Vous êtes sur la page 1sur 31

TRANSFERT DE CHALEUR

CHG 2714A

Chapitre I
INTRODUCTION
Chapitre I: Introduction CHG 2714

Plan du Chapitre

• Définition de la chaleur
• Modes de Transfert de Chaleur
– Conduction, convection, rayonnement
• Thermodynamique et Transfert de Chaleur
• Premier et deuxième principes de la thermodynamique
• Bilan d’énergie à la surface d’un solide
• Chaleur spécifique
• Méthode d’analyse d’un problème de transfert de chaleur
• Combinaison des trois mécanismes de transfert

2
Chapitre I Introduction CHG 2714

Transfert de Chaleur

Les multiples procédés utilisés dans l’industrie sont très souvent le siège
d’échanges de chaleur.

Le but recherché:
fours, coulée, échangeurs, thermoformage, induction, lits fluidisés,
refroidissement

Intervention inévitable:
chocs thermique, perte de chaleurs, réaction chimique (endothermique/
exothermique), rayonnement

3
Chapitre I Introduction

Exemples de transfert de chaleur

Pile à combustible

Réacteur chimique

• Isolation d’un
bâtiment
• Les habilles d’hiver
• L’air conditionnée
•Chauffage, etc.

Centrale thermique 4
Chapitre I Introduction CHG 2714

Exemples de transfert de chaleur


Échangeur de chaleur
tubulaire

Échangeur de chaleur à plaques

Four
5
http://www.gch.iut-tlse3.fr:80/gch
Chapitre I Introduction CHG 2714

Des connaissances de base en ce domaine sont nécessaire à l’ingénieur


pour comprendre les phénomènes physique qu’il observe et maîtriser
les procédés et donc la qualité des produits

La chaleur ou l’énergie thermique (Q) est le transfert de l’énergie


microscopique (chaotique) entre le système et l’environnement [J]

Pour le cours "transfert de chaleur" nous disons simplement que c'est


une forme de l'énergie. Disons aussi que, lorsqu'on introduit une
quantité de chaleur dans un corps, la température de ce dernier
augmente. Dans le cas d'un changement de phase, une partie de
cette chaleur est utilisée pour satisfaire les besoins thermiques liés à
ce phénomène (fusion, évaporation, etc...).

6
Chapitre I Introduction CHG 2714

Deuxième principe de la thermodynamique

La chaleur (ou l’énergie thermique) ne peut passer que d’un corps


chaud vers un corps froid

T1 T2
T1 > T2

Énergie
thermique

7
Chapitre I Introduction CHG 2714

Modes de Transfert de Chaleur


Conduction Thermique
Il n’y pas de déplacement de matière, on
observe le transport d’énergie dans la
matière

Convection
Transport d’énergie avec le déplacement de
la matière (écoulement de fluides gazeux ou
liquides)

Rayonnement Thermique
Pas de déplacement de matière, pas de
contact entre objets ou milieux qui échangent
de l’énergie; transport de l’énergie (même
dans le vide) sous forme d’ondes
électromagnétiques 8
Chapitre I Introduction

Conduction

Échange de chaleur entre deux points d'un solide, ou encore d'un liquide
(ou d'un gaz) immobile et opaque.

Pas de mouvement macroscopique de la matière

-L’agitation moléculaire (pour des gaz et des liquides)

-Les vibrations des réseaux cristallins (dans les solides


non-conducteurs)

-Le déplacement des électrons libres (dans les métaux


conducteurs)
9
Chapitre I Introduction

Conduction en régime stationnaire

" dT q” densité de flux de chaleur dans la


q = −k
x
(1.1) direction x [W/m2]
k conductivité thermique du milieu
dx [W/(m.K) ou W/ (m.oC)]
T température [K ou oC]
x position axiale [m]

T
dT T2 − T1
T1 T(x) =
qx ’’ dx L
T2
L
x " T2 − T1
q = −k
x
L
10
Chapitre I Introduction

Loi de la conduction
Loi de Fourier (1822)

" dT
q = −k
x
dx
Cette relation indique que le flux de chaleur est:

-Proportionnel au gradient de la température


- augment avec la conductivité k
- et il se propage dans la direction des températures
décroissantes

11
Chapitre I Introduction

Symboles qu’on va utiliser

Q est la chaleur ou l’énergie thermique [J]


qx’’ est le densité de flux de chaleur [W/m2)
qx est le taux de transfert de chaleur qx = qx’’.A [W]
q’ est le taux de transfert de chaleur par unité de langueur [W/m]
.
q est le taux de génération de l’énergie par unité de volume [W/m3]

12
Chapitre I Introduction CHG 2714

• Problème 1.4 Le flux de chaleur à travers d’une plaque en bois (50 mm


d'épaisseur) dont les températures de surface intérieur et extérieur sont de 40
et 20 oC, respectivement, a été déterminée à 40 W/m2. Quelle est la
conductivité thermique du bois.

• Problème 1.11 Une puce de silicium carré (k = 150 W / mK) est d'une largeur
w = 5 mm de côté et d'épaisseur t = 1 mm. La puce est montée sur un
substrat de telle sorte que son côté et la surface arrière sont isolés, tandis que
la surface frontale est exposé à un fluide de refroidissement. Si 4 W se
dissipent dans les circuits montés à la surface arrière de la puce, quelle est la
différence de température stationnaire entre la surface arrière et frontal?

13
Chapitre I Introduction

Convection
Échange de chaleur entre une paroi et un fluide avec le transport de la chaleur par le
fluide en mouvement.

q’’ = h (T∞ - Ts) (1.3b)

h est le coefficient de transfert de chaleur et la fonction de la nature du fluide, Ts, T∞


on dit aussi le coefficient d'échange par convection [W/m2K]

T∞
Ts < T∞

Ts

Figure 1.2 Convection 14


Chapitre I Introduction

Déplacement macroscopique de la matière

Le transfert de chaleur de la plaque vers le fluide résulte de deux


mécanismes:

- juste à la surface là où la vitesse du fluide est nulle, il y a transfert par


conduction vers le fluide
- loin de la surface le transfert résulte aussi du déplacement du fluide; il y a
transfert par convection
15
Chapitre I Introduction

Loi de refroidissement de Newton

Sur une surface, le phénomène global de transfert de chaleur s’exprime d’une


façon pratique par la loi de refroidissement de Newton:

"
q = h(Ts −T∞ ) (1.3a)

Quand T∞ < Ts

h – coefficient de transfert de chaleur convective


16
Chapitre I Introduction CHG 2714

Problème 1.15 Une résistance électrique est intégré dans un long


cylindre de diamètre 30 mm. Lorsque l'eau avec une température de
25 oC et la vitesse de 1 m/s coule à travers le cylindre, la puissance
par unité de longueur nécessaire pour maintenir la surface à une
température uniforme de 90 oC est de 28 kW/m. Lorsque l'air,
également à 25 oC, mais avec une vitesse de 10 m/s coule à travers ,
la puissance par unité de longueur nécessaire pour maintenir la même
température est de 400 W/m. Calculer et comparer le coefficient de
convection pour le flux d'eau et d'air.

17
Chapitre I Introduction

Rayonnement

Échange de chaleur entre deux parois séparées par un milieu transparent

La chaleur passe d’un corps à haute température vers un


corps à basse température sous forme d’un rayonnement
électromagnétique (photon); les deux corps devant être
dans un milieu transparent (comme l’air ou le vide)

4
Loi de Stefan-Boltzmann: Eb = σTs [W/m2] (1.4)

E - l’émittance énergétique

La constante de Stefan-Boltzman σ
σ = 5.669 x 10 -8 W / (m2.K4) 18
Chapitre I Introduction

Rayonnement
Si on a une surface idéale = corps noir
q ’’max = σTs4
Si on a une surface réelle = corps gris
L’ émissivité (ε) vient réduire le flux émis par la surface
q’’ = εσ Ts4
Dans le cas où cette surface est environnée d’une autre
surface a une température Tenvir, l’échange net de chaleur
est alors:
q’’ = εσ (Ts4 – Tenvir4) (1.7)

qr = hr A(Ts − Tenvir ) (1.8)

2 2
hr = εσ (Ts + Tenvir )(Ts + Tenvir ) (1.9)
19
Chapitre I Introduction CHG 2714

G - irradiation ou éclairement

Si α = ε, l’échange de chaleur net avec l’environnement est:

qr’’ = εEb(Ts)4 – αG = εσ (Ts4 – Tenvir4)


20
Chapitre I Introduction

Thermodynamique et Transfert de Chaleur


La thermodynamique étudie la conversion des différentes formes d’énergie entre elles,
s’intéresse surtout aux conditions d’équilibre
• N’envisage pas la vitesse avec laquelle les échanges d’énergie ont lieu
• La variable temps n’intervient pas

Le premier principe de la Thermodynamique ∆Esttot = Q - W


. .
Eent et Esort sont le combinaison de trois
. modes de transfert de chaleur: conduction,
Eent . . . convection,rayonnement
Eg Est Esort .
Eg est l’énergie engendrée (chaleur latente
de transformation de phase, réaction
chimique, effet Joule).
Figure 1.3 Conservation de l’énergie .
Est est l’énergie stockée (l’énergie cinétique,
potentiel des toutes les molécule et atomes
dans le system = l’énergie interne)
. . . dEst .
E ent + E g − E sort = ≡ E st (1.11c) 21
dt
Chapitre I Introduction

Système fermé
Dans un système fermé il n’y a pas d’échange de matière entre le système et la
milieu externe
dU &
= Ein + E& g − E& out − W&

dt
. W U est l’énergie interne = E stockée [J]
Q
∆U
.
Quand le système est incompressible W = 0 et donc:
Figure 1.4 Conservation de l’énergie dans le système fermée

dT
ρVc = E& in + E& g − E& out
dt
V est volume du système
ρ est masse volumique
22
c est chaleur massique
Chapitre I Introduction

Système ouvert
Dans un système ouvert il y a l’échange de matière entre le système et le milieu
externe

L’altitude de référence

Figure 1.5 Conservation de l’énergie dans un système ouvert

 V2   V2 
m&  u + pv + + gz  − m&  u + pv + + gz  + q& − W& = 0
 2 i  2 o
23
Chapitre I Introduction

La chaleur spécifique (chaleur massique ou capacité


thermique):

La relation fondamentale exprime que, si un corps de masse m stocke q joules, sa


température s'élèvera de ∆T.

. .
q = m Cp ∆T = m Cp (Tsor – Tentr) (1.11e)

Cp, la chaleur spécifique [J/(kg K)] est une propriété physique des matériaux et elle
dépend généralement de la température. Elle caractérise sa capacité à
emmagasiner de la chaleur. La chaleur spécifique d'une substance est fonction de
sa structure moléculaire et de sa phase.

24
Chapitre I Introduction

Transport de chaleur lors du déplacement d’un fluide


chaud

On peut aussi parler de transport de chaleur lors du déplacement d'un fluide


chaud.
Un débit massique m (kg / s) d'un fluide à la température T correspond à un
débit de chaleur, et donc à un flux:

Transfert de chaleur par un fluide

.
q = m Cp ∆T
25
Chapitre I Introduction

Quelques définitions:
La température
C’est la manifestation mesurable de la chaleur stockée. On dit aussi que la
température est liée à la moyenne d’énergie cinétique due au mouvement des
atomes et molécules du corps

La chaleur latente de changement d'état


La chaleur latente spécifique d'une substance est la quantité de chaleur nécessaire
pour entraîner le changement de phase d'une unité de masse de la substance
[J/kg].
• La chaleur latente de fusion est la quantité d'énergie thermique dégagée par 1
kg de substance solide (p. ex. quand elle fond) sans qu'il y ait de changement
de température.
• La chaleur latente de vaporisation est la quantité d'énergie thermique
nécessaire pour transformer à l'état de vapeur 1 kg d'une substance sans qu'il y
ait changement de température.

La chaleur sensible 26
Chapitre I Introduction CHG 2714

Bilan d’énergie à la surface


Ein – Eout = 0 (1.12)

q’’cond - q’’conv - q’’r = 0 (1.13)

Bilan d’énergie à la surface

27
Chapitre I Introduction CHG 2714

Méthode d’analyse d’un problème de transfert de


chaleur

En général, le problème consiste d’abord à obtenir la variation spatiale


et/ou temporelle de la température

T(x,y,z) et/ou T(t)

28
Chapitre I Introduction CHG 2714

Méthodologie

• Qu'est-ce qu’on connaît?


• Qu'est-ce qu’on veut trouver?
• Faire un schéma (identifier les modes et les lieux du transfert
de chaleur)
• Faire des hypothèses simplificatrices pertinentes et définir le
volume de contrôle
• Faire le bilan de chaleur, poser les conditions aux limites (C.L.)
• Discuter la solution obtenue

29
Chapitre I Introduction CHG 2714

• Problème 1.72 (a) Identifier les processus de transfert de chaleur qui


déterminent la température d'un revêtement en asphalte pendant un
jour d'été. Ecrire un bilan d’énergie de la surface de l’asphalte.

30
Chapitre I Introduction CHG 2714

• Problèmes 1.65
Lors de sa fabrication, la plaque de verre à 600 °C est refroidi par
passage d'air sur sa surface de telle sorte que le coefficient de transfert
de chaleur par convection est h = 5 W/m2K. Pour éviter les fissures, il est
connu que le gradient de température ne doit pas dépasser 15 °C/mm en
tout point dans le verre pendant le processus de refroidissement. Si la
conductivité thermique du verre est de 1,4 W/mK et son émissivité de
surface est de 0,8, trouvez la température la plus basse de l'air qui peut
être utilisé initialement pour le refroidissement? Supposons que la
température de l'air est égale à celle de l'environnement.

31