Vous êtes sur la page 1sur 72

Langage de manipulation de données LMD

Manipulation des données dans SQL

Langage de manipulation de données LMD

• Les commandes du LMD sont :

INSERT : ajoute des lignes à une table.

UPDATE : mettre à jour les colonnes d’une table.

DELETE

suppression

d’un

de

plusieurs

:

ou

enregistrements.

SELECT : définition de la liste des colonnes que l’on peut obtenir.

1-Insertion de données

• L’instruction INSERT ajoute des lignes à une table. Les valeurs à ajouter lors d’une insertion doivent vérifier les contraintes définies au moment de la définition des données. Tout enregistrement ne vérifiant pas les contraintes sera rejeté.

• Il existe deux formes d’insertions de données :

– Insertion des valeurs pour la totalité des valeurs de la table

– Insertion à travers la copie des valeurs des colonnes d'une autre table

Insertion des valeurs pour la totalité des valeurs de la table

Syntaxe :

INSERT INTO nom_table [(les champs de la table)] VALUES (liste des valeurs) ;

Les valeurs des colonnes de type caractère ou chaîne de caractère doivent apparaître entre deux cotes ( ' ' ).

Remarque :

Il est possible d’insérer un enregistrement en connaissant seulement les valeurs de quelques champs. Pour cela , il faut

Soit indiquer la liste des champs à insérer et leurs valeurs respectives

Soit mettre NULL dans la liste de valeurs pour les champs vides.

Les champs ayant été créés avec la contrainte Not Null devront, obligatoirement, avoir des valeurs.

Exemple

Soit la table Produit (Numprod, Desprod, Couleur, Poids, Qte_stk, Qte_seuil, Prix)

Numprod

Desprod

Couleur

Poids

Qte_stk

Qte_seuil

Prix

100

Ordinateur

R

15.2

3

2

100.275

80

Disquette

         

200

Souris

G

       

Donner la commande permettant de remplir la première ligne de la table produit.

INSERT INTO produit (Numprod, Desprod, Couleur, Poids, Qte_stk, Qte_seuil, Prix) VALUES (100, ' Ordinateur', 'R', 15.2, 3, 2, 100.275);

• Dans le cas précédent toutes les colonnes sont à saisir, on peut donc ne pas spécifier les noms des colonnes après le nom de la table. La commande devient :

INSERT INTO produit VALUES (100, ' Ordinateur', 'R', 15.2, 3, 2, 100.275);

• Donner la commande permettant de remplir la deuxième ligne du tableau précédent. INSERT INTO produit (Numprod, Desprod) VALUES (80, 'Disquette');

• Donner la commande permettant de remplir la troisième ligne du tableau précédent.

INSERT INTO produit (Numprod, Desprod, Couleur) VALUES (200, 'Souris', 'G');

Insertion à travers la copie des valeurs des colonnes d'une autre table

Syntaxe :

INSERT INTO nom_table [(les champs de la table)] Requête;

Exemple :

INSERT INTO client (num_clt, nom_clt, tel_clt) Select * from client_Monastir ;

2- Modification de données

• L'opération de modification consiste à mettre à jour les colonnes d'une table par de nouvelles valeurs.

Syntaxe :

UPDATE nom_table

SET col1 = val1 , … , coln = valn WHERE condition ;

Remarques :

• Il n'est pas possible de mettre à jour plus qu'une table à la fois.

• La modification des données n’est pas autorisée que si les contraintes sont toujours valides.

• Les valeurs peuvent être des constantes, des expressions, des résultats de sous-requêtes ou NULL (pour supprimer la valeur initiale du champ).

• Si la clause Where n’apparaît pas dans la commande, il s’agit de mettre à jour tous les enregistrements de la table avec la même valeur.

Exemple

• Modifier la désignation du produit numéro 80 en Imprimante

UPDATE Produit SET DesProd = 'Imprimante' WHERE numProd = 80;

• Majorer de 5% les prix des produits dont le prix est supérieur à

10.

UPDATE Produit SET Prix = Prix * 1.05 WHERE prix > 10;

• Modifier les quantités de tous les produits avec la valeur 10.

UPDATE produit SET Qte_stk = 10;

3- Suppression de données

• La commande DELETE permet de supprimer un ou plusieurs enregistrements d’une table tout en gardant la base cohérente. Les enregistrements à supprimer sont spécifiés par la condition de la clause WHERE.

Syntaxe :

DELETE FROM nom_table [WHERE condition];

Exemple :

• Supprimer tous les Produits de couleurs Blanche DELETE FROM Produit Where Couleur = 'B';

• Supprimer toutes les lignes de la table Produit DELETE FROM Produit;

4- Consultation de données

SQL est basé sur l'utilisation de blocks de qualification dont la structure est composée principalement de trois éléments :

SELECT : permet de définir la liste des colonnes que l'on peut obtenir.

FROM : n'indique que les noms des tables nécessaires pour obtenir le résultat souhaité.

WHERE : définit la condition que doit vérifier un n-uplet donné pour qu'il fasse partie du résultat.

Syntaxe :

SELECT col1, col2, … ,coln FROM nom_table [WHERE condition];

Remarque

– Si on souhaite avoir toutes les colonnes de la table, on mettra après SELECT *.

– Si on souhaite avoir toutes les lignes de la table, on ne met pas la clause WHERE.

Exemple

• On considère la table Produit suivante :

Numprod

Desprod

Couleur

Poids

Qte_stk

Qte_seuil

Prix

100

Ordinateur

R

15.2

3

2

100.275

80

Disquette

 

20

24

4

125

200

Souris

G

30

12

5

200.450

102

Tapis

R

0.125

10

5

10

1-Afficher les numéros et désignations de tous les produits 2-Afficher les numéros et désignations de produits existants en stock avec une quantité > 20 3-Afficher les produits existants en stock avec une quantité > 20 4-Afficher les couleurs des différents produits.

Solution

1-

Select numprod, desprod From produit;

2-

Select numprod, desprod From produit Where qte_stk >20;

• 3-

Select * From produit Where qte_stk > 20;

• 4-

Select distinct couleur From produit;

4-1.Notion d’alias

• Chaque fois qu'une requête d'interrogation est exécutée, les noms des colonnes définies dans la structure de la table apparaissent comme titres de colonnes. On peut modifier ces noms de colonnes, à l'affichage uniquement, en ajoutant des ALIAS. Si l’alias est composé de plusieurs mots il faut qu’il apparaisse entre cotes " ".

• La commande devient :

SELECT col1 [alias 1], col2 [alias 2], … , coln [alias n]

FROM nom_table [WHERE condition];

• Exemple Afficher les numéros et désignations de tous les produits. Les titres des colonnes à afficher seront respectivement Numéro et Nom Produit

• Solution

Select

numprod Numéro, desprod "Nom produit" From

Produit;

4-2 Spécification d’un critère dans une requête

• La condition est composée généralement de trois termes :

• un nom de colonne,

• un opérateur de comparaison,

• et une constante, une colonne, une liste de valeurs, une expression ou une requête.

• En plus des opérateurs classiques de comparaison ( = , <> , < , > , >= , <= ) ORACLE dispose d'un certain nombre d'opérateurs spécifiques dont principalement :

IS NULL : permet de tester si le contenu d'une colonne est une valeur nulle (indéfinie).

IN (liste de valeurs): permet de tester si le contenu d'une colonne coïncide avec l'une des valeurs de la liste.

BETWEEN V1 and V2 : permet de tester si le contenu d'une colonne est compris entre les valeurs V1 et V2.

LIKE chaîne générique : permet de tester si le contenu d'une colonne ressemble à une chaîne de caractères obtenue à partir de la chaîne générique. La chaîne générique est une chaîne de caractères qui contient l'un des caractères suivants :

• % : remplace une autre chaîne de caractères qui peut être même une chaîne vide.

• _ : remplace un seul caractère.

• Si la condition est composée de sous conditions, on fait recours aux opérateurs logiques AND, OR et la négation NOT (NOT In, NOT Like, NOT Between, Is NOT LIKE)

• Exemple :

• Afficher les numéros de produits dont la couleur n’a pas été saisie,

• Afficher les produits de couleur Rouge, Bleu ou Gris,

• Afficher les numéros de produits dont le prix est compris entre 100 et 200,

• Afficher les produits dont la désignation commence par 'o',

• Afficher les numéros et désignations des produits dont les noms commencent par 'o' ou par 's'.

• Afficher les désignations des produits contenant 'r' en deuxième position de la désignation et existant en stock avec une quantité > 20.

Solution

1) SELECT * FROM produit WHERE couleur is NULL;

2) SELECT * FROM produit WHERE couleur IN ('R', 'B', 'G');

3) SELECT numprod FROM produit WHERE prix BETWEEN 100 and 200;

4) SELECT * FROM produit WHERE desprod LIKE 'o%';

5)

SELECT

numprod,

desprod

FROM

produit

WHERE

desprod LIKE 'o%' or desprod like 's%';

6) SELECT desprod FROM produit WHERE desprod LIKE '_r%' and qte_stk>20;

Remarque

• Il existe une forme de création de tables accompagnée d'une insertion. Cette forme permet de créer une table et d'y insérer des données à partir d'une ou plusieurs tables ou vues.

Syntaxe :

CREATE TABLE nom_table [ (col1 type [(taille)] [null / not null] , col2 type [(taille)] [null / not null] , . coln type [(taille)] [null / not null] ) ] AS requête ;

• Avec cette forme, la spécification des colonnes n'est pas obligatoire. La requête est une opération de sélection qui indique les colonnes sources, les tables auxquelles appartiennent ces colonnes et éventuellement des critères de sélection.

• Il est à noter qu’aucune contrainte n’est pour la nouvelle table. Il faudrait les ajouter ultérieurement.

Exemple :

• Créer une table contenant uniquement les magasins de Tunis. CREATE TABLE magasin_tunis AS SELECT * FROM magasin WHERE ville = 'Tunis' ;

5-Les fonctions intégrées de SQL

5-1- Les expressions arithmétiques

• Dans les clauses SELECT et WHERE, on peut utiliser des expressions arithmétiques et des fonctions :

ABS(n) : permet de calculer la valeur absolue de n.

CEIL(n) : permet d'avoir le plus petit entier supérieur ou égal à n.

Ceil(128.3) retourne 129

Ceil(128.8) retourne 129

FLOOR(n) : permet d'avoir la partie entière de n.

FLOOR(128.3) retourne 128

FLOOR(128.7) retourne 128

MOD(m,n) : permet d'avoir le reste de la division entière de m par n.

ROUND(m,n) : arrondit la valeur n à m décimal.

Round(128.3) retourne 128

Round(128.8) retourne 129

POWER(m,n) : permet d'avoir m puissance n

SIGN(n) : donne –1 si n <0, donne 0 si n=0 et donne 1 si n>1.

SQRT(n) : permet d'avoir x.

TRUNC(m,n) : permet de tronquer la valeur après m décimales. Si n est négatif, la valeur de m est tronquée avant le point décimal.

TRUNC(121.371,1) retourne 121.3

TRUNC(121.371,2) retourne 121.37

TRUNC(121.371,-1) retourne 120 TRUNC(121.371,-2) retourne 100

Exemple

• Afficher la désignation et les prix arrondis en Dinars de tous les produits SELECT desprod, ROUND (prix) "Prix en D" FROM produit;

• En supposant que les numéros des produits sont exactement sur trois position, afficher les désignations des produits dont le numéro commence par 1 SELECT desprod FROM Produit Where trunc (numprod,-2) =

100;

• Modifier la table produit de manière à majorer les prix en dinars. Update produit Set prix = CEIL(prix);

• Supprimer tous les produits dont le prix appartient à [100,101[ Delete from Produit Where floor (prix) = 100;

5-2- Les fonctions s'appliquant aux chaînes de caractères

RTRIM (ch) : supprime l'espace à la fin de la chaîne π LTRIM.

RPAD (ch,n) : ajoute n espaces l'espace à la fin de la chaîne π LPAD.

INITCAP(ch) : met en majuscule la première lettre de chaque mot de la chaîne.

INSTR(ch1,ch2,n,m) : donne la position de la m ième

occurrence de

ch2 dans ch1 à partir du caractère à la position n.

LENGTH(ch) : renvoie la longueur d'une chaîne.

LOWER(ch) : transforme la chaîne ch en minuscule π UPPER.

SUBSTR(ch,m,n) : permet d'extraire une sous-chaîne de ch qui commence à partir du caractère à la position m et de longueur n.

TRANSLATE(ch,ch1,ch2) : permet de transformer dans la chaîne ch toutes les occurrences de ch1 par ch2.

Replace(ch, ch1[,ch2]) : remplace une chaîne par une autre dans une colonne. Si on ne met pas ch2, ch1 va être remplacée par un vide.

ch1ch2 : concatène les deux chaînes.

Exemple

• Afficher les numéros des produits correspondants à des souris.

SELECT

upper(ltrim(rtrim(desprod)))=‘SOURIS';

numprod

From

Produit

Where

• Supprimer les produits dont la désignation est composée au maximum de 6 caractères. DELETE FROM Produit Where lenght (desprod)<=6

• Afficher les désignations des produits avec la première lettre en majuscule SELECT distinct initcap(lower(desprod)) "désignation" FROM Produit;

• Afficher les numéros et couleurs des produits dont la désignation contient "er" à partir de la 6 ème position.

Where

SELECT

Lower(substr(desprod,6,2))='er';

numprod,

couleur

FROM

Produit

• Afficher toutes les désignations des produits en remplaçant toute "a" par "A" SELECT distinct translate (desprod, 'a', 'A') désignation FROM Produit;

Exemple

en

Imprimantes. Update Produit Set desprod = replace (desprod, 'Imprimante', 'scanner'); • Ajouter le champ Propriete de type caractère sur 4 positions formé des trois premières caractères de la désignation concaténés à la couleur. Alter table produit Add propriete varchar(4);

Modifier

la

table

Produit

en

remplaçant

les

Scanners

Update produit Set propriete= substr (ltrim (desprod),1,3) || couleur;

5-3- Les expressions s'appliquant à des dates

ADD_MONTHS(d,n) : permet d'ajouter n mois à la date d sachant que n est un entier.

GREATEST(d1,d2) : permet d'avoir la date la plus récente parmi d1 et d2 π LEAST.

MONTHS_BETWEEN(d1,d2) : permet d'avoir le nombre de mois qui se trouvent entre la date d1 et la date d2.

LAST_DAY(d) : permet d'avoir la date du dernier jour de la date d. LAST_DAY('02/01/07') donne : 31/01/07

SYSDATE : donne la date et l'heure système.

Exemple

Soit la table Employé (Matricule, Nom, Prenom, Date_nais, Date_emb)

– On suppose qu’un employé est à la retraite à l’âge de 60 ans, afficher les noms et prénoms des employés ainsi que leurs dates de retraite

– En supposant qu’un employé est à la retraite après 30 ans de service. Afficher les noms et prénoms des employés ainsi que les dates prévus pour leurs retraites

– En supposant qu’un employé est à la retraite après 30 ans de service ou à l’age de 60 ans. Afficher les noms et prénoms des employés ainsi que les dates prévus pour leurs retraites

– Afficher le matricule et l’âge en mois de l’employé lors de son embauche

– Afficher le matricule et l’âge en années de l’employé lors de son embauche

– Afficher le matricule et le nombre de jours de travail pendant le premier mois d’embauche de chaque employé.

Solution

• Select nom, prenom, add_months(date_Nais, 720) "retraite" From Employe;

• Select nom, prenom, add_months(date_Emb, 360) "retraite" From Employe;

• Select nom, prenom, least (add_months(date_Nais,720), add_months(date_Emb, 360)) "retraite" From Employe;

• Select matricule, months_between(date_Emb, date_Nais) "Age en Mois" From Employe;

• Select matricule, floor (months_between(date_Emb, date_Nais)/12) "Age" From Employe;

• Select matricule, last_day (date_Emb)-date_Emb + 1 "Nombre de Jours" From Employe;

5-4 Les fonctions de conversion

TO_CHAR(valeur-date,format-date) / TO_CHAR(nombre[,format]) : convertit une date ou une valeur numérique à une chaîne de caractères.

TO_DATE(valeur-chaîne,format-date) : convertit une chaîne de caractères représentant une date à une date.

TO_NUMBER(ch[,format]) : convertit une chaîne de caractères représentant un nombre en nombre.

Quelques formats de dates

YYYY

:

Année sans virgule

YY

:

2 derniers chiffres de l’année

YEAR

:

Année en toute lettre

Q

:

Numéro de trimestre de l’année (1 à 4)

MM

:

Numéro de mois (1 à 12).

MON

:

Nom du mois abrégé en 3 lettre

WW

:

Numéro de semaine de l’année (1 à 52)

W

:

Numéro de semaine dans le mois

DDD

:

Numéro du jour dans l’année (1 à 366)

DD

:

Numéro du jour dans le mois (1 à 31)

D

:

Numéro du jour dans la semaine (1 à 7)

DAY

:

Nom du jour sur 9 caractères

DY

:

Nom du jour abrége en 3 lettres

HH12

:

Heure sur 12 heures (1 à 12)

HH24

:

Heure sur 24 heures (1 à 24)

M

:

Minutes (1 à 60)

SS

:

Secondes (1 à 60)

SSSS

:

Secondes après minuit

Exemple

Afficher les employés embauchés pendant l’année en cours ; Select * From Employe Where to_char(date_Emb, 'YYYY') = to_char(sysdate, 'YYYY');

Afficher

les

employés

ayant

au

moins

3

ans

d’ancienneté ;

Select * From Employe

Where

to_number(to_char(date_Emb, 'YYYY'))>=3;

to_number(to_char(sysdate,

'YYYY'))-

6- Les expressions agrégats (ou fonctions de groupe)

• ORACLE dispose d'une fonction appelée fonctions agrégats qui s'appliquent à un ensemble de données :

AVG

ensemble donné. – COUNT : permet d'avoir le nombre d'occurrences des enregistrements.

MAX : permet d'avoir la valeur maximale dans une colonne.

MIN : permet d'avoir la valeur minimale dans une colonne.

SUM : permet d'avoir la somme des éléments.

d'un

permet

d'avoir

la

arithmétique

:

moyenne

STDDEV : permet d'avoir l'écart type. – VARIANCE : permet d'avoir la variance.

• Chacune de ces fonctions a comme argument un nom de colonne ou une expression arithmétique. Elles ignorent les valeurs nulles et par défaut prennent les valeurs multiples pour des valeurs différentes.

• Pour ne prendre que les valeurs distinctes, il faut ajouter l'opérateur DISTINCT. Et si l'on veut insister pour prendre toutes les valeurs qui existent, on doit précéder la colonne ou l'expression par l'opérateur ALL.

• La fonction COUNT peut prendre comme argument le caractère * pour connaître le nombre de lignes sélectionnées.

• Remarque

• On ne peut pas mettre une fonction de groupe après la clause WHERE parce qu'elle s'agit d'une valeur inconnue.

Exemple

• Donner le nombre de produits de couleurs rouge SELECT Count(*) "Nombre" FROM Produit Where Upper(Couleur)='R';

• Afficher la quantité totale en stock des produits de couleur Rouge SELECT sum(qte_stk) "quantité" FROM Produit Where Upper (Couleur) = 'R';

• Afficher la quantité moyenne en stock des produits de couleur Rouge SELECT avg(qte_stk) "quantité" FROM Produit Where upper (Couleur) = 'R';

• Afficher les quantités minimales et maximale des produits en stock SELECT max(qte_stk) "maximum" , min(qte_stk) "minimum" FROM Produit;

Tri des résultats

• Pour obtenir un résultat trié, il suffit d'ajouter à la requête SQL la clause :

• ORDER BY expression [asc / desc]

Remarque :

Si on ne spécifie pas asc ou desc par défaut le tri est croissant (asc).

Exemple :

• Donner la liste des produits ordonnés par ordre croissant de leurs prix. SELECT * FROM produit ORDER BY prix;

• Donner la liste des produits ordonnés par ordre croissant de leurs prix et décroissant de leurs désignations. SELECT * FROM produit ORDER BY prix desprod desc;

La pseudo-colonne ROWNUM

• La pseudo-colonne ROWNUM retourne un entier indiquant l’ordre séquentiel de chaque enregistrement extrait par la requête.

Exemple :

• SQL> select rownum, Numprod, Desprod from produit;

• ROWNUM

--------------

NUMPROD DESPROD --------------- ---------------

1

80

Imprimante

2

200

Souris

3

100

Ordinateur

Les requêtes imbriquées

• Les requêtes imbriquées sont des requêtes à l'intérieur d'autres requêtes. Ceci se produit lorsque la clause WHERE contient elle- même une sous requête.

• La sous requête (ou requête/bloc interne) :

– Peut retourner une seule colonne.

– Peut retourner des données : depuis une ou plusieurs lignes.

– La sous requête est typiquement codée comme partie d'un prédicat utilisant =, lorsqu'elle retourne une seule valeur ou utilisant IN lorsqu'elle retourne plusieurs valeurs.

Requêtes imbriquées simples : la requête interne est indépendante – de la requête externe – dans le sens où elle est complètement évaluée avant la requête externe qui utilisera ensuite le résultat.

Les requêtes imbriquées simples

• Syntaxe SELECT col1, col2, …, coln FROM table-name WHERE (col1, col2, …, coln ) opérateur ( SELECT col1, col2, …, coln

FROM table-name

WHERE

) ;

Exemple

• Afficher les numéros des produits de même couleur que le produit numéro 100

• SELECT numprod FROM produit Where couleur = (SELECT couleur FROM produit WHERE numprod = 100);

Exemple

• Afficher les numéros des produits de même couleur qu’un ordinateur

• SELECT numprod FROM produit Where couleur IN (SELECT couleur FROM produit WHERE upper (ltrim(rtrim(desprod))) = 'ORDINATEUR');

• Afficher les numéros des produits dont la quantité est supérieure à la quantité de tout produit de couleur rouge

• SELECT numprod FROM produit Where qte_stk > all (SELECT Qte_stk FROM produit WHERE upper(couleur)='R');

• SELECT numprod FROM produit Where qte_stk > (SELECT MAX(Qte_stk) FROM produit WHERE upper(couleur)='R');

ou

Classification des résultats

• Il est possible de regrouper (classifier) les résultats obtenus permettant d'avoir ensemble les lignes ayant une même valeur pour la colonne de classification. La classification permet aussi d'effectuer un calcul tel que la moyenne ou la somme des valeurs de chaque groupe et de présenter le résultat sous forme d'une ligne par groupe.

• Syntaxe SELECT FROM WHERE GROUP BY HAVING

• Exemple

• Afficher la quantité totale de produits par couleur

• SELECT couleur, sum(Qte_stk) "Qte totale" FROM produit Group by couleur;

Couleur

Qte_stk

R

10

B

20

G

20

B

35

R

25

Couleur

R

B

G

Qte

35 totale

55

20

expression

condition

La fonction group by

Exemple

• Afficher le nombre de produits par couleur et désignation SELECT desprod, couleur, count(*) "Nombree totale" FROM produit Group by desprod, couleur;

• Afficher la quantité totale des produits, supérieure à 40, par couleur. SELECT couleur, sum(Qte_stk) "Qte totale" FROM produit Group by couleur; Having sum (Qte_stk)>40;

• Afficher les couleurs des produits ayant une quantité totale > 100 SELECT couleur FROM produit Group by couleur Having sum (Qte_stk)>100;

Les opérateurs ensemblistes

Union : Elle permet d'avoir les résultats de la première requête suivis de ceux de la deuxième requête.

Intersect : Elle permet d'avoir les lignes communes aux résultats des deux requêtes.

Minus : Elle permet d'avoir les lignes qui apparaissent dans la première requête et qui n'apparaissent pas dans la seconde.

• Avec l'utilisation de ces opérateurs :

– Les deux SELECT doivent avoir le même nombre de colonnes. Ces colonnes doivent être de types compatibles.

– Les doublons sont automatiquement éliminés : Pas de lignes redondantes dans le résultat.

– Les titres des colonnes résultats sont ceux de la première requête.

Les opérateurs ensemblistes

T1 T1 Intersect T2 T2
T1
T1
Intersect
T2
T2

Numma

g

10

20

30

40

Codma

g

10

20

30

T1 intersect T2

Nummag

10

20

30

T1 minus T2

Numma

g

10

20

30

40

T1 union T2
T1 union
T2
T2
T2

Numma

g

10

20

40

Codma g 10 30
Codma
g
10
30

Codma

g

10

20

30

T1 union T2

Nummag

10

20

40

30

T1 minus T2

Nummag

40

Les opérateurs ensemblistes

Syntaxe SELECT

.

.

.

.

.

.

FROM

.

.

.

.

.

.

SELECT

{

UNION | INTERSECT | MINUS } .

.

.

.

.

.

FROM

.

.

.

.

.

.

SELECT

{

UNION | INTERSECT | MINUS } .

.

.

.

.

.

FROM

.

.

.

.

.

.

;

Exemple

Afficher les numéros des magasins qui sont à Sfax ou qui contiennent le produit numéro 100 Select codmag From produit Where numprod = 100 UNION Select nummag From magasin Where lower (ltrim(rtrim(adresse)))= 'sfax';

Exemple

• Afficher les numéros des magasins qui sont à Sfax et qui contiennent le produit numéro 100 Select codmag From produit Where numprod = 100 INTERSECT Select nummag From magasin Where lower (ltrim(rtrim(adresse)))= 'sfax';

Exemple

• Afficher les numéros des magasins qui sont à Sfax et qui ne contiennent pas le produit numéro 100 Select nummag From magasin Where lower (ltrim(rtrim(adresse)))= 'sfax' MINUS Select codmag From produit Where numprod = 100;

La jointure simple

• Elle permet de combiner des enregistrements issues à partir de deux ou plusieurs tables en vue de retrouver des données associées.

• Les colonnes utilisées pour faire la jointure doivent être de même type et de même taille et sont appelés colonnes de jointure.

• Pour effectuer une jointure, il faut spécifier :

– Les noms des tables, dans la clause FROM, séparés par des virgules.

– La condition de jointure dans la clause WHERE.

– Les noms de colonnes doivent être préfixé par les noms de tables pour éviter toute ambiguïté.

• La forme générale d'une requête de jointure est :

SELECT col 1 , col 2 , …. , col n

FROM table

table

Exemple

Magasin (Nummag, adresse, Surface) Produit (Numprod, Desprod, Couleur, Poids, Qte_stk, Qte_seuil; Prix, Nummag#)

• Afficher les numéros des produits ainsi que leur adresse de stockage Select numprod, adresse From produit, magasin Where produit.nummag=magasin.nummag;

• Afficher

produit

les

adresses

des

magasins

contenant

le

numéro 100 Select adresse From produit p, magasin m

Where p.nummag = m.nummag And num rod = 100

L'autojointure

• Elle consiste à faire une jointure d'une table avec elle-même dans le but de construire un enregistrement contenant des attributs en provenance de deux lignes, inter-reliées, cherchées dans la même table. Pour cela il faut créer un SYNONYME de la table ou utiliser des variables ALIAS.

• Exemple Trouver la désignation est le prix unitaire des produits dont le prix est supérieur à celui du produit ordinateur.

• Solution avec synonyme CREATE SYNONYM prod FOR produit; Select prod.desprod, prod.prix From prod, produit Where produit.desprod='ordinateur' and prod.prix > produit.prix;

• Solution avec ALIAS Select p1.desprod, p2.prix From produit p1, produit p2 Where p2.desprod = 'ordinateur' and p1.prix > p2.prix;

La jointure externe

• La jointure externe -de deux tables T1 et T2- est une jointure particulière retournant le résultat normal d'une jointure augmenté par tous les enregistrements issues de T1 (respectivement T2) pour lesquels il ne correspond aucune ligne dans T2 (respectivement T1).

• De point de vue syntaxique, cette opération se formule de la même façon qu'une jointure classique sauf qu'il faut ajouter à la condition de la clause WHERE le signe : (+).

• Remarque

• Dans la condition de la jointure, il faut placer le champ « clé primaire » avant le champ « clé secondaire ».

Exemple

• On considère les tables Produit et ligne_Commande suivantes:

Produit

Numpro

Desprod

Couleur

Poids

Qte_stk

Qte_seui

Prix

d

l

100

Ordinateu

R

15.2

30

2

100.275

r

80

Disquette

 

20

24

4

125

200

Souris

G

30

12

5

200.450

102

Tapis

R

0.125

10

5

10

Ligne_commande

Numcde

NumProd

Qte_cde

C12

100

3

C67

200

20

Donner les numéros des produits avec éventuellement les commandes correspondantes

SELECT P.numprod, LC.Numcde FROM Produit P, Ligne_commande LC Where P.numprod = LC.numprod (+);

P.numprod

CL.numprod

100

C12

80

 

200

C67

102

 

Exemple

• Liste des produits non commandés

SELECT P.numprod, count(LC.Numcde) FROM Produit P, Commande LC Where P.numprod = LC.numprod (+) Group by P.numprod Having count(LC.Numcde) = 0;

Syntaxe Complète de la commande SELECT

SELECT [ALL|DISTINCT] { [table]* |expr [alias], [expr [alias]], } FROM table [alias], table [alias], [WHERE condition] [GROUP BY expr, expr, [HAVING condition] [{UNION | INTERSECT | MINUS } SELECT [ORDER BY {expr|posn} [ASC | DESC], {expr|posn} [ASC|DESC];

]

]

|

alternatives

la barre horizontale indique un choix entre

{ }

choix obligatoire

[ ]

options

Soulignement

pour les options par défaut

Manipulation des données à travers les vues

• La notion de vue permet de manipuler les données autrement qu'à travers les tables définies dans la base.

• Une vue est une requête sur une ou plusieurs tables fournissant une autre méthode de présentation des informations.

• L'utilisation des vues permet de :

– Restreindre l'accès à certaines colonnes et certaines lignes d'une table en autorisant un ou plusieurs utilisateurs à manipuler cette table qu'à travers une vue.

– Simplifier la tâche de l'utilisateur en le déchargeant de la formulation de requêtes complexes

Création d'une vue

– Elle consiste à définir sa structure : son nom, les colonnes qui la composent et les données qui lui sont rattachées.

Syntaxe :

CREATE VIEW nom_de_la_vue [(col 1 , … AS requête [WITH CHECK OPTION] ;

,col n )]

• Remarque

• Si on met WITH CHECK OPTION on ne peut pas :

– Insérer des enregistrements qui ne vérifient pas la condition de la création de la vue.

– Modifier des enregistrements si la modification n'est pas conforme à la condition de la création de la vue.

• Si on supprime la table de laquelle est issue la vue, la vue sera inutilisable.

• Exemple

• Créer une vue ProdR1 contenant tous les produits de couleur rouge CREATE View ProdR1 AS Select * FROM Produit Where Couleur = 'R';

• Créer une vue ProdR2 contenant tous les produits de couleur rouge CREATE View ProdR2 AS Select * FROM Produit Where Couleur = 'R' With check option;

• Créer une vue VProd contenant les numéros et les désignations des produits, leurs prix moyen et leur quantité totale en stock. CREATE View VProd (num, des, prixmoyen, qte) AS Select numprod, desprod, AVG(prix), SUM(qte_stk) FROM Produit group by numprod, desprod;

Supression d'une vue Elle consiste à supprimer du dictionnaire de données la définition correspondante à cette vue.

• Les données rattachées à la vue restent dans leurs tables.

Syntaxe :

DROP VIEW nom_de_la_vue ;

Consultation d'une vue

Toutes les requêtes de consultation possibles sur les tables le sont aussi sur les vues.

Mise à jour d'une vue

• Si la vue dérive de plusieurs tables ou si sa définition contient la clause GROUP BY, DISTINCT ou n'importe quelle fonction de groupe, alors les opérations DELETE, INSERT et UPDATE sont interdites.

• Si un attribut de la vue est défini comme une expression, cet attribut ne peut subir d'UPDATE et l'opération INSERT est interdite sur toute la vue.

• Si un attribut déclaré NOT NULL dans la table de base n'est

pas repris dans la vue alors aucune insertion n'est autorisée sur cette vue.

• L’instruction : insert into ProdR1 values(110, 'Impriment', 'V', 12, 10.500, 3, 200.530); est valide car il n’y a pas de contrôle sur la condition de la création de la vue (couleur Rouge), puisqu’elle ne contient pas l’option "with check option".

• L’instruction : insert into ProdR2 values(110, 'Impriment', 'V', 12, 10.500, 3, 200.530); n’est pas valide car on n’a pas respecté la condition de la création de la vue (couleur Rouge) ayant l’option "with check option" puisque la couleur n’est pas rouge.

• L’instruction insert into VProd values(202, 'Impriment', 10.500, 32); n’est pas valide car la vue contient une fonction de groupe.

Règles générales pour l'utilisation d'une vue

– La jointure entre une vue groupée et une table est interdite.

– Les colonnes de la vue, obtenues par groupement ne peuvent en aucun cas figurer dans la clause WHERE de la requête d'interrogation.

– Des anomalies peuvent être détectées si la définition de la vue utilise DISTINCT, une opération arithmétique, une opération de concaténation de chaîne de caractères.

Création d'index

Syntaxe :

CREATE [UNIQUE] INDEX nom_index ON nom_table [( col1 asc/desc,

… coln

asc/desc)] ;

• L'option UNIQUE signifie qu'il ne peut pas y avoir deux enregistrements dont les valeurs sur les colonnes d'index soient identiques.

• Un index ne peut concerner qu'un seule table à la fois, mais une table peut avoir plusieurs index.

Exemple :

CREATE INDEX ind_nom ON client (nomclt asc);

Remarque :

– Inutile de créer d'index pour des tables de moins de 200 lignes.

– Ne pas créer d'index sur une colonne possédant des valeurs différentes.

– Indexer les colonnes qui interviennent dans les clauses WHERE, GROUP BY et les colonnes de jointure.

– Pour supprimer un index, il suffit d'utiliser la commande :

DROP INDEX nom_index ;

Correction DS Novembre 2006

• Create table CHERCHEUR ( CHNO number (4) NOT NULL, CNOM VARCHAR (30) NOT NULL,

NOT NULL,

GRADE VARCHAR (2) STATUT VARCHAR (1), THEME VARCHAR (30), DATEREC DATE, CHEFNO NUMBER (4), SAL NUMBER (8,3), PRIME NUMBER (8,3), EQUIPNO NUMBER (2), FNO NUMBER (3) );

Création des clés Primaires

• ALTER table CHERCHEUR

ADD

constraint

(CHNO);

PRK_CHERCHEUR PRIMARY KEY

• ALTER table EQUIPE

ADD

constraint

(EQUIPNO);

PRK_EQUIPE

• ALTER table FACULTE

PRIMARY KEY

ADD

constraint

KEY (FNO);

PRK_FACULTE

• ALTER table PUBLICATION

PRIMARY

ADD

constraint

PRK_PUBLICATION PRIMARY KEY

(PID);

• ALTER table PUBLIER

ADD

constraint

(CHNO, PID);

PRK_PUBLIER

PRIMARY KEY

Création des clés Etrangères

• ALTER table CHERCHEUR

ADD

constraint

FRK1_CHERCHEUR

Foreign

KEY (EQUIPNO) References EQUIPE(EQUIPNO);

• ALTER table CHERCHEUR

ADD

constraint

FRK2_CHERCHEUR

Foreign

KEY (FNO) References FACULTE(FNO);

• ALTER table EQUIPE

ADD

constraint

FRK1_EQUIPE

Foreign

KEY (CHNO_RES) References CHERCHEUR(CHNO);

• ALTER table EQUIPE

ADD

constraint

FRK2_EQUIPE

KEY (FNO) References FACULTE(FNO);

• ALTER table PUBLIER

Foreign

ADD (constraint

FRK1_PUBLIER Foreign KEY

(CHNO) References CHERCHEUR(CHNO),

constraint

FRK2_PUBLIER

Foreign KEY (PID)

References PUBLICATION(PID));

CONTRAINTES sur la table CHERCHEUR

• ALTER TABLE CHERCHEUR ADD CONSTRAINT UNQ_CNOM UNIQUE (CNOM);

• ALTER TABLE CHERCHEUR MODIFY DATEREC DEFAULT SYSDATE NOT NULL;

• ALTER TABLE CHERCHEUR ADD CONSTRAINT Grd check (Grade in ('MA', 'A', 'MC', 'PR'));

• ALTER TABLE CHERCHEUR ADD CONSTRAINT sta check (Statut in ('P', 'C', 'X'));

CONTRAINTES sur la table Equipe

• ALTER TABLE EQUIPE ADD CONSTRAINT UNQ_ENOM UNIQUE (ENOM);

• ALTER TABLE EQUIPE MODIFY ENOM NOT NULL;

• ALTER TABLE EQUIPE

ADD

CONSTRAINT CHK_UPP_ENOM CHECK

(ENOM= UPPER(ENOM));

CONTRAINTES sur la table publication

• ALTER TABLE PUBLICATION

• ADD

CONSTRAINT CHK_UPP_PRIX CHECK

(PRIX= ROUND(PRIX,3));

• Les publications dont les titres contiennent la chaîne modélisation des architectures

• SELECT * FROM Publication WHERE ltrim(rtrim(lower(PTITRE))) Like 'modélisation des architectures ';

• Numéro et nom des équipes ayant plus que 5 chercheurs permanents

• SELECT equipno, enom FROM equipe WHERE equipno in (SELECT equipno FROM chercheur WHERE statut ='P' GROUP BY equipno HAVING (count(*)>=5));

• Les équipes rattachées à la FSEGS

• SELECT equipno, enom FROM equipe WHERE fno in (SELECT fno FROM faculte WHERE ltrim(rtrim(upper(FNOM))) like 'FSEGS');

• Nom et grade des chercheurs permanents de l’ISIMM qui ont participé à des publications. SELECT chno, cnom, grade FROM chercheur WHERE fno in (SELECT fno FROM faculte WHERE ltrim(rtrim(upper(FNOM))) Like 'ISIMM') and statut = 'P' and chno in (SELECT chno FROM publier);

• Les facultés n’ayant aucune équipe de recherche. SELECT fno, fnom FROM faculte WHERE fno not in (SELECT distinct fno FROM equipe);

• Les chercheurs qui ont participé dans au moins deux publications. SELECT chno, cnom FROM chercheur WHERE chno in (SELECT chno FROM publier GROUP BY chno HAVING (count(*) > = 2));

• Nombre de fois que le chercheur 1234 est auteur dans des publications SELECT count(*) FROM publier WHERE chno = 1234;

• Etendre horizontalement la table CHERCHEUR par une nouvelle colonne NBPUBLI désignant le nombre de publications d’un chercheur. ALTER TABLE chercheur ADD nbpubli number(2);

• Remplir cette colonne. UPDATE chercheur c SET nbpubli = (SELECT count(*) FROM publier p WHERE p.chno = c.chno);

Principe de la jointure simple

Produit

Magasin

Select produit Project Nummag, adresse (critère de jointure) 100 1 Sfax 100 Ordinateur … 1
Select
produit
Project
Nummag, adresse
(critère de jointure)
100
1 Sfax
100 Ordinateur … 1
2
Monastir
3
Tunis
Project
Nummag
(critère de jointure)
1
Jointure
1 1
Sfax
1 2
Monastir
1 3
Tunis

Select lignes qui ont le même nummag

Sfax