Vous êtes sur la page 1sur 360

‫الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية‬

‫وزارة التـعليم العالي والبحث العلمي‬


République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Mémoire de Master

Présenté à l’Université du 8 Mai 1945 Guelma


Faculté des Sciences et de la Technologie
Département de : Génie Civil & Hydraulique
Spécialité : Génie civil
Option : Structures

Présenté par : AMOURI Zakarya et BOUDJOURAF Houssem eddine

Thème : Etude d’une tour à usage d’habitation et


commercial « 2SS+RDC+18 étages » en Béton Armé

Sous la direction de : Mr. LABROUKI Bachir

Juin 2015
Remerciement
►Toute notre parfaite gratitude et remerciement à Allah le plus puissant qui nous a donné la force,
le courage et la volonté pour élaborer ce travail.

►C’est avec une profonde reconnaissance et considération particulière que nous remercions notre
encadreur Labrouki Bachir pour son soutien, ces conseils judicieux et ces grandes bienveillances
durant l’élaboration de ce projet.

►Nous saisissons également cette opportunité pour remercier les membres des entreprises BWEG
de Guelma et GART d'Annaba qui ont beaucoup nous aidés pour élaborer ce travail. Ainsi nous
exprimons notre reconnaissance à tous les membres du jury d’avoir accepté de lire ce manuscrit et
d’apporter les critiques nécessaires à la mise en forme de cet ouvrage.

►A tous ceux qui nous ont aidés de prés ou de loin pour la réalisation de ce projet de fin d’étude.
DÉDICACES
P

« ‫» و ما توفيقي إال باهلل عليه توكلت و إليه أنيب‬

Je dédie ce travail à : Mes chers parents, qui m’ont toujours encouragé et


soutenu dans mes études jusqu’à la fin de ma formation.
-Toute ma famille : Amouri et Namane.
-Mes amies.
-A toute la Promotion 2015.
-Tous les enseignants qui m’ont dirigé vers la porte de la réussite.
DÉDICACES
P

« ‫» و ما توفيقي إال باهلل عليه توكلت و إليه أنيب‬

Je dédie ce travail à : Mes chers parents, qui m’ont toujours encouragé et


soutenu dans mes études jusqu’à la fin de ma formation.
-Toute ma famille : Boudjouraf et khaloudji.
-Mes amies.
-A toute la Promotion 2015.
-Tous les enseignants qui m’ont dirigé vers la porte de la réussite.
‫الملخص‬

‫هذا المشروع هو عبارة عن عن دراسة مفصلة لبرج مكون من طابقين تحت االرض زائد طابق ارضي و ثمانية عشرة‬
‫طابقا علويا‪.‬‬

‫اشتملت الدراسة على اربعة محاور ‪:‬‬

‫‪-‬المحور االول ‪ :‬تفصيل عام للمشروع يشتمل على تعريف المشروع و البناية‪ ،‬مع اعطاء االبعاد االولية للعناصر و حمةلة‬
‫كل عنصر المكونة لها‪.‬‬

‫‪-‬المحور الثاني ‪ :‬دراسة االجزاء الثانوية من البناية(المدارج و البالطات المفرغة و المملوءة)‪.‬‬

‫‪-‬المحور الثالث ‪ :‬الدراسة الديناميكية للبناية بواسطة برنامجي ‪:‬‬


‫‪Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2010‬‬ ‫‪ ETABS 2013‬و‬
‫الذين يزودانا بالنتائج النهائية التي تسمح بتسليح مختلف العناصر المكونة للبناية‪ ،‬مع االذخذ بعين االعتبار كل توصيات‬
‫القوانين الجزائرية المقاومة للزالزل‪:‬‬
‫‪RPA 99 / version 2003‬‬
‫‪-‬المحور الرابع ‪ :‬يشتمل على دراسة االجزاء المقاومة للبناية (االعمدة‪ ،‬العارضات‪ ،‬االساسات) اعتمادا على ‪:‬‬
‫‪RPA 99 / version 2003 ،BAEL 91 révisée 99‬‬

‫الكلمات المفتاحية ‪ :‬البرج‪ ،‬الخرسانة‪.‬‬


‫‪ETABS 2013 ; Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2010 ; RPA 99 / version‬‬
‫‪2003 ; BAEL 91 révisée 99.‬‬
Résumé

Ce projet présente une étude détaillée d’une Tour de forme irrégulière à usage multiple
constitué de deux sous sols, un rez de chaussée+81étages, implanté dans la wilaya de Guelma.
Cette étude se compose de quatre parties.

-La première partie : c’est la description générale du projet avec une présentation de l’aspect
architectural des éléments du Tour, Ensuite le pré dimensionnement de la structure et enfin la
descente des charges.

- La deuxième partie : a été consacrée aux éléments secondaires (l’escalier poutrelles, dalles
pleines et l’acrotère).

- L’étude dynamique de la structure : a été entamée dans la troisième partie par Autodesk
Robot Structural Analysis Professional 2010 et afin de déterminer les différentes
sollicitations dues aux chargements (charges permanente, d’exploitation et charge sismique).

-La dernière partie : comprend le ferraillage des différents éléments résistants de la structure
(fondation, poteaux, poutres).
Ceci, en tenant compte des recommandations du BAEL91 révisée 99 et des règlements
parasismiques algériens RPA 99/2003.

Mots clés : Tour, béton, SAP2000, ETABS 2013 ; Autodesk Robot Structural Analysis
Professional 2010 ; RPA 99 / version 2003 ; BAEL 91 révisée 99.
Summary
This project presents a detailed study of an irregularly shaped Tower multi-use consists of
two basements, a ground floor + 18étage implanted in the wilaya of Guelma.
This study consists of four parts.

-The first part : is the general description of the project with a presentation of the
architectural aspects of building elements, then the prédimonsionement structure and finally
the descent of the load.

- The second part : was devoted to secondary nutrients (the staircase beams, solid slabs and
parapet wall).

- The dynamic study of the structure : was begun in the third part determined by ETABS
2013 ; Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2010, to various stresses due to
loads (permanent loads, operational and seismic loading).

-The last part : includes the reinforcement of the various resistance elements of the
structure (foundation, columns, beams). Taking into account the recommendations of
BAEL91, modifiée99 Algerian seismic regulations and RPA 99 / version 2003.

-Keywords : Tower, concrete, SAP2000, ETABS 2013 ; Autodesk Robot Structural


Analysis Professional 2010 ; RPA 99 / version 2003 ; BAEL 91 révisée 99.
Sommaire

CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

I-Introduction......................................................................................................................................01
I-1-Historique..................................................................................................................................01
I-2-Introduction générale.................................................................................................................02
II-Présentation de l'ouvrage................................................................................................................03
II-1-Caractéristiques géométriques................................................................................................03
II-1-2-Ossature et système constructif adopté........................................................................08
II-2-Caractéristiques géotechniques du sol....................................................................................08
II-3-Caractéristique mécanique des matériaux...............................................................................09
II-3-1-Le béton........................................................................................................................09
II-3-2-Principaux caractéristiques et avantages de béton........................................................10
II-3-3-Résistance mécanique...................................................................................................11
II-3-4-Méthode de calcul.........................................................................................................11
II-3-5-Déformation et contrainte de calcul..............................................................................12
II-3-6-Contrainte admissible de cisaillement..........................................................................14
II-3-7-Module de déformation longitudinale du béton............................................................14
II-3-8-Diagramme déformation contrainte de calcul σs = f(ε‰).............................................15
II-3-9-Contrainte limite de traction des armatures..................................................................16
II-4-Etats limites.............................................................................................................................16
II-4-1-ELU...............................................................................................................................17
II-4-2-Hypothèse de calcul......................................................................................................17
II-4-3-Règle des trois pivots (BAEL 91 révisée 99.p83) .......................................................17
II-4-4-ELS...............................................................................................................................19

CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

I-Introduction......................................................................................................................................21

II-1-Pré dimensionnement des planchers.......................................................................................21


II-2- Pré-dimensionnement des voiles............................................................................................23
II-3-Pré dimensionnement des escaliers.........................................................................................25
II-4-Descente des charges...............................................................................................................27
II-5-Pré dimensionnement des Poutres...........................................................................................33
II-6-Pré dimensionnement des Poteaux .........................................................................................35
CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-1-Introduction................................................................................................................................53
III-2-Calcul des éléments non structuraux (secondaires) ..................................................................53
III-2-1-Etude de l'acrotère.........................................................................................................53
III-2-2-Etude d'escalier..............................................................................................................61
III-2-3-Etude de la poutre palière .............................................................................................77
III-2-4- Etude des planchers......................................................................................................82
III-2-5-La dalle flottante............................................................................................................98
III-2-6-Etude des balcons..........................................................................................................99
III-2-7-Etude de la dalle machine............................................................................................105
III-2-8-L’ascenseur..................................................................................................................112

Chapitre IV : Etude sismique de la structure

IV-1-Introduction.............................................................................................................................117
IV-2-Choix de la méthode de calcul.................................................................................................117
IV-3-Méthode d’analyse modale spectrale.......................................................................................117
IV-3-1-Principe...........................................................................................................................117
IV-3-2-Domaine d’application...................................................................................................118
IV-3-3-Spectre de réponse de calcul...........................................................................................118
IV-3-4-Classification de site........................................................................................................118
IV-3-5-Détermination des paramètres du spectre de réponse....................................................118
► Coefficient d’accélération A...........................................................................................118
► Facteur d'amplification dynamique moyen D.................................................................119
►Coefficient de comportement global de la structure R....................................................120
►Facteur de qualité Q.........................................................................................................120
IV-3-6-Nombre de mode à considérer........................................................................................124
IV-3-7-Modélisation...................................................................................................................125
A)-Les dispositions des voiles..............................................................................................125
B)-Poids total de la structure................................................................................................130
C)-Application de la méthode d’analyse modale spectrale..................................................130
D)-Nombre des modes considérées......................................................................................131
E)-Calcul de la force sismique statique................................................................................141
F)-Vérification de la résultante des forces sismiques par la méthode statique
équivalente........................................................................................................................................141
G)-Vérification de déplacement...........................................................................................141
H)-Justification vis-à-vis de l’effet P-................................................................................150
K)-Vérification de L’excentricité accidentelle.....................................................................151
M)-Vérification au renversement.........................................................................................153

Chapitre V : Etude de vent

V-1-Introduction..............................................................................................................................154
V-2-L’action de Vent.......................................................................................................................154
V-3-Application du ''D.T.R. C 2-4.7'' (R.N.V. 1999) ......................................................................155
V-3-1-La vérification de la stabilité d'ensemble.........................................................................155
V-3-2-Détermination du coefficient dynamique Cd...................................................................156
V-3-3-Détermination de la pression dynamique de vent qdyn ...................................................156
A-Détermination des coefficients de pression extérieure Cpe...............................................159
B)-Toitures plates...................................................................................................................163
C)-Détermination des coefficients de pression intérieure Cpi...............................................166
D)-Détermination du coefficient de pression de vent Cp.......................................................166
E)-calcul de la pression due au vent.......................................................................................167
F)-Calcul des forces de frottement.........................................................................................168

Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

VI-1-Introduction.............................................................................................................................180
VI-2-Etude de ferraillage des poteaux..............................................................................................180
VI-2-1- Combinaisons spécifiques de calcul.........................................................................180
VI-2-2- Calcul des armatures longitudinales.........................................................................180
VI-2-3-Calcul des armatures transversales............................................................................181
VI-3-Etude de ferraillage des poutres...............................................................................................198
A)-L’étude des Poutres principales......................................................................................199
Calcul des armatures longitudinales................................................................................200
Calcul des armatures transversales..................................................................................203
B)-L’étude des Poutres secondaires.......................................................................................212
VI-4-Etude de ferraillage des voiles.................................................................................................223
A)-Introduction..........................................................................................................................223
B)-Conception...........................................................................................................................223
C)-Stabilité des constructions vis-à-vis les charges latérales....................................................223
D)-Rôle de contreventement......................................................................................................223
E)-Etapes de calcul....................................................................................................................224
F)-Combinaison.........................................................................................................................227
G)-Pré dimensionnement des voiles...........................................................................................227
H)-Ferraillage des voiles............................................................................................................228

Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

I-Introduction....................................................................................................................................259
II-Etude du voile périphérique..........................................................................................................259
III-Dimensionnement.......................................................................................................................259
III-1-Evaluation des efforts permanents......................................................................................261
IV-Ferraillage...................................................................................................................................261
IV-1-Calcul des armatures...........................................................................................................261
A)-Etapes de calcul..............................................................................................................261
B)-Combinaison..................................................................................................................265
C)-Pré dimensionnement des voiles périphériques.............................................................265
D)-Ferraillage des voiles périphériques...............................................................................265

Chapitre VIII : Etude des fondations

I-Introduction....................................................................................................................................274
II-Contrainte admissible du sol........................................................................................................274
III-Types des fondations superficielles............................................................................................274
IV-Déterminations du type de fondation..........................................................................................275
IV-1-Calcul de la semelle isolée.......................................................................................................275
A)-Pré dimensionnement..........................................................................................................275
● Condition d’homothétie....................................................................................................276
● Détermination de ''d'' et ''ht''..............................................................................................276
●Vérification des conditions de stabilité..............................................................................277
B)-Calcul du ferraillage............................................................................................................277
● ELU...................................................................................................................................278
● ELS....................................................................................................................................278
IV-2-Calcul de la semelle continue sous voile.................................................................................280
A)-Dimensionnement...............................................................................................................280
B)-Ferraillage principal............................................................................................................280
C)-L’espacement......................................................................................................................281
D)-Ferraillage de répartition.....................................................................................................281
E)-Calcul de la hauteur libre h'.................................................................................................281
F)-Calcul l’espacement de cadres.............................................................................................281
IV-3-Etude des Longrines................................................................................................................282
A)-Introduction.........................................................................................................................282
B)-Dimensionnement de longrine............................................................................................282
C)-Le ferraillage.......................................................................................................................282
IV-4- Etude du radier général...........................................................................................................284
IV-4-1- Pré dimensionnement de radier général..............................................................................284
A)- Epaisseur de Nervure du radier..........................................................................................284
B)-Epaisseur de la dalle du radier..............................................................................................285
C)-Calcul de la surface de radier................................................................................................285
D)-Calcul du débordement.........................................................................................................286
E)-Vérification de la contrainte de cisaillement........................................................................286
F)-Vérification de l’effet de sous pression.................................................................................286
G)-Vérification au non poinçonnement....................................................................................286
H)-Vérification de la stabilité du radier au renversement..........................................................287
K)-Caractéristiques géométriques du radier................................................................................288
L)-Calcul des contraintes sous fondation...................................................................................288
M)-Vérification de la contrainte du sol........................................................................................289
IV-4-2-Ferraillage du radier...................................................................................................................290
A)-Calcul de Ferraillage de la dalle radier....................................................................................292
B)-Calcul de Ferraillage de nervure...............................................................................................301
C)-Calcul de Ferraillage de contrefort.........................................................................................306
IV-5-Etude des fondations profondes....................................................................................................313
A)- Principe de dimensionnement.................................................................................................313
B)-Calcul de résistance ultime des pieux de notre projet..............................................................314
C)-Ferraillage du pieu........................................................................................................................321
C-1)-Armatures longitudinales.....................................................................................................322
C-2)-Armatures transversales...............................................................................................323
C-3)-Vérification de la contrainte de cisaillement................................................................323
D)-Calcul de ferraillage radier générale de liaison...................................................................325
Liste des figures :

CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux


Figure I-1: vue en plan niveaux RDC de la structure........................................................................04
Figure I-2: vue en plan niveaux étage courant de la structure..........................................................05
Figure I-3 : vue en plan niveaux terrasse de la structure...................................................................06
Figure I-4 : Vue de la structure en 3D...............................................................................................07
Figure I-5 : abaque de DREUX.........................................................................................................09
Figure I-6 : Diagramme parabole-rectangle des contraintes-Déformations du béton.......................12
Figure I-7 : Diagramme rectangulaire simplifié................................................................................13
Figure I-8 : diagramme Contrainte-Déformation d'acier...................................................................16
Figure I-9 : Diagramme des déformations limites de la section : règle des trois pivots...................17

CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges


Figure II-1: Coupe verticale du plancher en corps creux..................................................................21
Figure II-2 : Section de la poutrelle..................................................................................................22
Figure II-3 : Section réduite du voile................................................................................................23
Figure II-4 : schéma d'escalier..........................................................................................................25
Figure II-5 : Composants d’un plancher terrasse en corps creux......................................................28
Figure II-6 Composants d’un plancher terrasse en dalle pleine......................................................28
Figure II-7 : coupe plancher étage courant.......................................................................................29
Figure II-8 : Mur extérieur................................................................................................................30
Figure II-9 : Mur simple cloison.......................................................................................................30
Figure II-10: acrotère.......................................................................................................................31
Figure II-11 : Représentation du poteau le plus sollicité de 18éme et 17éme et 16éme et 15éme étage.................36
Figure II-12 : Section réduite du poteau rectangulaire.....................................................................38
Figure II-13 : Schématisation du poteau étudie................................................................................42
Figure II-14 : Représentation du poteau le plus sollicité de l'entrée de Tour..............................................50

CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires


Figure III-1: Schéma l'acrotère.........................................................................................................53
Figure III-2: section de calcul d’acrotère..........................................................................................54
Figure III-3 : schéma de ferraillage de type 01 de l'acrotère............................................................60
Figure III-4 : schéma d'escalier.........................................................................................................61
Figure III-5 : schéma des efforts appliqué à ELU aux escaliers niveau RDC et les 2SS.................63
Figure III-6 : schéma des efforts appliqué à ELU aux escaliers niveau étage courant.....................63
Figure III-7 : Diagramme des sollicitations niveau RDC et 2SS à ELU.........................................64
Figure III-8 : Diagramme des sollicitations niveau étage courant à ELU........................................65
Figure III-9 : schéma des efforts appliqué à ELS aux escaliers niveau RDC...................................69
Figure III-10 : schéma des efforts appliqué à ELS aux escaliers niveau étage courant....................69
Figure III-11 : Diagramme des sollicitations niveau RDC à ELS....................................................70
Figure III-12 : Diagramme des sollicitations niveau étage courant à ELS.......................................71
Figure III-13 : Schéma de ferraillage de l'escalier............................................................................76
Figure III-14 : Schéma de ferraillage de poutre palier de 18éme à 15éme étage.............................81
Figure III-15 : Disposition des poutrelles.........................................................................................83
Figure III-16 : diagramme des moments et efforts tranchants à ELU type 3 terrasse accessible.....90
Figure III-17 : disposition des armatures dans la dalle de compression dans le mètre linéaire........97
Figure III-18 : disposition des armatures dans la poutrelle type 2 (appuis et travée).......................97
Figure III-19 : Schéma de dalle flottante sur terre plein...................................................................98
Figure III-20 : schéma statique de 1ére type de balcon....................................................................99
Figure III-21 : Ferraillage de la dalle pleine (balcon) de 1ére et 2éme type.......................................103
Figure III-22 : Ferraillage de la dalle pleine (balcon type 01)........................................................104
Figure III-23 : Ferraillage de la dalle pleine (balcon type 02)........................................................104
Figure III-24 : Schéma de la dalle machine....................................................................................105
Figure III-25 : Ferraillage de la dalle machine...............................................................................111
Figure III-26 : Schéma d’un ascenseur mécanique.........................................................................112
Figure III-27 : Représentation de la charge concentrée au niveau de la dalle machine.................115

Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-1: Limites des décrochements en plan............................................................................122


Figure IV-2 : 1ére Limite des décrochements en élévation..............................................................123
Figure IV-3 : 2éme Limite des décrochements en élévation.............................................................123
Figure IV-4 : La 1ére disposition des murs voiles et poteaux..........................................................125
Figure IV-5 : La 2ème disposition des murs voiles et poteaux........................................................125
Figure IV-6 : La 3ème disposition des murs voiles et poteaux........................................................126
Figure IV-7 : La 4ème disposition des murs voiles et poteaux.........................................................126
Figure IV-8 : La 5ème disposition des murs voiles et poteaux.........................................................127
Figure IV-9 : Spectre de réponse.....................................................................................................131
Figure IV-10 : 1er mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse X-Y (résultats de Robot 2010)............................................................................................132
Figure IV-11 : 1er mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse 3D (résultats de l'ETABS 2013).......................................................................................132
Figure IV-12 : 2éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse vue : X-Y (résultats de Robot 2010)...................................................................................133
Figure IV-13 : 2éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse vue : 3D (résultats de l'ETABS 2013)..............................................................................133
Figure IV-14 : 3éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse vue : X-Y (résultats de Robot 2010)...................................................................................134
Figure IV-15 : 3éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse vue : 3D (résultats de l'ETABS 2013)..............................................................................134
Figure IV-16 : 1er mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : X-Z
(résultats de Robot 2010).................................................................................................................135
Figure IV-17 : 1er mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : X-Z
(résultats de l'ETABS 2013).............................................................................................................136
Figure IV-18 : 2éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : Y-Z
(résultats de Robot 2010).................................................................................................................137
Figure IV-19 : 2éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : Y-Z
(résultats de l'ETABS 2013).............................................................................................................138
Figure IV-20 : 3éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : 3D
(résultats de robot 2010)...................................................................................................................139
Figure IV-21 : 3éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : 3D
(résultats d'ETABS 2013).................................................................................................................140

Chapitre V : Etude de vent

Figure V-1 : Action du vent............................................................................................................154


Figure V-2 : Répartition de la pression dynamique.........................................................................157
Figure V-3 : Répartition de Zj..........................................................................................................158
Figure V-4 : Legend pour les parois verticales................................................................................160
Figure V-5 : Legend pour les toitures plates..................................................................................160
Figure V-6 : Répartition des pressions sur les parois verticales-Direction du vent V1...................161
Figure V-7 : Vue en plan et vue en élévation, sens XZ..................................................................161
Figure V-8 : Répartition de Cpe sur les parois horizontales - Direction du vent V2.......................162
Figure V-9 : Vue en plan et vue en élévation, sens XY..................................................................162
Figure V-10 : Répartition de Cpe sur les parois verticales - Direction du vent V1.........................163
Figure V-11 : Répartition de Cpe sur les parois verticales - Direction du vent V1 ........................164
Figure V-12 : Les zones de pression et les valeurs respectives des coefficients correspondant à ces
zones pour b = 26,5 m......................................................................................................................165
Figure V-13 : Les zones de pression et les valeurs respectives des coefficients correspondant à ces
zones pour b = 22,4 m......................................................................................................................165
Figure V-14 : Force résultante R......................................................................................................169
Figure V-15 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X+..............................171
Figure V-16 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X+Y+.........................172
Figure V-17 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : Y+..............................173
Figure V-18 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X-Y+.........................174
Figure V-19 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X-...............................175
Figure V-20 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X-Y-...........................176
Figure V-21 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : Y-...............................177
Figure V-22 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X+Y-..........................178

Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-1 : disposition générale des armatures sur les poteaux..................................................181


Figure VI-2 : Crochet des barres horizontales................................................................................186
Figure VI-3 : Coupe de Ferraillage des poteaux 95×100 cm2.........................................................186
Figure VI-4 : Ferraillage des poteaux 95×100 cm2.........................................................................187
Figure VI-5 : Coupe de ferraillage des poteaux 30×30 cm2............................................................190
Figure VI-6 : Coupe de ferraillage des poteaux 40×40 cm2............................................................190
Figure VI-7 : Coupe de ferraillage des poteaux 55×55 cm2............................................................191
Figure VI-8 : Coupe de ferraillage des poteaux 60×60 cm2............................................................191
Figure VI-9 : Coupe de ferraillage des poteaux 60×65 cm2............................................................192
Figure VI-10 : Coupe de ferraillage des poteaux 65×65 cm2..........................................................192
Figure VI-11 : Coupe de ferraillage des poteaux 65×70 cm2..........................................................193
Figure VI-12 : Coupe de ferraillage des poteaux 70×75 cm2..........................................................193
Figure VI-13 : Coupe de ferraillage des poteaux 75×80 cm2..........................................................194
Figure VI-14 : Coupe de ferraillage des poteaux 80×85 cm2..........................................................194
Figure VI-15 : Coupe de ferraillage des poteaux 90×90 cm2..........................................................195
Figure VI-16 : Coupe de ferraillage des poteaux circulaires D = 50cm des niveaux RDC et 1ére
SS......................................................................................................................................................196
Figure VI-17 : Ferraillage des poteaux circulaires D = 50cm de niveau 2éme SS...........................196
Figure VI-18 : Ferraillage de recouvrement des poteaux 95×100 avec les poteaux 90×90
(cas droite) .......................................................................................................................................197
Figure VI-19 : Ferraillage de recouvrement des poteaux 95×100 avec les poteaux 90×90
(cas centré) .......................................................................................................................................197
Figure VI-20 : Ferraillage de recouvrement des poteaux 95×100 avec les poteaux 90×90
(cas gauche) .....................................................................................................................................198
Figure VI-21 : Ferraillage des poutres principales au niveau d'appuis...........................................204
Figure VI-22 : Ferraillage des poutres principales au niveau de travée..........................................205
Figure VI-23 : Ferraillage des poutres principales au niveau d'appuis et travée de niveaux terrasse.
..........................................................................................................................................................206
Figure VI-24 : Ferraillage des poutres principales au niveau d'appuis de 5éme à 17éme étage.
..........................................................................................................................................................207
Figure VI-25 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée de 2éme et 3éme et de 15éme à
17éme étage.......................................................................................................................................207
Figure VI-26 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée de 4éme et 5éme et 14éme étage.
..........................................................................................................................................................208
Figure VI-27 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée de 6éme étage à 13éme étage.
..........................................................................................................................................................208
Figure VI-28 : Ferraillage des poutres principales au niveau appuis de 4éme étage et 5éme étage.
..........................................................................................................................................................209
Figure VI-29 : Ferraillage des poutres principales au niveau appuis de 2éme étage et 3éme étage.
..........................................................................................................................................................209
Figure VI-30 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée de 1ére étage et RDC.
..........................................................................................................................................................210
Figure VI-31 : Ferraillage des poutres principales au niveau appuis de 1ére étage et RDC.
..........................................................................................................................................................210
Figure VI-32 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée et appuis de 1ére étage Sous
sol.....................................................................................................................................................211
Figure VI-33 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée et appuis de 2éme étage Sous
sol.....................................................................................................................................................211
Figure VI-34 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau travée et appuis de niveaux
terrasse..............................................................................................................................................213
Figure VI-35 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau d'appuis de niveaux 17éme et 18éme
étage..................................................................................................................................................213
Figure VI-36 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 17éme et 18éme
étage..................................................................................................................................................214
Figure VI-37 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 14éme à 16éme
étage..................................................................................................................................................214
Figure VI-38 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de appuis de niveaux 5éme et 6éme étage
et de 15éme et 16éme étage. .................................................................................................................215
Figure VI-39 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de appuis de niveaux 7éme et 14éme
étage..................................................................................................................................................215
Figure VI-40 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 7éme et 13éme
étage..................................................................................................................................................216
Figure VI-41 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 5éme et 6éme
étage..................................................................................................................................................216
Figure VI-42 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 3éme et 4éme
étage..................................................................................................................................................217
Figure VI-43 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de appuis de niveaux 1éme et 2éme
étage..................................................................................................................................................217
Figure VI-44 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 1éme et 2éme
étage..................................................................................................................................................218
Figure VI-45 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau d'appuis de niveaux RDC..............218
Figure VI-46 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux RDC.............219
Figure VI-47 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 1éreSS et
2émeSS...............................................................................................................................................219
Figure VI-48 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de d'appuis de niveaux 1éreSS.
..........................................................................................................................................................220
Figure VI-49 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de d'appuis de niveaux 2émeSS.
..........................................................................................................................................................220
Figure VI-50 : Exemple de Ferraillage des poutres secondaires au niveau de portique 2 de niveaux
17émeSS et 18émeSS..........................................................................................................................221
Figure VI-51 : Exemple de Ferraillage des poutres secondaires au niveau de portique 2 de niveaux
9émeSS et 13émeSS............................................................................................................................222
Figure VI-52 : coupe horizontale de Ferraillage du 1ére type des voiles.........................................258
Figure VI-53 : coupe verticale de Ferraillage du 1ére type des voiles.............................................258

Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Figure VII-1: schéma des voiles périphériques longitudinales avec les poteaux et les poutres.....259
Figure VII-2: schéma des voiles périphériques transversales avec les poteaux et les poutres.......260
Figure VII-3: les différentes charges agissantes aux voiles périphériques longitudinales.............260
Figure VII-4: exemple de coupe horizontale de ferraillage d'un type des voiles périphériques.....272
Figure VII-5: exemple de coupe verticale de ferraillage d'un type des voiles périphériques.........273

Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-1: Diagramme des contraintes du sol agissant sur les semelles isolées......................275
Figure VIII-2 : exemple de coupe de ferraillage de semelle isolée centrée....................................279
Figure VIII-3 : exemple de coupe 1-1 de ferraillage de semelle isolée centrée avec le ferraillage de
poteaux........................................................................................................................................279
Figure VIII-4 : présentation des transmissions des charges agissantes au niveau de semelle filante
au sol................................................................................................................................................280
Figure VIII-5 : coupe de ferraillage des longrines aux niveaux d'appuis et travée.........................283
Figure VIII-6 : schéma de 1ére proposition de radier général nervuré ..........................................290
Figure VIII-7: différentes sollicitations agissantes aux 1ére radier proposé Moment:
Mxx«ELU»........................................................................................................................................291

Figure VIII-8: différentes sollicitations agissantes aux 1ére radier proposé Moment:
Myy«ELU»........................................................................................................................................291

Figure VIII-9 : schéma de 2éme proposition de radier général nervuré...........................................294


Figure VIII-10: différentes sollicitations agissantes au 2éme radier proposé Moment:
Mxx«ELU»........................................................................................................................................295

Figure VIII-11: différentes sollicitations agissantes au 2éme radier proposé Moment:


Myy«ELU»........................................................................................................................................295

Figure VIII-12: schéma de 3éme proposition de radier générale nervuré avec les contreforts et le
2éme étage sous sol............................................................................................................................296
Figure VIII-13: différentes sollicitations agissantes au 3éme type de radier proposé Moment :
Mxx«ELU»........................................................................................................................................297

Figure VIII-14: différentes sollicitations agissantes au 3éme type de radier proposé Moment :
Myy«ELU»........................................................................................................................................297

Figure VIII-15: différentes sollicitations agissantes au 3éme type de radier proposé effort tranchant:
Mxx«ELU»........................................................................................................................................299

Figure VIII-16: différentes sollicitations agissantes au 3éme type de radier proposé effort tranchant:
Txx«ELU».........................................................................................................................................300

Figure VIII-17 : exemple de coupe de ferraillage de la dalle de radier général.............................301


Figure VIII-18 : exemple des diagrammes des moments agissants aux niveaux des nervures......301
Figure VIII-19 : coupe de ferraillage des nervures aux niveaux de travée....................................305
Figure VIII-20 : coupe de ferraillage des nervures aux niveaux d'appuis.....................................306
Figure VIII-21 : coupe de ferraillage des contreforts....................................................................309
Figure VIII-22 : coupe 1-1 de ferraillage des contreforts..............................................................309
Figure VIII-23 : coupe A-A de ferraillage des contreforts............................................................310
Figure VIII-24 : Vue 3D de notre Tour avec le radier générale renforcé avec les contreforts.......311
Figure VIII-25 : Schémas de rupture des méthodes classiques (d’après H.Josseaume).................313
Figure VIII-26 : Coupe géologique de terrain................................................................................315
Figure VIII-27 : contrainte dans les bielles....................................................................................318
Figure VIII-28 : la disposition des pieux par rapport aux poteaux et voiles.................................319
Figure VIII-29 : vue Y-Z des pieux et le niveau 2éme SS................................................................320
Figure VIII-30 : vue 3D des pieux et le niveau 2éme SS..................................................................320
Figure VIII-31 : Déformation d'un pieu soumis à un chargement latéral et réaction du sol...........321
Figure VIII-32 : Conditions aux limites typiques, en tête et en pied de fondations.......................321
Figure VIII-33 : Détermination du l des armatures......................................................................322
Figure VIII-34 : coupe de ferraillage des pieux..............................................................................324
Figure VIII-35 : coupe 1-1 de ferraillage des pieux.......................................................................325
Figure VIII-36: différentes sollicitations agissantes au radier des moments: Mxx«ELU»..............326

Figure VIII-37: différentes sollicitations agissantes au radier des moments: Myy«ELU»..............326

Figure VIII-38 : exemple de coupe de ferraillage de la dalle de radier général qui transmette la
charge aux pieux..............................................................................................................................329
Figure VIII-39 : Vue 3D de notre Tour avec les fondations profondes (les pieux)........................330
Liste des tableaux

CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux


Tableau I-1 : Coefficient d’application.............................................................................................13

CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges


Tableau II-1 : Evaluation des charges permanentes du plancher terrasse en corps creux................27
Tableau II-2 : Evaluation des charges permanentes du plancher terrasse en dalle pleine................28
Tableau II-3 : Evaluation des charges permanentes du plancher courant.........................................29
Tableau II-4 : Evaluation des charges permanentes dues au mur extérieur......................................29
Tableau II-5 : Charge permanente du mur double cloison...............................................................30
Tableau II-6 : Evaluation des charges permanentes de dalle de balcon...........................................31
Tableau II-7 : Evaluation des charges permanentes de palier..........................................................32
Tableau II-8 : Evaluation des charges permanentes de Paillasse niveau RDC.................................32
Tableau II-9 : Evaluation des charges permanentes de Paillasse Niveau étage courant...................33
Tableau II-10 : Pré-dimensionnement des poteaux..........................................................................37
Tableau II-11 : Calcule de des poteaux de Tour.........................................................................39
Tableau II-12 : Détermination des charges d’exploitations dans le Tour...........................................41
Tableau II-13 : Vérifications du 1,1Nu ≤ des poteaux de Tour.................................................45
Tableau II-14 : 1ére Vérification selon le RPA 99 / version 2003 des dimensions des poteaux.........46
Tableau II-15 : 2éme Vérification selon le RPA 99 / version 2003 des dimensions des poteaux.......46
Tableau II-16 : Vérification spécifique sous sollicitations tangentes...............................................48
Tableau II-17 : Pré dimensionnement des poteaux de l'entré de Tour.............................................50
Tableau II-18 : calcul de des poteaux de l'entré de Tour............................................................50
Tableau II-19 : Vérifications du 1,1 Nu ≤ des poteaux de Tour..............................................51
Tableau II-20 : 1ére Vérification selon l'RPA 99 / version 2003 des dimensions des poteaux........51
Tableau II-21 : 2éme Vérification selon l'RPA 99 / version 2003 des dimensions des poteaux
circulaire de l'entré de Tour..................................................................................................................51
Tableau II-22 : Vérification spécifique sous sollicitations tangentes des poteaux de l'entré de
Tour....................................................................................................................................................52

CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires


Tableau III-1 : Vérification de la flèche de l’escalier.......................................................................75
Tableau III-2 : Les différentes descentes de charge.........................................................................82
Tableau III-3 : Ferraillage des poutrelles.........................................................................................95
Tableau III-4: L’ancrage des armatures de plancher corps creux type 3 terrasse accessible...........95
Tableau III-5 : Résultat de ferraillage de 1éme et 2éme type de dalle plein (balcon)....................103
Tableau III-6 : Tableau récapitulatif des résultats de ferraillage en travée (sens Lx et Ly)...........108
Tableau III-7 : Tableau récapitulatif des résultats de ferraillage en appui (sens Lx et Ly)............108
Tableau III-8 : Vérification des contraintes de la dalle en travée et en appuis dans les deux
sens...................................................................................................................................................110

Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Tableau IV-1: Caractéristiques massiques et géométriques de Tour..............................................121


Tableau IV-2 : Pénalité en fonction de critère de qualité...............................................................124
Tableau IV-3 : Périodes et facteurs de participation modale de la 5éme variance.
(Résultats Robot 2010) ...................................................................................................................128
Tableau IV-4 : Périodes et facteurs de participation modale de la 5éme variance.
(Résultats ETABS 2013)..................................................................................................................129
Tableau IV-5 : Les réactions à la base............................................................................................141
Tableau IV-6 : Vérification de la résultante des forces sismiques..................................................141
Tableau IV-7 : les résultats des déplacements des étages suivant les différentes combinaisons
sismiques..........................................................................................................................................142
Tableau IV-8 : Justification vis-à-vis de l’effet P-sens X (Combinaison Ex).............................150
Tableau IV-9 : Justification vis-à-vis de l’effet P-sens Y (Combinaison Ey).............................151
Tableau IV-10: Caractéristiques massiques et géométriques dans les cas accidentals...................152
Tableau IV-11: verification de renversement de la Tour sens longitudinal....................................153
Tableau IV-12: verification de renversement de la Tour sens transversal......................................153

Chapitre V : Etude de vent

Tableau V-1 : Valeurs de la pression dynamique de référence.......................................................155


Tableau V-2 : Valeurs des qdyn appliqués de chaque niveau..........................................................159
Tableau V-3 : Cpe pour les parois verticales de bâtiments à base rectangulaire.............................160
Tableau V-4: Cpe pour les parois verticales de Tour à la base rectangulaire..................................163
Tableau V-5 : Coefficient de pression extérieure des toitures plates..............................................164
Tableau V-6 : valeurs de Cp dans le cas : Cpi = 0,8......................................................................166
Tableau V-7 : valeurs de Cp dans le cas : Cpi = -0,5.....................................................................166
Tableau V-8 : Valeurs de qj dans le sens longitudinal Pour : Cpi = 0,8........................................167
Tableau V-9 : Valeurs de qj dans le sens transversal Pour : Cpi = 0,8............................................167
Tableau V-10 : Valeurs de qj dans le sens longitudinal Pour : Cpi = -0,5......................................167
Tableau V-11 : Valeurs de qj dans le sens transversal Pour : Cpi = -0,5........................................168
Tableau V-12 : Résultats des efforts appliqués à la Tour de chaque niveau...................................169
Tableau V-13 : Résultats des efforts de vent appliqués à la base de la Tour..................................170
Tableau V-14 : Résultats des efforts de vent appliqués à la base de la Tour d'après la
simulation.........................................................................................................................................179

Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-1: Ferraillage des poteaux dans les différents niveaux de la Tour...............................188
Tableau VI-2 : Exemple de calcul des armatures longitudinales (18éme étage)..............................199
Tableau VI-3 : Ferraillage des poutres principales.........................................................................205
Tableau VI-4 : résultats de calcul de Ferraillage des poutres secondaires......................................212
Tableau VI-5 : Pré dimensionnement des voiles. ..........................................................................227
Tableau VI-6 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL1 avec Nmax et Mcorresp...............228
Tableau VI-7 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL1 avec Nmax et Mcorresp...............229
Tableau VI-8 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL2 avec Nmax et Mcorresp...............230
Tableau VI-9 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL2 avec Nmax et Mcorresp.............231
Tableau VI-10 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL3 avec Nmax et Mcorresp...........232
Tableau VI-11: Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL3 avec Nmax et Mcorresp.............232
Tableau VI-12 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL4 avec Nmax et Mcorresp.............233
Tableau VI-13 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL4 avec Nmax et Mcorresp.............234
Tableau VI-14 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL1 avec Mmax et Ncorresp.............235
Tableau VI-15 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL1 avec Mmax et Ncorresp.............236
Tableau VI-16 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL2 avec Mmax et Ncorresp.............237
Tableau VI-17 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL2 avec Mmax et Ncorresp.............238
Tableau VI-18 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL3 avec Mmax et Ncorresp.............239
Tableau VI-19 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL3 avec Mmax et Ncorresp.............240
Tableau VI-20 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL4 avec Mmax et Ncorresp.............241
Tableau VI-21 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL4 avec Mmax et Ncorresp.............242
Tableau VI-22 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT1 avec Nmax et Mcorresp...............243
Tableau VI-23 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT1 avec Nmax et Mcorresp...............244
Tableau VI-24 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT2 avec Nmax et Mcorresp...............245
Tableau VI-25 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT2 avec Nmax et Mcorresp...............246
Tableau VI- 26. : Calcul d’armatures des voiles transversales VT3 avec Nmax et Mcorresp.............247
Tableau VI- 27: Calcul d’armatures des voiles transversales VT3 avec Nmax et Mcorresp...............247
Tableau VI- 28: Calcul d’armatures des voiles transversales VT1 avec Mmax et Ncorresp...............248
Tableau VI- 29: Calcul d’armatures des voiles transversales VT1 avec Mmax et Ncorresp...............249
Tableau VI- 30: Calcul d’armatures des voiles transversales VT2 avec Mmax et Ncorresp...............250
Tableau VI- 31: Calcul d’armatures des voiles transversales VT2 avec Mmax et Ncorresp...............251
Tableau VI- 32: Calcul d’armatures des voiles transversales VT3 avec Mmax et Ncorresp...............252
Tableau VI- 33: Calcul d’armatures des voiles transversales VT3 avec Mmax et Ncorresp...............253
Tableau VI- 34: Résultats des sections des armatures adoptées pour les voiles longitudinales.....254
Tableau VI- 35: Résultats des sections des armatures adoptées pour les voiles transversales.......255

Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Tableau VII-1 : Pré dimensionnement des voiles..........................................................................265


Tableau VII-2: Calcul d’armatures des voiles périphériques longitudinales avec Nmax et
Mcorresp...............................................................................................................................................266
Tableau VII-3: Calcul d’armatures des voiles périphériques longitudinales avec Mmax et
Ncorresp...............................................................................................................................................267
Tableau VII-4: Calcul d’armatures des voiles périphériques transversales avec Nmax et
Mcorresp...............................................................................................................................................268
Tableau VII-5: Calcul d’armatures des voiles périphériques transversales avec Mmax et
Ncorresp...............................................................................................................................................269
Tableau VII-6: Résultats des sections des armatures adoptées pour les voiles longitudinales......270
Tableau VII-7: Résultats des sections des armatures adoptées pour les voiles transversales........270
LISTE DES NOTATIONS

● A : Coefficient d’accélération de zone, Coefficient numérique en fonction de l’angle de


frottement.
● As : Aire d’une section d’acier.
● At : Section d’armatures transversales.
● B : Aire d’une section de béton.
● ø : Diamètre des armatures.
● ϕ: Angle de frottement.
● C : Cohésion.
● q : Capacité portante admissible.
● Q : Charge d’exploitation.
● γs : Coefficient de sécurité dans l’acier.
● γb : Coefficient de sécurité dans le béton.
● σs : Contrainte de traction de l’acier.
● σbc : Contrainte de compression du béton.
● : Contrainte de traction admissible de l’acier.
● : Contrainte de compression admissible du béton.
● τu : Contrainte ultime de cisaillement.
● τ : Contrainte tangentielle.
●  : Coefficient de pondération.
● σsol : Contrainte du sol.
● G : Charge permanente.
●  : Déformation relative.
● V0 : Effort tranchant a la base.
● ELU : Etat limite ultime.
● ELS : Etat limite service.
● Nser : Effort normal pondéré aux états limites de service.
● Nu : Effort normal pondéré aux états limites ultime.
● Tu : Effort tranchant ultime.
● T : Effort tranchant, Période.
● St : Espacement.
● : Elancement.
● e : Epaisseur, Indice des vides.
● F : Force concentrée.
● f : Flèche.
● : Flèche admissible.
● L : Longueur ou portée.
● Lf : Longueur de flambement.
● Ip : Indice de plasticité.
● Ic : Indice de consistance.
● W : Poids total de la structure.
● d : Hauteur utile.
● Fe : Limite d’élasticité de l’acier.
● Mu : Moment à l’état limite ultime.
● Mser : Moment à l’état limite de service.
Mt : Moment en travée.
● Ma : Moment sur appuis.
● M0 : Moment en travée d’une poutre reposant sur deux appuis libres.
● I : Moment d’inertie.
● fi : Flèche due aux charges instantanées.
● fv : Flèche due aux charges de longue durée.
● Ifi : Moment d’inertie fictif pour les déformations instantanées.
● M : Moment, Masse.
● Eij : Module d’élasticité instantané.
● Evj : Module d’élasticité différé.
● Es : Module d’élasticité de l’acier.
● fc28 : Résistance caractéristique à la compression du béton à 28 jours d’age.
● ft28 : Résistance caractéristique à la traction du béton à 28 jours d’age.
● Fcj : Résistance caractéristique à la compression du béton à j jours d’age.
● K : Coefficient de raideur de sol.
● Y : Position de l’axe neutre.
● I0 : Moment d’inertie de la section totale homogène.
Introduction générale :

Le développement économique dans les pays industrialisés privilégie la construction verticale dans
un souci d’économie de l’espace Tant que l’Algérie se situe dans une zone de convergence de
plaques tectoniques, donc elle se représente comme étant une région à forte activité sismique, c’est
pourquoi elle a de tout temps été soumise à une activité sismique intense Cependant, il existe un
danger représenté par ce choix (construction verticale) à cause des dégâts comme le séisme qui
peuvent lui occasionner. Chaque séisme important on observe un regain d'intérêt pour la
construction parasismique. L'expérience a montré que la plupart des bâtiments endommagés au
tremblement de terre de BOUMERDES du 21 mai 2003 n'étaient pas de conception parasismique.
Pour cela, il y a lieu de respecter les normes et les recommandations parasismiques qui rigidifient
convenablement la structure. Chaque étude de projet du bâtiment a des buts:

- La sécurité (le plus important):assurer la stabilité de l’ouvrage.

- Economie: sert à diminuer les coûts du projet (les dépenses).

- Confort

- Esthétique.

L’utilisation du béton armé (B.A) dans la réalisation c’est déjà un avantage d’économie, car il est
moins chère par rapport aux autres matériaux (charpente en bois ou métallique) avec beaucoup
d’autres avantages comme par exemples :

- Souplesse d’utilisation.

- Durabilité (duré de vie).

- Résistance au feu.
CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

I-Introduction:

I-1-Historique:

Béton est un terme générique qui désigne un matériau de construction composite fabriqué à
partir de granulats (sable, gravillons) agglomérés par un liant. On utilise le béton armé par rapport
aux autres matériaux, parce qu’il offre une facilité dans la réalisation et une diversité dans la
conception.

Le béton est communément utilisé par tous les architectes et les ingénieurs pour la réalisation
des bâtiments; ouvrages d’art ….etc. il permet d’avoir des grandes portées autres fois impossible à
les construire avec la pierre et le bois.

En 1867, mise au point du Béton Armé pour donner au ciment plus de résistance, les français
Joseph-Louis Lambot et Joseph Monnier imaginent de rendre plus ferme au moyen de grillage ou
de fils barbelés, et déposent des brevets pour rendre la construction de ses petits ponts et grottes
plus solides.

Construire a toujours été l'un des premiers soucis de l’homme, et l'une de ses occupations
privilégiées. De nos jours également, la construction connaît un grand essor dans la plus part des
pays, et très nombreux sont les professionnels qui se livrent à l'activité de bâtir dans le domaine du
bâtiment ou des travaux publics.

Cependant, si le métier de construire peut être considérer comme le plus ancien exercé par
l'homme, il faut reconnaître qu'il leur a fallu au cours des dernières décades, s'adapter pour tenir
compte de l'évolution des goûts et des mœurs, mais surtout aux nouvelles techniques de
constructions qui permettent une fiabilité maximum de la structure vis-à-vis des aléas naturels tel
que les séismes.

Une structure doit être calculée et conçue de telle manière à ce :

- Qu'elle reste apte à l'utilisation pour laquelle elle a été prévue, compte tenu de sa durée
de vie envisagée et de son coût.

- Elle ne doit pas être endommagé par des événements, tels que : Explosion, choc ou
conséquences d'erreurs humaines.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 1


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

- Elle doit résister à toutes les actions et autres influences susceptibles de s'exercer aussi
bien pendent l'exécution que durant son exploitation et qu'elle ait une durabilité convenable au
regard des coûts d'entretien.

I-2-Introduction générale :

Toute étude de projet d’un bâtiment dont la structure est en béton armé, à pour but d’assurer
la stabilité et la résistance des bâtiments afin d’assurer la sécurité du bâtiment. On sait que le
développement économique dans les pays industrialisés privilégie la construction verticale dans un
souci d’économie de l’espace.

Ce pendant, il existe un danger représenté par ce choix, à cause des dégâts qui peuvent lui
occasionner les séismes et le vent. Pour cela, il y a lieu de respecter les normes et les
recommandations parasismiques qui rigidifient convenablement la structure.

Quels que soient les types des bâtiments en béton armé, leurs études rencontrent des
nombreuses difficultés dans le choix du modèle de comportement. Les règlements parasismiques
Algériens définissent des modèles et des approches spécifiques à chaque type de bâtiment.

La stabilité de l’ouvrage est en fonction de la résistance des différents éléments structuraux


(poteaux, poutres, voiles…) aux différentes sollicitations (compression, flexion…) dont la
résistance de ces éléments est en fonction du type des matériaux utilisés et de leurs dimensions et
caractéristiques.

Donc ; pour le calcul des éléments constituants un ouvrage, on va suivre des règlements et
des méthodes connues (BAEL91 révisée 99, RPA 99 / version 2003) qui se basent sur la
connaissance des matériaux (béton et acier) et le dimensionnement et ferraillage des éléments
résistants de la structure.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 2


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

II-Présentation de l'ouvrage:

Le projet que nous avons entrain d’étudier consiste a un Tour a usage commerciale et
d’habitation, composé de deux étages sous sol et Rez de chaussée plus dix-huit étages, implanté a
Guelma, Qui est une Zone de moyenne sismicité zone IIa d’après les règles parasismiques
algériennes (RPA 99 / version 2003).

Les étages sous sols et RDC pour vocation commercial (magasins), les autres étages sont des
logements d’habitation.

II-1-Caractéristiques géométriques :

Le Tour à étudier est constitué d'un seul bloc de forme irrégulière en plan.de dimensions:

 Hauteur de la chambre niveau terrasse................................ 3,48m.

 Hauteur des étages courants................................................. 3,10m.

 Hauteur de RDC................................................................... 3,40m.

 Hauteur des étages sous sols................................................ 3,40m.

 Hauteur totale de Tour........................................................ 69,48m.

 Longueur totale du Tour a la base en plan.......................... 29,30m.

 Larguer totale du Tour a la base en plan........................... 33,40m.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 3


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

Figure I-1: vue en plan niveaux RDC de la structure

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 4


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

Figure I-2: vue en plan niveaux étage courant de la structure

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 5


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

Figure I-3 : vue en plan niveaux terrasse de la structure

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 6


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

Figure I-4 : Vue de la structure en 3D

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 7


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

II-1-2-Ossature et système constructif adopté :

 Ossature :

Le contreventement de la structure est assuré par des portiques et renforcé par des voiles exigés par
le RPA 99 / version 2003, pour assurer la stabilité de l'ensemble sous l'effet des actions verticales
et des actions horizontales.

 Planchers :
Tous les planchers sont réalisés en corps creux et une dalle de compression type (16+4) cm.

 Escaliers:

On a un seul type d’escalier a constitué de deux paliers intermédiaires pour l’accès de 1er étage.
 Maçonnerie :

Les murs extérieurs sont réalisé en doubles parois en briques creuses de (15 cm ; 10 cm) séparées
par un vide de 5 cm.

Les murs intérieurs sont réalisés en simple cloison en brique creuse de 10 cm d’épaisseur.

 Revêtement :

- Enduit en plâtre pour les plafonds.


- Enduit en ciment pour les murs extérieurs et les cloisons.
- Revêtement à carrelage pour les planchers.
- Le plancher terrasse sera recouvert par une étanchéité multicouche imperméable évitant la
pénétration des eaux pluviales.

 Isolation :
L’isolation acoustique est assurée par le vide de corps creux et la masse du plancher, par contre au
niveau de murs extérieurs l’isolation est assurée par le vide d’air entre les deux parois qui compose
se dernier, et par la minimisation des ponts thermique en cour de réalisation.

A noter que l’isolation thermique est assurée par les couches de liège pour le plancher terrasse.

II-2-Caractéristiques géotechniques du sol :

Dans notre étude on a considérer que le sol d'assise de la construction est un sol meuble et par
conséquent on a adopté : бsol = 1,5 bars.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 8


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

II-3-Caractéristique mécanique des matériaux :

II-3-1-Le béton :

Le béton est un matériau constitué par le mélange du ciment granulats (sable, gravillons) et d’eau de
gâchage, Le béton armé est obtenu en introduisant dans le béton des aciers (armatures) disposés de
manière à équilibrer les efforts de traction.

Nous avons utilisé une méthode pratique dite <<Méthode de DREAUX et GORISSE>>Pour
obtenir un béton normal (D=20mm) ayant une maniabilité plastique et une résistance a la
compression = 25MPa, en supposant que les granulats utilisés sont secs, Nous utilisons l'abaque de
Dreux énoncés dans la figure suivant:

Figure I-5 : abaque de DREUX

La composition d’un mètre cube du béton est la suivante :

- 350 kg de ciment CEM II/ A 42,5


- 400 L de sable Cg ≤ 5 mm
- 800 L de gravillons Cg ≤ 25 mm
- 175 L d’eau de gâchage

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 9


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

La fabrication des bétons est en fonction de l’importance du chantier, elle peu se forme soit
par une simple bétonnière de chantier, soit par l’installation d’une centrale à béton. La centrale à
béton est utilisée lorsque les volumes et les cadences deviennent élevés, et la durée de la production
sur un site donné est suffisamment longue.

II-3-2-Principaux caractéristiques et avantages de béton :

La réalisation d’un élément d’ouvrage en béton armé, comporte les 4 opérations :

a) Exécution d’un coffrage (moule) en bois ou en métal.

b) La mise en place des armatures dans le coffrage.

c) Mise en place et « serrage » du béton dans le coffrage.

d) Décoffrage « ou démoulage » après durcissement suffisant du béton.

Les principaux avantages du béton armé sont :

 Economie : le béton est plus économique que l’acier pour la transmission des efforts de
compression, et son association avec les armatures en acier lui permet de résister à des efforts
de traction.

 Souplesse des formes : elle résulte de la mise en œuvre du béton dans des coffrages aux
quels on peut donner toutes les sortes de formes.

 Résistance aux agents atmosphériques : elle est assurée par un enrobage correct des
armatures et une compacité convenable du béton.

 Résistance au feu : le béton armé résiste dans les bonnes conditions aux effets des
incendies.

 Fini des parements : sous réserve de prendre certaines précautions dans la réalisation des
coffrages et dans les choix des granulats.

En contre partie, les risques de fissurations constituent un handicap pour le béton armé, et que
le retrait et le fluage sont souvent des inconvénients dont il est difficile de palier tous les effets.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 10


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

II-3-3-Résistance mécanique :

a) Résistance caractéristique à la compression :

Le béton est caractérisé par sa bonne résistance à la compression, cette résistance est mesurée par la
compression axiale d’un cylindre droit de 200 cm² de section. Lorsque les sollicitations s’exercent
sur le béton à un âge de « j » jours inférieur à 28 jours. On se réfère à la résistance fcj. Obtenu au
jour considéré, elle est évaluée par la formule.

Avec :

Pour fc28 ≤ 40 MPa a = 4,76 b = 0,83

40 ≤ fc28 ≤ 60 MPa a = 1,40 b = 0,95

Pour j ≥ 60 jours fcj = 1,1 fc28

- Pour notre étude on prend fc28 = 25MPa

b) Résistance caractéristique à la traction :

Cette résistance est définit par la relation ftj= 0,6 + 0,06 fcj. Cette formule n’est valable que pour
les bétons courants dans la valeur de fcj ne dépasse pas 60 MPa.

Pour : fc28 = 25 MPa ft28 = 2,1 MPa

II-3-4-Méthode de calcul :

La connaissance plus précise du comportement du matériau béton armé acquise à la suite de


nombreux essais effectués dans les différents pays à permit une modification profonde des principes
des méthodes de calcul et à conduit à la méthode de calcul aux états limites.
۩-Définition des états limites :

Un ouvrage doit être conçue et calculé de manière à présenter durant toute sa durée
d’exploitation des sécurités appropriées vis-à-vis : Sa ruine totale ou partielle.

D’un comportement en service susceptible d’affecter gravement sa durabilité, son aspect, ou


encore le confort des usagers.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 11


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

Les états limites sont classés en deux catégories :

✓ Etat limite ultime (ELU) :

Correspond à la ruine de l’ouvrage ou de l’un de ces éléments par perte d’équilibre statique,
rupture, flambement. C'est-à-dire :

Etat limite ultime d’équilibre statique non renversement de la structure.


Etat limite ultime de résistance pour les matériaux constitues béton ou acier exemple : non rupture
par écrasement du béton.
Etat limite ultime de stabilité de forme non flambement d’un poteau.
✓ Etat limite de service (ELS) :
Au-delà du quels ne sont plus satisfaites les conditions normales d’exploitation et de
durabilité (ouvertures des fissures, déformation, excessives des éléments porteurs).

II-3-5-Déformation et contrainte de calcul :


- Etat limite ultime de résistance

Dans les calculs relatifs à l’état limite ultime de résistance on utilise pour le béton un diagramme
conventionnel dit parabole- rectangle, et dans certains cas par mesure de simplification un
diagramme rectangulaire.

Diagramme parabole rectangle (BAEL 91 révisée 99.p80) :

C’est un diagramme contraintes déformations du béton qui peut être utilisé dans le cas de ELU (en
compression 2 ‰ et 3,5‰).

σbc : contrainte de compression du béton

Figure I-6 : Diagramme parabole-rectangle des contraintes-Déformations du béton

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 12


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

εbc : Déformation du béton en compression.


fbc : contrainte de calcul pour 2‰ ≤εbc ≤ 3,5‰
fcj : résistance caractéristique à la compression du béton à « j » jours.
γb : coefficient de sécurité.
γb = 1,5 cas général.
γb = 1,15 cas accidentel.
D’où la contrainte σbc est en fonction de son raccourcissement.
0 ≤ εbc ≤ 2‰ σbc = 0,25 fbc x 103 εbc(4-103 x εbc)
2‰ ≤ εbc ≤ 3,5‰ σbc = fbc

: Coefficient d’application (voir le tableau).

Tableau I-1 : Coefficient d’application

Durée d’application
1 >24 h
0,9 1h ≤ durée≥24h
0,85 <1h

ELS : La contrainte de compression du béton a l’ELS (symbole σbc) est limité à :


σbc = 0,6 ft28
σbc = 15 MPa

Diagramme rectangulaire (BAEL91 révisée 99.p81) :

Lorsque la section est partiellement comprimée, on peut utiliser un diagramme rectangulaire


simplifié.

Figure I-7 : Diagramme rectangulaire simplifié

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 13


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

Sur une distante de 0,2 y compté à partir de l’axe neutre la contrainte est nulle.- Sur la distance
restante 0,8 y la contrainte à pour valeur 0,85×fcj/(γb×θ) pour les zones comprimées dont la largueur
est croissante ou constante vers les fibres les plus comprimées.

0,8 ×fcj/(θ×γb) pour les zones comprimées dont la largeur est décroissante ou constante vers ces
mêmes fibres.

II-3-6-Contrainte admissible de cisaillement :

τu = Min (0,2fcj / γb ,5MPa) Fissuration peu préjudiciable.


τu = Min (0,15fcj / γb ,4MPa) Fissuration préjudiciable ou très préjudiciable.

La contrainte ultime de cisaillement dans une pièce en béton est définit par rapport à l’effort
tranchant ultime Tu.

τu =

Avec b : largeur de la pièce.


d : hauteur utile.

II-3-7-Module de déformation longitudinale du béton :

✓ Module de déformation instantanée :

Sous des contraintes normales d’une durée d’application inférieure à 24h. On admet qu’à
l’âge de « j » jours le module de déformation longitudinale instantanée du béton Eij est égale
à:

Eij = 11000 fcj×1/3 avec Eij et fcj en MPa.

✓Module de déformation différée :

Sous des contraintes de longue durée d’application on admet qu’à l’âge de « j » jours le
module de déformation longitudinal différée du béton Evj est donné par la formule:

Evj = 3700 fcj×1/3 avec Evj et fcj en MPa

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 14


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

✓ Remarque :

La déformation totale vaut environ trois fois la déformation instantanée.

a)-Module de déformation transversale :


 Coefficient de poisson :

υ=(Δd / d) / (ΔL / L)

Avec (Δd / d) : déformation relative transversale.


(ΔL / L) : déformation relative longitudinale.

Il est pris égale à :


υ = 0,2 pour ELS (béton non fissuré).
υ = 0,0 pour ELU (béton fissuré).

b)-Les aciers :

Le matériau acier est un alliage Fer+Carbone en faible pourcentage. Les aciers pour béton armé sont
ceux de :
- Nuance douce pour 0,15 à 0,25% de carbone.
- Nuance mi- dure et dure pour 0,25 à 0,40% de carbone.
- Dans la pratique on utilisé les nuances d’acier suivantes :
- Acier naturel FeE 215, FeE 235.
-Acier à haute adhérence FeE 400, FeE 500.
- Treillis soudés de maille 150 x 150 mm² avec Φ = 3,5mm.
- Le caractère mécanique servant de base aux justifications est la limite d’élasticité.
- Le module d’élasticité longitudinal de l’acier est pris égale à :
Es = 200 000 MPa

II-3-8-Diagramme déformation contrainte de calcul σs = f(ε‰) :

Dans les calculs relatifs aux états limites, on introduit un coefficient de sécurité γs qui a les valeurs
suivantes :
γs = 1,15 cas général.
γs = 1,00 cas des combinaison accidentelles.
Pour notre cas on utilise des aciers FeE400.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 15


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

Diagramme déformation- contrainte (BAEL 91 modifié 99.p78 ) :

Figure I-8 : diagramme Contrainte-Déformation d'acier

II-3-9-Contrainte limite de traction des armatures :

- Fissuration peu préjudiciable ≤ fe pas de limitation.

- Fissuration préjudiciable = min ((3/2)fe ; 110 ).

- Fissuration très préjudiciable = min (0,5fe ; 90 ).


η : coefficient de fissuration.
η = 1 : pour des ronds lisses(RL).
η = 1,6 : pour les hautes adhérences avec Φ ≥ 6 mm (HA).

Poids volumique :
Béton armé γb = 25KN /m3
Béton non armé γb = 22KN /m3
Acier γb = 78,5 KN /m3

II-4-Etats limites :

Suivant les règles BAEL on distingue deux états limites de calcul :


**Etats limite ultime de résistance ELU.
**Etats limite de service ELS.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 16


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

II-4-1-ELU :

Il consiste à l’équilibre entre les sollicitations d’action majorées et les résistances calculées en
supposant que les matériaux atteignent les limites de rupture minorées ce qui correspond aussi aux
règlements parasismiques algérienne RPA 99 / version 2003. On doit par ailleurs vérifier que
l'ELU n’est pas atteint en notant que les actions sismiques étant des actions accidentelles.

II-4-2-Hypothèse de calcul :

- Les sections planes avant déformation restent planes après déformation.


- Pas de glissement relatif entre les armatures et le béton.
- La résistance du béton à la traction est négligée.
- Le raccourcissement du béton est limité à :
= 2‰ en flexion composée.
= 3,5‰ en compression simple.
- L’allongement de l’acier est limité à =10‰.
- Les diagrammes déformations- contraintes sont définis pour.
✓Le béton en compression.
✓L’acier en traction et en compression.

II-4-3-Règle des trois pivots (BAEL 91 révisée 99.p83) :

Figure I-9 : Diagramme des déformations limites de la section : règle des trois pivots

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 17


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

**Les positions limites que peut prendre le diagramme des déformations sont déterminées à partir
des déformations limites du béton et de l’acier. La déformation est représente par une droite passant
par l’un des pointes A. B ou C appelés pivots.

**Traction pure : toutes les fibres s’allongent de la même quantité, le béton se fissure et donc ne
participe pas à l’équilibre des sollicitations, la pièce sera hors service lorsque la déformation de
l’acier vaut 10‰ donc toute la section sera allongée de 10‰.

**L’acier doit être reparti dans tente la section ; la limite correspond sur le diagramme à la verticale
passant par A.

**Traction excentrée : à la limite, la fibre la plus tendu aura un allongement de 10‰, la moins
tendue < 10‰, plus l’excentrement augmente plus la tension minimale tend vers 0 Les droits de
déformation pivotent donc autour de A jusqu'à la position AO.

**Flexion (simple ou composée) : On ne peut dépasser la position AB qui correspond à un


raccourcissement = 3,5‰ de la fibre de béton la plus comprimée l’état limite ultime est atteint
avec = 10‰ et ≤ 3,5‰.

** La position limite AB correspond à un axe neutre situé à la distance y = α×AB .d de la fibre la


plus comprimée avec α×AB = 3,5/(10+3,5) = 0,259 ; la flexion simple ou composée avec 0 ≤ α ≤
0,259 admet le pivot A.

**Le cas particulier où = 10‰ et = 2‰ correspond à α =2/(10+2) donc : α = 0,167

**Pour augmenter la zone comprimée on ne peut plus augmenter εbc au de là de 3,5 ‰, il faut donc
diminuer σs la droite des déformations pivote alors autour de B jusqu'à ce que : = 0 ; α = Y/d
varie de 0,259 à 1.

**La flexion simple ou composée avec armature tendues avec 0,259 ≤ α ≤ 1 admet le pivot B.
**Si on fait tourner la droite autour de B la petite partie de section située au dessous des armatures
pourra travailler en partie de traction (pas de contrainte et les aciers seront comprimées, c’est de la
flexion composée : la flexion composée avec aciers comprimés (section de béton partiellement
comprimée avec 1 ≤ α ≤ h/d admet le pivot B.

**Compression : si toute la section du béton est comprimée en compression simple, la déformation


du béton ne peut pas dépasser = 2‰.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 18


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

**La compression simple on composée admet le pivot C.


2‰≤ ≤ 3,5 ‰ sur la fibre la plus comprimée.
≤ 2 ‰ sur la fibre la plus moins comprimée.

✓En résumé :

 Pivot A : Traction simple ou composée, flexion avec état limite ultime atteint dans l’acier.

 Pivot B : Flexion avec état limite ultime atteint dans béton.

 Pivot C : Compression simple ou composée.

II-4-4-ELS :

Il consiste à l’équilibre des sollicitations d’action réelles (non majorées) et les sollicitations
résistances calculées sans dépassement des contraintes limites. Les calculs ne se font qu’en cas de
fissuration préjudiciable ou très préjudiciable.

Hypothèse de calcul :

- Les sections droites restent planes.


- Il n’y a pas de glissement relatif entre les armatures et le béton.
- Le béton tendu est négligé.
- Les contraintes sont proportionnelles aux déformations.
= E× ; = ES×
- Par convention(n) correspond ou rapport du module d’élasticité longitudinal de l’acier à celui du
béton.
n = ES / Eb = 15 « coefficient d’équivalente ».

Sollicitations de calcul vis-à-vis des états limites :

✓Etat limite ultime :

Les sollicitations de calcul sont déterminées à partir de la combinaison d’action suivante :


1,35 G + 1,5 Q

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 19


CHAPITRE I : Présentation de l'ouvrage et caractéristique des matériaux

✓Etat limite de service :


Combinaison d’action suivante : G + Q
S’il y a intervention des efforts horizontaux dus au séisme, les règles parasismiques algériennes ont
prévu des combinaisons d’action suivantes :
G+Q E G : charge permanente.
G+Q 1,2 E avec Q : charge d’exploitation.
0,8 G E E : effort de séisme.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 20


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

I-Introduction:

Le pré dimensionnement est une étape préliminaire, son but est de déterminer des dimensions
économiques afin d'éviter un sur plus d'acier et béton.

II-1-Pré dimensionnement des planchers :

A- Plancher à corps creux (figure II-1) :

Le dimensionnement d'un plancher en corps creux se résume en le dimensionnement d'une


poutrelle, et donc l'utilisation de la condition de flèche qui stipule que:

ht ≥ ; on a: Lmax = 4,8 - 0,3 = 4,5m (longueur max d'une travée de la poutrelle entre

nus des appuis). Donc : ht ≥ = 20cm

ht

Figure II-1: Coupe verticale du plancher en corps creux.

Condition d’isolation thermique :

D’où on a : Condition vérifiée

Soit ht = 20cm donc: 4 cm de dalle de compression.

16cm de corps creux.

A-1-Dimension des poutrelles : (Figure II-2)

b1 = min ( ; ; 6h0) / Ln : la distance entre axes des nervures et h0 = 4 cm.

50cm ≥ Ln ≥ 80cm donc : Ln = 65 cm

b1 = min ( ; ; 24) donc : b1 = 24 cm

b0 ≥ donc : b0 ≥ 10 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 21


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

b = Ln = 65cm
b0 = b - 2b1 = 65 - 50 =15 cm donc : b0 = 15 cm

b1 ht

b0

Figure II-2 : Section de la poutrelle

B-Plancher en dalle pleine : dans notre projet on a 2 types de balcons:

1ére type de balcon :

Largeur : 1,6 m

Longueur : 4,35 m

ep < L/10 = 160/10 = 16 cm

ep doit être au moins égale a 12cm isolation acoustique (d'après RPA 99 / version 2003).

On adopte : ep =16 cm

2éme type de balcon:

Largeur : 1,6 m

Longueur : 4,35 m

ep < L/10 =160/10 = 16 cm

On adopte : ep = 16 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 22


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

II-2-Pré-dimensionnement des voiles :

Les voiles sont des murs réalisés en béton armé, ils auront pour rôle le contreventement du bâtiment
et éventuellement supporter une fraction des charges verticales.

La solution de contreventement avec voiles en béton armé est actuellement très répandue ; très
souvent, les voiles en cause, disposés transversalement aux bâtiments de forme rectangulaire
allongée, constituent également les éléments de transmission des charges verticales, sans être
obligatoirement renforcés par des poteaux.

On considère comme voiles les éléments satisfaisant à la condition L ≥ 4a. Dans le cas contraire,
ces éléments sont considérés comme des éléments linéaires.

Le RPA 99 / version 2003, exige une épaisseur minimale de 15 cm, de plus, l’épaisseur doit être
déterminée en fonction de la hauteur libre d’étage et des conditions de rigidité aux extrémités.

 Pour les voiles avec deux abouts sur des poteaux :

 Pour les voiles avec un seul about sur un poteau :

 Pour les voiles à abouts libres :

Figure II-3 : Section réduite du voile

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 23


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

En résumé, pour notre cas, on peut utiliser le premier type avec :

Le RPA 99 / version 2003 considère comme voiles de contreventement les voiles satisfaisant la
condition suivante :

L ≤ 4a

a ≥ he/20

Donc, on adopte pour tous les niveaux un voile de :

Pour les voiles de sous-sol, ils servent comme un mur de soutènement au sol et en même temps de
contreventement, ils sont encastrés sur les quatre côtés et ils travaillent comme une dalle pleine,
leurs épaisseurs peuvent être modifiées après l’étude dynamique de la structure.

II-2-1-Disposition des voiles :

Pour notre structure le système de contreventement est assuré conjointement par des voiles et des
portiques dans les deux directions en plan. Pour assurer une meilleure résistance au séisme, nous
devons de préférence avoir une distribution aussi régulière que possible des masses et des rigidités
tant en plan qu’en élévation.

Donc le système de contreventement doit être disposé de façon à :


 Rependre une charge verticale suffisante pour assurer sa stabilité.
 Assurer une transmission directe des forces aux fondations.
 Minimiser les effets de torsion.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 24


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

II-3-Pré dimensionnement des escaliers :

Dans une construction, la circulation entre les étages se fait par l'intermédiaire des escaliers.les
escaliers sont constitués par des volées en béton armé reposant sur les paliers coulés en place.
Le choix de ce type d'escalier a été retenu pour les avantages suivants:

- Rapidité d'exécution.
- Utilisation immédiate de l'escalier.

Figure II-4 : schéma d'escalier

Caractéristiques techniques:

Hauteur : H = 3,4 m (Sous sols ; RDC)


Hauteur : H = 3,1m (Etages)
Giron : g = 30 cm

Hauteur de la marche à partir de la formule de BLONDEL:

On a: 59 < 2h + g < 66 donc : 14,5 < h < 18

h : varie de 15cm a 18cm


g : varie de 22cm a 33cm

Pour : h =17cm

NC (SS;RDC) = H/h = 340/17 = 20


NC (ETAGE) = H/h = 310/17 = 18

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 25


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

NC : nombre des contremarches.

On aura 20 contremarches entre chaque étage 10 contremarches pour RDC.

On aura 18 contremarches entre chaque étage 9 contremarches pour niveau étage courant.

n = NC(RDC) - 1 = 9 marches pour niveau RDC.

n = NC(ETAGE) - 1 = 8 marches pour niveau étage courant.

Inclinaison de la paillasse:

Niveau RDC et 1éreSS et 2émeSS:

=h'/L'
h' = NC × h h' = 10 ×17 h' = 1,7 m
L' = (n - 1)×g L' = (10 - 1) ×30 L' = 2,7 m
= 1,7/2,7 α = 32,20o

La longueur de volée est : L = h' / sinα L = 3,19m

L'épaisseur de la paillasse est : L0 / 30 ≤ e ≤ L0 / 20

L0: Longueur développée = 3,19+1,5 = 3,99 4,69 / 30 ≤ e ≤ 4,69 / 20 e = 17 cm


L'épaisseur du palier est la même que celle de la paillasse c'est-a-dire : e = 17cm

Niveau étage courant:

= h'/L'
h' = NC × h h' = 9 ×17 h' = 1,53 m
L' = (n - 1)×g L' = (9 - 1)×30 L' = 2,4 m
= 1,53/2,4 = 32,52o

La longueur de volée est : L = h' / L = 2,85m

L'épaisseur de la paillasse est : L0 / 30 ≤ e ≤ L0/20


L0: Longueur développée = 2,85 +1,5 = 3,99 4,35/30 ≤ e ≤ 4,35/20 e = 17 cm
L'épaisseur du palier est la même que celle de la paillasse c'est-a-dire : e = 17cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 26


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

II-4-Descente des charges :

A-Introduction :

L'évaluation des charges est surcharges consiste à calculer successivement pour chaque élément
porteur de la structure, la charge qui lui revient a chaque plancher et ce jusqu'a la fondation.
Les différents charges et surcharges existantes sont:

- Les charges permanentes (G).


- Les surcharges d'exploitation (Q).

B- Les planchers :

B-1-Plancher terrasse :

La terrasse est a un zone accessible et une zone inaccessible et réalisée en plancher a corps creux
surmonté de plusieurs couches de protection en forme de pente facilitant l'évacuation des eaux
pluviales.

Tableau II-1 : Evaluation des charges permanentes du plancher terrasse en corps creux.

Matériaux Epaisseur (cm) D (kg/m3) G (kg/m2)


1-protection en gravillon 5 1600 80
2-Etanchéité multicouche 5 200 10
3-Forme de pente 1% 10 2200 220
4-Isolation thermique 4 400 16
5-Dalle en corps creux 16+4 1360 272
6-Enduit plâtre 2 1000 20
7-Couche de papier kraft / / 1
8-couche de par vapeur 0,8 1200 10

La charge permanente G = 629 Kg/m2


La charge d'exploitation (terrasse inaccessible) Q =100 Kg/m2
La charge d'exploitation (terrasse accessible) Q =150 Kg/m2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 27


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

1 2
7 3
4
8

Figure II-5 : Composants d’un plancher terrasse en corps creux.

Tableau II-2 : Evaluation des charges permanentes du plancher terrasse en dalle pleine.

Matériaux Epaisseur (cm) D (kg/m3) G (kg/m2)


1-protection en gravillon 5 1600 80
2-Etanchéité multicouche 5 200 10
3-Forme de pente 1% 10 2200 220
4-Isolation thermique 4 400 16
5-Dalle pleine 16 2500 400
6-Enduit plâtre 2 1000 20

La charge permanente G = 746 Kg/m2


La charge d'exploitation (terrasse inaccessible) Q =100 Kg/m2
La charge d'exploitation (terrasse accessible) Q =150 Kg/m2

1
2
3
4

6
Figure II-6 Composants d’un plancher terrasse en dalle pleine.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 28


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

B-2-Plancher étages courant :


les plancher des étages courant sont en corps creux.

Tableau II-3 : Evaluation des charges permanentes du plancher courant.

Matériaux Epaisseur (cm) D (Kg/m3) G (Kg/m2)


1-Carrelage 2 2200 44
2-Mortier de pose 3 2000 60
3-Lite de sable 3 1800 54
4-Dalle en corps creux 16+4 1360 272
5-Enduit plâtre 2 1000 20
6-Cloison de séparation 10 1000 100

La charge permanente G = 550 Kg/m2


La charge d'exploitation (chambres) Q = 150 Kg/m2
La charge d'exploitation (hall de circulation) Q = 250 Kg/m2
La charge d'exploitation (balcon) Q = 350 Kg/m2

2 1
3

5
Figure II-7 : coupe plancher étage courant

C-Mur extérieur (double cloison) :

Tableau II-4 : Evaluation des charges permanentes dues au mur extérieur

Matériaux Epaisseur D (Kg/m3) G (Kg/m2)


1-Brique creuse 25 900 225
2-Mortier de ciment 4 2000 80
Total 305

La charge permanente (niveau RDC et Sous sol) G = 305 × (3,4-0,4) = 915 Kg/m
La charge permanente (niveau étage courant) G = 305 × (3,1-0,4) = 823,5 Kg/m

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 29


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

Figure II-8 : Mur extérieur

D- Murs intérieurs (simple cloison) :


Tableau II-5 : Charge permanente du mur double cloison.

N° Composants Épaisseur Poids volumique Poids surfacique


(m)
1 Enduit en ciment 0.02 2000 40
extérieurs
2 Brique creuse 0,10 900 90
3 Enduit en ciment 0,02 1400 28
intérieur
Total 158

La charge permanente (niveau RDC et sous sol) G = 158 × (3,4-0,4) = 474 Kg/m
La charge permanente (niveau étage courant) G = 158 × (3,1-0,4) = 426,6 Kg/m
La charge permanente (niveau étage courant : balcon) G = 158 × 1,5 = 237 Kg/m

3 2 1

Figure II-9 : Mur simple cloison.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 30


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

15 cm 15 cm
E-L'acrotère :
4 cm
9 cm
S = (0,04×0,15)/(2) + (0,04×0,15) + (0,09×0,3) + (0,15×0,57) = 0,1215 m2

P = (0,1215×2500) = 303,75 Kg/ml


70 cm
Enduit : ep 2cm = 55Kg/ml

Charge permanente : G = 358,75 Kg/ml

Charge d'exploitation : Q = 100 Kg/ml Figure II-10: acrotère

F-Les balcons : Nos balcons sont en dalle pleine

Tableau II-6 : Evaluation des charges permanentes de dalle de balcon

Matériaux Epaisseur D (Kg/m3) G (Kg/m2)


1-Carrelage 2 2200 44
2-Mortier de pose 3 2000 60
3-Lit de sable 3 1800 54
4-Dalle en BA 16 2500 400
5-Enduit ciment 2 2000 40

La charge permanente G = 598 Kg/m2


La charge d'exploitation Q = 350Kg/m2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 31


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

K-L'escalier (Palier) :

Tableau II-7 : Evaluation des charges permanentes de palier

Matériaux Epaisseur (cm) D (Kg/m3) G (Kg/m2)


1-Carrelage 2 2200 44
2-Mortier de pose 3 2000 60
3-Lit de sable 3 1800 54
4-Dalle en BA 17 2500 425
5-Enduit ciment 2 2000 40

La charge permanente G = 623 Kg/m2


La charge d'exploitation Q = 250 Kg/m2

L-Paillasse :

Tableau II-8 : Evaluation des charges permanentes de Paillasse niveau RDC

Matériaux Epaisseur (cm) D (Kg/m3) G (Kg/m2)


1-Carrelage 2 2200 44
2-Mortier de pose 3 2000 60
3-Lit de sable 3 1800 54
4-Marche 17 2200 (0,17/2)×2200 =187
5-Paillasse 17 2500 (2500×0,17)/cos32,20 = 502,36
6-Enduit ciment 2 2000 40
7-Gardes corps / / 20

La charge permanente G = 925,36 Kg/m2


La charge d'exploitation Q = 250 Kg/m2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 32


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

Tableau II-9 : Evaluation des charges permanentes de Paillasse Niveau étage courant

Matériaux Epaisseur (cm) D (Kg/m3) G (Kg/m2)


1-Carrelage 2 2200 44
2-Mortier de pose 3 2000 60
3-Lit de sable 3 1800 54
4-Marche 17 2200 (0,17/2)×2200 =187
5-Paillasse 17 2500 (2500×0,17)/cos32,54 = 504,15
6-Enduit ciment 2 2000 40
7-Gardes corps / / 20

La charge permanente G = 909,15 Kg/m2


La charge d'exploitation Q = 250 Kg/m2

II-5-Pré dimensionnement des Poutres :

A-Définition :

Les poutres de notre Tour sont des éléments en béton armé, de sections rectangulaires S, elles sont
susceptibles de transmettre aux poteaux les efforts dus aux chargements verticaux ramenés par les
planchers.

Les poutres seront prés dimensionnés selon les formules empiriques données par le BAEL 91
révisée 99 et vérifiées par la suite selon le RPA 99 / version 2003.

D’une manière générale en peut définir les poutres comme étant des éléments porteurs horizontaux.

On a deux types de poutres :

 Les poutres principales :

Elles reçoivent les charges transmise par les solives (Poutrelles) et les répartie aux poteaux sur les
quels ces poutres reposent.

* elles relient les poteaux.


* elles Supportent la dalle.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 33


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

 Les poutres secondaires (Chaînages) :

Elles relient les portiques entre eux pour ne pas basculer.

B-Pré dimensionnement :

D’après les règles de BAEL 91 révisée 99 on a :


L / 15 ≤ h ≤ L / 10
Avec :
- L : distance entre les axes des poteaux et on choisit la plus grande portée.
- h : hauteur de la poutre.

 Les poutres principales : Lmax = 4,80 m

Donc 4,80 / 15 ≤ h ≤ 4,80 / 10 0,32 ≤ h ≤ 0,48

**Alors en prend : h = 45 cm
0,3h ≤ b ≤ 0,7h 12 ≤ b ≤ 28
On prend la min de RPA 99 / version 2003 b = 30cm pour tous les poutres principales.

D'après le RPA 99 / version 2003 :

* b ≥ 20 cm 30 cm > 20 cm Condition Vérifiée.

* h ≥ 20 cm 40 cm > 20 cm Condition Vérifiée.

*h/b<4 40 / 30 = 1,33 < 4 Condition Vérifiée.

 Les poutres secondaires : Lmax = 4,20 m

Donc ; 4,20/15 ≤ h ≤ 4,20/10 0,28 ≤ h ≤ 4,20

**Alors en prend : h = 40 cm

0,3h ≤ b ≤ 0,7h 10,5 ≤ b ≤ 24,5


On prend la min de RPA 99 / version 2003 b = 30cm pour tous les poutres principales.
D'après le RPA 99 / version 2003 :

* b ≥ 20 cm 30 cm > 20 cm Condition Vérifiée.


* h ≥ 20 cm 35 cm > 20 cm Condition Vérifiée.
*h/b<4 35 / 30 = 1,17 < 4 Condition Vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 34


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

Finalement
Poutres principales : (30×45) cm2
Poutres secondaires : (30×40) cm2

II-6-Pré dimensionnement des Poteaux :

Les poteaux sont des éléments porteurs verticaux en béton armé, ils constituent les points d’appuis
pour transmettre les charges aux fondations.
On dimensionne les poteaux, en utilisant un calcul basé sur la descente des charges permanentes et
des surcharges d’exploitation à l’état limite ultime (Nu = 1,35G + 1,5Q), cette charge peut être
majorée de 10% pour les poteaux intermédiaires voisins des poteaux de rive dans le cas des Tours
comportant au moins trois travées, donc dans ce cas cette charge devienne : (Nu = 1,1Nu).

 Etapes de Pré-dimensionnement
- Choix du poteau le plus sollicité.
- Dimensionnements des poteaux.
- Calcul de la surface reprise par le poteau.
- Détermination des charges permanentes et d’exploitation revenant à ce poteau.
- Les dimensions de la section transversale des poteaux doivent répondre aux conditions du
RPA 99 / version 2003.

- II-6-1-Choix du poteau le plus sollicité :


- Dans notre structure, le poteau le plus sollicité est les poteaux « C-6».

- La surface reprise par le poteau :

- La surface complète : S = 4,325 x 4 = 17,30 m²

- La surface du plancher de 18ème&17ème&16ème&15èmeétage : Sp = (2,200 + 1,725) x (1,900


+ 1,700) = 14,13 m²

- La surface du plancher 14ème&13ème&12ème&11ème&10ème&9ème : Sp = (2,200 + 1,725) x


(1,900 + 1,700) + (0,40 × 0,40) - (0,55 × 0,55) = 13, 99 m²

- La surface du plancher 8ème&7ème étage : Sp = (2,200 + 1,725) x (1,900 + 1,700) + (0,40 ×


0,40) - (0,60 × 0,60) = 13,93 m²

- La surface du plancher 6èmeétage : Sp = (2,200 + 1,725) x (1,900 + 1,700) + (0,40 × 0,40) -


(0,60 × 0,65) = 13,90 m²

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 35


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

- La surface du plancher 5èmeétage : Sp = (2,200 + 1,725) x (1,900 + 1,700) + (0,40 × 0,40) -


(0,65 × 0,65) = 13,87 m²

- La surface du plancher 4èmeétage : Sp = (2,200 + 1,725) x (1,900 + 1,700) + (0,40 × 0,40)-


(0,65 × 0,70) = 13,84 m²

- La surface du plancher 3èmeétage : Sp = (2,200 + 1,725) x (1,900 + 1,700) + (0,40 × 0,40)-


(0,70 × 0,75) = 13,77 m²

- La surface du plancher 2èmeétage : Sp = (2,200 + 1,725) x (1,900 + 1,700) + (0,40 × 0,40) -


(0,75 × 0,80) = 13,69 m²

- La surface du plancher 1éreétage : Sp = (2,200 + 1,725) x (1,900 + 1,700) + (0,40 × 0,40) -


(0,80 × 0,85) = 13,61 m²

- La surface du plancher niveau RDC : Sp = (2,200 + 1,725) x (1,900 + 1,700) + (0,40 × 0,40)
-(0,90 × 0,90) = 13,48 m²

- La surface du plancher 1éreSous Sol & 2émeSous Sol : Sp = (2,200 + 1,725) x (1,900 + 1,700)
+ (0,40 × 0,40) - (0,95 × 1,00) = 13,34 m²

2,150 0,50 1,675


30 x 40

1,900
1,500

0,50

30 x45 30 x45
30 x 40

1,150

4,325

Figure II-11 : Représentation du poteau le plus sollicité de 18éme et 17éme et 16éme et 15éme étage.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 36


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

II-6-2-Dimensions des poteaux :


Les dimensions de la section transversale des poteaux rectangulaire doivent répondre aux conditions
du RPA 99 / version 2003 : MIN (a,b) ≥ 30cm en zone IIa.

Tableau II-10 : Pré-dimensionnement des poteaux

Niveau d’étage 18ème 17ème 16ème 15ème 14ème 13èm


e
Dimension du a (cm) 40 40 40 40 55 55
poteau b (cm) 40 40 40 40 55 55
Niveau d’étage 12ème 11éme 10éme 9éme 8éme 7éme

Dimension du a (cm) 55 55 55 55 60 60
poteau b (cm) 55 55 55 55 60 60
Niveau d’étage 6ème 5ème 4ème 3ème 2ème 1ère

Dimension du a (cm) 60 65 65 70 75 80
poteau b (cm) 65 65 70 75 80 85
Niveau d’étage RDC 1éreSS 2émeSS

Dimension du a (cm) 90 95 95
poteau b (cm) 90 100 100

II-6-3-Calcul de la longueur de flambement Lf :


Le règlement CBA93 définie la longueur de flambement Lf comme suit :
 0,7×L0 : si le poteau est à ses extrémités :
- Soit encastré dans un massif de fondation.
- Soit assemblé à des poutres de plancher ayant au moins la même raideur que lui
dans le sens considéré et le traversant de part en part.
 L0 : dans les autres cas.
Pour notre cas, on prend : L = 0,7 L0 (poteau avec des extrémités encastrés jusqu’à fondation).
RDC : L = 0,7 x 3,40 = 2,38 m
Etage Courant : L = 0,7 x 3,10 = 2,17 m

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 37


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

II-6-4-Calcul de l’effort :

L’effort normal admissible est : ; Avec :


 : Effort normal admissible à l’ELU.
 Br : Section réduite du poteau obtenue en déduisant de sa section réelle 1cm d’épaisseur sur toute sa
périphérie.
 γb : Coefficient de sécurité du béton tel que.
 γb = 1,5 situation durable ou transitoire.
 γb = 1,15 situation accidentelle.
 γs = 1,15 situation durable ou transitoire.
 γs = 1 situation accidentelle.
 fc28 = 25 MPa et fe = 400 MPa : Résistances caractéristiques du béton et de l’acier.
 As : Section d’armatures dans le poteau prise égale à 0,1% de la section réelle du poteau.
 .

 α : Coefficient fonction de l’élancement du poteau : Selon le BAEL 91 révisée 99 (Art B.8.4.1).


0,85 50
 ( ) / K ) Pour λ ≤ 50 et   (0,6( ) 2 ) / K ; Pour 50 ≤ λ ≤ 70
 
1  0,2( )2
35
Lf b
λ ;i 
i 12
Où : i : Rayon de giration.
λ : L’élancement géométrique.
: Longueur de flambement.
Nu/2 appliqué avant 28 jours : K = 1,1
Figure II-12 : Section réduite du
Nu/2 appliqué avant 90 jours : K = 1,2 poteau rectangulaire
Nu/2 appliqué après 90 jours : K = 1,0
Pour notre projet on adopte : K = 1,2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 38


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

Tableau II-11 : Calcule de des poteaux de Tour

Dimension As
Br (cm²) (m) λ α (kN)
(cm) (mm²)
18ème étage 40x40 1444 2,170 18,790 0,670 160 2022,47
17ème étage 40x40 1444 2,170 18,790 0,670 160 2022,47
ème
16 étage 40x40 1444 2,170 18,790 0,670 160 2022,47
ème
15 étage 40x40 1444 2,170 18,790 0,670 160 2022,47
14ème étage 55x55 2809 2,170 13,670 0,687 302,5 3920,07
ème
13 étage 55x55 2809 2,170 13,670 0,687 302,5 3920,07
ème
12 étage 55x55 2809 2,170 13,670 0,687 302,5 3920,07
ème
11 étage 55x55 2809 2,170 13,670 0,687 302,5 3920,07
10éme étage 55x55 2809 2,170 13,670 0,687 302,5 3920,07
ème
9 étage 55x55 2809 2,170 13,670 0,687 302,5 3920,07
ème
8 étage 60x60 3364 2,170 12,530 0,691 360,0 4693,18
ème
7 étage 60x60 3364 2,170 12,530 0,691 360,0 4693,18
6ème étage 60x65 3654 2,170 12,530 0,691 390,0 5084,25
ème
5 étage 65x65 3969 2,170 11,560 0,693 422,5 5523,95
ème
4 étage 65x70 4284 2,170 11,560 0,693 455,0 5948,80
ème
3 étage 70x75 4964 2,170 10,740 0,695 525,0 6883,85
2ème étage 75x80 5694 2,170 10,020 0,697 600,0 7889,83
éme
1 étage 80x85 6474 2,170 9,400 0,698 680,0 8954,70
RDC 90x90 6864 2,380 9,160 0,699 810,0 10681,90
1éreSS 95x100 8184 2,380 9,160 0,699 855,0 11275,31
éme
2 SS 95x100 8184 2,380 9,160 0,699 855,0 11275,31

II-6-5-Descente des charges :

La descente des charges désigne l’opération consistant à calculer les efforts normaux résultant de
l’effet des charges verticales sur les divers éléments porteurs verticaux (poteaux ou murs) ainsi que
les fondations, afin de pouvoir procéder à leur dimensionnement.

Toute charge agissant sur une dalle a tendance à être reportée par celle-ci sur les porteurs verticaux
les plus proches.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 39


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

A) Charges d’exploitation :

Comme il est rare que toutes les charges d’exploitation agissent simultanément, on applique pour
leur détermination la loi de dégression qui consiste à réduire les charges identiques à chaque étage
de 10% jusqu’à 0,5Q.

3 n
 Q0  Q1  Q2  ............  Qn 
2n

Avec :

 n : Nombre d’étage on démarre de haut en bas (le premier étage est ‘‘0’’).

 Q0 : La charge d’exploitation sur la terrasse.

 Q1, Q2,……, Qn : Les charges d’exploitations des planchers respectifs.

3 n
On utilise le à partir du cinquième étage.
2n

 18ème étage : Qcum = Q0

 17ème étage : Qcum = Q0 + Q1

 16ème étage : Qcum = Q0 + 0,95 (Q1 + Q2)

 15ème étage : Qcum = Q0 + 0,90 (Q1 + Q2 + Q3)

 13ème étage : Qcum = Q0 + 0,85 (Q1 + Q2 + Q3 + Q4)

 12ème étage : Qcum = Q0 + 0,80 (Q1 + Q2 + Q3 + Q4 + Q5)

 11éme étage : Qcum = Q0 + 0,75 (Q1 + Q2 + Q3 + Q4 + Q5 + Q6)

 10éme étage : Qcum = Q0 + 0,71 (Q1 + Q2 + Q3 + Q4 + Q5 + Q6 + Q7)

 9éme étage : Qcum = Q0 + 0,69 (Q1 + Q2 + Q3 + Q4 + Q5 + Q6 + Q7 + Q8)

 8éme étage : Qcum = Q0 + 0,67 (Q1 + Q2 + Q3 + Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8 + Q9)

 7éme étage: Qcum = Q0 + 0,65 (Q1 + Q2 + Q3 + Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8 + Q9+Q10)

 6éme étage: Qcum = Q0 + 0,63 (Q1 + Q2+ Q3 + Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8 + Q9+Q10+Q11)

 5éme étage: Qcum = Q0 + 0,63 (Q1 + Q2 + Q3+ Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8 + Q9+Q10+Q11+Q12)

 4éme étage: Qcum = Q0 + 0,62 (Q1 + Q2 + Q3+ Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8 + Q9+Q10+Q11+Q12 +


Q13)

 3éme étage: Qcum = Q0 + 0,61 (Q1 + Q2 + Q3+ Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8 + Q9+Q10+Q11+Q12 +


Q13+Q14)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 40


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

 2éme étage: Qcum = Q0 + 0,60 (Q1 + Q2 + Q3+ Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8 + Q9+Q10+Q11+Q12 +


Q13+Q14+Q15)

 1ére étage : Qcum = Q0 + 0,59 (Q1 + Q2 + Q3+ Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8 + Q9+Q10+Q11+Q12 +


Q13+Q14+Q15+Q16)

 RDC : Qcum = Q0 + 0,59 (Q1 + Q2 + Q3+ Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8 + Q9+Q10+Q11+Q12 + Q13+


Q14+Q15+Q16+Q17)

 1éreétage sous sol : Qcum = Q0 + 0,58 (Q1 + Q2 + Q3+ Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8+ Q9+Q10+Q11+


+Q12 +Q13+ Q14+Q15+Q16+Q17+Q18)

 2émeétage sous sol : Qcum = Q0 + 0,58 (Q1 + Q2 + Q3+ Q4 + Q5 + Q6 + Q7 +Q8 +Q9+Q10+Q11+


+Q12 +Q13+ Q14+Q15+Q16+Q17+Q18+Q19)

Tableau II-12 : Détermination des charges d’exploitations dans la Tour

q S Q=qxS Qcum
(kN/m²) (m²) (kN) (kN)
18ème étage différent 14,13 Q0= 18,090 18,090
17ème étage 2,5 14,13 Q1= 35,325 1 53,415
16ème étage 2,5 14,13 Q2= 35,325 0,95 85,208

15ème étage 2,5 14,13 Q3= 35,325 0,90 113,468


14ème étage 2,5 13,99 Q4= 34,975 0,85 137,898
ème
13 étage 2,5 13,99 Q5= 34,975 0,80 158,830
ème
12 étage 2,5 13,99 Q6= 34,975 0,75 176,265
ème
11 étage 2,5 13,99 Q7= 34,975 0,71 192,661
éme
10 étage 2,5 13,99 Q8= 34,975 0,69 211,877
éme
9 étage 2,5 13,99 Q9= 34,975 0,67 229,693
éme
8 étage 2,5 13,93 Q10= 34,825 0,65 246,013
7éme étage 2,5 13,93 Q11= 34,825 0,63 260,939
éme
6 étage 2,5 13,90 Q12= 34,750 0,63 282,832
éme
5 étage 2,5 13,87 Q13= 34,675 0,62 300,128
éme
4 étage 2,5 13,84 Q14= 34,600 0,61 316,685
éme
3 étage 2,5 13,77 Q15= 34,425 0,60 332,445
éme
2 étage 2,5 13,69 Q16= 34,225 0,59 347,399
ére
1 étage 2,5 13,61 Q17= 34,025 0,59 367,473

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 41


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

RDC 2,5 13,48 Q18= 33,700 0,58 381,098


ére
1 SS 2,5 13,34 Q19= 33,350 0,58 382,351
éme
2 SS 2,5 13,34 Q20= 33,350 0,58 401,694

B) Charges permanentes et l’effort normal « Nu » :

 18ème étage

17ème étage & 16ème étage & 15ème étage

 14ème étage & 13ème étage .... & 9ème étage

 8ème étage & 7ème étage

Figure II-13 :
Schématisation du
poteau étudie

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 42


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

 6ème étage

 5ème étage

 4ème étage

 3ème étage

 2ème étage

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 43


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

 1ére étage

 RDC




 1ére étage sous sol & 2éme étage sous sol

II-6-6-Vérification selon le BAEL91 révisées 99 :


A-évaluation des charges verticales :
Selon le BAEL99 révisées 99 (Art B.8.1,1) : Les charges verticales agissant sur les poteaux
peuvent être évaluées en faisant, s'il y a lieu, application de la loi de dégression des charges
variables dans les bâtiments à étages, telle qu'elle est énoncée par les normes en vigueur et en
admettant la discontinuité des différents éléments de planchers (hourdis, poutrelles et poutres).
Toutefois, dans les bâtiments comportant des travées solidaires supportées par deux files de poteaux
de rive et une ou plusieurs files de poteaux centraux, à défaut de calculs plus précis, les charges
évaluées en admettant la discontinuité des travées doivent être majorées :
• de 15 % pour les poteaux centraux dans le cas de bâtiments à deux travées.
• de 10 % pour les poteaux intermédiaires voisins des poteaux de rive dans le cas des bâtiments
comportant au moins trois travées.
-Donc : dans notre cas on va prendre 10% de majoration des charges verticales.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 44


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

 Vérifications du 1,1 Nu ≤ :

Une majoration de 10% de l’effort normal est à considérer pour les poteaux voisins de poteaux de
rive (Nu = 1,35G + 1,5Q).

Tableau II-13 : Vérifications du 1,1Nu ≤ des poteaux de Tour

G G cum Q cum Nu 1,1 Nu


1,1 Nu ≤
(kN) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN)
18ème étage 125,325 125,325 18,090 196,324 215,956 2022,47 Oui
17ème étage 146,264 271,589 53,415 446,768 491,445 2022,47 Oui
16ème étage 146,264 417,853 85,208 691,914 761,105 2022,47 Oui
15ème étage 146,264 564,117 113,468 931,760 1024,936 2022,47 Oui
14ème étage 146,264 710,381 137,898 1165,861 1282,447 3920,07 Oui
13ème étage 146,264 856,645 158,830 1394,716 1534,188 3920,07 Oui
12ème étage 146,264 1002,909 176,265 1618,325 1780,158 3920,07 Oui
11ème étage 146,264 1149,173 192,661 1840,375 2024,413 3920,07 Oui
10ème étage 146,264 1295,437 211,877 2066,655 2273,321 3920,07 Oui
ème 146,264
9 étage 1441,701 229,693 2290,836 2519,920 3920,07 Oui
ème
8 étage 157,682 1599,383 246,013 2528,187 2781,006 4693,18 Oui
7ème étage 157,682 1757,065 260,939 2763,446 3039,791 4693,18 Oui
ème
6 étage 159,460 1916,525 282,832 3011,557 3312,713 5084,25 Oui
ème
5 étage 161,451 2077,976 300,128 3255,460 3581,006 5523,95 Oui
ème
4 étage 163,422 2241,398 316,685 3500,915 3851,007 5948,80 Oui
3ème étage 167,718 2409,116 332,445 3750,974 4126,071 6883,85 Oui
ème
2 étage 172,344 2581,460 347,399 4006,070 4406,677 7889.83 Oui
ère
1 étage 177,356 2758,816 367,473 4275,611 4703,172 8954,70 Oui
RDC 194,778 2953,594 381,098 4558,999 5014,899 10681,90 Oui
1éreSS 205,203 3158,850 382,351 4837,974 5321,771 11275,31 Oui
éme 205,203
2 SS 3364,053 401,694 5144,013 5658,414 11275,31 Oui

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 45


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

II-6-7- Vérification selon le RPA 99 version 2003 :

D’après le RPA 99 / version 2003, les clauses suivantes doivent être vérifiées :
A) - Coffrage : (RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.1))

Tableau II-14 : 1ére Vérification selon le RPA 99 / version 2003 des dimensions des poteaux

Condition à vérifier Application de condition Vérification


Min (b, h) ≥ 30 cm Min (b, h) = 30 cm ≥ 30 cm Oui
Min (b, h) ≥ he /20 Min (b, h) =30cm ≥ (he/20) =(3,40 - 0,20)/20=16 cm Oui
0.25 ≤ (b/h) ≤ 4 0,25 ≤ (b/h)=1 ≤ 4 Oui

B) -Vérification spécifiques selon le RPA 99 / version 2003 : Sollicitations normale :

Selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.3.1) :

Outre les vérifications prescrites par le C.B.A 93 et dans le but d'éviter ou limiter le risque de
rupture fragile sous sollicitations d'emble dues à séisme, l'effort normal de compression de calcul

est limité par la condition suivante : ≤ 0,3

Tableau II-15 : 2éme Vérification selon le RPA 99 / version 2003 des dimensions des poteaux

Nacc fc28 cm2) ≤ 0,3


(kN) (kN/cm2)
18ème étage 452,13 2,5 1600 Condition vérifiée
ème 1600
17 étage 433,89 2,5 Condition vérifiée
ème 1600
16 étage 596,73 2,5 Condition vérifiée
15ème étage 805,99 2,5 1600 Condition vérifiée
14ème étage 1031,88 2,5 3025 Condition vérifiée
ème 3025
13 étage 1259,66 2,5 Condition vérifiée
ème 3025
12 étage 1486,12 2,5 Condition vérifiée
11ème étage 1716,71 2,5 3025 Condition vérifiée
10ème étage 1945,62 2,5 3025 Condition vérifiée
ème 3025
9 étage 2174,15 2,5 Condition vérifiée
8ème étage 2407,29 2,5 3600 Condition vérifiée
7ème étage 2640,18 2,5 3600 Condition vérifiée
ème
6 étage 2874,31 2,5 3900 Condition vérifiée
ème
5 étage 3109,48 2,5 4225 Condition vérifiée

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 46


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

4ème étage 3344,75 2,5 4550 Condition vérifiée


ème
3 étage 3785,04 2,5 5250 Condition vérifiée
ème
2 étage 4448,82 2,5 6000 Condition vérifiée
1ère étage 5149,12 2,5 6800 Condition vérifiée
RDC 5840,44 2,5 8100 Condition vérifiée
ère
1 SS 7069,36 2,5 9500 Condition vérifiée
2éme SS 6130,03 2,5 9500 Condition vérifiée

C)-Vérification spécifique sous sollicitations tangentes :

Selon l'RPA 99 / version 2003 Art 7.4.3.2 :

La contrainte de cisaillement conventionnelle de calcul dans le béton sous combinaison sismique


doit être inférieure ou égale à la valeur limite suivante :

● = ρd × fc28

● λg ≥ 5 ρd = 0,075
►Avec :
● λg < 5 ρd = 0,040
► λg : est l’élancement géométrique du poteau.

● λg = ( ou ) ...................................RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.2.2).

► Avec a et b : dimensions de la section droite du poteau dans la direction de déformation


considérée.

►Lf : longueur de flambement du poteau.

Lf = 0,7×3,40 = 2,38 m
Lf = 0,7×3,10 = 2,17 m

τu =

Avec :

b = largeur de poteaux
d = hauteur utile = 0,9 h

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 47


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

Tableau II-16 : Vérification spécifique sous sollicitations tangentes

Tmax τu λg τbu Observation


Poteaux ρd
(kN) (MPa) (MPa)
18ème étage (40×40)cm2 257,49 1,839 5,43 0,075 1,875 Condition vérifiée
ème 2 0,075
17 étage (40×40)cm 208,84 1,492 5,43 1,875 Condition vérifiée
ème 2 0,075
16 étage (40×40)cm 210,35 1,503 5,43 1,875 Condition vérifiée
ème 2 0,075
15 étage (40×40)cm 216,00 1,543 5,43 1,875 Condition vérifiée
ème
14 étage (55×55)cm2 272,07 0,989 3,95 0,040 1 Condition vérifiée
13ème étage (55×55)cm2 244,06 0,887 3,95 0,040 1 Condition vérifiée
12ème étage (55×55)cm2 243,39 0,885 3,95 0,040 1 Condition vérifiée
11ème étage (55×55)cm2 246,48 0,896 3,95 0,040 1 Condition vérifiée
ème 2 0,040
10 étage (55×55)cm 247,89 0,901 3,95 1 Condition vérifiée
ème 2 0,040
09 étage (55×55)cm 247,44 0,900 3,95 1 Condition vérifiée
08ème étage (60×60)cm2 252,90 0,766 3,62 0,040 1 Condition vérifiée
07ème étage (60×60)cm2 238,62 0,723 3,62 0,040 1 Condition vérifiée
06ème étage (60×65)cm2 236,38 0,657 3,34 0,040 1 Condition vérifiée
05ème étage (65×65)cm2 220,99 0,567 3,34 0,040 1 Condition vérifiée
04ème étage (65×70)cm2 210,67 0,499 3,10 0,040 1 Condition vérifiée
03ème étage (70×75)cm2 193,51 0,395 2,89 0,040 1 Condition vérifiée
02ème étage (75×80)cm2 206,78 0,368 2,71 0,040 1 Condition vérifiée
01ère étage (80×85)cm2 246,25 0,385 2,55 0,040 1 Condition vérifiée
RDC(90×90)cm2 380,42 0,497 2,64 0,040 1 Condition vérifiée
1ére SS(95×100)cm2 318,63 0,393 2,50 0,040 1 Condition vérifiée
2éme SS(95×100)cm2 394,65 0,487 2,50 0,040 1 Condition vérifiée

II-6-8- Vérification du poteau au flambement :

Le poteau le plus défavorable est le poteau du 18ème étage parce qu’il a la plus faible section.

● Calcul de moment d’inertie :

Ix = Iy = ab3/12 = 404/12 = 213333,33 cm4

● Rayon de giration ix , iy

ix = iy = = = 11,55 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 48


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

● Elancement mécanique λ (x, y) :

Lf = K×Ho

Avec :

- Lf : longueur de flambement.
- Ho = 3,48 m (La hauteur sur le plafond).
- K = 0,7 ; Pour le poteau d’un bâtiment à étage multiple.

λx = λy = Lf / ix = 0,7×3,10/ 11,55×10-2 = 18,79

λx = λy = 18,79 < 70 Condition vérifiée.

II-6-9-Pré dimensionnement des poteaux de l'entré de Tour :

- On a deux types de poteaux : poteaux circulé et poteaux rectangulaire.

 Etapes de Pré-dimensionnement
- Choix du poteau le plus sollicité.
- Dimensionnements des poteaux.
- Calcul de la surface reprise par le poteau.
- Détermination des charges permanentes et d’exploitation revenant à ce poteau.
- Les dimensions de la section transversale des poteaux doivent répondre aux conditions du
RPA 99 / version 2003.

A)-Choix du poteau le plus sollicité :


- Dans notre structure, le poteau circulaire le plus sollicité dans l'entré de Tour est le poteau
« A7».

- La surface reprise par le poteau circulaire

- La surface complète : S = 4,325 x 1,5 = 6,34 m²

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 49


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

- La surface du plancher : Sp = 5,434 m²

Figure II-14 : Représentation du poteau le plus sollicité de l'entrée de Tour.

B)-Dimensions des poteaux :


- Les dimensions de la section transversale des poteaux rectangulaires doivent répondre aux
conditions du RPA 99 / version 2003 : MIN (a,b) ≥ 30cm en zone IIa.
- Les dimensions de la section des poteaux circulaires doivent répondre aux conditions du
RPA 99 / version 2003 : D ≥ 30 cm en zone IIa.

Tableau II-17 : Pré dimensionnement des poteaux de l'entré de Tour

Dimension du poteau circulaire D (cm) 50

Pour notre cas, on prend : L = 0,7×L0 (poteau avec des extrémités encastrés jusqu’à fondation).
RDC : L = 0,7 x 3,40 = 2,38 m
C)-Calcul de l’effort :

L’effort normal admissible est :

Tableau II-18 : calcul de des poteaux de l'entré de Tour

Dimension As
Br (cm²) (m) λ α (kN)
(cm) (mm²)

RDC D = 50 1661,06 2,38 16,551 0,814 196,3 2639,80


1éreSS D = 50 1661,06 2,38 16,551 0,814 196,3 2639,80

2émeSS D = 50 1661,06 2,38 16,551 0,814 196,3 2639,80

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 50


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

D)-Vérification selon le BAEL91 révisées 99 :

A-Evaluation des charges verticales :


 Selon le BAEL99 révisées 99 (Art B.8.1,1) :

● Vérifications du 1,1 Nu ≤ :

 Tableau II-19 : Vérifications du 1,1 Nu ≤ des poteaux de Tour

Nu 1,1 Nu
1,1 Nu ≤
(kN) (kN) (kN)

Poteaux
177,44 195,184 2639,80 Oui
circulaires
Poteaux
108,49 119,339 2639,80 Oui
circulaires
Poteaux
125,28 137,808 2639,80 Oui
circulaires

E)-Vérification selon le RPA 99 / version 2003 :

►Coffrage : Selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.1)

Tableau II-20 : 1ére Vérification selon l'RPA 99 / version 2003 des dimensions des poteaux

Condition à
Application de condition Vérification
vérifier
Min (b, h) ≥ 30 cm Min (b, h) = 50 cm ≥ 30 cm Oui
Min (b, h) ≥ he /20 Min (b, h) =30cm ≥ (he/20) =(3,40 - 0,20)/20=16,0 cm Oui
0,25 ≤ (b/h) ≤ 4 0,25 ≤ (b/h)=1 ≤ 4 Oui

►Vérification spécifiques selon le RPA99/version2003 : Sollicitations normale

Selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.3.1) :

Tableau II-21 : 2éme Vérification selon l'RPA 99 / version 2003 des dimensions des poteaux
circulaire de l'entré de Tour

Nu Fc28
cm2) ≤ 0,3
(kN) (kN/cm2)
RDC 167,78 2,5 1962,5 Condition vérifiée
1ére SS 174,02 2,5 1962,5 Condition vérifiée
2éme SS 181,80 2,5 1962,5 Condition vérifiée

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 51


CHAPITRE II : Pré dimensionnement des éléments et décente des charges

►Vérification spécifique sous sollicitations tangentes : l'RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.3.2) :

Tableau II-22 : Vérification spécifique sous sollicitations tangentes des poteaux de l'entré de Tour

T τu λg τbu Observation
Poteaux ρd
(kN) (MPa) (MPa)
circulaire (50)cm 41,38 0,026 4,76 0,040 1 Condition vérifiée
circulaire (50)cm 114,96 0,072 4,76 0,040 1 Condition vérifiée
circulaire (50)cm 149,89 0,094 4,76 0,040 1 Condition vérifiée

F-Vérification du poteau au flambement :

Poteaux Circulaire

● Calcul de moment d’inertie :

Ix = Iy = D4/64 = 504/64 = 97656,25 cm4

● Rayon de giration ix , iy

ix = iy = = = 7,05 cm

● Elancement mécanique λ (x, y) :

Lf = K×Ho

Avec :
- Lf : longueur de flambement.
- Ho = 3,40 m (La hauteur sur le plafond).
- K = 0,7 ; Pour le poteau d’un bâtiment à étage multiple.

λx = λy = Lf / ix = 0,7×3,40 / 7,05×10-2 = 33,76


λx = λy = 33,76 < 70 Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 52


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-1-Introduction :

les éléments structuraux n'apportent pas de conditions significatives à la résistance aux actions
sismiques d'ensemble, a leur distributions peuvent être considérés comme éléments secondaires, à
condition que leur résistance à ces actions soit effectivement négligée et qu'ils ne soit soumis du fait
des déformations imposées qu'a des sollicitations négligeables vis-à-vis des sollicitations d'autres
origines.

III-2-Calcul des éléments non structuraux (secondaires) :

III-2-1-Etude de l'acrotère

III-2-1-1-Introduction

L'acrotère sera calculé comme étant une console encastrée au niveau du plancher terrasse
inaccessible. L'étude sera faite sur une bande de 1,00m.

L'acrotère sera calculé à la flexion composée sous l'effet d'un effort normal NG dû au
poids propre et un moment de flexion à la base dû à la charge de la main courante estimée à :
Q=1,0 KN

III-2-1-2-Détermination des sollicitations

La surface de l'acrotère est : S = 0,1215 m2 100Kg 15

P = (0,1215×2500) = 303,75 Kg/ml

Enduit : ep 2cm = 55Kg/ml


70 cm
Charge permanente : G = 358,75 Kg/ml

Charge d'exploitation : Q =100 Kg/ml

Figure III-1: Schéma l'acrotère

Effort tranchant : T = Q×1ml = 100 Kg

Moment fléchissant max dû a la surcharge Q : MQ = T×H = Q×1ml×H = 70 Kg.m

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 53


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

● Calcul à l’ELU :

Nu = 1,35×G = 1,35×358,75 = 484,65 Kg = 4,85 KN

Mu = 1,5×MQ = 1,5×100×0,7 = 105 Kg.m = 1,05 KN.m

● Calcul à l’ELS :

Ns = G = 358,75 Kg = 3,59 KN

Ms = MQ = QL2/2 = 100×(0,7)2/2 = 24,5 Kg.m = 0,245 KN.m

● Calcul de l’excentricité :
C'est la distance entre le centre de pression et le centre de gravité d'une section.

e = Mu / Nu = 1,05 / 4,85 = 0,21 m

ht = 15 cm
e = ht/6=15/6= 2,5 cm Le centre de pression se trouve a l'extérieur de la section limitée par les
armatures d'ou la section est a priori partiellement comprimée, et donc assimilable a une section en
flexion simple sous l'effet d'un moment fictif (Mf).

III-2-1-3-Ferraillage de l'acrotère

Le ferraillage de l'acrotère sera déterminé en flexion composé et sera fait pour une bande d'un mètre
linéaire ; pour le calcul, on considère une section (b×h) cm2 soumise a la flexion composée.

A'
h ×G d

A d'

Figure III-2: section de calcul d’acrotère

h : Epaisseur de la section : 15 cm

b : Largeur de la section : 100 cm

c et c' : Enrobage : 2 cm

d = h - d' : Hauteur utile = 13 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 54


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

a) Calcul des armatures a L'ELU :

►Calcul en flexion simple :

● Moment fictif :

Mf = Mu + Nu (d-ht/2) = 1,05 + 4,85×(0,13-0,15/2)

Mf = 2,04425 KN.m = 2,04425 x 10-3 MN.m

● Moment réduit ( µu ) :

µu = Mf /(b×d²×fbc)

fbc = 0,85×fc28 /γb

Avec : γb = 1,50 ; fc28 = 25 MPa

fbc = 0,85 x25 / 1,50 fbc = 14,17 MPa

Donc : µu = 2,04425 x 10-3 / [1 x (0,13)² x 14,17]

µu=0,00854

µu = 0,00854 < µ1 = 0,392 (µ1 = 0,392 pour FeE400)

La section est simplement armée donc A'u = 0

● Armatures fictives :

Af = 1 x( - )

β = 1-(0,4×α) et α = 1,25(1- ) = 1,25(1- )

β = 0,99752 α = 0,0107

β×d = 0,13 x 0,99752 = 0,129 m

st = fe / γs

Fe = 400 MPa. Donc : st = 348 MPa

γs = 1,15

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 55


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Af = 1 x( - ) = Af = 1 x ( - ) = 0,316 cm2

Af = 0,316 cm2

►Vérification a l'ELU :

●Condition de non fragilité: (Art.A.4.2.1/BAEL 91) :

Amin = 0,23×b×d× = 0,23 x 100 x 13 x = 1,57 cm2

Donc Amin = 1,57 cm2 ; on adopte Ast = 5×HA8 = 2,51 cm2/ml

● Armatures de répartition :

Ar = As / 4 = 2,51 / 4 = 0,63 cm2

On adopte 6×HA6 = 1,70 cm2/ml

●Vérification au cisaillement : (BAEL 91 art 5.1.1) :

Nu = 1,5 Q = 150 Kg

τ= = = 0,012 MPA

τ = 0,07 = 1,17 MPA τ< τ Les armatures transversales ne sont pas nécessaires.

●Longueur de scellement droit (BAEL 91 1.2.2) :

ls = 40 Ø = 40 × 0,6 = 24 cm

C)-ELS :

●Vérification des contraintes

σbc < σbc Avec : σbc = 0,6x fc28 = 15 MPa

σst < σst et (σst est choisie en fonction de la fissuration)

σsc < σsc

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 56


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Avec :

σbc = ; σst = ; σsc =

● η = 15 ; c’est le coefficient d’équivalence acier – béton.

● Yser : c’est la distance de l’axe neutre à la fibre la plus comprimée à l’état limite de service.

On a :

Nser = 358,75 Kg

Mser = 24,5 Kg.m

e= = = 0,068m

Yser = Z + C
Avec :

C = (h / 2) - e C = (0,15 / 2) - 0,068

C = 0,007 m

Z ; est définie par l’équation du 3ème degré suivante : Z3 + PZ + q = 0

● P = -3C2 - + Avec : Asc =0

P = -3(0,007)2 + = 0,00263 m2

● q = -3C2 - +

q = -3(0,007)2 + = 0,000195 m3

∆ = q² + (4 p3 / 27)

∆ = (0,000195)² + = 4,072×10-8 m6 ∆ > 0 donc :

t = 0,5( - q) = 1,358×10-5 m3

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 57


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

● Calcul de (L) :
L= L = 0,0238 m

● Calcul de Z :
Z = L – P / 3L
Z = 0,0130 m
Donc :
Yser = Z + C = 0,0130 + (0,007)
Yser = 0,020 m
● Calcul d’inertie (I)

I= + 5[Ast(d-Yser)2 + Asc×(Yser - d')] Avec : Asc = 0

I= + 5[2,51×10-4×(0,13 - 0,020)2] = 1,79×10-5 m4

I = 1,79×10-5 m4
● Calcul des contraintes :

● Détermination des contraintes dans le béton comprimé σbc :

σbc = = = 0,05 MPa

σbc = 0,05 MPa < σbc = 15 MPa Condition vérifiée.

● Détermination des contraintes dans l'acier tendue σst :

σst = = = 0,333 MPa

Fissuration préjudiciable ce qui veut dire : σst = min ( fe ; 110 )


Avec :
● η = 1,6
● Ft28 = 2,10 MPa
● σst = 201,63 MPa

σst = 0,333 MPa < σst = 201,63 MPa Condition vérifiée.


Donc la section et le nombre d’armature choisie sont acceptables.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 58


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

● Contrainte de cisaillement :

τu =

T = 1,5Q = 1,50 KN

τu = = 11,54 KN/m2 = 0,001154MPa

τu = min (0,1fc28 ; 4MPa) Fissuration préjudiciable.

τu = min (2,5MPa ; 4MPa) = 2,5MPa

τu = 0,001154MPa < = 2,5 MPa Condition vérifiée.

c)-Vérification de (ELS) :

eSER = MSER / NSER=0,245/3,590 = 0,068 m > = 0,025

MSA = NSER ×(d-h/2)+MSER = 359×(0,13-0,15/2) + 59 = 78,75Kg.m = 0,7875KN.m

σST = 201,63 MPa

Z1 = d - avec : Y = ×d= × 130 = 68,56mm

Z1 = 13 - = 10,73 cm

Ast = = = 0,77cm2

As ≥ max (AST - ; Amin) As ≥ 1,57 cm2 5×HA8 = 2,01 cm2

● Vérification du ferraillage vis-à-vis au séisme


D'après le RPA 99 / version 2003, les éléments de structure secondaires doivent être vérifiés aux
forces horizontales selon la formule suivante :

Fp = 4×Cp×A×Wp

A: coefficient d'accélération de zone A = 0,15

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 59


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Cp: facteur de force horizontal Cp = 0,8

Wp: poids propre de l'acrotère Wp = 3,59 KN

Fp: force horizontale pour les éléments secondaires des structures.

Il faut vérifier que: Fp < 1,5Q

Fp = 4×0,8×0,15×3,04= 1,46KN

Fp =1,46 KN < 1,5Q = 1,5KN Condition Vérifiée.


Finalement :

Résultats :

Aprin = 5HA8/ml

At =6Ø6/ml

On prend des armatures dans la zone comprimé sont rôle est constructive :

Asec = 5HA8/ml

At = 6 Ø6/ml

Figure III-3 : schéma de ferraillage de type 01 de l'acrotère

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 60


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-2-2-Etude d'escalier

III-2-2-1-Introduction

Les escaliers sont des éléments constitués d'une succession de gradins permettant le
passage à pied entre les différents niveaux d'un immeuble comme il constitue une issue des secours
importants en cas d'incendie.

III-2-2-2-Terminologie
Un escalier se compose d'un nombre de marches, on appelle emmarchement la longueur de ces
marches, la largeur d'une marche "g" s'appelle le giron, est la hauteur d'une marche "h", le mur qui
limite l'escalier s'appelle le mur déchiffre.

Le plafond qui monte sous les marches s'appelle paillasse, la partie verticale d'une marche s'appelle
la contre marche, la cage est le volume se situe l'escalier, les marches peuvent prendre appui sur une
poutre droite ou courbe dans lequel qu'on appelle le limon. La projection horizontale d'un escalier
laisse au milieu un espace appelé jour.

Figure III-4 : schéma d'escalier

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 61


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-2-2-3-Charges et surcharges

Palier : G = 566,00 Kg/m2

Q = 250,00 Kg/m2

Paillasse niveau RDC G = 850,36 Kg/m2

Q = 250,00 Kg/m2

voile niveau RDC G = 2500×0,2×(1,6-0,17) = 715 Kg/m2

Paillasse niveau étage courant G = 852,15 Kg/m2

Q = 250,00 Kg/m2

voile niveau étage courant G = 2500×0,2×(1,45-0,17) = 640 Kg/m2

III-2-2-4-Calcul à l'état limite ultime (ELU)


● Combinaison a l'état limite ultime (ELU) niveau RDC

Palier qu1 = (1,35×5,66+1.5×2,5)×1,95 = 22,22 KN/ml


Paillasse qu2 = (1,35×8,5036+1.5×2,5)×1,95 = 29,70 KN/ml
voile quv = (1,35×7,15)×1.95 = 18,83 KN/ml

● Combinaison a l'état limite ultime (ELU) niveau étage courant

Palier qu1 = (1,35×5,66+1,5×2,5)×1,95 = 22,22 KN/ml


Paillasse qu2 = (1,35×8,5215+1,5×2,5)×1,95 = 29,75 KN/ml
voile quv = (1,35×6,4)×1,95 = 16,85 KN/ml

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 62


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

qu2 = 29,70KN/ml qu1 = 22,22KN/ml qum= 18,83KN

2,40 m 1,85 m

RA RB

Figure III-5 : schéma des efforts appliqué à ELU aux escaliers niveau RDC et les 2SS

qu2 = 29,75KN/ml qu1 = 22,22KN/ml qum= 16,85KN

2,40 m 1,85 m

RA RB

Figure III-6 : schéma des efforts appliqué à ELU aux escaliers niveau étage courant

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 63


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

● Diagramme des sollicitations (ELU)

Niveau RDC

qu2 = 29,70KN/ml qu1 = 22,22KN/ml qum= 18,83KN

2,40 m 1,85 m

RA RB

T(KN) :

60,10KN

-52,29KN

2,05m 2,20m

M(KN.m) 60,81 KN.m

Figure III-7 : Diagramme des sollicitations niveau RDC et les 2SS à ELU

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 64


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Niveau étage courant :

qu2 = 29,75KN/ml qu1 = 22,22KN/ml qum= 16,85KN

2,4 m 1,85 m

RA RB

T(KN) :

60,19KN

-52,32KN

2,05m 2,20m

M(KN.m) 60,88 KN.m

Figure III-8 : Diagramme des sollicitations niveau étage courant à ELU

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 65


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-2-2-4-Détermination du ferraillage

On va déterminer le ferraillage du type de niveau étage courant car c’est lui le plus défavorable et
on l’adopte pour les autres types.
h = 0,17 m ; b = 1 m ; d = 0,9×h = 0,153 m
fc28 = 25 MPa ; ft28 = 2,10 MPa ; fbc =14,17 MPa ; σst = 347,83 MPa
● A-ELU

● En travée
Mut = 0,85 ×Mu =0,85 ×60,88=51,75×10-3MN.m

µu = = = 0,094

µu = 0,094 < µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25×(1- ) = 1,25×(1- )
α = 0,124

Z = d×(1-0,4×α) =0,153×(1-0,4×0,124)
Z = 0,145 m

Ast = =

Ast = 12,07cm2

On adopte: 13×HA12 de section 14,70cm2

● Condition de non fragilité

La section minimale : Ast(min) ≥ 0,23×b×d×

Ast(min) ≥ 0,23×1,95×0,153×

Ast(min) ≥ 3,60cm2 Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 66


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

● Armature de répartition

Ar = Ast/4 =14,70/4 = 3,68 cm2

On adopte : 7×HA10 de section 5,50 cm²/ml

● En appuis A et B
Muapp = 0,5×Mu = 0,5×60,88 = 30,44MPa = 30,44×10-3MN.m

µu = = = 0,047

µu = 0,047< µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25×(1- ) = 1,25×(1- )
α = 0,060

Z = d×(1-0,4α) = 0,153×(1-0,4×0,060)
Z = 0,149 m

Ast = =

Ast = 5,87cm2

On choisit : 10×HA10 de section 7,85 cm2

● Condition de non fragilité

La section minimale : Ast(min) ≥ 0,23×b×d×

Ast(min) ≥ 0,23×1,85×0,153×

Ast(min) ≥ 3,42cm2 Condition vérifiée.

● Armature de répartition

Ar = Ast/4 = 7,85/4 = 1,96 cm2

On adopte : 5×HA8 de section 2,51 cm²/ml.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 67


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

● Espacement des barres (Armatures principales)

St = min (3h ; 33cm) St = min (51cm ; 33cm) St ≤ 33cm

En travée

Nous allons utiliser 13×HA12 esp 15cm

En appuis

St = = 97,5 cm > 33cm nous allons utiliser 10×HA10 esp 20cm

B-Vérification de l'effort tranchant (BAEL91.Art.A.5.5.2)

τu = = = 0,208 MPa

τu = 0,07× = 1,17MPa τu < τu Les armatures transversales ne sont pas nécessaires.

● Condition du RPA99 version 2003


Amin = 0,5%×b×h = 5,10-3×195,17 = 16,58 cm2 Condition vérifiée.

C-Vérification des contraintes à ELS

● Combinaison à l'état limite ultime (ELS) niveau RDC

Palier qu1 = (5,66+2,5)×1,95 = 15,912 KN/ml


Paillasse qu2 = (8,5036+2,5)×1,95 = 21,46 KN/ml
voile quv = (7,15)×1,95 = 13,95 KN/ml

● Combinaison à l'état limite ultime (ELS) niveau étage courant :

Palier qu1 = (5,66+2,5)×1,95 = 15,912 KN/ml


Paillasse qu2 = (8,5215+2,5)×1,95 = 21,49 KN/ml
voile quv = (6,40)×1,95 = 12,48 KN/ml

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 68


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

qs2 = 21,46KN/ml qs1 = 15,912KN/ml qsv = 13,95KN

2,40 m 1,85 m

RA RB

Figure III-9 : schéma des efforts appliqué à ELS aux escaliers niveau RDC

qs2 = 21,49KN/ml qs1 = 15,912KN/ml qsv = 12,48KN

2,40 m 1,85 m

RA RB

Figure III-10 : schéma des efforts appliqué à ELS aux escaliers niveau étage courant

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 69


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

● Diagramme des sollicitations : (ELS)

Niveau RDC

qs2 = 21,46KN/ml qs1 = 15,912KN/ml quv= 8,50KN

2,40 m 1,85 m

RA RB

T(KN) :

43,37KN

-37,57KN

2,05m 2,20m

M(KN.m) 43,82 KN.m

Figure III-11 : Diagramme des sollicitations niveau RDC à ELS

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 70


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

● Diagramme des sollicitations : (ELS)

Niveau RDC :

qs2 = 21,49KN/ml qs1 = 15,912KN/ml qsm = 7,61KN

2,40 m 1,85 m

RA RB

T(KN) :

43,42KN

-37,59KN

2,05m 2,20m

M(KN.m) 43,86 KN.m

Figure III-12 : Diagramme des sollicitations niveau étage courant à ELS

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 71


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

On va déterminer le ferraillage du type de niveau étage courant car c’est lui le plus défavorable et
on l’adopte pour les autres types.

Afin de tenir compte des semi encastrements, les moments en travées et aux appuis seront effectués
de 0,85 et de 0,5 respectivement.

● Armatures principales

●Appui A et B

µ1 = ; = min ( fe ; 110 ) avec : η = 1,6

µ1 = = 0,0014

k = 0,015

σbc = k × = 0,015×201,34 = 3,02 MPa

= 0,6fc28 = 15MPa > σbc Les armatures comprimés ne sont pas nécessaires.

β1 = 0,94

A's = = = 3,57cm2 < Au Condition vérifiée.


β σ

● Position de l'axe neutre

+ η×Asc×(y-c') - η×Ast×(d-y) = 0

97,5y2- 15×7,07(0,153-y) = 0 y = 1,22cm

● Le moment d'inertie :

IG = + η×Asc×(y-c')+η×Ast×(d-y)2 = +15×7,07(15,3 - 1,22)2

IG = 21142,061cm4

σbc = ×y = 0,759MPa

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 72


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

σbc = 0,6fc28 = 15MPa σbc < σbc Condition vérifiée.

●Travée :

µ1 = ; = min ( fe ; 110 ) avec η =1,6

µ1 = = 0,0040

k = 0,015

σbc = k × = 0,015×201,34 = 3,02 MPa

= 0,6×fc28 = 15MPa > σbc Les armatures comprimé ne sont pas nécessaires.

β1 = 0,94

A's = = = 10,12cm2 < Au Condition vérifiée.


β σ

● Position de l'axe neutre

+ η×Asc×(y-c')-η×Ast×(d-y) = 0

97,5y2- 15×12,57(0,153-y) = 0 y = 1,77cm

● Le moment d'inertie

IG = + η×Asc×(y-c')+η×Ast×(d-y)2 = +15×12,57(15,3-1,77)2

IG = 34876,573cm4

σbc = ×y = 1,89MPa

= 0,6×fc28 = 15MPa σbc < Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 73


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

D- Vérification de la flèche
La vérification de la flèche n’est pas nécessaire si les conditions suivantes sont vérifiées (BAEL 91
révisée 99) :

≥ (0,071 > 0,0625) Condition vérifiée.

≥ (0,071 < 0,22 Condition non vérifiée.

(0,00339 < 0,0105) Condition vérifiée.

Avec:

ht = 17cm ; b = 195cm ; d = 15,3cm ; L = 2,4m ; Mtser = 37,28 KN.m ; As = 10,12cm2 ; fe = 400MPa


Une seule condition n’est pas vérifiée, donc il est nécessaire de calculer la flèche.

Flèche totale : ∆fT = fv - fi f

fi =

Avec : fv = L = 2,4 m < 5 m

f=

► Moment d’inertie de la section homogène I0

I0 = + η×Asc×( - d) + η×Ast×( - d')2

Ifi =

Moment d’inertie fictive.

Ifv =

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 74


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Avec :

= =

; = –

= =

Ei=32164,20MPa ; Ev = 10818,86MPa

Les résultats sont récapitulés dans ce tableau :


Tableau III-1 : Vérification de la flèche de l’escalier

Mser AS δ σs λi λv μ I0 Ifi Ifv


2
(KN.m) (cm )
(MPa) (cm4) (cm4) (cm4)
37,28 10,12 0,00339 240,77 8,75 3,50 0,315 86855,482 9492,40 18038,52

Donc :
fi = 0,703cm

∆fT = fv - fi = 0,397cm

fv = 1,100cm

f = = 0,480cm

∆fT = 0,397cm < f = 0,480cm Condition vérifiée.

Finalement :

Résultats :

Appui (A) : Aprin = 10×HA10 esp 20cm


At =5HA8/ml

Travée : Aprin =13×HA12 esp 15cm


At = 7×HA10/ml

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 75


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Figure III-13 : Schéma de ferraillage de l'escalier


Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 76
CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-2-3-Etude de la poutre palière


a).Pré dimensionnement
Selon le BAEL 91, le critère de rigidité est:

≤h≤ ≤h≤ 32 cm ≤ h ≤ 48cm

On prend : h = 45 cm

b = 30 cm

b). Vérification des conditions de l'RPA 99 / version 2003 :

* b ≥ 20 cm 30 cm > 20 cm Condition vérifiée.

* h ≥ 20 cm 45 cm > 20 cm Condition vérifiée.

*h/b<4 45 / 30 = 1,50 < 4 Condition vérifiée.

C) Calcul du ferraillage

h = 0,45m ; b = 0,30 m ; d = 0,9×h = 0,405 m

fc28 = 25MPa ; ft28 = 2,1MPa ; f bc = 14,17MPa ; σst = 347,83MPa

►ELU

● En travée

Mut = 7,33×10-3MN.m

µu = = = 0,0105

µu = 0,0105< µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25×(1- ) = 1,25×(1- )
α = 0,0134

Z = d×(1-0,4α) =0,405×(1-0,4×0,0134)
Z = 0,403 m

Ast = =

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 77


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Ast = 0,53cm2

On adopte : 3×HA12 de section 3,39cm2/ml

● En appuis
Mu app =12,47×10-3 MN.m

µu = = = 0,0179

µu = 0,0179< µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25×(1- ) = 1,25×(1- )
α = 0,023

Z = d×(1- 0,4α) = 0,405×(1- 0,4×0,023)


Z = 0,401m

Ast = =

Ast = 0,89 cm2

On adopte : 3×HA12 de section 3,39 cm2/ml

-Condition de non fragilité

La section minimale : Ast min ≥ 0,23×b×d× = 0,23×0,30×0,405×

Ast min ≥ 1,48cm2 Condition vérifiée.

Condition du RPA99 version 2003


Amin = 0,5%×b×h = 5×10-3×30×45 = 6,75 cm2 Condition vérifiée.

Car on a choisi : 3HA12+3HA12 = 6,78 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 78


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

►ELS

●En travée

Puisque la fissuration est peut nuisible et l’acier utilisé est le FeE400, alors la vérification des
contraintes à l’ELS sera simplifiée comme suit :

α + ; Avec : γ =

γ= =1,36

+ =0,43

0,236 0,43 Condition vérifiée.

●En appuis:

γ= =1,36

+ = 0,43

0,236 0,43 Condition vérifiée.

Donc il n’est pas nécessaire de vérifier la contrainte du béton σbc< .

►Vérification au cisaillement

τu =

τu = = 0,325 MPa.

Pour des fissurations peu nuisibles : τu = min ( ; 5MPa)

= 3,33MPa

Donc : τu < Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 79


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

►Calcul des armatures transversales


Diamètre des armatures transversales:

Øt min( ; ϕl ; )

Øt min(1,14 ; 1,20 ; 3)

On prend : Øt = Φ8mm

►Calcul d’espacement des cadres

D’après le RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.2.2) on a :

Zone nodale St min ( ; 12 Øl ; 30cm)

St min (10 ; 12 Øl ; 30cm)


On prend : St = 10cm

Zone courante : St = = 22,5cm ; On prend : St = 15cm

Les cardes et les étriers doivent être fermés par des crochets à 135o ayant une longueur droite de
10Øt minimum.

10Øt = 10×1,4 = 14 cm ; alors on adopte longueur de 15cm.

►Recouvrement :

Le largueur de recouvrement minimale donnée par le RPA 99 / version 2003 (page 61) est de :

40 Ф en zone II........................................ RPA 99 / version 2003 (page 61)

Ф = 14mm Lr = 1,4 × 40 = 56 cm ; alors on adopte : Lr = 70cm

►Longueur de la zone nodale :

h' = 2×h=90cm...............................................RPA 99 / version 2003 (FIG.7.2)


h' = 90cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 80


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Coupe 1-1 zone travée Coupe 1-1 coupe Appuis


Figure III-14 : Schéma de ferraillage de poutre palier de 18éme à 15éme étage

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 81


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-2-4- Etude des planchers


A-Introduction

Les planchers sont des éléments horizontaux de la structure capables de reprendre les charges
verticales. Dans notre structure on a deux types de plancher :

- Plancher corps creux = Poutrelles + Corps creux + Dalle de compression.


- Dalle pleine.

A-1-Etude des poutrelles

Pour l’étude des poutrelles, il faudra déterminer les moments fléchissant et les efforts tranchants,
pour cela il existe trois méthodes qui sont :
- Méthode forfaitaire.
- Méthode de Caquot.
- Méthode des trois moments.
Nous allons utiliser «La méthode des trois moments » car elle convient à notre cas.

A-2-Descente des charges


Tableau III-2 : Les différentes descentes de charge

Niveaux G Q b Combinaison des charges


[KN/m2] [KN/m2] [m] ELU [KN/ml] ELS[KN/ml]
qu = b×(1,35G+1,5Q) qs = b×(G+Q)
Terrasse 6,29 1,00 0,65 6,50 4,74
inaccessible
Terrasse accessible 6,29 1,50 0,65 6,99 5,06

Étage courant 5,50 2,50 0,65 7,26 5,20


(hall de circulation)
Étage courant 5,50 1,50 0,65 6,29 4,55
(chambre)
Balcon 5,50 3,50 0,65 8,24 5,85
(corps creux)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 82


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Figure III-15 : Disposition des poutrelles.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 83


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

A-3-Les différents types des poutrelles

Type 01 :

L1 = 3,0 m

R1 R2

Type 02 :

L1 = 4,2 m L2 = 3,8 m

R0 R1 R2

Type 03 :

L1 = 4,2 m L2 = 3,8 m L3 = 3,2 m L4 = 3,2m L5 = 3,8 m L6 = 4,2 m

R0 R1 R2 R3 R4 R5 R6

Type 04 :

1,6m L1 =4,2 m L2 = 3,8 m L3 = 3,2 m L4= 3,2m L5 = 3,8 m L6 = 4,2 m 1,6m

R0 R1 R2 R3 R4 R5 R6

Type 05 :

L1 = 3,8 m L2 = 3,2 m L3 = 3,2 m L4 = 3,8m L5 = 4,2 m

R0 R1 R2 R3 R4 R5

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 84


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Type 06 :

L1=3,45m L2 =4,2 m L3 = 3,8 m L4 = 3,2 m L5=3,2m L6 = 3,8 m L7 = 4,2 m L8 =3,45m

R0 R1 R2 R3 R4 R5 R6 R7 R8

A-4-Détermination des efforts internes :

Nous avons 6 types de poutrelles, on va déterminer les efforts internes pour le type 03 de niveau
terrasse accessible par la méthode des trois moments et les autres sont calculés directement par
logiciel de calcul des structures : Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2010.

►Rappel sur la méthode des trois moments :

● Moment aux appuis :

Mi-1×Li + 2×Mi×(Li + Li+1) + Mi+1×(Li+1)+ 6ELz×(Wgi + Wdi) = 0

Mi-1×Li + 2×Mi×(Li + Li+1) + Mi+1×(Li+1) = - 6ELz×(Wgi + Wdi) = -6×(Rgi+Rdi)

Avec : Wgi = ; Wd i =

Wgi , Wdi : respectivement les rotations à gauche et à droite de l'appui considéré.

Mi-1 , Mi+1 , Mi : sont les moments aux appuis respectifs i-1 , i , i+1 pris avec leur signes

● Moments en travée :

M(x) = μ(x) + Mi + x

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 85


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Avec μ(x) : élément de réduction isostatique tel que :

μ(x) = x - q×

M(x) : prend la valeur maximale quand T(x) = 0 c'est-à-dire :

x= -

● Efforts tranchants :

T(x) = = - Qx +

Pour x = i T(i) = +

Pour x = i+1 T(i+1) = - +

►Calcul :

●ELU :
Travée 0-1-2

M0.L1+2.M1.(L1+L2) +M2.L2= -6 (Rg1+Rd1)

Travée 1-2-3

M1.L2+2.M2.(L2+L3) +M3.L3= -6 (Rg2+Rd2)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 86


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Travée 2-3-4

M2.L3+2.M3.(L3+L4) +M4.L4= -6 (Rg3+Rd3)

Travée 3-4-5

M3.L4+2.M4.(L4+L5) +M5.L5= -6 (Rg4+Rd4)

Travée 3-4-5

M4.L5+2.M5.(L5+L6) +M6.L6= -6 (Wg5+Wd5)

On sait que : M0 et M6 =0

1)........ 16×M1+3,8×M2 = -6×(Rg1+Wd1)


2)........ 3,8×M1 +14×M2+3,2×M3 = -6×(Rg2+Rd2)
3)........ 3,2×M2 +12,8×M3+3,2×M4 = -6×(Rg3+Rd3)
4)........ 3,2×M3 +14×M4+3,8×M5 = -6×(Rg4+Rd4)
5)........ 3,8×M4 +16×M5 = -6 (Rg5+Rd5)

Rgi = ; Rdi =

Rg1 = 21,58KN ; Rdi = 15,98KN ; Rg2 = 15,98KN ; Rd2 = 9,54KN ; Rg3 = 9,54KN ; Rd3 =9,54KN
Rg4 = 9,54KN ; Rd4 = 15,98KN ; Rg5 = 15,98KN ; Rd5 = 21,58KN

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 87


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

1)........ 16×M1+3,8×M2 = -225,36KN


2)........ 3,8×M1 +14×M2+3,2×M3 = -153,12KN
3)........ 3,2×M2 +12.8×M3+3.2×M4 = -114,48KN
4)........ 3,2×M3 +14×M4+3,8×M5 = -153,12KN
5)........ 3,8×M4 +16×M5= -225,36KN

Les résultats sont les suivantes :

M0 = 0 KN.m
M1 = -12,62 KNm
M2 = -6,18 KN.m
M3 = -5,86 KN.m
M4 = -6,18 KN.m
M5 = -12,62 KN.m
M6 = 0 KN.m

●Moments aux travées

Travée 0-1

∑F = 0 R0 + R1- =6.99×4,2 = 29,36KN

∑M = 0 R1×4,2-qu×(4,2)2/2 + M1 = 0

R1 = (6,99×(4,2)2/2 + 12,62)/4,2 = 17,68 KN

R0 = 11,68 KN

M(x) = -R0.x – qu.(x)2/2 M(0) = 0 KN.m

M(4,2) = -12,62 KN.m

T(0) = 11,68 KN.m

T(x)= R0– qu.(x) T(4,2) = -17,68 KN.m

T(x) = 11,68 - 6,99x x = 1,67m ; M(1,67) = 9,75KN.m

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 88


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Travée 1-2

∑F = 0 R1 + R2 = 6,99×3,8 = 26,562KN

∑M = 0 R2×3,8-qu×(3,8)2/2 + (M2-M1) =0

R2 = (6,99×(3,8)2/2 + 6,45)/3,8 =14,98 KN

R1 = 11,68 KN

M(x) = -R2.x – qu.(x)2/2-M1 M(0) = -12,62 KN.m

M(3,8) = -6,18 KN.m

T(0) = 14,98 KN.m


T(x) = R2 – qu.(x) T(3,8) = -11,59 KN.m
T(x) = 14,98 - 6,99x x = 2,14m ; M(2,14) = -3,41KN.m

Travée 2-3 :

∑F = 0 R2 + R3 = 6,99×3,2 = 22,368KN

∑M = 0 R3×3,2-qu×(3,2)2/2 + (M3-M2) = 0
R3= (6,99×(3,2)2/2 + 0,31) / 3,2 = 11,28 KN

R2 = 11,09 KN

M(x) = -R3.x – qu.(x)2/2-M2 M(0) = - 6,18 KN.m

M(3,2) = 5,91 KN.m

T(0) = 11,28 KN.m


T(x) = R3– qu.(x) T(3,2) = -11,09 KN.m

T(x) = 11,28 - 6,99x x = 1,61m ; M(1,61) = -2,93KN.m


On a par symétrique : les résultats de travée suivants sont égaux :
Travée 0-1 = Travée 5-6 ; Travée 1-2 = Travée 4-5 ; Travée 2-3 = Travée 3-4

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 89


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Figure III-16 : diagramme des moments et efforts tranchants à ELU type 3 terrasse accessible

A-5- Ferraillage des poutrelles :

Dans ce projet on a plusieurs types des poutrelles, donc on prend un seul type «Type3» comme un
exemple de calcul au niveau d'un plancher et on pose les résultats trouvés pour les autres types dans
un tableau récapitulatif.

► ELU :

● En travée :

Mumax = 9,75KN.m = 9,75×10-3MN.m

Le moment d’équilibre par la table:


Mt = b×h0×fbc(d-h0/2)
Mt = 0,65×0,04×14,17×(0,9×0,20 - 0,04/2)
Mt =0,059 MN.m Mumax < Mt

Donc, l’axe neutre est dans la table, et le calcul se fait en flexion simple avec une section
rectangulaire (b×h).

µu = = = 0,033

µu = 0,033 < µr = 0,392

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 90


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25×(1 - ) = 1,25×(1 - )
α = 0,042

Z = d×(1- 0,4α) = 0,18×(1 - 0,4×0,042)


Z = 0,177 m

Ast = =

Ast = 1,58 cm2

On adopte : 3×HA10 de section 2,36 cm2/ml

● En Appuis :

Mu app = 12,62 KN.m = 12,62×10-3 MN.m

Le moment d’équilibre par la table:


Mt = b×h0×fbc×(d - h0/2)
Mt = 0,65×0,04×14,17×(0,9×0,20 - 0,04/2)
Mt = 0,059 MN.m Mumax < Mt

Donc, l’axe neutre est dans la table, et le calcul se fait en flexion simple avec une section
rectangulaire (b×h).

µu = = = 0,042

µu = 0,042< µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25×(1- ) = 1,25×(1- )
α = 0,054

Z = d×(1- 0,4α) =0,18×(1-0,4×0,054)


Z = 0,176 m

Ast = = = 2,06 cm2

On adopte : 2×HA14 de section 3,08 cm2/ml

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 91


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Condition de non fragilité

La section minimale : Ast min ≥ 0,23×b×d× = 0,23×0,65×0,18×

Ast min ≥ 1,41cm2 Condition vérifiée.

► ELS

● En travée

Puisque la fissuration est peut nuisible et l’acier utilisé est le FeE400, alors la vérification des
contraintes à l’ELS sera simplifiée comme suit :

α + ; Avec : γ =

γ= =1,38

+ =0,44

0,236 0,44 Condition vérifiée.

● En appuis:

γ= = 1,38

+ = 0,44

0,236 0,44 Condition vérifiée.

Donc il n’est pas nécessaire de vérifier la contrainte du béton σbc<σbc .

Vérification au cisaillement

τu =

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 92


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

τu = = 0,151 MPa.

Pour des fissurations peu nuisibles : τu = min ( ; 5MPa)

τu = 3,33MPa τu < τu Condition vérifiée.

Calcul des armatures transversales


Diamètre des armatures transversales:

ϕt min( ; ϕl ; )

ϕt min(0,57 ; 1,20 ; 1,5)

On prend : ϕt = Φ6mm

Calcul d’espacement des cadres

D’après le RPA 99 / version 2003 on a :

Zone nodale St min ( ; 12 ϕl ; 30cm)

St min (5 ; 12 ϕl ; 30cm)
On prend : St = 5cm

Zone courante : S't = = 10cm ; On prend : S't = 10cm

Le choix de la section d’un seul corps transversal sera : At = 2×Φ6 = 0,57 cm2

Condition de non fragilité

≥ Max (τu/2 ; 0,4MPa)

L’acier utilisé pour les armatures transversales est le : FeE215.

≥ Max (τu/2 ; 0,4 MPa)

0,817 > 0,4 MPa Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 93


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Vérification au glissement :
En appui :

Tu - 0

17,68 - = - 60,22 < 0 Condition vérifiée.

Vérification de la flèche

D’après BAEL91 révisée 99, il faut que les conditions suivantes soit vérifiées :

f fadm = ; Avec : Lmax : La portée maximale des poutrelles.

Dans notre cas, on a : Lmax = 4,20m fadm = = 0,84cm

I0 = +15×Aut×( - d ' )2

I0 = +15×2,36×10-4×( - 0,02)2 [car : d’ = 0,02m ; h = 0,20m]

I0 = 4,62×10-4 m4

ρ= = = 0,00874

λi = = = 4,46

μ = 1- =1- = 0,74

IFi = = = 1,18×10-4 m4

f= = = 0,0033 m

Avec Ei = 11000 = 32164,195MPa

Donc : f = 0,33 cm fadm = 0,84cm Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 94


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

► Récapitulatifs du ferraillage des poutrelles

Tableau III-3 : Ferraillage des poutrelles

Niveaux Types Armature longitudinale (cm2)


Ast calculé (cm2) Ast choisit (cm2) At (cm2)
Travée appui Travée appui
Etage courant (Chambre) 02 2,10 3,20 3×HA10 2×HA16
04 1,40 2,80 3×HA10 2×HA14
Etage courant 03 2,20 2,80 3×HA10 2×HA14
(Chambre et balcon)
Etage courant 05 2,10 3,00 3×HA10 2×HA16 Φ6

(Hall de circulation et chambre)


01 2,00 0,00 3×HA10 1×HA10
Terrasse inaccessible 02 2,10 3,30 3×HA10 2×HA16
03 2,30 3,00 3×HA10 2×HA16
04 1,40 3,20 3×HA10 2×HA16
Terrasse accessible 03 2,40 3,20 3×HA10 2×HA16
L’ancrage des armatures
τsu = 0,6×ψs2×ft28
Avec : ψs : Coefficient de scellement des barres.

ψs =1,5 pour les armatures à haute adhérence.

Ls =

Avec : L1 = 6×Φ ; L2 = Ls-α×L1- β×r ; L > L2+r+ Φ/2 ; r = 5,5 Φ


0
On adopte un croche à 120 : α = 2,31 ; β = 3,28

Tableau III-4: L’ancrage des armatures de plancher corps creux type 3 terrasse accessible.

Φ (mm) τsu (MPa) Ls (cm) L1 (cm) r (cm) L2 (cm) L (cm)

10 35,27 6 5.5 3,37 9,37


12 2,835 42,33 7,2 6,6 4,05 11,25
14 49,38 8.4 7,7 4,72 13,12

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 95


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

A-6- Ferraillage de la dalle de compression

Le ferraillage de la dalle de compression doit se faire par un quadrillage dont les dimensions des
mailles ne doivent pas dépasser :

- 20cm : Dans le sens parallèle aux poutrelles.

- 30cm : Dans le sens perpendiculaire aux poutrelles.

Si : 50cm L1 80cm A1 =

Si : L1 50cm A2 =

Avec :
L1 : Distance entre axes des poutrelles (L1=65cm).
A1 : Armatures perpendiculaires aux poutrelles (AP).
A2 : Armatures parallèles aux poutrelles (AR).

A2 =

Fe = 400MPa
On a : L = 65cm
Donc on obtient : A1 = 0 ,65cm2/ml
On prend : 6Φ5 = 1,18 cm²/ml

St = = 16,67cm2/ml

On adopte St =15cm

► Armatures de répartitions

A2 = = 0,325 cm2/ml

On prend : 6×Φ5=1,18 cm²/ml

St = = 16,67 cm

On adopte un espacement = 15cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 96


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Figure III-17 : disposition des armatures dans la dalle de compression dans le mètre linéaire

Appui Travée
Figure III-18 : disposition des armatures dans la poutrelle type 2 (appuis et travée)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 97


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-2-5-La dalle flottante

Une dalle flottante est un ouvrage de grandes dimensions, généralement en béton ou béton armé,
qui repose uniformément sur le sol.

Contrairement à un plancher porté ou une dalle, le dallage est un ouvrage qui repose directement sur
le sol permettant de transmettre directement les charges qui lui sont appliquées sur ce dernier.

Figure III-19 : Schéma de dalle flottante sur terre plein


Constituions d'un dallage

Un dallage est destiné à transmettre au sol les charges qui lui sont appliquées, sa constitution
dépend des charges d'exploitation en présence. Un dallage se compose de trois parties :

● La forme (sous-couche ou fondation) est constituée de sable, de granulats concassés, de tout-


venant ou d'un grave ciment sur une épaisseur H1 de 100 à 300 mm selon les charges transmettre.
Celle-ci est compactée de manière à obtenir une plate-forme stable, adopte à recevoir le corps du
dallage.

●Le Corp. de dallage est réalisé en béton armé de dosage en ciment supérieur à 300Kg/m3.

Pour notre ouvrage Nous choisissons épaisseur 15 cm comporte des armatures en treillis soudé de
type ϕ6 mm et St = 20cm

Le treillis soudé a pour rôle de limiter les fissurations lors du retrait du béton.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 98


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-2-6-Etude des balcons

On a deux types de dalles pleines (balcons) :

A-1ére type de dalle pleine (balcon)

A-1-dimension de dalle pleine


Largeur : 1,6 m
Longueur : 4,35 m
Epaisseur : 16 cm

►Schéma statique de calcul :

Figure III-20 : schéma statique de 1ére type de balcon

qu : charge et surcharge pondérées de la dalle.


Q1 : surcharge exercée sur le garde-corps.
G1 : poids du garde-corps.

G = 5,41 KN/m2

Q = 3,50 KN/m2

Q1 = 1,00 KN/ml

G1 = 1,58×1,6 = 2,53KN/ml

►Combinaison des charges

Le calcul se fait en flexion simple pour une bande de un mètre de largeur

A l'ELU :
La dalle : qu = (1,35×G +1,5Q)×1ml = (1,35×5,41 + 1,5×3,5)1ml = 12,55KN/ml
Garde corps : qu1 = (1,35×G1 +1,5Q1)1ml = (1,35×2,53+1,5×1,00) = 4,92KN/ml

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 99


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

A l'ELS :
La dalle : qs = (G + Q)×1ml = (5,41 + 3,5)1ml = 8,91KN/ml
Garde corps : qs1 = (G1 + Q1)1ml = (2,53+1,00) = 3,53KN/ml

►Ferraillage

● Calcul des moments d'encastrements

●-A-ELU

Dalle pleine : qu = 12,55 KN/ml


Mqu = qu×L2/2 = 16,06 KN.m

Garde corps : qu1 = 4,92 KN/ml


Mqu1 = qu×L2/2 = 6,30 KN.m

- Le moment total est

Mu = Mqu + Mqu1 = 22,36 KN.m

● B-ELS

Dalle pleine : qs = 8,91 KN/ml


Mqs =qs×L2/2 = 11,41 KN.m

Garde corps : qs1 = 3,53 KN/ml


Mqs1 =qs×L2/2 = 4,52 KN.m

- Le moment total est :

Ms = Mqs + Mqs1 = 15,93 KN.m

●Calcul des armatures à l'ELU

Section dangereuse se trouve au niveau de l'encastrement

Le calcul du ferraillage se fait en flexion simple :

b =1,00m ; h =0,16m ; d = 0,144 m ; σsc = 348 MPa ; fbc = 14,17MPa ; fc28 =25 MPa

●-1-Moments ultime réduit

Mu = 22,36MPa

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 100


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

µu = = = 0,076

µu = 0,076< µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
●-2-Section d'armature

α = 1,25×(1- ) = 1,25×(1- )
α = 0,099

Z = d×(1-0,4α) = 0,144×(1-0,4×0,099)
Z = 0,138 m

Ast = =

Ast = 4,66 cm2

●-3-Condition de non fragilité

La section minimale : Ast min ≥ 0,23×b×d× = 0,23×1,00×0,144×

Ast min ≥ 1,74cm2 Condition vérifiée.


On adopte : 5×HA12 de section 5,65 cm2/ml

●-4-Armatures de répartition

Ar = = 1,41cm2

Donc on adopte : 5×HA8 de section 2,51cm2/ml

●-5-Calcul de l'espacement

St = min (1,5d ; 40cm) = min (0,216cm ; 40cm) = 0,216cm

En prend St = 20cm

●Contrainte de cisaillement
Tumax = qu×L+qu1 = 25 MPa

τu = = = 1,74 MPa

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 101


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

τu = min (0,10×fc28 ; 4MPa) = 2,50 MPa (fissuration préjudiciable)


τu< τu Condition vérifiée.

●Contrainte d’adhérence

τse = = = 1,02 MPa

n = 5 : nombre d'armatures longitudinales tendues.

=2× = 3,77cm : périmètre d'armatures tendues.

τse = ψs×ft28 = 1,5×2,1 = 3,15 MPa

τse =1,02 < τse = 3,15 MPa Condition vérifiée.

●-A-ELS :

Ce type d'escalier est soumis à des fissurations peu nuisibles et par conséquent on ne
vérifie que les contraintes dans le béton.

Le type d'acier utilisé est : Fe : 400MPa

Dans ces conditions, les vérifications des contraintes simplifiées comme suite :

α + ; Avec : γ =

γ= =1,38

+ = 0,44

0,236 0,44 Condition vérifiée.

Condition est vérifiée, il n'est pas nécessaire de vérifiée la contrainte du béton.

●Vérification de cisaillement

Tumax = qu×L+qu1 = 25 MPa

τu = = = 1,74 MPa

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 102


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

τu = min (0,10×fc28 ; 4MPa) = 2,50 MPa (fissuration préjudiciable)


τu< τu Condition vérifiée.

Finalement :

Tableau III-5 : Résultat de ferraillage de 1éme et 2éme type de dalle plein (balcon)

Type de balcon Armature longitudinale (cm2) Armature de répartition (cm2)


Ast calculé Fer choisie Ast calculé Fer choisie
Type 1;2 4,66 5×HA12 1,41 5×HA8

Figure III-21 : Ferraillage de la dalle pleine (balcon) de 1ére et 2éme type


Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 103
CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Figure III-22 : Ferraillage de la dalle pleine (balcon type 01)

Figure III-23 : Ferraillage de la dalle pleine (balcon type 02)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 104


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-2-7-Etude de la dalle machine


III-2-7-1-Introduction

La dalle machine est une dalle pleine, qui reprend un chargement important par rapport à celle des
dalles de l’étage courant ou terrasse, cela est due au mouvement de l’ascenseur ainsi qu’à son poids,
en tenant compte de la variation des efforts de la machine par rapport à la dalle.

III-2-7-2-Pré dimensionnement

La dalle d’ascenseur doit avoir une certaine rigidité vu le poids de la machine.

Lx =2,0m

Ly = 2,0 m

Figure III-24 : Schéma de la dalle machine

Nous avons deux conditions à vérifier :


A-Résistance à la flexion

e e

B-Condition de l’E.N.A

L’entreprise nationale des ascenseurs (E.N.A) préconise que l’épaisseur de la dalle machine est
e ≥ 25cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 105


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

C-Condition de flèche

≥ Avec : MT = 0,85Mx

≥ = ×0,85

e≥ Lx = (2,0) = 8,5cm

Finalement On prend : e = 25cm

III-2-7-3-Détermination des charges et surcharges


A-charges permanentes

-selon l'entreprise nationale des ascenseurs, la charge :

P1 = 8400Kg ; P4 = 600Kg ; P7 = 750Kg ; P10 = 3100Kg

Poids de la machine = × 100 tel que : P2 = 3200Kg ; P5 = 800Kg ; P8 = 1100Kg

P3 = 2000Kg ; P6 = 1250Kg ; P9 = 1000Kg

Donc : poids de la machine = ×100

Avec : S = 2,0×2,0 = 4,00m2

Poids de la machine = = 5550Kg/m2

-dalle plein e = 25cm ; ρ = 2500Kg/m3

0,25×2500 = 625Kg/m2

- Enduit de ciment : e = 2cm ; ρ = 2000Kg/m3

0,20×2000 = 40Kg/m2

● G = 5550 + 625 + 40 = 6215Kg/m2 = 62,15KN/m2

B-surcharge d'exploitation

Q = 300 Kg/m2 = 3KN/m2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 106


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

C- Combinaison de charges

ELU : qu =1,35G+1,5Q = 88,40KN/m


ELS : qser = G+Q = 65,15KN/m

D- Calcul des efforts [RPA 99 / version 2003]


Le calcul des efforts de la dalle se fait selon la méthode de calcul des dalles reposantes sur 4 côtés.
●Calcul de «ρ»

0,4 ρ= =1 1 dalle porte dans les deux sens.

Mx = μx×qu×(Lx)2
My = μy×Mx

► E.L.U :

μx = 0,0368 Mx = 13,013 KN.m


μy = 1,000 My = 13,013 KN.m

Selon les conditions d’encastrement d’appuis, on obtient les moments suivants :

Moments en travées :
Mtx = 0,85Mx = 11,062 kN.m
Mty = 0,85My = 11,062 kN.m
Moments sur appuis:
Max = 0,3Mx = 3,91 kN.m
May = 0,3My = 3,91 kN.m
Ma = Max (Max ; May) = 3,91 kN.m

III-2-7-4- Ferraillage de la dalle :

Le ferraillage de la dalle machine se fait comme suit : Pour une bande de 1m, on aura une section
(b x h) = (100x25) cm2 qui travaille en flexion simple.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 107


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

●Ferraillage en travée :

Dans les deux sens «Lx et Ly»:


On a: b = 100cm ; h = 25cm ; d = 0,9h = 22,5cm ; σbc = 14,17MPa ; σs = 347,83MPa

Tableau III-6 : Tableau récapitulatif des résultats de ferraillage en travée (sens Lx et Ly)

Mtx(kNm) μbu As'(cm2) α Z (cm) Ascal (cm2) Choix Asadp (cm2)


11,062 0,0154 0 0,0194 0,223 1,43 5×HA10 3,93

Espacement :

Esp = = 20 < min (3h ; 33cm) = 33cm Condition vérifiée.

Esp = = 20 < min (4h ; 45cm) = 45cm Condition vérifiée.

●Ferraillage en appuis :

Dans les deux sens «Lx et Ly»:


On a: b =100cm ; h = 25cm; d = 0,9h = 22,5cm ; σbc = 14,17MPa ; σs = 347,83MPa

Tableau III-7 : Tableau récapitulatif des résultats de ferraillage en appui (sens Lx et Ly)

Mtx(kNm) μbu As'(cm2) α Z (cm) Ascal (cm2) Choix Asadp (cm2)


3,91 0,0055 0 0,0069 0,224 0,50 5×HA10 3,93

●Calcul des armatures transversales :

Les armatures transversales ne sont pas nécessaires si la condition ci-dessous est vérifiée :

τu = τu = 0,05fc28 =1,25MPa

Tx = = 58,93 KN

Tx = = 58,93 KN

Tumax = max(Tx ; Ty) = 58,93 KN

τu = = = 0,262MPa < = 1,25MPa Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 108


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

►Vérification a l’ELS :
a. Vérification des contraintes :
● Béton :

σbc = ×y = 0,6fc28 = 15 MPa

● Acier :

σs = η× ×(d-y) σs
La fissuration est considérée comme préjudiciable.

σs = min( fe ; 150η) = 240 MPa


avec : η =1,6 pour HA ; fe = 400 MPa

ρ= = 1 ; qser = 65,15KN/m

μx = 0,0368 Mx = 9,59 KN.m


μy = 1,000 My = 9,59 KN.m

Moments en travées :
Mtx = 0,85Mx = 8,15 kN.m
Mty = 0,85My = 8,15 kN.m
Moments sur appuis:
Max = 0,3Mx = 2,88 kN.m
May = 0,3My = 2,88 kN.m
Ma = Max (Max ; May) = 2,88 kN.m

●Détermination de la valeur de «y»:

I= + nA's(y-c')-nAs(d-y) = 0 Avec : A'sc = 0 ; n = 15

● Moment d'inertie :

I= + n[A'st(d-c')2 + Asc(d- y)2]

Les résultats trouvés en travée et sur appui dans les deux sens sont regroupés dans le tableau
suivant:

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 109


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Tableau III-8 : Vérification des contraintes de la dalle en travée et en appuis dans les deux sens

Mt As Y I (cm4) σbc σbc σbc σS σS σS


2
(kN.m) (cm ) (cm) (MPa) (MPa)
Travée (x-x) 8,15 3,93 5,77 16563,72 2,84 131,79
(y-y) 8,15 3,93 5,77 16563,72 2,84 Condition 131,79 Condition
vérifiée Vérifiée
Appuis 2,88 3,93 5,77 16563,72 1,00 46,54

b. Vérification de la condition de non fragilité :


h = 25cm ; b = 100cm

Ax ≥ ρ0× ×b×h = 2,00cm2 ρ0 = 0,8

Ay ≥ ρ0×b×h = 2,00cm2 Avec : ρ= = 1,00

►Sens Lx-x :
Sur appuis : Ax = 3,93 cm2/ml > 2,00 cm2 Condition vérifiée.
En travée : Ax = 3,93 cm2/ml > 2,00 cm2 Condition vérifiée.

► Sens Ly-y :
Sur appuis : Ay = 3,93 cm2/ml > 2,00 cm2 Condition vérifiée.
En travée : Ax = 3,93 cm2/ml > 2,00 cm2 Condition vérifiée.

c. Vérification de la flèche :

Il n’est pas nécessaire de faire la vérification de la flèche, si les trois conditions citées ci-dessous
sont vérifiées simultanément :

≥ 0,125 > 0,042 Condition vérifiée.

≥ à 0,125 > 0,028 à 0,037 Condition vérifiée.

1,75×10-3 < 5×10-3 Condition vérifiée.

Les trois conditions sont vérifiées donc le calcul de la flèche n’est pas nécessaire.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 110


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Figure III-25 : Ferraillage de la dalle machine


Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 111
CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

III-2-8-L’ascenseur :

III-2-8-1-Introduction :

L'ascenseur est un appareil mécanique, servant à déplacer verticalement des personnes ou des
chargements vers différents étages ou niveaux à l'intérieur d'un bâtiment. Il est prévu pour les
structures de cinq étages et plus, dans les quelles l'utilisation des escaliers devient très fatigant.

Un ascenseur est constitué d'une cabine qui se déplace le long d'une glissière verticale dans une
cage d'ascenseur, on doit bien sur lui associer les dispositifs mécaniques permettant de déplacer la
cabine (le moteur électrique; le contre poids; les câbles).

Figure III-26 : Schéma d’un ascenseur mécanique

III-2-8-2-Etude de l'ascenseur :

L'ascenseur moderne est mécaniquement composé de trois constituants essentiels :


- le treuil de levage et sa poulie.
- la cabine ou la benne.
- le contre poids.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 112


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

La cabine et contre poids sont aux extrémités du câble d’acier qui porte dans les gorges de la poulie
Le treuil soit :

- Pm « poids mort » : le poids de la cabine, étrier, accessoire, câbles.


- Q : la charge en cabine.

- Pp : le poids de contre poids tel que : Pp = Pm +

Dans notre projet, l'ascenseur est spécialement aménagé en vue du transport des personnes D’après
la norme (NFP82-201), la charge nominale est de 675 kg pour 9 personnes avec une surface utile
de la cabine de 1,95 m².

Ses dimensions selon (NFP82-22) ………….(1)

- Largeur : 1,5 m

- profondeur : 1,3 m

- hauteur : 2,2 m

- la largeur de passage libre : 0,9m

- la hauteur de passage libre : 2,00m

- la hauteur de la course : 65,75 m


L’épaisseur de la dalle qui supporte l’ascenseur : h0 = 25cm

-Le poids mort total est : Pm = = 2342,5 Kg

-le contre poids : Pp = Pm + Q/2 = 2342,5 + = 2680 Kg

A)-calcul de la charge de rupture :

Selon (NFP-82-202), la valeur minimale du coefficient de la sécurité Cs est de 10 et le rapport ;

(D : diamètre de la poulie et d : diamètre du câble) est d’au moins de 40 qu’elle que soit le nombre
des tirons.

Prenons = 45 et D = 550mm d =12,22mm

On a : Cr = Cs.M………(1)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 113


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

Avec

CS : Coefficient de sécurité du câble.


Cr : Quotient de la charge de la rupture nominale de la nappe du câble.
M : Charge statique nominale portée par la nappe.

M=Q +Pm+Mg………… (2)


Mg : Poids du câble.
On néglige Mg devant (Q+Pm) (Mg < Q+Pm) M = Q+P
Donc Cr = Cs×M = Cs×(Q+P) =12×(675+2342,5) = 36210kg

C’est la charge de rupture effective, elle doit être devisée par le coefficient de câblage « 0,85 »

Cr = = 42600 Kg

La charge de rupture pour « n » câble est : Cr = Cr×(1 câble)×m×n

Avec m : type de moulage (2brins, 3brins, …)


n : nombre des câbles

Pour un câble de d = 12,22 mm et m=3 on a : Cr (1cable) = 8152kg

n= = = 1,74 Soit n = 2 câbles. Le nombre des câbles doit être pair et

cela pour compenser les efforts de tension des câbles.

B)-Le poids des câbles (Mg)

Mg = m×n×L
m : la masse linéaire du câble m=0,512 Kg/m
L : longueur du câble = 33.35m
n : nombre des câbles = 2.

Mg = m×n×L= 0,512 x 2 x 67,80 = 69,43 kg

(2) M = Q +Pm+Mg = 675 + 2342,5 + 69,43 = 3086,93 kg

C)-Vérification de Cr :
Cr = Cr×(1 câble) x m x n = 8152 x 3 x 2 x 0,85 = 41575,2 kg

Cr = Cs×M Cs = Cr/M = = 13,46 > 12 Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 114


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

D)-Calcul de la charge permanente total G

G = Pm + Pp +Ptreilli + Mg
Le poids de (treuil + le moteur) : Ptreuil = 1200 kg
- La charge permanente totale : G =2342,5+2680 +1200 + 69,43 = 6291,93 kg
- la surcharge : Q = 675 kg
Qu = 1,35G+1,5Q = 9506,61 kg

III-2-8-3-Vérification de la dalle de machine au poinçonnement :

La dalle de l’ascenseur risque le poinçonnement sous l’effet de la force concentrée appliquée par
l’un des appuis du moteur (supposé appuyer sur 04 cotes).
La charge totale ultime : qu = 9506,61 kg

Chaque appui reçoit le de cette charge qu.

Soit : q0 la charge appliquée sur chaque appui.

Selon le BAEL 91 révisée 99 la condition de non poinçonnement a vérifiée est :

q0 = = = 2376,65 Kg

q0 0,045μc ×h0×

Avec :
qu : charge de calcul à l'ELU.
h0 : Epaisseur totale de la dalle.
uc : Périmètre du contour au niveau du feuillet moyen.
La charge concentrée q0 est appliquée sur un carré de (10 x10) cm² (voire figure suivant) :

Figure III-27 : Représentation de la charge concentrée au niveau de la dalle machine

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 115


CHAPITRE III : Etude des éléments secondaires

μ2 = 2(U+V) ; h = 25 cm
U = a + h0 = 10 + 25 = 35 cm
V = b + h0 = 10 + 25 = 35 cm
μ2 = 2×(35+35) = 140 cm

0,045×140×25× = 26520 Kg > q0 = 2364,75 Kg

Donc il n’ya pas de risque de poinçonnement.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 116


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

IV-Etude sismique de la structure :


IV-1-Introduction :

Un séisme est une libération brutale de l’énergie potentielle accumulée dans les roches par le jeu
des mouvements relatifs des différentes parties de l’écorce terrestre. Lorsque les contraintes
dépassent un certain seuil, une rupture d’équilibre se produit et donne naissance aux ondes
sismiques qui se propagent dans toutes les directions et atteignent la surface du sol.

Ces mouvements du sol excitent les ouvrages par déplacement de leurs appuis et sont plus ou moins
amplifiés dans la structure. Le niveau d’amplification dépend essentiellement de la période de la
structure et de la nature du sol.

Ceci implique de faire une étude parasismique pour essayer de mettre en exergue le comportement
dynamique de l’ouvrage.

IV-2-Choix de la méthode de calcul :

L’étude sismique à pour but de calculer les forces sismiques ; ce calcul peut être mené par les trois
méthodes qui sont :

- la méthode statique équivalente.


- la méthode d’analyse modale spectrale.
- la méthode d’analyse dynamique par accélérogrammes.

Le choix de la méthode de calcul dépend des conditions d'application de chacune d'elle. Dans notre
cas, D’après le RPA 99 / version 2003, notre structure est implantée et classée dans la zone
sismique II-A groupe d’usage 1B.

Le calcul se fait en méthode dynamique spectacle du fait que notre Tour ne répond pas aux critères
(4.1.2.b) exigés par le RPA 99 / version 2003, quand a l'application de la méthode statique
équivalente.

La hauteur de la structure : H = 69,38 m > 23 m

Donc nous avons utilisé une méthode dynamique (méthode d’analyse modale spectrale) en
utilisant les deux logiciels de calcule des structures Auto desk Robot Structural Analysis
Professional 2010 et ETABS 2013.

IV-3-Méthode d’analyse modale spectrale :

IV-3-1-Principe :

Par cette méthode, il est recherché pour chaque mode de vibration, le maximum des effets
engendrés dans la structure par les forces sismiques représentées par un spectre de réponse de
calcul. Ces effets sont par la suite combinés pour obtenir la réponse de la structure.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 117


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

IV-3-2-Domaine d’application :

La méthode dynamique est une méthode générale et plus particulièrement quand la méthode
statique équivalente n’est pas appliquée.

IV-3-3-Spectre de réponse de calcul :

Selon le RPA 99 / version 2003 (art 4.3.3) l'action sismique est représentée par le spectre de
calcul suivant :

●1,25×A× ..................0

●2,5×η× ...................................

= ●2,5×η×(1,25×A)×( )×( ................................

●2,5×η×(1,25×η)×( ×( ×( ).....................T 3,0 sec

Avec :

A : Coefficient d’accélération de la zone.

D : facteur d'amplification dynamique moyen.

R : Coefficient de comportement global de la structure dépend du mode de contreventement.

W : Poids de la structure.

Q : facteur de qualité.

IV-3-4-Classification de site :

Selon le RPA 99 / version 2003 les sites sont classés en quatre catégories en fonction des propriétés
mécaniques des sols qui les constituent.

Selon le rapport géotechnique relatif de notre ouvrage, on est présence d'un sol ferme
(Catégorie S2).

IV-3-5- Détermination des paramètres du spectre de réponse:

► Coefficient d’accélération A :
Zone IIa, groupe 2, (D’après la classification sismique de wilaya Guelma : RPA 99 / version2003
alors d’après les deux critères précédents on obtient : A=0,20 (tableau 4.1 de RPA 99 / version 2003)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 118


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

► Facteur d'amplification dynamique moyen D :

Il dépend de la classification de sol et de la période T de la structure (d'après l'article 4.2.3 de


l'RPA 99 / version 2003) avec :

2,5η......................................0 T T2

D= 2,5η .......................... T2 T 3,0sec

2.5η ............ T ≥ 3,0 sec

● Périodes caractéristiques T1 ; T2 :

Pour notre site type : S2 T1 = 0,15 s ; T2 = 0,40 s (tab 4.7)

● Coefficient de correction d'amortissement η :

Le coefficient d'amortissement est donné par la formule suivante :

η= = 0,882 ; avec : ξ = 7%

Ou ξ(%) est le pourcentage d'amortissement critique fonction du matériau constitué, du type de


structure et de l'importance des remplissages.

ξ =7% pour un contreventement mixte (η = 0,882).(tab 4.2)

Période fondamentale (T) :

Dans notre cas (structure mixte) correspond la plus petite valeur obtenue par les formules 4.6 et 4.7
de RPA 99 / version 2003.

T= ............................(f 4.6)

T = Min ( ; 0,09×hN / )

T = 0,09×hN / ............................(f 4.7)

Avec :

hN : hauteur mesurée en mètres à partir de la base de la structure jusqu'au dernier niveau (N) dans
notre structure : hN = 69,38 m

CT : coefficient, fonction du système de contreventement, du type de remplissage et donnée par le


RPA 99 / version 2003 (tableau 4.6).

Dans notre structure : CT = 0,05

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 119


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

L : étant de dimension du Tour mesurée à sa base dans la direction de calcul considérée D'ou :

T = 0,09×hN / avec : Lx = 33,40 m Tx = 1,08 sec

T = 0,09×hN / avec : Ly = 29,30 m Ty = 1,15 sec

On a : T2 = 0,40 sec Tx = 1,08 sec 3,0 sec

T2 = 0,40 sec Tx = 1,15 sec 3,0 sec

On a : T = = = 1,20 sec

En prend : T = 1,08 sec

Donc : D = 2,5η = 2,5×0,882 = 1,14

►Détermination des paramètres des combinaisons d’action :


ELU : 1,35×G + 1,5×Q
ELS : G + Q
ACC : G + Q 1,2×E
ACC : G + Q E
ACC : 0,8×G E

►Coefficient de comportement global de la structure R :

La valeur de R est donnée par le tableau 4.3 de RPA 99 / version 2003 en fonction du système de
contreventement tel qu’il est défini dans l’article 3.4 du RPA 99 / version 2003 Dans notre
structure on a un système de contreventement en portique et par des voiles en béton armé. Alors le
coefficient de comportement global de la structure égale à : R = 5

►Facteur de qualité Q :

a) Conditions minimales sur les files de contreventement :

D’après le RPA 99 / version 2003, chaque file de portique doit comporter à tous les niveaux au
moins trois travées dont le rapport des portées est < 1,5.
● sens longitudinal : (8 travée) :

Lmax/Lmin = 4,8/3,4 = 1,41 < 1,5 critère observé pq = 0

● sens transversal : (7 travée) :

Lmax/Lmin = 4,2/3,4 = 1,24 < 1,5 critère observé pq = 0

b) Redondance en plan :

Chaque étage devra avoir ; en plan ; au moins (4) files de portiques ; ces files de contreventement
devront être disposés symétriquement autant que possible avec un rapport entre valeur maximale et
minimale d’espacement ne dépassant pas 1,5.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 120


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

● sens longitudinal : (9 files) :

Lmax/Lmin = 4,8/3,4 = 1,41 < 1,5 critère observé pq = 0

● sens transversal : (8 files) :

Lmax/Lmin = 4,2/3,4 = 1,41 < 1,5 critère observé pq = 0

c) Régularité en plan :

● La Tour présente une configuration sensiblement symétrique vis-à-vis de deux directions


orthogonales.

● L’excentricité ne dépasse pas les 15 % de la dimension de la Tour mesurée perpendiculairement à


la direction de l’action séismique considérée.

Tableau IV-1: Caractéristiques massiques et géométriques de la Tour


Position du Position Excentricité Excentricité
centre de du centre de calculer Théorique
masse Torsion max
Niveau Wétage (kg) XG(m) YG(m) XCR YCR ex ey ex ey

2émeSS 1610947,12 16,69 14,88 16,69 15,51 0,00 0,63 5,01 4,39
1éreSS 1610947,12 16,69 14,88 16,69 15,51 0,00 0,63 5,01 4,39
RDC 1210758,92 16,69 14,95 16,57 16,58 0,12 1,63 5,01 4,39
Etage 1 796518,10 16,68 15,04 15,19 16,68 1,49 1,65 3,97 3,36
Etage 2 763019,83 16,68 15,05 15,12 16,74 1,56 1,69 3,97 3,36
Etage 3 731615,21 16,68 15,07 15,06 16,79 1,62 1,73 3,97 3,36
Etage 4 702304,23 16,68 15,09 15,01 16,84 1,68 1,75 3,97 3,36
Etage 5 688695,56 16,68 15,10 15,00 16,87 1,68 1,77 3,97 3,36
Etage 6 675086,89 16,68 15,10 14,96 16,87 1,72 1,77 3,97 3,36
Etage 7 662525,04 16,68 15,11 14,95 16,90 1,73 1,78 3,97 3,36
Etage 8 662525,04 16,68 15,11 14,95 16,90 1,73 1,78 3,97 3,36
Etage 9 638448,16 16,68 15,13 14,92 16,92 1,76 1,79 3,97 3,36
Etage 10 638448,16 16,68 15,13 14,92 16,92 1,76 1,79 3,97 3,36
Etage 11 638448,16 16,68 15,13 14,92 16,92 1,76 1,79 3,97 3,36
Etage 12 638448,16 16,68 15,13 14,92 16,92 1,76 1,79 3,97 3,36
Etage 13 638448,16 16,68 15,13 14,92 16,92 1,76 1,79 3,97 3,36
Etage 14 638448,16 16,68 15,13 14,92 16,92 1,76 1,79 3,97 3,36
Etage 15 578779,37 16,68 15,18 16,12 16,97 0,56 1,79 3,97 3,36
Etage 16 578779,37 16,68 15,18 16,12 16,97 0,56 1,79 3,97 3,36
Etage 17 578779,37 16,68 15,18 16,12 16,97 0,56 1,79 3,97 3,36
Etage 18 579908,03 16,67 15,16 15,99 16,97 0,68 1,81 3,97 3,36

D'après les résultats des excentricités théoriques dans chaque étage représentée dans le tableau
précédent l'excentricité dans tous les étages ne dépassé pas 0,15×Li dans chaque direction de
chaque excentricité. Donc cette condition est vérifiée.
● La structure a une force compacte, et le rapport :
Longueur / largeur = 33,40 /29,30 = 1,14 < 4 Condition vérifiée.
Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 121
Chapitre IV : Etude sismique de la structure

● La somme des dimensions de parties rentrantes ou saillantes de la Tour dans une direction donnée
n’excède pas 25 % :

(L1+L2)/L = (3,5+3,5)/26,5 = 26,42% > 25 % Condition non vérifiée.

Figure IV-1: Limites des décrochements en plan

● La surface totale des ouvertures de plancher doit rester inferieur à 15% de celle de se dernier.

Condition vérifiée.

Donc le critère est observé Pq = 0,05

d) Régularité en élévation :

Le système de contreventement ne comporte pas d’éléments porteurs verticaux discontinus dont sa


charge ne se transmette pas directement à la fondation.

● La masse des différents niveaux reste diminue progressivement et sans changement brusque de la
base au sommet de la Tour.

Condition vérifiée.

● la variation des dimensions en plan de la Tour entre deux niveaux successifs ne dépasse 20%.

(26,3×23,3) / (33,4×29,3) = 62,62% Condition non vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 122


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-2 : 1ére Limite des décrochements en élévation

● la plus grande dimension latérale de la Tour n’excède pas 1,5 fois sa plus petite dimension.
10,2/69,34 = 0,147 < 0,67 Condition non vérifiée.

Figure IV-3 : 2éme Limite des décrochements en élévation

Donc : La structure n'est pas classée régulièrement en élévation : Pq = 0,05

e) Contrôle de la qualité des matériaux :

On suppose que les matériaux utilisés dans notre Tour ne sont pas contrôlés donc : Pq = 0,05

f) Contrôle de la qualité de l’exécution :

Il est prévu contractuellement une mission de suivi des travaux sur chantier. Cette mission doit
comprendre notamment une supervision des essais effectués sur les matériaux.

On considère que ce critère est non observé : Pq = 0,10

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 123


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Tableau IV-2 : Pénalité en fonction de critère de qualité

critère q Pq

Conditions minimales sur les files de contreventement 0,00 0,00


redondance en plan 0,00 0,00
régularité en plan 0,05 0,05
régularité en élévation 0,05 0,05
contrôle de la qualité des matériaux 0,05 0,05
contrôle de la qualité de l'exécution 0,10 0,10
la somme 0,25 0,25

● Q = 1+ (Tableau 4.3 de RPA 99 / version 2003 (page 41))

Q = 1+0,00+0,00+0,05+0,05+0,05+0,10 = 1,25

IV-3-6-Nombre de mode à considérer :

Selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 4.3.4) : Pour les structures représentées par des modèles plans
dans deux directions orthogonales, le nombre de modes de vibration à retenir dans chacune des
deux directions d’excitation doit être tel que :

● La somme des masses modales effectives pour les modes retenus soit égale à 90 % au moins de
la masse totale de la structure.

● Ou que tous les modes ayant une masse modale effective supérieure à 5% de la masse totale de la
structure soient retenus pour la détermination de la réponse totale de la structure.

● Le minimum de modes à retenir est de trois (03) dans chaque direction considérée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 124


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

IV-3-7-Modélisation :

Notre structure est régulière en plan donc d’après l'RPA 99 / version 2003 (Art 4.3.2.b), on doit la
représenter par un modèle tridimensionnel encastré à la base avec des masses concentrées au niveau
des centres du nœud maître de la structure (notion de diaphragme).

A)-Les dispositions des voiles :


Les différentes variantes sont les suivantes :

Figure IV-4 : La 1ére disposition des murs voiles et poteaux


T = 1,72 sec
W = 20075,99 tonnes

Figure IV-5 : La 2ème disposition des murs voiles et poteaux


T= 1,69 sec
W= 20243,41 tonnes

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 125


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-6 : La 3ème disposition des murs voiles et poteaux


T= 1,61 sec
W= 20975,80 tonnes

Figure IV-7 : La 4ème disposition des murs voiles et poteaux


T= 1,54 sec
W= 23867,90 tonnes

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 126


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-8 : La 5ème disposition des murs voiles et poteaux


T = 1,40 sec
W = 25530,01 tonnes

Période fondamentale de la structure = 1,08 sec

Selon le RPA 99 / version 2003 (Art 4.2.4.b) : la valeur de T calculée ne doit pas dépasser 30% de
celle estimée à partir des formules empiriques.

●T = 1,08×1,3=1,40 sec

Parmi les 5 variantes précédentes on considère la 5éme variante qui permet d’avoir une faible
période et plus d’économie.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 127


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Tableau IV-3 : Périodes et facteurs de participation modale de la 5éme variance.


(Résultats Robot 2010)

Mode Fréquence Période Masses Masses Masses Masses Masses Masses


(Hz) (sec) cumulées cumulées cumulées Modale Modale Modale
UX (%) UY (%) UZ (%) UX UY UZ
(%) (%) (%)
1 0,71 1,40 40,61 10,76 0,00 40,61 10,76 0,00
2 0,72 1,38 49,92 55,67 0,00 9,31 44,91 0,00
3 0,93 1,07 57,59 55,69 0,00 7,68 0,02 0,00
4 2,49 0,40 70,36 55,96 0,00 12,76 0,27 0,00
5 2,76 0,36 70,58 71,75 0,01 0,22 15,78 0,01
6 3,51 0,28 72,23 71,76 0,01 1,65 0,02 0,00
7 5,04 0,20 76,01 71,82 0,01 3,78 0,06 0,00
8 5,23 0,19 76,01 72,31 0,01 0,00 0,49 0,00
9 5,34 0,19 78,37 72,33 0,01 2,36 0,02 0,00
10 6,18 0,16 78,42 79,57 0,13 0,05 7,24 0,12
11 7,01 0,14 78,43 79,57 0,14 0,02 0,00 0,00
12 7,03 0,14 78,43 79,62 28,71 0,00 0,05 28,57
13 7,52 0,13 79,51 79,63 28,71 1,08 0,01 0,00
14 7,87 0,13 79,56 79,63 28,83 0,05 0,00 0,12
15 8,10 0,12 79,57 79,63 58,41 0,00 0,00 29,58
16 8,22 0,12 82,82 79,68 58,42 3,26 0,05 0,00
17 8,60 0,12 82,93 79,68 58,46 0,11 0,00 0,05
18 8,94 0,11 82,93 79,68 60,49 0,00 0,00 2,03
19 9,75 0,10 82,93 79,77 60,66 0,00 0,08 0,17
20 9,84 0,10 82,96 79,77 60,71 0,03 0,00 0,05
21 10,06 0,10 82,97 81,64 60,92 0,01 1,88 0,20
22 10,21 0,10 82,99 84,59 61,05 0,01 2,95 0,14
23 10,77 0,09 83,01 84,59 61,06 0,02 0,00 0,01
24 11,17 0,09 83,01 84,59 61,37 0,00 0,00 0,31
25 11,35 0,09 86,04 84,61 61,37 3,03 0,02 0,00
26 11,55 0,09 86,04 84,61 61,37 0,00 0,00 0,00
27 11,95 0,08 86,08 84,65 61,37 0,04 0,04 0,00
28 12,01 0,08 86,08 84,65 61,40 0,00 0,01 0,03
29 12,06 0,08 86,08 84,65 61,42 0,00 0,00 0,02
30 12,39 0,08 86,08 84,65 61,67 0,00 0,00 0,25
31 12,66 0,08 86,08 84,65 64,01 0,00 0,00 2,35
32 12,71 0,08 86,10 84,66 64,42 0,01 0,00 0,41
33 12,85 0,08 86,10 84,66 67,54 0,00 0,00 3,12

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 128


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Tableau IV-4 : Périodes et facteurs de participation modale de la 5éme variance.


(Résultats ETABS 2013)

Mode Fréquence Période Masses Masses Masses Masses Masses Masses


(Hz) (sec) cumulées cumulées cumulées Modale Modale Modale
UX UY UZ UX UY UZ
1 0,71 1,398 0,4616 0,0095 0,001 0,4616 0,0095 0,001
2 0,72 1,330 0,4722 0,4124 0,051 0,0107 0,4029 0,0501
3 0,93 1,028 0,4722 0,4613 0,4711 1,36E-05 0,0489 0,4201
4 2,49 0,363 0,4855 0,5701 0,4804 0,0132 0,1088 0,0093
5 2,76 0,342 0,5946 0,5833 0,482 0,1092 0,0131 0,0016
6 3,51 0,253 0,5947 0,5961 0,6118 3,39E-05 0,0129 0,1299
7 5,04 0,170 0,5979 0,6572 0,617 0,0032 0,061 0,0052
8 5,23 0,151 0,6789 0,66 0,6174 0,081 0,0029 0,0004
9 5,34 0,114 0,6789 0,6782 0,6715 5,58E-07 0,0181 0,054
10 6,18 0,105 0,681 0,7267 0,6838 0,0021 0,0486 0,0124
11 7,01 0,092 0,7536 0,7283 0,6842 0,0726 0,0015 0,0004
12 7,03 0,077 0,7543 0,7855 0,6842 0,0007 0,0573 2,85E-05
13 7,52 0,071 0,7551 0,786 0,7304 0,0008 0,0005 0,0462
14 7,87 0,066 0,8105 0,7865 0,7311 0,0554 0,0005 0,0007
15 8,10 0,065 0,8105 0,7866 0,7311 0 0,0001 0
16 8,22 0,061 0,8108 0,8287 0,7325 0,0003 0,042 0,0015
17 8,60 0,060 0,8108 0,8309 0,7326 2,72E-05 0,0022 0,0001
18 8,94 0,055 0,8114 0,8382 0,7598 0,0006 0,0073 0,0272
19 9,75 0,053 0,8162 0,8393 0,7604 0,0048 0,0011 0,0006
20 9,84 0,053 0,8475 0,8393 0,7612 0,0313 1,40E-05 0,0008
21 10,06 0,053 0,8514 0,8393 0,7613 0,0038 0 0,0001
22 10,21 0,052 0,8514 0,8591 0,7721 2,78E-05 0,0197 0,0108
23 10,77 0,050 0,8514 0,8595 0,7723 7,15E-06 0,0004 0,0003
24 11,17 0,050 0,8514 0,8595 0,7723 0 0 0
25 11,35 0,049 0,8515 0,8595 0,7723 0,0001 0 5,67E-07
26 11,55 0,049 0,8515 0,8597 0,7731 2,71E-06 0,0003 0,0008
27 11,95 0,048 0,8516 0,8736 0,78 0,0001 0,0139 0,0069
28 12,01 0,047 0,8516 0,8738 0,7819 1,39E-06 0,0002 0,0019
29 12,06 0,046 0,8523 0,8738 0,782 0,0007 0 7,96E-06
30 12,39 0,046 0,861 0,8754 0,7972 0,0087 0,0016 0,0152
31 12,66 0,045 0,8761 0,8757 0,8062 0,0151 0,0003 0,009
32 12,71 0,045 0,8778 0,8757 0,8063 0,0017 1,36E-06 0,0001
33 12,85 0,044 0,8778 0,8761 0,807 0,0001 0,0003 0,0007

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 129


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

B)-Poids total de la structure :

Selon le RPA 99 / version 2003 (Art 4.2.3) il faux prendre la totalité des charges permanentes avec
une fraction β des charges d’exploitations d’après le tableau 4.5 de RPA 99 / version 2003.

W : poids total de la structure.

W= avec : Wi = WGi + βWQi

WGi : poids dû aux charges permanentes et à celle des équipements fixes éventuels, solidaires de la
structure.

WQi : charges d’exploitations.

β : coefficient de pondération, fonction de la nature et la durée de la charge d'exploitation et donnée


par le tableau 4.5 du RPA 99 / version 2003.

Pour notre type de Tour (bâtiment d'habitation) : β = 0,20

Pour le calcul des poids des différents nivaux de la structure, les masses sont calculées par le
logiciel Auto desk Robot Structural Analysis Professional 2010.

KN

C)-Application de la méthode d’analyse modale spectrale :

Selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 4.2.3) L’action sismique est représentée par le spectre de
calcul suivant :

●1,25×A× ................0

●2,5×η× ...................................

= ●2,5×η×(1,25×A)×( )×( ..............................

●2,5×η×(1,25×η)×( ×( ×( ).....................T 3,0 sec

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 130


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-9 : Spectre de réponse

D)-Nombre des modes considérées :

Selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 4.3.4) :

Pour les structures représentées par des modèles plans dans deux directions orthogonales, le nombre
des modes de vibration à retenir dans chacune des deux directions d'excitation doit être tel que :

-La somme des masses modales effectives pour les modes retenus soit égale à 90% au moins de la
masse totale de la structure.

-Ou que tous les modes ayant une masse modale effective supérieure à 5% de la masse totale de la
structure soient retenus pour la détermination de la réponse totale de la structure. Le minimum de
modes à retenir est de trois (3) dans chaque direction considérée.

Dans notre structure :

La masse modale longitudinale est : 234950,4965 KN


La masse modale transversale est : 234950,4965 KN
La masse totale de la structure est : 250333,1000 KN
Sens longitudinal:
90%(250333,1) = 225299,79 KN < la masse modale Condition vérifiée.

Sens transversal:
90%(250333,1) = 225299,79 KN < la masse modale Condition vérifiée.

Sens longitudinal:
105%(250333,1) = 225299,79 KN < la masse modale Condition vérifiée.

Sens transversal:
105%(250333,1) = 225299,79 KN < la masse modale Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 131


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Voici des exemples des différents modes de déformation de la structure:

Figure IV-10 : 1er mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse X-Y (résultats de Robot 2010)

Figure IV-11 : 1er mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse X-Y (résultats de l'ETABS 2013)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 132


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-12 : 2éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse vue : X-Y (résultats de Robot 2010)

Figure IV-13 : 2éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse vue : X-Y (résultats de l'ETABS 2013)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 133


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-14 : 3éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse vue : X-Y (résultats de Robot 2010)

Figure IV-15 : 3éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques niveaux
terrasse vue : X-Y (résultats de l'ETABS 2013)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 134


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-16 : 1er mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : X-Z
(résultats de Robot 2010)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 135


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-17 : 1er mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : 3D
(résultats de l'ETABS 2013)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 136


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-18 : 2éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : Y-Z
(résultats de Robot 2010)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 137


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-19 : 2éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : 3D
(résultats de l'ETABS 2013)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 138


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-20 : 3éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : 3D
(résultats de robot 2010)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 139


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Figure IV-21 : 3éme mode de déformation de la structure à cause des efforts sismiques vue : 3D
(résultats d'ETABS 2013)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 140


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

E)-Calcul de la force sismique statique :

V= ×W

Vxstatique = Vystatique = ×250333,1 = 14268,99 KN

F)-Vérification de la résultante des forces sismiques par la méthode statique équivalente :

Selon RPA 99 / version 2003 (Art 4.3.6) :

La résultante des forces sismiques à la base Vt obtenue par combinaison des valeurs modales ne
doit pas être inférieure à 80 % de la résultante des forces sismiques déterminée par la méthode
statique équivalente V pour une valeur de la période fondamentale donnée par la formule
empirique appropriée.

Les réactions à la base :

Tableau IV-5 : Les réactions à la base

(KN) (KN)
Ex 17692,0198 6442,1817
Ey 4288,4986 19740,8875
Vxdinamique = = 18828,42 KN
Vydinamique = = 20201,33 KN

Tableau IV-6 : Vérification de la résultante des forces sismiques

Vdinamique (KN) Vstatique (KN) 0.8× Vstatique < Vdinamique

Ex 18828,42 14268,99 Condition vérifiée


Ey 20201,33 14268,99 Condition vérifiée

G)-Vérification de déplacement :

►Justification vis-à-vis des déformations :

Selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 5.10) :

Les déplacements relatifs latéraux d'un étage par rapport aux autres qui lui sont adjacents, ne
doivent pas dépasser 1% de la hauteur d'étage (h).

Le déplacement total de chaque niveau :

D'après la modélisation de notre structure dans le logiciel de calcul des structures Auto desk Robot
Structural Analysis Professional 2010 on peut avoir les déplacements dans chaque niveau dans
différentes combinaisons.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 141


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Tableau IV-7 : les résultats des déplacements des étages suivant les différentes combinaisons
sismiques

Max Noed Max Noed dr dr Min Noed Min Noed


UX UY UX UY UX UY
[cm] [cm] [cm] [cm] [cm] [cm]
Cas 01 Ex
éme
2 SS 0,0 1424 0,0 1403 0,0 0,0 0,0 1273 0,0 1273
1éreSS 0,1 107 0,0 163 0,1 0,0 0,0 4981 0,0 1428
RDC 0,2 15232 0,1 15354 0,2 0,1 0,0 33 0,0 11
Etage 1 0,4 82149 0,1 229 0,3 0,1 0,1 5420 0,0 13661
Etage 2 0,6 82031 0,2 397 0,4 0,2 0,3 229 0,0 22426
Etage 3 0,9 81913 0,3 453 0,5 0,3 0,4 397 0,0 23242
Etage 4 1,2 81795 0,4 509 0,6 0,4 0,5 453 0,0 23650
Etage 5 1,4 81677 0,5 565 0,8 0,5 0,7 516 0,1 24058
Etage 6 1,8 81559 0,6 621 0,9 0,6 0,8 572 0,1 24466
Etage 7 2,1 81441 0,8 661 1,1 0,7 1,0 628 0,1 24874
Etage 8 2,4 81323 0,9 333 1,2 0,8 1,2 684 0,1 25281
Etage 9 2,7 81205 1,0 326 1,4 0,9 1,3 347 0,1 22814
Etage 10 3,1 82385 1,2 921 1,5 1,0 1,5 700 0,1 22833
Etage 11 3,4 82503 1,3 985 1,7 1,1 1,7 891 0,2 26826
Etage 12 3,7 82621 1,4 1049 1,9 1,3 1,9 955 0,2 27234
Etage 13 4,0 82739 1,6 1113 2,0 1,4 2,0 1019 0,2 27642
Etage 14 4,3 82857 1,7 71800 2,1 1,5 2,2 28055 0,2 28050
Etage 15 4,7 82975 1,8 1241 2,3 1,6 2,4 1149 0,2 28458
Etage 16 4,9 83093 1,9 76703 2,4 1,7 2,5 28870 0,2 28866
Etage 17 5,2 83211 2,1 793 2,6 1,8 2,7 35269 0,2 35270
Etage 18 5,5 82208 2,2 690 2,7 1,9 2,8 26286 0,3 26307
terrasse 4,1 26354 0,6 26344 0,5 0,3 3,6 830 0,3 26388
Cas 02 Ey
2émeSS 0,0 1403 0,0 1266 0,0 0,0 0,0 1273 0,0 1273
1éreSS 0,0 21 0,1 131 0,0 0,1 0,0 16476 0,0 18112
RDC 0,0 2 0,2 132 0,0 0,2 0,0 31 0,0 101
Etage 1 0,0 82089 0,3 22429 0,0 0,1 0,0 174 0,2 15308
Etage 2 0,1 81972 0,5 380 0,0 0,2 0,0 236 0,3 38772
Etage 3 0,1 81854 0,7 430 0,0 0,2 0,0 404 0,5 43636
Etage 4 0,1 81736 0,9 486 0,1 0,2 0,0 460 0,6 46068
Etage 5 0,1 81618 1,1 542 0,1 0,3 0,0 516 0,8 48500
Etage 6 0,1 81500 1,3 598 0,1 0,3 0,1 572 1,1 50932
Etage 7 0,2 81382 1,6 654 0,1 0,3 0,1 628 1,3 53364
Etage 8 0,2 81264 1,8 59908 0,1 0,3 0,1 684 1,5 56425
Etage 9 0,2 81146 2,1 312 0,1 0,3 0,1 347 1,8 58855
Etage 10 0,2 82326 2,4 914 0,1 0,3 0,1 700 2,0 41831
Etage 11 0,3 82444 2,6 978 0,1 0,3 0,1 940 2,3 62703

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 142


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Etage 12 0,3 82562 2,9 1042 0,1 0,4 0,1 1004 2,6 963
Etage 13 0,3 82680 3,2 1106 0,1 0,4 0,1 1068 2,8 1027
Etage 14 0,3 82798 3,4 73525 0,2 0,4 0,2 1132 3,1 1091
Etage 15 0,3 82916 3,7 1234 0,2 0,4 0,2 1196 3,3 1163
Etage 16 0,4 83034 4,0 78350 0,2 0,4 0,2 75308 3,6 1219
Etage 17 0,4 83152 4,2 835 0,2 0,4 0,2 77740 3,8 1463
Etage 18 0,4 82267 4,4 868 0,2 0,4 0,2 857 4,1 689
terrasse 0,3 26352 4,7 26361 0,0 0,4 0,3 828 4,4 828
Cas 03 G+Q+Ex
2émeSS 0,0 107696 0,0 103819 0,1 0,1 -0,0 106317 -0,0 105145
1éreSS 0,1 113 0,0 100258 0,1 0,0 -0,0 17783 -0,0 100297
RDC 0,2 15170 0,1 15355 0,2 0,1 0,0 35 -0,0 100218
Etage 1 0,4 82149 0,1 229 0,3 0,1 0,1 164 -0,0 20429
Etage 2 0,6 82031 0,2 397 0,4 0,2 0,2 229 -0,0 20509
Etage 3 0,9 81913 0,3 453 0,5 0,3 0,4 397 -0,0 20669
Etage 4 1,1 81795 0,4 509 0,6 0,4 0,5 453 -0,0 20749
Etage 5 1,4 81677 0,4 565 0,8 0,5 0,7 509 -0,0 20829
Etage 6 1,8 81559 0,5 621 0,9 0,6 0,8 565 -0,0 20909
Etage 7 2,1 81441 0,6 677 1,1 0,7 1,0 621 -0,0 20989
Etage 8 2,4 81323 0,7 333 1,2 0,8 1,2 677 -0,0 21069
Etage 9 2,7 81205 0,8 693 1,4 0,9 1,3 333 -0,1 20589
Etage 10 3,1 82385 0,9 937 1,6 1,0 1,5 693 -0,1 21149
Etage 11 3,4 82503 1,0 1001 1,7 1,1 1,7 937 -0,1 21229
Etage 12 3,7 82621 1,1 1065 1,9 1,2 1,8 1001 -0,1 21309
Etage 13 4,0 82739 1,2 1129 2,0 1,4 2,0 1065 -0,1 21389
Etage 14 4,3 82798 1,3 1193 2,1 1,5 2,2 1129 -0,2 21469
Etage 15 4,6 82975 1,4 1257 2,3 1,6 2,3 1143 -0,2 21549
Etage 16 4,9 83093 1,5 1501 2,4 1,7 2,5 1209 -0,2 21629
Etage 17 5,2 83211 1,5 793 2,6 1,8 2,6 1453 -0,2 21709
Etage 18 5,5 82208 1,6 690 2,7 1,9 2,8 867 -0,3 26059
terrasse 4,1 26353 -0,0 828 0,5 0,3 3,5 830 -0,3 26355
Cas 04 G+Q-Ex
2émeSS 0,0 107506 0,0 103819 0,1 0,1 -0,0 106507 -0,0 105145
1éreSS 0,0 18037 0,0 100258 0,1 0,0 -0,1 107 -0,0 100298
RDC -0,0 25 0,0 100178 0,2 0,1 -0,2 15460 -0,1 15364
Etage 1 -0,1 172 -0,0 20365 0,3 0,1 -0,4 82090 -0,2 221
Etage 2 -0,2 236 -0,0 20445 0,4 0,2 -0,6 81972 -0,2 389
Etage 3 -0,4 404 -0,1 23242 0,5 0,3 -0,9 81854 -0,3 445
Etage 4 -0,5 460 -0,1 23650 0,6 0,4 -1,2 81736 -0,5 501
Etage 5 -0,7 516 -0,1 24058 0,8 0,5 -1,4 81618 -0,6 557
Etage 6 -0,8 572 -0,1 24466 0,9 0,6 -1,8 81500 -0,7 613
Etage 7 -1,0 628 -0,2 24874 1,1 0,7 -2,1 81382 -0,9 669
Etage 8 -1,2 684 -0,2 25281 1,2 0,8 -2,4 81264 -1,0 317

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 143


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Etage 9 -1,4 347 -0,3 22814 1,4 0,9 -2,7 81146 -1,2 342
Etage 10 -1,5 700 -0,3 22833 1,5 1,1 -3,1 82326 -1,4 929
Etage 11 -1,7 891 -0,4 26826 1,7 1,2 -3,4 82444 -1,5 993
Etage 12 -1,9 955 -0,4 27234 1,9 1,3 -3,7 82562 -1,7 1057
Etage 13 -2,1 1019 -0,5 27642 2,0 1,4 -4,1 82680 -1,9 1113
Etage 14 -2,2 1083 -0,5 28050 2,1 1,5 -4,4 82857 -2,1 1185
Etage 15 -2,4 1147 -0,6 28458 2,3 1,6 -4,7 82916 -2,2 1241
Etage 16 -2,5 1211 -0,6 28866 2,4 1,8 -5,0 83034 -2,4 1459
Etage 17 -2,7 35275 -0,7 35270 2,6 1,9 -5,3 83152 -2,6 793
Etage 18 -2,8 853 -0,8 26307 2,7 2,0 -5,5 82267 -2,7 690
terrasse -3,6 830 -0,9 26387 0,5 0,3 -4,1 26354 -1,2 869
Cas 05 G+Q+Ey
2émeSS 0,0 107758 0,0 103820 0,1 0,1 -0,0 106373 -0,0 105145
1éreSS 0,0 108155 0,1 171 0,0 0,1 -0,0 107099 0,0 16571
RDC 0,0 15149 0,2 172 0,0 0,2 -0,0 5381 0,0 61
Etage 1 0,0 188 0,3 22429 0,0 0,1 0,0 1700 0,2 44
Etage 2 0,0 358 0,5 23246 0,0 0,2 0,0 232 0,3 181
Etage 3 0,1 81913 0,6 23654 0,0 0,2 0,0 43628 0,4 205
Etage 4 0,1 81795 0,8 478 0,1 0,2 0,0 453 0,6 407
Etage 5 0,1 81677 1,0 534 0,1 0,2 0,0 509 0,8 463
Etage 6 0,1 81559 1,2 590 0,1 0,3 0,1 565 1,0 519
Etage 7 0,2 81441 1,5 654 0,1 0,3 0,1 621 1,2 575
Etage 8 0,2 81323 1,7 267 0,1 0,3 0,1 677 1,4 631
Etage 9 0,2 81205 1,9 312 0,1 0,3 0,1 333 1,6 237
Etage 10 0,2 82385 2,2 63759 0,1 0,3 0,1 693 1,8 270
Etage 11 0,2 82503 2,4 66190 0,1 0,3 0,1 937 2,1 895
Etage 12 0,3 82621 2,6 68622 0,1 0,3 0,1 951 2,3 959
Etage 13 0,3 82739 2,8 1106 0,2 0,3 0,1 1015 2,5 1023
Etage 14 0,3 82798 3,1 1162 0,2 0,3 0,1 1079 2,7 1087
Etage 15 0,3 82975 3,3 1234 0,2 0,3 0,1 76183 2,9 1151
Etage 16 0,3 83093 3,5 78350 0,2 0,3 0,2 78615 3,2 1215
Etage 17 0,4 83211 3,7 807 0,2 0,3 0,2 81057 3,4 1459
Etage 18 0,4 82208 3,9 710 0,2 0,3 0,2 61601 3,6 689
terrasse 0,3 871 4,2 26360 0,1 0,3 0,2 828 3,8 828
Cas 06 G+Q-Ey
2émeSS 0,0 107562 0,0 103819 0,1 0,1 -0,0 106569 -0,0 105146
1éreSS 0,0 18009 -0,0 17898 0,0 0,1 -0,0 107057 -0,1 100299
RDC -0,0 171 -0,0 141 0,0 0,2 -0,0 15526 -0,2 100219
Etage 1 -0,0 172 -0,2 164 0,0 0,2 -0,0 181 -0,3 201
Etage 2 -0,0 236 -0,3 229 0,0 0,2 -0,1 205 -0,5 371
Etage 3 -0,0 404 -0,5 397 0,0 0,2 -0,1 81854 -0,7 452
Etage 4 -0,0 460 -0,7 453 0,1 0,3 -0,1 81736 -0,9 508
Etage 5 -0,0 516 -0,9 509 0,1 0,3 -0,1 81618 -1,2 526

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 144


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Etage 6 -0,1 572 -1,1 565 0,1 0,3 -0,1 81500 -1,4 582
Etage 7 -0,1 628 -1,4 621 0,1 0,3 -0,2 81382 -1,7 638
Etage 8 -0,1 684 -1,6 677 0,1 0,3 -0,2 81264 -2,0 251
Etage 9 -0,1 347 -1,9 333 0,1 0,4 -0,2 81146 -2,3 276
Etage 10 -0,1 700 -2,2 693 0,1 0,4 -0,2 82326 -2,6 898
Etage 11 -0,1 940 -2,5 937 0,1 0,4 -0,3 82444 -2,9 962
Etage 12 -0,2 1004 -2,8 1001 0,1 0,4 -0,3 82562 -3,2 68055
Etage 13 -0,2 1068 -3,1 1065 0,1 0,4 -0,3 82680 -3,5 1120
Etage 14 -0,2 1132 -3,4 1129 0,2 0,4 -0,3 82857 -3,8 1154
Etage 15 -0,2 1147 -3,7 1163 0,2 0,4 -0,4 82916 -4,1 1248
Etage 16 -0,2 75306 -4,0 1257 0,2 0,4 -0,4 83034 -4,4 77783
Etage 17 -0,2 1455 -4,3 1501 0,2 0,4 -0,4 83152 -4,7 835
Etage 18 -0,2 61549 -4,6 853 0,2 0,4 -0,4 82267 -5,0 868
terrasse -0,3 870 -4,9 828 0,0 0,4 -0,3 872 -5,3 26362
Cas 07 G+Q+1,2Ex
2émeSS 0,0 107696 0,0 103819 0,1 0,1 -0,0 106317 -0,0 105145
1éreSS 0,1 113 0,0 100258 0,1 0,0 0,0 17783 -0,0 100297
RDC 0,3 15170 0,1 15354 0,2 0,1 0,0 35 -0,0 100241
Etage 1 0,5 82149 0,1 229 0,3 0,1 0,2 164 -0,0 20429
Etage 2 0,7 82031 0,2 397 0,5 0,2 0,3 229 0,0 20509
Etage 3 1,0 81913 0,3 453 0,6 0,3 0,4 397 0,0 20669
Etage 4 1,4 81795 0,4 509 0,8 0,4 0,6 453 0,0 20749
Etage 5 1,7 81677 0,6 565 0,9 0,5 0,8 509 0,0 20829
Etage 6 2,1 81559 0,7 621 1,1 0,7 1,0 565 -0,0 20909
Etage 7 2,5 81441 0,8 677 1,3 0,8 1,2 621 -0,0 20989
Etage 8 2,9 81323 0,9 333 1,5 0,9 1,4 677 -0,0 21069
Etage 9 3,3 81205 1,0 693 1,7 1,1 1,6 333 -0,0 20589
Etage 10 3,7 82385 1,2 937 1,9 1,2 1,8 693 -0,0 21149
Etage 11 4,1 82503 1,3 1001 2,0 1,4 2,0 937 -0,1 21229
Etage 12 4,5 82621 1,4 1065 2,2 1,5 2,2 1001 -0,1 21309
Etage 13 4,8 82739 1,5 1129 2,4 1,6 2,4 1065 -0,1 21389
Etage 14 5,2 82798 1,6 1193 2,6 1,8 2,6 1129 -0,1 21469
Etage 15 5,6 82975 1,8 1257 2,8 1,9 2,8 1143 -0,1 21549
Etage 16 5,9 83093 1,9 1501 2,9 2,0 3,0 1209 -0,2 21629
Etage 17 6,3 83211 2,0 793 3,1 2,2 3,2 1453 -0,2 21709
Etage 18 6,6 82208 2,1 690 3,2 2,3 3,3 26288 -0,2 26180
terrasse 4,9 26353 0,1 871 0,6 0,3 4,2 830 -0,2 26355
Cas 08 G+Q-1,2Ex
2émeSS 0,0 107506 0,0 103819 0,1 0,1 -0,0 106507 -0,0 105145
1éreSS -0,0 18122 0,0 18076 0,1 0,0 -0,1 107 -0,0 143
RDC -0,0 25 0,0 100178 0,2 0,1 -0,3 15239 -0,1 15362
Etage 1 -0,2 172 -0,0 20365 0,3 0,2 -0,5 82090 -0,2 221
Etage 2 -0,3 236 -0,0 22426 0,5 0,2 -0,8 81972 -0,3 389

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 145


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Etage 3 -0,5 404 -0,1 23242 0,6 0,4 -1,1 81854 -0,4 445
Etage 4 -0,6 460 -0,1 23650 0,8 0,5 -1,4 81736 -0,5 501
Etage 5 -0,8 516 -0,1 24058 0,9 0,6 -1,7 81618 -0,7 557
Etage 6 -1,0 572 -0,2 24466 1,1 0,7 -2,1 81500 -0,9 613
Etage 7 -1,2 628 -0,2 24874 1,3 0,9 -2,5 81382 -1,0 669
Etage 8 -1,4 684 -0,2 25281 1,5 1,0 -2,9 81264 -1,2 317
Etage 9 -1,6 347 -0,3 22814 1,7 1,1 -3,3 81146 -1,4 342
Etage 10 -1,8 700 -0,3 22833 1,9 1,3 -3,7 82326 -1,6 929
Etage 11 -2,0 891 -0,4 26826 2,0 1,4 -4,1 82444 -1,8 993
Etage 12 -2,3 955 -0,4 27234 2,2 1,6 -4,5 82562 -2,0 1057
Etage 13 -2,5 1019 -0,5 27642 2,4 1,7 -4,9 82680 -2,2 1113
Etage 14 -2,7 1083 -0,6 28050 2,6 1,8 -5,2 82857 -2,4 1185
Etage 15 -2,9 1147 -0,6 28458 2,8 2,0 -5,6 82916 -2,6 1241
Etage 16 -3,0 1211 -0,7 28866 2,9 2,1 -6,0 83034 -2,8 77269
Etage 17 -3,2 35275 -0,8 35270 3,1 2,2 -6,3 83152 -3,0 793
Etage 18 -3,4 26286 -0,8 26307 3,2 2,3 -6,6 82267 -3,2 690
terrasse -4,3 830 -1,0 26387 0,6 0,3 -4,9 26354 -1,3 869
Cas 09 G+Q+1,2Ey
2émeSS 0,0 107758 0,0 103820 0,1 0,1 -0,0 106373 -0,0 105145
1éreSS 0,0 18772 0,1 171 0,0 0,1 -0,0 107099 0,0 16573
RDC 0,0 15149 0,2 172 0,0 0,2 0,0 5381 0,0 61
Etage 1 0,0 188 0,4 22429 0,0 0,2 0,0 1700 0,2 44
Etage 2 0,1 82031 0,5 23246 0,0 0,2 0,0 232 0,3 181
Etage 3 0,1 81913 0,8 23654 0,1 0,2 0,0 400 0,5 205
Etage 4 0,1 81795 1,0 478 0,1 0,3 0,0 453 0,7 407
Etage 5 0,1 81677 1,2 542 0,1 0,3 0,1 509 0,9 463
Etage 6 0,2 81559 1,5 590 0,1 0,3 0,1 565 1,2 519
Etage 7 0,2 81441 1,8 654 0,1 0,3 0,1 621 1,4 575
Etage 8 0,2 81323 2,1 267 0,1 0,4 0,1 677 1,7 631
Etage 9 0,2 81205 2,3 312 0,1 0,4 0,1 333 2,0 237
Etage 10 0,3 82385 2,6 63758 0,1 0,4 0,1 254 2,3 270
Etage 11 0,3 82503 2,9 978 0,2 0,4 0,1 887 2,5 895
Etage 12 0,3 82621 3,2 68622 0,2 0,4 0,1 951 2,8 959
Etage 13 0,3 82739 3,5 1106 0,2 0,4 0,2 1015 3,1 1023
Etage 14 0,4 82798 3,8 73512 0,2 0,4 0,2 1079 3,4 1087
Etage 15 0,4 82975 4,0 1234 0,2 0,4 0,2 1195 3,6 1151
Etage 16 0,4 83093 4,3 78350 0,2 0,4 0,2 78615 3,9 1215
Etage 17 0,4 83211 4,5 807 0,2 0,4 0,2 81047 4,1 1459
Etage 18 0,5 82208 4,8 710 0,3 0,4 0,2 61601 4,4 689
terrasse 0,3 871 5,1 26360 0,1 0,4 0,3 828 4,7 828
Cas 10 G+Q-1,2Ey
2émeSS 0,0 107562 0,0 103819 0,1 0,1 -0,0 106569 -0,0 105146
1éreSS 0,0 18009 -0,0 18142 0,0 0,1 -0,0 18612 -0,1 100299

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 146


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

RDC -0,0 171 -0,0 141 0,0 0,2 -0,0 15526 -0,2 92
Etage 1 -0,0 172 -0,2 164 0,0 0,2 -0,0 181 -0,4 201
Etage 2 -0,0 236 -0,4 229 0,0 0,2 -0,1 205 -0,6 371
Etage 3 -0,0 404 -0,6 397 0,1 0,3 -0,1 81854 -0,8 452
Etage 4 -0,0 460 -0,8 453 0,1 0,3 -0,1 81736 -1,1 470
Etage 5 -0,1 516 -1,1 509 0,1 0,3 -0,1 81618 -1,4 526
Etage 6 -0,1 572 -1,3 565 0,1 0,4 -0,2 81500 -1,7 582
Etage 7 -0,1 628 -1,6 621 0,1 0,4 -0,2 81382 -2,0 638
Etage 8 -0,1 684 -2,0 677 0,1 0,4 -0,2 81264 -2,4 251
Etage 9 -0,1 347 -2,3 333 0,1 0,4 -0,3 81146 -2,7 276
Etage 10 -0,1 700 -2,6 693 0,1 0,4 -0,3 82326 -3,1 898
Etage 11 -0,2 940 -3,0 937 0,2 0,4 -0,3 82444 -3,4 962
Etage 12 -0,2 1004 -3,3 1001 0,2 0,5 -0,3 82562 -3,8 1026
Etage 13 -0,2 1068 -3,7 1065 0,2 0,5 -0,4 82680 -4,1 1120
Etage 14 -0,2 1132 -4,0 1129 0,2 0,5 -0,4 82857 -4,5 1154
Etage 15 -0,2 1147 -4,4 1163 0,2 0,5 -0,4 82916 -4,8 1248
Etage 16 -0,2 75306 -4,7 1257 0,2 0,5 -0,5 83034 -5,2 77783
Etage 17 -0,3 1455 -5,1 1501 0,2 0,5 -0,5 83152 -5,5 835
Etage 18 -0,3 61552 -5,4 853 0,2 0,5 -0,5 82267 -5,9 868
terrasse -0,3 870 -5,8 828 0,0 0,5 -0,4 872 -6,3 26362
Cas 11 0,8G+Ex
2éreSS 0,0 107696 0,0 103819 0,1 0,1 -0,0 106317 -0,0 105145
1éreSS 0,1 113 0,0 163 0,1 0,0 0,0 17783 -0,0 16484
RDC 0,2 15209 0,1 15354 0,2 0,1 0,0 35 -0,0 100241
Etage 1 0,4 82149 0,1 229 0,3 0,1 0,1 164 0,0 20429
Etage 2 0,6 82031 0,2 397 0,4 0,2 0,2 229 0,0 20509
Etage 3 0,9 81913 0,3 453 0,5 0,3 0,4 397 0,0 20669
Etage 4 1,1 81795 0,4 509 0,6 0,4 0,5 453 0,0 20749
Etage 5 1,4 81677 0,5 565 0,8 0,5 0,7 509 0,0 20829
Etage 6 1,8 81559 0,6 621 0,9 0,6 0,8 565 0,0 20909
Etage 7 2,1 81441 0,7 677 1,1 0,7 1,0 621 0,0 20989
Etage 8 2,4 81323 0,8 333 1,2 0,8 1,2 677 0,0 21069
Etage 9 2,7 81205 0,9 693 1,4 0,9 1,3 333 0,0 20589
Etage 10 3,1 82385 1,0 937 1,5 1,0 1,5 693 0,0 21149
Etage 11 3,4 82503 1,1 1001 1,7 1,1 1,7 937 -0,0 21229
Etage 12 3,7 82621 1,2 1065 1,9 1,2 1,9 1001 -0,0 21309
Etage 13 4,0 82739 1,3 1129 2,0 1,4 2,0 1065 -0,0 21389
Etage 14 4,3 82798 1,4 1193 2,1 1,5 2,2 1129 -0,0 21469
Etage 15 4,6 82975 1,5 1257 2,3 1,6 2,3 1143 -0,0 21549
Etage 16 4,9 83093 1,6 1501 2,4 1,7 2,5 1209 -0,1 21629
Etage 17 5,2 83211 1,7 793 2,6 1,8 2,6 35237 -0,1 21709
Etage 18 5,5 82208 1,8 690 2,7 1,9 2,8 26288 -0,1 26180
terrasse 4,1 26353 0,2 871 0,5 0,3 3,5 830 -0,1 26355

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 147


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Cas 12 0,8G-Ex
éme
2 SS 0,0 107506 0,0 103819 0,1 0,1 -0,0 106507 -0,0 105145
1éreSS -0,0 18122 0,0 18076 0,1 0,0 -0,1 107 -0,0 143
RDC -0,0 25 -0,0 100178 0,2 0,1 -0,2 15238 -0,1 15362
Etage 1 -0,1 172 -0,0 20365 0,3 0,1 -0,4 82090 -0,1 221
Etage 2 -0,2 236 -0,0 22426 0,4 0,2 -0,6 81972 -0,2 389
Etage 3 -0,4 404 -0,0 23242 0,5 0,3 -0,9 81854 -0,3 445
Etage 4 -0,5 460 -0,1 23650 0,6 0,4 -1,2 81736 -0,4 501
Etage 5 -0,7 516 -0,1 24058 0,8 0,5 -1,4 81618 -0,6 557
Etage 6 -0,8 572 -0,1 24466 0,9 0,6 -1,8 81500 -0,7 613
Etage 7 -1,0 628 -0,1 24874 1,1 0,7 -2,1 81382 -0,8 669
Etage 8 -1,2 684 -0,2 25281 1,2 0,8 -2,4 81264 -1,0 317
Etage 9 -1,4 347 -0,2 22814 1,4 0,9 -2,7 81146 -1,1 342
Etage 10 -1,5 700 -0,2 22833 1,5 1,1 -3,1 82326 -1,3 929
Etage 11 -1,7 940 -0,3 26826 1,7 1,2 -3,4 82444 -1,5 993
Etage 12 -1,9 955 -0,3 27234 1,9 1,3 -3,7 82562 -1,6 1057
Etage 13 -2,0 1019 -0,4 27642 2,0 1,4 -4,0 82680 -1,8 1113
Etage 14 -2,2 1083 -0,4 28050 2,1 1,5 -4,4 82857 -1,9 1185
Etage 15 -2,4 1147 -0,5 28458 2,3 1,6 -4,7 82916 -2,1 1241
Etage 16 -2,5 1211 -0,5 28866 2,4 1,7 -5,0 83034 -2,2 77269
Etage 17 -2,7 35275 -0,6 35270 2,6 1,8 -5,3 83152 -2,4 793
Etage 18 -2,8 26286 -0,6 26307 2,7 1,9 -5,5 82267 -2,5 690
terrasse -3,6 830 -0,7 26387 0,5 0,3 -4,1 26354 -1,0 869
Cas 13 0,8G+Ey
2émeSS 0,0 107758 0,0 103820 0,1 0,1 -0,0 106373 -0,0 105145
1éreSS 0,0 18772 0,1 131 0,0 0,1 -0,0 107099 0,0 16573
RDC 0,0 15149 0,2 172 0,0 0,2 0,0 5381 0,0 61
Etage 1 0,0 188 0,3 22429 0,0 0,1 0,0 176 0,2 44
Etage 2 0,1 82031 0,5 23246 0,0 0,2 0,0 232 0,3 181
Etage 3 0,1 81913 0,6 23654 0,0 0,2 0,0 400 0,4 205
Etage 4 0,1 81795 0,8 478 0,1 0,2 0,0 455 0,6 407
Etage 5 0,1 81677 1,0 542 0,1 0,2 0,0 509 0,8 463
Etage 6 0,1 81559 1,3 590 0,1 0,3 0,1 567 1,0 519
Etage 7 0,2 81441 1,5 654 0,1 0,3 0,1 621 1,2 575
Etage 8 0,2 81323 1,7 267 0,1 0,3 0,1 679 1,4 631
Etage 9 0,2 81205 2,0 312 0,1 0,3 0,1 339 1,7 237
Etage 10 0,2 82385 2,2 63758 0,1 0,3 0,1 254 1,9 270
Etage 11 0,2 82503 2,5 978 0,1 0,3 0,1 889 2,1 895
Etage 12 0,3 82621 2,7 68622 0,1 0,3 0,1 953 2,4 959
Etage 13 0,3 82739 3,0 1106 0,2 0,3 0,1 1017 2,6 1023
Etage 14 0,3 82798 3,2 73512 0,2 0,3 0,1 1081 2,8 1087
Etage 15 0,3 82975 3,4 1234 0,2 0,3 0,2 1195 3,1 1151
Etage 16 0,4 83093 3,7 78350 0,2 0,4 0,2 78615 3,3 1215

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 148


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Etage 17 0,4 83211 3,9 807 0,2 0,4 0,2 81047 3,5 1459
Etage 18 0,4 82208 4,1 710 0,2 0,4 0,2 61591 3,7 689
terrasse 0,3 871 4,4 26360 0,1 0,4 0,2 828 4,0 828
Cas 14 0,8G-Ey
2émeSS 0,0 107562 0,0 103819 0,1 0,1 -0,0 106569 -0,0 105146
1éreSS 0,0 18009 -0,0 18142 0,0 0,1 -0,0 18612 -0,1 100299
RDC -0,0 31 -0,0 141 0,0 0,2 -0,0 15526 -0,2 92
Etage 1 -0,0 172 -0,2 164 0,0 0,2 -0,0 181 -0,3 201
Etage 2 -0,0 236 -0,3 229 0,0 0,2 -0,1 205 -0,5 371
Etage 3 -0,0 404 -0,5 397 0,0 0,2 -0,1 81854 -0,7 414
Etage 4 -0,0 460 -0,7 453 0,1 0,2 -0,1 81736 -0,9 470
Etage 5 -0,0 516 -0,9 509 0,1 0,3 -0,1 81618 -1,1 526
Etage 6 -0,1 572 -1,1 565 0,1 0,3 -0,1 81500 -1,4 582
Etage 7 -0,1 628 -1,3 621 0,1 0,3 -0,2 81382 -1,7 638
Etage 8 -0,1 684 -1,6 677 0,1 0,3 -0,2 81264 -1,9 251
Etage 9 -0,1 347 -1,9 333 0,1 0,3 -0,2 81146 -2,2 276
Etage 10 -0,1 700 -2,2 693 0,1 0,4 -0,2 82326 -2,5 898
Etage 11 -0,1 940 -2,4 937 0,1 0,4 -0,3 82444 -2,8 962
Etage 12 -0,1 1004 -2,7 1001 0,1 0,4 -0,3 82562 -3,1 1026
Etage 13 -0,2 1068 -3,0 1065 0,1 0,4 -0,3 82680 -3,4 1120
Etage 14 -0,2 1132 -3,3 1129 0,2 0,4 -0,3 82857 -3,7 1154
Etage 15 -0,2 1147 -3,6 1163 0,2 0,4 -0,4 82916 -4,0 1234
Etage 16 -0,2 75306 -3,9 1257 0,2 0,4 -0,4 83034 -4,2 77783
Etage 17 -0,2 77738 -4,1 1501 0,2 0,4 -0,4 83152 -4,5 835
Etage 18 -0,2 61552 -4,4 853 0,2 0,4 -0,4 82267 -4,8 868
terrasse -0,3 830 -4,7 828 0,0 0,4 -0,3 872 -5,1 26362

Donc dans tous les combinaisons la condition est vérifiée dUx < 3,1cm et dUy < 3,1 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 149


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

H)-Justification vis-à-vis de l’effet P-:

Selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 5.9) Les effets du 2° ordre (ou effet P-) peuvent être négligés
dans le cas des bâtiments si la condition suivante est satisfaite à tous les niveaux :

Ө= 0,10

p
Avec :

PK : Poids total de la structure et des charges


d’exploitation associées au dessus du niveau « k ». Traction Compression
PK = Additionnelle additionnelle

VK : Effort tranchant d’étage au niveau "k" :


K : Déplacement relatif du niveau « k » par rapport au niveau « k-1 ».
hK : Hauteur de l’étage « k ».

Tableau IV-8 : Justification vis-à-vis de l’effet P-sens X (Combinaison Ex)

Niveau Pk (KN) k (cm) Vk (KN) hk Ө


(cm)
2émeSS 23072,1298 0,0 8543,5302 340 0,0
1éreSS 19788,0004 0,1 8160,0289 340 0,0007
RDC 16729,6487 0,1 1796,3437 340 0,003
Etage 1 11178,0446 0,2 2311,9181 310 0,003
Etage 2 10665,1025 0,2 2445,2025 310 0,003
Etage 3 10508,0793 0,2 1787,0469 310 0,004
Etage 4 10351,0562 0,3 1467,2315 310 0,007
Etage 5 10204,5013 0,3 1128,0073 310 0,012
Etage 6 9921,8597 0,3 1069,7500 310 0,014
Etage 7 9785,7730 0,3 583,1508 310 0,016
Etage 8 9660,1545 0,3 1018,8061 310 0,009
Etage 9 9534,5360 0,3 532,0608 310 0,017
Etage 10 9419,3857 0,3 976,6728 310 0,018
Etage 11 9304,2354 0,4 517,8231 310 0,023
Etage 12 9094,8713 0,3 517,8231 310 0,010
Etage 13 9000,6574 0,3 866,2530 310 0,010
Etage 14 8822,6979 0,4 1048,4782 310 0,011
Etage 15 8738,9522 0,3 569,1874 310 0,015
Etage 16 8592,3973 0,3 597,1133 310 0,014
Etage 17 8529,5881 0,3 650,8235 310 0,013
Etage 18 8386,7555 0,4 592,8216 310 0,018

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 150


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Tableau IV-9 : Justification vis-à-vis de l’effet P-sens Y (Combinaison Ey)

Niveau Pk (KN) k (cm) Vk (KN) hk (cm) Ө


éme
2 SS 23072,1298 0,0 10767,0731 340 0,0
1éreSS 19788,0004 0,1 10955,0082 340 0,0005
RDC 16729,6487 0,1 9633,1708 340 0,0005
Etage 1 11178,0446 0,1 9152,7644 310 0,0004
Etage 2 10665,1025 0,2 5345,6154 310 0,0013
Etage 3 10508,0793 0,2 8414,1039 310 0,0008
Etage 4 10351,0562 0,2 3963,5230 310 0,0017
Etage 5 10204,5013 0,2 7616,7493 310 0,0009
Etage 6 9921,8597 0,3 7160,3067 310 0,0013
Etage 7 9785,7730 0,2 2361,6728 310 0,0030
Etage 8 9660,1545 0,3 6276,0313 310 0,0015
Etage 9 9534,5360 0,2 1617,1910 310 0,0040
Etage 10 9419,3857 0,3 5592,7792 310 0,0016
Etage 11 9304,2354 0,2 1208,9676 310 0,0050
Etage 12 9094,8713 0,3 1440,0101 310 0,0061
Etage 13 9000,6574 0,3 4566,7935 310 0,0019
Etage 14 8822,6979 0,2 5160,8141 310 0,0011
Etage 15 8738,9522 0,3 366,4788 310 0,0230
Etage 16 8592,3973 0,3 625,2061 310 0,0133
Etage 17 8529,5881 0,2 3064,8664 310 0,0018
Etage 18 8386,7555 0,3 2158,8726 310 0,0038

Les coefficients k sont inférieurs à 0,10 ; donc l’effet P- est négligé.

K)-Vérification de L’excentricité accidentelle :

Dans cette analyse tridimensionnelle l'excentricité accidentelle, est prise en charge par le
logiciel, en lui affectant la valeur exigée par le RPA 99 / version 2003.
 0,05 L (L étant la dimension du plancher perpendiculaire à la direction de l’action sismique), cette
valeur doit être appliquée au niveau du plancher considéré suivant chaque direction.

Sens X : eaccidentelle = 0,05 x Lxi


Sens Y : eaccidentelle = 0,05 x Lyi

La détermination du centre de masse est basée sur le calcul des centres de masse de chaque
élément de la structure (acrotère, poteaux, poutres, plancher, escalier, voiles, balcons, maçonnerie
extérieur).
Les coordonnées du centre de masse sont données par :

 Mi Xi  M iYi
XG = et YG =
 Mi  Mi

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 151


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

Avec :
Mi : la masse de l’élément i.
Xi ; Yi : coordonnées du centre de gravité de l’élément i par rapport au repère global.

L’analyse automatique par le logiciel Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2010 et
ETABS 2013 a donné les résultats qui sont illustrés dans le tableau IV-10 suivant :

Tableau IV-10 : Caractéristiques massiques et géométriques dans les cas accidentals

Position du Position Excentricité Excentricité


centre de du centre de calculer Accidentel
masse Torsion max
Niveau Wétage (kg) XG(m) YG(m) XCR YCR ex ey ex ey
2émeSS 2074846,27 16,69 14,77 16,69 15,51 0,01 0,74 1,67 1,47
1éreSS 2074846,27 16,69 14,77 16,69 15,51 0,01 0,74 1,67 1,47
RDC 1736098,46 16,69 14,82 16,57 16,58 0,13 1,75 1,67 1,47
Etage 1 1123400,72 16,74 14,85 15,19 16,68 1,55 1,83 1,33 1,28
Etage 2 1089902,45 16,74 14,85 15,12 16,74 1,62 1,89 1,33 1,28
Etage 3 1058497,83 16,74 14,86 15,06 16,79 1,68 1,94 1,33 1,28
Etage 4 1029186,85 16,74 14,87 15,01 16,84 1,73 1,97 1,33 1,28
Etage 5 1015578,18 16,74 14,87 15,00 16,87 1,74 2,00 1,33 1,28
Etage 6 1001969,51 16,74 14,87 14,96 16,87 1,78 2,00 1,33 1,28
Etage 7 989407,66 16,74 14,87 14,95 16,90 1,79 2,02 1,33 1,28
Etage 8 989407,66 16,74 14,87 14,95 16,90 1,79 2,02 1,33 1,28
Etage 9 965330,78 16,74 14,88 14,92 16,92 1,82 2,04 1,33 1,28
Etage 10 965330,78 16,74 14,88 14,92 16,92 1,82 2,04 1,33 1,28
Etage 11 965330,78 16,74 14,88 14,92 16,92 1,82 2,04 1,33 1,28
Etage 12 965330,78 16,74 14,88 14,92 16,92 1,82 2,04 1,33 1,28
Etage 13 965330,78 16,74 14,88 14,92 16,92 1,82 2,04 1,33 1,28
Etage 14 965330,78 16,74 14,88 14,92 16,92 1,82 2,04 1,33 1,28
Etage 15 905662,00 16,74 14,90 16,12 16,97 0,63 2,08 1,33 1,28
Etage 16 905662,00 16,74 14,90 16,12 16,97 0,63 2,08 1,33 1,28
Etage 17 905662,00 16,74 14,90 16,12 16,97 0,63 2,08 1,33 1,28
Etage 18 866875,46 16,65 15,04 15,99 16,97 0,66 1,93 1,33 1,28

D'après les résultats des excentricités accidentelles dans chaque étage représentée dans les deux
tableaux précédents l'excentricité dans quelque étages dépassé 0,05×Li dans chaque direction de
chaque excentricité. Donc cette condition n'est pas vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 152


Chapitre IV : Etude sismique de la structure

M)-Vérification au renversement :

Pour que la Tour soit stable au renversement il doit vérifier la relation suivante :

Avec :
Ms : Moment stabilisant, Ms= W×L/2
Mr : Moment renversant , Mr = Fi x hi
W : Poids du bâtiment.
F : Force sismique au niveau i.

 Sens longitudinal :

Tableau IV-11: verification de renversement de la Tour sens longitudinal


W Lx Lx/2 Ms Mr Ms/Mr vérification
(KN) (m) (m) (KN.m) (KN.m)
326909,9 33,40 16,70 7257399,78 4494079,66 1,61 Condition
vérifiée

 Sens transversal :

Tableau IV-12: verification de renversement de la Tour sens transversal


W Ly Ly/2 Ms Mr Ms/Mr vérification
(KN) (m) (m) (KN.m) (KN.m)
36854,85 29,30 14,65 6587234,485 4221614,35 1,56 Condition
vérifiée

Finalement :
On peut dire que suivant les règles parasismiques algériennes RPA 99 / version 2003 notre
Structure est stable dans le cas de présence d'action sismique.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 153


Chapitre V : Etude de vent

V-1-Introduction:

Le vent est un phénomène de mouvement de l’air qui se déplace d’une zone de haute pression
vers une zone de basse pression. Dans le domaine du génie civil, les actions climatiques ont une
grande influence sur la stabilité de l’ouvrage. Pour cela il faut tenir compte des actions dues au
vent sur les différentes parois d’une construction. Ces forces dépendant aussi de plusieurs autres
paramètres:

- la région.
- Le site.
- L'altitude.
- les dimensions de l'ouvrage.
V-2-L’action de Vent :

 Principe de calcul
Le calcul doit être effectué séparément pour chacune des directions

 Perpendiculaires aux différentes parois de la construction.

59,20m

V1

Figure V-1 : Action du vent

29,70 m
V2
33,40m

V1 : La résultante des actions du vent sur les parois suivant la direction XX.

V2 : La résultante des actions du vent sur les parois suivant la directionYY.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 154


Chapitre V : Etude de vent

V-3-Application du ''D.T.R. C 2-4.7'' (R.N.V. 1999) :

V-3-1-La vérification de la stabilité d'ensemble :

Le RNV 1999 imposé un calcul dans les deux directions du vent lorsque le bâtiment présente une
géométrie rectangulaire.

Données relatives au cite :

Terrain de catégorie IV (Art 4.1 RNV99).


KT : facteur de terrain.
Z0 : Paramètre rugosité (en m).
Zmin : hauteur minimale (en m).
Z : Hauteur considérée.
ε : Coefficient utilisé pour le calcule de coefficient Cd.
D'après le tableau (2.4 RNV99) on a :
KT = 0,24
Z0 = 1,00 m
Zmin = 16,00 m
ε = 0,46
CT : Coefficient de la topographie, qui prend en compte l'accroissement de la vitesse du vent.
Sa valeur donnée par le tableau (2.5 R.N.V. 1999).
Site plat → CT (Zeq) = 1
qref : est donnée par le Tableau V-1 en fonction de la zone de vent.

Tableau V-1 : Valeurs de la pression dynamique de référence

Zone Vréf (m/s) qréf (N/m²)

I 25 375

II 28 470

III 31 575

Dans cette étude : Zone I → qref = 375 N/m2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 155


Chapitre V : Etude de vent

La vérification à la stabilité d’ensemble de notre construction doit passer par les étapes suivantes :

V-3-2-Détermination du coefficient dynamique Cd :

Le coefficient dynamique Cd tient compte des effets de réduction dus à l'imparfaite corrélation des
pressions exercées sur les parois que des effets d'amplification dus à la partie de structure ayant une
fréquence proche de la fréquence fondamentale d'oscillation de la structure.

Valeur de Cd :

 Sens x :
La structure du bâtiment étant en béton armé. On utilise la figure 3.1 donnée au chapitre 3 de
R.N.V. 1999 la lecture pour h = 59,20m et b = 33,40 m.
Après interpolation : Cd  0,95
 Sens y :
Pour h = 59,20 m et b = 29,70m

Après interpolation : Cd  0,95

Cd dans les deux directions est inférieur à 1,2 ; donc notre structure est peu sensible aux excitations
dynamiques.

V-3-3-Détermination de la pression dynamique de vent qdyn :

Pour la vérification à la stabilité d’ensemble, et pour le dimensionnement des éléments de structure,


la pression dynamique doit être calculée en subdivisant le maître-couple en éléments de surface j
horizontaux selon la procédure donnée à article .3.1.1 des RNV 1999.

La procédure qui nous convient pour notre cas est :

- les constructions avec planchers intermédiaires dont la hauteur est supérieur à 10 m


doivent être considérées comme étant constituées de n éléments de surfaces, de hauteur
égale à la hauteur d'étage ; Avec n étant le nombre de niveaux de la construction.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 156


Chapitre V : Etude de vent

Figure V-2 : Répartition de la pression dynamique

La pression dynamique qdyn (Zj) qui s'exerce sur un élément de surface j est donnée par la formule
(2.12 R.N.V. 1999).

Structure permanente → qdyn (Zj) = qref x Ce (Zj).

Zj : la distance verticale mesurée à partir du niveau du sol au centre de l'élément j.

qref : est la pression dynamique de référence pour les constructions permanentes.

qref : est donnée par le tableau 2.3 en fonction de la zone de vent.

Ce : Coefficient d’exposition au vent. Et calcule par la formule :

7KT
Ce (Zeq) = CT (Zeq) 2 x Cr (Zeq) 2 x 1+
Cr (Z) x Ct(Z)

Cr : Coefficient de rugosité, traduit l'influence de la rugosité et sur la vitesse moyenne du vent; sa


valeur est définit par la loi logarithmique.

Z
Zmin ≤ Z ≤ 200m → Cr (Z) = KT  Ln ( ).
Z0

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 157


Chapitre V : Etude de vent

Figure V-3 : Répartition de Zj

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 158


Chapitre V : Etude de vent

Tableau V-2 : Valeurs des qdyn appliqués de chaque niveau

Zj (m) Cr Ce qdyn N/m2


3,40 0,294 0,580 217,500
6,50 0,449 0,956 358,500
9,60 0,543 1,207 452,625
12,70 0,610 1,397 523,875
15,80 0,662 1,550 581,250
18,90 0,705 1,681 630,375
22,00 0,742 1,797 673,875
25,10 0,773 1,896 711,000
28,20 0,801 1,987 745,125
31,30 0,826 2,070 776,250
34,40 0,849 2,147 805,125
37,50 0,870 2,219 832,125
40,60 0,889 2,284 856,500
43,70 0,907 2,346 879,750
46,80 0,923 2,403 901,125
49,90 0,938 2,456 921,000
53,00 0,953 2,509 940,875
56,10 0,967 2,560 960,000
59,20 0,979 2,603 976,125
59,90 0,982 2,614 980,250

A-Détermination des coefficients de pression extérieure Cpe :


Pour les parois verticales il convient de diviser les parois comme l’indique la figure (2.1), les
valeurs de Cpe,10 et Cpe,1 . Sont données par le Tableau V-3.
Les coefficients de pression externe Cpe des constructions à base rectangulaire dépendant de la
dimension de la surface chargée.
Cpe s’obtient à partir de la formule suivante :
Cpe = Cpe.1 si S ≤ 1m2
Cpe = Cpe.1+ (Cpe.10+ Cpe.1) x lig10(S) si 1m2 ≤ S ≤ 10m2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 159


Chapitre V : Etude de vent

Cpe= Cpe.10 si S ≥ 10m2


S:la surface chargée de la paroi considérée.
Dans notre cas : S ≥ 10 m2 donc Cpe= Cpe.10

Figure V-4 : Legend pour les parois verticales

Tableau V-3 : Cpe pour les parois verticales de bâtiments à base rectangulaire

AA’ BB’ C D E
Cpe,10 Cpe,1 Cpe,10 Cpe,1 Cpe,10 Cpe,1 Cpe,10 Cpe,1 Cpe,10 Cpe,1
-1.0 -1.3 -1.08 -1.0 -0.5 -0.5 +0.8 +1.0 -0.3 -0.3

Cpe : pour les parois verticales de Tour à base rectangulaire.


Toiture plate : les toitures plate sont celles dans la pente est inférieur ou égale à 4°, il Convient de la
toiture comme l’indique la figure 5.2 R.N.V. 1999.

Figure V-5 : Legend pour les toitures plates

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 160


Chapitre V : Etude de vent

On détermine la pression extérieur des toitures plates : via le tableau 5.2


Les zones de pression et les valeurs respectives des coefficients correspondant à ces zones sont
portées sur la figure suivante:
-1
-0,8

+ 0,8 -0,3
Vent

-0,8
-1
Figure V-6 : Répartition des pressions sur les parois verticales-Direction du vent V1

Sens x:

h = 59,20 m; b = 26,50 m.
e = Min (b, 2h)
 e = Min (26,50, 2x59,20).
e = 26,50 m.
b : La dimension horizontale perpendiculaire à la direction du vent prise à la base de la construction.
b = 26,50 m
h : La hauteur total de la construction.
d
d = 22,40 m

e>d
D E
VENT b e/5

A’ B’ h

A' B'

Vue en plan
Figure V-7 : Vue en plan et vue en élévation, sens XZ

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 161


Chapitre V : Etude de vent

D'après le tableau 5.1 (RNV P.65) on a :

A' B' D E
Cpe.10 Cpe.10 Cpe.10 Cpe.10
-1,0 -0,8 +0,8 -0,3

-1,0
-0,8

Vent
-0,3
0,8

-0,8
-1,0

Figure V-8 : Répartition de Cpe sur les parois horizontales - Direction du vent V2

Sens y: h = 59,20 m ; b= 22,40 m


e = Min (b, 2h)
 e = Min (22,40 ; 2x59,20)
d>e
e = 22,40 m. ; d = 26,50m
d e
e/5
h
A B C

D E
VENT b Vue en elevation

Vue en plan

Figure V-9 : Vue en plan et vue en élévation, sens XY

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 162


Chapitre V : Etude de vent

D'après le tableau 5.1 (RNV P.65) on a :

Tableau V-4: Cpe pour les parois verticales de Tour à la base rectangulaire
A B C D E
Cpe.10 Cpe.10 Cpe.10 Cpe.10 Cpe.10
-1,0 -0,8 -0,5 +0,8 -0,3

-1,0
-0,8
-0,5

Vent +0,8 -0,3

-0,5
-0,8
-1,0

Figure V-10 : Répartition de Cpe sur les parois verticales - Direction du vent V1

B)-Toitures plates :
Les toitures plates sont celles dont la pente est inférieure ou égale à 4°. Il convient de diviser la
toiture comme l'indique la figure c'est après. Le coefficient Cpe.10 est donné dans le tableau 5.2
(RNV99 P.66).
e = Min [b ; 2h]
b: dimension du coté perpendiculaire au vent.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 163


Chapitre V : Etude de vent

e/4 F
Acrotère

Vent G H I hp
b
h

e/4 F

e/10
e/2

Figure V-11 : Répartition de Cpe sur les parois verticales - Direction du vent V1

Tableau V-5 : Coefficient de pression extérieure des toitures plates

F G H I
avec acrotère Cpe 10 Cpe 1 Cpe 10 Cpe 1 Cpe 10 Cpe 1 Cpe 10 Cpe 1
Hp/h = 0,025 -1,6 -2,2 -1,1 -1,8 -0,7 -1,2 0,2
Hp/h = 0,05 -1,4 -2,0 -0,9 -1,6 -0,7 -1,2 0,2
Hp/h = 0,1 -1,2 -1,8 -0,8 -1,4 -0,7 -1,2 0,2

Dans notre cas hp/h = 0,70/59,20 = 0,0118

Pour b = 26,50 m :

e = min (26,50 ; 2  59,20) = min (26,50 ; 118,40) ; donc e = 26,50m.


Les zones de pression et les valeurs respectives des coefficients correspondant à ces zones Sont
montrées sur la figure suivante :

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 164


Chapitre V : Etude de vent

6,625 -1,6

13,25 -1,1

6,625 -1,6 -0,7 0,2

2,65

13,25

Figure V-12 : Les zones de pression et les valeurs respectives des coefficients correspondant à ces
zones pour b = 26,5 m.

Pour b = 22,40 m :

e = min (22,40 ; 2  59,20) = min (22,40 ; 118,40) ; donc e = 22,40m.


Les zones de pression et les valeurs respectives des coefficients correspondant à ces zones Sont
montrées sur la Figure V-13 :

5,60 -1,6

11,20 -1,1

5,60 -1,6 -0,7 0,2

2,40

11,20
Figure V-13 : Les zones de pression et les valeurs respectives des coefficients correspondant à ces
zones pour b = 22,4 m.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 165


Chapitre V : Etude de vent

C)-Détermination des coefficients de pression intérieure Cpi :


Le coefficient de pression intérieure Cpi des bâtiments avec cloisons intérieures. Les valeurs
suivantes doivent être utilisées : Cpi = 0,8 et Cpi = - 0,5 (RNV99 : art 2.2 P78).

D)-Détermination du coefficient de pression de vent Cp :

Le coefficient de pression Cp est calculé à l’aide de la formule suivante :


Cp = Cpe - Cpi

Tableau V-6 : valeurs de Cp dans le cas : Cpi = 0,8

Zone Cpi Cpe =Cp10 Cp


AA’ 0,8 -1 -1,8

BB’ 0,8 -0.8 -1,6

C 0,8 -0,5 -1,3


D 0,8 0.8 0
E 0,8 -0.3 -1,1
F 0,8 -1.4 -2,2
G 0,8 -0,9 -1,7
H 0,8 -0.7 -1,5

Tableau V-7 : valeurs de Cp dans le cas : Cpi = -0,5

Zone Cpi Cpe =Cp10 Cp


AA’ -0,5 -1 -0,5

BB’ -0,5 -0.8 0,3

C -0,5 -0,5 0
D -0,5 0,8 1,3
E -0,5 -0,3 0,2
F -0,5 -1,6 -1,1
G -0,5 -1,1 -0,6
H -0,5 -0,7 -0,2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 166


Chapitre V : Etude de vent

E)-calcul de la pression due au vent :

La pression due au vent qj qui s’exerce sur un élément de surface j est donnée par :
qj = Cd  W(zj).
Cd : Coefficient dynamique.
W : La pression nette exerce sur l’élément de surface j calculée à la hauteur zj relative à
l’élément de surface j.

W (Zj) : est donnée par la formule suivante :

W (Zj) = qdyn (Zj) (Cpe - Cpi) en [N/m²]

D’ou:

q j= Cd × qdyn(Zj) × Cp

Tableau V-8 : Valeurs de qj dans le sens longitudinale Pour : Cpi = 0,8


ZONE Cp Wj (N/m2) qj (N/m2)
A' -1,8 -1764,450 -1676,228
B' -1,6 -1568,400 -1489,980
D 0 0,000 0,000
E -1,1 -1078,275 -1024,361

Tableau V-9 : Valeurs de qj dans le sens transversale Pour : Cpi = 0,8


ZONE Cp Wj QJ
A' -1,8 -1764,450 -1676,228
B' -1,6 -1568,400 -1489,980
C -1,3 -1274,325 -1210,609
D 0 0 0
E -1,1 -1078,000 -1024,100

Tableau V-10 : Valeurs de qj dans le sens longitudinale Pour : Cpi = -0,5


ZONE Cp Wj QJ
A' -0,5 -490,125 -465,619
B' 0,3 294,075 279,371
D 1,3 1274,325 1210,609
E 0,2 196,050 186,248

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 167


Chapitre V : Etude de vent

Tableau V-11 : Valeurs de qj dans le sens transversale Pour : Cpi = -0,5


ZONE Cp Wj QJ
A' -1,0 -980,250 -931,238
B' -0,8 -784,200 -744,990
C -0,5 0 0
D 0,8 784,200 744,990
E -0,3 -294,075 -279,371

F)-Calcul des forces de frottement :


Une force complémentaire doit être introduite pour les constructions allongées de catégorie I, Pour
tenir compte du frottement qui s’exerce sur les parois parallèles à la direction du Vent.
La force de frottement Ffr est donnée par :

Ffr =  (q dyn(Zj) x Cfrj x Sfrj)


J : Indique un élément de surface parallèle à la direction du vent.
Zj : La hauteur du centre de l'élément j.
Sfrj : Aire de l'élément de surface j.
Cfrj : Coefficient de frottement pour l'élément de surface j.

D'après l'article 1.4.2 de RNV99) :


Les forces de frottement qui doivent être calculées sont celles pour les quelles le rapport
(d/b ≥ 3), et le rapport (d/h ≥ 3), soient vérifié ; où b: la dimension de la construction
Perpendiculaire à la direction du vent, h : la hauteur de la construction, et d : la dimension de la
construction parallèle à la direction du vent.

Sens x : b = 26,50m; d = 22,40 m; h = 59,20 m.


(d/b) = (22,40 /26,50) = 0,85 < 3 Condition non vérifiée.
(d/h) = (22,40 /59,20) = 0,38 < 3 Condition non vérifiée.

Sens y : b = 22,40m; d = 26,50m; h = 59,20 m.


(d/b) = (26,50 /22,40) =1,18 < 3 Condition non vérifiée.
(d/h) = (26,50 /59,20) = 0,45 < 3 Condition non vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 168


Chapitre V : Etude de vent

Détermination de la force résultante


La force résultante R se décompose en deux forces, horizontale et verticale (voir la figure ci après):

Fu R

Fw
Vent

Figure V-14 : Force résultante R

Fw : Correspond à la résultante des forces horizontales agissant sur les parois verticales de la
construction et de la composante horizontale appliquée à la toiture.
Fu : composante verticale des forces appliquées à la toiture.
La force résultante R est donnée par la formule :

R=  ( qj × Sj) +  F frj

 : La somme vectorielle (pour tenir compte du sens des forces).


qj : (daN/m²) est la pression du vent qui s’exerce sur un élément de surface j.
Sj : (m²) est l’aire de l’élément de surface j.
Ffrj : (daN) désigne les forces de frottement éventuelles.

L'ensemble des résultats est porté dans le tableau suivant :

Tableau V-12 : Résultats des efforts appliqués à la Tour de chaque niveau


ZJ S(X) S(Y) qdyn qJ(X) qJ(Y) R(X) R(Y)
Zone
(m) (m2) (m2) (N/m2) (N) (N)
3,40 113,56 100,98 217,500 227,288 227,288 25810,825 22951,542
6,50 82,15 69,44 358,500 374,633 374,633 30776,101 26014,516
9,60 82,15 69,44 452,625 472,993 472,993 38856,375 32844,634
12,70 82,15 69,44 523,875 547,449 547,449 44972,935 38014,859
15,80 82,15 69,44 581,250 607,406 607,406 49898,403 42178,273
18,90 82,15 69,44 630,375 658,742 658,742 54115,655 45743,045
22,00 82,15 69,44 673,875 704,199 704,199 57849,948 48899,579

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 169


Chapitre V : Etude de vent

25,10 82,15 69,44 711,000 742,995 742,995 61037,039 51593,573


28,20 82,15 69,44 745,125 778,656 778,656 63966,590 54069,873
31,30 -1,1 82,15 69,44 776,250 811,181 811,181 66638,519 56328,409
34,40 82,15 69,44 805,125 841,356 841,356 69117,395 58423,761
37,50 82,15 69,44 832,125 869,571 869,571 71435,258 60383,010
40,60 82,15 69,44 856,500 895,043 895,043 73527,783 62151,786
43,70 82,15 69,44 879,750 919,339 919,339 75523,699 63838,900
46,80 82,15 69,44 901,125 941,677 941,677 77358,766 65390,051
49,90 82,15 69,44 921,000 962,445 962,445 79064,857 66832,181
53,00 82,15 69,44 940,875 983,214 983,214 80771,030 68274,380
56,10 82,15 69,44 960,000 1003,200 1003,200 82412,880 69662,208
59,20 82,15 69,44 976,125 1020,051 1020,051 83797,190 70832,341
-2,4 980,250 2234,970 2234,970 29613,353 25031,664
-1,9 980,250 1769,351 1769,351 23443,901 19816,731

59,90 -1,5 13,25 11,20 980,250 1396,856 1396,856 18508,342 15644,787


-1,0 980,250 931,238 931,238 12338,904 10429,866
-0,6 980,250 558,743 558,743 7403,345 6257,922

Tableau V-13 : Résultats des efforts de vent appliqués à la base de la Tour


RX Ry
- 1278,239 KN -1081,608 KN

►On doit faire une comparaison entre le calcul manuel suivant le règlement ''D.T.R. C 2-4.7''
(R.N.V. 1999) et la simulation de pression du vent avec le logiciel de calcul des structures
Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2015 de pression dynamique qdyn = 375 N/m2,
et les figures suivantes représentent les sollicitations agissant aux éléments de notre structure vis-à-
vis de la pression du vent dans les différentes directions.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 170


Chapitre V : Etude de vent

Figure V-15 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X+

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 171


Chapitre V : Etude de vent

Figure V-16 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X+Y+

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 172


Chapitre V : Etude de vent

Figure V-17 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : Y+

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 173


Chapitre V : Etude de vent

Figure V-18 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X-Y+

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 174


Chapitre V : Etude de vent

Figure V-19 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X-

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 175


Chapitre V : Etude de vent

Figure V-20 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X-Y-

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 176


Chapitre V : Etude de vent

Figure V-21 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : Y-

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 177


Chapitre V : Etude de vent

Figure V-22 : Simulation de pression de vent sur notre Tour dans le sens : X+Y-

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 178


Chapitre V : Etude de vent

Les résultats de la simulation de vent sont réduits dans le tableau suivant :

Tableau V-14 : Résultats des efforts de vent appliqués à la base de la Tour d'après la simulation
Cas 26 - Simulation du 27 - Simulation du 28 - Simulation du 29 - Simulation du
vent X+ 20 m/s vent X+Y+ 20 m/s vent Y+ 20 m/s vent X-Y+ 20 m/s

Réaction sens X -9841,05 -38291,61 -22734,66 -22719,77


(Kg)
Réaction sens Y -26195,76 -16449,05 13766,31 -17754,75
(Kg)
Cas 30 - Simulation du 31 - Simulation du 32 - Simulation du 33 - Simulation du
vent X- 20 m/s vent X-Y- 20 m/s vent Y- 20 m/s vent X+Y- 20 m/s

Réaction sens X -5290,99 29769,44 31928,41 23241,25


(Kg)
Réaction sens Y -24692,46 -17766,07 -29374,74 -21456,91
(Kg)

RXmaxsimulation = 38291,61 Kg = 382,9161 KN

RYmaxsimulation = 29374,74 Kg = 293,7474 KN


Vx = max (RXsimulation ; RXcalculer ) = 1278,239 KN

Vy = max (RYsimulation ; RXcalculer ) = 1081,608 KN

Donc finalement :

Effort sismique sur la Tour : Ex = 9047,362 KN > Effort du vent sur la Tour : Vx = 1278,239 KN

Effort sismique sur la Tour : Ey = 9914,69 KN > Effort du vent sur la Tour : Vy = 1081,608 KN

Conclusion :

En comparant les actions du vent à celles du séisme, on remarque que ces dernières sont plus
importantes et vue que la probabilité d’avoir les deux actions simultanément est faible, la suite de
l'étude se fera en tenant compte uniquement des actions sismique.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 179


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

VI-1-Introduction :
Notre structure est un ensemble tridimensionnel des poteaux, poutres et voiles, liés rigidement
et capables de reprendre la totalité des forces verticales et horizontales (ossature auto stable).

Pour pouvoir ferrailler les éléments de la structure, on a utilisé l’outil informatique à travers le
logiciel d’analyse des structures (Auto desk Robot Structural Analysis Professional 2010), qui
permet la détermination des différents efforts internes de chaque section des éléments pour les
différentes combinaisons de calcul.

VI-2-Etude de ferraillage des poteaux :


Il est recommandé de calculer le ferraillage du poteau central, considéré comme le plus sollicité
et de généraliser le ferraillage trouvé pour ceux d’angle et de rive.

VI-2-1-Combinaisons spécifiques de calcul :

Combinaisons fondamentales : « 1er genre » BAEL 91 révisée 99

●1,35×G + 1,5×Q……………….. (ELU)

● G + Q………………………….. (ELS)

Combinaisons accidentelles : « 2ème genre » RPA 99 / version 2003

●G + Q 1,2×E..............................(ACC)

VI-2-2-Calcul des armatures longitudinales :

●Calcul de ferraillage des poteaux

Selon l'RPA 99 / version 2003 (article 7.4.2) :

● Les armatures longitudinales doivent être à haute adhérence droites et sans crochets
● Leur pourcentage minimale sera de 0,8 % (zone II).
● Leur pourcentage maximal sera de 3% en zone courante et de 6% en zone de recouvrement.
● Le diamètre minimum est de 12 mm.
● La longueur minimale de recouvrement est de 40 Ф (zone II)
● La distance entre les barres verticales dans une surface du poteau ne doit pas dépasser 25 cm
(zone II).

On va prend un seul type de poteau et on le calcul en flexion composé et les autres sont calculés
avec Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2010.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 180


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

VI-2-3-Calcul des armatures transversales :

Selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.2.2) :

Les armatures transversales des poteaux sont calculées à l’aide de la formule :

vu : effort tranchant de calcul.


h1 : hauteur total de la section brute.
fe : contrainte limite élastique de l’acier d’armature transversale.
ρa : coefficient correcteur (tient compte de la rupture).
ρa = 2.5 Si l’élancement géométrique λg ≥ 5.
ρa = 3.75 Si l’élancement géométrique λg < 5.
fe = 400 Mpa.

- Les armatures transversales des poteaux sont calculées à l’aide de la formule suivante :
..........................BAEL 91 révisée 99.
Avec Φ1 : le diamètre minimal des armatures longitudinal du poteau.
t : espacement des armatures transversales.
t ≤ Min (10Ф1 ; 15 cm) en zone nodal (zone II).........................RPA99 / version 2003 (Art 7.4.2.2)
t ≤ 15Ф1 en zone courante..........................................................RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.2.2)
Avec : Ф1 est le diamètre minimal des armatures longitudinales du poteau.

A-Ferraillage des poteaux:

Notre exemple de calcul sera un poteau 95×100cm2 qui se trouve aux 2éme niveaux Sous sol, on a
pris ce poteau car il est le plus sollicité.

Armatures longitudinales :

Le calcul du ferraillage est en flexion composée dans


le deux sens X ey Y, car le poteau est sollicité par un
effort normal N et deux moment fléchissant My et
Mz.

● ELU :

Nu(min) = 601,392 KN
My(max) = 119,11 KN.m
Mz(max) = 145,90 KN.m
b = 95 cm
h = 100 cm
d = 2,5 cm d' = 95 -2×d = 90 cm
σsc = 347,83 MPa Figure VI-1 : disposition générale des armatures sur les poteaux

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 181


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

►Calcul de l'excentricité :

ey = = = 0,59 m = 59 cm

ez = = = 0,52 m = 52 cm

eay = e+h/2-2×d = 59+50-5 = 104 cm

eaz = e+h/2-2×d = 52+47,5-5 = 94,5 cm

►Moment fictive Ma :

May = NUmin×eay = 601,392×10-3×1,04 = 0,625 MN.m = 625 KN.m

Maz = NUmin×eaz = 601,392×10-3×0,945 = 0,568 MN.m = 568 KN.m

►Vérifications des conditions :

(d' - 2×d)×Nu - May = - 0,084 MN.m .............................................I(y)

(d' - 2×d)×Nu - Maz = - 0,057 MN.m..............................................I(z)

(0,337 - 0,81 )×b×(d')2×fbc = 3,123 MN...................................II(y)

(0,337 - 0,81 )×b×(d')2×fbc = 2,895 MN...................................II(z)

(0,337 - 0,81 )×b×(h)2×fbc = 3,461 MN..................................III(y)


(0,337 - 0,81 )×b×(h)2×fbc =3,287 MN...................................III(z)

On a :

I(y) < III(y) Section partiellement comprimée.

I(z) < III(z) Section partiellement comprimée.

1. Moment ultime réduit

μz = = = 0,051 0,392

La section est simplement armée donc A'u1 = 0

μy = = = 0,049 0,392

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 182


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

La section est simplement armée donc A'u2 = 0


On μy = μz donc : As1 =As2

2. Section d’armature
α =1,25(1- ) = 0,064
Z = d'×(1-0,4α) = 0,926

Ast = ( - Nu ) = 2,12 cm2

●ACC :

N(acc)min = 347,25 KN
My(acc)max = 352,20 KN.m
Mz(acc)max = 282,30 KN.m
σsc = 400 MPa
fbc = = 18,48 MPa

►Calcul de l'excentricité :

ey = = = 1,01 m = 101 cm

ez = = = 0,81 m = 81 cm

eay = e+h/2-2×d=101+50-5= 146,00 cm = 1,460 m

eaz = e+h/2-2×d=81+47,5-5= 123,5 cm = 1,235 m

►Moment fictive Ma :

May = NUmax×eay = 347,2539×10-3×1,460 = 0,507 MN.m = 507 KN.m

Maz = NUmax×eaz = 347,2539×10-3×1,235 = 0,429 MN.m = 429 KN.m

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 183


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

►Vérifications des conditions :

(d' - 2×d)×Nu - May = - 0,194 MN.m ..................................I(y)

(d' - 2×d)×Nu - Maz = - 0,134 MN.m...................................I(z)

(0,337 -0,81× )×b×(d')2×fbc = 3,123 MN.......................II(y)

(0,337 -0,81× )×b×(d')2×fbc = 2,895 MN......................II(z)

(0,337 -0,81× )b×(h)2×fbc = 3,461 MN........................III(y)


(0,337 -0,81× )b×(h)2×fbc = 3,287 MN........................III(z)

On a :

I(y) < III(y) Section partiellement comprimée.

I(z) < III(z) Section partiellement comprimée.

1. Moment ultime réduit

μz = = = 0,032 0,392

La section est simplement armée donc A'u1 = 0

μy = = = 0,029 0,392

La section est simplement armée donc A'u2 = 0

2. Section d’armature
α =1,25(1- ) = 0,041
Z = d'×(1-0,4α) = 0,885

Ast = ( - Nu ) = 6,50 cm2

Selon le BAEL 91 révisée 99 (Art A.8.1,21) :

Au(min) = max (0,2%B ; 4%P)


Avec : B : section de béton ; P : périmètre de la section en mètre = 4×100 = 400 cm
Au(min) = max (0,2%95×100 ; 4%P)
Au(min) = max ( 19,00 ; 16,00)cm2
Au(max) = 5%B = 475,00 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 184


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.2) :

Au(min) = 0,8%B = 76,00 cm2


Au(max) = 4%B en zone courant.
Au(max) = 6%B en zone de recouvrement.
La distance entre les barres verticales dans une face de poteau ne doit pas dépasser :
25cm en zone II
Ømin = 12mm

Au (min) = max (6,50 ; 19,00 ; 16,00 ; 76,00) = 76,00 cm2

On adopte : As1 = 10×HA16 de section 20,11 cm2

As2 = 10×HA16 de section 20,11 cm2

Au (totale) = 20,11×2 +20,11×2 = 80,42 cm2

Armatures transversales :

Selon le BAEL 91 révisée 99 :

= min 9,5 cm

On adopte = 10mm

Selon le RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.2.2) :


t ≤ Min (10Ф1 ; 15 cm) en zone nodal t ≤ Min (10×1,6 ; 15 cm) = 15 cm
t ≤ 15Ф1 en zone courante t ≤ 15×1,6 = 24cm

On adopte un espacement pour ce poteau de : t = 10 cm dans la zone nodale.

t = 15 cm dans la zone courant.

Les cardes et les étriers doivent être fermés par des crochets à 135o ayant une longueur droite de
10Øt minimum (voir Figure V-2).
10Øt =10×1,6 = 16 cm ; alors on adopte longueur de 15 cm.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 185


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-2 : Crochet des barres horizontales

►Recouvrement :

La largeur de recouvrement minimale donnée par le RPA 99 / version 2003 (page 61) est de :

40 Ф en zone II.

Ф = 14mm Lr = 1,6 × 40 = 64 cm ; alors on adopte : Lr = 70cm

►Longueur de la zone nodale :

h' = Max ( ; b1 ; h1 ; 60) cm........................................................RPA 99 / version 2003 (FIG.7.2).

h' = 100 cm

Figure VI-3 : Coupe de Ferraillage des poteaux 95×100 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 186


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-4 : Ferraillage des poteaux 95×100 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 187


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Pour les poteaux qui restent on va calculer avec logiciel de calcul des sections de ferraillage des
éléments en béton expert 2010 dans les combinaisons suivantes :

Selon le BAEL91 révisée 99 :

ELU : 1,35G + 1,5Q


ELS : G + Q

Selon le RPA 99 / version 2003 :


ACC : G + Q 1,2 E

On fait le ferraillage des poteaux étage par étage. Dans le calcul de chaque étage on prend la valeur
min de l'effort N appliqué et les valeurs max de My et Mz.

Les résultats sont réduits dans le tableau suivant :

Tableau VI-1 : Ferraillage des poteaux dans les différents niveaux de la Tour

étage Section AminRPA Acalculé Ferraillage longitudinal Ferraillage


(cm2) (cm²) (cm²) transversal
Section choix t t' At
(cm2) (cm) (cm)
2émeSS 95×100 76,00 29,40 72,38 38×HA16 10 15 Ø10
2émeSS D=50 20,00 24,70 28,15 14×HA16 10 15 Ø10
1éreSS 95×100 76,00 24,00 72,38 38×HA16 10 15 Ø10
1éreSS D=50 20,00 9,40 24,13 12×HA16 10 15 Ø10
RDC 90×90 64,80 30,60 72,38 36×HA16 10 15 Ø10
RDC D=50 20,00 8,50 24,13 12×HA16 10 15 Ø10
01 80×85 54,40 22,20 56,30 28×HA16 10 15 Ø10
02 75×80 48,00 18,60 56,30 28×HA16 10 15 Ø10
03 70×75 42,00 18,80 56,30 28×HA16 10 15 Ø10
04 65×70 36,40 21,40 40,21 20×HA16 10 15 Ø10
05 65×65 33,80 25,00 40,21 20×HA16 10 15 Ø10
06 60×65 31,20 27,40 40,21 20×HA16 10 15 Ø10
07 60×60 28,80 27,40 32,17 16×HA16 10 15 Ø10
08 60×60 28,80 30,80 32,17 16×HA16 10 15 Ø10
09 55×55 24,20 34,60 48,25 24×HA16 10 15 Ø10
10 55×55 24,20 34,60 48,25 24×HA16 10 15 Ø10
11 55×55 24,20 34,20 48,25 24×HA16 10 15 Ø10
12 55×55 24,20 34,00 48,25 24×HA16 10 15 Ø10
13 55×55 24,20 34,00 48,25 24×HA16 10 15 Ø10
14 55×55 24,20 38,60 48,25 24×HA16 10 15 Ø10
15 40×40 12,8 47,57 56,28 28×HA16 10 15 Ø10
16 40×40 12,8 46,29 56,28 28×HA16 10 15 Ø10
17 40×40 12,8 36,60 56,28 28×HA16 10 15 Ø10
18 40×40 12,8 43,48 56,28 28×HA16 10 15 Ø10
terrasse 30×30 7,20 11,60 12,06 8×HA14 10 15 Ø10

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 188


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Recouvrement :

La largeur de recouvrement minimale donnée par le RPA 99 / version 2003 (page 61) est de :
40 Ф en zone II

Ф = 16mm Lr = 1,6 × 40 = 64 cm ; alors on adopte : Lr = 70cm

►Longueur de la zone nodale :

h' = Max ( ; b1 ; h1 ; 60) cm.........................................................RPA 99 / version 2003 (FIG.7.2)

Pour les poteaux 95×100 : h' = 100cm


Pour les poteaux 90×90 : h' = 90cm
Pour les poteaux 80×85 : h' = 90cm
Pour les poteaux 75×80 : h' = 80cm
Pour les poteaux 70×75 : h' = 80cm
Pour les poteaux 65×70 : h' = 70cm
Pour les poteaux 65×65 : h' = 70cm
Pour les poteaux 60×65 : h' = 70cm
Pour les poteaux 60×60 : h' = 60cm
Pour les poteaux 55×55 : h' = 60cm
Pour les poteaux 40×40 : h' = 60cm
Pour les poteaux 30×30 : h' = 60cm

● Selon le RPA 99 / version 2003 (Art 7.5.2.1)

Les cadres du nœud disposés comme armatures transversales des poteaux, sont constitués de 2 U
superposés formant un carré ou un rectangle (là ou les circonstances s’y prêtent, des cadres
traditionnels peuvent également être utilisés).
Voici quelque exemples de ferraillage des poteaux de notre Tour :

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 189


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-5 : Coupe de ferraillage des poteaux 30×30 cm2

Figure VI-6 : Coupe de ferraillage des poteaux 40×40 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 190


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-7 : Coupe de ferraillage des poteaux 55×55 cm2

Figure VI-8 : Coupe de ferraillage des poteaux 60×60 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 191


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-9 : Coupe de ferraillage des poteaux 60×65 cm2

Figure VI-10 : Coupe de ferraillage des poteaux 65×65 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 192


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-11 : Coupe de ferraillage des poteaux 65×70 cm2

Figure VI-12 : Coupe de ferraillage des poteaux 70×75 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 193


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-13 : Coupe de ferraillage des poteaux 75×80 cm2

Figure VI-14 : Coupe de ferraillage des poteaux 80×85 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 194


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-15 : Coupe de ferraillage des poteaux 90×90 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 195


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-16 : Coupe de ferraillage des poteaux circulaires D = 50cm des niveaux RDC et 1ére SS

Figure VI-17 : Ferraillage des poteaux circulaires D = 50cm de niveau 2éme SS

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 196


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-18 : Ferraillage de recouvrement des poteaux 95×100 avec les poteaux 90×90
(cas droite)

Figure VI-19 : Ferraillage de recouvrement des poteaux 95×100 avec les poteaux 90×90
(cas centré)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 197


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-20 : Ferraillage de recouvrement des poteaux 95×100 avec les poteaux 90×90
(cas gauche)

VI-3-Etude de ferraillage des poutres :


Les poutres sont les éléments horizontaux qui ont le rôle de transmettre les charges apportées par les
dalles aux poteaux.
Les poutres serons calculées en flexion simple d'après les règlements du BAEL 91 modifie 99, on
se rapportera aussi au RPA 99 / version 2003 pour la vérification.

Dans nos poutres il y'a des poutres continues qui ont dépassée 25 mètre donc selon le BAEL 91
révisée 99 (Art B.5.1) il faut entrer le calcul d'effet de température.

Selon le CBA 93 (Art A.3.1.3.3) : - En Algérie du Nord (climat tempéré) : +35oC et -15oC

- Pour les proche et le moyen Sud : +45oC et -20oC

- Pour l'extrême Sud : +50oC et -30oC

Pour notre cas On prend : +35oC et -15oC

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 198


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

► Les combinaisons d’action sont les suivantes :

La combinaison fondamentale BAEL 91 révisée 99 :

● 1,35G +1,50Q.................(ELU)
● 1,35G+1,5T+Q...............(ELU)
● 1,35G +1,50Q +0,8T......(ELU)
● G + Q .............................(ELS)
● G + T + 0,77 Q................(ELS)
● G + Q + 0,6 T..................(ELS)

Les combinaisons accidentelles RPA 99 / version 2003 :

Pour les poutres dans l'axe X :


●G+Q Ex
● 0,8G Ex

Pour les poutres dans l'axe Y :


●G+Q Ey
● 0,8G Ey

Pour les combinaisons fondamentales et accidentelles, on prend le moment maximum de chaque


portique de chaque étage et on vérifie avec la combinaison ELS.

A)- L’étude des Poutres principales :

On va prendre les moments max dans chaque étage et on calcul le ferraillage de toute les poutres de
chaque étage ensemble.

● Tableau VI-2 : Exemple de calcul des armatures longitudinales (18éme étage)

Section ELU ELS ACC


(cm2)
Mutmax Muamax Mstmax Msamax Mtmax Mamax
(KN.m) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (KN.m)
30×45 68,40 137,03 49,69 99,75 104,07 185,75

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 199


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Calcul des armatures longitudinales

Le calcul du ferraillage est en flexion simple :


h = 0,45 m ; b = 0,30 m ; d = 0,9× h = 0,405m

fc28 = 25MPa ; ft28 = 2,1MPa ; fbc = 14,17MPa ; σst = 347,83MPa

►ELU
● En travée

Mut = 68,40×10-3MN.m

µu = = = 0,098

µu = 0,098< µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25×(1- ) = 1,25×(1- )
α = 0,129

Z = d×(1-0,4α) =0,405×(1-0,4×0,129)
Z =0,348m

Ast = =

Ast = 5,65 cm2

● En appuis
Mu app = 137,03×10-3 MN.m

µu = = = 0,197

µu = 0,197 < µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1- ) = 1,25 × (1 - )
α = 0,277

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 200


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Z = d × (1 - 0,4α) = 0,405 × (1 - 0,4×0,277)


Z = 0,360 m

Ast = =

Ast = 10,94 cm2

-Condition de non fragilité

La section minimale : Ast min ≥ 0,23×b×d× = 0,23×0,30×0,405×

Ast min ≥ 1,48cm2 Condition vérifiée.

►ACC :
● En travée

Macct = 104,07×10-3MN.m

µu = = = 0,114 ; avec : fbc = = 18,48 MPa

µu = 0,114 < µr = 0,392


Donc La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1- ) = 1,25 × (1- )
α = 0,152

Z = d × (1-0,4α) = 0,405 × (1-0,4×0,152)


Z = 0,380 m

Ast = =

Ast = 6,85 cm2

● En appuis
Mu app =185,75×10-3 MN.m

µu = = = 0,204

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 201


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

µu = 0,204 < µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1- ) = 1,25 × (1- )
α = 0,288

Z = d × (1 - 0,4α) =0,405 × (1 - 0,4×0,288)


Z = 0,358 m

Ast = =

Asa = 12,97 cm2

-Condition de non fragilité

La section minimale : Ast min ≥ 0,23×b×d× = 0,23×0,30×0,405×

Ast min ≥ 1,47cm2 Condition vérifiée.

Finalement : Ast = max (5,65 ; 6,85) = 6,85 cm2

On adopte en travée : 5×HA14 de section : 7,70 cm2

Aapp = max (10,94 ; 12,97) = 12,97 cm2

On adopte en appui : 8×HA16 de section : 16,08 cm2

Condition du RPA 99 / version 2003


-3
Amin = 0,5%×b×h = 5×10 ×30×45 = 6,75 cm2 Condition vérifiée.
Car on a choisi : 5×HA14+8×HA16 = 23,78 cm2

►ELS

●En travée

Puisque la fissuration est peut nuisible et l’acier utilisé est le FeE400, alors la vérification des
contraintes à l’ELS sera simplifiée comme suit :

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 202


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

α + ; Avec : γ =

γ= =1,38

+ =0,44

0,236 0,44 Condition vérifiée.

●En appuis:

γ= =1,37

+ = 0,435

0,236 0,435 Condition vérifiée.

Donc il n’est pas nécessaire de vérifier la contrainte du béton σbc<σbc.

-Vérification au cisaillement

τu =

τu = = 1,50 MPa.

Pour des fissurations peu nuisibles : = min ( ; 5MPa)

= 3,33MPa τu < Condition vérifiée.

Calcul des armatures transversales


Diamètre des armatures transversales:

ϕt min ( ; ϕ l; )

ϕt min (1,29 ; 1,60 ; 3)

On prend : ϕt = Φ10mm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 203


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Calcul d’espacement des cadres

D’après le RPA 99 / version 2003 (Art 7.4.2.2) on a :

Zone nodale St min ( ; 12 ϕl ; 30cm)

St min (11,25 ; 12 ϕl ; 30cm)


On prend : St = 10cm

Zone courante : St = = 22,5cm ; On prend : St = 15cm

Les cardes et les étriers doivent être fermés par des crochets a 135o ayant une longueur droite de
10Øt minimum
10Øt =10×1,6 = 16 cm ; alors on adopte longueur de 20 cm.

►Longueur de la zone nodale :

h' = 2×h = 90cm...............................................RPA 99 / version 2003 (FIG.7.2)


h' = 90cm

Figure VI-21 : Ferraillage des poutres principales au niveau d'appuis

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 204


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-22 : Ferraillage des poutres principales au niveau de travée

Tableau VI-3 : Ferraillage des poutres principales

Type de Travée Appui Ast choix des armatures


poutre Acal Achoisi Acal Achoisi Travée Appuis
Terrasse 1,60 3,39 2,10 3,39 3HA12 3HA12
18éme étage 6,85 9,11 12,97 15,14 3HA14+3HA14 3HA16+3HA16+2HA14
17éme étage 7,50 9,11 12,10 15,14 3HA16+2HA14 3HA16+3HA16+2HA14
16éme étage 7,50 9,11 12,20 15,14 3HA16+2HA14 3HA16+3HA16+2HA14
15éme étage 7,40 9,11 12,30 15,14 3HA16+2HA14 3HA16+3HA16+2HA14
14éme étage 9,70 10,05 13,60 15,14 3HA16+2HA16 3HA16+3HA16+2HA14
13éme étage 11,00 12,06 14,30 15,14 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+2HA14
12éme étage 10,90 12,06 14,20 15,14 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+2HA14
11éme étage 10,90 12,06 14,20 15,14 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+2HA14
10éme étage 10,70 12,06 14,00 15,14 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+2HA14
9éme étage 10,50 12,06 13,70 15,14 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+2HA14

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 205


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

8éme étage 10,50 12,06 13,60 15,14 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+2HA14


7éme étage 10,40 12,06 13,20 15,14 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+2HA14
6éme étage 9,90 12,06 12,60 15,14 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+2HA14
5éme étage 9,40 10,05 12,00 15,14 3HA16+2HA16 3HA16+3HA16+2HA14
4éme étage 8,70 10,05 11,11 12,06 3HA16+2HA16 3HA16+3HA16
3éme étage 7,90 9,11 10,10 12,06 3HA16+2HA14 3HA16+3HA16
2éme étage 6,90 9,11 9,00 10,05 3HA16+2HA14 3HA16+2HA16
1ére étage 5,80 6,03 7,80 9,11 3HA16 3HA16+2HA14
RDC 4,90 6,03 6,20 7,70 3HA16 3HA14+2HA14
1ére SS 3,30 4,62 5,20 6,03 3HA14 3HA16
2éme SS 2,40 4,62 3,40 4,62 3HA14 3HA14

Figure VI-23 : Ferraillage des poutres principales au niveau d'appuis et travée de niveaux terrasse.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 206


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-24 : Ferraillage des poutres principales au niveau d'appuis de 5éme à 17éme étage.

Figure VI-25 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée de 2éme et 3éme et de 15éme à
17éme étage.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 207


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-26 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée de 4éme et 5éme et 14éme étage.

Figure VI-27 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée de 6éme étage à 13éme étage.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 208


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-28 : Ferraillage des poutres principales au niveau appuis de 4éme étage et 5éme étage.

Figure VI-29 : Ferraillage des poutres principales au niveau appuis de 2éme étage et 3éme étage.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 209


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-30 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée de 1ére étage et RDC.

Figure VI-31 : Ferraillage des poutres principales au niveau appuis de 1ére étage et RDC.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 210


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-32 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée et appuis de 1ére étage Sous sol.

Figure VI-33 : Ferraillage des poutres principales au niveau travée et appuis de 2éme étage Sous sol.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 211


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

B)-L’étude des Poutres secondaires : les mêmes étapes des calculs faites pour le calcul de
ferraillage des poutres secondaires et les résultats réduits dans le tableau VI-4.

Tableau VI-4 : résultats de calcul de Ferraillage des poutres secondaires

Type de Travée Appui Ast choix des armatures


poutre Acal Achoisi Acal Achoisi Travée Appuis
Terrasse 1,30 3,39 2,20 3,39 3HA12 3HA12
18éme étage 6,30 7,70 10,20 12,06 3HA14+2HA14 3HA16+3HA16
17éme étage 7,10 7,70 11,70 12,06 3HA14+2HA14 3HA16+3HA16
16éme étage 9,00 10,05 14,90 16,08 3HA16+2HA16 3HA16+3HA16+2HA16
15éme étage 9,30 10,05 15,20 16,08 3HA16+2HA16 3HA16+3HA16+2HA16
14éme étage 9,80 10,05 16,10 18,10 3HA16+2HA16 3HA16+3HA16+3HA16
13éme étage 10,20 12,06 16,50 18,10 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+3HA16
12éme étage 10,30 12,06 16,60 18,10 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+3HA16
11éme étage 10,30 12,06 16,60 18,10 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+3HA16
10éme étage 10,30 12,06 16,50 18,10 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+3HA16
9éme étage 10,20 12,06 16,40 18,10 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+3HA16
8éme étage 10,00 12,06 16,10 18,10 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+3HA16
7éme étage 9,80 12,06 15,80 18,10 3HA16+3HA16 3HA16+3HA16+3HA16
6éme étage 9,30 10,05 15,20 16,08 3HA16+2HA16 3HA16+3HA16+2HA16
5éme étage 8,70 10,05 14,50 16,08 3HA16+2HA16 3HA16+3HA16+2HA16
4éme étage 8,00 9,11 13,60 15,14 3HA16+2HA14 3HA16+3HA16+2HA14
3éme étage 7,00 9,11 12,50 15,14 3HA16+2HA14 3HA16+3HA16+2HA14
2éme étage 5,90 6,03 11,20 12,06 3HA16 3HA16+3HA16
1ére étage 4,60 6,03 9,80 12,06 3HA16 3HA16+3HA16
RDC 3,70 4,62 8,10 10,05 3HA14 3HA16+2HA16
1ére SS 2,20 3,39 6,50 9,11 3HA12 3HA16+2HA14
2éme SS 1,20 3,39 5,90 6,03 3HA12 3HA16

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 212


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-34 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau travée et appuis de niveaux terrasse.

Figure VI-35 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau d'appuis de niveaux 17éme et 18éme
étage.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 213


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-36 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 17éme et 18éme
étage.

Figure VI-37 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 14éme à 16éme
étage.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 214


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-38 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de appuis de niveaux 5éme et 6éme étage
et de 15éme et 16éme étage.

Figure VI-39 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de appuis de niveaux 7éme et 14éme
étage.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 215


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-40 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 7éme et 13éme
étage.

Figure VI-41 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 5éme et 6éme
étage.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 216


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-42 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 3éme et 4éme
étage.

Figure VI-43 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de appuis de niveaux 1éme et 2éme
étage.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 217


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-44 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 1éme et 2éme
étage.

Figure VI-45 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau d'appuis de niveaux RDC.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 218


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-46 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux RDC.

Figure VI-47 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de travée de niveaux 1éreSS et 2émeSS.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 219


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-48 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de d'appuis de niveaux 1éreSS.

Figure VI-49 : Ferraillage des poutres secondaires au niveau de d'appuis de niveaux 2émeSS.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 220


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 221


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 222


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

VI-4-Etude de ferraillage des voiles :


A)-Introduction :

Le voile est un élément structural de contreventement qui doit reprendre les forces horizontales dues
au vent "action climatique" ou aux séismes (action géologique), soumis à des forces verticales et
horizontales. Donc le ferraillage des voiles consiste à déterminer les armatures en flexion composée
sous l’action des sollicitations verticales dues aux charges permanentes (G) et aux surcharges
d’exploitation (Q), ainsi sous l’action des sollicitations dues aux séismes.

B)-Conception :

Il faut que les voiles soient placés de telle sorte que l'excentricité soit minimum (Torsion) Les voiles
ne doivent pas être trop éloignés (Flexibilité du plancher) L'emplacement des voiles ne doit pas
déséquilibrer la structure (Il faut que les rigidités dans les deux directions soient très proches).

C)-Stabilité des constructions vis-à-vis les charges latérales :

Du point de vue de la stabilité sous charges horizontales (vent, séisme), on distingue différents
types des structures en béton armé :

● Structure auto stables.

● Structure contreventée par voiles.

Dans notre projet, la structure est contentée par des voiles et portiques appelées contreventement
mixte, dans le but d'assurer la stabilité (et la rigidité) de l'ouvrage vis a vis des charges horizontales.

D)-Rôle de contreventement :

Le contreventement a donc principalement pour objet :

●Assurer la stabilité des constructions non auto stable vis a vis des charges horizontales et de les

transmettre jusqu'au sol.

●De raidir les constructions, car les déformations excessives de la structure sont les sources de

dommages aux éléments non structuraux et à l'équipement.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 223


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

E)-Etapes de calcul :

-Détermination des sollicitation N et M par rapport à centre de gravité du béton seul, on envisage 2
cas : (Nmin ; Mcoresspond) et (Mmax ; Ncoresspond) , La détermination de la nature de la section peut être
soit:

-Entièrement comprimée (EC).


-Partiellement comprimée (PC).
-Entièrement tendue (ET).

►Section partiellement comprimée (PC) :

Une section rectangulaire soumise à la flexion composée est partiellement comprimée si :

- Nu est un effort de compression et la condition suivante est vérifiée :


Nu × ( d-d’) – Mua ≤ (0,337 – 0,81×d’/h)×b×h²×fbu
Avec : h étant la longueur du voile et Mua le moment par rapport aux aciers tendus.
- Nu est un effort de traction et que le centre de pression ‘C’ se trouve en dehors de la zone
comprise entre les armatures.

 Etat limite ultime de stabilité de forme :


Pour toute section sollicitée en compression simple, il faut faire la vérification de la stabilité
en forme.
La vérification de l’état limite ultime de stabilité de forme peut être évitée si l’encastrement
mécanique λ = lf /i est inférieur à la plus grande des deux valeurs suivantes : (Le voile est
considérer comme pièce de faible élancement).

50
λxy ≤ max avec : eo : excentricité du premier ordre avant application de ea
67×eo /h eo = MuG/ Nu

λx = Lf×√12/b avec : Lf : Longueur de flambement (lf = 0,7×Lo)


b : Longueur du refend
Lo = he = 3,10 m ou 3,40 m

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 224


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

 Coefficient de majoration χ :

χ = 1 + 0,2 × (λ/35)² si eo/h ≤ 0,75

χ = max [1 + 0,15 × (λ/35)²×h/eo ; 1,4] si eo/h ˃ 0,75

Si l’écartement mécanique est inférieur à la plus grande des deux valeurs citées ci-dessus,
alors les effets du second ordre seront pris en compte d’une manière forfaitaire en
multipliant les sollicitations de calcul par le coefficient χ, ainsi, les sections seront soumises
aux nouvelles sollicitations suivantes :
Nu* et Mu* (sollicitations appliquées par rapport au centre de gravité du béton seul
majorées pour tenir compte des effets du second ordre), on aura alors :

Nu* = χ×Nu MuG* = Nu*× (eo + ea)

Avec :
ea = 0,005×he (valable pour un bâtiment à plusieurs étage contreventé par voiles)
he = 3,10 m (hauteur d’étage)
ea = 0,005×3,10 = 0,0155 m
tg α = α = ea /he d’ou ea = α×he = 0,005×he
ea = excentricité accidentelle
Les sollicitations par rapport aux aciers tendus :
Mua* = MuG* + N*× (d-h/2) = N*× (eo + ea) + Nu*×(d-h/2)
D’ou μbu = Mua*/(b×d×fbu) avec: fbu = 0,85×fc28/(θ×γb)
γb = 1,15 ; θ = 0,85 ; γs = 1 (situation accidentelle) ; fbu = 21,74 MPa
αu = 1,25(1-√(1-2×μbu))

 Détermination des armatures de flexion Au :

Au = (Mua*/(Zu×fe/γs)) – (Nu*/(fe/γs))avec : Zu = d×(1-0,4×αu)


Dans le cas ou μbu ˃ μl Au’ ≠ 0
Donc Au’≠ 0, il faut que Au soit supérieur à Au’, sinon on change les dimensions de la
section et notamment l’épaisseur.
o RPA 99 / version 2003 :
Amin ≥ 0,2%×b×a ; a = b-yu = b – αu×d
Avec : a = Longueur de la zone du béton tendu, b = longueur du voile

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 225


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

o CBA 93 :
Amin = 0,23×b×d×ft28/ fe

o DTR B-C 242 :


Amin = 0,001×b×h
Avec : b = épaisseur du voile ; h = longueur du voile

►Section entièrement tendue (ET) :

Une section est entièrement tendue si l’effort normal est un effort de traction (N < 0) et le centre de
pression ‘C’ se trouve entre les armatures :

eo = Mu / Nu < (d - d’)/2

Pour une disposition des armatures dissymétriques, nous avons :

Au ≥ (Nu / (fe/γs)) × (1 - (ea2 / (d - d’))) avec : ea2 = (d - d’/2) - eo

Au ≥ (Nu.ea2) / ((fe / γs) × (d-d’))


Pour notre cas on adoptera la disposition des armatures symétriques.

Donc : Au = Au’ = max [(Nu / (2 × fe/γs)) ; (B ×ft28 / fe)] Avec : B = b×h


b : longueur de voile

►Section entièrement comprimée (EC) :

A priori, nous dirons qu’une section rectangulaire est entièrement comprimée si Mua ≥ MBc
(pivotC).

Une section rectangulaire est entièrement comprimée si elle n’est pas partiellement comprimée :
c'est-à-dire si l’effort normal est un effort de compression et le point ‘C’ se trouve à l’intérieur de la
section, eo < h/2 avec :

Nu × (d - d’) – Mua ˃ (0,337 – 0,81×d’/h)×b×h²×fbu

Pour le calcul des armatures comprimées il existe deux situations :

On vérifie si : Nu × (d - d’) – Mua ≥ (0,5×h – d’)×b×h×fbu


Si oui alors : Au’ = [Mua - (d - 0,5×h)×b×h×fbu ]/[(d - d’)×σ2 ] et Au = 0
Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 226
Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Si non : (0,337×h – 0,81×d’)×b×h×fbu ≤ Nu× ( d - d’) – Mua


(0,337×h – 0,81×d’)×b×h×fbu ≤ (0,5×h – d’)×b×h×fbu
Alors Au’= (Nu – ψ×b×h×fbu)/σsc et Au = 0
Avec : ψ = [ (0,357) + (Nu×( d - d’) – Mua)/ b×h²×fbu ] / [ 0,857-(d’/h) ]
σsc = fe/γs
Les murs en béton armé comportent trois catégories d'armatures :
●Armatures verticales.
●Armatures horizontales.
●Armatures transversales.

► Pourcentage minimum d’armatures verticales et horizontales :


● Globalement dans la section du voile 0,15%.
● En zone courante 0,10%.
► L’espacement des barres horizontales et verticales : S Min (15 a ; 30 cm)...........RPA 99 /
version 2003 (Art 7.7.4.3)
►Les longueurs des recouvrements doivent être égales :

● 40 Ø pour les barres situées dans les zones où le recouvrement du signe des efforts est
possible.
●20 Ø pour les barres situées dans les zones comprimées sous l’action de toutes les
combinaisons d’actions.

F)-Combinaison :

Selon les règlements parasismiques algériennes (RPA 99 / version 2003) les combinaisons à
considérer sont les suivantes : ●ELU : 1,35G +1,50Q
●ELS : G + Q
●ACC : G + Q 1,2E
G)-Pré dimensionnement des voiles :
Les différentes épaisseurs des voiles sont regroupées dans le tableau suivant :

Tableau VI-5 : Pré dimensionnement des voiles

Voiles Hauteur Epaisseur


2éme SS........18éme étage 3,40 m ; 3,10 m 30 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 227


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

H)-Ferraillage des voiles :

Dans les tableaux suivants on va regrouper les sollicitations max pour tous les types des voiles
obtenues par le logiciel Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2010.

Tableau VI-6 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL1 avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales VL1 : Nmax et Mcorresp


Niveau 2 SS et 1ére 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage et
éme
7 éme étage et
SS et RDC 2éme étage 4 éme étage 6 émeétage 8 émeétage
Mu (t.m) -128,430 -183,343 -166,158 -132,672 -29,245
Nu (t) -409,53004 -286,78191 -275,19631 -252,55704 -233,75645
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,314 0,639 0,604 0,525 0,13
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,092 0,206 0,195 0,169 0,042
χ 1,123 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) - 459,900 316,320 303,542 278,570 257,833
M uG* (t.m) - 152,227 207,031 188,044 150,567 37,515
Mua* (t.m) - 666,929 599,268 564,436 495,994 357,228
μbu 0,109 0,118 0,111 0,098 0,070
αu 0,145 0,157 0,147 0,129 0,091
Zu (cm) 288,252 261,479 262,595 264,604 268,844
Au (cm²) 57,13 21,78 22,15 22,78 31,24
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 11,70 13,5 13,95 14,4 14,625
Amin CBA (cm²) 10,11 10,11 10,11 10,11 10,11
Amin DTR (cm²) 8,85 9,15 9,23 9,45 9,75
Au adopté (cm²) 30×HA16 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA12 =
60,32 cm² 23,56 cm² 23,56 cm² 23,56 cm² 33,93 cm²
Au'adopté (cm²) 30×HA16 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA12 =
60,32 cm² 23,56 cm² 23,56 cm² 23,56 cm² 33,93 cm²

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 228


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-7 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL1 avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales VL1 : Nmax et Mcorresp


éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage et 13 éme étage et 15 éme étage 17 éme étage
10 émeétage 12 émeétage 14 émeétage et 16 et 18
éme éme
étage étage
Mu (t.m) -20,597 -16,313 -15,762 -14,033 -10,369
Nu (t) -222,61727 -198,28406 -161,37719 -133,96599 -89,30238
d (m) 0,27 0,27 0,27 0,27 0,27
d’ (m) 0,03 0,03 0,03 0,03 0,03
eo (m) 0,09 0,08 0,10 0,10 0,11
(d-d')/2 (m) 0,12 0,12 0,12 0,12 0,12
ea2 (m) 0,03 0,04 0,02 0,02 0,01
Nature section ET ET ET ET ET
Au (cm²) 51,98 51,98 51,98 54,34 54,34
Au' (cm²) 51,98 51,98 51,98 54,34 54,34
Amin RPA (cm²) 14,85 14,85 14,85 15,53 15,53
Amin CBA (cm²) 10,11 10,11 10,11 10,11 10,11
Amin DTR (cm²) 9,90 9,90 9,90 10,20 10,20
Au adopté (cm²) 27×HA16 = 27×HA16 = 27×HA16 = 29×HA16 = 29×HA16 =
54,29 cm2 54,29 cm2 54,29 cm2 58,31 cm2 58,31 cm2
Au'adopté (cm²) 27×HA16 = 27×HA16 = 27×HA16 = 29×HA16 = 29×HA16 =
2 2
54,29 cm 54,29 cm 54,29 cm2 58,31 cm2 58,31 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 229


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-8 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL2 avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales VL2 : Nmax et Mcorresp


éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage 7 éme étage et
1ére SS et 2éme étage 4 éme étage et 6 8 émeétage
éme
RDC étage
Mu (t.m) -168,982 -188,216 -146,771 -103,805 -85,199
Nu (t) -629,26956 -596,82464 -565,89616 -518,32049 -462,08732
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,269 0,315 0,259 0,200 0,184
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,079 0,102 0,084 0,065 0,059
χ 1,123 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 706,670 658,298 624,183 571,708 509,682
M uG* (t.m) 202,108 217,567 171,338 123,203 101,682
Mua* (t.m) 1163,179 1033,857 945,325 832,121 733,688
μbu 0,190 0,204 0,186 0,164 0,145
αu 0,266 0,288 0,259 0,225 0,197
Zu (cm) 273,442 246,859 250,096 253,890 257,015
Au (cm²) 70,32 59,68 61,87 61,00 56,05
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 13,28 13,50 13,95 14,40 14,63
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 8,85 9,15 9,45 9,60 9,75
Au adopté (cm²) 36×HA16 = 31×HA16 = 32×HA16 = 32×HA16 = 30×HA16 =
72,38 cm2 62,33 cm2 64,34 cm2 64,34 cm2 60,32 cm2
Au' adopté (cm²) 36×HA16 = 31×HA16 = 32×HA16 = 32×HA16 = 30×HA16 =
72,38 cm2 62,33 cm2 64,34 cm2 64,34 cm2 60,32 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 230


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-9 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL2 avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales VL2 : Nmax et Mcorresp


éme
Niveau 9 étage 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
et 10 et 12 et 14 et 16 et 18 émeétage
éme éme éme éme
étage étage étage étage
Mu (t.m) -81,757 -75,638 -68,314 -61,741 -54,683
Nu (t) -404,84095 -333,02759 -257,73857 -200,99492 -127,56252
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,202 0,227 0,265 0,307 0,429
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,065 0,073 0,085 0,099 0,138
χ 1,103 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 446,540 367,329 284,286 221,697 140,701
M uG* (t.m) 97,122 89,077 79,742 71,497 62,542
Mua* (t.m) 650,832 544,565 432,257 346,401 237,011
μbu 0,128 0,107 0,085 0,068 0,047
αu 0,172 0,142 0,111 0,088 0,060
Zu (cm) 259,805 263,153 266,612 269,179 272,304
Au (cm²) 51,46 40,10 30,54 23,25 13,42
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 14,85 14,85 14,85 15,53 15,53
Amin CBA (cm²) 10,11 10,11 10,11 10,11 10,11
Amin DTR (cm²) 9,90 9,90 9,90 9,90 9,90
Au adopté (cm²) 34×HA14 = 28×HA14 = 30×HA12 = 30×HA10 = 34×Ø8 =
52,34 cm2 43,10 cm2 33,93 cm2 27,49 cm2 17,09 cm2
Au' adopté (cm²) 34×HA14 = 28×HA14 = 30×HA12 = 30×HA10 = 34×Ø8 =
52,34 cm2 43,10 cm2 33,93 cm2 27,49 cm2 17,09 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 231


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-10 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL3 avec Nmax et Mcorresp
Voiles longitudinales VL3 : Nmax et Mcorresp
éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage 5 éme étage 7 éme étage
ére éme éme
1 SS et 2 étage et 4 et 6 et 8
éme éme
RDC étage étage étage
Mu (t.m) -25,095 -30,328 -21,101 -16,935 -14,524
Nu (t) -270,41863 -260,92716 -229,31071 -200,44985 -176,10819
d (m) 0,27 0,27 0,27 0,27 0,27
d’ (m) 0,03 0,03 0,03 0,03 0,03
eo (m) 0,10 0,12 0,09 0,08 0,08
(d-d')/2 (m) 0,12 0,11 0,12 0,12 0,12
ea2 (m) 0,02 0,01 0,03 0,04 0,04
Nature section ET ET ET ET ET
Au (cm²) 33,80 32,62 31,50 31,50 31,50
Au' (cm²) 33,80 32,62 31,50 31,50 31,50
Amin RPA (cm²) 9,00 9,00 9,00 9,00 9,00
Amin CBA (cm²) 11,09 11,09 11,09 11,09 11,09
Amin DTR (cm²) 3,30 3,60 3,90 4,20 4,20
Au adopté (cm²) 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 =
34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2
Au adopté (cm²) 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 =
34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2

Tableau VI-11 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL3 avec Nmax et Mcorresp
Voiles longitudinales VL3 : Nmax et Mcorresp
éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
éme
10 étage et 12 et 14 et 16 et 18
éme éme éme éme
étage étage étage étage
Mu (t.m) -12,908 -11,536 -9,130 -6,734 -5,695
Nu (t) -155,85637 -133,25859 -107,44028 -80,28843 -51,57158
d (m) 0,27 0,27 0,27 0,27 0,27
d’ (m) 0,03 0,03 0,03 0,03 0,03
eo (m) 0,08 0,09 0,08 0,08 0,11
(d-d')/2 (m) 0,12 0,12 0,12 0,12 0,12
ea2 (m) 0,04 0,03 0,04 0,04 0,01
Nature section ET ET ET ET ET
Au (cm²) 31,50 31,50 31,50 31,50 31,50
Au' (cm²) 31,50 31,50 31,50 31,50 31,50
Amin RPA (cm²) 9,00 9,00 9,00 9,00 9,00
Amin CBA (cm²) 11,09 11,09 11,09 11,09 11,09
Amin DTR (cm²) 4,35 4,35 4,35 4,80 4,80
Au adopté (cm²) 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 =
34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2
Au' adopté (cm²) 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 =
34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 232


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-12 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL4 avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales VL4 : Nmax et Mcorresp


éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage 5 éme étage 7 éme étage
1ére SS et 2éme étage et 4 éme et 6 et 8
éme éme
RDC étage étage étage
Mu (t.m) -236,020 -264,055 -209,780 -158,710 -120,141
Nu (t) -507,93229 -399,40763 -379,10659 -356,02601 -321,04508
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,465 0,661 0,553 0,446 0,374
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,15 0,213 0,178 0,144 0,121
χ 1,123 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 570,408 440,547 418,155 392,697 354,113
M uG* (t.m) 274,937 298,030 237,721 181,230 137,927
Mua* (t.m) 1050,692 844,308 756,233 668,174 577,027
μbu 0,172 0,166 0,149 0,132 0,114
αu 0,238 0,228 0,203 0,178 0,152
Zu (cm) 276,869 253,555 256,345 259,135 262,037
Au (cm²) 47,73 26,89 30,79 33,71 33,48
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 17,55 18,00 18,23 18,450 18,675
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 11,70 12,00 12,15 12,30 12,60
Au adopté (cm²) 34×HA14 = 35×HA10 = 29×HA12 = 32×HA12 = 32×HA12 =
52,34 cm2 27,49 cm2 32,80 cm2 36,19 cm2 36,19 cm2
Au' adopté (cm²) 34×HA14 = 35×HA10 = 29×HA12 = 32×HA12 = 32×HA12 =
52,34 cm2 27,49 cm2 32,80 cm2 36,19 cm2 36,19 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 233


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-13 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL4 avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales VL4 : Nmax et Mcorresp


éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
10 émeétage et 12 et 14 et 16 et 18
éme éme éme éme
étage étage étage étage
Mu (t.m) -100,422 -88,044 -77,378 69,820 -51,788
Nu (t) -280,21820 -229,43485 -174,29023 -127,09564 -70,18223
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,358 0,396 0,444 0,549 0,738
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,115 0,128 0,143 0,177 0,238
χ 1,103 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 309,081 253,067 192,242 140,186 77,411
M uG* (t.m) 115,442 104,137 88,335 79,135 58,329
Mua* (t.m) 498,702 417,940 326,715 220,561 154,319
μbu 0,098 0,082 0,064 0,043 0,030
αu 0,129 0,107 0,083 0,055 0,038
Zu (cm) 264,604 267,059 269,737 272,862 274,759
Au (cm²) 30,15 24,14 17,78 14,84 5,31
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 19,13 19,13 19,13 19,80 19,80
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 12,75 12,75 12,75 13,20 13,20
Au adopté (cm²) 29×HA12 = 32×HA10 = 32×HA10 = 32×HA10 = 32×HA10 =
32,80 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2
Au' adopté (cm²) 29×HA12 = 32×HA10 = 32×HA10 = 32×HA10 = 32×HA10 =
32,80 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 234


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-14 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL1 avec Mmax et Ncorresp

Voiles longitudinales VL1 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage 7 éme étage
ére
1 SS et 2éme étage 4 éme étage et 6 et 8
éme éme
RDC étage étage
Mu (t.m) 145,118 -183,343 -166,158 -132,672 -104,636
Nu (t) -138,53054 -286,78191 -275,19631 -252,55704 -230,56459
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 1,048 0,639 0,604 0,525 0,454
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,308 0,206 0,195 0,169 0,146
χ 1,400 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 193,943 316,320 303,542 278,570 254,313
M uG* (t.m) 206,549 207,031 188,044 150,567 119,400
Mua* (t.m) 470,311 599,268 564,436 495,994 434,748
μbu 0,077 0,118 0,111 0,098 0,086
αu 0,100 0,157 0,147 0,129 0,113
Zu (cm) 2,9376 2,614788 2,625948 2,646036 2,663892
Au (cm²) 8,46 21,78 22,15 22,78 22,78
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 11,70 13,5 13,95 14,4 14,625
Amin CBA (cm²) 10,11 10,11 10,11 10,11 10,11
Amin DTR (cm²) 8,85 9,15 9,23 9,45 9,75
Au adopté (cm²) 20×HA10 = 22×HA12 = 22×HA12 = 22×HA12 = 22×HA12 =
15,71 cm2 24,88 cm2 24,88 cm2 24,88 cm2 24,88 cm2
Au' adopté (cm²) 20×HA10 = 22×HA12 = 22×HA12 = 22×HA12 = 22×HA12 =
15,71 cm2 24,88 cm2 24,88 cm2 24,88 cm2 24,88 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 235


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-15 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL1 avec Mmax et Ncorresp

Voiles longitudinales VL1 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
éme éme
10 étage et 12 et 14 étage et 16 et 18
éme éme éme
étage étage étage
Mu (t.m) -87,306 -73,166 -60,586 -55,075 33,756
Nu (t) -215,52832 -189,76407 -153,39014 -126,59099 -13,94480
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,405 0,386 0,395 0,435 2,421
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,131 0,125 0,127 0,140 0,781
χ 1,103 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 237,728 209,310 169,189 139,630 15,381
M uG* (t.m) 99,965 84,038 69,452 62,903 37,476
Mua* (t.m) 394,748 343,582 279,246 236,044 56,55
μbu 0,078 0,068 0,055 0,046 0,011
αu 0,102 0,088 0,071 0,059 0,014
Zu (cm) 2,676 2,692 2,711 2,724 2,774
Au (cm²) 22,55 20,42 16,55 13,15 -1,25
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 13,5 13,5 13,5 13,95 13,95
Amin CBA (cm²) 10,11 10,11 10,11 10,11 10,11
Amin DTR (cm²)
Au adopté (cm²) 31×HA10 = 31×HA10 = 31×HA10 = 31×Ø8 = 31×Ø8 =
24,35 cm2 24,35 cm2 24,35 cm2 15,58 cm2 15,58 cm2
Au' adopté (cm²) 31×HA10 = 31×HA10 = 31×HA10 = 31×Ø8 = 31×Ø8 =
24,35 cm2 24,35 cm2 24,35 cm2 15,58 cm2 15,58 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 236


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-16 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL2 avec Mmax et Ncorresp

Voiles longitudinales VL2 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage 7 éme étage
ére éme éme
1 SS et 2 étage 4 étage et 6 et 8
éme éme
RDC étage étage
Mu (t.m) 189,429 -188,216 -146,771 108,280 88,316
Nu (t) -221,99394 -596,82464 -565,89616 -217,10386 -210,62382
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,853 0,315 0,259 0,499 0,419
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,251 0,102 0,084 0,161 0,135
χ 1,400 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 310,792 658,298 624,183 239,466 232,318
M uG* (t.m) 270,389 217,567 171,338 123,210 100,942
Mua* (t.m) 693,066 1033,857 945,325 420,148 389,016
μbu 0,113 0,204 0,186 0,083 0,077
αu 0,150 0,288 0,259 0,108 0,100
Zu (cm) 287,640 246,859 250,096 266,947 267,840
Au (cm²) 17,46 59,87 61,55 20,52 21,77
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 13,28 13,50 13,95 14,40 14,63
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 8,85 9,15 9,45 9,60 9,75
Au adopté (cm²) 24×HA10 = 31×HA16 = 32×HA16 = 30×HA10 = 30×HA10 =
18,85 cm2 62,33 cm2 64,34 cm2 23,56 cm2 23,56 cm2
Au adopté (cm²) 24×HA10 = 31×HA16 = 32×HA16 = 30×HA10 = 30×HA10 =
2 2
18,85 cm 62,33 cm 64,34 cm2 23,56 cm2 23,56 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 237


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-17 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL2 avec Mmax et Ncorresp

Voiles longitudinales VL2 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
éme éme
10 étage et 12 et 14 étage et 16 et 18
éme éme éme
étage étage étage
Mu (t.m) 84,053 79,602 71,195 66,652 62,106
Nu (t) -223,98173 -184,7248 -139,75901 -77,43648 -49,82151
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,375 0,431 0,510 0,861 1,247
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,121 0,139 0,165 0,278 0,402
χ 1,103 1,103 1,103 1,400 1,400
Nu* (t) 247,052 203,751 154,154 108,411 69,750
M uG* (t.m) 96,474 90,975 81,008 95,022 88,059
Mua* (t.m) 402,818 343,626 272,159 229,452 174,549
μbu 0,079 0,068 0,054 0,045 0,034
αu 0,103 0,088 0,069 0,058 0,043
Zu (cm) 2,675052 2,691792 2,712996 2,725272 2,742012
Au (cm²) 24,12 19,02 13,46 6,05 1,52
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 14,85 14,85 14,85 15,53 15,53
Amin CBA (cm²) 10,11 10,11 10,11 10,11 10,11
Amin DTR (cm²) 9,90 9,90 9,90 9,90 9,90
Au adopté (cm²) 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 =
25,13 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2
Au' adopté (cm²) 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 =
2 2
25,13 cm 25,13 cm 25,13 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 238


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-18 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL3 avec Mmax et Ncorresp

Voiles longitudinales VL3 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage 7 éme étage
ére éme éme
1 SS et 2 étage 4 étage et 6 et 8
éme éme
RDC étage étage
Mu (t.m) -36,474 -30,328 22,244 -16,935 15,552
Nu (t) -269,93329 -260,92716 -128,97733 -200,44985 -122,28788
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,135 0,120 0,172 0,08 0,13
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC ET PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,040 00,37 0,055 0,042
χ 1,123 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 303,135 287,803 142,262 134,884
M uG* (t.m) 46,077 37,846 26,674 19,626
Mua* (t.m) 458,341 394,722 203,079 186,882
μbu 0,075 0,078 0,040 0,037
αu 0,098 0,102 0,051 0,047
Zu (cm) 2,940048 2,676168 2,733084 2,737548
Au (cm²) 36,81 35,08 16,99 48,0375 16,65
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 48,0375 0,00
Amin RPA (cm²) 9,00 9,00 9,00 9,00 9,00
Amin CBA (cm²) 11,09 11,09 11,09 11,09 11,09
Amin DTR (cm²) 10,20 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 20×HA16 = 20×HA16 = 18×HA12 = 25×HA16 = 18×HA12 =
40,21 cm2 40,21 cm2 20,36 cm2 50,27 cm2 20,36 cm2
Au' adopté (cm²) 20×HA16 = 20×HA16 = 18×HA12 = 25×HA16 = 18×HA12 =
2 2
40,21 cm 40,21 cm 20,36 cm2 50,27 cm2 20,36 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 239


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-19 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL3 avec Mmax et Ncorresp

Voiles longitudinales VL3 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
éme éme
10 étage et 12 et 14 étage et 16 et 18
éme éme éme
étage étage étage
Mu (t.m) 14,765 11,984 9,667 9,138 -8,133
Nu (t) -103,55844 -80,08592 -57,07187 -39,67817 -40,72063
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,143 0,150 0,169 0,230 0,200
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,046 0,048 0,055 0,074 0,065
χ 1,103 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 114,225 88,335 62,950 43,765 44,915
M uG* (t.m) 18,105 14,619 11,614 10,744 9,679
Mua* (t.m) 159,744 124,154 89,67 65,013 65,374
μbu 0,031 0,024 0,018 0,013 0,013
αu 0,039 0,030 0,023 0,016 0,016
Zu (cm) 274,648 275,652 276,433 270,072 277,214
Au (cm²) 14,02 10,82 7,63 4,92 5,33
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 9,00 9,00 9,00 9,00 9,00
Amin CBA (cm²) 11,09 11,09 11,09 11,09 11,09
Amin DTR (cm²) 9,30 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 20×HA10 = 20×HA10 = 20×HA10 = 20×HA10 = 20×HA10 =
15,71 cm2 15,71 cm2 15,71 cm2 15,71 cm2 15,71 cm2
Au' adopté (cm²) 20×HA10 = 20×HA10 = 20×HA10 = 20×HA10 = 20×HA10 =
2 2
15,71 cm 15,71 cm 15,71 cm2 15,71 cm2 15,71 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 240


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-20 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL4 avec Mmax et Ncorresp

Voiles longitudinales VL4 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage 7 éme étage
ére éme éme
1 SS et 2 étage 4 étage et 6 et 8
éme éme
RDC étage étage
Mu (t.m) -248,349 -264,055 -209,780 -158,710 -120,141
Nu (t) -490,98728 -399,40763 -379,10659 -356,02601 -321,04508
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,506 0,661 0,553 0,446 0,374
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,149 0,213 0,178 0,144 0,121
χ 1,123 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 551,379 440,547 418,155 392,697 354,113
M uG* (t.m) 288,371 298,030 237,721 181,230 137,927
Mua* (t.m) 1038,246 844,308 756,233 668,174 577,027
μbu 0,170 0,166 0,149 0,132 0,114
αu 0,234 0,228 0,203 0,178 0,152
Zu (cm) 2,773584 2,535552 2,563452 2,591352 2,620368
Au (cm²) 44,26 26,89 30,79 33,71 33,48
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 17,55 18,00 18,23 18,450 18,675
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 40×HA12 = 35×HA10 = 41×HA10 = 44×HA10 = 45×HA10 =
45,24 cm2 27,49 cm2 32,20 cm2 34,56 cm2 35,34 cm2
Au' adopté (cm²) 40×HA12 = 35×HA10 = 41×HA10 = 44×HA10 = 45×HA10 =
2 2
45,24 cm 27,49 cm 32,20 cm2 34,56 cm2 35,34 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 241


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-21 : Calcul d’armatures des voiles longitudinales VL4 avec Mmax et Ncorresp

Voiles longitudinales VL4 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
éme éme
10 étage et et 14 étage et 16 et 18
12émeétage éme
étage éme
étage
Mu (t.m) -77,378 -88,044 -77,378 -70,141 55,305
Nu (t) -174,29023 -229,43485 -174,29023 -127,09564 -61,53341
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,444 0,384 0,444 0,552 0,899
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,143 0,124 0,143 0,178 0,290
χ 1,103 1,103 1,103 1,103 1,400
Nu* (t) 192,242 253,067 192,242 140,186 86,147
M uG* (t.m) 88,335 101,100 88,335 79,556 78,781
Mua* (t.m) 326,715 414,903 326,715 253,387 185,603
μbu 0,064 0,082 0,064 0,050 0,037
αu 0,083 0,107 0,083 0,064 0,047
Zu (cm) 2,697372 2,670588 2,697372 2,718576 2,737548
Au (cm²) 17,78 24,43 17,78 11,75 4,59
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 19,13 19,13 19,13 19,80 19,80
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 9,30 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 43×Ø8 = 34×HA10 = 34×HA10 = 45×Ø8 = 45×Ø8 =
21,61 cm2 26,70 cm2 26,70 cm2 22,62 cm2 22,62 cm2
Au' adopté (cm²) 43×Ø8 = 34×HA10 = 34×HA10 = 45×Ø8 = 45×Ø8 =
2 2 2
21,61 cm 26,70 cm 26,70 cm 22,62 cm2 22,62 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 242


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-22 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT1 avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales VT1 : Nmax et Mcorresp


Niveau 2 SS et 1ére 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage et
éme
7 éme étage et
SS et RDC 2éme étage 4 éme étage 6 émeétage 8 émeétage
Mu (t.m) -214,250 -236,517 -187,292 -145,340 -114,472
Nu (t) -432,680 -402,086 -388,613 -369,523 -351,685
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,495 0,588 0,482 0,393 0,325
ea (m) 0,017 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,146 0,190 0,155 0,127 0,105
χ 1,123 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 485,900 443,501 428,640 407,584 387,909
M uG* (t.m) 248,781 267,653 213,248 160,812 132,083
Mua* (t.m) 904,746 817,594 744,762 666,216 613,090
μbu 0,148 0,161 0,147 0,131 0,121
αu 0,201 0,221 0,200 0,176 0,162
Zu (cm) 281,398 254,336 256,680 259,358 260,921
Au (cm²) 41,10 30,51 34,62 37,68 38,23
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 14,850 15,075 15,525 16,125 16,125
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 28×HA14 = 30×HA12 = 32×HA12 = 34×HA12 = 35×HA12 =
43,10 cm2 33,93 cm2 36,19 cm2 38,45 cm2 39,58 cm2
Au'adopté (cm²) 28×HA14 = 30×HA12 = 32×HA12 = 34×HA12 = 35×HA12 =
43,10 cm2 33,93 cm2 36,19 cm2 38,45 cm2 39,58 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 243


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-23 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT1 avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales VT1 : Nmax et Mcorresp


éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage et 13 éme étage et 15 éme étage 17 éme étage
10 émeétage 12 émeétage 14 émeétage et 16 et 18
éme éme
étage étage
Mu (t.m) -98,926 -82,560 -66,933 -58,073 -48,981
Nu (t) -326,440 -280,213 -218,559 -167,307 -94,717
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,303 0,295 0,306 0,347 0,517
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,098 0,095 0,099 0,112 0,167
χ 1,103 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 360,063 309,075 241,071 184,540 104,473
M uG* (t.m) 114,680 95,968 77,504 66,896 55,632
Mua* (t.m) 561,158 479,221 376,432 295,726 185,179
μbu 0,111 0,094 0,074 0,058 0,036
αu 0,147 0,124 0,096 0,075 0,046
Zu (cm) 262,595 265,162 268,286 270,630 273,866
Au (cm²) 36,59 32,09 25,19 18,82 9,21
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 15,63 15,93 16,43 17,10 17,10
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 9,30 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 34×HA12 = 30×HA12 = 34×HA10 = 42×Ø8 = 42×Ø8 =
2 2 2
38,45 cm 33,93 cm 26,70 cm 21,11 cm2 21,11 cm2
Au'adopté 34×HA12 = 30×HA12 = 34×HA10 = 42×Ø8 = 42×Ø8 =
(cm²) 38,45 cm2 33,93 cm2 26,70 cm2 21,11 cm2 21,11 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 244


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI- 24 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT2 avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales VT2 : Nmax et Mcorresp


éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage 7 éme étage et
1ére SS et 2éme étage 4 éme étage et 6 8 émeétage
éme
RDC étage
Mu (t.m) -216,249 -207,575 -184,215 -139,487 -108,431
Nu (t) -497,315 -495,452 -495,453 -481,343 -445,083
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,435 0,419 0,372 0,290 0,244
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,128 0,135 0,120 0,094 0,079
χ 1,123 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 558,485 546,484 546,485 530,921 490,927
M uG* (t.m) 252,435 237,447 211,763 162,196 127,396
Mua* (t.m) 1011,975 915,087 889,404 820,5380 736,146
μbu 0,166 0,180 0,175 0,162 0,145
αu 0,228 0,250 0,242 0,222 0,197
Zu (cm) 278,093 251,100 251,993 254,225 257,015
Au (cm²) 48,65 45,51 48,38 52,40 51,13
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 16,80 16,80 17,40 17,90 18,20
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 32×HA14 = 23×HA16 = 25×HA16 = 28×HA16 = 28×HA16 =
49,26 cm2 46,24 cm2 50,27 cm2 56,30 cm2 56,30 cm2
Au' adopté (cm²) 32×HA14 = 23×HA16 = 25×HA16 = 28×HA16 = 28×HA16 =
49,26 cm2 46,24 cm2 50,27 cm2 56,30 cm2 56,30 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 245


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI- 25 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT2 avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales VT2 : Nmax et Mcorresp


éme
Niveau 9 étage 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
et 10 et 12 et 14 et 16 et 18 émeétage
éme éme éme éme
étage étage étage étage
Mu (t.m) -93,112 -81,147 -69,637 -61,181 -51,023
Nu (t) -397,627 -335,682 -263,088 -203,973 -124,102
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,234 0,242 0,265 0,300 0,411
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,075 0,078 0,085 0,097 0,133
χ 1,103 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 438,583 370,257 290,186 224,982 136,885
M uG* (t.m) 109,426 95,341 81,397 70,982 58,381
Mua* (t.m) 653,269 554,460 441,228 349,960 228,118
μbu 0,129 0,109 0,087 0,069 0,045
αu 0,173 0,145 0,114 0,089 0,058
Zu (cm) 259,693 262,818 266,278 269,068 272,527
Au (cm²) 46,76 39,82 31,12 23,73 13,30
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 16,43 16,43 16,43 17,10 17,10
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 9,30 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 24×HA16 = 36×HA12 = 30×HA12 = 34×HA10 = 30×HA10 =
48,25 cm2 40,72cm2 33,92 cm2 26,70 cm2 23,56 cm2
Au' adopté (cm²) 24×HA16 = 36×HA12 = 30×HA12 = 34×HA10 = 30×HA10 =
48,25 cm2 40,72cm2 33,92 cm2 26,70 cm2 23,56 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 246


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI- 26 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT3 avec Nmax et Mcorresp
Voiles transversales VT3 : Nmax et Mcorresp
éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage 5 éme étage 7 éme étage
ére éme éme
1 SS et 2 étage et 4 et 6 et 8
éme éme
RDC étage étage étage
Mu (t.m) -96,403 -98,350 -83,517 -63,192 -48,967
Nu (t) -603,774 -568,465 -544,892 -494,670 -438,142
d (m) 0,27 0,27 0,27 0,27 0,27
d’ (m) 0,03 0,03 0,03 0,03 0,03
eo (m) 0,160 0,173 0,153 0,13 0,11
(d-d')/2 (m) 0,12 0,11 0,12 0,12 0,12
ea2 (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
Nature section ET ET ET ET ET
Au (cm²) 86,63 88,20 88,99 89,775 91,35
Au' (cm²) 86,63 88,20 88,99 89,775 91,35
Amin RPA (cm²) 24,53 24,98 25,43 25,65 26,10
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 45×HA16 = 46×HA16 = 46×HA16 = 48×HA16 = 48×HA16 =
90,48 cm2 92,49 cm2 92,49 cm2 96,51 cm2 96,51 cm2
Au adopté (cm²) 45×HA16 = 46×HA16 = 46×HA16 = 48×HA16 = 48×HA16 =
90,48 cm2 92,49 cm2 92,49 cm2 96,51 cm2 96,51 cm2

Tableau VI-27 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT3 avec Nmax et Mcorresp
Voiles transversales VT3 : Nmax et Mcorresp
éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
éme
10 étage et 12 et 14 et 16 et 18
éme éme éme éme
étage étage étage étage
Mu (t.m) -40,979 -33,715 -26,728 -23,448 -16,079
Nu (t) -383,442 -314,182 -241,664 -191,282 -119,611
d (m) 0,27 0,27 0,27 0,27 0,27
d’ (m) 0,03 0,03 0,03 0,03 0,03
eo (m) 0,110 0,110 0,110 0,123 0,134
(d-d')/2 (m) 0,12 0,12 0,12 0,12 0,12
ea2 (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
Nature section ET ET ET ET ET
Au (cm²) 92,14 92,14 92,14 94,50 94,50
Au' (cm²) 92,14 92,14 92,14 94,50 94,50
Amin RPA (cm²) 26,33 26,33 26,33 27,00 27,00
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 9,30 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 50×HA16 = 50×HA16 = 50×HA16 = 52×HA16 = 52×HA16 =
100,53 cm2 100,53 cm2 100,53 cm2 104,55 cm2 104,55 cm2
Au' adopté (cm²) 50×HA16 = 50×HA16 = 50×HA16 = 52×HA16 = 52×HA16 =
100,53 cm2 100,53 cm2 100,53 cm2 104,55 cm2 104,55 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 247


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-28 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT1 avec Mmax et Ncorresp

Voiles transversales VT1 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage 7 éme étage
1ére SS et 2éme étage 4 éme étage et 6 et 8
éme éme
RDC étage étage
Mu (t.m) 238,845 271,671 220,832 182,165 152,688
Nu (t) -287,787 -296,910 -322,184 -321,034 -281,865
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,830 0,915 0,685 0,567 0,542
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,244 0,295 0,221 0,183 0,175
χ 1,123 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 323,185 327,492 355,369 354,101 310,897
M uG* (t.m) 273,738 304,731 248,936 206,264 173,325
Mua* (t.m) 713,270 710,821 689,594 645,349 558,837
μbu 0,117 0,140 0,136 0,127 0,110
αu 0,156 0,189 0,183 0,170 0,146
Zu (cm) 286,906 257,908 258,577 260,028 262,706
Au (cm²) 18,64 12,97 22,17 26,54 24,54
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 14,850 15,075 15,525 16,125 16,125
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 26×HA10 = 26×HA10 = 30×HA10 = 35×HA10 = 35×HA10 =
20,42 cm2 20,42 cm2 23,56 cm2 27,49 cm2 27,49 cm2
Au' adopté (cm²) 26×HA10 = 26×HA10 = 26×HA10 = 35×HA10 = 35×HA10 =
20,42 cm2 20,42 cm2 23,56 cm2 27,49 cm2 27,49 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 248


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-29 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT1 avec Mmax et Ncorresp

Voiles transversales VT1 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
10 émeétage et 12 et 14 émeétage et 16 et 18
éme éme éme
étage étage étage
Mu (t.m) 135,524 113,341 91,510 80,090 53,363
Nu (t) -232,511 -178,711 -126,462 -85,525 -35,427
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,583 0,634 0,724 0,936 1,506
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,188 0,205 0,234 0,302 0,486
χ 1,103 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 256,460 197,118 139,488 94,334 39,076
M uG* (t.m) 153,491 128,028 103,151 89,759 59,454
Mua* (t.m) 471,501 372,454 276,116 206,733 107,908
μbu 0,093 0,073 0,054 0,041 0,021
αu 0,122 0,095 0,069 0,052 0,027
Zu (cm) 265,385 268,398 271,300 273,197 275,987
Au (cm²) 19,70 14,59 9,43 4,67 -0,01
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 15,625 15,925 16,425 17,10 17,10
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 9,30 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 37×Ø 8 = 37×Ø 8 = 37×Ø 8 = 37×Ø 8 = 37×Ø 8 =
2 2 2
18,60cm 18,60cm 18,60cm 18,60cm2 18,60cm2
Au' adopté (cm²) 32×Ø 8 = 32×Ø 8 = 32×Ø 8 = 32×Ø 8 = 32×Ø 8 =
18,60cm2 18,60cm2 18,60cm2 18,60cm2 18,60cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 249


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-30 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT2 avec Mmax et Ncorresp

Voiles transversales VT2 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage 7 éme étage
1ére SS et 2éme étage 4 éme étage et 6 et 8
éme éme
RDC étage étage
Mu (t.m) 249,544 247,528 218,580 177,356 144,312
Nu (t) -387,798 -369,384 -360,175 -329,168 -279,246
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,643 0,670 0,607 0,534 0,517
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,189 0,216 0,196 0,172 0,167
χ 1,123 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 435,497 407,431 397,273 363,072 308,008
M uG* (t.m) 287,428 279,294 247,302 197,860 164,014
Mua* (t.m) 879,704 784,508 739,921 648,069 545,944
μbu 0,144 0,155 0,146 0,128 0,108
αu 0,195 0,212 0,198 0,172 0,143
Zu (cm) 282,132 255,341 256,903 259,805 263,041
Au (cm²) 30,92 25,05 27,31 28,41 25,11
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 16,80 16,80 17,40 17,90 18,20
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 30×HA12 = 38×HA10 = 38×HA10 = 38×HA10 = 38×HA10 =
2 2
33,93 cm 29,85 cm 29,85 cm2 29,85 cm2 29,85 cm2
Au adopté (cm²) 30×HA12 = 38×HA10 = 38×HA10 = 38×HA10 = 38×HA10 =
33,93 cm2 29,85 cm2 29,85 cm2 29,85 cm2 29,85 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 250


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-31 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT2 avec Mmax et Ncorresp

Voiles transversales VT2 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
10 émeétage et 12 et 14 émeétage et 16 et 18
éme éme éme
étage étage étage
Mu (t.m) 126,653 105,670 85,724 80,190 64,651
Nu (t) -225,480 -167,227 -112,210 -68,732 -18,890
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,562 0,632 0,764 1,167 3,42
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,181 0,204 0,246 0,376 1,103
χ 1,103 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 248,704 184,451 123,768 75,811 20,836
M uG* (t.m) 143,627 119,432 96,477 89,647 71,582
Mua* (t.m) 452,020 348,151 249,949 183,653 97,419
μbu 0,089 0,069 0,049 0,036 0,019
αu 0,117 0,089 0,063 0,046 0,024
Zu (cm) 265,943 269,068 271,969 273,866 276,322
Au (cm²) 19,68 13,76 7,97 2,19 - 3,60
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 16,43 16,43 16,43 17,10 17,10
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 9,30 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 =
2 2
23,56 cm 23,56 cm 23,56 cm2 23,56 cm2 23,56 cm2
Au' adopté (cm²) 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 = 30×HA10 =
23,56 cm2 23,56 cm2 23,56 cm2 23,56 cm2 23,56 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 251


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-32 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT3 avec Mmax et Ncorresp

Voiles transversales VT3 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 2 SS et 1ére étage et 3éme étage et 5 éme étage 7 éme étage
1ére SS et 2éme étage 4 éme étage et 6 et 8
éme éme
RDC étage étage
Mu (t.m) 110,438 110,950 99,871 82,019 66,908
Nu (t) -159,105 -155,373 -168,179 -189,435 -190,095
h (m) 3,40 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 3,06 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,694 0,714 0,594 0,433 0,352
ea (m) 0,0170 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 27,48 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,204 0,230 0,192 0,140 0,114
χ 1,123 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 178,675 171,376 185,501 208,947 209,675
M uG* (t.m) 127,038 125,019 113,063 93,713 77,056
Mua* (t.m) 370,036 337,525 343,084 352,807 337,053
μbu 0,061 0,066 0,068 0,069 0,066
αu 0,079 0,085 0,088 0,089 0,085
Zu (cm) 296,330 269,514 269,179 269,068 269,514
Au (cm²) 13,45 11,54 14,51 19,46 21,15
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 24,53 24,98 25,43 25,65 26,10
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 55×Ø8 = 56×Ø8 = 57×Ø8 = 58×Ø8 = 59×Ø8 =
2 2 2
27,65 cm 28,15 cm 28,65 cm 29,15 cm2 29,66 cm2
Au' adopté (cm²) 55×Ø8 = 56×Ø8 = 57×Ø8 = 58×Ø8 = 59×Ø8 =
27,65 cm2 28,15 cm2 28,65 cm2 29,15 cm2 29,66 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 252


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Tableau VI-33 : Calcul d’armatures des voiles transversales VT3 avec Mmax et Ncorresp

Voiles transversales VT3 : Mmax et Ncorresp


éme
Niveau 9 étage et 11 éme étage 13 éme étage 15 éme étage 17 éme étage
10 émeétage et 12 et 14 émeétage et 16 et 18
éme éme éme
étage étage étage
Mu (t.m) 59,157 48,993 40,108 37,992 29,669
Nu (t) -173,580 -144,998 -109,628 -80,055 -39,087
h (m) 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10
d (m) 2,79 2,79 2,79 2,79 2,79
d’ (m) 0,31 0,31 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,341 0,338 0,366 0,475 0,759
ea (m) 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155 0,0155
d-(h/2) (m) 1,24 1,24 1,24 1,24 1,24
Nature section PC PC PC PC PC
λ 25,06 25,06 25,06 25,06 25,06
eo/h 0,110 0,109 0,118 0,153 0,245
χ 1,103 1,103 1,103 1,103 1,103
Nu* (t) 191,459 159,933 120,920 88,301 43,113
M uG* (t.m) 68,255 56,536 46,131 43,312 33,391
Mua* (t.m) 305,664 254,853 196,072 152,805 86,851
μbu 0,060 0,050 0,039 0,030 0,017
αu 0,077 0,064 0,050 0,038 0,021
Zu (cm) 270,407 271,858 273,420 274,759 276,656
Au (cm²) 19,61 16,55 12,30 8,17 2,93
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 26,33 26,33 26,33 27,00 27,00
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 9,30 9,30 9,30 9,30 9,30
Au adopté (cm²) 60×Ø8 = 60×Ø8 = 60×Ø8 = 62×Ø8 = 62×Ø8 =
2 2 2
30,16 cm 30,16 cm 30,16 cm 31,16 cm2 31,16 cm2
Au' adopté (cm²) 60×Ø8 = 60×Ø8 = 60×Ø8 = 62×Ø8 = 62×Ø8 =
30,16 cm2 30,16 cm2 30,16 cm2 31,16 cm2 31,16 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 253


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Le tableau suivant représente les résultats finals des sections de ferraillages adoptées pour les voiles
longitudinales de différents étages :

Tableau VI-34 : Résultats des sections des armatures adoptées pour les voiles longitudinales

Niveau 2éme SS et 1ére étage et 3éme étage et 5éme étage et 7éme étage et
1ére SS et 2éme étage 4éme étage 6émeétage 8émeétage
types RDC
Au de VL1 30×HA16 = 22×HA12 = 22×HA12 = 22×HA12 = 30×HA12 =
60,32 cm² 24,88 cm2 24,88 cm2 24,88 cm2 33,93 cm²
Au' de VL1 30×HA16 = 22×HA12 = 22×HA12 = 22×HA12 = 30×HA12 =
60,32 cm² 24,88 cm2 24,88 cm2 24,88 cm2 33,93 cm²
Au de VL2 36×HA16 = 31×HA16 = 32×HA16 = 32×HA16 = 30×HA16 =
72,38 cm2 62,33 cm2 64,34 cm2 64,34 cm2 60,32 cm2
Au' de VL2 36×HA16 = 31×HA16 = 32×HA16 = 32×HA16 = 30×HA16 =
72,38 cm2 62,33 cm2 64,34 cm2 64,34 cm2 60,32 cm2
Au de VL3 20×HA16 = 20×HA16 = 17×HA16 = 25×HA16 = 17×HA16 =
40,21 cm2 40,21 cm2 34,18 cm2 50,27 cm2 34,18 cm2
Au' de VL3 20×HA16 = 20×HA16 = 17×HA16 = 25×HA16 = 17×HA16 =
40,21 cm2 40,21 cm2 34,18 cm2 50,27 cm2 34,18 cm2
Au de VL4 34×HA14 = 32×HA12 = 29×HA12 = 32×HA12 = 32×HA12 =
52,34 cm2 36,19 cm2 32,80 cm2 36,19 cm2 36,19 cm2
Au' de VL4 34×HA14 = 32×HA12 = 29×HA12 = 32×HA12 = 32×HA12 =
52,34 cm2 36,19 cm2 32,80 cm2 36,19 cm2 36,19 cm2
Niveau 9éme étage et 11éme étage 13éme étage 15éme étage 17éme étage
10émeétage et 12émeétage et 14émeétage et 16émeétage et 18émeétage
types
Au de VL1 27×HA16 = 27×HA16 = 27×HA16 = 29×HA16 = 29×HA16 =
54,29 cm2 54,29 cm2 54,29 cm2 58,31 cm2 58,31 cm2
Au' de VL1 27×HA16 = 27×HA16 = 27×HA16 = 29×HA16 = 29×HA16 =
54,29 cm2 54,29 cm2 54,29 cm2 58,31 cm2 58,31 cm2
Au de VL2 34×HA14 = 31×HA16 = 32×HA16 = 30×HA10 = 30×HA10 =
52,34 cm2 62,33 cm2 64,34 cm2 27,49 cm2 23,56 cm2
Au' de VL2 34×HA14 = 31×HA16 = 32×HA16 = 30×HA10 = 30×HA10 =
52,34 cm2 62,33 cm2 64,34 cm2 27,49 cm2 23,56 cm2
Au de VL3 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 =
34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2
Au' de VL3 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 = 17×HA16 =
34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2 34,18 cm2
Au de VL4 29×HA12 = 34×HA10 = 34×HA10 = 32×HA10 = 32×HA10 =
32,80 cm2 26,70 cm2 26,70 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2
Au' de VL4 29×HA12 = 34×HA10 = 34×HA10 = 32×HA10 = 32×HA10 =
32,80 cm2 26,70 cm2 26,70 cm2 25,13 cm2 25,13 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 254


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Le tableau suivant représente les résultats finals des sections de ferraillages adoptées pour les voiles
transversales de différents étages :

Tableau VI-35 : Résultats des sections des armatures adoptées pour les voiles transversales

Niveau 2éme SS et 1ére étage et 3éme étage et 5éme étage et 7éme étage et
1ére SS et 2éme étage 4éme étage 6éme étage 8éme étage
types RDC
Au de VT1 28×HA14 = 30×HA12 = 32×HA12 = 34×HA12 = 35×HA12 =
43,10 cm2 33,93 cm2 36,19 cm2 38,45 cm2 39,58 cm2
Au' de VT1 28×HA14 = 30×HA12 = 32×HA12 = 34×HA12 = 35×HA12 =
43,10 cm2 33,93 cm2 36,19 cm2 38,45 cm2 39,58 cm2
Au de VT2 32×HA14 = 23×HA16 = 25×HA16 = 28×HA16 = 28×HA16 =
49,26 cm2 46,24 cm2 50,27 cm2 56,30 cm2 56,30 cm2
Au' de VT2 32×HA14 = 23×HA16 = 25×HA16 = 28×HA16 = 28×HA16 =
49,26 cm2 46,24 cm2 50,27 cm2 56,30 cm2 56,30 cm2
Au de VT3 45×HA16 = 46×HA16 = 46×HA16 = 48×HA16 = 48×HA16 =
90,48 cm2 92,49 cm2 92,49 cm2 96,51 cm2 96,51 cm2
Au' de VT3 45×HA16 = 46×HA16 = 46×HA16 = 48×HA16 = 48×HA16 =
90,48 cm2 92,49 cm2 92,49 cm2 96,51 cm2 96,51 cm2
Niveau 9éme étage et 11éme étage 13éme étage 15éme étage 17éme étage
10émeétage et 12émeétage et 14émeétage et 16émeétage et 18émeétage
types
Au de VT1 34×HA12 = 30×HA12 = 34×HA10 = 42×Ø8 = 42×Ø8 =
38,45 cm2 33,93 cm2 26,70 cm2 21,11 cm2 21,11 cm2
Au' de VT1 34×HA12 = 30×HA12 = 34×HA10 = 42×Ø8 = 42×Ø8 =
38,45 cm2 33,93 cm2 26,70 cm2 21,11 cm2 21,11 cm2
Au de VT2 24×HA16 = 36×HA12 = 30×HA12 = 34×HA10 = 34×HA10 =
48,25 cm2 40,72cm2 33,92 cm2 26,70 cm2 26,70 cm2
Au' de VT2 24×HA16 = 36×HA12 = 30×HA12 = 34×HA10 = 34×HA10 =
48,25 cm2 40,72cm2 33,92 cm2 26,70 cm2 26,70 cm2
Au de VT3 50×HA16 = 50×HA16 = 50×HA16 = 52×HA16 = 52×HA16 =
100,53 cm2 100,53 cm2 100,53 cm2 104,55 cm2 104,55 cm2
Au' de VT3 50×HA16 = 50×HA16 = 50×HA16 = 52×HA16 = 52×HA16 =
100,53 cm2 100,53 cm2 100,53 cm2 104,55 cm2 104,55 cm2

►Calcul des armatures verticales :


D'après le RPA 99 / version 2003 on a :
Amin = 0,15%×a×L
On calcul le ferraillage pour une bande de 1 mètre (L = 1 m)
Amin = 0,15%×0,3×1,00 = 4,50 cm2/ml

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 255


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

●Le diamètre :

D ≤ 1/10 x a
D ≤ (1/10)×300 = 30mm
On adopte : D = 12 mm

●L'espacement:
- Selon le BAEL 91 révisée 99, on â:
St ≤ min {2×a ; 33 cm}
St ≤ min {60 ; 33 cm}
St ≤ 33cm
- Selon le RPA 99 / version 2003 on a:

St ≤ min {1,5×a ; 30 cm}


St ≤ min {45 cm ; 30 cm}
St ≤ 30
Donc : St ≤ min {St BAEL 91 révisée 99 ; St RPA 99 / version 2003}
St ≤ 30 cm

On adopte un espacement de 20 cm.


Le choix de la section des armatures verticales est 6HA12/ml de section 6,79 cm²/ml.

►Calcul des armatures longitudinales :


D'après le RPA 99 / version 2003, on adopte le même ferraillage que les armatures verticales soit
6 HA12 = 6,79 cm2/ml avec un espacement de 20 cm.

►Calcul des armatures transversales :

D'après le D.T.R-B.C-2,42 et le BAEL 91 révisée 99, dans le cas ou le diamètre des aciers
verticaux est inférieur ou égal à 12 mm, les armatures transversales sont à prévoir à raison d'une
densité de 4/m² au moins ; on prend donc 4Φ6/m².

►Vérification de la contrainte de cisaillement:

● On calcule la contrainte de cisaillement τb:

τb =

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 256


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Avec :

T = 1,4×Tcal (l’effort tranchant de calcul majoré de 40%)


a : épaisseur du voile
L : longueur du voile

τb = = 0,546 MPa

τb = 0,546 0,05fc28 = 1,25 MPa Condition vérifiée.

►Disposition des armatures :

● Armatures verticales :

La distance entre axes des armatures verticales d'une même face ne doit pas dépasser deux fois
l'épaisseur du mur ni 33 cm Selon le BAEL 91, et selon l'RPA 99 / version 2003 ne doit pas
dépasser 1,5 de l'épaisseur du mur ni 30 cm.

A chaque extrémité du voile l'espacement des barres doit être réduit de moitié sur L/10 de la largeur
du voile. Cet espacement d'extrémité doit être au plus égal à 15 cm.

On a St = 20 cm ─> St/2 = 10 cm < 15 cm Condition vérifiée.

L = 300 cm L/10 = 30 cm

► Armatures horizontales :

Les barres horizontales doivent être munies de crochets à 135° ayant une longueur de 10Φ. Elles
doivent être retournées aux extrémités du mur et aux bords libres qui limitent les ouvertures sur
l'épaisseur du mur.

Le diamètre des barres verticales et horizontales des voiles ne doit pas dépasser L/10 de l'épaisseur
du voile.

► Armatures transversales :

Les deux nappes d'armatures doivent être reliées avec au moins 4 cadres au mètre carré. Dans
chaque nappe, les barres horizontales doivent être disposées vers l'extérieur.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 257


Chapitre VI : Etude des éléments structuraux

Figure VI-52 : coupe horizontale de Ferraillage du 1ére type des voiles

Figure VI-53 : coupe verticale de Ferraillage du 1ére type des voiles

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 258


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

I-Introduction :
L’infrastructure doit constituer un ensemble rigide capable de remplir les fonctions suivantes :

● Réalise l’encastrement de la structure dans le terrain.


● Assurant la liaison avec le sol et répartissent les efforts.
● Elle joue un rôle d’appuis.
● Limite les tassements différentiels à une valeur acceptable.
II-Etude du voile périphérique :

Un voile périphérique est prévu entre la fondation et le niveau du plancher RDC.


D’après le RPA 99 / version 2003, le voile périphérique doit avoir les caractéristiques minimales
ci- dessous.
L’épaisseur du voile doit être supérieure ou égale à 15 cm.
Les armatures sont constituées de deux nappes, le pourcentage minimal est de 0,10% dans les deux
sens (horizontal et vertical).
III-Dimensionnement :

Figure VII-1: schéma des voiles périphériques longitudinales avec les poteaux et les poutres

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 259


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Figure VII-2: schéma des voiles périphériques transversales avec les poteaux et les poutres

Poussée Poussée

de terre de terre
charges
verticales

Poussée de terre aux niveaux de radier générale

3,45 3,50 3,50 3,85 4,80 3,85 3,50 3,50 3,45

33,40 m

Figure VII-3: les différentes charges agissantes aux voiles périphériques longitudinales

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 260


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

h = 6,8 m : Hauteur du sous sol.


= 30° : L’angle du frottement de remblai.
γd = 1,85 t / m2 : Poids spécifique du remblai.
K0 : Coefficient de poussée (surface horizontale).

K0 = tg2( - )

III-1-Evaluation des efforts permanents :


Les efforts verticaux
Poids propre du mur périphérique : par un mètre linéaire.
Gv = 2,04x 2,5= 5,10 t
Les efforts horizontaux :
Poussée de terre :
Pt = K0×h× L = 1/2x 0,333x1,85 x 1,00 x h² = 1/2x 0,333x1,85 x 1,00 x (6,80)2
Pt= 14,24 t/ml.
Sous l’effet de la surcharge q = 2t/ml
Pq = K0×q×h
Pq = 0,333 x 2 x 6,80 = 4,523t/ml
●Poussée totale :
Au niveau du sommet :
Ph = Pt + Pq = 0,00 + 4,523 = 4,523t/ml
Ph = 4,53t/ml
Au niveau de la radier :
Ph = Pt + Pq
Ph = 14,24+4,523
Ph = 18,763 t/m
P(z) = az+b
P(0) = 18,763t/m
P (6,80m) = 4,523 t/m
L’équation générale de la pression horizontale est :
P (z) = -2,14Z+18,763 (t/m)

IV-Ferraillage:

IV-1-Calcul des armatures:

A)-Etapes de calcul :

-Détermination des sollicitations N et M par rapport aux centre de gravité du béton seul, on
envisage 2 cas : (Nmin ; Mcoresspond) et (Mmax ; Ncoresspond), La détermination de la nature de la section
peut être soit:

-Entièrement comprimée (EC).


-Partiellement comprimée (PC).
-Entièrement tendue (ET).

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 261


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

►Section partiellement comprimée (PC) :

Une section rectangulaire soumise à la flexion composée est partiellement comprimée si :

- Nu : est un effort de compression et la condition suivante est vérifiée :


Nu × (d - d’) – Mua ≤ (0,337 – 0,81×d’/ h)×b×h²×fbu
Avec : h étant la longueur du voile et Mua le moment par rapport aux aciers tendus.
- Nu : est un effort de traction et que le centre de pression ‘C’ se trouve en dehors de la zone
comprise entre les armatures.

 Etat limite ultime de stabilité de forme :


Pour toute section sollicitée en compression simple, il faut faire la vérification de la stabilité
en forme.
La vérification de l’état limite ultime de stabilité de forme peut être évitée si l’encastrement
mécanique λ = lf / i est inférieur à la plus grande des deux valeurs suivantes : (Le voile est
considéré comme pièce de faible élancement).

50
λxy ≤ max avec : eo : excentricité du premier ordre avant application de ea
67×eo /h eo = MuG / Nu

λx = Lf×√12/b avec : Lf : Longueur de flambement (lf = 0,7×Lo)

b : Longueur du refend

Lo = he = 3,10 m ou 3,40 m

 Coefficient de majoration χ :

χ = 1 + 0,2 × (λ/35)² si eo/h ≤ 0,75

χ = max [1 + 0,15 × (λ / 35)²×h/eo ; 1,4] si eo / h ˃ 0,75


Si l’écartement mécanique est inférieur à la plus grande des deux valeurs citées ci-dessus,
alors les effets du second ordre seront pris en compte d’une manière forfaitaire en
multipliant les sollicitations de calcul par le coefficient χ, ainsi que les sections seront
soumises aux nouvelles sollicitations suivantes :

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 262


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Nu* et Mu* (sollicitations appliquées par rapport au centre de gravité du béton seul
majorées pour tenir compte des effets du second ordre), on aura alors :
Nu* = χ×Nu MuG* = Nu* (eo + ea)

Avec :
ea = 0,005×he (valable pour un bâtiment à plusieurs étage contreventé par voiles)
he = 3,40 m (hauteur d’étage sous sol)
ea = 0,005×3,40 = 0,017 m
tg α = α = ea /he d’ou ea = α×he = 0,005×he
ea = excentricité accidentelle
Les sollicitations par rapport aux aciers tendus :
Mua* = MuG* + N* × (d - h/2) = N* × (eo + ea) + Nu* × (d - h/2)
D’ou: μbu = Mua*/(b×d×fbu) avec: fbu = 0,85×fc28/(θ×γb)
γb = 1,15 ; θ = 0,85 ; γs = 1 (situation accidentelle) ; fbu = 21,74 MPa
αu = 1,25(1-√(1-2×μbu))

 Détermination des armatures de flexion Au :

Au = (Mua*/(Zu×fe/γs)) – (Nu*/(fe/γs))avec : Zu = d×(1 - 0,4×αu)


Dans le cas ou μbu ˃ μl Au’ ≠ 0
Donc Au’≠ 0, il faut que Au soit supérieur à Au’, si non on change les dimensions de la
section et notamment l’épaisseur.
o RPA 99 / version 2003 :
Amin ≥ 0,2%×b×a ; a = b - yu = b – αu×d
Avec : a = Longueur de la zone du béton tendu, b = longueur du voile

o CBA 93 :
Amin = 0,23×b×d×ft28/ fe

o DTR B-C 242 :


Amin = 0,001×b×h
Avec : b = épaisseur du voile ; h = longueur du voile

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 263


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

►Section entièrement tendue (ET) :

Une section est entièrement tendue si l’effort normal est un effort de traction (N < 0) et le centre de
pression ‘C’ se trouve entre les armatures :

eo = Mu / Nu < (d-d’)/2

Pour une disposition des armatures dissymétriques, nous avons :

Au ≥ (Nu/(fe/γs))×(1-(ea2/(d-d’))) avec : ea2 = ((d - d’)/2) - eo

Au ≥ (Nu×ea2)/((fe/γs)×(d - d’))
Pour notre cas on adoptera la disposition des armatures symétriques.

Donc : Au = Au’ = max [(Nu/(2×fe/γs)) ; (B×ft28/ fe)] Avec : B = b×h


b : longueur de voile

►Section entièrement comprimée (EC) :

A priori, nous dirons qu’une section rectangulaire est entièrement comprimée si M ua ≥ MBc
(pivotC).

Une section rectangulaire est entièrement comprimée si elle n’est pas partiellement comprimée :
c'est-à-dire si l’effort normal est un effort de compression et le point ‘C’ se trouve à l’intérieur de la
section, eo < h/2 avec :

Nu.( d - d’) – Mua ˃ (0,337 – 0,81×d’/h)×b×h²×fbu

Pour le calcul des armatures comprimées il existe deux situations :

On vérifie si : Nu × ( d-d’) – Mua ≥ (0,5×h – d’) × b×h×fbu


Si oui alors : Au’ = [Mua - (d - 0,5×h)×b×h×fbu ] / [(d - d’)×σ2 ] et Au=
Si non : (0,337×h – 0,81×d’) × b×h×fbu ≤ Nu × ( d-d’) – Mua
(0,337×h – 0,81×d’)×b×h×fbu ≤ (0,5×h – d’) × b×h×fbu
Alors Au’= (Nu – ψ×b×h×fbu)/σsc et Au = 0
Avec : ψ = [(0,357) + (Nu × (d - d’) – Mua)/ b×h²×fbu] / [0,857-(d’/h)]
σsc = fe/γs
Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 264
Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Les murs en béton armé comportent trois catégories d'armatures :


●Armatures verticales.
●Armatures horizontales.
●Armatures transversales.

► Pourcentage minimum d’armatures verticales et horizontales :


● Globalement dans la section du voile 0,15%.
● En zone courante 0,10%.
► L’espacement des barres horizontales et verticales : S Min (15 a ; 30 cm)...........RPA 99 /
version 2003 (Art 7.7.4.3).
►Les longueurs des recouvrements doivent être égales :

● 40 Ø pour les barres situées dans les zones où le recouvrement du signe des efforts est
possible.
●20 Ø pour les barres situées dans les zones comprimées sous l’action de toutes les
combinaisons d’actions.

B)-Combinaison :

Selon le règlement parasismique algérienne (RPA 99 / version 2003) les combinaisons à considérer
sont les suivants : ●ELU : 1,35G +1,50Q
●ELS : G + Q
●ACC : G + Q 1,2E
C)-Pré dimensionnement des voiles périphériques :
Les différentes épaisseurs des voiles sont regroupées dans le tableau suivant :

Tableau VII- 1 : Pré dimensionnement des voiles

Voiles périphériques Hauteur Epaisseur


1ére SS ; 2éme SS 3,40 m 30 cm

D)-Ferraillage des voiles périphériques :

Dans les tableaux suivants on va regrouper les sollicitations max pour tous les types des voiles
obtenues par le logiciel Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2010.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 265


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Tableau VII- 2: Calcul d’armatures des voiles périphériques longitudinales avec Nmax et Mcorresp

Voiles longitudinales : Nmax et Mcorresp


Niveau 1ére type 2éme type 3éme type 4éme type
Mu (t.m) 0,074 0,050 0,012 0,080
Nu (t) -95,812 -77,414 -68,285 -39,338
h (m) 3,40 3,40 3,40 3,40
d (m) 3,06 3,06 3,06 3,06
d’ (m) 0,34 0,34 0,34 0,34
-4 -4
eo (m) -7,72×10 -6,45×10 -1,76×10-4 -0,002
ea (m) 0,017 0,017 0,017 0,017
d-(h/2) (m) 1,36 1,24 1,24 1,24
Nature section ET ET ET ET
Au (cm²) 69,30 51,98 47,25 43,31
Au' (cm²) 69,30 51,98 47,25 43,31
Amin RPA (cm²) 26,40 19,80 18,00 17,70
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 10,20 10,20 10,20
Au adopté (cm2) 37×HA16 = 27×HA16 = 26×HA16 = 26×HA16 =
74,39 cm2 54,29 cm2 52,28 cm2 52,28 cm2
Au'adopté (cm²) 37×HA16 = 27×HA16 = 26×HA16 = 26×HA16 =
74,39 cm2 54,29 cm2 52,28 cm2 52,28 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 266


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Tableau VII- 3: Calcul d’armatures des voiles périphériques longitudinales avec Mmax et Ncorresp

Voiles longitudinales : Mmax et Ncorresp


Niveau 1ére type 2éme type 3éme type 4éme type
Mu (t.m) 8,485 8,579 13,744 27,869
Nu (t) -26,307 -24,784 -25,558 -18,469
h (m) 3,40 3,40 3,40 3,40
d (m) 3,06 3,06 3,06 3,06
d’ (m) 0,34 0,34 0,34 0,34
eo (m) 0,32 0,35 0,54 1,51
ea (m) 0,017 0,017 0,017 0,017
d-(h/2) (m) 1,36 1,36 1,36 1,36
Nature section PC PC PC PC
λ 27,48 27,48 27,48 27,48
eo/h 0,094 0,103 0,159 0,444
χ 1,123 1,123 1,123 1,123
Nu* (t) -29,543 -27,832 -28,702 -20,741
M uG* (t.m) -9,956 -10,214 -15,987 -31,672
Mua* (t.m) -50,135 -48,066 -55,022 -59,880
μbu 0,039 0,037 0,042 0,046
αu 0,050 0,047 0,054 0,059
Zu (cm) 299,880 300,247 299,390 298,778
Au (cm²) 3,69 3,40 2,97 0,20
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 26,40 19,80 18,00 17,70
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 10,20 10,20 10,20
Au adopté (cm2) 37×HA10 = 29×HA10 = 26×HA10 = 26×HA10 =
2
29,06 cm 22,78 cm2 20,42 cm2 20,42 cm2
Au'adopté (cm²) 37×HA10 = 29×HA10 = 26×HA10 = 26×HA10 =
2
29,06 cm 22,78 cm2 20,42 cm2 20,42 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 267


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Tableau VII-4: Calcul d’armatures des voiles périphériques transversales avec Nmax et Mcorresp

Voiles transversales : Nmax et Mcorresp


Niveau 1ére type 2éme type 3éme type 4éme type
Mu (t.m) 0,523 0,318 3,002 4,599
Nu (t) -64,348 -76,587 -76,605 -40,764
h (m) 3,40 3,40 3,40 3,40
d (m) 3,06 3,06 3,06 3,06
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31
eo (m) -0,008 -0,004 -0,04 -0,11
ea (m) 0,017 0,017 0,017 0,017
d-(h/2) (m) 1,36 1,36 1,36 1,36
Nature section ET ET ET ET
Au (cm²) 42,525 51,975 58,275 46,4625
Au' (cm²) 42,525 51,975 58,275 46,4625
Amin RPA (cm²) 16,20 19,80 22,20 17,70
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 10,20 10,20 10,20
Au adopté (cm2) 24×HA16 = 27×HA16 = 30×HA16 = 30×HA16 =
48,25 cm2 54,29 cm2 60,32 cm2 50,27 cm2
Au'adopté (cm²) 24×HA16 = 27×HA16 = 30×HA16 = 30×HA16 =
48,25 cm2 54,29 cm2 60,32 cm2 50,27 cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 268


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Tableau VII-5: Calcul d’armatures des voiles périphériques transversales avec Mmax et Ncorresp

Voiles transversales : Mmax et Ncorresp


Type 1ére type 2éme type 3éme type 4éme type
Mu (t.m) 8,397 10,906 13,887 28,240
Nu (t) -26,666 -27,320 -26,118 -19,755
h (m) 3,40 3,40 3,40 3,40
d (m) 3,06 3,06 3,06 3,06
d’ (m) 0,34 0,31 0,31 0,31
eo (m) 0,31 0,40 0,53 1,43
ea (m) 0,017 0,017 0,017 0,017
d-(h/2) (m) 1,36 1,36 1,36 1,36
Nature section PC PC PC PC
λ 27,48 27,48 27,48 27,48
eo/h 0,091 0,118 0,156 0,421
χ 1,123 1,123 1,123 1,123
Nu* (t) -29,946 -30,680 -29,331 -22,185
M uG* (t.m) -9,792 -12,794 -16,044 -32,102
Mua* (t.m) -50,519 -54,519 -55,934 -62,274
μbu 0,039 0,042 0,043 0,048
αu 0,050 0,054 0,055 0,062
Zu (cm) 299,880 299,390 299,268 298,411
Au (cm²) 3,76 3,58 3,06 0,38
Au' (cm²) 0,00 0,00 0,00 0,00
Amin RPA (cm²) 16,20 19,80 22,20 17,70
Amin CBA (cm²) 11,08 11,08 11,08 11,08
Amin DTR (cm²) 10,20 10,20 10,20 10,20
Au adopté (cm2) 25×HA10 = 29×HA10 = 31×HA10 = 29×HA10 =
2
19,63 cm 22,78 cm2 24,35 cm2 20,42cm2
Au'adopté (cm²) 25×HA10 = 29×HA10 = 31×HA10 = 29×HA10 =
2
19,63 cm 22,78 cm2 24,35 cm2 20,42cm2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 269


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Les tableaux suivants représentent les résultats finals des sections de ferraillages adoptées pour les
voiles longitudinales et transversales de différents étages :

Tableau VII-6 : Résultats des sections des armatures adoptées pour les voiles longitudinales

Type 1ére type 2éme type 3éme type 4éme type


Au 37×HA16 = 27×HA16 = 26×HA16 = 26×HA16 =
74,39 cm2 54,29 cm2 52,28 cm2 52,28 cm2
Au' 37×HA16 = 27×HA16 = 26×HA16 = 26×HA16 =
74,39 cm2 54,29 cm2 52,28 cm2 52,28 cm2

Tableau VII-7: Résultats des sections des armatures adoptées pour les voiles transversales

Type 1ére type 2éme type 3éme type 4éme type


Au 24×HA16 = 27×HA16 = 30×HA16 = 30×HA16 =
48,25 cm2 54,29 cm2 60,32 cm2 50,27 cm2
Au' 24×HA16 = 27×HA16 = 30×HA16 = 30×HA16 =
48,25 cm2 54,29 cm2 60,32 cm2 50,27 cm2

►Calcul des armatures de répartition :


D'après le RPA 99 / version 2003 on a :
Amin = 0,15%×a×L
On calcul le ferraillage pour une bande de 1 mètre (L = 1 m)
Amin = 0,15%×0,3×1,00 = 4,50 cm2/ml

●Le diamètre :

D≤ 1/10 x a
D≤ (1/10)×300 = 30mm
On adopte : D = 12 mm

●L'espacement:
- Selon le BAEL 91, on â:
St ≤ min {2×a ; 33 cm}
St ≤ min {60 ; 33 cm}
St ≤ 33cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 270


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

- Selon le RPA 99 / version 2003 on a:

St ≤ min {1,5×a ; 30 cm}


St ≤ min {45 cm , 30 cm}
St ≤ 30
Donc : St≤ min {St BAEL 91 révisée 99 ; St RPA 99 / version 2003}
St≤ 30 cm

On adopte un espacement de 20 cm.


Le choix de la section des armatures verticales est 6HA12/ml= 6,79 cm²/ml.

►Calcul des armatures transversales :

D'après le D.T.R-B.C-2,42 et le BAEL 91 révisée 99, dans le cas ou le diamètre des aciers
verticaux est inférieur ou égal à 12 mm, les armatures transversales sont à prévoir à raison d'une
densité de 4/m² au moins ; on prend donc 4Φ6/m².

►Vérification de la contrainte de cisaillement:

● On calcule la contrainte de cisaillement τb:

τb =

Avec :

T=1,4×Tcal (l’effort tranchant de calcul majoré de 40%)


a : épaisseur du voile
L : longueur du voile

τb = = 0,472 MPa

τb = 0,472 0,05fc28 = 1,25 MPa Condition vérifiée

►Disposition des armatures :

● Armatures verticales :

La distance entre axes des armatures verticales d'une même face ne doit pas dépasser deux fois
l'épaisseur du mur ni 33 cm selon le BAEL 91, et selon l'RPA 99 / version 2003 ne doit pas
dépasser 1,5 de l'épaisseur du mur ni 30 cm.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 271


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

A chaque extrémité du voile l'espacement des barres doit être réduit de moitié sur L/10 de la largeur
du voile. Cet espacement d'extrémité doit être au plus égal à 15 cm.

On a St = 20 cm ─> St/2 = 10 cm < 15 cm Condition vérifiée.

L = 300 cm L/10 = 30 cm

► Armatures horizontales :

Les barres horizontales doivent être munies des crochets à 135° ayant une longueur de 10Φ. Elles
doivent être retournées aux extrémités du mur et aux bords libres qui limitent les ouvertures sur
l'épaisseur du mur.

Le diamètre des barres verticales et horizontales des voiles ne doit pas dépasser L/10 de l'épaisseur
du voile.

► Armatures transversales :

Les deux nappes d'armatures doivent être reliées avec au moins 4 cadres au mètre carré. Dans
chaque nappe, les barres horizontales doivent être disposées vers l'extérieur.

Figure VII-4 : exemple de coupe horizontale de ferraillage d'un type des voiles périphériques.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 272


Chapitre VII : Etude des voiles périphériques

Figure VII-5 : exemple de coupe verticale de ferraillage d'un type des voiles périphériques.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 273


Chapitre VIII : Etude des fondations

I-Introduction :

Les fondations sont constituées par la partie de la Tour qui est en contact avec le terrain et
supporte le poids de l'immeuble. Donc, elles ont un rôle de transmission au sol des charges de la
superstructure.

Avant d'entreprendre un projet de fondation, il est nécessaire de connaître la valeur de la


contrainte du sol à introduire dans les calculs et qui est en fonction des trois quantités suivantes :

● Contrainte de rupture du sol.


● Contrainte correspondante au tassement maximal acceptable.
● Contrainte maximale autorisée par les règles parasismiques.
II-Contrainte admissible du sol :

La contrainte admissible du sol est déterminée en fonction des caractéristiques suivantes :

● Poids spécifique du sol sec γd.

● Poids spécifique des grains γs.


● Cohésion non drainée Cu.
● Angle de frottement effectif φ.

Pour notre projet σ = 1,5 bars.

La profondeur de la fondation doit être supérieure à H/10.

Avec : H : Hauteur totale du Tour H = 69,48 m H/10 = 6,95 m

-Selon le rapport géotechnique de l'étude de sol du terrain le bon sol existe à une profondeur de
8,5m.

-Finalement on prend dans les calculs une profondeur des fondations de 8,5 m.

III-Types des fondations superficielles :

Les différents types des fondations superficielles sont :

● Les semelles isolées.

● Les semelles filantes.

● Radier générale.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 274


Chapitre VIII : Etude des fondations

IV-Déterminations du type de fondation :

Il parait bien que la nature géométrique des voiles nécessite le choix des semelles filantes, qui
sont variées en dimensions selon la variété des valeurs des charges (permanentes et d'exploitations)
transmettes aux poteaux et voiles.

Donc, il est nécessaire de passer au calcul des dimensions de chaque semelle filante pour
chaque poteau et voile dont la longueur est bien déterminée.

IV-1-Calcul de la semelle isolée :

A)-Pré dimensionnement :

Figure VIII-1: Diagramme des contraintes du sol agissant sur les semelles isolées

On va prendre comme exemple de calcul une semelle isolée sous poteaux qui est la plus sollicitée
(semelle centrale) :

ELS : Ns max = 4446,97 KN ; MS max = 131,62 N.m

ELU : Numa = 6083,55 KN ; Mumax = 189,82 KN.m

ACC : Nacra = 5097,06 KN ; Macchab = 214,35 N.m


σsol = 1,50 bars = 150 KN/m2 = 0,15 MPa
a = 95 cm
b = 100 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 275


Chapitre VIII : Etude des fondations

● Condition d’homothétie :

= = 0,95 A B (semelles carrées)

On a :

-ELS :

σsol < σsol

σsol = A×B = ................(1)

(1) B≥ B≥

B ≥ 5,31 m

-ACC :

σsol < σsol

σsol = A×B = ................(1)

(1) B≥ B≥

B ≥ 5,68 m

Donc finalement on choisie une semelle de (5,80 m×5,80 m)

● Détermination de ''d'' et ''ht'' :

D'prés la condition de rigidité (méthode des bielles) :

A-a≥d≥ 5,80 - 0,95 ≥ d ≥

4,85 m ≥ d ≥ 1,20 m
On adopte : d = 135 cm
D'ou : h = d+5 cm h = 140 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 276


Chapitre VIII : Etude des fondations

●Vérification des conditions de stabilité :


Selon le BAEL 91, on a :

e0 = = = 0,030 m

e0 = 0,030 m = = 0,967 m Condition vérifiée.

Selon le RPA 99 / version 2003(Art 10.1.5), on a :

e0 = 0,030 m = = 1,45 m Condition vérifiée.

Vérification des conditions de rigidité :

σM = (1 + ) = 136,30 KN/m2

σmoy = = 130,143 KN/m2

σm = (1- ) = 128,09 KN/m2

σmoy = 130,143 KN/m2 150 KN/m2 Condition vérifiée.

B)-Calcul du ferraillage :

Poids propre de la semelle = 0,7×(5,8) (5,8)×25 = 588,700 KN

Donc : Ns = 4446,97 + 588,700 = 5035,670 KN

Nu = 6083,55+1,35×588,700 = 6878,295 KN

eso = 0,030 m = = 0,967 m ; eu0 = 0,030 m = = 0,967 m

eso ; euo = = 0,322 m

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 277


Chapitre VIII : Etude des fondations

● ELU :

σst = = = 347,83 MPa

Le ferraillage se calcul avec la méthode de bielles, car on va prendre comme étant la contrainte
uniforme tout au long de la semelle, on utilise :

Nu' = (1+ ) Nu = 6985,03 KN

Axst = Ayst = = = 90,18 cm2

On adopte : 48×HA16 de section 96,51 cm2

● ELS :
Fissuration préjudiciable :

η = 1,6 ; ft28 = 2,1 MPa ; Ns' = (1 + )×Ns = 4522,48 KN ; σst = 201,63 MPa

Axst = Ayst = = = 113,90 cm2

Vérification au poinçonnement :

Selon le BAEL 91 révisées 99 (Art A.5.2,42) , la condition de non poinçonnement est vérifiée si :

Nu Nu = 0,045×Pc×h×fc28/γb

Avec : h=1,40m ; Pc : Le périmètre utile.

Pc = [(a+h+b+h)x2] = 9,4 m

Nu = 0,045×Pc×h×fc28/γb = 9,87 MN

Nu = Nu0×(1 - ) ; Nu0 : Effort maximal tiré sur la semelle

Nu = 5813,94 KN

S0 = (a+h)×(b+h)= 5,64 m2

St = A x B=33,64 m2 NU=5,814 MN < 9,87 MN Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 278


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-2 : exemple de coupe de ferraillage de semelle isolée centré

Figure VIII-3 : exemple de coupe 1-1 de ferraillage de semelle isolée centrée avec le ferraillage de
poteaux

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 279


Chapitre VIII : Etude des fondations

IV-2-Calcul de la semelle continue sous voile :

Figure VIII-4 : présentation des transmissions des charges agissantes au niveau de semelle filante
au sol.

Exemple de calcul:
A)-Dimensionnement :
M ser
e0  = = 0,031
N ser
En prenant pour débuter : B = 2,9m
 3e  N
B  1  0  ser = = 11,43 ; On adopte : B = 11,50 m
 B  
B b
d = = 2,64 m
4
On choisit une hauteur totale : h = 300 cm
Poids propre : 3 x 11,50 x 25 = 862,5kn/m2
Nser = 2844,43+862,5= 3706,93 KN/m2
M
e0  ser = = 0,023m
N ser
 3e  N
B  1  0  ser = = 15,18 m ; On adopte : B =15,50 m
 B  

B)-Ferraillage principal :
Nu = 3874,65 KN
Mu = 132,03 KN.m

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 280


Chapitre VIII : Etude des fondations

Mu
e0  = 0,034m < Condition vérifiée.
Nu
e0
Nu (1  3 )( B  b)
Donc : As  B = = 1,46 cm2
8d s
On adopte : 6HA12/ml de section 6,79 cm2/ml

C)-L’espacement :
Esp = 20 cm

D)-Ferraillage de répartition :
B
Ar = As = 6,79× = 26,31cm2 ; On adopte : 26×HA12 de section 29,41cm2.
4

E)-Calcul de la hauteur libre h':


h '  6  6cm = 13,20 cm ; On adopte : h' = 15cm

F)-Calcul l’espacement de cadres :


St ≤ min (20cm;15Φ) = min (20cm;18cm)
Donc on prend: St = 20 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 281


Chapitre VIII : Etude des fondations

IV-3-Etude des Longrines :

A)-Introduction :
Le rôle de longrine est de relier les points d’appuis d’un même bloc, à tout dispositif équivalant
tendant à s’opposer au déplacement relatif de ces points d’appuis dans le plan horizontal.

B)-Dimensionnement de longrine :

Les dimensions minimales de la section transversale des longrines dans notre cas sont :
● Site de catégorie S2 → 30 cm×30 cm

Donc la section de la longrine est : (b×h) = (30×30) cm2

Le choix de notre fondation nous oblige à utiliser les longrines pour la construction et assuré un
chainage de base permettant la rigidité de l’ensemble des fondations.

Le type de site est (ferme), donc pour résister à la traction sous l’action d’une force égale à
F = (N/α) > 20 KN (d’après RPA 99 / version 2003) et comme notre zone est la zone sismique IIa
d’où = 15 avec N présente la valeur maximale des charges verticales de gravité apportées par les
points d’appuis solidaires.

α : C’est le coefficient fonction de la zone sismique et de la catégorie site considérée.

C)-Le ferraillage :

►ELU :
Nu = 608 ,4 t
Fu = Nu / 15
Fu = 608,4 / 15 = 40,56 t
Fu = 405,6 KN ≥ 20 KN Condition vérifiée.

Le ferraillage minimum doit être de 0,6% de la section avec des cadres d’ou l’espacement est
inférieur à la min (20 cm, 15Ø) d’après RPA 99 / version 2003.
As = 0, 6% B = (0,6 / 100) (30 x 30) = 5,40 cm2
On adopte : 6×HA12 = 6,78 cm2

►Condition de non fragilité :


As ≥ 0, 23× (ft / fe) × b×d
As ≥ 0,23× (1,8 / 400) 30x27 = 1,15cm2
As ≥ 1,15 Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 282


Chapitre VIII : Etude des fondations

►L’espacement des cadres :


St ≤ min (20cm, 15Ø) St ≤ min (20cm, 15x1,2)
St ≤ min (20cm, 18cm)
On adopte : St = 15cm

►Les armatures transversales :


On choisit forfaitairement : Øt = 8 mm.
As = 1,5cm

►Condition des armatures transversales :


Øt ≥ 1/3 Øl ≥ 1/3 x12
8 mm ≥ 4 mm Condition vérifiée.

Figure VIII-5 : coupe de ferraillage des longrines aux niveaux d'appuis et travée

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 283


Chapitre VIII : Etude des fondations

►Vérification de chevauchement :

Surface totale de la Tour à sa base : 1003,86 m2


Ss / Sb > 0,5
La surface totale des semelles dépasse 50% de la surface la base de Tour ce qui induit le
chevauchement de ces semelles, et qui nous mène à envisager un radier générale comme
fondation, ce type de fondation présente plusieurs avantages qui sont:
►L'augmentation de la surface de la semelle, minimise la forte pression apportée par la structure.
►La réduction des tassements différentiels.
►Néglige les irrégularités ou l'hétérogénéité du sol.
►La facilité d'exécution.

IV-4-Etude du radier général


IV-4-1-Pré dimensionnement de radier général :

A)-Epaisseur de Nervure du radier :

L’épaisseur (hr) du radier doit satisfaire les conditions suivantes :

Formule empirique :

La nervure du radier doit avoir une hauteur h égale à : h ≥ = = 48 cm.

Avec Lmax = entre axes maximaux des poteaux parallèlement aux nervures.

Condition de l’épaisseur minimale :


La hauteur du radier doit avoir au minimum 25 cm (hmin ≥ 25 cm)
Condition forfaitaire :

hr ; Lmax = 4,8m 60 cm hr 96 cm

Condition de la longueur élastique :

Le = ≥ 2Lmax /

Avec :
Le : Longueur élastique.
Lmax : Entre axes maximal des poteaux parallèlement aux nervures.
Evj : Le module de Young. Contrainte normale appliquée est de longue durée (Evj 10819MPa).
b1 : Largeur de la 1ére type de nervure du radier = largeur du poteau + 10 cm = 100 + 10 = 110 cm.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 284


Chapitre VIII : Etude des fondations

I : Inertie de la section du radier. (I = b×h×r3/12).


K : Coefficient de raideur du sol, rapporté à l’unité de surface. (K = 40MPa).

De la condition précédente, nous tirons h :

D’où : hr ≥ = = 68,61 cm

Choix final : L’épaisseur minimale normalisée qui correspond aux quatre conditions citées ci haut
est hr = 200cm ; b= 110 cm.

B)-Epaisseur de la dalle du radier

La dalle du radier doit répondre à la condition suivante : h ≥ = = 24 cm

Avec : Lmax = entre axes maximaux des poteaux perpendiculairement aux nervures.

Condition forfaitaire :

hr ; Lmax = 4,8m 60 cm hr 96 cm

Choix : On retient une épaisseur de hd = 120 cm pour la dalle du radier

C)-Calcul de la surface de radier :

Sradier

Avec :

: La somme des réactions aux niveaux des fondations à ELS et les combinaisons accidentelles
selon l'RPA 99 / version 2003 (Art 10.1.4) suivant : G+Q E et 0,8G E réduites d'après les
résultats réduites de la modélisation de la structure avec logiciel Autodesk Robot Structural
Analysis Professional 2010.

Nser = 256146,90 KN
NACC(MAX) = 256495,01 KN

Sradier = = = 1709,97 m2

On a surface du radier Sradier > Surface de la base de Tour (1003,86m²), on prévoit un débord pour
le radier de la Tour.
Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 285
Chapitre VIII : Etude des fondations

D)-Calcul du débordement :

Largeur minimale de débord Ld ≥ (h/2 ; 30cm)

Choix : Ld = 550 cm ; S (radier) = S (Tour) + S (débord) = 1003,86 + 785,46 = 1789,32 m2

Donc : 1789,32 m2 > 1709,97 m2

E)-Vérification de la contrainte de cisaillement :

On doit vérifier la condition suivante : τu = Vu / (b×d) 0,05 fc28 = 1,25 MPa

V : L'effort tranchant ultime Vu = (qu×Lmax)/2 = ×

Avec : Nu = 1,35×Nser +1,35×Poids radier = 1,35 ×256146,90 + 1,35×70763,00 = 593705,403 KN

Nu = 593705,403 KN
L : La longueur maximal d'une bande de 1m, L = 4,80m

Vu = (qu×Lmax)/2 = × = 0,956 MPa < 1,25 MPa Pas de risque de

cisaillement.

F)-Vérification de l’effet de sous pression :

Elle est jugée nécessaire pour justifier le non soulèvement de la Tour sous l’effet de la pression
hydrostatique .On doit vérifier :
W ××h×Sr
Avec :
W : Poids propre total de la Tour à la base du radier = GT + Grad =256,146 +70,76 = 326,906 MN
: Coefficient de sécurité vis-à-vis du soulèvement (=1,5).
: Poids volumique de l’eau (= 10 KN/m3).
h : Profondeur de l’infrastructure (h =3,50m).
Sr : Surface du radier (Sr = 1756,26 m²)

××h×Sr = 1,5108,801789,32= 236,19 MN < W = 326,906 MN Aucun risque de


soulèvement de la Tour sous l’effet de la pression hydrostatique.

G)-Vérification au non poinçonnement : Selon BAEL 91 révisée 99 (Art A.5.24)

Il s’agit de vérifier que : Nu

μc : Périmètre du contour projeté sur le plan moyen du radier.


[μc=(a + h)×2 = [(1,2 +2,0)×4] = 12,80 m

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 286


Chapitre VIII : Etude des fondations

Nu : Charge de calcul à l’ELU sous le poteau le plus sollicité (Nu = 6083,55 KN)
h : Epaisseur totale du radier (120cm)

Donc = 17920,00 KN > Nu = 6083,55 KN donc pas de risque de

poinçonnement.

H)-Vérification de la stabilité du radier au renversement :

Pour assurer la stabilité de la Tour contre tout risque de renversement dû aux actions sismiques
(horizontale ou verticale).On doit vérifiée que le rapport du moment stabilisant dû à l'effort normal
N et le moment de renversement dû à l'action sismique > à 1,5.

►Calcul dû à l'effort normal :

G = 301472,91 KN
Q = 25436,99 KN

G + Q = 326909,9 KN

►Les moments d'actions sismiques :

● sens longitudinal :

Le moment qui exige à l'effet du séisme dans ce sens est :

MRx = 4494079,66 KN.m


les résultats réduits d'après les résultats de la modélisation de la structure avec le logiciel Autodesk
Robot Structural Analysis Professional 2010.

Mst = 326909,9 ×44,40/2 = 7257399,78 KN.m

D'où : Mstx/MRx = 7257399,78 / 4494079,66 = 1,61 > 1,5

● sens transversal :

Le moment qui exige à l'effet du séisme dans ce sens est :

MRy = 4221614,35 KN.m

Les résultats réduits d'après les résultats de la modélisation de la structure avec le logiciel Autodesk
Robot Structural Analysis Professional 2010.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 287


Chapitre VIII : Etude des fondations

Msty = 326909,9 ×40,30/2 = 6587234,485 KN.m

D'où : Msty/MRx = 6587234,485/ 4221614,35 = 1,56 > 1,5

Finalement : Donc pas de risque de renversement.

K)-Caractéristiques géométriques du radier :

La forme du radier de notre projet est rectangulaire (44,4×40,3) m2 avec un débordement de 5,0 m,
On doit déterminer le centre de gravité et les moments d'inertie du radier :

XG = 22,7 m Ix = ((22,7×2) × (20,65×2)3)/12 = 266516,905 m4


YG = 20,65 m Iy = ((20,65×2) × (22,7×2)3)/12 = 322059,685m4

L)-Calcul des contraintes sous fondation :

σ1,2 = ×V

MR : Moment fléchissant dû au séisme.


Ns : Effort dû à G + Q.
σm : Contrainte moyenne de la charge répartie par unité de surface.

On doit vérifier :

×V 1,3×σsol

Avec : σm = 1,3× σsol = 1,3×15 = 19,5 t/m2

►Sens transversal :

On adopte une dalle de propreté sous le radier général d'épaisseur 10 cm.

Ns = 593705,403 + Poids propre de la dalle de propreté = 593705,403 + 1789,32×0,1×25

Ns = 598178,703 KN/m2

σ1 = + × YG = + × 20,65 = 62,25 t/m2

σ2 = - × YG == - × 20,65 = 46,15 t/m2

σmy = = = 58,23 t/m2 > 1,3σsol = 19,5 t/m2

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 288


Chapitre VIII : Etude des fondations

►Sens longitudinal :

σ1 = + × XG = + × 22,7 = 70,36 t/m2

σ2 = - × XG = - × 22,7 = 1,50 t/m2

σmx = = = 53,15 t/m2 > 1,3σsol = 19,5 t/m2

La contrainte prise en considération dans les calculs de ferraillage est :

►Sens transversal :

q =σmy - = 56,06 - = 52,11 t/m2

►Sens longitudinal :

q = σmx - = 47,98 - = 44,03 t/m2

M)-Vérification de la contrainte du sol :

D’après le rapport géotechnique, on a un taux de travail du sol : σsol = 1,50 bar

La condition qu’on doit vérifier est la suivante : σb σsol


σb1 = Uzmax × K

σb2 =

Avec :

Uzmax: déplacement maximum « Uz » à l’ELS obtenu par le le logiciel de calcul des structures :
Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2010.
Uzmax = 1,4 × 10-3 m

K : le coefficient de Ballast « coefficient de la raideur du sol »


3
K = 30000 KN/m (tableau du module de réaction du sol)
Fz: réaction total de la structure à l’ELS obtenu par le le logiciel de calcul des structures: Autodesk

Robot Structural Analysis Professional 2010.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 289


Chapitre VIII : Etude des fondations

Fz= 144374,6702 +1,2×1789,32×25 = 144516,5562 kN.

Sr : Surface du radier.

Sr = 1789,32m²

Donc on aura :

σb1 = Uzmax × K = 0,0014×30000 = 42 KN/m2 = 0,40 bar


σb1 = 0,40 bar σsol = 1,50 bar Condition vérifiée.

σb2 = = 126,02 KN/m2 = 1,26 bar

σb2 = 1,26 bar σsol = 1,50 bar Condition vérifiée.

IV-4-2-Ferraillage du radier :

Figure VIII-6 : schéma de 1ére proposition de radier général nervuré

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 290


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-7: différentes sollicitations agissantes aux 1ére radier proposé Moment: Mxx«ELU»

Figure VIII-8: différentes sollicitations agissantes aux 1ére radier proposé Moment: Myy«ELU»

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 291


Chapitre VIII : Etude des fondations

A)-Calcul de Ferraillage de la dalle radier :


Le calcul se fait à la flexion simple avec une section de : « 1,20×1,00 »m² et en deux directions,
l’une suivant XX’ et l’autre suivant YY’.

Calcul de ferraillage à l'ELU :

En travée :
► Ferraillage suivant Lx :

µu = = = 0,033

µu = 0,033 < µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1 - ) = 1,25 × (1- )
α = 0,042

Z = d × (1 - 0,4α) =1,08 × (1 - 0,4×0,042)


Z =1,062 m

Ast = = = 14,88 cm2

On adopte : 8×HA16 de section 16,08cm2/ml.

► Ferraillage suivant Ly :

µu = = = 0,023

µu = 0,023 < µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1- ) = 1,25 × (1- )
α = 0,029

Z = d × (1 - 0,4α) =1,08 × (1 - 0,4×0,029)


Z =1,067 m

Ast = = = 10,46 cm2

On adopte : 6×HA16 de section 12,06 cm2/ml.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 292


Chapitre VIII : Etude des fondations

►Vérification de Condition de non fragilité :

Ast ≥ max ( ; 0,23×b×h× ) = 14,49cm2

Donc : 12,06+16,08 = 28,14 cm2 > 14,49 cm2 Condition vérifiée.

Vérification à l’ELS :

Le moment maximum en travée Mt max = 101,01 KN.m.

● Il faut vérifiée que : α

Avec : =

En appui :
Même étapes de calcul faites pour les niveaux d'appuis :
► Ferraillage suivant Lx :

Ast = 210 cm2

► Ferraillage suivant Ly :

Ast = 206 cm2

On voit que les sections de ferraillage sur appuis ne sont pas logiques à cause des très grands
moments agissants dans le débord du radier pour cela nous allons renforcer le débord avec des
contreforts pour diminuer le moment agissant aux niveaux de débord ayant des sections
triangulaires à partir du début du débord jusqu'à la fin avec un angle de 45o et de longueur et
hauteur 5,5 mètres et une épaisseur de 30 cm, voir Figure VIII-9.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 293


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-9 : schéma de 2éme proposition de radier général nervuré

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 294


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-10: différentes sollicitations agissantes au 2éme radier proposé Moment: Mxx«ELU»

Figure VIII-11: différentes sollicitations agissantes au 2éme radier proposé Moment: Myy«ELU»

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 295


Chapitre VIII : Etude des fondations

D'après le calcul on remarque que les moments aux extrémités du radier général représentent les
points à grand risque de rupture, pour cela on a fait une coupure dans cette zone pour annuler le
risque et la nouvelle surface du radier général demeure satisfaite vis à vis de la contrainte du sol.
Voir la Figure VIII-12:

Sradier = 1739,32 m2 > Sradier minimume nécessaire = 1709,97 m2

Figure VIII-12: schéma de 3éme proposition de radier général nervuré avec les contreforts et le 2éme
étage sous sol

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 296


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-13: différentes sollicitations agissantes au 3éme type de radier proposé Moment :
Mxx«ELU»

Figure VIII-14: différentes sollicitations agissantes au 3éme type de radier proposé Moment :
Myy«ELU»

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 297


Chapitre VIII : Etude des fondations

Notation :
On voit que les moments dans la 3éme proposition diminuent de 10 fois par rapport au 1ére radier
proposé, Donc notre 3éme proposition de radier nervuré renforcé avec les contreforts est satisfaite.

Calcul de ferraillage à l'ELU :

En travée :
Même étapes de calcul faites pour les niveaux travée :
► Ferraillage suivant Lx :

Ast = 13,00 cm2

On adopte une section de : 7×HA16/ml = 14,07 cm2/ml

► Ferraillage suivant Ly :

Ast = 13,00 cm2

On adopte une section de : 7×HA16/ml = 14,07 cm2/ml

En appui :
Même étapes de calcul faites pour les niveaux appuis :
► Ferraillage suivant Lx :

Ast = 20,26 cm2

On adopte une section de : 11×HA16/ml = 22,12 cm2/ml

► Ferraillage suivant Ly :

Ast = 20,26 cm2

On adopte une section de : 11×HA16 = 22,12 cm2/ml

►Vérification de Condition de non fragilité :

Ast ≥ max ( ; 0,23×b×h× ) = 14,49cm2

Donc : 14,07+14,07 = 28,14 > 14,49 cm2 Condition vérifiée.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 298


Chapitre VIII : Etude des fondations

Vérification à l’ELS :

Le moment maximum en travée Mt max = 355,49 kn.m

● Il faut vérifiée que : α

Avec : = = 1,35

-Vérification de la contrainte de cisaillement :

Figure VIII-15: différentes sollicitations agissantes au 3éme type de radier proposé effort tranchant:
Tyy«ELU»

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 299


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-16: différentes sollicitations agissantes au 3éme type de radier proposé effort tranchant:
Txx«ELU»

τu = = = 1,08 MPa

τu1 = min ( ; 5MPa)...............................Fissuration très préjudiciable.

τu1 = 2,50 MPa > τu = 1,08MPa Condition vérifiée.

-Calcul de l’espacement : D’après le (BAEL91 révisée 99) :

St = min (0,9×d ; 40) cm St = 40 cm

Alors on adopte un espacement de : St = 15cm de armatures longitudinales.


St = 10cm de armatures transversales.
►Longueur de la zone nodale : h' = 2×120 = 240cm.................RPA 99 / version 2003 (Fig.7.2)
h' = 240 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 300


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-17 : exemple de coupe de ferraillage de la dalle de radier général

B)-Calcul de Ferraillage de nervure :


Le calcul se fait à la flexion simple avec une section en « T » dimensionnée dans la figure suivante :

Figure VIII-18 : exemple des diagrammes des moments agissants aux niveaux des nervures

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 301


Chapitre VIII : Etude des fondations

1. Ferraillage longitudinal :

ELU :
►En travée :
Le moment maximum en travée Mtmax = 1708,94 KN.m. = 1,709 MN.m

-Mt = b×h0×fbc × (d -

On a: b = 1,10 m ; h0= 2,00 m ; d = 0,9×h = 1,80 m

fbc= 14,17 Mpa.

⇒ Mt = 1,10×1,00×14,17 × (1,80 - = 20,2631 MN.m

⇒ Mt > Mu: l’axe neutre est dans la table, les calcules faites en flexion simple avec une section qui
était rectangulaire (b×h).

µu = = = 0,034

µu = 0,034 < µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1 - ) = 1,25 × (1 - )
α = 0,043

Z = d × (1 - 0,4α) =1,8 × (1 - 0,4×0,043)


Z =1,769

Ast = = = 27,77 cm2

On adopte : 24×HA16 de section 48,25 cm2/ml.

►En appui :

µu = = = 0,063

µu = 0,063 < µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1 - ) = 1,25 × (1 - )
α = 0,081

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 302


Chapitre VIII : Etude des fondations

Z = d × (1 - 0,4α) = 1,80 × (1 - 0,4×0,081)


Z = 1,741

Ast = = = 52,53 cm2

On adopte : 28×HA16/ml de section 56,30 cm2/ml.

On adopte aussi 8×HA12 de rôle constructif aux extrémités de nervure (voir coupe de ferraillage
des nervures).

►Vérification de Condition de non fragilité :

Ast ≥ max ( ; 0,23×b×h× ) = 14,49 cm2

Donc : 56,30+48,25 + 9,05 = 113,60 cm2 > 14,49 cm2 Condition vérifiée.

Condition du RPA 99 / version 2003


Amin = 0,5%×b×h =5×10-3×110×200 = 110 cm2 Condition vérifiée.

Car on a choisi : 28×HA16 + 24×HA16 + 8×HA12 = 113,60 cm2

►ELS

●En travée

Puisque la fissuration est peut nuisible et l’acier utilisé est le FeE400, alors la vérification des
contraintes à l’ELS sera simplifiée comme suit :

α + ; Avec : γ =

γ= =1,35

+ = 0,425

0,236 0,425 Condition vérifiée.

●En appui :

γ= = 1,35

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 303


Chapitre VIII : Etude des fondations

+ = 0,425

0,236 0,425 Condition vérifiée.

Donc il n’est pas nécessaire de vérifier la contrainte du béton σbc<σbc.

-Vérification au cisaillement

τu =

τu = = 1,82 MPa.

Pour des fissurations peu nuisibles : τu = min ( ; 5MPa)

= 3,33MPa ; τu < Condition vérifiée.

Calcul des armatures transversales


Diamètre des armatures transversales:

ϕt Min ( ; ϕ l; )

ϕt Min (5,71 ; 1,60 ; 11,00)

On prend : ϕt = Φ12 mm

Calcul d’espacement des cadres

D’après le RPA 99/version2003(Art 7.4.2.2) on a :

Zone nodale St min ( ; 12 ϕl ; 30cm)

St min (50 ; 12 ϕl ; 30cm)


On prend : St = 10cm

Zone courante : St = = 100cm ; On prend : St = 15cm

Les cardes et les étriers doivent être fermés par des crochets à 135o ayant une longueur droite de
10Øt minimum.
10Øt =10×1,6 = 16 cm ; alors on adopte longueur de 15 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 304


Chapitre VIII : Etude des fondations

►Longueur de la zone nodale :

h' = 2×200 = 400cm...............................................RPA 99 / version 2003 (FIG.7.2)


h' = 400 cm

Figure VIII-19 : coupe de ferraillage des nervures aux niveaux de travée

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 305


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-20 : coupe de ferraillage des nervures aux niveaux d'appuis

C)-Calcul de Ferraillage de contrefort :

►Calcul des armatures Horizontales et Verticales:


D'après le RPA 99 / version 2003 on a :
Amin = 0,15%×a×L
On calcul le ferraillage pour une bande de 1 mètre (L = 1 m)
Amin = 0,15%×0,3×1,00 = 4,50 cm2/ml

●Le diamètre :

D≤ 1/10x a
D≤ (1/10) × 300 = 30mm
On adopte : D = 12 mm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 306


Chapitre VIII : Etude des fondations

●L'espacement:
- Selon le BAEL 91, on a :
St ≤ min {2×a ; 33 cm}
St ≤ min {60 ; 33 cm}
St ≤ 33cm

- Selon le RPA 99 / version 2003 on a:

St ≤ min {1,5×a ; 30 cm}


St ≤ min {45 cm ; 30 cm}
St ≤ 30
Donc : St ≤ min {St BAEL 91 révisée 99 ; St RPA 99 / version 2003}
St ≤ 30 cm

On adopte un espacement de 20 cm.


Le choix de la section des armatures verticales est 6×HA12/ml = 6,79 cm²/ml.

►Calcul des armatures transversales :

D'après le D.T.R-B.C-2,42 et le BAEL 91 révisée 99, dans le cas ou le diamètre des aciers
verticaux est inférieur ou égal à 12 mm, les armatures transversales sont à prévoir à raison d'une
densité de 4/m² au moins ; on prend donc 4Φ6/m².

►Vérification de la contrainte de cisaillement:

● On calcule la contrainte de cisaillement τb:

τb =

Avec :

T =1,4×Tcal (l’effort tranchant de calcul majoré de 40%)


a : épaisseur du voile
L : longueur du voile

τb = = 0,150 MPa

τb = 0,150 0,05fc28 = 1,25 MPa Condition vérifiée

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 307


Chapitre VIII : Etude des fondations

►Disposition des armatures :

● Armatures verticales :

La distance entre axes des armatures verticales d'une même face ne doit pas dépasser deux fois
l'épaisseur du mur ni 33 cm. Selon le BAEL 91, et selon l'RPA 99 / version 2003 ne doit pas
dépasser 1,5 de l'épaisseur du mur ni 30 cm.

A chaque extrémité du voile l'espacement des barres doit être réduit de moitié sur L/10 de la largeur
du voile. Cet espacement d'extrémité doit être au plus égal à 15 cm.

On a St = 20 cm ─> St/2 = 10 cm < 15 cm Condition vérifiée.

► Armatures horizontales :

Les barres horizontales doivent être munies des crochets à 135° ayant une longueur de 10Φ. Elles
doivent être retournées aux extrémités du mur et aux bords libres qui limitent les ouvertures sur
l'épaisseur du mur.

Le diamètre des barres verticales et horizontales des voiles ne doit pas dépasser L/10 de l'épaisseur
du voile.

► Armatures transversales :

Les deux nappes d'armatures doivent être reliées avec au moins 4 cadres au mètre carré. Dans
chaque nappe, les barres horizontales doivent être disposées vers l'extérieur.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 308


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-21 : coupe de ferraillage des contreforts.

Figure VIII-22 : coupe 1-1 de ferraillage des contreforts.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 309


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-23 : coupe A-A de ferraillage des contreforts.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 310


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-24 : Vue 3D de notre Tour avec le radier générale renforcé avec les contreforts

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 311


Chapitre VIII : Etude des fondations

NB :

La solution adoptée pour l'infrastructure de renforcer le radier général avec les contreforts aux
niveaux du débord peut ne pas être réalisable dans certains projets vu que la surface du terrain
d'implantation est limitée. Dans notre projet on a constaté que cette solution nous a conduits vers
une très grande surface de l'ordre de 70% par rapport à la surface de notre Tour aux niveaux du 2éme
sous sol. À cette effet on a adopté une autre solution qui nécessite pas une grande surface qui
consiste à utiliser des pieux, sachant que cette solution est très couteuse par rapport la solution
précédente.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 312


Chapitre VIII : Etude des fondations

IV-5-Etude des fondations profondes :

A)-Principe de dimensionnement :

La capacité portante d'une fondation profonde repose sur la mobilisation, d'une part de la réaction
offerte par le sol sur la pointe du pieu, et d'autre part d'un frottement latéral le long du fût du pieu.

Figure VIII-25 : Schémas de rupture des méthodes classiques (d’après H. Josseaume).

On a pour les sols flottants (Meyerhof, 1953):


qp = c×Nc+K××D×Nq+×B/2×N(avec ce dernier terme négligeable)
et
qs = K××D/2×tan +c

Avec :
K : rapport entre la contrainte verticale (environ ’.z) et la contrainte normale au pieu (= 45°
⇒K = 1 et φ = 30°⇒K = 0,7 en pointe et φ = 45° ⇒K = 0,5 et φ = 30° ⇒K = 0,4 sur le fût),
: angle de frottement entre le sol et le pieu (classiquement 2/3 de l’angle de frottement interne
du sol).
Les deux paramètres Nq et Nc (fonction de uniquement) variant entre 1 et 10. A partir des travaux
de L’Herminier et de l’Impérial Collège, Caquot a proposé :

Nq = Si D Hcrit = ×Nq2/3

Nq = Si D Hcrit

Nc =

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 313


Chapitre VIII : Etude des fondations

Pour les sols cohérents (ϕ = 0 et c = cu) :


qp = cu.Nc+qo
Avec Nc souvent pris égal à 9 et
qs = .cu
Avec 1 suivant la nature du sol.

Ces méthodes sont peu utilisées dans la pratique française et nous invitons le lecteur à consulter la
littérature classique de mécanique des sols pour de plus amples informations.

La résistance ultime :
La résistance du sol fait en principe intervenir deux termes, la résistance ultime mobilisée en pointe
du pieu Qpu et la résistance ultime mobilisée le long du fût du pieu Qsu :
Qu = Qpu+Qsu
Avec :
Qpu : la résistance ultime mobilisée en pointe du pieu.
Qsu : la résistance ultime mobilisée le long du fût du pieu

►Le calcul de Qpu

Qpu est obtenu par combinaison de deux termes, la surface A de la pointe du pieu et la contrainte
ultime sous la base du pieu :
Qpu = A×qp

qp = c×Nc+K×γ'×D×Nq

►Le calcul de Qsu

Qsu est obtenu par combinaison de trois termes, le périmètre P du pieu et l'épaisseur de la couche
examinée D et le frottement latérale relatif de la couche examinée qs qui dépend de la hauteur de
cette couche :
Qsu = qs×P×D
Avec : qs = K×γ×D/2×tan +c'

B)-Calcul de résistance ultime des pieux de notre projet :


L'étude de sol de notre projet est faite par un laboratoire des études géotechniques et les résultats
obtenus sont dans la page suivante :

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 314


Chapitre VIII : Etude des fondations

Radier général
3,0m Sable argileux à argile
γd = 1,81 ; w = 13,3% ; Sn =73%
γh = 2,05 ; Cu = 0,23 ; φ = 15o ; γ' = 1,13
1,2m Sable légèrement argileux brun
γd = 1,70 ; w = 17,80% ; Sn =90%
o
γh = 2,07 ; Cu = 0,23 ; φ = 19 ; γ' = 1,10
2,4m Argile maron plastique
γd = 1,75 ; w = 18,3% ; Sn =91%
γh = 2,07 ; Cu = 0,35 ; φ = 15o ; γ' = 1,10
3,6m Sable moyen buge
γd = 1,87 ; w = 17,3% ; Sn =95%
γh = 2,12 ; Cu = 0,23 ; φ = 21o ; γ' = 1,13

5,2m Sable argileux à argile sableuse grise

γd = 1,73 ; w = 19% ; Sn =91%


γh = 2,06 ; Cu = 0,20 ; φ = 19o ; γ' = 1,13

7,1m Sable fin biege

γd = 1,77 ; w = 17,8% ; Sn = 92%


γh = 2,08 ; Cu = 0,20 ; φ = 26,5o

Figure VIII-26 : Coupe géologique de terrain

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 315


Chapitre VIII : Etude des fondations

Dans un terrain caractérisé à la fois de frottement interne et de cohésion, On peut donc prendre en
compte le long du pieu un frottement initial moyen déterminé par la formule suivant :
qs = K×γ×D/2×tan +c'
Avec : K×tan 
c' = ×c
 ,  : Coefficient qui dépend de l'angle de frottement interne des couches examinées.

D'après Caquot et Kerisel (songlerat T II), on a les valeurs des coefficients  et  ci dessous.
L'angle 10 15 20 25 30
 0,285 0,567 1,030 1,180 3,210
 1,600 2,060 2,700 3,620 5,010

Vu que le sol baigne dans l'eau et à cause de la présence de sa nappe phréatique, il convient
d'introduire dans notre calcul la notion du poids volumique.

γ' = avec : e=

►Détermination du frottement latérale qs :


qs = ×γ×D/2+×c
Pour déterminer la valeur de  et  pour les valeurs de ceux qui n'ont pas été représenté sur le
tableau ci dessous, on procède par la méthode d'interpolation :
1ére couche :  = 0,567  = 2,060
h = 3,00 m D1 = 3/2 = 1,50 m
2éme couche :  = 0,937  = 2,572
h = 1,2 m D2 = 3,00 + 1,2/2 = 3,60 m
3éme couche :  = 0,567  = 2,060
h = 2,40 m D3 = 3,00 +1,20+ 2,40/2 = 5,40 m
4éme couche :  = 1,030  = 2,700
h = 3,60 m D4 = 3,00 +1,20+2,40+ 3,60/2 = 8,40 m
5éme couche :  = 0,937  = 2,572
h = 5,20 m D4 = 3,00 +1,20+2,40+3,60+5,20/2 = 12,80 m
6éme couche :  = 0,937  = 2,572
h = 7,10 m D4 = 3,00 +1,20+2,40+3,60+5,20+6,80 = 22,20 m

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 316


Chapitre VIII : Etude des fondations

1ére couche : qs = ×γ×D/2+×c D = 3,00 m


qs1 = 0,567×11,30×1,50 + 2,060×23 = 56,99 KPa
Qs1 = qs1×P×D1 = 56,99×3,14×d×3,00 = 536,84×d
2éme couche : D = 1,20 m
qs2 = 0,567×11,00×3,60 + 2,572×23 = 81,60 KPa
Qs2 = qs2×P×D2 = 81,60×3,14×d×1,20 = 307,46×d
3éme couche : D = 2,40 m
qs3 = 0,567×11,00×5,40 + 2,060×35 = 70,73 KPa
Qs3 = qs3×P×D3 = 70,73×3,14×d×2,40 = 533,02×d
4éme couche : D = 3,60 m
qs4 = 1,030×11,30×8,40 + 2,70×23 = 159,86 KPa
Qs4 = qs4×P×D4 = 159,86×3,14×d×3,60 = 1807,05×d
éme
5 couche : D = 5,20 m
qs5 = 0,937×13,00×12,80 + 2,572×20 = 207,35 KPa
Qs5 = qs5×P×D5 = 206,19×3,14×d×5,20 = 3385,61×d
6éme couche : D = 7,10 m
qs6= 0,937×11,00×22,20 + 2,572×30 = 305,97 KPa
Qs6 = qs6×P×D6 = 305,97×3,14×d×7,10 = 6821,29×d

Qs = = 13391,27×d
Avec :
d : diamètre du pieu.

►Calcul de l'effort de pointe Qpu :


Qpu = A×qp qp = 1,3×c×Nc+K×γ'×D×Nq

Au voisinage de la pointe du pieu :

= 26,5o γ' = 11,1 Nq =13,01 Nc = 23,62

qp = 11×13,01×22,5+1,3×30×23,62 = 4141,155 KPa

Qpu = 4141,155×3,14× = 3250,80×d2

On adopte un coefficient de sécurité ci dessous :


2 : pour l'effort de pointe.
3 : pour le frottement latéral.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 317


Chapitre VIII : Etude des fondations

Qu = + = + = 4463,75×d + 1625,4×d2

Qu = 4463,75×d + 1625,4×d2
Pour un diamètre de 120 cm de pieu : Qu = 4463,75×1,2+1625,4×(1,2)2 = 7697,076 KN = 769,70 t

La charge ultime appliquée sur le pieu le plus sollicité :


Nser = 447,44 t < Qu = 769,70 t
Nacc = 666,44 t < Qu = 769,70 t
Donc le diamètre de pieu qui est proposé peut supporter les charges agissantes à lui par les poteaux.

►Détermination de l'épaisseur du radier général de liaison :


La hauteur utile minimale doit être déterminée par la condition :

Ө ≥ 45o tgӨ ≥ 1 avec : =

D’où

La hauteur utile maximale correspond à un angle θ ≤ 55° sinon il y a risque de glissement des
bielles le long du poteau :
D’où d < 0,7(a’ – a/2)

Si l’angle θ est supérieur à 55°, on continue à calculer les aciers en supposant θ = 55°.

Figure VIII-27 : contrainte dans les bielles

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 318


Chapitre VIII : Etude des fondations

Dans notre projet on a adopté un radier général pour transférer les efforts des poteaux aux pieux. On
adopte un pieu pour chaque quatre poteaux, et pour assurer la transmission des charges à tous les
pieux provenant de chaque poteau, il faut que l'angle Ө entre l'axe des pieux et l'axe des poteaux
soit toujours compris entre 45° et 55° (45o Ө 55o). Tandis que pour les voiles il n'est pas
nécessaire de prévoir des pieux pour supporter les charges provenant de ces derniers (les voiles dans
notre projet sont des éléments de contreventement seulement) et les poutres sont destinées pour la
transmission des charges aux poteaux, pour cela les pieux sont les seuls qui reçoivent les charges
provenant des poteaux puisque ces derniers sont les éléments porteurs de notre structure. On adopte
un radier général d'épaisseur 2,20 m et un débord de longueur 1,00m. La disposition des pieux
adoptés est représentée sur la Figure VIII-28:
Vérification de résistance des pieux au poids de la structure :
N = poids de la structure + poids de radier générale + poids propre des pieux = 25530,01 + 6206,2 +
4860 = 36596,21 t

Fp = [ ] ; avec : np : nombre de pieux


Coefficient d'efficacité : Ce = 0,7

Fp = [ ] = 726,12 t < 769,70 t Condition vérifiée.

Figure VIII-28 : la disposition des pieux par rapport aux poteaux et voiles

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 319


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-29 : vue Y-Z des pieux et le niveau 2éme SS

Figure VIII-30 : vue 3D des pieux et le niveau 2éme SS

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 320


Chapitre VIII : Etude des fondations

C)-Ferraillage du pieu :
Le pieu est soumis à la flexion composée donc il s’agit d’une section circulaire pleine avec
armatures uniformément réparties. On a utilisé la méthode de Souloumiac pour ferrailler les pieux
en flexion composée en prenant en considération les effets sismiques.

Figure VIII-31 : Déformation d'un pieu soumis à un chargement latéral et réaction du sol.

Figure VIII-32 : Conditions aux limites typiques, en tête et en pied de fondations

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 321


Chapitre VIII : Etude des fondations

C-1)-Armatures longitudinales
►situation durable ELU (1,35G+1,50Q) :
Nmax = 612,094 t Tmax = 46,95 t Mmax = 347,57 KN.m
d = 6cm r = 60cm

Figure VIII-33 : Détermination du l des armatures


Dans notre cas :
D = 120 cm donc c/D = 0,08  c = 9,6 cm
M = 324,52 kN.m et N = 6120,94 kN

= 5,41 MPa

D’après le diagramme on obtient :  = 2,0%

= 226,08 cm²
Donc : 23×HA36 de section 234,11 cm2

Espacement entre les armatures : S = = = 17,13 cm

On adopte s = 17 cm

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 322


Chapitre VIII : Etude des fondations

►Situation accidentelle (0,8G E) et (G+Q E) :


Nmax = 666,44 t Tmax = 43,17 t Mmax = 360,04 KN.m

= 5,90 MPa

D’après le diagramme on obtient :  = 2,0%

= 226,08 cm²
Donc : 20×HA40 de section 251,33 cm2

Espacement entre les armatures : S = = = 16 cm

On adopte s = 16 cm
Le minimum de RPA : ARPA (cm2) 0,8% de section de pieu = 90,432 cm2
Donc : Aadopté = max (234,11 ; 234,11; 90,432) = 234,11 cm2
Aadopté = 20×HA40

C-2)-Armatures transversales :

= ×

Diamètre minimal : t  6mm, on a choisi t = 16mm

tv : pourcentage minimal en volume des armatures transversales = 0,6%

Dt = D - 52 = 110 cm

Espacement maximal « s' » de nu à nu des spires ou cerces :  = 1240 = 48,00 cm

Donc s' = 48 cm

St = 48,00 + 2×1,6 = 51,20 cm

Enfin = 8,45 cm²

Donc : At = 6×HA16/ml de section 12,06 cm2/ml espacement 20 cm

C-3)-Vérification de la contrainte de cisaillement :


On assimile la section circulaire à une section carrée (b0×d) tel que :
2×R = b0× b0 = R = 0,849 m
d = 0,9×b0 = 0,764 m
On doit vérifier que :

τu = = 2,7 MPa

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 323


Chapitre VIII : Etude des fondations

Avec :
τu = = 0,724 MPa = 2,7 MPa Condition vérifiée.

Figure VIII-34 : coupe de ferraillage des pieux

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 324


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-35 : coupe 1-1 de ferraillage des pieux

►Vérification du pieu au flambement :

Pour les pieux très éloignés, il est jugé utile de vérifier la résistance du pieu au flambement.

L’élancement (rapport entre la longueur et le diamètre du pieu inferieur à 70).

C'est-à-dire 70

= 18,75 70 Condition vérifiée.

D)-Calcul de ferraillage radier générale de liaison :

Le radier de liaison repose sur la file de 72 pieux qui supportent la structure, elles sont sollicitées
par des efforts normaux et des moments.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 325


Chapitre VIII : Etude des fondations

●Sollicitation de calcul :

Figure VIII-36: différentes sollicitations agissantes au radier des moments: Mxx«ELU»

Figure VIII-37: différentes sollicitations agissantes au radier des moments: Myy«ELU»

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 326


Chapitre VIII : Etude des fondations

Calcul de ferraillage à l'ELU :

En travée :
► Ferraillage suivant Lx :

µu = = = 0,028

µu = 0,028< µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1 - ) = 1,25 × (1 - )
α = 0,036

Z = d × (1 - 0,4α) =1,53 × (1- 0,4×0,036)


Z = 1,507 m

Ast = = = 30,20 cm2

On adopte : 11×HA20/ml de section 34,56cm2/ml.

► Ferraillage suivant Ly :

µu = = = 0,031

µu = 0,031 < µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1 - ) = 1,25 × (1 - )
α = 0,039

Z = d × (1 - 0,4α) =1,53 × (1 - 0,4×0,039)


Z = 1,506 m

Ast = = = 32,80 cm2

On adopte : 11×HA20/ml de section 34,56cm2/ml.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 327


Chapitre VIII : Etude des fondations

En appuis :
► Ferraillage suivant Lx :

µu = = = 0,009

µu = 0,009 < µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1 - ) = 1,25 × (1 - )
α = 0,011

Z = d × (1 - 0,4α) = 1,53 × (1 - 0,4×0,011)


Z = 1,523 m

Ast = = = 9,88 cm2

On adopte : 6×HA16/ml de section 12,06cm2/ml.

► Ferraillage suivant Ly :

µu = = = 0,008

µu = 0,008 < µr = 0,392

La section est de simple armature, les armatures de compression ne sont pas nécessaires.
α = 1,25 × (1 - ) = 1,25 × (1 - )
α = 0,010

Z = d × (1 - 0,4α) = 1,53 × (1 - 0,4×0,010)


Z = 1,523 m

Ast = = = 8,86 cm2

On adopte : 6×HA16/ml de section 12,06cm2/ml.

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 328


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-38 : exemple de coupe de ferraillage de la dalle de radier général qui transmette la
charge aux pieux

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 329


Chapitre VIII : Etude des fondations

Figure VIII-39 : Vue 3D de notre Tour avec les fondations profondes (les pieux)

Etude d'une Tour (2Sous sols+RDC+18étages) Page 330


Conclusion générale
Ce projet de fin d’étude, nous a permis de mettre en pratique toutes nos connaissances acquises
durant notre cycle de formation d’ingénieur, d’approfondir nos connaissances en se basant sur les
documents techniques et réglementaires, de mettre en application les méthodes de calcul récentes, et
de mettre en évidence les principes de base qui doivent être prises dans la conception des structures
des Tours.

Les récents développements de l’analyse numérique, dus aux grandes possibilités offertes par
l’ordinateurs, ont influencées profondément sur les méthodes de calcul en effet on peut dire que
l’emploi des logiciels des calculs est en train de bouleverser les méthodes forfaitaires qui n’étaient
qu’approximatives.

Sous l’action sismique, les voiles reprennent dans un premier temps, grâce à leur rigidité, la presque
totalité des charges latérales. Les déformations de la structure restent faibles. Après l’apparition de
zones plastiques dans le voile ; une plus grande part de charge se reporte sur les portiques dont la
ductilité autorise une importante dissipation d’énergie.

L’analyse sismique constitue une étape déterminante dans la conception parasismique des
structures. En effet des modifications potentielles peuvent être apportées sur le système de
contreventement lors de cette étape. Rappelons que dans notre cas, c’est une structure auto-stable
qui a été pré dimensionnée. Le renforcement de cette dernière (lors de l’étude sismique) nous a
amené vers une Tour à contreventement mixte (voile + portique).

Les systèmes mixtes en portiques et voiles sont caractérisés par une résistance élevée assurée par les
voiles et par une bonne capacité à dissiper l’énergie due à la présence des portiques. Toutefois, le
système n’atteint le maximum de son efficacité que si la répartition des voiles est symétrique et
uniforme et si les liaisons entre les voiles et les portiques ont une bonne ductilité.

Le but de cette étude est de chercher une meilleur configuration de la structure en matière de
disposition des voiles en minimisant le nombre de ces derniers à travers les cas étudiés dans cette
mémoire, qui ont fournie des résultats cohérents et significatifs pour confirmer ainsi les indications
énoncées dans la littérature, en outre il convient de souligner que pour la conception parasismique,
il est très important que l’ingénieur civil et l’architecte travaillent en étroite collaboration dés le
début du projet pour minimiser toutes les contraintes, et arriver à une sécurité parasismique réalisée
sans surcoût important ( aspect économique ).

Enfin, l'objectif principal de l'ingénieur concepteur est de réduire le risque sismique à un niveau
minimal et de faciliter l'exécution de l'ouvrage en adoptant une conception optimale qui satisfait les
exigences architecturales et les exigences sécuritaires.
Bibliographie

►(1). Béton armée B.A.E.L 91 modifié 99 DTU associés (JEAN-PIERRE MOUGIN édition
EYROLLES, 2000).

►(2). Document technique reglementaire DTR BC 2 48 règles parasismique algériennes RPA 99 /


version 2003 (Centre national de recherche parasismique appliquée en génie parasismique, C.G.S
2002 Houssen day Alger).

►(3). Perchat, J et al : (Pratique du BAEL 91). Eyrolles. 1998

►(4). Davidivici, D : (Formulaire du béton armé, Volume 2). Le moniteur. 1995

►(5). CBA93 : calcul des ouvrages en béton armé.

►(6). D.T.R charge permanentes et charges des d'exploitation.

►(7). Document technique réglementaire (D.T.R. C 2-47) Règlement neige et vent ''R.N.V.1999''.

►(8). Jean-Marie Paillé : (calcul des structures en béton).

►(9). Fascicule No 62 - Titre V : REGLES TECHNIQUES DE CONCEPTION ET DE CALCUL


DES FONDATIONS DES OUVRAGES DE GENIE CIVIL.

►(10). LCPC SETRA : FOND. 72 (FASCULE 5 : DIMENSIONNEMENT DES FONDATIONS).

►(11). Roger FRANK : Calcul des fondations superficielles et profondes.

►(12). Roger FRANK : les pieux forés

►(13). Document Technique Unifié No 13.2 : TRAVAUX DE FONDATION PROFONDES


POUR LE BATIMENT.

►(14). Philippe Reiffsteck : Cours Fondation des ouvrages.

Logiciel :

►AUTOCAD 2015...................................................................................................Dessin
►Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2010........................................Calcul
►Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2015........................................Calcul
►ETABS 2013..........................................................................................................Calcul

Vous aimerez peut-être aussi