l’opposition. Mais, à l’Assemblée,
avait vanté « le grand esprit de res- chaîne Public Sénat. les voix modérées de l’opposition
ponsabilité et l’absence de posture » restent obstinément discrètes, au
Les réponses des psys, des historiens, des philosophes
David Ramos / Getty / AFP

de la majorité sénatoriale de droite Comportements « dangereux » regret de certains députés de P. 26


tandis que le président du Sénat, En commission des lois, Pierre droite, comme Philippe Gosselin
Gérard Larcher (LR, Yvelines), a clô- Lellouche (LR) s’était emporté, re- qui déplore des comportements
turé les travaux en saluant un dé- prochant au gouvernement des « dangereux » chez ses collègues.
bat « à l’honneur du Sénat » après mesures d’encadrement « ubues- « J’espère bien que dans dix mois,
un vote sans appel (310 pour, ques » pour la saisie de matériel nous serons aux responsabilités et
26 contre, 12 abstentions). informatique : « Un officier de po- ce sera alors à nous d’assumer.

EN VENTE CHEZ VOTRE


Sur le projet de loi à proprement lice judiciaire dans la pièce, l’auto- Nous avons tout intérêt à faire des
parler, les sénateurs n’ont prati- risation du juge des référés, condi- propositions concrètes et à ne pas
quement rien lâché et la version

MARCHAND DE JOURNAUX
tions de saisie, de conservation des laisser penser qu’ils sont tous des
retenue par la commission mixte données… Faites-vous la guerre ou incapables aujourd’hui, car de-
paritaire (CMP, sept députés et sept faites-vous de la procédure ? Nous main, les incapables, ça pourrait
sénateurs) qui a trouvé un accord ne pouvons pas continuer à faire la être nous », met en garde le député
mercredi soir, conserve beaucoup guerre avec les mains liées dans le de la Manche. p
de leurs propositions. A part l’ins- dos », avait lancé le député de Pa- hélène bekmezian
ÉCONOMIE & ENTREPRISE
10 | 0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Dumping chinois : la voie médiane de Bruxelles


La Commission européenne cherche un moyen de contrer en douceur les méthodes commerciales de Pékin

bruxelles - bureau européen

L
a matière est technique-
ment difficile et politique-
ment éruptive. C’est pour-
quoi Bruxelles avance
avec la plus grande prudence.
Mercredi 20 juillet, la Commis-
sion européenne s’est exprimée
sur l’approche qu’elle entendait
adopter concernant le « statut
d’économie de marché » de la
Chine, un sujet en discussion de-
puis des mois.
En résumé, l’institution com-
munautaire entend tout faire
pour préserver les moyens qu’a
l’Europe de se défendre du dum-
ping chinois, alors que les « ar-
mes » à sa disposition risquent de
devenir caduques en cas d’acces-
sion de Pékin au statut envié.
L’enjeu ? Il est considérable, alors
que des dizaines de milliers d’em-
plois sont menacés en Europe par
les surcapacités chinoises, no-
tamment dans l’acier.
A partir du 11 décembre, les
conditions particulières liées à
l’entrée de la Chine dans l’Organi-
sation mondiale du commerce
(OMC), intervenue en 2001,
n’auront plus lieu d’être, selon un
protocole d’une durée de quinze
ans. A l’époque, la Chine ne répon-
dant pas encore à tous les critères
d’une économie de marché, les
pays membres de l’OMC avaient
obtenu des dérogations aux rè-
gles de l’organisation internatio-
nale : ils pouvaient protéger leurs
industriels en utilisant des mé-
thodes d’identification du dum-
ping peu favorables à Pékin. Dans l’usine ArcelorMittal de Gand, en Belgique. FRANCOIS LENOIR/REUTERS
Le dumping consiste à vendre
une marchandise sur un marché
étranger à un prix inférieur à celui Ce n’est pas du tout la position bruxellois. Bruxelles compte par tisant. « L’approche est vraiment pacités chinoises dans l’acier, qui
pratiqué sur le marché intérieur. adoptée par la Commission mer-
A partir ailleurs, pour la cinquantaine de maligne », glissait, mercredi, une asphyxient les sidérurgistes euro-
Pour le constater, l’UE autorise de- credi : « Nous respecterons nos en- du 11 décembre, mesures antidumping déjà journaliste chinoise à Bruxelles. péens. Selon des prévisions datant
puis 2001 la méthode dite du « prix gagements internationaux », ont ouvertes à l’encontre de la Chine Les commissaires Katainen et de début 2016, l’association euro-
analogue ». Dans le cadre de ses en- souligné Jyrki Katainen, commis-
les conditions et pour les enquêtes en cours, Maelström ont par ailleurs invité péenne de l’acier estimait que la
quêtes pour soupçon de dumping, saire européen aux affaires écono- particulières liées conserver la méthode du « prix les Etats membres à enfin adopter production chinoise pourrait at-
elle établit la valeur normale d’un miques, et Cecilia Malmström, analogue », au moins pour une la révision du règlement sur les teindre 400 millions de tonnes,
produit en comparant son prix à commissaire au commerce, tout
à l’entrée période transitoire. instruments de défense commer- soit plus du double de la produc-
l’exportation au prix pratiqué en assurant que leur priorité était de la Chine dans ciale de 2009, proposée par la tion européenne (170 millions de
pour ce même produit, non pas en « d’adapter » et de « renforcer » les Sujet sensible Commission en 2013. Le texte vise tonnes) cette année.
Chine, mais dans un pays tiers outils antidumping à la disposi-
l’OMC n’auront La nouvelle méthode, encore très à élever de manière substantielle Preuve que la Commission est
« équivalent » (Corée, Taïwan, etc.). tion des Européens. Leur projet plus lieu d’être floue, reste à transcrire dans une les barrières douanières que consciente de la sensibilité du su-
Or, si l’UE respecte ses engage- vise à trouver une voie médiane proposition législative, que l’Union peut imposer en cas de jet – 330 000 emplois sont concer-
ments auprès de l’OMC, cette mé- pour le calcul de la « valeur nor- Bruxelles devrait présenter à dumping avéré. Jusqu’à présent, nés rien que dans l’acier – et qu’elle
thode avantageuse du « prix ana- male », qui ne soit pas le « prix ana- secteurs. La méthode, « moins l’automne. Il faudra ensuite qu’elle les pays traditionnellement libre- semble vouloir résister à Pékin :
logue » ne pourra plus être utilisée logue », mais quand même plus fa- standard », « neutre » (elle s’appli- soit adoptée par les 28 Etats mem- échangistes (Royaume-Uni, Pays- elle a ouvert un autre front, mardi
pour constater un dumping chi- vorable que le « prix domestique » querait à tous les pays de la même bres de l’Union et validée par le Bas, nord de l’Europe), bloquaient 19 juillet, en engageant une action
nois. C’est celle du « prix domesti- en Chine. manière), « permettra d’aboutir à Parlement européen, si possible un texte dont Emmanuel Macron, contre la Chine près de l’OMC. Elle
que » qui s’appliquerait, sujette à Selon nos informations, Bruxel- un niveau à peu près équivalent » rapidement (aux environs ou au le ministre de l’économie fran- accuse l’empire du Milieu de gon-
plus de manipulations. Début les entend en finir avec le classe- aux armes antidumping actuel- plus tard quelques semaines après çais, réclame l’adoption depuis fler le prix de ses matières premiè-
2016, quand le sujet a commencé à ment binaire, entre les pays rele- les, a assuré M. Katainen. « La le 11 décembre). des mois. res à l’exportation vers l’Europe,
faire débat à Bruxelles, certains, vant de la liste des « économies de Commission semble vouloir s’ins- Mais cette méthode a d’ores et Bruxelles compte sur le contexte pour aider ses entreprises. Sont
notamment au Parlement euro- marché » d’un côté, et les « mé- pirer des Américains : ils n’ont pas déjà l’avantage d’éviter de montrer économique pour convaincre les concernés le graphite, le cobalt, le
péen, ont décrété qu’il était hors chants » de l’autre. Pays par pays, la méthode du prix analogue, ils du doigt Pékin, qui, depuis des an- réticents. Au Royaume-Uni, la chrome, la magnésie, l’antimoine,
de question d’accorder à la Chine il s’agirait dorénavant de recher- utilisent parfois juste la marge de nées, attend d’en finir avec son sta- mise en vente, début 2016, de la fi- l’indium, le cuivre, le plomb, le talc,
le « statut d’économie de marché », cher toutes les distorsions aux dumping fournie par les sociétés tut particulier au sein de l’OMC, liale du groupe Tata Steel résulte le tantale et l’étain. p
et tant pis pour les règles de l’OMC. prix « normaux » dans tous les plaignantes », souligne un expert que la Commission estime stigma- directement des énormes surca- cécile ducourtieux

Le retour gagnant de Volvo sur la scène automobile


Passée sous contrôle chinois en 2010, la marque suédoise table désormais sur une hausse de ses ventes de 60 % d’ici à 2020

Q ui a dit que seuls les


volumes comptaient sur
le marché automobile ?
Alors que les Toyota, Volk-
swagen et autres GM rivalisent
premier semestre, la croissance se
poursuit avec 257 000 véhicules
immatriculés, en croissance de
10,5 %. Le groupe vise à l’hori-
zon 2020 les 800 000 véhicules,
d’euros) par le groupe chinois Zhe-
jiang Geely Holding à Ford, beau-
coup pensaient que Li Shufu, le
charismatique patron du holding
chinois, allait piller la technologie
et en Amérique du Nord, la mar-
que s’est aussi ouvert le marché
chinois grâce à son nouvel action-
naire. Sur le premier marché de la
planète, Volvo a installé deux usi-
Cependant, ils sont « seulement à
la moitié du processus de renais-
sance de Volvo », précisait-il au site
Automotive News début juillet.
Volvo « s’est relancé avant tout en
motorisations thermiques du
groupe, ainsi qu’avec le dévelop-
pement de motorisations électri-
ques et hybrides. D’ici à 2025,
Volvo espère vendre un million
autour de 10 millions de véhicules un objectif ambitieux. du suédois à l’avantage de ses mar- nes d’assemblage et une de mo- investissant les segments porteurs, de véhicules dotés d’un moteur
écoulés par an, des petits acteurs Comme l’a annoncé le groupe ques chinoises. Mais l’histoire s’est teurs. Depuis deux ans, Volvo y notamment les SUV, indique Car- électrique. D’ores et déjà, 20 %
résistent et s’affirment, en toute suédois jeudi 21 juillet, cette écrite bien différemment. écoule environ 80 000 véhicules los Da Silva. Ils ont ainsi réussi à te- des ventes du XC90 sont des hy-
discrétion. La marque automobile course au volume ne se fait pas au par an et dispose des capacités nir avec le XC60, un SUV de taille brides…
suédoise Volvo fait partie de ces ac- détriment des marges. Si le chiffre Coudées franches pour aller bien plus loin. De moyenne astucieusement remis à Pour Carlos Da Silva, « Volvo
teurs modestes. A l’ombre des d’affaires a dépassé 8,2 milliards L’actionnaire chinois a laissé les même, pour renforcer sa dynami- jour, et enfin remplacé leur vieillis- peut aujourd’hui remercier Geely,
géants, c’est l’une des success sto- d’euros au premier semestre, en coudées franches au manage- que aux Etats-Unis, le groupe a sant XC90. Sans jamais donner qui lui a permis d’avoir les moyens
ries du petit monde automobile, af- progression de 11 % sur un an, le ré- ment, alors qu’auparavant Volvo lancé la construction, en 2015, l’impression de se galvauder ». de ses ambitions tout en respec-
firme Carlos Da Silva, un analyste sultat opérationnel a, lui, été mul- végétait dans le giron de Ford. d’une usine en Caroline du Sud. L’offensive commerciale se tant ce qui fait la valeur intrinsè-
du cabinet IHS Automotive. tiplié par trois en un an, à près de Mieux, Geely a apporté les finan- Ses autres sites d’assemblage sont poursuit avec les lancements de que de la marque, mais tout n’est
La marque suédoise au design 590 millions. La marge opération- cements nécessaires à un dévelop- installés en Suède et en Belgique. grandes berlines S90/V90, avec le pas rose. Volvo reste un acteur as-
simple et soigné, robuste et qui nelle s’établit à 6,7 %, un niveau pement géographique et commer- « Les bons résultats de Volvo dé- renouvellement de XC60. Et le sez petit sur un secteur de marché
cultive une réputation de véhicu- proche de celui de ses concurrents cial. Chose que l’américain s’était montrent que la dynamique groupe s’apprête à renouveler sa où le contenu technologique, la ca-
les sûrs, affiche une belle santé. premium allemands. toujours refusé à faire, faute de autour de la transformation de berline compacte V40 et, surtout, pacité à rester en phase avec les
Après avoir écoulé 410 000 véhi- Qui l’eût cru ? Lors du rachat moyens ou de volonté. l’entreprise est bel et bien en mar- à lancer un SUV compact, le XC40. évolutions sont d’une importance
cules en 2013, il en a commercia- en 2010 de la marque pour 1,8 mil- Alors que Volvo vendait ses véhi- che », assure, jeudi 21 juillet, Hakan Ces nouveaux modèles vont de fondamentale ». p
lisé 100 000 de plus en 2015. Au liard de dollars (1,6 milliard cules essentiellement en Europe Samuelsson, le patron de Volvo. pair avec le renouvellement des philippe jacqué
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016 économie & entreprise | 11

Musique : le streaming et Renaud L’étiquetage des produits


laitiers fait frémir
portent le marché français les industriels
Au premier semestre, le secteur hexagonal de la musique affiche une L’indication d’origine, prévue pour 2017,
pourrait faire perdre des ventes à l’export
croissance de 6 %. L’écoute en ligne a séduit un tiers de la population

L’
envol d’une hirondelle
ne fait pas le prin-
temps, mais lorsqu’el-
les sont deux, cela
vernier, président du SNEP et de
Sony Music France.
Derrière le streaming, il y a en
fait « des streamings » : l’écoute de
« Nous allons
assister à la
quels ils ont recours. Ceux qui
partagent des playlists le font à
79 % via leur plate-forme de strea-
ming (Deezer, Spotify, etc.), à 62 %
A près le traçage de la
viande, vient celui du lait.
L’expérimentation lancée
en France, avec l’accord de Bruxel-
les, durera deux ans et démarrera
che. L’Italie qui pourtant importe
du lait a déjà engagé le processus,
tout comme la Lituanie. Cela pour-
rait aussi avoir comme consé-
quence d’augmenter la produc-
change la donne. Le marché fran- la musique en ligne revêt des
segmentation, via Facebook et 33 % via Twitter. le 1er janvier 2017. A cette date, tou- tion locale dans une Europe déjà
çais de la musique a pris son envol atours différents qui se traduisent la diversification, Cet engouement des consom- tes les étiquettes sur les emballa- en surproduction. La mesure est
au premier semestre, avec un dans des services distincts. Mais mateurs français se traduit par ges de lait et des produits laitiers d’autant plus inadaptée à la France
bond de 6 %, à 193,5 millions que la musique en ligne soit con-
la sophistication une progression spectaculaire transformés (fromage, yaourts, que « nous sommes loin de connaî-
d’euros, porté à la fois par une sommée par abonnement, sur des de ce marché » des titres diffusés : 12,8 milliards beurre…) devront indiquer l’ori- tre une invasion de lait étranger »,
forte poussée du streaming plates-formes financées par la pu- de titres ont été écoutés en ligne gine de leur production. Si le bilan relativise le patron de la FNIL. les
STÉPHANE LE TAVERNIER
(écoute sans téléchargement) et blicité ou via des services mettant sur les plates-formes de strea- s’avère positif, cette obligation importations représentent à peine
président du SNEP
une bonne résistance des ventes en avant la qualité du son diffusé, ming audio au cours du 1er semes- pourra être étendue à l’ensemble 10 % de la consommation.
physiques. il apparaît désormais certain que tre 2016, soit 71 % de plus qu’au des pays membres de l’Union.
Cette annonce faite jeudi cette pratique concentrera pour 1er semestre 2015 (7,5 milliards Dans cette perspective, un projet « Carcan réglementaire »
21 juillet par le Syndicat national les producteurs, comme le disque Comme l’indiquait le baromètre d’écoutes en ligne). de décret « relatif à l’indication de Si chacun se retranche derrière ses
de l’édition phonographique autrefois, les sources de revenus. MusicUsages SNEP/GFK créé en Pour accompagner ce change- l’origine du lait et des viandes utili- frontières « vous imaginez tout le
(SNEP) suit de 24 heures celle faite juin, toutes les classes d’âge sont ment d’ère, le SNEP a lancé en sées en tant qu’ingrédient » est à lait qui va rester en France… », pré-
par son alter ego allemand qui a Toutes les classes d’âge concernées : si le streaming est juillet un « Top album » en phase l’étude au Conseil d’Etat, dont vient-il. Mais, plus grave pour les
indiqué que le marché de la musi- Le streaming devient le mode de très populaire chez les jeunes, il a avec la consommation qui agrège l’avis est attendu pour septembre. industriels, cette expérimentation
que a, outre-Rhin, progressé de consommation adopté par un aussi trouvé son public chez les ventes physiques, télécharge- A priori une telle mesure devrait française va à l’encontre des prin-
3,6 % sur les six premiers mois de nombre sans cesse croissant plus de 50 ans qui représentent ments et écoutes en streaming. faire l’unanimité en contribuant à cipes fondamentaux du marché
l’année. Les deux industries mu- d’utilisateurs : un tiers de la popu- 30 % des streamers. Le chanteur Renaud arrive en tête plus de transparence après le scan- européen sur la libre circulation.
sicales les plus importantes d’Eu- lation française écoute désormais Les producteurs, qui misent dé- de ce nouveau classement avec dale des lasagnes à la viande de « On recrée des marchés natio-
rope continentale ont ainsi recou- de la musique en ligne, soit plus sormais sur le streaming payant 602 704 ventes, soit presque plus cheval voici trois ans. naux », regrette M. Picot. « C’est la
vré la santé. de 22 millions d’utilisateurs qui (par un abonnement mensuel à du double que le deuxième (Kids Ce n’est pas le cas. Si les consom- cohérence européenne qui est dé-
« Nous entrons dans une période ont accès à plus de 40 millions de Apple, Deezer, Spotify…) pour United). mateurs l’accueillent favorable- tricotée en particulier tout ce qui
de croissance. Le pari du streaming titres. Le chiffre d’affaires du compenser la chute continue des De fait, l’embellie du marché ment, tout comme les éleveurs lai- permet la fluidité », insiste Jehan
fait par les producteurs de musi- streaming représente 76 % des re- ventes de disques, observent avec français de la musique repose tiers espérant ainsi mieux valori- Moreau, le directeur de la FNIL.
que est aujourd’hui gagné, car cet venus numériques et 36 % du intérêt la tranche des trentenai- aussi sur un moindre recul des ser leur production, les industriels Pour lui, un marché unique veut
usage est entré dans les mœurs. marché total de la musique. A elle res : s’ils ne représentent que 20 % ventes physiques, au premier se- y sont hostiles. Outre le surcoût dire même règles pour tous.
Désormais, nous allons assister à seule, la croissance de revenus des des adeptes du streaming, les mestre (– 5 %). L’effet Renaud est qu’entraînera l’étiquetage, ils dé- L’étiquetage n’est pas la seule
une segmentation, une diversifica- abonnements compense la baisse 30-39 ans constituent 36 % des comparable à l’effet Stromae, il y a noncent le côté contre-productif source d’inquiétude des indus-
tion et une sophistication de ce de ceux issus des ventes de CD et abonnés. Or « c’est cette généra- trois ans. Il est à noter que de cette décision. Ce dispositif triels. Ils s’interrogent sur les
marché », précise Stéphane Le Ta- du téléchargement. tion que l’on disait justement ac- quinze albums francophones fi- pourrait, selon eux, nuire aux ex- conséquences de la loi Sapin II, si
quise à la gratuité et perdue pour gurent au sein du « Top 20 » des portations, un des atouts de la fi- le texte est voté dans sa version
ÉVOLUTION DES VOLUMES MENSUELS DES ÉCOUTES EN STREAMING nous », observe M. Le Tavernier. meilleures ventes. Outre les deux lière qui écoule hors de France actuelle le 26 septembre. Cette loi
DE SEPTEMBRE 2014 À JUIN 2016, EN MILLIONS Les utilisateurs gratuits d’hier précités, on trouve aussi JUL, Ken- 40 % de sa production sous forme sur la transparence de la vie éco-
sont devenus les abonnés dji Girac, Christophe Mae, Maître de lait, de fromage et de beurre. nomique impose en particulier
payants d’aujourd’hui, car ils y Gims, Louane, Jain, Nekfeu… « Ce n’est pas la transparence qui aux industriels de mentionner le
2 202 trouvent leur intérêt. Le piratage Le second semestre devrait être nous gène mais le côté protection- prix du lait prévisionnel moyen
est aussi lié à l’âge et au statut so- dopé par les nouvelles sorties pré- niste de la mesure », estimait qu’ils comptent payer à leurs
cial. On y recourt quand on n’a vues par les trois majors et les la- mardi 19 juillet Olivier Picot, prési- producteurs dans les contrats de
pas d’argent, comme il est arrivé bels indépendants. Pour l’indus- dent de la Fédération nationale vente établis sur cinq ans. Une
aux générations précédentes de trie musicale, dans cet horizon des industries laitières (FNIL). charge que n’auront pas les
piquer dans les bacs le disque tant qui s’éclaircit, il ne reste qu’une En réaction à l’initiative fran- coopératives. « Ce serait bien sur
convoité. ombre au tableau : la faible rému- çaise, d’autres pays seront tentés un même marché d’avoir les mê-
820
En moyenne, les adeptes du nération provenant du streaming de faire de même en réduisant mes réglementations », suggère
streaming écoutent de la musi- vidéo en général et de YouTube en leurs importations, tout en jouant M. Picot, tout en déplorant ce
+ 168 % que de cette manière 7 heures 50 particulier. C’est le combat du à leur tour sur la fibre du nationa- nouveau « carcan réglemen-
par semaine, selon l’étude réali- « value gap » (transfert de la va- lisme. « Je ne vois pas les Italiens ac- taire Français ». Or les industriels
sée en avril et mai. En plus d’écou- leur) que tous les ayants droit de la cepter d’utiliser du lait français laitiers privés « ne demandent
ter, ils créent et partagent aussi musique entendent désormais pour faire leur mozzarella », remar- qu’une seule chose, rappelle-t-il,
SEPTEMBRE 2014 JUIN 2016 des playlists. 63 % des streamers porter à Bruxelles, auprès de la que M. Picot, estimant que dans les avoir les mêmes règles du jeu que
écoutent les playlists éditoriales Commission européenne. p douze prochains mois d’autres leurs concurrents européens ». p
SOURCE : SYNDICAT NATIONAL DE L’ÉDITION PHONOGRAPHIQUE
proposées par les services aux- alain beuve-méry pays vont s’engouffrer dans la brè- dominique gallois

Les attentats pèsent sur les résultats de Swatch


Le groupe horloger suisse a vu ses bénéfices divisés par deux au premier semestre 2,2
C’est, en milliards d’euros, la provision exceptionnelle passée par Volk-
swagen (VW) dans ses comptes semestriels, publiés mercredi 20 juillet.
Celle-ci est « en grande partie liée à de nouveaux risques juridiques surve-

M auvais temps sur


Swatch Group. Le nu-
méro un mondial des
montres (Omega, Tissot, Breguet,
Longines, Blancpain, Swatch…)
pour venir en Europe. « Ce que l’Eu-
rope ne demande pas par exemple
aux Syriens », note-t-il. Cette me-
sure est « une catastrophe » pour
les ventes de produits de luxe.
meilleurs.
« Nous employons 36 000 sala-
riés, dont 17 000 en Suisse, où nous
comptons 150 usines. Nous fabri-
quons chaque jour 15 millions de
chats massifs de ses propres mon-
tres auprès de ses détaillants, pour
soutenir son activité. Une hypo-
thèse totalement écartée par
M. Hayek, qui n’y voit là encore
nus principalement en Amérique du Nord » dans le cadre du scandale des
moteurs truqués, a indiqué le constructeur allemand dans un communi-
qué. Visé par plusieurs enquêtes dans le monde, il avait déjà mis de côté
16 milliards d’euros pour faire face aux suites du scandale. Fin juin,
VW avait accepté de verser aux Etats-Unis environ 15 milliards de dollars
avait prévenu le 15 juillet, comme composants. Il serait irresponsable qu’une réaction court-termiste (13,5 milliards d’euros) pour clore un premier volet civil de cette affaire.
l’y obligent les autorités boursiè- Notion court-termiste de renvoyer du personnel parce que soufflée par des financiers.
res, que ses résultats semestriels Malgré cette mauvaise passe, la di- nous ne réalisons que 10 % de La vigueur du franc suisse n’ar-
subiraient un sérieux coup de rection de Swatch Group n’envi- marge. J’aimerais faire le double, range pas non plus les exporta- BAN QU E trente ans dans le secteur de
frein, provoquant une chute de sage de réduire ni ses effectifs, ni c’est sûr, mais nous n’avons pas de tions de l’horlogerie « made in Un dirigeant de HSBC l’investissement dont dix-huit
près de 10 % de son cours. Le ses investissements. Nick Hayek dettes et dès que le marché va re- Switzerland ». Sur les cinq pre- arrêté pour fraude ans pour Goldman Sachs.
groupe de Bienne (Suisse) a con- – fils de Nicolas, le fondateur du prendre, nous serons là plus vite miers mois de l’année, leur niveau Les autorités américaines ont
firmé, jeudi 21 juillet, ses décon- groupe, décédé en 2010 – opte que les autres », dit M. Hayek. Sans est resté inférieur à celui enregis- indiqué, mercredi 20 juillet, CON J ON CT U R E
venues : son bénéfice net a chuté pour une stratégie opposée à celle compter que « licencier puis réem- tré sur la même période en 2012. avoir arrêté un dirigeant de la Embellie dans l’industrie
de 52 % au premier semestre, par de son concurrent Richemont, qui baucher quelqu’un coûte plus cher En juin, la chute a même atteint banque HSBC, Mark Johnson, Le taux d’utilisation des capa-
rapport à la même période en a décidé de se séparer d’une cen- que de le garder », ajoute-t-il. « Si les 16 %. De plus, le franc suisse fort soupçonné de manipulation cités de production dans l’in-
2015, à 263 millions de francs suis- taine d’ouvriers spécialisés dans analystes financiers ont le cerveau minimisera dans le bilan du du marché de change. Le res- dustrie manufacturière a
ses (239 millions d’euros). Le pro- les manufactures suisses de Car- rempli par les notions de court groupe le rebond des ventes en ponsable mondial du cour- augmenté de 1,1 point en
fit opérationnel, à 353 millions tier, Vacheron Constantin et Pia- terme et de profits, un entrepre- monnaies locales enregistré de- tage des devises de la banque France au deuxième trimes-
d’euros de francs suisses, est à son get. Swatch se refuse à débaucher neur, c’est l’inverse. Il faut accepter puis le début d’année tant en britannique est le premier tre 2016, au plus haut depuis
plus bas niveau depuis sept ans. des ouvriers dont la technicité est des moments où l’on gagne moins, Chine continentale qu’en Russie. individu écroué dans le cadre octobre 2008, a indiqué
Le chiffre d’affaires du groupe, longue à acquérir et préfère faire le pour être encore plus fort plus Dans ses prévisions pour l’an- des enquêtes sur des fraudes l’Insee, jeudi 21 juillet.
qui a atteint 3,7 milliards de francs dos rond en attendant des jours tard. » née, le groupe suisse prévoit opérées sur ce marché.
suisses, est aussi en recul, de 12,5 % Adoptant une posture qui agace d’ailleurs « une nette croissance en S I D ÉR U R GI E
à taux de change constant. Cette l’establishment financier, monnaies locales au second semes- F I N AN C ES Vallourec va céder le
baisse s’explique par la mollesse M. Hayek rappelle des évidences tre » et un résultat annuel « plus Un Français à la tête contrôle de Saint-Saulve
des ventes qui se poursuit à Hon- Malgré cette de paysan : « Atteindre comme proche ou équivalent » de celui de de Pimco au groupe Ascometal
gkong, mais aussi en France et en en 2013 une marge de 25 %, c’est ex- 2015. Si la situation promet de res- Le Français Emmanuel Vallourec a annoncé, jeudi
Suisse. « Avec les attentats, les tou-
mauvaise passe, ceptionnel. Il faut accepter des mar- ter difficile en France, en Belgique Roman, actuel directeur géné- 21 juillet, être entré en négo-
ristes ont peur et se tournent vers la direction ges plus faibles. On ne vend pas des et à Hongkong, tous les autres ral de Man Group, va être ciations exclusives avec le
d’autres destinations », explique au actions, on vend des montres. » marchés devraient se développer. nommé à la tête de Pimco (Pa- groupe Ascometal en vue de
Monde Nick Hayek, le directeur gé-
de Swatch Group Le groupe Swatch poursuivra « A moyen terme, il y a beaucoup cific Investment Management lui céder une participation
néral du groupe. Le patron suisse n’envisage pas néanmoins « une politique défen- plus d’opportunités que de ris- Company), a indiqué, mardi majoritaire de 60 % dans
accuse aussi « les bureaucrates sive d’augmentation des prix » de ques », affirme le groupe. Pour ras- 19 juillet, le fonds américain, l’aciérie de Saint-Saulve
européens » d’avoir imposé aux
de réduire ses montres, alors que Richemont surer quand même la Bourse ? p filiale de l’assureur allemand (Nord). L’offre prévoit la re-
Chinois des visas biométriques ses effectifs procède en ce moment à des ra- nicole vulser Allianz. M. Roman a travaillé prise des 320 salariés du site.
12 | économie & entreprise 0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Le phénomène Pokémon Go arrive en France


Différée après l’attentat de Nice, la sortie officielle du jeu dans l’Hexagone pose des questions de sécurité

L
a sortie est imminente. Unis ; SurveyMonkey, à 21 mil- cinq jeux pour smartphone dé- Le site spécialisé IGN France, créature très recherchée avait élu
Sauf énième rebondisse- lions. Si aucun chiffre officiel ne clinés de ses univers, autour d’un
Le jeu pourrait premier à avoir fait le lien entre la domicile dans le parc. « Si un at-
ment, le jeu vidéo pour circule, le phénomène médiati- écosystème qui lui serait propre. provoquer des tragédie de Nice et le report de la troupement sauvage naît de l’ap-
smartphone Pokémon que est déjà en soi un indice. Se- Or, si Pokémon Go bat des re- sortie du jeu, évoquait quant à lui parition d’un Pokémon rare, il
Go devait être officiellement lon une étude de ICO Partners, cords, Miitomo, la première ap-
attroupements une explication plus prosaïque : faudra que les agents de police à
lancé en France, jeudi 21 juillet, Pokémon Go est le jeu le plus plication de Nintendo, sombre spontanés « L’explication serait que Poké- proximité évaluent les risques en
selon l’agence chargée de la com- médiatisé sur Internet depuis peu à peu dans l’oubli après son mon Go pourrait provoquer des termes de sécurité, et communi-
munication de l’application. C’est trois ans – et probablement bien lancement au printemps 2016. La
massifs, selon attroupements durant une pé- quent les éventuels besoins en
peu dire que l’Hexagone l’attend avant, son historique ne remon- firme a au moins eu le nez de co- le site IGN France riode inappropriée. » renforts. Il faudra de la sou-
de pied ferme : la production de tant pas au-delà. Le site spécialisé investir 30 millions de dollars Contrairement à un jeu vidéo plesse », prévient d’ores et déjà
Niantic, ancienne start-up de Kotaku évoque un minimum (27,2 millions d’euros) dans Nian- classique, Pokémon Go consiste une source policière.
Google spécialisée dans la géolo- d’un demi-million de lecteurs tic (partagés entre Google, The mail interne, rapporte la presse en effet à se lancer, de préférence Même si elle n’est pas encore
calisation, s’est d’ores et déjà im- pour chaque article consacré au Pokémon Company et elle- spécialisée. à l’extérieur, à la recherche de officiellement disponible en
posée comme un phénomène de jeu. Twitter évoque 4,7 millions même), et de développer un En France, la sortie du jeu, qui créatures fantastiques cachées France, l’application avait déjà
société, que ce soit aux Etats- de mentions pour la seule se- jouet bracelet pour le jeu : de ma- devait initialement intervenir dans le monde réel : elles appa- été massivement téléchargée par
Unis, en Australie et en Nouvelle- maine du 4 au 11 juillet. nière indirecte, elle profitera vendredi 15 juillet, a été suspen- raissent en surimpression sur des voies détournées ces der-
Zélande, où il a été lancé dès le donc bien de ce succès. due au dernier moment par la Po- l’écran du smartphone. Le jeu niers jours. Plus de 6 000 inter-
6 juillet, ou au Canada et dans le Une prouesse boursière ironique D’autant que Pokémon Go est kémon Company suite à l’attentat comporte par ailleurs une di- nautes s’étaient inscrits sur la
reste de l’Europe, où il a été dé- Symbole de ce succès surréaliste, loin d’avoir atteint son sommet : de Nice, le 14 juillet au soir, qui a mension communautaire impor- page Facebook d’un rassemble-
ployé entre-temps, avec un l’action Nintendo a connu la pro- deux territoires majeurs sont à coûté la vie à 84 personnes. « En si- tante : il est possible d’organiser ment prévu le 14 juillet dans
même succès. gression la plus fulgurante de conquérir, le Japon et la France, gne de respect envers le peuple des chasses collectives. l’après-midi, au jardin du Luxem-
Pokémon Go est un tsunami l’histoire de la Bourse japonaise, soit le pays d’origine des mons- français en cette période de deuil La sortie officielle de Pokémon bourg, à l’appel de deux impor-
inédit dans l’histoire du jeu vidéo passant de 14 380 yens (122 euros) tres de poche et le marché le national, la sortie de Pokémon Go Go en France pourrait susciter tantes communautés francopho-
sur smartphone : en moins de la veille de la sortie du jeu à plus nippophile d’Occident. Sur est reportée. Nos pensées et prières des scènes semblables à celle fil- nes, Pokémon Trash et Pokémon
deux semaines, il a pris la tête 27 780 yens (236 euros) le l’Archipel, le déploiement de accompagnent la France et les vic- mée début juillet à Central Park, France, et d’un organisateur de
des classements des applications 19 juillet. l’application mobile aurait dû times touchées par cette terrible at- à New York, quand un rassemble- tournoi, Neokan, tous prêts à re-
les plus téléchargées et les plus Sa capitalisation a doublé en avoir lieu le 20 juillet mais a été taque », s’est justifiée l’entreprise ment spontané massif s’était partir à la chasse au Pikachu. p
rentables, quel que soit le terri- une semaine et dépasse désor- repoussé suite à la fuite d’un e- japonaise dans un communiqué. constitué au moment où une william audureau
toire. Il a réussi en une poignée mais celle de Sony (38,3 milliards
de jours ce que même Candy d’euros contre 34,8). Une
Crush Saga, considéré jusqu’alors prouesse boursière d’autant plus
comme le plus grand phéno- ironique que le géant japonais du
mène populaire du genre, avait jeu vidéo n’est pas pour grand
mis des mois à bâtir. chose dans ce succès : Pokémon
Selon le cabinet Slice Intelli- Go est né d’une initiative de Nian-
gence, Pokémon Go générait, le tic, qui s’était déjà essayé au jeu
12 juillet, plus de revenus que social géolocalisé avec Ingress, et
tous les autres jeux mobiles réu- d’une collaboration avec The Po-
nis. L’application est désor- kémon Company, dont Nintendo
mais plus utilisée que Twitter, a n’est actionnaire qu’à 33 %.
aussi calculé SimilarWeb. Et Pokémon Go ne rentrait même
CNET estime à 15 millions le pas dans les plans de la firme de
nombre d’utilisateurs quoti- Kyoto, qui avait annoncé en
diens du jeu rien qu’aux Etats- avril 2015 le lancement de
DÈS VENDREDI EN KIOSQUE
La CNIL jette le soupçon
sur Windows 10
Le système d’exploitation est accusé de
bafouer les règles sur la collecte des données

W indows 10 viole-t-il la
loi informatique et li-
bertés ? Au lendemain
de l’annonce, mardi 19 juillet, des
résultats de Microsoft, la Com-
mes rencontrés par les utilisa-
teurs de Windows 10, se livre à
une collecte excessive de don-
nées qui ne sont pas forcément
nécessaires au fonctionnement
mission nationale de l’informati- du service et « permettent notam-
que et des libertés (CNIL) ac- ment d’avoir connaissance de tou-
cuse Windows 10, le système tes les applications téléchargées et
d’exploitation édité par la installées sur le système par un
firme américaine, de bafouer les utilisateur et du temps passé sur
réglementations françaises en chacune d’elles ».
matière de collecte des données
et de suivi de la navigation, Défaut de sécurité
relevant de « nombreux manque- Mercredi soir, Microsoft a réagi à
ments » à la loi. ces accusations : « Nous allons
La présidente de la CNIL, Isa- coopérer étroitement avec la CNIL
belle Falque-Pierrotin, « met en dans les prochains mois pour
demeure Microsoft Corporation comprendre entièrement les in-
de cesser la collecte excessive de quiétudes de l’agence et travailler
données et le suivi de la naviga- sur les solutions qu’elle trouvera
tion des utilisateurs sans leur con- acceptables », a précisé David Hei-
sentement », est-il précisé dans ner, son vice-président en charge
un communiqué diffusé mer- des questions légales.
credi 20 juillet. D’autres manquements ont été
L’autorité française de contrôle également pointés, notamment
en matière de protection des le défaut de sécurité du système
données personnelles demande d’exploitation, dont le nombre de
à la société outre-Atlantique tentatives de saisie du code PIN
« d’assurer de façon satisfai- permettant de s’authentifier
sante la confidentialité des don- n’est pas limité et l’installation
nées des utilisateurs ». par défaut de cookies publicitai-
Ces conclusions interviennent res « sans que le consentement des
au terme d’une enquête menée utilisateurs ait été recueilli ».
par la CNIL au cours des mois Enfin, l’autorité de contrôle
d’avril et de juin sur Windows 10, somme Microsoft de cesser le
concernant notamment la politi- transfert des données personnel-
que de confidentialité du sys- les de ses utilisateurs aux Etats-
tème d’exploitation. Lancé par la Unis sur la base de l’accord Safe
firme de Redmond le 29 juillet Harbor, ce dernier ayant été inva-
2015, Windows 10, conçu pour lidé en octobre.
fonctionner sur tous les appa- Microsoft dispose de trois mois
reils, des PC aux tablettes, en pas- pour se mettre en conformité
sant par les smartphones, est avec les demandes de la CNIL.
aujourd’hui installé sur 350 mil- Dans le cas contraire, un rappor-
lions d’appareils dans le monde. teur pourra être désigné et de-
L’autorité de contrôle juge que
Microsoft, par l’intermédiaire de
mander une sanction, laquelle
pourrait aller jusqu’à une
LEMONDE.FR/M-LE-MAG
son service de diagnostic destiné amende de 150 000 euros. p
à identifier et résoudre les problè- zeliha chaffin
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016 sports | 13
CLASSEMENT
JEUDI 21 JUILLET 17 km 18e ÉTAPE CONTRE-LA-MONTRE VENDREDI 22 JUILLET 146 km 19e ÉTAPE MONTAGNE
VAINQUEUR DE LA 17e ÉTAPE
Sallanches Megève Albertville Saint-Gervais Mont-Blanc
Temps intermédiaires Ilnur Zakarin | Russe - Team Katusha
Les Berthelets Col de la Forclaz-de-Montmin Montée de Bisanne
Temps intermédiaires Col de la Forclaz-de-Queige
Combloux Sprint CLASSEMENT GÉNÉRAL

55
Doussard 77 h 25’ 10”

4
Temps intermédiaires 1 Christopher Froome

15 h
h2

08
Côte de Domancy Grande-Bretagne - Team SKY

15 h
14
à 2’27”

SOURCE : ASO
2 Bauke Mollema
10 h 57 11 h 04 11 h 10 13 h 49 1 2 HC 1 Pays-Bas - Trek-Segafredo
10 h 45 11 h 17 12 h 55 17 h 09
km 6,5 10 13,5 km 25,5 42,5 73,5 96,5 3 Adam Yates à 2’53”
(XX h XX : passage au plus tôt) Catégorie du col (XX h XX : passage au plus tôt) Grande-Bretagne − Orica-BikeExchange

LE CYCLISTE
Adam Yates, « made in France » MASQUÉ | CHRONIQUE
par antoine vay e r
L’Anglais, surprenant troisième et meilleur jeune du Tour, a fait ses classes dans le Doubs
Le salaire
finhaut (suisse) - envoyé spécial de la sueur

C’
est un trois-pièces

O
aux ondes miracu- n ne prête qu’aux ri-
leuses. Entre 2012 et ches. C’est de l’enfer
2013, trois coureurs naturel d’une cen-
du Tour de France ont séjourné taine de pauvres
dans ce meublé, au neuvième comme Daniel McLay qu’est fait
étage d’une tour du quartier de le paradis artificiel d’un riche,
la Montagne, à Etupes, petite com- Chris Froome. Essentiellement
mune du Doubs de 3 600 âmes. grâce aux victoires et différents
Parmi eux, le Britannique Adam classements du maillot jaune,
Yates. Avant le départ de l’édition l’équipe Sky empochera plus
2016, personne n’aurait parié que d’un demi-million d’euros de pri-
le coureur de 23 ans, 50e en 2015 mes, là où l’équipe du coureur de
pour sa première participation, se Fortuneo-Vital Concept en perce-
retrouverait troisième et porteur vra à peine 20 000.
du maillot blanc de meilleur jeune Les deux coureurs sont britan-
à quatre étapes de l’arrivée. niques. McLay est 174e sur les
Il y a trois ans, le coureur de la for- 179 rescapés du Tour. Il n’est pas
mation australienne Orica ache- encore la « lanterne rouge ». Il a
vait son aventure française au pédalé 3 h 38 de plus que Froome
CC Etupes, un club amateur où depuis le départ et avance en
viennent puiser les équipes pro- moyenne 2 km/h moins vite que
fessionnelles en quête de grim- lui. Jeudi, lors du contre-la-mon-
peurs prometteurs, comme la FDJ tre de Megève, il s’est élancé, sans
avec Thibaut Pinot. La dernière de public, vers 11 heures, quand
ses deux saisons et demie passées Froome a pu faire la grasse mati-
en France, où Adam Yates a cher- née avant de partir six heures
ché sa voie et appris le métier, plus tard, toutes caméras bra-
après avoir été rejeté par la fédéra- quées sur son casque profilé.
tion de son propre pays. « Si c’était La motivation des derniers, qui
à refaire, je ne changerais absolu- partent en première ligne et se
ment rien », raconte-t-il au Monde, battre contre le chronomètre, est
avec son accent mancunien qui lui Adam Yates enfile le maillot blanc de meilleur jeune à l’arrivée de la 17e étape, le 20 juillet, à Finhaut (Suisse). LIONEL BONAVENTURE/AFP spéciale. Ils ne peuvent gérer leur
a souvent posé problème au mo- effort qu’avec peu de repères. Le
ment de se faire comprendre dans but de McLay est éventuellement
le peloton français. je n’aurais pas cru », s’amuse Johan mais au sprint. » Il est même battu rie espoirs, Adam Yates est rejoint de se faire rattraper par Gougeard
Peu à l’aise sur la piste, priorité du
Adam Yates Boucher, à l’époque le seul coureur d’un boyau par Bryan Coquard (Di- en Franche-Comté par son frère. Et (173e), parti deux minutes après lui,
cyclisme britannique, Adam Yates a cherché sa voie français anglophone de l’effectif. rect Energie) sur une étape du il explose : deuxième du classe- et de suivre son rythme à distance.
n’était pas jugé suffisamment bon « Adam avait quand même un truc Tour des Deux-Sèvres. Fin 2013, ment final. Un agent s’en rappro- Le sprinteur de l’équipe Fortu-
pour intégrer le programme d’élite
et appris en plus : l’envie de réussir. Et si, dans Troyes propose au CC Etupes ce che et le CC Etupes n’existe plus. neo a pour fans… son encadre-
de la fédération, « l’Academy », à le métier au club la vie, on ne pouvait pas se prendre « routier sprinteur, super coureur L’équipe Orica lui fait signer un ment d’équipe, qui, au fil de
l’inverse de son frère jumeau Si- la tête avec lui tant il était adorable, de critériums, qui sait se placer et contrat et le club ne verra plus qu’à l’étape, l’encourage pour qu’il ter-
mon – désormais son coéquipier
d’Etupes après sur le vélo, il avait le guidon entre aime le vent ». de rares reprises son meilleur cou- mine dans les délais et échappe à
chez Orica, de retour d’une sus- avoir été rejeté les dents. C’est une sangsue qui ne Jérôme Gannat, le directeur spor- reur, réquisitionné par l’équipe na- l’élimination. Mercredi, il a fini
pension de quatre mois pour « vio- lâche jamais la roue de devant », se tif d’Etupes, est d’abord circons- tionale et protégé par son agent. avant-dernier, soutenu par deux
lation non intentionnelle » des rè-
par sa fédération souvient l’ancien coureur aubois, pect sur le talent réel du Britanni- Jérôme Gannat se souvient coéquipiers. Trois coureurs de
gles antidopage. devenu éducateur. que. Et rétrospectivement, il re- d’Adam Yates comme d’un cou- Fortuneo ont donc pris les trois
Le Britannique partage une mai- grette de ne pas avoir installé reur agréable mais discret, pas dernières places, à 41 minutes du
« L’envie de réussir » l’UVCA Troyes, et je lui ai demandé son de Troyes avec les autres étran- Adam Yates dans le rôle de leader. porté sur la langue française – le vainqueur, Ilnur Zakarin, et d’un
Il en faut plus pour faire renoncer s’ils avaient une place pour moi, ra- gers de l’équipe, où il boulotte des « Chez nous, il n’a pas fait une sai- maillot blanc sait dire « bonjour », peloton mené tambour battant
celui qui, à 17 ans, affirmait au ma- conte-t-il de son débit rapide. Il est bonbons Haribo achetés au kilo au son extraordinaire, se souvient Jé- « comment ça va » et pas mal de par trois coureurs de Sky.
gazine spécialisé Cycling Weekly : allé demander au président et, une magasin d’usine du coin. Et un peu rôme Gannat. Il prenait pas mal de gros mots – et qui n’a pas tissé de
« Peu importe où l’on va, où l’on vit, semaine plus tard, il m’a rappelé en de Fanta pour faire passer le sucre. courses en dilettante. Comme on le liens à Etupes. « Pour lui, c’était un Des écarts de 1 à plus de 100
du moment qu’on arrive à rejoindre me disant que je pouvais venir. » Ce n’est, à l’époque, pas un pro- voit aujourd’hui, ce n’est pas un club de passage. » Il a quand Le fossé entre McLay et Froome,
une équipe du ProTour [la première Quand il arrive en cours d’année blème pour celui qui ne fait pas en- grand attaquant, or, sur les courses même trouvé un moyen de laisser comme celui entre leurs équipes,
division mondiale]. » Déterminé, à Troyes, Adam Yates est à l’aube core la chasse aux kilos superflus : amateur françaises, c’est un peu sa trace : après une victoire est un gouffre. Le premier, princi-
Adam Yates active son petit réseau d’une carrière professionnelle que « A Troyes, j’étais un peu plus lourd, l’anarchie. Il avait de très bons tests d’étape au Tour de Franche- pal pourvoyeur en gains de Fortu-
et atterrit dans un club français de ses coéquipiers sont incapables de je travaillais plutôt mon sprint et physiques mais quand je l’ai pro- Comté, Yates a obtenu de changer neo grâce à sa 3e place à Mon-
troisième division amateur, prédire. Troisième du Tour de mon explosivité. » Boucher corro- posé à certaines équipes françaises, la vieille télévision du T3 de la tauban, a ramené dans la caisse
connu pour sa passion des cou- France ? Encore moins. « On a vu bore : « Grimper, ce n’était pas du elles n’étaient pas intéressées. » Montagne par un immense écran commune 2 000 euros. La moti-
reurs britanniques. « Je connaissais passer quelques coureurs qui sont tout son truc. La deuxième année, il Un mois avant le Tour de l’Avenir, plat de 129 centimètres. p vation de Froome pour attaquer
un peu Joshua Hunt, qui courait à passés professionnels, mais Adam, a commencé à gagner des courses, la vitrine des coureurs de la catégo- clément guillou en descente et l’emporter à Ba-
gnères n’était pas seulement les
8 000 euros de gains du vain-
Ilnur Zakarin, le Russe silencieux qui fait parler queur d’étape. Le classement gé-
néral octroie 450 000 euros au
vainqueur contre une obole de
la barrière de la langue est parfois des livres, je regarde des films, je ne veux des institutions autres que le ministère des directeurs sportifs de Katusha. Je 400 euros à celui qui finit au-delà
bien pratique. D’un côté, Ilnur Zakarin. De pas m’ajouter un stress supplémentaire. » des sports russe. pense que tout le monde se réjouit pour la de la 90e place. McLay pourra la
l’autre, des journalistes réunis devant lui Autant le mettre au courant : le labora- Ilnur Zakarin, 26 ans, traits adoles- victoire d’Ilnur, les spectateurs et les orga- toucher s’il ne se fait pas rattra-
avec leurs ordinateurs sous le même cha- toire de Moscou aurait dissimulé, entre cents, est peut-être davantage porté sur nisateurs aussi. » per, d’ici aux Champs-Elysées, par
piteau de fortune. Le cycliste vient d’offrir autres, vingt-six contrôles positifs de cy- la littérature et le cinéma, mais l’ascète L’intéressé a pourtant écourté les cé- la voiture-balai.
à son équipe Katusha et à la Russie une clistes, dont l’identité demeure pour l’ins- (1,87 m pour 67 kg) a sans doute aussi en rémonies, mercredi, tout près de la Entre les deux Anglais, qui prati-
victoire qui échappait à son pays depuis tant inconnue des médias. tête les conséquences possibles de ce frontière franco-suisse. Tout juste le quent pourtant le même métier
2009, en s’imposant en grimpeur soli- Le manageur (et interprète) de la forma- rapport. Le Comité international olympi- temps de dire merci, au sortir d’une de coureur cycliste et participent
taire, mercredi 20 juillet, au terme de la tion russe Katusha, Viatcheslav Ekimov, que (CIO) pourrait aller jusqu’à exclure lointaine échappée, et tant pis pour la aux mêmes courses, l’écart en ter-
17e étape, l’une des plus pentues, sur les prend la parole : « On parle d’échantillons toute la délégation russe des Jeux de Rio poignée de main à l’édile local et à Ber- mes de salaire est de 1 à plus de
hauteurs de Finhaut, en Suisse. qui concernent aussi le cyclisme, mais on (du 5 au 21 août), pour lesquels le cycliste nard Hinault, le quintuple vainqueur du 100. L’apprentissage du double
Mais il préfère le silence, ou tout ne sait pas s’il s’agit de la piste, de la route, a été sélectionné. Tour, habitué à des protocoles moins métier de comptable de ses coups
comme. Le garçon passe pour taciturne, du VTT, des hommes, des femmes… » Viat- expéditifs sur le podium. de pédales et de ses gains en euros
et le contexte incite peu aux longues tira- cheslav Ekimov a été champion olympi- Contrôlé positif en 2009 L’ancien champion d’Europe juniors du sur le vélo démarre très tôt. Le
des. Dans l’assistance, question en an- que du contre-la-montre en 2000, et un En 2009, au tout début de sa carrière, le contre-la-montre (2007) et vainqueur du coureur pro connaît autant le par-
glais : que penser du rapport commandé fidèle lieutenant de Lance Armstrong du Tatar avait fait les frais d’une affaire de do- Tour de Romandie (2015) débute à peine cours que la grille des prix de
par l’Agence mondiale antidopage selon temps où l’US Postal écrasait le peloton : page. Un contrôle positif à un stéroïde sur la Grande Boucle. Le seul Russe du pe- courses. Sur le Tour de France et
lequel la Russie aurait instauré un sys- « Notre équipe fait beaucoup de tests, qui anabolisant lui avait coûté deux ans de loton, 26e au général, se remet d’une bles- ses 198 forçats, on compte une
tème de dopage généralisé à tous les s’ajoutent aux contrôles normaux. Ilnur en suspension. La main sur le cœur, il assure sure sérieuse : une clavicule et une omo- bonne centaine de pauvres pour
sports entre 2011 et 2015 ? Courte réponse est à douze tests depuis novembre et les ré- aujourd’hui il s’agissait d’une simple er- plate en vrac après une violente chute sur faire un riche. Et ces prolétaires de
en russe, puis traduction en anglais : « La sultats ont été analysés dans différents la- reur de jeunesse. Sept ans plus tard, ce le Tour d’Italie. Son ambition : « gagner » la petite reine donnent aussi l’im-
participation au Tour est déjà assez stres- boratoires, notamment à Lausanne et à contrôle positif colle toujours au cuissard un beau jour le Tour de France. Un joli lot pression de peiner cent fois plus
sante comme ça, je n’ai pas le temps de sui- Paris. Il a été contrôlé à chaque course à la- de Zakarin. « Aucun problème, coupe de consolation s’il ne va pas à Rio. p que le maillot jaune. Pour eux, il
vre les informations. Entre les étapes, je lis quelle il a participé. » Sous-entendu, par court l’Allemand Torsten Schmidt, l’un adrien pécout (à finhaut, suisse) n’y a pas de salaire de la sueur. p
14 |
CULTURE
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

F E S T I VA L D ’AV I G N O N

Krystian Lupa,
chasseur
de fantômes
A Avignon, le maître polonais met
en scène avec profondeur
et douceur « Place des héros »,
réquisitoire testamentaire de son auteur
de prédilection, Thomas Bernhard,
contre la bêtise et le mal

THÉÂTRE l’Autriche. Le professeur Schuster, intellec-


tuel raffiné et tyrannique, s’était alors exilé
avignon - envoyée spéciale
en Angleterre. Puis, dix ans plus tard, il est

D
revenu à Vienne et a pris cet appartement
écidément, le couple que juste au-dessus de la fameuse place.
forment Krystian Lupa et Depuis, sa femme, Edwige, entend les cla-
Thomas Bernhard écrit une meurs de la place, continûment. Les électro-
page historique dans le théâ- chocs, les traitements psychiatriques, rien n’y
tre contemporain. Après Des fait. Mais le professeur Schuster refuse de
arbres à abattre, présenté déménager, si ce n’est, de guerre lasse, pour
en ouverture d’Avignon en 2015, le metteur retourner vivre en Angleterre. La veille du dé-
en scène polonais offre un nouveau part, il se suicide. A l’image de Thomas Bern-
chef-d’œuvre au Festival, avec sa version de hard, le professeur Schuster, hanté par les fan-
Place des héros, sommet de l’art bernhardien. tômes de l’histoire, ne pouvait vivre à Vienne,
C’est une longue ovation debout qui a salué, ni ailleurs qu’à Vienne. Mort, il devient lui-
lors de la première du lundi 18 juillet, ce spec- même un fantôme, un dibbouk, un sphinx
tacle d’une profondeur admirable, dont les qui hante et questionne son entourage.
quatre heures passent comme un rêve.
C’est la septième fois que Krystian Lupa Un monde infiniment mystérieux
revient à Bernhard, s’attaquant cette fois, en Si la pièce est profondément ancrée dans la
lituanien et avec la troupe du Théâtre natio- réalité autrichienne, elle a une dimension
nal de Vilnius, à l’ultime pièce de l’auteur. beaucoup plus large et universelle, et c’est
Le grand pourfendeur de tous les menson- bien ainsi que Krystian Lupa la met en scène,
ges de l’Autriche a publié peu de temps avant dans un de ces décors magnifiques dont il a le « Place
de mourir, en 1989, cette pièce qui fit scan- secret. Ce décor est d’abord celui, hyperréa- des héros »,
dale dans son pays, lequel avait élu démocra- liste au point d’en devenir surréel, du grand à Avignon,
tiquement à sa tête un homme, Kurt Wald- appartement vide du couple Schuster, un de le 18 juillet.
heim, dont le passé nazi était connu. ces appartements qui sont en eux-mêmes CHRISTOPHE C’est peu dire que tout ici résonne acteurs polonais du metteur en scène, ils
Bernhard y faisait dire à certains de ses per- une métaphore de l’esprit de la Mitteleuropa. RAYNAUD DE LAGE aujourd’hui de manière saisissante, notam- portent l’univers de Bernhard, son esprit et
sonnages, entre autres, qu’à Vienne, « il y a Ce décor sera ensuite celui du parc au ment dans l’impuissance rageuse de ces sa langue si particuliers et si précieux, non
aujourd’hui plus de nazis qu’en 1938 » et que milieu de la ville, un parc envahi par la êtres humains face à la grande hache de l’his- seulement avec virtuosité, mais avec un
« les Viennois sont antisémites et resteront brume comme les esprits le sont par une toire. « L’Autriche elle-même n’est rien d’autre engagement humain tout à fait rare. C’est
antisémites pour l’éternité ». forme de brouillard qui trouble leur luci- qu’une scène / où tout va à vau-l’eau à la pu- ainsi qu’une fois de plus, un spectacle de
Si Place des héros est une charge violente dité. Krystian Lupa utilise la vidéo, comme tréfaction à l’agonie / une figuration enfon- Krystian Lupa va bien au-delà de ce que peut
contre l’incapacité de l’Autriche à digérer son nombre d’artistes dans ce festival, mais il le cée dans la haine d’elle-même / formée par six être une simple représentation théâtrale,
passé nazi, la pièce ne peut pas être réduite à fait avec une finesse extrême. On entre millions et demi d’abandonnés / six millions pour mener vers les rivages de l’expérience à
cette dénonciation, tant Bernhard entre au avec lui dans un paysage à la fois réel et et demi de débiles et de fous furieux / qui sans la fois la plus intime et la plus collective. p
plus profond d’une expérience humaine : mental, celui de l’hiver d’une ville qui pour- interruption réclament à grands cris à pleine fabienne darge
celle d’une famille détruite intimement par rait tout aussi bien être Vienne que Vilnius, gorge un metteur en scène / Le metteur en
le nazisme. Mais aussi par quelque chose de Cracovie, Paris ou… Avignon. scène viendra et les enfoncera définitivement Place des héros, de Thomas Bernhard.
plus large et de plus insidieux : la défaite Comme toujours avec les vrais maîtres – et dans l’abîme », dit ainsi le professeur Robert Mise en scène : Krystian Lupa.
généralisée de la pensée, la haine de la cul- Krystian Lupa est sans doute le dernier de Schuster, frère et double, plus heureux pour- L’Autre Scène du Grand Avignon de Vedène,
ture, l’intoxication des âmes et des esprits ces grands maîtres venus de l’est de l’Europe, tant, du défunt, et de l’auteur lui-même. à 15 heures, jusqu’au 24 juillet. Durée : 4 h 15.
par les forces obscures de la bêtise et du mal. dépositaires d’un savoir théâtral inouï –, on Ce professeur Robert est joué par un acteur En lituanien surtitré. En français, la pièce,
A Vienne, le professeur Joseph Schuster entre dans un monde infiniment mysté- exceptionnel, Valentinas Masalskis, à dans la traduction de Claude Porcell, est
s’est jeté par la fenêtre de son appartement, rieux et calme. C’est avec une douceur hyp- l’image de tous les autres, et notamment publiée aux éditions L’Arche. Place des héros
qui donne sur la Heldenplatz (la place des notique que Lupa met en scène l’impréca- d’Eglé Gabrénaité, extraordinaire elle aussi ainsi qu’Extinction et Déjeuner chez
Héros) où, le 15 mars 1938, les Viennois teur Bernhard, ce qui, paradoxalement, lui dans le rôle de la gouvernante, Madame Zit- Wittgenstein seront également présentés au
avaient acclamé Hitler qui venait d’envahir donne une force décuplée. tel. Loin de démériter par rapport aux Festival d’automne.

Olivier Py revient aux sources du théâtre et de la démocratie


Le directeur du Festival met en scène quatre pièces d’Eschyle dans leur beauté nue, tragique et intensément actuelle

avignon – envoyée spéciale de Pièces de guerre. Le spectacle quées, où le théâtre se croise avec prenne par moments des ac- rapport aux morts, et la puis- Comme le dit Eschyle réin-
se donne dans l’église de la Char- le cinéma. Ici pas de vidéo, pas de cents lyriques à la Py – sur le sance des images – puisque les carné en Py, « les malheurs du jour

A près s’être fait sérieuse-


ment étriller par la criti-
que, en 2015, pour sa
mise en scène du Roi Lear dans la
Cour d’honneur, Olivier Py, le di-
treuse de Villeneuve-lez-Avi-
gnon, dont l’abside s’est effon-
drée au début du XIXe siècle, et
qui donc s’ouvre sur le ciel, la col-
line plantée d’oliviers et les
micros, pas de décor, pas vrai-
ment de costumes. Juste une lon-
gue estrade noire, posée au mi-
lieu de deux rangées de specta-
teurs qui se font face, dans cette
bout des doigts. Et du coup il sait
ce qu’il veut dire, en revenant à
l’origine de notre théâtre et de
notre démocratie.
En proposant les quatre pièces
images, et leur rôle de propa-
gande, existaient avant l’inven-
tion de la télévision et des vidéos
postées sur Internet.
On ne sait si Olivier Py a réécrit
héritent des malheurs d’hier ».
Philippe Girard, et surtout Mi-
reille Herbstmeyer, magnifique,
et Frédéric Le Sacripan (que
l’on connaissait auparavant sous
recteur du Festival d’Avignon, vieilles pierres des remparts de belle église du XIVe siècle où les à la suite, le directeur du Festi- certains passages de ses adapta- le nom de Frédéric Giroutru),
s’affiche plus discret dans la pro- Villeneuve. Rien que le ciel, la « tâcherons » – ceux qui étaient val fait apparaître de ma- tions récemment, en lien avec tendu comme une corde, le por-
grammation de cette édition nuit et la pierre glorieuse, pour payés à la tâche – ont laissé leurs nière cruciale à quel point les l’actualité. On pourrait jurer que tent, ce théâtre, à son meilleur,
2016. Il n’y présente qu’une créa- reprendre le titre du feuilleton de marques kabbalistiques sur les questions qui nous agitent oui, tant ce théâtre, pourtant dans la beauté nue de l’intensité
tion, Prométhée enchaîné, qui a La Piccola Familia sur l’histoire pierres qu’ils ont taillées. aujourd’hui sont celles qui ancré dans son origine première, tragique. p
tourné en itinérance autour de la du Festival, emprunté à Jean Vilar, agitent notre civilisation depuis joué avec les stridulations des f. da.
ville au début du Festival, et qu’il comme décor pour habiller ces Un arc temporel son origine : la révolte contre le cigales en arrière-plan, nous
réunit, dans ces dernières soirées textes qui ont 2 500 ans. Et ce retour aux sources lui réus- tyran et le pouvoir absolutiste, renvoie sans cesse à ce qui Pièces de guerre, d’Eschyle. Texte
avignonnaises, avec trois autres C’est du théâtre à nu que pro- sit, à Olivier Py. D’abord parce l’accueil de l’autre et de l’étran- nous travaille aujourd’hui, tout français et mise en scène : Olivier
pièces d’Eschyle déjà produites pose Olivier Py, dans cette édi- qu’il connaît son Eschyle – qu’il ger, les ravages de la guerre, no- en gardant son historicité et son Py. Chartreuse de Villeneuve-lez-
– Les Suppliantes, Les Sept contre tion où lui-même a programmé traduit lui-même, évidemment, tamment pour les femmes, tou- étrangeté, en un arc temporel par- Avignon, à 18 heures, jusqu’au
Thèbes et Les Perses –, sous le titre nombre de formes sophisti- quitte à ce que l’auteur grec jours doublement victimes, le faitement tracé. 23 juillet. Durée : 5 heures.
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016 culture | 15

A Chalon-sur-Saône,
attention en traversant
Pour sa 30e édition, le festival a chamboulé ses dispositifs de sécurité

torze. Bémol : ils ne jouissent que


ARTS DE LA RUE La manifestation de 2 millions d’euros pour la pro-

C oup de chauffe à Chalon


(Saône-et-Loire). Quatre
jours avant le coup d’envoi,
mercredi 20 juillet, de la trentième
édition de ce rendez-vous électri-
affiche
152 compagnies,
1 125
duction. Parallèlement, en 2005,
une formation de haut niveau, la
Formation avancée itinérante des
arts de la rue (Faiar), voit le jour.
« Ce mouvement est devenu un des
que des arts de la rue, de nouvelles
représentations rares pour lesquels notre pays est
mesures de sécurité drastiques considéré comme une référence à
ont chamboulé son organisation. l’échelle internationale, s’en-
Autant dire que l’équipe de la ma- flamme Pedro Garcia. Mais la ba-
nifestation, sous la houlette de son Nous l’avions apprivoisée en déve- taille ne fait que commencer. Le mi-
directeur, Pedro Garcia, qui signe loppant la technicité du personnel, nistère de la culture annonce
son ultime édition – maintenue in en concourant à l’établissement de 800 000 euros pour le secteur
extremis –, a mis les bouchées procédures de normes pour la pyro- en 2016. C’est loin d’être suffisant. »
doubles pour garantir la haute technie en ville, les grands rassem- Une nouvelle génération d’artis-
tranquillité des spectacles et du blements… Là où nous nous som- tes ouvre une voie transdiscipli-
public : deux cent mille personnes mes implantés, les échanges sont naire plus pointue au regard de
sont attendues jusqu’au 24 juillet. fluides entre les équipes de la ville et l’imagerie animation qui colle
La liste des consignes strictes est les nôtres. Nous allons continuer à toujours à la rue. A Chalon, les
longue : fermeture de la program- dialoguer avec les services préfecto- noms de trentenaires à ne pas ra-
mation à 1 heure du matin au lieu raux et affiner les dispositifs. » Le ter s’additionnent, comme Nico-
de 3 heures ; révision des trajets surcoût pour le festival tourne las Vercken, Julien Marchaisseau,
des déambulations ; sécurisation autour de 25 000 euros. Magali Chabroud… « De 1980 à
augmentée avec barrières pour 2000, c’était les années “découver-
les spectacles à grande jauge, Voie transdisciplinaire tes et transgressions” où tout fai-
comme Galileo, de la compagnie La manifestation phare des arts sait fête, raconte Pedro Garcia.
Deus ex machina, qui rassemblera de la rue affiche 152 compagnies, Nous avons ensuite cherché à réin-
10 000 personnes ; renforcement 1 125 représentations. « Que de che- venter un art populaire urbain en
des patrouilles… La place Mathias, min parcouru depuis la première proposant à des chorégraphes, des
cœur battant du festival, qui devait édition en 1987 !, s’exclame Pedro artistes visuels, de prendre l’espace
être libre d’accès, est fermée et ac- Garcia. On appelait alors ces artis- public comme terrain d’expérimen-
cessible par trois entrées seule- tes qui travaillaient au chapeau tation, tout en conservant la géné-
ment. Plus contrariant, une des des saltimbanques ou des cogne- rosité d’un art partagé par tous. »
troupes phares, suisse, Les Bat- trottoir… » Le paysage a pris son es- La mise en place, en 2006, dans
teurs de pavés, a vu sa perfor- sor, le vocabulaire s’est engouffré le cadre de la Société des auteurs
mance Les Trois Mousquetaires, dans cet élan pour épingler un mi- et compositeurs dramatiques
jeu de piste de six heures sur 8 ki- lieu rassemblant en France plus (SACD), d’un dispositif reconnais-
lomètres, biffée du menu. Impos- de mille troupes, depuis les gros sant la notion d’auteur dans ce
sible d’encadrer le parcours dans gabarits façon Royal de luxe et La secteur – au même rang que les
sa totalité. Au grand dam des artis- Machine, jusqu’au minigroupe chorégraphes et les metteurs en
tes pour lesquels Chalon, avec composé d’un ou deux artistes. scène – a fait grimper le statut de
ses mille professionnels et pro- La structuration de ce secteur, ces créateurs. « Ils inventent véri-
grammateurs représentant plus portée par des militants fervents, tablement les nouvelles narra-
de 700 structures, entraîne la mise a fait des bonds. En 2000, la créa- tions d’aujourd’hui », insiste
en place d’un agenda de tournées tion de la Fédération nationale Pedro Garcia. Un appel à candida-
cruciales pour leur survie. des arts de la rue marque le coup. ture est lancé pour dénicher son
La sécurité, dans le contexte en Six ans après, à l’exemple des cen- successeur. p
plein air des arts de la rue, n’a fait tres dramatiques ou chorégraphi- r. bu
son apparition que récemment. ques, naissent neuf centre natio-
« Ce n’était pas un enjeu jusqu’à naux des arts de la rue, les CNAR, Chalon dans la rue. Chalon-sur-
cette année, précise Pedro Garcia. aujourd’hui au nombre de qua- Saône. Jusqu’au 24 juillet.

Des zombies à fleur de peau Dans le Finistère sud, le jazz se fête


prennent d’assaut les plateaux avec bravoure et trompette
Eric Le Lann jouait en quartet, le 20 juillet, sur ses terres bretonnes
E lles foncent tête la première, donnent
l’assaut sans regarder en arrière. Elles
s’attaquent à des sujets intenses, ner-
veux, qui jettent le corps hors de ses gonds.
Le voilà sur scène tremblant, cassé, brinque-
par la troupe, mais comme décousue. L’art de
la contrainte s’auréole d’une rigueur féroce
chez la Belge Lisbeth Gruwez, flamboyante in-
terprète de Jan Fabre avant qu’elle ne fonde,
en 2007, avec le musicien et compositeur
JAZZ plus, chaque soir, dans une am-
biance de fête champêtre, un ex-
blues basique, Al. Got The Blues
(délicieux cryptage des titres de
nevez (finistère)
balant, criblé de sensations vives, en train de Maarten Van Cauwenberghe, sa compagnie, cellent groupe en première par- Le Lann), avec feu d’artifice de la
se débattre à fond. Avec les chorégraphes Ma-
rie Chouinard et Lisbeth Gruwez, le baromè-
tre de la danse déflagre.
A l’affiche de la Cour du lycée Saint-Joseph, la
première a présenté en plein air Soft Virtuosity,
Voetvolk (« infanterie » ou « pied du peuple »,
en flamand). Comme plaqués par un couvercle
imaginaire d’actions brutales et menaçantes,
elle et son partenaire, assis côte à côte, se trans-
forment en passoires trouées de gestes de dé-
N evez, 6e édition, mer-
credi 20 juillet, Eric Le
Lann Quartet et Rick
Margitza (ténor invité), en scène.
Végétation et lumière de Bretagne
tie-dîner : le trio de Johann Lefè-
vre (trompette), en l’occurrence,
qui ne manque pas de rendre mu-
sicalement hommage à l’affiche
de la soirée, Eric Le Lann. Dans
rythmique : Sylvain Romano,
d’une précision égale à sa sincé-
rité, et Kontomanou, la présence.
Quant à Paul Lay, c’est une
énigme. Pianiste les plus doué de
Still Humid, on the Edge, pièce pour dix inter- fense, de peur et de protection. Influencée par au sud du sud. Le Lann, trompet- une vie antérieure, Eric Le Lann a l’époque, en scène, il ne la ramène
prètes, soufflée par des vidéos live. Sur le pla- les films d’horreur tiste, compositeur, carrière consi- dirigé une école de création musi- jamais. Mieux : il écoute, il ponc-
teau du gymnase Paul-Giéra, la seconde a créé d’Alfred Hitchcock, dérable aux côtés des plus grands, cale à Dinan. Johann Lefèvre a tue, il déchaîne. Vu son âge et son
et interprété en duo, avec Nicolas Vladyslav, Lisbeth Gruwez en a LES BANDES-SON s’est replié sur ses terres breton- profité de ses cours. physique de cinéma, on se de-
We’re Pretty Fuckin’ Far from Okay, troisième
volet d’un triptyque sur le corps extatique. Des
décortiqué le voca-
bulaire gestuel pour
SOPHISTIQUÉES QUI nes depuis 2007. Conciliabule des
musicos en scène. One, two… one- Sans ficelle ni simulacre
mande de quoi l’avenir sera fait.
Transition en toute loyauté, le
deux côtés, les plateaux de la balance, trop en tirer une ligne de FOUETTENT LES DEUX two-three-four… C’est parti ! Do- Qu’est-ce qu’un hommage musi- quintet prend The Man I Love. On
chargés par des intentions inconfortables et tensions chahutées. nald Kontomanou, drummer to- cal ? En jazz, cela peut-être une ci- le dit, pour deux raisons : parce
lourdes, peinent à équilibrer des spectacles qui Si la vie est un tapis PIÈCES POSSÈDENT UNE nique, lance le tempo. tation, un titre, une interpréta- que, depuis que Rivette a pointé la
finissent par mouliner, et c’est dommage. roulant au bout du-
quel on finit par
PUISSANCE DÉVASTATRICE Il vient de le recevoir des doigts
du trompettiste. La trompette a
tion connue, rien qu’on n’ira ap-
peler, comme pour les chausset-
morale de la réalisation en ma-
tière de cinématographe, il faut
Rigueur féroce basculer, leur duo ses exigences. Difficile de comp- tes, une « reprise ». Le jazz ne bien parler d’une morale du jeu.
La Canadienne Marie Chouinard, fervente des en livre une version âpre. ter et partir à la fois. Comment reprend rien, il invente à chaque Mais aussi pour la part qu’un pu-
expérimentations corporelles limites – souve- Les bandes-son sophistiquées qui fouettent démarre un groupe, en jazz ? Mys- instant la parole venue d’avant. Y blic aussi inattendu qu’attentif
nir brûlant de sa pièce Body Remix/Les Varia- les deux pièces possèdent une puissance dé- tère de la foi. Secret du tempo. compris sa propre parole. Quand comme le public de Nevez (Finis-
tions Goldberg (2005), merveilleusement ap- vastatrice. Chez Chouinard, les martèlements, Eric Le Lann et Rick Margitza atta- Le Lann et son groupe rejouent tère sud) y prend.
pareillée de béquilles et déambulateurs –, per- les crépitements, les lames métalliques (musi- quent Ayam (composition de Le leur propre musique, dans Ayam Son morceau de bravoure ac-
siste à disloquer l’anatomie et en lancer les que de Louis Dufort) ravagent le plateau et arra- Lann). Une des rythmiques les par exemple (avec son change- cordé à Rick Margitza (Cry me a Ri-
morceaux sur le tapis, comme un chien dans chent aux danseurs des élans secs. Même chair plus performantes aujourd’hui : ment de rythme sur le pont), ils la ver, qu’il aime tant jouer, articulé
un jeu de quilles. La foule des morts-vivants de poule chez Gruwez. Du halètement à l’aboie- Kontomanou, donc, Sylvain Ro- réinventent en tous sens et dans comme La Vie de Rancé, de Cha-
hurlants et grimaçants, image qui défile dans ment jusqu’à la vocifération, en passant par mano (contrebasse), et cette in- toutes les directions. Ni redite, ni teaubriand), et, feuille en main, la
nombre de séries et films, s’offre ici une lec- l’orgasme (mixage de Maarten Van Cauwen- telligence en marche, au piano, format. On se jette en première in- formidable Danse profane « qui va
ture chorégraphique aiguisée. Sauf que l’obs- berghe), la respiration humaine connaît un Paul Lay, 30 ans. tention. On joue pour la dernière nous faire du bien par les temps
cur objet de ses désirs – disposer d’un corps traitement sonore riche et complexe, qui trans- Le festival Jazz’y Krampouezh fois. Fantasmagorie du jazz sans qui courent ». Final, C’est la nuit
autre, afficher une virtuosité toujours plus af- forme le plateau en nasse anxiogène. Choui- (« jazz et crêpes »), se tient jus- ficelle ni simulacre. L’acte à vif. Lola, la gaieté de composer, la joie
folante – se heurte ici à un flou dramaturgique nard vs Gruwez, le vivant claque des dents. p qu’au 21 juillet, à Nevez (Finistère Grand-huit pas forcément pris de jouer précis. Au rappel ? Life on
que ne compense pas la majesté en gros plan rosita boisseau, avignon sud), 2 478 habitants, à deux pas en frénésie. Nostalgeek (chorus Mars, chanson de Bowie, album
des images projetées des danseurs. Si les thè- (envoyée spéciale) de Pont-Aven (voir « galettes de »), tranchant du trompettiste), un de Le Lann, concert de Nevez. Côte
mes de la défaite de l’humain, de la guerre, de Riec-sur-Bélon, dans les jardins de des thèmes phares du dernier al- très découpée, gastronomie étu-
la tragédie universelle des exilés semblent af- Soft Virtuosity, Still Humid, on the Edge, Rospico. Programme imposant, il bum de Le Lan (Life on Mars) ; diée, douce fraîcheur par temps
fleurer et trouver des accents sculpturaux sai- de Marie Chouinard. Jusqu’au 23 juillet. n’est pas de « petit » festival : Sarah Rouge, autre moment majeur de de canicule, auditoire prêt à tout,
sissants, ils dérivent au gré d’une chorégraphie We’re Pretty Fuckin’ Far from Okay, Lancman & Giovanni Mirabassi, l’album, remis en scène à Nevez et les musiciens, au reste. p
répétitive, certes impérialement interprétée de Lisbeth Gruwez. Jusqu’au 24 juillet. Louis Winsberg, China Moses, avec un Kontomanou supérieur ; francis marmande
16 | télévisions 0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Viscosités horrifiques VOTRE


SOIRÉE
« Stranger Things » rend hommage aux productions de science-fiction des années 1980 et à Steven Spielberg TÉLÉ

NETFLIX sateur Steven Spielberg en particu- VE N D R E D I 22 J UIL L E T


À LA DEMANDE lier. Ainsi que le dit dans un entre-
tien Matthew Modine, lui aussi ve- TF1

A
mis du paranormal, de dette des années 1980 et 1990, qui 20.55 Ninja Warrior,
l’horreur et de la scien- joue un inquiétant personnage le parcours des héros
ce-fiction façon an- dont les recherches scientifiques Divertissement animé par
nées 1980, « Stranger vont lui échapper et mener au dé- Denis Brogniart, Sandrine Quétier
Things » est pour vous. Son ac- sastre : « Si vous avez aimé E. T., Les et Christophe Beaugrand.
tion, située en 1983, est reconsti- Goonies, Poltergeist et Les Dents 22.45 Vendredi,
tuée avec un luxe de détails qui, à de la mer, vous aimerez “Stranger tout est permis avec Arthur
eux seuls, méritent l’admiration. Things”. » Invités : Leila Ben Khalifa, Cartman,
Ses créateurs, les frères Matt et Le monde parallèle, visqueux et Manu Levy, Tom Villa...
Ross Duffer, ont même poussé dévorateur de « Stranger Things » France 2
l’exigence stylistique vintage jus- fiche la trouille (de sorte qu’on ne 21.00 Chérif
qu’à la police de caractère du gé- le recommandera pas aux très jeu- Série créée par Lionel Olenga,
nérique et le « grain » des synthé- nes). Mais la série perd de sa puis- Laurent Scalese et Stéphane Drouet.
tiseurs de la bande-son qui balise sance de feu au fur et à mesure Avec Abdelhafid Metalsi, Carole
d’inquiétants remugles sonores que ses scénaristes et réalisateurs Bianic (saison 1, ép. 4 à 6/8).
au cours des huit épisodes de s’emploient à nommer l’innom- 23.40 La Boîte à musique
cette minisérie. mable, à montrer l’invisible et à de Jean-François Zygel
Cette nouveauté du site de vi- dévoiler le mystère. Et l’on se Présenté par Jean-François Zygel.
sionnage à la demande par abon- prend parfois à sourire devant ce France 3
nement Netflix, disponible en in- nouvel avatar d’un « espace- 20.55 Le Tour du monde
tégralité depuis le 15 juillet, temps » parallèle à la bonne vieille de « Faut pas rêver »
s’adresse à un public très large franquette. Islande, Afrique du Sud,
puisqu’elle met en jeu trois cou- L’ensemble demeure tout de Papouasie…
ches de personnages, en sus des Winona Ryder, Charlie Heaton et Natalia Dyer. CURTIS BAKER/NETFLIX même bien fait pour qu’on ne lâ- Présenté par Philippe Gougler.
monstres, humains ou non, qui che pas si facilement « Stranger 23.20 Le Divan
peuplent et dépeuplent une petite de manière intense par la jeune copain des trois geeks. Et, enfin, les côté, David Harbour (vu dans Things » avant la fin. Au cours de de Marc-Olivier Fogiel
ville sinistre et isolée de l’Indiana Millie Bobby Brown dont il paraît adultes, dont la mère de Mike, « Law and Order » et, de façon plus l’épilogue en happy ending, deux Invité : Mika
(qui a bien des points communs évident qu’elle a de l’avenir dans ce jouée par Winona Ryder, vedette présente, dans « The Newsroom ») détails inquiétants et révélateurs Canal+
avec la bourgade de la série métier). des années 1990 dont le moins trouve un rôle à la mesure de son annoncent assez clairement 20.55 Une famille à louer
« Wayward Pines », en Idaho…). qu’on puisse dire est que sa car- talent dans celui du chef de police qu’une deuxième saison devrait Comédie de Jean-Pierre Améris.
Quatre de ses principaux prota- Clins d’œil citationnels rière n’est plus ce qu’elle a été. local dépressif mais têtu. être tournée… p Avec Benoît Poelvoorde, Virgina Efira,
gonistes sont des enfants : trois pe- A cela s’ajoute un groupe d’adoles- Elle incarne pourtant assez ex- « Stranger Things » se réfère, avec renaud machart François Morel (FR., 2015, 95 min).
tits « Géo Trouvetou » (ou geeks en cents qui folâtrent, la nuit venue, traordinairement une mère ron- de nombreux clins d’œil citation- 22.30 On voulait tout casser
langage d’aujourd’hui) et une pe- en l’absence des parents dans la gée d’angoisse et de doutes et su- nels, à la culture et à l’esthétique « Stranger Things », de Matt et Ross Comédie dramatique de Philippe
tite fille androgyne et mutique, maison avec piscine, à l’orée d’un jette à d’horrifiques hallucinations des films de science-fiction des an- Duffer. Avec Winona Ryder, David Guillard Avec Kad Merad, Charles
aux pouvoirs supranaturels (jouée bois où a pourtant disparu Mike, le – qui n’en sont peut-être pas. A son nées 1980, et au scénariste et réali- Harbour (EU, 2016, 8 x 46 min). Berling, Benoît Berling, Benoît
Magimel (Fr., 2015, 90 min).
France 5
20.50 La Maison France 5
Animé par Stéphane Thebaut.

Rameau et ses ris jamais amers 21.50 Silence, ça pousse !


Présenté par Stéphane Marie
et Caroline Munoz.
Une version en concert de l’opéra-ballet « Les Fêtes de l’Hymen et de l’Amour » du compositeur baroque Arte
20.55 Generation War
Série créée par Stefan Kolditz.
Avec Tom Schilling, Volker Bruch
FRANCE 2 triompher l’Amour. Celui-ci s’adou- 1764), diffusé par France 2 à… 1 h 15 fonies » qui étaient le moment où Niquet – dans un français archaï- (All., 2013, 95 min).
VENDREDI 22 – 1 H 15 cit, retrouve toute sa vitalité et du matin. On pourra heureuse- s’exprimait le ballet, dont le dis- sant aux « r » très « rrrrroulés » –, 22.30 Karamazov
SPECTACLE s’unit à l’Hymen : leurs cours ment l’écouter de jour pendant cours s’intégrait à l’action. qui sait faire le clown avec le plus Pièce de théâtre d’après Dostoïevski.
s’échangent des présents. On voit une semaine sur le site de rediffu- L’œuvre ne s’appelle pas « opéra- immarcescible sérieux. p Avec Michalis Boliakis, François

A u cœur de son palais,


l’Amour paraît soucieux.
Les Grâces, les Jeux, les Ris
et les Plaisirs ne parviennent pas à
l’égayer. Il révèle enfin avoir dé-
bientôt danser ensemble les Grâ-
ces, les Plaisirs et les Vertus sous
l’œil bienveillant des deux divini-
tés… »
Il est probable que, formulé
sion Francetv pluzz.

Incroyable richesse
En fait, oublier ce fatras allégori-
que ne gâchera rien tant la musi-
ballet » pour rien.
Cette version en concert des Fê-
tes de l’Hymen et de l’Amour est
vive, pleine, goûteuse, servie,
pour l’essentiel, par de jeunes
Les Fêtes de l’Hymen et de
l’Amour (1747), de Jean-Philippe
Rameau. Captation à l’Opéra
r. ma. Deblock, Mathieu Delmonte.
M6
21.00 Bones
Série. Avec David Boreanaz, Emily
Deschanel (S11, ép. 1,12,13/22 ;
claré la guerre à l’Hymen. La pers- ainsi par France Télévisions, ce que d’un des trois grands génies voix à la bonne diction – à l’excep- royal du château de Versailles S5, ép. 15 et 16/22 ; S1, ép. 8/22).
pective de se soumettre à la puis- slogan d’appel, ou « pitch », ne les plus respectés de la musique tion d’un jeune ténor un peu pour l’ouverture officielle de
sance de cet ennemi redoutable lui soit pas le plus convaincant pour française – avec Hector Berlioz et court d’aigus pour ce rôle perché l’année Jean-Philippe Rameau
est insoutenable. Un bruit pom- « vendre » l’opéra-ballet Les Fêtes Claude Debussy – est d’une in- de haute-contre. par Yan Proefrock (Fr, 2014,
peux annonce l’Hymen qui paraît de l’Hymen et de l’Amour en un croyable richesse : dans les airs, Et l’on s’amusera des résumés 120 min). Avec Chantal Santon-
au milieu des Vertus. Contre toute prologue et trois entrées (1747) de les chœurs mais aussi les parties de l’action faits avant chaque acte Jeffery, Carolyn Sampson,
attente, il affirme vouloir faire Jean-Philippe Rameau (1683- purement orchestrales, ces « sin- par le chef d’orchestre Hervé Blandine Staskiewicz…

0123 est édité par la Société éditrice


HORIZONTALEMENT SUDOKU du « Monde » SA
Durée de la société : 99 ans

GRILLE N° 16 - 172
I. Libertés à ne pas prendre avec tout
le monde. II. Patronne en Alsace. Sta-
N°16-172 à compter du 15 décembre 2000.
Capital social : 94.610.348,70 ¤.
PAR PHILIPPE DUPUIS 9 1 7 5 6 8 3 4 2 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
tion de chemin de fer. III. Coup de feu 8 6 3 7 2 4 9 5 1 Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
dans les yeux. Coup de fer. IV. Sa réali- 2 4 5 1 9 3 6 7 8 75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
té est éloignée du quotidien. Préparer
7 6 8 9 2 7 5 4 1 3 Abonnements par téléphone :
5 3 1 6 4 9 2 8 7 de France 3289 (Service 0,30 e/min + prix appel) ;
de l’étranger : (33) 1-76-26-32-89 ;
I le message. V. Grande voie. Monnaie 8 4 6 5 4 7 2 3 8 1 5 6 9
par courrier électronique :
7 2 8 4 3 6 1 9 5
romaine. Passe à Saint-Pétersbourg. 3 5 4 9 1 7 8 2 6
abojournalpapier@lemonde.fr.
II
VI. Facilite le changement de réseau. 9 3 1 9 6 8 5 2 7 3 4
Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
Courrier des lecteurs
III VII. Mesure en tête. Ne manque pas 3 8 4 blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
Difficile Par courrier électronique :
de travail au haras. Doublé romain.
Complétez toute la courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
IV
VIII. Sésame informatique. Défenses 4 1 5 9
grille avec des chiffres Médiateur : mediateur@lemonde.fr
arrière. IX. Dans les champs après la allant de 1 à 9. Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
V 2 7 5 6 Chaque chiffre ne doit Finances : http://inance.lemonde.fr ;
moisson. Laisse en partant. X. Sou- Emploi : www.talents.fr/
être utilisé qu’une
VI tiendrons à la base. 3 6 seule fois par ligne,
Immobilier : http://immo.lemonde.fr
Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VII VERTICALEMENT 6 9 3 1 8 par colonne et par
carré de neuf cases.
Collection : Le Monde sur CD-ROM :
CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
1. Insigniiant et sans intérêt. 2. Dans Réalisé par Yan Georget (http://yangeorget.net) Le Monde sur microilms : 03-88-04-28-60
VIII
l’attente du second avènement du
La reproduction de tout article est interdite
IX Messie. 3. Production ouvrière. Prend sans l’accord de l’administration. Commission
paritaire des publications et agences de presse

X
l’eau avec le bâtiment. 4. Installée au
large. Au fond de la cour. 5. Un coup
0123
hors-série 14-18
n° 0717 C 81975 ISSN 0395-2037

dans le ilet. Prit la grosse tête. LES TEXTES


DE LA GRANDE GUERRE

I4 - I8
6. Mises de côté. 7. Prises dans le sac. LES PHOTOGRAPHIES
SOLUTION DE LA GRILLE N° 16 - 171
Me permettais. 8. Opération mili- DE VERDUN ET DE LA SOMME
nde Guerre — Présidente :
Les textes de la Gra s de Verdun
HORIZONTALEMENT I. Eclairagiste. II. Nourrice. Eon. III. Rustine. Sait. taire. Tour infernale pour Alexandre. Les photographie Corinne Mrejen PRINTED IN FRANCE
et de la Somme —
IV. Ors. Scrupule. V. Utah. Ebre. En. VI. Lacérée. Nord. VII. Au. Tas. Oc. 9. Sur la Tille. Doit être rempli pour
Un hors-série du « Monde » 80, bd Auguste-Blanqui,
VIII. BD. Ep. Aperçu. IX. Lévrier. Ruer. X. Ergonomistes. faire bonne impression. 10. Comme 75707 PARIS CEDEX 13
Tél : 01-57-28-39-00
la «une» du journal. Encore moi. 100 pages - 8,50 € Fax : 01-57-28-39-26
VERTICALEMENT 1. Enroulable. 2. Courtauder. 3. Lussac. Vg. 4. Art. Hété- 70doc
auteurs Chez votre marchand de journaux
11. Ouvre les portes du pouvoir. Face 50 ume nts
et sur Lemonde.fr/boutique L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
ro. 5. Iris. Rapin. 6. Rincées. EO. 7. Acerbe. Arm. 8. Gé. Ur. Op. 9. Spen- 93290 Tremblay-en-France
à Hendaye du côté espagnol. 12. Bien Toulouse (Occitane Imprimerie)
cers. 10. Seau. Rut. 11. Toiler. CEE. 12. Entendeurs.
intégrés à la communauté. Tirage du Monde daté jeudi 21 juillet : 236 449 exemplaires Montpellier (« Midi Libre »)
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016 disparitions & carnet | 17
Carqueiranne. Geneviève Hébert-Morlon, Solange Najman,

André Isoir Ng Ectpgv


Marie-Claude et René Ghiglione,
Françoise Demilien,
Jacqueline et Alain Roig,
ses illes et gendres,
son épouse,
Cécile et Frédéric Charpentier,
François et Anne-Sophie Hébert,
Philippe et Cécile Hébert,
sa mère,
Emmanuelle Honorin,
sa femme,
Cyrius et Areski,
ses compagnons de vie
Xqu itcpfu fixfipgogpvu
Organiste Pckuucpegu. dcrv‒ogu.
Marie-France Coulomb,
sa belle-sœur,
Françoise, Cécile, Pierre,
ses enfants,
et ses petits-enfants,
Et tous ses amis d’ici et d’ailleurs,

ont la tristesse ininie d’annoncer le décès


de
Jean-Michel,
hkcp›cknngu. octkcigu. ses petits-enfants, font part du rappel à Dieu de
cppkxgtucktgu fg pckuucpeg. Jean-Paul, Clémence et Jules,
Charles NAJMAN,
cppkxgtucktgu fg octkcig ses arrière-petits-enfants, Michel HÉBERT,
Ses parents, chevalier de la Légion d’honneur,
En 1992. Ses amis,
Cxku fg ffieflu. ancien élève de l’Ecole polytechnique survenu le 18 juillet 2016.
ont la tristesse de faire part du décès de et de l’ENSAE,
tgogtekgogpvu. oguugu.
THIERRY MARTINOT/
Puissent ceux qui ont connu et aimé
LEBRECHT/LEEMAGE inspecteur général (er) de l’INSEE,
eqpfqnficpegu. Mme Francine DEMILIEN,
le talent, la grâce et la lucidité réunis
de Charlie, se joindre à nous, vendredi
jqoocigu. née COULOMB, le 15 juillet 2016. 22 juillet, au cimetière de Bagneux.
cppkxgtucktgu fg ffieflu.
survenu le 18 juillet 2016, Rendez-vous à l’entrée, au 45, avenue
uqwxgpktu à l’âge de quatre-vingt-seize ans. La messe sera célébrée le vendredi Max-Dormoy, à Bagneux (Hauts-
22 juillet, à 15 heures, en l’église de de-Seine), où il sera inhumé, aux côtés
Eqnnqswgu. eqphfitgpegu. Les obsèques religieuses ont lieu Cernay-la -Ville (Yvelines). de son frère,
ce jeudi 21 juillet, à 15 heures, en l’église
ufiokpcktgu. vcdngu/tqpfgu. de Carqueiranne, suivies de l’inhumation Maurice.
au cimetière de la commune. « Seigneur, à qui irions-nous ?
rqtvgu/qwxgtvgu. hqtwou. Tu as les Paroles de la vie éternelle ! » Le présent avis tient lieu de faire-part.
lqwtpfigu fÔfivwfgu. eqpitflu. Claude Deneux, née Leick,
rtqlgevkqpu/ffidcvu. son épouse, Toute notre reconnaissance aux équipes Jeanne Peron,
pqokpcvkqpu. Sébastien, Emmanuel, Guillaume, médicales de Foch et de Bligny. sa mère,
ses ils Pascale Peron,
cuugodnfigu ifipfitcngu et leurs épouses, sa sœur,
Elisa, Thibaud, Noam, Samuel, Liron La direction de l’Insee
Uqwvgpcpegu fg ofioqktg. et Guile, Et ses agents, se joignent à
ses petits-enfants, Anne Marie Lugan Dardigna
vjflugu. JFT. Jean-Marie Deneux, saluent la mémoire de
fkuvkpevkqpu. hfinkekvcvkqpu son père, pour annoncer la disparition accidentelle
Ginette Leick, de
sa belle-mère, Michel HÉBERT,
Gzrqukvkqpu. xgtpkuucigu. Catherine PERON,
Et toute sa famille, directeur des statistiques d’entreprise
ukipcvwtgu. ffifkecegu. de 1993 à 2003,
ngevwtgu. ont la grande tristesse de faire part le 8 juillet 2016.
chef de l’inspection générale de l’Insee
du décès de
eqoowpkecvkqpu fkxgtugu de 2003 à 2008, Elle venait d’avoir cinquante-cinq ans.
Jean-François DENEUX,
L’adieu aura lieu le vendredi 22 juillet,
Rqwt vqwvg kphqtocvkqp < décédé le 15 juillet 2016. au crématorium du cimetière du Père-
survenu le 18 juillet 2016
23 79 4: 4: 4: à l’âge de soixante-neuf ans. Lachaise, Paris 20e.
23 79 4: 43 58 Béatrice, Cyrille Le François,
Cet avis tient lieu de faire-part.
ectpgvBorwdnkekvg0ht Une cérémonie d’adieu aura lieu ses enfants
le vendredi 22 juillet, à 11 heures, au et leur mère, Micheline Miquel-Cox, lugandardigna@wanadoo.fr
funérarium de l’hôpital Ambroise-Paré, Raphaël, Sarah, peron.pascale@noos.fr
AU CARNET DU «MONDE» 11, rue des Menus, à Boulogne-Billancourt
ses petits-enfants,

D
(Hauts-de-Seine).
ans la préface au livre 20 JUILLET 1935 Naissance Aurélie Le François, L’association
André Isoir, histoire à Saint-Dizier (Haute-Marne) Décès L’inhumation aura lieu le même jour, sa ille Jean Poperen dix ans après
d’un organiste pas- 1960 Premiers prix d’orgue à 15 h 30, dans le caveau de famille, et sa mère, Danielle Le François,
Dinan. Saint-Etienne. au cimetière de Cloyes-sur-le Loir (Eure- est très triste de faire part de la disparition
sionné, de Pascale et d’improvisation née Chabas,
et-Loir). de sa présidente,
Rouet (Editions Delatour France, au Conservatoire de Paris son épouse,
2010), Gilles Cantagrel dit se sou- 1973 Titulaire René AUGIER, 43, rue Haute, Dorothée, Daphné, Nathalie POPEREN
venir avoir observé le musicien du grand-orgue de l’église chevalier de la Légion d’honneur, 92500 Rueil-Malmaison. ses petites-illes, militante socialiste,
« scrutant, note après note, re- chevalier dans l’ordre national du Mérite, jfcldeneux@orange.fr
Saint-Germain-des-Prés décédée le 9 juillet,
gistre après registre, la voyelle ou 20 JUILLET 2016 ingénieur général des Ponts et Chaussées, ont la tristesse de faire part du décès du à la maison de retraite des artistes, à Paris.
membre de la Fraternité Claverie, Le président
la diphtongue sur laquelle s’ex- Mort à Paris
de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, docteur AJP 10,
primait tel ou tel jeu, la consonne Le directeur de l’UFR d’Economie, 55, rue Carnot,
par laquelle attaquait tel ou tel est entré Les enseignants,
Claude LE FRANÇOIS, 93100 Montreuil.
tuyau ». dans la paix et la joie du Seigneur, Le personnel administratif, docteur en médecine,
à l’âge de quatre-vingt-dix ans. Les étudiants, expert près de la Cour d’appel
L’emprunt au lexique de la pho- rasse (1934-1992), son contempo- Le président de l’université Paris II-
et le Tribunal administratif de Paris, Panthéon-Assas,
nétique et de la diction que fait le rain, et Jean Boyer (1948-2004), son Ses enfants, ont la tristesse de faire part du décès, ancien du BM.11, Ses collègues,
musicologue spécialiste de l’orgue cadet, pour approcher son talent. Ses petits-enfants le 17 juillet 20116, de
Et ses arrière-petits-enfants, Première division française libre, L’ensemble du personnel
a du sens : on dit d’un tuyau d’or- Mais André Isoir ne jouait pas
M. Bernard DUCROS, chevalier de la Légion d’honneur,
gue non pas qu’il « sonne », mais que la musique baroque fran- vous remercient de vous associer à la professeur émérite médaillé militaire, ont la tristesse de faire part du décès de
qu’il « parle ». Et André Isoir, qui çaise. Il a signé – toujours pour messe d’action de grâce pour tout ce qu’ils en Sciences économiques. croix de guerre 1939-1945,
est mort, le 20 juillet, le même Calliope – l’anthologie, Le Livre ont reçu de lui. Jean-Claude SOYER,
Ils expriment à sa famille leurs sincères professeur émérite de droit privé
jour qu’il était né, en 1935, parlait, d’or de l’orgue français, qui allait survenu le 17 juillet 2016. de l’université Paris II-Panthéon-Assas.
L’Eucharistie sera célébrée ce jeudi condolénaces.
« disait » comme personne la mu- jusqu’à Messiaen, qu’il ne jouait 21 juillet 2016, à 15 heures, en l’église
sique d’orgue du baroque français. pas et avait laissée aux bons Notre-Dame-de-Saint-Louis, 1, rue de la La cérémonie religieuse sera célébrée, Ils s’associent à la douleur de sa famille
Madeleine, Lyon 7e. Mme Christiane Escofier-Despeignes, et de ses proches auxquels ils présentent
Il la possédait – tout en la lais- soins des doigts de son confrère
son épouse, le vendredi 22 juillet 2016, à 11 heures, leurs plus sincères condoléances.
sant libre, merveilleux paradoxe Louis Thiry. Et, entre autres, une en l’église Notre-Dame du Cap Lihou,
Une bénédiction aura lieu le samedi
– et la magnifiait comme per- intégrale de la musique de Jean- 23 juillet, à 14 heures, en l’église de Mme Christine Lagarde-Escofier, à Granville (Manche), dans l’intimité Agrégé des facultés de Droit, Jean-
sonne, au début des années 1970, Sébastien Bach. Plévenon (Côtes-d’Armor), suivie de sa ille, familiale. Claude Soyer, spécialiste du droit pénal
lorsqu’il grava, pour le label Cal- Son collègue Vincent Warnier, l’inhumation. et de la procédure pénale, a été directeur
Cédric et Matthieu Lagarde-Escofier, de l’Institut de criminologie et de droit
liope, ce qui demeure encore organiste titulaire de l’église ses petits-ils, Vos témoignages de sympathie seront pénal de Paris (université Paris II) et
De la part recueillis sur un registre.
aujourd’hui la plus extraordi- Saint-Etienne-du-Mont, à Paris, Du docteur Bernard Augier, membre du Conseil supérieur de la
Le docteur Jacques Despeignes, magistrature.
naire version du Livre d’Orgue, de nous a confié à ce sujet : « Formé son ils son beau-frère
Nicolas de Grigny (1672-1703) – un dans une esthétique différente et son épouse, Le docteur Le François repose à la
et Marie-Rose Battesti, Les condoléances peuvent être adressées
De Danièle Coguic, maison funéraire de Granville (Manche).
sommet de la littérature organis- d’Isoir, surtout concernant l’inter-
sa ille à son épouse, 37 avenue Foch, 75116
tique du Grand Siècle, que Bach, prétation de Bach, je reste admi- ont la douleur de faire part du décès de Paris.
et son époux, Cet avis tient lieu de faire-part.
admiratif, recopia intégralement ratif de son intégrale commencée Ses petits-enfants, M. Jean ESCOFFIER,
à la main. dans les années 1970. Que de Ses arrière-petits-enfants, chevalier de l’ordre national du Mérite, Anniversaire de décès
A cette époque – l’après-Mai 68 –, couleurs, de libertés audacieuses Ses neveux et nièces. ex-journaliste accrédité à l’Elysée, Les Familles Lerouley, Lachèze, Meuric
William Christie était à peine dé- concernant les tempi et les articu- ancien maire de Nyons (Drôme), et Bertin Voilà trois ans,
Pierre, Colette et Rémy Birambeau,
barqué en France et n’imaginait lations ! Il n’hésitait pas à arranger
survenu le 19 juillet 2016, ont l’immense douleur de faire part Valérie LANG
pas encore qu’il créerait Les Arts certains passages pour en tirer un
font part du décès de dans sa quatre-vingt-huitième année. du décès du
florissants, qui se mettraient au effet encore plus saisissant (en a disparu, tôt, si tôt, trop tôt.
service de l’éloquence du baroque remplissant les accords, en ajou- Damien BIRAMBEAU, Le service religieux sera célébré
au Temple protestant de Nyons, le samedi docteur Elle nous manque terriblement.
français ; Sophie Boulin ne chan- tant de vertigineux continuos dans
survenu le 17 juillet 2016, à Paris, 23 juillet, à 14 h 30, suivi de l’inhumation Jacqueline LEROULEY,
tait pas encore, avec le génie qui la les chorals). Il connaissait toutes dans le caveau de famille, au cimetière Caroline, Monique, Jack Lang,
à l’âge de quarante-trois ans. née LACHEZE, Stanislas Nordey et tous ceux qui l’ont
caractérisa dans les années qui les ressources expressives de l’ins- de Vinsobres (Drôme), où il reposera au
côté de son ils bien-aimé, aimée.
suivirent, les airs de cour et trument-orgue, il en maîtrisait Les obsèques auront lieu le vendredi survenu le 18 juillet 2016,
22 juillet, à 15 h 30, au crématorium
d’opéra français, qui sont le mo- tous les potentiels acoustiques. Ce Eric. à Impresque (Lot). Souvenir
dèle des « récits » pour orgue ; la n’est pas le moindre héritage de cet du cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e.
musique baroque existait, mais artiste-artisan de génie. » Cet avis tient lieu de faire-part. Ses obsèques auront lieu dans l’intimité Tarnac. Paris.
Pour Damien, nous nous devons de
dans des interprétations qui ne André Isoir était un homme à la continuer de porter son projet Jaccede.com familiale.
21, boulevard de Montmorency, Pour
et les valeurs d’un monde plus ouvert.
rendaient pas toujours justice à curiosité insatiable. Il jouait les 75016 Paris.
sa vraie nature. grands noms mais dénichait par- Elle reposera au cimetière de Hautefort Philippe MICHEL,
fois d’improbables incunables. Au Dominique Chevallier, Mireille Ferrer, née Wack, (Dordogne). 22 juillet 2004.
« Que de couleurs ! » concert, il n’était pas toujours sa ille, son épouse,
Cécile Staroz, « Ce que j’aime en vous
Et, ce faisant, Isoir jouait les récits d’une impeccable propreté d’exé- Marie Furthner, Famille Lachèze.
Michel et Élisabeth-Violeta Ferrer, C’est vous. »
de cromhorne, de tierce (en taille), cution. Mais, dans ses meilleurs François Furthner et Iryna Yakimets, 76, rue du Temple,
Anne et Jean-Christophe Dorp,
de nazard – ces jeux dont les noms moments, il avait un accès direct Etienne Furthner, ses enfants, 75003 Paris. F. et A.
disent le son –, avec une éloquence au plus haut de cieux. ses petits-enfants, Guillaume, Juliette, Alexandre, Arthur,
sans pareille. Si, parmi les « baro- Vincent Warnier nous a confié : Adrien,
ont le chagrin de faire part du décès de ses petits-enfants,
queux » de l’époque, les violonis- « Cet homme aux doigts de bûche-  # #   $    
 !# $   #    #$   $  # &. + *2.+
tes avaient joué comme Isoir ron, à la main puissante, parvenait Mme Marie CHEVALLIER, ont la grande tristesse de faire part   #$ $      #$ $   $  #   $   #  *'$ %&# &
jouait, si les chanteurs avaient à obtenir, dans un extrême raffine- née CROCOMBETTE, du décès de   #$    # . *&%%*
  #   $
  ! # !  #! *%& + &/&
chanté comme Isoir chantait, si les ment, une infinie variété de tou- professeur honoraire d’espagnol François FERRER,   #$  % # #    # " $
continuistes avaient fourni leur cher, sûrement parmi les plus à l’université Paris-X-Nanterre, professeur d’Histoire,
  #$ ! #!    # %&!- &(). % *  ** %%#&%.
 * %  # %*  # * .*
harmonie comme il fournissait la beaux qu’il m’ait été donné d’en- idèle lecteur du Monde.   # #   ** &.*-& + # % *&% 2#/ 
.$%% *%. (*$%- *
sienne, on aurait gagné une bonne tendre. L’homme qui pouvait sans survenu le 17 juillet 2016,  #   $ $  %%- &-  # (( &.* # 3"&0+"
à l’âge de quatre-vingt dix ans.
 #   $# *%" &%%+ # .** % * +- % ++&#
dizaine d’années. peine construire un petit orgue survenu le 19 juillet 2016, à Nice,   #$ $ $ %# $  $  ##+ /%
&-
dans sa quatre-vingtième année.   #$ $ %# $ $ .# % *& &.*-
Michel Chapuis (né en 1930), à la mécanique de ses propres mains La cérémonie religieuse sera célébrée  #$   % ! #  #  #!  %%-  *-
même époque, dans ce répertoire, ou encore de réparer tout seul le en l’église Notre-Dame de Vincennes, La cérémonie des adieux aura lieu  #  % &.1
n’avait pas cette vocalité dans les moteur d’une voiture d’un ami ou le vendredi 22 juillet, à 14 h 30, 82, rue au crématorium de Nice, le 23 juillet,   #$ #!#$ * + (-&&*&.
Raymond-du-Temple. à 15 h 30.
#  &#+ $%3
  *  3 -
doigts ; pas même l’artiste formi- d’un élève, était capable de faire
 #$ *%" &.
dable Odile Bailleux (née en 1939). pleurer les pierres dans un “Récit L’inhumation aura lieu vers 16 h 30, Famille Ferrer  #     $  $ -* % &#2
On ne voit, dans le paysage orga- de tierce en taille” de Grigny. » p dans le caveau de famille, au cimetière 37 bis, rue Maréchal- Joffre  #        # * +- % -
nistique d’alors, que Xavier Da- renaud machart de Vigny (Val-d’Oise). 06000 Nice. !  !$ %    ** * (*+ %- +- % *% & / (*+ %-
18 | 0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Terence
Conran,
le père
du design
grand public
Ils ont révolutionné le goût 4|6 lors d’un voyage initiatique qui lui fait par-
courir la France des villes et des campagnes. Il
Dans l’ombre ou avec éclat, est très influencé par les marchés en plein air
où il se promène avec plaisir. La générosité et
des personnalités ont la disponibilité des marchands l’impression-
nent. Et puis, tout est simple : il suffit de choi-
bousculé nos habitudes sir et de prendre un article sur un étal, de le
mettre dans un panier puis de passer à la
de consommation. Ainsi en caisse. Conran découvre en France un style de
vie qu’il aimerait à la fois vivre et propager
est-il du fondateur d’Habitat dans un pays, la Grande-Bretagne, qui n’offre
alors aucun des plaisirs que sont les marchés,
et du Conran Shop, toujours les boutiques et les cafés. « Je me devais
actif après soixante ans d’ouvrir les yeux de mes concitoyens en leur
montrant ce qu’ils pouvaient avoir », expli-
de carrière quera-t-il.

DESIGNER ET ENTREPRENEUR curiosité, et après y avoir été exposé, il tenait meubles ne sont jamais correctement assem-
Le problème est que les Anglais n’avancent tout simplement à le faire partager à d’autres. blés et, bien souvent, jamais sortis des cartons.
pas au rythme de Terence Conran. Il s’en aper- Il répète souvent qu’entre choisir un objet bien Le manque d’enthousiasme des détaillants le
çoit, à ses dépens, à l’occasion du Festival of dessiné et un qui ne l’est pas, les clients choisi- frappe, tout comme leur absence de stratégie
Britain, en 1951, une manifestation d’art con- ront toujours celui qui ne l’est pas. » Et qu’il pour vendre les meubles. Et puis il y a l’atmos-
temporain organisée par le gouvernement faut bousculer tout cela. phère déprimante des magasins : une lumière
du Royaume-Uni dans le but de renforcer Son premier magasin n’est pas une bouti- agressive, un comptoir terne, des produits en-
l’idée de redressement national. Ce festival a que de meubles. Il ouvre, en 1953, le restau- tassés, aucune réflexion sur la manière de les
pour ambition de promouvoir les créateurs rant The Soup Kitchen, au cœur de Londres, mettre en valeur.
britanniques dans le domaine de la technolo- juste à côté du Strand. Conran y popularise Terence Conran ouvre le premier magasin
londres - envoyé spécial gie, des arts, de l’architecture et du design in- des aliments et des plats encore exotiques Habitat, pas n’importe où et pas n’importe
dustriel. Conran est sélectionné, dessine des pour la plupart des Britanniques : la baguette quand. A Fulham Road, une rue londonienne

A
meubles pour la manifestation, mais sera et du fromage, un expresso, et de la soupe, à la mode, dans le quartier de Chelsea, devenu
vant de faire de son goût celui vite remercié, par manque de moyens. C’est servie dans un mug ! Il ne faut pas juste regar- le centre névralgique du « Swinging London »,
des autres, Terence Conran, le l’un de ses premiers jobs, c’est aussi la der- der dans l’assiette. Le décor détonne. Avec qui vibre au rythme de la musique et des ima-
créateur de la chaîne de maga- nière fois qu’il sera employé par quelqu’un son plancher de grès poreux et ses chaises ges. Nous sommes au milieu des années 1960,
sins Habitat, l’homme qui a in- d’autre. « Après la guerre, estime l’historienne cannées, le restaurant incarne les concep- et la génération des baby-boomers dispose
troduit, à partir des années 1960, Caroline Macdonald-Haig, les Anglais avaient tions de son créateur en matière de design. d’un salaire deux fois plus élevé à celui qui do-
en Grande-Bretagne puis dans besoin de se recroqueviller chez eux, ils S’ajoutent des ustensiles inédits, les cou- minait dix ans plus tôt. Londres devient le
toute l’Europe, les nappes à carreaux françai- n’étaient pas prêts pour quelque chose de nou- teaux de table Sabatier, connus des seuls trai- centre du monde, et Habitat l’un des symbo-
ses, les couettes suédoises, les luminaires ita- veau. Le Festival of Britain a été un moment in- teurs en Grande-Bretagne, le presse-ail aussi. les du rayonnement de la capitale anglaise.
liens, les imprimés finlandais, les chaises croyable pour le design. Terence et d’autres ont Bref, on retrouve au Soup Kitchen ce que Con-
pliantes et la boule en papier, a d’abord dû cru qu’ils pourraient changer le monde, avant ran a vu en France. C’est un cadre inédit pour UNE OFFRE GLOBALE
faire l’expérience, fondatrice, que personne ne de s’apercevoir qu’ils ne le pouvaient pas. » une nourriture presque inconnue. A quoi ressemble la première boutique Habi-
le prenait en considération. Le génie de Terence Conran consiste à avoir Et son inspirateur est un Européen avant tat ? A la vision du monde de Terence Conran.
Dans l’Angleterre d’après-guerre, dans un compris que sa vision du monde, faite d’ob- l’heure, qui, au milieu des années 1950, fait Des murs blancs, des fleurs coupées dans des
pays qui vient d’en finir avec les coupons de ra- jets qui croisent la simplicité, l’utilitaire et le rompre son pays avec l’insularité. Comme l’ex- vases, un sol carrelé, des objets qui respirent
tionnement, l’heure n’est guère à la fête. La design raffiné, ne rencontrerait jamais le plique Craig Brown, un humoriste célèbre à dans l’espace, une lumière agréable. On y
plupart des maisons sont ternes, les meubles moindre écho si ces objets ne trouvaient pas l’époque, avant Conran, il n’y a pas de chaises trouve du mobilier épuré, mais aussi des
sont envahissants, sombres, massifs. Le sol est d’écrin à leur mesure. Son talent de designer et pas de France en Grande-Bretagne. On woks et des poufs. Les vendeuses sont ha-
recouvert de moquettes et les murs de papiers ne s’épanouirait qu’en devenant aussi entre- trouve enfin au Soup Kitchen une attitude, en- billées par une styliste renommée, Mary
peints à fleurs tristes. Des rideaux plongent la preneur. « Terence Conran ne fait pas du béné- tre art et commerce, qui fera son triomphe. Te- Quant, l’une des créatrices de la minijupe. El-
salle à manger dans l’obscurité. Selon le desi- volat, estime Deyan Sudjic, le directeur du rence Conran est bien designer, il crée des les sont coiffées par le fondateur de la coif-
gner, la salle de bains d’une maison anglaise Musée du Design, à Londres, fondé en 1989 meubles et des objets, mais qu’il marie, et pro- fure moderne, Vidal Sassoon. Le nom du ma-
ressemble à une cellule de prison. Et le séjour à par Terence Conran, mais l’argent n’a jamais pose à la vente, avec des créations faites par gasin, « Habitat », qui est français, est trouvé
un espace de stockage, encombré de cadeaux été sa seule motivation. Il a découvert le design d’autres. dans le dictionnaire par une amie manne-
de mariage que l’on ressort pour les baptêmes comme il a découvert la cuisine en France, par Le chemin qui mène à l’ouverture du pre- quin de Conran. « Habitat » désigne le « mi-
et les enterrements. A tout cela, Terence Con- mier magasin Habitat, en 1964, sera long lieu naturel d’un organisme ». Un lieu où les
ran entend bien mettre un terme. mais instructif. Il lui faut juste prendre cons- clients ont vocation à s’épanouir.
Fraîchement sorti de la Central School of cience que les magasins de meubles, avant Ce qui frappe, aussi, c’est l’offre globale.
Arts and Crafts, école réputée d’arts appliqués lui, sont laids. Aussi déprimants que les inté- Vous ne trouvez pas uniquement des tables
à Londres, le jeune designer est ambitieux, « Je me devais rieurs anglais. Au milieu des années 1950, il ou des chaises chez Habitat, mais tout pour
n’hésitant pas à dire que la Grande-Bretagne dessine et met au point, dans ses ateliers de la vous installer. En fait, on ne vous vend pas
peut changer. Doit changer. Changer son inté- d’ouvrir les yeux banlieue de Londres, une gamme de meubles des ustensiles, mais un mode de vie. « L’une
rieur, s’entend, sa manière de l’aménager et
de la décorer, ce qui signifie aussi modifier sa
de mes concitoyens en kit. C’est inédit et ingénieux, le dessin est
simplifié, le prix moins cher. Ce projet préfi-
des idées de base était que les meubles étaient
les principaux articles domestiques mais pas
façon de vivre. Ce changement plébisciterait en leur montrant gure celui qui fera le succès du suédois Ikea. les seuls, expliquera Terence Conran. Or j’avais
son goût. Le plus incroyable est qu’il a réussi. Ses meubles en kit, Terence Conran les distri- remarqué combien l’offre était insuffisante,
Et largement au-delà de son pays.
ce qu’ils pouvaient avoir » bue dans une centaine de points de ventes à alors que nous avions décidé de vendre tout
Terence Conran, aujourd’hui âgé de 84 ans, TERENCE CONRAN travers le pays. Mais il déchante vite. Il se rend pour la maison. J’ai été très influencé par Eliza-
forge ses convictions juste après la guerre, designer chez plusieurs détaillants et constate que ses beth David, qui proposait des ustensiles de cui-
0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016 | 19

« Habitat s’est mis


à coïncider avec la
croissance de la Grande-
Bretagne. Ces magasins serveurs. Il y a aussi le Musée du design, à Lon-
grandissaient en même dres, fondé et financé en 1989 par le designer.
En novembre, cette institution va rejoindre de
temps que le pays » nouveaux locaux sur Kensington High Street.
DEYAN SUDJIC L’entrepreneur est toujours actif, très impli-
directeur du Musée du design de Londres qué dans son cabinet d’architecture Conran
& Partners. Les activités sont larges, desti-
nées aux élites comme au peuple, au point
que, pour Stephen Briars, tout le monde ou
Le catalogue Habitat, publié chaque année à presque a « rencontré » Terence Conran un
partir de 1969, vend un style de vie. Il est aussi jour ou l’autre. « Vous avez pu travailler avec
la vitrine de Terence Conran, la mise en scène lui, avez entendu parler de son travail, vous sa-
de son monde rêvé. Ce catalogue traduit le suc- vez son implication dans le Design Museum,
cès. Il apparaît au moment où la boutique de vous avez acheté une lampe, un lit ou une
Fulham Street se duplique, devient une chaîne chaise dans l’une des boutiques Habitat. Ou vi-
de magasins qui prolifèrent en Grande-Breta- sité The Conran Shop dans l’immeuble du Bon
gne, et partout dans le monde où la consom- Marché, à Paris, ou déjeuné dans l’un de ses res-
mation gagne, à Tokyo, New York ou Paris. taurants, passé une nuit dans l’un de ses hôtels,
Dans les pages, le designer ébauche une mai- ou même, sans le savoir, visité l’un de ses nom-
son accueillante, reposante, où s’exprime la breux projets architecturaux. Entre nous, au
personnalité de son propriétaire. « Je consul- sein de Conran Shop, nous parlons de ces mo-
tais récemment un exemplaire du catalogue ments comme ayant été “conçus par Conran”. »
Habitat de 1974, raconte Stephen Briars, le di-
recteur de la création de The Conran Shop, la LA CABINE DU CONCORDE
chaîne de magasins haut de gamme que le de- Il est possible que nous tous – pas seulement
signer a créée en 1973. Le ton est si personnel les clients d’Habitat –, nous nous soyons mis,
que vous avez le sentiment que Terence Conran en un demi-siècle, au diapason du goût de Te-
murmure à votre oreille avec son accent anglais rence Conran. Les « moments Conran » sont si
unique. Il n’y a pas de langage administratif, nombreux que nous les vivons presque à no-
aucun recours à des éléments de marketing tre insu. Dans le centre commercial d’Ocean
pour s’adresser au client. Il s’exprime de ma- Terminal, à Edimbourg, conçu par Conran. En
nière honnête, chaleureuse, conviviale. A tra- marchant dans le quartier de Futako-Tama-
vers ce petit catalogue, c’est très intéressant de gawa, à Tokyo, rénové sous la houlette du cabi-
retrouver dans les pages en noir et blanc la net d’architecture Conran & Partners. En dor-
“lounge chair” conçue par Charles & Ray Eames mant au Boundary Hotel, à Londres, dont les
ou la lampe Arco d’Achille Castiglioni. douze chambres et six suites sont articulées
Aujourd’hui, ces deux objets sont des best-sel- autour du travail d’un designer (Charles Ea-
lers et des classiques du design. Ce qui vous mes, Andrée Putman, Le Corbusier et Char-
donne une idée de la pertinence de son goût. » lotte Perriand). Même la cabine de l’ancien
Avec le catalogue Habitat, le design n’est avion Concorde était aménagée par Conran.
plus l’apanage des architectes et décorateurs Quand on relit son best-seller au titre mini-
d’intérieur. Il s’adresse à tous ceux qui veu- mal, La Maison, réédité plus de dix fois depuis
lent meubler leur maison ou leur apparte- sa publication en Grande-Bretagne en 1974 (il a
ment. Ou les rendre plus fonctionnels. « Le été traduit en France chez Gründ en 2014), on y
catalogue Habitat, assure Deyan Sudjic, vous découvre le living-room idéal de Terence Con-
donnait le sentiment de coller votre nez sur une ran. Le parquet est décapé. Au fond, on aper-
vitrine pour observer la fête de Noël d’un voisin. çoit une peinture d’art contemporain au-des-
A Londres, en Et cette fête semble accessible, elle n’a rien de sus de la cheminée en marbre. Il y a une chaise
2012. PHOTOSHOT / GETTY grandiose ou de chic, elle semble juste conforta- de Vico Magistretti près de la table et le canapé
sine français et italiens, des luminaires, des tis- chaises en plastique cohabitaient avec des ob- IMAGES ble. C’est la vie de famille comme nous l’imagi- géant est entouré de deux autres chaises si-
sus, de la vaisselle et des verres. J’ai recherché jets trouvés dans une brocante. Les premiers nons, la France rêvée de Conran. » gnées Mies van der Rohe. Une lampe de chevet
des objets simples, mais élégants. C’est ainsi que clients étaient les étudiants fauchés, puis les jeu- La trajectoire de Terence Conran n’est pas est posée sur une table basse. Oublions les
l’aventure a commencé. » Et grandit au gré des nes gens qui s’installaient pour la première fois rectiligne. Il quitte la tête d’Habitat en 1990, noms célèbres et leurs prix élevés. C’est un in-
nouveaux objets qui collent aux bouleverse- dans un appartement. Petit à petit, de manière puis vend la chaîne de magasin deux ans plus térieur typique des années 1970, rehaussé par
ments de la société. Un exemple. Un objet imperceptible, Habitat s’est mis à coïncider avec tard. Il a passé sa vie à se réinventer et à se di- la signature de Terence Conran. L’homme et
phare d’Habitat est la couette, importée de la croissance de la Grande-Bretagne. Ces maga- versifier. Il y a l’aventure The Conran Shop, l’époque se confondent. Il y a autre chose. La
Suède, qui ne devient un succès commercial sins grandissaient en même temps que le pays. toujours en cours. En 1995, il ouvre à Soho, tentative aboutie de rendre un endroit ordi-
que sur le long terme, mais qui, selon Conran, C’est un tournant générationnel qui trouve son dans le centre de Londres, Mezzo, le plus grand naire juste un peu moins ordinaire. p
« a révolutionné la vie sexuelle en Europe ». apothéose la nuit où Tony Blair a emmené Bill restaurant du monde : 1 000 couverts, un éta- samuel blumenfeld
Le côté « branché » d’Habitat en 1964 contri- et Hillary Clinton dîner au Pont de la Tour, le blissement qui ressemble autant à un théâtre
bue à la mythologie d’un magasin fréquenté restaurant français ouvert par Conran, à Lon- de rue qu’à un temple de la grande cuisine, Prochain article : Robert Parker,
par des stars, le photographe Lord Snowdon, dres, près de Tower Bridge. » dont l’ampleur créa une pénurie de chefs et de critique de vins
l’acteur Peter Sellers ou le Beatles George Har-
rison. Cette vogue est un trompe-l’œil. L’une
des grandes idées de Terence Conran consiste
à faire de son client n’importe quel client, à
commencer par celui disposant du salaire
d’un instituteur, la star de son magasin. Si
vous ne pouvez pas vous offrir une chaise Le
Corbusier, un tapis afghan ou un fauteuil à
bascule, il reste toujours l’option d’acheter
quelques ustensiles pour la maison à l’étage
inférieur pour quelques livres sterling. On
oublie souvent à quel point le style Conran
colle à l’utilité et au classique. La fonctionna-
lité est le critère absolu, un design réussi ex-
clut toute excentricité. La fameuse théière
« Brown Betty », un des best-sellers, se distin-
gue par son dessin classique et humble. C’est
un défi de créer une théière qui verse bien et Terence Conran
dont le couvercle ne tombe pas lorsqu’on sert et son épouse,
le thé. Cette théière va à l’encontre du design. Shirley, journaliste
Elle existe, et c’est déjà énorme. et écrivaine,
L’un des cinquante ouvrages écrits sur le dans leur maison,
mobilier et le design par Terence Conran s’inti- en juin 1955.
tule Plain, Simple, Useful : The Essence of Con- THURSTON HOPKINS / GETTY
ran Style (Conran Octopus Ltd) – « Pur, simple, IMAGES
utile : l’essence du style Conran » –, un titre à
valeur de manifeste dont son créateur n’a ja-
mais dévié. « Si le style Conran rencontre un tel
écho, affirme Deyan Sudjic, ce n’est pas, comme
on l’a trop souvent écrit, qu’il voudrait que les
gens lui ressemblent. Non, il a ce talent pour
mettre au point un style de vie qui plaira à n’im-
porte qui : boire du café frais, passer des vacan-
ces en France, se rendre dans des restaurants
élégants mais discrets, et faire son jardinage
avec distinction. Conran n’a jamais voulu intro-
duire un mode de consommation effréné. Il suf-
fit de regarder son premier magasin, où des
20 | 0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Eve Ensler
Je ne serais pas arrivée là si… 4|6
« Le Monde » propose six rencontres avec des femmes
dont le parcours a croisé un engagement. L’auteure
des « Monologues du vagin » se bat aux côtés des femmes

S
a pièce Les Monologues du vagin Que peut faire une dramaturge
est devenue un texte culte du pour s’attaquer à un problème si vaste ?
mouvement féministe et l’une C’est la question que se sont posée des fem-
des pièces contemporaines les mes réunies dans mon salon un jour de 1998.
plus jouées dans le monde. Y Comment nous servir des Monologues pour
compris par les stars. Mais Eve faire avancer les choses ? Nous avons alors sol-
Ensler, 63 ans et l’âme militante, a surtout mis licité des actrices connues pour jouer la pièce
son texte au service d’un vaste mouvement lors d’une grande soirée à New York et lever
de lutte contre les violences faites aux fem- ainsi des fonds destinés à des refuges et à
mes. Loin de briser son élan, l’épreuve de son des lignes téléphoniques d’urgence. L’événe-
cancer lui a même donné un second souffle. ment nous a dépassé. Plus de 2 500 personnes
ont explosé le théâtre. Et ce fut le lancement
Je ne serais pas arrivée là si… du VDay, un mouvement mondial qui va fêter
Si je n’avais pas grandi dans les années 1960 ses 20 ans. Il se sert de la pièce pour impulser
et si mon esprit et ma compréhension politi- des événements sur ce thème de la violence
que du monde n’avaient pas été modelés contre les femmes, et a généré, dans près de
dans ce qui fut, aux Etats-Unis, une époque 140 pays, plus de 100 millions de dollars.
incroyablement révolutionnaire.
Combien de personnes avez-vous
Révolutionnaire ? touchées ?
Imaginez ! J’ai grandi au cœur du mouve- Plus de 300 millions ! Nous avons lancé des
ment pour les droits civiques, au cœur du campagnes de sensibilisation en Afghanistan,
mouvement contre la guerre au Vietnam, au ouvert des premiers refuges en Egypte et en
cœur du mouvement des femmes. A une Irak, aidé des organisations locales dans le Ma-
époque où tout était possible. Les horizons ghreb et le Proche-Orient, soutenu des mouve-
s’ouvraient. Malcolm X, Martin Luther King ou ments anti-viol en Inde… Des milliers d’événe-
l’écrivain James Baldwin nous galvanisaient ments ont lieu chaque année. Sans compter
dans la lutte contre l’oppression des Noirs. Les cet autre mouvement de résistance appelé
grandes marches contre la guerre au Vietnam One Billion Rising qui, depuis cinq ans, au nom
auxquelles je participais, dès mes 16 ans, prou- de ce milliard de femmes violentées, appelle à
vaient que le peuple pouvait stopper une utiliser la danse pour investir les espaces pu-
guerre. Quant au mouvement féministe, il m’a blics et porter haut leurs protestations, de
fait comprendre que j’avais le pouvoir de chan- Hongkong à Nairobi, de Mexico au Zwaziland.
ger mon destin. On découvrait aussi une in-
croyable liberté sexuelle et les drogues per- C’est le Congo qui vous a arraché le cœur…
mettant d’accéder à une autre conscience. J’avais déjà visité beaucoup de zones de
C’était une période fascinante qui m’a fondée, guerre, mais le Congo… De 6 à 8 millions de
structurée, et inculqué la plupart de mes va- morts et des centaines de milliers de femmes
leurs politiques. Et je n’ai pas compris quand systématiquement violées. Et avec une barba-
les mouvements se sont disloqués, et que la rie indicible ! La destruction des filles érigée
plupart des gens sont retournés à leur vie, lais- comme tactique militaro-industrielle pour
sant le néocapitalisme dessiner un avenir ter- s’assurer des ressources minières utilisées no-
rifiant pour la planète, et le racisme, l’homo- tamment dans nos iPhone. C’était comme la
phobie et la haine des femmes exploser. Moi, fin de l’humanité. Et ce fut là encore un tour-
j’ai gardé de ces années une foi intacte dans les nant de ma vie. Parce que dans ce territoire dé-
mouvements populaires, les seuls capables nué de structures, presque sans électricité, les
d’impulser de gigantesques changements. femmes elles-mêmes ont imaginé un lieu
pour reprendre des forces, se soutenir mutuel-
Et de vous permettre de transcender lement, et rebondir. Un lieu qui s’appellerait la
une histoire familiale douloureuse, Cité de la joie. Mon équipe a décidé de les aider,
dans laquelle les viols, les coups, et j’y ai mis toutes mes forces jusqu’à ce qu’on
les humiliations que vous a infligés me découvre une énorme tumeur à l’utérus.
votre père auraient dû vous détruire ?
J’ai grandi dans la tristesse, la colère et la rage. Un cancer redoutable, qui, dites-vous,
J’ai grandi totalement distanciée d’un corps vous a sauvée ?
dans lequel mon père s’était introduit et dont Je n’ai aucune envie de romancer cette expé-
j’ai pris congé. Cette histoire aurait pu rience. Ce fut une souffrance terrible. Et le fait
m’anéantir, en effet, si les mouvements politi- que le cancer se manifeste à cet endroit me
ques dont je vous parle ne m’avaient pas per- donnait le sentiment que mon corps avait
mis de replacer mon désespoir personnel Chez elle, à New York, en janvier 2014. ANNABEL CLARK/REDUX-RÉA sculpté cette tumeur pendant des années, et
dans une histoire beaucoup plus large. Si les qu’elle n’était qu’une pelote constituée de
débats d’idées, les conférences, les marches so- fragments de douleur, de larmes, de souve-
lidaires ne m’avaient fait comprendre que je La pièce que vous en avez tirée est été arrêtées à Istanbul après avoir joué ce nirs, et d’histoires horribles de toutes ces fem-
n’étais pas seule, que le combat d’une femme produite dans 150 pays, traduite en une texte. D’autres ont risqué leur vie. Et consta- mes. Il n’empêche qu’il s’est révélé être une
était celui de toutes les femmes et que le « per- cinquantaine de langues. Meryl Streep, ter leur courage, leur désir de liberté, leur vo- expérience lumineuse. Et je ne serais donc pas
sonnel » est aussi « politique ». C’est à ce Susan Sarandon, Glenn Close, Whoopi lonté d’entamer une conversation sur ce que arrivée là, s’il n’y avait eu aussi ce cancer, qui
bouillonnement des années 1960 que je dois Goldberg et tant d’actrices célèbres ont vivent vraiment les femmes a été le fait le m’est tombé dessus à 57 ans. Il m’a obligée à
d’avoir acquis le langage et les outils intellec- voulu la jouer. Que s’est-il donc passé ? plus fascinant de toute cette expérience. réintégrer pleinement ce corps si longtemps
tuels pour connecter mon histoire au système Du jour où j’ai joué la pièce sur scène, le laissé pour compte, à considérer la chimio
patriarcal dans lequel mon père avait le droit phénomène s’est répandu comme une boule En quoi la pièce a-t-elle bouleversé comme une arme de guerre contre mon père,
d’être un tyran. Ce n’est qu’à ce moment-là que de feu sur tous les continents. Aujourd’hui votre vie ? contre les violeurs, contre les criminels, et à
j’ai pu commencer à poser des mots sur cette encore, j’ai du mal à réaliser. Mais j’ai compris Eh bien, chaque soir après le spectacle, les m’élever à un autre niveau de conscience.
expérience. Et à me libérer. femmes m’attendaient en file indienne pour
me raconter leur propre histoire. Et ce que j’ai Que faire alors du second souffle ?
L’écriture des « Monologues du vagin », entendu alors était proprement effroyable. J’ai écrit un livre, des pièces, des articles. J’ai
en 1996, a dû constituer une étape « Lorsque vous parlez vrai – OK, cela Des récits de femmes violées par leur mari, toujours une joie sans nom quand je rencon-
majeure de ce processus de libération… flagellées dans leur burqa, brûlées à l’acide tre, à la Cité de la joie, des femmes qui devien-
Quelle histoire ! En entendant un jour une exige du courage et de prendre une dans leur cuisine, laissées pour mortes sur nent agents de changement et leaders. Ce
veille féministe parler de son vagin en ter-
mes méprisants – « il est sec et mort », disait-
longue respiration –, le propos trouve des parkings. De récits hallucinants recueillis
à Jalalabad, à Sarajevo, à Port-au-Prince ou
monde est miné par les fondamentalistes de
toutes sortes, les tyrans, les fascistes, les popu-
elle –, j’ai été très choquée. Et j’ai commencé à un écho, et les gens s’en emparent » dans l’Alabama. J’ai parcouru des camps de ré- listes. Il ne va pas bien. Alors, nous avons un
interroger des femmes sur leur corps, et en fugiés, me suis posée dans des cours d’im- rôle de vigie, nous, les survivantes, qui savons
particulier sur cet organe dont on prononce meuble et des chambres obscures, où les fem- transformer notre douleur en pouvoir, notre
rarement le nom, mais qui est à la fois mo- que lorsque vous parlez vrai – OK, cela exige mes murmuraient leurs histoires en me mon- haine de nous en action, et notre lucidité en ré-
teur, centre de gravité, force de vie. Probable- du courage et de prendre une longue respira- trant des traces de fouet, des visages fondus, sistance. Oui, je vous assure que si cette pla-
ment un deuxième cœur. La simple question tion –, le propos trouve un écho et les gens des brûlures de cigarettes et des lacérations. nète déglinguée parvient à survivre, c’est grâce
« Que pensez-vous de votre vagin ? » a alors s’en emparent. J’ai pris des avions des trains, J’ai perçu des douleurs innommables. Et tou- à toutes ces femmes que leur expérience de la
ouvert la boîte de Pandore. Des femmes de des bateaux, des Jeep, pour accompagner la tes ces confidences générées par la pièce, ont souffrance rend formidablement tenaces et
toutes sortes m’ont parlé : des jeunes, des pièce autour du monde. Je l’ai vu jouée par fini par me pousser à me consacrer entière- autorise à être révolutionnaires. p
vieilles, des mariées, des lesbiennes, des des députées du Parlement européen et dans ment aux violences faites aux femmes. Je ne propos recueillis par annick cojean
profs, des prostituées, des Blanches, des Noi- une grande banque d’affaires de Londres ; pouvais plus me contenter de faire circuler
res, des musulmanes, des juives, des chré- dans un théâtre de Peshawar par des femmes mes Monologues sachant qu’un milliard de
tiennes. Plus de deux cents femmes, timides pakistanaises et afghanes, à Kinshasa, devant femmes sur la planète – une sur trois – sont Dernier livre paru : « Dans le corps
au départ, mais dont je ne pouvais plus en- les membres du gouvernement du Congo, au battues ou violées au cours de leur vie. Un du monde » (10/18, 2014)
suite arrêter le flot de paroles. Kenya, en Bosnie et en Inde. Des femmes ont processus irréversible était enclenché. Prochain article : Christiane Taubira
0123
| 21
des livres
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Le monstre
s’est échappé
Créatures artificielles 2|5 Délivrée du joug de son créateur,
le docteur Frankenstein, la bête est lâchée de par le monde
pour y accomplir sa mission dévastatrice. Munie d’une fiancée
électrique, elle devient une icône mondiale de la culture
populaire, de Warhol à Jean-Claude Carrière

I
l y a deux siècles, à l’été diluvien l’ample crinière noire, nantie d’une
1816, lors d’une joute littéraire jupette d’acteur antique. Une pléthore
improvisée à la Villa Diodati, sur les d’adaptations suivront, qui ne sont
bords du Léman, Mary Shelley qu’ébauches et roulements de tambour
reçoit l’impulsion qui donnera vie à pour la grande levée de rideau cinéma-
sa « créature » aux yeux jaunes et tographique de 1931.
délavés et à son angoissé concepteur, le Précédé, entre 1910 et 1921, par quatre
docteur Victor Frankenstein. Moment- adaptations muettes, le Frankenstein du
clé dans l’histoire imaginaire des créatu- cinéaste anglais James Whale, produit
res artificielles, car si le modèle promé- par les studios Universal d’après la ver-
théen du rapt des capacités divines à sion scénique de Peggy Webling, fait
créer la vie et à maîtriser les formes du passer la créature du rang de mythe
vivant est bien au centre du récit (il lui littéraire à celui d’icône mondiale de la
donne son sous-titre : Le Prométhée culture populaire. La massivité titu-
moderne), il prend moins la forme du
classique défi faustien que celle d’une
exaltation noire et d’une mise en garde
paniquée face aux pouvoirs accrus de la Le « Prométhée moderne »
science. Là, nul dieu pour punir, nul dia- prend moins la forme
ble convoqué, rien que la pure puissance
intellectuelle humaine en proie à ses du classique défi faustien
effroyables dérives. que celle d’une exaltation
C’est en effet « une perversion méta-
physique du savoir », comme l’écrit Alain noire et d’une mise en garde
Morvan dans Mary Shelley et Frankens-
tein (PUF, 2005), qui est narrée, l’irréfré- paniquée face aux pouvoirs
nable puissance des sortilèges scientifi- accrus de la science
ques et des possibles technologiques qui
sont visés sous la forme d’un affronte-
ment entre le démiurge suisse et l’horri- bante et les geignements enfantins d’un
fique produit de son ingénierie biologi- Boris Karloff, génialement maquillé par
que. Un roman tout entier mis sous le si- Jack Pierce et éclairé par Arthur Edeson,
gne de la suture aberrante, de la tension campent une silhouette définitive, là
oxymorique et d’une disjonction idéo- encore oxymorique et contradictoire,
logique paradoxale, comme l’analyse mélange instable de fragilité et de
Jean-Jacques Lecercle dans Frankenstein. pugnacité colossale, d’innocence persé-
Mythe et philosophie (PUF, 1988) : les cutée et de fureur vengeresse.
Lumières fusionnent avec la nuit gothi- En 1935, La Fiancée de Frankenstein
que, la science marie la folie et le labora- (Bride of Frankenstein), signée par la JESSY DESHAIS
toire tourne au sabbat. L’hubris de la rai- même équipe, exauce le plus cher désir
son a donc libéré un monstre, un avorte- de la « créature » : se voir doté d’une
ment dialectique que sa conceptrice ne compagne, jouée là par l’actrice Elsa cinq suites inégales entre 1942 et 1945) l’écrasante postérité cinématographi- donc « prospéré », selon l’injonction de
terre pas dans une grotte ou dans un cer- Lanchester à la crinière hérissée d’ondu- avec son manoir gothique, son labora- que, toute une suite de séquelles litté- leur mère, mêlant toujours dans leurs
cueil, mais qu’elle lâche de par le monde. lations électriques. Que ce soient, entre toire crépitant d’éclairs où s’affaire, ta- raires et d’adaptations en bande dessi- figures conjointes science sans cons-
« Et maintenant, j’invite ma hideuse pro- 1957 et 1974, les huit films des studios lonnée par un valet bancal, la silhouette née ont vu le jour : citons notamment cience et enfer de la marginalité
géniture à aller et à prospérer », note-t- anglais Hammer (avec Christophe Lee et frémissante du démiurge visionnaire. la série-hommage des Frankenstein sociale et biologique. p
elle, prophétiquement, dans sa préface à Peter Cushing) jouant plus sur l’horreur Des séquelles suivies, en 1994, par la fas- écrite par Jean-Claude Carrière (Fleuve françois angelier
l’édition définitive de 1831. Dont acte. putride que sur le tragique expression- tueuse (mais académique) vision de noir, 1957), le Frankenstein délivré
Sous les titres Présomption puis niste, le grand guignol érotico-baroque Kenneth Branagh et Robert De Niro. (Frankenstein Unbound, 1973), de Brian La semaine prochaine : le Golem.
L’Homme et le Monstre, le roman est produit par Andy Warhol pour Paul Située dans le Los Angeles actuel, Aldiss, la série de Dean Koontz (2004)
deux fois porté à la scène à Londres Morrissey, Chair pour Frankenstein, tablant sur les angoisses liées à l’ingé- ou Les Carnets de Victor Frankenstein
en 1823 et 1826. La même année, sorti la même année, 1974, que le burles- nierie génétique, la toute dernière (The Casebook of Victor Frankenstein), Retrouvez « Frankenstein !
Le Monstre et le Magicien (adaptation que hommage à la Universal de Mel adaptation de Frankenstein, signée de Peter Ackroyd (2008), les bandes Bienvenue dans le monde
théâtrale de la traduction française de Brooks, Frankenstein Junior, toutes les Bernard Rose (2015), renoue avec l’am- dessinées de Dick Briefer (1940-1954), des créatures artificielles »
1821) est à l’affiche du Théâtre de la Por- adaptions à venir ne seront que posi- bivalente figure de la créature, sorte Bernie Wrightson (1983, 2014) ou celles sur France Culture dans « La Grande
te-Saint-Martin, à Paris. La créature y tionnement et variations par rapport à d’Adonis autiste, au corps délabré mais de Marion Mousse (Delcourt, 2007- Traversée », du 8 au 12 août
prend des allures d’Hercule verdâtre à l’univers de Whale (qui aura, par ailleurs, à la violence dévastatrice. A l’ombre de 2008). Frankenstein et sa créature ont de 9 h 10 à 11 heures.

Le « der des der », foi de Tardi


La prérentrée des BD 2|5 Début octobre paraît « Le Dernier Assaut », l’ultime album de l’auteur consacré à la première guerre mondiale, symbolisée ici par un brancardier

C
omme son titre à double morts et mourants sur le champ petite taille (1,50 mètre) enrôlés
sens peut le laisser de bataille. « Les “brancos” étaient pour compenser le manque de
entendre, Le Dernier le plus souvent des mecs qui bras, ou encore des « nettoyeurs »
Assaut, de Jacques Tardi n’avaient pas envie de se battre. Ce de tranchées chargés, couteau à la
(Casterman, 208 p., 22 €. En librai- qui ne les empêchait pas de se faire main, de ramener des prisonniers
rie, le 5 octobre) sera le der des tirer dessus en dépit du brassard du camp adverse en échange de
der : l’ultime album du dessina- dit “de neutralité” qu’ils portaient jours de permission. L’image
teur consacré à la première au bras », indique Tardi. ci-contre reproduit un outil de
guerre mondiale, thème récur- Dès les premières pages, Augus- mort ayant véritablement existé
rent dans son œuvre qui l’occupe tin, son « héros », va se trouver avec sa mâchoire d’acier évo-
depuis près de quarante ans, soit face à un cas de conscience – vite quant un piège à loup géant.
de manière fugace dans ses séries réglé cela dit : accélérer l’agonie Aussi antimilitariste que docu-
(Brindavoine, Adèle Blanc-Sec), d’un blessé allongé sur son bran- menté, Le Dernier Assaut est
soit à travers des ouvrages spéci- card, sous peine de se faire repérer accompagné d’un CD de chan-
fiques comme Putain de guerre ! par l’ennemi. « Ce livre est l’his- sons interprétées, et composées
(Casterman, 2010). « Loin d’avoir toire d’un type qui culpabilise dans pour une partie d’entre elles, par
fait le tour de la question », Tardi un univers où le meurtre est Dominique Grange, la compagne
estime simplement qu’il est récompensé », assène Tardi, pour de l’auteur. La musique, paraît-il,
temps de passer à autre chose. qui Le Dernier Assaut est aussi adoucit les mœurs. p
En guise de faire-part, ce brûlot l’occasion de raconter la grande frédéric potet
définitif se déroule dans les boucherie par le biais d’anecdotes
« entrailles », au sens propre, du et de faits que les manuels scolai- La semaine prochaine :
conflit, l’auteur ayant en effet res n’ont pas retenus. Guy Delisle.
décidé d’incarner son récit à tra- Nourri de ses propres lectures, Lisez un large extrait
vers un brancardier de l’armée son album évoque ainsi les « Ban- du « Dernier Assaut » sur
française, chargé de ramasser tam », des soldats britanniques de Lemonde.fr/bande-dessinee
22 | 0123

des livres
VENDREDI 22 JUILLET 2016

MÉLANGE DES GENRES

Allégorie de la douleur ROMAN On a volé l’enfant Jésus


Il ne faut pas chercher la plus petite once d’ironie chez
le narrateur quand il proclame dès le titre : « J’enquête. »
Le sérieux avec lequel il envisage son métier de détective
Dans « Les Années de l’éléphant », Willy Linthout, l’un des chefs de file de la bande dessinée belge privé est inversement proportionnel à la modestie de l’affaire
pour laquelle il a été embauché par le prêtre d’une petite ville
d’expression flamande, évoque le deuil de son fils à la manière d’un monologue intérieur (« l’enlèvement » de la poupée figurant l’enfant Jésus dans
la crèche de l’église, la nuit de Noël), et celle de l’unique indice
récolté sur place (une bouloche de laine bleue). Cela n’empê-
BANDE DESSINÉE che pas le héros de prendre mille précautions pour travailler
incognito, ni de passer des heures, les pieds (mal chaussés)
dans la neige, à chercher avec quel suspect il pourrait mettre

O
n conviendra qu’il ses techniques de filature en pratique, ou dans sa chambre
n’est pas simple d’hôtel, à relire ses notes dérisoires, mais scrupuleusement
de conseiller en inscrites dans un cahier. Raconté par cet homme
été, à l’heure des sans cesse malmené par autrui – même le prêtre
lectures de plage, l’arnaque –, mais qui semble ne jamais s’en rendre
un ouvrage trai- compte, le sixième roman de Joël Egloff est
tant de la souffrance endurée par un antipolar burlesque et irrésistible. Entre usage
un père après la mort de son fils. du comique de répétition et tendresse pour
Il faut pourtant lire à tout prix son personnage dont la naïveté entêtée dissimule
Les Années de l’éléphant, de Willy sans doute une forme de folie, l’auteur
Linthout. D’abord parce qu’on y de L’Etourdissement (prix Inter 2005) s’affirme
rit et sourit bien plus que ce que comme un maître de l’absurde. p r. l.
la gravité de son thème peut lais- a J’enquête, de Joël Egloff, Buchet-Chastel, 288 p., 16 €.
ser supposer. Ensuite parce qu’y
opèrent toutes les potentialités
narratives qu’offre la bande
dessinée, médium situé à la croi- POÉSIE Pièce latine en trois actes
sée de la littérature et des arts
graphiques. Enfin parce que tout On raconte que le poète Ausone (309-394) possédait près
ce qui y est raconté relève du de Saint-Emilion (Ascumbas) un domaine viticole. De lui,
vécu, jusqu’aux scènes les plus on retient aujourd’hui davantage ce possible patrimoine
extravagantes. (un grand cru du Bordelais porte son nom) que son œuvre,
L’une des plus fortes est assu- ses épigrammes, ses idylles… Il est pourtant celui qui a
rément celle qui ouvre l’album. ouvert la tradition des lettres latines en France. « Ici gît
Un homme lit son journal dans l’alphabet, arraché, mutilé/S’étonner de la mort quand
le salon de son appartement les tombes succombent/Et que meurent aussi les pierres et
pendant que sa femme passe les noms ? » Lui-même donne le ton du temps qui passe
l’aspirateur. Il n’entend pas, ou dans cette Méditation sur une épitaphe illisible. Ce poème
ne fait pas attention, au bruit as- doucement désabusé prend place dans cette remarquable
sourdi – « pouf ! » – venant de Une thérapie imagée entre autodérision et tragique. PRESQUE LUNE anthologie de la poésie d’expression latine rassemblée
derrière la fenêtre. Son fils uni- par Lionel-Edouard Martin. Romancier et poète, ce dernier
que vient de se donner la mort est aussi le traducteur d’une foule de ces auteurs
en sautant du toit de l’immeu- presque tous oubliés de l’Antiquité, et surtout
ble. « J’aurais cru que ça me tou- ne voit pas plus le visage, est au bout de sa vie, cet album publiés par an. Les Années de l’élé- de la Renaissance (vous vous souvenez bien de
cherait plus que ça », s’étonne-t-il représenté par la silhouette de serait ainsi une métaphore de phant lui ont valu un surplus de Giuseppe Sporeni, de Jean Bonnefons ?). Ordonné
le soir même dans son lit, per- son corps à la craie que la police a son existence, une allégorie à notoriété au moment de sa sor- comme « une pièce en trois actes » (l’amour, la vie,
suadé de « contrôler la situa- dessinée sur le trottoir où il s’est l’enfance inachevée. tie. « Je ne pouvais pas faire un pas la mort), ce recueil de leurs vers retrouvés est une
tion ». On verra que non. écrasé. Rien n’est dit sur les rai- L’absence d’encrage et de fini- dans la rue sans que quelqu’un vraie merveille. p xavier houssin
Karel Germonprez – tel est son tion dissuadera sans nul doute propose de m’offrir un verre, a Aimer, vivre & mourir. Petite anthologie thématique
nom – va alors se trouver em- certains acheteurs, même si raconte-t-il. Beaucoup de gens de la poésie d’expression latine (de l’antiquité aux temps
porté dans un maelström de l’adaptation française de sont également venus à moi parce modernes), établie et traduite par Lionel-Edouard Martin,
constructions mentales directe- A la demande l’ouvrage a été retouchée, avec qu’ils étaient dans la même situa- Tarabuste, 142 p., 14 €.
ment fabriquées par son incons- de son éditeur, l’accord de l’auteur, afin d’atté- tion d’avoir perdu un enfant après
cient. De retour au bureau dès le nuer l’aspect brut de la version un suicide : ils cherchaient à obte-
lendemain du drame, il « voit » l’auteur a laissé originale. Du contraste a été nir de l’aide, chose que je ne pou-
son patron pondre des œufs ses planches au rajouté sur certaines cases et les vais pas leur offrir, n’étant pas POLAR Froide vengeance à Belfast
devant lui – œufs d’où éclosent contours des personnages ont psychologue. »
des mini-patrons qui l’exhortent stade du crayonné été appuyés ici et là. « Personne ne Ce n’est pas dans le seul but de Il est des mains qu’il vaudrait mieux ne pas serrer. Celle,
à travailler comme si de rien voulait de ce livre tant il faisait rendre hommage à son fils que ensanglantée, que découvre Karl Kane devant sa porte est
n’était. Attendant un train sur un peur commercialement », justifie Willy Linthout a fait ce livre, mais de celle-là. Le temps de repérer un chat famélique grignotant
quai, il se met à flotter au-dessus sons de son geste – là n’est pas le Ivan Apostolo, le patron de la aussi pour « accélérer [sa] théra- les restes d’un auriculaire et voilà notre homme, après une
des rails, tel un mannequin gon- sujet. Basculant entre autodéri- petite maison d’édition Presque pie », reconnaît-il. Parce qu’il ne douloureuse glissade sur le trottoir, cul par terre, la nuisette
flable porté par les vents. Sortant sion et tragique, Les Années de Lune, qui a fini par s’en porter se voyait pas gagner de l’argent rose entrouverte sur son intimité. Ainsi débute le troisième
de chez le psy, il peint en noir la l’éléphant racontent un deuil im- acquéreur sept ans après sa sor- avec, l’auteur a décidé d’en rever- opus des aventures de ce privé aux allures de Philip Marlowe,
fenêtre de son salon, meilleur possible à la manière d’un mono- tie, devenant ainsi le premier à ser les bénéfices à une associa- héros cabossé et mélancolique, dont Sam Millar dépeint,
moyen d’« écarter la menace » qui logue intérieur qui, au lieu d’être éditer Willy Linthout en France. tion venant en aide aux enfants depuis 2008, les tourments et les tiraillements. Le romancier
pèse sur sa santé déjà fortement seulement écrit, est aussi dessiné. Totalement inconnu dans des rues au Népal. Raison supplé- irlandais, ex-membre de l’IRA, aime souffler le chaud et le
atteinte de paranoïa aiguë. Et dessiné d’une curieuse l’Hexagone, le dessinateur né mentaire de lire ce roman graphi- froid. Après la torpeur caniculaire qui baignait Le Cannibale
Ballotté entre la condescen- façon, s’étonnera le lecteur en se en 1953 est pourtant l’un des chefs que bouleversant qui continue de de Crumlin Road (Seuil, 2015), place aux frimas et aux frissons.
dance de ses collègues, l’indiffé- demandant s’il n’a pas la version de file de la bande dessinée d’ex- vous hanter, plusieurs jours L’enquête fleure, ici, la froide vengeance, comme le laisse
rence affectée de ses voisins et la brouillon de l’album entre les pression flamande en Belgique, après l’avoir fermé. p suggérer le casier judiciaire des victimes du serial
crainte de sombrer dans la folie, mains. A la demande de son édi- grâce au succès rencontré depuis frédéric potet killer qui sévit depuis quelques semaines dans
Karel Germonprez navigue en teur belge, Willy Linthout a en trente-cinq ans par un strip les rues de Belfast. Les démêlés de Kane avec son
fait à vue dans l’existence. Sa effet laissé ses planches au stade humoristique, Urbanus, qu’il réa- les années de l’éléphant ex-beau-frère chef de la police, ainsi qu’un art
femme s’est effacée du récit dès la du crayonné. Son propre fils lise à la tête d’un petit studio, au de Willy Linthout, du dialogue percutant, des métaphores détonan-
deuxième case. Son fils, dont on – mort en 2007 – n’étant pas allé rythme effréné de cinq recueils Presque Lune, 182 p., 22 €. tes et des atmosphères sordides pimentent
cette enquête aux allures de descente aux enfers
intimes, dont l’intrigue serait sinon par trop
« prétexte ». p christine rousseau
a Un sale hiver, de Sam Millar, traduit de l’anglais (Irlande)

Hiroshima mon Armor


par Patrick Raynal, Seuil, « Policier », 288 p., 21,50 €.

En Bretagne, au début du XXe siècle, de grands savants et humanistes français se retrouvaient pour passer NOUVELLE Un vrai bain de sièges
l’été et inventer la fission nucléaire. Edouard Launet raconte l’histoire de « Sorbonne plage » C’est un « inventoriste » qui nous parle, inventoriant tout ce
qu’il a inventorié. Ce qui l’occupe en ce moment, ce sont des
sièges, par dizaines, du plus ancien au plus design. Cette nou-
RÉCIT vre ce Sorbonne plage où se
côtoyaient, entre promenades en
couest, « longue avancée rocheuse
entre Paimpol et l’île de Bréhat », se
tombe déclenchée, le 6 août 1945,
par le passage du bombardier
velle d’Alain Fleischer, illustrée par ses propres photographies,
sert en effet de catalogue à l’exposition « Etats de sièges », qui
bateaux, jeux, baignades et fêtes, réunissaient avec leur famille, commandé par Paul W. Tibbets Jr, se tient jusqu’au 27 novembre au château de La Roche-Guyon

Q
ui a une idée, fût-elle quatre Prix Nobel (Marie Curie, trois mois par an, une colonie de lequel fit, bien plus tard, disperser (Val-d’Oise). Même si elle se situe au « château du Siège », un
vague, du principe de la Jean Perrin, Frédéric et Irène physiciens, historiens, mathéma- ses cendres au-dessus de la Man- « lieu sur lequel manquaient les renseignements élémentaires ».
bombe nucléaire, et sait Joliot-Curie), et une poignée ticiens… Outre leur goût pour « les che, pas si loin de l’Arcouest : « La Moyennant un bossu, un tracteur et une nuit agitée, le narra-
par conséquent, plus ou d’autres grands savants, n’est pas eaux vertes de la Manche », ces probable sédimentation de quel- teur débarque dans un concert-fantôme dont ne restent que
moins, la puissance que se consacrer à du négligeable. hommes et ces femmes, dont les ques atomes de l’aviateur Paul Tib- les chaises et quelques ectoplasmes féminins offerts, dont le
peut contenir un atome, n’ignore premiers comptèrent parmi les bets sur cette portion de côte du livre montre d’étonnan-
pas que l’apparemment infime PINCE-SANS-RIRE dreyfusards, partageaient des Goëlo apparaissait comme une tes images. Voilà le héros
n’est pas, par définition, dérisoire. Ce choix, celui d’Edouard Launet, visées humanistes : « Tous, écrit ironie majuscule, un extraordi- condamné, explique-t-il,
Appliqué à un autre domaine, la fait au contraire l’intérêt du livre Edouard Launet, se battaient pour naire retour à l’envoyeur, une bou- à « guetter chaque nuit,
Vous éCriVEz ?
narration, cela revient à dire qu’il
faut y regarder à deux fois avant de
de l’ex-chroniqueur littéraire et
scientifique de Libération. A l’ori-
la paix, la justice sociale, le progrès
humain, la liberté. » Tous pen-
cle bouclée. »
C’est cette ironie et cette boucle
en dehors de tout horaire
de travail, dans des condi- ! !" *#/&/)+' .,%-&!0"
juger que ce qui peut sembler ginalité de cet angle, il faut ajouter saient que « l’alliance des arts et que décrit Sorbonne plage, médi- tions hasardeuses, ce à
anecdotique relève forcément du le talent de l’auteur pour les inci- des sciences produirait un monde tation (qui prend bien garde de ne quoi je n’étais pas convié ». ("$!"($!"+& #"
petit bout de la lorgnette. ses faussement nonchalantes et meilleur, plus juste ». Et que leurs pas se présenter trop franche- Une activité assez ordi- &%*)$'*( '*!$*#"
Ainsi, raconter l’histoire de la son sens pince-sans-rire de la découvertes y contribueraient. ment pour telle) sur la culpabilité naire pour un être
course à la bombe atomique cocasserie des choses, qui n’em- Mais nombre d’entre eux, ayant et sur la foi dans le progrès. p humain. p éric loret 12)0%$" )0- 3*2+-'.6,- /
depuis la « langue de granit » où pêchent pas Sorbonne plage d’être « permis l’avènement de la fission raphaëlle leyris a Etats de sièges, avec une Editions Amalthée
certains des plus éminents uni- un récit hanté par le tragique de nucléaire », qu’ils pensaient pou- nouvelle et des photographies 2 rue Crucy - 44005 Nantes cedex 1
versitaires et scientifiques fran- l’Histoire. voir mettre au service de l’huma- sorbonne plage d’Alain Fleischer, château Tél. 02 40 75 60 78
çais du début du XXe siècle Son point de départ, c’est donc nité, ont ouvert la voie, « bien mal- d’Edouard Launet, de La Roche-Guyon/Artlys, (((5$&6,602-#*3*4,!$$5'03
venaient passer l’été, et faire revi- ce fait : sur la presqu’île de l’Ar- gré eux », à Hiroshima. Une héca- Stock, 213 p., 18 €. 112 p., 18 €.
0123
| 23
des débats
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Les diasporas,
vecteurs
d’influence ou
de fragilisation
des Etats ?
Fin de la mondialisation ? 4|6 Phénomènes
migratoires qui recouvrent géographie,
sociologie, histoire, politique et géopolitique,
les diasporas n’ont jamais autant pesé
sur les processus de décisions étatiques DENIS DUBOIS

qu’à l’heure de la globalisation

Par STÉPHANE DUFOIX en grande partie la consé-


quence de décisions étatiques comme ce fut le cas en 2011
– nationales ou internationales – avec le vote de la résolu-

L
e syllogisme est assez simple et, du de libéralisation des échanges. tion 306 de la Chambre des re-
coup, apparemment imparable. L’Etat se compose de secteurs natio- présentants accusant la Turquie de
Les diasporas font partie de la naux mais aussi de secteurs largement glo- discrimination religieuse.
mondialisation. La mondialisa- balisés profitant de la mondialisation. Ceci étant posé, il serait erroné de postuler
tion menace les Etats-nations et Enfin, les diasporas saperaient la souverai- que seuls les Etats non occidentaux dévelop-
leur souveraineté. Donc les diaspo- neté territoriale en raison de leur caractère mations a permis de maintenir la commu- pent ces politiques. Concrètement, vu d’un
ras menacent les Etats-nations et leur souve- transnational et de leur déterritorialité. Elles nauté d’esprit sans la communauté de sol. Il territoire national, ce sont les diasporas des
raineté. On pourrait presque s’arrêter là tant organiseraient entre les frontières des liens est tout aussi exact que, depuis une trentaine autres qui peuvent éventuellement être con-
la démonstration semble tenir debout et empêchant une bonne intégration des popu- d’années, les Etats tolèrent de plus en plus la sidérées comme des menaces pour la souve-
susciter l’approbation. Pourtant, à y regarder lations étrangères et de leurs descendants au double nationalité, ce qui est aujourd’hui le raineté ou pour l’identité nationale. En revan-
de plus près, chacune de ces affirmations sein de la société nationale. Elles constitue- cas d’environ 70 % d’entre eux. che, sa propre diaspora est de plus en plus
mérite qu’on y revienne. raient potentiellement des têtes de pont par Il en résulte également une augmentation souvent envisagée comme un atout écono-
D’une part, qu’est-ce qu’une diaspora ? Ini- lesquelles l’Etat d’origine tenterait de faire des possibilités de double citoyenneté, où les mique, une force diplomatique ou paradiplo-
tialement religieux, longtemps limité au seul pression sur les autorités nationales afin de nationaux vivant à l’étranger peuvent voter à matique, un vecteur d’influence à l’étranger,
peuple juif, le sens du mot se transforme au maximiser ses intérêts. Elles seraient des distance pour les élections nationales et se une manne d’investissements, etc.
cours du XXe siècle pour progressivement dé- îlots ambigus, puisque même ceux qui possé- voir représentés dans les assemblées parle- De nombreux Etats occidentaux ont pris
signer les fractions d’un peuple vivant en de- deraient la nationalité du pays de résidence la mentaires. C’est la raison pour laquelle, cette voie. La lecture du rapport parlemen-
hors des frontières « naturelles » ou « histori- partageraient avec celle de leur pays d’origine en 2004, Samuel Huntington écrivait, dans taire d’octobre 2014 sur « l’exil des forces vi-
ques » de ce dernier (la diaspora kurde ou chi- ou, à tout le moins, manifesteraient un lien à Qui sommes-nous ?, que les diasporas, en par- ves de France » montre éloquemment que la
noise), ou encore la localisation d’une de ces l’égard de ce dernier. ticulier hispanophones, mettent en danger le France, non seulement n’hésite plus à nom-
fractions (la diaspora malienne en France). Pourtant, considérer que les diasporas fra- credo américain anglo-protestant. Bien sou- mer « diaspora » l’ensemble de ses expa-
¶ La charge négative du terme appliqué aux gilisent la souveraineté nationale est une vi- vent, les diasporas qui « posent problème » triés, mais qu’elle entend aussi déployer
Stéphane Dufoix est seuls juifs avant la fondation d’Israël ou à sion largement simpliste de la réalité, notam- une politique « diasporique » visant à s’ap-
professeur de sociologie d’autres nations sans Etat a disparu au profit ment parce qu’il s’agit d’une vision territoria- puyer sur les expatriés sans obligatoire-
à l’université d’une version positive où diaspora ne signale lo-centrée de la réalité dans laquelle le terri- ment les inciter au retour.
Paris-Ouest-Nanterre- plus la perte mais, au contraire, le lien entre toire national est encore largement considéré Les diasporas peuvent
la Défense (laboratoire un référent origine (une terre ou un Etat) et comme un conteneur identitaire, politique, jouer un rôle de relais L’ESPACE ET L’IDENTITÉ RECONFIGURÉS
Sophiapol) et enseignant les fractions disséminées de ce peuple. De la économique et social borné par des frontiè- Cette forme d’action publique s’inscrit gé-
à Sciences Po Paris. sorte, ce qui se multiplie avec la mondialisa- res qui le distinguent d’un extérieur poten- du gouvernement néralement à l’intérieur d’une reconfigura-
Membre honoraire tion, ce ne sont pas les migrations – contraire- tiellement hostile et, dans tous les cas, sus- de leur pays d’origine tion de l’espace de la nation et de l’identité
de l’Institut universitaire ment aux apparences, nous ne vivons pas à ceptible de venir dissoudre l’unité interne. nationale où la diaspora devient un atout et
de France, il travaille l’époque où les gens se déplacent le plus en afin d’influencer une partie intégrante de la nation. Depuis le
actuellement à une proportion de la population mondiale, no- DAVANTAGE DE DOUBLES CITOYENNETÉS début des années 2000, l’Australie s’appuie
enquête de sociologie tamment par rapport à la fin du XIXe siècle – Dans la plupart des pays, la présence sur un la politique étrangère ainsi sur sa diaspora pour accréditer son
historique sur mais la capacité de conservation ou de re- territoire de minorités considérées comme du pays d’accueil nouveau statut de pays d’émigration, et non
l’émergence du concept composition du lien en dépit de la distance. non assimilées parce qu’elles conservent leur plus de pays d’immigration, au moment
de globalisation Ensuite, en quoi la mondialisation menace- langue, leur culture, leur religion, voire leur précis où elle ferme ses frontières à l’immi-
t-elle la souveraineté des Etats-nations ? Il nationalité, donne lieu au soupçon, à la mé- sont ainsi celles du « Sud », des pays non occi- gration et à l’asile. Les pays européens ne
s’agit en l’occurrence de l’interprétation la fiance ou à l’hostilité. De fait, ces types de dentaux, car elles représentent une menace sont pas en reste. Du 19 au 21 juin 2003, les
plus courante de la mondialisation, celle qui réaction à la présence de l’Autre ne consti- pour l’identité nationale mais aussi, plus gé- représentants de 24 pays d’Europe se sont
émerge à partir du début des années 1990, et tuent en rien une nouveauté, surtout en des néralement, pour la civilisation. réunis en Grèce pour un sommet des dias-
selon laquelle la forme stato-nationale, carac- périodes où l’incertitude structurelle est Cependant, encore une fois, cette vision est poras européennes, afin d’« enclencher un
térisée par la coïncidence entre un territoire, forte – guerres, révolutions, crises. L’histo- hypermétrope. Certes, on observe depuis processus de renforcement des liens entre
une population et une administration, ne se- rienne Sophie Wahnich a bien montré que la trois décennies environ une transformation l’Union européenne et les diasporas ».
rait en aucune manière adaptée au nouveau survenue de la guerre contre la coalition des régimes d’attention portés par certains Enfin, il peut sembler paradoxal de se plain-
régime des flux (de capitaux, d’informations, européenne au début des années 1790 a for- Etats dits du Sud à leurs ressortissants, voire à dre de l’organisation de politiques de dias-
de personnes). On trouve ainsi chez des tement modifié la relation aux étrangers vi- leurs ressortissants d’origine. A la fin des an- pora par les Etats du Sud alors même qu’elles
auteurs comme Kenichi Ohmae ou Arjun Ap- vant alors en France, y compris à ceux qui nées 1970, la mise en œuvre par la Chine font partie des « bonnes pratiques » soute-
padurai l’idée selon laquelle la mondialisa- avaient épousé la cause de la Révolution. d’une politique d’incitation des émigrés chi- nues par des organisations internationales
tion signerait la fin de l’Etat-nation. Par ailleurs, la loi française du 7 avril 1915 sur nois à investir sur le territoire a fait des ému- telles que la Banque mondiale ou l’Organisa-
La sociologue américaine Saskia Sassen a, la dénaturalisation des sujets ennemis – à la- les. Le fait qu’environ 70 % de l’investisse- tion internationale pour les migrations, qui y
en revanche, présenté une interprétation quelle il a constamment été fait référence ment direct étranger en Chine proviennent voient un moyen pour ces Etats d’organiser
beaucoup plus convaincante : la mondialisa- dans les débats récents sur la déchéance de désormais de cette source – ce qui représen- leur développement économique sur des
tion – notamment sous sa forme de dérégula- nationalité – se présentait comme une réac- tait 72 milliards de dollars (65 milliards fonds en provenance de leur diaspora plutôt
tion économique – n’est ni un processus con- tion à l’article 26 de la loi allemande du d’euros) en 2005 – n’y est pas pour rien, et des que sur l’aide occidentale au développement.
tre ni un processus sans les Etats, car elle est 22 juillet 1913, dite loi Delbrück, dans lequel le Etats comme l’Inde se sont empressés, dans Sans une connaissance plus précise des re-
Reich autorisait un sujet allemand à ne pas les années 1980, d’imiter le cas chinois. lations complexes par lesquelles les logiques
perdre sa nationalité en cas de naturalisation Il est tout aussi vrai que les diasporas peu- territoriales et transétatiques non seulement
Le contexte dans un autre pays. vent jouer un rôle de relais du gouverne- se chevauchent, mais aussi ne constituent en
Alors, rien de nouveau ? La tendance à saisir ment de leur pays d’origine afin d’influencer rien la nature des Etats d’une part et des dias-
La mondialisation, l’utopie qui devait régénérer le monde après les populations étrangères sur le territoire la politique étrangère du pays d’accueil, no- poras de l’autre, dans une vision où tout se ra-
la chute du mur de Berlin, en 1989, et la fin de la guerre froide, comme des métastases ne serait donc en rien tamment dans les régimes où le lobbying mènerait à un jeu à somme nulle, nous nous
en 1991, est aujourd’hui sous le feu de vives critiques. On lui reproche modifiée par notre vision d’un monde globa- est légitime. Si l’on évoque souvent le lobby condamnons à continuer de penser dans un
de fragiliser l’équilibre social, en exposant l’emploi à la délocalisation, lisé ? Bien sûr que si, mais d’une manière bien juif américain, l’influence exercée par les monde huntingtonien divisé en civilisations
autorisée par le libre-échange. Elle fragiliserait également la cohésion plus complexe qu’on ne l’imagine générale- lobbys gréco-américain et arméno-améri- statiques et mutuellement menaçantes. p
nationale en ouvrant les frontières aux migrants venus de partout. ment. Il est exact que l’extraordinaire accélé- cain est tout aussi grande, en particulier
« Le Monde » publie six points de vue et débats sur le thème : ration des capacités technologiques à réduire quand elles s’additionnent pour faire passer Prochain article : climat, la lente émergence
« Tournant ou fin de la mondialisation ? » le temps nécessaire à la transmission d’infor- au Congrès des résolutions antiturques, d’une pensée globale
24 | 0123
des débats
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Theresa May | par serguei Il faut minimiser


les dommages dus
à la sortie de l’Union
La mémoire d’une frontière étanche au cœur de
l’Irlande incite particulièrement ce pays à veiller
à ce que le Brexit soit le moins douloureux possible

Par CHARLES FLANAGAN ÊTRE MEMBRE


DE L’UE NOUS A
A un moment délicat en
France et en Irlande, le pré-
sident François Hollande
devait être à Dublin le jeudi
21 juillet pour des consultations à
PERMIS DE JOUER
DANS LA COUR
haut niveau. Le président français DES GRANDS
rencontrera le président, Michael SUR LA SCÈNE
Higgins, et le premier ministre ir-
landais, Enda Kenny. Le résultat du INTERNATIONALE
récent référendum sur le maintien
du Royaume-Uni au sein de
l’Union européenne est regrettable
et pose de graves difficultés à lande un intérêt particulier. Mais
l’Union européenne et au Royau- l’Irlande a ses points propres qui
me-Uni. Le gouvernement irlan- lui tiennent à cœur et qui de-
dais respecte pleinement la déci- vront être abordés dans le cadre
sion du peuple britannique. Mais, de cette approche commune.
en Irlande, notre avenir est dans Premièrement, l’Union euro-
l’Union européenne ! péenne a joué un rôle essentiel
Les Irlandais ont toujours été pour soutenir l’évolution cons-

Le Brexit ne modifiera pas l’engagement parmi ceux qui ont adopté une at-
titude la plus positive à l’égard de
l’Union européenne et ceci avec
tante du processus de paix en Ir-
lande du Nord. Bien que le finan-
cement européen ait été vital,

britannique pour la sécurité européenne raison. Après plus d’un siècle de


sous-développement, l’Irlande a
bénéficié, grâce à l’Union euro-
partager une identité commune
comme citoyens européens a
permis aux unionistes et aux na-
péenne, d’un espace pour se déve- tionalistes en Irlande du Nord de
lopper économiquement et socia- trouver un espace plus large
La première ministre britannique, Theresa May, français lors de leurs missions contre lement. Etre membre nous a donné pour accommoder leurs diffé-
Daech ; nos généraux commandent indif- accès au plus grand marché unique rences historiques, culturelles,
devait être à Paris le 21 juillet pour rencontrer féremment des troupes britanniques et dans le monde et, plus important politiques et constitutionnelles.
François Hollande. Pour son ministre de la défense, françaises ; nos entreprises militaires pro- encore, a donné la possibilité à l’Ir- En Irlande, nous avons mainte-
duisent des missiles parmi les meilleurs lande d’avoir son mot à dire sur les nant, pour la première fois de-
Michael Fallon, la sortie du Royaume-Uni de l’UE du monde. règles qui régissent ce marché. Etre puis des siècles, une paix durable
ne se traduira pas par un repli de Londres en matière Et nous allons porter ce grand partena- membre nous a permis de diversi- et équitable sur toute l’île. La
riat à un niveau encore plus élevé. Jean- fier nos échanges commerciaux et frontière entre le Nord et le Sud
militaire. Bien au contraire Yves et moi-même avons pu mesurer de construire une économie mo- est désormais presque invisible.
l’évolution de notre entente au début de derne fondée sur la connaissance, Trente mille personnes la pas-
cette année, lorsque notre Combined offrant des emplois à une sent chaque jour pour travailler,
Par MICHAEL FALLON curité internationale ne s’est manifestée Joint Expeditionary Force (CJEF) a acquis main-d’œuvre mieux formée et mener des activités commercia-
avec plus d’évidence que le 18 juillet, lors sa capacité de déploiement. Cette force plus prospère. Etre membre a per- les et nouer des contacts person-
de la séance de notre Parlement. Les dé- commune interarmées combinera la mis à l’Irlande de jouer dans la cour nels, et le font sans entraves et

L’ épouvantable attaque commise


le 14 juillet à Nice contre des ci-
toyens et des touristes innocents
nous rappelle une fois de plus les mena-
ces auxquelles sont confrontés nos pays.
putés de tous les partis ont en effet voté
par 472 voix contre 117 en faveur du re-
nouvellement de notre arsenal de dissua-
sion nucléaire. Le nombre de ceux qui s’y
sont déclarés favorables a donc augmenté
puissance de deux des plus grandes ar-
mées du monde. Nous serons capables de
réagir plus rapidement aux dangers
émergents et de mobiliser jusqu’à
10 000 personnels en cas de besoin.
des grands sur la scène internatio-
nale grâce à sa capacité d’exercer
une influence sur la politique
étrangère de l’UE. Elle a également
créé un espace pour construire une
souvent sans s’en rendre compte.
Ceci est très différent de la fron-
tière que beaucoup d’entre nous
ont encore en mémoire, avec des
postes douaniers et de contrôle
Comme après les massacres de Charlie de plus d’une centaine par rapport à la Cette volonté est portée par un budget société plus égalitaire. engendrant des divisions dans
Hebdo et du Bataclan à Paris, le Royaume- dernière fois où le Parlement avait dé- de la défense qui augmentera chaque an- les territoires et entre les popula-
Uni est pleinement solidaire de la France. battu de notre armement nucléaire, il y a née jusqu’à la fin de la décennie. Et elle UNE FORCE POUR LA CROISSANCE tions. La restauration d’une fron-
Ainsi que l’a déclaré notre nouveau pre- dix ans. s’appuie sur un projet clair exposé dans Au cours des quarante dernières tière sur l’île serait une régres-
mier ministre, nous « redoublerons d’ef- Il s’agit d’une décision cruciale. notre dernier examen quinquennal de années, l’Irlande a connu des diffi- sion. La nouvelle relation entre
forts pour vaincre ces assassins brutaux Aujourd’hui nous constatons que la Rus- défense et de sécurité stratégiques. Ce cultés, bien entendu, et son adhé- l’UE et le Royaume-Uni doit se
qui veulent détruire notre mode de vie ». sie modernise ses forces nucléaires, ac- projet préconise une défense renforcée sion à l’Union européenne n’est poursuivre afin de soutenir et
Nous sommes conscients que vos va- croît la fréquence de ses exercices inopi- avec plus de navires, plus d’avions, plus pas la panacée. Nous n’avons pas maintenir une paix durable dans
leurs de liberté, d’égalité et de fraternité nés d’alerte nucléaire et menace de sta- de troupes opérationnelles, un meilleur été immunisés contre les répercus- toute l’île.
sont aussi nos valeurs. Nous sommes tionner des forces nucléaires en Crimée et équipement des forces spéciales et un sions plus larges de l’économie Deuxièmement, les liens entre
conscients que les menaces auxquelles à Kaliningrad, à proximité des frontières accroissement des moyens de lutte cy- mondiale, et l’Union européenne l’Irlande et le Royaume-Uni sont
vous êtes confrontés sont identiques avec la Pologne et la Lituanie. Et lorsque bernétique. ne nous a pas mis à l’abri des effets nombreux et forts. Nous parta-
aux nôtres. Et nous partageons une res- des Etats voyous tels que la Corée du Nord Au cours des prochaines années, non négatifs de la crise économique ré- geons une langue commune,
ponsabilité mondiale pour défendre no- testent des armes nucléaires, qui peut sa- seulement nous maintiendrons une ca- cente. Cependant, il est difficile une tradition juridique com-
tre système international fondé sur des voir quelles nouvelles menaces émerge- pacité militaire et de sécurité extrême- d’imaginer comment l’Irlande mune et une zone commune de
règles. Le Brexit ne modifiera pas cet en- ront dans l’avenir ? ment significative en Europe, mais nous aurait pu émerger si rapidement de circulation. Il est important que
gagement. consacrerons 178 milliards de livres à l’ac- cette crise ou aurait pu atteindre toutes les nouvelles dispositions
Loin de nous en dégager, nous nous em- UNE FLOTTE DE DRONES DOUBLÉE quisition de matériel de pointe pour l’ave- son niveau actuel de prospérité si qui seront prises entre l’UE et le
ployons à renforcer nos engagements in- Nous allons à présent mettre en œuvre le nir. La force expéditionnaire commune elle n’avait pas été dans l’Union Royaume-Uni prennent en
ternationaux. En l’espace de moins d’un projet de 31 milliards de livres (37 mil- interarmées aura à sa disposition de nou- européenne. compte la nécessité et la valeur
mois après le vote de sortie de l’UE, nous liards d’euros) visant à construire la pro- veaux porte-avions, de nouveaux appa- La progression constante de la de ces liens.
avons doublé notre présence militaire en chaine génération de sous-marins nu- reils de chasse, de nouveaux véhicules croissance de l’Union européenne Lors des futures négociations,
Irak, déployé 500 hommes en Estonie cléaires. Prévus pour entrer en service au blindés à technologie numérique, ainsi représente un intérêt vital sur le il est important que l’Union
pour défendre le flanc oriental de l’OTAN début des années 2030, ils nous protége- qu’une flotte de drones multipliée par plan national. La sauvegarde de cet européenne poursuive sa propre
– la France participant à notre bataillon- ront jusque dans les années 2060, en deux. intérêt national vital sera au cœur progression. Les négociations
cadre – et signé des contrats de plusieurs nous permettant de parer aux menaces La Grande-Bretagne quitte l’UE mais de notre approche dans les pro- entre l’UE et le Royaume-Uni se-
milliards de livres pour l’acquisition de les plus extrêmes contre notre mode de maintient son engagement pour la sécu- chaines négociations entre l’Union ront importantes, mais elles ne
nouveaux hélicoptères et avions de pa- vie. Cela est important non seulement rité européenne et compte continuer à as- européenne et le Royaume-Uni. devront pas traîner en longueur.
trouille maritime. Le 21 juillet, je participe pour la sécurité des citoyens britanni- surer son rôle mondial. Il y a cent ans, Trouver un équilibre sera délicat. L’Union européenne dans le
avec mon ami et homologue Jean-Yves Le ques, mais pour celle du monde entier. dans la Somme, nos deux armées ont D’une part, il est dans l’intérêt de monde continuera d’être aussi
Drian à une réunion de préparation de la Notamment parce que la France et le combattu côte à côte pour la liberté de la tous les Etats membres que le importante dans les années à ve-
prochaine étape de la lutte contre Daech Royaume-Uni, avec les Etats-Unis, four- France. Il y a soixante-douze ans, nous Royaume-Uni maintienne des nir qu’elle l’a été au cours de ces
[acronyme arabe de l’organisation Etat is- nissent le parapluie nucléaire de l’OTAN – avons joint nos forces en Normandie liens aussi proches que possible six dernières décennies, parce
lamique]. la protection ultime de ses vingt-huit pour libérer l’Europe du nazisme. avec l’UE. Notre prospérité est liée à qu’elle est une force pour la
Jamais notre détermination à continuer membres. L’existence de ces trois centres Aujourd’hui, dans le ciel de Syrie et d’Irak, la leur. La pierre angulaire des bon- croissance et la paix aussi bien
à assurer un rôle déterminant dans la sé- de décision distincts complique les cal- au sol au Nigeria et dans le Golfe, nous nes relations pour l’avenir réside en Europe que dans le monde. En
culs de tout adversaire potentiel et rend combattons le terrorisme. Nous collabo- dans la conviction que les Britanni- exploitant son plein potentiel,
moins probable une attaque nucléaire. rons également toujours plus étroite- ques auront que l’UE aura traité l’UE peut minimiser les domma-
Cette dissuasion nucléaire constitue une ment afin de protéger nos populations avec transparence et équité le ges causés par la sortie du
NOUS ALLONS METTRE formidable garantie pour la sécurité des sur nos territoires nationaux, notam- Royaume-Uni. D’autre part, tout Royaume-Uni et être le pivot
nations du monde entier qui croient à la ment en matière de renseignement. accord conclu entre le Royaume- autour duquel nous pouvons
EN ŒUVRE LE PROJET démocratie et à l’Etat de droit. Soyez certains que la Grande-Bretagne et Uni et l’UE sur leurs relations doit tous bâtir notre évolution future.
DE 31 MILLIARDS Cet engagement à travailler d’arrache-
pied pour renforcer nos alliances s’appli-
la France se tiendront côte à côte pour
faire courageusement face aux défis de
reposer sur le juste équilibre des
droits et des devoirs.
L’Irlande veillera à jouer un rôle
dans ce sens. p
DE LIVRES VISANT que à la France plus qu’à tout autre pays. demain. p L’Irlande, membre de l’équipe de
Nous avons vu ce que nous pouvions faire (Traduit de l’anglais par Gilles Berton) négociation de l’Union euro-
À CONSTRUIRE ensemble. Il y a six ans, lorsque les ac- péenne, jouera un rôle actif dans la
cords de Lancaster House ont promis une définition de la démarche de l’UE.
LA PROCHAINE coopération toujours plus étroite, cer- Tous les Etats membres auront de ¶
GÉNÉRATION DE SOUS- tains étaient sceptiques. Aujourd’hui ¶ nombreux points en commun ; ce- Charles Flanagan est ministre
pourtant, nos équipages pilotent indiffé- Michael Fallon est ministre pendant, la forte activité de nos re- irlandais des affaires étrangères
MARINS NUCLÉAIRES remment des appareils britanniques et de la défense du Royaume-Uni lations commerciales donne à l’Ir- et du commerce extérieur
0123
| 25
des débats
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Kipling, aux origines FRANCE :


ÉTAT D’URGENCE
de l’inspiration ET ÉTAT DE DROIT
trant que la proximité de sa primaire rend
caduque l’idée même d’unité nationale
face au terrorisme, les députés ont large-
ment ratifié cette prolongation. Moyen-
n’existe pas, le danger est que l’état d’ur-
gence devienne notre quotidien. « L’état
d’urgence ne peut pas être un état perma-
nent », a assuré Bernard Cazeneuve, le mi-
nant quelques amendements, les sénateurs nistre de l’intérieur, au Monde. Il est pro-
« LES NOUVELLES BILINGUES ont fait de même, mercredi 20 juillet. longé jusqu’à la fin janvier 2017, mais on
DU MONDE » : RUDYARD KIPLING, En affichant une fermeté qui répond à imagine mal qu’il soit alors suspendu, au
« THE FINEST STORY l’attente des Français, François Hollande moment où la France entrera en campagne
IN THE WORLD/LA PLUS BELLE montre que, contrairement à ce dont l’ac- présidentielle. Le premier ministre a dit et
HISTOIRE DU MONDE » cuse Nicolas Sarkozy, il n’a pas « la main qui redit que ce dispositif « s’inscrit pleinement
Livre-CD no 6 - 4,99 € tremble ». Reste à savoir si cette mesure dans notre Etat de droit ». Mais ses limites
En vente depuis le jeudi 21 juillet. d’exception est une réponse adaptée et si sont peu à peu réduites. Les perquisitions
elle ne mine pas peu à peu les fondements administratives, qui avaient été jusqu’alors
de notre Etat de droit. écartées, vont désormais être autorisées.
Collection Elles permettront d’exploiter les données

P our la quatrième fois depuis les at-


tentats du 13 novembre 2015, l’état
d’urgence va être prolongé, cette
Une menace installée dans la durée
Après les attentats du 13 novembre 2015, le
chef de l’Etat avait voulu réviser la Consti-
numériques saisies et d’enclencher davan-
tage de procédures judiciaires. M. Caze-
neuve s’abrite sur ce point derrière la juris-

E
n 1907, l’académie suédoise récompense pour la fois pour une durée de six mois. Le tution pour y inscrire le principe de l’état prudence du Conseil constitutionnel. Mais
première fois un auteur anglais : Rudyard Kipling 14 juillet, François Hollande avait annoncé d’urgence – et la déchéance de nationalité. cela crée un précédent dont un pouvoir peu
reçoit le prix Nobel pour son « originalité d’inven- sa suspension, à partir du 26 juillet, avant Cela revenait à institutionnaliser une ur- scrupuleux pourrait demain se saisir.
tion ». Mais qu’est-ce que l’invention ? L’imagina- que l’horreur qui a frappé Nice au soir de la gence qui n’est tolérable que sur une courte L’état d’urgence est une réponse peut-
tion existe-t-elle réellement ? Et d’où vient l’inspiration ? fête nationale n’impose une nouvelle pro- période. M. Hollande n’a pas eu gain de être momentanément justifiée, mais elle
Ces questions sont au cœur de La Plus Belle Histoire du longation. L’état d’urgence, a plaidé Ma- cause et ces mesures d’exception ont été re- ne peut évidemment pas être la seule. Il
monde, une nouvelle publiée en 1891. Un texte différent de nuel Valls, « est un dispositif efficace pour conduites de trois mois en trois mois. Cette faut aussi se donner les moyens d’amélio-
ce que Kipling a l’habitude d’écrire. Son narrateur, un écri- lutter contre le terrorisme, pour désorgani- politique n’a pas été inefficace, puisque de rer les services de renseignement et parve-
vain en mal d’idées, cherche à s’approprier les récits d’un ser les filières, frapper les individus, les em- grands événements comme la COP21 et nir à annihiler les racines de ce « djiha-
jeune garçon nommé Charlie Mears. Ce dernier voue une pêcher de passer à l’acte ». l’Euro de football ont pu se tenir. Et les disme français » qui voit des centaines de
admiration sans borne au narrateur. Mais quand lui vient A l’issue de débats houleux où la droite a nombreuses manifestations contre la loi jeunes hommes et femmes radicalisés re-
l’envie de coucher sur le papier ce qu’il appelle la « plus soufflé sur les braises et s’est lancée dans travail ont démontré que le droit de mani- joindre les rangs de l’organisation Etat isla-
belle histoire du monde », sa plume rechigne et ne le satis- une surenchère sécuritaire souvent indi- fester n’était pas remis en cause. mique, voire agir, comme dans l’attentat de
fait pas. C’est donc le narrateur qui va se charger d’écrire gne – allant jusqu’à évoquer la création Comme la menace terroriste est installée Nice ou dans celui de Magnanville contre
ladite histoire. Or, voilà que Charlie imagine des aventu- d’un « Guantanamo » à la française –, mon- dans la durée, et que le « risque zéro » des policiers, en « loups solitaires ». p
res de galère grecque et de bateau viking. Avec un luxe de
détails époustouflant… Comme s’il y était ! A tel point que
le narrateur et son ami bengali finissent par s’interroger.
Et si ces histoires n’étaient en fait que des vestiges de vies
antérieures ? Des souvenirs qui refaisaient surface ?
Loi bricolage | par fabio viscogliosi
FORCE NARRATIVE ET HUMOUR
L’influence de la pensée indienne est sensible dans La Plus
Belle Histoire du monde. Né à Bombay en 1865, l’auteur de
Kim (1901) est un véritable enfant de l’Empire britannique
– il a d’ailleurs été souvent critiqué pour sa mentalité colo-
nialiste. Mais ceci n’empêchait pas Kipling d’avoir pour
l’Inde une fascination sincère, et d’insérer des motifs in-
diens dans nombre de ses récits. Mais celui-ci va particuliè-
rement loin. C’est la nouvelle la plus « uncanny », c’est-à-
dire la plus étrange, des œuvres de Kipling. Comme si l’écri-
vain avait eu l’intuition de l’inconscient. Comme s’il
fouillait déjà ce que Freud nommerait « l’inquiétante étran-
geté ». Comme si, enfin, en 1891, son texte « préfigurait » ce
que l’on appellerait plus tard la « psycho-analyse ». On peut
même se demander qui est ce Charlie Mears. Ne serait-il
pas tout simplement le double plus jeune du narrateur ?
Kipling, qui a beaucoup écrit pour la jeunesse – Le Livre
de la jungle (1894), Histoires comme ça (1902) –, a été très
marqué par une enfance difficile. Alors qu’il n’a que 6 ans,
il doit quitter son pays natal pour parfaire son éducation
en Angleterre. Il atterrit dans une famille d’accueil qui le
martyrise. Kipling a pourtant souvent dit que cette expé-
rience avait peut-être fait naître sa vocation d’écrivain. Ce
que nous dit cette nouvelle, c’est aussi cela : que la créa-
tion littéraire n’est peut-être que la mise au jour d’expé-
riences vécues, oubliées, exhumées, réinventées… Elle té-
moigne aussi de l’incroyable force narrative et de l’hu-
mour de Kipling. Ainsi, en 1936, alors qu’il est hospitalisé
à Londres, l’écrivain découvre l’annonce de sa mort dans
les colonnes d’une revue. Il sourit et écrit au rédacteur en
chef : « Je viens de lire que j’étais décédé. N’oubliez pas de me
rayer de la liste des abonnés. » p
juliette hirsch

« Un jour, la Turquie sortira de ce système autoritaire »


diquent de plus en plus de démocratie. toujours sur la peur et n’accepte pas la ré- Faut-il craindre que les minorités
Les Turcs doivent s’appuyer sur les mouvements sociaux Cela me donne l’espoir qu’un jour notre flexion objective. Le gouvernement Erdo- soient de nouveau employées comme
émergents afin d’aboutir à une société plus pays sortira de ce système autoritaire. gan n’y échappe pas. L’Etat turc n’accepte bouc émissaire ?
pas que la société civile se renforce. Les Il faut espérer que non, et que les choses
démocratique, estime la sociologue turque Pinar Selek Le gouvernement Erdogan se durcit-il syndicats, les intellectuels, les journalis- changent. J’ai confiance dans les mouve-
soudainement ou est-ce que les pré- tes, les militants qui veulent discuter ments sociaux qui émergent. Cette force
mices de cette répression avaient déjà ouvertement, en sont les premières victi- dans les combats féministes, arméniens,
ENTRETIEN du coup d’Etat, quand les autorités ont
pris mon père et l’ont emmené pendant
été posées ?
Cela n’a pas commencé avec le gouver-
mes. Ce sont toujours les contestataires
qui sont victimes. Tous ces groupes qui
kurdes, me donne de l’espoir. Mais le dis-
cours militariste patriarcal et nationaliste
cinq ans. Mais, maintenant, j’essaye de ré- nement Erdogan. Lorsque j’étais empri- veulent le pouvoir ont peur de la liberté. persévère, et le danger perdure. Les luttes

N ée à Istanbul en 1971, Pinar Selek


est sociologue, féministe et anti-
militariste. Elle a 9 ans quand son
père, défenseur des droits de l’homme, est
arrêté par les autorités turques lors du
fléchir et de comprendre les complexités
du processus de prise du pouvoir en Tur-
quie. Il y a toujours eu un système milita-
riste et une dimension autoritaire. Nous
n’avons jamais connu d’autre système po-
sonnée en 1998, nous étions 40 000 pri-
sonniers politiques. Nous étions presque
tous victimes de la torture. Les prison-
niers étaient avant tout des artistes, des
chercheurs, des militants des droits de
C’est cela qui est dangereux. Depuis mon
arrestation, rien n’a changé. Le système ré-
pressif continue et se renouvelle, avec de
nouveaux acteurs.
sociales doivent se renforcer, et se battre
pour un système plus démocratique. J’ap-
pelle les citoyens des différents pays à être
solidaires avec ces militants, pour une
transformation non violente du régime.
coup d’Etat militaire de 1980. Elle suit des litique. Nous avons toujours connu les l’homme… La répression dure depuis Comment doivent réagir les Occiden-
études de sociologie à Istanbul et s’inté- coups d’Etat. Qu’elle soit civile ou mili- longtemps malheureusement. Le gouver- taux ? Leur réaction pour le moment Que pensez-vous de la purge des uni-
resse aux minorités. Elle a 27 ans quand la taire, la violence a toujours fait partie de nement actuel s’est fait élire grâce à des vous semble-t-elle à la hauteur des versitaires ? Considérez-vous qu’une
police la torture pour la forcer à dénoncer notre quotidien. promesses de démocratisation. événements ? rébellion pourrait se mettre en place ?
les personnes appartenant aux minorités A chaque période de tension, on coupe la Il y a eu une réaction ferme de la part de Je trouve cela très inquiétant. Le pro-
avec lesquelles elle a travaillé. Elle est alors tête du problème par un nouveau coup Pourquoi s’en prend-on aux universi- l’Union européenne concernant la réhabi- blème est qu’il n’y a pas de système juridi-
faussement accusée de l’attentat du d’Etat, sans jamais régler le problème au taires ? Ce qui vous est arrivé présa- litation de la peine de mort, et c’est très que démocratique. Les pouvoirs utilisent
9 juillet 1998 du marché aux épices d’Is- niveau structurel. La violence devient de geait-il de la situation actuelle ? bien. L’histoire a montré que les institu- les institutions pour leur propre intérêt.
tanbul, puis emprisonnée. Libérée plus en plus forte à chaque fois. Même si le Le pouvoir en Turquie s’appuie depuis tions politiques internationales soutien- Mais les universitaires ne sont pas les
en 2000, elle s’installe en 2008 en France. gouvernement change, le fait que le sys- nent avant tout leurs intérêts économi- seuls qui doivent être inquiétés de cette
Elle est enseignante en science politique à tème n’ait jamais été transparent, sans ques et stratégiques, plutôt que les peu- purge. Les journalistes, les fonctionnaires
l’université de Sophia-Antipolis. vrai débat démocratique, fait qu’il n’y a ja- ples. J’ai plus confiance dans les médias, sont en danger. Je ne pense pas qu’il y aura
mais eu de réelle transformation pour soi- « NOUS AVONS dans les associations et syndicats pour té- de rébellion contre cela, car les mouve-
Que vous inspire la situation en Tur- gner les blessures du passé. Cette fois-ci, le moigner leur solidarité. C’est grâce à cela ments sociaux qui ont émergé ont appris
quie ? gouvernement démocratiquement élu BESOIN que les institutions vont se positionner. à se préserver. Ils ont développé différen-
Je suis loin de chez moi et la distance est est resté au pouvoir, c’est déjà une bonne DE LA SOLIDARITÉ Nous avons besoin de la solidarité inter- tes tactiques pour se protéger et lutter. p
très difficile à supporter. Cela me ramène chose. Depuis une dizaine d’années émer- nationale pour soutenir les luttes sociales propos recueillis par
à mes souvenirs de jeunesse en 1980, lors gent des mouvements sociaux, qui reven- INTERNATIONALE » en Turquie. anne clémence drouant
26 | 0123
VENDREDI 22 JUILLET 2016

Sale
fin de vie
Grandeur et décadence du sac plastique 4|6
Le sac de caisse est interdit en France
depuis le 1er juillet. Toute la semaine, « Le Monde »
revient sur cet objet si parfait et si polluant

C’
est un grand voya-
geur que l’on peut
croiser dans les mon-
tagnes d’Indonésie
comme dans les fau-
bourgs de Bamako,
le long du boulevard périphérique
parisien ou en plein océan Pacifique. Le
sac plastique voyage bien. Autant qu’il « Melting Growth,
fait du mal à la planète. Christophe Growing Melt »,
Doukhi-de Boissoudy, représentant en construction
France de Novamont, un des leaders flottante
européens des plastiques biodégrada- de 8000 sacs
bles, raconte ce que lui aurait confié le plastique,
ministre ivoirien de l’agriculture : les Connecticut,
terres agricoles étaient tellement truf- 2007.
fées de débris de plastique que l’on en CLAUDIA BORGNA
retrouvait dans les légumes.
En 2002, le Bangladesh a décrété – en
pure perte – une interdiction des sacs
plastique, accusés d’avoir provoqué
de graves inondations à Dacca en em- Pour les producteurs de granules de milieu des années 2000, ces sacs sont La société Carbios, qui vient de s’asso-
pêchant l’évacuation des eaux. Ces bioplastique, généralement produites à tombés en disgrâce en raison de leur cier à Limagrain Céréales Ingrédients,
mêmes sacs sont soupçonnés de favo- partir d’amidon de maïs et de blé ou de qualité inégale et du mauvais accueil explore une autre voie : celle des enzy-
riser le paludisme en retenant les fécule de pomme de terre, et les fabri- que leur ont réservé les associations en- mes. Le principe, audacieux, est d’inté-
eaux stagnantes propices à la prolifé- cants de sacs qu’ils fournissent, le défi vironnementales, pour lesquelles ils ne grer ces protéines dans du bioplastique
ration des moustiques. est redoutable : il faut que le sac biodé- représentent aucun intérêt écologique. afin d’accélérer sa dégradation. « L’idée,
La fin de vie du sac plastique est une gradable soit assez solide pour assurer Pour Philippe Michon, représentant c’est que les polymères sont un collier de
question que les fabricants ont long- sa fonction, mais qu’il disparaisse en- en France de Symphony Environmen- perles et les enzymes une paire de ci-
temps préféré éluder. Les études évo- suite rapidement par assimilation par tal, fabricant d’additifs « pro-dégra- seaux », résume Alain Marty, directeur
quent 400 à 450 ans pour qu’un sac des micro-organismes. « Aujourd’hui, scientifique de Carbios, avec un sens
soit dégradé dans la nature. Mais que nous savons faire du plastique à 60 % vé- consommé de la vulgarisation.
vaut ce chiffre ? « Du folklore », répond gétal, mais un sac fabriqué dans ce plas- La dégradation des plastiques est de-
le photochimiste Jacques Lemaire. La tique n’aura pas les mêmes propriétés La dégradation des plastiques venue un champ scientifique très con-
recherche commence seulement à mécaniques ni la même transparence est devenue un champ scientifique currentiel. Et un gros enjeu financier.
s’intéresser au sujet et le recul n’est pas qu’un sac 100 % fossile », reconnaissent Mais plutôt que de chercher à faire dis-
suffisant pour trancher. Denis Despré et Walter Lopez, de Lima- très concurrentiel. paraître les sacs, d’autres cherchent à
Mais comment faire disparaître les grain Céréales Ingrédients, filiale du se- Et un gros enjeu financier leur donner une deuxième vie. Dans
pochons de notre vue et des écosystè- mencier français Limagrain. plusieurs pays africains, des entrepri-
mes qu’ils perturbent ? En luttant con- ses se sont lancées dans le recyclage des
tre l’abandon sauvage, certes, mais cela LA PISTE DE L’OXODÉGRADABLE sacs, qui, fondus et mélangés à du sable,
ne suffit pas. En les collectant et en les La loi de 2015 relative à la transition dants », le sac oxodégradable « est une sont utilisés en pavés comme revête-
recyclant, mais cela demande des énergétique pour la croissance verte piste qui a du sens pour lutter contre les ment de sol. Au Burkina Faso et en
moyens dont tous les pays ne dispo- n’impose qu’un plancher de 30 % de sacs plastique dans l’environnement, France, autour de l’association Les filles
sent pas. Industriels et chercheurs ont matière d’origine végétale, à compter mais qui a été victime de la guerre menée du facteur, des femmes découpent les
compris qu’ils devaient innover. Les du 1er janvier prochain, pour les sacs par les fabricants de bioplastiques ». Phi- vieux sacs plastique et les transfor-
premiers bioplastiques, composés plastique fins servant à emballer les ali- lippe Michon est un des derniers défen- ment au crochet en sacs, paniers, trous-
pour partie de polymères d’origine vé- ments en rayons. Un plancher qui aug- seurs de l’« oxo » en France avec Jacques ses et objets artisanaux multicolores.
gétale, sont apparus dans les années mentera progressivement pour attein- Lemaire. Tous deux misent sur un rap- L’inconvénient et l’avantage du plasti-
1980. Mais rien n’est simple : certains dre 60 % en 2025. Cette même loi inter- port commandé par Bruxelles et at- que, c’est qu’il a la vie dure. p
de ces polymères, notamment issus de dit les sacs oxodégradables, que des ad- tendu en 2017 sur le sac « oxo », que des gilles van kote
la canne à sucre, ne sont pas biodégra- ditifs conduisent à se fragmenter sous pays africains et asiatiques ont adopté
dables, alors que certains plastiques l’effet de la lumière et de la chaleur. parce que leurs systèmes de collecte de Prochain article :
d’origine fossile, eux, le sont ! Après avoir connu un certain succès au déchets sont déficients. L’homme aux 45 000 poches

Minamata, la baie empoisonnée


Les villes cobayes 4|6 Dans les années 1950, une maladie neurologique s’abat sur le sud du Japon, faisant plusieurs dizaines de milliers de victimes

E
n 1950, sur les plages, on com- sieurs dizaines de milliers de victimes – le « Il y avait à Minamata une usine chimi- En 1959, un groupe d’experts réunis par maître d’œuvre de l’expérimentation,
mence à voir s’échouer des pois- chiffre est âprement débattu et des procès que de la société Chisso qui déversait ses ef- le ministère de la santé japonais met en avait reçu l’ordre de se taire… Et il s’est tu.
sons morts. Personne ne fait vrai- sont toujours en cours. fluents dans la baie, raconte le spécialiste avant la responsabilité du méthyl-mer- Premier cas d’intoxication environne-
ment attention. Un peu de temps Les rapports des deux médecins sont de santé environnementale Philippe cure mais s’abstient de mentionner la mentale à grande échelle, la maladie de
passe et des promeneurs se mettent à ra- glaçants. « Famille Kaneko : en 1954, le père Grandjean (université du Danemark-Sud, source de contamination, faute de Minamata a montré que le cerveau en dé-
conter des histoires étranges : on voit a été frappé de dysarthrie [trouble de l’arti- Harvard School of Public Health), auteur « preuve scientifique ». Pour avoir le fin veloppement, lors de la vie intra-utérine,
dans la région des mouettes et des cor- culation], de tremblements et d’ataxie d’un ouvrage sur la pollution et le système mot de l’histoire, il faut un peu de chance. est sensible à certains polluants. Car, grâce
beaux incapables de prendre leur envol, [trouble de la coordination]. Son état s’est nerveux central (Cerveaux en danger, Bu- « Dans cette région du Japon, les familles aux échantillons de cordon ombilical tes-
leurs ailes prises de mouvements désor- lentement détérioré et il est mort en juin chet-Chastel, 300 p., 22 euros). Or, l’usine gardent dans une petite boîte le cordon tés, il est apparu que de très faibles ni-
donnés et erratiques. Et puis ce sont les 1955 », écrivent-ils. Dans le même temps, avait mis au point un nouveau système de ombilical de chaque enfant, comme porte- veaux de contamination au mercure peu-
chats. Brutalement pris de spasmes, ils ses deux enfants développent des trou- production de chlorure de vinyle qui utili- bonheur, raconte Philippe Grandjean. Un vent expliquer des retards mentaux. Un
sont emportés par une danse de Saint- bles semblables, qui apparaissent un peu sait du mercure comme catalyseur. » Ce jeune étudiant en médecine, Masazumi demi-siècle de recherches ultérieures ont
Guy qui les précipite parfois dans la mer et partout dans la région. « Famille Tanaka : dernier est déversé dans la mer sous sa Harada, a convaincu de nombreuses fa- non seulement montré que le mercure
finit toujours par les tuer. C’est, enfin, sur en mars 1956, fébrilité d’une petite fille de forme la plus toxique : le méthyl-mercure. milles de lui en donner des fragments. Il a issu des activités minières ou industrielles
les enfants, les femmes et les hommes de 6 ans, pendant une journée. Ensuite, pen- Pourtant, la thèse du mercure n’est pas dosé la quantité de mercure présent dans finit par s’accumuler dans la chaîne ali-
la baie de Minamata, dans l’extrême sud dant deux à trois semaines, développement évidente. D’abord parce que Chisso a long- chacun et a ainsi pu montrer que les en- mentaire marine, mais aussi qu’il altère
de l’archipel nippon, que le voile du cau- progressif d’une ataxie, d’une dysarthrie, temps nié qu’il y en ait la moindre trace fants touchés par la maladie étaient ceux les cerveaux en développement. Avec le
chemar se dépose. d’une dysphagie [difficultés à la dégluti- dans ses effluents. Et puis, souligne Phi- qui avaient été exposés à de fortes doses de risque de voir s’éroder les capacités cogni-
« A la fin de l’année 1953, une mystérieuse tion]. (...) En février 1958, elle était devenue lippe Grandjean, « les nouveau-nés déve- mercure. » La preuve était apportée. tives des nouvelles générations.
maladie du système nerveux central com- sourde, muette, déficiente mentale et inca- loppaient des symptômes très marqués La communauté internationale com-
mence à affecter les villageois de la baie de pable de s’asseoir. » alors que leurs mères ne semblaient pas ÉCHANTILLONS DE CORDON OMBILICAL mence seulement à prendre la mesure du
Minamata et, en 1956, elle prend des pro- Bien vite, les troubles graves du déve- souffrir outre mesure des niveaux de mer- Mais jusqu’en 1968, Chisso et l’Etat japo- problème. En 2009, les Nations unies pré-
portions épidémiques », écrivent deux mé- loppement explosent chez les nouveau- cure auxquels elles étaient exposées ». nais ont nié la responsabilité de l’usine… parent un traité pour faire cesser les émis-
decins, Douglas McAlpine et Shukuro nés de la région. Une centaine de bébés Ce n’était pas faute de savoir. En 1970, le sions de mercure dans l’environnement
Araki, le 20 septembre 1958, dans la revue nés au cours de la seule année 1955 dans médecin-chef de Chisso, Hajime Hoso- et l’ouvrent à la signature quatre ans plus
britannique The Lancet. C’est le premier la zone de Minamata développent une in- Des troubles graves kawa, avoue sur son lit de mort que la so- tard. Il est signé à ce jour par 128 pays, et 28
article sur le sujet publié dans la littérature firmité motrice cérébrale lourde. Dès les ciété a conduit ses propres expériences, l’ont ratifié. Son nom tombe sous le sens :
médicale internationale : le monde décou- premières enquêtes, la thèse d’un empoi- du développement dès 1959 sur des chats, et a démontré sans c’est la convention de Minamata. p
vre la « maladie de Minamata », du nom sonnement par les produits de la mer explosent l’ombre d’un doute que le méthyl-mer- stéphane foucart
de la ville enrôlée à son insu dans une s’impose. Mais par quoi ont été contami- cure présent dans les effluents de l’usine
sorte de vaste expérience qui fera plu- nés les animaux marins ? chez les nouveau-nés est la cause du mal. Le docteur Hosokawa, Prochain article : les seniors de Bordeaux

Vous aimerez peut-être aussi